AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
12 novembre 2017

Zeke Pevencie


►►►◄◄◄br />
Arès Kye Coleman & Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Jansen Avery




Classement au
25 novembre 2017

Cassian Norton


►►►◄◄◄br />
Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Maxine Evans




Classement au
13 novembre 2017

Les Admin


►►►◄◄◄br />
Cassian Norton


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
14 octobre 2017

Maxine Evans


►►►◄◄◄br />
Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 A meeting, a fight | aaron&barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barbara Walker

avatar

Humeur : Sanguinaire.
Messages : 253
Points : 303
Réputation : 35
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: A meeting, a fight | aaron&barbara   Sam 12 Mar - 21:08

Not an ordinary night
Aaron & Barbara
Mes pieds tapent brusquement sur le sol, je vois les arbres et toutes la végétation passer devant moi sans que je puisse les distinguer. Tout est flou, et je me rends compte que c'est parce que je vais trop vite. Je me lèche la lèvre inférieure par anticipation. C'est le moment fatidique, je le sens. Ma, ou plutôt dans ce cas là, mes proies vont se faire avoir, et mes pulsions meurtrière et vengeresses vont enfin être comblées. Je vais les torturer, ces deux là, leur faire comprendre leur misère, les faire supplier de les épargner, jusqu'à ce que je le fasse après de longues minutes de souffrances intenables.

J'arrête brusquement ma course frénétique et fronce les sourcils d'un air déçu alors que je perds une nouvelle fois la trace de mes deux cibles. Deux loups, pour être plus précise. Des omégas, des vagabonds, placés tout en bas de l'échelle sociale des loups-garous. Des moins que rien, en somme. Et pourtant, ils me donnent du fil à retordre, cette nuit. Je regarde le ciel. La lune est ronde, et éclaire légèrement la forêt, assez pour que je puisse voir correctement. Je laisse échapper un long soupire.

Je m'accroupis derrière un buisson, mon Beretta toujours en main, prête à tirer à tout moment, dès que le danger se présente. Je grimace alors qu'une violente douleur me transperce l'abdomen pour la quatrième fois en moins d'une heure. Fichu Andrew Carter et fichue blessure qui ma gâche la vie. J'aurais peut-être dû écouter mon père. Il m'avait bien prévenu que la blessure que mon ancien ami m'avais infligé il y a de ça quelques nuits n'avait pas eu le temps de bien cicatriser, si bien que c'était sûr et certain que je ressente de violente de douleur, ou même pire, rouvrir ma plaie. Et rouvrir une telle blessure ce n'est pas la joie. J'avais déjà dû rester toute la nuit à l'hôpital et prendre des cachets tous les jours pour réduire la douleur et accélérer le processus de guérison, c'est déjà assez.

Je passe une main sur mon abdomen, d'un geste doux, effleurant juste le tissu qui recouvre ma peau, et je tressaille. Voilà pourquoi je me fais battre par de simples omégas ce soir. La douleur est-elle que j'en perds mes moyens. Mes réflexes sont moins aiguisés, mes mouvements plus lent, et je suis plus lente que d'habitude, si bien que je me suis encore fait courser par ces petits gens qui semblent prendre leur pied à me balader dans la forêt. Je ravale un grognement qui ressemble à celui des loups. A force de trop les cotoyer, voilà ce que ça me fait.

J'entends des voix se rapprocher, et des pieds se poser sans grande douceur sur le sol boueux de la forêt. Je tends l'oreille, et laisse un rictus sadique s'installer sur mes lèvres lorsque je les reconnais. Ils ont été idiots de revenir sur leur pas, mais encore, il fallait s'y attendre de la part d'omégas. Je regarde mon arme, et y place mes balles d'argent à l'intérieur. Je n'ai plus le temps de jouer à cache-cache, je me dois d'être direct, les tuer d'une simple balle entre les deux yeux. Il faut que je rentre au plus vite, sans réveiller mon père, et me soigner à nouveau avant de reperdre une nouvelle fois connaissance en plein milieu du terrain ennemi.

Je sors finalement de ma cache, une Beretta d'un chaque moins, une expression froide et meurtrière plaquée sur mon visage. Les deux omégas ont l'air terrifiés. Ils sont plus jeunes que moi, mais je ne ressens rien en les voyant dans cet état. Ils ne méritent pas ma pitié, après tout.

« Fin de la partie messieurs. Vous m'avez mise en colère. Et je déteste être en colère. »

Je parle d'une voix basse et monotone, et baisse la tête sur le côté alors que les deux bons à rien recule d'un pas. Je roule presque des yeux. Et sans plus attendre, je tire une première fois. Ma balle en atteint un à l'épaule, et il hurle en se la tenant, le sang coulant entre ses doigts. L'autre me regarde d'un air apeuré, puis le loup prend le dessus sur lui, et il se jette sur moi. Je sors mon couteau, et il me griffe au bras droit, déchirant au passage mon blouson noir. Me mordant la lèvre pour ne pas faire de bruit, je le regarde d'un air furieux puis plante mon couteau dans son bras gauche.

Le second s'avance vers moi, et gronde et siffle entre ses dents. Bien. Le loup à enfin pris sa place pour lui aussi. Il a l'air de n'avoir plus rien à faire de la balle qui lui a troué l'épaule, et il me rugit dessus. Je n'hausse même pas un sourcil lorsque le revers de sa main se plaque contre ma joue, m'envoyant valser à quelques mètres des deux omégas.

Je sors à nouveau une arme à feue, mais cette fois-ci, pas de balles en argents. Je ferme un œil et vise le premier qui m'a griffé, et lui envoie en envoie facilement dans la jambe. Il grogne, se tiens la jambe et me regarde, ses yeux luisants dans la nuit. Je vois deux pairs d'iris me fixer, et je sais qu'enfin le véritable combat va commencer. Je m'en réjouis d'avance, un frisson de plaisir me parcourant.
Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Sam 12 Mar - 22:51



Stop the gunshots


Bien qu’il fût parvenu à demeurer discret auprès des autres créatures surnaturelles qui peuplaient la ville de Beacon Hills. Aaron Reeves avait cependant été plutôt actif en matière de recherche.
Par deux fois en moins d’un mois depuis son arrivée en ville, il avait eu à faire à des loups-garous.
Et par deux fois, il été parvenu à démontrer qu’il pouvait être un bon Alpha malgré son âge relativement peu avancé.
La maturité associée chez lui à de la sagesse était une de ses forces. Après un vécu difficile, il avait su trouver sa façon d’être. Sa façon d’être un Alpha et personne sur cette terre arriverait à le faire changer.

Peu à peu, il retrouvait une vie normale, il allait bientôt rejoindre l’Université de la ville et ainsi replonger dans la double vie qu’il menait depuis plus de dix ans.
Malgré le fait qu’il habitait plus de le centre de la ville, le brun avait pris pour habitude de sortir la nuit pour explorer les zones les plus reculées de la ville situées dans la forêt.
Il y avait d’ailleurs trouver un lac paisible où il aimait venir se ressourcer pendant son footing quotidien. Pourtant, ce soir-là, rien allait être comme d’habitude pour le jeune alpha.

Comme à son habitude et après avoir avalé un repas léger, il s’habilla d’un survêtement qu’il appréciait beaucoup. Celui de son ancienne équipe de Basket de l’Université de Syracuse, un ensemble orange prêt du corps s’adaptant très bien à la sculpture musculaire du lycan.
Courant à une vitesse respectable, il arriva plusieurs dizaines de minutes plus tard à l’orée de la forêt.

S’y engouffrant sans crainte, il continua sa course en direction du lac. Mais il fut brutalement alerté par plusieurs odeurs inquiétantes. Au nombre de trois, ces dernières semblaient mener elles aussi une véritable course.
Deux de ces odeurs appartenaient à des lycans la troisième à un être humain et à en juger par le parfum, et les signaux chimiques dégageaient, il s’agissait à coup sur d’une fille.
Rapidement, il entendit un premier coup de feu suivit d’une hurlement que le brun connaissait très bien. Un cri de loup souffrant le martyre. Par la suite, ce sont deux hurlements vengeurs qui se font entendre, puis encode des coups de feu.

La situation était assez critique. Pouvait-il vraiment croire ce qu’il était en train d’entendre. Du côté de Syracuse, les Reeves n’avaient jamais été embêtés par les chasseurs. Mais le brun avait durant toute son enfance entendue les récits de ces humains traquant les loups-garous comme du bétail.
Aaron ne pouvait pas en entendre d’avantage, il se mit à courir vite, très vite même afin de se rapprocher le plus rapidement de l’endroit où se trouvait l’affrontement.
Il y parvint finalement alors que la jeune femme à l'occurrence la chasseuse avait l’air dans une situation assez délicate. Aaron sentait son sang, et s’il était pratiquement certain que les blessures des lycan ne seraient plus qu’un lointain souvenir le lendemain, il n’avait hélas pas le même jugement pour la chasseuse.

Le plus vif des deux s’apprêtait d’ailleurs à retourner au combat, le loup avait complètement prit l’avantage sur l’homme, dans cet état le très jeune loup-garou était dangereux. C’est pourquoi le brun pris la décision d’intervenir.
Il sauta par-dessus un buisson et vint s’interposer entre le geste du loup et la chasseuse.
Se saisissant du bras de son frère d’espèce pour y opposer sa force bien supérieure.
Le loup déchaîné lutta quelques instants, mais les os de son avant-bras finirent par céder sous la force de l’Alpha. Le craquement fut terrible et facilement audible, mais la douleur immense ramena le loup hors de contrôle à la raison.
Ne restant plus que le second à canaliser, Aaron fut alerté par le bruit de chargement, son regard bleu azur se plongea dans celui de la jeune femme.


Prenant sa demande pour acquise, il reporta son attention sur le loup solitaire qui se jeta sans réfléchir sur le jeune homme.
L’alpha l’attrapa alors en plein vol et le plaqua dos au sol avant de le relever d’une main pour l’envoyer contre un arbre voisin de sa position. Sans attendre, il le plaqua à l’aide de la pomme de sa main.
Ses yeux se tintèrent alors d’un rouge flamboyant, ses crocs poussèrent et le brun poussa un hurlement qui raisonna dans la forêt, l’atmosphère devint glaciale, mais le loup apeuré retrouva petit à petit ses esprits et sous la douleur qu’il endurait à la jambe s’effondra dos à l’arbre.

▬  Ne tirez pas ! Il a perdu le contrôle mais je peux la ramener sans que plus de sang soit versé.

Aaron venait de résoudre cette histoire, mais il restait un point majeur à régler. La chasseuse.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Barbara Walker

avatar

Humeur : Sanguinaire.
Messages : 253
Points : 303
Réputation : 35
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Mer 16 Mar - 13:15

Not an ordinary night
Aaron & Barbara
Il existe plusieurs types de chasseurs. Lors de notre première chasse, on comprends rapidement quel type on est. C'est-à-dire soit très tard dans notre enfance, soit très tôt dans notre adolescence. Les parents et les anciens des familles nous emmènent dans les bois, et nous les laissent nous occuper seul d'un loup. En tout cas, c'est ce qu'il se passe dans ma famille, chez les Walker. C'est à ce moment là aussi que tout le monde sait si le nouveau chasseur va devenir une fierté dans la famille, ou bien un paria. C'est une sorte d'initiation assez cruelle, je l'avoue, mais elle est nécessaire pour former de vrais chasseurs qui pourrons éliminer toutes les menaces.

Il y a les chasseurs en grands groupes. Ceux qui ne chassent qu'en famille, avec des dizaines d'autres chasseurs. Dans ce genre de groupe, il y a rarement de perte. Tous se soutiennent les uns les autres, ils ne se connaissent pas forcément tous et leur rendement est moyen. Il y a ceux qui chassent en petit comité. Ce sont les chasseurs qui se regroupent en petit groupe, ne dépassant que rarement les cinq membres. Ils sont souvent rapide, et se connaissent parfaitement. Chacun connaît les forces et les faiblesses des autres, et ils se compensent. J'en ai déjà vu en action, une ou deux fois : c'est comme s'ils pouvaient communiquer sans se parler, comme par télépathie. Et puis il y a le dernier groupe, mon groupe : les solitaires. Nous chassons seuls, et parfois, mais que très rarement, nous acceptons qu'une autre personne se joigne à nous. Nous sommes rapides, discrets. Des tueurs qui ne laissent aucune trace derrière eux, nous ne sommes que des ombres. La plupart meurt très tôt, puisqu'il n'y a personne pour assurer nos arrières.

C'est peut-être à cause de cette nature de solitaire que je n'aime pas être interrompue lorsque je chasse. Pour moi, chasser constitue une libération. Je me sens libre, totalement libre. Je quitte quelques heures le monde réel, qui m'ennuie à mourir, pour entrer dans cet autre monde qui m'intrigue tant. Je n'ai plus à caché mes pulsions et ma nature dans ces moments là. Je suis une chasseuse à part entière dans la forêt, et mes instincts refoulés reprennent enfin le dessus. La chasse me calme, la chasse me défoule, la chasse devient mon tout.

Alors, lorsque je regarde cet autre loup qui s'est ramené il y a quelques secondes, j'ai du mal à ravaler mon grognement de frustration. Je serre les poings pour éviter de lui sauter dessus à cet instant et l'étriper comme j'aurais dû le faire avec mes deux proies précédentes.

J'observe son combat, j'analyse ses techniques d'un œil expert. Il est fort, très fort. Il gagne les deux loups aisément. C'est un alpha, ça ne fait aucun doute. Je ne connais que les alphas qui se battent ainsi. Ses iris rouges qui apparaissent confirme mon hypothèse. Je me mords la joue intérieure, et réfléchis à toute vitesse. Je ne suis pas en état de me battre avec un alpha – se battre avec un alpha, même en pleine santé, seule, est aussi du suicide, de toute façon. Je ne fuis jamais, alors il faut que je sois plus intelligente que lui, et trouve ses faiblesses en un combat.

Je regarde autour de nous. Les loups ne sont pas non plus totalement hors d'état de nuire. Il faut que je m'en débarrasse avant de m'occuper de l'alpha. Je me lève rapidement, et charge mon arme. Le bruit a dû alerter l'alpha, puisqu'il me stoppe aussitôt.  

«Ne tirez pas ! Il a perdu le contrôle mais je peux la ramener sans que plus de sang soit versé. »

Je regarde étrangement l'alpha. Qu'est-ce qu'il lui prend, d'arrêter une chasseuse en pleine action ? Je ne lâche pas mon arme, et garde mes yeux sur les loups, et ouvre la bouche.

« Ce n'est en rien vos affaires. » je réponds d'une voix froide et distante, sans cligner des yeux. Je n'ai même pas le bras qui tremble, je reste stoïque. Je sais ce qu'il va suivre. « Ceci est ma chasse. Vous vous être interposez, vous allez en subir les conséquences après que je me sois occupée de ces deux là. »

C'est peut-être du suicide de répondre ainsi à un alpha. Après tout, c'est son genre qui est le plus fort dans la hiérarchie des loups. Mais aussi… c'est un alpha qui a tué ma mère. Et je possède un caractère vengeur. Alors je ne vais fuir devant un alpha, ni m'incliner devant lui. Non. Je veux tous les exterminer, venger la mort de ma mère, une bonne fois pour toute, et retrouver son assassin, et lui faire payer pour son crime.  
Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Jeu 17 Mar - 2:15



Stop the gunshots


Aaron n’avait jamais eu affaire avec des Chasseurs de loup-garou. Il commençait à penser que Beacon Hills serait le lieu de beaucoup de première. Son premier sauvetage de loup en détresse, l’éclosion de sa première meute, sa première partie de chasse où il serait le lapin que l’on veut tirer.
Cela pouvait faire un peu peur. Mais cela pourrait pas être pire que ce qu’il vivrait à Syracuse en étant complètement seul face à toutes les meutes de la région.
En soit, le prix du renouveau pouvait parfois coûtait assez cher, le brun l’avait comprit et il était prêt à payer.

A l’instant présent, l’Alpha avait stoppé l’attaque de deux très jeux lycans s’en étant prit à une jeune femme armée d’un pistolet. La fameuse chasseur dont nous parlions plus haut.
Cette dernière d’apparence angélique semblait cacher des pulsions négatives pour sa propre personne, mais également pour ceux qu’elle visait avec son arme.
Une histoire passé était certainement la cause d’un regard si froid, si vengeur. Pourtant il était évident qu’elle n’était pas en état de faire face à deux loups-garous. Certes, ils n’étaient pas entraîné mais avec une proie affaiblit comme la jeune chasseuse, la rage aurait à long terme suffit.

L’Alpha était capable de mettre un terme à cette histoire et c’est ce qu’il fit sans le moindre remord.
La Chasseuse, elle, lorsqu’il lui demanda de baisser son arme sembla pas adhérer à cette idée.
Pourquoi les femmes choisissent toujours le chemin le plus compliqué ? Pourquoi ?!
Hélas, l’Alpha avait d’autre chose à faire. Si elle avait envie de tirer et bien qu’elle rire. Mais elle devrait ne pas louper sa cible.

Malgré son apparence, elle avait fait un vrai carnage et une fois leur humanité respective retrouvée, les deux hommes-loups se tordirent de douleur.

▬  Silence ! Vous avez perdu le contrôle assumez donc d’avoir été embêté. s’écria l’Alpha dont le rouge oculaire scintillait. Toi, arrêtes de te plaindre, je t’ai cassé le bras mais dans moins d’une heure il sera comme neuf. Pour ce qui est de la balle dans ta jambe tu devrais te dépêcher de l’enlever.

Le Reeves porta alors son regard sur l’autre loup, il se tenait fermement l’épaule et son état semblait beaucoup plus critique que celui de l’autre. Il respirait mal et l’état de choc semblait donnait son âme.
Sans une intervention rapide, il ne s’en sortirait sans doute pas. Le brun fit donc apparaître ses griffes et sans attendre planta son pouce et son index dans la plaie béante.
Ce qu’il en ressortir quelques secondes plus tard fut surprenant. Une balle en argent… Une munition dangereuse dans les mains d’une personne l’utilisant à de mauvaises fins.

▬  Maintenant, dégagez d’ici. coupa t’il sèchement tout en se retournant vers la jeune femme qui tenait toujours son pistolet en main.

Elle avait proféré des menaces. Soit elle était trop sure d’elle ou alors tout simplement bien trop inconsciente. Pourtant, elle devait savoir qu’abattre un Alpha serait plus compliqué qu’avec les deux loups inexpérimentés qu’elle avait pris pour cible.
Levant les mains en l’air et faisant disparaître ses yeux surnaturels et ses griffes, il s’avança vers la petite brune d’une pas calme et non-agressif.
Tant bien même elle pourrait le menacer de tirer, tant bien même elle pourrait décider de tirer, il continuerait à avancer jusqu’à arriver à portée de bras et tout cela pour une seule et unique chose.

▬  Tenez.  dit-il simplement en remettant le balle en argent à sa propriétaire. Vous en aurez certainement besoin le jour où vous devrez vous défendre d’un vrai monstre et non pas de ces deux gamins sans expérience. ajouta t’il en soutenant sans fléchir le regard azuré de la Chasseuse.

Elle serait certainement surprise de ce comportement, mais ça l’Alpha en avait rien à faire. Il voulait simplement que le sang cesse de couler et quand il parlait de sang, il parlait évidemment de celui de son espèce, ses espèces. Il ne fallait pas oublier que le brun était aussi un être humain. Cette guerre était inutile. Elle devait cesser.

La Chasseuse avait suffisamment saigné comme ça, son bras était dans un sale état, et son corps dégageait une odeur étrange depuis son ventre. Une ancienne blessure encore douloureuse. Elle avait décidément bien choisi son jour pour agir.

▬ Je pense que vous pouvez baisser votre garde un instant. Nous ne sommes plus que tout les deux et comme vous l’avez sans doute remarqué, je ne suis pas le genre de créature à se faire attaquer. Je ne vous veux aucun mal.. proposa t’il avant d’enchaîner avec quelque chose dont la jeune fille se foutrait très certainement, mais qui était nécessaire à tout début de discussion. Mon prénom c’est Aaron.



© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Barbara Walker

avatar

Humeur : Sanguinaire.
Messages : 253
Points : 303
Réputation : 35
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Dim 27 Mar - 17:14

Not an ordinary night
Aaron & Barbara
Je cligne des yeux, surprise. Ce n'est pas… normal pour une alpha de venir en aide à une chasseuse. Pas normal du tout,même. C'est tout simplement contre nature. Un alpha chasse les chasseurs pour éliminer toutes menaces pour sa meute, et les chasseurs chassent l'alpha pour éliminer la menace envers les pauvres innocents qu'il risque de tuer, ou pire, transformer. Alors, ce n'est pas logique du tout que cet alpha là vienne me sauver la vie – bien que cette simple pensée me donne tout simplement envie de vomir – alors qu'il aurait put me laisser mourir là comme un animal, et ne pas s'empêtrer dans cette histoire.

Il n'a jamais rencontré de chasseurs, sûrement. Certains loups arrivent à rester éloigner de nos radars, et sont plutôt étranges lorsque nous les rencontrons pour la première fois. Naïfs. Imprudents. Confiants, d'eux-mêmes, et de nous. Ils sont faciles à repérer, parmi les loups-garous qui sont prudents, à la limite de la paranoïa. Et j'en ai connu, des comme ça. Ils ne sont pas nombreux, bien entendu. Mais on peut se servir de cette confiance.

Le lien qui unis loups et chasseurs a toujours été compliqué. Oui, parce qu'il existe un lien. Ce n'est pourtant pas le plus positif de tous. Après tout, on essaie de s’entre tuer les uns les autres depuis des générations. C'est un lien que l'on pourrait qualifier de toxique, qui nous empoisonne la vie, et des deux côtés je pense. Mais ce n'est pas quelque chose dont on peut se débarrasser si facilement. On ne peut pas s'en débarrasser, pour être honnête. Du côté des chasseurs, c'est en nous. Impossible de se la cacher à soit même, impossible de l'oublier. Parce que notre vraie nature ressort tout le temps, peu importe notre envie.

 « Silence ! Vous avez perdu le contrôle assumez donc d’avoir été embêté.»

Je fronce les sourcils. Monsieur Gentil-et-un-peu-naïf-sur-les-bords semble avoir repris le contrôle de ses émotions, et l'alpha en lui parle. Et de quel droit m'ordonne t-il de me taire ? Je serre les poings, essayant de contrôler au mieux mes pulsions meurtrières qui commencent déjà à hurler dans ma tête. Ce n'est pas le bon moment. Je ne suis pas en état de le combattre, et je serai morte en quelques minutes si j'engageai le combat. Je suis impulsive, mais pas bête pour autant. Je vois bien quand un combat ai perdu d'avance.  

« De quel droit vous – »
 «Toi, arrêtes de te plaindre, je t’ai cassé le bras mais dans moins d’une heure il sera comme neuf. Pour ce qui est de la balle dans ta jambe tu devrais te dépêcher de l’enlever. »

Je regarde le loup se tortiller de douleur, et je ravale un roulement d'yeux. Ce genre de personnes ne sont que des faiblards, à ce que je vois. Pas capable de continuer de se battre après avoir reçue une seule balle, et elle n'a même pas touché un organe vital. Je n'ai qu'un mot à dire : pathétique.

Je regarde l'alpha se diriger vers l'autre loup, et s'occuper de son cas. Ç’aurait été moi, je l'aurait laisser mourir dans d'atroces souffrances, sans même tourner la tête. Si ça avait un chasseur à sa place, j'aurais simplement abrégé ses souffrances. Point à la ligne. Je ne comprendrais donc jamais ce genre de personne qui aide tout le monde autour d'eux. Je ne vois pas le but à ça. Le monde, c'est comme une jungle. Seuls les plus forts survivent, alors à quoi bon aider les plus faibles ? Vraiment… Tout ça me dégoûte. Ce genre de comportement. Ce n'est pas logique, une nouvelle fois. Mais j'ai la brève impression qu'avec cet alpha, rien n'est logique.

 «Tenez. Vous en aurez certainement besoin le jour où vous devrez vous défendre d’un vrai monstre et non pas de ces deux gamins sans expérience. »

Je lève les yeux – encore – vers l'alpha, qui me tend la balle qui avait forcé la chair d'un des loups un peu plus tôt dans la soirée. J'hésite. Quelques secondes. Je plonge mon regard dans celui de mon supposé ennemi, cherchant toute trace de mensonge, de plan pour qu'à la seconde où je tende ma main, il m'attaque. Mais je ne vois rien de cela. Juste une profonde honnêteté, qui me fait froid dans le dos. Des gens comme lui ne devrait même pas exister. C'est contre-nature d'être… ainsi. Je ne sais pas comment l'expliquer.

Je soupire, et bouge mon bras droit. La douleur à mon abdomen s'est peu à peu dissipé, mais mon mal de crâne est revenu en force. En ce moment, mes maux de tête sont affreux, et de plus en plus fréquent que d'habitude. Je ne m'en inquiète pas plus que ça, et continu à vivre ma vie. Ce ne sont que des maux de tête. Et je prends des médicaments contre la douleur, pour continuer sans contrainte mes activités nocturnes. Ce n'est pas ça qui va m'arrêter, après tout. Je prend bien soin de ne pas toucher sa peau alors que je prend la balle, et hoche la tête.

« Je me défend, je n'ai pas spécialement besoin de ce genre de balles. » je répond stoïquement, le dos droit et les lèvres pincés, mon autres main près de ma ceinture où se trouve l'un de mes pistolets, complètement chargé et prêt à être utilisé à tout moment.
 « Je pense que vous pouvez baisser votre garde un instant. Nous ne sommes plus que tout les deux et comme vous l’avez sans doute remarqué, je ne suis pas le genre de créature à se faire attaquer. Je ne vous veux aucun mal. Mon prénom c’est Aaron.

A nouveau, je cligne des yeux. Cet alpha est bien étrange. Et je ne décèle aucune malice dans ses actions ou dans ses yeux, et, bien que je hais l'admettre, il me semble sincère, et quelqu'un digne de confiance. Je ne relâche pourtant pas ma garde, mais ouvre à nouveau la bouche.

« Walker. » 
Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Mar 29 Mar - 13:23



Stop the bullet


Aaron avait fait tout son possible pour intervenir et sauver le plus de vie possible suite à cet affrontement draconien qui avait pris place dans la forêt du Beacon Hills.
Deux Omega face à un Jeune Chasseuse qui pour le coup ne s’était pas si mal débrouillée.
L’Alpha avait dans un premier temps stoppé la fureur des deux lycans, puis il avait effectué les premiers gestes pour accélérer leurs guérisons. Il les avait ensuite fait dégager le planché avant qu’il se fasse tirer une nouvelle fois comme deux petits lapins.

Après s’être avancé avec attention, Aaron était à présent face à la belle chasseuse. Il lui tendit le bras contenant la balle qu’il avait péché dans la peau de l’un de ses congénères.
Elle commença alors à l’analyser. Était-elle à la recherche d’indice, d’un brin de malice ou bien d’un rictus sadique ? Pourtant, elle n’allait rien trouver. Car le Reeves était sincère. Il était un Alpha, mais un Alpha sincère.
La Chasseuse lui répondit qu’elle n’avait pas besoin de ce genre de balle.
Elle était fière. Pourtant s’était-elle regardé l’ombre d’un instant ? Elle était plus que simplement blessée et sans l’intervention d’Aaron. Elle serait peut-être plus de ce monde.

▬  Je vois ça répondit-il justement en pointant du doigt le bras puis l’abdomen de la jeune femme.

Elle était sur ces gardes. Le manque de confiance était évident. Mais, elle daigna lâcher un prénom, où plus certainement un nom en guise de présentation. C’était un début et l’Alpha comptait bien aller plus loin.
Il devait en apprendre plus sur les convictions de la jeune femme afin de savoir si oui ou non, elle représentait une menace pour sa meute.

▬  Détendez-vous ajouta-t-il. Si j’avais voulu vous tuer je l’aurais déjà fait, prenez plutôt le temps de vous reposer.

Elle était trop crispée. La main prête à se saisir de son arme. Mais elle avait surtout besoin de repos. Besoin de se poser cinq minutes et de souffler. Et quoi de plus efficace qu’un Alpha en guise de protection pour y parvenir ? Elle devait se relâcher.
Aaron l’invita donc à s’asseoir et il allait d’ailleurs ne pas y aller par quatre-chemins.

▬ Je dois bien avouer que vous m’intriguez… En dehors du fait que vous me cachiez votre prénom je suis curieux de comprendre pourquoi est-ce que vous nous chassez ?

Il se doutait qu’elle serait sur la défensive, alors autant y aller petit à petit avec elle et voir au fil de ses réactions s’il était bon ou non d’aborder certain sujet.
Pour l’heure, il était à l’écoute tout aussi paisiblement qu’il pourrait l’être en écoutant une musique japonaise de relaxation bien conscient de l’intrigue qu’il incarnait aux yeux de la belle brune.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Barbara Walker

avatar

Humeur : Sanguinaire.
Messages : 253
Points : 303
Réputation : 35
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: A meeting, a fight | aaron&barbara   Lun 11 Avr - 12:35

Not an ordinary night
Aaron & Barbara
Je ne comprends pas cet alpha. Je ne le comprends vraiment pas, et ça m'énerve. Il n'y a rien en lui qui pourrait le distinguer des humains, des innocents. Mais c'est un loup. Un loup garou, un ennemi, le véritable ennemi qu'il faut détruire par tous les moyens. Il faut les tuer. Tuer. Tuer. Tout doit être propre, sans eux. Sans son espèce. C'est clair, c'est limpide, et je n'ai jamais pensé autrement. C'est comme ça et puis c'est tout. Mais pourquoi il ne m'attaque pas ? Pourquoi cet alpha – Aaron, il m'a dit son nom avant de me demander le mien -– m'a sauvé, en prenant des risques, même si c'est un alpha ? Pourquoi. Je ne comprends pas, et ça me déstabilise. Il n'est pas comme les autres.

Je n'aime pas ça. Je suis habituée à ce qu'ils soient tous les mêmes, des êtres affamés, infernales, et là, il est calme, et ne me veux aucun mal, j'ai l'impression, même si j'ai du mal à le dire – contrairement à Andrew et à tous les autres loups que j'ai put croisés dans ma vie. Je me frotte un peu l'abdomen, je ne ressent plus rien. Le docteur m'avait prévenu que des douleurs pouvaient revenir si je reprenait mes activités trop vite. Mon bras ne me fait presque plus mal non plus, je suis habituée à la douleur, après tout. Et mon mal de tête se dissipe aussi vite qu'il est arrivé. Je fronce les sourcils. Que me veux cet alpha – pardon, Aaron.  

« Je vois ça »

Est-ce du sarcasme que j'entends dans la voix de l'alpha ? Il me semble bien. Je penche la tête d'un côté. Intéressant. Pourtant, mon dos est toujours crispé, mes poings sont serrés, et tout mon corps me hurle de l'attaquer avant qu'il ne m'attaque lui. Après tout, je n'ai aucune chance en ce moment, seule face à un alpha. Mes mains sont prêtes à attraper mes armes, mes muscles sont tendus, prêts à travailler et à me soutenir dans cette tâche difficile. Je n'ouvre pas la bouche.

« Détendez-vous. Si j’avais voulu vous tuer je l’aurais déjà fait, prenez plutôt le temps de vous reposer.»

Là, il marque un point, je dois l'avouer. Alors pourquoi ne m'a t-il pas attaquer ? Raah ! Cet alpha est bien trop différent des autres, et je me pose des questions que je ne devrais pas me poser ! Concentre toi Barbara, rappelle toi qui est le réel ennemi ici, et ne baisse pas ta garde. Ne le laisse pas t'avoir, tu n'es pas une nouvelle dans ce petit jeu. Ressaisis toi pour l'amour de dieu !

« Au vu du passé entre chasseurs et loups, je pense que vous pouvez comprendre pourquoi je suis si tendu, et que je ne risque pas de me détendre de si tôt. » je remarque d'une voix glacial. Je sais très bien que s'il avait voulu vraiment me tuer, je serais déjà morte depuis un bon moment. Mais je préfère ne pas y penser. Le déni, c'est bien.

Je prends une grande inspiration, et essaye de calmer ma respiration irrégulière. Je n'ai pas le temps de me reposer ce soir. Je dois encore chasser, sortir d'ici, et revenir à la maison. Je dois me dépêcher. Et tuer, tuer, tuer. Je secoue la tête.

« Je dois bien avouer que vous m’intriguez… En dehors du fait que vous me cachiez votre prénom je suis curieux de comprendre pourquoi est-ce que vous nous chassez ? »

Je hausse un sourcil. Il est bien trop curieux. Je n'aime pas quand les gens sont trop curieux. Qu'est-ce que ça peut lui faire, après tout, pourquoi je chasse ? Je ne le comprends vraiment pas. Il est bizarre. Différent. Bouscule quelques unes de mes croyances que je remets aussitôt en place, comme j'ai l'habitude de le faire, comme on m'a appris à le faire.

Du sang, et rien que du sang. Dans la cuisine. Une chevelure brune, imbibée de rouge, et des cris et des pleurs de partout. Des petites mains qui essayent d'attraper des plus grandes, et la masse informe est soulevée et emmenée dans un camion, loin de la maison. Et des pleurs et encore et toujours de pleurs.

« Business familial. »  
Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A meeting, a fight | aaron&barbara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamaica struggles to fight crime
» The third temptation [Aaron]
» Bite fight...
» BARBARA
» Aaron Ekblad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Lac-
Sauter vers: