AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Opération Défenestration [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Opération Défenestration [LIBRE]   Sam 20 Fév - 6:11





Opération Défenestration

« De même que nous lavons notre corps, nous devrions laver notre destin, changer de vie comme nous changeons de linge. »


Aujourd'hui était un grand jour, le jour où toute la poussière disparaîtrait de la chambre de Lily Scarlett Red Jones, comme je le disais, c'était un très grand jour. Ca faisait bien un trimestre que ma chambre était dans un état déplorable, je le voyais mais je ne faisais rien. Pas par flemme, par manque de temps. Ironie du sort.
Finalement, j'avais décidé de m'en occuper un jour de cours, au moins là, j'étais sûre d'avoir le temps.
La première chose à faire était de tout sortir de ma chambre...
"MAMAN T'ES LA ?"
Pas de réponse. Parfait, vraiment parfait. Je me frottais les mains d'un air satisfait, comme si je manigançais quelque chose de pas net. Et en fait, c'était bêtement le cas.
Je courus à l'abri de jardin, pris une bâche, la déposai sous ma fenêtre, puis remontai dans ma chambre pour passer à la deuxième étape. J'ouvris mon armoire en priant pour que rien ne me tombe dessus, puis, je me hissai sur la pointe des pieds. Trouvé ! C'était un vieux matelas gonflable dont je ne me servais plus, je m'en saisis après avoir pris la pompe qui servait à le gonfler, et je fus prise d'une sérieuse quinte de toux, faute de la poussière qui flottait dans l'air.
Troisième étape: gonfler le matelas. Je l'étendis au sol, sur la bâche bleue, puis, je me mis en quête du trou pour le gonfler, après 10 minutes à tourner en rond comme un poisson rouge dans son bocal, je compris que je n'avais pas placé le matelas dans le bon sens. Alors, je le retournai -non sans mal- sous les regards intrigués de mes voisins sortis pour voir ce que je pouvais bien trafiquer. Quels comères ceux-là ! Certains n'avaient pas honte de sortir pour m'épier, tandis que d'autres jetaient des petits coups d'oeil désaprobateurs, planqués derrière leurs rideaux. Je levai les yeux au ciel et commençai à gonfler le matelas, juste assez pour que l'on ne sente pas totalement le sol, mais pas assez pour que l'on soit ejecté. Quand ce fut chose faite, je me frottai les mains, choppai un sac poubelle et remontai à l'étage.
Fiouf, faire des allées retours comme cela m'avait déjà crevée, je devais maintenant m'attaquer à ma chambre, c'était certain, je n'y survivrais pas. Une petite voix dans ma tête me soufflait de faire mes adieux. Je ris, puis je "déposai" dans un fracas assourdissant tous les objets qui étaient sur mon étagère au sol.
Je connectai mon portable à mon enceinte et montai le volume de la musique.
"Que la fête commence..."
Je pris les objets un par un et me posais la fameuse question du "Je garde ?", certains préféraient sa soeur "Je jette ?", mais la première était plus efficace avec moi.
C'est ainsi que durant la matinée, des vieux sacs, des cosmétiques, des cahiers, des oreillers, des draps, des fringues, des figurines, des ceintres, et plein d'autres genres de choses, furent défenestrés sur des morceaux de rap ou des chansons disney -mais pas cassés, attention, je ne cautionne pas la casse-.
Je dansais, je jetais et je chantais, si mes parents étaient tombés sur cela, ils m'auraient envoyée pourrir à Eichen House, heureusement pour moi, je m'étais assurée qu'ils ne soient pas là.
Une SNI -Substance Non Identifiée- se présenta à moi, c'était rose et ça donnait envie de vomir. Je baissai légèrement le volume de la musique, m'accroupis devant la cuillère couverte de SNI et demandai d'un air dégouté:
"Mais...Qu'est ce que c'est que ça ?"
Bien sur, personne ne répondit. Je tendis un doigts vers la substance et la touchai légèrement.
"..."
Courte réflexion.
"Yeeeeeerk !! Du vieux yaourt à la fraise !!"
Je me relevai, jetai quelques chaussettes trouées par la fenêtre et descendis pour mettre la cuillère au lave-vaisselle. Ca faisait une heure que je bossais et j'étais déjà épuisée.
Quelqu'un sonna à la porte. Qui est ce que cela pouvait bien être ? Un voisin intrigué ? La police ? Les pompiers qui venaient m'annoncer que quelqu'un avait été assommé par un magasine volant ? Possible.
Je tirai un peu sur mon t-shirt, détachai mes cheveux et remis mon short en place, afin d'être présentable.
Maintenant, je pouvais ouvrir.

- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération Défenestration [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» tuto haradrim, opération désert
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Salle d'opération section civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Dans la ville-
Sauter vers: