AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
10 août 2019


Amance Jouve

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
27 juillet 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Isaac Lahey

►►►◄◄◄


Mathieu Lamy



Classement au
6 juillet 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
22 juin 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Amance Jouve



Classement au
08 juin 2019


Derek Hale

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
25 mai 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
11 mai 2019


Richard Turner

►►►◄◄◄


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes



Classement au
27 avril 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Richard Turner



Classement au
13 avril 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
30 mars 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Arizona Blake



Classement au
16 mars 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Amadeï Caïmbeul



Classement au
2 mars 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Wesley Beaumont

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
16 février 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Vicky Anderson

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
2 février 2019

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
19 janvier 2019

Arizona Blake


►►►◄◄◄

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Mederick Ravendorne




Classement au
5 janvier 2019

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Andy et Alessandro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez
 

 Sur la piste du lièvre

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyDim 21 Juin - 0:17

Sur la Piste du Lièvre


C'était un matin comme les autres.  Prudent, Alex suivait le sentier principal qui longeait la forêt comme un cordon de sécurité entre les mondes.  Perdu dans ses pensées, qui voguaient au rythme des tourbillons de brumes qui s'amincissaient sous le soleil qui se levait et des coureurs qui les fendaient chacun à son pas, le laborantin purgeait de nouveau son esprit, et réapprenait à faire un avec lui-même et avec le monde qui l'entoure.  Il modulait sa respiration en fonction des aspérités et des dénivellations du sol, jusqu'à ce qu'il sursaute en voyant un lièvre traverser d'une patte ivre le sentier devant lui, puis s'écrouler à quelques mètres devant Alex.

Le jeune scientifique s'approcha, curieux.  Du sang coulait du museau de la bête, dont l’œil était vitreux et la respiration faiblissait à un rythme effarant.  Réalisant la présence de l'homme, la bête sauvage eut un soubresaut, dans une tentative vaine de prendre la poudre d'escampette, mais s'affaissa de nouveau et, cette fois, ne remua plus d'un poil.  En observant de plus près, Alex s'aperçut que le sang coulait en fait de la truffe de l'animal, désormais mort.  Il avait bien l'impression que la pauvre bête était empoisonnée, ce qui n'était jamais très bon signe.

Son père étant garde-chasse, c'était également l'une de ses fonctions que de ramasser les cadavres d'animaux retrouvés dans le bois.  Aussi, Alex envoya-t-il un message à son père pour le tenir informé, en lui donnant sa position approximative -après le grand tournant, tout de suite après la petite pente-.

Maintenant que c'était fait, il pourrait investiguer et, malgré les craintes qui lui comprimaient l'estomac,  Alex décida de s'aventurer dans le bois, en suivant la piste laissée par le lièvre.  Il n'était pas même à cinq mètres du sentier lorsqu'il entendit un autre joggeur s'approcher.  Le biochimiste releva donc la tête pour vérifier s'il s'agissait déjà de son père.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Mar 4 Aoû - 13:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMer 1 Juil - 15:41

Jogging du matin

6 heures du matin, je me lève en vitesse j’ai maintenant pris l’habitude de tous les changements de la ville et j’ai développé mes rituels quotidiens. Je mange rapidement puis j’enfile un marcel noir accompagné d’un jogging basique. Je suis de ceux qui pensent que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. La température au petit matin est plus qu’agréable pour le sport, la brise humide matinale rafraîchit et le soleil levant n’est pas trop écrasant. Je sortis de mon appartement qui bien que assez modeste était parfaitement ce qu’il me fallait : classique avec assez d’espace pour ranger toutes mes affaires. Je n’ai jamais été dépensier le stricte minimum me suffit mais n’ayant pas encore de job je devais faire attention à mes dépenses. Je m’engageai alors vers la forêt se trouvant à une centaine de mètres de la résidence, ce qui était bien à cette heure-ci c’est que les rues comme la forêt étaient presque vides. Je n’avais donc aucun soucis à me faire, personne ne viendrait me déranger, je peux vaquer à mes occupations sans préoccupation.

J’arrivai donc à l’entrée de la forêt en petite foulée, le souffle régulier, j’ajoutais des écouteurs  à mes oreilles pour donner au paysage un fond musical. Je voyais quelques joggeurs à travers la brume matinale. Je sentais l’humidité ambiante et la rosée trempait mes baskets. J’étais relaxé, sain, je ne pensais à rien si ce n’est aux endroits où je posais mes pieds pour éviter que ma maladresse me fasse chuter. Je m’enfonçais plus profondément dans le bois, je ne connaissais qu’une petite partie de celui-ci et je décidais d’aller dans différentes directions chaque jour. Je croisais de moins en moins de personnes, seuls les rongeurs et les volatiles m’accompagnaient dans ma course. Puis dans un excès de zèle je me décidai à sprinter, à courir aussi vite que je le pouvais jusqu’à être épuisé. Je voyais tout le paysage défiler, le vent fouettait mon visage faisant chuter les perles de sueur qui coulait le long de mes tempes, mes pieds s’enfoncèrent dans le sol boueux et mes cheveux virevoltèrent au contact de l’air. Puis dans le tableau défilant qui m’entourait j’aperçus une scène qui attira ma curiosité. Je stoppai brusquement puis jetai un coup d’œil.

A une cinquantaine de mètres, un homme sûrement un joggeur était accroupi et de ma position je crus voir une couleur rougeâtre sur ses mains facilement identifiable à du sang. Je doutais de ce que je devais faire peut-être qu’il était blessé je me dirigeai vers lui au moins pour savoir s’il allait bien. Je n’étais pas très chaud pour aller le voir pourvu qu’il n’ait rien pour une fois que j’étais tranquille, j’avais tout sauf envie de devoir entamer une discussion avec un inconnu. Nous étions à une trentaine de minutes de la ville en trottinant, le ramener me prendrait une plombe mais bon je m’étais juré de faire des efforts. Je pris donc un grand souffle puis quand l’homme alerté par le bruit des branches qui craquaient sous mes pied se tourna vers moi je lançai d’un ton sérieux et froid :
«  Vous allez bien ? »

Puis quand je m’approchai suffisamment je m’aperçus qu’il y avait une sorte de lièvre devant l’homme en question. Celui-ci était en très mauvaise état à première vue, du sang coulait de sa fourrure. Je devins encore plus interrogatif sur la situation, qu’est-ce cet homme faisait aussi loin de la ville à essayer de sauver la vie d’un pauvre rongeur ensanglanté. Mais je fus rassuré que l’homme n’ait rien, au moins je n’ai plus à me préoccuper de son sort, ce ne sont plus mes affaires et je doute qu’il ait besoin d’aide pour sauver un lapin. J’hésitai à me retourner et reprendre ma course effrénée mais ayant engagé la discussion repartir sans un mot ne serait pas très délicat. Puis vu les événements qui se déroule à Beacon Hills, se faire des ennemis ne serait pas une bonne idée. Je n’arriverai sûrement jamais à avoir une journée sans imprévu dans cette ville mais au moins j’apprenais des informations très rapidement en tout cas visiblement plus efficacement que les services de police de la ville. D’ailleurs il faudrait que je leur rende une petite visite. Je me sortis de mes pensées et restais là droit devant l’homme espérant qu’il me réponde rapidement qu’il n’avait besoin d’aucune aide et que je pouvais reprendre ma course.

Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMer 1 Juil - 17:16

Sur la Piste du Lièvre


Évidemment, ça n'était pas son père, mais un badaud quelconque qui faisait également son jogging matinal dans les parties reculées du bois.  Le sentier principal y était encore large, mais beaucoup moins visité.  Que venait faire ce jeune homme lambda dans cette partie du bois?  N'avait-il donc aucune mesure du danger qu'il courrait de s'éloigner de la ville?  Ou alors, était-il lui-même dangereux.  Un loup-garou, ou pire?  Était-il celui qui avait empoisonné, visiblement, le lièvre?  Avec son marcel noir, l'homme voulait manifestement passer pour un dur à cuire, s'il n'en était pas réellement un.  Remarque, avec son marcel kaki, on pourrait probablement porter le même jugement sur Alex, ce qui était loin de la réalité.

L'homme se dirigeait vers lui sans hésitation.  Il demandait à Alex comment il allait.  C'était tellement normal et apaisant comme question que le druide, du milieu de ses fougères, sentit son rythme cardiaque s'accélérer un brin, à ses tempes.  Et si ça n'était qu'une stratégie pour gagner sa confiance?  Il glissa la main dans la poche de son jogging gris et fut soulagé de constater qu'il n'avait pas oublier le petit sac de poudre de sorbier, ce matin.

-Je vais bien, merci, et vous? répondit-il machinalement en se redressant complètement pour faire face à l'inconnu qui l'avait abordé et jetait désormais un coup d’œil au cadavre au milieu du sentier.  Mal à l'aise, Alex songea que si l'autre n'était effectivement qu'un innocent passant, le biochimiste aurait l'air des plus suspicieux à ses yeux.  Aussi tenta-t-il de se justifier.

-J'ai contacté les autorités compétentes.

Ça, c'était son paternel et ça faisait un peu drôle de parler de lui de la sorte.  Planté au milieu des fougères et d'une piste de sang de lièvre opaque, Alex resserra la main sur le petit sac dans sa poche en attendant de voir ce qui allait bien se passer.  La sueur qui coulait de son front était peut-être due à l'effort physique, mais également à la présence de surnaturelle face à laquelle il était pour la première fois sans accompagnateur.

Alex passait en revue les différentes informations qu'il avaient lues dans le bestiaire : comment reconnaître certaines créatures surnaturelles et quoi faire à leur approche, notamment, mais également leur points faibles et leurs habitudes.  Et puis, surtout, son père lui avait parlé des druides déchus.  Il lui avait dit avoir entendu les rumeurs qui avaient circulé à Beacon Hills comme quoi une Darach y était venue. Que ces rebelles avaient tendance à causer des morts inexplicables ou suicidaires chez les animaux. Et, surtout, qu'ils étaient généralement très puissants.  Si les pièces du puzzle qu'Alex mettait en place dans sa tête, en ce moment, étaient justifiées, il aurait préféré se trouver bien loin d'ici plutôt que d'affronter le druide corrompu qui venait de l'aborder.  Surtout que le sorbier, aussi efficace soit-il contre les créatures surnaturelles, n'avait aucune utilité protectrice contre un druide.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMer 1 Juil - 23:00

Des autorités compétentes

L’homme en question se redressa il n’avait pas l’air très sûr de lui, il semblait même se questionner plus que moi sur la situation. Ou peut-être était-ce moi ? En fait ça devait sûrement être moi, j’avais l’habitude de faire cet effet aux gens, c’est vrai qu’un homme apathique et asocial ne fait pas très bonne impression mais ça ne me dérangeait pas c’était même le contraire. Face à face, je me rendis compte qu’il n’avait en fait aucune trace de sang sur les mains, il en dégoulinait juste de la bouche du lapin. Je ne compris pas son attitude ni même la situation j’avais pourtant essayé d’être correct mais ma perte de désintérêt avait aussi entraîné la perte de motivation. Je ne comprenais pas grand-chose et je n’avais même plus envie d’essayer, je ne pense pas que cette rencontre pourrait avoir un intérêt quelconque.
« Je vais bien, merci et vous ? »

Mais pourquoi me demande-t-il si ça va ? Je voulais m’assurer de sa bonne santé, pas entamer une conversation. J’arquai un sourcil en réaction à sa réponse puis hochai la tête pour donner une réponse positive à sa question qui était plus que futile dans le contexte. Il me regardait de haut en bas comme pour me juger. Puis il se retourna pour regarder l’animal, il semblait vraiment inquiet. C’était pas son animal de compagnie quand même, des animaux morts on en voit partout ou peut-être que c’est lui qui lui avait causé ça et qu’il se sentait coupable.
« J'ai contacté les autorités compétentes. »

Des autorités ? Quoi y a un groupe de sauveurs de lapin dans la région ? Ce mec était vraiment étrange, au moins ça changeait des types banals que je croisais tout le temps mais je commençais à me poser des questions. J’ai appris que les choses étranges à Beacon Hills ont souvent une référence au surnaturel. Et la situation devenait vraiment bizarre, je m’apprêtais à rebrousser chemin et à laisser l’homme seul mais ma curiosité me poussa à en savoir plus. J’essayais d’attraper un ton naturel puis lui dis :
« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Vous avez besoin d’aide ? »

Au moins s’il me répondait que rien d’important n’était arrivé ce dont je doute vu la tête qu’il arbore depuis notre rencontre je rentrerais peinard dans le cas contraire l’affaire pourrait être intéressante et rester avec lui deviendrait une bonne chose. Mais qui avait-il bien pu appeler ? Aucun service n’est adapté à un animal souffrant surtout à cette distance de la ville. Même n’importe quel vétérinaire ne viendrait pas jusqu’ici. J’essayais de me remémorer toutes les créatures dont je connaissais l’existence. Pour courir je n’avais évidemment pas pris le bloc-notes où j’avais référencé toutes celles dont on m’avait parlé ou que j’avais croisé. Mais mes connaissances sur le sujet était très maigre peut-être existait-il un groupe, une organisation proche des animaux…des autorités compétentes

Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyJeu 2 Juil - 4:50

Sur la Piste du Lièvre


L'inconnu regardait Alex comme s'il s'inquiétait pour sa santé mentale, ou du moins l'arc de son sourcil ne présumait rien de bon.  Pourtant, le biochimiste était loin d'être mûr pour Eichen House. La confusion dans le regard de l'autre avait ceci de bien qu'Alex devint plus apte à lui faire confiance : son étonnement trahissait une innocence qui était bienvenue. Probablement pas de danger, ni rien de surnaturel donc dans les environs.  Juste un étrange lièvre qui régurgitait du sang au petit matin.  Dans tous les cas, c'était à Gabriel de s'en occuper.  Le sang était l'un des vecteurs principaux de maladies et il valait toujours mieux limiter les risques d'épidémie à la population de léporidés et, potentiellement des canidés ou même des hominidés.

Le jeune biochimiste entreprit de ressortir des fourrés pour aller rejoindre le sentier sur lequel le joggeur se trouvait.  Il lui esquissa un sourire en plaçant ses mains sur les hanches, comme si c'était un merveilleux accomplissement que de faire quelques mètres dans les fougères.  Il nota l'hésitation dans le comportement du visiteur inattendu et reçu ses interrogations en se renfrognant légèrement.  Il répondit après une brève hésitation, question de se donner le temps de replacer ses idées en ordre.

-Heum. Je faisais mon jogging et puis ce lièvre est sorti du bois à pleine épouvante.  J'ai pensé qu'il était pourchassé. Vous savez, avec toutes ces histoires de pumas...

C'était bien ça qu'ils disaient dans la gazette?  Que des pumas rôdaient à Beacon Hills?  Il lui semblait bien. Mais peut-être était-ce aussi des cougars, ou des lynx.

-Puis il s'est arrêté sec et il s'est effondré.  Quand il m'a vu s'approcher, il s'est mis à gigoter puis il est mort.  C'est là que j'ai vu qu'il saignait, et je pense pas que ce soit un gros chat qui ait fait ça.

La flaque de sang n'était pas très grosse, mais elle avait taché une partie du pelage de l'animal et le gravier concassé du sentier.

-J'ai avisé le garde forestier, il devrait être en route. Mais j'étais curieux de voir d'où le lièvre arrivait et...

Il laissa sa phrase en suspens, alors que son visage s'illuminait tout d'un coup, fier de l'idée de génie qu'il venait d'avoir.

-Ça vous dirait de l'attendre pour moi pendant que je vais voir? Ça ne devrait pas être très long.

Oui, une promenade seul dans les bois était une idée de génie, félicitations à toutes ses années d'études qui étaient une fois de plus fort payantes.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Sam 4 Juil - 20:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyJeu 2 Juil - 21:47

Sur la piste du lièvre

Encore ces histoires de puma. Elles ont réellement le don de m’échauffer, qui peut bien être assez stupide pour croire à ces histoires de pumas tueurs ? Puis sérieusement je doute que ce lièvre aurait pu échapper à la traque d’un puma ça n’a aucun sens. Lui-même contredit son hypothèse, c’est absurde de croire qu’un félin de cette envergure n’ait pas réussi à finir sa proie. Il n’a pas l’air de connaître les étrangetés de Beacon Hills pourtant son raisonnement me laisse à penser qu’il ne doit pas être assez naïf pour croire à tous ces prétextes sensés rassurer la population de leur bonne sécurité. Peut-être en était-il au même point que moi et cherchait-il à découvrir les mystères que tout le monde tente de nous cacher.

Contrairement à moi, l’homme n’avait aucune difficulté à engager la conversation de plus mon interrogation semblait l’avoir apaisé, il était à son aise, il afficha même un sourire que je ne compris pas. Il m’assura en fait qu’il avait appelé un garde forestier pour lui signaler l’accident. Je ne comprenais toujours pas en quoi un garde forestier pourrait avoir une quelconque influence sur la situation. Je me posais de nouveau énormément de questions et j’avais une grande soif de découverte. En fait, l’homme cherchait juste ce qui était arrivé à ce lièvre, il voulait remonter sur ses traces. Puis soudainement son visage s’illumina comme s’il venait d’avoir une idée ingénieuse.

Il me fit alors part de son plan, il souhaitait que je reste sur place à attendre le garde pendant que lui retourna sur les pas de l’animal afin de comprendre ce qui lui était arrivé. Je fus étonné de son initiative, il venait de me rencontrer et avait douté de mon identité. Comment avec une réplique aurait-il pu autant changer de comportement ? Peut-être m’avait-il pris pour un surnaturel et était rassuré de mon comportement ? Il faut que j’arrive à en discuter avec lui, il sait certainement des choses que je ne sais pas. Mais n’étant pas certain de ce qu’il est ou de ce qu’il sait je vais éviter le sujet, il faut que je gagne du temps. Je vais faire ce qu’il veut même si je ne vois pas trop ce que je vais pouvoir dire au garde en question. Je jetai un coup d’œil au corps du rongeur, je contournai le joggeur pour m’approcher de l’animal, il était vraiment en mauvaise état, je me demande comment il a bien pu détaler dans cet état. J’en avais complétement oublier de lui répondre, je restais juste muet devant ses interventions et comme à mon habitude sans émotion apparente. Je tournai légèrement la tête et lui lançai par-dessus l’épaule :
« Je reste ici »

Je ne sais pas si moi aussi devrais lui faire confiance mais il ne me semblait pas avoir de mauvaises attentions finalement. Puis je doute qu’il soit une quelconque menace vu son désarroi lorsqu’il m’a aperçu. Je m’asseyai sur le sol frais et humide couvert de feuilles mon regard planté dans le corps du rongeur à me demander ce qui a bien pu causer un tel dessein à cette bête et attendit l’arrivée du garde forestier.

Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptySam 4 Juil - 20:51

Sur la Piste du Lièvre


L'homme en face n'était définitivement pas beaucoup plus chaleureux ou loquace qu'un robot culinaire, c'était le moins que l'on puisse dire.  Il semblait tenter de lire en Alex, ce qui le mettait plutôt mal à l'aise, bien qu'il essayait de le cacher.  Mais avec son charisme de scientifique, il savait très bien qu'il était mauvais menteur et que ses intentions étaient faciles à lire.  Son meilleur bouclier restait de sourire.  Le druide n'était pas certain de prendre la meilleure décision en faisant confiance de la sorte à cet homme, mais il lui avait fait une offre, et il ne pouvait plus se retirer.  Cet homme qui ne répondit pas immédiatement, prit le temps de contourner Alex pour observer à son tour le léporidé.  Alex observait également le lièvre mort, puis il remonta le regard vers l'autre joggueur, qui était désormais dos à lui, et son cœur sursauta dans sa poitrine.  Le jeune homme arborait une fine ligne cicatricielle derrière son cou.  Elle semblait presque chirurgicale et, d'instinct, Alex sut qu'une histoire pas nette était probablement en cause.

Le biochimiste restait coi, ne sachant pas trop comment réagir.  Ce fut le jeune qui rompit le silence en s'adressant à lui par-dessus son épaule.  Alex mit quelques secondes à capter et répondit un "Excellent" machinal, en faisant un premier pas vers les fourrés.  Il en fit un second, puis un troisième, en retournant où il avait perdu la piste.  Il jetait régulièrement des regards en arrière à celui qui avait cette étrange marque.  Il aurait pu jurer qu'il s'agissait de griffes.  Une fois de retour à sa piste, il se recroquevilla pour mieux l'observer, mais au bout d'à peine quelques secondes il se releva et retourna au sentier, n'y tenant plus.  La curiosité avait toujours raison du cœur d'un scientifique.

-Euhm, dites... Vous le savez sûrement déjà, mais vous avez quelque chose au cou... Et puis, enfin... Je me demandais ce qui avait bien pu faire ça?

Alex était revenu en face de l'étranger, affichant un calme et une sérénité surprenante. Il pencha légèrement la tête vers l'avant et, après avoir dégluti, demanda dans un murmure.

-C'est un puma?

Et dans le regard insistant du druide, dans la tension de sa voix, dans tout son non-verbal, c'était clair que ce n'était pas puma, qu'il avait voulu dire.  Malheureusement, il ne savait pas ce qu'il avait voulu dire, mais il savait que son interlocuteur saurait ce qu'il aurait dû vouloir dire, et cette information lui serait peut-être reléguée.  Quelle créature l'avait donc attaqué sans lui causé plus de tort?  Inconsciemment, cette fois, la main d'Alex palpa la petite bosse dans la poche de son jogging, sous laquelle se trouvait son échantillon de poudre de sorbier.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyDim 5 Juil - 15:37

Jouons

L’endroit était paisible, les rayons du soleil étaient filtrés par les branches feuillues créant des graphes colorés sur le sol. Je fixais le cadavre de la bête attendant patiemment que l’homme étudie le chemin que le lièvre avait emprunté avant de s’effondrer devant lui. Il y eut un petit moment avant que le joggeur brise le silence ambiant par le  craquement du bois sous ses pieds, il devait sûrement se poser des questions sur la fin de vie de l’animal. Je l’entendis s’éloigner et fus soulagé qu’il n’entame pas une conversation sur nos vies respectives, ce genre de discussion que tout le monde a et qui n’apporte absolument rien. Finalement, je n’attendis pas longtemps avant que l’homme ne revienne, il arriva d’un pas déterminé dos à moi. Il me lança immédiatement :
« Euhm, dites... Vous le savez sûrement déjà, mais vous avez quelque chose au cou... Et puis, enfin... Je me demandais ce qui avait bien pu faire ça? »

Instinctivement, je posai ma main sur ma nuque et frottai légèrement comme pour vérifier ses dires. Je n’avais pas pensé qu’en faisant mon jogging je ne mettais pas ma veste dont le col cachait ma nuque. La marque de Mason était donc à nue, elle était là, me rappelait que je devais être plus fort. Je ne répondis pas à l’homme instantanément, j’essayais de m’enlever cette scène humiliante de la tête, j’avais été tellement faible, soumis à cette créature, rien que d’y penser faisait remonter en moi la haine que j’avais éprouvé lors de l’affrontement. L’homme se positionna face à moi, je tournai mon regard noir vers lui, personne ne l’avait jamais remarqué, je serrais les poings, les sourcils froncés, je me sentais atteint, touché. Il n’affichait plus le même sourire niais, il semblait plus grave, plus sérieux, préoccupé. En me relevant, il répliqua :
« C’est un puma ? »

J’étais maintenant certain que cet homme n’était pas celui qu’il voulait prétendre, ses déductions étaient la preuve qu’il était bien plus réfléchi qu’il n’y paraissait, nous savions tous les deux que nous étions plus que ce nous disions. Mais il avait une longueur d’avance, un indice, je n’avais aucun élément preuve de son passé ou de ce qu’il était.
« Un serpent »

Je lui tournai le dos et me décidai à mon tour à visiter les environs, je ne voulais pas parler de moi et je n’arrivais pas à cerner sa nature alors la meilleure des solutions était de patienter. Je relâchai ma tension de tantôt, tentai de me calmer en m’éloignant de lui. Nous étions dans une simple partie de poker dont le maître mot était le bluff. Je ne devais pas lui laisser prendre l’avantage. J’essayais de me rappeler de tous les détails, tout ce que j’avais pu apercevoir. Ses manières, sa façon de me regarder, de me parler, j’étudiais tout ce dont je me souvenais mais tout ce qui me semblait évident était le flagrant mensonge auquel il voulait me faire croire. Seulement découvrir la vérité s’avère être plus dur que ce que je croyais, il est beaucoup plus doué qu’il n’y paraît, je pense que ce qu’il cache doit dater, ça ne doit pas être un petit secret. Ce qui nous rend de bons menteurs est le poids de nos mensonges. Néanmoins, Fhury avait elle aussi un secret important mais elle me l’avait révélé sans autant de mal. C’est sans doute dû au fait que je lui avais dit la vérité mais j’étais presque certain qu’elle avait de bonnes intentions, je ne peux pas en dire autant avec mon interlocuteur. Après avoir fait quelques pas et n’avoir rien découvert d’extraordinaire, je décidais d’aller le revoir et de tenter le tout pour le tout. Il s’était rapidement tourné vers moi en m’entendant approcher, il était aux aguets comme pour se défendre d’une éventuelle menace. Je pris mon souffle m’approchai de quelques pas tendis la main et esquissai un faux sourire.
« Moi c’est Seth. »


Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyDim 5 Juil - 18:24

Sur la Piste du Lièvre


Un éclair passa dans le regard d'Alex, alors que le coin de son œil droit se plissa : un serpent, donc? Quel type de serpent pouvait ainsi attaquer la nuque d'un homme et le laisser partir manifestement vivant? Pour sûr, la cicatrice indiquait que quelque temps avait coulé sous les ponts, mais justement, il ne semblait en garder aucune séquelle outre une gêne certaine.

L'inconnu tourna de nouveau le dos à Alex. Peut-être afin qu'il observe davantage encore la blessure, peut-être simplement parce qu'il ne souhaitait pas être scruté par le druide. Avait-il quelque chose à cacher? Ce serpent était-il plus qu'un serpent? Alex eut l'impression d'avoir vu une section traitant de reptiles dans le bestiaire, mais s'il se souvenait clairement d'avoir vu une image de serpent, la page qu'il avait lue était celle traitant des Kanimas, et ils n'étaient pas des serpents. Alex fouilla dans sa mémoire et songea qu'il parlait peut-être d'une Gorgone. Dans tous les cas, l'homme devant lui avait dû combattre la créature et, pour s'en sortir ainsi, il devait lui-même appartenir au royaume du surnaturel. Ou alors le biochimiste était devenu paranoïaque et ce n'était qu'une vipère qui s'était introduit dans une activité camping. Non, non, non! Un serpent mord, et fait des ponctions, pas une telle cicatrice. Quelque chose clochait. Et puis, la manière dont il avait nommé son prédateur ne laissait pas entendre à un reptile normal. Si seulement il avait lu le bestiaire plus rapidement!

Tout à ses réflexions, Alex profita des quelques instants durant lesquelles l'autre ne l'observait pas pour plonger sa main dans sa poche et, de son index, il força l'ouverture du sachet avant de tremper son doigt dans la poudre protectrice. De ses doigts propres, il referma avec misère le sachet et retira la main au moment où son vis-à-vis cessa d'observer les environs pour revenir le voir. Au grand bonheur d'Alex, il se présenta en tendant la main. Voilà qui lui faciliterait énormément la tâche! Il flanqua sa main dans celle de ce Seth et l'agita vigoureusement, tout en faisant de la pression avec son index. S'il avait affaire à un surnaturel, il le saurait bien assez rapidement.

-Alex, enchanté. J'imagine que vous vous êtes bien rendu à l'hôpital pour vérifier qu'il n'y avait pas de venin dans la plaie, n'est-ce pas?

Alex arborait son sourire le plus bienveillant. Il fallait que Seth lui fasse confiance s'il voulait avoir le fin mot de l'histoire. La scène avait quelque chose d'un peu surréaliste. Deux jogueurs au milieu du bois se saluaient, entre le cadavre d'un lièvre et les jeux d'ombres du soleil levant dans le brouillard. De quoi faire frissonner un druide qui, à force d'écouter trop de films, croirait en la scène parfaite pour déclencher le moment « horreur » dudit film.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMar 14 Juil - 15:18

Le temps presse

L’homme avait récupéré le sourire en voyant ma main s’ouvrir face à lui. Il sortit la main droite de sa poche et la précipita au creux de ma main. Mes réactions n’étaient pas naturelles comment pourrait-il ne pas se poser de questions. Je ne suis pas fait pour discuter avec quelqu’un je ne provoque rien de bon chez les gens que je rencontre c’est pour ça que je me force d’éviter tout le monde et plus je restais avec cet inconnu plus je prenais le risque de lui porter atteinte. Je suis trop maladroit dans mes actes, mes paroles, j’ai du mal à réagir comme une personne normale. Comment pourrais-je gagner une bataille contre un homme qui contrairement à moi n’a rien d’étrange ou de suspect, qui sait faire semblant. Je visualisais toutes les possibilités qui s’offraient à moi mais aucune ne me permettait de découvrir quel type de personne il était avant que lui ne découvre ce que j’étais. Pourtant mon esprit de déduction suffisait généralement, cet homme cachait vraiment bien ce qu’il avait en tête. Je lâchai sa main et il répliqua :
« Alex, enchanté. J'imagine que vous vous êtes bien rendu à l'hôpital pour vérifier qu'il n'y avait pas de venin dans la plaie, n'est-ce pas? »

Evidemment il réitéra sur le sujet sensible.
« Il n’était pas venimeux. Juste affamé.»

En réalité j’avais bel et bien été conduit à l’hôpital, du moins c’est où je m’étais réveillé de mon comas, une fois que « l’énergie » que Mason m’avait drainé s’était régénéré, je ne donnai aucune réponse aux questions des médecins sur le contexte de cette blessure, je m’étais juste contentai de sortir de l’hôpital. Plus tard, je réalisais qu’étrangement cette blessure ne cicatrisa pas comme une plaie banale. Elle fit place à une marque un peu plus foncé que la couleur de ma peau, brunâtre et de la même forme que les griffes qui avaient pénétré ma peau.

Et je ne sais pourquoi l’homme avait l’air beaucoup moins intrigué, moins en retrait. Il avançait dans ses découvertes alors que moi je restais au point mort. Le bluff n’était visiblement pas la meilleure chose à faire ni la plus rapide. Mes réflexions ne portèrent à aucune conclusion, je devais être plus initiateur.
« Vous habitez dans la région ? C’est une zone assez reculé de la ville. »

Était-il juste un humain ou alors avait-il des dons aussi extraordinaires que ceux que j’avais rencontrés ? Je serrai les poings alors contrarié de ne rien comprendre puis une sensation m’interpella. Le poing fermé, les doigts de ma main droite touchèrent ma peau, elle était sèche mais ils glissèrent comme si elle était recouverte de poussière. Je l’ouvris et constatai qu’elle était parsemée d’une poudre grise. Je tournai mon regard vers mon interlocuteur qui subitement avait changé d’expression. Je fus vraiment perdu et je ne savais comment réagir. La même main que l’homme avait serré quelques minutes plus tôt, devais-je considérer cela comme une menace, comme un test ? Je ne savais comment réagir, j’étais pris au piège, de nouveau affaibli. Je ne comprenais rien et l’agacement combiné à mon impatience fit place à la colère. Il ne me restait plus qu’une solution avant tout débordement, être franc.
« Un lamia, une créature mi-homme mi-serpent, il tentait d’assassiner un innocent. Maintenant dites-moi qui vous êtes ou ce que vous êtes et qu’est-ce que cette poudre est censé faire, je sais que vous n’êtes pas aussi banal que vous essayez de le faire croire. Soit vous me répondez honnêtement soit je vous laisse vous amuser seul avec votre sujet. »

De toute façon, je ne pouvais rien faire pour l’obliger à me dire la vérité alors s’il refusait de m’en apprendre plus il ne serait plus d'aucune utilité.


Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyLun 20 Juil - 17:58

Sur la Piste du Lièvre


Voilà qui était franchement étonnant. Plus que perplexe, Alex ne comprenait pas comment un serpent affamé avait pu laisser sa proie s'enfuir vivante avec aussi peu de séquelles – et de si étranges – ou comment un homme sain pouvait en parler ainsi, comme de sa dernière randonnée à vélo.  Malgré la poignée de main qui était franche et ne causa pas de répulsion chez Seth, au grand soulagement du druide qui n'aimait toujours pas particulièrement rencontrer des créatures surnaturelles, le jeune homme commençait à lui faire froid dans le dos.  Ses réponses étaient toujours courtes et froides et, maintenant qu'il y pensait, le scientifique ne pensait pas l'avoir vu sourire véritablement ou avoir un comportement humainement chaleureux d'une certaine manière.  Le scientifique n'avait jamais été bon pour lire les gens, et une fois de plus, ça risquait de lui jouer des tours.  C'était comme si une partie de lui était froide comme la pierre, et ça n'était guère encourageant au milieu des bois.  Après tout, tous les meurtriers en série n'étaient pas des garous ou d'autres types de créatures.  Et si le lièvre était un piège particulièrement tordu posé par Seth?  Alex pourrait se défendre au corps-à-corps, mais il n'avait aucune chance si l'autre était armé.

Alex sentit ses pulsations cardiaques s'accélérer inconfortablement lorsque Seth lui adressa de nouveau la parole. Alex prit une grande inspiration, soulagé, puis ses pupilles se dilatèrent.  Et si cet exercice de cordialité inattendu n'était en fait qu'une manière de connaître ses habitudes pour estimer le temps qu'il avait devant lui avant d'abandonner le cadavre d'Alex dans les bois?  Heureusement, Gabriel était en route.  Néanmoins, par réflexe pour se protéger, Alex releva sa main droite, la paume vers Seth, avec un léger angle vers le sol, un peu comme lorsqu'on approche un animal de compagnie qui nous est inconnu, tout en faisant un pas vers l'arrière.  Alex s'était bien aperçu que Seth avait serré les poings, s'apprêtait-il à le frapper?  Tendu comme un ressort, Alex raffermi ses pieds sur le sol et leva ses deux mains devant lui aux premiers mots que Seth employa d'un ton impatient que le biochimiste prit pour de l'agressivité.  Il fallut un léger instant à Alex pour comprendre ce dont il était question, et il ouvrit alors les yeux d'étonnement et de désapprobation.

Les lamias, il se souvenait avoir vu une page du bestiaire à leur sujet.  Une image horrifiante accompagnait la description succincte de ces femmes-serpents, suivie d'informations plus détaillées qu'Alex n'avait pas pris la peine de lire.  Tout de même, il restait très imprudent de parler de telles choses dans un lieu public, de l'avis d'Alex.  Aussi peu fréquenté que soit ledit lieu public.  Se trouvait-il en face d'un autre druide?  Auquel cas son manque de discrétion était certainement répréhensible.

-Chut! intima-t-il à l'imprudent, qui était déjà sur sa lancée.

Le druide croisa ses bras devant son torse et écouta néanmoins le reste des doléances de Seth d'un air sombre.

-Si vous croyez que les animaux morts m'amusent, vous ne pourriez être plus loin de la réalité, Seth. Il soupira.  Quant à cette poudre, elle est supposée protéger de telles créatures.  Vous n'avez donc pas d'inquiétude à avoir.

-Je suis biochimiste, et mon père est le garde-forestier, nous habitons à l'orée de la forêt.  C'est son travail de connaître toutes les bêtes qui vivent dans les environs.


Il pencha la tête et pinça les lèvres avant de poursuivre.

-Et je vous conseille de plutôt raconter l'histoire des pumas.  Tout le monde aime les miraculés, et personne ne vous croirait, surtout que les lamias sont des créatures féminines.  Ou du moins, c'était ce qu'il lui semblait, n'ayant vu qu'une figure féminine sur leur page d'introduction, alors que les portraits sont généralement féminins et masculins.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Mar 28 Juil - 5:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyDim 26 Juil - 20:19

Apprentissage et diplomatie

A peine mon discours terminé l’homme voulut interrompre mes paroles :
« Chut ! »

Je ne réagis même pas à sa réaction je n’avais que faire de ses remarques. Je veux uniquement des réponses peu importe les risques. Et je ne vais sûrement pas m’arrêter parce qu’il faut garder le « grand » secret de Beacon HIlls.
« Si vous croyez que les animaux morts m'amusent, vous ne pourriez être plus loin de la réalité, Seth. Quant à cette poudre, elle est supposée protéger de telles créatures.  Vous n'avez donc pas d'inquiétude à avoir. »

Quoi ? Une sorte de vétérinaire, un légiste pour animaux, une espèce de garde forestier ? Intéressant, la franchise était bel et bien le moyen qui s’accordait le plus à ma convenance, ça me permettait de réduire le temps de discussion inutile, d’aller directement à l’essentiel et d’éviter d’aller sur des terrains sur lesquels je n’étais pas à l’aise. Et cette poudre, ça devait être une sorte de protection avec des effets négatifs sur les créatures surnaturels. La discussion prenait enfin une tournure intéressante, le coin de ma lèvre haussa subitement, j’avais une nouvelle fois trouvé une personne regorgeant de mystères prêts à être découvert. Une poudre capable d’avoir uniquement des effets sur les personnes possédant des dons, je sentis mon cœur s’accélérer, une sorte de réjouissance j’imagine, en une phrase j’avais l’impression d’en avoir appris plus qu’en une semaine de recherches. Néanmoins, mon visage restait vide d’expression, juste marqué par la profondeur de mes yeux sombres et par mes sourcils froncés. De nouveau, je me reposais des tonnes d’hypothèses, de théories et l’impatience grimpait à mesure que je m’imaginais tout ce que cette poudre pouvait permettre de faire.
« Je suis biochimiste, et mon père est le garde-forestier, nous habitons à l'orée de la forêt.  C'est son travail de connaître toutes les bêtes qui vivent dans les environs. »

Biochimiste… ça explique mieux la référence aux animaux morts. S’il est scientifique et qu’il s’y connait sur les surnaturels il doit regorger de bien plus de ressources que ce que j’imaginais. Il faut que je trouve un moyen d’aller plus loin, de lui soutirer plus d’informations. Mais toutes les tentatives que j’ai abordé avec d’autres personnes ont échoué. Il faudrait que j’étudie les relations humaines avant d’aller interroger le premier venu avec ma délicatesse habituelle ce serait sûrement plus productif. Et si son père est garde forestier alors c’est probablement lui qu’il a appelé précédemment, d’ailleurs il devrait bientôt arriver.  Je ne pouvais pas louper la chance de discuter avec une personne qui s’y connaissait visiblement beaucoup plus que moi sur le sujet.
« Et je vous conseille de plutôt raconter l'histoire des pumas.  Tout le monde aime les miraculés, et personne ne vous croirait, surtout que les lamias sont des créatures féminines. »

Raconter l’histoire du lamia à haute voix avait vraiment l’air de l’avoir gêné. Par contre, hors de question de devoir conforter les citoyens inquiets ou un peu trop curieux en leur racontant des histoires de pumas mais je ne peux pas non plus crier sur les toits que des serpents et des chats géants attaquent la ville. De toute façon, je ne vois pas comment je pourrais arriver à parler de ce sujet avec une personne qui ignore complètement l’existence de ces créatures puisque cet aveu serait complètement inutile. Bien c’est le moment où je devais trouver une issue, une façon de poursuivre la conversation, de pouvoir la creuser, comprendre qui est cet homme et tout ce qu’il sait. Et puisque la seule chose ayant fonctionné jusqu’à maintenant fut l’honnêteté alors je vais continuer sur ce chemin.
« Bon, je ne suis pas doué pour les discours, alors je vais juste aller à l’essentiel. J’ai besoin d’apprendre, de découvrir ce monde qui paraît vous être si familier, de savoir comment fonctionnent ces êtres pour atteindre un certain objectif que je me suis fixé. Et je vous rassure, je ne compte pas faire du mal à vos bêbêtes ou à ces sortes de mutants de toute façon je ne vois pas comment j’y arriverais ou ce que ça m’apporterait. C’est juste que cette ville semble perturbé par leur présence et j’ai pu m’apercevoir que certains étaient malfaisants. Je voudrais contribué à l’équilibre de Beacon HIlls. Des meurtres se font impunément et les forces de l’ordre sont impuissantes, le taux de criminalité explose ainsi que le taux de mortalité, ça a même alerté le FBI. Mon but est juste de répandre la justice mais je dois d’abord m’instruire car ce milieu qui dépasse la science m’est trop inconnu, j’ai besoin de vous, de ce que vous savez. Apprenez moi ce que je veux et je ferais ce que vous voulez je suis prêt à tout pour arriver à mes fins. »

Ca faisait bien longtemps que j’avais pas autant parlé d’un coup. Pourvu que ça fonctionne, pourvu qu’il accepte, c’est trop rare, il me faut ces informations.

Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMar 28 Juil - 5:26

Sur la Piste du Lièvre


L'homme en face d'Alex, Seth, était froid et distant, décidément.  Pour un peu, on pourrait croire que c'était un psychopathe : il ne montrait aucune émotion, ne semblait pas capable de réagir d'une manière ou d'une autre ou, à tout le moins si imperceptiblement qu'Alex n'arrivait pas à déchiffrer le moindre changement d'expression faciale, pas même ce léger haussement d'une commissure.  Et puis, avec ses yeux froncés de la sorte, il n'avait pas l'air franchement sympathique.  Une tueur en série, songea de nouveau le druide.  Et si c'était réellement le cas, n'était-il pas de son devoir de l'empêcher de commettre peu importe quel crime il envisageait de perpétré ensuite?  Alex eut envie de se mordre la lèvre.  Et s'il en avait trop dit?  S'il s'agissait d'un chasseur, professionnel ou amateur?  Il devait se montrer aussi implacable que l'homme en face de lui.

Un ange était passé, froid comme le reste de l'échange.  Si Alex se rendit compte trop tard qu'il avait prononcé le nom de lamia, il s'en mordit bel et bien les lèvres, cette fois.  Lorsque le frigorifique silence fut rompu par Seth, Alex porta une attention dédoublée à ses paroles, impatient d'y deviner quelques intentions qui se cacherait derrière les mots employés.  Il commençait en s'excusant, ce qui n'était jamais de bon augure.  Peu doué en conversations?  C'était donc soit un scientifique, soit un psychopathe.

Ce monde, le surnaturel, semblait être familier à Alex?  Celui-ci ne put s'empêcher d'envoyer un sourire sarcastique en face.  Si seulement il savait comment le biochimiste venait lui-même d'être lancé en boulet de canon dans cet univers étrange et glauque.  Cette guerre de pouvoirs interminable dans laquelle les forces qui s'affrontaient étaient beaucoup plus subtiles que des politiciens, ou même que la dichotomie entre le bien et le mal.  Seth lui-même avouait avoir des objectifs qu'il n'osait pas énoncer.  Était-il lui aussi en quête de pouvoir?  Il promettait ne pas faire de mal aux créatures sous la protection des Cormiers, mais le terme bébête tira une moue de dégoût, par réflexe, au druide.  Des promesses faciles à faire.  Le terme employé, pourtant, ne laissait présager aucun respect pour ces forces dont son père insistait tellement pour qu'il les protège.

Et puis, le jeune homme revira sa veste en un tournemain.  Il avouait que les créatures perturbaient la ville, et que certains lui semblaient malfaisants.  Qui était-il pour en juger?  Renfrogné, Alex l'imagina facilement en agent de la paix.  Main bien-pensante et quasi toute puissante de la loi.  À la mention de l'équilibre, l'attention du scientifique fut piquée encore un peu plus.  L'équilibre n'était qu'une histoire de crimes aux yeux de Seth?  Alex fit rouler sa langue dans sa bouche. Boum!  Il venait de dire ce dont Alex se doutait : son but n'était que de répandre la justice.  Et il voulait s'instruire?  Visiblement auprès du jeune adulte qui avait trop parlé.  Alex en pâlit, ce qui était quand même un petit exploit. Il prit une profonde inspiration et se lança.

-Il y a une différence entre équilibre et justice.  Même la plus grande stabilité est en réalité des plus dynamique.  Je vous concède que les chiffres d'affaire des morgues de la région a quelque chose d'inquiétant, mais le voir diminuer ne serait pas pour autant moins inquiétant.  L'équilibre est un concept des plus complexes et relativement impossible à prédire sur une petite échelle.  C'est toujours le portrait global qui donne une meilleure idée de l'équilibre d'un ensemble.

Alex fit un pas vers Seth en le fixant dans les yeux.

-Seth, si tu as besoin de moi, comme tu le dis, et que tu es vraiment prêt à faire tout ce que je veux...

Alex fit un sourire en coin, vaguement menaçant et malin.

-Tu devrais commencer par envisager de gagner ma confiance.  Et m'aider à pister d'où vient ce lièvre serait un bon début.

Sans un mot de plus, le Canadien tourna les talons et retourna à sa piste, mais ce n'était pas que la trace du lièvre qu'il cherchait.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyJeu 6 Aoû - 13:21

Bête de métal

La réponse du chimiste avait réglé l’affaire, je pouvais écarter l’option de retrouver la toxine grâce à une analyse, du moins pour le moment.
« Bien sûr que je peux l'analyser. En attendant le matériel de collecte, je veux bien trouver d'où il arrivait comme ça. »

Bon et bien c’est parti pour une chasse au trésor improvisée, je doute que l’on puisse trouver quoique ce soit dans ces bois sans piste mais bon à ce qu’on dit qui ne tente rien n’a rien et puis si je donne au joggeur ce qu’il veut peut-être m’en dira-t-il un peu plus sur ce que moi je veux. Je me lève, le corps de l’animal ne pourra pas nous faire avancer plus que ça. Je jette des rapides coups d’œil aux alentours, dans les bosquets, près des arbres, il faudrait que l’on s’enfonce dans la forêt, s’il y avait quelque chose de suspect dans cette clairière, nous nous en serions déjà aperçu. Au bruit des branches qui craquent derrière moi, j’en déduis qu’Alex prend la même initiative.
« Vous joggez souvent par ici ou vous êtes plutôt du genre à changer sou... GRAND DIEU! »
Le début de sa phrase avait déjà commencé à me lasser mais son exclamation digne d’un croyant assistant à la naissance de Jésus a de suite focalisé mon attention sur lui. Je me dirige vers lui en trottant, il a les yeux écarquillés, il se tient devant un petit buisson derrière lequel une petite boule grise apparaît. Je tends le cou pour voir par-dessus le feuillage, deux oreilles pointues apparaissent.
« Il y a un deuxième spécimen ici!  Il est totalement maculé de sang.  Il y a une substance blanche sur son dos, je pense qu'elle sort d'une plaie, mais c'est difficile à voir. »

Je me crée un passage pour passer derrière l’arbrisseau. Effectivement, un autre cadavre de lapidé gît par terre comme endormi sur son lit de feuilles. S’il n’y avait pas ces plaies nous aurions pu en conclure qu’il y avait une épidémie mortelle chez les lièvres. L’affaire prend une toute autre tournure, un animal blessé et empoisonné c’est louche mais deux ça devient franchement suspect, il faut que l’on éclaircisse tout ça. Nous pouvons déjà remonter les traces de celui-ci, nous pourrions retomber sur quelque chose d’intéressant, peut-être la source de cette toxine.
« Je pars dans cette direction. Il y a des empreintes de pas, si je les remonte je pourrais sûrement trouver quelque chose d’intéressant. »

Je m’aventure donc à travers la forêt, j’imagine qu’Alex va tenter d’examiner le cadavre du rongeur ou chercher d’autres animaux morts. Les feuillages se font plus denses alors que je m’éloigne du sentier, un silence malsain s’installe, seul le vent et les craquements du bois sous mes pieds retentissent dans l’immensité de la forêt. Les arbres se ressemblent, plus haut leur feuillage fusionnent m’engouffrant peu à peu dans l’obscurité. Je suis impressionné par la distance que l’animal a eu le temps de parcourir avant de lâcher son dernier souffle. Ça fait presque 5 minutes que je marche suivant ses traces qui ne mènent vers nulle part. Tout à coup, je suis bouche bée, au loin une lucarne illumine le corps de ce qui semble être un cerf. Je laisse alors ma piste et presse le pas vers l’animal sans réfléchir. Je m’arrête net lorsqu’un clic beaucoup moins naturel que le craquement du bois se fait entendre sous mon pied. Un imposant piège à ours entoure mon pied droit et j’ose imaginer que si je le lève je finirais probablement comme le malchanceux qui me fait face. Bon, j’espère qu’Alex a de bonnes oreilles car je ne sais pas comment ces pièges fonctionnent ou si l’on peut les désamorcer. Je ne pense pas non plus être plus rapide que le mécanisme et je n’ai pas très envie de tenter l’impossible sachant que ce genre de mâchoire déchire la chair de l’animal piégé pour se bloquer contre l’os. Et passer la nuit dans les profondeurs du bois de Beacon Hills sans pouvoir ni me déplacer ni me défendre ne me paraît pas non plus une très bonne option. Il ne me reste plus qu’à attendre l’aide d’Alex, je déteste avoir besoin de quelqu’un mais je n’ai pas vraiment le choix. Je fis donc un long soupir d’exaspération, pris une grande inspiration et m’époumonai :
« Alex ! Alex ! Je suis pris dans un piège ! »

Je n’avais que très rarement nécessiter l’aide d’autrui préférant plutôt travailler des heures seul plutôt que de travailler en groupe. Finalement cette rencontre n’allait peut-être pas être aussi insipide que ce que j’avais imaginé. Allant de surprise en surprise, je découvre en regardant plus attentivement le piège que les dents de celui-ci sont recouvertes de la même substance blanche qui se trouvait sur les dents des lièvres morts retrouvés un peu plus tôt. Cette affaire devient décidément de plus en plus étrange et de plus en plus intéressante.



Dernière édition par Seth Grey le Jeu 1 Oct - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMar 18 Aoû - 14:59

Sur la Piste du Lièvre


Si la réaction au petit Sermon d'Alex ne se fit pas attendre, et bien qu'il considérait plutôt son discours comme de l'instruction dispensée gratuitement, Alex garda ses réactions à la réponse de Seth pour lui-même.  N'avait-il pas compris ce que le scientifique tentait de lui expliquer, que le moindre élément d'un tout peut avoir une influence notable et dramatique sur le reste de l'ensemble, advenant un changement drastique de son état.  Un lapin mort n'était en soi presque rien, tout comme un accidenté de la route – quoiqu'Alex convienne de la gravité émotive centuplée de ce deuxième exemple –, au sein de leur système respectif.  Mais des dizaines d'accident dans une courte période portent à modifier la signalisation, voir même le code de la route.  Tout comme un affaiblissement important de la population lapine affectera directement celle de ses prédateurs naturels, comme les renards et les coyotes, et leurs compétiteurs, tels que les pumas – les vrais – en profiteront pour envahir le territoire.  De même que des proies secondaires des renards et des coyotes, qui ne pourront plus « contrôler » les population de moufettes et autres bestioles désagréables.  De moins, c'était ce qu'il se souvenait de son cours d'écologie.

Là où la réponse de Seth l'intriguait d'autant plus, par contre, était de savoir quelles étaient ces compétences et ces intérêts si différents qu'il mentionnait.  Des intérêts différents à quel point?  Une fois de plus, Alex se demanda s'il ne se trouvait pas en face d'un humain ayant décidé d'éliminer seul la menace surnaturelle de Beacon Hills, ou pire, un chasseur.  Son vocabulaire, de surcroît, n'était-il pas vaguement inquiétant?  Une dévotion personnelle et inébranlable.  N'était-ce pas là, la définition du fanatisme?  Et Alex était la définition de la paranoïa, probablement, mais ce n'était qu'un détail insignifiant dans toute cette affaire.

Le druide avait donc suivi la piste lentement lorsqu'un éclat de rire nerveux retentit derrière lui.  Il se retourna et vit le sourire sur le visage de Seth.  Il s'agissait bel et bien d'un maniaque, c'en était désormais certain.  Figé sur place, Alex l'observa rejoindre le cadavre sans ciller ni détourner le regard à aucun moment.  Son cœur s'était sensiblement accéléré depuis le début de sa pause, à croire que son jogging avait reprit de plus belle.  La déclaration de l'enquêteur en herbe le figea sur place.  Ils ne s'étaient pas compris.  Si Alex n'avait jamais eu l'assurance d'un Don Juan ou d'une coqueluche, il n'avait pas besoin qu'on lui donne un petit supplément de confiance, mais bien que Seth lui prouve qu'il était digne de sa confiance.  Ou alors, il essayait de lui dire qu'il était incapable de gagner la confiance de quiconque?  Personne ne pouvait à se point être asocial et avoir besoin d'amis, songeait Alex, alors qu'il se disait que lui-même, de nature recluse, n'avait jamais éprouvé de difficultés à lier des relations de confiance avec ses quelques amis de passage.

-Je... Nous ne nous sommes pas compris.  Ma confiance va bien.  Je ne sais seulement pas si je peux vous faire confiance, sans vouloir vous offenser.  Pas de sourire bienveillant ou de main tendue cette fois.  Pas de perche vers cet homme particulier, pour ne pas dire étrange, alors qu'il s'agenouillait pour inspecter le décédé.  Alex écouta son verdict, hébété.  Tout à coup, le verdict presque robotique du jeune homme, digne d'une série policière, le rendait plus humain, étrangement.

-Et quelles sont vos compétences, votre boulot?  Et votre intérêt dans tout ceci?

Alex sembla s'apprêter à en ajouter quand une sonnerie faible retentit.  Il tendit sa main dans l'autre poche de son pantalon et lu ce qui semblait être un message sur son portable.  Il prit quelques secondes pour y répondre, amorça un mouvement pour le ranger, mais l'avorta en entendant une seconde sonnerie.  Il lut le nouveau message et rangea son téléphone, un sourire en coin aux lèvres, les yeux rieurs.

-Mon père a du rebrousser chemin, il avait oublié de prendre des fioles, pour analyser le sang.

Le biochimiste fit de nouveau quelques pas en amont de la piste et s'agenouilla devant un bosquet dense pour tenter d'y trouver la génèse du malheur du pauvre lièvre.  Il rétorqua finalement aux deux dernières phrases du policier en herbe.

-Pourtant, l'entraide est probablement la meilleure façon de gagner une confiance mutuelle.  Vous y comprenez plus que vous ne le pensez, selon moi. Et il commença à tasser doucement les branches du bosquet.

© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyLun 31 Aoû - 15:05

Faire confiance

Après l’annonce de mon hypothèse, je me relève, il me manque des éléments, il faut continuer à chercher, il y a forcément plus que de pauvres traces dans le coin. Je me retourne pour voir la réaction de mon nouvel acolyte quand celui-ci me lança subitement :
« Et quelles sont vos compétences, votre boulot?  Et votre intérêt dans tout ceci? »

Je réfléchis quelques secondes avant de répondre. C’est-à-dire que lui ne m’en a pas dit beaucoup sur ses motivations. A part ce satané équilibre que nous ne voyons apparemment pas du même aspect ou du moins auquel nous contribuons différemment.
« En gros on peut dire que je suis psy ou presque. On va dire profileur mais j’étudie encore pour le moment. J’ai de bonnes intentions et j’ai une bonne raison qui me pousse à être dévoué et à travailler sur la stabilité de la justice. »

Je fausse un sourire question de rassurer même si je dois plus être en train l’effrayer. En fait, il doit carrément se dire que je suis taré. Puis lui dire que j’étais psychologue ne devait pas être la meilleure idée que j’ai eu Il a perdu ses mimiques sympathiques et me rend maintenant le regard que je lui tiens. Il ouvre la bouche mais se fait interrompre par la sonnerie de son portable. Il raccroche rapidement :
« Mon père a dû rebrousser chemin, il avait oublié de prendre des fioles, pour analyser le sang. »

Je hoche la tête, je vais éviter de trop converser avec lui. J’ai besoin qu’il me renseigne et en
parlant je n’améliore pas la relation. L’homme se dirige ensuite vers un buisson non loin du cadavre du rongeur et sans se retourner m’adresse à nouveau la parole :
« Pourtant, l'entraide est probablement la meilleure façon de gagner une confiance mutuelle.  Vous y comprenez plus que vous ne le pensez, selon moi. »

Bon on va partir là-dessus alors, un échange de bons procédés, je l’aide pour son affaire bizarre et il me donne les informations que je veux, rien de bien fou à première vue.
« Ok. Alors je m’y remet. »

Je me penche de nouveau vers le corps du lièvre, mes yeux naviguent sur sa fourrure, le corps semble intacte, seule sa gueule est ensanglanté, une sorte de viscosité blanche semble en être liée.
« Il a bien une blessure sur l’extrémité de sa truffe mais il n’y a pas que du sang, il y a une sorte de substance. Humm…vous avez des gants ou un tube, quelque chose qui nous permettrait de prendre un échantillon ? Il faudrait l’analyser et étant biochimiste vous devez sûrement avoir le matériel pour. »

Rien de superflus que le nécessaire voilà ce qui doit sortir de ma bouche. J’ai beau cherché si nous ne savons pas ce qu’est le produit que le lièvre a ingéré je ne vois pas trop comment on pourrait trouver la source.
« Ça pourrait être naturel, un empoisonnement due au contact d’une plante ou à l’ingestion d’une matière toxique. Je suis loin de mon domaine et là je ne peux pas avancer, on peut toujours chercher aux alentours s’il y a des plantes que vous connaissez et qui pourrait avoir cet effet sur l’animal. Mais en plus de l’empoisonnement le lièvre a une blessure, ce qui veut dire que soit il s’est blessé maladroitement pendant qu’il gambadait soit c’est la source de son empoisonnement qui l’a entaillé ça. Donc à vous de décider soit on continue les recherches soit il faut examiner l’échantillon blanchâtre. »

Finalement, je préférais fonctionner comme ça mon professionnalisme me déstressait, c’est comme si je rentrais dans ma bulle tout en gardant un contact avec l’extérieur, j’avais conscience de la présence d’Alex pourtant elle ne me gênait pas, mon esprit était concentré sur la piste.


Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMer 16 Sep - 3:04

Sur la Piste du Lièvre


Un psychologue.  Super.  Il devait être en train de tenter de lui trifouiller le cerveau comme c'était pas permis, de le catégoriser dans une demi-douzaine de boîtes différentes de troubles mentaux et leur opposé, de chercher par quelle logique freudienne un homme dans la force de l'âge se retrouvait à habiter seul avec son père, reclus au fond du bois, de percer des mystères qu'Alex ne se connaissaient pas lui-même.  Un fouineur professionnel, quoi.  Et si, comme le dit si bien l'adage, le cordonnier est le plus mal chaussé, qu'en est-il du psychologue?  Est-il le plus dangereux, le plus psychopathe?  Les pensées d'Alex revenaient toujours à cet unique point, vraisemblablement.  Comme si dès qu'il avait vu Seth, il l'avait précipité dans cette unique boîte toute propre.  Il hésitait à se déposer lui-même dans la boîte des paranoïaques, pour le coup.  Pour sa défense, Beacon Hills s'y prêtait bien.  Il ne comprenait parfois pas comment les gens pouvaient vivre tranquillement ici comme dans n'importe quelle autre bourgade d'Amérique, aveugles à tout ce qui s'y passait d'étrange.  Le biochimiste avait simplement levé le pouce.  Profileur il préférait. Bonnes intentions, dévotion et en faveur de la justice, il aimait aussi.  À moins que ce ne soit un fanatique.  Bon, revoilà Alex reparti...

À ce moment, ils retournent à leur ouvrage.  Seth décrit ce qu'il voit.  C'est que le bougre s'y prend plutôt bien, en plus.  On dirait un véritable flic.  Les neurones d'Alex font contact.  Profileur, policier.  Misère!  Si le biochimiste n'avait déjà pas une estime bien haute des agents de la paix pour commencer, entre autre parce qu'ils ont la fâcheuse manie d'être passés par la case « tortionnaire » au lycée, son père avait été catégorique : ne jamais les laisser s'approcher de quoi que ce soit qui soit surnaturel.  Ils ne servent qu'à semer les embrouilles, voir décimer des clans entiers, émissaires compris, sans même savoir ou comprendre ce qu'ils font.  Ils ont aussi la mauvaise habitude d'engager des Chasseurs, ou de s'en faire des amis un peu trop zélés.  Et Alex qui avait avouer avoir des connaissances – certes maigres, mais qu'en savait le flic? – sur  ce monde.  Il s'était nouer la corde au coup.  Le psychopathe devait jubiler.

Dos à lui, à quelques mètres, Alex perçu la question, releva l'échine et répondit, vaguement tendu.

-Non, je n'emporte pas de gants pour faire mon jogging.  Mon père est retourné à la cabane en chercher. répéta-t-il en espérant que son ton ne trahisse pas trop son impatience.  Ah!  Si seulement il était l'une de ces personnes calmes et parfaitement capables de se maîtriser!

Seth lui apportait des informations intéressantes, tout de même.  La victime était à la fois empoisonnée et blessée, sans qu'un lien de dépendance ne soit évident entre les deux.  Bien sûr, il faudrait analyser ce qu'ils pourraient récupérer de la substance visqueuse et du sang.  Dans un coin de son cerveau, Alex repassait les protocoles du laboratoire liés aux empoisonnement, afin de déterminer lequel serait potentiellement le plus adéquat.

-Bien sûr que je peux l'analyser. En attendant le matériel de collecte, je veux bien trouver d'où il arrivait comme ça.

Alex continuait de suivre la trace mince du lièvre qui avait tantôt laissé un coup de griffe dans le sol, tantôt une goutte de sang sur une feuille ou contre une tige.  Il progressait lentement, allant d'un arbuste à une plante à un bosquet à une herbe, remontant à rebours la course du gibier.  En silence.  Aveugle de ce que trafiquait l'autre derrière lui.  Silencieux et furtif, comme un fauve.  Alex n'arrivait pas à supporter ce silence.  Parler avait souvent cet effet relaxant, il l'avait remarqué au travail.  Pas besoin de parler de quoi que ce soit d'important, juste de parler.

-Vous joggez souvent par ici ou vous êtes plutôt du genre à changer sou... GRAND DIEU!


En repoussant une branche, il était tombé sur un deuxième cadavre de rongeur.  Le frère, la sœur ou le meilleur pote de leur victime numéro un, probablement.

-Il y a un deuxième spécimen ici!  Il est totalement maculé de sang.  Il y a une substance blanche sur son dos, je pense qu'elle sort d'une plaie, mais c'est difficile à voir.

Qui pouvait à ce point détester les lièvres?


© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptySam 3 Oct - 14:18

A la chasse

La réponse du chimiste avait réglé l’affaire, je pouvais écarter l’option de retrouver la toxine grâce à une analyse, du moins pour le moment.
« Bien sûr que je peux l'analyser. En attendant le matériel de collecte, je veux bien trouver d'où il arrivait comme ça. »

Bon et bien c’est parti pour une chasse au trésor improvisée, je doute que l’on puisse trouver quoique ce soit dans ces bois sans piste mais bon à ce qu’on dit qui ne tente rien n’a rien et puis si je donne au joggeur ce qu’il veut peut-être m’en dira-t-il un peu plus sur ce que moi je veux. Je me lève, le corps de l’animal ne pourra pas nous faire avancer plus que ça. Je jette des rapides coups d’œil aux alentours, dans les bosquets, près des arbres, il faudrait que l’on s’enfonce dans la forêt, s’il y avait quelque chose de suspect dans cette clairière, nous nous en serions déjà aperçu. Au bruit des branches qui craquent derrière moi, j’en déduis qu’Alex prend la même initiative.
« Vous joggez souvent par ici ou vous êtes plutôt du genre à changer sou... GRAND DIEU! »

Le début de sa phrase avait déjà commencé à me lasser mais son exclamation digne d’un croyant assistant à la naissance de Jésus a de suite focalisé mon attention sur lui. Je me dirige vers lui en trottant, il a les yeux écarquillés, il se tient devant un petit buisson derrière lequel une petite boule grise apparaît. Je tends le cou pour voir par-dessus le feuillage, deux oreilles pointues apparaissent.
« Il y a un deuxième spécimen ici!  Il est totalement maculé de sang.  Il y a une substance blanche sur son dos, je pense qu'elle sort d'une plaie, mais c'est difficile à voir. »

Je me crée un passage pour passer derrière l’arbrisseau. Effectivement, un autre cadavre de lapidé gît par terre comme endormi sur son lit de feuilles. S’il n’y avait pas ces plaies nous aurions pu en conclure qu’il y avait une épidémie mortelle chez les lièvres. L’affaire prend une toute autre tournure, un animal blessé et empoisonné c’est louche mais deux ça devient franchement suspect, il faut que l’on éclaircisse tout ça. Nous pouvons déjà remonter les traces de celui-ci, nous pourrions retomber sur quelque chose d’intéressant, peut-être la source de cette toxine.
« Je pars dans cette direction. Il y a des empreintes de pas, si je les remonte je pourrais sûrement trouver quelque chose d’intéressant. »

Je m’aventure donc à travers la forêt, j’imagine qu’Alex va tenter d’examiner le cadavre du rongeur ou chercher d’autres animaux morts. Les feuillages se font plus denses alors que je m’éloigne du sentier, un silence malsain s’installe, seul le vent et les craquements du bois sous mes pieds retentissent dans l’immensité de la forêt. Les arbres se ressemblent, plus haut leur feuillage fusionnent m’engouffrant peu à peu dans l’obscurité. Je suis impressionné par la distance que l’animal a eu le temps de parcourir avant de lâcher son dernier souffle. Ça fait presque 5 minutes que je marche suivant ses traces qui ne mènent vers nulle part. Tout à coup, je suis bouche bée, au loin une lucarne illumine le corps de ce qui semble être un cerf. Je laisse alors ma piste et presse le pas vers l’animal sans réfléchir. Je m’arrête net lorsqu’un clic beaucoup moins naturel que le craquement du bois se fait entendre sous mon pied. Un imposant piège à ours entoure mon pied droit et j’ose imaginer que si je le lève je finirais probablement comme le malchanceux qui me fait face. Bon, j’espère qu’Alex a de bonnes oreilles car je ne sais pas comment ces pièges fonctionnent ou si l’on peut les désamorcer. Je ne pense pas non plus être plus rapide que le mécanisme et je n’ai pas très envie de tenter l’impossible sachant que ce genre de mâchoire déchire la chair de l’animal piégé pour se bloquer contre l’os. Et passer la nuit dans les profondeurs du bois de Beacon Hills sans pouvoir ni me déplacer ni me défendre ne me paraît pas non plus une très bonne option. Il ne me reste plus qu’à attendre l’aide d’Alex, je déteste avoir besoin de quelqu’un mais je n’ai pas vraiment le choix. Je fis donc un long soupir d’exaspération, pris une grande inspiration et m’époumonai :
« Alex ! Alex ! »

Je n’avais que très rarement nécessiter l’aide d’autrui préférant plutôt travailler des heures seul plutôt que de travailler en groupe. Finalement cette rencontre n’allait peut-être pas être aussi insipide que ce que j’avais imaginé. Allant de surprise en surprise, je découvre en regardant plus attentivement le piège que les dents de celui-ci sont recouvertes de la même substance blanche qui se trouvait sur les dents des lièvres morts retrouvés un peu plus tôt. Cette affaire devient décidément de plus en plus étrange et de plus en plus intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptySam 3 Oct - 18:46

Sur la Piste du Lièvre


Seth ne se fait pas attendre et arrive rapidement derrière Alex pour observer la deuxième carcasse.  Ils l'observent un instant puis le jeune homme trouve des empreintes de pas qu'il décide de suivre.  Le jeune druide soit bien s'avouer soulager du comportement professionnel de son cadet.

-D'accord, je ne serai pas très loin! répondit le biochimiste en sortant de nouveau son portable de sa poche.  Pendant que l'étudiant s'éloignait, il prit une photo qu'il envoya à son père.  Le petit icône de chargement prit bien son temps, puis abandonna son unique tâche et annonça un échec de l'envoi.  Téléphone stupide.

Relevant la tête, le druide ne put apercevoir Seth, mais il devina tout de même sa présence aux bruits de craquements et à l'agitation des faîtes de certains arbres.  Il repartit donc en sa direction, ne faisant toujours pas confiance au potentiel meurtrier en série, et voulait garder un œil sur lui à tout moment.  Plutôt que de suivre sa trace comme une queue de veau, il s'en écartait pour investiguer les alentours.  De temps à autres, il voyait une feuille tachée de sang ou de cet étrange liquide gluant.  Rien qui ne soit digne d'intérêt ou permette de faire avancer ses recherches, malheureusement.  Accroupi pour mieux observer une tache sur un tronc d'arbre et s'improviser pisteur, Alex sursauta en entendant son nom hurlé, et tomba sur le postérieur.  Il se releva en massant le bas de son dos et s'aperçut qu'il avait perdu Seth de vue.  Il s'élança néanmoins en direction de sa voix et, lorsqu'il le vit au loin, debout sur place, Alex s'arrêta subitement.  Et si c'était une feinte, ou un piège?  Si ce sous-bois devenait son dernier repos?  Si Seth était l'auteur de tout ceci et que les lièvres n'étaient que l'appât sur l'hameçon qu'il lui tendait.  Si c'était un chasseur qui jouait les innocents et que, non content d'éliminer les lycanthropes, éliminait aussi leur alliés, émissaires ou non.

Pourtant, quelque chose dans son appel, malgré son impassibilité habituelle, à laquelle Alex commençait étrangement à s'habituer, sentait la panique.  S'approchant doucement, le canadien ne comprit d'abord pas pourquoi l'américain ne bougeait pas, puis il vit les crocs d'aciers, ouverts comme une rose de chaque côté de la jambe de Seth.

-Quel espèce de psychopathe peut bien... s'exclama-t-il avant de s'étrangler avec ses mots.  Il avait eut un haut-le-cœur qui s'était transformé en accès de colère à l'idée que des gens puissent être aussi inconscients.  Se retournant sur place pour voir ce qu'il avait sous la main, il alla tirer sur une grosse branche à moitié arrachée d'un arbre.  Elle semblait suffisamment solide.  Il la cassa en deux au bout de quelques minutes d'efforts, puis donna les deux moitiés à Seth, avant d'aller chercher une autre branche, suffisamment longue, qui traînait au sol.

-Mets les deux bouts de bois de chaque côté de ta jambe, pour absorber le choc, si ça rate.  Je vais tenter de peser sur le déclencheur avec celle-ci et tu pourras enlever ta jambe...

Du moins, l'espérait-il...  Prudemment, lentement, Alex approcha son morceau de bois du pied de Seth, et avec le poids de son corps contribua à appuyer dur le mécanisme.  D'un signe de tête, il donna le signal au gamin : il était prêt.

© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Invité
Invité
Anonymous


Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptySam 21 Nov - 17:09

Le chasseur

Piégé, la seule chose qu’il me restait à faire c’était attendre en sachant qu’à cet endroit il n’y aurait qu’Alex qui pourrait me trouver. En absence de réponse, je continuais de crier son nom. Je ne me laisserai pas pourrir dans cette forêt même s’il faut que je traîne ce piège autour de ma jambe. Finalement au bout de quelques minutes, je vis Alex débouler d’un buisson et devenir interloqué à ma vue. Il me regarda un instant avec inquiétude comme s’il hésitait à me venir en aide puis il se décida à s’approcher.
« Quel espèce de psychopathe peut bien… »

Il ne put finir sa phrase, stupéfié par l’envergure de ma nouvelle chaussure.
« Je suis pris dans un piège à ours. Y a quelqu’un qui en a contre les animaux dans le coin. Vous savez comment ça se désamorce ? »

L’homme semblait être bien en rogne pour une raison qui m’était obscure. Sans me répondre, il alla chercher deux branches qu’il me donna ensuite.
« Mets les deux bouts de bois de chaque côté de ta jambe, pour absorber le choc, si ça rate.  Je vais tenter de peser sur le déclencheur avec celle-ci et tu pourras enlever ta jambe... »

Je m’exécutai, mis le bois autour de ma jambe et au signal du biologiste, enlevai mon pied en vitesse. La mâchoire resta bloquée sous son poids. J’eus du mal à le reconnaître mais son aide m’avait été essentielle cette fois.
« Merci »

Puis soudain j’eus l’idée de vérifier le piège, je m’accroupi pour mieux l’observer. Quelque chose attira mon regard.
« Hé, regardez ça de plus près ! »

Une substance blanchâtre recouvrait les dents du mécanisme, elle ressemblait à celle que l’on avait trouvé sur les deux rongeurs morts sur la route. De nouveau, un millier de questions fusèrent. Je ne comprenais pas le lien avec tout ça. Pourquoi tuer des animaux sauvages ? Et surtout pourquoi de cette manière ? Un piège est sensé attraper les proies afin de les capturer alors pourquoi les enduire de poison mortel ? Puis je n’avais pas entendu qu’il y avait des ours dans la région. Il aurait fallu que l’on trouve celui qui se prenait pour un chasseur pour en apprendre plus. Mais n’étant qu’étudiant je n’avais pas le droit d’enquêter par moi-même d’autant plus que l’homme en question pouvait s’avérer dangereux.
« Il faut que vous préveniez votre père ou les autorités, à ce stade, je crois bien que nous soyons inutile. Même rester ici pourrait être dangereux pour nous. Retournons à la clairière. »

Le biologiste sorti un nouveau tube à essai afin de prélever la substance puis avec prudence nous rejoignîmes l’endroit que nous avions quitté un peu plus tôt.
« Bon si je devais réellement proposer une hypothèse, je crois que l’homme à qui nous avons affaire n’est pas un simple chasseur. Il cherche quelque chose, il a une cible qui doit d’une toute autre envergure qu’un lièvre. Vu la dose de toxine qu’il utilise et les pièges qu’il pose sa proie doit être bien coriace. C’est tout ce que je peux dire. »


Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

Sur la piste du lièvre Symbol21
Alias : ÂNE AUX NI MOUSSE
Âge du personnage : Papy
Humeur : Trinqueuse
Sur la piste du lièvre Les_ga11
Messages : 1088
Points : 1255
Réputation : 208
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills
Sur la piste du lièvre Floode11

Sur la piste du lièvre Empty
MessageSujet: Re: Sur la piste du lièvre   Sur la piste du lièvre EmptyMar 8 Déc - 1:26

Sur la Piste du Lièvre


Seth réagissait à la situation avec sang-froid, ce qui pouvait soit être une excellente qualité, soit une preuve supplémentaire qu’il s’agissait d’un psychopathe. La situation causa à Alex une lésion labiale suite à son mordillement de lèvres intempestif. Le laborantin soupira de soulagement en réalisant que son stratagème avait fonctionné et que le sombre personnage s’en était sorti en un seul morceau. On ne pouvait pas en dire autant des attèles qui devaient le protéger. L’une d’elles était bien grugée et la seconde avait été déchirée en deux parties, dont la supérieure avait été catapultée plus loin sous le couvert boisé. 

-Ce n’est rien, répondit machinalement l’apprenti protecteur des forêts, alors que l’investigateur se penchait pour observer les crocs d’acier. Alex l’imita et ils en arrivèrent aux mêmes observations qu’auparavant. Non seulement le calibre utilisé était trop important pour de vulgaires lapins, mais cette même toxine semblait être présente encore une fois. Face à ce type d’arsenal, il n’y avait aucun doute possible : Seth serait certainement mort sans son intervention, et la personne qui avait posé ces trappes ne voulait laisser à ses proies aucune chance d’y survivre. Le druide acquiesça et sortit son téléphone sur lequel il passa quelques instants, sans dire un mot. Que le psy projette d’alerter la police lui semblait être excessivement rassurant, car il était peut-être simplement peu expressif, ou encore Alex l'aurait mal jugé, comme cela lui arrive parfois. Ou alors il s'agissait d'un coup de bluff maîtrisé avec excellence…

-Mon père est en route, il arrivera bientôt. Suivez-moi, et ne restez pas trop loin, fit Alex en reprenant naturellement un ton plus formel, maintenant que la frustration et le début de panique qui avaient pointé le bout de leur nez étaient disparus.  La situation n'était toujours pas sous contrôle, et ils avaient excessivement plus de questions que de réponses, mais ils avaient une piste et c'était déjà ça!

-Coriace comme un puma, d’après vous?, s’enquit le scientifique d’un ton entendu, pour bien faire comprendre à Seth ses insinuations. Au moins, leur conclusion était une fois de plus la même, ou semblait l’être, et l’hécatombe de lièvres n’était probablement qu’un effet secondaire des méthodes de chasse peu sportives employées par un ou quelques résidents de Beacon Hills.

Après s’être relevé, le canadien guida donc Seth jusqu’au sentier, où son père les attendait déjà, l’air grave. La mine basse, Alex lui réexpliqua la situation. Il savait qu’il se ferait reprocher d’avoir trop divulgué d’informations sur leur seconde profession, mais à sa défense l'autre jeune homme savait déjà en connaître au moins autant que lui-même. Pour l’instant, cependant, Seth échangea son numéro et insista pour que le laborantin le tienne informé des développements, avant de retourner à son jogging. De leur côté, les Cormier retournèrent dans les bois armés d’une scie à métaux, d’une boite de gants de latex et de tubes de prélèvements que le biochimiste remplit dans le but de les analyser au laboratoire, le soir, quand ses collègues n’y seront pas.

C’est donc libéré d’un piège à ours et avec la promesse de revenir pousser leurs investigations que la forêt vit le père et le fils rentrer chez eux en silence. S'il n'avait aucune idée de ce qui pouvait bien trotter dans la tête de Gabriel, Alex jaugeait cette singulière rencontre et la confiance qu'il considérait lui accorder.
© Mafdet MAHES


Sur la piste du lièvre 44efacfdaf62e6a62a56Sur la piste du lièvre Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
 
Sur la piste du lièvre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» Civet de lapin aux épices
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» [UploadHero] La Chute [DVDRiP]
» Sur la piste des potions vomitives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Chemin principal-
Sauter vers: