AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 novembre 2017

Les Admin


►►►◄◄◄br />
Cassian Norton


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
14 octobre 2017

Maxine Evans


►►►◄◄◄br />
Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Mar 28 Juil - 14:16


Mysterious girl
« Vous cherchez alors la clé du mystère, mais vous ne la trouverez pas parce que vous ne la cherchez pas vraiment, vous ne voulez pas réellement la connaitre. Vous voulez être mystifié. »


Ses yeux accrochèrent la magnifique lune qui s'élevait fièrement dans le ciel de cette nuit d'été pleinement étoilée et joliment éclairée. Les rayons de la lune scintillaient autant que ceux du soleil, c'était la pleine lune...
Adossée à un arbre, une cigarette au bec, Juliette ne savait plus ce qu'elle attendait, des rumeurs courraient comme quoi Beacon Hills était infestée de loup-garou, et pourtant aucun de ces camarades à poil n'avait daigné montrer le bout de son museau.
Elle ne savait même pas pourquoi elle fumait... Surement pour chasser l'ennui, puisqu'elle n'avait pas de louveteau à chasser, autant chasser ce qui la hantait depuis qu'elle avait mis un pied dehors.
Le temps était agréable, la brise était douce, et peut-être que la nuit était trop calme.
Tout du moins elle l'était à son goût, elle qui s'attendait à un peu d'action, voilà qu'elle était déçue, les garous ne sont plus ce qu'ils étaient.
Elle se souvenait pourtant de ceux d’Angleterre, il y en avait pour tout les goûts, des p'tit loupiot incontrôlables à l'Alpha prudent mais pas suffisamment parfois.
Ici, il n'y avait rien, pas un bruit pour fendre l'air, pas un hurlement pour intriguer ou attirer, rien, c'était le calme plat et c'était ennuyant.
Mais ce n'était pas complètement déplaisant non plus, ça faisait bien des années qu'elle n'avait pas goûté à une nuit d'insouciance, à une pleine lune en toute tranquillité, à pouvoir scruter le ciel étoilé sans craindre un coup de patte par derrière.
Elle fit rouler sa cigarette entre ses doigts, elle ne fumait pas d'habitude, elle n'était pas une grosse fumeuse d'ailleurs, mais ça chassait tout ce qui l'embêtait en ce moment même, alors elle s'était rabattue sur le tabac, comme si ça allait lui apporter la dose d'adrénaline dont elle avait besoin... Elle savait pourtant que ça n'allait pas lui ramener ces nuits à traquer ces monstres, que ça ne lui couperait pas la respiration après une course effrénée, que ça ne lui apporterait rien d'autre qu'un risque de cancer dont elle se moquait bien à l'heure actuelle.
Balayant la rue d'un regard las mais aiguisé, elle se tourna vers le lycée de la ville... Elle se souvint vaguement de ses années lycées, un monde de superficialité et de niaiserie dans lequel elle avait put améliorer l'art de la manipulation...
La fumée voltigeait devant ses yeux, et la cigarette brillait d'un rouge vif dans l'ombre de la chasseuse qui étendit un hurlement animal au loin. Esquissant un sourire en coin elle resta ainsi, dos à la lune, dans l'ombre, se remémorant ses longues nuits de chasse.
Au moins, elle était sûre qu'on ne lui avait pas mentit, il y avait bien des loup-garous ici, au cœur de la Californie, maintenant restait à savoir si la rouquine qui venait d'apparaître sous ses yeux en était elle aussi une..
Elle n'esquissa aucun mouvement, c'était encore plus flippant de tomber sur quelqu'un d'immobile, les yeux rivés dans le vide, une cigarette à la main...
Flippant mais mystérieusement intriguant et attirant.
La brunette était consciente de l'aura qu'elle dégageait en ce moment même et elle comptait bien en jouer. La jeune fille à la chevelure de feu arrivait à sa hauteur, elle ralentit le pas, certainement intriguée par la présence de la chasseuse.
Son regard émeraude se saisit soudainement de la silhouette pas désagréable du tout de la jeune fille, laissant ses yeux la sonder, comme si elle pouvait tout savoir d'elle, qu'elle la mettait à nu.
Or elle ignorait pourquoi elle venait de quitter l'établissement à une heure aussi avancée de la soirée, et pourtant, son regard chuchotait le contraire.
Elle se scrutaient en chien de faïence, et Juliette aurait pu mourir de rire à l'instant si elle n'avait pas décidé préalablement de garder ce rôle qu'elle avait endossé.

-Bonsoir, jeune fille... Un soucis avec le chemin du retour peut-être ?

Sa voix était légèrement envoûtante et sonnait plus mature, elle ne faisait pas son âge avec ce ton mélodieux , c'était sûr mais c'était ça aussi qui l'amusait.
La chasseuse laissait cette aura mystique s'emparer de la jeune fille qui lui faisait toujours face et qui la fixait comme si leurs regards étaient des aimants qui s'attiraient indéniablement.

La partie venait juste de commencer...



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 576
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Mer 29 Juil - 19:08

Meute-Famille-Solitude

FEAT Joulie chasseuse

Les cours... L’ennui... Oui, ces mots étaient similaires pour moi... Surtout en cours de math avec ce professeur... Les maths, déjà à la base, c'est super emmerdant, mais quand ta une vieille qui te ronchonne au nez sans arrêt, là, c'est la total. Je ne trouve alors rien de mieux à faire que de parler au mec d'à côté, essayant d'être discrète, mais se faisant souvent chopé par la prof. Je m'en foutais un peu, à vrai dire. Ne suivant pas du tout le cours, je détourne mon regard vers la prof... Ah, elle écrit sur le tableau... Tant mieux. Je murmure alors à mon voisin les pires méchancetés que je pouvais dire sur la prof ce qui le fait ricaner d'ailleurs. Il me murmure que je suis une folle quand...

-RAVEWOOD ! J'EN AI PLUS QU'ASSEZ ! HEURE DE COLLE !

Après ses dires, la prof s'assoie et écrit un truc sur un post-it. je soupire légèrement, et me remet à ma place, les bras croisés, assis bien confortablement sur sa chaise.

"ET TENEZ-VOUS DROITE !"

-Oui... C'est bon...

"Putain, elle me gave celle-là..." Pensais-je l’énervement accentuer par la pleine de ce soir.

Voilà comment je me retrouve ici, un soir de pleine lune, assise sur une chaise à faire des fichus problèmes de maths. Je n'écris rien, franchement, ça me saoule ses trucs inutiles

1) Soit x un nombre réel positif ou nul et k un entier strictement supérieur à x.
a) Montrer par récurrence sur n que, pour tout entier n supérieur ou égal à k,


C'est quoi ce bordel encore... Je ne comprends même pas le sens des phrases ! J'abandonne, paumée. En observant mes mains, je constate alors que mes griffes sont a l'extérieur. Merde... Je les rétracte et baisse la tête sur ma feuille. 21h... Encore une demi-heure.. La lune commence à vraiment se faire ressentir. Et je maudis alors mon non contrôle. J'évite de peu un grognement. Je le cache sous une toux grave et écris sur ma feuille. Pas des chiffres. Inconsciemment, je suis en train d'écrire "meute-famille-solitude". Je m'arrête. Je déchire mon devoir en petit morceau et me lève d'un coup pour sortir. Je ne tenais plus.

-RAVEWOOD ! La colle n'est pas terminée !

J'ignore le surveillant et pars en courant. Je cours alors aux vestiaires et me jette sous l'eau habillée. L'eau froide pénètre ma peau et me calme. Je reste ainsi pendant une bonne quinzaine de minutes. Calmé, et bien mouiller, je me lève et me sèche comme je peux.
J'attends alors de ne plus être mouillé et sort du lycée.

Je murmure mon triskèle tout en essayant de rester calme. C'est alors que je me sens observer. Je tourne les yeux vers elle. La clope au bec, elle me regarde sans un mouvement. Si je n'entendais pas son cœur, j'aurais pu croire qu'elle était morte, avec un balai dans le dos pour la maintenir droite. C'est alors que, inexplicablement, je m'avance vers elle, comme attiré. Je m'arrête à son niveau et l'observe.

-Bonsoir, jeune fille... Un souci avec le chemin du retour peut-être ?

Je ne la lâche pas du regard, j'en suis bizarrement incapable... Je lui dis alors, les dents serrées

-Je sors d'une heure de colle. Je connais très bien mon chemin merci..

Je ne dois pas m'attarder. Ce soir, la lune semble plus oppressante.. Plus forte. Je devais aller loin de la civilisation avant de retomber dans la folie. J'arrive a lâcher mon regard du siens. Où est-ce elle qui me lâche ...? Je n'en savais rien... Quoique il en soit, je lève mes yeux vers la lune et frémis. Je devais partir. Vite.

-Je suis un peu pressé voyez-vous.. Il faut que.. Il faut que j'y aille...

Mes lèvres se mirent à bouger, mais aucun son n'en sortirent. "meute-famille-solitude-meute-famille-solitude-meute-famille-solitude..."

CODE BY FREJA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Mar 18 Aoû - 11:26


Vide à combler
« Il y a un certain confort dans le vide de l’océan, pas de passé, pas d’avenir. »


Sa réplique ou plutôt le ton de cette dernière failli lui arracher un ricanement, mais se moquer aussi ouvertement d'elle reviendrait à la provoquer d'une manière plus que déplacée.
La rouquine semblait bien trop tendue pour être une simple élève sortant d'une heure de colle, d'autant plus que les autres petites racailles de sa trempes avaient déjà quittées l'établissement il y a de ça un petit moment, une petite poignée de minutes peut-être.
La lune pleine et cette paisible soirée lui permettait clairement de distinguer la silhouette qui se détachait du reste. Laissant retomber lourdement son regard sur le dos de la jeune fripouille, un détail quasiment imperceptible l'attira... Ses cheveux paraissaient humides, à croire que cette gamine s'était amusée à prendre un bain pendant son heure de colle.
Au plus ça allait, au plus Juliette avait des doutes... Il lui manquait une pièce au puzzle et il fallait qu'elle la trouve.
Un pincement de lèvre plus tard, elle jeta négligemment sa cigarette au sol. Elle pouvait dire enfin au revoir à l'ennui, à défaut d'être tombée nez à nez avec un garou, elle était tombée sur cette fille mystérieuse.
Elle n'esquissa au début aucun mouvement, elle se fichait bien de son empressement, Juliette elle avait toute la nuit devant elle, et elle n'était d'avis pour retomber entre les griffes lacérante de l'ennui. Ca jamais.
Tout du moins, pas tant qu'elle n'aurait la petite pièce manquante à l'histoire. Si elle sortait bien de colle, alors il s'était passée quelque chose d'étrange durant cette dernière, ça il n'y avait pas de doute. Et la chasseuse mourrait d'envie de découvrir ce qu'il s'était passé entre ces quatre murs pendant qu'elle arpentait les rues désertes et silencieuse de sa magnifique Beacon Hills.
Décidée à trouver ce qu'elle avait bien put faire pendant son heure de colle, Juliette était décidée à ne pas la laisser s'échapper aussi facilement.

-C'est mal polit de ne pas saluer en retour tu sais... Je savais que la jeunesse d'aujourd'hui était mal éduquée mais pas à ce point.

Plus elle parlait, plus elle paraissait mature, pas vieille, non elle paraissait étrangement adulte et on ne pouvait pas être plus loin de la vérité, à des années de lumières peut-être.
Juliette n'avait même pas passé la barre des vingts ans, elle n'était même pas majeure, et pourtant, elle parvenait à adosser ce rôle avec une facilité déconcertante.
Scrutant toujours la jeune fille d'un regard qui voulait tout dire quant à ce qu'elle pensait de son manque de respect. Elle l'inspecta soigneusement.
Elle avait l'air tendu, plus que ce qu'elle l'avait imaginée. Elle avait presque l'impression qu'une force extérieure lui mettait la pression, d'où son empressement. Mais ça n'expliquait pas tout...
La chasseuse était du genre minutieuse, elle tenait ça de son père, tout ce qui touchait de près ou de loin à Juliette avait toujours un rapport avec son père. Au fond c'était lui qui l'avait forgé pour devenir chasseuse. Quelqu'un qui sauvera les humains ignares de ces créatures féroces et dangereuses, quelqu'un qui vivra dans l'ombre... Il était difficile de ne pas sombrer dans les ténèbres et la plupart des chasseurs avaient finis par les laisser les étreindre.
Tout laisser était tellement plus facile. Une balle entre les deux yeux, et c'était fini, qu'il soit innocent ou pas, il ne cherchait plus à comprendre, parce que les ténèbres c'était ça.
Et peu à peu, Juliette s'enfonçait dans ces Ténèbres. Elle n'avait rien pour la retenir, sa haine était vorace et affamée, elle la rongeait de l'intérieur, petit à petit, elle avait pris du terrain, elle avait grandi indéniablement dissimulée en Juliette. Personne ne l'avait vu sombrer. Et personne ne la verrait.

-Mais je vois... Ce serait gênant de vous voir sortir en même temps que le professeur qui surveillait votre heure de colle... On pourrait se poser des questions.

Finalement, elle en était revenue à la provocation. Douce, délicate et subtile. Si elle ne réagissait pas alors elle trouverait bien un moyen d'attirer la gamine vers elle pour en apprendre plus.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 576
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Mar 18 Aoû - 21:24

HRP :
 


Perte de contrôle

FEAT Joulie chasseuse



Je sais très bien que la demoiselle à la cigarette ne me lâchera pas. Pourtant, je fais un pas. Puis deux. Puis je me mets à marcher d'un pas mi-rapide mi-lent. Je ne veux pas paraître trop pressé. Je n'ai pas fait dix pas que sa voix me pique :

-C'est mal polit de ne pas saluer en retour tu sais... Je savais que la jeunesse d'aujourd'hui était mal éduquée mais pas à ce point.

Je m'arrête. Le regard droit devant moi, les dents serrées, les mains fourées dans les poches de mon jean. Mes yeux avaient viré au bleu froid. Le cœur de la fille derrière moi est si calme... Régulier.. Avec un brin d'amusement. Elle se fout de ta gueule ma chérie, attaque là ! Je me retourne lentement alors qu'elle rajoute :

-Mais je vois... Ce serait gênant de vous voir sortir en même temps que le professeur qui surveillait votre heure de colle... On pourrait se poser des questions.

La tête vers le sol, un rictus mauvais sur les lèvres, je sens la provocation dans son ton Je vois rouge. Rouge sang. Rouge haine. Et cela me donne envie de jouer. Puis aucun contrôle. Juste une envie  Un rire mauvais m'échappe et je relève la tête en plongeant mes yeux lumineux dans les siens et dit :

-Qui vous dit qu'il en sortira un jour sur ses deux jambes ? Son cri était si délicieux... Son dernier soupir si exaltant...

Bien sûr, je peux voir la soudaine joie sur le visage de la fille. Et "pourquoi ce sourire alors que je viens de dire que j'ai tué quelqu'un ? " Ne fut pas de sortie. J'ai perdu tout contrôle. Mes crocs sortirent, mes oreilles allongées, les griffes présente, je répond au sourire de la fille par un grognement qui ne la fait même pas cligner des yeux. Elle n'a pas peur de moi et je n'ai pas peur d'elle. Sauf qu'elle sait qui je suis et moi, je ne sais pas qui elle est. Mais je m'en fous. Je la veux sous mes crocs. Je m’élance sans réfléchir au possible danger que pouvait représenter cette femme.


CODE BY FREJA



♥️ Love doesn’t make sense ♥️
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Dim 30 Aoû - 22:37


Stupidity
« Peut-être que le monde entier est stupide et ignorant, mais j’aime mieux vivre dehors. »


Un rire fendit l'air, mauvais comme la peste, ce n'était pas son rire. Juliette ne riait pas ainsi. C'était elle. La rouquine se fendait la poire pour une raison qui lui échappait totalement, et pourtant ça ne la dérouta pas, à aucun moment... Elle se trouva d'ailleurs étrangement calme, à croire que revêtir ce personnage faisait d'elle quelqu'un d'à la fois nouveau et surprenant, même pour sa propre personne.
La chasseuse n'esquissa aucun mouvement, rien, elle attendit tout bonnement la suite qui lui arracha un faible sourire de satisfaction.
Ses yeux luisait clairement dans la nuit, heureusement pour Juliette qu'elle n'était pas un garou, elle trouvait que ses yeux brillaient déjà bien trop naturellement, mais alors avec une origine lycanthrope elle scintillerait de milles feu.
Les mots brûlèrent ses lèvres, ils avaient le goût désagréable du mensonge, et la douceur de la provocation... Alors elle voulait jouer ?
Un sourire ravissant se fraya un chemin jusqu'à ces lèvres qui oublièrent le goût de ces paroles, pour ne goûter qu'au jeu, ce tendre goût sucré-salée aux drôles de saveurs changeantes. Surprenantes.
Elle remarqua immédiatement qu'elle avait déstabilisé sa nouvelle ennemie qui se transforma sous ses yeux, crocs aiguisés, oreilles affûtées, toutes griffes dehors, prêtes à bondir sur sa victime et à la lacérer jusqu'aux entrailles.
Vous pourrez bien jurer sur son « innocence » mais ce garou là n'avait rien d'amical, et si Juliette avait été humaine, la Mort l'aurait cueillit comme une rose rouge.
Hors Juliette était chasseuse, et les dangers publics dans son genre, elle en fait une affaire personnelle, une affaire de famille surtout.
Elle gronde comme pour l'avertir de la menace qu'elle représente, et ça ne lui fait ni chaud ni froid, étrangement plus rien ne l'atteint en ce moment vraiment, elle est simplement sereine et confiante.
Aucune ne craint l'autre, et ça promet d'être une des parties des plus intéressantes. D'ailleurs en parlant du jeu, voilà que la rouquine commence à déplacer ces pions en fonçant tête baissée dans la gueule du loup, comme c'est ironique.
Elle ne se méfie même pas de l'eau qui dort, comme c'est idiot... Les loups ici sont décidément des brutes.
Elle fond sur Juliette sans y réfléchir à deux fois, son instinct la pousse tout simplement, son instinct et un sentiment plus fort que Juliette n'a pas le temps d'identifier qu'elle doit dégainer.
Son bâton de combat s'agrandit subitement, et Juliette n'hésita à lui décocher une droite à l'aide de la barre en argent... De l'argent pourquoi ? Parce que son contact répétitif peu même affaiblir la proie.
Et dans un second mouvement, une volée de poussière d'aconit s'étale sur la louve à terre et qui peine à retrouver son souffle, atterrir sur le dos, ça bloque toujours la respiration.
Elle la scrute hautaine et amusée de la voir dans cette position, Juliette a bien des surprise réservée à cette louve un peu trop folle, mais c'est bien plus drôle de traquer sa proie.

-Et si tu m'emmenais voir ce corps belle louvette ? Si ta chevelure laisse penser que tu es un génie laisse moi te dire que ton attitude ne te donne l'air que d'une idiote.

Elle donna un gros coup de bâton dans les côtes de sa nouvelle camarade de jeu. Puis elle s'écarta d'elle, une voiture approchait, c'était juste pas le moment quoi !

-Hum... Quelqu'un se ramène Louvette, je me doute bien que c'est pas t'es parents, t'es trop sauvage et stupide, tu es certainement orpheline... C'est bête de mourir seule, mais promis je serais très lente.

Fonçant en direction du lycée, Juliette se décida à la laisser seule dehors, les jeunes loups sont du genre rancuniers en plus d'être très bestiaux, Juliette ne doutait pas de la voir débarquer à sa suite, alors autant se cacher dans l'établissement... Elles avaient toute la nuit devant elles après tout, autant faire un petit cache-cache.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.



Dernière édition par Juliette Kenney le Jeu 29 Oct - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 576
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Sam 10 Oct - 18:25

Hey ! Revient !

Feat Joulie chasseuse



Je compris ma connerie que lorsque mon dos rencontra le sol. Ma respiration coupée, les yeux divaguant un instant. Je secouai la tête et regardai la femme au moment où elle me lança une poignée de poudre .. D’aconit. J’ hoquetai assez fort, en aspirai malheureusement le poison. Son regard supérieur me fit bouillir de l’intérieur. Mes yeux lupins, froid et tranchant l’observais avec sauvagerie et haine. J’avais perdu tout contrôle et la pleine lune n’arrangea rien.

Sa réflexion sur mes cheveux me fit grogner d’indignation et je me relevai avec peine avant de prendre un nouveau coup dans les cotes qui me renversa encore. Je claquai les dents, lorsque elle parla de mes parents et un rire sauvage et malsain me secoua la poitrine. Je la regardai détaler vers le lycée et parvient à me lever. J’atteignis la porte de l’établissement plus vite que prévu et mon odorat ainsi que mon ouïe m’informèrent que la femme montait à l’étage. Je la suivis, poussé par la bête en moi, poussé par la fureur et par l’envie du sang.

J’arrachai ma veste, la poussière d’aconit était trop présente, et la laissa choir sur le sol avant de grimper les marchant de sauts en saut. Je la rattrapai avant qu’elle ne rentre dans une pièce et lui griffât l’épaule avant de planter mes griffes dans la peau tendre de son bras, et la balançai contre un mur. Mes yeux sur elle, je savourai mon tour. Elle avait entamé le jeu ? Je ne voulais pas perdre la partie.

-Tu as un joli minois… Cela serait dommage de l’abîmer…

Je m’accroupis à côté d’elle, sachant très bien que c’était la dernière chose à faire, mais tant pis. Et d’une griffe, je lui “caressai” le visage, laissant une fine traîné rouge le long de sa joue.

CODE BY FREJA



♥️ Love doesn’t make sense ♥️
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Sam 31 Oct - 11:49


Coups et blessures
« Et puis avec le temps on pardonne, on finit même par en rire... Après tout ce n’est qu’un jeu. »


Il y avait bien une chose pour laquelle Juliette était irréfutablement douée... C'était bien pour déchaîner les éléments. Passée en experte dans le domaine de la provocation, il ne lui en avait fallu pas plus pour faire grogner cette chère louve un tantinet trop sûre d'elle.
En ce qui concernait ses parents... La réaction fut des plus... Épatante.
Un rire... Hystérique sur les bords, mais un rire quand même... Le genre de rire incompréhensible auquel on attend une réponse... Une espèce de justification, quelle qu'elle soit !

Poussant les portes du lycée sans plus de cérémonie, Juliette se laissa tout bonnement guidée par son instinct. Juliette découvrit peu à peu les lieux, simplement éclairés par cette lumière pure qu'était l'éclat de la pleine lune.
Elle gravit les escaliers deux par deux, sans jamais ralentir l'allure... Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait faire en ce moment précis, ni même où elle allait... Ce terrain lui était beaucoup trop inconnu pour qu'elle puisse y établir une stratégie. Alors elle y allait complètement au feeling.

Justement une salle attira son attention et alors qu'elle s'apprêtait à y entrer, son visage pivota, mais il était bien trop tard.
Une vive douleur l'électrisa au niveau de son épaule.... Et elle regretta immédiatement d'avoir baissé sa garde, ne serait-ce que pour ces quelques minutes, une seconde pouvait coûter cher, même très cher en tant que chasseur et voilà qu'elle payait pour cette petite erreur.
La chute lui sembla presque indolore à côté de cette plaie à l'époque qui la lançait terriblement, elle ne pouvait pas juste perdre comme ça !
Se remettant peu à peu de ses émotions, elle la vit se rapprocher à pas de loup... L'image était un peu floue au début, puis de plus en plus claire...
La griffe roula sur sa joue, alors qu'un sourit fendit son visage, lâchant un léger ricanement... Elle aussi avait un joli minois... Mais elle allait se faire un plaisir de l'amocher.

Affichant cet petit air amusé, Juliette dégaina une bonne droite à la jeune louve, profitant de ce moment de déséquilibre pour bondir sur elle, achevant de la dévisager. Lorsqu'elle lui sembla suffisamment méconnaissable, la brune ne se fit pas prier pour planter une seringue dans l'épaules de la rouquine... Ce mélange chimique pouvait s'avérer être mortel pour un loup s'il venait à en recevoir une dose trop grande, or Juliette savait doser et là commençait sa torture...

-M'en veut pas louvette, j'te trouvais mignonne aussi.. !

Se relevant tout en campant sur ses positions, Juliette porta sa main à son épaule... La plaie n'était pas profonde, mais elle n'en restait pas pour le moins douloureuse.
Une grimace voila son visage un instant... La tuer était la seule option qui se présentait à elle, cependant, il semblerait que la jeune chasseuse ne soit pas au bout de ses surprises... Un bruit au rez de chaussé l'interpella.
Le pire moment qu'on ait jamais choisi pour faire intrusion dans l'enceinte du lycée.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 576
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Jeu 31 Mar - 19:42

~HRP~:
 

Si proche de la mort et en même temps si loin

Feat Joulie chasseuse


Je sais très bien que la jeune femme ne va pas en rester là. Mais le coup que je reçois alors et plus fort que je n'm. Je m'écroule le sol, sonné. Je n'ente pas sa phrase les bourdonnements de ma tête son puissant. Je reprends forme humaine et la regarde. Elle a gagné. Je ne vaux plus rien. Je ferme les yeux un instant et cherche la louve en moi. En plein combat avec l'aconit bientôt évacué.

Croyant avoir eu mon compte, je pousse un hurlement quand une seringue se plante dans mon épaule. Mes yeux se mirent à briller un court moment avant de se révulser quelques secondes. Le liquide alors présent dans mon corps est d'une douleur insoutenable. Je tousse et du sang gicle sur le carrelage du couloir. Le goût présent dans ma bouche est légèrement sucré avec un arrière-goût de la plante toxique que j'avais inhalé tout à l'heure.

-Qu'est-ce que tu m'as injecté dans l'épaule ?

Ma voix est médiocrement faible et je maudis le fait d'être un oméga. De ne pas avoir de meute qui aurait pu venir m'aider. Bizarrement je capte la présence inconnue qu'après la réaction de la chasseuse. Je renifle, mais l'odeur de mon propre sans présent dans mes narines m'empêche de comprendre. Qui est ce.. Il faut partir..
J'essaie de bouger mais mon corps et comme paralysé. J'arrive à me traîner de quelque millimètre avant de m'évanouir l'espace de deux secondes. Je grogne intérieurement, espérant que ce soit de l'aide. Et je laisse le sommeil m'envahir. Je m'évanouis à nouveau et cette fois longtemps..

CODE BY FREJA



♥️ Love doesn’t make sense ♥️
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Ven 8 Avr - 19:37


Quitte nous sommes
« It's so nice to meet you, let's never meet again »


Juliette ignora complètement la voix qui l'interpella suite à la petite injection de son sérum magique. Elle n'allait pas en mourir, mais ce n'était jamais une partie de plaisir de revenir après une telle piqûre. Sa famille avait d'ailleurs bien longtemps utilisée ce sérum pour capturer des loup-garous avant de les interroger, Juliette s'en servait pour se protéger aujourd'hui.
La douleur qui rongeait son épaule la fit geindre un instant, sans parler de la plaie profonde courant le long de son bras dont la douleur lancinante ne semblait pas vouloir se taire, pas même une petite seconde.

Alors que la louve à côté d'elle tombait sous l'effet du mélange « magique » Juliette se posta discrètement à la fenêtre de la salle... Une voiture était garée devant l'enceinte de l'établissement et cette dernière restait inconnue au bataillon.
Une voix résonna faiblement, il y avait bien quelqu'un et cet individu n'avait pas l'intention de s'en aller dans la seconde.
Réfléchissant à vive allure, Juliette constata les dégâts. Une louve paisiblement endormie et passablement « défigurée » allongée sur le sol, des traces de sang par ci par là... Ca promettait de faire la une de tout les journaux et d'éveiller les soupçon du monde entier ce genre de connerie.

Grimaçant face à ce constat, Juliette attendit patiemment de voir qui était l'intrus qui venait de pénétrer en ces lieux, pourtant interdit au public à une pareille heure de la nuit. Les hurlements de la rouquine ont certainement dû attirer l'attention jusque ici. Ceci expliquant la présence indésirable d'une troisième personne en ces lieux.
Cachée dans un coin de la classe, Juliette surveille d'un œil attentif la silhouette nouvelle qui vient de faire son entrée en scène. Elle ne voit pas qui c'est ni qui cela peut-être mais le moins que l'on puisse dire c'est que cette gamine progresse avec crainte le long de ce couloir.
Grognant d'agacement, Juliette aperçoit une issue de secours à travers cette présence et dans un éclair de génie, elle commence à monter un plan fabuleux dans son esprit.

S'éclipsant discrètement de la salle de classe, Juliette profita de la distraction de la jeune lycéenne pour lui asséner un coup à la tête. Infime et discret, la marque serait invisible au yeux de tous et n'importe qui pourrait penser qu'elle est simplement endormie.
Elle était sûre d'être hors d'affaire avec ça et elle représentait la coupable idéale pour avoir forcé les portes de son lycée. Retournant alors auprès de sa victime, Juliette la retrouva crispée et geignant sous la douleur. De toute évidence le sérum faisait effet.

Jetant un coup d'oeil à sa montre, Juliette fut ravie de constater que la rouquine manquerait de temps pour s'enfuir avant les premiers rayons du jour.
Soupirant d'exaspération, elle se retrouva à traîner son corps dans l'enceinte de l'établissement avant de la balancer nonchalamment contre un arbre à l'abri de tout les regards.
Pour cette fois, elle en resterait là. Mais elle lui en faisait la promesse. Elles se reverraient.

Glissant une dague dans sa main, Juliette déposa un furtif baiser sur le front de la louve comme une promesse de retrouvaille. Le combat était en quelque sorte terminé et Juliette refusait de lui ôter la vie aussi facilement. Elle désirait un vrai combat, digne de sa personne.

« On se reverra Louvette, promis... »



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 576
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette   Sam 16 Avr - 9:44

Spoiler:
 


reveil rude et besoin de repos

Feat Joulie chasseuse


La douleur est insupportable. J'ignore pourquoi mais j'espérais que la chasseuse m'achèverait et m'amènerai comme trophée aux siens. À la place, elle s'arrête, allant voir ce qui se passe dehors. Dans un ultime effort, je projette mon ouïe assez loin pour entendre alors des voix. Merde.. J'étais allongée comme morte entourée de sang, gémissant de douleur à la limite de l'évanouissement. Il me serait impossible de bouger.
Je grogne de douleur et me tords avant d'essayer de ramper. Mauvaise idée. Le liquide de la seringue se fait sentir de plus belle et pendant un instant, je perds connaissance. Je me réveille quand des vibrations dans le sol se font ressentir. Je sursaute et cherche d'où sa viens. Un corps. La chasseuse voulait gagner du temps s'en doute.. En assommant une femme ?

Que va-t-elle faire de moi ? Me tuer ? Me laisser ? Me prendre chez elle pour m'interrogé ? Que pourrai-je, lui révélé ? Je n'ai pas de meute, je ne connais pas d'autres loups.. A part un mort.. Elle avait dû le comprendre. À ma façon de me comporter.. Que j'étais un oméga. Sans meute. Seule. Alors la dernière option ne fonctionnait pas. Prendrait-elle le risque de me laisser ? Et révéler ainsi des choses inexpliquées ? Non. Elle allait me tuer. Je soupire, soulagée. Tout cela allait bientôt se terminer. Je perds connaissance par soubresauts, me réveillant l'espace de quelques secondes, dormant quelques minutes. Mon corps ne cherche même plus à lutter.

Mais.. C'est alors que ses bras me tirent et me trimbalent avant de me jeter derrière un arbre. j'essaie de grogner, mais j'en suis incapable. J'essaie de parler, mais aucun son ne veut sortir.. Elle se penche, embrasse mon front. Avant de partir. On se reverra. Mais oui. J'aurais pu rire, je l'aurais fait. Mais je me m'évanoui à nouveau. Pour ne pas me réveiller.

C'est le lendemain, alors que j'ouvre les yeux que je comprends que ce n'était pas un rêve. Je regarde mes vêtements, pleins de sang. Je me concentre et écoute le lycée. Ils sont en cours. Tant mieux. Je pourrais partir d'ici plus facilement que si tout le monde était dehors.

Je fonce au lac, et me jette à l'eau habillée. L'eau froide me fait grincer les dents. Les plaies font mal, et mes sens sont encore obscurcis par les injections de la veille. Je ferme les yeux et laisse mon corps se guérir. Enfin à l'abri.

À moins que la chasseuse m'ait suivi. Un doute et une peur m'avilissent et je cherche son odeur. Elle n'est pas dans les parages. Je soupire de soulagement et colle mon dos contre la berge nettoyant le sang sur mon corps et plonge pour laver mes cheveux. Je reste sous l'eau un moment. C'est agréable. Avant de sortir et grimpe sur un arbre pour plonger dans un sommeil réparateur.
CODE BY FREJA



♥️ Love doesn’t make sense ♥️
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loup ! C'est toi qui est ! | Kada'an & Juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: