AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 novembre 2017

Les Admin


►►►◄◄◄br />
Cassian Norton


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
14 octobre 2017

Maxine Evans


►►►◄◄◄br />
Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Dim 11 Jan - 21:45

When a cat save a pillow



La nuit est tombée depuis un moment maintenant. J’ai repris les patrouilles. Sans jay, ce n’est pas pareille, mais ça me fait passer le temps. Je ne dors pas beaucoup. Je n’ai jamais eu besoin de nombreuses heures de sommeil pour me sentir d’attaque et heureusement puisque de toute façon je n’ai pas eu le loisir d’une grasse matinée jusqu’à mes treize ans. Je parle comme si j’en avais quarante alors que j’atteins à peine les dix-huit, c’est…triste, je crois.

Je passe proche de la maison de Ruby, et je la sens effleurer mon âme. Je fais toujours partie de la meute, mais j’en suis détaché. Le lien est tenu, mais il existe. Ruby s’en assure via le lien du maître au Kanima. En l’absence de Jay, c’est elle qui me maintient sain d’esprit. Même si je contrôle parfaitement mes transformations, je suis toujours un kanima…mon esprit n’est pas vraiment stable. Comment pourrait-il l’être. C’est aussi pour cela que je dois LE retrouver. Je dois me défaire de ces chaînes. Bref, du coup, je reste à l’écart de la meute, pas parce que je suis un kanima, mais parce que je suis moi. Je veux laisser du temps à Chad. Le temps de guérir, le temps de comprendre pourquoi j’ai agi ainsi. Mais ce n’est pas toujours facile. L’état de Derek, les conditions actuelles de Mick, la grossesse de Ruby…c’est la meute…mais en même temps, dans son état, Derek ne supporterait pas ma présence féline, et me montrer devant Mick, même si lui sait, je sais que Chad ne le souhaite pas, alors, je reste à l’écart, mais attentif.

Et histoire de passer le temps, je patrouille. Sans le sabre pour le moment. Après le Mexique, j’ai dû l’amener en réparation et vu son origine, je devais le ramener au japon. J’en ai un autre mais, ce n’est pas pareil. Alors je me contente d’armes de jets pour le moment. Et puis, les rues sont plutôt calmes.

Meoooow

- « Tiens, salut minou. Qu’est-ce qu’il t’arrive, tu trembles. »

Je le prends dans mes bras et regarde son collier. Il habite tout près. Je me demande ce qui l’a poussé à quitter son foyer cette nuit. Curieux, je me rapproche de sa rue et je le sens trembler de plus belle. La curiosité laisse alors place à l’inquiétude. L’instinct ne doit pas être ignoré. Ce chat a peur, mais je sens qu’il a peur pour quelqu’un. Je cherche son adresse et la trouve sans grande peine. Je tends l’oreille et je peux alors entendre des gémissements, mais il n’y a pas cette odeur caractéristique du plaisir…ces hormones… il y a une certaine forme de douleur, mais elle n’est pas franche.

J’escalade la façade, c’est incroyablement facile avec ses maisons basses, et me hisse jusqu’à la fenêtre d’où proviennent les gémissements. Je regarde, en restant discret, vers l’intérieur. Une jeune femme dort mais d’un sommeil très agité et…dangereux. Toutes griffes dehors, elle a déjà assassiné son matelas et ses draps et semble bien décidée à s’en prendre à son oreiller.

La fenêtre à entrouverte, sans doute est-ce par-là que le chat est passé. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus sécurisant, mais je ne vais pas m’en plaindre, cela va me faciliter la tâche. Je me glisse dans la chambre à pas de velours et je m’approche de la jeune femme. Je mets d’avance un bras en défensive pour parer le coup qui viendra par réflexe et je pose l’autre sur sa bouche pour l’empêcher de crier.

- « Réveilles-toi !

Comme prévu, elle sursaute, balance son bras vers moi, mais je le contre et la bloque. elle a de la poigne, mais elle est à peine éveillée, et je suis en pleine possession de mes capacités. Quand elle se rend compte qu’il y a quelqu’un, elle panique.

- « Je ne vais pas te violer, ni t’enlever, ce serait déjà fait si je l’avais voulu, alors calme-toi avant de tuer quelqu’un avec ça !

Un ton ferme qui la calme, et pourtant, je chuchote toujours. Je désigne ses griffes et une sorte de honte l’emporte sur sa peur. La voilà enfin plus apte à coopérer. Je lui demande de ne pas crier et je retire enfin ma main de sa bouche. Je la regarde en faisant une grimace avant de l’essuyer sur sa couette. Forcément, elle m’a bavé dessus…

- « Tu veux en parler ? »

Je désigne ses draps éventrés. Le chat se frotte à moi, monte sur le lit et va voir sa maîtresse.

- « Voilà le héros qui est venu me prévenir. Il est très beau. et j'aime beaucoup son nom. Et le tiens, c'est quoi?




© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Dim 11 Jan - 23:19




Rencontre Chatastrophique


Courir.
L'humidité.
Courir Encore.
La pleine lune glacial.
Toujours courir.
Les arbres, les racines.
Ne pas s'arrêter.
Les cailloux aux arrêtes tranchantes, la douleur, le sang.
Courir plus vite, plus loin.
Mes pas résonnent sur le sol spongieux tapis de feuilles mortes.
Ma sueur qui coule le long de mon échine.
Le souffle court, haletant.
Les jambes douloureuses, les larmes aux yeux.
Il est là...
Je le sens plus que je ne le vois...
La terreur essais de prendre possession de mon corps.

Oh non... Pitié... Chaque nuit c'est pareil... Cette... Chose me poursuit, sans arrêt. Je sais que rien de tout ça n'est réel, mais je ne peux empêcher cette peur de me tétaniser.

Il est là tout près... Il arrive, je sens son haleine fétide... Où est-ce ma peur qui l'imagine?

De peur, je sens mes griffes sortir, et je donne des coups dans tout les sens en courant, griffant, déchirant, déchiquetant ce qu'il se trouve devant moi.

Je le sens bondir droit sur moi, je me jette au sol, fait un roulé boulé, et relève la tête.

Ses yeux d'un vert émeraude semble clignoter... Comme... Du morse??? Son regard ne me quitte pas...

Je me sens hypnotisée par son regard quand sa gueule s'ouvrit et me mordit le poignet.

Les pleurs revinrent, la douleur y étant pour beaucoup.

Je me débat a nouveau quand...

"-Réveilles toi!"

Je sursaute, une voix chuchotante, ferme, une main sur ma bouche. D'instinct je lance le bras, mais la personne me le bloque. Je commence à avoir très peur, je panique et si il voulait...

"-Je ne vais pas te violer, ni t’enlever, ce serait déjà fait si je l’avais voulu, alors calme-toi avant de tuer quelqu’un avec ça !"

Il (car c'est un superbe jeune asiatique) désigne mes griffes. Je rougis de honte et tente aussi bien que mal de les cacher. Il me demande alors de ne pas crier puis la retire après que j'eus acquiescé. Un peu perdue je regarde autour de moi, c'est bien ma chambre... Mais que fait... Soudain je baisse le yeux sur ma nuisette en satin et dentelle blanche et remonte vivement le couverture au moment ou il me demande comment je m'appelle, cachant ainsi ma semi nudité. Et voyant aussi le carnage que j'ai créé dans mon lit... Encore une fois j'avais tout fichu...

Long soupire. Puis je le regarde. Un jeune asiatique aux yeux noirs irisés de bleu avec de superbe cheveux châtain.

"-Je... Fhury... Mai qui...? Comment êtes vous entré?"

Barja monte sur mes genoux et je lui souris avec tendresse. Je la porte jusqu'a mon visage et l'embrasse sur le bout du museau.

D'instinct je sens que ce jeune homme ne me veut aucun mal alors je me détends un peu... Même si je sens qu'il n'est pas vraiment... Humain.

De mes yeux vairon vert et or je ne le quitte pas du regard, oui il est beau, un peu jeune peut être... 16 ou 17 ans maximum.

Je lui souris timidement, il est très androgyne mais néanmoins attirant... Non mais a quoi je penses moi? Je secoue la tête, agitant mes cheveux roux dans tout les sens pour me remettre les idées en place!!!

 
holliday creation


Dernière édition par Fhury Haime le Lun 2 Fév - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Dim 11 Jan - 23:56

L’odeur du surnaturel



Lorsqu’elle ouvre les yeux, je suis confronté à un regard vairon magnifique. Je ne peux, néanmoins, m’empêcher de froncer les yeux. Il faudra que j’en parle à la meute. Cette fille devra être surveillée…juste au cas où cette foutue organisation déciderait de venir dans le coin à nouveau. Enfin, ce n’est vraisemblablement pas son problème le plus urgent. Elle manque de contrôle, et cela pourrait être très dangereux, pour elle comme pour son entourage.

Lorsque je lui demande son prénom, elle tique sur sa tenue et se recouvre aussitôt de sa couette. Je ne peux m’empêcher de rire doucement. Outre mes préférences, mon passé m’a en quelque sorte immunisé à cela. Je côtoie sans arrêt des danseuses et des mannequins à peine vêtues et je voyais Jay nue tous les jours. En fait, il n’y a qu’une femme dont la nudité me gêne : Ruby…et Mafdet aussi. Mais il faut dire qu’en plus de faire plus ou moins office de figure maternelle, l’une comme l’autre pourrait littéralement m’aplatir comme une crêpe, alors forcément…

Enfin, toujours est-il que cela me fait doucement rire, mais je ne m’attarde pas sur ce fait puisqu’elle me renseigne sur son prénom : Fhury. C’est joli. Elle réceptionne son chat, Barja, son petit sauveur de la soirée, puis elle me regarde. Après quelques secondes elle secoue la tête comme pour chasser des pensées et me regarde à nouveau, cette fois en attente d’une réponse.

- «  Par la fenêtre. Je n’ai jamais compris cette manie qu’ont les américains…laisser leur fenêtre et leurs volets ouverts…Mais bon, ça a permis à Barja de venir me trouver. Comme il tremblait, je suis venu voir ce qu’il se passait dans son foyer et je t’ai trouvée. »

Je lève le nez et hume l’odeur de la jeune femme. Le chat vient à nouveau miauler près de moi et je le prends dans mes bras. Fhury sent le chat. C’est étrange, elle a une odeur plutôt proche de celle de Mafdet…depuis qu’elle n’est plus une sentinelle.

- « Est-ce que tu sais pourquoi ça t’arrive ? Ce que tu es devenue ? »

Autant jouer franc jeu. Elle sait que j’ai vu ses griffes, elle sait aussi que, n’ayant pas paniqué pour un sous, j’en ai vu d’autres et en plus elle a surement senti que je n’étais pas humain. Alors, autant ne pas tourner autour du pot.



© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Lun 12 Jan - 0:32




Explication sans réponse

CITATION CITATION
Quand je le vois rire sous cape alors que je remonte ma couette je ne peux empêcher un tirage de langue assez gamin.

Je me reprend vite, alors qu'il me répond:

"-Par la fenêtre. Je n’ai jamais compris cette manie qu’ont les américains…laisser leur fenêtre et leurs volets ouverts…Mais bon, ça a permis à Barja de venir me trouver. Comme il tremblait, je suis venu voir ce qu’il se passait dans son foyer et je t’ai trouvée"

Je ne peux m’empêcher de sourire quand j'entend que Barja l'a conduit ici. Puis je percute assez violemment que je ne réagit comme une hôte convenable. Je me leva en tentant de lui expliquer que je ne supporte pas la chaleur et que la nuit je préfère prendre le risque de mourir de la main d'un fou que de mourir étouffée. Enfin debout, et sans me cacher de ma semi nudité car il ne réagit pas, je mis mes chausson (grosse tête de chat rose, bel ironie). Je faillit tomber quand il me demanda si je savais se que j'étais, je me repris et l'invita a me suivre.

"-Crois moi j'aimerai tellement savoir, mais je ne sais même pas se qu'il m'arrive? Je me réveille presque tout les jours après avoir fais se même cauchemar, les draps en piteux état ... Quand je me réveille chez moi. Et pas besoin de chuchoter je suis seule ici... J'ai... Un accord avec mes parents, ils pensent que j'ai fugué pendant un an pour avoir mon indépendance, alors il m'aide a payer cette petite maison si je reprend les cours là ou je me suis arrêter... Du thé? Café? Jus de fruits? Eau?... Et comme doi-je te nommé?"

Mais... STOP Fhury tu deviens complètement folle!!!
Déballer ainsi ça vie a un inconnu... Certes très sexy et terriblement sauvage mais quand même!!!

Je me met dos a lui et sort une brique de lait réfrigérateur de la cuisine, puis je colle nonchalamment ma hanche à mon plan de travail, à côté de l'évier.

Puis une idée me vint, et si lui savais ce que je suis! Ce que je fais....

"-Dis... Des fois je me réveille loin de tout, presque nue, avec une énorme trou noir qui peu au final me manger plusieurs jours... Aides moi s'il te plait... Enfin peux tu m'aider? Ou connais tu quelqu'un qui le pourrais?... Je suis nouvelle en vile... et bon je n'ose pas trop parler au gens au cas ou cette... Malédiction apparaît..."

 
holliday creation


Dernière édition par Fhury Haime le Lun 2 Fév - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Lun 12 Jan - 1:05

Discussion autour d’un verre de lait



Je ris de plus belle lorsqu’elle me tire la langue. Elle est naturelle, sans chichi, c’est agréable. Soudainement, elle se lève en se justifiant comme elle peut pour cette histoire de fenêtre ouverte. Cette fille me fait rire. Jay a toujours été très posée et je ne parle même pas de Ruby et de Mafdet. Je n’ai pas beaucoup côtoyé de fille qui panique facilement en fait. Du coup, le comportement de Fhury me fait rire. Je ne me moque pas, c’est plutôt un rire attendri à la voir ainsi s’arrêter sur des détails.

Puisque je suis invité à la suivre, c’est ce que je fais, moi-même suivi du chat qui, comme tous les chats, m’a déjà adopté. Ma nature féline, sans doute. Fhury m’explique qu’elle ne sait pas ce qu’elle est. Tous les jours, elle fait le même cauchemar et se réveille en ayant réduit son linge de maison en lambeaux.

- « Ça va finir par te revenir cher cette histoire, » dis-je pour essayer de détendre l’atmosphère.

Elle m’apprend qu’elle vit seule, et que la maison est payée par ses parents à condition qu’elle reprenne les cours. Arrivée à la cuisine, elle me propose à boire en m’énumérant tout ce qu’elle peut me proposer avant de me demander mon prénom.

- « Un verre de lait, ça sera parfait. Et mon prénom c’est Miyavi. Normalement c’est censé se prononcer à la japonaise, donc Miyabi, mais les américain ont un peu de mal avec ça, donc tu peux m’appeler Miya. Je répondrai.

Par moment, je la vois rougir ou réagir. Je ne sais pas à quoi elle pense et je ne suis pas certain de vouloir le savoir, mais cela me fait beaucoup rire. Ah ! La voilà qui vient de tiquer sur ma nature. Elle me demande si je sais ce qu’elle est ou si je connais quelqu’un qui pourrait le savoir. Elle est nouvelle et craint encore cette métamorphose. C’est normal. Elle semble perdue et dans la meute, nous aidons notre prochain. Nous nous sommes donné pour principale mission de protéger Beacon Hills et ses habitants et cela passe aussi par aider ceux qui sont en détresse et qui pourraient devenir les prédateurs.

- « Honnêtement, j’ai vu de nombreuses créatures du surnaturel, mais je ne peux pas deviner avec aussi peu d’éléments. De ce que j’en sais, le blackout est surtout dû à une métamorphose, au réveil de l’autre qui désormais vit en toi. Ne panique pas, c’est normal, tu n’es pas la seule et la cohabitation peut très bien se passer. Je m’entends très bien avec l’animal qui est en moi et d’ailleurs, il te salut. Il faut simplement apprendre à connaître cette autre partie de toi-même, il faut l’accepter. Après, vu la réaction de ton chat et ton odeur, je suppose que ta nature est féline. Est-ce que tu as été mordue ? Quand et par quoi ? Est-ce que tu veux bien essayer de te transformer ?

Je prends sans doute un risque, mais il faudra bien qu’elle passe par là. Il faudra sans doute que je l’emmène voir Maf, elle saura mieux l’aider que moi, mais je pourrais m’occuper des bases en attendant que notre druide s’occupe de notre nouvel ado de vingt-six ans. Et puis, Fhury semble sympa, ça m’embêterait de la laisser dans le désarroi…mais faudra peut-être que je lui précise que je suis gay…juste au cas où…


© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Lun 12 Jan - 13:46




Douleur Intense


Créature Surnaturelle...
Voilà donc ce que je suis... Un monstre...
Je sens mes yeux s'humidifier, je tourne le dos a Miyabi pour servir deux verres de lait, Barja saute sur le plan de travail et se frotte contre moi en sentant ma tristesse... Je lui sert une soucoupe de lait aussi. En me retournant je n'ose regarder le jeune asiatique dans les yeux et les garde rivés au sol en lui tendant son verre.

J'avale le miens d'une traite et soupire... Me remémorer ses souvenirs... Je me met a trembler et m'adosse au mur.

"-C'était... Il y a trois ans... Je... J'étais dans la forêt, je suivais un chaton couleur miel... Quand je me rendis compte qu'il faisait nuit... J'étais perdu... Terrifiée..."

Je ne pu continuer plus loin, je revivais avec horreur cette nuit.... Je me sentie tétanisée a nouveau, comme la première fois. Je senti Barja contre moi, cela aida a me calmer et je continua en la prenant dans mes bras et tout en la caressant je décida de continuer:

"-Je me mis à courir... Quand je fini par trébucher sur une racine... C'est là que mes souvenir s'estompent... Je ne me rappel que d'un regard vert émeraude hypnotique... Et d'une grande gueule pleine de crocs qui me mordit le poignet... Je me souvient juste d'être arrivée chez moi et de ma mère qui ma soignée..."

Toujours tremblante je lui désigna mon poignet ou l'on pouvait encore apercevoir la morsure.

C'était la première fois que je me confiai ainsi a quelqu'un... Cela m'effraya mais je ne savais pas se qu'il me poussait ainsi a tout lui dire...

"-Honnêtement, j’ai vu de nombreuses créatures du surnaturel, mais je ne peux pas deviner avec aussi peu d’éléments. De ce que j’en sais, le blackout est surtout dû à une métamorphose, au réveil de l’autre qui désormais vit en toi. Ne panique pas, c’est normal, tu n’es pas la seule et la cohabitation peut très bien se passer. Je m’entends très bien avec l’animal qui est en moi et d’ailleurs, il te salut. Il faut simplement apprendre à connaître cette autre partie de toi-même, il faut l’accepter. Après, vu la réaction de ton chat et ton odeur, je suppose que ta nature est féline. Est-ce que tu as été mordue ? Quand et par quoi ? Est-ce que tu veux bien essayer de te transformer ?"

Je pris peur au moment ou il me demanda de m métamorphoser devant lui... Je ne voulais pas lui faire de mal... Ça associer à la peur créer par les souvenirs de cette nuit...

Je senti une douloureuse vibration au niveau de ma poitrine, lâchant ainsi Barja qui s'enfuit de peur, me pliant en deux, les mains posées au niveau du cœur... J'essaya de de respirer... Mais une deuxième vibration plus puissante et plus douloureuse me força à fermer les yeux...

Je senti Miyabi qui recula au moment de la première, peut être a t il sentit la douleur que cela me causait... Je releva le tête avec difficulté pour le regarder... J'ai mal aux yeux, en même temps ma vu se modifia et s'affina... Sans réellement le savoir, mes pupilles venaient de passer à la verticale...

C'est en tentant de me redresser que la troisième vibration me pris, j'en tomba littéralement lâchant par la même occasion un gémissement de douleur... Je senti ma sueur couler de mon front et m brouiller la vue. Je fini par m'étaler sur le sol, ne sentant pu mes membres, la douleur étant trop forte...

Je me sentais partir, je ne voulais pas... Je senti la bête en moi... Se déchaîner, prendre le dessus...

Je regarda une dernière fois Miyabi, gravant ses trais dans un coin de ma tête...

"-PART!"

Puis se fut le noir complet...

 
holliday creation


Dernière édition par Fhury Haime le Lun 2 Fév - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miyavi Kyomu

avatar

Messages : 175
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)   Mar 13 Jan - 18:05

Métamorphose




Nous sommes donc dans la cuisine quand je l'incite à se pencher sur son passé pour m'éclairer sur ce qu'elle est. Ils existent de nombreuses créatures surnaturelles. J'en ai croisé un bon nombre lorsque j'étais encore aux mains de mes maîtres, j'en ai rencontrées d'autres lorsque Jaycee et moi étions avec les Winchester. Et sans même parler de cela. Mafdet et moi-même pouvons nous métamorphoser en panthères, pourtant nous n'avons rien à voir.

La mine de Fhury se brise. Se souvenir est douloureux. Je la comprends. Je porte donc mon verre de lait à mes lèvres et me fait patient et à l'écoute. Elle peut avoir confiance en moi. J'ai suffisamment vécu pour ne jamais juger. Je me méfie, mais je laisse le doute. J'observe et je déduis.

Pourtant, quand elle avoue que la morsure s'est passée il y a trois ans de cela, je ne peux retenir ma surprise. Si elle n'a tué personne depuis, vu l'état de son contrôle, c'est un miracle. Je comprends qu'elle a été mordu par un chat. Un chat-garou? Possible. Elle me montre sa morsure et je trouve cela d'autant plus surprenant car elle est encore là. Il s'agit donc de quelque chose d'un peu différent. Les garou guérissent dans les douze heures de la morsure qui les transforment. Du moins, en général, c'est le cas. Mais la psychologie est tellement importante dans nos métamorphoses que je ne peux rien affirmer avec certitude.

Lorsque je lui demande d'essayer de se métamorphoser devant moi, elle se crispe. Le chat s'échappe soudainement de ses bras pour venir se réfugier dans les miens. La transformation est lancée. Je fronce les sourcils en sentant la douleur qui l'assaille. Pourquoi souffre-t-elle autant? Je m'approche, inquiet et lorsqu'elle relève les yeux, ses iris sont vertes et les pupilles fendues. L'autre a pris le dessus. Elle se plie à nouveau en deux et tombe au sol.

- "Fhury! Hey, Fhury, garde pied! Ne laisse pas l'autre prendre entièrement le dessus. Accepte-le, cohabite!

Mais il est trop tard. Elle me conseille de partir. Elle craint de me faire du mal. Mais je ne la laisserai pas seule et puis, je ne crains pas vraiment d'être blessé. Elle ne se contrôle pas suffisamment pour pouvoir m'atteindre. Le problème, c'est qu'elle ne me laisse même pas le temps de me mettre en garde, ou plutôt, je l'ai sous-estimée; Elle se relève trop rapidement et me repousse. Plus ou moins consciemment, je ne veux pas la blesser et en retenant mes gestes, je la laisse filer. Mais je ne peux pas me le permettre alors je me lance à sa poursuite.

La suite:
 


© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rencontre qui a du chat (ft. Fhury)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait
» Le réveil du chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Quartiers résidentiels :: Quelque part dans les quartiers résidentiels-
Sauter vers: