AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Damnatio Memoriae PV Maxence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1282
Réputation : 189
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Damnatio Memoriae PV Maxence   Lun 6 Mar - 22:34


À deux doigts du pire

- Maxence ? Réponds-je en décrochant mon téléphone.

Il est arrivé quelque chose à Chad. Je le sens, je le sais. Sinon, pourquoi son ami m'appellerait-il ? J'ai le cœur qui tombe au fond de ma poitrine quand le télépathe me confirme que mon fiancé est à l'hôpital car sérieusement blessé.

Je ne sais plus ce que je réponds à Maxence tant je suis en colère et inquiet. Beacon Hills attire les événements surnaturels. Chad, à lui tout seul, est un aimant à emmerdes.

J'aime de moins en moins qu'il prenne des risques inconsidérés pour l'enquête que lui et l'étudiant mènent depuis plusieurs mois. Avec mon intervention dans un entrepôt puis dans le laboratoire déserté dans les sous-sols de l'Université, ça va faire trois fois que je suis mêlé à ces histoires dont deux pour leur sauver la mise. Là, maintenant, c'est beaucoup plus grave. J'aurais pu être appelé pour une annonce fatidique et tout ça aurait été fini.

Je dois avoir une discussion avec Chad. Mais pour le moment, j'espère simplement et de tout mon être qu'il s'en sorte. C'est un sentiment de détresse qui m'envahit et occulte tout le reste. L'espace d'une seconde, terrible et vertigineuse, j'imagine quelle serait ma vie sans lui. Nos projets en commun tomberaient en ruine, faute d'un amour à partager.

Je me secoue mentalement pour ne pas songer au pire. Le moteur de la Camaro n'a jamais autant grondé qu'aujourd'hui.

- Où est-il ? Demande-je à Maxence dès que je l'aperçois dans le couloir.

Il m'accompagne à la salle de soin dans laquelle Melissa est enfermée. Je pense immédiatement qu'une situation d'urgence aurait nécessité un bloc opératoire. Puis, je réalise aussitôt que pour rester discrète et ne pas exposer la vérité sur la nature de Chad, l'infirmière a dû se contenter de l'endroit le plus tranquille qu'elle a pu trouver.

Rien ne m'indique l'état de Chad ni combien de temps je vais rester dans cet état de doute, suspendu entre le soulagement et l'angoisse.

Puis un porte battante grince derrière celle qui nous fait face. Melissa McCall apparaît quelques secondes plus tard.

- Il est tiré d'affaires, dit-elle avec un sourire coincé.

Mon cœur reprend un rythme moins chaotique. Mais mon regard devient noir à l'encontre de Maxence.

Chad aussi subira ma désapprobation. L'infirmière n'a pas la force de m'empêcher de le rejoindre. S'il n'est pas suffisamment remis pour parler, mes gestes tendres seront ponctués de mécontentement.

Mais Melissa me suit, m’expliquant combien son état aurait pu être fatal. Et c’est ce que je réalise en le découvrant, endormi, sur une table métallique et froide. J’ai l’impression d’entrer dans une morgue. L’endroit est vide et reculé, il n’y a que le matériel médical utilisé par Melissa déposé sur un chariot, un spot éblouissant, un électrocardiogramme qui émet un son rassurant.

Et Chad. Étendu, presque sans vie bien qu’elle ne l’ait pas quitté. Je me sens presque aussi faible que lui, désemparé devant la réalité. Il s’en est fallu de peu. Je crois que c’est la première fois qu’il frôle autant la mort. Et pour la raison la plus idiote qui soit. Alors qu’il met le nez dans des affaires dangereuses, ce n’est pas ce qui l’a conduit ici aujourd’hui.

Sous l'effet de l'injection qu'il a reçu, il a fallu attendre plusieurs heures pour qu’il se réveille et autant de temps pour que Melissa accepte que nous rentrions chez nous.

- Mick ? Parvient-il à articuler après un premier grognement en revenant à lui.

Je le rassure sur ma présence en serrant un peu plus ma main sur la sienne. Ses doigts remuent mais l’infirmière conseille fortement de ne pas bouger. Plusieurs muscles du côté gauche ont été touchés. C’est ce que confirme la grimace que Chad affiche en s’agitant.

Lorsqu’il demande si Maxence est toujours là, je confirme la présence de son ami qui attend de l’autre côté de la porte. Sur sa demande, je l’invite à entrer.

Nous discutons un peu mais je crois que le télépathe est nerveux. Malgré tout, je concède à le remercier sincèrement. Je ne sais pas ce qui serait arrivé s’il n’avait pas été là à temps.

Il nous quitte quand Melissa autorise Chad à se lever. Dans son regard presque suppliant, je lis que sa seule envie et de quitter l’hôpital pour retrouver notre appartement.

Nous avons tendance à utiliser la Maserati ces derniers temps alors Chad retrouve avec un sourire en coin la douce mélodie du moteur de ma voiture. Je roule beaucoup plus sereinement et doucement qu’à l’aller.

En franchissant la porte de l’appartement, nous suivons le chemin tout tracé qui nous mène directement à la chambre.

Chad se laisse tomber mollement sur le lit et le contact du matelas lui fait du bien. Les draps sont plus doux que la blouse de l’hôpital que je l’aide à retirer. Puis, je m’allonge avec lui pour l’enlacer sans l’entraver.

Je pose ma paume sur la cicatrice. D’après Melissa, elle a déjà commencé à se résorber. Un être humain ordinaire n’aurait pas survécu. J’espère que cette blessure deviendra vite un mauvais souvenir.

Dans ce moment de calme, je m’allonge au-dessus de lui, frottant doucement nos corps nus. Je ne veux pas lui faire mal. Mon torse se plaque sur le sien, comme si je voulais fusionner nos cœurs. Je sens son rythme augmenter et la vie pulser.

- Ne me refais plus jamais aussi peur, souffle-je en embrassant son cou. Je t'aime trop pour te laisser m'abandonner.


(c) Fiche par Mafdet


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 833
Réputation : 70
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Damnatio Memoriae PV Maxence   Dim 19 Mar - 22:20



Damnatio Memoriae

Bien que je ne dois en avoir que deux ou trois à mon actif, un réveil un lendemain de cuite serait plus agréable que celui-ci. Une douleur irradie tout mon corps avec un point juste sous mon cœur comme épicentre. Je tente de retrouver le sommeil annihilateur duquel je viens de sortir, mais les pulsations douloureuses m’interdisent tout repos. Je perçois une lumière vive derrière mes paupières closes. Je ne souhaite pas me bruler la rétine en les ouvrants, pourtant c’est ce que je fais car j’ai sentis l’odeur de Mick.

Mon fiancé est là, sa main serre la mienne dans un signe de réconfort. Sur son visage, je lis l’inquiétude, l’angoisse, mais aussi une froide colère.

- Mick, croassé-je péniblement.

J’ai la langue en carton, comme après une anesthésie chez le dentiste. Je veux rassurer l’homme qui partage ma vie, lui montrer que je vais bien. Je tente de me redresser sur un coude. Mon mouvement provoque une décharge douloureuse, qui me recolle sur le dos immédiatement. Dans mon dos, une voix féminine que j’attribue à Melissa McCall me conseille de ne pas bouger pendant plusieurs heures.

Doucement je reprends mon souffle. Laissant la douleur refluer un peu. Pendant ce temps, j’ordonne un peu mes pensées pour me souvenir du pourquoi je suis à l’hôpital. Je me revois sortir de chez la mamie gâteau assez content de moi. Je n’avais pas trouvé d’informations majeures, mais j’avais gagné un paquet de biscuit.

Quelle fatalité de se faire descendre par un commerçant devenu sensible de la gâchette à force de se faire braquer, alors que je me frotte bien trop souvent à des monstruosités surnaturelles ou pas. Alfred au Mexique était un simple humain et pourtant je ne peux pas me souvenir de lui sans grimacer.

- Max’ est là ? Il va bien ?

C’est moi qui ai un trou dans la poitrine, mais avec ma propension à attirer les emmerdes, je veux m’assurer que mon ami n’a rien. L’étudiant est juste à côté, Mick va le chercher. Pas besoin d’être fin psychologue pour voir le malaise de Maxence. Je lui fais un sourire penaud. Je devine que Mick a dû lui passer un sermon bien senti sur les règles de sécurité élémentaires. C’est vrai que par rapport à Mick, Max’ et sommes de vrais débutants.

Mick remercie néanmoins l’étudiant en droit, car sa présence m’a évité bien des problèmes à l’hôpital. Je suis bien ennuyé de les coincer tous les deux ici, le temps que l’infirmière me considère suffisamment stabilisé pour que je parte.

Je sais que Mick se retient de me morigéner. Nous échangeons des regards plus ou moins mal à l’aise. Il est soulagé de me savoir tiré d’affaire, mais il ne peut oublier sa peur quand Max’ l’a appelé pour l’informer. J’imagine sans mal que pendant quelques secondes il a dû imaginer le pire. Lorsque Melissa m’autorise de sortir, je bondirai presque de joie si seulement j’étais capable de faire ce mouvement. C’est en mode petit vieux que je regagne la Camaro de Mick.

Enfin arrivé à notre appartement, je trace jusqu’à notre chambre où je m’affale avec mille précautions sur le lit. Ma cicatrisation est bien avancée, mais le processus est douloureux. La perte conséquente de sang m’a laissé très faible.

Mick se colle à moi. Il n’a pas la capacité d’un loup d’absorber la douleur, pourtant son contact proche m’apaise et me réconforte. Je suis sorti de l’hôpital avec cette infâme blouse qui montre vos fesses à tout le monde. Mais à l’instant présent, j’en ai que faire puisque Mick me la retire pour se mettre lui aussi nu. Avec une infinie douceur, il se pose sur moi tel un bouclier. Je me laisse envahir par sa chaleur et son odeur corporelle. Je le laisse m’emprisonner et me soumets à sa loi.

- Ne me refais plus jamais aussi peur, murmure-t-il en m’embrassant le cou. Je t'aime trop pour te laisser m'abandonner.

- Je suis désolé Loulou. Je te ramenai de bons gâteaux faits par Marie. Je…

Ma voix se casse et mes yeux s’humidifient. Ai-je un jour une chance de pouvoir vivre en paix ? Je n’oublie pas mes découvertes avec Maxence et le lien entre mon sang et les recherches de ce biologise cinglé, ni les photos de notre terrain chez ce chasseur. Souvent pour me chicaner Mick me dit que je suis un aimant à ennuis. Mais je crains que la réalité soit bien plus froide.

L’autre jour, l’aigle m’a crié un avertissement et, une mise en garde. Mais contre quoi ? Contre qui ?

- Qu'est ce qui ne va pas avec moi ?

[HRP]:
 

© Fiche & montage by Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Damnatio Memoriae PV Maxence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Campus :: Quelque part sur le campus-
Sauter vers: