AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mar 1 Déc - 19:24



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine.





Il était 20h30. Etant en Hiver, je pouvais clairement voir la lune briller, mais elle n'était pas vraiment pleine. Etant dans mon lit, j'ai donc eu le réflexe d'aller faire mon footing, cela faisait plus de trois jours que je n'avais pas fait de sport... je suis en "manque".

- "Maman, je vais courir ! Je reviens dans 1h30 - 2h."
- "Pas de soucis, fais attention ! A toute à l'heure."


Après l'autorisation de ma mère, je me suis directement habillé avec un survêtement, des gants, mes chaussures de sport ainsi qu'un bonnet. Je fuse à toute vitesse hors de la maison afin de commencer.
Ouf... il ne fait pas très froids dehors. En courant pour commencer au bord de la route, je me suis vivement échauffé en faisant des pas-chassés, des montées de genoux, des talons-fesses. La base j'ai envie de dire. C'est une des premières fois que je cours à Beacon Hills, vus mon récent déménagement. La première fois que j'ai courus, j'ai fais un simple tour de pâté de maisons. Mais j'ai entendus parler d'une falaise avec vue magnifique sur toute la ville au Lycée. Il faut apparemment passer par une foret non loin de chez moi pour y arrivé.

Après avoir courus une quinzaine de minutes, j'arrive enfin dans cette foret. Je n'aime pas vraiment l'ambiance qu'elle procure.. j'ai l'impression qu'il s'est passé des choses anormales dans celle-ci.
Je cours, de plus en plus vite aillant à l'idée d'arriver au bout de cette fameuse falaise, j'ai hâte !
Je m'amuse comme un gamin à faire des zig-zags entre les arbres, je trouve que ça me procure plus de vitesse.. Ne me demandez pas pourquoi je sais pas.

Après avoir courus plus d'une heure, je passa mon regard sur le compteur de kilomètres sur ma montre.. Et bien... j'en est couru des bornes ! Je décide alors par la suite d'accélérer vivement le mouvement afin de ne pas prendre trop de temps pour que ma mère ne s'inquiète pas.
Mais... j'avais comme l'impression d'être suivis.
Soudain, un craquement se produit derrière moi, je m'arrête net et me retourna par la suite. Mes yeux passent du marron au bleu. J'analyse vivement la scène, en espérant ne trouver personne.
Je m'approche alors sans faire de bruits, en sortant par la suite vivement ses griffes... je penche alors subitement ma tête sur le côté..
Je sursauta alors légèrement, en voyant le chevreuil passer à côté de moi. Je ne suis pas peureux en temps normal... mais être tout seul dans les bois, je ne suis pas habitué.

Je continue alors vivement ma course, en accélérant vivement ma course, courant à une allure plus que rapide.

- "Enfin ! La voilà"

Je vois enfin une montée ! Je pense que je suis bientôt arrivé à cette falaise.. M'enfin, j'ai tout le retour à faire, je pense que ça sera plus rapide vus que c'est en descente.
En montant dans la montée, j'ai toujours cette impression d'être suivis, mais cette fois cette impression est vraiment plus forte. Tout en courant, je tourne ma tête avec mes yeux bleus.. mais je vois rien.
J’accélère par la suite de plus en plus les foulées de mes jambes, voulant arriver le plus vite possible en haut de cette fameuse falaise.

J'entends de plus en plus ces putains de bruits. Je me suis ensuite concentré sur mon ouï, afin de savoir si vraiment je suis suivre. En me concentrant, j'entends alors soudainement un pou plutôt rapide... Mais pas autant rapide qu'un humain devrait avoir en me suivant à mon allure. Ça ne fais plus aucuns doutes, je suis suivis et en plus par une chose qui n'est pas forcement humaine. Je continue alors vivement ma route l'air de rien, courant toujours à une allure très rapide. En courant, j’aperçois plus loin la fin de la route et une vue splendide sur Beacon Hills.

Je freine alors soudainement pour surprendre la personne ou la chose qui me suis. En quelques secondes, en me freinant donc, mes yeux deviennent subitement bleus, mes griffes prennent places, ma pilosité augmente et mes crocs poussèrent. Dés que je me suis transformé, en quelques secondes donc, je me tourne par la suite afin de voir qui me suis. Je vois alors une personne.. Une femme je pense, au vus de sa corpulence. Afin de lui faire peur, je hurla afin de la freinée.

- "Qui es-tu ? Pourquoi me suis-tu ?"

En disant ces mots, je la fixe continuellement de mes yeux bleus, avec la bouche entre-ouverte afin que mes crocs puissent se faire voire, mes griffes en direction de l'individus. A son odeur, je pense que c'est un loup.
©


Dernière édition par Chris Ivakov le Mer 9 Déc - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 2 Déc - 14:34

un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



Un léger vent froid souffle, dans la ville, venant s'écraser sur mes joues pour me les faire légèrement rougir. Je lève la tête en direction du ciel, pour regarder comment est la lune. Pleine. Un soupire s'échappe de ma gorge, pendant que je repose mon regard sur le bâtiment qui se trouve juste en face de moi, tout en réfléchissant à ce que je peux bien faire pour occuper ma soirée. Depuis mon enlèvement, qui s'est déroulé il y a de ça un mois maintenant, je n'ai plus envie de rien. Je dois même dire que j'ai peur de sortir. Même si je sais que Ryan est mort, j'ai toujours cette peur de le croiser au coin d'une rue.

C'est sur cette pensée que je quitte le balcon pour retourner à l'intérieur de mon appartement. Je regarde la pièce minutieusement, dans l'espoir de trouver une occupation, mais mis à part le fait de refaire le ménage, il n'y a rien à faire. Un nouveau soupire s'échappe, alors que mes pas me dirige jusque dans ma chambre. J'ouvre mon placard, pour y sortir un pantalon de sport, ainsi qu'un sweat à capuche. Je me déshabille pour me rhabiller rapidement avec mes nouveaux vêtements. Je me dirige ensuite en direction de la salle de bain, afin de pouvoir attacher mes cheveux en une tresse sur le côté.

Je continue de me regarder quelques instants dans le miroir de la salle de bain. Me rappelant dans l'état dans lequel Cahir et Nausicäa m'ont trouvés. Je secoue légèrement la tête sur le côté, pour chasser ses images de ma tête, tout en marchant tranquillement jusqu'au salon. Je récupère mon téléphone portable que je range soigneusement dans la poche de mon jogging. Je me dirige ensuite vers la porte d'entrer, où je récupère mon écharpe que j'enroule rapidement autour de mon cou. Je positionne ensuite ma capuche sur la tête, avant de sortir de mon appartement.

Je descends les escaliers de l'immeuble quatre à quatre puis, je commence à courir tranquillement dans les rues de Beacon-Hills, prenant le soin de regarder, à chaque coin de rues s'il n'y a pas un membre de la meute de Ryan, qui attend pour me kidnapper une nouvelle fois. Suis-je folle ? Peut-être. La lisière de la forêt se fait enfin apercevoir après une bonne dizaine de minutes de courses. Un  sourire de soulagement sors de ma gorge, tandis que mes pas s'accélère de plus en plus, laissant le vent s'écraser de plus en plus sur mon visage.

Alors que je m'amuse à faire des zigzags entre les arbres de la forêt, une odeur d'être surnaturels arrivent jusqu'à mes narines. Je m'arrête instinctivement, bougeant ma tête dans tous les sens, pour regarder qui peut-bien être dans la forêt à cette heure-ci. Mon cœur commence à s'accélérer. Je déglutis, avant de me remettre rapidement à courir en direction de la falaise, mais bizarrement, plus je m'approche de la falaise, plus l'odeur de loup s'accroît. Après plusieurs minutes, une silhouette apparaît devant moi. Un homme, qui doit sans doute avoir mon âge. Je m'arrête derrière un gigantesque tronc d'arbre. Je laisse dépasser légèrement la tête sur le côté, pour le regarder, ou du moins, le surveiller, afin de savoir si je l'ai croisé quelques parts, mais non, sa tête ne me dit rien.

Au moment où je vais pour repartir en direction de mon appartement, la voix de l'homme m'interpelle, un petit rictus sors de ma gorge, tandis que je me retourne lentement pour pouvoir faire face à cet adolescent, qui vient de se transformer. En voyant ça, un soupire sors de ma gorge, m'imaginant déjà en train de me battre contre cette oméga en manque de contrôle.

- Calme toi l'oméga, je ne te suis pas. Tu n'es pas le seul à aimer courir en pleine nuit dans la forêt.

Je continue de le regarder dans le blanc de l'œil, tout en espérant, qu'il veuille bien se calmer.

- Et pour répondre à ta question je suis Maxine et toi, tu es qui ?

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 2 Déc - 16:32



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




Je regarde alors avec attention la demoiselle qui se présente devant moi. Elle a surement mon âge je pense, au vus de son physique. Elle n'est pas exactement comme moi... je pense que c'est une beta, elle a l'air sur d'elle. Physiquement parlant.. elle est plutôt jolie, même très j'ai envie de dire.. M'enfin bref, je n'est pas envie de m'éterniser sur ça, sinon j'en est pour la soirée..

- "Calme toi l'oméga, je ne te suis pas. Tu n'es pas le seul à aimer courir en pleine nuit dans la forêt."

Oh.. elle sait ce que je suis. Effectivement, j'en est maintenant la preuve matérielle si je peux le dire, c'est un loup. Elle a l'air vraiment sur d'elle, je n'aime pas trop ça.
Je l'analyse alors de bas en haut, de droite à gauche. Je concentre mon ouï sur son pou.. rien. Elle est juste un peu essoufflée au vus de son footing dans les bois... Enfin, je l'espère.
Elle a l'air de se contrôler parfaitement, vus que c'est une béta je pense. Attends.. si c'est une béta, elle a forcemment une meute ! Ça peut-être tout bénef pour moi... Après elle est surtout jolie... CHRIS CONCENTRE TOI BORDEL !

- "Et pour répondre à ta question, je suis Maxine et toi, tu es qui ?"

Elle veut en savoir plus sur moi... je lui plait peut-être ? Putain faut vraiment que je me concentre, c'est pas qu'elle a un physique de rêve que je peux me permettre de telles pensées perverses.
Maxine.. je n'ai jamais entendus ce nom.. ça change de l'ordinaire j'ai envie de dire. Au pire on s'en fou j'ai envie de dire, ce n'est qu'une louve qui cours dans les bois en faisant son footing, rien de plus. Je ne l'ai pas encore vue au Lycée.. donc bon. J'ai juste sentis plusieurs loups.. surtout un loup en particulier qui fait de la cross..
Mais pourquoi je m'éternise sur ça, j'ai qu'à tout simplement lui répondre..

- "Euh.. je m'appel Chris. Comment sais-tu que je suis un Oméga ? C'est à mon cris que certaines personnes qualifierai de faible ? Et toi tu es quoi ? Un beta ?

Mes yeux redeviennent alors à leurs couleurs normales, c'est-à-dire bleus foncés ! Je laisse par la suite mon regard se détourner en direction de la lune.. elle est pleine... merde.
Calme toi Chris, concentre toi.. Rappel toi de cette phrase.. Soleil, alpha... Non c'est pas ça bon sang ! Chris concentre toi, respire.. ne refait pas ce que tu as fait à Julie..

Je m'assoies alors au sol par la suite, me concentrant vivement en serrant mes poings de tel sorte à planter mes griffes dans ma main pour me calmer.

- "Le Soleil, la lune, la vérité. Le soleil, la lune, la vérité. Le soleil, la lune la vérité."

Après avoir dis cette phrase plusieurs fois, je détourne ma tête en direction de la jeune fille.

- " On en était où déjà ?"

©


Dernière édition par Chris Ivakov le Mer 2 Déc - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 2 Déc - 18:17

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



Mes yeux toujours posés dans ceux du loup qui se trouve devant moi, je le regarde attentivement, chaque parcelle de son visage, de son corps, essayant de me rappeler si oui ou non, je l'ai déjà croisé quelques parts. Mais il n'y a rien à faire, je n'arrive pas à m'en souvenir. Le regard que me lance l'oméga me prouve qu'il est surpris sur le fait que je sache qu'il est un loup-garou tout comme moi. En même temps, ce n'est pas bien compliqué, puisqu'il est totalement transformé devant moi. Heureusement pour nous qu'il y a pas de chasseur qui rôde dans les parages sinon, nous aurions de sérieux problèmes. Problèmes qui soit dit en passant j'aimerais beaucoup éviter, surtout avec ce que j'ai vécu récemment.

La voix de mon interlocuteur me sors de mes pensées. D'après ce qu'il vient de m'annoncer, l'homme qui se trouve devant moi, s’appelle Chris. Un sourire légèrement moqueur se dessine sur mon visage, lorsque le loup me demande comment je suis au courant pour sa véritable nature et, me demandant par la même occasion si je suis, moi aussi un loup-garou. Toujours avec un large sourire sur les lèvres, je hoche doucement la tête, tout en positionnant mes mains dans les poches de mon sweat-shirt, afin d'essayer de les réchauffer un peu.

- Comment je suis au courant ? Déjà parce que tu es transformé. Ensuite, parce que je suis également un loup-garou, mais contrairement à toi je fais partie d'une meute.

Je continue de le regarder, mais cette fois-ci en récupérant mon air sérieux habituel, tandis que le loup pose son regard sur la pleine lune. Et merde, il risque de perdre le contrôle. Instinctivement, je sors mes mains de ma poche, tout en faisant un léger pas en arrière, de façon à me mettre en position d'attaque, si le fameux Chris, ou plutôt son loup intérieur, à dans l'idée de se battre contre moi. Bizarrement, il s'assoie par terre, se répétant sans cesse une phrase avec uniquement trois mots. Le Soleil, la Lune, la Vérité. C'est quoi ça  ? Un mantra ? Je suppose que oui, puisqu'il est en train de se calmer petit à petit.

Après quelques petites minutes de répétitions de cette phrase, l'oméga, à présent calme, tourne lentement sa tête dans ma direction. Je déglutis tout en refaisant un nouveau pas en arrière. Il faut vraiment que je demande à Cahir de m'aider à gérer ma crainte, je ne peux pas rester peureuse comme ça, éternellement. Ma peur augmente de plus en plus suite à la phrase que vient de prononcer le loup. Comment ça, on en était ou ? Qu'est-ce qu'il entend par cette phrase ?

Je secoue légèrement la tête, pour me vider la tête, avant de reprendre un air un petit peu plus assuré, tout en ne lâchant pas du regard l'oméga.  

- Et bien, avant que tu perde légèrement le contrôle tu étais en train de te présenter et, tu m'as ensuite, questionné sur ma nature.

Je continue de le regarder sans rien dire, me laissant un peu hypnotisée par ses magnifiques yeux bleus d'humains, avant de me racler la gorge, pour ensuite détourner mon regard pour qu'il ne remarque pas mes joues devenir rouge comme une tomate. Je ferme quelques instants mes yeux, pour me concentrer sur autre chose, pour ensuite, reposer une fois encore mon attention sur l'adolescent, toujours assis par terre.  

- ça fait longtemps que tu as les yeux bleus ? Enfin, tes yeux de loup ..


couleur texte:
 

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 2 Déc - 21:28



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




Je fixe toujours la jeune fille après m'avoir remit de mes émotions. Je vois qu'elle est timide, elle rougit en regardant mes yeux.. Je suis quand même troublé.. elle a des airs de Julie.. Enfin, je n'ai pas très envie d'en parler. J'analyse avec précision son caractère, elle m'a l'air gentille mais fragile. J'espère qu'avec la pleine lune, je ne vais pas lui faire de mal. Je n'arrive vraiment plus à m'enlevé Julie de la tête. Je fais souvent des cauchemars, revoyant la scène en boucle dans ma tête quand je lui mets un coup de griffe dans la nuque. Je vois son sang gicler sur ma tête et je revois encore mieux son regard qui est triste et affolé.
Il faut vraiment que j'essaie de passer le cape et de tourner la page, même si ça va être très difficile.

- "ça fait longtemps que tu as les yeux bleus ? Enfin, tes yeux de loup .."
   
Pourquoi cette question ? J'aurai encore préféré qu'elle me demande la taille de mon.. euh la pointure de mes pieds, ou n'importe quoi d'autre, mais pas ça.
Devrai-je lui dire la vérité, et qu'elle me prenne pour un monstre ? Ou lui dire un mensonge.. Et bien, j'ai toujours était sincère, et je le serai encore aujourd'hui.

- "Et bien.. Je pense que tu connais la cause des yeux bleus.. la mort d'un innocent. C'était l'année dernière à New-York durant ma première pleine lune. Cela faisait peu de temps que je m'étais fais mordre, et je ne savais pas comment me contrôler. Pendant cette fameuse pleine lune, j'avais donné un rendez-vous à ma copine qui s'appelait Julie, au bord d'un lac. Mais je n'avais pas fais attention à la pleine lune. En sortant, je me rappel avoir tourné ma tête en direction de la pleine lune.. J'ai perdus le contrôle total de mon corps. Je me souviens m'être transformé en loup et avoir fusé en direction de ce lac. En quelques secondes, je me suis jeté sur Julie et lui est tranché... lui est... tranché la gorge avec les griffes de ma main droite."

Après avoir dis ces mots, je commence à verser quelques larmes. A cause de la pression que la pleine lune me fait et en plus de la colère qui me prend. Je ne sens que je vais déraper.. Putain Chris contrôle toi bordel ! Reprend tes esprits, elle est morte ce n'est pas de ta faute.

- " Le soleil, la lune, la vérité. Le soleil ,la lune, la vérité. Le Soleil, la lune, la vérité."

Merde ! Ça ne fonctionne pas... Je sais pas quoi faire ! Chris reprend toi !

- "Écarte toi.... ÉCARTE TOIII !"

Je comme alors à hurler tout en me transformant, mais yeux deviennent bleus, mes crocs poussèrent, ma pilosité augmenta ainsi que mes ongles sont remplacés par des griffes.
Avec le "peu" de conscience qui me restai, j'ai réussi à parler en tant qu'homme à Maxine.

- "Maxine.. pars.."

Je me suis mis à marcher vers elle, laissant mes griffes frotter les troncs d'arbres sur mon passage quand soudain, je saute en avant vers elle.
©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Jeu 3 Déc - 12:37

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



Je continue de regarder le jeune loup dans le blanc des yeux. Je me demande s'il va me dire la vérité sur ses yeux, ou s'il va tout simplement trouver un bobard. De toute façon, qu'il me dise la vérité ou non, je m'en fiche. Je ne sais pas pourquoi je lui ai posé cette question. Sans doute pour faire passer le temps, ou essayer de le garder sous sa forme humaine, le temps que la pleine lune, ne fasse plus du tout effet sur lui. L'adolescent commence à faire son monologue. Me racontant ainsi son histoire, sur le comment il s'en ai pris à sa petite amie le soir d'une pleine lune. Mais dans ce qu'il me raconte, il y a quelque chose qui me paraît bizarre. Comment ça ce fait, qu'il n'a pas ressentie les effets de cette pleine lune ? Normalement, lorsque la pleine lune est là, nous avons de grosses pulsions meurtrière. Étrange.

Alors qu'un nouveau silence s'installe entre l'oméga et moi, un battement cardiaque irrégulier se fait alors entendre. Et rien qu'à voir la tête de l'adolescent, je comprends tout de suite que la lune fait effet sur lui et qu'il ne va pas tarder à perdre son contrôle. Et merde. Je fais un pas en arrière, tout en retirant mes mains de mes poches. Je me positionne ensuite en positon d'attaque, me doutant bien que le loup, ne restera pas là, sans rien faire.

- Chris calme toi ! Ce n'est pas ta faute !

Au même moment, le jeune Ivakov se répète une fois encore son mantra, dans l'espoir de contrôler son loup intérieur, mais manque de bol. Le loup prend peu à peu le contrôle sur l'être humain. Je crois bien, que je ne vais pas échapper à la petite bagarre. Chris se met alors à hurler, m'ordonnant de m'enfuir, mais c'est hors de question. Je ne vais pas laisser un oméga seul sans contrôle, sachant pertinemment qu'il va aller s'en prendre à d'autres innocents.

- Dommage pour toi, je reste.

Alors que le loup de Chris commence à prendre possession de son corps, je laisse également le mien, prendre le dessus sur moi. Laissant ainsi mes yeux dorés, mes crocs et mes griffes sortirent. Je fais des petits pas sur place, me permettant ainsi de me préparer à une quelconque attaque de l'oméga qui se redresse lentement.

Le lycéen commence à s'avancer dans ma direction, me demandant une nouvelle fois de m'enfuir avant que ça dégénère. Manque de chance pour lui, je ne vais pas partir. Je laisse sortir un grognement de ma gorge, en guise de réponse, tandis que Chris lui, saute sur moi. Je m'écarte sur le côté, avant de lui attraper la nuque et de le plaquer violemment au sol.

- Chris garde le contrôle sur ton loup !

Je relâche doucement l'emprise sur sa tête, pour ensuite m'écarter de lui. Je fais quelques pas en arrière, puis, je me remets en position d'attaque, attendant de voir comment va réagir l'oméga.

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Jeu 3 Déc - 20:06



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




Je sens alors la colère prendre le dessus sur moi. Je ne contrôle plus mon loup-garous, il prend largement le dessus sur moi. Je suis devenus incontrôlable. Je sens alors vivement les effets de la lune sur moi, ma force et tous mes autres sens sont alors amplifiés. Même le mantra ne marche pas.
Elle veut rester punaise ! Pourquoi ! Je n'ai pas envie de reproduire ce que j'ai fais à Julie.. c'est HORS de question.

Après m'avoir jeté sur Maxine, elle s'écarte sur le côté et attrape ma nuque afin de m'immobilisé au sol. Elle a bien fait. Mais je n'arrive pas à me contrôler... ce qu'elle vient de me faire.. ça m'énerve encore plus.. La haine commence à monter de plus en plus dans mon corps.. J'essaie de me contrôler mais rien ne marche.

- "Chris garde le contrôle sur ton loup !"

C'est plus facile à dire qu'à faire. L'emprise de la pleine lune sur moi ainsi que la colère qui me vient à cause de la mort de Julie me rend extrêmement nerveux. Elle me lâche alors et elle s'écarte ainsi... Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle a fait ça, elle aurait du m'achever.
Je n'en peux plus de revisionner la mort de Julie.. ça me prend la tête tous les jours, pendant toutes mes nuits. Je n'ai pas envie d'avoir une autre mort sur la conscience.

Un vent froid se lève, donnant à cette scène un poste apocalyptique encore plus violent. Je la fixa continuellement de mes yeux bleus, j'essai de me calmer, en inspirant et expirant profondemment, mais rien ne marche bon sang !

- "CHRIS CALME TOI BON SANG !"

Je pousse par la suite un énorme crie, afin de se défouler en criant. Mais ça ne marche pas non plus. Soudainement, je pris appuis de mon pied gauche sur le tronc de l'arbre situé donc à ma gauche afin de m'expulser sur Maxine, en lui envoyant dés mon arrivée, mon pied droit dans son ventre, l'expulsant de quelques mètres. Et là.. je prends une tournure que l'on ne peut pas croire.. Je me mets alors une seconde fois à hurler.. en hurlant, je me transforme peu à peu en humain..

Après avoir finis ma transformation, je relève ma tête en direction de Maxine, quelques larmes coulent le long de mes joues. Je ne la vois pas... Elle est où ?

- "Chris qu'est-ce que tu as fais ? Elle est où bon sang"

Mes yeux deviennent alors bleus, afin d'analyser la scène et d'essayer de la trouver. En hurlant, je me suis reculé de plusieurs pas, m'éloignant d'elle. Je me concentre par la suite sur mon odorat, afin de détecter une odeur de loup, ou bien de sang. Je ne sens pas une particulière odeur de sang, mais l'odeur de loup est bien là.

Je me mets alors à courir vivement en sa direction, usant de ma force de loup-garous afin de courir à une allure inhumaine. Je m'arrête alors peu à peu en direction de la demoiselle. La fixant alors de ses yeux bleus humains, les larmes aux yeux.

Je m'avance alors en sa direction, tout affolé, je me mets à parler..

- "Je suis... je suis désolé.. j'ai pas.. pas pu me contrôler... je revois l'image de Julie dans ma tête.. elle me hante.. c'est de ma faute.. Je t'ai pas blessée ..?"


©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Ven 4 Déc - 15:06

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



La réaction du jeune oméga me fait légèrement flipper. En le voyant s'énerver ainsi contre moi, même si je sais parfaitement que ce n'est pas à cause de moi, mais plutôt à cause de son loup intérieur et de l'effet de la pleine lune, j'ai peur. J'aimerais tellement que Cahir débarque de derrière un arbre, pour m'aider à contrôler Chris, mais malheureusement pour moi, il n'y a personne dans cette forêt, mis à par nous deux. Un vent froid vient s'écraser sur mon visage, ce qui me ramène à la réalité. Mon regard est toujours posé sur l'adolescent, toujours allongé au sol. Un hurlement de rage sort ensuite de sa gorge, me faisant légèrement sursauté. Apparemment, il essaye de se parler lui-même, mais ça n'a pas l'air de marcher. L'adolescent, se redresse doucement en prenant appuis sur son pied gauche, avant de venir me donner un coup de pied magistral dans mon estomac, me faisant ainsi voltigé sur quelques mètres en arrière.

Je me retrouve maintenant allongée sur le sol, je pose mes mains sur mon ventre, à l'endroit précis où je viens de recevoir le coup pied, tout en chuchotant un "aïe". Mes yeux se fixe sur la pleine lune. Les souvenirs de mon enlèvement, me reviennent en mémoire. Je commence à avoir la vue qui se troublent à cause de mes larmes. D'un revers de la main j'essuie les larmes qui commencent seulement à couler le long de mes joues. Un nouveau hurlement ce fait entendre non loin de moi. Je me redresse sur mes avant-bras, pour regarder la scène qui se déroule devant moi. L'adolescent redevient peu à peu humain. Un soupire de soulagement s'échappe de ma gorge, pendant que je me laisse tomber en arrière.

La voix de Chris raisonne dans mes tympans. Je lâche un petit rictus, avant de lever la main vers le ciel, pour lui montrer que je ne suis qu'à seulement quelques mètres de lui. Des bruits de pas se rapproche de plus en plus de moi, pour ensuite laisser une silhouette, apparaître devant mes yeux. Chris à l'air vraiment mal par rapport à ce qui vient de se produire. J'affiche un petit sourire compatissant, tout en me redressant doucement. En voyant les larmes dans les yeux du jeune adolescent, je pose doucement ma main sur son épaule.

- Ne t'inquiète pas, je vais bien. Je ne suis pas en sucre

Je continue de le regarder dans le blanc des yeux, affichant un sourire amusé pour essayer de détendre l'atmosphère, mais je perds petit à petit mon sourire, pour lui lancer un regard un petit peu plus sérieux.

- Chris, arrête. Ce n'est pas de ta faute. Ce qui s'est passé ce soir et la nuit de ta première pleine lune, ce n'est pas de ta faute. Tu as perdu le contrôle. Je sais que ça sera compliqué à faire, mais il faut que tu arrives à surmonter ça. À oublier cette nuit là, pour ne garder que les bons moments que tu as passés en sa compagnie.

Mes yeux sont toujours plantés dans ceux de l'adolescent. Voyant qu'il a des larmes qui coulent le long de ses joues, je ne peux m'empêcher de poser délicatement ma main sur sa joue, pour lui essayer doucement. Mes joues recommencent à redevenir légèrement rouge. Je retire ma main, tout en me raclant la gorge, avant de me relever d'un bon. J'essuie le surplus de poussière que j'ai sur moi puis, je me retourne en direction du loup, en lui tendant la main pour l'aider à se relever.

- Ça te dis, d'aller faire un tour en ville, histoire de te changer les idées ?

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Dim 6 Déc - 21:08



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




Je me sens particulièrement mal après la scène qui vient de se dérouler... Je vois alors le coup que je viens de mettre à Maxine.. heureusement que mes souvenirs sont revenus afin de m'arrêter, j'ai bien eu peur de la tuer. Le vent est toujours aussi froids, il percute à vive allure mon visage, gerçant légèrement mes lèvres. Je fixe toujours Maxine de mes yeux bleus.. J'espère que je ne lui est pas fait mal, je m'en voudrai particulièrement, elle ne m'a rien fait. Je la regarde alors se lever..  Quelques larmes coulent encore de mes joues.

- "Ne t'inquiète pas, je vais bien. Je ne suis pas en sucre"

J'espère bien.. car le coup que je lui est mis lui a fait parcourir quelques mètres, surtout avec la haine et la colère que j'ai mis dans ce coup. Je n'arrive pas à me calmer, je me sens coupable à cause de ce qu'il vient de se passer. J'ai peur qu'elle croit que je suis tous le temps comme ça, un jeune homme incontrôlable qui veut tuer tout le monde pour sa soif de sang. Je ne suis pas comme ça. Depuis quelques temps, je réussi à me contrôler pendant les jours de pleine lune.. si ça aurait était un vieux laideron, j'aurai pu me contrôler, mais vus qu'elle est sublime, c'est difficile.

- "Chris, arrête. Ce n'est pas de ta faute. Ce qui s'est passé ce soir et la nuit de ta première pleine lune, ce n'est pas de ta faute. Tu as perdu le contrôle. Je sais que ça sera compliqué à faire, mais il faut que tu arrives à surmonter ça. À oublier cette nuit là, pour ne garder que les bons moments que tu as passés en sa compagnie."

- " Oui mais cette nuit, je n'arrive pas à l'oublier, enfin bref... passons"

Je la regarde placer sa main au niveau de ma joue, où se trouve la larme qui continua de couler.. je sens son rythme cardiaque qui s'accélère, je lui plait peut-être ? Je n'en sais rien, après tout, elle a surement un petit amis.. je dois me concentrer sur cette dernière année au lycée.. Pour pourquoi pas entrer dans la police. Enfin bref, nous verrons.
Elle me plaît quand même, je ne vois même pas pourquoi je ne l'invite pas à sortir.. BREF !

- " Ça te dis, d'aller faire un tour en ville, histoire de te changer les idées ? "

Et bien, elle fait le premier pas ? Le "histoire de te changer les idées" serait un prétexte pour un premier rencard ? Je ne pense pas, je me fais surement des illusions. Mais bon ! Je dois saisir cette chance, et fait mon gentleman héhé ! Il faut que je surmonte cette histoire, et enfin tourner la page avec Julie, car depuis cette nuit, je n'ai plus fréquenté aucune filles.
Bon aller, je m'essuie les larmes de mes joues à mon tour de mes deux mains, je racle légèrement ma gorge afin de lui répondre.

- " Très bonne idée, allons-y. Après toi ".

Je m'approche alors vivement auprès d'elle, afin de passer son bras droit autour d'elle, l'apposant de l'autre côté de ses épaules, afin donc de la collée contre mon corps. Mon pou s'accéléra alors légèrement, j'essai de le contrôler pour ne pas me faire remarquer. Et bien, une belle soirée s'annonce !
©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Lun 7 Déc - 16:51

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



En attendant tranquillement la réponse de Chris, j'arrange un peu mieux la capuche, afin de protéger un peu mieux mon cou à cause du vent glaciale de ce soir. Je  pose ensuite mon regard sur l'adolescent, qui s'essuie les dernières larmes qui coulent le long de ses joues, avant de ce racler la gorge. Après quelques minutes de silence, qui pour moi, m'ont semblé être une éternité, la voix du jeune homme raisonne enfin, m'affirmant qu'il est d'accord pour aller faire un petit tour en ville. Un nouveau petit sourire illumine mon visage. Je hoche un peu la tête, puis, je tourne sur moi-même pour commencer à marcher en direction de la ville. Les bruits de pas, du jeune Ivakov se rapproche de plus en plus de moi, pour finir par marcher à côté de moi. Chris pose délicatement son bras autour de mon cou, pour ensuite m’emmener contre lui. En temps normale, je me serais décaler doucement de cette étreinte, mais j'avoue qu'avec les événements qui se sont produits il y a pas si longtemps, être dans les bras de Chris, ne me dérange absolument pas, au contraire. Le battement cardiaque de l'Ivakov s'accélère, pile au moment où je me colle contre lui. Un nouveau sourire amusé se dessine sur mon visage, mais préfère garder toute remarque pour moi, car j'imagine, que Chris, n'a plus eu de relation depuis le malheureux accident avec Julie. J'en profite même, pour poser délicatement mon bras dans son dos.

Chris et moi, continuons de marcher l'un contre l'autre en direction de la ville, dans un silence de plomb. Je ne sais pas de quoi je pourrais parler, où même ce que l'on peut faire pour s'occuper un peu, afin de pouvoir lui faire oublier que ce soir c'est la pleine lune. Nous sommes maintenant au beau milieu de la rue. Je souris au quelques passants que nous croisons, avant de poser mon regard dans celui de l'oméga.

- Ça te dit, d'aller à l'intérieur ? Le temps de se réchauffer un peu ?

Mes dents commencent à claquer, signe que j'ai froid. Je ne laisse pas le temps au loup de me répondre, que j'entre directement à l'intérieur du bar. Lorsque la chaleur intérieure se fait sentir, un soupire de soulagement s'échappe de ma gorge, tandis que je marche tranquillement entre les tables du bar pour aller m'installer au fond du bâtiment, afin de pouvoir parler tranquillement. Tout en tirant ma chaise, en prenant le soin de ne pas la faire grincer, je pose mon regard vers Chris. Un nouveau sourire s'étire sur mes lèvres. Je reste quelques instants comme ça, immobile, à sourire bêtement, avant de reprendre mes esprits et de me racler la gorge. Je m'assois rapidement sur ma chaise, tout en levant la main pour commander quelques choses à boire au serveur.

- Tu veux boire un truc ?

Au même moment le serveur fait son apparition. Je commande un chocolat chaud, avant que Chris ne passe aussi sa commande. Dès que le serveur est parti, je récupère mon téléphone, ainsi que le peu, d'argent que j'ai toujours sur moi. Je repose ensuite mon attention sur le jeune loup, tout en m'amusant à faire tourner mon portable dans mes doigts.

- Alors, tu viens d'où ? ça fait longtemps que tu es à Beacon-Hills ?

Comprenant que je suis un petit peu trop curieuse et, qu'il n'a surement pas envie de répondre à mes questions, je baisse la tête honteuse.

- Désolé pour ce bombardement de questions

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Lun 7 Déc - 21:06



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans




Et bien.. elle n'a pas l'air de refuser que je la pose ma main contre sa nuque, c'est positif tout ça ! Nous marchons donc toujours tous les deux, côtes à côtes..  Il fait particulièrement froids ce soir, mais vus que nous sommes cotes à cotes, notre chaleur corporelle est doublée. On marche donc dans les bois, un lourd silence se fait voir. Etant assez protecteur, même si Maxine n'est pas.. pas encore du moins ma petite amie, je ne peux me permettre de laisser mon instinct de de protection prendre le dessus, et de regarder de droite à gauche dans les bois, vérifiant que personnes ne nous suit.

Ça y est, je vois enfin la lumière de la ville, qui m'éblouit par contre légèrement les yeux, après avoir passer pas mal de temps dans les bois, dans le noir donc. On marche alors côtes à côtes dans la rues, certaines personnes nous regardent en souriant, j'avais envie de dire que nous ne sommes pas en couple, mais ça aurait passé plutôt mal je pense. Il fait par contre comme je l'ai dis particulièrement froids,mais en ville plus que dans la forêt, vus que les arbres nous protégeaient du vent, là on se prend tout en pleine figure. Je sens alors la chaleur corporelle de Maxine baisser, je voulais lui proposer de rentrer dans un bar, mais elle me l'a demandé avant.

- " Ça te dit, d'aller à l'intérieur ? Le temps de se réchauffer un peu ? "

Je n'ai même pas eu le temps de répondre qu'elle me tire dans le bar, afin de se réchauffer. Très bonne initiative j'ai envie de dire. Il y avait du monde dans se bar, nous zig-zagons entre les tables, afin de prendre place sur une table. Je passe avant de m'asseoir ma main droite dans la poche droite de mon survêt, afin de chercher de l'argent.. Je ressens alors un petit moment de solitude en ne trouvant pas de sous dans ma poche droite, quand je fouille ma poche gauche et je trouve par la suite un billet.. Ouf. Je m'assis donc par la suite, fixant Maxine de mes yeux bleus. J'affiche alors pour la première fois depuis cette fameuse rencontre, un sourire foudroyant, laissant apparaître mes dents blanches. Je la vois alors lever la main, pour enchaîner et me poser une question

- " Tu veux boire un truc ? "

- " Bonne idée, je vais prendre un cappuccino, bien crémeux héhé. "

Après avoir répondus à Maxine, je vois le serveur se pointer. Je laisse Maxine passer sa commande, pour ensuite annoncer la mienne. Je détourne alors vivement mon regard en direction des yeux de Maxine, affichant alors toujours un sourire assez prenant. Je tapote alors la table de mon index et majeur droit, afin de faire l'air d'une musique.

- " Alors, tu viens d'où ? ça fait longtemps que tu es à Beacon-Hills ? "

- " Et bien, je viens de New-York, je suis né là-bas. Toute la famille du côté de mon Père y est, au contraire la famille de ma mère est ici, à Beacon-Hills. Je suis ici depuis cette année, enfin Officiellement. Je suis venus plusieurs fois avec mes parents rendre visite à mes grands-parents, même si maintenant je vis avec ma mère vus que mes parents sont séparés. "

- "Désolé pour ce bombardement de questions"

- "Pas de soucis, et toi, parle moi un peu de toi !"

Après avoir poser ma question, je détourne instinctivement mon regard vers deux hommes entrant dans le bar. Mon cœur semble alors battre de plus en plus vite, je ne sais pas pourquoi. Ces deux hommes ne m'inspirent pas confiance.
©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mar 8 Déc - 16:25

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



L'oméga, répond à ma question, m'informant ainsi qu'il vient de New-York et que la moitié de sa famille vie la-bas, alors que l'autre moitié de sa famille vie ici, à Beacon-Hills. Apparemment il vient seulement d'arriver dans cette petite ville tranquille, enfin, tranquille c'est vite dit. J'affiche une mine désolée lorsque, Chris m'annonce que ses parents sont séparés, mais au moins, ces deux parents sont encore en vie. Un petit soupire s'échappe de ma gorge, alors que le loup me demande également de lui en apprendre plus sur moi. Qu'est-ce qu'il m'a pris de vouloir lui demander ça ? Je me laisse tomber contre le dossier de ma chaise, tout en réfléchissant à ce que je vais bien pouvoir lui raconter sur moi. À vrai dire, il n'y a rien d'intéressant à dire. Je pose mon regard sur le rebord de la table, avant de prendre une grande inspiration pour ensuite me lancer dans un petit monologue.

- Il y a rien d'intéressant à dire, si ce n'est que j'ai toujours vécue ici, que je vis maintenant toute seule dans un petit appartement et, que je travaille en tant que serveuse dans un restaurant.

Alors que je viens de finir ma phrase, j'entends un battement irrégulier proche de moi. Je lève la tête pour poser mon attention sur Chris, qui est en train de regarder derrière lui. Curieuse, je me penche légèrement sur le côté pour regarder dans la même direction, du jeune homme, pour apercevoir deux hommes rentrer dans le bar et, rien qu'à voir leur façon de se tenir, ils sont bourrés. L'ambiance risque de se dégrader rapidement à cause de ces deux énergumènes.

- Tu les connais ?

Je m'installe confortablement sur ma chaise, continuant de regarder l'homme qui se trouve en face de moi, je n'arrive pas à m'empêcher de le trouver beau. Je secoue légèrement la tête pour retirer cette pensée de la tête. Mon regard se tourne en direction du comptoir, afin de voir où en est notre commande, mais vue le monde qu'il y a, ça m'étonnerait qu'ils nous servent vite. Au bout d'une bonne dizaine de minutes, ne voyant toujours pas notre commande arriver, je me lève en prenant le soin de faire grincer les pieds de ma chaise contre le sol, avant de contourner notre table.

- Je reviens

Je marche donc en direction du comptoir, essayant de me frayer un chemin à travers le monde qui se trouve déjà devant celui-ci. Une fois que j'ai réussi à passer cette foule, je pose mon regard sur le barman, je lui demande où en est notre commande. Le serveur me répond alors que la commande ne va pas tarder à arriver. Je hoche la tête, tout en attendant tranquillement au comptoir. Cinq bonnes minutes plus tard, le serveur me dépose les deux commandes sous le nez. Je le remercie avec un sourire. C'est avec les commandes que je retourne m'asseoir en compagnie de Chris, mais c'est sans compter les deux jeunes hommes de tout à l'heure qui viennent se positionner devant moi. Un nouveau soupire sort de ma gorge, alors que j'essaye de les contourner, mais il y a rien à faire, ils ne me laissent pas tranquille.

« Où est-ce que tu vas comme ça ? »
« Tu sais que tu es mignonne ? »

Une grimace vient prendre place sur mon visage. C'est fou ce qu'ils peuvent empester l'alcool ces deux-là. Bon et bien, une chose est sûre, cette soirée, ne sera pas tranquille.

HRP:
 

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mar 8 Déc - 19:36



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




J'écoute alors les mots de Maxine, qui dit en gros que sa vie n'est pas vraiment passionnante, et qu'elle vie toute seule, dans un appartement. Elle a de la chance dis-donc. Je détourne alors une seconde fois ma tête en direction des deux hommes, fronçant vivement mes deux sourcils. Je ne les sens absolument pas, en plus ils sont bourrés. J'ai un TRÈS mauvais pressentiment. Mon pou alors s'accélère alors légèrement tout en fixant les deux hommes, je vois alors qu'un des deux hommes, détourne sa tête vers moi, et chuchoter quelques mots à son amis. Je suis plongé dans mes pensées, dû à une image qui me revient d'un type lui ressemblant, qui cherchait la merde avec mon ex-meilleur amis, à New-York. La voix de Maxine vient me réveiller, en me posant une question

- " Tu les connais ? "  

- " Absolument pas, mais bon... je ne les sens pas. "

Je détourne alors vivement mon regard en direction des personnes présentent dans le bar, je vois donc qu'il y a pas mal de monde. Je sens une très forte odeur d'alcool, que ne n'apprécie pas beaucoup. Vivement qu'on boive ce café et que l'on parte. Je ne peux pas m'empêcher de détourner mon regard en direction des deux hommes... je sais pas pourquoi.
J'entends alors vivement une chaise grincer non loin de moi. Je détourne vivement ma tête en direction de Maxine, je la vois donc se lever. J'arque alors vivement mes deux sourcils, je veux donc lui demander ce qu'elle faisait, mais elle me répond avant.

- " Je reviens "

- " Fais attention aux deux au bar. "

Je vois qu'elle n'a pas eu le temps d'entendre mes paroles au vus de tout ce monde présent dans ce bar. Je détourne vivement mon regard en direction de Maxine marcher, ne la quittant pas une seconde du regard. Je la vois alors zig-zager entre les personne du bar, et s'installer pas loin d'elle.

Quelques minutes passent, je la surveille vivement de mes deux yeux bleus humains, afin de veiller à ce que personne ne lui saute dessus pour je ne sais quelle raison. Je vois alors le serveur apporter le plateau à Maxine, et je la vois donc commencer à marcher en direction de la table. Je détourne donc vivement mon regard en direction de sa chaise, étant soulagé.

- " Que fait-elle ? "

Elle en met du temps pour venir, elle a du rencontrer quelqu'un. Soudain, j'entends alors un pou battre beaucoup plus rapidement que celui des autres. Mes yeux semblent alors s'ouvrir vivement, pour ensuite détourner vivement son regard en direction de Maxine. Qui je vois ? Les deux hommes devant elle, en train de la regarder. Je concentre alors mon ouï en leur direction. Je les entends donc parler.

- « Où est-ce que tu vas comme ça ? »
- « Tu sais que tu es mignonne ? »

Alors là.. c'est la chose de trop. Je prends soudainement appuis de mes deux mains sur la table afin de me relever, reculant automatiquement la chaise présente derrière moi. Je me met alors à marcher vivement en direction des deux hommes ainsi que de Maxine, mon pou semble alors s'enflammer, au vus de la colère qui monte lentement.

- " Salut les mecs, que lui voulez vous ? Tu les connais Maxine ? "

Les deux hommes semblent alors rigoler vivement, et détourner leurs regards vers moi, un regard hautain. L'un répond d'abord.

- « Écoutes moi petit morveux, ton amie est très jolie, et j'aimerai que tu nous laissent seul avec elle, histoire de faire plus ample connaissance héhé !  »

L'autre alors prends la parole, afin de rajouter une phrase qui me prend de rage.

- « Ne t'inquiète pas, on va s'occuper d'elle ! Elle a l'air d'être coquine de toute manière »

Mon pou bat alors à une vitesse plus que rapide, mon regard semblait alors être noir, plus que noir... Je commence alors à serrer vivement mes deux poings, regardant toujours les hommes.

- " Et bien.. je vous laisse une dernière chance de la laisser tranquille... Je n'ai pas envie d'être violent avec deux clochards. "
©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 9 Déc - 12:03

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



Toujours debout, au beau milieu de la salle avec les deux boissons chaudes dans les mains, j'essaye de contourner les deux hommes humains, mais l'un des deux, se positionne devant moi, m'empêchant ainsi d'aller rejoindre Chris qui m'attend sagement à notre table. Un soupire s'échappe de ma gorge, tandis que je recule d'un pas, afin de pouvoir, essayer de me débarrasser de ces deux énergumènes mais c'est encore une fois, une peine perdue puisque je sens une main, venir se positionner sur ma hanche afin de pouvoir me retenir. Les deux hommes se mettent à me parler. L'un me demandant où je vais, tandis que l'autre me raconte un bobard comme quoi je suis mignonne. Un nouveau soupire s'échappe de ma gorge, alors que je recule encore une fois, pour me retrouver maintenant en face de ces deux hommes complètement bourrés.

Un peu plus loin, je peux entendre une chaise grincer sur le sol. Je pose mon regard entre les humains, pour apercevoir un Chris déterminé, mais surtout très énerver. Génial, il ne manquait plus que ça. L'oméga se positionne alors derrières les deux énergumènes, leur demander ce qu'ils me veulent, avant de me demander si je les connaissais. Je secoue rapidement la tête de gauche à droite pour lui indiquer que je ne connais aucun des hommes, ici présent. Les humains en question, se mettent à rire, avant de poser leur regard hautain sur l'oméga. Mauvaise idée les gars. Tout ce que vous allez faire c'est de l'énerver encore plus.

« Écoutes moi petit morveux, ton amie est très jolie, et j'aimerai que tu nous laissent seul avec elle, histoire de faire plus ample connaissance héhé ! »
« Ne t'inquiète pas, on va s'occuper d'elle ! Elle a l'air d'être coquine de toute manière »

Et voilà qu'est-ce que je disais, ils ne savent que chercher la merde ces deux-là... Et mais.. Attendez une minute, c'est moi où ils me prennent pour une fille de la rue ?!

- Merci, mais je suis désolé de vous décevoir, mais je ne suis pas une poupée gonflable !

Un faible grognement sors de ma gorge, non mais sérieusement pour qui ils se prennent ceux-là ? Surtout que dès que Chris et moi serons sorties, ils iront très certainement, voir d'autres filles pour leur faire exactement le même cinéma. N'arrivant plus à rester à côté de ces humains qui empestent l'alcool, je pose mon regard sur Chris, le suppliant d'aller passer la soirée ailleurs, mais le loup n'a pas l'air de vouloir bouger, rien qu'à entendre son battement cardiaque qui devient de plus en plus irrégulier. Je crois que c'est vraiment le moment de s'en aller d'ici. Je tourne sur moi-même afin d'aller reposer nos commandes sur le comptoir. Je paye rapidement le barman puis, je retourne en direction du groupe des trois hommes. J'attrape le bras de l'oméga afin de le traîner jusqu'à l'extérieur du bâtiment.

- Viens, pas la peine de rester ici.

Le vent froid, vient frapper mon visage lorsque j'ouvre à la voler la porte du bar. Un juron s'échappe tandis que je range mes mains immédiatement dans les poches de mon sweat-shirt, tout en ne quittant pas du regard le jeune oméga.

- Alors, qu'est-ce qu'on fait maintenant ?


HRP:
 

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar

Humeur : En colère.
Messages : 363
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 9 Déc - 13:31



Un Footing pas comme les autres - Feat Maxine Evans.




Une colère me prend alors de plus en plus en voyant ces deux abrutis sous l'emprise de l'alcool rigoler. Je ne sais pas ce qui me retient de m'énerver et de les tabasser. M'enfin, il faut que je me calme, je risque de me transformer en publique. Je vois alors Maxine me lancer un regard de façon à ce qu'on parte, elle prend par la suite la parole.

- " Viens, pas la peine de rester ici. "

- " Bonne idée, allons-y avant que je m'énerve ".

Je la vois alors reculer de quelques pas, payer la commande et me tirer par le bras dehors. J'aurai bien voulu payé. Quand elle ouvre la porte, un vent glacial vient se déposer sur mon visage, vu que dans le bar, il y avait le chauffage, il fait encore plus froids qu'il n'y parait dehors. Je passa vivement ma main droite contre ma main gauche, afin de faire une boule avec mes deux mains, et les rapprocher vivement au niveau de ma bouche. Je souffle alors un air plus que chaud dans ma main, afin de me réchauffer vivement, pour enfin passer mes deux mains dans les deux poches de mon survêt.

- " Alors, qu'est-ce qu'on fait maintenant ? "

- " Et bien, je n'en n'est aucune idée.. pourquoi ne pas... continuer à marcher vers le centre-ville pourquoi pas ? "

Je passe alors vivement comme tout à l'heure, ma main droite sur l'épaule opposée de Maxine, de façon à la serrée contre moi. Nous commençons à nous mettre à marcher en direction du centre-ville, quand j'entends une porte s'ouvrir, ainsi que des voix rigoler. Je me tourne assez rapidement, afin de remarquer les deux hommes bourrés.
Mes yeux semblaient alors pendant quelques secondes, passés de mon bleu humain à mon bleu clair de loup-garous. Les deux hommes semblaient alors nous suivre. Je commence alors à accélérer vivement le pas avec Maxine, ne voulant pas m'énerver.

Nous marchons alors depuis quelques minutes déjà, mais je ne sais absolument pas où on est.. On finit par s'arrêter à une Impasse.. Merde.

- " Et merde.. un cul de sac. "

J'entends alors une voix assez grave qui commence alors à parler tout en rigolant.

- « Alors mon p'tit gars ! Tu t'invites à notre petit têtes à têtes ! Toi ta copine et nous deux ! On risque de bien s'amusé. »

L'autre ne dit aucuns mots, et commence alors à s'avancer vivement vers nous. Il y avait peu de lumière dans la rue, ce qui me permettait d'être plus tactique. La colère me prit alors, mon pou s'accéléra de plus en plus. J'abaissa vivement ma tête, afin d'appuyer circulairement de sa main droite sur le ventre de Maxine, la faisant reculer de plusieurs pas.

- " Je vous aurai prévenus. "

Je relève alors vivement ma tête, seulement la couleur de mes yeux avaient changés, afin de mieux voir dans le noir. Je me mets alors à soudainement courir en prenant appuis de mon pied droit contre le sol, vers les deux hommes. Dés mon arrivée devant eux, je me baisse d'une flexion assez rapide de mes deux genoux afin d'envoyer ma main droite percuter le plexus de l'homme à ma droite, l'éjectant de plusieurs pas. En quelques secondes, je me remets droit d'une extension assez rapide de mes deux genoux afin d'abattre mon poing gauche contre la machoire de l'homme. L'homme recule alors logiquement de plusieurs pas. Pendant qu'il recule je me mets vivement à prendre appuis de mes deux mains sur le sol afin de sauter vivement en l'air, et de m'appuyer sur le dos de l'homme, afin qu'il tombe sur le ventre et par la même occasion sauter en direction du deuxième homme qui s'était pris le premier coup. Et là, le choc. Dés mon arrivée au sol, il me percute la tête avec une bar de fer. Je tombe immédiatement au sol.

Quelques secondes se sont passées, l'homme me tabasse vus que je suis au sol. La colère me prit, mes yeux semblaient restés bleu clair, ma pilosité augmente, mes ongles deviennent des griffes ainsi que mes dents deviennent des crocs. Je me lève rapidement afin de pousser l'homme d'un appuis de mes deux mains sur son torse. Je cours alors vivement en sa direction afin de prendre appuis de mes deux pieds contre le sol, sautant donc en l'air et abattre un coup de poing ravageur contre sa tempe droite, l’assommant donc. Je recule alors par la même occasion, redevenant un humain. Je prends par la suite une respiration profonde, et expire par la suite vivement. Je détourne mon regard vers l'homme au sol, souriant nerveusement.

Je détourne une seconde fois mon regard en direction de l'homme qui se relève, celui que j'avais mis au sol en sautant sur lui. Je commence alors à lâcher plusieurs grognements en marchant en sa direction.
©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 542
Réputation : 65
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}   Mer 9 Déc - 17:30

Un footing pas comme les autres


Feat Chris Ivakov



Je me retourne, vers le jeune Chris et, le fait de le voir se réchauffer les mains, me rassure. Au moins je ne suis pas la seule à être frileuse, où tous simplement à avoir froid. La réponse de l'oméga ne se fait pas attendre. Il propose d'aller faire un tour dans le centre-ville. Je hoche la tête, puis commence à marcher tranquillement, réfléchissant à un nouveau sujet de conversation, mais pour tout avouer, je ne sais absolument pas de quoi parler. Je sors discrètement mon téléphone de la poche de mon survêtement, puis regarde l'heure. Il est presque minuit. Alors que je range mon téléphone dans la poche, je sens une main  se positionner sur mon épaule. Je sursaute alors, regardant la main, avant de comprendre que c'est la main de l'oméga. Je me retrouve une nouvelle fois contre l'adolescent. Je ferme quelques instants les yeux pour profiter de cet instant tendresse, avant de les rouvrir, affichant un petit sourire. Un nouveau silence pesant s'installe entre Chris et moi, mais je dois avouer que ça ne me dérange pas. Je pourrais rester dans ses bras, pendant des heures. Moi amoureuse ? Non, mais j'aime bien être en sa compagnie, même si je ne le connais pas encore très bien.

Une nouvelle odeur d'alcool, arrive jusqu'à mes narines. Je sens que Chris se tourne pour regarder derrière lui. Je me tourne à mon tour et, pour mon plus grand bonheur, les deux humains de tout à l'heure sont en train de nous suivre. Génial, la soirée risque d'être vraiment longue. La cadence commence à s'accélérer. Je présume donc que Chris n'a pas envie de se transformer une fois encore, ce que je peux comprendre. Après tout, demain ils vont se souvenir de rien. Après plusieurs minutes de marche intensive plus tard, nous nous retrouvons face à un cul de sac. Décidément, la soirée ne s'arrange absolument pas.

" Et merde.. un cul de sac. "

Je pousse un soupir, tout en me retournant pour pouvoir partir de ce cul de sac, mais les deux énergumènes sont déjà là. Mon cœur commence à battre rapidement. La peur s'empare de moi. Peur de revivre la même chose qu'avec Ryan il y a seulement un mois.

« Alors mon p'tit gars ! Tu t'invites à notre petit têtes à têtes ! Toi ta copine et nous deux ! On risque de bien s'amusé. »

Instinctivement j'attrape la main du jeune loup, en la tenant fermement. Au même moment, j'entends le battement cardiaque irrégulier de Chris. Oh non, il va se transformer. Le jeune oméga lâche l'emprise de ma main afin de poser sa main droite sur mon ventre, pour me faire reculer. J'aimerais bien lui dire qu'il vaut mieux qu'on s'en aille, mais aucun mot  sort de ma bouche, ils restent coincés dans ma gorge. La voix du jeune adolescent raisonne dans cette ruelle sombre et silencieuse, mais je n'ai rien écouté. Je suis bien trop tétanisée parce qu'il va se passer dans quelques instants. Chris se met à courir en direction des deux hommes. Arrivé à seulement quelques centimètres, il se baisse sur ses genoux, puis, il donne un coup de poing au niveau du plexus à l'un des deux hommes. Il se relève ensuite rapidement, pour enfin donner un coup de poing dans la mâchoire de l'autre type. Pendant que le deuxième recule suite au choc qu'il vient de recevoir sur sa mâchoire, Chris se met à sauter tel le loup-garou contre le dos de l'inconnu le faisant ainsi manger le sol. L'oméga s'apprête à faire la même chose pour l'autre homme, mais celui-ci l'assomme avec une barre en fer. Et moi qu'est-ce que je fais dans cette histoire ? Rien du tout. Je n'arrive pas à bouger. Mon cœur me dit d'aller aider l'Ivakov, mais mon cerveau lui, refuse tout mouvement. Alors, je reste là, statique au beau milieu de la ruelle, à regarder Chris se battre contre deux humains, totalement saouls.

Plusieurs minutes plus tard, qui me semblent être une éternité, les deux hommes sont finalement allongés au sol, pratiquement mort. Des grognements sortent de la gorge du jeune adolescent. Comprenant qu'il ne va pas abandonner de si tôt. Je prends alors mon courage à deux mains et me met à courir en direction de Chris pour lui attraper la main.

- ça suffit Chris ! Je crois qu'ils ont compris. Viens on s'en va.

Je me mets à courir en tirant Chris pour le forcer à me suivre, afin d'éviter d'autres ennuis. Au bout de plusieurs minutes de course folle, nous nous retrouvons au beau milieu du quartier résidentiel. J'arrête de courir, puis pousse un soupire de soulagement. Je me tourne ensuite vers Chris.

- Est-ce que ça va ?

Le jeune Ivakov, me répond en hochant la tête. En voyant l'heure, Chris, s'excuse et, m'embrasse sur la joue avant de rentrer chez lui, afin d'éviter de se faire engueuler par sa mère. Je le regarde rentrer à l'intérieur de sa demeure, avant de retourner moi aussi chez moi.


FIN DU RP

© Fiche by Mafdet MAHES



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un footing pas comme les autres. [Feat Maxine] {TERMINÉ}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: La falaise à la lisière de la forêt-
Sauter vers: