AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Take Me To My Wonderland [Dallas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Sam 17 Oct - 14:01

« One way or another I'm gonna find ya
I'm gonna getcha getcha getcha getcha
One way or another…..WOOOO ! »


Une bonne soirée entre clients, quoi de mieux pour oublier que tu vends la mort en munition. Fin de la fête à trois heures et demi du matin, Nathan lui t’a lâchement abandonné depuis bien longtemps. Faut dire que tu trouves qu’il se comporte de plus en plus en vieux papy en pantoufles qui reste casanier chez lui ces derniers temps. Un petit tour sur toi-même et hop on reprend « One day, maybe next week I'm gonna meetcha, I'm gonna meetcha, I'll meetcha ……» Un bruit sourd de métal qui fracasse le sol te stoppe net et te refroidit les entrailles, ton cœur bat à mille à l’heure. Essoufflée presque, une montée d’adrénaline se repend dans ton corps, rapidement tu regardes autour de toi en prenant la première chose qui te passe en tête…..Ta chaussure. Oui dans des cas extrême la chaussure est une arme de destruction massive pour les personnes de la catégorie d’Angy. Un coup de tatane dans la tronche marche dans les films, alors pourquoi pas en vrai ! Heureusement aucun besoin d’utiliser ce genre d’arme, ce n’est qu’un vulgaire chat de gouttière qui saute d’une poubelle à l’autre. Un soupir de soulagement s’échappe de tes lèvres rosées. « Bon sang….. Tu m’as fait peur …..Salut toi ! » Oui l’Angy change de comportement face à des yeux globuleux et plein de tendresse. Cette petite boule de poil vient s’approcher de toi, en miaulant comme s’il cherche à communiquer avec toi. Accroupie tu approches ta main pour lui caresser le sommet de son petit crâne velu celui-ci vient alors se frotter littéralement à toi. Et là….Tu craques totalement et ne peux t’empêcher de le prendre dans tes bras en émettant des petits couinements de contentement. Sortie de son contexte cela peut paraître vraiment très bizarre.

« ouhhh que tes mignons, mais oui mais oui tes tout bea…Attend t’es un gars ou une minette ? » Sérieusement, à ce moment de la journée il n’y a aucun reproche à faire pour ce genre de découverte. C’est alors que tu décides de lui tirer sur la queue pour vérifier de tes yeux « viiiii tes un petit bonhomme toi dis donc….. Tu dois en avoir des conquêtes ! » Mais celui-ci ne doit pas être en accord avec tes dires, et c’est un hérissement de ses poils et d’un cri strident qui te pousse à le lâcher suite à une belle griffure sur le poignet droit « SALOPERIE ! » Râlant d’une voix aigue tu restes assise sur le sol et sort de ta petite pochette fantaisie une chopine de vodka. « je te …je…je tu joure ! si tu te recroises ma route… ! » Sans attendre une magnifique éructation du fond de ton estomac raisonne dans cette ruelle un peu vide il faut dire. « A la vôtre ! » Un peu paumer sur le bitume un frisson te parcours le corps, silencieuse tu fixes un point au loin, un lampadaire de la rue voisine, c’est un peu comme dans un rêve, tu décroches quelques minutes. Tu es ailleurs durant cette fraction de seconde, comme si ton esprit se permet de faire le vide. La petite bouteille entre tes doigts tu la soulèves pour y prendre une nouvelle lampée. De nouveau tu exultes un soupir, d’agacement presque. Venant te relever tu reprends ta route mais avant de bifurquer vers l’autre route ton pied percute quelque chose …..Et la soudainement tu vois le sol se rapprocher dangereusement de ton visage. Tes réflexes ralentis, ton front ne semble pas avoir eu le temps d’être protégé par tes bras. Et un grognement raclant souligne la fin de cette grotesque chute.

« Bordel…. » Te relevant maladroitement, tu regardes vers où ton pied s'est enchevêtré. Un autre pied se déclare à toi. Écarquillant les yeux, la première chose qui te passe à l’esprit est évidemment la plus grotesque et inimaginable. « Troiiiisss pieds….. !!! » Oui, vous l’aurez compris, elle arrive à s’imaginer que les trois pieds sont à la même personne, mais bref, nous avons dit plus haut aucun jugement pour une personne soumise à une bonne biture. « tin’…..sa pu en plus !! » Reculant un peu, tu commences à distinguer une jambe puis un début de corps sous une bâche et une montagne de doudounes. Percutant à l’instant que tu viens de chuter sur un SDF tu recules vivement sur ton arrière-train avant de te lever et avancer rapidement pour aller te planquer derrière la première poubelle venue. Pourquoi fuir comme ça ? Toi-même tu ne le sais pas, mais des fois il ne faut pas expliquer. Planquée contre le mur tu réfléchis vaguement à ce qu’il va advenir. Rentrer ou parcourir un peu les rues à la recherche de quelque chose à faire. « C’est quoi…. » Avec les lumières de lampadaires tu aperçois des choses brillantes refléter dans la poubelle de devant. Des bombes de couleurs, en secouant, tu comprends qu’elles sont encore utilisables. Un vicieux sourire s’affiche sur tes lèvres. « Super….. » Secouant l’une d’elles, tu te fais stopper par un « Miouww… » Le petit beau gosse de tout à l’heure qui revient se frotter à tes jambes….Sans chaussures ! « Mes chaussures !!!! » Paniqué, tu regardes partout en fouillant même les poubelles pour retrouver tes chaussures. Tu es pied nus depuis quand bon sang ! Tu ne t’en es même pas aperçu en plus !

« T’as pas vu mes chaussures ! » Regardant le chat tu espères sincèrement qu’il sache et te répondre « oui elles sont là-bas » pathétiques vraiment vous vous dites sûrement mais bon, on s’en fous. Au bout de même pas trois minutes tu stoppes les recherches, oui il ne faut pas trop en demander non plus, puis ce n'est pas dans cet état-là que tu trouveras quelque chose ! Fixant le chat tu ne sais plus vraiment quoi faire avant de re secouer machinalement la bombe à peinture. « Oh oui ! Regarde ! » Avançant tu montes sure des palettes, impulsives, tu n’as pas besoin de beaucoup réfléchir pour trouver des idées débiles. À croire que tu en es la reine comme le dit si souvent Nathan. Tu commence à faire participer ton talent du dessinateur du dimanche et toute fière tu regarde le chat qui ne t’as toujours pas abandonné se nettoyer plus bas « va y devine …..Arrête de le….Te…Arrête et regarde ho ! » Évidemment avec tout le bazar que tu fais il te regarde, mais bien entendu les chats ne parlent. Nous ne sommes pas dans un dessin animé ou une conversation des plus enrichissantes vient se porter entre nos deux protagonistes. Tu devras te contenter d’un simple « Mewwww ! » Blasée tu le fixes froidement et recommences à peindre le mur en face de toi, en essayant de garder l’équilibre sur tes palettes de bois. « Et là ! » On ne va pas y passer des heures, le chat ne va pas te répondre, mais têtu comme tu es tu ne lâches pas le morceau agacé et fatigué, tu commences à t’énerver « Un CHEVAL…..BORDEL C’EST UN CHE-VA-LE ! Ça se voit non ! Là !!!! T’es vraiment trop con….»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Sam 17 Oct - 19:36



Take me to
my wonderland.

« Tu me diras ce que t''a fumé ? Je testerais ça plus tard. »


Les rues sombres de Beacon Hills. Les jeunes faisaient la fête, les vieux dormaient. Certains tuaient, d'autres chassaient. Chacun son occupation dans la ville du surnaturel, bonne ou mauvaise. Mais certaines rues sont avant tous désertes. C'était le cas de celle-ci, où une Impala de 1967 était garé sous un lampadaire au milieu d'une rue déserte. Quelques gouttes commencèrent à tomber, il commençait à pleuvoir.

« Ecoute c'est pas ça qui m'intéresse, je veux juste savoir où je peux les trouver ! » dit-il sèchement au téléphone, en marquant une pause, où le son de son compère résonnait dans le haut parleur du smartphone.

Soudainement, un bruit sourd et suspect s'empara de l'attention de l’écossais. Il voulait voir qu'elle en était la cause, malgré la pluie commençant à tomber.
« Bon on en parlera plus tard ok mec ? finit-il, ouais bonne soirée à toi aussi mec. »

En coupant le contact il sorti de sa voiture. Quelques gouttelettes vinrent sur sa tête et elles ne firent qu'augmenter alors il décida de se hâter. Les rues étaient sombres, et il savait qu'il pouvait bien se jeter dans la gueule du loup, dans tous les sens du terme. Il prenait l'habitude de toujours regarder avant de lancer son chemin dans une nouvelle ruelle. Au bout d'un moment, il entendit le bruit d'une voix qu'il connaissait bien. *Je dois rêver* se disait-il. Il se plaça derrière un mur et il tourna légèrement la tête derrière le mur pour voir qui était là. Il reconnu alors soudainement Angy, il essayait de comprendre ce qu'elle faisait.

« Un CHEVAL…..BORDEL C’EST UN CHE-VA-LE ! Ça se voit non ! Là !!!!
, cria-elle à l'animal en montrant un dessin de cheval fait à la bombe, T’es vraiment trop con….

- Elle engueule un chat ? » chuchota-il à lui même, faut que je prenne une photo c'est pas possible. »
Dallas sorti alors son smartphone et prit en photo cette situation qu'il jugeait plus que ridicule. Il savait très bien le type de comportement de son amie écossaise. Et le fait qu'elle est bue ou bien fumée ne le surprit point et au contraire, il trouvait cela plutôt normal.  
Il s'approcha d'un air naturel qu'il n’essaya pas de cacher, au contraire. Mais le jeune homme savait bien qu'il ne pouvait pas la laisser là, sachant qu'il allait pleuvoir. Il enjamba le corps de ce qui ressemblait à un cadavre de SDF, il le regarda d'une façon bizarre pour attirer ensuite son attention vers Angy.

« Euh ... hey ! Ecoute tu me dira ce que t'a fumé ? Je testerais ça plus tard, mais maintenant faut qu'on s'en aille, tu vas pas rester là toute la nuit. » dit-il en s'approchant d'elle pour qu'elle parte.
Lui n'était pas dans le même état qu'elle, et en l'a connaissant, il savait que cela allait être plus dur que prévu ...



Code by Wiise sur Never-Utopia.
Edit par Dallas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Sam 17 Oct - 21:22

Tu ratures ce que tu as dessiné, non tu n’es pas sur une feuille blanche et ce que tu penses faire disparaître n’est que plus accentué par un gribouillis immonde de bleu roi partant dans tous les sens. De cheval, tu passes à un ramassis de vomie bleuté. « Euh ... hey ! Ecoute tu me dira ce que t'a fumé ? Je testerais ça plus tard, mais maintenant faut qu'on s'en aille, tu vas pas rester là toute la nuit. » Figée, tu restes un petit moment comme une statut, peu être que la voix que tu as entendue va tout simplement disparaître et toi passer inaperçu comme dans un Street art bien ficelé ? Que dal oui, cette présence reste bien là durant ton laps de temps d’immobilité. Et c’est encore une fois ton meilleur ami le chat qui te sort de ta réalité. « …… » Le regard écarquillé, le bras encore en l’air tenant la bombe tu ne tournes que simplement le torse pour observer un Dallas en contre bas de tes palettes. « DALLAAASSSSSSSSS » que de bonheur dans ta voix, tellement que tu fais fuir la pauvre bête poilu. « Que tu fais là !!!!! » un enorme sourire se porte sur tes lèvres ton regard un peu vitreux par l’alcool et la fatigue tu titube vers le sol en t’accrochant comme si tu escalades une montagne faramineuse « atta…..j’arrive te faire un bisouuuuu ! » Malheureusement avant d’atteindre le bitume tu te viandes parfaitement comme dans un film en noir et blanc, une jambe levée l’autre pliée, bizarrement on voit en direct la souplesse de ton petit corps « tin’ …… Depuis quand y a des tremblements de terre ici….. Arrête de bouger comme ça, tu me donnes envie de vomir ! » Voilà qu’allongée des relents d’alcool te monte au cœur et a la gorge. Malgré ton statut statique au sol dans une position des plus inconfortable et peu décente le voir bouger à cause de ton tournis te remue les entrailles. Levant les bras comme une enfant en mal d’amour vers lui tu le fixes avec des yeux débordant de tristesse. « Prend moiiiii ! »

Le fixant le temps que son cerveau percute tu carbure à cent a l’heure pour le moment « bon dépêche j’ai froid moi !!!! » affichant une mou de détresse tu agites les doigts comme pour pousser a la prise. « NON ATTEND » roulant sur toi-même tu te redresses comme un ressort et le fixe en venant prendre sa main pour l’entraîner sans qu’il ne moufte un mots. « J’ai perdu mes chaussures….. » t’arrêtant net tu viens vers lui et porte ta main vers son oreille droite en chuchotant comme une collégienne un secret « ta vue ….. je suis sure que ce gars joue les endormi pour me gâcher mes chaussures……. » Fixant le pauvre SDF qui dort comme il peut pour affronter le froid et maintenant la pluie tu détournes brusquement ton attention aussi élevée qu’une huître depuis tout à l’heure, vers le ciel en sentant justement les gouttelettes. L’oubliant un peu tu perd ton attention dans les gouttes qui perlent sur tes joues et tes paumes maintenant que tu les montent vers le haut. Ça te rappel ton Ecosse, les jours de pluie ou tu partais jouer dans les flaques en compagnie de ton Nathan, c'est jours d’insouciance ou seule celui qui courraient le plus vite importait. Un sourire nostalgique et plein de tendresse vient se poser sur ton visage, les yeux fermés tu chantonne une petite berceuse qui ta suivie depuis ton enfance. Tournant sur toi-même tu ris même toute seule avant de te retrouver face à ton compagnon imprévu « oula tu ma fais peur…..ça va pas de …..pouf comme ça ! »

« Bon on fait quoi !? » revenue a toi tu en as oublié chaussures et vieux souvenirs d’enfance, ressortant ta shopine tu fini par l’épuiser et la secoue en râlant. « pfff…..c’est nuleuh ! » baillant ouvertement tu te gratte un œil, et le mélange pluie et frottement t’offre un coté de ta petite bouille semblable a celui d’un panda dépressif, et oui tu n’as pas prévue le mascara waterproof…..DAMNED ! Prenant le chemin inverse tu déambule vers l’avenue principal, vers les lumières et le bruit de circulation, te retournant brusquement ton visage espiègle le fixe et tirant la langue tu l’accuse de ton regard « si tu m’attrape je fais une tourné de bières ! » Ni une ni deux tu démarre au quart de tour, courant, pas très a l’aise a cause de ta robe noir marquée d’épaulette tu t’agace. Et la plus mauvaise idée qui te prend et tout simplement de relever ta jupe pour courir plus vite et avoir les jambes libérées. Dévoilant, par la pudeur absorbée avec l’alcool tes dessous satinés tu te met a courir de toutes tes jambes vers la rue principal en riant à haute voix amusée et insouciante comme ses jours de pluie en Ecosse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Dim 18 Oct - 23:55



Take me to
my wonderland.

« Ok, elle est tarée ... »


Le jeune McKenzie observait son amie titubant vers lui. Elle cria son nom pour attirer son attention qu'il avait déjà. C'était sur, elle était bourrée, se disait-il. Elle lui fit un grand sourire, ses yeux restant troubles par l'effet de ce qu'elle avait bu. Il ne disait rien pour l'instant, en roulant les yeux au ciel. Il ne savait pas ce qu'il allait faire d'elle, surement la ramener chez elle. C'est alors qu'il vit Angy littéralement, tomber au sol. Une gamelle digne des émissions comiques. Dallas ne pouvait pas s'en empêcher, malgré qu'il mit ses mains sur son visage, il se mit à rigoler par la scène qui prit une tournure plus que ridicule. En agitant les mains pendant quelques secondes, elle se mit à se relever d'un bond, tel un ressort. Dallas s'approcha en écoutant ses paroles toujours farfelues.

« J'ai perdue mes chaussures, dit-elle. Dallas pu le constater, mais ce n'était pas le plus important dans la situation même. « t'a vu. je suis sure que ce gars joue les endormi pour me gâcher mes chaussures ... »
Au bout d'un moment, il se dit qu'il ne pouvait pas rester sans rien dire, et enfin ouvrir sa grande gueule d'une manière humoristique :
« Non, mais c'est ce que tu va devenir si t'en bois une autre, de tes bouteilles magiques. »

Et qu'allait-elle encore lui dire ? Rien, elle s'était juste mise à chantonner une sorte de berceuse, perdue dans ses rêves. Il ne savait clairement plus quoi faire, sauf la réveiller de ses rêves bizarres.  

« Ecoute Angy, tu va continuer à chanter, en te viandant par terre et en accusant des SDF morts toute la nuit ? » fit-il désespérément, en gardant un air sarcastique dans ses paroles.

Elle ouvrit soudainement les yeux, manquant de sursauter par la vue de Dallas qui l'a dévisagea.
« oula tu ma fais peur ...ça va pas de ... pouf comme ça ! »
- Y'aura rien à faire pour te sauver »

Décidément, la nuit risquait d’être longue pour les deux écossais. Elle se plaignit de manquer d'alcool en se frottant les yeux et par la même occasion, en ruinant son maquillage par la pluie qui ne faisait que d'augmenter. Elle se mit alors à courir vers l'avenue principale, en direction des voitures. Contrôler une personne bourrée n'est pas chose facile, mais quand il s'agit d'Angy, c'est une tache impossible. Il se mit à courir à son tour sous la pluie devenu battante, mouillant ses cheveux par la même façon.
Il manqua de se faire renversé une voiture, le conducteur lui faisant un magnifique doigt d'honneur. Rapidement, Dallas prit un magnifique sourire forcé avec un "fuck" qu'il rendit à l'homme. Il savait qu'il allait mal réagir alors il se remit à courir après l’écossaise. Il manqua de l'attraper, à seulement quelques centimètres.

« Elle est plus tarée que l'Oméga que j'ai tué hier ! » fit-il en allusion à un Oméga qu'il avait finit dans les bois le jour d'avant. Un taré qui avait manqué de lui trancher la tête.

Il continuait de courir sous la pluie en tentant désespérément de la rattraper. Ce qui aurait pu ressembler à une scène de film romantique s'est transformé en un grand n'importe quoi, car la situation était plus que ridicule. Malgré la façon dont elle courait en titubant, elle allait plus vite que lui.
La nuit était loin d’être finie ...



Code by Wiise sur Never-Utopia.
Edit par Dallas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Ven 23 Oct - 12:00

Tu cours à pleines jambes sautillant comme un lapin au dessus des obstacles qui se dresse devant toi. Tu ris, tu es essoufflée ton cœur s’emballe comme une fusée qui décolle. D'ailleurs tu n’en peux plus, et tu dois t’arrêter sinon tu nous fais une crise et tomber comme une mouche. Malheureusement tu ne trouves pas mieux de t’arrêter en plein carrefour pour souffler et reprendre ton souffle. Mais la chance est avec toi, tu n’as qu’un pas pour monter sur le trottoir, Hey ouais ! Vous ne l’aviez pas vue venir ça ! « bon sang c’est super » excitée et remontée à bloc tu te retournes pour voir si ton compère réussi à te suivre « DALLLLASSSSSSSSSS » t’arrêtant brusquement tu lèves les bras sans crier gare et sourit affreusement « TON UNIVERS IMPITOYA  HAAAAA BLEEEEEEE » non…..aucun commentaire, c’est venue c’est dit et c’est trop tard. Le voyant approcher tu prend sa pour un jeu du chat et te remets à courir mais a peine tu fais un pas qu’un vision d’horreur se promène devant toi. Figée, déglutissant ton monde s’écroule sous tes pieds nus. L’eau de pluie ruisselle sur ton visage, ton corps tu es trempée jusqu’au os et le froid se mêle a la danse de minuit.  

Quelque pas en arrière tu trembles comme une feuille face à ce que tu vois. Ton père, un magnifique sourire aux lèvres qui s’approche tant tu recules « qu’est ce que tu fais….. » ta tête répond de façon négative sans pouvoir t’arrêter, tu perd pieds et tu commence à sentir tes larmes se mêler aux gouttes d’eau. « TA PAS LE DROIT !!! » parlant dans le vide les couples ou passant qui s’aventure vers ta direction semblent perplexe face à tes réactions bizarres devant un mirage que toi seul semble pouvoir décrire. « TU MA LAISSEE….. TES QU’UNE ORDURE COMME TOUS LES AUTRES ! » Reniflant, la joie est passé par la colère pour finir par la détresse sentimentale, un vrai ascenseur des émotions que tu as pris en une fraction de seconde. Tu continue de t’acharner devant un vide total de personne, a pointer du doigt et faire partir une chose qui n’existe que dans ton imagination. Personne ne te tiens la main, personne essai de te parler, personne n’es la pour toi ….. Continuant ton recules tu te fais surprendre par les feux d’une voiture qui elle-même n’a pas prévue ton passage subit sur la route sans aucun prévention préalable.

« NOM de dieu….. » ces paroles s’en suive d’une brutal attraction vers l’avant. Tu n’as pas le temps de respirer que tes bras son happés et tirés vers l’avant entraînant ton corps mais pas tes jambes devenue comme de la guimauves en ressentant la peur face à cette auto. « C’est pas vrai….. Vous êtes complètement malade ma parole ! » Relevant la tête tu regarde cette personne comme un chat devant les calculs d’Albert Einstein. « Bradley ….j’ai une ivresse sur voie public, je t’attend pour la conduire au poste, carrefour de la 5eme avenue » te tirant comme une marionnette tu ne comprend plus rien, tu essaies sans prendre compte de ce qu’il t’arrive de revoir ton paternel, pensant dure comme fer qu’il était bien présent à ce moment là. « Il est ou…..IL EST OU ! » tu regardes le policier, car oui c’était bel et bien un flic qui t’avait « sauvé » il semble aussi démunit que toi face à tes revendications « je vois pas de qui vous parlez Madame…. Calmez vous d’accord » subitement tu te laisses tomber comme une masse en hurlant tes pleures, une gosse aurait perdu son doudou que ça serait pareille. « Il est encore parti……. » Reniflant, la goutte au nez, ne parlons même pas de ton maquillage qui coule comme neige au soleil sur tes joues rougis par le froid. Tu trembles le froid vient se poser sur l’humidité qui te recouvre et tu entend une voix qui t’es familière.

Redressant le visage vers sa direction tu retrouves une nouvelle fois ton bon vieux Dallas, et la sans comprendre tu essaies de le rejoindre mais malheureusement tu es stoppée par ton pseudo sauveur. Regardant ce policier tu refond en larmes en appelant ton ami « Il veux pas me lâcher…….DALLASSSSS ! » pleurant, criant et tirant sur ton bras, cette scène devrait passer dans les informations pour dissuader les jeunes de boire. « C’est a cause de lui qu’il est parti !!! » voilà que maintenant tu essaies de mordre la main de celui qui te tien prisonnière, une colère sans nom te prend et tu commences sérieusement à amplifier ta colère et tes coups contre l’agent de l’ordre l’accusant de faire fuir son père imaginaire « Tu me fais mal putain ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Take Me To My Wonderland [Dallas]   Dim 1 Nov - 13:32



Take me to
my wonderland.

« Too much vodka here ... »


Dallas désespérait ? Pas tant que ça, lui qui prenait tout pour un jeu, dans cette situation il trouva tout de même un fond de jeu, de défi qu'il accepta avec plaisir. Elle ne cessait point de courir, toujours en titubant au milieu de nulle part, dans son monde à elle, un monde bien écossais comme celui de Dallas. Au moins ils avaient un point, si ce n'est pas celui qu'ils vont avoir de sérieux problèmes. Elle ne savait absolument rien de ce qu'elle disait, et son ami se fera un malin plaisir à tout lui raconter quand elle sera revenu "à la normale", rajoutant même quelques exagérations. Il continuait toujours à courir dans le dos d'Angy, quand celle si fit tomber sa flasque d'alcool par terre sans même s'en rendre compte, malgré que cette chose fut l’élément déclencheur de cette situation d'un ridicule extrême. Dallas l'a prit au sol, l'apportant à son nez pour savoir de ce qu'il s'agissait ... bien de la vodka, et cela ne l'étonna pas. Il l'a porta à sa bouche, plus aucune goutte. Il la jeta par terre en colère se remettant à courir après sa meilleur amie.
« HEY LA PROCHAINE FOIS TU M'EN LAISSE UN PEU ! »
Après cela, plus aucune réponse, elle avait réussi à lui échapper. Dallas devait réfléchir, elle pouvait bien se faire percuter par une voiture ou bien enlevé par des gens peu recommandables. Malgré que dans son état, elle s'en fichait, Dallas ne pouvait pas se permettre de la laisser filer.
« Elle est passée où ? » marmonna-il tout en éclairant les ruelles à l'aide de son smartphone, aucune réponse, aucune silhouette rien. Soudainement, il entendit quelqu'un crier sur une autre personne, pas tant que ça, car c'était de nouveau Angy qui en faisait des siennes, parlant dans le vide, cette fois-ci elle avait l'air plus sérieuse. Dallas soupira de nouveau, et se remit à sa recherche maintenant qu'il avait entendu sa voix. Il s'approcha quand il se cacha derrière un mur, un agent de police dans le coin l'avait attrapé, ivresse sur la voix publique, bien sur. Finalement malgré sa cachette, il ne pouvait pas l'abandonner que cela, c'était injuste. Et de tout de façon, elle l'avait bien reconnu, même si elle était toujours à moitié k.o, criant toujours son nom.

Le chasseur manqua de se ramasser au sol à cause d'une flaque de boue parfaitement placé sur son chemin, il attendait bien sur une réaction exagéré par l'alcool de sa meilleur amie, en vu de ce magnifique rattrapage.
« Excusez moi monsieur, je la connais c'est ma meilleur ami et je l'ai retrouvé comme ça dans la rue, j'essayais de la ramener chez elle mais têtu comme elle est ... enfin on s'en fiche un peu, je pourrais essayer de la ramener chez elle, pas vrai ? »  
Et bien sur, il attendait la réaction de l'agent de police, bien déterminé à l'emmener au poste, il soupira en regardant de nouveau sa partenaire, traînée par l'agent de police. Il valait mieux pour elle qu'il accepte sinon elle sera dans la merde, ils seront tout deux dans la merde ...





Spoiler:
 



Code by Wiise sur Never-Utopia.
Edit par Dallas.



Revenir en haut Aller en bas
 
Take Me To My Wonderland [Dallas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Take Me To My Wonderland [Dallas]
» Dallas/Edmonton
» Dallas' Stars
» Dallas Stars
» bilan de la saison 2010-2011 DALLAS GLOBE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: