AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Mar 5 Avr - 22:56


Chuuuuut.... ça commence !
- Ali & Lena -
Il n'y a que dans les films romantiques que je vois à la télé que je peux trouver un amour sincère. Le vrai amour n'existe pas. C'est pour ça que j'aime bien le cinéma, on rêve.

Quand je me suis levée ce matin, j'ai eu pour seul et unique but de me rendre dans la forêt pour un bon petit footing afin de  me changer les idées. Seulement, quand j'ai ouvert les rideaux, j'ai constaté avec dégoût des nuages gris et des routes humides. Bon, pour la petite balade en forêt c'était raté. Une seconde option s'est ouverte à moi. Et si j'allais au cinéma ? Oui, c'était une très bonne idée puisqu'il était hors de question pour moi de rester enfermer dans ma chambre. Puis peut-être que j'allais rencontrer quelqu'un ? Enfin, je peux toujours rêver. Vu la fille « très » sociable que je suis, ça ne risque pas.
Encore assise sur mon lit, je me lève d'un bond en atterrissant sur mes deux pieds. Je me mets à courir dans tous les sens à la recherche d'un jean, d'un tee shirt, ou de n'importe quoi assez chaud pour ce temps pluvieux et froid. J'arrive à trouver un gros pull gris caché sous mon bureau et je l'enfile après m'être habillée avec un tee shirt bien chaud. J'enfourne mes baskets noires, les laces, et c'est parti !
Le bus me dépose pile devant le cinéma de la ville, et heureusement. Je n'ai pas envie de me retrouver sous l'eau car je déteste ça. Je déteste cette odeur humide et de chien mouillé qu'on peut sentir dans tout Beacon Hills. Je descends du bus en rabattant ma capuche sur mon crâne, et je me mets à trottiner comme une idiote jusqu'à l'entrée du cinéma. Au point de me faire passée pour une guignole, autant le faire en étant sèche. Je pousse sur la grosse porte du bâtiment de mes deux mains. Des odeurs de pop-corn, de chocolat, de sel, de boissons, et de cuir viennent à mes narines. L'ambiance me donne l'eau à la bouche mais je n'ai pris de l'argent que pour m'acheter un ticket de cinéma alors ce sera pour une prochaine fois ! Le cinéma est bondé et je vois que tout le monde a eu la même idée que moi. Comme il pleut, on va voir un film. La plupart des personnes sont en groupes. Il y a les familles avec les parents et leurs enfants, et les bandes d'amis qui rigolent et gloussent entre eux. Puis il y a moi, la pauvre petite Lena qui va se regarder un film seule. Comme dirait mon père, vaut mieux être seule que mal accompagnée. Remarque, tous ces jeunes n'ont pas l'air si mal accompagnés que ça.. M'enfin. Je me faufile dans la file d'attente puis je lève les yeux vers les gros panneaux qui annoncent les différents films à l'affiche. J'opte pour un bon petit film romantique comme je les aime. Eux au moins, les histoires finissent biens et les garçons respectent, en général, les filles. Quand c'est mon tour, je paye ma place rapidement auprès de la caissière et me dirige vers la salle inscrite sur le ticket. Je passe près des employés qui valident la place et je rentre tout de suite dans la salle.
La salle du film est presque déserte. Seul un couple est présent au dernier rang, en train de se bécoter et de jouer avec leurs langues. C'est dégoûtant. Je passe entre les rangs et me place parfaitement au milieu de la salle, l'endroit le plus stratégique. Le temps que le film commence, je sors mon téléphone pour jouer à quelques jeux puisque je n'ai plus aucun réseau. Je déteste ce jeu ! Je n'y arrive jamais et ça m'énerve ! Bon on réessaye.. ENCORE, perdu ! Je m'apprête à recommencer une nouvelle partie quand la pièce sombre dans le noir petit à petit. Je lève les yeux et je vois qu'en très peu de temps la salle s'est énormément remplie. Je verrouille mon téléphone que je plonge juste après dans la poche de mon pull que je n'ai pas enlevé. Je m'enfonce dans le fauteuil et c'est partiii !
Cela fait trente minutes que le film a commencé et les deux personnages se disputent déjà. Ils n'ont pas attendus longtemps. Ah non, ils s'embrassent. Qu'ils sont mignons.. Au moment où la fille prononce LES mots, les fameux deux petits mots, j'entends un bâillement derrière moi suivi d'un gros bruit. Je fronce des sourcils en tentant de me concentrer sur le film tandis que la personne derrière moi est bien décidée à manger ses pop-corns la bouche ouverte et sans aucune discrétion. Je souffle par la bouche et me plonge dans le film. Les deux personnages se disputent de nouveau et le ton monte, et je ne fais plus attention aux bruits de masticage derrière moi, ils ont sans doute cessés. Quand la situation redevient calme, les bruits reprennent et il me semble même entendre un rôt. J'entends des gloussement et des ricanements. Calme toi Lena, ce n'est pas comme si une ou des personnes étaient en train de manquer de respect à cette histoire d'amour... Lorsque j'entends de nouveau les bruits de pop-corn, je serre fortement les accoudoirs du fauteuil. Puis, au bout d'un énième bruit de pop-corn mâché la bouche ouverte, je me retourne en grognant.

« Vous pouvez pas vous taire et arrêter de manger comme ça ?! »
code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Mer 6 Avr - 20:10


Chht... Les filles
Un film romantique pour un cerveau merdique.



feat : Ali & Lena

    Aujourd'hui, j'avais rendez-vous avec des amis au cinéma, pour la première fois, je sors avec des personnes de Beacon Hills, dans un autre lieu, j'ai hâte. Je doit y être pour 16h00. J'ai le temps de prendre une petite douche il n'est que 14h00. Je regarde par la fenêtre, le temps est gris, tant mieux, sa aurait était dommage qu'il fasse beau toute l'après-midi alors qu'on reste dans une pièce sombre. Je court vite prendre une douche bien chaude, en me savonnant les cheveux avec mon shampoing préférée goût framboise, une fois m'être bien savonner de partout, je sortis de la douche en lâchant un long soupir, je suis excitée mais en même temps, je n'ai vraiment pas envie d'y allez. Et si, si il me trouvais pas marrante ? Je fais vraiment des blagues pourris.. Et si ils trouvent que je parle trop ? Je me sèche le corps avant d'attraper froid à cause des gouttes qui tomber légèrement le long de mes cheveux et tout le reste. Je me sèche les cheveux avant de sortir de la douche. Merde ! 15h30, j'ai vraiment mis autant de temps ?! Je met vite un t-shirt blanc avec des points noir et une veste elle aussi sombre, je met une jupe noir avec des contours blanc. Je descends les escaliers comme une fury en lâchant un '' A ce soir '' à ma tante, si j'ai bien compris en marchant il me faudra 10 bonnes minutes pour arriver et en vélo ? Je regarde mon vélo vert et noir, il est trop moche je vais pas arriver comme ça. Je décide alors de courir sous mon parapluie blanc, il pleut des cordes. Putain, j'ai vraiment pas de chance, je cours jusqu'à l'entrée avant de voir mes amis sous la capuche, je les rejoins et nous passons l'accueil pour prendre trois tickets, nous avons le choix, sois un film d'horreur bien pimentée, sois un film romantique. Vu que mes amis n'ont pas envie d'avoir la chair de poule ce soir, on va voir ce film romantique. Rien que l'image pour représentée le film a l'air nul, j'ai tellement hâte de rentrer chez moi, pourquoi je suis venue, en plus ces filles ont l'air de bien s'entendre a eux deux, j'ai l'impression d'être une statue qui est venue s'incruster dans leur balade. De toute façon, je m'en fiche, ce n'est pas moi qui paye. Une fois à l'intérieur, je m'installa comme a peu près tout le monde au milieu. Je sors mon téléphone en regardant mes actualités facebook. Pas grand chose, je descends avec mon pouce avant que la lumière s'éteigne, je range mon téléphone dans ma sacoche. Pendant la moitié du film mes potes n'arrêter pas de parler, de manger bruyamment de rigoler quand tout a coup une des deux se mirent a roter, eurk, elles sont vraiment ignoble. Je flaire tout à coup, une odeur familière, une odeur d'énervement, une odeur de loup-garou. Une jeune fille se retourna soudainement l'air énervée.

" Vous pouvez pas vous taire et arrêter de manger comme ça ?! "

Je regarde mes amis avec inquiétude, c'est un loup-garou, si elle ne sais pas se contrôler c'est la merde.

'' Euh... Nop, on est venus la pour s'amuser alors tu retournes ton petit visage et tu regardes ton petit film tout mignon, salope. " S'exprima une des filles, celle qui avait rôté.

Je vis tout à coup les griffes sortir de la jeune fille, elle serrer le siège pour pas sauter sur les filles, oh purée. Je me lève tout à coup, arrive devant elle et lui serre le bras pour la tirer hors de la pièce, heureusement, on était côté couloir, donc, on avait pas besoin de beaucoup bousculer de personnes pour pouvoir bouger. J'entendis derrière moi les filles crier '' Ali ! Ali traîne pas avec cette pute putain ! " Puis elle rôta encore une fois en dérangeant les personnes autour d'elle. Une fois dehors, je tira encore sur son bras la serrant pour pas qu'elle s'enfuissent. Je me dirige au toilette avant de fermer a clé, nous enfermant dans une pièce avant de me mettre devant la porte pour pas qu'elle parte.

'' Tu ne sais pas te contrôler n'est-ce pas ? "


© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Dim 10 Avr - 0:59


Chuuuuut.... ça commence !
- Ali & Lena -
Mais pourquoi il faut que tout le monde me cherche la merde à chaque fois ? Je ne demande rien à personne, alors la seule chose à faire et de me laisser tranquille et de tracer votre route !
« Euh... Nope, on est venus la pour s'amuser alors tu retournes ton petit visage et tu regardes ton petit film tout mignon, salope. »

C'est une blague ? Comment elle ose me parler comme ça cette petite pute, cette.. Calme toi Lena. Je sens ma tête qui va exploser, mes veines qui bouillonnent. Je sens mes yeux qui changent de couleur, je ressens cette rage qui monte en moi.. J'agrippe mes mains sur le fauteuil sur lequel je suis assise pour me retourner complètement face au groupe de pimbêches qui ne sait pas respecter un film et les personnes qui le regardent. Je serre mes dents tandis que je tente de prononcer quelques mots en contrôlant mes grognements.

« Pour qui tu te prends à me parler comme ça ? Tu te crois la reine ? Redescend un peu sur terre ou je le fais à ta place et ça ne sera à la façon douce ! »

La jeune fille à qui je parle glousse et se retient d'éclater de rire. J'entends parfaitement son pou. Son cœur bat normalement, elle est calme et sereine, et se moque ouvertement de moi. Cet affront me fait ressortir un râlement dans ma gorge et je me resserre mon étreinte sur le fauteuil. J'ai la sensation que mes griffes sortent et je remarque que c'est effectivement le cas quand je baisse mes yeux vers mes mains. Mes ongles pointus s'enfoncent dans le tissus du fauteuil, le plantant en dix trous. Les petits gloussements de la bande de petites pestes ne cessent pas et je  m'agrippe de nouveau violemment sur le fauteuil. Je suis à deux doigts de leur bondir dessus pour les égorger une à une. Planter mes griffes pour les vider de leur sang et les voir sadiquement agoniser sur le sol du cinéma. Elle me supplierait soit de les épargner soit de les achever, et je ne ferais rien en les regardant mourir à petit feu.
Une des jeunes filles que je n'ai pas remarqué mais qui affiche un regard apeuré, se lève subitement de sa place. En retroussant mon nez, je peux reconnaître tout de suite à son odeur une particularité commune à toutes les deux : il s'agit d'une loup-garou. Elle saute avec agilité par dessus le siège libre à ma droite pour arriver sur ma rangée. Elle attrape vivement mon bras droit pour me sortir de la salle en deux temps trois mouvements. Une partie de moi se laisse faire car je sais que si je reste ici je commets plusieurs meurtres, mais l'autre partie a envie de ne pas se laisser faire pour régler leur compte à ces pouffiasses. Lorsqu'on franchit la porte de la sortie, une des amies de la fille se met à crier « Ali ! Ali traîne pas avec cette pute putain !  » .
Une fois sortie de la salle de cinéma, elle me tire encore pour nous mettre à l'écart. Elle n'a pas fini de me tirer ? Je vais lui mettre un coup de tête et elle va rien comprendre à sa vie ! Elle continue de me presser le bras tandis que je la suis.. aux toilettes ? Sérieusement ?! Elle aurait pas pu m'emmener plutôt dans un endroit plus propre ou plus.. je ne sais pas moi ! On débarque dans les toilettes des filles et elle m'enferme avec elle dans une partie pour les handicapés. Elle se met contre la porte pour la bloquer après m'avoir pousser au fond de la pièce.

«  Ça va pas de me tirer comme ça ?! T'es malade ?! »

Je rugis de colère et me plaque contre le mur derrière moi en grognant. Je sens la fraîcheur du carrelage contre mon dos et je pousse un léger soupir. Juste cette sensation permet de me calmer et de retrouver mes esprits. Mes griffes sont rentrées alors je croise mes bras contre ma poitrine tout en observant la jeune fille face à moi. Elle est belle, elle a à peut près mon âge. Il me semble même l'avoir déjà aperçut au Lycée. Elle plante son regard dans le mien et prend la parole.

« Tu ne sais pas te contrôler n'est ce pas ? »

Elle a vu juste. C'est vrai que c'est assez facile à deviner mais ça ne fait seulement un mois que je me suis fait mordre, un mois que j'ai appris la tromperie de mon copain, un mois que ma vie entière a basculé. Je pousse un soupir rauque et continue de fixer la fille sans dire un mot. Puis de toute façon, qu'est ce que ça peut bien lui faire ? Ce n'est pas ses affaires mais les miennes. Elle n'a pas à s'en mêler et devrais retourner avec ses amies si « super » qui ont un pois-chiche en guise de cerveau.

« Tu devrais retourner avec tes amies et te mêler de ce qu'il te regarde. »

Je lui dit ces quelques mots d'une voix froide et cassante. Je veux qu'elle parte et si elle ne se bouge pas tout de suite je la percute.
La voyant qui ne bouge pas d'un pouce, je m'avance vers elle en grognant et je frappe le mur sur ma gauche de mon poing, laissant une marque après mon passage.

« LAISSE MOI PARTIR ! »
code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Dim 10 Avr - 4:32


Bizarre, bizarre...
Un film romantique pour un cerveau merdique.



feat : Ali & Lena

    Alors que je me plaquais contre la porte des toilettes, elle commença a s'emporter.
" Tu devrais retourner avec tes amies et te mêler de ce qu'il te regarde "
'' Ce qui me regarde ? Si je te laisse toute seule tu te ferais repérer par les Hunters. Reste calme ! ''
Je m'approche pour essayer de la convaincre de se calmer un peu et de soufflez, il faut toujours faire attention, je pose ma main sur son épaule sauf qu'elle se met a faire des mouvements brusques et met un coup de poing dans le mur qui est à sa gauche en gueulant et en grognant.
" LAISSE MOI PARTIR ! "
Je n'ai pas le choix, si elle continue comme ça, non seulement elle va ramener tous les humains plus les hunters du coins mais en plus, elle va abîmer ces pauvres toilettes qui n'ont rien mérités. Je fermes mes yeux pour les rouvrir, ils étaient devenus jaune-orangés.
'' Je suis désolée d'avance mais je n'ai pas le choix c'est pour ton bien, enfin, pour notre bien. "
Je passe agilement derrière la porte pour en suite fermer les toilettes des filles, la au moins. Je suis sûre que je ne serais pas dérangée, a part si une malheureuse demande les clés a l'accueil. La, je enfin nous sommes dans le pétrin. Elle arrive, elle ouvre la porte des cabinets des handicapés. Elle est transformée, très bien. Alors, si il faut la calmez, ce sera de la manière forte. Je laisse poussée mes griffes et mes crocs ainsi que mes oreilles. Mes poils augmente. Je lâche un grognement terrifiant, j'espère que personne n'est derrière la porte. Elle s'élance sur moi, je l'esquive en roulant sur le côté alors qu'elle se prend le mur en pleine face, Aie ! Elle n'a pas le temps de se relever que je l'a plaque à terre et lui plante mes griffes dans son ventre comme m'a appris Chris pour la calmer. Je lui met ma main devant sa bouche tellement elle crie, elle veut vraiment avoir des problèmes elle ou quoi ?
Je retire finalement mes griffes pleines de sang a présent en regardant l'état de cette pauvre petite, j'ai dû lui faire mal ! Je redeviens une humaine en refermant mes yeux pour qu'ils redeviennent le bleu océan qu'ils était juste avant. Je me penche vers le corps qui m'a l'air évanouie.
" Hey, petite, ça va ? ''
J'essaye d'écouter le poux de la petite, elle est vivante, elle est juste un peu évanouie, je me suis trompée d'endroit et j'ai dû lui crée une hémoragie interne. Merde ! J'entends un peu plus loin que son poux, des pas, oui des pas d'humains. Oh merde ! Ils ont dû entendre le cri. Tout à coup, une personne toque à la porte, une voix de petite fille.
'' Quelqu'un peut ouvrir ? J'ai très envie de faire pipi !! Mamaaan !!! ''
'' Eh merde... '' Chuchotai-je.
Si ils arrivent a rentrer et qu'ils voient les trous dans le mur plus le sang qui coule de cette fille plus moi qui est la comme si j'avais tout manigancée. Bon, c'est un peu vrai, mais c'était pour sa vie !
Je commences à paniquer, je donnes alors des baffes de plus en plus fortes à la fille pour qu'elle se réveilles. Rien à faire, putain de merde !
'' Réveille-toi gamine ! '' Chuchotai-je à son oreille un peu plus fortement.
J'entends des clés jouaient dans l'air. Ils ont les clés des toilettes. On est dans la merde !!! Réveilles-toi gamine ! Je lui fous soudainement une énorme baffe, et par miracle du bon dieu. Elle ouvres les yeux.

© sobade.


Dernière édition par Ali Swin le Dim 8 Mai - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Mer 13 Avr - 19:15


Quand ça tourne mal...


Ali & Lena

« La première rencontre est transparente comme l'eau claire. »

La fille qui est en face de moi a l'air de perdre patience. Je vois ses expressions du visage se changer et elle ferme doucement ses paupières. Oh non, je sens mal ce qui peut suivre. Je ne suis pas du genre réactive et si elle me prend par surprise je vais avoir du mal à esquiver quoi que se soit. Elle les  ouvre de nouveau. Ses beaux yeux d'ordinaire bien bleus – chose qui m'avait frappée dès que je l'avais vu - sont maintenant devenus de couleur jaune-orangés. Aïe. Je n'avais pas percuté qu'il s'agissait elle aussi d'une loup-garou et quelque chose me dit que je vais devoir soit me battre soit trouver une autre option avec laquelle je ne me salirais pas les mains. Je secoue ma tête de droite à gauche à la recherche d'une issue. Je pourrais sauter par dessus la cloison qui sépare les différents toilettes, et continuer jusqu'à la fenêtre que je briserai pour m'échapper... ou bien je fonce.
J'opte pour ma seconde idée et me mets en position d'attaque en reculant mon pied droit. Elle me regarde droit dans les yeux.

« Je suis désolée d'avance mais je n'ai pas le choix c'est pour ton bien, enfin, pour notre bien. »

Pour notre bien ? De quoi elle parle ? Je me prépare à lui sauter dessus même sous ma forme humaine, quand elle se faufile derrière la porte. Mais qu'est ce qu'elle fout ? Je lui ai peut-être fait peur ? J'en doute fort. J'entends le cliquetis de la porte des toilettes des filles et je comprends rapidement qu'elle nous a enfermé. C'est une assez bonne idée après tout car ce qu'il va se passer ici reste ici . Je n'ai pas du tout envie de me faire repérer car je suis sûre que des personnes mal-attentionnées me veulent du mal. Elle veut se battre ? On va se battre. Je me transforme rapidement puisque je suis déjà assez énervée de base et que je tente en vain de me contrôler depuis que ses amies m'ont insulté. Je sens mes oreilles qui poussent, les traits de mon visage qui se transforment et qui durcissent, mes griffes sortent instantanément. Je pousse un gros râlement en sentant mes crocs sortir car je n'ai pas l'habitude. Je m'avance en grognant et ouvre brutalement la porte en la tirant avec force vers moi au point de casser la clenche. Ce n'est pas bien grave, j'ai d'autres soucis à l'instant présent qu'une clenche cassée.

Quand j'ouvre la porte, ou que je la défonce plutôt, je la vois se retourner en ma direction. Elle s'est transformée aussi. Il n'y a plus d'échappatoire et je vais devoir y aller. Je peux y arriver, même si je suis mordue depuis seulement un mois et quelques, je peux m'en sortir si j'arrive à me montrer stratégique. Elle pousse un grognement lourd et fort. Je le prends comme une invitation et je m'élance sur elle particulièrement sur son flanc droit. Elle a du me voir venir et exécute un simple petit pas sur la gauche. Ce qui fait que je me prends violemment le mur et me fait basculer sur le côté. J'atterris lourdement au sol près des lavabos et je pousse un grognement de douleur. Ma tête me lance mais je dois me relever sinon je me retrouve dans de beaux draps. Je roule sur mon dos mais je ne suis pas assez rapide car elle me bondit dessus en me plaquant contre le carrelage. Je ne vois pas le coup venir et elle me plante sauvagement ses griffes pile à l'endroit où se trouve mon estomac. Outch. Je pousse un cracha de sang en étouffant, et me met à hurler. Elle doit vraiment être débile car elle vient de toucher un endroit assez important du corps humain. J'ai l'impression que mon sang bouillonne et coule dans mon corps tout entier, que je vais exploser. Ça fait un mal de chien ce qu'elle m'a fait elle est folle ! Puis, si quelqu'un m'entends elle s'arrêtera peut-être ou du moins la déconcentra suffisamment pour que je tente de retourner la situation. Tout devient flou. Je ne perçois plus que quelques sons, quelques bruits, quelques odeurs, puis plus rien. Je m’évanouis étalée sur le sol des toilettes avec le ventre en sang.

Je me réveille petit à petit, ou du moins j'ai conscience que j'existe. Que s'est-il passé déjà ? Ah, oui. Une folle à lier m'a planté ses griffes dans le ventre. En parlant d'elle, elle me gifle deux ou trois fois sûrement pour me réveiller. Ah bah oui hein, ça me plante ses griffes et après ça veut que j'ouvre les yeux, trop logique celle la ! J'aimerai lui sauter à la gorge, mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à bouger, je ne peux même pas remuer, mes paupières sont trop lourdes. Putain Lena, réveille-toi. Elle me chuchote à l'oreille « Réveille-toi gamine ! ». Gamine ? On a le même âge je te signale. Je tente de me réveiller mais je me sens bien trop faible pour le faire. Et c'est de sa faute ça.

Je sens de nouveau le carrelage froid contre mon dos. Le carrelage bien lisse qui chatouille mes doigts. Je gémis lentement en entendant des bruits de fer.. Des bruits de clefs plus précisément. Attends.. Merde. On cherche à entrer dans les toilettes. Si on me voit allongée avec le tee shirt tâché de sang les gens vont se poser des questions et ne vont pas hésiter à appeler la police. Il ne manquerait plus que ça ! La fille me donne une nouvelle gifle qui me fait lâcher un grognement sonore. J'ouvre petit à petit les yeux assez faiblement. Les néons des toilettes m'aveuglent et je roule sur ma droite pour pousser un bruit sourd. Mon ventre me fait encore mal. Je passe ma main sous mon corps pour effleurer ma blessure et la ressors après avoir palpé les différents trous causés par les griffes. Je saigne encore mais moins que tout à l'heure. Je me redresse un tout petit peu en poussant des petits bruits pour pivoter vers la fille et repose mon fessier sur le sol en me plaquant contre un mur.

« Mais.. T'es complètement malade ! Putain.. Porte moi, faut qu'on aille se mettre dans des toilettes fermées sinon on va se faire choper. »

Elle m'agrippe par les aisselles et commence à me tirer vers les toilettes que j'ai cassé. Ah non, pas par là, on va avoir un petit soucis.

« Non pas celles-là.. Ouais celle là.. Putain grouille toi. »

Elle me tire avec difficulté sur les toilettes voisines. Je ne suis pas très lourde mais pour elle je le suis car elle a du mal à me tirer. Eh oui, on fait à peu près la même masse ma chère. Elle tourne violemment mon corps et je me cogne contre la porte. Mais elle est pas douée c'est pas possible.

« Aïe.. Mais fais gaffe bordel ! »

Elle referme la porte en actionnant le loquet et me pose sur les toilettes avec aucune douceur. Si je n'étais pas dans un si piteux état comme je le suis actuellement je lui ferais sa fête, croyez moi.

© Ceinwen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Dim 8 Mai - 17:13


C'est bon, tu vas guérir --' !
Un film romantique pour un cerveau merdique.


feat : Ali & Lena

    La jeune fille en face de moi se réveilla aussi lentement qu'un paresseux. Non mais sans blague ?! Elle voit pas que l'avenir de notre liberté est en jeu ?! Je la regarde se tortiller sur le sol tout en fixant son ventre ensanglantée. Hm, il a l'air de guérir tout seul. Tant mieux. Pendant que je suis dans mes pensées, les trois personnes qui étaient devant les WC's était devenus au moins une trentaine de personnes, une foule entière ! J'entendais au son des voix et les clés qui essayer toujours de rentrer. Je pose mon regard sur la porte une mini-seconde en cherchant une idée.

- Mais.. T'es complètement malade ! Putain.. Porte moi, faut qu'on aille se mettre dans des toilettes fermées sinon on va se faire choper.

- Hé hoh, on se calme, ok ? Tu vas guérir ! Si tu ne t'étais pas emportés avec mes '' potes '' on en serait pas la ! Et me donne pas d'ordres ! Répondit-je en faisant des gestes de guillemet précis sur " potes ". Ce n'étais pas vraiment des potes, juste des connaissances, les populaires du lycée. Les débiles, quoi.

Je me baisse pour la prendre sous les bras et la traîner sur le sol en voyant qu'une légère traînée de sang se former. Elle est légère, presque invisible. J'espère qu'ils ne la verront pas. Je la tire vers les Wc que l'ont avez cassées sans vraiment y prêter attention, elle me corrige et on prend les Wc's voisines.

- Non pas celles-là.. Ouais celle là.. Putain grouille toi.

- Je fais ce que je peux, pas de ma faute si tu es grosse !

Je l'envoie contre le mur du fond a côté de la cuvette, un peu fortement je l'avoue. Elle pèse des tonnes putain !

- Aïe.. Mais fais gaffe bordel !

- Ta cas pas manger que du Nutella le matin !

Je me tait en entendant des pas sur le carrelage ainsi que des cris de fureurs en voyant les Wc détruit et le sang qu'il y avait sur les murs, je demande a la fille de faire de même, se taire. J'entends la fillette qui s'écrit qu'elle voit des pieds sous la porte de nos WC. Eh merde, je recule lentement en essayant de ne pas faire de bruits et me colle au fond en entendant les gémissements de l'autre, je lui mets ma main devant sa bouche et reste silencieuse jusqu'à ce que la foule se disperse, mais, d'autres personnes étaient restés et les inspecteur n'allaient pas tardés pour venir examiner la pièce, aucun cadavre, donc pas de crime. On est restées coincés la pendant au moins une bonne trentaine de minutes, puis finalement, mes paupières on commençaient à être lourde... Les bras de Morphée m'emportèrent. Pourquoi ? Je ne sais pas, l'ennui sûrement. L'ennui d'être enfermée et la fatigue...


© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena   Dim 24 Juil - 13:50

Rp abondonné ... :/
Revenir en haut Aller en bas
 
Chuuuuut.. ça commence ! ♦ Ali & Lena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Lena Thrain [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Cinéma-
Sauter vers: