AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Candidature spontanée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Candidature spontanée   Mar 19 Avr - 11:18




Candidature spontanée


- Mais !

Alex proteste de ma gouvernance. Mais il est rapidement assailli par les sensations. Le plonger ainsi dans ce monde d’énergie est forcément perturbant pour lui. Il faut des années d’immersion pour arriver à « lire » de manière précise ce flux. Là Alex doit avoir la sensation de regarder un écran de télévision avec toutes les chaines en même temps. Cependant, ce n’est pas tellement le temps qu’il fait à Sidney que je veux lui montrer, mais qu’il existe autre chose que ses cinq sens pour « voir, entendre, sentir, toucher, et gouter ».

- Comment? Murmure Alex. J'ai l'impression de lire du braille, mais je ne sais pas le lire.

- L’énergie tellurique se déplace un peu moins rapidement que la lumière, mais comme elle, elle peut être chargée d’information. Le champ, son intensité, son orientation ou sa fluctuation, tout est information et bien plus riche et plus puissant que les paquets de binaire qui circulent dans un ordinateur. C’est ce qui te semble être du braille. C’est mon affiliation avec l’élément terre que j’ai la capacité de décoder cela en informations tangibles. Un reste de mes pouvoirs passés.

- Je n'ai pas... est-ce que j'ai des pouvoirs, ou de cette essence? Si mon père ne m'avait pas ouvert à ce monde, est-ce que j'aurais..

- Honnêtement, sans la sensibilisation de ton père il y a de fortes chances que tu serais passé à côté du monde surnaturel. Ce monde est caché aux gens ordinaires. Sinon comment expliques-tu que la population de Beacon Hills ne soit pas plus inquiète malgré tout ce qu’il se passe ?

Alex a le questionnement au bord des lèvres. Doutes, mauvaise confiance en soi, mais avec tout de même une certaine assurance de lui-même. Le jeune homme est un drôle assortiment de sentiment et d’états d’âme parfois contradictoire. L’homme est l’animal le plus complexe. Il s’interroge sur la raison de son existence, là où le reste de la faune se contente de survivre et de se reproduire. Est-ce parce que je le trouve plutôt mignon, ou que je me trouve brusquement une âme de philanthrope,  j’ai envie de lui donner moi aussi une impulsion supplémentaire à celle initiée par son paternel. Je ressers mon emprise sur sa main et nous replongeons. Cette fois le voyage est différent.

- Alex suis ma « présence », cela te permettra d’ignorer le fouillis de données.

En dessous de la souche vénérable, il y a un réseau inextricable de routes d’énergie. Ces énergies ont différentes formes et différentes origine. Alex est un biochimiste. J’utilise donc des concepts qu’il est à mène de comprendre et d’appréhender.

- Te rappelles-tu de la loi de Lavoisier ?

J’avais assisté à son exécution sur la place de la république. Guillotiné pour s’être mêlé de politique monétaire. Les scientifiques de l’époque ont regretté la mort prématurée de ce génie. Mais ma présence à Paris ce jour-là n’était pas pour me mêler de la révolution française, mais bien pour m’assurer que ce chimiste de renom aurait bel et bien la tête tranchée. Mes pouvoirs de sentinelle m’avaient appelée à lui. Les lignes des futurs potentiels liés à cet homme convergeaient vers une découverte scientifique vraiment néfaste.

- « … car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. » Tout est là Alex, ce qu’il s’est passé, ce qu’il se passe et ce qu’il se passera. Viens, je t’emmène chez moi.

Je ferme les yeux, et nous plongeons sur une ligne d’énergie ténue qui nous amène quelque part au milieu de l’Atlantique. Ce qui a été se révèle à nos yeux. Cette gigantesque ile, grande comme la moitié de l’Australie. Elle abrite un climat subtropical. Je sens Alex s’étonner de ce qu’il voit et de l'anachronisme de la vision.

- Le peuple Atlante ressemble un peu à ce que tu peux imaginer des incas ou des mayas dans leurs tenues, leur culte. Mais ils étaient aussi avancés que nous et même plus. Cependant, la technologie était réservée à la caste des nobles. Le reste de mon peuple vivait un peu comme au moyen âge. Cela ressemble à du rétro futuriste.

Invisibles nous nous mêlons à la population de Danu Talis la capitale de l’Atlantide, la ville qui m’a vu naître. C’est comme se balader dans un hologramme. Il y a longtemps que je n’avais pas visualisé ma vie d’avant, quand j’étais simplement humaine. La nostalgie me presse le cœur. N’aurai-je pas été plus heureuse si je n’avais pas été éveillée, si j’avais vécu dans l’ignorance du surnaturel ? Je n’ai pas eu le choix. J’ai été choisie. Et d’une manière différente, Alex n’a pas non plus le choix. Maintenant qu’il a la connaissance de ce monde à part, il ne peut pas vivre en tentant de l’ignorer. Alors autant y plonger totalement et agir pour ce à quoi la vie nous a prédestinés. Tu seras druide mon gars, que tu le veuilles ou non.

Le retour au présent et à nous sensation se fait en douceur. Alex ouvre lentement les yeux, je lui souris.

- Ce que j’ai essayé de te montrer est que tu trouveras la connaissance dans les livres de ton père. Mais la flamme qui t’animera et qui te permettra de trouver vraiment ce que tu cherches, elle est là, dis-je en posant mon doigt sur son cœur.




Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 823
Réputation : 152
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 27
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Candidature spontanée   Mar 26 Avr - 3:06

Candidature spontanée



- L’énergie tellurique se déplace un peu moins rapidement que la lumière, mais comme elle, elle peut être chargée d’information.
Pour l'instant, Alex avait plutôt l'impression que c'était de la voix de Mafdet qu'il glanait le plus d'informations.  Ou les plus pertinentes, à tout le moins.  Piégé au milieu de ses sens surstimulés par cet espèce de voyage astral, il se raccrochait à son ouïe et à la voix de la femme comme à une bouée.  Une bouée enseignante, ce n'était pas rien!
- Le champ, son intensité, son orientation ou sa fluctuation, tout est information et bien plus riche et plus puissant que les paquets de binaire qui circulent dans un ordinateur.
Jusqu'à ce qu'ils parviennent à faire des ordinateurs quantiques, à tout le moins.  Il n'avait pas trop compris le principe d'encryptage d'information dans un spin, mais il se souvenait toujours de son professeur de chimie-physique qui en parlait comme un enfant parle de sa rencontre avec le père Noël.
- C’est ce qui te semble être du braille. C’est mon affiliation avec l’élément terre que j’ai la capacité de décoder cela en informations tangibles.
Et à les transmettre à Alex, manifestement.  Quelle était la puissance réelle de cette panthère?
- Un reste de mes pouvoirs passés.
Car elle ne bluffait pas, plus tôt, lorsqu'elle lui avait dit être millénaire.
Alex s'était interrogé à voix haute et Mafdet lui répondit avec la même patience qu'on explique à un gamin pourquoi le ciel est bleu.
- Honnêtement, sans la sensibilisation de ton père il y a de fortes chances que tu serais passé à côté du monde surnaturel. Ce monde est caché aux gens ordinaires.
Grand bien leur en fasse!  Il y avait des journées où il se disait qu'il se serait porté mieux s'il n'avait jamais entendu parler de garous, de hurleuses, de mentalistes ou autres.
- Sinon comment expliques-tu que la population de Beacon Hills ne soit pas plus inquiète malgré tout ce qu’il se passe ?

Alex soupira.  Bien évidemment, il s'était souvent posé cette question, et c'était la seule explication logique, sinon empirique.  Quelques petites choses l'avaient titillées : comment Stiles y avait-il été sensibilisé, par exemple?  De ce qu'Alex avait compris, il avait découvert le monde surnaturel avant même que Scott ne comprenne ce qui lui était arrivé.  Le druide avait mis cela sur le compte de la proximité, et du tempérament particulièrement observateur et futé de l'adolescent.
Le canadien, qui avait l'impression de ne plus être étouffé sous le poids oppressant de tous ces stimuli depuis à peine un instant.  Lorsque la main féminine raffermit de nouveau son emprise sur la sienne, Alex déglutit par réflexe et Mafdet sembla s'en apercevoir.

- Alex suis ma « présence », cela te permettra d’ignorer le fouillis de données.
Le biochimiste accepta d'un subtil mouvement de menton, alors que ses sourcils se récriaient, craignant de retourner dans la souche.
- Te rappelles-tu de la loi de Lavoisier ?
-Bien sûr.  Rien ne se perd... débuta-t-il en se demandant si elle continuait son entrevue pour le poste, mine de rien.
- « … car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. » Tout est là Alex, ce qu’il s’est passé, ce qu’il se passe et ce qu’il se passera. Viens, je t’emmène chez moi.
Chez elle?  Les muscles d'Alex se tendirent une fraction de secondes, croyant qu'elle l'invitait dans un espace physique du monde présent, mais il se ravisa lorsqu'il se sentit happé par la vision exotique de... d'un souvenir?  Du passé?  Il observait cet univers révolu dans lequel il errait comme s'il s'agissait du centre-ville de Beacon Hills, alors que les gens, vivants, qui avaient vu ceci devaient se compter sur les doigts d'une main.
- Le peuple Atlante ressemble un peu à ce que tu peux imaginer des incas ou des mayas dans leurs tenues, leur culte. Mais ils étaient aussi avancés que nous et même plus. Cependant, la technologie était réservée à la caste des nobles. Le reste de mon peuple vivait un peu comme au moyen âge. Cela ressemble à du rétro futuriste.
Un frisson parcourut l'échine d'Alex pour se propager dans ses bras et mourir au bout de ses doigts.  Non seulement Mafdet lui avait dit la vérité, mais elle avait les moyens de le lui prouver.  Et, par le fait même, il pouvait désormais s'imaginer les tenues andines précolombiennes à partir de la vision de l'Atlantide qu'il venait de se faire offrir.  Ses pensées s'évadaient encore une fois, et il se demandait si l'atlante se servait parfois de cette connexion pour espionner des gens, ou pour revivre des souvenirs heureux, mais ne dit rien.  Les druides reposèrent pieds sur terre, et si il n'avait pas déjà été assis, Alex aurait certainement trébuché et se serait retrouvé le nez au sol.
- Ce que j’ai essayé de te montrer est que tu trouveras la connaissance dans les livres de ton père. Mais la flamme qui t’animera et qui te permettra de trouver vraiment ce que tu cherches, elle est là.

L'index posé sur son torse fit sourire Alex.  La morale à laquelle elle tentait de le faire aboutir lui rappela son emménagement à New York, ses coups de téléphone paniqués à sa mère, qui acceptait sans chigner ses appels longues-distances.  Il se souvenait de ses monologues tantôt paniqués, tantôt ennuyés, de ses craintes et de ses désillusions qu'il partageait, de cette solitude perverse qu'il trouvait à la ville et qui ne ressemblait pas à celles qu'il connaissait déjà, de cette griseur des immeubles qui déteignait jusqu'au teint des gens, malgré leurs fardages exubérants, de Central Park qui était comme un havre où il se réfugiait dès que possible, malgré le détour considérable qu'il devait prendre entre l'université et son miteux appartement.  Il se souvenait, surtout, que sa mère finissait toujours par lui redire la même chose.  Elle lui conseillait d'écouter attentivement son cœur et de lui faire confiance, car  il saurait toujours le mener où il le voulait, que même si il ne prenait pas forcément le chemin le plus simple, il prenait toujours le meilleur.  Il trouvait toujours aussi déstabilisant de réaliser que sa mère militaire pouvait se montrer aussi quétaine* à ses heures.

-Et si je me fourvoie, j'ai l'impression qu'une panthère m'attendra sur le pas de la porte... fit Alex, un sourire au lèvres, en se décalant tranquillement pour se relever.
-Mais je n'ai besoin ni de carotte, ni de bâton pour avoir envie de faire du mieux que je le peux.

C'était parfois déjà bien assez difficile de savoir quel comportement privilégier, entre se sécher les mains au séchoir ou au papier, par exemple, pour ne pas avoir besoin d'y ajouter une composante surnaturelle en plus.  Et puis, si des générations de druides avant lui y étaient parvenues, il n'y avait pas de raisons que Alex s'en montre incapable lui aussi.

-Je devrais peut-être y aller, ma pause-déjeuner doit être terminée depuis un bon moment...

Haussement de sourcil.  Aurait-elle l'amabilité de lui offrir de le ramener au lycée où devrait-il passer chez son père et lui demander de le raccompagner au travail, ce qui promettrait une discussion qu'il n'avait définitivement pas envie d'avoir...

Spoiler:
 
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 453
Réputation : 141
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Candidature spontanée   Mer 27 Avr - 12:50




Candidature spontanée


Une légère brise nous caresse la peau, ajoutant à la sérénité de ce lieu particulier. Alex semble plongé dans ses pensées. Assis sur la vieille souche, le silence relatif nous tend à l’introspection. J’ai la nostalgie de mon peuple. J’ai été adulée comme une déesse, crainte sur les champs de bataille et avait toujours eu une longueur d’avance sur les hommes grâce à mes pouvoirs de sentinelle de « voir » les futurs possibles à un instant donné. Mais finalement ma mortalité retrouvée, je regrette de ne pas pu vivre ma vie d’atlante. Fille du bas peuple, mes parents n’étaient pas riches, notre maison n’avait ni l’eau courante, ni « l’impulsion » mot qui désignait alors l’électricité. Mais nous avions une vie faite de chaleur humaine, de croyances et de légendes. Je serais devenue mère… Je n’aurais rien su de l’anéantissement des miens pour le bien de la planète cinq cent ans après ma naissance… Quand je constate ce que l’homme fait aujourd’hui à cette même planète, je me demande pourquoi l’histoire ne se répète pas. Il y a largement matière à un nouveau déluge, un big one généralisé ou une pluie létal de météorites.

Je vis depuis bien trop longtemps. J’ai côtoyé des générations de personnes, de la même manière que l’on se balade dans une foule anonyme. Assise sur cette souche, je savoure l’arrêt de ce long voyage. Je souris au paradoxe de ma vie. Maintenant que mon temps est limité, je peux prendre tout mon temps à approfondir mes relations avec les autres.

- Et si je me fourvoie, j'ai l'impression qu'une panthère m'attendra sur le pas de la porte... fit Alex, un sourire aux lèvres, en se décalant tranquillement pour se relever.
- Meow ? Répliqué-je amusée.
- Mais je n'ai besoin ni de carotte, ni de bâton pour avoir envie de faire du mieux que je le peux.
- J’en suis également certaine Alex.

Vivre au présent et ne pas simplement laisser défiler le temps permet de voir les détails. Comme le visage très expressif du jeune biochimiste qui le trahi à l’insu de son plein gré, ses tournures de phrase ou les drôle de mots qu’il emploie. Tous ces petits signes qui font son individualité. Finalement, il n’est pas une appétissante souris, mais bien un compagnon de jeu. Je crois qu’il a compris mon concept de l’enseignement et fera un excellent aide de laboratoire. Les élèvent ont intérêt à bien apprendre leurs cours…

- Je devrais peut-être y aller, ma pause-déjeuner doit être terminée depuis un bon moment..
- Je te ramène au lycée ou à l’hôpital cher collègue ?

***

Mon sourire s’élargit quand je sens les bras d’Alex serrer plus fortement ma taille alors que je penche la Kawasaki dans une courbe sans décélérer. J’adore la vitesse… Et j’en abuse quand on sait que je passe pas mal de temps à roupiller sur les cuisses musclée d’un certain adjoint.

[HRP] : Terminé pour moi. ♥

Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 823
Réputation : 152
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 27
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Candidature spontanée   Ven 13 Mai - 0:01

Candidature spontanée



-Au lycée s'il-vous-plaît, j'y ai laissé ma bagnole.
La journée avait été bien plus enrichissante encore qu'il ne l'avait espéré dans un premier temps en se rendant au lycée. Non seulement son entrevue s'était bien déroulée, et Mafdet était prête à le prendre, il s'était également déniché une mentor avec laquelle il ne partageait aucun lien de sang.  Ce qui n'était pas forcément un désavantage, compte tenu des tempéraments des Cormiers. Certes, elle avait tenté de le tuer, et il devrait une fois encore aller consulter pour s'assurer que la guérison se passe bien, mais au final il s'était bien débrouillé et pouvait en être fier, estimait-il. Il avait tellement appris en si peu de temps, et vu tant de choses qu'il croyait toujours impossibles!  Et puis, il devait bien admettre que d'avoir la confiance d'un être millénaire était plutôt agréable et même satisfaisant.
Alex s'agrippa solidement à la motarde, en se demandant si ce serait derrière elle ou Crowley qu'il mourrait d'un accident de la route.  Pour l'instant, il profita simplement du vent qui lui fouettait les joues alors qu'ils se redirigeaient vers Beacon Hills.  Derrière eux, le nemeton avait retrouvé sa sérénité caractéristique

***

Lorsqu'il entendit de nouveau parler de son application au lycée, le biochimiste tomba légèrement des nues. C'était encore moins bien rémunéré qu'à l'hôpital. Et mine de rien, il payait un loyer à son père et avait envie de mettre autre chose que du beurre d'arachide sur ses toasts.  Il téléphona donc Mafdet pour lui dire qu'il ne prendrait finalement pas le poste, mais lui offrit tout de même un marché maison : il prendrait quelques heures de congé de temps en temps pour l'aider bénévolement, si elle acceptait de lui donner des cours de mises au point comme il avait eu ce jour-là au nemeton. Peut-être accepterait-elle un jour de lui parler de ces légendes de druides métamorphes, de leurs origines, de leur véracité.  De la manière dont il pourrait s'y prendre pour atteindre leur puissance.

©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
 
Candidature spontanée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Missions spontanées
» GIFS : Générateurs d'Idioties Faciles et Spontanées (V2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: