AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 novembre 2017

Les Admin


►►►◄◄◄br />
Cassian Norton


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
14 octobre 2017

Maxine Evans


►►►◄◄◄br />
Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Nous somme un [PV Andrew ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Sam 1 Aoû - 14:01






Me voilà...




Feat : Carter ♥


Un grognement violent résonna dans tout le garage. Le mien. Depuis la déclaration du loupiot, qui remontait à une bonne dizaine de jours, et ma fuite accessoirement, il n'avait jamais remit les pieds ici. Moi qui pensais qu'il reviendrait, au moins pour le boulot, je me trompais. De fait, je le payais à rien faire. Et rien ne pouvait m'énerver plus que ça. Enfin si : le fait que je l'aimais et que je cherchais une excuse pour le revoir car j'avais un ego qui ne supporterait pas que je m'avoue faible à se point.

Où pouvait-il être ? Après une petite réflexion, je me rappelais qu'il devait être à l'université. Un grognement m’échappa alors que je pensais à toutes les garces qui tournaient autour de MON loup. Je tentais de me contenir pour ne pas foncé là-bas et lui rappeler à qui il appartenait, je perdais mon sang froid. L'avais-je déjà eu ? Non. Pas en six ans en tout cas. J'étais vide, seule. Je balançais violemment ma caisse à outils à travers la pièce en allant vers me fond du garage, pour me laver un peu. Mes vêtements étaient couvert de cambouis mais au mois ma peau était propre. Je défis mes cheveux et prit rapidement mes clés. Je fermais le garage et courus sous la pluie à travers la ville. Je repensais à notre nuit, a sa déclaration, à mon rejet. Mais je devais le voir, j'en avais besoin. Il était tout ce que j'avais ici. Presque deux semaines... C'est comme si on m'avait arraché le cœur. Quelques larmes coulèrent le long de mes joues, se mêlant à la pluie. Personne ne les remarqueraient. Il était mien. Depuis la première fois où nos regard c'étaient croisés. Et... J'étais sienne. Cette histoire avec Therence... N'avait aucune importance, je savais maintenant. Je savais aussi qu'Andrew n'apprécierait sans doute pas que je débarque comme ça... J'essuyais mes larmes alors que j'approchais du campus.

Je me stoppais net. Avais-je réellement le droit de débarquer comme ça dans sa vie ? Il devait être au bras d'une autre, je n'étais plus qu'un mauvais souvenir, une passade. Rien que d'y penser, mon cœur se brisa. Il m'appartenait. Et j'allais lui faire comprendre. C'est donc tête haute que j'entrais dans le bâtiment de la fac. Je ne passais pas inaperçu, outre mes yeux vairons, j'étais sauvage et trempée, mes vêtements faisant office de seconde peau, me moulant à merveille. J'attrapais un jeune homme, relativement convenable et lui ordonna de m'indiquer où trouver Andrew Carter. Après quelques bégaiements, il finit par m'indiquer où le trouver.

Je me dirigeais vers l'endroit indiquer, scindant la foule en deux. Ses vulgaires humains devaient sentir que j'étais dangereuse pour eux, aucun ne resta sur mon chemin. Un méchant sourire en coin éclaira mon visage à cette pensée. Puis je le vis. Riant avec une garce blonde et propre sur elle, douce. Mon contraire totale. Il y avait deux garçons avec eux, tout aussi classe qu'Andrew, mais moins, beaucoup moins, séduisant que lui. Et voir cette midinette se pavaner devant lui, essayer de le charmer...

-CARTER !

Je n'avais pas crié, juste haussé la voix pour qu'il puisse m'entendre. Nos regard se croisèrent et je m'approchais lentement, le mettant au défis de m'arrêter. Je me plantais devant lui, levant le nez pour ne pas lâcher ses yeux des miens.

-Alors comme ça on sèche le boulot ? Tu crois que je vais te payer à rien foutre ? Que c'est parce que tu m'as sautée que je vais laisser passer ça ?!

Tout en parlant j'avais posé un doigt sur son torse. Certes, c'était un coup bas de dire à voix haute qu'il se tapait sa patronne, mais au moins sa garce comprenait qu'il n'était pas libre. Pas tout à fait. J'étais en colère. Contre moi-même. Pourquoi étais-je venu ici ? Il m'avait clairement oublié.



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Sam 1 Aoû - 23:19

Arrêt Cardiaque au Campus
Andrew Carter & Nausicäa Kaer




Une nouvelle journée qui commençait, mon crayon griffonnait le papier à une vitesse hallucinante tandis que je tentai de noter quelques phrases prononcées par le professeur durant ce cours de lois étrangères. C’était assez difficile de suivre après une nuit très courte. Mon loup avait encore fait des siennes, voulant absolument goûter un bout de chair du chien de la voisine. Ce n’était sûrement pas une bonne idée et j’avais passé des heures sous une douche froide pour calmer mes pulsions meurtrières.

Et puis, comme le bon idiot que j’étais, j’avais décidé de ranger mon tableau d’annonce dans le salon. J’avais remis la main sur mon emploi du temps au garage et l’annonce du nouvel apprenti. Les souvenirs m’étaient revenus en pleine figure. Ca faisait à peine deux semaines mais pour moi, il s’était écoulée une éternité depuis son refus. Mon cœur avait pris un coup et le petit jeu dans ce bar avec Juliette n’y avait rien changé. Bien sûr, je me voilais la face par moment, traînant avec les amis jusqu’à pas d’heure, vivant sans vraiment faire attention aux conséquences mais il suffisait que je m’ennuie ou que mon esprit soit vide de toute pensée pour que l’image de Nausicäa revienne me hanter.

Un coup de coude dans les côtes me ramena à la réalité et je tournai un regard surpris vers Paige qui m’indiquait que le cours était terminé et que je devais me bouger les fesses si on voulait profiter de la pause. Je me levai, ramassant mes notes et mes stylos avant de filer à sa suite, saluant les quelques étudiants que je connaissais. Nous rejoignîmes Jefferson ainsi que Taylor qui semblait ne pas avoir dormi depuis une semaine. Je discutai avec eux tandis que nous marchions vers les couloirs, nous finîmes par nous arrêter et les deux gars se mirent à côté de moi, papotant du dernier match de football du mois dernier alors que Paige me faisait le récit de ses dernières soirées. Je riais de ses anecdotes quand une étrange odeur me fit froncer les narines. Je connaissais cette odeur…

Quelqu’un cria mon nom et je me tournai vers cette foule qui se fendait en deux à chaque pas que faisait… Nausicäa. Mon cœur loupa un battement alors que je déglutis difficilement. Elle m’avait retrouvé mais pourquoi ? Elle m’avait brisé le cœur avant de disparaître. Elle se rapprocha de nous et je pouvais sentir la curiosité de mes amis. Je plongeai mes mains dans mes poches, cachant mon stress alors qu’elle se mit à parler.

Je me figeai sur place quand elle évoqua le fait que je l’avais fait mienne le temps d’un soir. Je manquai de claquer ma tête dans la paume de ma main, entendant Taylor retenir un ricanement dans sa manche alors que Paige me fixait avec un haussement de sourcils. Voilà comment se faire ridiculiser en public. Je me mordis la lèvre avant de l’attraper par le bras, l’emmenant à l’écart. Je l’observai, ne pouvant m’empêcher de la trouver belle dans cette simple tenue, ignorant ses cheveux broussailleux.
Je finis par nous arrêter dans le placard à balais, sachant très bien que personne ne viendrait nous déranger dans notre discussion.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Tu es folle ? Je risque de me faire virer pendant une semaine ! »
lâchai-je

Je la lâchai avant de m’appuyer contre la porte en me prenant la tête dans les mains, tentant de contrôler mes sentiments à son égard.

« Je suis désolé pour le boulot mais…. C’est impossible pour moi ! Pas après… »

Les mots se bloquèrent dans ma gorge. Pas depuis que je lui avais avoué que j’étais fou d’elle.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Dim 2 Aoû - 0:47






... Pour te faire revenir




Feat : Andrew ♥


Il se tenait là devant moi. Je pouvais sentir son stress en ma présence, son regard fuyant et son mordillage de lèvre le trahissait. J'étais dure dans mes paroles mais je n'avais pas le choix. Je devais le faire réagir, le pousser à bout. Et le fait de lui rappeler qu'il m'avait faite sienne pour une nuit complète me semblait une bonne chose. Et sa réaction ne manqua pas de me prouver que je le connaissais. Il se figea alors que ses amis, eux, semblaient se divertir à loisir. Mais je n'aimais pas comment cette garce le regardais. Il n'y avait pas d'amour, mais il y avait tout de même un lien entre eux. Je me mis à grogner, de façon sourde, que seul un loup pouvait entendre. Que seul Andrew entendrait.

Il m'attrapa le poignet et me tira avec force loin des oreilles indiscrètes, jusque dans un minuscule placard à balais. Il referma la porte avant de s'y adosser pour finir la tête entre les mains. Le tout après m'avoir demandé la raison de ma présence ici. Il était donc si idiot ? Pourquoi moi, la louve la plus orgueilleuse du monde, je me ramenais ainsi devant lui ? Franchement ? Je poussais un soupire. Effectivement, les hommes étaient tous des bébés...

-Je suis désolé pour le boulot mais…. C’est impossible pour moi ! Pas après…

Je pouvais le comprendre en soit, mais je m'y un point d'honneur à ce que rien en moi ne trahisse ce que je ressentais pour lui. Il était mon loup, et autant que je me l'avoue tout de suite, j'étais sa louve. Mais il ne semblait pas en avoir conscience, l'humain étant bien plus présent que le loup. Je me mis à la regarder longuement en silence avant de grogner. Je secouais la tête, c'était franchement dur pour moi de lui avouer, de dire ses trois putains de petits mots qui me hantaient depuis que j'avais goûté ses lèvres. Je t'aime. Je devais juste dire ça. Mais... Mon poing parti dans le mur, si fort qu'un craquement sinistre se fit entendre. Je venais de me péter la main, mais cela m'avait calmé. Avec une grimace, je remis mes os en place pour qu'ils se ressoudent correctement puis je levais mon regard vers lui. Dominante, je le coinçait entre le mur et moi avant d'attraper son visage et de l'embrasser. Non pas avec tendresse et amour, je ne m'en sentais pas capable, je voulais goûter à nouveau à ses lèvres, le sentir parcourir ma peau... La passion prit possession de moi et je reculais, tentant de me calmer.

-Tu m'as manqué. J'ai envie de toi. Et avant que tu ne me renvois dans les bras de Therence, sache que ce n'est pas lui que je veux.

Ce n'était pas une déclaration d'amour, mais au moins il savait que je ne voulais que lui ses derniers temps. Ce qui était un bon début. J'inspirais en le regardant, me mordant la lèvre. Etais-je capable de lui avouer ? Comprenait-il mon amour pour lui ? Ou me forcerait-il à me montrer faible et le lui dire clairement ? Je perdis le contrôle de mes battement de cœur pendant une fraction de seconde avant de me reprendre et de me mettre dans la même position que lui, sur le mur opposé.

-Reviens au garage, ne serait-ce que pour les pleines lune, on limitera les contactes si tu le souhaites mais tu ne te contrôle pas, c'est dangereux. Je sais que tu me hais, mais prend au moins sa : tu arrives, je t'attache et je part. Je reviens le lendemain et te libère. Rien d'autre.

Ok. Je me mentais. J'étais lâche. Au lieu de lui avouer mes sentiments je cherchais un moyen de le faire venir, de le voir un peu... Alors que je dormais toujours avec son pull... Mon secret. Il était ma faiblesse. Et j'étais incapable de lui dire...



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Lun 3 Aoû - 0:08

You are in my veins
Andrew Carter & Nausicäa Kaer




Nos regards étaient restés plongés l’un dans l’autre pendant de longues minutes, me faisant perdre la notion du temps alors que je restai appuyé contre cette porte, faisant comme une barrière de mon corps pour l’empêcher de fuir. Un grognement surgit d’entre ses lèvres, me faisant froncer les sourcils alors que je ressentais son agacement envers elle-même. A quoi pensait-elle donc ? J’étais bien trop curieux à son sujet mais j’avais mes raisons. Il était très dur de ne pas se poser des questions sur la fille à qui vous aviez annoncé vos sentiments amoureux. Malgré son rejet cuisant, je n’avais pas renoncé à elle, j’avais essayé du moins mais avais rapidement baissé les bras, sachant bien qu’il était impossible de faire machine arrière.

L’impact de son poing contre le mur me fit sursauter, me sortant de mes pensées. Elle était complètement cinglée ?! Elle avait dû se faire sacrément mal à la main… Je grimaçai pour elle tandis qu’elle remettait ses doigts en place sans broncher, un simple rictus sur les lèvres, son regard toujours dans le mien. Une soudaine aura dominatrice envahit la pièce et ce n’était pas bien compliqué de trouver l’origine de la chose. Nausicäa vint me bloquer contre la porte et elle, j’étais de nouveau proie de ses attentions. Ses mains sur mon visage me rendirent presque dingue, faisant battre mon cœur bien trop vite et ses lèvres… Ce baiser passionné qu’elle m’offrait, je ne pouvais le refuser et le lui rendit avec cette même intensité, ne résistant pas à mes sentiments contradictoires.

Quand elle se recula, ce fut comme un vide qu’elle laissait et je voulais la reprendre dans mes bras sans jamais la lâcher mais c’était tout bonnement ridicule, je devais d’abord réfléchir aux conséquences de chacun de mes gestes à son égard. Elle connaissait mes sentiments pour elle mais je n’avais aucune idée des siens et ça me frustrait terriblement, j’avais tout simplement besoin de savoir.
Mes poils se hérissèrent sur ma peau quand elle se mit à parler de Therence, pas lui par pitié ! je voulais garder mon calme et non laisser le loup prendre toute la place pour faire comprendre à quel point cette trahison m’avait fait mal. Je me devais de rester de marbre face à ça même si mes poings se crispèrent, blanchissant mes phalanges.

Mais le reste de ses paroles m’avait tout simplement coupé le souffle. L’idée que je pouvais lui manquer ne m’était jamais venu à l’esprit et le fait qu’elle me dise qu’elle ne voulait pas de Therence mais bien de moi ne pouvait faire que gonfler mon égo. J’avais gagné une certaine place dans son cœur, j’avais de l’importance à ses yeux. Et puis le grognement de tout à l’heure contre Paige m’avait bien fait comprendre que Madame était jalouse et sa louve possessive.  

Elle se mordit la lèvre et je repris peu à peu mes esprits, elle était visiblement anxieuse et en pleine réflexion. Si seulement je pouvais lire dans son esprit, le problème aurait pu être réglé bien plus facilement. Mon ouïe me fit part de son rythme cardiaque ce qui me fit sourire. Voilà, elle n’était pas indifférente face à ma présence. Je passai une main dans mes cheveux alors qu’elle venait se placer contre le mur opposé au mien.

Je n’avais aucune envie que nos contacts soient rares ni que nous ne parlions pas. Je voulais venir au garage, certes, pour être avec elle mais je ne pouvais pas sans avoir la certitude que ces sentiments amoureux étaient partagés. Je m’approchai doucement d’elle, assez confiant. Je posai délicatement ma main contre sa joue, frissonnant sous la douceur de sa peau. Mon regard se plongea de nouveau dans le sien alors que mon visage se penchait vers le sien.

« Je vais revenir au garage mais pas seulement pour les pleines lunes, pas seulement pour être menotter dans cette cave. Mais bien pour travailler avec toi et partager quelques moments en ta compagnie. » soufflais-je à son oreille « Toi aussi, tu m’as manqué et il est hors de question que je te laisse retrouver cet humain. »

J’effleurai ses lèvres des miennes, glissant ma main sur son cou avant de la poser sur sa hanche, l’attirant à moi, faisant apparaître mes yeux dorés.

« Tu es à moi Nausicäa Kaer. »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Lun 3 Aoû - 12:30






Tu es mien




Feat : Drew ♥


Il semblait satisfait. Comme s'il n'avait attendu que ça. Mais le baiser, il y avait répondu avec tant de fougue. Il ne haïssait donc pas. Il jouait avec moi. Je me demandais ce qu'il pensait de moi, s'il me trouvait jolie ou si il était content de me voir...  Il commença à approcher de moi, sûr de lui, magnifique. Je ne bougea pas, voulant voir ce qu'il me réservait. Car il s'en dire que ça ne s'arrêterait pas là, comme ça. Tel des aimant on été attiré l'un vers l'autre, tel des amants on avait besoin l'un de l'autre. Il posa sa main sur ma joue et laissais aller mon visage contre se doux contacte qui m'avait tant manqué. Pourtant, je ne ferma pas les yeux, ni même ne les détourna des siens. Son visage n'était plus qu'à quelques centimètres du mien, je sentais son souffle contre mes lèvres tandis qu'il me parlait.

-Je vais revenir au garage mais pas seulement pour les pleines lunes, pas seulement pour être menotter dans cette cave. Mais bien pour travailler avec toi et partager quelques moments en ta compagnie.  Toi aussi, tu m’as manqué et il est hors de question que je te laisse retrouver cet humain

Mon cœur avait cessé  de battre. Comment pourrais-je aller en voir un autre alors même que mon cœur le réclamait lui ? Que mon corps brûlait tant d'envie pour lui ? Sa main se mit à descendre le long de mon corps, poussant celui-ci à ce cambrer sous ses caresses... Cela aurait pu être un pure moment de tendresse s'il n'avait pas laisser ses yeux changer en disant que je lui appartenait. Même s'il avait raison, il me connaissait non ? A croire qu'il aimait que je le remette en place.

Je me mis à grogner, de plaisir et de menace en même temps. Mes yeux changèrent aussi j'inversais nos rôles rapidement, le plaquant au mur. D'un geste brusque, je défis sa chemise et griffa son corps, possessive, avant de dégager son épaule. Le regarda quelque seconde avant de venir la lui mordre avec force et domination. Et amour. Je le marquais. Je doutais qu'il comprenne ce que cela signifiait pour moi mais je m'en foutais. Je finis par le lâcher et je me mis à lui laper tendrement la blessure qui se refermait déjà. Le loup en lui avait du le comprendre, mais l'humain voulait l'entendre dire.

-Tu es a moi Carter. Tu es mien.

Sur ses paroles, je vins l'embrasser avec une douceur contrastant avec la violence de ma morsure, me collant à lui pour me sentir en sécurité. Puis j’enroulais mes bras autour de sa taille pour nicher mon visage dans son cou, respirant son odeur avec délice. Sans m'en rendre vraiment compte, je me collais un peu plus à lui, profitant de ce contacte qui m'avait tant manqué. Je me mis à lui caresser les reins du bout des doigts. Son odeur musquée m'avait tant manquée que je me mis à gronder de plaisir.

-Je t'aime....

Me voilà rouge pivoine alors que je venais de susurrer mon amour pour lui, si faiblement que je doutais qu'il est pu m'entendre... C'était la première fois pour moi, que j'avouais à quelqu'un que je l'aimais et... Je ne me sentais pas à ma place dans ce rôle.



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Sam 8 Aoû - 12:19

Love you
Andrew Carter & Nausicäa Kaer




Un grognement surgit de sa gorge, me prenant au dépourvu. Qu’avais-je encore dit pour la rendre sauvage à ce point ? Mon cœur battait toujours aussi vite dans ma poitrine et j’avais l’esprit tellement obsédé par mes sentiments pour elle que je n’eus pas le temps de réagir. Je me retrouvais plaqué contre le mur tandis que j’observai ses pupilles dorées. La louve avait de nouveau pris le dessus. Ma chemise partit en lambeaux sous ses gestes brusques et je me mordis le poing pour ne pas hurler quand ses griffes entaillèrent ma chair, ses crocs plantés dans mon épaule. Elle n’était pas bien ? On ne me mordait pas comme ça en plein milieu de l’Université ? J’aimais son côté possessif et dangereux mais là, elle m’avait carrément pris de court et je ne savais pas comment réagir.

Le loup qui sommeillait en moi comprenait tout ça mais l’humain, lui, était complètement perdu. Ce que je voulais, c’était l’entendre dire qu’elle m’aimait, qu’elle tenait à moi. Je voulais la voir jalouse, possessive, je voulais entendre ces trois petits mots de sa bouche. Sa langue vint toucher ma peau à vif et je frissonnai à ce contact. La cicatrisation était déjà en cours et je pouvais entendre l’animal gronder au plus profond de mon être. La revanche n’était pas pour tout de suite.

J’étais à elle, oh ça je le savais depuis belle lurette, depuis que j’avais passé cette nuit avec elle, j’avais bien compris que je ne pourrais plus jamais lui échapper. Je répondis à son baiser avec tendresse, laissant les émotions m’envahir de toute part tandis que mon cœur tambourinait comme un fou contre ma poitrine. J’étais dingue, dingue d’elle. Son touché, ses baisers, sa présence, son odeur, tout m’affolait, je ne pouvais rester calme en sa compagnie, elle faisait de moi une toute autre personne.
J’entourai ses épaules de mes bras, l’attirant à moi, embrassant doucement le sommet de son crâne.

J’avais fermé les yeux, profitant de l’instant qu’elle m’offrait pour me détendre et me dire que peut-être, elle m’aimait comme moi je l’aimais. Ma main se figea dans ses cheveux alors qu’elle prononça quelques mots. Mon cœur loupa un battement et je fixai un point invisible devant moi. Elle l’avait dit, je n’avais pas rêvé. Elle m’aimait, elle venait de le dire ! Un sourire idiot naquit sur mes lèvres alors que je me détachai doucement d’elle, prenant son visage dans mes mains, plongeant mon regard dans le sien. C’était un véritable bordel dans mon crâne à cet instant précis, le loup hurlait, l’humain aussi. J’étais soulagé de savoir que tout cela était réciproque et que j’avais finalement trouvé quelqu’un qui m’aimait pour ce que j’étais.

« Oh moi aussi je t’aime Nau’ tu peux pas avoir comment je suis fou de toi… » dis-je en l’embrassant, reprenant contre ses lèvres. « Tu me rends complètement dingue… »

J’échangeai un fougueux baiser avec elle avant de la serrer dans mes bras, respirant son parfum épicé que j’aimais tant.

« J’arrive pas à croire que tu me l’ais dit, j’ai cru ne jamais l’entendre… »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Jeu 13 Aoû - 12:41






Je suis tienne




Feat : Andrew


Avez-vous déjà eu la sensation d'avoir fait une énorme conerie ? D'avoir dit quelque  chose de stupide que l'on regrette par la suite ? Et bien c'est exactement ce que je ressentais en cet instant. Une part de moi était soulagée que je me soit déclarée et l'autre m'insultait copieusement devant tant de faiblesse. A l'instant même où ces mots étaient sortie de ma bouche, j'avais donné un pouvoir immense sur moi à Drew.. Celui de brisé en quelques secondes... Ou de faire de moi la louve la plus heureuse de l'univers. Hors je ne savais pas encore où je me situais car le temps semblait s'être arrêtre pour me faire vivre ce calvaire. Tout comme le cœur de mon loupiot ratta un bâtement, le mien cessa tout simplement de battre en attendant le coup fatale. J'avais brisé son cœur, il allait en faire de même. J'avais détruit son égo, il réduirait le mien en cendre.

C'est alors qu'un sourire éclaira son visage, lui donnant l'air d'un parfait crétin mais qui soulagea mon cœur... Peut-être que finalement tout n'était pas perdu. Peut-être accepterait il que je l'aime et que nous tentions l'aventure. Peut-être m'aimait-il toujours. Qu'il voulait de moi...

-Oh moi aussi je t’aime Nau’ tu peux pas avoir comment je suis fou de toi… Tu me rends complètement dingue… 

Mon visage devait ressembler au sien un parfait air de con. D'instinct, je savais que l'univers venait de me donner l'homme de ma vie, le loup avec qui je ferais ma vie. Je répondis avec tout autant de fougue et d'amour à son baiser, grondant de plaisir en me blottissant encore plus dans ses bras. J'en avais plus rien à foutre de passer pour une faible, il me verrait dans des états dont personnes d'autres ne serraient témoins. Je ne devais plus rien lui cacher, je le savais en théorie, mais en pratique, y arriverais-je ?

-J’arrive pas à croire que tu me l’ais dit, j’ai cru ne jamais l’entendre… 

Je rougis. Moi non plus je ne pensais pas le lui dire un jour, car malgré tout, j'ai un égo mal placé non? Je ne savais pas trop quoi faire ou comment agir, j'avais peur. Non, j'étais terrifiée... Le placard s'ouvrit d'un coup et je du retenir fermement Andrew pour que l'on ne finisse pas par terre devant tout le monde. Il y a avait une vieille femme la, qui nous regardait avec un air ahuri, ne lâchant pas le cou de mon loup des yeux, sa chemise était imbibée de sang.

-Je lui ai balancé des spaghettis a la bolognaise dessus à midi, maintenant peut on continuer à parler en privé ou doit on le faire devant vous?

Je regardais la vieille femme en souriant en coin, sous entendant que je n'hésiterais pas à faire l'amour a Andrew devant elle. Elle finit de s'offusquer et referma la porte d'un coup en ronchonnant. Je revins sur les lèvres de celui qui était désormais mien.

-Je suis à toi... Mon amour...

div>


© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Mer 19 Aoû - 13:24

Drôle de situation
Andrew Carter & Nausicäa Kaer



Je la vis rougir et je dus retenir un petit rire, elle qui ne montrait jamais ses faiblesses, voilà que je pouvais les admirer désormais. J’allais rajouter une phrase tout à fait quelque conque quand la porte s’ouvrit brusquement, manquant de me faire tomber à la renverse, mai –heureusement pour moi- Nausicäa m’aida à garder les deux pieds au sol, je ne voulais pas trop m’écrouler sous le regard de quelques étudiants et surtout pas aux yeux de mes amis. Je portai mon attention sur la nouvelle venue, déglutissant rapidement en me rappelant que ma chemise était souillée de mon sang. Mon cerveau travaillait à vive allure tandis que je cherchai une excuse à servir. Encore une fois, la louve fut plus rapide.

Je souris un peu, me mordant la joue pour ne pas lâcher un ricanement face à cette explication ridicule ? De la sauce bolognaise, et puis quoi encore ? Mais bon, la vieille semblait y croire. Je manquai de m’étrangler face à la question de ma belle, décidément, elle aimait être directe. Ce n’était pas mon attention que nous passions un moment à deux dans ce placard étroit et pas très glamour. Je n’étais pas ce genre d’hommes, prions pour qu’elle soit du même avis. Le ronchonnement de la femme de ménage fut tu par la porte qui se ferma.

Ses lèvres revinrent contre les miennes, je répondis à son baiser, souriant. Oui, elle était à moi et je ne comptais pas la laisser aussi rapidement, pas après tout ce que j’avais enduré en m’entichant d’elle. Je lui glissai à l’oreille que j’étais aussi sien et que je serai à la hauteur de ses attentes avant de me détacher tout doucement, non sans lui avoir un énième baiser.

« On a eu de la chance qu’elle ait cru à l’histoire de la bolognaise, sinon j’étais bon pour être expulsé et toi, être envoyée au poste. »

Je retirai ma chemise d’un coup sec, attrapant un sachet plastique qui traînait là avant de le fourrer dedans sans ménagement. Elle était fichue de toute façon mais je ne pouvais pas la laisser là. Je la cachai dans ma sacoche, prenant mon pull au passage. Je l’enfilai tout en regardant Nausicäa. J’avais encore du mal à croire qu’elle était venue se confier à moi. C’était tout simplement incroyable.

Je sursautai quand j’entendis quelqu’un tambourinait à la porte. De peur qu’il s’agisse d’un pion, je n’allais pas ouvrir sur l’instant mais je crus discerner la voix de Paige. Sans hésiter, je lui ouvris.

«  Bon Drew, on retourne rapidement en cours ! La vieille a prévenu le dirlo d’une présence étrange dans la Fac. Ta copine est pas dans la merde et elle peut pas sortir sans se faire prendre. »

Je grinçai des dents, reportant mon attention sur Nausicäa. Il était vrai qu’elle ne passait pas inaperçue avec ses yeux de différentes couleur et ses vêtements tâchés de cambouis. Je réfléchis à vive allure, m’emparant de ma veste du campus avant de lui demander de l’enfiler.

« Je suis désolé mais je n’ai pas d’autres choix pour te sauver la peau. Si tu te fais attraper, je me ferais sûrement expulsé. »

Je l’embrassai, lui demandant de me faire confiance avant de prendre sa main dans la mienne, remettant ma sacoche sur mon épaule, filant à la suite de Paige et des deux autres garçons qui me lançaient des regards railleurs. Je préférai les ignorer, ce n’était pas le moment pour des gamineries de ce genre. J’entrai dans l’amphi, vérifiant que Nausicäa n’essayait pas de filer. Nous nous installâmes au dernier rang et je confiai une feuille ainsi qu’un crayon à ma patronne. Elle allait me détester mais il n’y avait pas d’autres choix pour passer inaperçu.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Sam 22 Aoû - 22:13






Tu ne perds rien pour attendre




Feat : Drew ♥


Si j'avais pu, j'aurais ronronné quand il me murmura qu'il m'appartenait au creux de l'oreille. Il était si sexy comme ça ! Je me pressais contre lui avec envie, voulant qu'il me marque aussi, qu'il me revendique lui appartenant. Certes, ce n'état pas un grand dominant, mais il était fait pour moi. Je n'avais plus aucun doute là-dessus. J'avais passé trop de temps à pleurer pour ne pas le comprendre. Mais j'étais trop têtue pour me l'avouer plus tôt. Déformation lupine. Mais mon tendre loup fini par me détacher de lui et je grognais de frustration. J'avais besoin qu'il me possède-moi ! Il vint m'embrasser une dernière fois avant de me dire son soulagement que la vieille canne est crue en ma connerie de bolognaise.

Et là... Un long grognement appréciatif monta dans l'air. Le voir ainsi, torse nu... Cela ne fit que croître mon désir pour lui, et je pariais que cela ne le laissait pas indiffèrent du tout. Au contraire même. J'étais persuadée qu'il voulait me voir nue, soumise, étendu sous lui. Et étrangement, me laisser dominer par celui qui était mien... Aucun souci ! Moi qui avais toujours détesté toute forme de soumission, me voilà prête à laisser un mâle comme lui le faire. On me l'aurait quatre mois auparavant, je me serais pissé dessus de rire. Mais mon plaisir fut de courte durée alors qu'il enfilait son pull. Je fis la moue, déçu de ne pas pouvoir crier son nom de plaisir quand une horrible fois féminine se mit à nous avertir.

-Bon Drew, on retourne rapidement en cours ! La vieille a prévenu le dirlo d’une présence étrange dans la Fac. Ta copine n'est pas dans la merde et elle ne peut pas sortir sans se faire prendre.

Je voyais son cerveau carburer alors que je voulais étriper cette pouf. D'où elle l'appelait Drew ? Pourquoi tant d'affections ? Mon regard ce voila d'une colère possessive alors qu'il me tendait une veste du campus. Je la mis, mais mon pantalon, lui, restait plein de tâches. Alors je sortais les griffes et le déchira net juste sous les fesses. Mini short, mettant mes jambes longues et musclées en valeur. Avec l'élastique que j'avais, je me fis une queue-de-cheval haute, laissant deux mèches qui encadraient mon visage et m'attaquais alors à mon débardeur, le coupant juste au-dessus de mon nombril. J'avais tout de la bimbo du campus, dévoilant juste assez pour faire baver qui que se soit et me fondre dans la masse d'étudiants.

-Je suis désolé, mais je n’ai pas d’autres choix pour te sauver la peau. Si tu te fais attraper, je me ferais sûrement expulser.

Je pris un visage joyeux, celui d'une ado normale. Avec mon physique, qui ferait baver toutes ses garces qui lui tournaient autour, et mon visage relativement jeune, je passais aisément pour une étudiante de dix-huit ans et non plus pour le garagiste vulgaire comme un charretier que j'étais. Et une part de moi était tout à fait satisfaire de ça : il allait baver et s'énerver contre ceux que l'on croiserait. Je savais qu'il serait partagé en deux entre la fierté et la possessivité. Tout ce que je voulais. Mais je savais aussi qu'une fois chez moi, car il était évident qu'il allait emménager chez moi, il se vengerait et j'accepterais cela avec délice. J'avais hâte de sortir de là. Il m'embrassa en me demandant de lui faire confiance et je lui souris tendrement.

-Tu as toute ma confiance mon amour...

Je regrettais bien vite mes paroles, je ne lui avais pas mentis. Toujours est-il que le regard de ses amis, masculin, coula sur mon corps et qu'ils se mirent à charrier mon loup. Je souriais en coin alors qu'il tentait de s'en sortir. Soudain, l'un deux se mit à me parler.

-Mets-toi à côté de moi beauté et tu pourras me pomper autant que tu veux... Où pomper sur moi, au choix !

-Si je voulais me taper un ado précoce pré pubère, je t'appellerais. En attendant, retourne lubrifier la bouche de ta poupée gonflable.

J'ignorais avec une décontraction typiquement moi les regards presque choqués des amis de mon loup. J'apparaissais souvent comme une faible femme, douce et gentil. Mais j'étais une louve et je ne manquais pas de mordant. Il venait de l'apprendre à ses dépens. Une fois dans l'amphi, mon amour le tendit une feuille et un crayon avant le début du cours. Les droits civiques... Oh putain... Les deux heures qui suivirent furent un véritable calvaire pour moi. Dans la main d'Andrew qui ne lâchait pas la mienne, je me serais déjà barré de là, à grand fracas bien entendu.

Enfin la sonnerie de la liberté ! Je me levais en me collant à Drew pour lui voler un baiser plein de passion, ignorant les moqueries salaces de ceux qui partageaient la vie de mon amant. Je jetais un regard plein de défis à cette pouf de Paige, qui n’arrêtait pas de reluquer celui que j'aimais avec envie. Je me retenais de l'égorger en lui montrant par A+B que Andrew Carter était l'homme, et le loup, de ma vie. Qu'elle dégage de là.



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Mer 2 Sep - 15:14

La délicatesse de la louve.
Andrew Carter & Nausicäa Kaer ♥




Après une semaine passée loin de ma louve, j’avais presque oublié son caractère orageux et très délicat, si bien que je manquais de mourir étouffé en l’entendant répondre à un de mes amis qui ne tenait décidément pas sa langue de sa poche, malheureusement pour lui. Je lançai un regard désolé à Paige qui vu son petit air choqué, s’apprêtait à me fausse compagnie pour rejoindre une de ses amies hypocrites. Et puis, cela n’arrangeait rien au fait que nous ne passions pas inaperçus dans les couloirs.

Une belle créature comme elle, habillée si simplement et dans des vêtements aussi courts n’amenait décidément pas à la prière et au vœu de chasteté, je pouvais comprendre que les hormones de Jeff et Taylor soient en ébullition totale mais s’ils pouvaient éviter de rajouter quelque chose de gênant pu de déplacé, ça nous sauverait sûrement la vie. Nausicäa devait être à deux doigts de les balancer par la fenêtre la plus proche.

Mais heureusement pour moi, cela n’arriva pas et elle obéit gentiment, s’asseyant à mes côtés alors que le professeur faisait son entrée, annonçant le cours du jour. Je sentis l’agacement de ma louve, une grimace enlaidissant mes traits à l’idée qu’elle n’ait envie de fuir la salle. Prions pour qu’elle soit sage et qu’elle ne se fasse pas remarquer. J’eus beaucoup de mal à me concentrer sur les paroles prononcées par l’enseignant, mon regard coulant sur la silhouette de ma patronne qui, elle, ne semblait pas avoir de soucis pour suivre la chose. Je me mordis la lèvre, calmant le loup qui s’agitait un peu trop.

Quand la sonnerie retentit dans tout l’amphi, je sursautai, jurant entre mes dents en voyant les quelques mots gribouillés sur ma feuille. Je lançai un regard désespéré à Paige qui tenait trois bonnes pages recto verso écrites dans ses mains. Un méchant sourire naquit sur ses lèvres et je compris que j’allais devoir encore payer pour rattraper mon retard.

A peine étais-je relevé que Nausicäa vint se rapprocher de moi, son corps se collant délicieusement contre le mien, ses lèvres venant chercher les miennes, m’offrant un baiser des plus passionnés qui fit chavirer mon cœur de mâle. Je ne me lasserai jamais du goût de ses lèvres et de la douceur de sa peau. J’entourai sa taille d’un bras, caressant sa joue du bout du nez. J’avais bien capté son regard furieux sur mon amie.

« Je ne vois que toi, arrête un peu de criser, tu vas finir par faire fuir tout le monde.. » lui soufflai-je à l’oreille.

Je fis taire mes amis d’un simple regard autoritaire, les saluant d’un signe de main avant de m’emparer de celle de ma louve, nous emmenant à l’extérieur en un rien de temps. Je quittai l’Université, prenant un bon bol d’air frais, nous guidant à travers la grande cour où traînaient pas mal d’étudiants du campus. Je finis par m’arrêter dans un coin tranquille, lâchant mes affaires sur l’herbe avant de me tourner vers ses iris si étranges mais si belles à regarder. Je me penchai vers elle, l’embrassant une nouvelle fois.

« C’est un beau spectacle que tu nous as offert là, ils ne vont vraiment pas t’oublier de sitôt ma belle. J’avais oublié à quel point tu étais possessive et sauvage… » lâchai-je « Et à quel point, j’aimais te voir comme ça. »





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nous somme un [PV Andrew ♥ ]   Jeu 3 Sep - 16:00






Enfin seul




Feat : Andrew ♥


Je ne lui dirais jamais que c'était mon but de faire fuir toutes ses poufs de son entourage. Je n'aimais pas Paige. En fait, je n'aimais pas que d'autre femme lui tourne autour. Il était mien, j'étais possessive et provocatrice. Mais je m'en foutais. J'aimais mon loup, il le savait, mais ce n'est pas pour autant qu'un jour, il ne sera pas attiré par un autre petit cul. Alors que j'étais collé à lui, je souris méchamment à sa pouf, glissant mes mains sur le corps musclé de celui que j'aimais, lui faisant clairement comprendre qu'elle n'avait aucune chance. Je dus me retenir de grogner, car bon... J'étais louve non ? Mon loupiot me prit la main et salua rapidement ses amis pour nous sortir de là. Une fois dehors, je me mis à respirer librement avant de le suivre dans un endroit calme. Il lâcha ses affaires et vint m'embrasser. Baiser auquel je répondis avec délice.

-C’est un beau spectacle que tu nous as offert là, ils ne vont vraiment pas t’oublier de sitôt ma belle. J’avais oublié à quel point tu étais possessive et sauvage… Et à quel point, j’aimais te voir comme ça.

Mon loupiot me prit la main et salua rapidement ses amis pour nous sortir de là. Mais ne te crois pas sortis d'affaire, je commence à peine à ressentir de la jalousie, imagine dans trois mois...

Je lui souris avec innocence, le taquinant qu'à moitié. Je n'aimais pas être ainsi jalouse, mais je ne le contrôlais pas, c'était plus fort que moi. Je le dévorais du regard, faisant passer ainsi toute mon envie et de mon amour. Après un grognement et quelques injures, je lui pris la main, ramassant ses affaires de l'autre, et le tirais autoritairement à ma suite. Direction mon appartement. Je n'allais pas le lâcher de sitôt. Je tenais à ce qu'il me prouve son endurance... Encore une fois. Ou deux. Toute la journée quoi. Et la nuit aussi. Jusqu'à épuisement. Cela faisait trop longtemps. Le dernier en date étant Therence.

Je crois que c'est ce qu'il me manquera le plus : ne plus pouvoir jouer comme je l'entends avec qui je veux. Car pour un humain, il avait su se débrouiller avec assurance pour combler la louve que j'étais. Et il avait du cran. Nos chamailleries allaient aussi me manquer, mais je n'avais aucune nouvelle de lui. Arriverais-je à lui résister s'il revenait ? Je ne saurais le dire, je n'avais aucune histoire depuis... Presque sept ans. Lamentable.

Nous marchions dans les rues de la ville depuis un moment quand le garage apparut enfin. Jusqu'à épuisement. J'ouvris rapidement la porte et le fis entrer avant de refermer. Nous étions enfin seuls. Je lui souris avant de m'approcher de lui et de me perdre dans ses bras, l'embrassant et le rendant fou de désir. Il était enfin mien...

HRP:
 



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous somme un [PV Andrew ♥ ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les manga :D se qui fais de nous se que nous somme!
» Hey, What did you expect? ~ Caleb
» Moins deux, moins deux, moins deux, moins deux , font que nous somme plus que deux. [Matthias et Artémis]
» Sommes nous tous fou ?
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Campus :: Quelque part sur le campus-
Sauter vers: