AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)   Jeu 18 Juin - 22:51

Pia & June
We do not change , life just makes us evolve.


Le cours de mathématique semblait avoir duré une éternité, je scrutais les aiguilles de l'horloges en me demandant pourquoi j'étais dépourvu de ce gène qui aurait pu me faire comprendre cette matière. Étrangement j'étais beaucoup plus à l'aise dans d'autres matières scientifiques, mais bon il fallait bien une exception. Je n'étais pas si à l'aise que ça, du coup le temps était encore plus long..Ça faisait peu de temps que j'étais revenu et j'avais cette impression, celle que d'apparence rien n'avait changé, pourtant l’atmosphère était plus lourde.. Plus oppressante. J'avais besoin d'air, de respirer, je réfléchissais trop..  je repensais à la spirale qui avait tracé sur ma porte il y a douze ans et qui s'était réinscrite sur moi voiture il y a quelques jours. " Ce n'est qu'une coïncidence, ce n'est qu'une coïncidence.. Un p'tit malin veut juste te faire chier June, c'est ça, oui!". Je m'efforçais de me répéter ça, pour me soulager : Sans succès.  

Soudain la sonnerie retentit, sans prendre attention aux dernières consignes du professeur je rassembla mes affaires pour mieux m'enfuir dans le couloir.. Les casiers commençaient à chanter en compagnie du brouhaha des élèves sortant. Bousculades, rires, et surtout commérages. J'adorais critiquer, mais savoir que cette fois les murmures étaient contre moi ça m'emmerdait clairement. Je me demandais comment les autres pouvaient me voir.. Comme la fille d'une "folle" ? Ou comme l'héritière d'une malédiction bidon ? Bref je m'énervais toute seule, au milieu du couloir, fallait que je sorte.

Une fois dans le jardin du lycée, je pris un grande inspiration et admira la diversité des groupes.. rejetés du Lycée de Beacon Hills. Les gothiques et fumeurs d'herbes se rassemblaient ici à priori.. Du coup j'étais assez mal à l'aise,quand à eux, ils se demandaient vraiment ce que foutait une p'tite blonde ici. A ce moment présent de ma vie, j'étais face à un dilemme : Affronter la foule ou rester dans une ambiance des plus sinistres. Le choix fût simple, rester. Je continua à marcher dans le jardin, je cherchais un endroit où me poser, histoire de respirer le bon air, qui sait j'allais peut-être humer quelque chose qui me détendrait ?
Soudain mon regard fût happé par une fille aux cheveux châtains.. J'avais la mémoire des visages ça c'était sûr, mais là c'était complexe. Je l'avais connu ? On devait avoir maximum six ans alors ? Je ne regardais même pas si elle était accompagnée, je ne fixais que ses traits, l'analysant de fond en comble. Elle semblait sombre et dure.. Mais bon fallait que je lui demande, je détestais rester avec des questions en tête. Point positif, faire des articles de journal m'avait appris à prendre facilement la parole sans crainte. Oué oué appelez ça inconscience si vous voulez.

Je me leva alors du banc fraîchement trouvé et m'approcha tout en continuant à la fixer. « Excuse moi. J'me trompe peut-être mais.. Non j'me trompe pas, on se connait hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)   Ven 19 Juin - 12:49





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Mais qui es-tu ?Souvenir d’une toute autre vie



Des notes de musique sonnaient doucement et agréablement dans la salle de musique encore vide de monde. Le violon comblait ce silence que certaines personnes auraient pu trouver inconfortable, l’archet allait et venait à un rythme soutenue tandis que les doigts appuyaient sur les cordes avec une rapidité déconcentrant. Le morceau devenait soutenu, stressant alors que les notes montaient dans les aigus avant de redescendre brusquement dans les graves. Et dans un dernier coup de maître, toute musique cessa, un léger son se prolongeant quelques secondes dans le corps creux de l’instrument.

Pia ouvrit ses yeux chocolat, toujours aussi froids et pénétrants, son visage n’affichant aucune expression de satisfaction ou de joie qu’aurait pu procurer cette partie de la plus belle symphonie pour violon qu’elle connaissait. Sa main reposa doucement le magnifique instrument de bois dans son étui de velours, déposant l’archet, vérifiant que le crin de cheval ne s’usait pas. Cela fait, elle referma le tout, n’accordant aucune attention à sa petite bande d’esclaves qui l’attendaient devant la porte de la salle de musique. Comme à son habitude, la Veuve Noire s’était isolée pour jouer, n’aimant guère les bruits parasites que pouvaient provoquer les murmures de conversations de ses camarades scolaires. Et puis cela lui permettait de réfléchir posément sur la situation dans laquelle elle se trouvait depuis quelques temps. Il était difficile d’être une meurtrières en cette période, les policiers de la ville étaient à l’affût du moindre indice sur un possible tueur en série. La jeune fille devait redoubler de prudence.

Elle se leva, remettant son pull d’un noir d’encre sur ses épaules, lissant sa jupe –toute aussi sombre- du plat de la main, attrapant son chapeau aux grands bords du bout des doigts, quittant les lieux sans un bruit, ses pas glissant presque sur le carrelage, sa chevelure flottant doucement derrière elle. De sa démarche souple, elle ne fut plus qu’à quelques mètres de son casier, l’ouvrant en grand alors que la sonnerie retentissait dans tous l’établissement, agressant ses pauvres tympans. Elle observa sa peau blafarde dans un reflet de miroir, rangeant son violon et les quelques affaires dont elle n’avait plus besoin.

Elle fut rejointe par son groupe d’esclaves qui ne pouvaient s’empêcher de s’exciter sur les derniers ragots du moment. Trop préoccupée par sa survie, Pia ne faisait plus attention aux rumeurs qui se propageaient comme la peste dans ce lycée miteux. C’était un tort, il était pratique de rester au courant pour bien choisir sa victime. Depuis que Shawn ne donnait plus de signe de vie, la jeune fille était en manque de jouet et ne pouvait plus satisfaire son macabre appétit que par le meurtre et non par la simple torture mentale.

Rejoignant le jardin de l’établissement, elle se mit à marcher la tête haute alors que tout le monde s’écartait sur son passage tandis que ses petits chiens la suivaient sans broncher. Ils parlaient encore de cette fille maudite qui était au lycée. Pia en avait entendu parler pendant tous ses cours mais n’avait aucune idée de qui il pouvait s’agir mais tout cela était étrangement lié : Elle faisait d’étranges rêves depuis peu à propos d’une « malédiction». Elle ne fit pas attention à la remarque de l’une de ses petites chiennes et s’installa, droite comme un I, sur un banc loin de cette cacophonie insupportable. Pourtant, elle vit quelqu’un s’approcher et elle se redressa, un sourcil se arqua sur son visage alors qu’elle penchait légèrement la tête sur le côté, faisant taire ses chiens d’un claquement de doigts. Cette jeune fille blonde lui disait bien quelque chose mais elle ne pouvait dire quoi.

« Excuse moi. J'me trompe peut-être mais.. Non j'me trompe pas, on se connait hein ? »

Elle put entendre les hoquets scandalisés de ses esclaves face à cette nouvelle venue, murmurant un « C’est elle ». Comment pouvait-on parler ainsi à la Veuve Noire ? Pia n’en avait strictement rien à faire, elle était de bonne humeur aujourd’hui et devait s’appliquer à ne pas trop effrayer les autres pour ne pas attirer les soupçons des autorités. Elle resta muette quelques secondes, détaillant cette fille plus en détail. Elle dut cacher son étonnement, serrant son poing sur sa jambe. Son enfance… Son enfance revenait la hanter, cette enfance qu’elle voulait oublier. Cette gamine gentille et adorable qu’elle avait été. Elle resta imperturbable.

« Oui nous nous connaissons… J’ai eu du mal à te reconnaître mais il me semble bien t’avoir connu quand j’étais gamine. Ne serais-tu pas… Judith ? Non June ? C’est cela ? »


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)   Lun 22 Juin - 18:11

Pia & June
We do not change , life just makes us evolve.


Mon regard se détourna vers les personnes qui l'entouraient.. Je pensais que ce genre de groupes un peu sombre étaient moins adeptes des ragots, mais visiblement j'me trompais. Au départ c'était discret, les histoires à mon sujet avaient du proliférer et surement même s'amplifier. Je me pencha vers ces personnes, il voulait que je confirme les rumeurs, ils allaient être servi. Je chuchota comme pour les parodier : " Il parait même que le malheur s'abat sur la plupart des personnes que je croise.. Houuuuuu.".
Je souriais, mais alors que je regardais à nouveau la jeune fille, ses yeux croisèrent les miens. On s'était reconnue mutuellement ? En tout cas je pouvais constater à quel point s'était elle qui dirigeait la clique, une claquement de doigt et le silence tomba. Sans aucun bruits, ils me fixèrent d'un air outré quand j'avais pris la parole. Un problème ?

En tout cas après un léger moment de ballottement, elle me répondit avec impassibilité. On se connaissait bel et bien, elle hésita sur mon prénom puis sortie le bon. Bonne mémoire! Je me replongea alors un instant dans cette période tendre et heureuse.. A six ans j'avais beaucoup d'amis, comme tous je présume, mais si je me souvenais de son visage c'est qu'on était très proche à l'époque! Je répondis alors avec entoushiasme, c'était pas tout les jours qu'on pouvait recroiser ses amis d'enfances. " Oui bingo! Quand à toi tu dois être Pi.. Pia tout simplement ? J'en reviens pas, t'as tellement changé! Bon je sais c'est le genre de phrase clichée pour des retrouvailles!". Ça c'était sûre, j'me souvenais d'une petite fille originale avec un sourire toujours braqué au lèvre! L'originalité était restée.. Le sourire un peu moins. Après cet élan d'énergie, je me mis à penser à cette période.. Avec nostalgie. Mon regard s'échappa un instant, je me souvenais alors que je voulais marier Pia à mon frère pour qu'on devienne soeur.. J'étais vachement conne.. Non je rectifies, j'avais juste la naïveté d'une enfant.

Je me rappela alors que là quitter avait été un déchirement, j'avais tout perdue à cette période.  Aussi, On arrivait encore à correspondre, une lettre par-ci par-là pendant deux ans, puis plus rien, elle n'avait plus donné signe de vie. Pourtant elle était là, en face de moi, entourée d'un fan club.. J'essayais de m'imaginer quelle vie elle avait eu. J'allais pas lui demander d'me résumer dix ans de sa vie comme ça.. Bon d'accord j'en mourrais d'envie, mais j'avais l'impression qu'on allait m'empaler à la moindre gaffe. Au final je m'étais quand même sentie obligée de demander subtilement : " Alors que s'est-il passé dans cette 'charmante' ville qu'est.. Beacon Hills pour que tu ne m'écrives plus ?". Je posa cette question avec taquinerie, comme pour lui signaler que c'était elle qui n'avait plus donné de nouvelle.. Fallait avouer que je voulais aussi savoir cette ville avait une nouvelle fois était le théâtre d'atrocité, je voulais me rassurer en voyant que c'était ce trou pommé qui était maudit et pas ma famille..





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)   Dim 28 Juin - 19:39





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Le passé, cet ennemi Ne jamais se fier aux apparences.



Pia n’était décidément pas prête à renouer avec son passé, bien trop joyeux à son goût. Cette gamine qu’elle avait été ne lui inspirer que du dégoût et de la pitié, elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait été capable d’être ainsi une fois dans sa vie. Elle reporta nonchalamment son attention sur cette June, celle victime de malédiction, quelle intéressant personnage. La Veuve noire se souvenait seulement de quelques rires et de quelques sourires qu’elle avait échangé avec elle quand elle n’était alors qu’âgée de six ans mais sans plus, elle préférait tout oublier, honteuse d’avoir pu se comporter ainsi étant plus jeune. Et pourtant, elle se rappelait très bien de cette blonde, comme si elles avaient été proches, chose très rare pour Pia. Un rapprochement signifiait une faiblesse, ce qu’elle ne voulait pas.

Rejetant ses cheveux châtains derrière ses épaules, elle ne la quittait plus des yeux, ses pupilles chocolat reflétant sa curiosité. Le ton de la jeune fille était enjoué, ce qui lui arracha un sourire froid et mutin. Pia. Elle se souvenait de son prénom, elle hocha calmement la tête, pouvant entendre ses sbires murmurer quelques paroles agaçantes derrière elle. Elle claqua une nouvelle fois des doigts, leur lançant un regard agaçant, leur faisant bien comprendre qu’elle ne voulait plus d’eux ici. Ils filèrent en silence, surpris de se faire jeter de la sorte mais la Veuve Noire s’en fichait royalement.

Oui, elle avait changé et ça, tout le monde s’en était rendu compte. De petite fille sage, un peu dans la lune, elle était devenue une jeune femme à la beauté glaciale et à la carapace si épaisse que personne n’avait réussi à la percer. Un rapide souvenir lui revint en mémoire, une bêtise d’enfant qu’elle préféra chasser rapidement de son esprit. Pia ne devait rien montrer, rien…  C’était sa façon d’être.

La Veuve noire se souvenait encore des lettres qu’elle lui envoyait de temps à autres quand l’envie lui venait. Ses parents l’avaient vivement encouragé à continuer cette correspondance et c’était grâce à eux qu’elle s’accrochait à ces bouts de papiers où traînait l’écriture de son amie. Mais tout cela avait fini par cesser et tant mieux, le passé était trop lourd à porter.

Elle lui posa une question et Pia leva la tête vers elle, se décalant légèrement sur le banc pour lui laisser de la place. Elles attiraient l’attention à rester ainsi et ce n’était vraiment pas une bonne chose. Si les lycéens la voyaient bavarder joyeusement avec autrui, ils ne viendraient plus la craindre comme elle l’avait toujours souhaité. June voulait donc qu’elle lui explique ce qui c’était passé en ville pour qu’elle cesse de lui écrire. Pia poussa un petit soupir, glissant une mèche de cheveux derrière son oreille, tournant un regard inexpressif vers elle.

« Il s’est passé que le jour de mes huit ans mes parents se sont faits littéralement dévorer par un loup. Je suis donc devenue Orpheline et mon oncle ainsi que ma tante m’ont accueilli. On m’a interdit de correspondre avec qui que ce soit, me jugeant trop  perturbée et trop dangereuse pour ça. Selon eux, la gentille Pia avait laissé place à un monstre. Cela te va comme réponse ? » dit-elle, tranquillement, sans état d’âmes. « Et toi, pourquoi es-tu revenue dans cette ville dangereuse ? »

Elle lui lança un regard interrogateur, presque accusateur. Après tout, elle revenait en ville, elle était une personne de son passé, une chose à éviter de toute urgence.

« Et quelle est donc cette histoire de malédiction ? Qu’est-ce que tu as bien pu faire ma chère June ? »

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
 
We do not change , life just makes us evolve. (Pia&June)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reed - I can see the change in me, makes me feel alive again.
» Lukas Carter - Two years in a lifetime can change your life
» On ne change pas une equipe qui gagne
» — bring me to life
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: