AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris

Aller en bas 
AuteurMessage
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Jeu 28 Avr - 18:41

Prise les mains dans le sac

Chris et Kada'an

Premier jour de cours, première heure de la journée, et j'en ai déjà marre. La prof n'est même pas encore rentrée que, déjà, je veux repasser cette porte dans l'autre sens. À pas de loup, je m'avance vers la porte ignorant les commentaires des autres à mon égard. J'ai un pied dans le couloir.. J'avance encore et je me retrouve à deux pas des premiers casiers. Alors que je m’apprête à m’évader, telle une fugitive, la prof de maths se tient devant moi. Je regarde d'abord ses chaussures, et grimpe mon regard le long de sa silhouette et de ses habits, pas si moche ma fois, aujourd'hui. Je m'arrête sur ses mains qui tiennes ses affaires avec une ténacité qui en dit long sur ce qui aurait pu m'arriver si elle ne les avaient pas. Dieu merci, d'avoir envoyé ses livres pour me sauver ! Eurm.. Ok.. Je me tais..
Prenant mon courage à deux mains, je lève les yeux sur son visage. Oups... Je la regarde avec un air de petite fille prise les mains dans le sac et hausse les épaules. Je lui souris, Innocente, mais elle me connaît.. Malheureusement, ...

-Ravewood ! En classe et aussi vite que vous en êtes sortie !

-Mais bien sûr Madame...

C'est donc avec regret que je me tourne lentement et, qu'a pas de loup, aussi lent que lorsque je suis sortie, je rentre dans la classe, m'arrêtant à l'entrée, et regardant de droite à gauche, cherchant à voir si personne et là..

Des ricanements fusent, certains, ne se gênant pas de me montrer du doigt. Je les regarde, un grand sourire aux lèvres l'air de dire "riez ! riez ! c'est tout ce que je demande !".  

Je balaye la pièce du regard. Ma place habituelle au fond est prise, je m'assieds donc au second rang, à côté d'un garçon que je ne connais pas. Je lui jette un regard et son odeur me fait arquer un sourcil. Il sent le loup. Je grogne doucement, assez doucement pour qu'aucune oreilles humaines ne l'entende, mais assez fort pour l'ouïe lupin. S'il est vraiment de ma race, il l'entendra. Il se retourne vers moi et je comprends que mon odorat ne m'a pas trompé.

Je m'assieds, de façon désinvolte et sans manière, brusque et impolie. Par chance, la prof me remarque et lorsque sa voix fuse, je ris intérieurement.

-Kada 'an ! Je vais finir par te virer définitivement de ce cours ! lève toi !

Je me lève lentement, et plante mon regard dans le sien. Je soutiens son regard avec une   discourtoisie qui met propre. Je souris lorsqu'elle détourne le regard en soupirant.

-Assieds-toi !

Je m'assieds donc à nouveau et sort mes affaires. On aurait pu croire que j'avais enfin compris la leçon, mais c'était mal me connaître. Lorsque le cours commence enfin, j'ouvre mon carnet. Mais ce qu'il y a ce n'est pas de l’algèbre, ou autres problèmes de mathématique, n'est-ce pas. Ce sont quelques dessins. Je sens alors peser sur moi un regard et je me tourne. Le loup m'observe et je me rends alors compte qu'il sourit. Pourquoi sourit-il ? Je l'observe longuement, oubliant la prof et je me sens frémir. Ce désir soudain de me battre me prend et, après un vite regard sur mes  mains, je me rends compte que mes griffes ont légèrement rayé la chaise. Je ferme les yeux et cherche à me contrôler "meute-famille-solitude, meute-famille-solitude".. Je murmure mon mantra et ouvre les yeux quand je sens que tout est rentré dans l'autre. Le regard du lycéen à changé. Son sourire est devenu de l’inquiétude et je lui murmure que tout va bien.. Jusqu'à ce que ...

-Ravewood ! tu seras collé deux heures ce soir !
 

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Jeu 5 Mai - 18:09


Aide entre loupiots.

Chris & Kada'an.

Beacon Hills - Chris's Bed - 6h30.

Le réveil sonne, il me fait d'ailleurs sursauté. Je claque ma main contre cet objet mortel, pour me frotter les yeux qui me piquent à cause de l'heure à laquelle je me suis couché. Maman m'avait prévenu qu'en regardant la fin de l'épisode inédit de Games Of Thrones, j'aurai du mal à me lever ce matin, et c'est le cas. Un long bayement sort de ma bouche, qui fait sentir la fatigue pesante dans la pièce. Je me lève, plutôt brusquement en expulsant la couverture en dehors du lit afin d'enfiler mon short. Je m'avance en m'ébouriffant les cheveux, pour enfin ouvrir la porte. La lueur du jour dans le couloir me fait légèrement fermer les yeux. – Car oui à 6h30, le soleil est déjà levé ! – Je traine les pieds jusqu'aux escaliers, que je descends à une allure tellement lente, qu'on croirait que je suis un cadavre ambulant. Maman est entrain de déjeuner devant la télé, regardant un truc qui s'appel "Amour, gloire et beauté".. truc de fragile comme on dit. Je m'avance vers elle pour lui poser un bisou sur les cheveux pour lui dire bonjour, et je me dirige toujours en trainant les pieds vers la cuisine où mon p'tit dej m'attends. Je m'assis, puis je mange mes céréales. Elle est trop forte ma mère. Elle arrive à regarder deux épisodes de sa stupide série, se laver se maquiller et faire tout son tralala et arriver limite en avance au taf. Je l'admire.

Après avoir finit mon bol, je range le tout dans le lave-vaisselle pour remonter en bayant à l'étage, me déshabillant et me glissant sous l'eau bouillante de la douche. Ce bien être de bon matin.. sentir l'eau chaude glisser le long de mon corps me procure une sensation folle. Je ferme les yeux et savoure le meilleur moment de cette matinée, car après j'ai maths. Je ressors quelques minutes plus tard, et passe une serviette blanche autour de ma taille. Je m'essuie les pieds pour marcher en accélérant le pas vers ma chambre pour me sécher intégralement et m'habiller. Je retourne dans la salle de bain, pour me coiffer comme d'habitude. Mon téléphone sonne, il est l'heure de partir. – Oui je fais sonner mon téléphone pour pouvoir être à l'heure, et depuis que je le fais, je n'arrive plus en retard.. au premier cours. – J'attrape mon sac et mes chaussures en passant du parfum. Je fuse dans les escaliers afin de prendre place sur le canapé et mettre mes chaussures. Je tapote l'épaule de ma mère et j'accours vers le bar pour attraper mes clefs et mon téléphone pour enfin ouvrir la porte.

- A TOUT A L'HEURE MAMAN !


Je claque la porte derrière moi, puis j'appuie sur le bouton pour déverrouiller les portières de mon 4x4. J'ouvre la porte, je jette mon sac au siège passager, je referme la porte, je mets le contact, marche arrière et let's go.

Dix minutes passent, j'arrive enfin au lycée. Je gare la voiture devant, en marche arrière pour partir le plus vite possible ce soir et je coupe le contact. Je pose mon front contre le volant en soufflant tout en attrapant mon sac, puis j'ouvre la porte en grognant légèrement. J'enfile mon sac sur les épaules, et prend le soin de fermer la porte derrière moi en verrouillant les portières. Je m'avance en zig-zagant entre les personnes que je croise, serrant quelques mains que je connais et tapant quelques bises aux personnes que je connais, et je pénètre dans la prison : le hall du lycée. Ce foutus hall est remplit tout le temps, on est serré comme des animaux en cage dedans ! La sonnerie résonne dans le couloir, je quitte le groupe avec lequel j'étais puis je traîne les pieds jusqu'au cours de match.  En y arrivant devant, les élèves sont déjà à l'intérieur. La prof de math me regarde avec son sourire, ce sourire que j'ai envie de briser à chaque fois que je le croise. Je lui lâche un simple "Bonjour" pour prendre place au second rang, un des seuls rangs libres.

Je pose mon sac par terre et appose mon menton contre ma main qui elle est soutenue par mon coude plaqué contre la table. Le cours commence, je ne l'écoute pas, il n'est absolument pas intéressant. Jusqu'à qu'une jeune fille se pointe. Je secoue la tête et me tourne vers elle. Elle a une odeur de louvre cachée par un parfum de femme.. normal quoi ? Je ne fais plus vraiment attention aux loups, il y en a tellement. Elle rentre puis resort immédiatement. Un sourire se trace sur mon visage : va y avoir de l'action !

- Ravewood ! En classe et aussi vite que vous en êtes sortie !

Ravewood ? Sympa comme nom de famille, je suppose. Vu que cette maudite prof appelle les élèves que par leurs noms.

- Mais bien sûr Madame...

Elle pénètre dans la classe et se pointe devant la prof, balayant la classe du regard. Je laisse mon regard vide se placer sur le tableau, essayant de déchiffrer ce qui était écrit, jusqu'à ce qu'un rugissement résonne dans mes tympans. J'arque un sourcil et tourne ma tête vers cette fameuse Ravewood qui me regarde. C'est bel et bien une louve, et elle sait que je suis un loup, sympathique. Elle prend place à côté de moi, et s'affale comme une merde sur la table.. j'en connais une qui va gueuler !

- Kada 'an ! Je vais finir par te virer définitivement de ce cours ! lève toi !

J'affiche une mine amusée lorsque la jeune louve se lève, ne bronchant pas au regard noir de la prof.

- Assieds-toi !

Je tourne ma tête vers la jeune fille qui s'appelle d'après la prof "Kada'an", un prénom que j'avais jamais entendus. Je l'analyse de haut en bas, laissant un sourire se tracer sur mes lèvres. J'aimerai bien me défouler aujourd'hui, vu que j'ai pas foot. M'enfin bon, je vais pas me battre avec une louve en plein cours de math ! C'est pas très normal tout ça. Elle tourne son regard vers moi, et me fixe à son tours. J'arque mes sourcils quand un bruit de frottement se fait entendre sous elle.. ses griffes sont sorties.. On a un soucis ? Elle ferme les yeux et récite un mantra qui m'est totalement inconnu.. chacun ces techniques. Elle les rouvre et m'assure qu'elle va bien, jusqu'à que la prof vienne empirer les choses.

- Ravewood ! tu seras collé deux heures ce soir !

Et merde..

- Hum.. m'dame. C'est pas pour la défendre, mais elle n'a rien fait de méchant là. Elle écoute votre cours, j'vois pas ce qui est un manque de respect envers vous dans ses agissements..

- Chris, je t'ai rien demandé ! Tu veux la suivre ?

Je grogne légèrement puis relève ma tête vers la prof, la défiant littéralement du regard.

- Vous m'avez rien demandé certes, mais coller des élèves sans raisons, n'est pas quelque chose de très sympa. Déjà qu'on finit tard, vous allez pas en rajouter une couche et coller les gens pour rien? Vous avez aucuns motifs pour la coller elle, et moi d'ailleurs. Merci, au revoir.

Je m'assis tout simplement, laissant un blanc se créer dans la classe. Je tourne ma tête vers la louvre, en lui lançant un sourire complice.

- J'ai tous les droits, tu serras aussi coller ce soir Chris, deux heures.

Je tape mon poing contre la table, et relève ma tête.

- C'est une blague ?

- Tu te calmes c'est compris ! Tu veux que je t'exclus ?

Je grogne et croise mes bras pour y poser mon menton, foutu prof, foutu lycée. J'emmerde tous ces gens, je n'ai rien demandé, et ils me procurent des problèmes. Ma mère va encore m'engueuler et me faire sa morale sur l'importance des cours.

© charney



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Ven 6 Mai - 9:06

Sommes nous des loups ou des moutons ?

Chris et Kada'an

Je souris en regardant la prof longuement, jouant avec les expressions de mon visage. De colère, je passe à tristesse, puis ai amusé, et reprends la colère.. Ainsi, jusqu'à ce que la voix du loup à côté de moi s'exprime à son tour. Je tourne ma tête vers lui et j'hésite entre lui sourire et lui mettre un petit coup sur la tête.

Je me contente de me concentrer sur la prof.

- Chris, je te n'ai rien demandé ! Tu veux la suivre ?

Chris donc. Mon regard s'amuse alors à faire ping-pong entre Chris et la professeur de maths. Sa réponse à lui me fait arquer un sourcil. Bien sur qu'elle à tout les motifs pour me coller. Je sors, je ne respecte pas... Qu'est-ce que tu fais Chris.. ? Il me jette un sourire complice et, je ne peux m'empêcher de lui rendre alors que je voulais rester froide.

- J'ai tous les droits, tu serras aussi coller ce soir Chris, deux heures.

Je rigole involontairement à ses mots.

-Genre, vous avez tous les droits... Z'êtes profs, pas dictateur.

J'ai parlé en même temps que le loupiot avec son "c'est une blague ?"

- Tu te calmes, c'est compris ! Tu veux que je t'exclus ?

-Moi ? Je peux sortir toute seule si vous voulez..

Je la défis du regard quand une troisième voix se met à parler.

-Vous ne voulez pas continuer le cours et laisser ses deux malins dans leurs idioties ? Certains ici aimeraient avancer dans le programme, Si Chris et Kada préféré faire les rigolos, ça ne doit pas nous autre, nous empêcher d'apprendre.

-Tu as raison. Continuons. Vous deux, à la pause, venez me voir.

Je souris à la prof pour lui dire qu'il n'y a plus de problème et me met à dessiner pendant quelle continue le cours. N'écoutant qu'à moitié, laissant mes mains dessiner sans réfléchir à quoi. Quand je termine, et que je regarde, je me trouve face au symbole de ma meute.. De ma famille. De mes souvenirs.  
si Chris regarde ce que fait Kada voilà ^^:
 

je le regarde longuement et baisse la tête. La mélancolie m'envahit et j'inspire un grand coup. La tristesse se voit forcément sur mon visage. Je passe un doigt sur le symbole de mon enfance et et soupire doucement. Les yeux fixés dessus. "Meute famille force" était devenue pour moi "meute famille solitude".. Les dents serrées, je repense à mon grand-père.. Dommage qu'il soit parti mourir ailleurs.. Mon père serait devenu Alpha et comme je l'ai tué à mon tour, j'aurais pu l'être.. Mais aurais-je été une bonne chef ? aurais-je été comme... Mon grand-père..?

La sonnerie retentie alors mais je ne bouge pas. La prof s'avance surprise.

-Tu ne voulais partir alors que je n'étais pas rentré, et maintenant tu ne veux pas rester ? C'est quoi ton problème ? Tu veux me faire chier jusqu'au bout ? J'ai des cours qui suivent moi !

-Je voulais juste vous rendre le devoir de la semaine dernière mais.. Si vous ne vouliez pas, cela me ferait juste un zéro de plus.

-Oh, je vois. Je vais te le prendre dans ce cas.

Je lui donne et prends mes affaires, direction le prochain cours. La journée est longue, et j'oublie d'aller voir la prof pendant la pause.

Le soir pendant la colle

C'est enfin l'heure. Je me dirige vers la salle de colle et rencontre Chris sur le chemin. On avance ensemble sans rien dire jusqu'à ce que je brise le silence.

-Pourquoi tu m'as suivis ? sommes nous des loups ou des moutons ?

J'ai parler froidement et je baisse la tête.

-Pardon.. C'est que.. J'ai l'habitude d'être seule.. être coller me permet de pas rentré.. De toute façon, personne ne m'attend.. Je fait tout pour être coller le plus de soirs possible pour entendre encore les gens parler..

On arrive à la salle de colle, je prend place et soupire.

-Finalement, que tu sois là ne me gène pas. On vas pouvoir jouer...

Je fait briller mes yeux bleus lupins avant de reprendre mes yeux bleus humains et souris.

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Ven 6 Mai - 16:47


Que la partie commence.

Chris & Kada'an.

Même les fayots s'y mettent sérieusement.. c'est quoi le soucis ? J'ai fais quoi de mal aujourd'hui ? Rien. Je me suis levé, je suis même arrivé à l'heure pour une fois, mais non. Cette vieille morue a décidé de me casser les burnes et de ne pas me laisser rentrer chez moi ce soir, en plus j'ai un prof d'absent, j'aurai pu finir plus tôt, et m'entraîner. Mais non, je vais devoir rester clouer deux heures sur une chaise, surement à grater. M'enfin bon, c'est la vie, faut bien s'y faire. Et puis, la jeune louve qui va me tenir compagnie ne m'a pas l'air méchante, elle m'a l'air du joueuse, et ça c'est cool.

Je croise rapidement mes bras pour y plaquer ma tête, laissant mes paupières devenir de plus en plus lourdes, fermant à une allure lente mes yeux. Je repense à cette journée qui va être longue.. très longue.. de la biologie, de l'Anglais, de l'Histoire, du Français... rhaa... ça va être agaçant. Le sommeil me prend, je m'endors totalement.

Le rêve de Chris :
Chris était planté au beau milieu de nul part, tenant en main droite une arme à feu, et en main gauche une main, de qui ? Il ne le savait pas, mais ce qui est sûr, c'est qu'il en voulait à cette personne. Il voulait la tuer, et pouvoir sentir son sang couler le long du corps de sa victime. Mais ce qui est bizarre, c'est que le jeune homme n'avait pas ses pouvoirs de loup-garou.. il avait plutôt des aptitudes de chasseurs. – Je ne saurai comment l'expliquer, inversement de rôle avec la victime de mon rêve ? J'en sais rien.  – Chris s'avança dans une brume épaisse, baissant son champ de vision. Il entendit des bruits de pas, des grognements. Il a bel et bien affaire à un loup, et pas n'importe lequel. Vu l'ampleur et le ton du grognement, c'est un Alpha. Le brun s'avançant, de petits pas, même pas audibles par le loup. Ce fameux Alpha est bel est bien blessé, du sang coule au sol, conduisant Chris à sa proie. Il lui manque une main, que le jeune chasseur tient en main. Le moment se présente, le jeune homme lève son arme et tire quatre balles pleins d'aconites dans ce qui paraissait être la tête du loup. Un bruit lourd, un corps qui tombe, puis plus rien. Chris s'avança, il retrouve au sol sa professeur de math, qui était en réalité une Alpha ?

La sonnerie me fait légèrement sursauter, en relevant intégralement ma tête. Je grogne légèrement, en voyant les élèves faire un bordel pas possible en se relevant. Je tourne ma tête vers le fayot qui avait littéralement su... léché la prof de math pour pouvoir continuer son cour à la noie. Je lui lance un regard, des plus noirs, pour lui faire comprendre que s'il en quitte pas la pièce maintenant, tout de suite, il aura affaire à moi. Je tape mon pied contre le sol, faisant mine de me relever énervé.. l'élève est déjà dans le couloir. Je jette un coup d'œil vers la louve qui reste plantée ici, sans rien faire. Sous ses bras croisés, je peux observer un symbole, arrondis de ce que je peux voir. On dirait un symbole de meute.. fait-elle partie d'une meute ? Au vu des sentiments qui resort d'elle actuellement, je pense que c'est probablement son ancienne meute. Je pousse mes affaires dans mon sac, en le mettant sur mon dos. Je me trace un passage entre les élèves pour éviter la prof, et pouvoir sortir en paix. Pas envie de me retaper sa tête, je l'ai assez vue pour aujourd'hui. Je marche dans les couloirs, me dirigeant à mon prochain cour, malheureusement.

***

Je "tcheck" les gars du foot qui étaient avec moi, ils ont la chance de rentrer chez eux, eux. Je secoue ma tête, soufflant légèrement, et me dirige vers la salle de colle. Je croise Kada'an sur la route, je lui glisse un simple sourire, pour continuer à marcher à côté d'elle. Un long et pesant silence s'installe entre nous deux, qu'elle brise assez froidement.

- Pourquoi tu m'as suivis ? sommes nous des loups ou des moutons ?


- J'ai trouvé ça injuste qu'elle te colle pour rien. M'enfin bon, je suis collé aussi, malheureusement. De toute manière, je n'avais apparemment rien prévu pour ce soir.

Elle baisse la tête, et reprend la parole.

- Pardon.. C'est que.. J'ai l'habitude d'être seule.. être coller me permet de pas rentré.. De toute façon, personne ne m'attend.. Je fait tout pour être coller le plus de soirs possible pour entendre encore les gens parler..


- Je vois.. pas de soucis, s'emporter peut arriver, surtout en étant des loupiots.

Nous arrivons enfin dans la salle de colle. Nous sommes que tous les deux, et un mec qui limite dort sur place. Nous prenons place à côtés. Je laisse tomber mon sac à terre et appose mon menton contre ma main qui elle est soutenue par mon coude plaqué contre la table.

- Finalement, que tu sois là ne me gène pas. On vas pouvoir jouer...


Ses yeux brillent soudainement bleu électrique, laissant sa nature lupine et en même temps meurtrière se dévoiler. Elle a donc fait ce que j'ai fais ? Pour ensuite, reprendre une couleur bleu. Je laisse un long et large sourire se dessiner sur mon visage.

- A ce niveau.. tu peux bel et bien compter sur moi..

Je laisse un léger grognement plus que dominateur sortir de ma bouche, audible seulement par la louve et moi. J'attends qu'elle détourne ses yeux vers les miens, pour laisser mes yeux virer au bleu électrique, révélant le tueur que j'ai été.. Je lui fait un clin d'œil, pour ensuite laisser l'humain reprendre le dessus, et reprendre donc mes yeux bleus foncés. Maintenant, il faut trouver un moyen de pouvoir jouer tranquillement, et donc dégager ce foutu surveillant de la salle. Et pour ça, j'ai ma petite idée.

- Vous savez m'sieur, vous n'êtes pas obligé de rester ici. Vous pouvez sortir et fermer la salle à clef, pour pas que nous sortons..

Vu la tête qu'il a, et son allure.. il ne m'a vraiment pas l'air intelligent. Il se lève en affichant une mine débile et réplique immédiatement.

- Ouais... bonne idée.

Il sort de la salle et ferme la porte à clef. Au pire s'il oublie, on peut toujours la défoncer. Je tourne ma tête vers Kada'an, laissant mes yeux bleus électrique refaire surface. Je me lève, et pousse la table contre le mur en reculant. Mes griffes semblent à leur tour pousser. Je lève mes yeux lupins vers la jeune louve en affichant un large sourire amusé, tout en grognant.

- Que la partie commence.


Un ultime grognement dominant sort de ma bouche, en guise de déclanchement de notre petit jeu.

© charney



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Sam 7 Mai - 14:56

Alors jouons .. !

Chris et Kada'an

Chris grogne de façon dominante et  laisse ses yeux virer au bleu électrique. La seule question qui me traverse l'esprit, c'est.. S'il n'a pris autant de plaisir que moi à les acquérir.. Enfin.. Au début, j'ai pris plaisir.. Avant de comprendre que j'étais l'objet de mon paternel qui avait tué ma famille pour me reprendre et faire de moi une machine à tuer.. Des innocents.
Mais aucune mort donnée ne m'a autant libérée que celle de mon père.. À ce souvenir, je grogne involontairement et couine un peu, triste. Le gars qui dort à moitié pas loin, bouge et penche la tête dans ma direction. Oups... Mais il a l'air sonné, et ne dit rien. Je soupire soulagée et regarde Chris.  Et me trouve abasourdi devant son audace. Dire, cela a un pion? De façon si naturelle et calme. Et surtout, le pire sans doute, c’est que l’idiot de surveillant trouve cette idée plutôt bonne. Finalement, cette heure de colle commence réellement bien ..

Le pion se lève et sort. Vu sa gueule, c’est une bonne chose pour lui. Le déclic de la clé dans la serrure se fait entendre et le regard de Chris croise les miens à nouveau. Ses yeux lupins mettent à luire et un grognement sort de la gorge du mâle.

Mes traits se transforment à mon tour, libérant la louve en moi, mes yeux brillants de la même couleur que mon nouveau camarade de jeu. À mon tour je pousse un grognement, autant dominant que celui de Chris, malgré mon statut d’oméga, qu’il découvrirait tôt ou tard. Mes griffes ont pris la liberté de faire leur sortirent au moment où la table du jeune loup vient s'amuser beaucoup sur le mur. Oups… Il faudra expliquer cela comment;.. Il me sourit amusé, et j’y réponds par un sourire de tueuse, qui effrayait toujours mes proies. Sans chercher à l’effrayer lui, de toute manière, cela ne risque pas, à mon avis.

- Que la partie commence.

Cette simple phrase, ses simples mots me firent frémir. Ce sont des mots que j’ai souvent entendus petite, avec les autres enfants loups, quand nous nous amusions à nous battre, à nous entraîner. Je me revois, petite, essayant de contrôler mes transformations, essayant de battre nos “grands frères”.. Chris devant moi, prêt à se jeter sur moi, me rappelle Damien. Il avait été le garçon qui fessait office de père, de frère, de confident, d’ami pour moi..
Le grognement du lycéen me fait revenir dans le présent et je grogne en réponse, légèrement moins fort que tout à l’heure. Je me lève à mon tour, et saute sur ma table.

Un regard vers l’humain à moitié endormi m’alerte. Il me regarde, bien réveillé.. Je saute d’un bon jusqu’à lui et l’assomme. Un petit coup dans la nuque bien placée et il s’effondre, endormi à nouveau. Il aura une petite trace rouge dans le cou, mais rien de grave. Il ne le remarquera même pas. Puis-je le traîne et le couche derrière le bureau du prof avant de me concentrer à nouveau sur mon compagnon de retenue. Et je souris, de façon amusée mais pas trop, accroupie sur le bureau de professeur avant de m’élancer sur Chris, crocs et griffes dehors. Riant doucement.

-Alors, jouons.. !

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Sam 7 Mai - 16:22




Deux loups dans une salle de colle.

Je laisse mes yeux bleus électrique se poser sur l'humain que ma compagne de jeu vient de mettre littéralement ko d'un coup bien porté dans la nuque. Intéressant, elle c'est s'y faire à ce que je vois. Je ferme les yeux un instant, me concentrant en vidant mon esprit de toute impureté, seulement pour ces deux heures de colle. Ce qui restait dans ma tête ? Tout ce que j'avais besoin, pour faire joujou avec Kada'an. Cette fille, cette louve m'a l'air fort sympathique, et surtout dominante. Au vu de la précision du coup qu'elle a porté sur l'élève, je suis prêt à parié que ce n'est pas la première fois qu'elle le fait. En plus de cela, au vu de la couleur de ses yeux, qui est de la même que les miens. A-t-elle fait quelque chose qu'elle regrette ? Comme moi ? Ou est-ce simplement une tueuse.. Je ne sais pas, mais je penche sur la première option instinctivement, malgré que je ne la connaisse pas, et que je ne sais strictement rien sur elle. Elle glisse le corps ko de l'humain sous le bureau du prof. Je me concentre quelques secondes sur son pouls, qui est toujours là. Je soupire de soulagement.. on ne sait jamais. Comme je l'ai dis, je ne la connais pas, je ne sais pas encore à qui j'ai affaire. Dans tous les cas, elle m'a l'air fort sympathique. Je laisse mes crocs pousser ainsi que mes griffes au son de la voix de la louve, qui résonne dans mes tympans.

- Alors, jouons.. !

Elle bondit littéralement en avant d'une table sur moi. Je grogne en affichant une mine plus qu'amusée, donnant un coup de griffes sur la table se trouvant à côté de moi. Oups, pas fait exprès. Je la réceptionne en passant mes deux mains autour de sa taille pour la plaquer immédiatement au sol. Je pace mes griffes sur son ventre sans les planter, lui faisant sentir qu'elles sont là pour tourner autour d'elle, laissant mes mains appuyées sur elle. Je la saisis par le bras et l'envoie valser contre le mur du fond de la classe. Je secoue la tête, affichant toujours cette bouille amusée et bondit en avant, à allure de loup. J'allais sauter en avant, mais elle me réceptionne d'un coup de pied encré dans ma mâchoire, m'expulsant contre une table, que je prend le temps de saisir et d'envoyer valser contre Kada'an qui s'élançait vers moi. Je pousse la table sur le côté et me retourne immédiatement vers la jeune fille qui me bondit dessus en me plaquant au sol. Elle immobilise mes poignets, mais avec ma force d'homme cumulée, je romps son emprise et l'expulse contre le plafond, usant entièrement de ma force. Je roule en avant et remonte mon coude droit dans son ventre, dés son arrivée au sol. Je recule en sautillant, secouant la tête.

- J'adore ce jeu, et toi aussi j'taime bien d'ailleurs.

Elle est debout. Je grogne en souriant et rugis en avant, me laissant glisser sur le sol en guise de tacle. Mais elle m'a anticipé, elle saute par dessus moi et abat son pied contre ma mâchoire, me faisant légèrement saigné. Je passe ma manche contre le sang que j'essuie rapidement. Je me relève, elle se trouve devant moi. Elle envoie plusieurs coups de griffes vers moi, que j'esquive en me baissant, jonglant sur mon flanc droit et gauche. J'attrape ses deux poignets avec mes mains en souriant. Nous restons comme ça pendant quelques secondes. Je plonge mes yeux lupins dans les siens, la défiant du regard, montrant largement ma dominance. Après quelques secondes de ce fructueux duel de regard, je lui envoie un coup de boule bien placé dans le nez et place mes mains contre son buste, l'expulsant en arrière. Je la suis en courant à allure lupine et me laisse glisser derrière elle, pour la plaquer au sol comme je le fais au foot. Je me mets sur elle, plaquant mes genoux de chaque côtés. Je plaque mes mains sur ses poignets, affichant un large sourire amusé, un peu de sang en coin de bouche.

- Round un terminé, entamons le deuxième, Miss Ravewood !

Je passe mon front contre le sien en grognant plus fort que la deuxième fois, puis je me relève d'un bond. Je recule un peu en sautillant, lui laissant l'espace de se relever, en soufflant légèrement.

- Let's go !

Je rugis et saute en avant, en même temps que elle.



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Lun 9 Mai - 11:15

Se sentir libre, heureuse

Chris et Kada'an

Alors que je me retrouve à sa porté, Chris m'attrape par la taille et me colle violemment au sol. Il me tourne autour, les griffes sur mon ventre, tel un mâle dominant et je souris, tous crocs dehors. Soudain, il m'attrape le bras et me lance contre le mur. Je grogne, secoue la tête et reste là alors qu'il se jette sur moi. Je l'envoie valser d'un coup de pied dans la mâchoire, dosant la force. C'était ma technique préférée pour tuer, et c'est celle qui revient naturellement, on dirait. Je n'étais pas là pour me battre, juste m'amusé et, Chris venait de gagner ma sympathie. Que je donne à de rares personnes.
Suite au coup du pied qui a envoyé le loup contre une table, je m'élance à nouveau vers lui et, il me lance cette dernière que j'évite d'un bond vers le jeune homme que je plaque au sol. Je grogne, amusé, affichant un sourire joyeux. Sourire très rare sur mon visage. Il ne perd rien pour attendre et m'envoie en l'air, mon dos heurtant l'un néon et je retombe, accueillie par un coude tendu en plein dans le ventre. Je suffoque toussé, et recherche ma respiration. Je me relève péniblement frustré de mettre fais avoir aussi facilement.

- J'adore ce jeu, et toi aussi je Taime bien d'ailleurs.

Je grogne, une mine entre la colère et l'amusement. Je l'observe et il se jette au sol pour me tacler. Je ris et saute en l'air, lui envoyant à nouveau mon pied dans sa figure. Je me retourne, et il se redresse, avec un peu de sang sur les lèvres. Je m'avance et enchaîne des coups de griffe qu'ils évitent. Puis il m'attrape les poignées et me regarde en souriant. Il met alors un coup de boule dans le nez et m'expulse au sol avant de glisser derrière moi et de me coincer au sol. Je ne bouge plus, vaincue. Mais heureuse. Pour une fois, depuis longtemps je me sens libre et heureuse.

- Round un terminé, entamons le deuxième, Miss Ravewood !

Il se recule et je me relève, affichant une mine déterminée. Je claque des crocs, regardent mes griffes et disent essoufflée.

-Cela fessait longtemps.. Que je ne m en étais pas servie dans un but de ce genre.. Tout cela me rappelle quand j'étais petit avant... Je fais cligner mes yeux entre mes deux bleus différents pour qu'il comprenne sans que j'aie le dire. Avec les autres.. Nous jouions comme cela.

Il affiche, un large sourire s'élance. Je fais de même et on se percute en l'air. Je lui prends le bras et le jette au sol avant de le suivre, un poing en direction de son ventre. Sachant que, par la force, je ne gagnerai pas, je recule rapidement. Mais sa main agrippe ma jambe et il la tire. Je tombe assise et d'un bond il se relève cognant mon front d'un coup de pied. Je grogne et essaie de mordre sa jambe. Je n'arrive qu'a lui déchiré le jean, mais cela suffit et lui couper l'élan et il tombe.
Je me redresse, et souris. Je le regarde et attends qu'il se relève. Grossière erreur de ma part. En se relevant, il attrape une chaise qu'il me lance. La voyant au dernier moment, je la prends dans le bras, mais je n'ai pas le temps de comprendre que Chris saute et me fait un coup de pied sauté. Je me le prends en pleine poitrine et m'écoule sur le dos. Chris me suit de près et m'assomme d'un coup de poing avant de me serrer contre le sol.

-Cette fois.. tu ne m'auras pas..

Je grogne et laisse ma colère prendre le dessus de façon moins bien dosée que je l'aurais voulu et je lui tords le bras. Il grogne à son tour. Je me redresse et le place mes griffes sur son épaule douloureuse et pose un genou sur son ventre. Cette position ravive alors des souvenirs.. Le plaisir d'entendre ma victime hurler de douleur.. La sensation des griffes qui pénètre la peau.. Le regard de mon père qui me dit "ne le tue pas encore.. Laisse la mort venir à lui. Regarde le souffrir"...
Je hurle et cogne le sol à côté de la tête de Chris et le lâche en sautant en arrière, loin. Très loin. Le plus loin que la classe me le permet. Et c'est à ce moment que je vois le carnage... La salle et sans dessus sous, les tables cassées, les chaises aussi. Un néon, celui que j'ai percuté et coupé.

-Oh mon dieu...

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Sam 21 Mai - 17:41




Huston, on a un problème.

Je ne perçois aucuns bruits autour de nous, mis à part les battements de cœurs de la louve qui se trouve en face de moi. Une risée de vent s'éclate contre la vitre, les branches se tordent dans tous les sens à cause du vent, qui fait tomber une grosse quantité de feuilles. Mon attention se tourne pendant quelques secondes vers l'humain qui est toujours sous le bureau, littéralement ko. Le surveillant lui doit sûrement être entrain de se rouler un joint dehors. Le grognement et la voix de ma partenaire me ramène sur terre.

- Cela fessait longtemps.. Que je ne m en étais pas servie dans un but de ce genre.. Tout cela me rappelle quand j'étais petit avant... Je fais cligner mes yeux entre mes deux bleus différents pour qu'il comprenne sans que j'aie le dire. Avec les autres.. Nous jouions comme cela.


Je secoue légèrement la tête, en avalant ma salive puis saute en avant, en même temps qu'elle. Nous nous percutons littéralement. J'allais tenter quelque chose, mais elle me prend de court et intercepte mon bras pour m'expulser au sol. Elle me suit de loin et abat son poing dans mon ventre. Un léger rictus s'échappe de ma gorge, tandis qu'elle s'éloigne, je me laisse glisser en avant pour attraper sa jambe et la faire tomber au sol, manque de bol, elle tombe assise. Un large sourire se dessine sur mon visage, pour ensuite prendre appuis grace à mes mains sur le sol pour m'expulser en avant vers elle, lui assénant un violent coup de pied dans la tête. Un grognement se fait entendre chez Kada'an, elle essaie de me mordre la jambe, mais j'ai eu le réflexe de m'expulser en arrière, ce qui a quand même déchiré mon jean, je me prends donc le sol en pleine face. Je fais mine d'être essoufflé, même à vrai dire ko, pour qu'elle me laisse le temps de me lever. Grossière erreur de sa part, j'attrape une chaise par le pied et lui jette en rugissant en sa direction. Mal visé, elle se le prend dans le bras. Je laisse légèrement le loup prendre le dessus sur l'humain et court juste après avoir jeté la chaise et prends appuis sur une des tables pour lui coller un coup de pied sauté dans la poitrine. Je me glisse derrière elle et lui assène une uppercut dans la mâchoire pour l'entraîner au sol en la plaquant.

- Cette fois.. tu ne m'auras pas..


- Mhmm..


Une haine.. une colère ressort de la jeune fille. Elle se redresse brusquement et me plaque au sol, se mettant sur moi. Je n'ai pas le temps de réagir que des griffes se plantent dans mon épaule. Mes yeux bleus scintillent d'un bleu électrique intense, suivie d'un hurlement féroce. Elle plaque son poing au sol à côté de ma tête et s'expulse, au fond de la salle. Je secoue ma tête et passe ma main sur mon épaule légèrement ensanglantée. – J'ai limite un trou dans l'épaule, m'enfin bon. – Je me relève en m'appuyant sur une table, elle m'a bien eu cette fois. Je sens la louve un peu effrayée, je lève ma tête en me collant contre le mur, à l'opposé d'elle puis je reste littéralement bouche bée.

- Oh mon Dieu..


- On a un problème, un gros problème.

Je m'avance en secouant la tête et me laisse glisser au sol à côté de Kada'an. Mes griffes et mes crocs rentrent, ainsi que ma pilosité. Mes yeux lupins laissent la place aux yeux humains.

- Faut qu'on invente un scénario.. un truc qui pourrait faire croire à un désastre pareil.


Je croise mes bras sur mon torse et colle ma tête contre le mur. Je ferme les yeux, cherchant indéfiniment une solution.

- Pourquoi ne pas faire croire à une attaque ? Genre, une bête qui a foncé dans la salle.. je sais pas.
.?




All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Mar 24 Mai - 22:16

Euh... tu prends les humains pour...?

Chris et Kada'an

Je regarde le désastre, les crocs serrés.

-Chris et Kada'an, ou comment saccager une salle de classe en l'espace d'une demi-heure de colle...  J'imagine déjà l'une du journal du lycée...

Je jette alors un regard septique à Chris lorsqu'il me propose son idée de bête qui aurait foncé dans la classe. Juste comme ça pour le plaisir. Je vois bien.. J'sais pas... Un ours où je ne sais que débarquer par la fenêtre, tout casser et repartir comme si de rien n'été.

-Euh... c'est crédible de dire "un animal féroce est entré, il a tout cassé et assommé le garçon de façon si clean que bah il n'a rien même pas une bosse. Et après la chose poilue est partie comme ça. En mode "ouf j'avais besoin de me défouler et j'ai foncé dans le lycée". Euh... Tu prends les humains pour...?
Quoique, nous sommes des bêtes féroces...

Je m'assoie sur la table et réfléchie, toujours sous forme lupine. Une attaque... De bêtes féroces.. Je me tourne vers Chris et le regarde longuement.

-Dans quel merdier on a réussi à se fourrer.. C'est génial ça. Et je te donne en mille que cela va arriver aux oreilles de quelques chasseurs..

Je marque une pause et reprends..

-Bon écoute.. Tu vas aller dehors en mode déboussolé et effrayé. Et tu vas chercher le pion et lui dire que j'ai fait une attaque. Genre violente. Une crise d’épilepsie  où je n'en sais rien. Que j'ai tout cassé.. Et que.. Bah.. je t'ai frappé aussi, vu ton état.. L'autre là il a eu peur et c'est évanoui. Tu as tout tenté pour me maîtriser et tu m'as mis K.O., Tu vas ne passer pas la fenêtre pour aller chercher cet idiot de surveillant. Moi je vais faire semblant de me réveiller, encore sonnée d'un coup que tu m'as soi-disant mis lorsque je vous entendrai arriver.

Je me fais mon scénario toute seule. Sans lui demander son avis.. Je le regarde longuement..

-a moins que tu aies une idée meilleure ? Je suis preneuse !

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Mer 25 Mai - 22:09

Aidez moi ! Elle est devenue hystérique !  
- Euh... c'est crédible de dire "un animal féroce est entré, il a tout cassé et assommé le garçon de façon si clean que bah il n'a rien même pas une bosse. Et après la chose poilue est partie comme ça. En mode "ouf j'avais besoin de me défouler et j'ai foncé dans le lycée". Euh... Tu prends les humains pour...? Réplique la louve.

Effectivement, elle n'a pas tord sur ce coup là. L'idée est complètement débile. Déjà, les seules "bêtes féroces" que je connais, c'est les êtres surnaturels, enfin ceux qui sont comme moi et Kada'an. En soit, nous sommes des bêtes féroces, vu le désastre que nous venons de faire juste pour s'amuser à se taper dessus. M'enfin bon, c'est très sympathique, j'ai bien aimé. C'est à remettre un de ces quatre ! Vu que mon idée est nul, il faut bien évidemment en trouver une autre. Je pousse une table que j'avais mis plutôt par terre en l'éjectant pour m'y asseoir dessus. Je croises mes bras et tourne ma tête vers le sol, cherchant une solution au plus vite.

- Dans quel merdier on a réussi à se fourrer.. C'est génial ça. Et je te donne en mille que cela va arriver aux oreilles de quelques chasseurs..

- Mais non ne t'inquiète pas.. on va trouver un truc.. Dis-je d'une voix la plus rassurante possible, malgré que je ne suis moi même pas convaincu de mes propos.

Je racle ma gorge et me replonge dans mes pensées les plus profonde. Qu'est-ce qui aurait pu causer ce genre de chose mis à part deux loups ? Une bagarre de simples étudiants ? Je ne pense pas.. enfin, je ne suis pas du tout du style à taper une fille pour me bagarrer, et le pion le sait très bien vu qu'il est au lycée depuis ma première année, il me connait bien. Il sait que j'ai des principes à respecter et tout le tralala. Je ne vois vraiment aucune issu. Enfin, j'en est une, mais c'est lâche. On aurait pu simplement s'enfuir non ? Heureusement, la jeune fille brise le blanc et rapporte une très bonne idée.

- Bon écoute.. Tu vas aller dehors en mode déboussolé et effrayé. Et tu vas chercher le pion et lui dire que j'ai fait une attaque. Genre violente. Une crise d’épilepsie  où je n'en sais rien. Que j'ai tout cassé.. Et que.. Bah.. je t'ai frappé aussi, vu ton état.. L'autre là il a eu peur et c'est évanoui. Tu as tout tenté pour me maîtriser et tu m'as mis K.O., Tu vas ne passer pas la fenêtre pour aller chercher cet idiot de surveillant. Moi je vais faire semblant de me réveiller, encore sonnée d'un coup que tu m'as soi-disant mis lorsque je vous entendrai arriver.

Mais c'est une excellente idée ça ! On va faire ça du coup. Je tourne ma tête vers la louve qui me regarde à son tour en souriant.

- A moins que tu aies une idée meilleure ? Je suis preneuse ! Réplique-t-elle.

- Non non, tu rigoles ! Très bonne idée ! Je vais faire ça ! Couche toi au sol comme tu as dis, et dés que nous rentrons, tu fais mine de te relever avec difficulté. Je sors par dehors. Dis-je en me hâtant vers la fenêtre.

Je l'ouvre rapidement, essayant de ne pas la casser aussi pour sortir dehors. Heureusement que nous sommes au rez-de-chaussée, sinon.. ça aurait était compliquer de dire au pion que j'ai sauté de plusieurs étages sans avoir aucunes blessures ni rien. Je l'ouvre assez de manière à pouvoir passer et me jette littéralement sur le côté, pour me reprendre sur l'herbe en position de pompes. Je me relève d'un bond et prends une mine affolée pour me diriger dans le hall en courant, le visage apeuré. I'm a very good acteur.. je suis à moitié bi-langue.

J'arrive devant le pion qui est sur son téléphone contre le mur. Il me regarde en haussant ses sourcils, et me lance un regard qui veut dire "Tu veux quoi toi ?". Je m'arrête devant lui et essaie d'être le plus crédible possible.

- M'sieur ! Kada'an a fait une crise d’épilepsie et a littéralement pété un plomb ! Elle a tout cassé et m'a sauté dessus pour me frapper, vu l'état de ma tête. Elle se bat très bien. L'autre tapette c'est évanouit à cause de ce qui c'est déroulé et moi j'ai fais ce que j'ai pu pour la contrôler, j'ai donc du la mettre KO.

- Hein ? C'est quoi ce bordel ? Réplique-t-il. Allons dans la salle, j'comprends rien à ton charabia. Dit-il en mettant son téléphone dans la poche de son jeans.

Nous nous dirigeons vers la salle de colle de pas très rapides. Je sens le rythme cardiaque du pion augmenter considérablement.. j'espère qu'il ne va pas trop avoir peur. Nous arrivons devant la salle, il l'ouvre. Nous voyons la salle en bordel, deux chaises que cassées, les tables éparpillées dans la table, le jeune homme sous le bureau KO et Kada'an qui se relève comme prévu avec du mal, faisant semblant d'être ko. Je tourne ma tête vers le surveillant qui est bouche bée, il fait carrément tomber les clefs de la salle au sol.

- C'est quoi ce.. BORDEL ?! S'exclama-t-il en s'énervant de plus en plus.

- Calmez vous monsieur, ce n'est pas sa faute. Elle a fait une très violente crise, elle ne pouvait rien y faire. Dis-je avec une voix rassurante.

- Oui oui.. c'est vrai... Bon... Euh... RANGEZ MOI TOUT CELA ! Et les chaises, à la casse. J'ai rien vu, et vous vous avez passer deux heures de colle totalement normales.. Faut que j'aille prendre mes anti-dépresseurs.. Dit-il en se retournant, pour sortir de la salle en fermant la porte

Je souffle un bon coup pour me laisser glisser au sol assis, contre le mur.

- On a eu beaucoup de chance, heureusement qu'il est complètement con ! Dis-je en rigolant. Commençons à ranger du coup !

Je me lève rapidement pour commencer à pousser les tables, les alignant au mieux que je peux les unes derrières les autres.

- C'était sympathique en tout cas !

Je rigole un bon coup et continue mon rangement, lançant un sourire complice à Kada'an.
© Nalex



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Ven 27 Mai - 9:10

Le théâtre l'emporte

Chris et Kada'an

Je souris grandement lorsque Chris exclame son contentement. Il semble motivé par l'idée et j'en suis contente. Et ce soir Chris gagne toute mon amitié. Il sera l'un des rare à qui je raconterai mon passé affligeant. Mon enfance détruite.
Je le regarde alors qui passe par la fenêtre et esquisse un petit rire. Pourquoi ne sommes nous pas sortis par là pour jouer sans risque de tout casser ? Je secoue la tête et m'allonge. Faisant la victime. Le regard dans le vide en direction du plafond, je me demande comment j'aurais été aujourd'hui avec les yeux orange. Je souris. Mes yeux bleus, j'en suis fière. Ils font ce que je suis. Je repense à Chris et me repose cette question. "les a-t-il aqueuri volontairement ? Où a-t-il été incapable de se contrôler et regrette son acte ?

Je laisse mes pensées vagabonder et les sens aux aguets pour surveiller si mon camarade revient avec pion. Ils ne se vont pas tarder et je ressens le coeur affolé du surveillant et celui plus calme du loup.

La porte s'ouvre et je reste au sol avant de gindre un réveil douloureux.

- C'est quoi ce.. BORDEL ?!

Je sursaute théâtralement et me tourne vers le surveillant la tête entre les mains feignant une douleur. Je me retiens de rire quand Chris lui dit de se calmer. Comme on le dirait à un enfant.

- Oui oui.. c'est vrai... Bon... Euh... RANGEZ MOI TOUT CELA ! Et les chaises, à la casse. Je n'ai rien vu, et vous vous êtes passés deux heures de colle totalement normales.. Il faut que j'aille prendre mes antidépresseurs..

Ses antidépresseurs ? Nous voilà bien. Nous avions un mec dépressif comme pion. Je le regarde sortir et attends de ne plus l'entendre. Le loupiot glisse contre le mur et rigole. Je ris avec lui.

- On a eu beaucoup de chance, heureusement qu'il est complètement con ! Commençons à ranger du coup !

-Con ? M'oui. Surtout je pense qu'il n'avait pas envie d'expliquer pourquoi il n'était pas là pendant ma crise. Qu'il va oublier cette histoire très vite pour ne pas perdre son boulot.. Bref, oui, rangeons !

Je tape gentiment son épaule et me redresse. On remet tout en ordre, et les choses cassées de côté. Je regarde, le neon que j'ai percuté et pouffe de rire.

-l'épilepsie me donne des ailes !

J'attrape un balai et ramasse les éclats éparpillés un peu partout.

-On devait se mettre au théâtre ! On est bon quand même. Improvisation réussit. Nous avons gagné.

Je me tourne vers Chris. Les bras en lever en signe de victoire, la langue dehors pour me donner un air rebelle, je ris avec plaisir.

Alors que je remets une chaise en place, je murmure presque pour moi-même, mais je sais qu'il entend.

-Dit.. tu es né loup où l'on t'a mordu...?

.
 

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Sam 28 Mai - 14:04

Un passé qui me hante.
Je m'avance dans la salle de classe avec mon acolyte et tente de remettre tout en ordre, le mieux possible. Même si le surveillant est plutôt con, il est quand même gentil. Il aurait pu péter un plomb et nous virer du lycée, il a toutes les raisons du monde pour le faire. Honnêtement, qui pourrait croire qu'une crise d'épilepsie pourrait faire autant de dégâts ? Soit il est réellement bête, soit il a fait style d'y croire. M'enfin bon après, c'est vrai que normalement il aurait dû resté ici dans la salle de classe, il n'a pas vraiment le droit de partir. Donc c'est en effet logique qu'il ne dise rien au lycée. Kada'an tapote mon épaule et se redresse, pour se mettre à pouffer de rire.

- L'épilepsie me donne des ailes ! Réplique la louve en regardant le néon qu'elle a brisé.

- Oui effectivement. Dis-je en rigolant.

Je m'avance en sifflotant et pousse la table qui est tout au bout de la classe, où s'assit normalement le professeur pour attraper l'humain et le coucher sur la table. Il faut bien qu'à un moment donné il se réveil, on va pas passer la nuit ici. Je tire la table pour la mettre à l'emplacement où elle était avant pour m'avancer vers la fenêtre et la fermer aussitôt.

- On devait se mettre au théâtre ! On est bon quand même. Improvisation réussit. Nous avons gagné. Dit la louve.

- Exact, tu es une très bonne actrice héhé !

Je m'assis sur une table en voyant Kada'an faire sa rebelle en lâchant un signe victorieux. Je croise mes bras sur mon torse et la regarde pousser les quelques chaises qui ne sont pas à leur place. Elle se met soudainement à murmurer.

- Dit.. tu es né loup où l'on t'a mordu...?

- Non.. j'ai été mordus lorsque j'habitai à New-York..

Je baisse la tête, et fait scintiller mes yeux bleus électriques lupins. Je tourne mon regard vers la louve pour qu'elle me fixe dans les yeux.

- Je regrette.. je regrette d'avoir cette couleurs d'yeux.. C'était lors de ma première pleine lune.. je ne savais pas qu'elle allait autant agir sur moi.. Mon ex petite amie m'a donné rencard dans un endroit calme.. je n'ai pas réussi à me contrôler et je l'ai tuée, à mains nues. J'avais les mains pleines de sang, le visage recouvert de son sang. J'ai pris du plaisir à tuer la personne que j'aimais.

Je lâche un hurlement féroce mais seulement audible par Kada'an et moi pour soudainement me relever et attraper une table que je jette violemment contre le mur. Je suis la table en courant derrière elle pour envoyer mon poing droit percuter le mur, le fissurant légèrement. Je laisse mes yeux lupins laisser place à mes yeux d'humains, pour abaisser ma tête vers le sol.

- Merde... hum.. désolé. Dis-je en remettant la table en place.

- Et toi.. tu es une louve de morsure ?
© Nalex



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Dim 29 Mai - 20:23

Mon passé, mon histoire

Chris et Kada'an

Jregarde Chris. Ma question l'à retourner méchamment.. J'ai fait ressortir la tristesse en lui. Je me mords la lèvre. Et me rends compte que mes crocs ne sont pas rangés contrairement à mes griffes. Mes canines rougissent alors vite, et le sang coule. Je soupire..  

- Non.. j'ai été mordus lorsque j'habitai à New-York..Je regrette.. je regrette d'avoir cette couleur d'yeux.. C'était lors de ma première pleine lune.. je ne savais pas qu'elle allait autant agir sur moi.. Mon ex petite amie m'a donné rencard dans un endroit calme.. je n'ai pas réussi à me contrôler et je l'ai tuée, à mains nues. J'avais les mains pleines de sang, le visage recouvert de son sang. J'ai pris du plaisir à tuer la personne que j'aimais. Me dit-il en me fixant dans les yeux.

Je le regarde, et monte ma main à ma bouche, comme pour retenir un cri. Un couinement sort de ma gorge alors que Chris hurle férocement. Je je me sens idiote.. Il attrape une table et la balance contre un mur. Je m'avance pour le retenir, mais m'arrête. Préférant le laisser se calmer seul. Il frappe dans le mur. Je le regarde, le comprends plus ou moins. Et souris malgré moi. Je baisse la tête et me gratte l'oreille. Ne sachant que dire ou que faire. Je n'ai jamais été une bonne consolatrice.

- Merde... hum.. désolé. Dit-il en remettant la table en place.

-Je pense qu'après ce que l'on a fait.. Un peu plus ou un peu moins, on n'est pas à sa près ! Dis-je en rigolant.

- Et toi.. tu es une louve de morsure ?

Je relève la tête et plonge mon regard dans les yeux de Chris. À mon tour de raconter mon histoire..

-Je suis née louve.. J'ai.. toujours crus n'avoir jamais eu de père.. Ma famille et moi formions une meute unie.. Quand.. quand.. Un homme.. Mon père.. à tuer tout le monde. Sauf l'alpha, mon grand-père.. Je ne savais pas qui il était... Il m'a recueilli.. Enfin.. Enlevé et fait de moi une machine à tuer. Une machine sans coeur.. Sans âme. J'ai tué des innocents pour lui.. J'ai aimé tuer. J'en prenais plaisir. À mon avis, c'était comme une drogue. j'en avais besoin.. Quand il m'a avoué avoir tué ma meute... Je.. J'ai explosé. Je l'ai tué.. Et je suis venue à Beacon Hills.. Pour vivre normalement mais.. Cette adrénaline.. ce pouvoir de vie ou de mort.. Ce désir de tuer.. Fais partie de, moi.. Je.. Je ne regrette aucun de mes meurtres..

Je m'arrête et reprends quelques minutes plus tard laissant à Chris le temps de digérer que je suis une tueuse. Une vraie. Une petite peste qui aime tuer.

-Je suis fière de ma couleur bleue. Elle fait de moi ce que je suis. Mais si tu ne veux plus jamais me parler, je comprendrais.. Qui voudrait parler au monstre que je suis ? Il y avait bien Cahir... Mais...

Des larmes se mirent à couler involontairement de mes yeux et je fus incapable de me contrôler. Cahir.. Cahir était mort.. je ne le verrais plus jamais.. Je tremble, parcourue de spasmes et ferme les yeux. Je m'assoie au sol et cache mon visage entre les bras, pour sangloter tout mon saoul.


 

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Lun 30 Mai - 22:39









Je suis désolé..


Je regarde le désastre que je viens de faire, encore une fois. La salle de classe est déjà en bordel pas possible, et faut que j'en rajoute ? Ce qui c'est passé n'est pas entièrement de ma faute. Comme me l'a dit Derek, il faut que j'arrive à me pardonner, et de vivre avec. C'est la seule et unique solution si je veux garder toute ma tête . A ce compte, je fais commencer à péter un plomb. Je me laisse glisser le long du mur et regarde Kada'an, qui s'explique à son tour.

- Je suis née louve.. J'ai.. toujours crus n'avoir jamais eu de père.. Ma famille et moi formions une meute unie.. Quand.. quand.. Un homme.. Mon père.. à tuer tout le monde. Sauf l'alpha, mon grand-père.. Je ne savais pas qui il était... Il m'a recueilli.. Enfin.. Enlevé et fait de moi une machine à tuer. Une machine sans coeur.. Sans âme. J'ai tué des innocents pour lui.. J'ai aimé tuer. J'en prenais plaisir. À mon avis, c'était comme une drogue. j'en avais besoin.. Quand il m'a avoué avoir tué ma meute... Je.. J'ai explosé. Je l'ai tué.. Et je suis venue à Beacon Hills.. Pour vivre normalement mais.. Cette adrénaline.. ce pouvoir de vie ou de mort.. Ce désir de tuer.. Fais partie de, moi.. Je.. Je ne regrette aucun de mes meurtres..

Elle est donc née pour tuer ? Elle a pris du plaisir à tuer ces gens ? Moi qui pensait que j'étais un monstre. Ce n'est pas de sa faute Chris. Son père l'a élevée comme une tueuse si j'ai bien compris. Si on t'élèves comme tel, tu prends que forcément prendre du plaisir à tuer. Elle n'a pas choisit de devenir ainsi, elle n'a fait que suivre les ordres, comme la jeunesse Hitlérienne. Elle a été formé et "colmaté" pour cela. Elle reprit la parole une seconde fois, les larmes aux yeux.

- Je suis fière de ma couleur bleue. Elle fait de moi ce que je suis. Mais si tu ne veux plus jamais me parler, je comprendrais.. Qui voudrait parler au monstre que je suis ? Il y avait bien Cahir... Mais...

Cahir ?.. Cahir ? Ce nom me dit bien des choses. Je l'ai rencontré une fois dans la forêt.. nous nous étions battu, il m'a mis une sacré branlée d'ailleurs. Nous devions se revoir pour parler d'un sujet, pour devenir son beta surement. Je n'ai jamais eu de ses nouvelles.. Quand la jeune louve prononce le nom de l'Alpha, elle se met à pleurer, et s'assit pour plonger sa tête entre ses bras. Un sentiment de tristesse se dégage d'elle. Il est donc mort ? Malgré que je le connaissait très très peu, un pincement se fait sentir au niveau de mon coeur. Je suis sûr que c'était un homme bien, très bien même. Que c'était un excellent Alpha. Scott aussi en est un très bon, malgré qu'il ne soit pas très présent ses temps si..

Je me relève d'un bon et m'avance vers Kada'an. Je prends place à côté d'elle, et place une de mes mains sur son dos, le tapotant légèrement, amicalement.

- J'ai connu Cahir. Il aurait dû être mon Alpha. Je l'ai très peu connu, mais je suis sûr que c'était un homme et un Alpha bien. Je suis désolé pour sa fin tragique.. Dis-je en baissant ma tête tout en raclant ma gorge.

Je tourne ma tête dans tous les sens, pour me relever en aidant la jeune fille à se relever, attrapant sa main droite de ma main droite. Nous sortons de la salle, la tête de Kada'an baissée, la mienne levée. Ma main est apposée sur son épaule proche de ma main, me permettant de la diriger. Nous arrivons devant le pion, je prends la parole à voix haute.

- On a finit. Kada'an a besoin de prendre l'air.

Je ne lui laisse pas le temps de finir que je m'avance vers la sortie du lycée, entraînant la louve avec moi. Dés que nous sommes dehors, devant le stades de Football et de Lacrosse, je tire la jeune fille avec moi et prends place dans les gradins. J'inspire un grand coup puis expire.

- Je pense qu'il faudrait mieux arrêter de parler de cela. Pour toi comme pour moi.

Je secoue ma tête légèrement pour reprendre.

- Que veux-tu faire ?..

Chris Kada'an


© Halloween





All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 625
Points : 685
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Dim 5 Juin - 20:23

Triste douleur

Chris et Kada'an

Suite à mes confidences, Chris ne dit rien. Je le savais.. Qui voudrait parler à un monstre tel que moi ? Autant que je reste ce monstre. Autant que je continue de tuer.. Autant que je n'arrête pas et que je continue ce pour quoi je suis née. Mon corps est parcouru spasmes violents. Mes yeux scintillent froidement, mes griffes se plantent dans ma cuisse. J'étouffe un cri de douleur suite à mon automutilation involontaire et je préfère l'oublier. Mon regard se tourne vers la fenêtre. J'ai envie de partir loin d'ici. Loin de Beacon Hill. Loin du monde. Loin des autres. Seule. Oublier Chris, oublier Maya, Oublier Cahir, Oublier Make, oublier les chasseurs et mourir. Mourir serait une délivrance. "C'est lâche" murmure une voix que je déteste. "Tu es lâche ma fille, si tu penses comme cela.
-Ferme la salopard..

J'avais parlé à voix haute au moment où une main se pose sur mon épaule et me la tapote gentiment. Je sursaute et me retourne prête à attaquer le fou qui a osé.. Chris... Je me détends sur le champ en comprenant que ce n'est que mon nouvel ami. Nouvel ami.. Entre Make et lui, il n'avait pas vraiment d'amis. Maya avait disparu.. Je n'avais aucune nouvelle d'elle et un pré sentiment me fait tressaillir. Le poids de cette disparition me pèse sur les épaules et je laisse ma tête choir sur le torse de Chris. Le poids est tellement lourd..

- J'ai connu Cahir. Il aurait dû être mon Alpha. Je l'ai très peu connu, mais je suis sûr que c'était un homme et un alpha bien. Je suis désolé pour sa fin tragique..

Je l'écoute, les yeux clos, me laissant calmer par sa voix et sa respiration. J'aurais pu m'endormir ainsi, dans les bras de Chris, si le chagrin n'était pas si grand.. Oh... Cahir mais pourquoi... Un hurlement de tristesse m'échappe et je ne cherche pas à l'arrêter.

"Est ce là ta fierté d'être une louve ? T'isoler des autres ? [...] Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme." C'étaient ses mots.. à Cahir.. Oh ! pourquoi tu es mort ? Pourquoi !tu n'avais pas le droit de mourir ! Je tremble, et sanglote inlassablement. Mais qu'est-ce qui m'arrive... Je suis égoïste de lui crier dessus..

Comme s'il avait senti mon début de crise de panique, Chris me releva. Je garde là tête baissée, m'appuyant sur lui pour marcher.

- On a fini. Kada'an a besoin de prendre l'air.

Pardon ? Ah.. Le pion.. Je ne dis rien, mal. Ne cherchant même pas à jouer la comédie comme tout à l'heure. Dès que l'air frais de l'extérieur atteint mes poumons, j'inspire profondément, comme si c'était la première fois que je respirais depuis plusieurs heures. Je me laisse guider, en totale confiance en Chris. Les yeux clos. On marche quelques minutes. Lorsque mes pieds sont surpris de la nouvelle matière qu'ils foulent, j'ouvre les yeux. Des gradins. Le stade. je n'avais jamais mis les pieds ici. Toujours trop de monde. Trop de gens. Trop de cris insupportable pour mon ouïe. Je souris face à ce silence apaisant et manque de grogner quand Chris le brise.

- Je pense qu'il vaudrait mieux arrêter de parler de cela. Pour toi comme pour moi.

Une pause.  Que veux-tu faire ?..

Je lève les yeux vers lui et l'observe. Dans cet endroit, il semble chez lui. Je le fixe, bizarrement curieuse.

-Tu y joues non ? dis-je en désignant le stade de football, tu sembles bien ici.. Tu as l'air... Comme moi au milieu des arbres..
 

DEV NERD GIRL




Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 502
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: Re: Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris    Dim 5 Juin - 21:47




All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Heures de colles et Chamailleries- Feat Chris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arnaque des heures supps défiscalisées
» Chris Jericho© Vs Edge
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Salles de classe-
Sauter vers: