AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Back To Black ft. Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Back To Black ft. Chris   Mer 9 Déc - 20:42





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Pia se fondait dans l'obscurité de la forêt, les formes sombres faisaient d'elle un véritable être invisible dans ce paysage nocturne. Seuls ses cheveux se détachaient, voletant doucement sur ses épaules recouvertes de son long manteau noir. Ses mains blanches étaient plongées dans les poches du vêtement, ses doigts taquinant tranquillement le bout de ses scalpels, elle ne s'en séparait plus désormais. Ils étaient une part d'elle. Les lames avaient partagé sa folie, tailladant la chair, tranchant les gorges, arrachant la peau. Ils savaient tout, voyaient tout, entendaient le moindre de ses désirs. Ils étaient meilleurs compagnons que toute compagnie humaine.  

Son regard chocolat se mit à scintiller sous les larges bords de son chapeau, il observait la silhouette effrayante des grands pins et des arbres, leurs branches se penchant légèrement sous la légère brise du soir, brise qui fit soulever les pans de son manteau, dévoilant ses fines jambes aussi blanches que le marbre, aussi coupantes que du verre. Son attention se porta sur l’envolée d’un hibou qui changeait d’endroit pour passer la nuit. Etait-ce la présence de la Banshee qui l’avait perturbé dans son chant ? Elle ne saurait dire mais ce mouvement eut le don de la faire sourire, de ce sourire en coin froid et effrayant qu’elle adressait le plus souvent à ses prochaines victimes. Et pour cause, sa nouvelle proie était devant elle, certes loin, mais elle s’approchait peu à peu, prête à se faire attraper entre ses griffes.

Pia avait envie de jouer, il était rare pour elle de trouver quelqu’un qui était capable de tenir le coup. Chaque tentative pour créer un nouveau jouet avait lamentablement échoué, les humains étaient bien trop fragiles, ils se brisaient dans ses mains sans qu’elle ne bouge le petit doigt. Mais elle avait dégoté un exemplaire de qualité. Solide, plutôt joli garçon, la colère se lisant dans ses yeux. Pia avait trouvé son homme. Ne restait plus qu’à voir s’il était à la hauteur de ses attentes.

Ses pas se firent plus silencieux contre la terre meuble, ses talons s’enfonçaient dans ce sol instable sans pour autant réussir à la faire tomber. On aurait dit qu’elle flottait, un fantôme qui errait en ces lieux. Il était là, quelques mètres seulement avant que son souffle ne ricoche contre son visage et que ses doigts ne se referment sur sa gorge. Sa main caressa doucement le tranchant d’un scalpel, la peau en fut entaillée mais aucune douleur ne lui vint, seulement un frisson des plus délectables.

Et voilà qu’elle s’arrêta devant lui, relevant légèrement la tête pour que son regard froid se plonge dans le sien, un sourire étirant ses lèvres, dévoilant la blancheur glaciale de ses dents. « Bonsoir Chris. » Une nouvelle brise vint caresser ses joues, ses cheveux voletant derrière elle. « Il est dangereux de se balader en forêt. On ne sait pas sur qui on va tomber n’est-ce pas ? » Elle s’approcha un peu plus, se penchant légèrement en avant pour lui murmurer, d’une voix presque innocente. « Veux-tu jouer avec moi Chris ? »


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Mer 9 Déc - 21:42



Back To Back - Feat Pia.




Il est 20h30. Je suis comme d'habitude dans ma chambre, avec mon petit ballon de basket, entrain de tirer dans le panier en face de moi contre le mur. Je tourne par la suite en rond.. je ne sais pas quoi faire. Je me lance alors à faire quelques pompes, des abdominaux et des tractions. Tout ça se fait en 10 minutes. Il est 20h40, je ne sais pas quoi faire. J'ouvre légèrement mes volets en prenant la poignet adéquate de mes deux mains, j'ouvre par la suite rapidement ma fenêtre de ma main droite afin de regarder la température dehors.

« Et bien, il fait bon dehors. Un bon footing s'annonce héhé ! »

Je me mets alors à courir en direction de mon armoire à vêtements, de façon à enfiler un pull collant à manche longue, une veste à manches courtes par-dessus, mon jogging ainsi que mes chaussures. Je prends par la suite mon téléphone, mon bonnet et mes gants et je préviens ma mère que je vais faire mon footing quotidien dans les bois assez proches de la maison. Dés que je sors dehors, je fais comme à mon habitude des échauffements : Talons-fesses, montées de genoux, pas-chassés etc.. Ça y est, je suis chaud. Je me mets alors à courir assez rapidement dans la ville, afin de faire monter de plus en plus mon rythme cardiaque.

Je vois enfin la forêt, sans me poser de questions, je m'y plonge rapidement dedans. Un vent plutôt glacial se pose sur l'intégralité de mon visage, le rendant rouge au niveau du nez, des oreilles et de mes joues. Je continue alors à courir, afin de faire monter de plus en plus mon rythme cardiaque. Je m'amuse comme à mon habitude à faire des zig-zag entre les arbres, afin d'avancer plus vite. Le peu de cheveux qui dépassent de mon bonnet se fait voir voltigent de droite à gauche, se qui me gène légèrement mais bon. Je souffle alors afin de faire sortir la fumée du au froids dehors, et inspire profondément, afin de ne pas attraper un point de côté ou je ne sais quoi d'autre.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que quelque chose est bizarre.. j'ai l'impression qu'il y est une présence parmi nous ? Je ne pense pas recroiser une autre fois Maxine héhé. Ça doit tout simplement être un animal qui rode aux alentours, après tout, ce n'est pas ma forêt ! On pouvait alors entendre clairement mes pas contre le feuillage au sol, étant en Automne, les arbres perdent beaucoup leurs feuillages.

Soudain, j'entends alors un pou battre.. J'espère que je ne vais pas croiser quelqu'un, je n'ai pas le temps de parler. Le pou me semble plutôt régulier, ce n'est pas quelqu'un qui cour, sauf s'il a une condition physique hors-norme. Ça peut-être un animal.. comme un humain immobile ? Non je ne pense pas... Qu'est-ce qu'un humain peut foutre dans les bois immobile à 21h du soir ?
J'entends alors le pou battre de plus en plus fort, je dois surement m'en rapprocher..

Quand soudain, une silhouette jais devant moi, je pense que c'est une femme au vus de sa corpulence. Je me freine alors vivement quelques mètres plus loin, étant alors à mon tour à 3 voir 4 mètres de la personne. Celle-ci leva légèrement sa tête.. c'est effectivement une fille. Elle m'a l'air plutôt jolie, mais elle porte un chapeau de sorcière, ce qui est plutôt bizarre de nos jours. J'analyse alors vivement cette personnes en quelques secondes, elle m'a l'air d'avoir le teint plutôt pal. Elle ne me parait pas vieille, je pense d'ailleurs qu'elle a mon âge. Elle prend par la suite la parole.

« Bonsoir Chris. »

Whhhhhaaaattt ? Comment sait-elle mon prénom ? Je ne l'ai jamais vus ! Je ne suis pas si populaire que ça pourtant !

« Euuuh.. Bonsoir.. Qui es-tu ? Comment sais-tu mon prénom ? »

Un froid glacial se pose alors sur ma tête, et fait voltiger les longs cheveux de la fille face à moi.. Elle continue alors à prononcer des paroles plus que bizarres.

« Il est dangereux de se balader en forêt. On ne sait pas sur qui on va tomber n’est-ce pas ? »

« Non je ne trouve pas ça dangereux.. je sais me défendre tu sais. Effectivement, on ne sait pas. Mais.. qu'est-ce que tu me veux en passant ? »

Elle continue alors à me fixer, ais cette fois elle s'avance un peu plus vers moi, et elle se penche par la suite vers moi, en me murmurant quelques mots. J'arque alors vivement mes sourcils par la suite.

« Veux-tu jouer avec moi Chris ? »

Elle est vraiment... biiiiiizzzzaaaarrrre. Qu'appelle-t-elle jouer ? Cette phrase peut signifier bon nombre de choses. Et même, que ça soit à la proposition que je pense, je ne la connais pas ni rien, je ne l'ai jamais vus. Elle me fait presque peur à me fixer comme ça.

« Qu'entends-tu par jouer ?... Ta proposition peut-être très mal interprétée. Et surtout, nous nous connaissons pas. »
© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Ven 11 Déc - 20:13





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Pia sentit son sourire s’étirait sur ses lèvres tandis qu’elle se redressait, les pans de son manteau cachant de nouveau sa tenue, son chapeau dissimulant la folie de son regard aux yeux du jeune homme. Il posait beaucoup de questions, elle avait l’impression de revoir Shawn lors de leur première rencontre, mais il fallait oublier ce petit crétin qui avait eu la bonne idée d’échapper à sa vigilance. Cela avait été sa première défaite et sa dernière. Le prochain qui oserait lui filerait entre les doigts ne vivrait pas assez longtemps pour raconter ses exploits à ses amis, sa gorge serait bien vite tranchée.

L’envie de laisser planer le mystère continuait de la titiller et elle prit la décision de garder son identité secrète encore quelques instants. Elle se mit à marcher autour de lui dans un cercle court et envoûtant, ses cheveux voletant derrière elle, son regard restant de glace et impénétrable. Son sourire avait mourut sur ses lèvres, ses doigts caressant toujours cette lame dans sa poche. « Qui je suis ne t’importe pas crois-moi. Et comment je connais ton prénom ? Encore une fois, ce n’est pas important. » Lui dire qu’elle l’avait vu au lycée reviendrait à donner un indice sur son identité et ça, elle ne le voulait pas, pas encore. Le jeu venait à peine de commencer, ça serait bête de gâcher pareilles surprises.

« Tu es bien trop direct mon chou. Ne sais-tu pas apprécier le mystère ? Tu n’aimes pas deviner ? Utiliser ta cervelle ? » Ses lèvres se glissèrent près de son oreille « Réfléchir ? » Sa voix n’avait été qu’un souffle froid et terrifiant, ses pas reprirent tranquilles, les pans de son manteau frôlant les mollets de l’adolescent. Il n’avait pas l’air très futé ce qui accentuait son plaisir de le faire courir, de le perdre dans cette forêt pour mieux le retrouver. Après tout, il fallait bien qu’elle le test, il ne fallait pas qu’elle perde du temps avec un imbécile qui se urinerait dessus au moindre événement imprévu.

Un rire cristallin s’échappa de sa gorge, sa tête basculant en arrière tandis que sa main se posait sur son épaule, ses doigts nacrés parcourant le tissu de son vêtement en une caresse fantôme qui n’avait rien de rassurant. « Alors ? Il est toujours temps de faire de nouvelles rencontres tu ne crois pas mon chou ? » Elle s’arrêta derrière lui, ses lèvres revenant près de son oreille, son souffle ricochant contre la chaleur de sa joue. « J’entends par-là que tu vas devoir trouver la sortie de cette forêt avant que je ne t’attrape…. Et… » Ses doigts se plantèrent plus fermement dans son épaule. « Te tue. » Et sans rien ajouter, elle se retira brusquement, sa silhouette disparaissant entre les arbres, son rire résonnant entre les branches.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Ven 11 Déc - 22:47



Back To Back - Feat Pia.




Je vois alors que cette fille ne veut pas en dire plus sur elle.. Qu'est-ce qu'elle veut à la fin ? Je vois alors un sourire qui prit place sur ses lèvres, tout en souriant, sadiquement j'ai envie de dire. Je n'arrive pas à voir son visage entièrement à cause de son chapeau bizarre. Le peu de fois où je le vois, je vois un sourire sadique, comme si elle allait me bondir dessus avec un couteau dans la main ou un autre truc de ce genre.. Même si je suis un loup garous, elle me fait peur mine de rien.

Un vent glacial se pose une seconde fois sur moi, je sautille alors légèrement sur place afin de me réchauffer, en croisant mes deux mains ainsi que me les rapprochées devant le visage, de manière à les réchauffées. Je n'ose pas m'avancer vus qu'elle tourne autour de moi en me fixant, j'aurai bien envie de lui faire peur en sortant mes crocs mais vus qu'elle est folle, je n'ai pas envie qu'elle choppe une crise cardiaque.. Bref, je commence alors à m'avancer mais elle se retrouve devant moi, je recule mais elle tourne toujours autour de moi.. j'ai l'impression de rêver. Je compte alors rapidement mes doigts, car j'ai lu que quand on est dans un rêve, nous n'arrivons pas à compter nos doigts.. Mais j'en est 10.

« Tu es bien trop direct mon chou. Ne sais-tu pas apprécier le mystère ? Tu n’aimes pas deviner ? Utiliser ta cervelle ? »

Mais elle veut quoi à la fin ? Non je m'en fou complètement de son mystère à la con et encore plus de deviner quoi que se soit ! Si elle ne bouge pas, je vais la bouger mais elle ne va pas être déçue. Soudain, elle s'approche de mon oreille et elle murmure un mot.

« Réfléchir ? »

Réfléchir à quoi ? Oui j'ai compris qu'elle devait sortir de Echoes House tout droit de cet asile d'enfer. Mais un truc que je ne comprends toujours pas... elle me questionne mais je ne sais toujours pas son but. Je lui est demandé mais elle ne me l'a pas dit, c'est bizarre.
"Veux-tu jouer avec moi" on se croirait dans un film d'horreur.

Je l'entends alors rigoler sadiquement j'ai envie de dire, et après elle passe sa main droite sur mon épaule droite, tellement délicatement que je ne sens presque pas sa main droite sur mon épaule..

« Alors ? Il est toujours temps de faire de nouvelles rencontres tu ne crois pas mon chou ? »

Je n'ai même pas le temps de lui répondre qu'elle se positionne derrière moi, je sens la chaleur de sa bouche contre ma joue, puis ma nuque... J'ouvre alors littéralement les yeux en grands, je ne comprends pas ce qu'il se passe.

« J’entends par-là que tu vas devoir trouver la sortie de cette forêt avant que je ne t’attrape…. Et… »

Avant qu'elle ne finisse sa phrase, je sens plus fermement sa main droite sur mon épaule droite, m’annonçant une nouvelle plutôt.. satanique.

« Te tuer. »

Après ces mots, je me retourne brusquement mais plus rien, elle est partie. J'entends alors son rire raisonner dans la foret.. Mais ce qu'elle ne sait pas héhé, c'est que je suis un loup garous.. qui sait très bien se battre. Je ressent son odeur, que j'ai pu capté pendant qu'elle rodait autour de moi. Elle n'est pas partie contre le vent, ce qui ne masque pas son odeur, mais bien au contraire. Je me mets soudain alors à courir sans faire aucuns bruits, mettant mes sens de loup garous à l'épreuve afin d'être plus malin qu'elle, et qu'elle ne m'entende pas. Plus j'avance, plus j'entends un pou.. un pou d'humain au vus de sa régularité. Mais le pou est supérieur au mien, vus qu'elle a du courir pour partir. Je ressens alors clairement son odeur..

Soudain, je vois une personne avancer plus loin, à une dizaine de mètres de moi. Je me transforme alors entièrement en loup garous : Mes yeux bleus humains son remplacés par mes yeux bleus clairs de loup, ma pilosité augmente, mes crocs poussèrent ainsi que mes ongles remplacés par des griffes. Je me mets alors à hurler à la mort, en tant que loup-garous pour qu'elle m'entende. Après avoir hurler, je prends la parole, tout en étant transformé.

« Tu veux me tuer ? Tu es sûr de toi ? Je ne pense pas que tu veuilles que je t'arrache la nuque. Maintenant tu vas me dire ce que tu veux, avant que je le face. »

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Sam 12 Déc - 15:14





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Ses pas se faisaient désormais lents entre les arbres, son souffle se faisait discret et son regard attentif au moindre détail. Il fallait qu’elle le retrouve dans ce labyrinthe naturel, le bruit des animaux nocturnes rendait la tâche plus difficile mais elle ne se laisserait pas surprendre par un hibou ou un renard qui passait par-là, non, il en fallait bien plus pour la distraire de son objectif premier. Sa route se faisait dans les chemins de boue et de feuilles mortes, ses mains avaient quitté ses poches, s’il fallait courir, c’était toujours mieux d’avoir un moyen de se rattraper en cas de chute. Pia ne tombait jamais, mais il y avait toujours une première fois pour tout. Elle se souviendrait toujours de ce moment où elle avait foiré son coup et avait dû courir à la poursuite d’un adolescent, chanceux, qui avait eu le temps de s’échapper de son siège. Il ne lui avait fallu que quelques deux minutes pour lui mettre la main dessus. Il s’était bravement débattu avant que la lame de son scalpel ne vienne lui crever les yeux. On ne jouait pas de cette manière avec la Veuve Noire. Elle menait la danse et vous aviez intérêt à la suivre.

Son regard se tourna rapidement vers la droite quand un bruit suspect résonna au creux de son oreille. Elle plissa les yeux en plongeant sa main dans sa poche, sortant son scalpel pour le faire tourner entre ses doigts, la lame frôlant dangereusement sa peau. Si le jeune homme avait la mauvaise idée de lui sauter dessus pour la rouer de coup, elle ne tarderait pas à lui planter l’arme dans sa jugulaire. Ses réflexes étaient affutés et sa force habilement dissimulée.

Elle tourna à droite et s’engagea dans une sorte d’allée terreuse, les animaux fuyaient à son approche et quelque chose attira son attention un peu plus loin. Elle plissa les yeux, glissant une mèche derrière son oreille pour éviter d’être dérangée dans son observation. Il s’agissait d’une forme humaine mais il y avait comme une chose d’étrange. Son regard brillait trop et était d’un bleu surprenant. Pia en fut presque fascinée et son cœur loupa un battement suite au hurlement bestial qui résonna dans la nuit noire. Qu’est-ce que c’était que ça ? Un loup humain ? Avait-elle donc abusé de la farine de sa tante ou était-ce une hallucination due à la profonde obscurité du soir ?

La voix qui parvint à ses oreilles était semblable à celle du garçon qui était censé jouer avec elle. Elle resserra sa prise tandis qu’il venait la menacer dans cette drôle de forme qu’elle ne pouvait expliquer. Une personne normale aurait été terrifiée, dérangée, mais Pia trouvait cela plutôt amusant, ça donnait un peu plus de piquant au jeu. Elle allait découvrir de belles choses. « Je parviens toujours à mes fins et ce n’est pas tes poils en plus qui vont m’effrayer mon chou. Je ne sais pas ce que tu es, mais tu sauras d’autant plus drôle à tuer. » Elle se décala sur la droite, un sourire froid sur les lèvres. « Et je ne te dirais rien, les menaces ne me touchent pas. Un débutant dans ton genre ne battra jamais une professionnelle comme moi. Maintenant, jouons. »


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Sam 12 Déc - 18:55



Back to Back - Feat Pia.




Je fixe alors vivement la demoiselle au loin, qui je pense est armée d'un espèce de couteau, je le vois briller grâce à mes yeux de loup. Mais elle n'a pas l'air de comprendre ce que je suis.. je suis bien plus puissant qu'elle le pense. Un vent glacial semble alors se déposer contre mon visage, laissant mes cheveux se mettre dans le sens du vent, me recoiffant alors. Du à la colère qui me prit, je n'avais absolument pas froid. Je m'avance alors tout en souriant, laissant mes crocs prendre place.

« Je parviens toujours à mes fins et ce n’est pas tes poils en plus qui vont m’effrayer mon chou. Je ne sais pas ce que tu es, mais tu sauras d’autant plus drôle à tuer.

« Héhé ! Je commence à prendre goût à ton jeu ma vieille... Tu ne sais pas ce que je suis.. je suis effectivement une sorte de Loup Garous.. avec tous mes sens, ma force et ma vitesse augmentée. Je vois actuellement que tu es armée d'un espèce de couteau.. ton pou est à une vitesse normale.. et tu as hâte de me tuer.


Je passe alors vivement ma main droite dans ma chevelure, afin de remettre rapidement en place mes cheveux, de façon à me recoiffer. Je continue alors à regarder la fameuse fille au loin tout en souriant, mes yeux bleus clair scintillaient toujours. Je semble alors bizarrement, prendre du plaisir à son fameux jeu.. le décor de la forêt apporte un post apocalyptique à tout cela.

« Et je ne te dirais rien, les menaces ne me touchent pas. Un débutant dans ton genre ne battra jamais une professionnelle comme moi. Maintenant, jouons.

« Maintenant jouons ? Pas de soucis !

Un rire semble alors prendre place, un rire plutôt mélangé entre le sadisme et l'amusement.
Je prends par la suite appuis de mon pied droit en avant afin de foncer vivement vers elle.. au moment où j'étais presque collé à elle, je me décale alors vivement sur son flanc droit, me plongeant dans les profondeurs de la forêt.
Je me mets alors par la suite à crier vivement de façon à qu'elle m'entende.

« Si tu veux me tuer.. tu n'as qu'à me suivre !

Je prends alors une allure sur-humaine, usant de ma force de loup-garous pour prendre une distance considérable avec la fille, tout en restant concentré sur son pou, pour savoir si elle me suit ou non.. De toute manière qu'elle me suive ou pas, je m'en fou.. je sais me défendre.
Je continue alors ma course, mais mes pas se font de moins en moins entendre, ma respiration aussi, afin de masquer ma présence complète dans les bois. Seul un loup-garous ou autre truc du genre pourrait entendre mon pou. J'ai hâte de la revoir !

Je déplace alors ma tête de droite à gauche, afin d'observer le décors qui m'entoure... en courant je vois pas loin de moi un hiboux avec les yeux jaunes.. je lui lance alors un regard qui montre ma supériorité.. il a peu de moi et s'envole par la suite. Un vent glacial vient me prendre de dos, ce qui augmenta alors ma vitesse.

Je commence à m'amuser.
© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Dim 13 Déc - 12:15

Pia Abramov a écrit:




We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Pia le regardait rire avec un air des plus blasé, elle se demandait vraiment si elle avait fait le bon choix sur la personne. Encore un adolescent trop sûr de lui et qui ne jurait que par ses compétences physiques, elle se demandait s’il tiendrait plus d’une minute avec le seul usage de sa cervelle, elle n’en était pas si sûre. Il se disait loup-garou et elle ne cherchait pas à savoir si c’était vrai ou non, elle avait tellement vu de choses étranges pendant sa courte vie qu’elle ne pouvait savoir s’il mentait ou pas. Mais son air prétentieux commençait à l’agacer. Ce n’était pas parce qu’elle était plus petite, plus maigre qu’elle n’avait aucune chance. La stratégie dépassait la force, la ruse surpassait la puissance, la patience gagnait sur la précipitation.

Elle l’observa courir dans sa direction et resserra sa prise sur son arme au cas où il aurait eu la mauvaise idée de lui sauter dessus. Elle n’apprécierait pas ce genre de proximité, surtout avec un crétin dans son genre. Quand arriverait-elle à trouver le bon jouet et non de pâles copies qui étaient toujours pleins de défauts ? Il pivota au dernier moment et un sourire froid étira les lèvres de la blonde alors qu’il lui criait de le suivre. Foutaises, elle n’avait pas que ça à faire. Qu’il s’amuse un peu, ça ne lui ferait pas de mal, mais pendant  ce temps, elle passerait à l’action. Connaissant la forêt comme sa poche, elle n’aurait aucun mal à le ramener dans ses filets.

Elle tourna les talons dans la direction opposée à la sienne et accéléra l’allure, ses jambes fouettant les pans de son manteau, vêtement qu’elle retira avant de le jeter sur l’arbre le plus proche, tout comme son chapeau qu’elle posa soigneusement sur une branche. Rejetant ses cheveux à l’arrière de ses épaules, elle observa la lune, laissant l’astre admirer les multiples armes qu’elle avait dissimulées sous son blouson. Elle retira ses talons et les balança dans un endroit où elle était sûre de les retrouver, ses mains attrapèrent le couteau qu’elle avait caché sous son bras. Son regard se porta sur la lame magnifiquement affûtée et un sourire étira de nouveau ses lèvres alors qu’elle tournait brusquement à gauche, se mettant à courir comme une flèche, sa chevelure fouettait l’air tandis que ses iris chocolat se posaient sur chaque petit détail. Elle touchait bientôt au but.

Ses pas s’arrêtèrent après de longues minutes de course et elle planta le couteau dans le tronc de l’arbre, comme un repère. Le petit Chris ne tarderait pas à arriver. Se saisissant du câble qu’elle avait glissé dans la poche intérieure de sa jupe, elle vint le nouer sur la branche d’un arbre pour le tendre jusqu’à une autre branche. Cela fait, la Veuve Noire vint se cacher derrière le tronc, comptant doucement dans sa tête. Fermant les yeux, elle se concentra sur les bruits de pas qui approchait.

Il se prit le câble en plein torse et elle l’entendit tomber. Un rire cristallin s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’elle sortait de sa cachette. « La vitesse ne permet pas d’échapper au danger mon chou. Penses avec ton cerveau si tu en as un. Penses-tu vraiment que je viendrais jouer avec toi si je n’avais rien prévu pour t’empêcher de fuir ? »


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Lun 14 Déc - 21:01



Back To Back




Je continue alors de courir tout en sifflotant, en laissant mes yeux de loup garous toujours présent afin de pouvoir voir dans la nuit noire qui était bien evidemment là. Il faisait quand même froid... je n'entendrai pas forcement de pou autour de moi, sauf ceux des animaux bien sur. Mais maintenant je sais les reconnaître, ils n'ont pas le même battement que les humains.

Après une dizaine de minutes, toujours en courant, mon pou est toujours stable, le vent glacial semble toujours taper dans mon dos, me faisant toujours aller plus vite. Soudain, j'entends un pou humain.. comment est-ce possible... J'agite par la suite vivement ma tête de droite à gauche afin de regarder autour de moi... mais je ne vois rien d'humain. Je cours toujours tout droit, me mettant en direction du pou humain que j'entends. Je détourne par la suite vivement sur une chose qui brille... c'est un couteau.. on dirait une sorte de repaire. Alors par la suite, je me tourne en avant quand je n'ai pas le temps de freiner, et me prendre une corde en plein torse, me faisant basculer en arrière. Et bien.. elle est très forte dis moi ! Je la sous-estime. Elle doit connaître la forêt comme sa poche la folle dis donc.

« La vitesse ne permet pas d’échapper au danger mon chou. Penses avec ton cerveau si tu en as un. Penses-tu vraiment que je viendrais jouer avec toi si je n’avais rien prévu pour t’empêcher de fuir ?

« Bien joué haha, je m'y attendais pas.. je n'ai pas eu le temps de freiner quand j'ai vus ton couteau. Mais ne t'inquiète pas pour moi ma coquine, j'ai toujours un tour dans ma poche.

Je saisis alors vivement la corde en quelques secondes sur mon torse de mes deux mains en me relevant instantanément. Du à mon ouï sur développé, ma vue et mon odorat, je sais où se trouve la demoiselle. Je me mets alors à courir en direction, afin de me jeter au sol en avant, avec la corde en mains. Dés que j'arrive à ses pieds, je prends vivement appuis de ma main gauche contre le sol afin de me faire faire une rotation contre le sol, m'aidant de mes griffes. Tout en tournant peut-être deux tours autour d'elle, la corde que j'ai en main droite s'enroule autour de ses jambes, les rassemblant alors joints. Je tire alors sèchement de ma main droite sur la corde afin de serrer vivement la corde autour de ses deux pieds et la faire tomber au sol, dos contre celui-ci.

« Chacun son tour ! Nous avons tous les deux le droit de goûter au sol !


Je recule alors de quelques pas en souriant, afin de laisser son regard de mes yeux bleus clairs en sa direction. Un léger rire moqueur se fait entendre. Le vent souffle par la suite, laissant les feuilles contre le sol se plaquer contre moi et contre la femme qui semble toujours être au sol, je recule alors toujours de quelques pas afin de m'adosser contre un tronc d'arbre, la fixant toujours.
© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Sam 19 Déc - 16:03





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Ma coquine ? Il cherchait vraiment à se faire arracher les parties intimes ? Pia n’hésiterait pas à le faire, au contraire, elle y prendrait un malin plaisir. Un beau garçon dans son genre interdit de tout rapport charnel avec une belle créature, il n’y avait pas plus douces tortures. Il ne lui restait plus qu’à attraper le couteau dans le tronc d’arbre et à calmer ce petit vers. Après cela, le reste serait facile à exécuter. Et puis, ce n’était pas comme s’il était incapable de prononcer une phrase correctement. « On dit, j’ai plus d’un tour dans mon sac mon chou. » Elle le regarda courir dans sa direction mais ne bougea pas pour autant. Qu’il vienne à elle, elle aurait moins d’efforts à faire pour lui trancher la gorge, trop aimable de sa place que de se déplacer pour sa charmante personne.

Hélas, Pia eut un peu trop confiance en elle et ne put l’empêcher de lui faucher les jambes à l’aide de la corde. La chute fut douloureuse, elle put entendre son dos craquer sous l’impact mais sa tête échappa à la boue. Voilà qu’on lui attachait les chevilles, elle n’était pas un saucisson, elle ne se laisserait pas ligoter de la sorte sans agir. « Morue dans un carton à chapeau » jura-t-elle, un vieux juron que son grand-oncle employait avant qu’elle ne lui explosa le crâne contre le mur. Elle grogna. « Tu es vraiment stupide, m’échapper aussi bêtement ? Jamais. » Elle retroussa sa manche droite à l’aide de sa main gauche, dévoilant un surin plaqué contre le poignet. Elle s’en saisit avant de se redresser avec une facilité inouïe. La lame vint, après de longes essais, couper le câble. Pia se redressa rapidement et le foudroya du regard.

Sa main se referma sur le manche du couteau toujours coincé dans l’arbre, elle le fit tourner de droite à gauche pour dégager la lame avant de s’approcher de son jouet un peu trop turbulent à son goût. Il allait voir ce qu’il allait voir. Prenant une grande inspiration, elle lança l’arme de toutes ses forces, cette dernière vint se planter dans l’abdomen du jeune homme, tâchant son haut d’une belle trace rouge foncé. Un sourire carnassier étira ses lèvres alors qu’elle venait de nouveau se cacher dans l’ombre. Comprenant qu’il arrivait à la pister à l’odeur, il ne lui restait plus qu’une chose à faire. Une bombe au poivre. Il lui fallait agir vite avant qu’il ne se dégage.

Ses doigts se firent habiles tandis qu’elle dégoupillait cette chose qui ressemblait à une grenade, elle la fit rouler aux pieds de l’étrange créature. « Attention, ça pique. »

BAM

Elle pouvait entendre son rire contrarié. Parfait.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Mer 23 Déc - 23:35



Back To Back.




Je suis donc toujours adossé à l'arbre derrière moi. Je contemple alors la vue de la forêt qu'elle me procure le soir. Je caresse alors rapidement ma main droite de ma main gauche, plus précisément la paume de ma main droite, qui est légèrement amochée par la corde. Je commence alors à siffloter l'air d'une chanson qui me vient à l'esprit, je ne sais pour qu'elle raison. Je passe alors rapidement mon index droit sur ma canine en ouvrant légèrement ma bouche, un bout de salade y est resté.. C'était la petite salade que maman m'a fait avant de partir. Bref !

J'entends alors la jeune fille se relevée, j'entends son pou s'accélérer vivement. Je contemple toujours la vue de la forêt, mes yeux bleus de loups-garous jonglent entre les grands arbres de cette forêt. Par la même occasion, je vois un hiboux qui hurle, et par la suite je vois un gros truc lui sauter dessus.. Paix à son âme. Soudain, la voix de la jeune femme raisonne dans mes tympans, me ramenant sur terre.

« Tu es vraiment stupide, m’échapper aussi bêtement ? Jamais.

« On peut toujours essayer !

Quelques secondes après mes mots, je détourne instinctivement mon regard en direction de la main de la jeune fille plus loin, je vois alors un truc scintiller.. un truc qui brille. Je n'ai même pas eu le temps de bouger qu'une lame se plante dans mon ventre, tachant par la même occasion mon t-shirt ! Sur le coup, un hurlement plus qu’incroyable sort de ma bouche. Pas un hurlement d'homme, mais d'un loup-garous. Merde, c'est bien joué.. ça guérira vite vus que ce n'est pas de l'argent.. Je le sens, si ça l'aurait été, j'aurai eu largement plus mal. Elle est vachement futée.. je pense qu'elle va tout faire pour que je ne puisse user de mon pouvoir de loup-garous.. Elle ne sait pas que je peux cicatriser très rapidement, mais elle doit se douter que j'ai l'odorat sur-développé.. Je pense qu'elle va essayé de me mettre hors d'état de nuire pour me torturer ou je ne sais quoi d'autre. J'entend alors un claquement... comme si elle était entrain de dégoupiller quelque chose.. Je m'expulse alors d'un appuis de mes deux pieds sur le sol en arrière sur une bonne dizaine de mètres. J'atteint alors plus loin le sol, lui même. Je vois alors plus loin une espèce de fumée qui sent vachement le poivre. Mais ce n'est pas très grave, je peux m'en servir. Actuellement, elle croit que je suis extrêmement blessé, avec l'odorat coupé. Or, ce n'est pas le cas pour les deux situations. J'entends alors son rire qui raisonne entre les arbres.. Ça m'énerve encore plus.

Mais je vais faire comme elle, la jouer "ruser". Je me relève alors rapidement, en extirpant le couteau qu'elle m'a jeté dans mon bide, en le retirant sèchement. Je m'accroupis alors, sans vraiment laisser paraître des émotions sur mon visage.. la douleur s'en va petit à petit. Je la voit au loin à travers la fumée.. avec son gros chapeau. J'use de ma rapidité de lycantrophe pour débuter une course très très rapide, en la contournant, évitant totalement l'espèce de bombe au poivre qu'elle a précédemment jeté. Mes bruits n'étaient absolument pas audible pour elle, seul un loup garous ou autre créature de ce type avec l'ouï sur-developpé peut m'entendre. Désormais, je suis derrière elle.. je fonce alors à une allure plus que rapide en sa direction afin de soudain, la percuter avec ma lame tenue en main droite qui va se planter dans sa cuisse droite. La lame se plante entièrement. Je recule par la suite de plusieurs pas, laissant afficher un sourire amusé.

« Tu m'as fais bobo, sauf que moi je guéri. Toi, ça prendra plus de temps.


Mon regard se plonge sur la femme au sol, analysant désormais chacun de ses gestes, à l’affût de toute tentative. Je recule toujours, étant désormais à une vingtaine de mètres d'elle, mais je peux toujours parfaitement la voire.
© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Jeu 24 Déc - 11:43





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Pia n’aurait jamais pensé une seule seconde qu’elle s’énerverait ce soir, il était rare pour elle de ressentir cette émotion, il fallait être sacrement idiot pour la mettre dans cet état, ou seulement être à sa hauteur. Ce loup ne l’était pas, il se pensait supérieur de par sa force et ses sens surdéveloppés, mais la blonde possédait quelque chose de très dangereux, qui une fois libéré devenait rapidement incontrôlable et mortel. Cette chose était sa folie, la pure, la dure, celle qu’elle contenait au plus profond de son être, celle qui n’avait vu le jour que très peu de fois. Elle se savait folle, elle l’assumait et elle adorait ce qu’elle était, jamais elle n’avait été ignorante de sa nature psychopathe, au contraire, c’était un don, un moyen de se différencier, un magnifique moyen de régner. Les gens avaient peur de blesser les autres, devenaient affreusement coupables quand ils étaient acteurs d’un meurtre, ils étaient faibles. Pia utilisait la mort comme pouvoir, elle ne craignait pas cette dernière, elle la laissait doucement approcher, caressant ses contours abstraits du bout des doigts, se demandant ce qu’il pouvait bien se cacher de l’autre côté. Mais la blonde ne s’était pas décidée à explorer, pas ce soir, pas dans les semaines à venir, pas dans les mois qui défilaient. Ce qu’elle voulait le plus au monde ? Offrir à la grande faucheuse un véritable champ à moissonner, à faucher.

La douleur, oui, Pia était capable de la ressentir, elle restait tout de même humaine malgré sa nature étrange. Le sang, oui, elle en avait, elle le voyait se répandre le long de sa cuisse, contrastant fortement avec la pâleur de sa peau. Sa voix aussi, elle pouvait l’entendre, et qu’est-ce qu’elle détestait ça. Elle résonnait en écho insupportable dans le creux de ses oreilles, tels des grillons, des parasites. Elle voulait que ça cesse et cela, au plus vite. Sa main glissa jusqu’au manche de ce fameux scalpel, son arme, sa moitié. Ce chien avait osé retourner son précieux contre elle, il allait le payer cher, très cher. Ses doigts tirèrent d’un coup sec, retirant la lame de sa chair, une légère grimace enlaidit le visage de Pia. Son regard ténébreux fixa le liquide vermeil qui brillait au clair de lune, son sang écarlate.

Son visage devint de marbre, aucune émotion ne put y paraître, elle interdisait toute entrée, seul son regard brûlant reflétait la folie qui prenait doucement place en elle, glissant le long de ses membres, lui piquant les doigts, possédant ce corps de poupée de porcelaine que tout le monde craignait. « Je pense que tu n’as pas compris à qui tu t’attaquais. Tu veux jouer hm ? Ce n’est plus un jeu que tu viens de lancer, bravo mon chou, tu t’es condamné à mort. » Son regard brillait toujours de cette flamme folle tandis qu’elle s’avançait vers lui, elle ne craignait plus sa vitesse, ni sa force. Elle l’avait vu guérir et son esprit s’était tout de suite tourné vers les mythes et légendes qu’elle lisait étant enfant. Un homme loup, ce genre de personnes craignait l’argent, ça tombait bien, elle n’avait pas encore eu la chance d’utiliser ses nouveaux couteaux forgés dans ce métal précieux.

Un hoquet la prit, puis un second et enfin un troisième, elle porta la main à sa gorge avant de se tourner vers sa proie, il était temps et ça tombait pile au bon moment. Son cri était capable de déstabiliser les plus costauds des combattants et si monsieur avait l’oreille fine, il en serait d’autant plus sensible. Pia ouvrit la bouche, prenant une grande inspiration avant de laisser ce hurlement strident s’échapper de sa gorge, faisant vibrer le sol, réveillant le moindre petit animal, bouleversant cet être stupide. De longues secondes passèrent avant qu’il ne s’estompe et la laisse en paix. Elle se redressa de toute sa haute stature et s’approcha à pas de loups, ses couteaux scintillant dans ses mains, prêts à mordre la chair. « Je ne vais peut-être pas te tuer ce soir, ça serait bien dommage. » Elle planta le premier dans son pied, le clouant au sol, son talon appuyant sur le pommeau pour l’enfoncer davantage. « Je vois que mon cri t’a sonné. Tu pensais avoir une botte secrète hm ? Voici la mienne. » La seconde lame se plante dans son deuxième pied, il était ridiculement piégé. Pia fit bien attention à rester hors d’atteinte malgré cette folie qui ne demandait qu’une chose, qu’elle se déchaîne. Mais la blonde lui laissait le temps d’atteindre son paroxysme, que la colère et la folie ne fassent plus qu’un.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Chris Ivakov

avatar

Humeur : Relax
Messages : 367
Réputation : 7
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Jeu 24 Déc - 15:24



Une douleur inimaginable.




Je suis toujours droit, fixant la jeune fille au sol.. Elle n'a pas l'air de bouger pour le moment. Je tourne mon regard dans les environs, ne sachant pas quoi faire pour le moment. Je tourne par la suite en rond, ne sachant toujours pas quoi faire. Je devrai la tuée ? Non, je n'ai pas envie d'avoir un autre meurtre sous la conscience. Mais le soucis, c'est : va-t-elle me tuée ? Elle a l'air complètement psychopathe.. elle n'a pas peur de tuer. Au contraire, j'ai l'impression que c'est complètement jouissif pour elle. Soudain, mon ouï détecte un mouvement suspect, en direction de la jeune fille. Mon regard se tourne intégralement sur elle. Je la voit se lever lentement, en arrachant la lame du couteau qu'elle avait dans la cuisse. Je reste bouche B un petit moment. Elle est vraiment.. folle.

« Je pense que tu n’as pas compris à qui tu t’attaquais. Tu veux jouer hm ? Ce n’est plus un jeu que tu viens de lancer, bravo mon chou, tu t’es condamné à mort.


Oula.. je ne sais pas trop quoi répondre... Je reste toujours bouche B. Maintenant, elle s'avance vers moi, en boitant légèrement.. Elle ne ressent pas la douleur ou quoi ? Je suis paralysé, par ce qu'il vient de se passer... j'ai l'impression qu'elle ne ressent pas la douleur. Soudain, elle commence à hurler.. C'EST UNE BANSHEE ! Je me met au sol, bouchant mes deux oreilles deux paumes de mes deux mains, essayant de masquer le cri plus que désagréable.. ça fais un mal de chien. Tellement qu'elle hurle, le sol tremble légèrement, c'est un truc de dingue ! Je lève alors mon regard, étant à moitié au sol du à son cri. Et là, la voilà devant moi.. Elle détient deux couteaux en mains.. et merde.

« Je ne vais peut-être pas te tuer ce soir, ça serait bien dommage.


Et là, je n'ai même pas le temps de réagir qu'une lame en argent transperce mon pied droit. Un hurlement de douleur se fait entendre dans la forêt, mes crocs poussèrent automatiquement, ma pilosité augmente aussi par la suite. Je hure de douleur, ça fait hyper mal. Je tourne mon regard en direction de mon pied en sang.. merde.

« Je vois que mon cri t’a sonné. Tu pensais avoir une botte secrète hm ? Voici la mienne.

Je n'ai même pas le temps de répondre.. qu'elle plante une seconde lame en argent dans mon pied gauche, me rendant immobile. Je lève ma tête en direction du ciel, poussant un hurlement féroce de loup garou que toute la forêt peut entendre. Je baisse ma tête en direction de mes deux pieds, soufflant alors énormément, mon cœur bat à une allure incroyable. Elle recule alors de plusieurs pas, je vois la folie dans son regard, ce n'est pas bon du tout. Faut que je réfléchisse et que j'agis, avant qu'elle me tue. Je tourne mon regard en direction des poignards.. Ensuite, je sens une odeur plutôt commune.. une odeur de loups. Une meute s'approche de nous, ils ont du entendre son hurlement, plus les miens.

Quelques secondes plus tard, je vois au loin les loups, une meute de 5 loups plus exactement. Dommage que je ne puisse me transformer comme Luka, j'aurai pu partir.. mais ce n'est pas le cas, je dois faire quelque chose. Je lance alors un regard au loup garou qui parait être le chef de la meute, pour qu'il va diversion à la jeune fille. La meute semble alors grogner et s'approcher de la femme, derrière elle de façon à ce qu'elle se retourne. La meute semble s'approcher de plus en plus d'elle, j'entends leurs grognements de ma position.. Mais je ne veux pas qu'un loup soit blessé. Je passe alors rapidement ma main droite sur le manche du couteau de mon pied droit.. Je hurle alors légèrement à cause de la douleur que me procure la lame en la retirant.. Je l'ai retirée de mon pied droit, ça y est. Au vus de mon léger hurlement, je vois que la jeune fille se tourne vers moi. Elle n'a même pas le temps de se retourner que je lui lance le couteau que je tiens en main droite en sa direction, plus précisément en direction de sa jambe gauche, mais manque de bol, ça la touche mais le couteau ne s'est pas planté dans sa jambe.. Elle a l'air d'avoir une coupure assez profonde à la jambe gauche.

Je relève rapidement mon regard en sa direction, elle est au sol, sur le dos. Je relache alors mon corps par la suite contre le sol, regardant la lune. J'ai mal au pied droit.. mais je vois que la plaie se referme. J'attrape de ma main gauche le couteau qui est planté dans mon pied gauche, je l'extirpe de ma main en laissant pousser un léger cri. Je le garde en main, en plaçant donc ma main derrière moi de manière à ce qu'elle ne voit pas que je suis armé.
© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Back To Black ft. Chris   Dim 31 Jan - 15:35





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Back to BlackHere You Are. I Was Looking for You



Le cri bestial qui s’échappa de la gorge du jeune homme manqua de faire tiquer Pia. Son regard chocolat était désormais cramponner à cette étrange proie qu’elle s’était dégotée, elle ne pouvait pas avoir plus bizarre dans sa collection. La curiosité se réveillait doucement en elle, s’infiltrant dans le moindre tissu de son esprit, influençant cette haine et cette rage. Et si elle le gardait sous la main ? Et si elle lui faisait subir quelques séances de torture pour voir comment réagissait son organisme ? Son corps ? Elle pourrait se prêter à des jeux bien plus intéressants et bien plus fascinants. Il devenait lassant d’éventrer pour trifouiller dans les tripes, ou encore de découper la peau pour entendre le plus viril des hommes partir dans les aigus sous la douleur. Pia aimait jouer, c’était bien connu, et si vous aviez l’étoffe d’un jouet de compétition, elle avait tendance à vous garder le plus longtemps possible sous le bras.

Chris, ce jeune homme, cette jeune chose… Avait tout le potentiel d’un jouet de compétition, il fallait seulement lui couper la langue pour qu’il arrête de parler sans cesse pour lui balancer des sottises à la figure. Elle n’avait pas que ça à faire que de l’écouter se vanter et se pavaner. Elle allait commencer par lui arracher la chose la plus précieuse aux yeux des hommes. Un large sourire des plus sadiques étira ses lèvres alors qu’elle l’imaginait déjà hurler, le sang se répandant sur ses cuisses. Elle n’attendait que ça.

Elle fut interrompue dans ses pensées quand des grognements se firent entendre tout autour d’eux. Pia tourna son regard vers ce qui semblait être une meute de loups, ils étaient nombreux et montraient les crocs. Son attention était toute portée sur ces animaux poilus qui se pensaient effrayants à grogner comme des chiens. Il en fallait bien plus pour lui faire peur, beaucoup plus. Un soupir d’agacement franchit ses lèvres quand elle entendit l’autre idiot hurler comme un damné. Ne pouvait-il pas se libérer en silence ? Ce n’était qu’un fichu couteau dans le pied, rien de grave. Qu’il se la ferme un peu. Un éclat argenté qui brille dans sa direction et une vive douleur qui la prend à la cuisse. Pia serra les dents, ses doigts frôlant sa cuisse, les ramenant poissés de sang devant son visage, elle grogna de rage. Son corps s’écroula et son regard fut rivé vers le ciel quelques secondes avant qu’elle ne trouve le courage de se remettre debout, la rage beuglant au plus profond d’elle, s’époumonant pour réclamer vengeance.

Cette chose stupide avait osé l’abîmer. Elle, la veuve noire. La rage eut failli avoir raison d’elle mais elle réussit à tenir bon et à ignorer cette envie furieuse de vengeance. Certes, elle ne le laisserait pas s’en sortir de la sorte mais elle ne ferait pas l’idiote pour autant. Elle reviendrait, avec ce qu’il faut pour lui faire vivre l’enfer. Elle lui arracherait le cœur et le lui ferait bouffer. « Prépare-toi à crever sale chien. » cracha-t-elle, reculant dans l’ombre. Les loups étaient toujours là, mais ça ne semblait en rien la déranger. Elle était assez habile pour se glisser dans les coins obscurs. « Profite bien de ta misérable vie. Quand je reviendrais, il ne restera rien de ton corps ignoble.»

HRP:
 


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
 
Back To Black ft. Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04 - Back in Black [Hakuryuu]
» Back in black... (Libre)
» Yelena Belova { Back in Black [Terminé]
» Day • Back in black ♪♫
» ~ Back to Black. [H. ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills-
Sauter vers: