AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

  Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:12

Suite du rp [url= Un Chad retombe-t-il toujours suau bal d'hiverr ses pattes ?]di bal d'hiver[/url]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:12


Courir dans la nuit





Le gymnase s’est vidé rapidement. Les chasseurs idiots qui étaient resté sur place ont vite été arrêtés. Ou tués. À bien y réfléchir, cela avait créé un capharnaüm suffisant pour masquer la fuite de nos réels ennemis. Ceux qui avaient kidnappé Chad. Parce qu’il s’agissait bien de ça. Certains l’avaient vu tomber. Et j’ai remarqué les traces sur le sol. On l’avait trainé jusqu’à l’extérieur. Puis porté dans l’arrière cours sur laquelle s’ouvrait l’issue de secours. Et les traces s’arrêtaient là. Du moins pour le domaine du visible. J’observais le petit groupe. Miya surtout. Le nez en l’air, les lèvres retroussées. Les yeux fermés. Il essayé de percevoir l’odeur de son petit-ami.

Sillonner la ville sans indice serait ridicule. Pourtant c’est la seule chose que nous pouvions faire.

- Mick, prend ta voiture !

La voix s’élève et me sort de mes interrogations mentales. Je réagis avant qu’on me colle des passagers. Seul, je serai plus efficace. Même si nous devions nous coordonner. Il fallait que nous trouvions un détail qui nous mettrait sur la voie. Un détail suspect. Une trace de Chad. N’importe où. Mais vite.

Le moteur de la Camaro vrombit, suivi par celui d’une moto. On aurait presque l’air d’une bande de bikers si la moitié du groupe n’était pas constitué d’ados. Chacun avait choisi une partie de la ville à ratisser. Une impression étrange vibre dans mon esprit sans que je saisisse de quoi il s’agit. Puis, j’aperçois Mafdet à travers le pare-brise de la voiture. Elle est plus loin mais me fixe droit dans les yeux. Elle m’avait prévenu d’un « désordre » à venir. Je la questionne silencieusement. Mais soudain, elle bondit sur le côté et disparait dans l’ombre. Quelque chose me dit qu’elle aussi préfère la jouer solitaire ce soir.

Avant de faire quoi que ce soit, j’avais besoin de rentrer chez moi prendre quelques…affaires. J’avais dit au groupe que je partais vers le centre-ville. Personne ne se posa de questions quand la Camaro s’éloigna du lycée à toute vitesse.

Par chance, au moins une fois dans cette soirée, je trouve de la place juste devant l’entrée. Je verrouille la voiture alors que je suis déjà sur les premières marches. Je vérifie que personne ne s’est introduit chez moi en observant la marque que je laisse toujours en sortant. Pas d’ennemi à l’intérieur. Ce que je confirme en allumant la lumière et en fonçant vers mon lit. Je tire le grand sac de sport que je rangeais en dessous. J’en sors une boite plus longue que large. Elle est verrouillée. Code à quatre chiffres et empreintes digitales. Simple précaution. Ces « jouets » là ne devaient pas être à la portée de tous. Un cliquetis métallique plus tard et je bascule le dessus de la boite. Mon attirail brille à la lumière. J’aime que mes armes soient lustrées. Ne jamais laisser de traces de sang sur ses lames. C’est une des phrases qu’on me sortait souvent. J’en avais pris l’habitude. Et la discrétion m’y obligeait. Je referme un large bracelet d’acier sur chacun de mes poignées. Deux premières lames courtes. Je cache un poignard dans mon mollet, deux lucioles de diversion à ma ceinture. Puis je retire ma veste et prend soin de m’équiper. Un geste souvent répété. Les mailles de carbone et de cuir passent autour de ma taille et deux lanières solides remontent dans mon dos. Je les fixe à ma ceinture. Puis je prends délicatement deux objets. Une lame incurvée et une lame droite. Parfaitement glissées dans leur fourreau situé dans mon dos. Assez près du corps pour me laisser libre de tout mouvement. Et les dégainer en un battement de cœur.

Je me tourne et observe mon reflet dans le miroir. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas préparé de la sorte. Bien sûr, j’avais fait pire tuerie avec moins d’armes. Mais je dois avouer qu’avoir mes deux fétiches sur moi avait quelque chose de rassurant. Il fallait que je retrouve Chad. Et je mets toutes les chances de mon côté. Je me sens opérationnel. À un détail près. Je saisis une seringue dans le stock de la mallette. Je me l’injecte rapidement. Je sens le liquide se propager. La sensation habituelle m’envahit. Avant de se faire oublier. Je jette la seringue vide dans la boite et referme le couvercle sur mes effets personnels assez particuliers. D’un coup de pied, la mallette finit sous le lit.

Je claque la porte et descend les marches rapidement. Chaque minute compte pour Chad. Et cette foutu mauvaise impression qui me tracasse depuis que j’ai quitté le lycée. Rien n’arrive au hasard. Et cette ville semble être le parfait exemple de ce précepte.

Soudain, je prends un coup dans les entrailles. Pas physiquement. Mais le choc est le même. C’est une torture de l’esprit. Ou du cœur.
Je suis revenu à la hâte à ma voiture. Je suis tellement aux aguets sur l’extérieur que j’ai failli ne pas voir les morceaux de papier accrochés dans les essuie-glaces.

Des photos. Le visage de Chad salement amoché. Au dos d’un des clichés je lis un message.

« N°23. Seul. »

Le texte est plus que clair. La lumière se fait dans ma tête. J’avais raison. Ils sont là pour moi. Et je sais pertinemment que l’état dans lequel ils pouvaient mettre Chad ferait passer cette photo pour une image bénigne.
Je cache le précieux indice dans ma veste et ouvre la portière de la Camaro. Je sens que la nuit va être terrible.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 829
Réputation : 68
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:13

When You Came Into My Life !
When you came into my head !


Abergement, baluster, chanlatte, D… dormant, ébrasement, façade, gouttière, H… huisserie, I… bordel y a quoi en I ? Imposte ! Oui Imposte… L ? Non J comme jalousie, L comme lambourne. Depuis des heures, des jours ? Je m’occupais l’esprit avec des jeux à la con. J’avais passé en revue les prénoms, les plantes, les films, les marques et je ne sais plus quoi d’autre de stupide. J’en étais au vocabulaire lié à ce qui serait je l’espère… si je survis… mon futur métier : architecte.

Au bout d’une infinitude de minutes, d’heures ou étaient-ce des jours entiers ? J’avais saisi que leurs attaques ne visaient pas uniquement à me démolir le portrait. La destruction mentale était aussi au programme. L’altération de mes sens, m’indiquait l’empoisonnement de mon corps. Les excoriations qui ne cicatrisaient pas me parlaient de Napel. Le rythme stochastique d’ouverture de cette maudite porte de fer synonyme de coups, me chantait la folie qui me guettait, tapie dans cette lueur jaunâtre. Soleil mourant que cette ampoule en fin de vie, qui éclairait la fin de la mienne.

K comme… K comme !? Comme rien bordel, je n’ai rien en K. Premier manque, premier trou, je creuse ma tombe… M comme madrier, comme Miya ou Mick aussi… Vous me manquez les mecs… N comme noue, O…

Mon cœur manque un battement, les gonds, ces foutus gonds rouillés viennent de crier. Ils savent ce qu’annoncent leurs sinistres mélodies. Les gonds… la partie la plus agaçante d’une porte. C’est eux qui la font grincer, couiner. Eux qui permettent de l’ouvrir, de laisser entrer, de « les » laisser entrer ! J’aperçois un éclat métallique. J’ai l’impression que mon tortionnaire en a assez de s’abîmer les poings sur ma face. La douleur est vive, électrique. O comme ouvrant, P comme Aïe ! P comme parpaing.

Je dois reprendre mon souffle, la barre à mine m’a renversé cette fois-ci. Mes mains sont écrasées entre le sol et le dossier de cette chaise inconfortable. Q comme quadratura, R… Je me sens revenir à la verticale, je bloque ma respiration pour le coup suivant… qui ne vient pas. Non ! Je ne vous ferais pas le plaisir de l’attendre, de l’appréhender. R comme radier, S comme sgraffite. Les gonds chantent de nouveau. A la prochaine gentil tortionnaire ! Gentil ? Le syndrome de Stockholm ferait-il son apparition ? J’en étais où bordel ! Q ? Non. Q… Je ris tous seul de mon association d’idée sordide. Je deviens dingue, ou cela date d’avant ? Ne pas m’égarer dans les méandres de ma cervelle, ne pas réfléchir, compter, oui juste compter. Q, R, S, T comme torniole ! Non ! T comme trémie, U… ?! Comme utulutute ! Personne n’a rien vu ! V comme vaisseau, la façade de l’immeuble de Mick ressemble à un vaisseau de mer, un bateau… Dans quel bateau me suis-je donc embarqué ? Tout allait si bien au bal… Trop bien… Miya qui s’agrippait à moi comme une moule sur son rocher. Je le portais presque quand nous dansions. Comme le dit Renaud, il pèse moins lourd qu’un moineau qui ne mange pas. Miya… Je repense à la mise en garde de Mary-Jaycee dans les WC pour homme au campus… Je n’ai pas tenu ma promesse de ne pas lui faire de la peine… J’espère de tout cœur que tu arriveras à maitriser Nineko, maitriser le kanima qui est en toi. Je m’attaque de nouveau à mes liens, m’entame encore plus les chaires sur ces ferrailles. J’ai moins de force qu’un gamin de dix ans.

Les gonds… à nouveau…

Je me réveille. Tiens je m’étais endormi ? Evanoui ? Quel jour est-on ? Pourquoi je suis là déjà ? A oui le bal, les lumières, le cri atroce de la lymnade, l’aconit, le noir total. Les chasseurs. Aucun intérêt à s’emmerder à me torturer aussi… finement. Enfin la lumière se fait. Non que ma jéol s’illumine brusquement. Elle reste sombre. De plus j’ai un œil fermé par une ecchymose. De toute façon, y a rien à voir. Non la lumière est dans ma tête. Je crois que j’ai réussi à contrer leur drogue avec mes décomptes à la con. C’est Mick qu’ils veulent. Cela ne peut être que ça. Moi, des chasseurs m’auraient tué dès le début. Je n’ai aucune valeur, si ce n’est pour atteindre une autre personne. Où Miya ? Mais non, le jap reste une cible facile puisque il habite dans les bois sans véritable protection.

Miya va me chercher, s’il ne pette pas un câble avant et fasse un véritable carnage. Et Mick ? Et sa précieuse clandestinité ? Il lui faudrait même pas cinq minutes pour mettre les voiles. Son appart est quasiment vide. Combien de temps s’est-il passé ? Si on me tape, c’est que des exigences n’ont pas été satisfaites ? Non ? Chad ! Arrête de cogiter ! Ne rentre pas dans leur jeu ! Aller les clubs de foot… A comme AC Milan, B comme le Bayern de Munich, C… ?! Je n’aime pas le foot…

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 173
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:14


Leurre et Rage






Comme Allison ne vient pas finalement,...question de conflit d'intérêts, Scott et Isaac montent avec Mary-Jaycee. Elle préfère prendre sa voiture pour être équipée au mieux. Mick monte seul mais je comprends son envie. Il se sent plus libre. Il est certainement plus efficace seul d'ailleurs. C’est pour ça que je préfère la moto. Je me sens libre. Je suis seul maître de mon véhicule, de ma conduite, de ma route, de ma vitesse ! Je me penche, j'entends le cliquetis métallique des senbon à ce geste. Je me sens mieux avec mon équipement sur moi. Mon sabre, celui que j’ai hérité de mon père, celui qui a fait de moi un bâtard. J’aurais pu lui en vouloir, mais je l’aimais au contraire…tout comme ma mère. Elle qui avait si mal vécu ce qu’on m’a fait vivre. Je les aimais. Mais ils n’avaient pas été à mes côtés toutes ces années et j’ai fini par préféré la solitude, du moins, j'ai finis par en faire mon alliée. Après l'arrivée de Jay, j'ai appris à ne plus être seul à nouveau, mais ça n'a pas été simple.

Mick fait un détour par chez lui et il suivra une autre piste. Je reçois un message de Jay. Scott a bifurqué à son tour pour suivre une piste et Isaac et elle continuent en voiture. Moi, je suis une piste qui porte l'odeur de Chad. L'odeur de son sang me rend fou...nous rend fous. Les sens exacerbés de Nineko me donnent la sensation d'être perdu. Ils me disent de courir dans le sens opposé. Pourquoi tu me fais ça ? Je sais que tu l'apprécie aussi d'une certaine manière. Je le sens proche de la liberté. Il jubile. Il aime me sentir si faible, si impuissant. Je suis impuissant. Je n’ai que mes sentiments en tête. Mes sentiments et Chad. Si quelqu’un lui fait du mal, je l’égorge, si un chasseur lui fait du mal, je l’écorche, vif, et je mets du sel sur ses plaies !

Je ne laisserai personne, personne, jamais, s’en sortir indemne après avoir fait souffrir Chad. Jamais. La colère s'insinue en moi et je sens Nineko s'approcher un peu plus. Je me retrouve bientôt devant une vielle bâtisse délabrée. Mick m'y rejoint et je texte les coordonnées aux autres. A peine sont-ils arrivés que je fonce, mais en dehors de quelques hommes bien faible, il n'y a rien. Par contre, quand je me retourne, Mick, lui n'est plus là. Nineko gronde de rage. Je ne peux pas suivre Mick, je ne sais pas comment il fait mais il trouve le moyen de cacher son odeur. Je repars sur la piste de Chad, mais Nineko me grogne dessus! Ca suffit!


© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:14


Fausser compagnie




J’ai finis par rejoindre Miya. Son flair l’a mené vers une vieille baraque délabrée à la sortie de Beacon Hills. Trop simple pour que ça soit ici. Évidemment, puisque je savais où aller. Je le vois pianoter sur son téléphone et je comprends quelques minutes plus tard qu’il a appelé sa sœur et les autres. Ils ne tardent pas à arriver. Comme un seul groupe. Hétéroclite mais avec la même détermination.
Nous suivons encore la piste. Le kanima enragé à la tête du groupe. Je ferme la marche. En gardant un œil circulaire. La clôture du lieu est défoncée et couchée dans la boue. Au pire, ils vont tomber sur des junkies ou des sans abri. Miya fonce tête baissée. Peu de personne sont capables de l'arrêter alors je ne m'inquiète pas vraiment.

Le message transmis avec les photos de Chad en mauvais état était clair. Je devais venir seul. Alors je guettais le moment où je pourrai m'éclipser. Comme une ombre, les autres ne remarqueraient pas.
Hors de question que je les mette en danger. Chad était déjà pris pour cible à cause de moi. Je fulmine intérieurement. Ne jamais créer d'attaches, Mick. T'es qu'un con. À peine arrivé, tu forges l'arme pour te faire battre.
Si Chad s'en sort, je devrais laisser de la distance. Ou peut-être même quitter Beacon Hills. Pourtant je ne suis pas arrivé au terme de ma mission. Je n'ai encore rien trouvé. Je dois me reprendre. J'inspire à plein poumons. Le plan se dessine dans mon esprit. Un plan qui commence par un massacre et qui se finit sans un beau blond au sourire ravageur. Un plan dans lequel je finis seul. Comme toujours.
Je porte ma main au médaillon que je garde autour du cou.

Je perçois une faille dans l'attention du groupe. Une seconde plus tard, je ne suis plus là.

Je m'étais garé plus loin et avais rejoint Miya à pied. Suffisamment loin pour que le bruit de la Camaro s’éloigne ne me fasse pas remarquer.

J'avais repéré quelques endroits stratégiques en arrivant en ville quelques jours plus tôt. Juste avant de rejoindre la vieille dame qui me louait son appartement. Les entrepôts hors de la ville pouvaient être un repère efficace. C'est ce que je m'étais dit. Sans penser que mes ennemis me retrouveraient si vite et s'y cacheraient. Avec un otage. Chad Wilder.

Je sors de la voiture et marche à vive allure dans les allées. Je fourre une main dans ma poche et en sors une des photos de Chad. Le cliché qui portait aussi un numéro.

23. Justement le bâtiment qui se dressait devant moi.

Je passe par la grande porte. Le glissement métallique résonne dans le hangar. Je fais quelques pas dans l'obscurité. Bientôt des spots lumineux claquent et éclairent l'endroit.
Mes yeux se posent sur Chad. À vingt mètres devant. Ligoté sur une chaise, du sang frais le long de son cou. Il semble inconscient et durement blessé. Mais je dois rester neutre. Et concentré.

Six types sortent de l'ombre derrière le prisonnier. Je reconnais leur chef. Un homme que je n'avais pas revu depuis longtemps. L'un des lieutenants. Une pourriture.

Chad, je suis désolé de t'avoir entrainé là-dedans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 829
Réputation : 68
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:15

L’hiver


Cette fois-ci je n’ai pas entendu les gonds chanter. Par contre le bruit de la claque sur ma joue me fait résonner le crane comme une cymbale. J’ai dû m’endormir, perdu dans les clubs de foot… C’était à prévoir, sport de gonzesses... D’ailleurs en parlant de gonzesses, ils sont deux cette fois. Double ration de coups ? Où vais-je avoir enfin une explication ? J’ouvre les yeux, enfin un seul. L’autre est en grève je crois. Bref, il n’a pas envie de s’ouvrir avec son copain, l’autre œil. Il doit bouder, fâché d’avoir pris plus de coups que son voisin de droite. Heu ? Depuis quand mes yeux peuvent bouder ? J’ai de la confiture dans le cerveau. Je pédale dans la semoule ou c’est de la polenta ? Je n’aime pas ça la polenta. C’est… enfin on s’en fou un peu comment c’est. Un des gars a dû me parler car il me secoue la tête. « Vous pouvez répéter la question ?» Enfin ma bouche sort un truc qui ressemble plus à :

- ou été chtion ?... astion !

Et puis merde ! Il répétera bien si c’est important. Je crois que je comprends un « Sale monstre » ponctué d’un coup de poing dans le ventre.

- Chtoi lé monst ! Dis-je.

J’ai la langue qui a doublé de volume ou j’ai un sérieux problème d’élocution. Mauvaise réponse semble-t-il, puisque le gars m’envoie son pied dans l’épaule, me faisant tomber sur le côté avec la chaise. Je n’ai plus de réflexe, mon crâne résonne contre le béton. L’odeur de mon sang m’indique une énième plaie. Vers la tempe droite. Je suis violemment redressé. Le changement de position me donne le vertige. Cela commence à bien faire ! Je grogne. Ah oui au fait je suis un loup. Je sens mes crocs apparaitre, mes yeux doivent changer de couleur. Mais cela n’ira pas plus loin, je sens la piqure d’une aiguille dans mon épaule. Le loup retourne à la niche… Je sens le sang couler sur ma paupière close par un hématome, puis le long de ma joue et enfin dans mon cou. Mince ma chemise… Tseuh ! L’autre gus recommence à me parler. J’essaye de me concentrer pour comprendre, j’ai la tête qui bourdonne tant. Les mots finissent par rentrer de force. Otage – Mickaël- tuer. Je comprends qu’ils veulent donner un « spectacle » à Mick avec moi comme clou de la représentation. M’en fou, je ferai ma tête de cochon ! D’autres gars arrivent. Il n’y a jamais eu autant foule dans mon placard à balais. Je sens qu’on me soulève, moi et ma chaise. La lumière d’un couloir m’aveugle. Je ferme mon œil valide. Je ne sais vraiment pas où je suis. On dirait une friche industrielle. Un vieux hangar. Il y a du verre brisé au sol. Je sens de l’air. Cela change avec le réduit où j’étais enfermé. Nous somme en hivers. Un frisson me parcours le corps Mais rien à voir avec les mains habiles de deux gars que je connais bien. Je me pèle les miches. La fatigue n’arrange rien. Hey ! Je vais m’enrhumer ! On me repose brutalement sur le sol. Ma tête penche sur un côté. Je ferme les yeux et essaye de me concentrer sur les bruits. On ne me bouge pas sans raison. Dégage de ma tête la marmelade, tu m’empêche de réfléchir. J’ai froid ! Chaud, je veux du chaud, de la chaleur. C’était quand la dernière fois que j’avais chaud ? Ah ! Oui Miya en mode poulpe. Il fait une bonne couverture chauffante ce gars. Je souris, enfin grimace. Bref bouge mon orbiculaire. Je ne suis pas certain du rendu final. Hum, il ne faut pas que Mick ou Miya me voient comme ça ! Je dois avoir une tête affreuse. Je n’aime pas me présenter en tenue négligée. Les lumières s’éteignent brusquement. Oui, c’est mieux ainsi ! On ne verra pas ma figure. Du temps passe. Une infinitude de minutes. Je suis infoutu de dire depuis combien de temps j’ai quitté le bal. J’étais bien là-bas. Trop bien…

Soudain j’entends un bruit, un grondement familier. Une musique que j’apprécie. Un V8 bien réglé. Putain ce qu’il peut frimer avec cette caisse ! Je souris pour moi-même. Il me semble que j’entends mieux, leur dernière injection était-elle daubée ou mal dosée ? J’entends une porte qui coulisse, l’air froid entre dans le hangar. Ferme la porte Mick ! Ça caille ! Car bien sûr ce parfum qui arrive avec cet air froid, je le reconnaitrais entre mille. Tu ne t’es pas fait la malle. Mon loup le savait. L’humain que je suis aussi, aurait trouvé cette option comme plausible…

La lumière revient, aveuglante. Je ne bouge pas, la tête penchée en avant, j’écoute. Quand soudain une main m’attrape les cheveux et me tire la tête en arrière. Hey ! Je voulais faire le mort moi !

- éme pas mal dis-je en croassant.

Je n’ai pas gueulé jusqu’à présent, je ne vais pas commencer maintenant. Surtout pas devant lui. Alors qu’il avait enfin lâché un peu de lui-même, s’abandonner sur moi… Ces types venaient tout gâcher. Je force mes joues, tous mes muscles, qu'importe si cela fait mal, qu'ils soient en grève, qu'ils en aient marre. J'offre le plus beau sourire que je peux à Mick. Je ne t'en veux pas mec... Voilà le message. J'espère que tu le comprendras. Je me tais ou tu vas me prendre pour Quasimodo...





::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 173
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:16


Nineko






Cette fois-ci, je ne préviens personne; Je n'ai pas trouvé la camaro de Mick, mais je suis trop énervé pour m'arrêter à ce détail. J'arrête le moteur de ma moto et entre dans la bâtisse. Un groupe de chasseurs m'y attend. Je les mets tous à terre. Je me contrôle encore suffisamment pour ne pas les tuer, mais ils ne chasseront pas de sitôt. Je lève le nez, hume l'odeur du sang de Chad et reprends ma moto. Il n'est pas là, mais je sens une nouvelle piste. Je te trouverai Chad. Je repars, plus en colère qu'avant encore. Et je suis cette autre piste. Mais là encore c'est un cul de sac. Je les suis, tous, un à un. Et à chaque fois que je tombe sur une bâtisse vide, ou presque puisqu'il y a des chasseurs, je sens la colère devenir rage, et la rage devenir folie. Quelques heures ont passé et je n'ai toujours pas de nouvelles de Mick, et je n'ai toujours pas trouvé Chad. Je ne laisse plus les chasseurs en vie depuis trois pistes déjà et ceux de cette bâtisse-ci sont beaucoup plus nombreux. Cela ne pose aucun problème. Au contraire, j'ai besoin de me défouler. Venez, chasseurs, venez mourir dans la souffrance entre mes griffes !

A la fin de ce combat, j'épargne un chasseur pour le faire parler. Il me rit au nez et me fait remarqué qu'ils m'ont fait tourné en rond. Je songe un instant au sang qu'ils ont fait couler pour que je me laisse ainsi berner, le sang de Chad. Et puis je sens Nineko gronder. J'aurais dû lui faire confiance dès le début. Et l'autre chasseur qui rit encore en avouant que Chad n'est peut-être même plus en vie. Mais ce n'est pas cela qui me fait réagir, non, c'est cette phrase : « Ce joli petit cul. J'aurais adoré être choisi pour être son geôlier, je sais déjà ce que j'aurais fait avec sa jolie bouche. »

Mon sang ne fait qu'un tour. J'attrape sa langue et l'arrache sans préavis. Je ne sais même pas si c'est moi ou Nineko, mais je sais que désormais, c'est lui qui a pris la place. Il me gronde. J'aurais dû l'écouter. Je passe devant un miroir brisé et j'aperçois mon reflet. Mes crocs sont sortis, ma bouche est en sang – Nineko s'est nourri du chasseur – mes griffes aussi et mes yeux envoient des éclairs de rage. Je lève le nez. Moi, ou lui ? Je ne sais pas. Peu importe. S'il peut retrouver Chad, je le laisse retrouver sa liberté sans rechigner. Et, il le peut. Il trouve une piste. Une piste faible, masquée à l'aconit, et le sang de Chad est mélangé à d'autres. Chasseurs ! Ils ne sont pas si bêtes, mais cela leur coûtera leur vie !

Je repars en chasse ! Nineko me guide. Je les trouverai, et je les tuerai ! J'arrive devant un bâtiment avec le numéro vingt-trois en fer forgé accroché au dessus de l'entrée. Je sens l'odeur de Mick. C'est ici. Les chasseurs vont souffrir, mais à l'heure actuelle, j'en veux aussi à Mick. Je sais bien qu'il a fait ça pour sauver Chad, je m'en doute, mais me laisser derrière alors que la vie de Chad est en danger?!

Je gronde. Mes oreilles humaines ont disparu depuis un moment déjà, mes oreilles de félin sont orientées vers la bâtisse. Il y a du monde là-dedans. Je vais te retrouver Chad, et je tuerai tout ceux qui sont sur mon passage!

J'entre à grand fracas en défonçant la porte d'un coup de pied assez violent puis j'entre sans aucune formule de politesse. Attendre une invitation à entrer? Inutile!!!J'explose quelques crâne. Ne vous interposez pas!!! Je n'éprouve plus de pitié pour ceux de votre race. Chasseurs immondes, monstres sans âmes!

Je laisse Nineko me guider et cette fois, je trouve Chad sans réelle difficulté. Je ne sais pas dire si Mick est là depuis longtemps, ce que je sais c'est que Chad lui est là depuis trop longtemps. Même le simple fait d'avoir été amené ici, juste ça, c'était déjà trop long. Je le sens derrière la porte et quand j'entre, ils n'ont pas le temps de comprendre que deux d'entre eux sont déjà mort.

Je suis face à celui qui semble être le chef. Que s'est-il dit entre eux? Je n'en sais rien, et franchement, je m'en fiche! Il doit mourir, point barre! Je suis face à lui, immobile, les yeux rivés sur Chad. L'odeur de son sang est tellement envahissante que Nineko en frissonne. Non, pas lui, Nineko. Il ronronne, il ne fera rien à Chad, mais à cet ennemi devant nous par contre... Je tourne mon regard vers lui et le fixe avec mes iris violette. La faible lueur qui éclaire cette pièce fait ressortir mes tâche; je suis une panthère nébuleuse noire avec des yeux violet aux irisations améthyste et bleu. Une hérésie, mais aussi un bijoux convoité par tous les chasseurs.

Je le vois d'ailleurs pourter sa main à son étuis, se placer en position de combat. J'esquisse un sourire malin, de ceux qui font peur et qui velent dire: tu es déjà mort. Je soulève mon T-shirt et dévoile l'une des nombreuse marques que l'on m'a laissé: Un A en Lettrine laissé au fer rouge. Le plus grand et le plus significatif est celui que j'ai à l'intérieur de la cuisse. je n'étais pas que leur...chasseur de bête...mais cette douleur, ils aimaient me voir la ressentir, alors j'ai d'autres petits A disséminés. Les Argents ne sont pas forcément les plus dangereux, mais c'est l'une des familles les plus vieille, et ils savent tous ce que ce symbole signifie. Je suis leur. Je suis un instrument, et je suis fait pour donner la mort.

Je laisse un grondement raisonner dans la pièce puis en un mouvement j'enfonce mon sabre dans la gorge de ce type et je le plante au mur. je ne retire pas la lame. Le coup a été porté de façon à ne pas être fatal. temps que je ne retire pas ma lame, il reste en vie, même s'il est en train de se vider de son sang et que bientôt l'air ne passera plus. Je ne veux pas que sa mort soit lente, Nineko ne le veut pas. Je penche la tête, d'un côté, de l'autre puis je plonge ma main dans son thorax. Nineko assouvis sa soif de sang en plongeant ses crocs dans sa gorge. il ne fait pas ça proprement. Peu importe.

Quand le coeur cesse enfin de battre, je m'écarte et me tourne vers Mick. Je ne sais pas si c'est Nineko ou moi. Sans doute lui, même si je partage un peu son avis; Il se jette sur Mick et le plaque au mur en enserrant sa gorge. Nous approchons nos lèvres de l'oreille de Mick.

- "Plus jamais tu ne me laissera en arrière quand l s'agit de la vie de Chad! Jamais! Par respect pour Chad et parce qu'il est capable de rendre l'humain heureux, je vais retirer mes griffes de ta gorge, mais plus jamais tu ne me laisses en arrière!


Étrangement, je sens au fond de moi que Mick est peut-être bien plus puissant qu'il ne le laisse croire; Plus puissant que moi, mais la rage est plus fort que la raison!


© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 746
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:16



douleur et agonie

Je me posais beaucoup de questions sur cette soudaine disparition, mais je ne trouvais aucune réponse qui pouvait me satisfaire. Isaac ne semblait pas en savoir plus que moi. Marie-Jaycee arriva soudainement et nous donna les instructions, se changeant sans la moindre pudeur dans le parking du lycée. Les robes pouvaient être tellement encombrantes. Bien que le costume que je portais ne valait pas mon habituelle paire de jeans, cela était toujours mieux que le morceau de tissu troué que la jeune femme avait porté durant toute la soirée. Mais qui lui allait tout de même merveilleusement bien. Je sentis mon cellulaire vibrer dans ma poche. Ruby disait nous rejoindre le plus rapidement possible selon le message que je venais de recevoir, mais elle ne donnait pas davantage de précisions. Il faudrait donc commencer nos recherches dès maintenant.

Mick prit sa voiture et partit sans prendre davantage de passagers. Le regardant partir, je montais par la suite avec Isaac dans la voiture de la louve qui accéléra rapidement. Elle conduisait et pendant ce temps, je me concentrais afin de mettre tous mes sens à contribution. Écoutant un hurlement, attendant une odeur qui parvint rapidement à mes narines comme étant celle du sang. Je tenais ma piste ! Descendant de la voiture et laissant les deux autres loups continuer leur investigation, je me concentrais sur cette senteur qui me ramena finalement devant une vieille bâtisse délabrée.

Restant en arrière pour cerner le terrain, un peu comme un prédateur, je retrouvais Miya qui écrivait à toute vitesse sur son téléphone, envoyant certainement les coordonnées du lieu dans lequel nous nous trouvions. Mick était aussi présent et je ne pus m’empêcher de le trouver troublant. Non seulement dans sa démarche, mais également dans sa façon d’être. Je ne le sentais pas comme un loup, mais il en savait beaucoup pour un humain. Rejoignant les autres qui commençaient à arriver, nous commençâmes à marcher. Miya ouvrait le chemin tandis que Mick le fermait. Je gardais mon attention sur celui-ci, car bien qu’il tente de se donner une certaine contenance et conserver son assurance, il était troublé. Puis alors que je déviais le regard pendant quelques secondes, il disparut de nouveau. Fermant le poing, je tentais de contrôler ma fureur. S’il pensait pouvoir tout faire par lui-même, il finirait par se prendre un mur dans le visage. Nous avons fini par arriver dans un groupe de chasseurs que le Japonais massacra. En laissant un vivant pour avoir une nouvelle piste. Je sentais le tue-loup parvenir à mes narines, faisant de mon mieux pour ne pas le laisser avoir quelconque effet sur moi. Mais mes yeux brillaient de leur lueur rouge : le loup était réveillé. Suivant cette odeur de sang et de napel, je me retrouvais finalement devant une grande bâtisse qui portait le numéro 23.

Je rentrais et pouvais voir les deux hommes combattre les chasseurs, se débrouillant assez bien. Chad souffrait en arrière, le sang coulant le long de son cou et en piteux état. Étant un alpha, je pouvais cacher mon odeur et me dirigea subtilement en direction de Chad pour drainer un peu de sa douleur, lui faisant signe de se taire. Je ne suis pas supposé être là : je ne connais Miya que de vue et Mick parce que Jay avait crié son nom tout à l’heure. Enfin, ce devait certainement être un diminutif, mais bon, pas le temps de penser à cela. Prenant la main du jeune homme amoché, je faisais de mon mieux pour prendre le maximum de sa douleur, regardant mes veines prendre une teinte sombre. La souffrance était forte et mes yeux vinrent briller eux aussi.

De nouveaux chasseurs surgirent, sentant le loup qui tentait de leur voler leur précieux otage. Je montrais les crocs et me plaçais en position de combat : je pouvais faire face à quelques hommes moi aussi. Laissant échapper un fort grognement qui parviendrait certainement aux oreilles de mon beta ou de tout autre loup. Personne ne pouvait sauver Chad par lui-même, nous devions le faire ensemble. Je donnais des coups de griffe aux chasseurs, les envoyant dans des murs. Peut-être ce combat laisserait-il le temps à Mick et Miya de tenter de délivrer Chad. Pour le moment cependant, je ferais office de diversion. Toutefois, j'aiderai au maximum de mes capacités.


[ Post pas génial, je ferais mieux la prochaine fois. ]


© By Halloween sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:17




Chasse

Le gymnase redevenait calme. Avec Ruby, Aaron et Derek, nous avions reussi à calmer les deniers lycans excités. L’histoire était dans les mains du sheriff, qui étant au courant de la nature de la faune local, pourrait orienter son enquête, prétextant quelques mauvaises blagues d’étudiants avec des produits hallucinogènes. Je m’éclipsais discrètement.

J’assistais en mode chat à l’organisation des secours pour retrouver Chad. Je notais que Mary-Jaycee semblait gérer les évènements avec calme. Alors qu’elle savait Miyavi prêt à perdre le contrôle de son kanima. Plus tard elle ferait une bonne louve, voir même une bonne alpha. Mais il fallait déjà que ce frère et cette sœur se trouvent une meute. Cela les aiderait à vivre tout simplement. Je notais ça dans un coin de ma tête, dans les éventuels grains de sel à mettre de ma part. Parfois, la vie nécessitait un petit coup de pouce, léger, imperceptible.

A la rapidité où Mick rejoignit sa voiture, je compris qu’il shuntait le plan de Jay, voulant rester seul et gérer le problème en solitaire. Je souriais de ce sourire de chat. Pauvre Mick, tu es à Beacon Hills ici. Ce sont les évènements qui mènent la danse, pas toi. Cet humain énigmatique allait se retrouver confronté à un dilemme. De devoir faire un choix entre couper toutes relations ou… Je n’étais pas certaines que les dites relations se laissent couper sans protester.

Quand la zone fut déserte, je regardais ma propre moto, hésitant sur la manière de me déplacer. Comme Mick, sur ce coup-là, mon instinct me disait d’agir seule. Et avec toutes ses oreilles lupine ou non, la moto se révèlerait bien trop bruyante. Une panthère noire fondit dans la nuit. Je fis des cercles concentriques autour du gymnase. Les pistes partaient en étoiles, désorientant la traque. Au détour d’une rue je reconnus le bruit de moteur de la Camaro de Mick. Bien qu’il faisait nuit, bien que j’étais à cinq cent mètre de lui. Nos regards se croisèrent. Communication muette. Même si de tous les protagonistes qui se retrouvaient impliqués au grand damne de Mick, j’étais peut-être la seule dont il pouvait tolérer l’ingérence. Mais chacun sa méthode, chacun sa façon de faire. Je repartis de mon côté, le laissant agir à sa façon. De toute façon, la cible était la même, Chad.

Je rejoignis le groupe vers la baraque délabrée et restais à couvert. Chad n’était pas ici, même si on pouvait clairement sentir son sang. Je vis Mick s’éclipser, j’en fis de même. J’avais hésité à suivre Miyavi. Je poussais sur mes visions des futurs, voir si les morts qu’il ferait, poseraient des problèmes. Comme je ne vis rien d’insurmontable, je suivis une piste, la seule piste vraie. Celle qui menait à un certain numéro 23. Me glissant dans le bâtiment en mode chat, je m’installais sur une poutrelle métallique du plafond. Mon instinct me dit que je devais, pour l’instant, rester spectatrice. Alors que cela ne m’aurait pris qu’une poignée de minutes pour neutraliser tout ce petit monde.

Mais des gens devaient lutter ensemble, s’affronter contre eux-mêmes, se côtoyer dans le combat, dans la douleur… des liens allaient se créer. Ma tâche commencerait quand les chasseurs seraient tous mort. Certaines alliances allaient se créer et peut-être certaines ruptures ne pas se faire. Je ne pouvais présager lequel des futurs que je pressentais allait prédominer.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 746
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:18


Recherche




Tout se décida très rapidement sur le parking non loin du gymnase. Je fus surpris de voir le changement de personnalité de Miyavi. Je ne reconnaissais pas mon camarade de classe. Lui habituellement assez discret, autant qu’il pouvait l’être avec ses piercings, ses tatouages et son look déjanté. Il me faisait presque peur. En le voyant s’armer de la sorte, j’avais l’impression de voir un chasseur redoutable, dangereux et surtout déterminé. Finit l’étudiant insouciant, le chanteur provoquant. Je me rendais compte que ceux qui avaient kidnappé Chad allaient le payer de leur vie. En me retournant vers sa sœur, je m’aperçus qu’elle se changeait sans pruderie sur le parking. Comme un malappris, je ne détournais pas le regard. Elle était magnifique. Mais comme son frère, la jolie demoiselle se transforma en guerrière. Elle distribua même des ordres. Je jetais un regard inquiet vers Scott. Comment mon alpha allait-il prendre cela, de la part de cette louve sans meute. Bien apparemment. Je les suivis dans la voiture de Jay. Silencieux dans la voiture, nous étions tous les trois concentrés sur nos sens. J’avais humé l’odeur de Chad sur Miyavi. Mickaël était parti si vite, que je n’avais pas pu l’approcher.

Jay reçut un appel. Miya avait trouvé quelque chose. Nous arrivâmes rapidement, Mickaël était là aussi. Je vis Scott bifurquer et suivre une trace, j’allais le suivre quand je sentis un dérapage de cœur du côté de Jay. Je me décidais en deux secondes. Si Scott avait besoin de moi, je l’aurais senti. Je le laissais aller vers ses propres investigations et rejoignis Jay. Elle regardait son frère foncer droit devant lui, d’un air inquiet. Elle s’élança à sa suite. Je me retournais pour voir ce que Mickaël faisait. L’humain avait disparu. J’accélérai et rattrapais Jay.

- Ça va aller, ne t’inquiète pas. Lui dis-je avec un sourire. On est assez nombreux…

Je comprenais ce qu’elle redoutait. Je savais bien que Miyavi n’était pas un loup. C’est la première fois que je le voyais sous cette forme. Il était impressionnant. Je sentais la puissance se dégager de lui comme une aura. S’il perdait le contrôle, Jay allait avoir besoin d’aide. Je décidais donc de coller la jeune femme, me sentant plus utile à ses côté qu’auprès de Scott. De toute façon, j’avais l’intuition que l’on finirait tous au même endroit. Là où était Chad. Une odeur de sang, confirmer par des cadavres qui jonchaient le sol me confirma mes doutes. Je serrais brièvement l’épaule de Jay et nous continuâmes à suivre Miyavi qui avait pris un peu d’avance. A présent, tout obstacle entre lui et celui qu’il aimait serait une cible à détruire. On devait s’assurer qu’il ne fasse pas de victimes innocentes. Cependant, je n’avais pas de compassion pour les chasseurs morts dont on venait de dépasser les cadavres. Cela me ferait autant d’ennemis potentiels en moins sur le dos.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:18


Sang état d'âme





Je le regarde droit dans les yeux. Bien sûr que je t’ai reconnu. Comment oublier une ordure comme toi.

Ce type était présent quand j’ai été marqué. Et il avait pris un malin plaisir à me regarder souffrir. Et lorsque j’étais sorti de ce calvaire, je n’avais pas eu la chance de pouvoir le tuer. Les instigateurs de tout ça s’étaient contenté de laisser leur sous fifres se faire massacrer à leur place. Quelle lâcheté !

Mick respire, garde le contrôle sur...ça. Il y a Chad sur l’échiquier. Reste calme. Sans lui c’est clair que j’aurais tout envoyé valser. Non sans faire couler le sang. Mais je remarque que les hommes du lieutenant se tiennent à l’écart. Puisque je suis là, ils semblent se désintéresser de l’otage. J’espère que tu seras reconnaissant du répit que je t’offre, Chad. Je sourirais presque intérieurement si la situation n’était pas aussi tendue.
Je ferme mon esprit à tout ce qui n’est pas le combat imminent qui va avoir lieu. Le lieutenant m’observe de loin. Regarde tes hommes mourir un à un !

Premier mouvement rapide. Parce que tu crois que je ne t’ai pas senti arriver derrière moi. Un buffle aurait été plus discret. Je balance mon corps, prend appui sur lui en une pirouette. Mes deux bras lui serrent la tête. Un craquement retentit et le type tombe au sol à mes pieds.

- Un suivant ? Je suis à peine échauffé, dis-je avec autant d’ironie que je pouvais en mettre.

Un autre buffle me fonce dessus. Je suis si concentré, la première fois depuis une longue période de « repos », que tous ses gestes me paraissent lent. Je n’ai toujours pas le loisir de sortir mes armes. À moins que…Une des deux petites pointes part de mon avant-bras et finit dans ma paume. Assez vite pour que mon poing soit doublement mortel. Je transperce sa chair. L’homme porte une main ensanglantée à son abdomen. L’acidité de l’estomac rongeant l’intérieur : une douleur assez particulière.

La danse mortelle s’accélère. Mais je m’y ennuie presque, tellement il est facile de tuer. Mes lames se souillent de sang. Je les ai dégainées en une seconde pour les planter dans deux types qui me fonçaient dessus de chaque côté. Ils sont morts avant de toucher le sol.

Je hais les chasseurs…même si… Deux coups en traître évités. Ma lame incurvée tranche un bras et brise les os d’un crâne.

Je ne suis plus un combattant. Mais un tourbillon de lames et de coups. Je touche ma cible à chaque fois. Et elle ne se relève pas. Bientôt, ils sont quasiment tous à terre. Seuls deux types, dont un colosse sont revenus aux côtés de Chad.

Des silhouettes arrivent dans mon dos. Je reconnais Scott à moitié transformé qui fonce vers l’otage en envoyant contre le mur ses deux geôliers. Puis un vacarme au fond me fait tourner la tête. Miya s’est précipité si vite que je ne l’ai pas vu venir. Sa sœur entre à son tour dans le hangar. Suivie par Isaac qui marche parmi les cadavres sans réel dégout.

Le combat n’a duré que quelques minutes. C’est souvent le cas quand je suis dans cet état et que je porte mes armes favorites. Un carnage rapide. Et efficace.

D’un coup de pied j’achève le type agonisant qui m’attrape la jambe en ultime recours. Je vois Miya faire face au lieutenant. Ils se toisent et le japonais exhibe une partie de son corps à l’homme qui se force à rester imperturbable. Puis la scène est ultra rapide.

Je n’ai pas le temps d’arrêter son geste. J’entends sa lame chanter et je sens le plaisir que Miya ressent à faire souffrir celui qui a maltraité Chad. Je bondis mais j’arrive trop tard. Le corps s’effondre au sol comme un pantin désarticulé. Et le japonais me plaque violemment au mur. Les griffes de la bête à quelques millimètres de ma gorge.

- Plus jamais tu ne me laisseras en arrière quand il s'agit de la vie de Chad ! Jamais ! Par respect pour Chad et parce qu'il est capable de rendre l'humain heureux, je vais retirer mes griffes de ta gorge, mais plus jamais tu ne me laisses en arrière!

Sa voix n’a presque plus rien d’humain mais je suis loin d’être effrayé. Au contraire.

- Pauvre abruti ! Si je ne l’ai pas achevé moi-même c’est que j’en avais pas fini avec lui !

Malgré la fureur qui a envahi Miya, laissant entrevoir sa puissance, je sens qu’il trésaille face à ma réaction. Moi aussi je sens la rage monter figure toi et ça n’a jamais été bon signe. Mais je me contente de de dégager d’un violent coup d’épaule.

Je pose les yeux sur le cadavre au sol. Ce type aurait pu parler. J’aurais su être convainquant. Et j’aurais enfin pu avoir quelques réponses. Mais elles s’échappent dans la mare de sang chaud qui s’étend sur le béton froid.

Que des ados incontrôlables !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:19





Voices

Du haut de mon perchoir, j’observais Mick se démener contre les chasseurs. Il était d’une efficacité redoutable. Vitesse, coordination et mouvements fluides, c’était du grand art et j’appréciais le spectacle ainsi donné. J’observais son style. Sans arriver à définir une tendance sur son art de combat. J’imaginais que ce gars avait dû beaucoup voyagé. Et qu’il devait être passé par le Japon. Certains de ses mouvements le laissaient à penser. Alors que Mick commençait à décimer les chasseurs, je ne comprenais pas la réaction de ceux-ci. Il était pourtant facile de le stopper. Il suffisait de menacer Chad. A quoi servait un otage, si on ne l’utilisait pas au bon moment ? Il aurait été tellement facile de pointer une arme sur le bêta. Soit ces chasseurs étaient trop sûr d’eux, soit très bêtes. L’avenir me dira que c’était un mélange des deux.

Plus je regarde Mick se battre, plus je ressens le guerrier, le chasseur… Qui es-tu réellement Mickaël Wayne ? Je laisse mes interrogations de côté quand j’aperçois Scott mi-homme, mi-loup arriver. Je souris intérieurement, le jeune homme se maitrise. Il bondit si rapidement vers les deux hommes qui se sont rapprochés de Chad, que ceux-ci n’ont pas le temps de se servir de l’otage comme protection. Je comprends d’où viennent cette maitrise et surtout cette puissance. Scott a gagné en force car il a tout simplement un bêta. Bêta qui arrive avec la sœur de Miya. Je perçois le lien puissant qui uni les deux adolescents. Il est fort, très fort. Je vois que l’effet est même bénéfique sur le jeune Lahey. Lui aussi avait du mal à se maitriser ces dernières lunes. Maintenant, il présente tout du jeune homme confiant et assuré. Cette meute naissante me semble prendre une bonne voie.

Avec Isaac et Jay, c’est surtout Miyavi qui surgit. Il est en colère et le mot est faible. Car ils sont deux à être en colère dans un seul et même corps. L’humain et… Nineko. Il exhale l’odeur du sang. La mort s’est abattue sur le chemin qui l’a conduit jusqu’ici. C’est le kanima qui est clairement aux commandes, mais l’humain n’est pas loin. Juste derrière, consentant. Chad est devenu le point d’ancrage du jeune homme, même s’il n’en a pas encore conscience. S’attaquer à l’étudiant architecte, revient à s’attaquer directement à Miyavi-Nineko. Les deux humains s’aiment et leur part animal, pourtant si différente, se respecte profondément.

Rapidement le japonais se focalise sur le chef des chasseurs. Immédiatement, je vois un futur, un mort. Un autre futur me montre un combat acharné entre Mick et Miya, chacun reprochant à l’autre ses actions, trois issues possibles. Mais choisiront-ils la bonne ? Si je stoppe le japonais, je coupe la colère de Mick… mais, nouveau futur… Non pas bon non plus. Décidément, mon action pour la soirée va se résumer à de l’inaction totale.

Il ne m’a fallu qu’une demi-seconde pour analyser et décider. Je regarde Nineko s’approcher du lieutenant. Et le vois exécuter la sentence que j’ai déjà visualisée. Maintenant tout se joue. Le kanima menace Mick. Si les choses dégénèrent entre ces deux puissances, je vais être obligée d’intervenir. Lentement je m’avance sur les poutrelles, je reste discrète tout en prenant une forme plus apte au combat qui peut m’échoir. Je sens la poutre métallique plier sous le poids de la panthère que je suis devenue. Ce bâtiment tombe en ruine. Nineko fulmine.

- Plus jamais tu ne me laisseras en arrière quand il s'agit de la vie de Chad ! Jamais ! Par respect pour Chad et parce qu'il est capable de rendre l'humain heureux, je vais retirer mes griffes de ta gorge, mais plus jamais tu ne me laisses en arrière!

- Pauvre abruti ! Si je ne l’ai pas achevé moi-même c’est que je n’en avais pas fini avec lui !


Mick est autant énervé. Le kanima se retient, l'humain aussi. Mais il suffit d’un mot plus haut que l’autre pour que tout bascule. Je sens que Jay reste hésitante quant à retenir son frère. La colère de celui-ci est légitime. Et pour une fois le kanima est de sortie et semble garder la maitrise d’un raisonnement cohérent. Miyavi était-il enfin sur la bonne voie ? Le regard de Mick sur le cadavre me décida.

Je me laissais choir souplement sur le sol. La poutrelle gémit quand je la soulageai de mon poids. Moment d’immobilisme pour chacun. Je sonde chaque regard des personnes présentes. Je ne suis pas acteur de cette scène, mais les futurs aperçus me demandent d’agir. La porte s’ouvre, je n’ai pas besoin de regarder qui entre. L’alpha vient voir son Bêta. Ruby se décide enfin. Je ne me préoccupe plus d’eux. Ni de Jay, Scott, Isaac ou encore de Miyavi. Je les entends s’affairer sur Chad. A eux de gérer ce qui doit se faire ou se créer. Ma concentration se porte sur les cadavres au sol et Mick.

Je détourne mon regard du corps du lieutenant, le gardant pour la fin. Et commence une tournée macabre. J’hume le premier corps, le bouge d’une patte, puis reprends mon apparence humaine. Je pose ma main sur son front, puis sur la blessure béante de son ventre. Les images me viennent. Des souvenirs de sa vie personnelle, des bribes de sa vie de chasseur. Rien d’intéressant, c’est juste un sbire. Un receveur d’ordre. Un donneur de mort. J’essuie ma main sur sa chemise et passe au cadavre suivant. Je ne vois que des images de traque, de surveillance. J’aperçois l’immeuble de Mick. Ce gars a fait des filatures. Le corps suivant me montre le bal, c’est lui qui a tiré une fléchette enduite de somnifère sur Chad. Mais rien quant à l’organisation de ces chasseurs. Les hommes que j’ai touchés n’en réfèrent qu’au chef que Miyavi a tué. Par acquis de conscience, je passe sur tous les corps. Même visions de chasse. Des loups traqués et tués plus ou moins lentement. Ces hommes sont violents, ne suivent aucun code d’honneur. Ils semblent avoir un but, mais je ne le discerne pas.

Je m’approche enfin du Lieutenant. Sans le regarder, je sens la présence de Mick. Il voulait faire parler ce gars. Mais avec toute sa persuasion aurait-il obtenu un résultat ? Rien n’est moins sûr. Une mare de sang s’étale au sol autour du cadavre. Je marque un temps d’arrêt puis m’accroupis. Au lieu de toucher le corps, je plonge mes doigts dans cette flaque. Le flot d’images me fait serrer les dents. Je vois des gens, des bâtiments. Je vois des conversations que je n’entends pas. C’était frustrant ces visions parcellaires d’un passé qui se camoufle à mes visions. Quel est cet ordre ? Depuis quand existe-t-il ?

Je retirai mes doigts de la mare de sang, les léchant un après l’autre, le regard dans le vague. Le gout métallique provoqua d’autres visions. Des images plus récentes. L’organisation du rapt de Chad. Les séances de coups et de violence sur l’étudiant. Par pur sadisme, le chef de ce groupe avait lui-même frappé Chad. Je sentais de la part de ce chasseur, le besoin de prendre une revanche sur Mick qui lui avait échappé. Outch, le bêta avait sacrément morflé. Je me retournais vers lui. Observant l’étudiant qui souriait presque. Saluant sa maitrise, pour ne pas laisser paraitre toute sa souffrance. Il y avait de quoi hurler avec ce qu’il avait subi. Plusieurs fractures, des drogues qui bloquaient sa guérison. Cependant, il ne voulait pas ajouter à la culpabilité de son ami. Mais celui-ci ne serait pas dupe.

Me relevant doucement, je me retournai vers Mick. Mâchoires serrées, il était tendu, me regardant, attendant des réponses. Je m’approchais de lui et avant qu’il ne puisse esquiver j’agrippais son épaule. Peut-être que cette fois-ci, j’en verrai plus. Avec son état d’esprit actuel, pas sûr qu’il puisse me bloquer. Je vacillais sous des images de destruction, un champ de bataille ? J’entendais des cris, des pleurs. Les pleurs d’un enfant. Cela sentait la mort. Je resserrais mon emprise sur l’épaule de Mick, je devais lui broyer l’articulation. Un adolescent blond avec des yeux vairons, lui ? L’ado semblait éprouvé, blessé ? Il y a un incendie. Il semble perdu et apeuré. Il a les mains couvertes de sang. A la fin de mon flash, il se met à hurler dans la nuit. De nouveau, je ne comprenais pas la scène que je voyais. De nouvelles images. Je revis sa détention, sa torture, la marque… Le chasseur qui jubile en face de lui. Un sentiment de haine très fort...

Puis je vis des fragments de futur, un raisonnement, le sien. Un nom : James. Trop de gens impliqués, la fuite, la disparition… le retour à la solitude. Les conséquences pour les autres, un en particulier. Je lâchais Mick, d’un signe de la tête. Je lui fis comprendre que je n’avais rien vu de probant. Taisant mes visions qui ne lui apporteraient rien, sinon de mauvais souvenirs.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:19


Frustration nocturne





Les autres me regardent et ne semblent pas comprendre pourquoi je suis en colère. Chad, soigné par ses amis loups, a l’air d’aller mieux et de commencer à guérir, et Miya a réussi à contenir sa rage. Alors aux yeux du groupe je n’ai aucune raison d’être furieux. Mais ils ne me connaissent pas. Seule Mafdet pourrait comprendre, ou entrevoir, la raison de ma colère. Sa petite scène avec les cadavres n’a rien donné. C’est du moins ce qu’elle m’a fait comprendre silencieusement. Cette femme est aussi mystérieuse que moi.

Bien entendu, il faudrait faire disparaître les corps et les traces de notre passage. La présence d’un agent de police pourrait être utile.
Les cadavres sont entassés. Et c’est là que l’on remarque le jeune âge de certains. Bien qu’ils soient des loups, l’amas de chair et de sang semble les écœurer.
Avant que Mafdet ne s’exécute, Miya emmène Chad tout contre lui et sa sœur l’aide à quitter les lieux. Isaac et Scott suivent Ruby. Le petit groupe nous laisse seul. La druide et moi.

La femme félin pose un genou au sol et dessine des arabesques aériennes du bout des doigts. Un grondement plus tard et un brasier commence à consumer les preuves du combat mortel qui a eu lieu cette nuit. Elle me précise que même les flammes ne laisseront aucune trace. Je ne doutais pas de son efficacité.

Alors que le feu crépite et nous réchauffe la peau, j’entends Mafdet ajouter doucement à côté de moi.

- Tes lames sont-elles propres ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 829
Réputation : 68
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:20

Oublier

Tout se passe si vite. Je vois Mick mettre une sacrée raclée aux sbires. Il a des réflexes hors du commun. J’admire sa façon de se battre de bouger. Je remarque aussi qu’à aucun moment il ne regarde de mon côté. Évitant mon regard. Je suis dans la peau du boulet de service qu’il faut venir secourir. Pas le temps de m’apitoyer sur mon sort, j’entends les autres arriver. Je ne reconnais pas Miya ! Nemeko est passé devant. Quand je croise son regard, je mets dans le mien tous les messages positifs possibles. « Je vais bien, ne t’inquiète pas ». J’imagine que mon apparence crie le contraire. Scott me sauve de deux chasseurs qui se rappelaient qu’ils avaient un otage potentiellement utile. Le cri de fureur de Mick, quand il s’aperçoit que Miya a tué celui qui m’avait frappé, me glace le sang. Soudain je m’aperçois de l’amplitude du carnage, de l’implication de trop de monde. L'ingérence dans les affaires de Mick... Pas bon ça. Quand Nemeko s’en prend à lui, je ne peux m’empêcher de réagir.

- Miya !

Ma voix est faible, pâteuse, pitoyable. Me taire, je dois me taire. Je parais encore plus affaibli si je parle. Je le vois bien dans le regard d’Isaac et de Scott que j’ai une sale tête. Je ne sens même pas les soins que l’on me donne. Ne vois presque pas Ruby. Je me ferme les yeux et c’est la fracture. Mon loup hurle et pour la première fois depuis trois ans, je le musèle. Je l’enferme, lui refuse le droit de s’exprimer. J’essaye de lui expliquer que ce n’est pas la peine. Que c’est foutu d’avance. Que si Mick a refusé le contact visuel, c’est qu’il va partir. Le loup se révolte. Je ferme les yeux pour que personne ne les voit virer au doré. J’arrive à bloquer la transformation au prix d’un effort mental surhumain. Mick reste vers le chef des chasseurs, me tournant le dos. Mon loup se révolte, veut hurler, se lever, lui attraper le bras et l’obliger à se retourner. Pas moyen de le raisonner, je sens mes griffes pousser. Mes crocs qui essayent de sortir de mes lèvres. Dans une ultime tentative de maitrise, je serre les mains, la douleur de mes griffes que s’enfoncent dans ma chair me redonne le contrôle. Je m’y tiens, m’accrochant à mon ancre. Me concentrant sur un bruit à l’extérieur. Ne plus penser. Commencer à oublier. Le loup se jette sur la porte de sa cage. J'ai l'impression de revenir deux mois après ma morsure.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:21




Blach Heart

Les loups s’organisent, s’occupent de Chad. Absorbant son mal en attendant que les drogues dont son corps est saturé, ne fassent plus effets. La tension est palpable entre eux et Mickaël. Rien ne se dit pendant ce temps-là, ou que le nécessaire, le factuel. Cependant les regards en disent long. Je reste en retrait, me demandant comment faire disparaitre ce merdier. Effacer les preuves. Je ne vais pas commencer à faire des mini tremblements de terre un peu partout dans la ville. Cela va finir par devenir un poil suspect à force. Puis vu l’état du bâtiment, si je secoue quelque chose, je vais me le prendre sur le nez.

Le départ de la troupe se fait dans une ambiance pesante. Chad garde obstinément un visage détendu, alors que j’ai sentis le débat qui fait rage dans son cœur. Pour la première fois depuis longtemps, l’homme et le loup ne sont pas d’accord. L’attitude de Mick va-t-elle briser l’harmonie que le jeune homme avait construite avec son animal ?

J’avais commencé à empiler les corps les uns sur les autres. J’avais fait comprendre aux autres que je gérais cette partie. Ils ont tous eu leur part d’émotion. Ce sale boulot, je le fais depuis si longtemps… Combien de mort ai-je escamoté ? Des millions… Je me retourne vers Mick, il ne reste que nous deux. Je vois les flammes de la colère dans ses yeux vairons. Cela me donne l’idée d’un moyen de faire disparaitre ces corps gênants sans trop de dégâts collatéraux. Je trace le symbole du feu, dessine le pentacle de contention et murmure le mot déclencheur. Un brasier s’enflamme. Cela va mettre un moment avant de consumer chaque parcelle des corps ainsi offert en sacrifice. Les flammes dansent jetant des lueurs étranges dans le hangar. J’explique à Mick qu’il n’y aura plus aucune trace à la fin. Pas de brulure sur le sol, pas de cendre. Rien, comme si ces corps n’avaient pas existé. Alors qu’il regarde le brasier, je remarque qu’il est toujours tendu. Bien que les autres soient partis. Le regard lourd de reproche de Miya, celui au contraire sans aucun reproche de Chad. Je ne vois que trop bien le cheminement de ses pensées. Mais c’est trop tard. Je doute qu’il arrive à faire machine arrière.

- Tes lames sont-elles propres ? Lui demandais-je, alors que nous contemplons le feu côte à côte.

Il lève la tête et me regarde étonné de ma question. Mon poing droit part immédiatement vers son menton. Il me bloque aisément de la main gauche. Main gauche, paume au ciel, phalanges en avant, je vise son abdomen, il part du tranchant de la main. Je sens sa rage. Ses gestes sont des réflexes. Il me contre par pur réflexe. Je pivote sur une jambe, balançant mon pied. Encore bloquée avant d’atteindre son épaule. Je me dégage et recule de deux mètres. La lumière du feu danse sur nos visages. Je fais le salut traditionnel, m’inclinant légèrement en avant. Ma pose suivante est sans équivoque. Une main vers la taille, l’autre levée devant moi, deux doigts en l’air, les autres regroupées comme pour une bénédiction. A part que de bénédiction, je prends la position de combat du tigre royal. J’hésite à sortir mes griffes. Je verrais en fonction de l’artillerie qu’il me sort. Je ne souris pas, je ne grimace pas. Mes yeux restent sans expression. J’enchaine mes mouvements, attaque, feinte, esquive. Je ne retiens pas mes coups. Que vaux-tu réellement Mick ? Tu as battu ces chasseurs trop facilement. Le ballet que l’on exécute est loin du tango de la soirée. Je ne cherche pas à être en phase avec lui, au contraire.

Mick part, contre. Son visage reste impassible, mais son regard bouillonne. Jusqu’à présents j’étais restée sur un Bujutsu assez statique. Me servant que de mes bras et parfois de jeté de pied, sans m’éloigner de plus d’un mètre de lui. J’accélère la cadence, il suit ou tente de suivre. Je me fais plus aérienne. Fais des sauts, l’art du kungfu est plus spectaculaire. Je suis partout. A chaque fois il se relève, je ré-attaque aussi vite. Mes gestes deviennent flous sous la vitesse. Enfin je sens sa rage exploser. Ses réponses deviennent plus violentes, l’envie de blesser. Une première lame sort, puis une deuxième. Je laisse passer certaines de ses attaques pour revenir au corps à corps. Je sens une entaille sur mon flanc gauche. Mes griffes se referment sur ses poignets. Je lui laisse l’honneur du premier sang. Ma prise se raffermit. Prenant appui sur une jambe, je m’enroule dans ses bras, collant mon dos contre son torse. A peine je le touche, que je me déroule dans l’autre sens, l’entrainant dans mon élan. Mick finit sa course contre un mur. Il revient à la charge et repart mordre la poussière. Je le vois tenter différentes techniques. Parfois je pars ses lames avec mes griffes. Parfois j’encaisse le coup, pour mieux l’attraper et le mettre à terre. Du sang recouvre ma peau. Mais aucunes blessures ne restent longtemps. Je cicatrise au fur et à mesure. Ce qui ne semble pas être le cas de Mick.

Un coup d’œil sur le feu mourant, m’avertit que mon travail de nettoyage s’achève. J’entends Mick tenter de m’avoir par derrière. Quand je me retourne il fait face à une panthère. Je feule, ma mâchoire acérée à quelques centimètres de son visage. Fini de jouer à chat. Je me fais menaçante, grogne. Maintenant je me bats pour faire mal, pour tuer. Mick comprend le changement et se redresse, rompant l’affrontement. Après un dernier grondement, je m’élance dans la nuit. Disparaissant dans l’obscurité. Le laissant seul avec lui-même.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 746
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:22



how to save a life

Je regardais autour de moi et roulais les yeux en voyant que de nouveau, le meurtre se faisait comme la solution par défaut. Laissant échapper un soupir un peu exaspéré. Parfois, je souhaiterais bien que nous puissions tenter de trouver de nouvelles solutions au lieu de se rabattre comme toujours sur la tuerie. En même temps, nous ne pouvions pas réellement faire autrement si nous voulions nous en sortir vivants. Je ne trouvais tout de même pas que cela demeurait une bonne excuse, encore moins en voyant les autres qui ne semblaient pas le moindrement coupables. Enfin, je ne me trouvais pas mieux avec mes deux chasseurs inconscients dont je venais certainement de broyer tous les os de leur pauvre corps. Je devrais apprendre à composer avec mon nouveau pouvoir avant de vraiment me mettre à tuer aussi.

Détournant mon regard des hommes pour retourner sur Chad, sentant les drogues qui empêchaient de guérir les multiples fractures et qui avait réellement mauvaise mine. Je ne pouvais certainement pas comprendre combien il avait dû se battre pour rester vivant aussi longtemps étant donné sa condition lamentable. Brisant les liens métalliques et le prenant rapidement sur mon épaule, je le couchais au sol et tentais de prendre de nouveau le maximum de sa douleur possible, appelant les deux autres loups pour que nous puissions nous relayer. Car nous en aurions pour un certain temps. Je crus voir au loin une forme de panthère ce qui fit naître un léger sourire sur mon visage. Par contre, il disparut bien rapidement en entendant Miya et Mick se crier dessus. Plissant les yeux, je pouvais comprendre que le kidnapping avait eu pour objet de porter atteinte à ce dernier, en lui prenant une personne à laquelle il tenait. Je ne comprenais toujours pas pourquoi, mais cela ne demeurait pas ma priorité. Pour le moment, celle-ci était de sauver la vie du lycan. Mais si celui-ci regardait les deux hommes avec le plus de pensées positives dont il était capable, je ne pouvais que remarquer le déchirement de sa voix, combien celle-ci était faible et sur le bord de s’éteindre.

- Miya !

Je mis mon index sur ma bouche en lui faisant signe de cesser de crier, que son corps aurait besoin de toute son énergie pour pouvoir refermer les plaies et guérir les fractures. En même temps, je pouvais le comprendre, il voulait simplement ne pas les faire se sentir coupable. En dépit de son état et de ses blessures, il tentait encore de les rassurer ce que je trouvais noble de sa part. Chad était visiblement un bon gars.

Me penchant sur celui-ci, je commençais à lui donner les premiers soins en appliquant tout ce que m’avait enseigné Deaton, tout ce que j’avais pu apprendre de mes petits boulots dans les cliniques vétérinaires de la Californie, toute mon expérience dans ce domaine dans lequel je désirais œuvrer plus tard. Malheureusement, cela se fit sans effet. Refusant de céder mon tour de drainage, je continuais de prendre sa douleur, mes veines devenant noires comme le charbon alors que je tentais de prendre son mal. Au point auquel je pouvais sentir cette drogue pernicieuse dans mon organisme avoir quelques effets sur moi, mais peu importait si cela pouvait aider le jeune homme.

Nous prenions des tours pour drainer sa douleur, mais cela semblait inutile. Chad ne semblait pas aller mieux. Pis encore, je sentais son loup qui remontait à la surface, cette agitation que je connaissais bien. Levant les yeux vers Ruby, je lui demandais silencieusement si elle pourrait le contrôler si jamais le pire devait arriver. Chad continuait cependant de lutter même si la situation lui semblait sans issue. Les griffes poussaient sur le bout de ses doigts et son loup prenait la place. Mais il restait résolu et déterminé. Je le trouvais fort mentalement. Mais regardant ses blessures qui refusaient de cicatriser, je me retrouvais au pied du mur. Devoir expérimenter cette technique que je ne voulais pas avoir à essayer.

-Je suis désolé Chad…

Je laissais pousser mes propres griffes et les lui enfonçais dans la cuisse. Le plus profondément possible avant de les retirer brusquement, laisser le sang noir couler sur sa peau dans une odeur putride. Le jeune homme étant un loup, il pourrait cicatriser par lui-même, mais il fallait retirer le poison de son organisme. Aider son corps à guérir.

Je pouvais entendre son hurlement de douleur et je tentais de rester impassible. Je ne comprenais toujours pas comment il avait pu continuer de sourire, de faire mine que tout allait bien alors que je pouvais le sentir sur cette extrême limite de la souffrance. Tant de douceur dans son regard qui ne contrastait que trop avec la douleur dont il avait pris les coups. Miya le prit dans ses bras et je déposais ma main sur l’épaule de Marie-Jaycee.

-Hey Jay. Je voulais juste te dire que tu as un fait un travail exceptionnel ce soir. On ne serait peut-être jamais arrivés à le sauver sans toi, dis-je en tentant un sourire. Et si tu as besoin d’aide avec Chad, laisse-le nous savoir. On viendra aussi rapidement que possible.

Je la laissais ensuite partir avec son frère. La regardant de dos, ses cheveux bruns tombant en cascade et ses habits de combattante. Marie-Jaycee avait un caractère qui différait du mien certes, mais je la trouvais pleinement admirable. Je n’avais eu aucun problème à suivre son plan alors que ces temps-ci, je pouvais me faire tellement obstiné. La jeune femme avait tout mon respect. Puis nous leur emboîtions le pas et quittions les lieux avec Ruby. Le plus important avait été fait pour moi et je ne connaissais pas assez Mick pour pouvoir vraiment lui être utile. Apparemment, la compagnie de ce soir ne lui avait guère plu. Mais on ne peut pas trouver les réponses toujours par soi-même. Parfois, on avait besoin de sa meute.


© By Halloween sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Ruby Hale

avatar

Messages : 161
Réputation : 28
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:24


I’m your alpha now!







Je suis sur la route à la recherche de Chad, ou tout du moins de sa piste. Elle est diffuse et je peux sentir l'odeur de son sang partir dans toutes les directions. Je me repère donc à l'odeur du petit groupe, mais bientôt, je la sens se disperser. Ils se sont séparés. Ce temps, que je passe à les suivre, je le passe surtout plongée dans mes réflexions.


Quand je suis arrivée à Beacon Hills, j'avais l'intention de me soumettre à Laura. J'ai été une alpha dans mon « ancienne vie », quand j'étais encore dans la forêt enchantée, j'avais une meute importante et j'étais une alpha respectée et puissante. Et puis, il y a eu la malédiction. J'avais réussi à sauver la majeure partie de ma meute, mais j'avais été happée par le nuage magique et j'avais ensuite passé des années loin des miens, loin de ma meute. Je suis retournée dans la forêt enchantée, je les ai retrouvés, mais ils avaient avancés, et moi aussi. J'avais changé. Pas en mal, ni en bien...juste, changé. Je m'étais habitué à ce monde et il me manquait. Nos adieux avaient été déchirants et à mon retour, j'avais refusé le rang d'alpha, j'avais brimé mon loup.


Et puis, en arrivant à Beacon Hills, j'avais découvert que l'alpha que je voulais suivre n'était plus et j'avais fait la connaissance de jeunes loups un peu paumés, d'alpha hésitants qui devaient être accompagnés. J'ai finis par accepter mon rang, tout en m'écartant du commandement. Je serais un guide, une aide, mais pas une chef de meute. Et ça semblait correct jusqu'au jour où Mafdet a testé Joshua. Ce jour où j'ai dû m'imposer à Chad pour briser son lien avec mon collègue. Depuis, ma louve est inquiète pour lui. Je sais qu'il s'est créé une sorte de lien à ce moment là, mais est-ce vraiment CE lien ? Est-ce que je me suis juste bridée moi-même en m'empêchant d'avoir une meute ? Est-ce que je dois accepter ce rang, cette responsabilité ?


Je sens ma louve gronder. Elle m'en veut. Elle veut aller plus vite. Le trouver et punir ceux qui ont osé toucher à son...Bêta... Quelle idiote ! A ne pas vouloir m'imposer dans ce monde j'ai fini par imposer la solitude à des êtres qui méritent de connaître l'amour d'une meute. Je laisse ma louve revenir à moi, je laisse son instinct se lier au mien. Je cesse de penser comme je me force à penser depuis quelques mois. Je redeviens, l'alpha, la chef de meute. Je suis l'alpha de Chad, et je ne laisserai pas quelqu'un lui faire du mal sans intervenir !


Je me sens soudainement plus forte. Ce lien que je bloquais jusque là se forme, se solidifie. Chad le sent-il lui aussi ? Tiens le coup ! J'arrive !


Quand je débarque au numéro 23, la première chose qui me frappe, c'est l'odeur du sang. Elle imprègne l'atmosphère. Je calme ma louve. Je sens qu'il est en vie et nous allons le trouver. Je suis la piste indiquée par les multiples cadavres et je retrouve le groupe. Mick et Miyavi se disputent au-dessus d'un cadavre, Maf vient d’atterrir près d'eux, et plus important, les autres se relais pour drainer la douleur de Chad. Il intervient pour calmer Miyavi, mais Scott lui fait comprendre qu'il doit garder ses forces. Je m'approche et pose ma main sur son épaule. Je vais prendre le relais, jeune loup.


Je m'accroupis près de Chad et ancre bon bras au sien. J'aspire la douleur de façon plus efficace que les bêtas, mais aussi que Scott. Il n'y a qu'une unique raison à cela : je suis l'alpha de Chad et je le protégerai désormais ! Je laisse mes yeux luire d'un rubis éclatant, parsemé de paillettes d'argent lumineuse. Ce regard qui prouve que je ne suis pas de ce monde, que je sois une hérésie, montre aussi ma force. Je laisse mon aura entourer Chad pour qu'il comprenne, que son loup comprenne que désormais, il peut se reposer sur moi, que je serai toujours là pour lui. Je suis sa famille, je suis, sa meute. Mon aura est celle d'une louve alpha, puissante et maternelle. C'est un cocon protecteur. Il en faudra bien plus pour aider Chad, je le sais...Scott aussi. C'est d'ailleurs lui qui prend l'initiative d'infliger une douleur à Chad tandis que j'agrippe plus fermement son bras pour aspirer sa douleur autant que possible. J'attends que le poison ne soit plus dans son sang. Il a perdu beaucoup de sang et il lui faudra du temps pour récupérer. Miyavi s'est rapproché. Il a vraisemblablement repris le contrôle.


Nous sortons en soutenant Chad. Je le dépose dans ma voiture. Mary-Jaycee est d'accord pour raccompagner Scott et Isaac à condition que nous la tenions au courant. Au début nous étions partis pour faire l'inverse, mais maintenant que j'ai accepté ce lien, je ne peux pas laisser Chad comme ça... J'ai donc demandé à Scott et Isaac d'attendre MJ et j'ai pris ma voiture pour rejoindre le frère, la sœur et le loup blessé. A son regard, je comprends que Jay me demande surtout de la tenir au courant du contrôle de son frère. Elle sait de toute façon que Miyavi ne va pas lâcher Chad d'une semelle. Parlant de lui, je le vois justement partir mais son absence ne dure que quelques instants et j'ai l'intuition qu'il essaye de faire revenir Mick à leurs côtés. Je tourne moi-même mon regard vers le bâtiment que nous venons de quitter. Mafdet est encore à l'intérieur et je lui fais confiance pour effacer les preuves, mais je pense surtout à Mick. Un lien indescriptible le lie à Chad, ou au moins à son loup. Je me suis promis de ne pas laisser Chad souffrir et si pour cela je dois ramener ce mystérieux guerrier auprès de mon bêta, je le ferais, même si je dois le traîner par la peau du cou !


Je pars donc avec Miyavi et Chad à l'arrière de ma voiture et les amène chez moi. Certes, Chad serait sans doute mieux chez lui, mais en même temps il est dans un appartement au cœur de la ville alors que je vis dans une grande maison aux abords de la forêt. Pour lui, comme pour son loup, se sera mieux. Je préfère quitter la maison et aller me promener dans les bois pour leur laisser une certaine intimité que de prendre le risque de les laisser chez Chad au milieu de nombreux humains, et loin de l'aide qu'on pourrait apporter au besoin.


Je laisse Miyavi porter Chad jusqu'à ma chambre d'ami et je lui amène ce qu'il fut pour nettoyer ses blessures. J’apporte aussi ma cape et souris sous le regard intrigué du kanima.


- « C’est une cape magique….Ne rigole pas, c’est vrai. Tu vois ces paillettes d’argent dans mes yeux ? C’est la preuve que je suis une sorte d’hérésie ; Je ne viens pas tout à fait de votre mon. Dans le miens, la magie tient une grande place ; cette cape à la capacité d’empêcher le loup de sortir. »



Je reste quelques minutes pour drainer la douleur au maximum puis je les laisse et vais préparer de quoi grignoter. Mick viendra peut-être aussi. Je l'espère, pour le bien de Chad. Je lui ai laissé ma carte pour qu'il sache où nous trouver.


Au bout d'un moment, je prends ma forme de loup et vais courir un peu dans les bois. Je reste alerte. Un cri, et je serais de retour, mais en attendant je les laisse seuls.



© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 173
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:24

Demons are out!




Je ne ressens qu'un amas de sentiments qui donnent de la force à Nineko : colère, inquiétude, peur...rage. Je m'énerve contre Mick et il me traite d'abrutis. Je sens Nineko gronder. S'il est du genre sadique, il est aussi particulièrement irritable.

*Nineko.*

*Oh ! Arrête ! Tu meurs d'envie de lui en mettre une ! *

*Non, pas vraiment.*

*Pas à Mick en particulier, à ce type qui a laisser Chad courir un danger. Qui gardait son tortionnaire en vie.*

*Nineko.*

*La ferme Miya.
*

Mes iris fixent Mick. Mais c'est encore Nineko.

« T'en as quelque chose à faire de Chad ? Ou c'était juste un moyen de te retrouver face à ce type que tu voulais tellement garder en vie ? »

Ca suffit ! C'est à Chad que tu vas faire du mal, si tu continues, et je ne le permettrai pas ! Un grondement résonne dans ma gorge et soudain, c'est la voix de Jay qui retentit et demande à Nineko de se calmer. Il se tourne vers elle avec le regard d'un animal provoqué. Et puis, là, c'est le coup de grâce : j'entends l'appel de Chad. Il est tellement faible. Sa voix n'émet mon nom que par un effort surhumain. Il souffre et nous ne l’aidons absolument pas en aidant ainsi. Nineko, s’il te plaît…Il m’écoute, je crois. Il soupire, râle, et se tourne vers Mick mais ses mots sont pour Jay.

- « Jay, tu te souviens depuis quand est-ce que je l’aime assez pour écouter son cœur et lui laisser la place ? »

Elle soupire de soulagement et répond. Ce moment, je m’en souviens encore. Je n’avais été mordu que depuis quelques semaines, mais Nineko avait très vite fait surface. Contrairement à moi qui me pliais aux désirs de mes maîtres, il avait un véritable esprit de contradiction. Il avait provoqué l’un de nos maîtres et je l’avais forcé à rentrer en moi, à me laisser la place pour que j’assume ses actes. Qu’il soit sanguinaire ou non, il était une partie de moi et je refusais de le laisser subir CA. Après tout, il ne pouvait pas savoir…Il pensait recevoir des coups mais pas CE type de coup.

- « Mmh…oui, ça doit être ça… »répond-t-il à Jay.

Nineko lance un dernier regard à Mick avant de se tourner vers Chad et de me laisser la place. Ce moment de transition me fait légèrement perdre l’équilibre, mais je me reprends vite et puis de toute façon je termine à genoux aux côtés de Chad. Je lève les bras mais ils restent suspendus dans les airs. Je n’ose pas le toucher, j’ai trop peur de lui faire mal ! Scott et les autres loups se relaient pour drainer son mal, moi je suis un kanima, je n’ai pas cette capacité. Ruby arrive peut après, elle officialise un lien d’alpha à bêta et sa puissance me fait frémir. Le mal qu’elle parvient à retirer Chad est grand, suffisamment pour qu’on puisse le toucher, le soulever.

Ruby a affirmé à Scott qu’elle pouvait contenir Chad si besoin, mais je reste inquiet. Je lui murmure que je suis là, que je ne le laisse pas. Mais pendant que nous l’amenons à la voiture, c’est son loup que je sens vibrer. Je le reconnais bien maintenant. Nineko et lui se taquinent sans arrêt. Nous déposons Chad dans la voiture de Ruby et je profite de sa discussion avec Jay pour m’éclipser un instant. Je retourne à l’intérieur où il n’y a déjà plus aucune trace de ce qu’il s’est passé. Je me tiens face à Mickael et je le regarde. Un instant de silence m’est nécessaire mais je le brise sans trop attendre.

-« Qu’est-ce que tu attends ? Tu vas camper là ? Il ne reviendra pas à la vie pour te révéler ses secrets. Je suis sûr que Miss Maf’ a fait ce qu’elle pouvait….ne pars pas. Chad a besoin de toi. Il a besoin de toi au moins autant que j’ai besoin de lui, bien plus sans doute qu’il n’a besoin de moi. Sans toi, son loup le fera devenir fou. Alors rejoins-nous. Ne l’abandonne pas. Tu n’as pas le droit de lui faire ça. Tu n’as pas le droit de te faire ça. Quoique tu ais pu faire avant d’arriver à Beacon Hills, vous méritez tous les deux cette paix que vous vous apportez l’un à l’autre. Alors ne lui retire pas ça. Je dis peut-être ça dans le vent, mais si ce n’est pas le cas, Ruby nous ramène chez elle. Plus de confort, moins de solitude et plus de forêt. Sa carte sera sur ta voiture… Je t’attends là-bas…

Je fais quelques pas en direction de la sortie et soudainement je m’immobilise. Nineko…à quoi tu joues ?

- « Ne me fais pas regretter de ne pas t’avoir tué en même temps que le sadique qui a fait du mal à Chad ! Et ne me sous-estime pas. Tu es peut-être plus puissant, mais s’ils sont capables de te retrouver, ne doute pas une seconde que je n’y arriverai pas à mon tour si tu t’avises de disparaître sans venir voir Chad.

Nineko me laisse à nouveau la place. Je regarde Mick et hausse les épaules. Je suis d’accord avec Nineko, mais il n’a vraiment aucun tact…

Je retourne à la voiture et Ruby nous amène chez elle. Elle amène tout ce qui est nécessaire à soigner Chad et elle amène même une sorte de cape magique. Elle me montre ses yeux. C’est vrai qu’ils sont étranges. J’ai déjà entendu parler de ça. Elle ne viendrait pas de ce monde ? Incroyable !!

Elle nous laisse, je nettoie Chad et je m’allonge à ses côtés.

-« Chad…je suis désolé, j’ai mis tellement de temps à te trouver….




© Halloween sur Never-Utopia



[le lien de la suite très bientôt]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Jaycee Winchester

avatar

Messages : 13
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:25



Pister, trouver, sauver




En m’approchant de la voiture, je passe un peu en mode chasseuse….un peu beaucoup. Du coup, fini la pudeur, fini la fille sociable qui reste un peu en retrait parce qu’elle doit gérer un grand excentrique, fini la simple bêta...ou plutôt oméga en ce moment. Place à la guerrière, celle qui garde son sang froid et qui mène le pas.

En donnant les premiers ordres, je ne réalise pas vraiment que je m’adresse à un alpha. J’agis simplement avec stratégie comme je l’ai toujours fait lorsque je travaillais en équipe. J’étais la tête pensante et le soutiens en attaque à distance, Miyavi la force brute qui fonçait tête baissée et Draven était le protecteur, le vrai leader, alors qu’il était arrivé en dernier. Depuis son décès, j’ai pris cette responsabilité, mais c’était lui « l’alpha » de notre toute petite meute.

Malgré cela, personne ne refuse ces ordres. En même temps, Scott et Isaac ne connaissent pas Chad, ni Mick, et nous…ils nous connaissent à peine….de l’école, et Scott, d’une soirée sur la plage où nous ne nous sommes pas vraiment parlés…je ne sais pas si c’est parce qu’ils sentent que je suis la seule ici à connaître un minimum ce qui nous attend, mais en tout cas, ils m’écoutent. Oh, évidemment, Mick semble connaître bien plus nos ennemis que moi, mais je pense pouvoir imaginer de quel genre de type il s’agit, et moi, je connais mon frère….

En me changeant, je peux sentir le regard d’Isaac sur moi. L’état d’esprit dans lequel je me trouve actuellement m’empêche de me poser véritablement les questions que je me serais posées normalement. Est-ce qu’il regarde mes cicatrices, Est-ce qu’il les voit ? Est-ce que ça le dégoûte ? Je crois qu’en fait, elles ne se voient pas vraiment…enfin si, mais de près. Et puis, là, tout de suite, je m’en fiche, même si je crois bien qu’au fond de moi, je me sens flattée.

Je m’équipe et laisse Miyavi s’équiper. Ils comprennent sans doute que nous ne sommes pas juste des bêtas lambda….bientôt, ils comprendront que Miyavi n’est pas un loup-garou…Que se passera-t-il alors ? Je ne sais pas….Mais pour le moment, je ne peux pas penser à ça, parce qu’avec Chad en danger, Nineko n’est certainement pas loin.

Scott et Isaac montent avec moi tandis que Mick part de son côté et Miya prend sa moto. Nous nous séparons et parvenons à nous retrouver près d’un vieux hangar. La colère de Miyavi est palpable et me fait légèrement frissonner. Mon cœur loupe un battement, parce que je sais parfaitement ce dont il est capable lorsque Nineko est animé par la rage. Je suis le maître de son kanima, mais je ne le suis que pour l’empêcher de perdre l’esprit, pour empêcher un autre de se servir de lui. Je ne le bride pas. Et de toute façon, lorsqu’il est encore avec Miyavi, Nineko est beaucoup trop fort. Mes ordres ne feraient que créer un bourdonnement dans ses oreilles. J’arrive souvent à l’apaiser, mais cette fois-ci, rien n’est moins sûr.

Je sens un mouvement à côté de moi : Isaac. Il affiche un sourire rassurant et m’exprime son soutien, leur soutien. Je ne suis pas seule. C’est en gros ce qu’il me dit. Vraiment ? Penses-tu que je ne suis pas seule, Évidemment, j’ai Miya, mais…nous avons toujours été juste nous deux. Il y a eu Draven, mais il n’est plus. Et depuis…juste nous deux…personne pour m’aider à gérer Nineko….personne pour hurler à la lune avec moi….j’ai mon frère, mais je n’ai pas de meute….ça me manque tellement, qu’un nouveau loupé perturbe mon cœur lorsqu’Isaac me dit cela. Surtout que quelques instants plus tard, il manifeste ce qu’il vient de dire en me serrant l’épaule. Il est là. Scott est là. Et ils m’aideront à ramener Miyavi à la raison s’il le faut. Isaac reste près de moi, et sans trop comprendre pourquoi, je me sens plus en sécurité.

La piste est un leurre et Mick a disparu. La colère de Miya est suffisamment grande pour que Nineko prenne la place. J’essaye de l’apaiser, de le calmer, mais je sais qu’à ce stade, je ne peux pas faire grand-chose. La mort suit Miyavi. Il l’invite, elle se sert gracieusement, heureuse. A croire qu’elle est la meilleure amie de Nineko.

Nous réussissons enfin à retrouver la trace de Chad, et autant dire que là, je sens que Nineko prend le contrôle sans me laisser une seule chance de le retenir. Nous retrouvons Chad et il est dans un état critique. Nineko tue le responsable et s’attire les foudres de Mick. Ce dernier s’énerve. Non Mick, ne le provoque pas. Qu’il soit ou non plus faible que toi ne l’arrêtera pas. je sens Miya essayer de calmer le Kanima. J’essaye à mon tour et finalement, c’est Chad qui intervient.

Nineko me demande alors depuis quand il aime assez Miya pour se plier à sa volonté. Je soupire de soulagement. Il accepte de se calmer, de laisser Miya prendre le relais. Je répond pourtant à sa question, même si je suis persuadée qu’il se souvient parfaitement de ce moment.

- « Depuis le jour où tu as provoqué nos maî…nos tortionnaires, en pensant recevoir des coups qu’un jour tu leurs rendraient au centuple, et que, lorsque tu as compris la nature de ses punitions, il a pris ta place de force pour la recevoir à ta place.

Il s’en souvient. C’est gravé dans sa mémoire. Je peux le sentir. Tout comme je le sentais grogner en présence d’Allison. Il laisse enfin la place à Miyavi pour qu’il s’approche de Chad ; grâce à l’aide de Scott, d’Isaac et enfin de Ruby, nous parvenons à le drainer un peu de son mal. Mais il se transforme, et ça, c’est parce que Mick tente de s’éloigner. Nous pouvons tous le sentir. Nous partons et l’emmenons avec nous en l’état, à contrecœur.

Scott s’approche de moi et pose sa main sur mon épaule.

-Hey Jay. Je voulais juste te dire que tu as un fait un travail exceptionnel ce soir. On ne serait peut-être jamais arrivés à le sauver sans toi, dis-je en tentant un sourire. Et si tu as besoin d’aide avec Chad, laisse-le nous savoir. On viendra aussi rapidement que possible.

Je me tourne vers lui et le remercie du regard et d’un léger sourire. Je commence à emmener Chad à ma voiture avec l’aide de Miyavi tandis que Ruby ramène Scott et Isaac. Au bout de quelques instants, Ruby nous rejoint avec sa voiture et me demande si elle peut les amener chez elle plutôt. Chad étant son bêta, je comprends ce désir. J’acquiesce et, pendant que Miyavi s’éclipse pour aller convaincre Mick de revenir, je peux le sentir, je demande une faveur à Ruby.

- « Prévenez-moi si vous avez besoin d’aide, ou au moindre problème. Gardez-moi au courant, s’il vous plaît.


Je prends ma voiture et m’arrête pour récupérer Scott et Isaac ; cette petite meute dégage une puissance part le lien qui unit ces deux là…une meute… Je les dépose devant chez Scott.



(suite PV Isaac ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1245
Réputation : 187
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:26


Compassion





C’est la panthère qui stoppe le combat. Ce bourre-pif m’a détendu, j’ai libéré ma colère en frappant un adversaire à mon niveau. Mais elle s’est déjà volatilisée dans la nuit. Et je me retrouve seul. Seul dans le silence. Et la fraîcheur du vent qui s’enroule autour de moi quand je sors du hangar.

Miya m’a plus ou moins gentiment invité à les rejoindre. Surtout parce que Chad avait besoin de moi a-t-il dit. J’en doute. Mais voilà que je fixe depuis quelques minutes la carte de Ruby. Je devrais y aller par politesse. Ou pas compassion. Et merde, Mick. J’y fais juste un saut avant de rentrer !

Mais avant cela, je devais raconter à James comment s’était achevé cette soirée. Je n’entends qu’une tonalité avant qu’il ne décroche.

- Je vais bien et nous avons récupérer Chad.

- Nous ?

- Oui, c’est difficile de tenir les gens éloignés dans cette ville.

- Tu as pris soin d’effacer les traces ?

- On l’a fait pour moi. Et avant que tu me dises que je deviens négligeant je te précise que je n’aurais pas mieux fait.

- Cette druide ?

- Oui. Très efficace. Mais elle ne m’a encore rien appris.

- Sois quand même prudent.

- Je le suis.

La minute arrive à son terme et James raccroche après m’avoir souhaité une bonne nuit. Il me fait sourire. Je sais très bien qu’il va passer encore plusieurs heures devant son écran. Je pianote l’adresse de Ruby sur le GPS de la Camaro et m’engage sur la route qui longe les entrepôts. Sur le chemin, je réfléchis. J’essaie de me souvenir de ce que cette pourriture de lieutenant avait pu me dire par le passé. Mais c’était inutile de creuser ma mémoire alors que la moindre crise pouvait me faire quitter la route. Je focalisais mes pensées sur Chad. Je me demande quel rouage il peut bien représenter dans la mécanique complexe qu’est ma vie. La réponse est aussi compliquée que la question. De toute façon, j’arrive à destination.

Effectivement, la maison est grande et être isolée comme cela de la ville est un avantage quand on connait la nature des gens qui y vivent. Certainement une des plus anciennes bâtisses du secteur. Elle me rappelle quelque peu le manoir abandonné que j’avais aperçu dans la forêt. Je me fais la remarque intérieurement que je devrais peut-être y retourner prochainement. La dernière fois, mon instinct m’avait soufflé de m’en éloigner. Mais c’est souvent prêt du danger que l’on trouve des réponses. Je laisse cette analyse dans un coin de ma tête et m’avance vers le perron.

Je toque deux fois. Et j’entends des pas, certainement ceux de Ruby qui vient m’ouvrir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 829
Réputation : 68
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]   Lun 17 Nov - 18:31

La suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Mick, Chad, Miya, etc...]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Chad retombe-t-il toujours sur ses pattes ? [PV Chad, Miya, Mick, Ruby]
» Un cat retombe toujours sur ses pattes ♪♫ [PV]
» (M) CHAD MICHAEL MURRAY ♦ Ex-mari - Relation compliquée
» Oliver Foxworth F. - Un Chat retombe toujours sur ses pattes ♥
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: