AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

  [Event] Monopoly's Party | Poste de Police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Mar 8 Sep - 18:14


- Le centre-ville -
Poste de police

☼☼☼

1ère Maison : 1er passage
On a volé son vélo à l'un de vous deux... mais il n'était pas vraiment à lui... Vous portez plainte quand même. Vous tombez sur Ruby Volpha, sa grossesse ne la met pas dans la meilleure des humeurs... Allez-vous sortir du poste vivants?
2ème Maison : 2ème passage
Vous êtes trouvés en état d'ébriété en train d'embrasser une bouche d'incendie. Vous expliquez cela à un agent de police. Manque de bol, vous tombez sur le flic pourri : Buck Lancaster. Il va vous pourrir la vie!
3ème Maison : 3ème passage
Vous passiez par là.. (selon vos dires). Vous voilà au poste de police avec les prostituées qui ont été embarquées en même temps que vous lors d'une rafle de la police. Le Sheriff ne semble pas convaincu par votre version et de votre innocence. Il va falloir être convainquant pour ne pas vous faire coffrer pour proxénétisme !
4ème Maison : 4ème passage
Cette montre était vraiment trop belle. Votre complice vous a pourtant dit que ce n'était pas une bonne idée… Vous voilà tous les deux à expliquer le pourquoi du comment cette montre a attérit dans votre poche au policier, que le vendeur a appelé. Brian O'Conner, le policier, ne semble pas vous croire.
Hôtel : 5ème passage
Aller à la banque déguisé en clown n'était décidement pas une bonne idée. Surtout avec un pistolet en plastique. Essayez donc d'expliquer à Jordan Parrish que vous faisiez juste une blague !



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Mer 9 Sep - 22:10



Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Première maison
_________________________

Après que je me sois sympathiquement défoncé le poignet sur le bureau d'accueil de l’hôtel de ville, j'accepte avec résignation le nom imposé. Si je chope un jour le gars qui à proposer celui ci, il va morfler, croyez moi.Je ne laisserai pas ce crime impuni ! Parce que oui, c'est un affront à l'humanité de ressortir des horreurs pareil. Ça devrait être interdit de traumatiser les gens ainsi. Je me retourne vers Caracole, qui doit sortir d'une grotte après des années d'hibernation c'est pas possible autrement, et prends une voix d'outre tombe pour lui répondre à sa question crucial.

-Les télétubbies, c'est le mal incarné. Soit reconnaissant de ton ignorance à ce sujet.

Qu'il ne sache pas jouer, je peux comprendre mais les télétubbies ! Mais tout le monde à été un jour ou l'autre confronté à ce supplice. Sauf Cara apparemment, ce chanceux. Je reste persuadé que leur chanson est une invocation démoniaque tout droit sorti du 7ème cercle de l'enfer. Ce machin est bien trop entêtant pour être sans danger. Bref, j'arrête de tergiverser sur ce fâcheux sujet et me concentre sur le principal. Gagner la partie. Et aussi s'amuser entre-temps. Paré à l'aventure à travers la ville, nous lançons pour connaître notre prochaine destination. Évidemment, avec ma superbe chance du tonnerre, on est tombé sur le poste de police. Ce n'est vraiment pas un endroit où j'aime y traîner mes papattes.

Nous quittâmes le bâtiment tout en lançant un étrange regard au chat noir poursuivi par un homme entre 20 et 30 ans qui viennent eux aussi s'inscrire. C'est un duo des plus improbable. Les animaux peuvent être acceptés comme coéquipier ? Puis qui serait assez fou pour faire équipe avec un chat ? C'est bizarre comme situation. Je secoues la tête pour remettre en ordre mes pensées. J'ai autre chose de plus important que de commérer sur un chat et son propriétaire. Comme par exemple expliquer en bonne et dû forme les règles du jeu à la princesse qui de toute évidence, sort pour la première fois de sa tour afin de rejoindre le monde moderne.

En chemin, nous aperçûmes un vélo non cadenassé sur le bord d'une barrière et en prime, laissé sans surveillance. Une idée illumine mon esprit. Une idée de génie, digne de moi. Mes yeux pétillent de malice tandis que je m'approche de l'objet convoité. Ça serait plus pratique de pédaler à travers les quatre coins de Beacon hills que de marcher tout le long. Mon seul regret est de ne pas avoir emmener mon skate. Parce que oui, malgré les apparences, je suis parfois flemmard, surtout s'il est question de marcher toute la sainte journée. Je m'approprie donc la bicyclette et invite Caracole à s’asseoir sur le porte bagage. Voyant son air de sainte nitouche, je tente de le convaincre.

-Allez, ça va être marrant. Puis c'est pas comme si l'on l'avait voler. On l'emprunte juste sans le consentement de son propriétaire. C'est pas la même chose.

C'est totalement différent. L'un des deux à pour but de ne pas ramener l'objet. Ce qui n'est pas notre cas. Après notre virée, je le remettrai à sa place d'origine. Et puis si son propriétaire n'est pas content, il n'avait pas qu'à le laisser en libre service à la vue de tous ! J'arrive à convaincre le loupiot de se joindre à moi dans mes bêtises à coup de yeux de chiots battus et abandonné en plein hiver un jour de pluie. Redoutable technique. Personne n'y résiste, et encore moins lui j'ai l'impression. J'ai la sensation de dévergonder le petit loup bien trop innocent pour son bien. Et bizarrement, je n'éprouve aucun remord. L'image du garçon parfait m'insupporte plus que tout le reste.

Assis sur le vélo, nous dévalâmes la rue à toute vitesse tout en riant à grands éclats jusqu'au poste. Arrivé devant celui ci, je dépose notre moyen de locomotion contre un lampadaire. A peine le dos tourné, un individu des plus suspect se carapate avec notre rafle.. Euh emprunt. Oh le mécréant ! Subtiliser notre butin, c'est socialement incorrect ! C'est comme voler des voleurs. Ça devrait être interdit par le code l'honneur. Et le pire c'est qu'il a fait ça en moins de trois seconde. Ce mec est un ninja. Cette conclusion ne m’empêche pas de devenir furieux.

-J'arrive pas à croire ! On nous a carotter notre maraudage ! Euh, je veux dire notre prêt à durée indéterminé. Les gens ne respectent vraiment rien de nos jours, c'est pas croyable.

Oui, je sais, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, là. Mais on avait comme projet de le rendre à un moment ou un autre. On va faire comment ? Ce fût Caracole qui eut la réponse à nos problèmes sans le vouloir. Porter plainte. Intéressant. Et vu qu'on est juste devant, c'est parfait. D'un pas colérique, je l'embarque avec moi sans ménagement et entre dans le poste de police. On est accueilli par la jolie et très enceinte Ruby, alpha de sa propre meute et surtout de très mauvaise humeur aujourd'hui.

Ce n'est pas ça qui va me faire reculer. Je m'apprête à expliquer notre situation quand intervient une dame d'environ la trentaine, braillant que des sacripants lui a volé le vélo de son fils et que c'est intolérable que ces hoorligans courent dans les rues impunis. Oups ? Pourvu qu'elle ne nous ait pas reconnu. Un regard suspicieux de l'adjointe me prouve qu'on va devoir se la jouer fine sous peine de se faire taper sur les doigts. Ou dans le pire des cas, se faire boulotter par elle. Ce n'est vraiment pas ce que j'avais prévu au programme en m'inscrivant à ce jeu. Au moins, toute colère à déserté mon corps pour laisser place à une crainte infini. Celle de se faire décelé.

-Bonjour, on est là pour signaler un vol de bicyclette. Un ninja nous l'a chaparder devant nos yeux. Pas vrai Cara?

Pour le coup, ça se passe bien. Cependant, cela ne dure qu'un temps. Caracole, gentil loup-garou venu du pays des bisounours est à deux doigts de nous faire démasqué dès que la question du propriétaire est mis sur la table. Je panique en le voyant commencer à parler et lui écrase le pied pour essayer de le dissuader de révélé la vérité. Les yeux suspicieux de Ruby s'accompagnent d'une pointe d'énervement. Ne me dites pas qu'elle a compris le pot au rose ! Je désigne Cara comme le propriétaire du vélo en le pointant du pouce. J'argumente cela qu'une histoire digne d'un roman harlequin comme quoi c'est un cadeau offert par sa grande tante avant de mourir qui lui a été offert par un marchant vagabond qui était follement tombé amoureux d'elle etc... Béni soit les lectures de ma mère qui m'impose de regarder la version film avec elle. Heureusement, cette réponse passe mais elle n'a vraiment pas l'air de nous croire.

La débandade débute dès que l'on commence à décrire notre moyen de locomotion que nous nous sommes appropriés. Celle que nous surnommerons Mme X afin de préservé son anonymat, s'époumone comme quoi c'est la description exact de son vélo perdu et nous tabasse avec son sac à main. Par réflexe, je protège ma tête des coups avec mes bras. Ce n'est pas pour dire mais pour une femme, elle a de la force dans les bras pour taper si violemment. Sauf que le coup du sac, ça suffit au bout d'une moment. J'accepte volontiers un coup ou deux car je sais que l'on est responsable du crime mais faut pas exagéré non plus.

-Non mais, ça suffit vielle bique ! Ça va pas bien d'agresser d'innocent ados avec votre sac qui pèse une brique ? Vous aviez qu'à faire gaffe à vos affaires après tout.

Méga oups ? Après ce sous entendu révélateur et des propos qui n'ont pas dû lui plaire, Mme X s'acharne deux fois plus à nous pourfendre le crâne avec son sac. A croire qu'elle se balade avec des dicos dedans. Malgré nos demandes de cesser le feu, aucune demande n’aboutit. Ce fût Ruby qui règle la dispute en se fâchant. Règle de survie n°13 : ne jamais mettre en colère une femme enceinte sous peine de le regretter amèrement. Ni une, ni deux, nous fuyons courageusement les furibondes avant de mourir sous leurs coups. Que personne ne vienne ensuite me dire que les femmes ne sont pas redoutables. Elles sont effrayantes !



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Mer 9 Sep - 23:19


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Première maison
_________________________
 
Liam, sous la colère, et l’énervement, frappa plusieurs fois la table de son poing… Je le regardai faire, ne comprenant pas son emportement. En quoi se nom était-il si horrible ? J’hausse des épaules. Il me l’expliquerait bien tôt ou tard.
 
-Les télétubbies, c'est le mal incarné. Soit reconnaissant de ton ignorance à ce sujet.
 
Ce moment arriva plus vite que je ne le pensais. Le mal incarnée. Pourquoi nous avoir donné ce surnom alors ? J’essaie de m’imaginer la bête bizarre. Un truc avec des cornes, la peau rouge comme le feu… Est-ce qu’il perd sa peau à cause du feu qui brûle ? Cela a peut-être un corps de bouc ? Vu qu’il y a un « les » ça veut dire qu’ils sont plusieurs… Perdu dans ma tête, je ne vis pas Liam tirer la carte pour qu’on puisse continuer notre jeu.
 
Après l’avoir entendu rouspéter, j’observai la carte qu’il venait de piocher. Elle montrait une prison. Des barreaux. La police ? Ah oui, c’est marqué dessus, ce n’était pas un jeu d’énigme alors.
 
— On va en prison ? On a pas fait de bêtise pourtant ?
 
Après un court instant, Liam me traina à l’extérieur de la marie. On sortit en trombe. Je souriais, suivais mon ami… A côté de nous, un couple allait pour s’inscrire au même jeu que nous. Un couple qu’on devait battre. (Sinon Liam  ne serait pas content). Le groupe était assez étrange, dans le lot, il y avait un chat… Mais bon, on était bien des loupiots nous deux.
 
Je continuai à suivre mon ami, quand il m’avertit de la présence d’un vélo. Un vélo sans cadenas, laissé à la portée de tous… Peut-être que Liam voulait le cadenasser pour que personne ne puisse voler ?
 
Son regard se posa sur moi, anéantissant mon idée. Liam n’avait en aucun cas l’intention d’être un bon samaritain. Il voulait voler le vélo. Sans attendre, il prit l’objet de ses désirs (et ce n’était même pas moi) pour y monter dessus. Il s’approcha de moi et me souris, me présentait le devant : le panier… Hey, je n’étais pas un chien non plus… C’était toi qui te prenais pour un toutou la dernière fois.
 
Je l’observai d’un air étrange, je ne souhaitais pas être un chien… A moins que…
 
-Allez, ça va être marrant. Puis c'est pas comme si l'on l'avait voler. On l'emprunte juste sans le consentement de son propriétaire. C'est pas la même chose.
 
Je continuai à l’observer après sa phrase. J’avais beau la tourner dans tous les sens, son idée restait de voler un vélo…
 
— Voler ou ne pas voler, telle est la question… sortis-je…
 
Ouais bon ce n’était pas cela… Pourquoi j’arrivais jamais à lui dire non ? Surtout quand il me sortait son regard de chien battu, je n’arrivai pas à lui dire non. Et j’acceptai sa demande sans rien dire. Je montai sur le vélo, et me laissai conduire par mon loupiot charmant.
 
Inconfortablement mal installé, je me laissai guider par Liam. On descendait une pente à vive allure. J’entendais Liam rire à gorge déployé, et je faisais de même. Son rire était communicatif. Il stoppa la course quand on arriva devant notre premier lieu. La prison… Après un temps, on déposait le vélo, et quand on s’apprêtait à rentrer dans le bâtiment, un mec vient nous voler, notre butin.
 
Je regardai l’homme. Sa manière de procéder, un homme de main de mon père ? Je tremble de panique rien qu’à la penser de mon père.
 
-J'arrive pas à croire ! On nous a carotter notre maraudage ! Euh, je veux dire notre prêt à durée indéterminé. Les gens ne respectent vraiment rien de nos jours, c'est pas croyable.
 
Je me tournai vers mon ami. Une envie de rire me prenait. L’arroseur arrosé ? Juste pour plaisanter, sans prendre mon idée au sérieux, je sortis à Liam :
 
— Pourquoi ne pas porter plainte au commissariat ? Il est en face de nous.
 
Je me retins de pouffé quand Liam trouva mon idée sublime. Il me mena vers le commissariat pour porter plainte pour vol… Je me demandais comment il allait s’en sortir.
 
On rentrait – Liam en premier et en fureur – dans la bâtisse. Une femme, dont il me restait un vague souvenir, vint nous voir. Sur son insigne, je lu le nom de « Ruby ». Je cherchai un long moment qui elle était. Ce nom me disait quelques choses… Ruby ? Où l’avais-je déjà rencontré ?
 
Liam s’apprêtait à parler quand une vieille femme vint à l’encontre du shérif adjoint. Etait-ce la propriétaire du vélo ? J’hésitai à répondre, regardai l’adjointe puis la vieille femme… Aurait-on si peu de chance que cela ? Allait-on s’en sortir ? Oui ! J’en suis sûr ! Enfin, j’espère…
 
-Bonjour, on est là pour signaler un vol de bicyclette. Un ninja nous l'a chaparder devant nos yeux. Pas vrai Cara?
 
J’hochai de la tête, pour aider mon ami. Mais, quand il me dit que c’était mon vélo… Je ne savais plus quoi répondre. Je regardai inquiet tout le bâtiment. Je commençais à transpirer.
 
— Euh ah Euh, ah oui ah oui,nje sa….
 
Liam me marcha sur le pied pour m’empêcher de continuer mon erreur… On s’en sortait plutôt bien, jusqu’à ce que je me rende compte de notre première erreur. On décrivait un vélo volé et ceux, devant sa propriétaire… Elle se mit à crier dans la salle ; elle houspillait, nous traitant de voleur, de vil personnage. Ruby ne fit aucun geste pour l’en empêcher. Madame X commença à nous frapper avec son sac… Entre chaque coup, elle nous racontait sa vie et je compris à qui appartenait le vélo : son fil. Après ses explications, elle continuait à nous frapper plusieurs fois d’affilé. C’était que ça faisait mal ce truc…  
 
-Non mais, ça suffit vielle bique ! Ça va pas bien d'agresser d'innocent ados avec votre sac qui pèse une brique ? Vous aviez qu'à faire gaffe à vos affaires après tout. 
 
Liam venait de perdre la face. Il venait d’avouer son crime… Ouais notre crime, je n’allais pas le laisser seul en prison… Et moi je venais de reconnaître Ruby. Je savais qui elle était… L’ancienne alpha de Cahir. Après un court instant, Ruby se mit en rogne. Et, ce fut à ce moment-là, que je dis ma phrase, sans réfléchir.
 
— Ah mais je vous connais, vous êtes l’ancienne maman de Cahir ? C’est mon père…
 
Je n’eus pas le temps d’avoir une réponse. Liam nous traina à l’extérieur du bâtiment.
 
— J’attendrai avant d’y remettre les pieds moi… Ah… Il faudra y retourner pour la suite ? On est dans de beau drap.
 
 


© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Mer 9 Sep - 23:31

lançons les dé. comme l'a dit Liam.



Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Mer 9 Sep - 23:31

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 10 Sep - 15:10


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Deuxième maison
_________________________
Retour à l'arène des fauves. Je sens que sur ce coup là, la chance des innocents n'étaient pas avec nous. Vite fait, bien fait, nous nous éloignons rapidement de la maison de vacances de Lydia avant que l'envie de crier ne lui reprenne. Les femmes sont des démons, surtout elle. Je suis sûr qu'elle a kiffé de nous voir ramper à ses pieds pour obtenir son pardon. Les femmes sont bien trop terrifiantes pour moi. Sauf Fhury. Mais elle, c'est un cas à part, elle vient de la même contrée que Caracole.

Bref, dois le signaler encore une fois ou ça se lit sur moi que je n'ai aucune envie de risquer ma vie à nouveau là bas ? Qu'on me donne de la force, une boisson de courage un un machin dans ce goût la ! Maudit suis-je d'être un loup, je ne peux même pas m'enivrer correctement ou bien prendre des substances illicites. Cela serait sans effet sur mon organisme. A moins que....

Traversant la forêt pour reprendre le chemin inverse, je me met à réfléchir rapidement sur les derniers potins qui circulent dans le marché noir du surnaturel. A bien me souvenir, il y a un petit dealer d'aconit qui pourrait nous refourguer sa came à un prix correct. Ou bien un petit squat dans la forêt de créatures hippies qui échangeraient volontiers et gratuitement leurs bazars en échange de compagnie et de petit service.

Profitant de cette chance inouïe, nous bifurquons vers le campement se situant exactement à l'endroit que l'on m'avait jadis indiqué. Saluant quelques personnes que j'avais déjà rencontré à l’hôpital complètement saoules ou drogués, je pique une bouteille de whisky agrémenté d'un soupçon d'aconit, spécial loup-garou. Je remercie le loup qui m'indique les composants à l'intérieur de la bouteille et m'assois à coté de lui pour boire une gorgée ou deux. Ensuite je la tends dans un réflexe à Cara avant de bavarder avec le camé.

Pour affronter encore une fois le poste de police, il est hors de question que je sois sobre. Ivre, mon instinct de survie marche moins bien et donc ne sonne pas à tue tête de fuir loin d'ici avant de périr dans d'atroce souffrances. Bien vite beurré dû fait que je ne bois pas souvent d'alcool et aussi du fait que je ne tiens pas si bien que ça la boisson, je me relève en titubant et gloussant comme un poule. 

-On y go vers le repaire maléfique ! Yahou !

Oui, je l'avais bien dit. Totalement imbibé le bébé-garou. Marchant de traviole, je glousse à chaque question stupide que mon cerveau créer ou que j'entends. Heureusement que les effets ne durent pas très longtemps, juste le temps que l'aconit sortent de l'organisme. Traversant les rues, je ricane en proposant des défis loufoques comme grimper sur un lampadaire, bouffer le caniche de la grand mère, imiter la toupie etc... Un vrai saoulard dans toute sa splendeur.

-Dis dis ! T'es cap d'embrasser une bouche d'incendie ? Moi je peux le faire !

Je ne sais comment j'en suis arrivé à là et espère fortement avoir un trou de mémoire sur cette scène. Accroupi devant une borne incendie avec un Caracole à moitié paniqué, je donne un chaste bisou. Je rigole comme si je venais de trouver la meilleur farce du monde et recommence à passer un deuxième kiss sur le métal froid, puis un troisième. Un raclement de gorge m’empêche de recommencer une quatrième fois. Toujours ivre, je me relève tant bien que mal et offre un sourire niais à l'inconnu.

-Salut mec ! Toi aussi t'es venu faire un bisou à Miss banana ? C'est coool !

La honte. La méga honte. Être en état d'ébriété dans la voir publique en plein après midi et tomber malheureusement sur Buck Lancaster, c'est pas dès plus agréable. Surtout quand je suis bourré et que mon principal jeu du moment c'est empirer les choses. Il parait que j'ai un don pour faire le petit con fini. Après tout, ce n'est pas de ma faute si ce mec à un physique déplorable tout autant que son caractère. Dommage que je n'ai pas les idées claires, sinon j'aurai pu prévoir les magouilles de celui ci.

Comme par exemple, le chantage, la quête de gloire ect... Ce mec c'est un vendu, tout le monde le sait. Après tout, c'est un secret de polichinelle. Il envie tout le monde, surtout Parrish. Alors moi, nouvelle star montante du lycée ayant eu quelques problèmes avec la police suite à des excès de colère et ayant un admirable beau-père médecin, je sens venir le coup foireux à mon encontre. Si je ne fini pas derrière les barreaux, c'est que j'ai un ange gardien du tonnerre avec moi, qui a un humour des plus douteux par contre.

-Hé mais c'est Bucky ! Bucky le pourri ! T'as vu ça Cara ? Ça rime !

Je me marre tout seul de ma blague qui a sûrement dû mettre en colère ce cher policier. A Caracole de se dépatouiller de cette embrouille. Je ne suis vraiment pas en état de faire quoi que ce soit. A part remuer le couteau dans la plaie évidemment. Tentant de faire rire le loupiot, je me lance dans un concours de grimace les plus ridicules les unes que les autres. Soudain, le pourri me demande si j'aurai consommé des substances interdite à mon âge. Je lui réponds d'un sourire se voulant être totalement innocent.

-Moi ? Naaaaan ! Jamais de la vie ! Croix de bois, croix de fer. Si je mens, tu vas en enfer. Ah mince, t'y es pas déjà ?

Je pouffe de rire et m'accroche à la borne incendie que j'embrassais tantôt. Bon sang, se moquer d'un gars comme lui, c'est trop génial. Jusqu'à qu'il nous impose de le suivre au poste. Toujours d'humeur taquine, je lui offre un salut militaire dans un sourire plein de dents.

-Bien faux capitaine! C'est justement là qu'on allait. Majordome, vous pouvez nous y emmener.

Moi, exagéré ? Jamais ! Voyons, je suis la bonté incarné. Ricanant toujours de mes bêtises qui pourraient me coûter cher, je suis le policier furieux qui doit sûrement préparer un plan pour se venger de la honte que je lui est servit en publique. Et devant témoins monsieur !


© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 10 Sep - 16:12


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : deuxième maisons
_________________________
 
(Quand Carac est bourré, ça se remarque même dans la narration).
 
La police nous revoilà !
 
 Je levais le bras pour montrer la direction, observai Liam pour voir ce qu’il avait en tête. Aucun de nous deux n’avaient envie d’y retourner, rien que de penser à Ruby… Qui était ma grand-mère ? Il faudra que je demande à Cahir.
 
Je secouai la tête pour oublier tous ces détails.
 
— Bye la Lydia !
 
On laissa la maison sur le lac, et le lac, et Lydia sur son transat et on se dirigea vers la police.
 
— On est obligé d’y aller ? demandais-je à mon ami.
 
Je n’obtiens pour seul réponse, qu’un sourire. Une nouvelle idée en tête. Je craignais le pire avec lui, surtout devant le poste de police… La peur des flics lui donnait de mauvaise idée. J’hausse des épaules, gardant toujours confiance en mon ami. Comme il le disait, j’étais Cara, et demeurerait Cara pour toujours… Je souris à Liam.
 
— C’est quoi ton idée ? Soufflais-je sans obtenir de répondre…
 
Il me traina dans la terrible forêt, enfermant le monstre Lydia, qui ne sortait que la journée pour aller en cours. Soudain, il bifurqua en une seconde. Je fis de même, et failli me prendre un arbre dans la tête. Je grognais pour montrer mon mécontentement, sous un rire de Liam. Il s’arrêta devant un mec, qui lui donna des trucs. Je ne savais pas ce que s’était…
 
Tout ceci, ce passait dans un endroit délabré, sale, plusieurs personnes vivaient. Ils étaient étranges, sentaient mauvais. Je pouvais voir (pour certain) la mort les recouvrir. Des maladies ou autres. Par terre, je vis des piqures, comme dans les hôpitaux. D’autres boivent dans des verres qui ne me paraissaient pas propre. Liam chopa une bouteille et l’agrémenta de poudre. Celle qu’il avait achetée plus tôt. Il en but plusieurs gorgées et me donna le reste.
 
Je l’imitai, trouvai le gout ignoble, et dégueu… Mais j’avalai quelques gouttes pour être comme Liam.
 
— C’est dégoutant ton truc.
 
Je fis une grimace. La bouteille terminait, je la posai par terre, me levai avec un mal de crâne. Liam fit de même. On n’était pas beau à voir.
 
-On y go vers le repaire maléfique ! Yahou !
— Qu’est-ce qui nous n’arrives Liam ?
 
Je me concentrai pour essayer de bien prononcer mes phrases, mais plus le temps passait, moins j’y arrivais… Je perdais, une à une, mes facultés de réflexion. Je regardai Liam avancer droit devant, zigzaguant en même temps.
 
— T’es fort Liame, tu ‘rive à marcher droite en zizgziguant. T’vas à gouche, puis droite, et t’as fait un pas.
 
Ce qu’il nous avait fait boire, lui donna des idées encore pire qu’avant. Je marchai, le suivait comme un super ami.
 
— R’garde moi Liam, j’fais comme toi !
 
Je regardai mes pieds, et lui hurlai dessus :
 
— Lève-toi ! hurlai-je en agitant le doigt, comme pour le gronder.
 
Mon pied se leva et je sautai tout content. Liam, lui continuait à avancer. Sortant tous les plans qui lui parvenaient en tête. Monter sur le caniche, bouffer le lampadaire ? A moins que ce soit l’inverse.  Je tendis mes bras, comme si je montai sur un fils et continuai mon avancé, jusqu’à ce que Liam me sortit son dernier plan. Embrassé le truc rouge qui sort de la terre. Un truc du pompette, euh pompier.
 
-Dis dis ! T'es cap d'embrasser une bouche d'incendie ? Moi je peux le faire !
— La bouche d’indendie ? C’est la bouche à qui ? A toi ?
 
Je regardai la bouche de Liam, puis ce qu’il montrait de son doigt.
 
— AH le truc du pompette ?
 
Liam s’en approcha doucement et fit un bisou au truc rouge. Une haine me parvenait contre le truc rouge. Je me sentais honteux de ressentir cela. Je m’approchai de la bouche d’incendie et m’accroupie pour l’embrasser à mon tour. Le gout du métal froid me fit grimacer. Dégoutant. Mais pas autant que le truc qu’il m’avait fait boire. L’alecole ;
 
Soudain, un mec s’approcha de nous. Je n’aimais pas son sourire quand il regardait mon Liammeuh m’a moi.
 
-Salut mec ! Toi aussi t'es venu faire un bisou à Miss banana ? C'est coool !
 
Je fis la moue au surnom donné à la bouche d’incendie. Pourquoi ça avait le droit à un surnom ?
 
-Hé mais c'est Bucky ! Bucky le pourri ! T'as vu ça Cara ? Ca rime !
— Bizour Bucky l’pourri ! Marrant votre nom à vous. Moi c’est Cacaracole O’bryant. Ca claque hein ?
 
L’homme me regarda et retourna sur Liam. Je sentais une crise de jalousie montait en moi.
 
— Ouais, j’suis là aussi…
 
Il nous demanda alors, si on avait pris des choses illicites.
 
-Moi ? Naaaaan ! Jamais de la vie ! Croix de bois, croix de fer. Si je mens, tu vas en enfer. Ah mince, t'y es pas déjà ?
— Moi non plus, pas pris de la colle. C’est pas bon ça. J’ai jamais gouté, pour ça que je sais que c’est pas bon !
 
Il nous proposa alors de nous guider au poste de la police mais je ne voulais pas y retourner. Non ! Non ! Je secouai la main devant le flic… Liam lui dit tout autre, en faisant le salut militaire :
 
-Bien faux capitaine! C'est justement là qu'on allait. Marjordome, vous pouvez nous y emmener.
 
Soudain je me souvenais d’une chose. J’avais vu mon tuteur parler avec lui.
 
— Hey mais toi, j'tai vu chez l'autre, l'autre con qui me sert de de tueur... Il va pas être content si tu t'en prends à moinou, dis-je en montrant Liam et moi. Attencion, tu vas m'néné vers le poste de poulettte... pour avoir les dée du jeu loloropy ? Ou me les donner maintenant ! Sinon j’dis tout au tueur.
 
Tueur ? Tuteur, c’était pareil. Ca commençais par tu.
 
— Attension ! la colle cela n’hinibe bien ! (Je me tournai vers Liam) Lime, j’vais t’apprendre un truc que j’ai vu à la télé. La technique de l’homme purée. R’garde !
 
Je me posai devant le flic.
 
— Alors c’est simple ! Le dé ou pas le dé ? dis-je le plus sérieusement possible devant l’agent.
 
Il me regarda un instant sans bouger.
 
— Et s’il donne pas dé, t’attaque…
 
Je lançai alors mon pied sur le type… Entre les jambes.
 
— V’là la technique de l’homme purée. Et pu de regard à Liam sinon je mords.
 
Un dé roula de la poche de l’homme. Je le ramassai et souris à Liam.
 
— Lim, ça marche toujours cette technique. T’as vu. Je lance le dédé. Faudra la gratté sinon.
 


© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 10 Sep - 16:12

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 11 Sep - 18:18


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Troisième maison
_________________________
Évidemment, avec un ange gardien comme le mien, on retourne de nouveau au poste de police. Youpi ! A ce train là, je vais pouvoir obtenir une carte de fidélité là bas. Moi qui voulait visiter entièrement la ville, ce n'est pas gagner. A croire que quelqu'un pipe les dés pour que l'on retombe toujours sur les mêmes. Traînant un Caracole par le bras, je rebrousse chemin en occultant le fait qu'il ait les joues rouges. Bof, ça disparaîtra rapidement tout comme l'alcool ingurgité. Enfin, j'espère.

De retour à la civilisation, on traverse une ruelle mal fréquentée. D'habitude, j'aurai fait le grand tour mais avec notre retard, ce raccourci nous permettra de gagner du temps. Marchant les yeux baissés pour ne pas regarder les tenues affriolantes de ses dames et de ces messieurs parfois. Si l'on se fait discret, il se pourrait que l'on passe sans problème le coin des prostituées. Oui, je sais, à mon âge, ce n'est vraiment pas légal que je passe ici. On serait capable de croire que je racole avec un ami complètement défait.

Une dame , ou peut être un homme, nous propose ses services pour un trio. Ne voulant surtout pas que le benêt de loup-garou pose des questions indiscrètes pour avoir des explications, je l'ignore royalement. Nan mais oh, on est pas à vendre. Des bruits obscènes se font entendre derrière des conteneurs. Je rougis et augmente ma vitesse. Fuir, fuir, fuir au plus vite. J'ai pas envie de tomber nez à nez avec une partie de jambes en l'air.

Cependant, quelqu'un hurle l'alerte et tout ce beau monde panique. Embarqué par cette foule compacte, je navigue de droite à gauche jusqu'à en perdre mon sens de l'orientation. Toutefois, avant d'avoir dit ouf, on se fait arrêter par la police qui d'après ce que je constate viens de faire une rafle.... Oh oh... On est dans la panade. Je regarde terrifié Caracole et jure des fleurons bien colorés alors que le camion nous emmène jusqu'en garde à vue.

Je ne sais pas qu'est ce qui est le plus honteux. Que je me sois fait ramasser pour racolage ou bien que je me fasse juger du regard par le sheriff. Assis dans son bureau, menotte aux poignets, je me demande comment j'ai fait pour arriver jusqu'ici. C'est un délire pas possible. On marchait tranquillement dans la rue et paf ! En cage les loupiots ! Et ce regard... Il me donne des frissons dans le dos. Maman, Scott, au secours ! Le sheriff me fait peur.

-C'est pas du tout ce que vous croyez ! On passait juste par là. On est innocent!

Haussement de sourcil. Il n'a pas l'air de nous croire. Faut dire que plus tôt, nous avons foutu le bordel dans son poste de police en mettant en colère son adjointe. Et aussi que nous avons castrer Bucky le pourri. Mais ce mec n'est pas important pour l'histoire. Tant que Cara se tait à ce sujet et ne délire pas. Tout ira bien... Ou pas... Évidemment, quand je demande un truc, celui ci se retourne contre moi. Cette fois ci, c'est caracole qui ouvre la bouche. Je me facepalm et tente de me camoufler dans le décor tandis que je subis un regard noir. Je vais en prendre pour mon grade.

- Ivre ? Naaan ! C'est juste... Euh.... Son état normal. Ouais, c'est ça. C'est son état normal. Rien de bien méchant. C'est pas comme si je l'avais incité à boire ou abandonné dans un fête au fond des bois.

Bon, c'est pas de ma faute là. C'est le stress. Quand je suis trop stressé, je déballe tout sans le vouloir. Et surtout, je deviens un horrible menteur. C'est que je suis pas habitué à subir une tel remontrance. Mon beau père préfère arborer une moue déçue et faire semblant de pleurer pour me faire culpabilisé. Pas être à deux doigts de me laisser croupir dans un coin en compagnie d'un ours. Je me tourne vers Caracole et lui lance un S.O.S muet du bout des lèvres. On va se faire lyncher. Enfin, surtout moi. Je suis bien trop indispensable pour finir sous les griffes de ses prostituées en attendant que mes parents reviennent. Je risque de me faire molester et agresser sexuellement, le malheur des beaux jeunes hommes dont je fais parti.

-Écoutez Sheriff, vous savez bien que c'est pas mon genre de faire des trucs comme ça. Je suis plutôt du genre à tomber dans des trous et à me faire attacher dans votre baignoire ou celle de Melissa. Et aussi par me faire enchaîner par votre fils et son meilleur ami. Pas à aller faire le tapin sur un trottoir avec un pote déluré.

Soupire de résignation et de exaspération. Il nous fait son discours moralisateur sur les méfaits de l'alcool, de la prostitution et de créer des catastrophes à chaque passage. Parce que trois ennuis que nous créons ou participons, en une journée, c'est bien trop pour lui. Puis il nous détache et nous déclare que nous pouvons quitter son bureau avant qu'il n'appelle Ruby pour nous sortir de là. Rapidement, j'acquiesce, prends les dés sur son bureau et cours vers la sortie accompagné de Caracole. Devant le pallier, je lui tends les dés.

-A toi l'honneur. Je te préviens, si tu tombes sur le lac, je te mords.



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 11 Sep - 20:51


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : 3e maison
_________________________
 
La prison ! Et oui, on aimait la prison Liam et moi !
 
— T’es le meilleur Liam ! T’es mon ami tout chouette !
 
Je regardai le dé, roulé et, comme j’avais pensée, on tomba sur la prison. Je me demandai ce que cela faisait si après l’hôtel, on tombait sur la prison, faudrait que je demande à Liam.
 
— En avant, marche ! Une, deux, trois quatre…
 
Liam, voyant que je titubai toujours, m’aida à marcher, il me prit sous l’épaule et on avança droite devant. Je rougis au contact, surement dû à l’alcool…
 
— Ne me refait plus boire… Promis ? J’ai mal à la tête.
 
Je commençais à, doucement, récupérer, de ma cuite. Mais, il restait encore de l’énergie à cet horrible poison. Comment pouvait-on boire autant ? J’avançais doucement, la nuit était tombé, Liam me menait dans un lieu assez étrange, des personnes restaient sur place, d’autre allait les voir. Que se passait-t-il ici ? Je regardai Liam, un homme vint nous voir pour nous proposer un jeu à trois… Impossible, je ne partagerai pas Liam, il était à moi aujourd’hui. C’était moi qui jouais avec, pas lui.
 
Liam ne l’observa pas une seconde et, je me sentis fier. Pourquoi, je n’en savais rien.
 
— Je te partage pas dans des jeux à trois, tu joues avec moi aujourd’hui ! Dis-je à Liam.
 
Je ne comprenais pas pourquoi il réagit d’une manière étrange, mais je m’en foutais. Je lui montrai mon amitié. Que j’aimais bien Liam.
 
Au loin, des gens criaient, mais dans le coaltar, je m’en foutais, j’étais bien là, avec Liam à quelques centimètres de moi. Puis tout s’arrêta. Plus rien, à part la musique des flics. Je souris à Liam.
 
— On ira plus vite ainsi.
 
Liam me regarda terrifié. Je lui souris, il jeta des jurons à tout va. Allait-on avoir des problèmes ?
 
Un homme sortit d’un camion, nous força à monter avec des gens bizarrement habillé, un adulte qui plus est.
 
— Ils sont fou Liam de nous mettre avec ces gens bizarres… Dire qu’ils sont adultes !
 
J’étais fier de ma tirade, et le montrai à Liam. La voiture continua à rouler un long moment et nous permis d’arriver au poste de police. Après une longue marche, on se retrouva devant un homme… Je ne le connaissais pas mais je reconnaissais son odeur. Il était de la famille de Stiles ! On était menotté. Je regardai Liam tous le long de son discours, tant qu’on était loin des gens bizarres derrière nous.
 
-C'est pas du tout ce que vous croyez ! On passait juste par là. On est innocent!
 
J’hochais de la tête quand Liam arrêtait de parler. Puis me mis à parler :
 
— Ils sont fou les gens là-dedans, mettre des enfants comme nous avec eux. N’importe quoi, il faut les arrêter. Ils font peur les gens derrière les barreaux, heureusement que Liam, m’a sauver… Il y a un type qui voulait jouer avec nous, mais on n’a pas voulu…
 
Je souris, les derniers embruns d’alcool avait disparu. Je me sentais mal à laisse, le regard du père de Stiles me fit trembler. Qu’avions-nous fait là ?
 
- Ivre ? Naaan ! C'est juste... Euh.... Son état normal. Ouais, c'est ça. C'est son état normal. Rien de bien méchant. C'est pas comme si je l'avais incité à boire ou abandonné dans un fête au fond des bois.
— Non ! Je vais très bien. On joue au jeu du monopoly. Ah, regardez-vous avez les dés monsieur le papa de Stiles.
 
Je ne dis rien, regardai les gens derrière nous et tremblai. J’avais peur d’eux.
 
— Liam, je ne veux pas voir ses gens.
 
Je pris le bras de Liam et le serrai fort.
 
— Pourquoi nous avoir enfermés avec eux ?
-Écoutez Sheriff, reprit Liam. Vous savez bien que c'est pas mon genre de faire des trucs comme ça. Je suis plutôt du genre à tomber dans des trous et à me faire attacher dans votre baignoire ou celle de Melissa. Et aussi par me faire enchaîner par votre fils et son meilleur ami. Pas à aller faire le tapin sur un trottoir avec un pote déluré.
 
Après un long moment, je vis le sheriff se résignait. Il allait nous libérer. Je me sentais soulagé et lâché le bras de Liam. Avant de partir, le papa de Stiles, nous fit un sermon. Je baissais la tête. Le sheriff se leva, nous détacha et nous permis de partir avant d’appeler Ruby et surtout de nous donner les dés.
 
— Merci monsieur Stilinski, passait le bonjour à votre fils. Il est très gentil. 
 
On sortit pour la troisième fois de cette prison, je regardai Liam qui me dit en une phrase. Si tu tires le lac, je te mords
 
Je souris, lançai le dé et par pur reflex, lui tendis mon bras. On ne savait jamais.
 
 


© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 11 Sep - 20:51

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Sam 12 Sep - 13:32


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Quatrième maison
_________________________
La chance n'est vraiment pas avec moi. Soit elle se moque ouvertement de mes tentatives de déjouer ses tours. Je fusille du regard les dés sous les ricanements des deux autres puis tourne le dos à la table. Non, je ne boude pas, j'exprime juste mon mécontentement de manière distingué. C'est toute une nuance. Je pars vers la porte de sortie, saluant d'un hochement de tête Stiles puis la bibliothécaire, avec Caracole poursuivant mes pas.

Je n'au jamais dit que j'étais de quelqu'un de facile à vivre. J'ai un caractère assez merdique parfois. Les autres n'ont qu'a s'en accommoder. Je ne vais pas changer ma personnalité juste pour leur faire plaisir. Reprenant le sens inverse, j'en profite pour admirer les vitrines des magasins. Certains ne sont pas vraiment folichons voire carrément nuls. Cependant, je m'arrête pour contempler une superbe montre. Pas les nouvelles remplis de gadgets les plus inutiles les un que les autres.

Non. Je parles d'une montre à gousset d'antan. Un belle montre mécanique à squelette noire, clapet étoilée, à chiffres romain et au fond doré. Intrigué, je rentre dans la boutique pour voir son prix. Regardant l'étiquette, je étouffe devant la somme. Tant que ça ? Mais elle est faites en pierres précieuses ou quoi leur truc ? Je me reporte sur la montre qui me nargue de son socle.... C'est qu'elle est vraiment jolie malgré son prix faramineux. Je ne vais pas dépenser plus de deux milles euros dedans quand même.

Je zyeute autour de moi, à la recherche du vendeur. Parfait, celui ci parle avec une cliente. J'approche ma main pour la prendre quand Caracole me demande ce que je fais. Je lui fait signe de se taire pour ne pas me faire repérer. Cependant, il a l'air d'avoir compris que j'allais commettre un forfait et me reproche que c'est mal. Je lui rit au nez, lui faisant remarqué que boire à notre âge et prendre des substances illicites est illégale et puni par la loi. Donc un truc en plus ou un truc en moins dans notre dossier n'y changera rien.

Je prends la montre et la planque dans la poche ventrale de mon sweet. Toutefois, avec cette discussion, je n'avais pas remarquer que l'attention de l'horloger s'était tourné vers nous et m'a pris en plein délit. Immédiatement, il appelle le département du Sheriff et bloque l'entrée de sa boutique. Tandis que nous nous apprêtâmes à sortir de cette boutique, le vendeur m'attrape par le bras en me qualifiant de petit sacripant. Merde !

Et c'est ainsi que nous nous retrouvons assis sur une chaise, devant un policier scrupuleux et le propriétaire de la boutique braqué par mes soins. Celui ci, nous accuses, enfin surtout m'incrimine, de lui avoir voler une montre d'environ 2 500 euros. Ouais, mais elle était franchement belle. Je regrette pas d'avoir tenté mon coup. De toute façon, la prochaine fois, j'irai en magasin avec un ami de confiance, pas un gars qui réussi à faire louper mon vol. Renfrogné j'écoute le policier me demander de rendre ma dite montre. Je secoues la tête faisant croire que je ne sais pas de quoi il parle.

-Quel montre monsieur l'agent ? Je n'ai rien sur moi. On a juste admirer le travail de l'horloger.

En un mouvement de sourcils, je comprends que je n'arriverai pas à l'embobiner si facilement que je pensais. Le vendeur crie que son chef d'oeuvre est caché dans ma poche. Je suis obligé de fouillé dedans et de la sortir. Bien évidemment, je fais le mec étonné de voir une tel découverte. Ce qui n'a pas l'air de convaincre le policier. Bon sang, il a des pouvoirs magique ou quoi ce mec ?!

-Oh, mais qu'est ce qu'elle fait là ? Je vous promet, je sais pas comment elle s'est rendu dans ma poche.

On me fait de l'humour en déclarant qu'elle est venu là bas avec ses petites pattes. Je hausse les épaules avec un sourire en coin que je n'arrive pas à cacher. Bon, plan A et B mis hors de course, passons au plan C. Je baisse la tête, laisse quelques larmes briller aux bords des yeux, fait trembler mes lèvres. D'une petite voix, je commence à m'excuser d'avoir recommencer mais explique que ce n'est pas de ma faute.

-Oui, je suis cleptomane. Un effet secondaire de mon TEI je suppose.

Mensonge et travail d'acteur. J'espère que ça va marcher. Il faut juste qu'il nous relâche pour qu'on puisse continuer notre jeu. Les dés sont dans ma poche, piqué sur le bureau du vendeur. Dès qu'on sort de là, je les donnes à Caracole. Pour le punir de m'avoir fait attraper.



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Sam 12 Sep - 14:33


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : quatrième maison
_________________________
 
Liam lançait le dé une nouvelle fois. Il tourna puis tomba sur la prison. Le poste de police. Je glousse et souris à Liam.
 
— Tu dois te mordre tout seul ?
 
Je le vois faire la moue, il part de la bibliothèque. Je le suis après avoir dit au revoir à Stiles.
 
— Hey Liam attends-moi ! Tu sais que t’es plus rapide que moi.
 
Il ne s’arrêta pas pour autant. Tant pis, je vais devoir le rattraper. J’en profitai, qu’il soit dans un état second pour le rattraper en courant, avec ma force lupin. Une fois à son niveau, je le dépasse. Je m’arrêtai après un instant. Que faisait-il encore ? Il ne voulait pas avoir le dé dans le poste de police ? Je revins sur mes pas, vois mon ami devant une vitre entrain de mater une montre. Autour d’elle, différente montre plus simple, s’étalent sur l’étale. La montre qu’il regardait, était un simple rond, tenu par une chaine. Je regardai le prix et quand je le vis, je me reculais… Cela coute cher ce genre de montre. J’aurai jamais les moyens… Je regardai la tête de Liam, il lorgnait sur la montre, il bavait dessus… J’aurai pu lui offrir, si j’étais riche, mais je n’avais pas d’argent. Encore moins d’argent de poche. Je n’avais même pas l’âge pour trouver un travail… Pratique pour faire des cadeaux. Je me demandais comment les autres faisaient pour s’acheter autant de chose. Montre, portable… J’avais rien de tout cela moi…
 
Je soufflai, dépité par mes pensées. Comment je pourrai faire un cadeau à Liam, s’il avait des envies à plus de 2500 dollar ?
 
 Je me tournai vers Liam, le vit lorgner d’une tel façon la montre que j’eus peur. Sa main parcouru les quelques centimètres qui les séparaient… Que comptait-il faire ? Je tremblai, j’ouvris la bouche, pensant au dégât qu’on avait déjà fait.
 
— Liam…
 
Il me fit taire en une seconde. Je tremblais, paniqué par cette idée. Je regardai vers le vendeur. Liam me regarda, et me fit comprendre que se vole n’apporterait rien de plus. Tout ce qu’on avait fait rester illégale. Je me tu un instant, essayant de cacher mon ami de la vue de tous. Il planqua dans la poche ventrale de son sweet sa nouvelle conquête.
 
On sortir du magasin mais la porte se ferma. L’employé agrippa la main de mon ami. Je restai là figé à ne rien dire.
 
Il appela le commissariat, parlant de vole…
 
Quelques minutes après, on se retrouva une nouvelle fois assis sur une chaise, devant un policier. On accumulait les bourdes. Je soufflai… Liam se faisait questionné, et moi je me taisais… Je ne disais rien ne voulant pas dire de connerie. De plus, je sentais en Liam, une colère naitre en mon encontre. Je tremblais… J’avais fait une erreur. Le policier demanda alors la montre à Liam.
 
-Quel montre monsieur l'agent ? Je n'ai rien sur moi. On a juste admirer le travail de l'horloger.
 
J’écoutai la conversation, baissé souvent la tête. Le policier avait tout compris, on n’arriverait pas à s’en sortir. Il demanda la montre dans la poche. Liam la sortit, fit semblant d’être victime d’une erreur.
 
-Oh, mais qu'est ce qu'elle fait là ? Je vous promet, je sais pas comment elle s'est rendu dans ma poche.
 
Mais cela n’a pas marché. Le policier avait-il quelques choses contre Liam ? Les autres avaient-ils parlaient de nous ? Je regardai autour de nous, personnes de ma connaissance n’était dans ce lieu. J’espérai que Ruby ne soit pas présente. Ou pire, un homme de main de mon père… Il en a tellement…
 
Soudain je vis Liam pleurer. Inquiet, je regardai en lui et me sentis soulagé en voyant qu’il faisait semblant… Je mis ma main sur la sienne pour le consoler. Et me mis à pleurer à mon tour… Je repensais à toute ma vie, les sévices subis par mon père. Les duels forcés, assisté à des meurtres pour me rendre neutre, m’enlever tous les sentiments…
 
-Oui, je suis cleptomane. Un effet secondaire de mon TEI je suppose.
 
J’observai Liam, TEI ? C’est quoi, il n’en avait jamais parlé ? Que lui arrivait-il ?
 
On sortit juste après cette explication. Il me donna le dé pour que je les jette. Avant de le faire, je le regardai pour lui poser une question.
 
— Euh Liam, j’ai fait quelques chose de mal ? (je me frottai les mains, inquiète) J’ai ressentis une colère en mon encontre…
 
J’espérai vraiment que sa colère lui passerait… Pour passer à autre chose, je lançai les dés, priant pour ne pas tomber sur la prison ou pire, le lac… Je ne désirai pas le voir encore plus en colère contre moi.
 


© Fiche by Mafdet MAHES



Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Sam 12 Sep - 14:33

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Lun 14 Sep - 9:17


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : RP Libre
_________________________

Tricherie ! J'invoque la Xème règle de mes propres commandements à ce propos. Il a pris le panneau après s'être fait repéré. Le pari est donc invalide. Conclusion: pas de bisou. Ahahaha ! Même en ayant perdu, je reste le vainqueur. Je me sens tout puissant. Invincible même. Le maître des farces refait son apparition dans Beacon Hills. Tremblez de terreur pauvres mortels, je viendrais vous embêter plus vite que vous ne le pensez.

Le dé lancé, nous tombons sur la case du poste de police. Rah ! Encore un tour là bas alors qu'il y a tant d'endroit à visiter. Ce n'est pas que le sheriff soit méchant ou qu'il y ait une bombe planqué dans ses locaux qui me révulse. C'est juste que... Bin, on est plutôt en train de tourner le plus souvent en rond avec le poste et le lac. Même si ça fait que quelques tours que nous n'avons pas tiré cette dernière d'ailleurs. Ce n'est pas pour nous porter poisse que je le dit.

Je soupire de découragement devant la tête de chiot de Caracole. C'est qu'il y tiens à son bisou sur la joue. Je devrais me sentir beaucoup plus coupable que cela de le manipuler ainsi à ma guise. Cependant, je n'ai aucune culpabilité. Rien, nada, le néant total. Ce n'est pas une question de se sentir supérieur ou un truc de ce goût là. Rien de tout cela.

C'est juste que Caracole, c'est comme un petit chiot qu'on donne à un enfant. Celui ci joue avec, le maltraite un peu, l'aime bien et pourtant malgré tout ce qu'il a enduré, le chiot reviens à son maître en remuant la queue de joie. Loyauté. C'est le mot que je cherchais. Et c'est un concept qui me dépasse. Je ne comprends pas comment peut on être aussi loyale à un gars autant égoïste que moi.

Je lui papatte la tête, comme je le ferai à mon animal de compagnie si j'en avait un. Ce n'est pas parce qu'il est plus grand que moi qu'il n'a pas le droit à ce traitement de faveur. Ensuite, je l'invite à aller au poste de police. En chemin, je nous ferai arrêter devant un magasin pour nous acheter quelques sucreries pour me faire pardonner. Je sais que c'est un boulot difficile de rester avec moi et mes sautes d'humeurs quotidienne. Surtout quand je pars dans des délires en occultant le reste qui m'entoure.

Nous marchâmes tranquillement cette fois ci, jusqu'à que je croise une boutique de bonbons. J'invite sans permission Caracole à entrer dedans. Puis je regarde d'un oeil gourmand toutes les sucreries à ma portée. Mon dieu, je vais me régaler avec tout ça. Je remplie mon petit sachet, devenu imposant à la fin de ma tournée des rayons. Puis je regarde Caracole qui a l'air mal à l'aise.

-Allez, fait toi plaisir, prends un sachet. C'est moi qui régale aujourd'hui. Mais prends pas ça pour habitude, hein !

Bon, la mauvaise foi était peu être de trop. Mais on change pas son caractère en un claquement de doigts. Il devrait être heureux que je lui achète des bonbons sans vouloir les manger. Je paye nos deux sachets puis mange mon achat au fur et à mesure que l'on marche en direction du poste de police. Devant le seuil de la porte, on pourra alors lancer le dé.



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Lun 14 Sep - 10:51


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : RP Libre
_________________________

 
Le tricheur… Oui, c’était de la tricherie… Il avait menti… Il avait intérêt à se faire pardonner… En plus je sentais sa joie à sa trouvaille…
 
Je lançai le dé de manière à tomber sur un endroit où on ne gagnerait rien.
 
Nous tombions sur le poste de police, croyant qu’on aurait un hôtel, on se dirigea vers le sheriff, mais une voix nous fit comprendre qu’on ne pouvait prétendre à l’achat d’un hôtel. Il nous manquait encore des hôtels dans un autre lieu.
 
Liam soupira, à cause du poste de police… On ne faisait que des allés retours (et aussi à cause du fait qu’on n’aurait pas l’hôtel…
 
On marchait vers le poste de police, quand il se retourna vers moi. Je lui fis les mêmes yeux que lui. Ce n’était pas normal que cela marchait que pour lui. Il me regardait, j’avais l’impression de voir de la pitié dans son regard. IL faudrait vraiment que je lui montre en quoi j’étais le meilleur…
 
Il posa sa main sur ma tête, comme s’il me caressait… Hey, je n’étais pas un chien ! Je m’écartais. Pourtant, j’aimais bien, cela montrait-il qu’il tenait un peu à moi ?
 
Liam s’arrêta devant un magasin de bonbon. Fait qu’il ne volerait rien cette fois-ci. On s’approchait des bonbons, mais je n’avais pas de sous… Qu’est-ce que je pouvais faire pour avoir de l’argent. Liam, lui regardait chaque étale de bonbon avec un regard si pénétrant, qu’on pourrait le voir baver des litres de bave…
 
A l’idée je rigolai, puis me retins. Pas envie qu’il me jette dehors. Je regardai les différents bonbons. J’en avais gouté aucun, même pas un, pourtant, il semblait en avoir des milliers.
 
Liam choisit son sac rempli tandis que je n’en avais choisis aucun… Je me sentais mal à l’aise. Je ne savais pas lesquelles choisir ? Liam me regarda droit dans les yeux et me dit :
 
-Allez, fait toi plaisir, prends un sachet. C'est moi qui régale aujourd'hui. Mais prends pas ça pour habitude, hein !
— Liam ! J’ai jamais mangé de bonbon, tu m’aides à choisir ?
 
Il me regardait comme si je venais de dire une bêtise. Il se tourna vers moi et m’amena choisir des bonbons, et rouspétait souvent, disant quel parent tyrannique pouvait empêcher son enfant d’avoir des bonbons.
 
Une fois, le sac rempli, on sortit, après que j’avais bien vérifié que Liam avait tout payé. On retournait tout de même au poste de police.
 
Une fois devant, on vit le dé posé sur la poignée. On sourit soulagé, pas besoin d’y entrer pour faire autre chose…
 
Je lançai le dé sans attendre, espérant tomber sur un bon lieu. J’en voulais déjà plus à Liam. Pourquoi je n’arrivai jamais à lui en vouloir longtemps ? Pourquoi à chaque fois j’y arrivai avec personne. Au bout de quelque minute je retournai les voir, comme si rien ne s’était passé… Je faisais cela avec presque tout le monde. Le seul avec qui je ne désirai plus rien connaître, était mon tuteur.
 
 


© Fiche by [url=http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t71-mafde
t-mahes-une-druide-un-peu-particuliere-termine]Mafdet MAHES[/url]



Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Lun 14 Sep - 10:51

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 17 Sep - 8:24


Équipe : Bribri et Gros minet
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Maison 1
_________________________

Enfin nous pouvons sortir de la mairie et poursuivre ce jeu. Le dé nous envoie au poste de police. Brian semble moyennement content que le jeu se mélange avec son lieu de travail.

- Aller on se dépêche ! L’autre équipe semble bien avancer et… Meow !!!

Une voiture est en vrac devant celle de Brian, nous empêchant de sortir de la place de parking. Le conducteur est désolé, mais son essieu a brusquement cassé. Pas moyen de déplacer sa voiture. Il attend la dépanneuse.

Pendant que Brian essaie de bouger quand même la voiture qui saigne son huile moteur sur le bitume, je tourne en rond sur le parking.

Cela fait trois fois que je passe devant… à la quatrième si personne n’est venu le prendre ou le cadenasser… je l’embarque.

- Alors cette dépanneuse ?

- Toujours pas là. Il semble y avoir un embouteillage en ville. Il parait qu’il y a un remake de la guerre des étoiles vers le lycée.

Je fais signe à Brian et l’emmène à l’autre bout.

- C’est mon vélo, dis-je en mentant effrontément.

Je suis bien obligée, sinon Brian n’aurait jamais accepté que je « l’emprunte »

- Je monte sur la selle et toi tu restes en danseuse et tu pédales. Ca complétera ton entrainement quotidien !

Et accessoirement me donnera une vue sympathique tout le long du trajet… Nous crevons sur le chemin. Brian met un point d’honneur à vouloir réparer « mon » vélo. Nous le posons donc contre un mur le temps de faire les achats nécessaires à la boutique juste à côté.

En ressortant, le vélo n’est plus là. J’essaye de persuader Brian que je ne le souhaite pas, mais il insiste pour que nous allons porter plainte.

Nous voilà donc au poste de police relativement désert… Je crois qu’ils sont tous sortit attraper Dark Vador et l’armée impériale qui semble s’être invité à Beacon Hills…

Oui mais voilà, Brian n’étant pas en service, il ne peut pas prendre ma plainte. Nous tombons donc sur Ruby….

Je vais résumer ce qui s’est passé à :

- Et depuis quand Maf’ a un deux roues sans moteur ?! Dehors !

Gloups !



© Fiche by Mafdet MAHES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 17 Sep - 11:45


Équipe : Bribri et Gros Minet
Numéro de la maison en cour d’acquisition : Maison 1
_________________________

Mafdet m’en voulait beaucoup d’avoir encore fait un mauvais jet au lancé du dé. Je dois avouer que je ne suis pas très chanceux en ce moment. Et cette guigne semble me poursuivre, car une voiture en panne nous empêche de sortir du parking. J’essaye avec le malheureux conducteur qui est désolé de nous bloquer, de pousser sa voiture. Mais rien n’y fait, il a un essieu de cassé.

Pendant que je patiente avec l’homme qui attend la dépanneuse, je vois la femme chat tourner en rond comme un fauve en cage. Elle finit par m’appeler. Elle me propose qu’on y aille à deux sur son vélo. Je suis un peu sceptique sur la résistance de sa bicyclette si nous montons à deux dessus. Mais comme elle insiste et que je n’ai pas vraiment envie de la mettre en colère, j’obtempère.

Je dois pousser à fond sur les pédales. Heureusement Mafdet à un bon sens de l’équilibre, une fois lancé, nous avançons assez rapidement. Mais six blocs de maisons plus loin le pneu arrière se dégonfle. La femme chat souhaite continuer à pied, mais je refuse de laisser son vélo en panne ici. J’avise un magasin qui est juste en face qui doit proposer le nécessaire qu’il nous faut pour réparer la chambre à air.

Poisse quand tu nous tiens… de retour sur le trottoir, nous découvrons que le vélo de Mafdet a disparu.

- On va tout de suite au poste de police pour faire une déclaration de vol !

Je ne comprends pas pourquoi Mafdet hésite. Son vélo n’est pas de toute première jeunesse, mais c’est tout de même un bien matériel qu’on vient de lui subtiliser.

Le poste de police est quasiment désert suite à ce qui se passe à la bibliothèque du lycée. Je ne cherche pas à comprendre ce qu’il se passe réellement, car j’ai le sentiment que cela va me dépasser.

C’est Ruby qui nous reçoit. Je ne peux pas prendre la déclaration de Mafdet car je ne suis pas en service.

En deux minutes, je comprends que le vélo n’est pas à la femme Chat… Je ressors du poste de police furieux ! Elle m’a rendu complice d’un vol ! Rageusement je lance le dé.



© Fiche by Mafdet MAHES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Jeu 17 Sep - 11:45

Le membre 'Brian O'Conner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 521
Réputation : 65
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 18 Sep - 11:30


Équipe : Les Télétubbies
Numéro de la maison en cour d’acquisition : RP Libre
_________________________

On a réussi à semer l'oncle Zombie ! Hourra, vive nous, qui sommes toujours en un seul morceau. Je récupère la clé à molette volée, seul butin restant de notre escapade, et regarde Caracole lancer le dé. Si on tombes sur le poste de police encore une fois, je fais un malheur. Cette case ne sert à rien pour l'instant tant qu'on a pas les maisons du pink print.

Renfrogné, je décide donc de m'arrêter chez Caracole afin qu'il puisse se changer tranquillement. Et peut être avec un peu de chance, j'aurai le droit à un petit goûter de consolation. Et non monsieur, je ne suis pas un gouffre sur pattes ! J'ai juste un organisme qui élimine plus vite que la normale. Ce qui veut dire qu'au lieu de manger le double de mon poids, j'en mange le quadruple voir six fois plus quand j'ai les crocs.

Caracole me montre le chemin vers chez lui. Ou plutôt chez son alpha si j'ai compris l'histoire. Je ne sais pas si ça va lui plaire par contre d'avoir l'odeur d'un autre loup hors de sa meute dans sa tanière. Bof, après tout, ce n'est pas mon problème. Tant qu'on ne m'égorge pas, je m'en fiche complètement des conséquences. Caracole n'aura qu'à se débrouiller pour trouver un truc à raconter.

Devant le petit portail de la maison, le bêta m'invite à entrer jusqu'au salon. Curieux comme tout, je scanne la pièce du regard et ne résiste pas à l'envie de farfouiller. Non pas pour voler, je suis pas dingue à ce point. Juste pour découvrir comment vit un alpha chez lui. Surtout quand t'as pas Maman McCall derrière celui ci. Je n'ai pas l’habitude de rencontrer des alphas adultes vu que le mien est un adolescent en phase de devenir majeur et encore moins de visiter leurs tanières.

Alors je ne me gène pas. Dès que Caracole a le dos tourné, je regarde et visite l'endroit. Cependant, imprudent, je renverse un vase traînant par là. Oups ? J'espère qu'il n'avait aucune valeur sentimentale ou même financière. Parce que là, il est irrécupérable. Sauf si vous avez une patience d'ange et un stock assez conséquent de colle extra forte. Ce qui n'est pas mon cas. Je ramasse vite fait les morceaux brisées et les caches dans un coin avant que Caracole ne revienne. Pas vu, pas pris, n'est ce pas ?

Il me demande inquiet quel était ce bruit. Je lui dit vaguement que ma maladresse était de retour et que ce n'était presque rien. Un truc sans importance. Je ne me suis même pas fait mal. Rester dans le flou pour laisser la personne faire des suppositions est le meilleur moyen de mentir. Avec de la chance, il croira que je suis tombé comme un imbécile et que je veux pas le lui dire franchement. Pressé de ne pas que ma bêtise soit découvert si vite, je demande au loup s'il est prêt puis nous partons de la maison, faire un petit aller-retour au poste de police avant de relancer le dé.


© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 914
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 18 Sep - 11:50


Équipe :Les Télétubbies .
Numéro de la maison en cour d’acquisition : libre  
_________________________
 
Enfin libre ! Nous avions réussi à quitter ce lieu maudit, et dire que l’on doit encore revenir… Trois fois je crois… Encore trois fois… Le dé lancé, tomba sur…
 
Devinez ! Allez, c’est très simple… Liam adore ce lieu… On y trouve plein d’ivrogne. Et un nounours en peluche, jetant et grognant contre un policier. Un des policiers qui nous avait arrêtés pour le vol d’une montre… Quelle chance… J’ai l’impression que ce jeu est là pour nous faire vivre les pires situations du monde… Encore heureux qu’on ne tombe pas dans l’asile… Je crois qu’il y en a un à Beacons Hill…
 
La prison…
La prison… Ah oui ! Bravo… Vous en avez mis du temps pour trouver la réponse…
 
Ce lieu si inutile pour l’instant, on a toutes les maisons et on doit récupérer les maisons du bar pour gagner l’hôtel… Mais avant d’y aller, nous prenions la route pour chez moi, ou chez mon alpha. Je ne pense à rien, invite Liam a entré dans la demeure de mon ami, espérant ne pas avoir de problème. Non… J’ai le droit d’avoir des amis… Et de leur montrer ou j’habite.
 
Je regarde autour de moi, et me dirige vers ma chambre pour me changer. Je prends des habits, souris devant celui que Liam m’a offert, mais avec autant de malchance, je ne peux pas me permettre de le mettre. Je ne veux pas le salir.
 
Une fois prêt, j’entends un bruit provenir du salon. Je cours directement dans le salon et trouve Liam essayé de cacher quelques choses… Je vais avoir des problèmes. Il essaie de m’expliquer qu’il est tombé, à cause de sa malchance. Il me demande si je suis prêt pour aller pour la énième fois en prison…
 
— Attends, j’ai quelques choses, on mange pas assez avec nos courses et nos jeux.
 
Je retourne dans la cuisine, pour prendre un repas préparé la veille. Je prends le gâteau au chocolat, avec un peu de menthe et l’apporte à Liam. Une fois qu’il est dévoré le plan, je lui souris, heureux que le dessert lui ait plu.

— J'espère que ça te plait, c'est moi qui l'ai fais. 

 Après ma phrase, je lui prends la main et cours vers la prison.
 
— Cherchons le dé.
 
J’use de ma force surnaturelle pour aller plus vite et lâche Liam à un moment. Je ne pense pas que ça lui plaise que je tienne sa main si longtemps. On courait, essayant d’éviter les voitures et tout autre. Prenant parfois les chemins les plus longs.
 
Je me demande alors ce qui arriverait si on gagnait…
 
— Liam, qu’est-ce que l’on gagne à la fin du jeu ?
 
J’attends sa réponse. Je pense que j’en aurai une. Je souris à l’idée.
 
Devant le poste, j’aperçois sur la porte, le dé, j’avance pour le prendre et le lance sans attendre.
 


© Fiche by Mafdet MAHES



Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).


Dernière édition par Caracole O'brien le Ven 18 Sep - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 747
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 18 Sep - 11:50

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Monopoly' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 18 Sep - 18:05


Équipe : Bribri et Gros Minet
Numéro de la maison en cour d’acquisition : 2
_________________________

Déblayer la bibliothèque nous prend tout le reste de la journée. Mafdet croisait les bras au début, mais elle a fini par aider. Alors que je m’occupe de ce qui est détruit, retirant les étagères fracassées pour les entreposer dehors, des élèves et pleins de volontaires tentent de sauver ce qui peut l’être.

J’ai de la peine pour cette bibliothèque, remplacer les ouvrages va être difficile car très onéreux. J’invite Mafdet à se désaltérer. Nous partons vers le centre-ville et entrons dans un pub irlandais.

- Je… Ce n’est pas bien d’emprunter les affaires des autres Mafdet.
- …
- Je suppose que vous n’apprécierez qu’on vous vole, non ?


J’essaye de lui faire comprendre qu’une telle conduite n’amène rien de bon. Mais le femme-chat semble être à des kilomètres.

Je commande une bière alors qu’elle attaque directement au whisky. Les jours précédents, j’ai pu constater qu’elle tient vraiment bien l’alcool. Enfin elle se décide à me parler de sa vie et des pays qu’elle a visités.

Je reste ébahi par son récit. Elle me raconte l’histoire avec un grand H, de manière si vivante, que c’est est hypnotisant. Son débit ne semble pas se tarir, comme les bières qui défilent sous mon nez. Sa période égyptienne recadre certaine contre vérité que j’ai apprises à l’école. Je me rends compte aussi qu’en ce temps-là, la vie était particulièrement courte. Les gens luttaient pour vivre. Les loisirs, si on peut les qualifier ainsi, n’étaient réservés qu’à une élite très minoritaire.

…Comment je me retrouve à entourer une bouche d’incendie en croyant que c’est le phare d’Alexandrie… reste un mystère que je ne veux surtout pas qu’on résolve.

J’ai vaguement la sensation qu’on m’aide à me lever…. Puis c’est le noir total…

La lumière revient… je suis en cellule de dégrisement… Sous mes cheveux une fanfare a élu domicile.

- Je peux avoir un verre d’eau ?


© Fiche by Mafdet MAHES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] Monopoly's Party | Poste de Police   Ven 18 Sep - 22:05


Équipe : Bribri et Gros minet
Numéro de la maison en cour d’acquisition : 2
_________________________

J’ai fini par me faire embaucher pour déblayer la bibliothèque qui avait été ravagé par un combat entre Dark Vador et Luke Skywalker… J’avais cédé pour amadouer Brian. C’est vrai qu’il n’avait rien demandé. J’avais pris la ponceuse machinalement. Puis à mes yeux le manoir des Hale… C’est aussi ma meute.

Brian semble s’être radouci à mon égard puisqu’il me propose d’aller boire un verre pour se remettre de ce nettoyage titanesque. Je reste songeuse à ce qui s’est passé à la bibliothèque. Car ce n’était pas des acteurs mais bien les personnages réels du film de Georges Lucas

- Je… Ce n’est pas bien d’emprunter les affaires des autres Mafdet, dit-il.

- …

- Je suppose que vous n’apprécierez qu’on vous vole, non ?

Comment lui dire que personne ne me vole ? Mais à quoi bon… Je comprends néanmoins sont point de vue. Nos consommations arrivent. Je ne sais pas pourquoi je me mets à parler, ni ce qui me pousse à raconter ce que j’ai vu et vécu. Le regard attentif de Brian m’encourage et nous passons la soirée, moi à parler lui à m’écoutant en éclusant des bières.

La sortie du bar est assez folklorique. Brian est soul. A un moment il semble parti pour vider ses tripes, je l’adosse alors à une bouche d’incendie…

***

Ce fumier de Buck Lancaster nous a enfermés avec les poivrots de la ville. Il était bien content d’enfermer un collègue et je le suspecte de savoir que je connais Ruby et Jordan…

On nous libère quand Brian reprend ses esprits. Aller lancer les dès et partir d’ici.



© Fiche by Mafdet MAHES



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Event] Monopoly's Party | Poste de Police
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event] Monopoly's Party | Hotel de ville - Début du jeu -
» Offensive des forces de l'ordre a Martissant et Bolosse
» [Poste de police] QG des Rangers
» Commissariat de police féminin pour protéger les femmes.
» [EVENT] Corpse Party — Informations !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Out of Beacon Hills :: Réalité alternative (Hors RP) :: Beacon Hills-
Sauter vers: