AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
7 septembre 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Vicky ANderson

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
24 août 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Amance Jouve

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
10 août 2019


Amance Jouve

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
27 juillet 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Isaac Lahey

►►►◄◄◄


Mathieu Lamy



Classement au
6 juillet 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
22 juin 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Amance Jouve



Classement au
08 juin 2019


Derek Hale

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
25 mai 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
11 mai 2019


Richard Turner

►►►◄◄◄


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes



Classement au
27 avril 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Richard Turner



Classement au
13 avril 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
30 mars 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Arizona Blake



Classement au
16 mars 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Amadeï Caïmbeul



Classement au
2 mars 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Wesley Beaumont

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
16 février 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Vicky Anderson

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
2 février 2019

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
19 janvier 2019

Arizona Blake


►►►◄◄◄

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Mederick Ravendorne




Classement au
5 janvier 2019

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Andy et Alessandro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez
 

  Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:11



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_m1ujek6Ppc1qgvxd3o2_500

Fuite vaine et inutile

Contexte:
 
C’est Isaac qui m’avait tenu, ce jour-là, la tête sous l’eau. C’était le bêta avec lequel j’étais le plus proche. Dans cette baignoire glacée en inox. J’avais retenu ma respiration au maximum. Mes poumons allaient exploser. L’anoxie, le manque d’oxygène... Puis la perte de connaissance. Je me suis réveillé dans cette grande pièce blanche. Illuminée par tous ces néons. Stiles et Scott étaient à mes côtés. Quel était ce lieu ? A ce moment-là je ne le savais pas. Puis, soudain j’ai vu cette souche d’arbre, au milieu de la pièce. Au vue de la circonférence du tronc coupé, l’arbre avait dû vivre quelques centaines d’années. Nous nous sommes approchés et l’avons touché.

Brusquement la lumière s’est éteinte. Je me retourne. Je suis dans la forêt… seul. Où sont les deux autres ? J’entends des pas, je me cache contre un arbre et observe celui qui avance. C’est moi… moi qui avance dans la nuit, moi qui aie senti une odeur. Une odeur de sang, celui de ma sœur Laura. Je me vois, moi, ce fameux soir où je fais la triste découverte de la moitié de corps de ma sœur. Assassinée par mon oncle, découpée par les Argent.

Je me détourne, je sens un appel dans la forêt. Et je me mets à courir. Les lieux me semblent familiers. Mais c’est comme si j’y mettais les pieds pour la première fois. Ma mère m’a effacé tous souvenir de ce lieu. Cet endroit sacré. Lieux ou le Darach retient ma sœur pour l’ultime sacrifice. Celui des gardiens.

La suite est confuse dans ma mémoire. Scott a suivi Deucalion. J’espérai bêtement que Jennifer me rendrait ma sœur si j’obtempérais. Cora avait besoin de soin et vite. Je me souviens des yeux de Scott qui virent au rouge quand il franchit la barrière de Jennifer. Je revois Deucalion trancher la gorge du Darach. Pendant ce temps Stiles, Isaac et Allison ont réussi à sortir nos familles de sous les racines du Nemeton. Cora est au plus mal. Je vide toute mon énergie pour lui extirper son mal et perd mon statut d’alpha. Fin de ce cauchemar… Début d’un autre.

Deaton nous avait prévenus qu’il y aurait un prix à payer pour que le Nemeton nous montre où étaient nos familles. Cette ombre autour de nos cœurs. Dans la semaine qui suivit la guérison de Cora et la fin du Darach, je quittais Beacon Hills avec elle. Bien décidés à ne plus remettre les pieds dans cette ville maudite. On allait repartir de zéro. Tirer définitivement un trait sur notre atroce passé. A deux, il était possible de reconstruire une vie. On tourna entre les grandes villes de Californie. Cora était si joyeuse de se trouver avec moi. Pour ne pas lui gâcher sa joie, j’affichais toujours un grand sourire. Je jouais les mecs heureux. Heureux d’avoir enfin tourné la page. Mais dès qu’elle ne me voyait pas, je laissais apparaitre cette souffrance qui me bouffait de l’intérieur. Je me moquais d’avoir perdu mon rang d’alpha. J’avais rassuré Cora pour cela. Je me moquais de la puissance. Tout ce que je voulais, c’était vivre, éprouver du bonheur.

Mais cette ombre glacée qui entourait mon cœur, m’isolait. Certaine nuit, j’avais même du mal à maitriser mon loup. Il voulait sortir, combattre cette part de ténèbres. Ma colère n’était plus suffisante. Mon point d’ancrage se fissurait. J’avais le cœur et l’âme meurtris. Ma colère s’était émoussée, laissant place à une sorte d’hébétude.

On passa du temps à Las Vegas, flambant un peu d’argent dans les casinos. Cora s’amusait comme une folle. Après tout c’était encore une adolescente. On visita Los Angeles, la ville des anges. On y croisa quelques meutes. Comme je ne me sentais pas encore en état de pouvoir protéger ma sœur le cas échéant. On quitta la ville et allèrent nous noyer dans la métropole de San Francisco. Avec une peu moins d’un million d’habitant, c’était la ville idéale pour se noyer dans la masse. Comme nous l’avions fait avec Laura à New-York. On s’était déniché un appart au nord de la ville. En se penchant par la fenêtre on pouvait même apercevoir le Golden Gate. Cora s’était inscrite dans le lycée public du quartier. Je courrais les petits boulots, attendant de trouver dans ma branche, l’architecture. Mais mon retour à Beacon Hills pour retrouver Laura, faisait un trou dans mon CV qui ne plaisait pas trop.

J’alternais donc entre des jobs de livraison, de réceptionniste et tout ce qui pouvait rapporter de l’argent. Je ne voulais plus toucher à l’héritage de nos parents. Le garder comme une assurance pour le futur. Cette semaine-là je bossais dans un mini-market. J’avais participé à l’inventaire du stock. C’était mon dernier jour. Le magasin venait juste de rouvrir pour les clients. Après un ultime rangement dans la réserve, je passais à la comptabilité prendre mon chèque.

Je sortis pas l’arrière de la boutique, par le sas de livraison. Une fois dehors, j’hésitais entre aller à l’arrêt de bus, ou faire le trajet de retour à pied. J’optais pour la deuxième solution. Je devais réfléchir. Il fallait que je trouve un job plus sérieux. La nuit était tombée. Le quartier était calme. Et au lieu de penser à une stratégie pour me faire recruter par un cabinet d’architecte, mes pensées glissèrent… Dérapèrent vers Beacon Hills… Sur les autres, les deux autres. Que devenaient-ils ? Pourquoi je me mettais subitement à penser à eux ? J’avais jusque-là réussi à tenir loin ces souvenirs. A part bien sûr cette noirceur, que je ne pouvais ignorer.

Je marchais, regardant mes pieds quand je vis une canette de coka au sol. Elle était intacte. Une boite de conserve juste à côté me dit que ce n’était pas un simple oubli. Puis je vis le sac papier, portant le nom du magasin où je venais de travailler une semaine. Plus loin un corps, affalé sur le trottoir...



I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:14




Une Fuite Vaine et Inutile
Pass Out




Avec Scott, nous espérions juste nous éloigner de tout cela, mais à la place, nous avons dû affronter cette cinglée de Jennifer et sacrifier une part de nous et la plonger dans les ténèbres. Comme si je n'étais pas déjà suffisamment perturbé comme ça. Evidemment, je ne regrettais pas de l'avoir fait! J'aurais fait n'importe quoi pour sauver mon père. Mais, le fait est que j'étais vraiment dans le mal après ça.

Avec Scott, nous avons décidé de partir, loin...plus loin! Et Melissa et mon père étaient plus que d'accord. Ça allait nous faire un peu de repos. Sauf que l'ombre était déjà bien installée, et qu'après avoir fait son nid tout au fond de nous, elle était bien décidée à étendre son territoire.

Je faisais des cauchemar presque toutes les nuits. Je me réveillais toujours avant lui et lui aussi était agité, alors, je le réveillais et je prétendais que j'avais été réveillé par ses gémissements. Je refusais de lui dire que j'étais au moins aussi tourmenté que lui. Je paraissais bien assez faible comme ça pour ne pas avoir à en rajouter une couche.
Après les cauchemars, sont arrivée les crises de panique. Au début, elles étaient gérables. Lydia m'avait donné une bonne astuce. Retenir sa respiration. Je me souviens encore de la sensation que j'ai éprouvé au baiser qu'elle m'a donné pour me calmer. N'empêche que c'était une solution d'enfer!

Mais voilà, plus le temps passait, et moins cela suffisait. A force, je ne parvenais même plus à retenir ma respiration. Et j'avais de plus en plus froid à chacune de mes crises. Je ne sais pas vraiment comment j'ai réussi cet exploit mais je parvenais toujours à ne pas en faire devant Scott. Peut-être que sa présence me rassurait...

Nous avons pris le temps de voyager un peu et même de faire quelques rencontres. Il ne le sait pas, mais j'ai même pu me confirmer à moi-même que je n'aimais pas que les femmes. J'avais des doutes depuis un moment déjà, mais une nuit en boîte, j'ai flirté avec un type plutôt mignon, un beau brun à lunette et avec des yeux vert et des tifs indomptables...d'ailleurs, je crois bien qu'il avait une cicatrice zarbi sur le front...peu importe. Le fait est que j'ai vraiment apprécié ça. Si je n'avais pas été encore puceau, j'aurais été ravi de continuer la soirée en privée.

Nous avons changé d'endroit à plusieurs reprises. Nous sommes allés au Canada quelques temps puis à New York avant d'atterrir à San Francisco. Nous nous sommes incrits à des cours du soir pour garder le niveau et Deaton a réussi à faire embaucher Scott chez l'un de ses confrères véto. Moi, je bosse dans une bibliothèque. Comme je retiens sans mal l'emplacement des rayons et l'organisation, je travaille vite et je trouve même le temps de lire un peu.

Ce soir là, Scott était de permanence. Moi-même je terminais assez tard, mais j'eus quand même le temps d'aller faire quelques courses. J'avais repéré ce magasin quelques jours plus tôt et je trouvais les commerçant plutôt cool. Bon, j'avoue que j'attendais avec impatience de tomber sur ce fameux employé trop sexy dont parlaient certaines des filles que je croisais dans les rayons. Mais ce n'était pas encore pour ce soir.

Je fis les courses rapidement et pris la direction de notre petit appartement. Mais la nuit était déjà tombée et je me crispai à mesure que j'avançai. Depuis que l'ombre s'était emparée de moi, je m'étais mis à avoir peur du noir. Je craignais chaque mouvement, chaque son, chaque impressions. Et cette nuit là n'y fis pas exception. J’accélérai le pas, mais mon cœur ne se contenta pas d'augmenter son rythme à un rythme sportif...non, il décida de passer en mode “panique”.

Bientôt, je ne fus plus en état de respirer. Mes poumons empêchait la moindre dose d'air de passer. Je sentais l'enfer froid s'emparer de moi, et perdant toute mes forces , je me sentis tomber sur le béton froid et rude de la ruelle. J'entendis à êine la conserve rouler avec son grincement horrible et je perdais déjà connaissance lorsque quelqu'un s'approcha...



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:14



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_static_tumblr_ms0nh3u5se1s0bsopo1_500


Fuite inutile

Il fait somber dans cette ruelle. Je devine vaguement ce corps sur le sol. Encore un être, atteint par la misère humaine. Mais je n’ai plus la force de m’occuper de moi, alors les autres… les inconnus… Je ferme mon cœur et me détourne. J’évite la boite de conserve. Je m’en vais. Je ne peux sauver la terre entière quand je suis incapable de me sauver moi-même.

Ce cœur déraille, ces battements anarchiques… Dieu que cela me rappelle des souvenirs. Une autre détresse, dans une autre vie, loin d’ici. Le cœur à qui je tourne le dos, fait une nouvelle ratée. J’entends sa respiration de plus en plus tenue. Cette similitude… D’un bond je reviens sur mes pas, retourne ce corps qui embrasse l’asphalte. Cette fois c’est mon cœur qui saute une mesure… Stiles !

Comment est-ce possible ? Comment peut-on se retrouver là ? Perdu dans cette ville de presque un million d’habitant, si loin de Beacon Hills… J’avais appris par Isaac que lui et Scott étaient partis sillonner le pays. Fuir cette ombre… Je fuis aussi. Comment fait-il pour m’atterrir ainsi dans les bras ? Son corps est glacé. D’instinct, je le plaque contre moi, nos corps se connaissent si bien, sans nous demander notre avis. Ce n’est pas la première fois, pas la dernière, semble-t-il.

« - Stiles… »

Je murmure, le serre plus fort. D’une main, je lui déboutonne le haut de sa chemise, dégager ses voies respiratoires. Je ne peux croire au hasard, bien que je ne croie pas au destin non plus. Est-ce cette ombre qui nous lie ainsi ? Nous attire l’un à l’autre ?

« - Stiles ! »

Il ne revient pas. Son teint est si pale. Ses yeux fermés sont ourlés de cernes violettes. Il dort mal, très peu. Je trouve qu’il a encore maigris. Il est déjà pas si épais…

« Stiles ! Respire. »

Rien ne bouge, je change de position, m’assois sur le sol, le prends comme si je le berçais. Peut-être que si son oreille est près de mon cœur, il l’entendra, s’y accrochera.

« Stiles, s’il te plait… »

Je l’entoure de mes bras, l’entoure de ma présence. Une pensée fugace me traverse l’esprit. Ma survie dépend de sa survie. De celle de Scott aussi. Nous sommes liés, c’est indéniable. Ce soir en est la preuve.

« -Stiles accroches toi. »

Son souffle est trop faible, insuffisant pour faire vivre cet idiot qui se meure là, dans mes bras. Non, tu n’as pas le droit de me claquer dans les doigts. Je refuse que tu partes ainsi, dans cette ruelle sordide, dans cette ville qui n’est pas la nôtre, cette vie qui n’est pas la nôtre. Alors je me penche, te bouche le nez d’une main et colle mes lèvres sur les tiennes. Je souffle, souffle ma vie sur la tienne. Je recommence, encore et encore. Ton corps ne pèse presque rien dans mes bras.

« Stiles, je suis là ! »

Ton souffle est un peu plus assuré. Mais ton cœur fait toujours n’importe quoi. Je te sens frissonner. Je me penche, te couvrant de ma chaleur. Je pose mes lèvres sur ton front glacé. Je reste ainsi. Ce lien me fait peur. Je stoppe tes crises, mais je ne suis pas celui qu’il te faut. Je suis maudis. Toi, petit ange, tu dois aller vers la lumière. Je ne suis que noirceur. Est-ce tes bras qui s'accrochent enfin dans mon dos ?




I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:17




Une Fuite Vaine et Inutile
Bring me to Life




Même dans cet état, je pouvais ressentir une chaleur réconfortante m'atteindre. Je ne savais pas d'où elle venait, ou plutôt de qui, car je savais qu'elle émanait de la personne non loin de moi. Cette chaleur était diffuse, loin d'être suffisante pour me réchauffer car son possesseur était loin, bien trop loin. Il me sembla même qu'il s'était encore plus éloigné de moi un instant. Et pendant un court moment, je ne sentis plus cette chaleur et je retombai dans une effroyable ombre glaciale. Et je me sentis partir, mais l'instant d'après, je sentis à nouveau cette chaleur. La personne, qui qu'elle soit, s'approcha de moi, mais ma conscience était déjà loin.

Je sentis vaguement des bras entourer mon corps et m'éloigner du sol dur et froid. Je ne compris pas vraiment ce qu'il se passa ensuite, seulement que je me sentais de mieux en mieux. J'avais moins froid. Je ne me sentais pas encore comme si j'étais tout près d'une cheminée, mais déjà, je n'avais plus la sensation d'être dans un igloo.
Quelqu'un m'appelait, encore et encore, mais sa voix était déformée et intensifiée par le manque d'oxygène. Ma boîte crânienne était devenue une caisse de résonance infernale et malgré la chaleur qui m'enveloppait et la voix qui m'appelait, je continuais à m'enfoncer dans ces limbes mortelles.

Peut-être était-ce la fin, finalement. Peut-être était-il temps pour moi de rejoindre ma mère et de cesser d'être un fardeau pour tous. Scott pourrait enfin cesser de s'en faire pour moi, mon père pourrait recommencer sa vie sans avoir à gérer son hyperactif de fils, Derek pourrait cesser de veiller sur moi pour attirer Scott dans sa meute...même si techniquement, Derek ne cherchait plus à avoir Scott dans sa meute et qu'il était bien loin d'ici, et que donc je n'étais déjà plus un fardeau pour lui. Je n'étais rien..
Je sentis alors une brise gelée glisser sur mon corps en partant de ma gorge, comme si on avait défait le haut de mes fringues, puis je sentis une intense chaleur remplacer le froid. La voix était toujours là, mais un battement régulier résonnait dans ma tête...un battement de coeur. Pas le mien, vraisemblablement, parce que le miens faisait des looping, alors que celui que j'entendais était régulier, à la limite un peu affolé, mais rien d'aussi désordonné qu'une crise de panique.

Tout cela me semblait de moins en moins réel, et je sentais que la paix me tendais les bras, je lui touchais presque les doigts quand quelqu'un boucha mon nez, puis elle s'éloigna, écartée par un baiser. Attends...un baiser???! Non, ça ne pouvait pas être possible. Et pourtant...Je sentais de l'air s'insinuer dans mes poumons, les gonfler, me faire vivre.

J'allais vivre...ou tout du moins survivre. L'air trouvait à nouveau le moyen de se frayer un chemin jusqu'à mes poumons et mon cœur tentait de se caler sur le rythme que j'entendais, le rythme cardiaque de mon sauveur. Car cette force, cette carure, c'était sans aucun doute un homme.

Je commençai enfin à sentir le sang couler dans mes veines. J'avais des fourmis, comme quand la circulation est coupée, j'en avais même mal. Tout mon corps était ankylosé. Mais je pouvais le sentir. Je pouvais sentir cette présence contre moi, ce corps fort, puissant et chaud. Et j'eus l'envie de le sentir plus près, alors malgré la douleur de ce sang coulant à nouveau dans mes veines,je levai les bras et les entourai autour de ce corps chaud pour le serrer, pour me serre contre lui.

Je pus alors sentir son odeur,cette odeur de cuir boisée que je connaissais si bien. Et j'eux enviede pleurer, car IL était là. IL était celui qui m'avait sauvé...encore.

“Derek...”dis-je d'une voix faible.

Je me serrai plus encore contre lui. Je voulais être complètement enveloppé par sa chaleur. Je voulais m'abreuver de son odeur. Lui qui m'avait sauvé, encore une fois. Je pris quelques longues minutes pour repenser à tout ce qu'il s'est passé. Toutes les fois où il m'a sauvé...Cette fois encore, il était là...il m'avait enveloppé de sa chaleur, il m'avait offert son air...il avait posé ses lèvres contre les miennes...

— “ Yo, Big Bad Wolf...Tu sais que c'est pas bien de profiter de la faiblesse d'un homme pour l’embrasser...ou alors, tu as cru que j'étais la belle au bois dormant...mais je ne sais pas si je dois le prendre bien, parce que tu sais, c'est un super canon cette fille...mais bon, c'est une fille quand même...je ressemble pas à une fille, si? Non...ne réponds pas à cette question...
J'étais toujours incapable de bouger et ma voix était faible, mais j'avais toujours la force de déblatérer un tas d'ânerie apparemment...






 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:18



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sniffi10

Fuite vaine et inutile

”- Derek…”

Enfin, il reprenait pied. Mais il était encore faible. Je ne bougeai pas. Attendant qu’il refasse surface totalement. Je ne sais pas où l’emmenaient ces crises. Mais à chaque fois, il semblait sortir d’un cauchemar. Son rythme cardiaque était moins anarchique, mais toujours rapide. Il me paraissait si fragile, l’avais l’impression que j’allais le briser si je le serrais un peu plus fort dans mes bras. Je soupirai. Cela me rendait triste de le voir si faible. Je ne sais pas où était Scott, mais je supposais que Stiles lui cachait son état. Et malheureusement pour lui, le jeune McCall était facile à leurrer. Il fallait vraiment qu’il se cogne aux ennuis pour les apercevoir. Un gentil gars, mais qui n’était pas attentif, surtout aux amis dissimulateurs comme Stiles. Je sentais ses bras dans mon dos. Il m’agrippait comme une bouée. Stiles… C’était peut-être la seule personne que j’arrivais à aider sans effort. Il lui suffisait de sentir mon corps pour aller mieux. Même quand j’allais mal, il pouvait s’accrocher à moi et se sortir de ses crises. Je n’ai jamais su pourquoi il ne s’accrochait pas à Scott dans ces moments-là. C’était son meilleur ami. Ou voulait-il protéger son ami, ne pas lui ajouter sa détresse ? Moi j’étais le grand méchant loup… Pas besoin de me ménager, j’étais son vilain, son méchant. Il dut m’entendre penser. Car il se mit à parler, égal à lui-même… Mais ce n’est pas vrai ! Je ne pus m’empêcher de sourire sans décoller mes lèvres posées sur son front. Les sarcasmes, ses sarcasmes. Ce n’est pas ce soir que Stiles Stilinski allait mourir.

« - Yo, Big Bad Wolf...Tu sais que ce n’est pas bien de profiter de la faiblesse d'un homme pour l'embrasser...ou alors, tu as cru que j'étais la belle au bois dormant...mais je ne sais pas si je dois le prendre bien, parce que tu sais, c'est un super canon cette fille...mais bon, c'est une fille quand même...je ne ressemble pas à une fille, si? Non...ne réponds pas à cette question... »

Ces mots idiots me rassurèrent. Il était faible, mais en vie ce crétin ! Comme à chaque fois, j’avais eu peur. Peur que je n’arrive pas à le ramener. C’est idiot, mais depuis sa première crise ainsi passée, je me sentais responsable de lui. Rien n’avait été établis entre nous, aucune règle, promesse ou quoique ce soit d’autre. A chaque crise, j’arrivais de nulle part, comme attiré par un aimant et je repartais de la même façon, m’enfuyant presque. Je ne savais pas définir, ou donner un nom à cette étrange relation. Je repensais à ses élucubrations et sourit de nouveau. Je reculais mon visage et plongeais mon regard dans ses yeux. Avec un sourire carnassier, un peu cruel, après tout je suis un loup, je lui dis :

« - La ferme, Stilinsky ! »

Comme il allait protester, m’inonder de mots, m’étouffer de phrases. Je lui clouais le bec avec ma bouche. Fallait pas me parler de belle princesse canon et de baiser. Cela donne des envies. Je pensais, non je voulais le choquer en agissant ainsi. Lui volant un baiser, son premier ? Lui qui se réservait pour l’inaccessible Lydia, se faire rouler une pelle par un loup garou. Peut-être qu’après ça, il m’épargnerait ses grands discours tordus. Ou, je me leurrais moi-même sur mes motivations ?




I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:18




Une Fuite Vaine et Inutile
Ne te joue pas de moi !




Derek était là, tout contre moi. Il était là, pour moi. Il me sauvait, une fois encore. Je me sentais si faible... Comment pouvait-il encore accepter de me sauver ? Comment parvenait-il à me supporter alors que moi-même je commençais à ne plus en être capable. J'étais faible, je n'étais rien, juste un humain un peu plus observateur que les autres, mais je n'étais pas pour autant un atout. S'ils avaient besoin d'un être intelligent dans leur team, il y avait Lydia. Moi, j'étais inutile, je n'étais qu'un boulet. J'étais un poids qui se rappelait à leur présence en étant seulement faible, en ayant besoin d'aide. Pourquoi ne m'avait-il pas juste laisser crever dans cette ruelle ? Sa vie n'aurait-elle pas été plus simple ? Et celle de Scott...

Mourir m'effrayait, mais cette solution me semblait logique et pourtant, en entendant le cœur de Derek, en sentant sa chaleur, je ne pus m'empêcher de m'accrocher à lui. Je voulais vivre, même si c'était dur. Je voulais devenir meilleur, mais en avais-je seulement la force ? Je retenais mes larmes, pas besoin de me montrer encore plus faible... Pas devant lui...

Pourquoi m'accrochai-je ainsi à lui d'ailleurs ? Comment pouvais-je relâcher la pression devant lui et en être incapable devant Scott ? Pourquoi est-ce que je me sentais plus en sécurité dans ses bras ? Ce n'était pas logique, il m'avait toujours fait peur, je n'aurais pas dû avoir autant confiance...Et puis j'avais au moins autant confiance en Scott...Alors pourquoi ???

Je ravalai mes questions, je devais lui montrer que j'allais mieux...même si je ne désirais pas vraiment qu'il retire ses lèvres des miennes...Euh, quoi ? Vraiment ?? Non, n'importe quoi...bref, je parlai. Faiblement, mais je parlai. Je débitai des bêtises, comme toujours. Il se recula un peu et je pus plonger mon regard dans ses incroyables yeux aux couleurs changeantes. Je serais resté des heures à le contempler ainsi. Derek était beau, personne ne pouvait le nier, moi encore moins...

Et comme toujours, il m'ordonna de la fermer. Hey ! Non ! J'étais faible ! Il n'avais pas le droit de me parler ainsi ! S'il pensait que mon état allait m'empêcher de l'enquiquiner avec mon babillage incessant, parce que oui, je suis conscient que je parle tout le temps, il se mettait la griffe ans l’œil le louloup ! Hors de question que je....Oh Mon Dieu...

Jr'écarquillai les yeux alors que ses lèvres se posaient sur les mienne pour me couper la parole. Non. C'était impossible. Le Big Bad Wolf ne ferait jamais ça. Même pour s'éviter de supporter mon bavardage agaçant, il ne s'abaisserait pas à embrasser quelqu'un comme moi. Parce que je....NON !

Je poussai soudainement de toutes mes forces sur son torses pour me dégager et j'essuyai rageusement mes lèvres. Ma vue commençai déjà à se troubler à cause des larmes. Je venais de comprendre pourquoi lui. Non, pas de comprendre...de l'accepter. Je m'étais rendu à l'évidence. Il n'était plus nécessaire de nier l'évidence...C'était trop flagrant pour mon esprit doué pour la déduction. Je me demande même comment j'avais pu me leurrer jusque là. Il parvenait à me faire baisser mes défense parce que je le voulais...LUI...

Depuis quand ? Sans doute depuis la piscine...quand je l'avais sauvé du kanima et supporter dans l'heure pendant des heures...ou peut-être avant...quand il s'était réfugié chez moi et que je l'avais vu se changer...Non...C'était avant...Ca datait de son retour. Ce jour dans les bois. Je savais au fond de moi que ce jour là, déjà, je m'étais dit qu'il était grave canon. Je n'étais tombé amoureux que bien après et petit à petit...mais je ne pouvais plus le nier. Dans les vestiaires, je comparais toujours le corps des autres au sien. Isaac était pas mal, mais trop gringalet par rapport à Derek et Danny ne semblait pas dégager autant de chaleur...

Je l'aimais...et lui,...lui, il se jouait de moi...Je tentai de me relever, mais je trébuchai par deux fois avant d'y parvenir. Et une fois debout, je fus forcé de m'appuyer contre le mur pour tenir au début.

« Pourquoi t'as fait ça ? T'as pas le droit Derek ! Tu peux pas ! Je sais que tu ne...T'as pas le droit ! Tu sais que je n'y survivrai pas ! Ne joue pas avec moi ! Je peux accepter que tu ne...Je ne suis rien...Je ne suis qu'un humain et je suis un homme...je ne suis même pas un homme..je suis trop faible pour être un homme. Et tu aimes les femmes. Tu as plutôt bon goût si on oublie leur caractères de psychopathe...Sauf pour Paige, elle devait être gentille elle... Et moi...Je ne suis d'aucune utilité à la meute. Et ne me dis pas que je suis intelligent. Lydia l'est bien plus que moi...Moi, je ne suis qu'un humain qui fait des crises de paniques ! Et je...je sais que c'était pas difficile à comprendre ce que je ressens pour toi...même si je ne l'ai compris que maintenant...tu as du le comprendre depuis longtemps, mais pourquoi tu joues avec ?? Repousse moi, je ferai avec, mais ne t'amuses pas avec moi. Je ne suis pas plus bon à être un jouet qu'un allié...Laisse moi mourir si je t'encombre, mais par pitié, ne joue pas avec l'amour que j'éprouve pour toi... »

J'étais à nouveau parti en crise et mon discours avait été saccadé. Je n'y survivrai pas. Je ne pourrai pas supporté d'être abandonné à nouveau par quelqu'un que j'aime.... Je ne supporterai pas d'être trahi...

- « Je sais que des gens qui te parlaient d'amour t'ont trahi, mais s'il te plaît ne te venge pas sur moi...je n'y survivrai pas...j'ai besoin de toi.... » soufflai-je finalement dans un gémissement. Je ne savais plus vraiment où j'étais, mais j'étais terrifié, et j'avais froid...



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:19



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek-10

Feel

Je sentis le changement immédiatement quand je posais mes lèvres pour le faire taire. Stilinski me repoussa, je résistais un peu étonné ou plutôt vexé. Pourquoi étais-je vexé. C’était une réaction normale de sa part. Je violais son corps ainsi. Il ne s’agissait plus de respiration artificielle. Je relâchais mes bras et le laissais me fuir. Car s’était bien ça dont il s’agissait. L’instant d’avant il s’accrochait à moi. Maintenant il me fuyait, en colère, s’essuyant les lèvres, comme sali par mon contact. Je réalisais que pour lui j’avais toujours été le big bad wolf. Un méchant, une bête sauvage. Qu’est-ce qui m’avait pris de lui clouer le bec de cette manière ? Avec un pincement au cœur, je le voyais s’éloigner, les larmes aux yeux, la rage au cœur. Je l’avais blessé. Sa réaction me blessait. Pourquoi ?! Qu’est que j’en avais à faire de son avis sur ma personne ? Je sentais sa hargne, sa colère. Son cœur battait furieusement. J’étais désolé de mon acte stupide. M’imposer pour faire quoi ? Nous étions deux hommes ! Pourquoi l’avais-je embrassé. Envie ? Je le regardais, ses larmes, sa bouche pincée sous la fureur de ses pensées. Merde ! Qu’avais-je ? Qu’avais cassé ? Il se mit à me crier dessus. Instinctivement je fis un pas en arrière. Je n’avais pas envie d’entendre. Me dire qu’il fallait que je me fasse soigner, que j’étais un monstre…

« - Pourquoi t'as fait ça ? T'as pas le droit Derek ! Tu peux pas ! Je sais que tu ne...T'as pas le droit ! Tu sais que je n'y survivrai pas ! Ne joue pas avec moi ! Je peux accepter que tu ne...Je ne suis rien...Je ne suis qu'un humain et je suis un homme...je ne suis même pas un homme. Je suis trop faible pour être un homme. »

Oui, je n’ai pas le droit, bordel que je suis désolé. Mais les mots ne sortent pas…

« - Et tu aimes les femmes. Tu as plutôt bon goût si on oublie leur caractères de psychopathe...Sauf pour Paige, elle devait être gentille elle... »

Les femmes… J’en veux plus des femmes ! Et non je n’ai pas bon gout !

« - Et moi...Je ne suis d'aucune utilité à la meute. Et ne me dis pas que je suis intelligent. Lydia l'est bien plus que moi...Moi, je ne suis qu'un humain qui fait des crises de paniques !

- Non Stiles ! Tu… tu as de la valeur ! Ne dis pas ça.»

Il ne m’écoute pas. J’ai de la peine qu’il pense ça de lui ! Car c’est faux, archi faux. On aurait eu de lourdes pertes s’il n’avait pas été là. Et Lydia sort son intelligence uniquement quand cela lui est profitable. Il n’y a que toi qui agis par altruisme !

« -Et je... je sais que ce n’était pas difficile à comprendre ce que je ressens pour toi...même si je ne l'ai compris que maintenant...tu as du le comprendre depuis longtemps, mais pourquoi tu joues avec ?? »

Que… Je ne comprends pas où il veut en venir. Que ressent-il pour moi, qui le mette dans ces états ? Non je ne joue pas, enfin plus depuis longtemps….

« - Repousse moi, je ferai avec, mais ne t'amuses pas avec moi. Je ne suis pas plus bon à être un jouet qu'un allié...Laisse-moi mourir si je t'encombre, mais par pitié, ne joue pas avec l'amour que j'éprouve pour toi... »

L’amour ? Pour moi ? Lui ? Mais je… Alors que je le voyais s’affaler de nouveau, sa crise le reprenant comme une vague. Mais je ne pouvais l’aider, j’étais tétanisé par ses propos. Comment pouvait-il ressentir de telles choses pour moi ? Lui qui fantasmait sur Lydia depuis des années. Lydia qui représentait la féminité absolue. Quel rapport à moi, j’étais loin d’être efféminé. En plus, avant cette histoire de sacrifice, on était plutôt comme chat et chien. Loin d’un jeu de séduction… Pourquoi l’avais-je embrassé ?

« - Je sais que des gens qui te parlaient d'amour t'ont trahi, mais s'il te plaît ne te venge pas sur moi...je n'y survivrai pas...j'ai besoin de toi...

- Non ! Jamais je ne… »


Je ne veux pas me venger sur toi… Il me fuyait, mais avouait avoir besoin de moi. Bordel était-il vraiment amoureux de moi ? A ce point-là ? Je… J’aimais cette idée ! J’avais aimé toucher ses lèvres, cela m’avait fait mal quand il m’avait repoussé. Je le regardais s’enfoncer. Je… Non ! Nous étions deux hommes. Des amis ou quelque chose qui s’y apparentait. Je n’avais jamais regardé les mecs… Mais de le voir là, si fragile. Mon loup hurlait. Bordel que vais-je faire encore ?! Je m’avance et le reprends dans mes bras. Il ne résiste même pas.

« - Stiles, loin de moi l’idée de jouer avec toi. Je n’avais pas conscience de tous cela. Je crois que tu n’as pas choisi la meilleure personne à aimer… Je suis un paratonnerre à emmerdes. Et vu tout ce que j’ai vécu, je fais un très mauvais ami et le pire des compagnons possible… Je ne sais pas pourquoi je t’ai… embrassé. Je ne voulais pas me moquer. Je n’en savais pas ce que tu ressentais. Excuse-moi pour ce geste inconsidéré. »

Je le serrai fort contre moi, essayant de stopper ses tremblements.

« - Je t’apprécie beaucoup Stiles. Je m’inquiète de te voir dans cet état. Je crois que je te donnerai ma vie, si cela pouvait rendre la tienne enfin normale. Je n’ai pas ce pouvoir. Même lors de tes crises, je ne fais rien d’autre que de te faire écouter mon cœur. Je ne suis pas le surhomme que tu penses. Plutôt l’inverse en fait… Je… Tu es important pour moi. Je ne sais pas exprimer ce que je ressens car je ne le sais pas moi-même. Mais je suis certain, qu’il est dangereux pour toi de t’accrocher à moi. »


A ces mots, son cœur qui s’était calmé s’affole de nouveau. Je ne veux pas le blesser ou le faire souffrir. Mais je ne fais que ça ! Avec l’ombre qui enserre mon cœur, je suis encore pire qu’avant. Si ce sentiment que j’éprouve pour lui est finalement ce que je pense, il vaut mieux pour lui que je m’éloigne. Je ne lui apporterais que chagrin et peine. Comme me le dit souvent Cora, je suis un handicapé des sentiments. Là, je vais le repousser par… amour…

« - Stiles, je vais te raccompagner chez toi et je partirai. J’ai fuis Beacon Hills pour refaire ma vie. J’avoue que ce n’est pas une réussite jusque-là, mais je ne désespère pas y arriver un jour. Pour l’instant je ne suis pas une personne fréquentable. Je te ferai plus de mal que de bien. Et… Je tiens plus à toi que tu ne le penses ou même que je le pense moi-même. »

Je l’aidais à se relever. Puis alla ramasser ses courses qui trainaient sur le sol. Son sac dans une main, je lui tendais mon bras pour qu’il prenne appuie sur moi. Je ne sais pas s’il accepterait ce contact après tous ce qui a été dit. En le regardant, les mots « Je t’aime » me vinrent à l’esprit. Mais je savais que jamais de tels mots sortiraient de nouveau de ma bouche. Même pour lui. Une chose était définitivement cassée chez moi, ou devrait l'être. Oui il fallait que cela soit ainsi.




I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:20



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek-10

Feel

Je sentis le changement immédiatement quand je posais mes lèvres pour le faire taire. Stilinski me repoussa, je résistais un peu étonné ou plutôt vexé. Pourquoi étais-je vexé. C’était une réaction normale de sa part. Je violais son corps ainsi. Il ne s’agissait plus de respiration artificielle. Je relâchais mes bras et le laissais me fuir. Car s’était bien ça dont il s’agissait. L’instant d’avant il s’accrochait à moi. Maintenant il me fuyait, en colère, s’essuyant les lèvres, comme sali par mon contact. Je réalisais que pour lui j’avais toujours été le big bad wolf. Un méchant, une bête sauvage. Qu’est-ce qui m’avait pris de lui clouer le bec de cette manière ? Avec un pincement au cœur, je le voyais s’éloigner, les larmes aux yeux, la rage au cœur. Je l’avais blessé. Sa réaction me blessait. Pourquoi ?! Qu’est que j’en avais à faire de son avis sur ma personne ? Je sentais sa hargne, sa colère. Son cœur battait furieusement. J’étais désolé de mon acte stupide. M’imposer pour faire quoi ? Nous étions deux hommes ! Pourquoi l’avais-je embrassé. Envie ? Je le regardais, ses larmes, sa bouche pincée sous la fureur de ses pensées. Merde ! Qu’avais-je ? Qu’avais cassé ? Il se mit à me crier dessus. Instinctivement je fis un pas en arrière. Je n’avais pas envie d’entendre. Me dire qu’il fallait que je me fasse soigner, que j’étais un monstre…

« - Pourquoi t'as fait ça ? T'as pas le droit Derek ! Tu peux pas ! Je sais que tu ne...T'as pas le droit ! Tu sais que je n'y survivrai pas ! Ne joue pas avec moi ! Je peux accepter que tu ne...Je ne suis rien...Je ne suis qu'un humain et je suis un homme...je ne suis même pas un homme. Je suis trop faible pour être un homme. »

Oui, je n’ai pas le droit, bordel que je suis désolé. Mais les mots ne sortent pas…

« - Et tu aimes les femmes. Tu as plutôt bon goût si on oublie leur caractères de psychopathe...Sauf pour Paige, elle devait être gentille elle... »

Les femmes… J’en veux plus des femmes ! Et non je n’ai pas bon gout !

« - Et moi...Je ne suis d'aucune utilité à la meute. Et ne me dis pas que je suis intelligent. Lydia l'est bien plus que moi...Moi, je ne suis qu'un humain qui fait des crises de paniques !

- Non Stiles ! Tu… tu as de la valeur ! Ne dis pas ça.»

Il ne m’écoute pas. J’ai de la peine qu’il pense ça de lui ! Car c’est faux, archi faux. On aurait eu de lourdes pertes s’il n’avait pas été là. Et Lydia sort son intelligence uniquement quand cela lui est profitable. Il n’y a que toi qui agis par altruisme !

« -Et je... je sais que ce n’était pas difficile à comprendre ce que je ressens pour toi...même si je ne l'ai compris que maintenant...tu as du le comprendre depuis longtemps, mais pourquoi tu joues avec ?? »

Que… Je ne comprends pas où il veut en venir. Que ressent-il pour moi, qui le mette dans ces états ? Non je ne joue pas, enfin plus depuis longtemps….

« - Repousse moi, je ferai avec, mais ne t'amuses pas avec moi. Je ne suis pas plus bon à être un jouet qu'un allié...Laisse-moi mourir si je t'encombre, mais par pitié, ne joue pas avec l'amour que j'éprouve pour toi... »

L’amour ? Pour moi ? Lui ? Mais je… Alors que je le voyais s’affaler de nouveau, sa crise le reprenant comme une vague. Mais je ne pouvais l’aider, j’étais tétanisé par ses propos. Comment pouvait-il ressentir de telles choses pour moi ? Lui qui fantasmait sur Lydia depuis des années. Lydia qui représentait la féminité absolue. Quel rapport à moi, j’étais loin d’être efféminé. En plus, avant cette histoire de sacrifice, on était plutôt comme chat et chien. Loin d’un jeu de séduction… Pourquoi l’avais-je embrassé ?

« - Je sais que des gens qui te parlaient d'amour t'ont trahi, mais s'il te plaît ne te venge pas sur moi...je n'y survivrai pas...j'ai besoin de toi...

- Non ! Jamais je ne… »


Je ne veux pas me venger sur toi… Il me fuyait, mais avouait avoir besoin de moi. Bordel était-il vraiment amoureux de moi ? A ce point-là ? Je… J’aimais cette idée ! J’avais aimé toucher ses lèvres, cela m’avait fait mal quand il m’avait repoussé. Je le regardais s’enfoncer. Je… Non ! Nous étions deux hommes. Des amis ou quelque chose qui s’y apparentait. Je n’avais jamais regardé les mecs… Mais de le voir là, si fragile. Mon loup hurlait. Bordel que vais-je faire encore ?! Je m’avance et le reprends dans mes bras. Il ne résiste même pas.

« - Stiles, loin de moi l’idée de jouer avec toi. Je n’avais pas conscience de tous cela. Je crois que tu n’as pas choisi la meilleure personne à aimer… Je suis un paratonnerre à emmerdes. Et vu tout ce que j’ai vécu, je fais un très mauvais ami et le pire des compagnons possible… Je ne sais pas pourquoi je t’ai… embrassé. Je ne voulais pas me moquer. Je n’en savais pas ce que tu ressentais. Excuse-moi pour ce geste inconsidéré. »

Je le serrai fort contre moi, essayant de stopper ses tremblements.

« - Je t’apprécie beaucoup Stiles. Je m’inquiète de te voir dans cet état. Je crois que je te donnerai ma vie, si cela pouvait rendre la tienne enfin normale. Je n’ai pas ce pouvoir. Même lors de tes crises, je ne fais rien d’autre que de te faire écouter mon cœur. Je ne suis pas le surhomme que tu penses. Plutôt l’inverse en fait… Je… Tu es important pour moi. Je ne sais pas exprimer ce que je ressens car je ne le sais pas moi-même. Mais je suis certain, qu’il est dangereux pour toi de t’accrocher à moi. »


A ces mots, son cœur qui s’était calmé s’affole de nouveau. Je ne veux pas le blesser ou le faire souffrir. Mais je ne fais que ça ! Avec l’ombre qui enserre mon cœur, je suis encore pire qu’avant. Si ce sentiment que j’éprouve pour lui est finalement ce que je pense, il vaut mieux pour lui que je m’éloigne. Je ne lui apporterais que chagrin et peine. Comme me le dit souvent Cora, je suis un handicapé des sentiments. Là, je vais le repousser par… amour…

« - Stiles, je vais te raccompagner chez toi et je partirai. J’ai fuis Beacon Hills pour refaire ma vie. J’avoue que ce n’est pas une réussite jusque-là, mais je ne désespère pas y arriver un jour. Pour l’instant je ne suis pas une personne fréquentable. Je te ferai plus de mal que de bien. Et… Je tiens plus à toi que tu ne le penses ou même que je le pense moi-même. »

Je l’aidais à se relever. Puis alla ramasser ses courses qui traînaient sur le sol. Son sac dans une main, je lui tendais mon bras pour qu’il prenne appuie sur moi. Je ne sais pas s’il accepterait ce contact après tous ce qui a été dit. En le regardant, les mots « Je t’aime » me vinrent à l’esprit. Mais je savais que jamais de tels mots sortiraient de nouveau de ma bouche. Même pour lui. Une chose était définitivement cassée chez moi, ou devrait l'être. Oui il fallait que cela soit ainsi.




 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:20



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_mc4617tfLK1rx1vxr

Black shadow

Je saisis Stiles par la taille et le laissais m’indiquer le chemin. Dieux qu’il était faible. Il avait vraiment maigri. Trop. J’avais presque envie de le porter, de le ramener chez moi, le nourrir, le réchauffer. Mais s’il était dans cet état, c’était bien à cause de moi. C’est moi qui avais fait confiance à cette prof de malheur. C’était de ma faute si lui et Scott avaient dû plonger dans cette baignoire glacée. De ma faute que leur cœur s’engluait dans l’ombre. En plus, il souffrait de cet amour… pour moi. Sur ce plan, j’avais été fracassé trop de fois pour que j’y croie encore. Je savais qu’il était honnête dans ses sentiments et tout en le soutenant pour marcher, je me persuadais qu’il serait cruel de le laisser croire qu’il pouvait y avoir quoi que ce soit entre nous.

Au-delà de l’aspect gay, je ne voulais pas lui imposer ma vie. Je ne suis que douleur et malheur. Je te rendrais malheureux malgré moi ! On arriva à leur appartement. Un truc vivable, tout juste. L’odeur de Scott était très présente. J’entendais d’ailleurs la douche. Fuir de là. Je ne voulais pas le voir, croiser son regard. C’est de ma faute, s’il traine ici avec Stiles dans cette ville rempli d’anonyme. Loin de leur famille respective. Loin de moi, ils ont peut-être une chance de s’en sortir. Je ne fais que les tirer vers le fond. Je recule vers la porte. Le regard de Stiles me déchire, me chavire. Non, je ne dois pas céder… pour son bien.

Je fis un long détour avant de rentré hagard. Un maelström de sentiment m’envahissait. La déclaration de Stiles m’avait estomaqué. Comment lui pouvait m’aimer ? On avait toujours été opposé. Toutes ses emmerdes venaient des loups. Malgré cela il avait aidé ma meute, il m’avait aidé moi… Depuis quand était-il… ? Pourquoi je n’avais rien vu ? En repensant à son terrible regard quand je l’avais quitté, je savais pourquoi je l’avais embrassé subitement. Non pas pour le faire taire, non je l’ai fait car j’en avais foutrement envie. J’avais juste besoin d’une excuse pour le faire. J’avais aimé ce contact, me le rappeler, me donnait chaud au cœur. Stiles… tu pouvais me faire un bien fou, mais je suis un poison pour toi.

Une semaine plus tard, je trouvai un job comme videur dans une boite de nuit de mon quartier. Ça m’allait bien. Le côté un peu physique, me permettait d’évacuer ma hargne, ma détresse. Un soir, je les vis dans la queue de l’entrée. Quand ils arrivèrent à ma hauteur, on échangea à peine un regard. Scott ouvrit la bouche pour parler mais préféra se taire. Stiles contemplait soigneusement ses pieds. Ils étaient venus se détendre et il fallait qu’ils tombent sur moi. C’était peut-être le moment de changer de ville. Je me fis discret pour éviter de les recroiser ce soir-là. J’espère qu’ils auront pu s’amuser. M’oublier.




I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:21




Fuite Vaine et Inutile
L'alcool fais oublier que le lendemain n'est que plus dur




Je ne sais toujours pas combien de temps il s'est passé avant que Scott ne sorte de la douche et honnêtement, je ne suis pas certain d'avoir dormi cette nuit-là. Et si j'ai dormi les nuits suivantes, ce n'était que quelques deux ou trois heures cumulées, pas plus.

Avec Scott, nous n'avons pas parlé de tout cela. Ce n'était que des non-dits, des regards, des gestes. Nous ne savions pas tout du mal de l'autre, mais nous tentions de nous soulager l'un l'autre.

Après quelques jours, nous avons décidé de sortir. Quitte à ne pas dormir, autant profiter de ces insomnies et de ce voyage. Après avoir écumé les bars plusieurs jours de suite, nous nous sommes décidés à aller en boîte. Mais nous avions oublié que nous étions de véritables accumulateurs de poisse. Il fallu que ce soir là, ce soit LUI le videur.
Derek en videur. C'était assez drôle quand j'y repense. Mais pas si improbable. Qui aurait osé le contredire? Et puis avec son flair, il pouvait présumer de l'état des clients et éviter plusieurs embrouilles. Par contre, il devait souvent se faire draguer. La preuve, à notre arrivée, une pauvre fille se cassait le moral à essayer sans succès.

Il ne fallut pas longtemps à Scott pour comprendre qu'il s'était passé quelque chose. Je ne doutais pas qu'il avait senti l'odeur de Derek le soir où il m'a ramené et le simple fait que je ne dise pas un seul mot en la présence du loup-né en disait plus long que n'importe quelle explication. Mon meilleur pote eu la décence de ne poser aucune question et Derek s'arrangea, me semblait-il, pour faire oublier sa présence.
Cette soirée-là, incapable d'oublier Derek, je bus plus que de raison. Cette soirée-là, j'avouai à Scott mes penchants.

Je ne me souviens que de ce que Scott m'a dit...

“ Et Lydia?”

“Elle restera à jamais la femme parfaite. Mais sortir avec une femme parfaite, ça n'est pas très téméraire, tu ne crois pas?

Il l'avait bien pris. En même temps, je suis bi, donc nous parlions encore des filles, mais depuis ce jour, nous nous taquinons aussi sur les mecs. J'avais d'ailleurs dragué de nombreux mecs, l'alcool aidant. J'avais réussi à l'oublier, LUI, mais seulement quelques heures, et le lendemain, lorsque le souvenir s'accompagna d'une affreuse migraine, ce fut pire que la veille!

Nous ne sommes pas resté très longtemps à san Francisco après cela. C'est d'ailleurs à cet instant que nous avons décidé d'aller en Europe. Nous y avons pris de vraies vacances! L'ombre était là, mais nous nous sentions plus libres sur cet autre continent. Probablement parce que nous savions que ce serait éphémère.

Et puis, nous savions que tôt ou tard, il nous faudrait rentrer. Et alors que nous étions sur le retour, je ne savais toujours pas si je voulais revoir Derek ou non. L'oublier? Jamais. J'en étais incapable. Allais-je le revoir?



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyLun 17 Nov - 23:22



 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_msykgxrgB91s77rt3o1_500

Decision

Après cette soirée à la boite de nuit, je ne les revis plus. Je restais encore un mois à faire ce job. Puis j’en eu marre de faire la police. Puis surtout, je crois que j’avais calmé ma hargne. Ou du moins une partir de celle-ci. Je continuai à faire des petits boulots à droite à gauche. Pendant ce temps Cora poursuivait ses études au lycée du quartier. Elle s’était fait un groupe d’amis avec qui elle s’entendait bien. Je l’avais suivit discrètement plusieurs fois, pour me rassurer sur ses fréquentations. Surtout après que je m’aperçus qu’il y avait un bêta parmi eux. Cependant, ce gars semblait réglo avec ma sœur. Le prenant même sous son aile. Je crois que Cora n’était pas insensible à ses charmes. Mais j’avais si peur pour elle, qu’elle soit blessée. Qu’un soir on s’engueula violement. Elle partit en claquant la porte et ne revint pas de la nuit.

Au matin, quand elle rentra, je sentis immédiatement l’odeur de l’autre sur elle. Ils avaient passé la nuit ensemble… Que pouvais-je y faire ? Elle ne semblait pas malheureuse. En fait, c’est moi qui la rendais triste. Moi qui trainais ma vie comme on traine un boulet. Il me fallut du temps et encore beaucoup de dispute pour admettre que Cora pouvait se gérer seule. Un soir je lui demandais de rencontrer le chef de la meute de son petit copain. La rencontre fut organisée pour le lendemain soir.

Roy, tel était son nom, m’accueilli simplement. Cet alpha ne faisait pas étalage de son rang, mais je sentais sa puissance. Nos loups se regardèrent, se jaugèrent. Et c’est presque sans un mot que je lui confiais ma sœur. Elle avait besoin d’une meute. Le gars avec qui elle sortait, faisait partie de cette meute. Il était un loup stable. Son alpha quelqu’un de censé. Ils savaient se noyer dans la mégapole sans attirer l’attention sur eux, tout en ne se laissant pas marcher dessus par les autres meutes.

Depuis quelques jours, une pensée s’était insinuée. La solution n’était pas dans la fuite. La solution à cette ombre. La solution à… lui. Je devais faire face à tout cela. J’avais Cora comme prétexte de me tenir éloigné… Je ne l’ai plus.

J’allais rentrer à Beacon Hills et affronter mes nombreux démons. Soit j’y arrivais, soit j’en mourrais.

[Hors RP]:
 




I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
Derek Hale
Administrateur
Derek Hale

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Symbol17
Alias : Big Bad Wolf
Âge du personnage : 27 ans
Humeur : Tourné vers l'avenir
 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Derek_10
Messages : 6638
Points : 6296
Réputation : 285
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Empty
MessageSujet: Re: Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]    Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] EmptyMar 18 Nov - 11:56

Suite ICI


I want answers. Did you ?

 Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles] Tumblr_myrgnxgSa11rilx1bo6_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3-derek-hale-ou-le-bbw-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t70-rp-derek-s-liens http://blogfantasystories.wordpress.com/
 
Fuite vaine et inutile [PV Derek & Stiles]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Derek ♛ per inania regna {terminée}
» Derek Hamilton 8D || Validée.
» Derek Stepan
» Fuite du prochain numéro du Poing *exclusif* 'Pronostics des PO"
» fuite d'huile rellevage F2L612

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Out of Beacon Hills :: In USA :: San Francisco-
Sauter vers: