AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 524
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Mar 7 Juil - 0:33






Se vider la tête


Flou. C'est comme si ma vision était obstruer par un brouillard. Je ne sais pas où je me situe, le paysage est trop sombre pour que je puisse le distinguer correctement. J'entends des clapotis me signalant la présence d'une source d'eau pas loin. C'est comme être perdu dans le noir. Sauf que dans la situation actuelle, c'est un brouillard opaque. Je vois des ombres me courir après, des voix m'appeler, une musique résonner, des flammes virevolter et le bruissement d'araignées ramper dans ma direction. Je cours, je tourne en ronds. Je sais que certaines voix me sont familière, que je n'ai pas à les craindre contrairement à certaines plus roques, plus dangereuses.

J'avance dans le flou le plus total. Je ne sais pas où je me dirige, j'ai l'impression d'être un poisson rouge dans un bocal. La musique est de plus en plus forte, les ombres se rapprochent alors que je tente de les semer. Les voix deviennent murmures. Non ! Ne me laisser pas ici, ne m'abandonner pas ! Je ne veux pas être seul dans un endroit qui m'est inconnu. Tout à coup, je sens des fils s’enchevêtrer autour de mon corps. Mes membres sont de plus en plus difficiles à bouger. Mon dieu, ne me dites pas que ça recommence ! Soudain une gueule immonde sort du brouillard et fond, tout crocs dehors sur moi. Je hurle de terreur.


-Monsieur Dunbar ! Vous êtes en cours !

J'ouvre violemment les yeux tandis que je suis en nage, mon cœur bat comme un fou, ma respiration est laborieuse et la fin de mon cri meurs entre mes lèvres. C'était un songe, un cauchemar, encore une fois. Depuis cette épisode dont je doute de l’authenticité, je n'arrête pas de faire à peu près le même. Toujours poursuivi dans un brouillard gris et attrapé dans une toile d'araignée. Ça doit être une sorte de traumatisme suite à ces événements. Je m'excuse rapidement de mon comportement puis soupire en croisant mes bras sur ma table et enfouissant mon visage dessus.

Mon meilleur ami me demande si ça va. Je lui donne une réponse affirmative dans un grognement. Je ne peux pas lui expliquer tout ce qui m'arrive, c'est impossible et invraisemblable.  Je me vois mal lui dire que j'ai rêvé il y a quelques jours d'avoir combattu une araignée géante et que mes souvenirs sur ce jour là sont flou. Ma mère me demande des nouvelles de cette fresque et de ce Amora, O'Ama ou un truc dans ce genre là. Je ne me rappelle pas distinctement de cette conversation  ni totalement la personne donc j'esquive cette discutions à chaque fois qu'elle revient sur le tapis. J'ai juste des bribes de visages, de voix, de paroles, d'odeurs, de sensations. C'est comme un méli-mélo dans mon esprit. Je n'arrive pas à assembler les images ensemble.

C'est décidé, après le lycéen je pars le vider la tête dans la forêt. Courir dans un endroit familier pour mon loup ne me fera que du bien. J'arriverai peut être à réussir à mettre de l'ordre dans mes pensées. Trier mes souvenirs, distinguer le vrai du faux. Ouais, une bonne course me remettra d'aplomb. Au moins je pourrai dépenser mon énergie et évitez de cogiter à en devenir fou. Déjà que je suis pas très stable mentalement, ne poussons pas le bouchon plus loin et prendre le risque que je puisse déraper.

Dès que la cloche sonne, je file à vive allure hors du bâtiment avec mon sac sur le dos. J'enfourche mon vélo puis rentre à la maison en pédalant à  une vitesse considéré comme normal pour un humain. Arrivé chez moi, j'abandonne mon sac dans l'entrée tout en saluant ma mère, cours à la cuisine dévorer un goûter puis détale dans ma chambre pour me changer avant de repartir dehors en signalant à ma génitrice que je vais courir pendant un petit moment dans le sentier forestier. Ce n'est pas la première fois que je lui fait le coup de passer à la maison tel une fusée, à la fin elle est habituée à  mes étranges actions.

Mettant en place mes écouteurs, je trottine dans la forêt, hors des sentiers battus. Ici, je peux user à ma guise de mes pouvoirs lupins. Traquer les lapins juste pour le fun, poursuivre les écureuils, courir à toute vitesse avant de me rouler dans un tas de feuilles. Bref, me détendre et par extension mon loup. Je ne connais rien de mieux pour se vider l'esprit que de s'amuser comme un chiot dans son territoire. Enfin, ce n'est pas à proprement parler le mien, néanmoins, la forêt est le domaine des loups. Je bifurque de droite à gauche à travers les arbres, me rapprochant du Néméton quand je perçois une drôle d'odeur.

Reniflant l'air j'identifie le parfum de l'homme serpent, alias Mason. Cela fait un bout de temps que je ne l'ai pas croiser. Depuis l'épisode de la boutique d'antiquité en vérité. Voyant que mon lien magique avec lui ne résonne pas comme lorsqu'il est à proximité, je constate qu'il a dû partir. Incompréhension, peur et crainte sont les émotions que j'arrive à détecter malgré qu'ils de dissolve au gré du vent. Leur trace commence à s'effacer, cela veut dire que ça c'est produit il y a peu de temps mais assez pour disparaître peu à peu.

Je m'approche de la souche d'arbre, restant tout de même éloigné de celle ci, connaissant son pouvoir. J'y capte une odeur féminine et aussi surnaturelle. Pourquoi cette jeune fille est resté sur cette souche. Cela est bizarre, très bizarre. Ça mérite que j'y fasse mon enquête. Ça ne peut pas être pire que les bribes de cauchemars que je me tape chaque nuits. Je suis traumatisé à vie à  cause du surnaturelle, un de plus ou un de moins ne changera plus grand chose maintenant. De plus, peut être que cette personne saura à propos de mon étrange rêve.

Je piste donc sa trace à travers les arbres. Plus j'avance, plus je remarque qu'elle se dirige vers la falaise. Vu que la nuit commence à tomber, j'espère qu'elle se stoppera dans son élan avant de chuter en contrebas. Je n'ai pas envie de téléphoner au département du Sheriff  pour signaler que j'ai trouver un cadavre en voulant oublier mes soucis un petit instant. Les oiseaux commencent à se taire au fur et à mesure que j'arrive à destination. Quelque chose les font peur ou quoi ? Ces bêtes là ont un sixième sens pour détecter le danger.

Non, ne me dites pas que j'arrive trop tard ! J'accélère la cadence quand j'aperçois enfin une ombre se déplacer en direction du bord de la falaise. Mon dieu, quel horreur. Si la personne continue d'avancer,elle va tomber dans le ravin. Je l'appelle de toute mes forces et lui somme de s'arrêter en vain. Quand je me disais d'aller en forêt, je ne m'attendait sérieusement pas à poursuivre une jeune fille paniquée à deux doigts d'aller se suicider en sautant. Je cours autant que mes jambes me le permettent. Vite, vite, vite. Attrape là avant qu'elle ne commette une erreur irréparable. Enfin, je suis presque à sa hauteur et lui agrippe le bras.

-T'es folle ou quoi ? Si t'avance plus loin, tu risques de chuter 100 mètres plus bas ! T'es sourde ou t'ignorais mes appels ? Bon sang, qu'est ce que tu fuses*...



Vocabulaire:
 

© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Jeu 9 Juil - 23:28

Fuir




Raven courrait de toutes ses forces. L'adrénaline que lui procurait la peur l'empêchait de s’essouffler et de sentir les branches qui lui griffaient le visage lorsqu'elle les effleurait. Elle n'osait pas se retourner pour voir si elle était suivie. Elle était prête à courir jusqu'à ce que son corps l'oblige à s'arrêter pour ne pas faire face à la chose qui la poursuivait. Elle ne vit pas assez rapidement qu'elle atteignait l'orée du bois, au bord de laquelle se trouvait une falaise. Entraînée par son élan, elle ne parvint pas à s'arrêter à temps. Alors qu'elle fermait les yeux, s'apprêtant à une chute fatale, elle sentit une main l'agripper par le bras et la tirer en arrière. L'homme-serpent. Elle rouvrit les yeux, prête à faire face à cet horrible visage reptilien. Mais c'était un jeune homme, probablement également un lycéen, qui l'avait attrapée. Les idées se bousculèrent dans la tête de Raven, mais avant qu'elle n'ait eu le temps de se demander pourquoi il était là, comment il l'avait rattrapée et s'il n'était pas comme l'homme serpent, elle se jeta dans ses bras, les larmes lui montant au yeux. Pendant à peine quelques secondes, elle se sentait sauvée. Savourant ce moment de sérénité presque surnaturel, elle n'entendit même pas ce que son sauveur lui disait. Mais ses pensées se précisèrent. Elle le lâcha et recula d'un pas, tremblant.

_Nous sommes en danger, il y a un ... une ... un animal qui m'a attaquée, il me suit !

Elle attrapa la main du jeune homme pour l'inciter à réagir, mais ce dernier ne semblait pas comprendre la situation. Raven remarqua que ses yeux étaient d'une couleur très vive qui leur donnait un aspect étrange, presque inhumain. Elle se ressaisit. Son imagination lui jouait des tours. Et cet homme-serpent, ce n'était pas possible. Mais elle était au moins certaine d'une chose : elle avait été attaquée et quelque chose ou quelqu'un de dangereux l'avait prise en chasse dans cette forêt.

_Il ne faut pas rester ici !




::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 524
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Lun 13 Juil - 17:57






Forêt dangereuse


Je cours avant de réussir à attraper le bras d'une jeune femme terrorisée avant de la tirer en arrière et lui faire la morale. Elle est suicidaire ou quoi ? Un peu plus et elle nous faisait le grand plongeon. Cependant elle ne se préoccupe pas de moi, préférant scanner les alentours de ses yeux, comme si un dinosaure y allait sortir des fourrées pour nous dévorer d'une bouchée. Pourtant je n'entends rien venant dans notre direction. Je ne pense pas qu'elle ait peur d'une biche, d'un écureuil ou encore un lapin. Soudain elle s'enterre entre mes bras pour pleurer toutes les larmes de son corps.

Ok... Qu'est ce qui viens de se passer. Ne me dites pas que mon coup de gueule la fait pleurer autant. Je ne savais pas que les filles de nos jours sont aussi sensibles. Un grognement et boom ! Elles fondent en larmes. Je ne sais pas quoi faire pour la consoler. Je ne suis pas habitué à ce genre de manœuvre. Je reste là, les bras ballant, ne sachant pas quel gestes adopter devant son comportement.  Je n'ai pas pour habitude de servir d'homme câlin ou de loup en peluche pour jeunes filles en détresse. Mon truc c'est de crier, de me plaindre, de faire le foufou pas d'être pris d'empathie avec le premier venu. Étant très proche de moi, je sens sur la brune une drôle d'odeur reconnaissable pour un garou. Ça pue le surnaturel.

Je n'ai pas le temps de réfléchir plus longtemps que la jeune femme se recule de l'étreinte qu'elle a engendrée. Je ne comprends vraiment rien à ce qui viens de se passer. De quoi était-elle tellement horrifiée ? A-t-elle rencontrée une créature surnaturelle dans les bosquets et qui en a voulu faire un plat de résistance ? C'est l'hypothèse la plus probable que j'ai pour le moment. Ce qui m'intrigue par contre, ce sont ces traces de parfum, que je suis sûr, d'avoir déjà senti ailleurs. Néanmoins, je ne me souviens plus clairement sur qui et à quel moment. Arg, bon sang, fouille dans ta mémoire de poisson rouge Liam ! La première est assez difficile à détecter mais la deuxième, tout de même, je devrais être capable de savoir.

-Nous sommes en danger, il y a un... une... un animal qui m'a attaquée, il me suit.

Je sursaute quand je sens sa main prendre la mienne et me tirer à l’opposée de la falaise, pour fuir un quelconque truc non identifié à ce jour. Il n'y rien qui la poursuit. J'étais le seul à ses traces. S'il y avait une autre créature, je l'aurai déjà remarqué au bruit ou à l'odeur. Toutefois, elle n'a pas l'air d'être sûr sur l'origine de l'agresseur. Cela confirme mon hypothèse sur laquelle elle a été pourchassée par une créature voulant faire d'elle le dîner de ce soir.

-Il ne faut pas rester ici !

Tout d'abord, calmons la. Je ne suis pas fana de courir n'importe où dans une forêt alors que la nuit tombe. Surtout si l'inconnu n’emmène à l'opposée de la ville. Je me défais de sa poigne puis l'attrape par les épaules pour qu'elle me regarde. Elle est paniquée, elle a du mal à réfléchir correctement et elle part dans tout les sens. Je dois à tout prix la rassurée avant qu'elle ne devienne hystérique ou qu'elle devienne folle. Cependant, la douceur n'est pas mon truc. Brusquement, je l'oblige à me confronter et ne mâche pas mes mots.

-Ça suffit ! T'as simplement rêvé, il n'y a personne. Je suis le seul qui se baladait dans cette forêt. Alors détends toi et arrête de courir aux quatre vents.

Je ne sais pas trop quoi faire d'autres. La secouer comme un prunier ? Par ailleurs, je ne l'ai jamais vu dans le coin. Qui me dit qu'elle ne me tends pas un piège quelques pas plus loin et que sa peur n'est qu'un subterfuge ? Je ne suis pas soupçonneux envers tout le monde, juste un peu plus prudent que la moyenne. Lorsqu'on vit dans Beacon Hills, on apprends vite à  se méfier des faits troublants. Commençons par le début. Les présentations puis les explications. Peut être que cela me permettra de clarifier la situation et au cas où d'aller faire un détour pour avertir du nouveau venu se promenant dans les forêts à la recherche de casse-croûte humain.

-Inspire puis expire. Ralenti ton rythme cardiaque avant de nous faire une attaque. Je m'appelle Liam et toi ? T'es nouvelle dans le coin ? Qu'est ce que tu fessais par ici?


© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Mer 15 Juil - 1:00

Raven Darkholme a écrit:
Fuir




-Ça suffit ! T'as simplement rêvé, il n'y a personne. Je suis le seul qui se baladait dans cette forêt. Alors détends toi et arrête de courir aux quatre vents.

Le ton autoritaire du jeune homme calma un peu Raven. Il avait raison, rien de ce qui la faisait paniquer n'était plausible. Elle ne ressentait plus cet ensemble de signaux que l'instinct envoyait aux créatures les plus faibles lorsque quelque chose de plus puissant les menaçait. Plus aucun frisson ne lui parcourait l'échine. Elle aurait peut être dû se méfier de lui, mais le sentiment de sécurité qu'elle avait ressenti lorsqu'il l'avait rattrapée s'était maintenant installé. Il lui inspirait confiance. Raven éprouvait tout de même encore quelques difficultés à maîtriser son cœur qui battait la chamade, sa respiration et les images de l'homme serpent qui lui restaient à l'esprit.

-Inspire puis expire. Ralenti ton rythme cardiaque avant de nous faire une attaque. Je m'appelle Liam et toi ? T'es nouvelle dans le coin ? Qu'est ce que tu fessais par ici?

Elle ferma les yeux, prit une grande inspiration et expulsa l'air de sa cage thoracique le plus lentement possible. Sa respiration et son rythme cardiaque se calmèrent. Elle observa plus attentivement Liam. Il lui sembla qu'il était un peu plus jeune qu'elle. Raven se souvint alors qu'elle s'était jetée dans ses bras. Tout contact physique amical relevant pour elle d'un véritable exploit, elle était terriblement embarrassée d'avoir eu cet élan, bref, mais spontané et beaucoup trop démonstratif. La peur l'avait fait agir très bizarrement. Ce garçon allait peut être s'imaginer des choses horribles, comme le fait que Raven était ce genre de fille complètement délurée et indécente qui se jette dans les bras du premier venu pour des raisons totalement futiles. Il fallait absolument éclaircir la situation.

_Raven. J'ai emménagé ici la semaine passée. Je ne connais pas encore bien le coin, je me promenais dans le bois et je me suis perdue. J'étais une clairière avec une énorme souche d'arbre. Peut être que j'ai trébuché dessus et que je me suis cognée la tête très fort.

Raven passa la main sur son front, puis dans ses cheveux, mais elle ne sentait rien qui puisse confirmer cette hypothèse. Elle s'y attacha néanmoins, car l'autre hypothèse était qu'il y avait réellement un homme serpent. Elle répéta cette idée tout haut, plus pour se la confirmer à elle-même que pour son interlocuteur.

_Oui, j'ai du avoir un choc, je ne sais pas comment. Pus j'ai rêvé, et quand je me suis réveillée, il faisait presque noir, j'ai du mélanger la réalité et ce que j'avais imaginé. J'ai paniqué. C'est absurde, j'ai eu l'impression d'être attaquée par une bête, alors j'ai couru pour lui échapper. Si tu n'avais pas été là ...


Raven venait seulement de réaliser que si Liam n'avait pas été là elle serait morte. Pour fuir ce qui n'était probablement qu'une illusion complètement délirante que son esprit malade de culpabilité, combiné à sa crainte de s'être perdue dans ces bois avait engendré. Un puissant frisson lui parcourut tout le corps.



_Je ne sais pas du tout où on est. J'habite 27 Acorn Street. Tu ...


Raven était de plus en plus embarrassée. Son accolade, puis cette demande ... qu'allait-il penser ? Mais elle n'avait pas le choix, elle ne savait pas du tout comment rentrer chez elle. Et, il fallait l'avouer, même si elle avait connu son chemin, l'idée de le faire seule après une telle panique ne l'enchantait guerre, que l'homme-serpent soit réel ou pas.


_Tu veux bien me raccompagner ?


Il venait déjà de l'empêcher de tomber dans le vide, et elle lui demandait en plus de la raccompagner chez elle. Raven devait lui avoir complètement gâché sa soirée, et elle s'apprêtait à continuer.

_ Désolée, mais j'ai vraiment besoin de ton aide.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 524
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Ven 17 Juil - 23:22






Encore ce foutu arbre mort !


Je la regarde prendre une grande inspiration tout en fermant les yeux, essayant de ralentir ses battements de cœur à un rythme considéré comme normal. Au moins, c'est ça de réglé. Elle ne va pas se mettre à encore chialer sur mon tee shirt. C'est que je l'aime sans morve ni étant trempé de larmes celui ci. Je la relâche puis croise les bras en attendant sa réponse tout en visualisant la zone autour de moi. Tiens, les oiseaux ne chantent toujours pas, ce n'est pas normal. Ça veut dire qu'il y a un risque de danger dans les parages. Méfions nous et restons sur nos gardes au cas où.

-Raven. J'ai emménagé ici la semaine passée. Je ne connais pas encore bien le coin, je me promenais dans le bois et je me suis perdue. J'étais une clairière avec une énorme souche d'arbre. Peut être que j'ai trébuché dessus et que je me suis cognée la tête très fort.
-Une souche..

Une grande souche d'arbre en plein milieu de la forêt...  Ça me dit vaguement quelque chose. Soudain, j'écarquille les yeux en me souvenant. Ne me dites pas que ce que j'imagine est vrai. S'il vous plaît, pas le Néméton alias l'aimant à ennuis spécial surnaturel. Qu'est ce qu'elle foutait là bas ? D'habitude les humains évitent cette partie là instinctivement. C'est louche, très louche. En vérité, c'est toujours louche quand le Néméton entre en jeu. Cependant, Raven n'a pas l'air sûr de ce qui lui est arrivée. Est ce un piège ou la vérité ? Règle numéro X, systématiquement être prudent envers ceux qui s'approchent de cette souche maudite.

-Oui, j'ai du avoir un choc, je ne sais pas comment. Pus j'ai rêvé, et quand je me suis réveillée, il faisait presque noir, j'ai du mélanger la réalité et ce que j'avais imaginé. J'ai paniqué. C'est absurde, j'ai eu l'impression d'être attaquée par une bête, alors j'ai couru pour lui échapper. Si tu n'avais pas été là ...
-Si j'avais pas été là, t'aurais fait le grand plongeon.

Ou comment dire de manière élégante que tu te serais écraser comme une malheureuse tartine beurrée par terre en mille morceau, les os brisées et la cervelle éclaté sur les roches. Superbe vision mentale, n'est ce pas ? Ce qui m'intrigue par contre, c'est cette histoire de bête. Les humains sont crédules, il est facile de leur faire croire que tout ce qu'ils ont vu étaient un rêve. Moi même au début de ma transformation en bêta, j'y croyais dur comme fer de m'être assommé sur le terrain et ne faire que tout du long, un songe des plus terribles. Néanmoins, son rêve me renvois au mien. Celui où il existait cette fichu araignée géante et ces gens pour qui la plupart je n'ai jamais parlé et dû au pur hasard vu dans la rue ou au lycée.

Question existentielle que nous partageons maintenant à deux. Comment différencier un rêve d'une réalité ? Quand-est ce que l'on peut remarquer que notre esprit nous joue des tours ? Qu'est ce qui s'est vraiment passé ce jour là ? Peut-on croire l'impossible ? Tant de questions et si peu de réponses voire même aucune. A la fin, je vais penser que je suis bel et bien devenu fou. Cela ne m'étonnerai guère à force. Qui ne perdrait pas la raison avec toutes ses mésaventures ? Toutefois, le plus important est de garder le secret jusqu'au bout. Il faut que je laisse Raven penser que tout ceci n'était qu'un simple délire suite à une collision avec un arbre. Même si je reste perplexe à son récit.    

Je ne sais pas du tout où on est. J'habite 27 Acorn Street. Tu ...

Je quoi ?! Connaît le chemin ou là où tu habites ? Désolé mais je ne suis pas un loup-garou avec gps intégré. Même si je vis dans cette ville depuis peu de temps, je ne connais pas par cœur le nom des rues, voire je ne les connais pas du tout. Je suis plutôt du genre à me repéré avec les insignes et les détails se trouvant dans les propriétés. Comme par exemple, je sais que mon meilleur ami vit en face de la maison aux nains de jardins mais sa rue reste encore un mystère... Mouais, je sais, j'ai un sens de l'orientation des plus bizarres. Mais tant que je ne me perds pas dans les dédales de la ville, ça peut le faire encore un bon moment.

-Tu veux bien me raccompagner ?

Hésitation... Je suis tout de même venu au départ dans la forêt pour me vider la tête et aussi fuir le monde en quête de réponses improbables. Résultat des courses, je suis toujours autant perdu d'une certaine manière. Qu'on est bien beau ensemble, chacun perdu de différente façon. Âmes égarées recherchent activement le chemin. Si j'aide Raven peut être qu'elle aussi viendra dissiper le trouble qui m'assaille. Serait-elle la personne qui viens à mon secours ou celle qui m'offre le coup de grâce ?

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Son histoire est dès plus mystérieuse et son odeur corporelle aussi. La jeune femme répands un parfum de surnaturel. Très léger mais suite à l'embrassade d'elle m'a fait, j'ai pu le détecter. Au pire, la forêt est mon domaine en tant que loup, si je sens un truc arriver, je peux tenter de me faufiler entre les bosquets.

-Je peux te raccompagner jusqu'à l'entrée de la forêt.

Que cela lui plaise ou non, je n'irai pas plus loin. Hors de question que je me jette dans la gueule du loup. Enfin, façon de parler. Je ne savais pas qu'il y avait une nouvelle venu au lycée. De plus, qui dit nouvelle en plein milieu de l'année en cours, dit problème en perspective.  Je ne suis pas tellement pessimiste, juste du genre très prudent Avec toutes les galères que j'ai traversé, c'est un peu normal. Surtout qu'en ce moment, je n'ai vraiment pas l'esprit clair pour réfléchir correctement.  

-Désolée, mais j'ai vraiment besoin de ton aide.
-Pas grave.

Si elle me sort un renard momifié ou des yeux rouges aux longues canines ou une autre bestiole tout droit sorti de l'imagination, je pète un câble. On peut pas avoir de gentils puma qui attaquent les promeneurs plutôt ? Naaaan, on préfère embêter les petits Liam qui ont déjà pleins de soucis. Si j'avais encore mes pouvoirs de flamme comme j'avais rêvé, j'aurai cramé cette maudite souche d'arbre et tous les méchants qui traînent dans le coin. Note d'urgence, surtout ne pas oublier de réclamer ce fichu pistolet à eau afin que je le modifie à ma guise.

-Suis-moi et n'essaye pas de te perdre encore une fois. Je n'irai pas te rechercher sachant que la nuit va tomber.

Au moindre geste suspect, je mords. Drôle d'humain égaré ou esprit farceur, je ne fais pas Je l'abandonne sans regret en détalant le plus vite possible. Et qu'on ne me dise pas que je vois le mal partout, j'ai seulement quelques soucis de confiance envers les autres depuis quelques temps. Je marche à travers les arbres, jetant de temps en temps un coup d'oeil à celle qui m'accompagne. Le silence est tout de même pesant. Aucun animal ne fait de bruit, je n'aime pas ça. Ça me rappelle certaines situations que je préférerai m'abstenir de me souvenir. C'est pour cela que je mets à parler de ce que la jeune pensait avoir rêvée. Connaissant le monde surnaturel, je suis persuadé que c'était réel. A part si je vis moi-même dans un rêve et que tout ceci n'est qu'un songe sorti tout droit de ma débordante imagination. A y réfléchir.

-Dis moi, juste par curiosité, ta bête, à quoi ressemblait-elle?



© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Mar 21 Juil - 10:16







Il avait semblé à Raven que le garçon réagissait à l'évocation de la souche. Cela aurait pu sembler bizarre, mais, de par sa taille, cette souche était certainement un point de repère particulier dans la forêt. Raven eût envie de lui demander si l'endroit avait une histoire particulière, mais elle jugea qu'elle l'avait déjà suffisamment dérangé pour la soirée. Elle serait déjà particulièrement heureuse qu'il lui permette de retrouver le chemin vers chez elle, même sans dire un mot. Raven avait également remarqué l'air dubitatif de son interlocuteur quand elle avait supposé s'être cognée et avoir rêvé. Elle-même avait énormément de mal à y croire, mais cela restait plus plausible que la version dans laquelle elle avait réellement rencontré un homme serpent en chair et en os.


_Je peux te raccompagner jusqu'à l'entrée de la forêt.
_Désolée, mais j'ai vraiment besoin de ton aide.
_Pas grave.


Raven, qui jusqu'à présent avait gardé un visage soucieux, sourit légèrement. "Pas grave", c'est le genre de réponse qu'elle aurait donné, alors que les convenances dictaient de répondre quelque chose qui commençait par "Tu n'as pas à être désolée, tu n'as pas fait exprès". Ce garçon lui inspirait définitivement confiance.  

_ L'entrée de la forêt, c'est parfait, merci.
_Suis-moi et n'essaye pas de te perdre encore une fois. Je n'irai pas te rechercher sachant que la nuit va tomber.

Raven profita de l'occasion pour essayer de détendre un peu l'atmosphère, chose pour laquelle elle n'avait aucun talent. Elle porta sa main à son front, dans un salut militaire et clama d'une voix solennelle :
_ A vos ordres, commandant Liam !

Cela ne fit pas rire le garçon, qui semblait toujours un peu méfiant. C'était tout à fait normal, elle avait dû lui paraître complètement folle. Il pensait probablement qu'elle avait dû se droguer pour être dans un état pareil. Fallait-il lui préciser que ce n'était pas le cas, ou une telle déclaration allait-elle lui donner l'air coupable ?

_Dis moi, juste par curiosité, ta bête, à quoi ressemblait-elle?


Raven réfléchit à un moyen d'esquiver cette question, mais elle n'en trouva pas. Ne pas répondre sans rien avoir d'autre à dire allait installer un silence gênant. Elle baissa les yeux vers le sol.

_ Je t’ai un peu menti tout à l’heure, je n’ai pas vraiment vu de bête. C’est absurde, tu vas te moquer de moi. Je ne m’étais pas rendue compte que je quittais le chemin principal et je me suis retrouvée près de cette grosse souche.  Je ne voyais plus dans quelle direction repartir, et quelqu’un est arrivé.

Raven marqua un court arrêt, essayant de démêler ce qui était réellement arrivé de ce qu’elle avait forcément dû imaginer.

_ Je pense qu’il y avait réellement quelqu’un. Un homme blond aux yeux verts, qui devait avoir la vingtaine. Je lui ai demandé de l’aide, mais il m’a posé plein de questions. Il parlait d’une voix… hum… sifflante. J’ai fini par avoir peur, et c’est à partir de là que je ne sais plus trop ce qu’il s’est passé.  Il a dû me bousculer, et je me suis cognée. Je devais être un peu assommée, ma vue était troublée. Je le voyais comme s’il y avait eu des sortes d’écailles sur sa peau, et ses yeux me semblaient très brillants. Ça m’a fait encore plus peur, j’ai réussi à le faire tomber, puis je n’ai pas réfléchi, j’ai couru.

Raven releva la tête pour regarder vers Liam, dans l'attente d'une réaction de sa part.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 524
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Dim 26 Juil - 17:28






Soulevons un brin de mystère


A vos ordres, commandant Liam !

Holà, je ne sais pas quel substance illicite elle a pris entre temps, cependant, ça à l'air de le faire carburer du feu de dieu. Pour changer aussi vite d'humeur, soit Raven se joue de moi, soit elle plane complètement. La deuxième option est la plus préférable pour ma survie. On ne sait jamais sur quoi on peut tomber dans la forêt alors que la nuit prends ses aises. Méfiance est de mise. Comme l'on dit, derrière un visage d'ange peut se cacher un démon.

Je la regarde faire un salut militaire d'un soupir désabusé. Dans quoi je me suis encore embarqué ? A la fin, je vais croire que je suis couvert de poisse, un vrai aimant à ennuis surnaturel. J'attire de tout: les camés, les méchants, les cinglés, les trucs irréalistes et même des zombies dans un magasin ! Bref, un truc de travers et c'est pour ma pomme. Malgré que la jeune femme pourrait me dire le contraire, au vu de son comportement passant du coq à l'âne, j'aurai du mal à la croire. On ne peut pas passer aussi vite des pleures à la rigolade en un battement de cil.

Pourtant elle n'avait pas l'air de mentir lorsqu'elle me parlait de cette bête obscure qui l'avait attaquer près du Néméton. Ou devant cette souche, c'est à peu près la même chose si l'on chipote pas trop sur les distances. J'ai l'impression que la brune ne me dit pas tout, elle garde des informations en réserve. Sauf que ce sont ces données là qui m’intéresse. J'en ait que faire du fait qu'elle imagine voir des trucs impossible ou qu'elle se balade dans la forêt pour se trouver je ne sais comment sur l'attire-surnaturel.

C'est suspect, bien trop suspect pour que ce soit réel. C'est pour cette raison que je lui pose des questions au sujet de son poursuivant pas si imaginaire que je ne le pense. Toutefois, la réponse tarde à venir. Si c'était vrai, elle aurait dû me répondre rapidement. Cependant, ce n'est pas le cas. Je dois sortir l’attirail lupin pour me préparer à un guet-apens ou pas ? Mon loup me chuchote que la dénommée Raven n'est pas aussi réglos qu'elle le prétend. Rien que les bribes de parfum l'entourant est une preuve me permettant d'être suspicieux à son encontre. Normalement l'odeur aurait déjà dû disparaître et pourtant elle est toujours là, infime mais présente. Ça me chiffonne ce machin...

-Je t’ai un peu menti tout à l’heure, je n’ai pas vraiment vu de bête. C’est absurde, tu vas te moquer de moi. Je ne m’étais pas rendue compte que je quittais le chemin principal et je me suis retrouvée près de cette grosse souche.  Je ne voyais plus dans quelle direction repartir, et quelqu’un est arrivé.

Haha! Quand je vous l'avait dit qu'elle faisait de la rétention d'information ! Je n'avais pas tort. Même si la perdue a mis du temps à parler, je savais bien qu'il y avait un truc pas clair dans son histoire. Elle vient d'avouer d'elle même d'avoir été attiré par le Néméton. Et tout le monde sait que les créatures surnaturelles s'en approchent instinctivement poussé par le pouvoir et la magie qui y en dégage. Néanmoins, curieux comme je le suis, je ne résiste pas à l'envie de connaître l'histoire qu'elle va me raconter. Depuis un certain rêve que tente parfois d'oublier comme aujourd'hui, je me sens plus aventureux, un peu moins terrifié des gens qui m'entourent. Après tout, n'est ce pas moi que l'on craint le plus de voir se déchaîner ?

- Je pense qu’il y avait réellement quelqu’un. Un homme blond aux yeux verts, qui devait avoir la vingtaine. Je lui ai demandé de l’aide, mais il m’a posé plein de questions. Il parlait d’une voix… hum… sifflante. J’ai fini par avoir peur, et c’est à partir de là que je ne sais plus trop ce qu’il s’est passé.  Il a dû me bousculer, et je me suis cognée. Je devais être un peu assommée, ma vue était troublée. Je le voyais comme s’il y avait eu des sortes d’écailles sur sa peau, et ses yeux me semblaient très brillants. Ça m’a fait encore plus peur, j’ai réussi à le faire tomber, puis je n’ai pas réfléchi, j’ai couru.

Attendez ! Stop ! On met sur pause et on rembobine quelques minutes avant. Une voix sifflante ?!  Des écailles sur la peau ?!  Pourquoi cette description me fait immédiatement souvenir à un lamia bien connu? Sachant qu'il n'y a qu'un homme serpent répertorié dans la ville, les recherches à propos de cette bête ne seront pas compliqués. Ça me fait rappeler que j'ai toujours ce drôle de lien magique avec lui. Vu qu'il ne m'a pas titiller durant ma promenade, j'en conclus qu'il doit être bien loin de nous.

Je dois avoir un drôle d'air, ayant figer d'un coup mes mouvements, la bouche grande ouverte à gober des mouches et les yeux exorbités comme si l'on me pressait comme un citron. Mes mots restent coincés aux bords de mes lèvres. Quand elle me parlait d'une bête féroce, je m'attendais à une description floue pour cacher une part de mensonges ou à des yeux rouges ou bleues dans un buisson. Sûrement pas à une personne que je connais bien. Enfin, pas tant que cela vu que l'on s'est rencontré que deux fois, mais tout de même, ce n'est pas juste un simple inconnu.

-T'es sûr ? T'es sûr à 300% ? Ça peut pas être lui, je ne l'ai pas senti. T'as forcément dû te tromper !

Non, je ne suis pas dans le déni. Ou alors, juste un petit chouia. Un minuscule, hein ! Je sais bien que certains ne sont pas totalement gentils comme mon alpha mais de là à attaquer sans raison, c'est difficile à accepter. C'est vrai que cette jeune fille dégage une odeur bien étrange comparé à celle d'un humain. Comme si Raven cachait au fond d'elle un secret qu'elle même ne connait pas. Un mystère dans une boite mystérieuse. Et ça m'intrigue. Mon instinct me pousse à fuir, malheureusement j'ai une folle envie d'enfreindre les ordres, surtout si ce sont les miens. Je me mets à tourner en rond, ébouriffant mes cheveux avec mes mains. Je ne comprends pas. Je ne sais pas totalement le déroulement et cela me frustre !  

-C'est impossible. Il y a un truc qui cloche. Tu caches quelque chose. Je le sais mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Bordel, dans quoi je me suis fourré ! S'il t'a trouvé suspect lui aussi, c'est que tu l'es. C'est un piège c'est ça ?

Je suis en pleine phase de recherche. J'exige des réponses à mes questions, même les plus farfelues. C'est un peu comme si je me cherchais une partie de moi qui s'est perdu en chemin. Peut être que si je résolve ce mystère, j'arriverai à trouver un moyen de résoudre le mien. Peu importe si je me créer un délire monté de toutes pièces. Cette affaire pue le traquenard à plein nez. Et attiré par ce désir d'adrénaline, j'y ai plongé la tête la première. A croire que je deviens dingue. Ou peut être le suis-je déjà ?

Avec tout cela, j'en ai oublier de respecter la règle première, garder le secret. De toute façon, il est un peu inutile si Raven est elle aussi une créature de la nuit. Et si... Et si je rêvais encore une fois de tout cela ? Si j'avais bel et bien perdu l'esprit suite à un épisode trop important et que j'imaginais des scènes ? C'est comme dans un jeu vidéo. Il faut que je le finisse avant de pouvoir me réveiller. Ouais. C'est plus logique. Ou pas. Je me sus égaré dans ma propre tête. Je n'arrive à plus rien différencier. Rêve ou réalité ? Suis-je en train de dormir ou suis-je vraiment dans cette forêt ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Encore un mystère à rajouter dans ma liste déjà bien longue.

-Je t'ai démasqué. Pas de bol, t'es pas tombé sur une proie naïve. Alors qu'est ce que t'es cette fois ci ? Évites les zombies, j'en ai eu ma dose durant mon dernier songe.



© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Ven 28 Aoû - 9:22




Raven remarqua un changement dans l’attitude du jeune homme lorsqu’elle parla de sifflement et d’écailles. Ces détails, pourtant totalement absurdes, avaient retenu son attention. Il semblait également surpris. Raven lui lança un regard interrogateur, attendant une réaction de sa part.

-T'es sûr ? T'es sûr à 300% ? Ça peut pas être lui, je ne l'ai pas senti. T'as forcément dû te tromper !

Il semblait penser à quelqu’un en particulier. Raven réfléchissait à toute vitesse. Et s’il s’agissait d’une blague de mauvais goût ? Les écailles, le sifflement, … un simple mauvais tour pour la petite nouvelle du quartier, et elle, comme une idiote, avait eu tellement peur qu’elle s’était enfuie. Liam, qui était certainement caché pour pouvoir se moquer d’elle, s’était senti coupable et l’avait suivie pour la rattraper. Cette théorie était bien plus plausible encore qu’un coup sur la tête. Mais il avait eu l’air réellement surpris lorsqu’elle avait mentionné les détails bizarres concernant son « agresseur ». Elle regarda son interlocuteur très attentivement afin de juger de sa sincérité. Raven, mentant constamment sur son état, était très douée pour repérer les petits détails qui clochent lorsque quelqu’un ment. Elle ne voyait aucun de ces petits détails chez Liam. Il était soit honnête, soit un excellent menteur. Dans les deux cas, il valait mieux qu’il ne sache pas ce qu’elle pensait.

-Oui, il y avait un jeune homme blond, mais …

Elle butta alors sur un détail étrange dans ce que venait de lui dire Liam.
-… senti ?

Le jeune homme ne sembla pas entendre sa question. Ou il faisait semblant de ne pas l’entendre. Il tournait en rond, d’un air préoccupé. Peut-être essayait-il tout simplement de comprendre ce qu’il s’était réellement passé, lui aussi ? « Je ne l’ai pas senti ». Pourquoi avait-il utilisé ce terme ? Parlait-il d’instinct ? Était-elle tombée sur quelqu’un d’encore plus fou qu’elle ?

-C'est impossible. Il y a un truc qui cloche. Tu caches quelque chose. Je le sais mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Bordel, dans quoi je me suis fourré ! S'il t'a trouvé suspect lui aussi, c'est que tu l'es. C'est un piège c'est ça ?

Suspecte ! Il osait lui dire qu’elle était suspecte ! Elle venait de se faire agresser par un détraqué, ou une créature, qu’importe ce que c’était, et lui, lui disait qu’elle était suspecte ! Raven se concentra pour ne pas laisser transparaître la colère qui commençait à monter en elle. Mais il continua sur sa lancée.

-Je t'ai démasqué. Pas de bol, t'es pas tombé sur une proie naïve. Alors qu'est ce que t'es cette fois ci ? Évites les zombies, j'en ai eu ma dose durant mon dernier songe.

Ce qu’il disait n’avait ni queue ni tête, et Raven ne retint que le début « Je t’ai démasquée ». Enervée, elle ne lui laissait plus le bénéfice du doute.

-Tu as le culot de me dire ça après la mauvaise blague que vous m’avez faite tous les deux ! Laisse-moi tranquille, je rentrerai toute seule, et si je me perds, ce sera de ta faute !

En disant ses mots, elle poussa Liam. Ce dernier sembla avoir reçu un choc suffisant pour reculer d’un pas vers l’arrière. Raven, surprise, se calma. Il était plus grand, musclé, forcément plus fort qu’elle. Il était parvenu à la rattraper par le poignet à une seule main. C’était impossible qu’elle ait pu le pousser en arrière. Lui aussi semblait surpris. Raven était de plus en plus perdue. Elle avait à la fois envie de crier, de pleurer, et de rire tellement tout lui semblait absurde. Elle devait être devenue folle. Une sorte de choc post traumatique à retardement. Et pourtant, elle ne s’était jamais sentie aussi lucide, et aussi proche de la vérité concernant le jour de la mort de Peter. Elle se surprit à espérer que le garçon qui l’avait sauvée avait également vécu des choses étranges. Que ce n’était pas uniquement « ce que son subconscient avait créé pour mieux supporter la réalité », comme disait le psychiatre. Il parlait tout de même de zombies … mais après tout, ce soir, elle avait vu un homme serpent. Raven craqua. Au pire des cas, il la prendrait pour une folle. Et son comportement jusqu’à présent avait probablement déjà suffi à lui laisser cette impression.

-Désolée, j’ai été trop secouée ce soir. Je ne veux pas rester toute seule. Je ne comprends plus rien et j’ai peur. Ce n’était pas une blague n’est-ce pas ?

Elle regarda Liam qui semblait tout à fait sérieux et honnête.

-Et … pourquoi tu me demande qu’est-ce que je suis et pas qui je suis ? Je ne suis pas comme lui, je suis normale, il n’y a rien qui cloche chez moi !

Elle n’était elle-même pas très convaincue d’être « normale ». Mais elle n’avait jamais eu d’écailles sur sa peau. Ni une quelconque autre bizarrerie morphologique. Elle faisait juste peur aux gens, parfois, sans comprendre pourquoi. Et elle avait tué son meilleur ami. Pas directement, mais c’était de sa faute. On avait beau lui dire que non, elle le savait. Elle sentit une boule dans sa gorge et les larmes qui lui montaient aux yeux mais elle mordit dans sa joue et s’enfonça les ongles dans les mains pour garder le peu qu’il lui restait de contenance. Elle répéta, d’une voix beaucoup moins assurée, un peu brisée.

-Non, rien qui cloche chez moi.


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
[/quote]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 524
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)   Mar 1 Sep - 11:34






Révélation


Dingue. Ouais. Je perds les pédales avec tout ce machin surnaturel. Des synonymes de fou, j'en ai plein si vous voulez, certains sont plus péjoratif que d'autres. Atteint, aliéné, barjo, cinglé, dément, détraqué, désaxé, fêlé, fol-dingue, givré, loufoque, maboul, siphonné, timbré, tordu, zinzin, etc...  De toute façon, combien de personne m'ont nommé comme ceci ? J'ai arrêter de compter depuis des années.

Cependant, là je dois avoir battu tout les records niveau folie. C'est un coup à finir en camisole chimique dès le lever de l'aube. Je ne différencie plus rien, je m'embourbe dans mes propres propos sans queue ni tête. D'où est le début de la fin ? Je sais pas. Et dire que tout au long de notre vie, nous courrons sans cesse à la poursuite de réponse. Et quand tu penses en avoir attrapé un, tu te rends compte que ce n'était qu'une chimère. Le savoir est bien souvent quelque chose d’inaccessible. Surtout si celui ci nous dépasse.

-Tu as le culot de me dire ça après la mauvaise blague que vous m’avez faite tous les deux ! Laisse-moi tranquille, je rentrerai toute seule, et si je me perds, ce sera de ta faute !

Quoi ? Attendez ! Pouce, pause, stop, drapeau blanc et bidule chouette ! Une mauvaise blague ?! Mais qu'est ce qu'elle raconte celle là ? Tout d'abord je suis seul dans cette forêt sans la compter puis pourquoi j'aurai fait une farce d'aussi mauvais goût à une inconnue ? Ça n'a aucun sens ! Ma foi, qu'est ce qui a un sens dans cette ville après tout ? Peut être qu'en fin de compte, mes songes était finalement un peu plus réel que je ne me l'imaginais.

Sous la puissance inattendu de sa force de crevette, je recule pour ne pas tomber en arrière. Et bien dit donc ! Raven a bien plus de force qu'elle ne laisse en croire. Une force assez puissante pour faire vaciller un loup-garou en pleine possession de ses moyens. J'écarquille les yeux, ne m'attendant pas à être poussé si violemment. Par ailleurs, je ne suis pas le seul dans cet état d'incompréhension vu que la charmante jeune femme qui m'a fait reculer de force est elle même dans l'incapacité d'expliquer ce qu'il vient de se produire. Et si c'était vrai ? Qu'elle ne sache pas elle même ce qu'elle est ? Ça serait une explication tiré par les cheveux mais peut être plus probable au vu de ses réactions.

-Désolée, j’ai été trop secouée ce soir. Je ne veux pas rester toute seule. Je ne comprends plus rien et j’ai peur. Ce n’était pas une blague n’est-ce pas ?

C'est le moment de vérité. Là où l'on pose ses cartes sur la tables pour découvrir qui a gagner. Je ne pensais pas qu'il viendrait si vite. Et je ne sais pas jusqu'où vont aller nos révélations. Cependant, je dois le faire. Tout comme je vais devoir ouvrir cette boite à cauchemars pour analyser ces données. Ce que je vais y trouver ne sera pas dès plus beau ni dès plus agréable à revivre. Néanmoins, c'est ma destinée. Moi qui ne croyais pas au déterminisme, je suis gâté. Me voilà à suivre un chemin qui m'a déjà été tracé alors que je pensais avoir esquiver.  

- Aucune farce. Aucun pote caché dans un buisson à nous filmer. Juste toi et moi dans une sombre forêt à chercher des réponses.

Je n'ai pas à mentir sur ce coup là. Parfois, se cacher la face fait bien plus de dégâts que de dire ce qu'il se passe réellement. Mouais, pas de doute, notre rencontre était conditionnée selon des causes indépendantes de notre volonté. Même si nous n'avons rien demandé nous sommes là, dans un coin isolé, à devoir reprendre sa vie en main après avoir subi de terribles révélations. Le premier qui me sort le mot destin, il se prends un arbre dans la figure ! Rien n'est écrit à l'avance, nous y sommes jamais fatalement reconduit sur le chemin imposé. Ce sont des choix qui m'ont mené jusqu'à cet instant. C'est bien trop absurde pour y croire. Toutefois, cette personne n'aurait pas tord. Ce sont des causes extérieurs social et environnemental et des causes internes génétique et psychologique qui m'ont emmenés ici.

-Et … pourquoi tu me demande qu’est-ce que je suis et pas qui je suis ? Je ne suis pas comme lui, je suis normale, il n’y a rien qui cloche chez moi !

Oh non, il n'y a vraiment rien qui cloche chez toi à part deux-trois petits détails sans importance. Comme le fait que tu as une force surhumaine, que tu as fait perdre le contrôle à un homme-serpent, que tu t'es baladée dans la forêt jusqu'au Néméton et j'en passe des bonnes et des meilleurs. Mais ce ne sont que d'infimes petits détails pouvant être mis de côté. Voyons, rien de très alarmant.... Puis, c'est qui ce Lui ?

-Non, rien qui cloche chez moi.

Sérieusement, à qui pourrait elle faire gober ça ? A part elle même, je ne vois pas. Et encore, je douterai de la véracité de mes propos si j'étais à sa place. Voir finalement la vérité après l'avoir occulter pendant des années peut faire mal. Très mal. Et encore une fois, c'est de ma faute. Si je ne l'avait pas pousser à bout, elle ne serait pas en train de se briser en mille morceau devant moi. Liam, je crois bien qu'il est l'heure de revenir sur terre et prendre tes responsabilités. C'est le moment pour moi d'arrêter de fuir afin d’obtenir les réponses. Je soupire en ébouriffant mes cheveux.

-Galère...

Comment vais-je m'y prendre pour lui expliquer tout cela sans que Raven ne me prenne pour un zinzin sorti tout droit de l'asile. Ou encore un mauvais blagueur qui continu sa ridicule farce. Je m'adosse à un arbre et caresse l'arrière de mon cou. Je me suis encore fourré dans de beau draps on dirait. J'ai une chance sur deux que la jeune fille ne m’envoie pas son poing dans la figure et se barre de là en hurlant de terreur. Au pire des cas, je fini au poste du Shériff pour avoir raconter une histoire sans queue ni tête à une promeneuse égarée juste pour la faire flipper.

- Tu t'es déjà présenté. Enfin en partie. C'est juste que ton odeur n'est pas la même qu'un humain. Ouais, je sais, tu vas me prendre pour un taré mais je m'en fous. T'es pas plus humaine que moi.

Bon... Je sens que je ne ferai vraiment pas un bon orateur. Parce que là, la douceur, on y repassera un autre jour. Mais qu'est ce qui m'a pris de lui dire cash comme ça, sans prendre de pincettes avant ! Allez, vu que j'ai commencer à décoller le pansement, continuons et arrachons le d'un coup. Je glisse de l'écorce de l'arbre pour atterrir par terre et lever les yeux au ciel. Ne pas voir ses réactions à chaque mot qui sortira de ma bouche sera plus facile, j'espère. De toute façon, même de là où je suis, j'arrive à distinguer des signaux-chimiques. Alors je ne m'en fait pas trop. Si ça deviens dangereux, je dégage de là rapidement.

- Yep. Bienvenu dans la face caché de Beacon Hills. Si tu te demande pourquoi j'ai utilisé le verbe sentir, c'est très simple. C'est parce qu'en tant que loup-garou je peux sentir les odeurs. Au faites, désolé de t'avoir un peu agressé tout à l'heure. Je pensais que t’allais me tuer dans un coin. Ou un truc de ce genre là.

Je ferme les yeux et respire un bon coup. L'heure fatidique est passée. Maintenant, je n'ai plus qu'à voir les réactions qu'elle va avoir. Je baisse les yeux et les rouvre pour la scruter. Bien parti, mal parti ? Je le saurai quand elle se sera remis du choc initial.  



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fuir pour trouver des réponses. (feat Raven)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» site pour trouver un avatar
» Petite aide pour trouver l'inspiration
» [RP]Des charades pour vous distraire...!
» demande de devinette pour trouver heatran
» La presse haïtienne mal formée et affamée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: La falaise à la lisière de la forêt-
Sauter vers: