AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Une Matinée Agitée (Daniel et Amber)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une Matinée Agitée (Daniel et Amber)   Mer 18 Mai - 14:18


 

 

 

 

 
Une Matinée Agitée

*



 


  Les discothèques à dix heures du matin ressemble à un champ de bataille. Je suis ici pour une banale inspection et de vérification de respect des normes de sécurité. C'est assez ennuyeux mais j'avoue prendre plaisir à trouver tous les prétextes pour ralentir mes recherches.
Le gérant ne s'est pas donné la peine de venir et a délégué à sa place un quelconque larbin. Alors, j'ai décidé de ne rien laisser passer. Je pense même pouvoir dresser un procès verbal avec une amende record à la clé. J'ai très envie de voir ce gérant sortir du trou puant où il doit cuver l'alcool de la veille.
J'ai fait l'inventaire méticuleux des manques. J'ai commencé par les extincteurs présents mais vides, les couloirs d'évacuations encombrés de meubles et débris en tout genres...
Et le plus jouissif pour le montant de l'amende... les portes de secours bloquées de l’extérieur.
Je note tout sans rien manquer. Je sens le regard désespéré du garçon  envoyé au casse- pipe par son patron. Je suis un peu agacé, je n'aime voir payer les lampistes. Je le regarde de bas en haut. Il a davantage l'allure d'un gogo-dancer que celle d'un comptable.

Je me replonge dans mes notes

Dites à votre patron que la prochaine fois, il me fasse escorter par une fille. Elle aura peut être autant de vocabulaire que vous. Mais je m'ennuierais moins.

Je range mon calepin dans un poche intérieure de mon blouson. Je le regarde. Il est plus grand que moi, mais il est vouté et tremblant. Je le regarde comme un déchet. Et il se considère visiblement comme tel.
On a certainement toujours regardé ce gamin comme une ordure abandonnée dans la rue. Je hausse les épaules. Je ne me sens d'humeur aimable ou compatissante ce matin.

Je vais aller examiner les étages et surtout les combles.


Mes paroles ont l'air  d'avoir un effet. Il me regarde paniqué

Le patron n'a pas donné l’autorisation.

Je le regarde souriant. Mais ce sourire est sans chaleur

J'ai l'air d'attendre une permission.

Je prends le premier escalier. Je présume qu'en montant, je ne pourrais pas rater les combles. J'entends le jeune gars courir pour avertir son patron. Je ne suis pas inquiet. A cette heure si matinale, tout ce qui ressemble à une brute dort et n'est bonne à rien.

Je finis par atteindre les combles. La boite de nuit est un ancien théâtre. Les combles sont très hautes et servent à l’empilement et la conservation des anciens décors et des nouveaux.
Une incroyable quantité de cordages pendent ça et là. Je peux voir une autre quantité incroyable de passerelles métalliques se balançant dans le vide. Elles sont sans doute là pour aider les techniciens à monter ou descendre les décors.
J'en suis là de mes pensées, quand j'entends clairement une cavalcade au dessus de ma tête sur les passerelles.

Les quelques ouvertures sur les toits me permettent de voir deux silhouettes se pourchassant. L'une est masculine est fuit visiblement. L'autre féminine plus petite et plus légère le poursuit.
J'ai la stupeur de voir un corps masculin dégringoler des hauteurs. Un corps désarticulé, accroché la tête en bas par les cordages, balance devant mes yeux.

Je lève les miens et je vois parfaitement une rouquine sur une des passerelles. Nos yeux se croisent à cet instant

 

  © Jawilsia sur Never Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une Matinée Agitée (Daniel et Amber)   Jeu 19 Mai - 21:22

Amber M. Von Hoffenbach a écrit:
Une matinée agitée


Flash Back


Il était si simplement tombé dans mon piège que cela en était risible. Les créatures surnaturelles n'étaient plus aussi dangereuses qu'avant, certaines tout du moins. Bien trop sur d'eux et de leurs crocs de pacotilles... Il n'empêche que je n'avais eu qu'à m'approcher lors de ce fameux cours de dissection, et lui demander si il voulait venir boire une bière chez moi demain, en début de matinée. Ma tante ne serait pas présente...Cet idiot avait accepté avec un grand sourire. J'avais remarqué que je lui avait tapé dans l'oeil. Tant mieux. Et puis ce n'est pas comme si je risquais quelque chose. C'était un jeune oméga arrogant, fier de ses capacités de lycan. Mais un cerveau entraîne est tout aussi aguerri et dangeureux qu'une pâte munie de griffes tranchantes...  

Il m'avait suivi toute la sainte journée comme le toutou qu'il était. Heureusement que cela se terminait le lendemain même. Je n'en pouvais plus de son haleine fétide et de ses manières si peu respectueuses. Mon matériel de chasseuse était prêt depuis une bonne semaine environ. Je comptais le torturer un peu avant de l'éliminer, afin d'avoir de nouvelles informations et une longueur d'avance sur les autres loups de cette charmante ville qu'était Beacon Hills...


Il avait déjà trois canettes de bières au compteur mais aucune signe d'ébriété ne paraissait. Je savais que cela était normal pour les gens de son espèce alors j'avais quelque peu truqué l'alcool en y ajoutant une légère dose d'aconit - tue - loup, assez pour le faire se sentir maladif et pouvoir le capturer plus simplement. Certains signes se faisaient déjà annoncer. Il avait posé sa boisson et regardait autour de lui d'un air attentif. Ses yeux luisaient d'un éclat vil et étrange. Je me levais alors de ma chaise et me mettais derrière lui, entourant de mes bras son torse puissamment musclé. Il se détendit  alors complètement soulevant légèrement son pull. C'était le moment de passer à l'action. D'un geste rapide, je sortais les menottes d'argent de ma poche et clouait le monstre à sa chaise, les mains dans le dos.


Désolée mon coeur mais j'ai quelques questions à te poser au niveau de tes fréquentations. Et si tu ne réponds pas, je crois que ceci pourrai t'aider à trouver l'inspiration dans tes réponses...

Dis-je alors avec un sourire carnassier sur le visage. Dans un grand bruit, je pose une dague à côté de moi ainsi qu'une grande épée. Je vois dans son regard une incommensurable panique. Parfait...

Tu...tu...tu est une chasseuse ! Une sal*perie de chasseuse ! hurle - t - il en se débattant.

Brillante déduction. Je n'ai pas mis de sorbier autour de lui. J'ai assez peu confiance dans les vieilles affaires de ma tante Jen' mais elles devraient faire l'affaires pour l'instant. J'avais juste dix - neuf ans et pas eu le temps de me commander des armes concrètes et fonctionnelles. Mais trêve de bavardages ! Que le spectacle commence ! Les questions fusent, les grognements de colère, puis de douleur aussi. Je sais pointer la ou cela fait mal et pour que cela ne cicatrise pas, j'ajoute de cette chère aconit. Il souffre et j'adore l'entendre hurler. Ce monstre ne mérite pas de vivre. Et puis quand cela devient insupportable, les noms apparaissent. Étonnement j'en reconnais un ou deux peut - être. Je suis déçue, mais je ne pouvais rien attendre d'un oméga. Pas de meute, pas de relations. Le cliquetis caractéristique des menottes que l'on ouvre se fait alors entendre. M*rde. Je n'aurais jamais les du prendre. Ne jamais faire confiance aux affaires de sa tante. Le loup est debout, le souffle court, monstrueusement faible. Il ne va pas m'attaquer, je suis dangereusement armée. Ses yeux tressaillent, il va s'enfuir. Oh non non non petite proie. Sans attendre il se met à courir et sort de mon appartement du rez -de - chaussé, sacrément rapide pour quelqu'un dans un état si piteux. Sans réfléchir je me lance à sa poursuite...  


Présent

Non mais quelle idiote ! Je sentais mes poumons s'enflammer, mon souffle déjà faible s'accélérer,  mes muscles se bloquer. J'étais en pleine crise d'asthme, seule et perdue, seulement entourée par des entrepôts et autres boîtes de nuits toutes aussi sinistres les unes que les autres. E je n'avais pas mon inhalateur. Il fallait donc impérativement que je me calme et que j'essaye de respirer correctement. Plus facile à dire qu'à faire...

Devant moi se dressait un bâtiment sale à l'allure peu recommendable. Une discothèque des bas fonds de la ville fréquentée seulement par quelques drogués et probablement déserte à cette heure là. Parfait. Je serais au calme ici. Une petite porte non - verouillée donnait un aspect encore plus pitoyable à l'entrepôt. Avisant un côté de la boîte, j'entrais alors parce que je suppose être l'entrée de service des employés. Un long couloir miteux me faisait face, avec au bout un autre battant légèrement entrebaillé. J'avançais le plus discrètement possible, mes pas étouffés par la moquette du corridor. La porte donnait sur des escaliers de métal blanlants...sur lequel était assis Andrew, ma proie du moment. J'étais essoufflée mais je ne pouvais pas laisser passer cette occasion unique. Le loup avait remarqué ma crise d'asthme et me fixait d'un air goguenard, sûr de lui. Comme si il pensait que rien ne pouvait lui arriver. Rêve toujours mon coco... Le regard que je lui lance alors, un mélange de détermination à toute épreuve et d'un certain orgueil ne tromperait personne. Je reprend la traque. Encore affaibli lui aussi par ses trop nombreuses blessures et rassuré en même temps par ma respiration erratique, il ne se décide toujours pas à m'attaquer. Ou alors avait - il vraiment des sentiments et ne trouvait pas le courage de venir m'achever ? Quelque qu'en était la raison, je m'en fichait. J'avais encore du temps à vivre.  

De nouveau il prend la fuite. Ses pas lourds résonnent sur les passerelles métalliques. Haletante, la tête tournant légèrement, je le suis quand même. Mes jambes ont l'air d'avoir cette volonté propre qui font qu'elles ne cessent d'avancer toutes seules. Mes yeux s'habituent lentement à la pénombre environnante, seulement éclairée par les vasistas du toit. Des cordages et des décors encombrent la pièce immense. Les anciens coulisses d'un théâtre ! Je le traque toujours, il es de plus en plus rapide, et tourne la tête vers moi quand il courre. Dans mon état, je ne suis pas vraiment une menace.

Une chute. Le craquement caractéristique d'une nuque qui se brise. Le balancier d'un poids accroché à une corde. Je n'ai même pas besoin d'aller vérifier qu'il est mort. Je le sais déjà. Curieusement, cela ne me réjouis pas tant que ça. Je n'ai rien fait dans l'histoire. Il s'est tué tout seul. Je décide de m'avancer un peu plus sur le ponton, histoire de le détacher puis d'aller brûler son corps quelque part dans les alentours. Arrivée au bout, je me penche légèrement, et tire sur le drap jaunis par l'âge et l'abandon. Ma crise ne s'est pas calmée, j'ai la tête qui tourne et manque de tomber à mon tour. Mon dieu... Doucement, un sifflement d'air sec sortant de ma gorge, je m'adosse au garde - fou, et regarde autour de moi. Mes yeux font le tour de l'immense pièce et tombent sur les pupilles d'un vert stricte d'un homme ébahi. Je plante mes propres pupilles dans les siennes. Les miennes sont d'un vert plus tendre, mêlée un gris - bleu qui font qu'ils n'ont pas vraiment de couleur définie. Il a tout vu. Et pour lui, je suis la responsable de cette prétendue catastrophe. Il me prend pour une criminelle...

Je tente le tout pour le tout et accentue mon état déjà critique. Une personne normalement constituée ne pourrait rester sans pitié devant le spectacle d'une jeune et belle rouquine asthmatique, sans inhalateur à portée de main. Levant le bras en lui faisant signe d'approcher, je pousse ma voix tant que je le peux et dit :

Aidez - moi, j'ai besoin d'aide...

Je ne me demande alors si fuir n'était pas la meilleure des solutions... Je n'avais aucune informations sur cet inconnu et je lui tendais la main... Beaux débuts pour une chasseuse...  


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
 
Une Matinée Agitée (Daniel et Amber)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Matinée Agitée (Daniel et Amber)
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Daniel Edouard, boxe ayisyen, chanpyon WBA pwa mwayen latin/ameriken
» Invitation au voyage (Daniel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Discothèque-
Sauter vers: