AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Sam 3 Jan - 17:52

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Je marchais lentement dans la forêt enneigée de l’Alaska, tout était si flou, une brume épaisse régnait autour de moi et une odeur pestilentielle imprégnait l’air. Je ne voyais plus où je m’étais les pieds, je marchais au hasard, dans la forêt, les mains en avant pour ne pas me fracasser la tête contre un arbre. Soudain, je trébuchais sur quelque chose et retrouva la tête la première dans la neige. L’odeur poisseuse du sang était plus forte que jamais et lorsque je me redressais enfin, le spectacle qui s’offrit à moi m’arracha un cri strident. Le corps, ensanglanté de la mère, autour d’elle, une mare de sang. Je me remis à toute vitesse sur mes deux pieds et me mit à courir brusquement, j’avais l’impression que l’odeur du sang était partout, de l’écorce des arbres au plus minuscule des cailloux. Il y avait de plus en plus de corps sur le sol, ceux de mon ancienne meute, ceux de gens que j’avais connu pendant mon enfance, et beaucoup de ceux que j’avais tué après ma période de solitude au Canada, mes victimes. J’hurlais toute mes tripes, j’étais complétement affolé, les corps s’entassaient les uns sur les autres. Puis, soudain, la voix d’un enfant résonna dans toute la forêt, je tournais ma tête vers l’auteur de cette voix et reconnut mon ami d’enfance, Esteban. Il était si petit, comme lorsque nous avions six ans. Je me relevais et courait de plus bel, mais chaque fois que j’avais le sentiment d’avancer, lui reculer. Des bruits d’hurlement de femmes, d’hommes et d’enfants, résonnaient partout, ils s’intensifiaient, je tendais ma main vers le petit garçon qui appelait à l’aide, j’étais peu à peu ensevelis sous les corps...
Je me réveillais en sursaut, la sueur sur le front, mes griffes étaient plantées dans les draps minces de mon lit, creusant des trous bien espacés les uns des autres. Je passais ma main dans mes cheveux et inspirait fortement afin de reprendre mon souffle. Ce cauchemar m’avait vraiment traumatisé. Je me relevais lentement, encore sous le choc, et avançais lentement vers mon frigo, où j’y pris une bouteille d’eau froide, je bus une ou deux gorgées et reposa le récipient à sa place. J’avais l’habitude de faire des cauchemars mais jamais ils n’avaient était aussi intense et effrayant, puis cela devait faire des années que je n’avais pas revu Esteban en rêve. Je me posais un moment sur le bord de mon lit, me calmant peu à peu. Quelle heure était-il exactement ? Je regardais mon téléphone ; 2h21 du matin. Eh beh, je me réveillais vraiment de bonne heure. Là c’était vraiment mon record, je savais que je devais me rendormir, mais je savais également, qu’après un cauchemar pareil, je pourrais bien attendre des heures et des heures, le sommeil ne viendrait plus. Je me levais donc et me dirigea vers ma salle de bain où je pris une douche vite fait. J’avais besoin de me débarbouiller un peu. Je m’habillais de façon à me mettre en valeur comme d’habitude. Je commençais par me maquiller légèrement d’un fin trait d’eye-liner et de crayons noir, avec une touche de mascara. Des boucles d’oreilles discrètes. Je gardais mes cheveux lâche, comme toujours. Cette fois j’avais opté pour une belle robe à volant bleu indigo, qui me marqué bien les hanches et la taille, des collants beige, un manteau couleur crème/sable, des jolie boots zippé cuire couleur taupe ! Avec une mince écharpe de la même couleur, je prenais mes clés, mon sac, et mon téléphone.
Marcher dans la rue après une mauvaise nuit de sommeil me faisait le plus grand bien, l’air froid sur mon visage pur. La bouche dissimulé dans mon écharpe je vagabondais seule, dans la rue. La rue pouvait être dangereuse à une heure pareille pour une jeune fille de mon âge, mais j’étais loin d’être une jeune fille inoffensive comme les autres. Être à moitié louve avait des bons côtés. Je repensais à mon cauchemar. Je me demandais à quoi pouvait bien ressemblait à Esteban aujourd’hui, à l’époque il avait était un beau petit garçon, ce n’est seulement lorsque l’adolescence nous a eu, et qu’il a commençait à avoir quelques boutons d’acnés qu’il avait un peu perdu de son charme. Moi j’avais eu de la chance, j’avais était épargné à ça, surement parce que j’étais louve. Seulement, ses boutons d’acné ne m’avaient pas empêché de l’aimer. Et s’il était moche maintenant ? Peu importe, je ne le reverrais plus jamais. Seulement les questions s’éparpillaient dans mon esprit, le mystère du jeune garçon de mon enfance restait indécis. Je trouvais que je n’avais pas beaucoup changé depuis mon enfance, j’étais toujours petite et pas si belle que ça. Quand je voyais ces belles bombasses qui arpentaient les rues, le soir, avec leurs jolies culs bien moulé et leurs poitrines bien rebondis, j’avouais, que j’avais un grain de jalousie. Même si j’avais quand même des formes, je n’étais jamais contente de moi. Pourtant quand les gens me voyait il disait souvent que j’étais jolie, que j’avais une sorte de pureté dans le regard et que ça me donnait un charme, mais ça c’était bien les autres qui le voyaient. Je n’avais jamais décelé rien de tel en moi, et si j’étais si jolie, ça ne ferait pas 18 ans que je serais célibataire, non ? Il fallait le dire j’étais un peu difficile et un peu timide, surtout durant mon adolescence, ma différence avec les autres m’avaient toujours stoppé dans mes relations.
Je m’arrêtais à un banc, près d’un lampadaire, en face d’un café fermé à cette heure et attendis que les heures passent. Soudain, un jeune homme passait devant moi, son visage m’était étrangement familier mais je n’arrivais pas à mettre un nom dessus. Il ne sortait de je ne sais où, il était bien habillé. Soit il était insomniaque comme moi, soit il sortait de boite, soit il sortait furtivement de chez sa copine. Je n’osais pas me lever et l’interpeller. Mais il le fallait ! Il me rappelait tellement quelqu’un, je bondis sur mes deux pieds, les poings serrés, je le fixais, puis d’une voix très timide.
« Bonsoir. »
Je ne savais pas quoi dire de plus, peut-être se souviendra-t-il de moi s’il trouve mon visage également familier. J’avais le sentiment étrange que nos vies étaient étroitement liées.
code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Sam 3 Jan - 20:21

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
J'étais à Beacon Hills. Dans les rues de Beacon Hills plus exactement. Je marchais, flânais. Il était tard, très tard, mais, ça m'arrivait. Il y avait peu de monde la nuit, et j'aimais mieux ça. Ils faisaient beaucoup trop de bruit, et le bruit, je n'aime pas ça. Je ne savais même pas où j'allais, en tout cas, pas vers chez moi. Je soupirais, me rappelant de mon grand voyage. L'Europe. Le continent me manquait, les gens, eux, c'était autre chose. Je ne connaissais personne là-bas.
Je repensais au jour où j'avais quitté l'hôpital, au jour où ma mère m'avait tout expliqué. Vous vous rendez compte, un mois dans le coma, de plus, j'avais oublié une partie de ma vie, dont je n'avais pas le souvenir. Mais, je n'y arrivais pas. A force de marché, je commençai à en avoir marre. Voilà pourquoi j'avais décidé d'aller m'asseoir un peu, je fis apparition dans une rue. Plus loin, il y avait un banc en face d'un café, j'hésitais. Il y avait quelqu'un dessus et qui sait comment la personne allait réagir. Je déglutis rapidement avant de m'avancer vers le banc en question, je croise le regard de la fille qui y était installé. Je m'installai à l'autre bout du banc, regardant à plusieurs reprises. Celle-ci semblait l'avoir remarqué, elle prit la parole.

- Bonsoir.

Je tournais la tête vers elle, fronçant les sourcils. Je passai une de mes mains dans mes cheveux pour enfin déclarer.

- Bonsoir.

Je ne savais pas quoi dire d'autre, elle devra se contenter d'un "Bonsoir" en sachant que c'était déjà bien de ma part. Je regardais le café en face de moi, sentir le regard braqué de la jeune fille sur moi me rendait mal à l'aise. Vraiment. Je passais ma main sur mon visage. Je devais lui demander d'arrêter, non ? Ou soit j'engager une conversation, vu comment elle me regardait, quelque chose me disait qu'elle se posait des questions. Je regardai la blonde. J'allais le faire, j'allais engager la conversation.

- Je.. Je m'appelle Esteban et toi ? Quel est ton nom ?

Je regardais la jeune inconnue que semblait surprise, contente, mais, perdue. Pourquoi cette soudaine réaction, un problème ? Je me grattai la gorge, la situation était bizarre. Devais-je moi aussi être dans cet état ou cela ne concernait que ma voisine de banc ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Sam 3 Jan - 20:46

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Le jeune homme s’asseyait juste à côté de moi. Il me répondit sur le même ton. Il ne semblait pas me reconnaître. Peut-être que je me trompais ? Peut-être que c’était un hasard, et pourtant son visage me disait vraiment un truc. Je le fixais de mon regard, une lueur de mystère et d’incompréhension s’y lisait. Il était embarrassé. Je me sentis mal tout à coup, et l’envie soudain de m’enfuir à toute vitesse, morte de honte me vint à l’esprit. J’allais me levais lorsqu’il parla à nouveau.
- Je.. Je m'appelle Esteban et toi ? Quel est ton nom ?
Ses mots me frappèrent de plein fouet, mon souffle se stoppa net et mes yeux s’agrandirent. J’eu du temps à réaliser ce qui se passait dans ma tête, j’eu du temps à me remettre de mes émotions. Mais c’était lui, après toute cette année, c’était lui, là, un soir comme les autres, après avoir fait un cauchemar atroce où il y était justement, maintenant son visage me disait quelque chose, sans les boutons et avec des traits plus masculin et prononcé. J’eu une nouvelle flopé d’émotions. L’espace d’un instant j’étais choquée, je ne disais rien. Il était si beau ! C’était mon Esteban ! Celui de mon enfance, ce petit garçon qui avait était mon compagnon de jeu. Mon plus fidèle ami. Je restais cloué sur mon banc, sans dire un seul mot. Cependant quelque chose clochait au-delà de ses retrouvailles festivals. Pourquoi il me demandait mon nom ? On s’était connu toute notre enfance tu ne peux pas m’avoir oublié ! Je le regardais presque suppliante, la peur qu’il m’est oublié me serrait le cœur, non pas lui. Pas Esteban. J’eu un geste fébrile et brusque et je pris sa main entre les miennes, j’avais besoin de ressentir le contact chaud de sa peau contre la mienne. Et j’espérais que le contact de ma peau lui rappellerait qui je suis également. Il n’avait quand même pas perdu la mémoire.
« Estaban ! Mon dieu, c’est toi ? Oui c’est toi ! Oh je suis si heureuse de te revoir, si heureuse et ne fais pas comme si tu ne te souviens pas de moi, on a vécu de longues années ensemble ! Tu ne te souviens vraiment pas, c’est moi Ayla ? »
Je serais sa main un peu plus forte, souviens toi, s’il te plaît. Mais un souvenir ne revenait pas comme on lance un simple caillou. Mais il devait bien se souvenir au moins de mon nom quand même ? Il n’était pas devenu amnésique. La nuit me semblait soudain froide, et un mauvais pressentiment me vint. Je ne savais pas pourquoi, mais Esteban semblait très différent, son regard n’était plus comme avant, où était passé toute la malice de ses yeux ? Et puis son odeur aussi, elle avait changé, elle m’était cependant familière, non ce n’est pas possible, ça ne pas être ça… serait-il devenu ce que je crois ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Dim 4 Jan - 8:42

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Tout ça s'était un peu étrange. L'odeur était différente, la jeune fille était surprise et moi, je ne comprenais rien à rien. La réaction de la blonde m'avait plus que surpris, je me posais beaucoup de questions. C'est en ouvrant grand les yeux et en stoppant sa respiration qu'elle avait réagi. J'avais juste prononcé mon prénom. Cette fille la devait avoir un problème, réagir ainsi en entend un simple prénom. Peut-être était-ce le sommeil qui l'envahissait ? Je n'en savais rien. Elle saisit alors ma main, j'ouvris grand les yeux à mon tour. Que faisait-elle ? Déjà que discuter n'était pas à mon habitude, là, c'était.. C'était tout simplement bizarre. C'était le mot.

« Esteban ! Mon dieu, c’est toi ? Oui, c’est toi ! Oh je suis si heureuse de te revoir, si heureuse et ne fais pas comme si tu ne te souviens pas de moi, on a vécu de longues années ensemble ! Tu ne te souviens vraiment pas, c’est moi Ayla ?

Voilà qu'elle serait ma main de plus en plus forte, je décalai ma main de son emprise. Je secouai la tête, ils étaient tous comme ça ici, à Beacon Hills. Je ne me souvenais pas d'une fille comme elle, ou encore d'une Ayla.

- Je m'excuse, mais, je n'ai aucun souvenir d'une Ayla. Tu dois sûrement te tromper de garçon car.. Je ne me rappelle pas de toi et je me doute qu'on se connaisse. Je reviens tout juste d'Europe là.. Désolé.

Je devais m'en aller, j'étais vraiment mal à l'aise en face d'elle, je grimaçai. J'espérais pour elle qu'elle va trouver son Esteban qui n'était en aucun cas moi. Je me leva et lui fis face.

- Je vais m'en aller, je... C'est vraiment bizarre. J'espère que tu trouveras ce Esteban, qui n'est pas moi, je te l'assure. Je me souviendrai de toi, surtout si on avait passé plusieurs de nos années ensemble. Bonne nuit Ayla et à la prochaine fois si jamais.

Ce n'est pas qu'elle m'avait fait peur, mais, c'était plutôt sa réaction qui m'avait fait flipper. Je me retournai et commençai à partir, je ne fis que quelques pas avant de me stopper net. Je ne lui avais pas laissé le temps de protester, elle n'avait rien à redire là-dessus, elle n'était qu'une pure inconnue, elle n'avait rien à me dire. Je me stoppai donc nettement, et fermais les yeux, des images me revenaient. Juste deux ou trois seulement. Il y avait un petit et une petite jouant dans un espace assez libre, les deux étaient souriants, ils s'amusaient. Je manquais de tomber, mais, on me rattrapa. Qu'est-ce qu'il se passait exactement ? Que m'arrivait-il ? Pourquoi j'avais des images qui me revenaient et pourquoi deux gosses ? On me fit m'asseoir avant de prononcer mon nom, j'avais les yeux ouverts désormais. Je ne disais rien. Choqué par ce qu'il venait de se passer. Je déglutis. Je posai une de mes mains sur ma tête.

- Excuse moi et merci..

L'inconnue devait certainement se poser des questions, malheureusement pour elle, je n'avais pas de réponse parce que même moi, j'étais ignorant. Je secouai la tête. Cette soirée était vraiment étrange. Pourquoi je m'étais déplacé jusqu'ici ? En plein soir ? Et pourquoi une jeune fille telle qu'Ayla traînait dans les rues ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Dim 4 Jan - 16:55

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Je restais bouche-bé lorsqu’il lâcha brusquement ma main, comme pour se débarrasser d’un contact choquant. Je ne dis rien, il commençait à parler et alors mes yeux commencèrent à s’embuer de larmes.
- Je m'excuse, mais, je n'ai aucun souvenir d'une Ayla. Tu dois sûrement te tromper de garçon car.. Je ne me rappelle pas de toi et je me doute qu'on se connaisse. Je reviens tout juste d'Europe là.. Désolé.
Mais si on se connait ! Ne fait pas comme ci, dit moi que tu plaisantes ? J’eu une irrésistible envie de le frapper, comme ça au moins il se souviendra là. Mais je gardais mon calme, la mâchoire serrée. Je ne me trompe pas de garçon, c’est toi, tu as peut-être grandi mais tu as toujours cette lueur dans les yeux. Je savais que c’était je le savais, qui d’autre pour s’appelé Esteban et vivre à Beacons Hills comme il me l’avait dit lorsque nous étions enfant, juste avant de partir, le nom de cette ville m’avait marqué toute ma vie, je me souviens puisque lorsque j’avais eu mon diplôme j’avais fait mes bagages pour Beacons Hills pour le retrouver lui, Esteban. Il commençait à se lever, hésitant, voulant partir certainement.
- Je vais m'en aller, je... C'est vraiment bizarre. J'espère que tu trouveras ce Esteban, qui n'est pas moi, je te l'assure. Je me souviendrai de toi, surtout si on avait passé plusieurs de nos années ensemble. Bonne nuit Ayla et à la prochaine fois si jamais.
Je voulais me lever brutalement et le clouer sur le banc pour lui rappelait tous ce qu’on avait vécu enfant. Lui décrire chaque détail. Je ne pouvais pas me tromper c’était impossible, il avait la même odeur, et les ancêtres seuls savaient à quel point mon odorat est affuté. Il s’en allait, comme ça, sans rien dire de plus, j’allais me lever et le rattraper, je ne pouvais pas laisser l’homme de ma vie, enfin l’ami de ma vie partir sans rien dire. Mais il clouait sur place, serrant les poings comme si quelque chose revenait brusquement dans son esprit. Heureusement que j’étais déjà debout lorsqu’il manqua de tomber, je le menais vers le banc et l’asseyais doucement en passant ma main dans son dos pour le rassurer, le contact de sa peau me faisait du bien, si seulement il pouvait se souvenir de moi, mais que lui était-il arrivait bon sang ? Dans un murmure essoufflait il me remercia et s’excusait. Je me demandais bien comment il avait pu m’oublier, moi. Soit il ne m’avait vraiment jamais aimé, pas même en amie, soit il était amnésique.
« Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Ca va aller ? »
Je continuais à passer lentement ma main dans son dos dans un geste tendre, j’avais envie de le serrer dans mes bras, de le réconfortait comme lorsque nous étions enfants, mais sa réaction précédente m’avait fait trop peur.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Lun 5 Jan - 17:08

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN

Deux enfants. Qu'est-ce que ça pouvait bien dire ? Pourquoi ces images m'étaient apparues ? Je me rendais compte que la petite ressemblait à Ayla. Les mêmes yeux, le même regard, le même visage. Ça devait être elle, je ne comprenais pas. Et ce garçon alors.. C'était qui ? Moi ? Pourquoi nous deux ? Je ne croyais pas ces images, c'était incroyable et je n'allais pas me fier sur ça. Je ne la connaissais pas, point barre. C'est sûrement elle qui me bourrait le crâne avec ces histoires et que le sommeil l'aider. Tant de questions parcouraient ma tête, j'oubliais même qu'elle était toujours là. J'étais inquiet pour mon état et me savoir près d'elle me faisait bizarre.

« Qu'est-ce qui t'est arrivé ? Ca va aller ? »

Je sentis sa main glisser sur mon dos, ce contact il... Il me faisait ressentir quelque chose. Comme si auparavant, j'avais déjà ressenti un contact pareil à celui-là. Mon regard abandonna le sol pour regarder Ayla. Je l'inspectai, essayant de voir si je la connaissais vraiment. De sentir sa main sur mon dos me gênait. Pour moi, elle n'était encore qu'une inconnue, mais, pour elle, j'étais une personne qu'elle avait perdue de vue. Je lui souriais d'un sourire rassurant, il restait tout de même timide.

« Ce qu'il m'est arrivé, ça, j'en sais rien. C'est la première fois que ça m'arrive. Et en ce qui concerne mon état, je pense que ça ira... »

Je n'étais sur de rien, je ne pouvais pas tirer de conclusion. Sa main était toujours sur mon dos, pourquoi la laissait-elle là ? J'allais bien pourtant. Je fronçais les sourcils, pensant à lui dire d'arrêter, mais, ce geste, ce geste de sa part à elle me faisait du bien, je me sentais en sécurité. En la voyant sourire, une image m'apparut ou plutôt une scène. Toujours avec dedans une fille et un garçon, sauf que cette fois-ci, j'entendais les enfants. Ils parlaient entre eux. Puis, se faisaient une sorte de câlin amical. « Merci Ayla, merci beaucoup.» Le petit avait sûrement dû lui dire quelque chose d'important à ses yeux ou s'était-il tout simplement confié à.. Ayla. Je devais lui dire. J'étais perdu et elle peut-être qu'elle pourrait éclairer mon esprit.

« Je.. Écoute, je ne sais pas du tout ce qui est en train de se passer. Je trouve la situation étrange. De plus, tu dis me connaître alors que moi, je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es ! Pourtant... Pourtant, quand je sens ta main sur mon dos, j'ai l'impression qu'on a déjà eu un contact toi et moi. C'est impossible. Impossible. Puis, j'ai ces sortes de flashes là.. Et tu en fais partie. Je fis une pause, voyant son regard, elle voulait sûrement savoir ce qu'il se passait dans ses flashes. Deux enfants, une petite ainsi qu'un petit, ils semblant s'amuser. Ensuite, ils sont sérieux et ils se font une sorte de câlin et tu sais ce que le gosse dis : merci Ayla, merci beaucoup. Pourquoi tu figures dans ces images, hein ? »

J'avais peut-être été cash, mais, je n'en pouvais plus. Je voulais savoir, je voulais tout savoir. Je n'allais pas me fier à une inconnue croisée sur un banc ou encore à ces p*tain d'images qui faisaient leurs apparitions maintenant, juste au moment où j'avais rencontré cette jeune fille... Je haussais un sourcil, c'était peut-être une histoire à dormir debout, mais, après tout, devenir loup-garou était soit disant improbable, je pouvais tout gober maintenant, ou presque. Et si seulement ces flashes me revenaient, car j'avais repris contact avec Ayla ? Si je la connaissais vraiment et qu'au final elle n'inventa pas d'histoire ? Il était vrai que j'avais été un mois dans le coma. On m'avait retrouvé dans les bois, et je ne savais même pas pourquoi je m'y trouvais. Ma mère essayait de me faire rappeler quelques petits trucs, tels que mon entrée en primaire que j'avais totalement bâclé après mon accident. J'avais oublié une partie de ma vie, Ayla faisait peut-être partie de ma vie en fin de compte. Je passais ma main sur ma tête, je ne savais plus ce que je devais penser.

- Ayla, excuse-moi, je.. C'est juste que je suis perdu. Je ne m'y retrouve plus. Et si seulement ces flashes me revenaient, car j'avais repris contact avec Ayla ? Quand est-ce que tu m'as connu ? Enfin quel âge ? Ce que tu dis est peut-être vrai... Même si je doute un peu. Mon hypothèse est.. Est encore plus bizarre mais à la fois intelligente.. J'ai besoin de toi, d'une réponse.

Finalement, tout ceci était peut-être que du baratin ou pas, de toute façon, j'allais avoir une réponse. Ayla n'avait pas une tête à mentir ou encore a raconter des histoires à dormir debout. Elle avait plutôt le profil d'un petit ange, sa chevelure, les traits de son visage, ses yeux, tout. Je pouvais le dire... Je la trouvais... Belle. Certes, je ne devais pas m'occuper de ça, mais, on ne peut passer à côté d'elle sans rien ajouter de pareille.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Lun 5 Jan - 17:09

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN

Deux enfants. Qu'est-ce que ça pouvait bien dire ? Pourquoi ces images m'étaient apparues ? Je me rendais compte que la petite ressemblait à Ayla. Les mêmes yeux, le même regard, le même visage. Ça devait être elle, je ne comprenais pas. Et ce garçon alors.. C'était qui ? Moi ? Pourquoi nous deux ? Je ne croyais pas ces images, c'était incroyable et je n'allais pas me fier sur ça. Je ne la connaissais pas, point barre. C'est sûrement elle qui me bourrait le crâne avec ces histoires et que le sommeil l'aider. Tant de questions parcouraient ma tête, j'oubliais même qu'elle était toujours là. J'étais inquiet pour mon état et me savoir près d'elle me faisait bizarre.

« Qu'est-ce qui t'est arrivé ? Ca va aller ? »

Je sentis sa main glisser sur mon dos, ce contact il... Il me faisait ressentir quelque chose. Comme si auparavant, j'avais déjà ressenti un contact pareil à celui-là. Mon regard abandonna le sol pour regarder Ayla. Je l'inspectai, essayant de voir si je la connaissais vraiment. De sentir sa main sur mon dos me gênait. Pour moi, elle n'était encore qu'une inconnue, mais, pour elle, j'étais une personne qu'elle avait perdue de vue. Je lui souriais d'un sourire rassurant, il restait tout de même timide.

« Ce qu'il m'est arrivé, ça, j'en sais rien. C'est la première fois que ça m'arrive. Et en ce qui concerne mon état, je pense que ça ira... »

Je n'étais sur de rien, je ne pouvais pas tirer de conclusion. Sa main était toujours sur mon dos, pourquoi la laissait-elle là ? J'allais bien pourtant. Je fronçais les sourcils, pensant à lui dire d'arrêter, mais, ce geste, ce geste de sa part à elle me faisait du bien, je me sentais en sécurité. En la voyant sourire, une image m'apparut ou plutôt une scène. Toujours avec dedans une fille et un garçon, sauf que cette fois-ci, j'entendais les enfants. Ils parlaient entre eux. Puis, se faisaient une sorte de câlin amical. « Merci Ayla, merci beaucoup.» Le petit avait sûrement dû lui dire quelque chose d'important à ses yeux ou s'était-il tout simplement confié à.. Ayla. Je devais lui dire. J'étais perdu et elle peut-être qu'elle pourrait éclairer mon esprit.

« Je.. Écoute, je ne sais pas du tout ce qui est en train de se passer. Je trouve la situation étrange. De plus, tu dis me connaître alors que moi, je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es ! Pourtant... Pourtant, quand je sens ta main sur mon dos, j'ai l'impression qu'on a déjà eu un contact toi et moi. C'est impossible. Impossible. Puis, j'ai ces sortes de flashes là.. Et tu en fais partie. Je fis une pause, voyant son regard, elle voulait sûrement savoir ce qu'il se passait dans ses flashes. Deux enfants, une petite ainsi qu'un petit, ils semblant s'amuser. Ensuite, ils sont sérieux et ils se font une sorte de câlin et tu sais ce que le gosse dis : merci Ayla, merci beaucoup. Pourquoi tu figures dans ces images, hein ? »

J'avais peut-être été cash, mais, je n'en pouvais plus. Je voulais savoir, je voulais tout savoir. Je n'allais pas me fier à une inconnue croisée sur un banc ou encore à ces p*tain d'images qui faisaient leurs apparitions maintenant, juste au moment où j'avais rencontré cette jeune fille... Je haussais un sourcil, c'était peut-être une histoire à dormir debout, mais, après tout, devenir loup-garou était soit disant improbable, je pouvais tout gober maintenant, ou presque. Et si seulement ces flashes me revenaient, car j'avais repris contact avec Ayla ? Si je la connaissais vraiment et qu'au final elle n'inventa pas d'histoire ? Il était vrai que j'avais été un mois dans le coma. On m'avait retrouvé dans les bois, et je ne savais même pas pourquoi je m'y trouvais. Ma mère essayait de me faire rappeler quelques petits trucs, tels que mon entrée en primaire que j'avais totalement bâclé après mon accident. J'avais oublié une partie de ma vie, Ayla faisait peut-être partie de ma vie en fin de compte. Je passais ma main sur ma tête, je ne savais plus ce que je devais penser.

- Ayla, excuse-moi, je.. C'est juste que je suis perdu. Je ne m'y retrouve plus. Et si seulement ces flashes me revenaient, car j'avais repris contact avec Ayla ? Quand est-ce que tu m'as connu ? Enfin quel âge ? Ce que tu dis est peut-être vrai... Même si je doute un peu. Mon hypothèse est.. Est encore plus bizarre mais à la fois intelligente.. J'ai besoin de toi, d'une réponse.

Finalement, tout ceci était peut-être que du baratin ou pas, de toute façon, j'allais avoir une réponse. Ayla n'avait pas une tête à mentir ou encore a raconter des histoires à dormir debout. Elle avait plutôt le profil d'un petit ange, sa chevelure, les traits de son visage, ses yeux, tout. Je pouvais le dire... Je la trouvais... Belle. Certes, je ne devais pas m'occuper de ça, mais, on ne peut passer à côté d'elle sans rien ajouter de pareille.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Lun 5 Jan - 17:56

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Lorsqu’il senti ma main contre son dos, il se tournait vers moi et me regarda intensément. Son regard était étrange, comme si l’Esteban de mon enfance était loin, prisonnier quelque part dans son esprit. Il y avait surtout de la peur et de l’incompréhension à l’intérieur de ses yeux. Je baissais mon propre regard au sol, un peu gêné de cette façon dont il m’épiait. Un mince sourire s’effilait sur mon visage. On semblait aussi embarrasser l’un que l’autre.
« Ce qu'il m'est arrivé, ça, j'en sais rien. C'est la première fois que ça m'arrive. Et en ce qui concerne mon état, je pense que ça ira... »
Je ne suis pas convaincu par ses mots, il semblait complètement bouleversé par la situation. Je ne doutais pas de sa nature, c’était bien Esteban, mais ce n’était plus le même, quelque chose avait changé dans sa vie et ça je finirais par le découvrir. J’avais la certitude que si nos chemins s’étaient recroisés ce n’était pas par hasard. « Si deux personnes qui sont destiné à se rencontrer, ce rencontre à nouveau, c’est que leur chemins doivent être lié. » Je sentais ses muscles se contractaient à nouveau, il devait être dans une nouvelle phase de « mal de crâne » où je ne sais quoi d’autre. Il semblait vraiment pommé le pauvre, l’envie de le prendre dans mes bras ne me manquait pas, mais je savais qu’il ne réagirait pas de la même façon.
« Je.. Écoute, je ne sais pas du tout ce qui est en train de se passer. Je trouve la situation étrange. De plus, tu dis me connaître alors que moi, je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es ! Pourtant... Pourtant, quand je sens ta main sur mon dos, j'ai l'impression qu'on a déjà eu un contact toi et moi. C'est impossible. Impossible. Puis, j'ai ces sortes de flashes là.. Et tu en fais partie. Il fit une pause, plongeant ses yeux dans les miens. Deux enfants, une petite ainsi qu'un petit, ils semblant s'amuser. Ensuite, ils sont sérieux et ils se font une sorte de câlin et tu sais ce que le gosse dis : merci Ayla, merci beaucoup. Pourquoi tu figures dans ces images, hein ? »
Je fronçais les sourcils, un peu surprise de sa révélation. Ce qu’il me racontait là, était un souvenir c’était évident, et je me souvenais parfaitement de ce moment, mais pourquoi était-il aussi frustré et continué à prétendre ne pas me connaître. Là, c’était moi qui étais complètement perdu, soit il faisait exprès et c’était une blague, ou alors quelque chose lui était vraiment arrivé. Mon visage prit un ton sérieux et je tentais de déchiffrer le mystère de ce bel inconnu qui avait pris la place de mon Esteban. La frustration se lisait sur mon visage, comme dans un livre ouvert. Il posait à nouveau ses mains sur sa tête dans un geste d’impuissance. Eh bah, on était bien beaux là, tous les deux, ignorant comme des chèvres. Je posais mon menton sur mes bras, eux posaient sur mes genoux et fixais droit devant moi. Un café vide, dénué de toute personne. Et dire qu’ici, chaque jour une personne faisait un pas, puis un autre, puis encore un autre. Et imaginez, qu’une de ces personnes fasse un pas de trop, et oublie tout de sa vie passé. Comment se reconstruire ? Comment évolué dans ce monde cruel si on n’a pas conscience de notre propre histoire, si on ne se souvient pas de toutes nos erreurs, ces erreurs qui nous avaient pourtant forgés dans le passé. Comment fait-on pour réapprendre à vivre ? Je dévisageais un moment Esteban. Avait-il tout oublié de nos longues balades en forêt, de nos secrets un peu farfelus, et même de notre échange rapide de baiser durant notre adolescence, lorsqu’enfin, juste avant de partir pour toujours, il avait osé faire le premier pas, me laissant seule ensuite, dans mon désespoir. Ce désespoir de l’amour. Je serrais les dents et fermé les yeux pour m’empêcher de pleurer. Il n’avait pas pu oublier tout ça ? Toute cet amitié qu’on avait construite, qu’on avait bâti, main dans la main.
Ayla, excuse-moi, je.. C'est juste que je suis perdu. Je ne m'y retrouve plus. Et si seulement ces flashes me revenaient, car j'avais repris contact avec Ayla ? Quand est-ce que tu m'as connu ? Enfin quel âge ? Ce que tu dis est peut-être vrai... Même si je doute un peu. Mon hypothèse est.. Est encore plus bizarre mais à la fois intelligente.. J'ai besoin de toi, d'une réponse.
D’abord, je ne dis rien, je le contemplais juste. Un moment. Je le regardais longuement, fixant chaque détail de son visage pour m’assurer encore une fois que c’était bien lui, et oui il n’y avait pas de doute. Il ignorait qui il était lui-même. Je prenais une grande bouffée d’air et ferma les yeux une seconde fois, me remémorant toutes nos années passées ensemble. Je tentais d’imaginer ce qu’avait était la vie d’Esteban sans ses souvenirs, sans nous pour le pousser comme objectif, comme moi j’avais fait. Je m’étais accrochée dur comme fer à notre histoire, à notre amitié pour continuer à vivre, sinon je n’aurais pas tenu, et j’aurais perdu ma vie sous la première balle de chasseur venu.
« Ecoutes, je comprends que ça peu te paraître très étrange, ça l’est pour moi aussi. Mais toi et moi, ça a était une réelle histoire d’am.. d’amitié . Je ne voulais pas tout de suite lui parler des sentiments plus fort qu’on avait pu éprouver l’un pour l’autre, de peur qu’il prenne soit trop frustré.On s’est connu dans nos environs de six ans, tu te promenais au beau milieu de la forêt d’Alaska, et moi je t’espionnais caché derrière les buissons. Je lui épargnais les détails trop flippant, comme le fait que je l’avais suivi à son odeur car j’avais un super odorat. On est restait ami jusqu’à nos 13 ans, et là tu es parti pour toujours, tu m’avais dit que tu partais pour Beacon Hills, alors lorsque j’eu 18, peu après la mort de toute ma famille... Meute. Je me suis accrochais à ça pour te retrouver, et voilà que je te retrouve et que tu n’as pas le moindre souvenir de moi. Bizarre, tu ne trouves pas ? Et pour revenir aux deux « flashes » que tu as eu, ce sont des souvenirs, le premier c’était lorsqu’un s’amuser à se courir après près de la vieille cabane en bois. Le deuxième, c’était lorsque je t’avais avoué mon plus grand secret, tu avais était tellement ému que tu m’en avais remercié en me serrant dans tes bras. »
J’hochais des épaules en signe d’incompréhension quant au fait qu’il ne se rappelait de rien. Je lui fis alors un mince sourire pour le rassurer, je sentais que la soirée promettait d’être longue et pleine de mystère.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)   Dim 11 Jan - 17:05

DES RETROUVAILLES SAISISSANTS × ft. AYLA & ESTEBAN
Je voulais me souvenir. Je voulais me souvenir de nos moments passés ensemble, ou d'elle tout simplement. Je n'y arrivais pas et cela me rongeait. Si je l'avais connu et qu'on avait passé de superbes moments elle et moi, je devais m'en rappeler. Ce n'est pas un foutu accident qui allait me faire oublier ça ! Je lui posais donc quelques questions, en espérant que ses réponses allaient m'aider.

Ecoutes, je comprends que ça peut te paraître très étrange, ça l'est pour moi aussi. Mais toi et moi, ça a était une réelle histoire d'am.. d'amitié. On s'est connu dans nos environs de six ans, tu te promenais au beau milieu de la forêt d'Alaska, et moi je t'espionnais caché derrière les buissons. On est restait ami jusqu'à nos 13 ans, et là tu es parti pour toujours, tu m'avais dit que tu partais pour Beacon Hills, alors lorsque j'eu 18, peu après la mort de toute ma famille. Je me suis accrochais à ça pour te retrouver, et voilà que je te retrouve et que tu n'as pas le moindre souvenir de moi. Bizarre, tu ne trouves pas ? Et pour revenir aux deux « flashes » que tu as eu, ce sont des souvenirs, le premier c'était lorsqu'un s'amuser à se courir après près de la vieille cabane en bois. Le deuxième, c'était lorsque je t'avais avoué mon plus grand secret, tu avais était tellement ému que tu m'en avais remercié en me serrant dans tes bras. »

C'était effectivement très étrange. Pendant qu'elle me racontait tout ça, je fronçais les sourcils. Si, en effet, on avait vécu ça, c'est normal qu'elle soit contente de me revoir. Elle me racontait l'histoire de mes flashes, ce qui me touchait au plus profond de moi. Putain, fait en sorte que je me souvienne ! Je veux me souvenir ! Tout de suite, maintenant. J'ai envie de taper dans quelque chose, le fait de ne pas savoir me rend malade. Je serre les poings tout en regardant le sol. Je marmonnais."Je veux me souvenir, allez Esteban,  t'es pas con, tu peux le faire." Je me dégonfle petit à petit.

- Je ne sais pas comment faire, Ayla. Peut-être que la solution est d'attendre ? Ou peut-être que le destin a voulu que je t'oublie ? On a vécu quelque chose, mais, je ne m'en souviens plus et qui sait quand je vais me rappeler de tout ça. Alors, je pense que j'ai besoin de temps, d'accord ? Prends ton temps de ton côté aussi, à mon avis, tu t'es aussi reconstruit une vie, donc, profite. T'as bien su vivre sans moi ? Continue comme ça.

Je veux m'excuser, mais, je ne peux pas. Ce n'est pas de ma faute, je lui fais peut-être de la peine. La vie est faite ainsi. Je reste assis, je n'attends pas une réaction de la blonde, ni une réaction de ma part. Je suis perdu et j'ai l'impression d'être un bon à rien. Ayla doit vivre sa vie, et autant qu'à faire, sans moi. Du moins, si notre histoire me revient, j'irai vers elle. Mais là, ce n'est pas le cas.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles saisissants. (pv estechou)
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: