AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Keep calm And ... ► Alessandro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Keep calm And ... ► Alessandro   Ven 1 Avr - 18:49

Keep calm And...

ft. Alessandro Amaro


« He who's afraid of leaves, must not come into a wood »
L e soleil est couché depuis un long moment déjà et moi, je suis là, comme une conne en pleine rue. J'aurais dû rentrée directement après le boulot, remettre au lendemain mon passage chez le docteur, ça m'aurait évité de me retrouver dehors si tard, parce que s'il y a bien une chose que je déteste par-dessus tout, c'est de me retrouver en pleine rue le soir… Il y a toujours cette peur, cette impression d'être suivie, d'être en danger, parce qu'il y a ce cliché, celui qui dit que la nuit appartient aux êtres surnaturels et donc également aux chasseurs… C'est le pire moment de la journée… Je ne peux donc m'empêcher de me retourner, de jeter des coups d'œil rapide derrière moi assez fréquemment pour être sûre de ne pas être suivie… Tout ça, parce qu'il fallait que j'entre en contact avec mon confrère à cause de son écriture de cochon, parce que c'est un mystère pour personne que les médecins ont une sale écriture, et même si en général c'est pour les ordonnances de médicaments et donc pour les pharmaciens. Celui-ci n'a pas fait de différence entre la prescription médicamenteuse et celle du kiné, sans même se dire que non, je n'ai pas l'habitude de décoder une écriture proche des gribouillis d'enfants… Résultat, bah j'ai dû débarquer dans son cabinet et patienter que monsieur daigne me prendre, me prenant pour le coup pour une simple patiente, au début… Enfin, tout ça pour dire que c'est une soirée de merde pour rester en quelque sorte un peu polie.

Les bruits de mes talons résonnes dans la rue, j'ai l'impression d'être toute seule dans la rue, malgré les quelque passants qu'il y a. J'ai cette impression de n'entendre que le bruit de mes propres pas et cela, n'a clairement rien de rassurant… Alors, cultivant ma parano toute seule, je me mets à marcher un peu plus vite, jetant encore un rapide coup d'œil derrière moi pour constater une ombre, probablement une personne qui marche aussi dans la rue et qui ne me suit pas, mais je pense qu'elle me suit… Un loup craintif, qui a peur d'une ombre, voilà ce à quoi je suis réduis maintenant, mais ce mal, je ne saurais le guérir toute seule et je ne cherche pas réellement à le faire, parce que je cherche à m'isoler encore plus, à limiter de plus en plus les contacts avec le monde extérieur, n'avoir comme seules relations, au final, mes patients… Mais là, il faut que je trouve un endroit pour me cacher, pour être sûr qu'il ne m'arrive rien. Je cherche un magasin encore ouvert, mais vu l'heure… C'est pas trop possible que je trouve quoi que ce soit. Pourtant un bruit de musique me parvient rapidement aux oreilles. Je me concentre sur cela, pour trouver d'où ça peut venir, parce que c'est trop fort pour être juste une personne qui écoute la radio ou quoi… Alors je cherche, je tourne à droite à la prochaine intersection pour tomber devant ce bar, si je peux appeler cela de cette façon. Je m'avance, rapidement, pour rentrer, ma carte d'identité rapidement présentée pour être tranquille, pour trouver refuge dans la foule, même si cela n'est pas forcément beaucoup plus rassurant, mais en même temps, un être surnaturel ou un chasseur n'agira pas en public, en théorie, alors il faut que je me protège un peu, que j'attende qu'il se lasse ou simplement trouver une autre proie… Putain d'imaginaire.

Je me retrouve donc à l'intérieur, parmi cette foule dans cet endroit que je ne connais pas, je ne peux m'empêcher de continuer à regarder autour de moi, comme si je cherchais quelqu'un, peut-être un visage familier, parce que je suis complètement perdue ici. En panique et perdue… Je m'avance dans la foule, je me fais bousculer, je percute d'autre personne, les repousses un peu avec de finalement me retrouver adosser contre le bar. Je continue de scruter la foule, cette lueur d'inquiétude brillant toujours au fond de mes yeux bleus. Je suis dans un beau merdier… Ma parano ne m'aidant nullement à me calmer, pour peur, je serais capable de faire une crise de panique… Je secoue un peu la tête pour tenter de me calmer, de bloqué mes pensées négatives, d'oublier ma peur, mais ça ne marche pas réellement. Je cherche alors un endroit pour être un peu plus tranquille, parce que le bar ce n'était pas trop la solution, ça se bouscule et surtout, ça empeste l'alcool… Je me glisse dans la foule, cherchant les toilettes, sauf que la première porte que je trouve ne porte pas du tout le sigle si particulier réservé aux toilettes, mais bel est bien celui d'accès interdit, montrant ainsi qu'il s'agit d'une porte exclusivement réservée au personnel. Sur le coup, je m'en fiche, mes doigts se pose sur la poignée de celle-ci et je cherche à l'ouvrir, priant pour qu'elle soit ouverte et enfin quitter un peu la foule sans pour autant sortir du bâtiment au risque de tomber nez à nez avec cette chose qui me suivait… Uniquement dans mon imaginaire.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 673
Réputation : 143
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Keep calm And ... ► Alessandro   Dim 3 Avr - 17:08



Mantieni la calma


Feat : Nisha Bogart


- Un expresso court, un cappuccino et un café long Jerry.
- Je prends Jessie, Jerry change un fût de bière.

Alors que Jerry peine à s’exécuter dans la mini cave qu’il ya juste sous le bar et où sont installées les tireuses à bière, je prends sa place au bar et fais les commandes que Jansen et Jessy m’envoient. C’est Anna qui est de spectacle ce soir. J’ai bien tenté de renvoyer Jansen pour qu’il se repose, mais quand il a vu l’affluence que l’on avait ce soir, il est resté alors qu’il passait juste dire bonjour et me faire un câlin en rentrant de son cours de danse.

- Tu n’es pas de service ce soir Jansinio !
- Je m’en moque. J’aide Jessie.
- Je ne te paye pas ces heures sup !
- Tu sais bien que je bosserai gratuitement pour toi Boss !
- Saleté de plante verte ambulante !


Je râle, mais je suis heureux de l’attachement qu’il a pour moi, et aussi de l’implication personnelle qu’il met au bar. Il a besoin de son salaire, mais il ne ment presque pas quand il dit qu’il travaillerait gracieusement au Pink. Le personnel du bar était déjà très soudé à mon arrivé. J’ai apprécié cela et même encourage leur amitié. Je sais qu’Anna ma barmaid garde parfois l’enfant de Jessie qui fait le service en deuxième moitié de journée. Leurs horaires sont en opposition, favorisant ce type de service. Parfois Jessie arrive avec son marmot auquel j’offre toujours un grand verre de sirop de menthe avec une paille multicolore. Le temps du changement de service, c’est Sophie qui embarque l’enfant pour l’occuper un après-midi où il n’a pas classe. La famiglia dans toute sa splendeur.

Je n’ai pas le temps de rêvasser que Jansen arrive avec deux autres commandes. Je m’exécute. Pintes de bière, verres de whisky, cocktails sans alcool, comme mes deux barmans, je connais la carte par cœur. Il n’y a aucune hésitation dans mes gestes. Les clients sont servis comme si c’était Jerry qui avait préparé leur commande. Arès est un peu à cran. Il y a beaucoup de monde et il devient difficile de naviguer dans le bar autant pour nos clients, que pour mon vigil s’il doit intervenir.

Cependant, l’ambiance est bonne. Cela se bouscule un peu, l’alcool délie les langues et font tanguer les pas. J’augmente la ventilation avant que le Pink ne se transforme en véritable sauna. Il y a longtemps que j’ai tombé la veste et remonté les manches de ma chemise blanche. Par-dessus le bar je serre une main tendue d’un client dont j’ai oublié le prénom. Heureusement, l’ami qu’il me présente me le rappelle. Je leur propose de leur servir immédiatement leur verre pour leur éviter de devoir traverser la marée humaine par deux fois.

Il y a du monde, du bruit et un sacré mélange d’odeur corporelle, mais j’ai l’habitude de ce milieu et mes sens sont habitués à faire le tri. Cependant, j’ai besoin d’un peu d’air frais. Alors quand Jerry remonte de la cave, je lui laisse avec soulagement le navire en main. C’est un vieux briscard du métier. Qu’il y ait deux pelés et trois tondus dans la salle, ou une marée humaine comme à présent, Jerry reste imperturbable. Il est capable de préparer deux commandes totalement différentes en même temps. Ses deux mains étant totalement indépendantes. C’est même fascinant de le regarder faire. Ses gestes sont précis. Le shaker vole et tournoie, mais jamais une goutte ne déborde.

Une fois dehors, j’inspire à fond savourant l’air frais qui me rafraîchit le corps. Sans attendre, je sors ma tige de nicotine, il était temps. J’étais en manque de ma drogue. Le tabac et moi, c’est une longue histoire d’amour qui a commencé le lendemain de ma morsure.

Ses talons claquent de manière sporadique sur le béton du trottoir. La jeune femme à qui appartiennent ces longues jambes semble inquiète et pratiquement aux abois. Elle se faufile entre les clients, qui comme moi, sont sortis pour s’en griller une. La musique devient plus forte quand elle ouvre la porte, puis s’assourdit dans son dos une fois entrée. Je regarde dans la rue au loin. Je ne vois rien de suspect malgré la nuit et l’éclairage jaunâtre des lampadaires. Pourtant, le cœur de la jeune femme qui battait à la chamade, raconte une autre histoire. Intrigué, j’écrase ma cigarette à peine entamée et entre à nouveau dans le bar à la suite de cette mystérieuse blonde.

La marée humaine est telle que je ne la repère pas tout de suite. Puis j’aperçois le haut de sa chevelure. Je m’engouffre dans son sillage et louvoie habilement dans ce monde mouvant. Étonné, je la vois se diriger vers la porte qui mène au vestiaire et à mon bureau. Il y a pourtant un beau panneau annonçant que cette issue est réservée au service. Elle a la main sur la poignée.

- Cette porte est réservée au personnel, Bella Donna. Puis-je vous aider ? Je suis Alessandro Amaro, le patron de cet établissement.

Elle se retourne et sursaute comme un zébulon. Elle regarde par-dessus mon épaule, puis semble enfin me calculer. Pincement de narine, elle se plaque encore plus à la porte en devinant ma nature.

- Holà ! Quelqu’un ose vous effrayer signorina ?

D’une main, j’attrape sans regarder ce qu’il y a dessus, le plateau que Jerry est en train de préparer. Il peste, mais a l’habitude que je le dépouille ainsi. Je pousse la porte qui mène aux vestiaires et invite la louve à y entrer. Je lui offre mon sourire de charme made in Italy. Elle hésite, mais la foule du bar semble l’oppresser plus que la potentialité d’intentions malveillantes de ma part. Une fois la porte refermée, le niveau sonore atténué par la porte, je l’invite à me suivre dans mon bureau.

- Prenez place et désaltérez-vous. C’est la maison qui offre.

Sur le plateau, il y a deux pintes de bière et un coca. Je prends une des pintes et me renverse sur mon fauteuil en savourant une première gorgée rafraîchissante. Je regarde le poster géant qui orne un des murs de mon bureau réduit en taille depuis les travaux pour donner de l’espace pour les vestiaires. Voir l’Etna en éruption au dessus de Catana m’apaise. Je n’ai jamais vécu en Sicile, puisque c’est mon grand-père qui a émigré aux Etats-Unis avec mon père encore un bébé. Je n’ai même jamais mis les pieds dans ce pays dont je parle parfaitement la langue, si bien que même mon anglais est entaché d’un fort accent chantant. J’ai grandi dans la « petite Italie » à Los Angeles, un quartier où l’italien est la première langue parlée.

- Qui vous effraye Signorina  … ? Appelez-moi Alessandro.

© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 673
Réputation : 143
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Keep calm And ... ► Alessandro   Mar 26 Avr - 17:33

23 jours depuis ma dernière réponse pour un RP qui commençait à peine. La joueuse ne semblant plus se connecter, je clos ce sujet, préférant me recentrer sur mes futurs liens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Keep calm And ... ► Alessandro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords
» KEEP CALM & kill zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars :: Pink Print : Bar gay friendly-
Sauter vers: