AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]   Jeu 26 Mai - 16:39


 
 
 

 

   

L'impression de te connaitre...


   

     gif de Kira
   

   

     

*Kira était contente, ses parents lui avaient donné une bonne nouvelle, ils allaient revenir habiter quelque temps à Beacon Hill, du coup, ils n'auraient plus à revenir tous les week-ends. Elle avait envie de le dire à Scott, elle était excitée comme une puce depuis cette bonne nouvelle, mais avant de le dire à ses amis, elle devait aider ses parents à déménager de nouveau.


Elle se dépêcha de se préparer afin de prendre un maximum de carton vide pour les remplir avec leurs affaires. Ils s'étaient réparti les tâches, Kira devait s'occuper de ses affaires ainsi que des affaires de la salle de bain et de la bibliothèque. Quant à son père, il devait s'occuper du salon et des affaires de leur chambre et sa mere s'occupait du reste. La journée passa lentement, entre tous les cartons à faire et le fait d'attendre des nouvelles des déménageurs, Kira était plus que fatiguée. Ayant rangé toutes les affaires de la cuisine, ils avaient commandé pizza afin de manger avant d'aller se coucher pour etre en forme le lendemain. Elle mangea rapidement et parti se coucher juste après.


Kira transpirait énormément pendant son sommeil, en effet, elle faisait un cauchemar. Elle voyait ses amis morts par petits flashs quand vent le tour de Scott, elle se réveilla en sursaut. Regardant autour d'elle, le coeur battant la chamade, elle soupira essayant de se calmer. Ce n'était qu'un rêve, rien de plus, se disait-elle, tentant de se convaincre. Regardant l'heure, elle soupira, elle n'arriverait pas à se rendormir, pas après ce cauchemar. Il était 4h du matin, se levant, elle alla se débarbouiller dans la salle de bain et se prépara pour la journée de déménagement.


Entendant ses parents dormir, elle alla dans le salon regarder la télé, levant les yeux au ciel, elle fit demi-tour, elle avait oublié que la télé se trouvait maintenant dans un carton. Prenant son téléphone et ses écouteurs, elle se réinstalla sur son lit et mit de la musique. Elle ferma les yeux, non pas pour dormir mais pour mieux réfléchir à tout ce qui s'était passé depuis qu'elle était arrivée à Beacon Hill. Un sourire se dessina doucement sur son visage, tandis que ses pieds bougeaient au rythme de la musique. Elle revoyait sa rencontre avec Scott et ses amis, le moment où elle a découvert qui elle était vraiment.


Ouvrant les yeux, elle fut surprise de voir à quel point le temps était passé vite pendant qu'elle était dans ses pensées. Elle s'étira et se leva pour aller voir ses parents. Ils s'étaient levé et préparaient les derniers cartons avec les affaires qu'ils venaient d'utiliser. Prenant son sac, elle fit la bise a ses parents et sortit en leur disant qu'elle les attendrait dans la voiture. Elle entra dans la voiture en sifflotant, mit sa ceinture et ferma de nouveau les yeux, la fatigue prenant le dessus, elle s'endormit dans la voiture.*


- Kira.. Kira, réveille-toi !


*La voix de sa mere réveilla Kira, plissant les yeux, elle reconnut la rue dans laquelle ils étaient. Finalement, ils n'avaient pas vendu la maison. Se détachant, elle prit ses affaires pour sortir de la voiture. Le soleil était haut dans le ciel, souriant elle avança vers sa maison. Elle alla poser ses affaires dans sa chambre, puis alla voir ses parents pour les prévenir qu'elle sortait voir ses amis.


Son téléphone en main, elle appela Scott, mais celui-ci ne répondait pas, elle prit son velo, et commenca à pedaler. Se promenant dans Beacon Hill, elle s'arrêta dans un petit café, son ventre criait famine, entrant dans le commerce, elle ne put que remarquer le jeune homme au bar du café. C'était la première fois qu'elle le voyait et pourtant elle avait comme l'impression de le connaitre. S'asseyant à une table, elle commanda un soda avec un burger et des frites.*



   

       

Codage de Liiloux


 

Revenir en haut Aller en bas
Arès Kye Coleman

avatar

Humeur : Farouchement protecteur
Messages : 659
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Là ou la paix n'est qu'illusion. Beacon Hills, California

MessageSujet: Re: L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]   Jeu 26 Mai - 20:47


       
Love, I think I’m dying. Love, the monster’s got me now. Love, I think I’m dying. Love, the shadow's all around. Lost in years. Lost in the days. Lost, and it just won’t go away. Let the light in. Let the light in. Love, I feel you near me. Love is no more shadow now. Love, I feel you near me. Love is no more monster now.Kira et Arès
       

       
L'impression de te connaître





       
Cela faisait désormais quelques jours depuis mes retrouvailles avec Azalea et l’officialisation de nos sentiments. Depuis, cet évènement aussi inattendu que très intense ma souffrance était bien moins élevée qu’avant. L’alliage de la médecine des gardiens de l’ordre et de la sensation d’éprouver un sentiment puissant auquel je n’avais jamais vraiment cru est un remède bien plus efficace que celui que m’avait prescrit le prieur lors de notre rencontre matinale dans les environs de Beacon Hills. Les séances de Lux Illa sont la seule ombre sur ce tableau de nouveau ensoleillé voire bien plus ensoleillé qu’il ne l’avait jamais été. Mais cette torture est nécessaire à un retour vers la symbiose. La douleur a beau avoir été repoussée et presque vaincue dans mon enveloppe corporelle, le résultat de la chute lui reste le même. Mon être n’est plus unifié et le gardien ne me fait toujours pas confiance comme il n’avait cessé de le faire depuis ma transformation. De cet état de fait ne découlait aucune douleur, aucun fléau interne à mon être.

Seulement, une profonde tristesse à l’idée que je ne connaitrais peut-être plus jamais la plénitude que procure la fusion de trois entités d’une même âme. La brisure de la symbiose rendait ma mission de gardien particulièrement compliquée. Imaginez un duo de flic n’ayant pas confiance l’un dans l’autre. Cela complique singulièrement le boulot n’est-pas. En plus, d’être particulièrement vexant et blessant. Pour ne rien ajouter, Aza m’avait appris que si ma symbiose n’était pas rétablie je ne pourrais jamais devenir un illuminé voire un immortel et resterais à jamais coincé au statut d’immaculé. Cela ne me dérange pas vraiment en soit car je ne cours absolument pas à travers le pouvoir au sein de mon espèce. Non, tout ce que je veux et ai toujours voulu est servir. Cependant, je ne souhaite pas être un poids mort pour les miens et surtout pour Azgeda. Mon clan est fier et a de quoi l’être puisqu’il est l’un des plus renommé de ce continent et je refuse d’entacher cet honneur par ma faiblesse. Si, je ne parviens pas à régler ce problème je demanderais surement le statut de nomade. Le fait d’être coincé au rang d’immaculé me porterait également préjudice pour d’autres choses.

Des choses en rapport avec Azalea qu’il n’est pas encore le moment d’évoquer. Pourtant, malgré ce problème latent je ne pouvais m’empêcher d’être singulièrement heureux. En même temps, il est bien plus simple d’apprécier la vie à sa juste valeur après avoir erré dans les méandres de m’enfer pendant un mois. J’avais d’ailleurs particulièrement apprécié mon retour en pleine possession de mes moyens au Pink. Les têtes d’Alessandro et du reste de l’équipe lorsqu’ils m’avaient vu débarquer le sourire aux lèvres et en sifflotant resteraient à jamais gravées dans ma mémoire. Le sicilien m’avait d’ailleurs tanné durant un certain temps pour savoir si j’allais vraiment mieux ou si j’étais en train de jouer un rôle avec un talent qui méritait bien un ou deux oscars.         

La vérité était que j’allais aussi bien que je le pouvais après ce que j’avais vécu ces dernières semaines. Oui, le calvaire était bel et bien terminé mais les rechutes étaient possibles. Seule la symbiose pouvait mettre un terme à tout cela de manière ferme et définitive. Et, je savais pertinemment que le gardien qui m’habitait attendait des actions concrètes et non pas des belles paroles. Je comptais bien lui donner ces actions concrètes en temps et en heures. Les gages de ma bonne foi et du fait que je sois digne de confiance arriveraient en temps voulu. Pour l’heure, je finis tranquillement mon service du matin au Print, arrose les clients de sourire et en rassure quelqu’un sur mon état. Il faut dire que j’avais véritablement une sale gueule au cours du dernier mois et que j’avais eu des moments d’absence plus ou moins visible durant mon job. Une fois la pause du midi arrivé, je décide d’aller me promener en ville sous le soleil estival et manger dans une petite brasserie du centre-ville. Je pourrais très bien prendre mon déjeuner au Print mais l’amour immodéré du miel de notre ours garou ne ravirait pas mes papilles en ce jour.

J’éclate de rire en constatant l’air soupçonneux de mon boss qui doit penser que si je ne reste pas c’est que j’ai menti sur mon état et que je coure souffrir en silence quelque part. Je le rassure sommairement en lui conseillant de boire un verre à ma santé avant de quitter le Print à pieds. Après avoir savouré le plaisir d’une ballade estivale dans les rues du centre-ville, je pénètre dans le premier bistrot qui se présente à ma vue. Une fois à l’intérieur, je commande un verre de whisky sec et l’entame en regardant les informations sur le poste de télévision en hauteur. Mes pensées dérivent jusqu’à mon procès. Azalea m’avait assurée qu’il ne s’agissait que d’une simple formalité mais une partie de moi l’appréhendait fortement. Un procès reste un procès même lorsque l’issue est évidente. Une aura surnaturelle attire finalement mon attention et je jette un coup d’œil vers la jeune femme attablée à une banquette. Je lui adresse un petit sourire avant de reporter mon attention sur la télévision. Mais soudain, je me rappelle que je suis venu ici pour me remplir la panse d’autre chose que d’alcool bon marché et termine mon verre avant d’aller m’installer à la table de la renarde garou. Je m’installe en face d’elle et lui dis : J’espère que cela ne vous dérange pas. Personne ne devrait manger seul. C’est que vous m’avez donné faim.

En effet, le hamburger et les frittes dans l’assiette de la jeune femme semblent me narguer et mon estomac émet un gargouillement peu glorieux qui arrache un sourire à la jeune brune au visage rayonnant. Je souris à mon tour et lâche un petit oups de circonstance. Une serveuse vient prendre ma commande. Je ne prête nullement attention à ses sourires aguicheurs ou à son ton qui se veut surement sensuel. Il est vrai qu’à une autre époque je ne me serais pas privé de flirter avec la plupart de la gente féminine de ce bar mais cette époque est bel et bien révolue et je n’appartiens qu’à une seule et unique personne. Je commande la même chose que ma nouvelle connaissance et reprends ensuite : Je m’appelle Arès. Enchanté et bon appétit mademoiselle ?  

      
(c) crackle bones

       




Dernière édition par Arès Kye Coleman le Mar 31 Mai - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]   Ven 27 Mai - 16:24


 
 
 

 

   

L'impression de te connaitre...


   

     gif de Kira
   

   

     

*Kira regardait son assiette pensive quand l'homme qui avait attiré son regard s'assit en face d'elle. Elle le regarda fixement quelques secondes avant de baisser les yeux, elle ne savait pas pourquoi elle se sentait gênée. Prenant sur elle, elle releva son regard afin de répondre à sa question.*


- Je... Non, pas de soucis. C'est vrai que manger seul n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux..


*Elle lui fit un léger sourire quand elle entendit le grognement du ventre du jeune homme, sans même s'en rendre compte son sourire s'élargit tant elle était amusée. Elle regarda la serveuse qui arrivait vers eux pour prendre la commande du jeune homme. Elle leva les yeux au ciel devant l'attitude de la serveuse, elle la trouvait pathétique mais préféra se taire. Prenant quelques frites, elle en proposa machinalement à son interlocuteur.*


- Hum... Désolée... Je... Vous pouvez en prendre en si vous en voulez... Je m'appelle Kira, Kira Yukimura. Enchantée de vous rencontrer.


*Elle continua de manger ses frites, ne laissant pas paraître son inquiétude de ne pas avoir de nouvelles de Scott. Au moment où elle pensa à lui, son téléphone se mit à vibrer, s'excusant, elle le regarda et vit un message de Scott. Souriant, elle ouvrit le message et son sourire s'effaça rapidement. Scott lui disait qu'il quittait la ville un moment, il avait besoin de réfléchir apparemment. Elle rangea son téléphone et soupira, gardant ses larmes pour elle. Cela ne servait à rien de pleurer, elle le savait. Après tout, il s'était passé pas mal de choses, entre eux, comme avec leurs amis.


Regardant son assiette, elle la repoussa un peu, et fit signe à une serveuse de venir pour commander à boire. Elle avait soif. Elle voulait boire de l'alcool mais elle savait que ce n'était pas sage, aussi elle se contenta de commander deux verres de sodas et regardant Ares, elle commanda une bière, supposant qu'il apprécierait surement de boire quelque chose lui aussi.*


- Désolée, j'ai commandé pour vous sans même vous demander si ça vous irait... Je..


*Elle baissa les yeux grenée, elle ne savait pas où se mettre et à cet instant précis elle aurait aimé que Scott soit là pour rattraper ses erreurs. Non, elle devait arrêter de penser à Scott, elle arrivait très bien à se gérer avant de le connaitre, il était temps qu'elle se reprenne en main.


Se redressant sur sa chaise, elle sourit plus sure d'elle à Ares. Elle devait retrouver cette confiance en elle qu'elle avait avant et cela commençait par vaincre sa timidité.*


- Je... Vous habitez Beacon Hill depuis longtemps . Je ne vous avais jamais vu avant aujourd'hui, pourtant... Vous allez me trouver ridicule mais... Euh... J'ai l'impression qu'on s'est déjà rencontré ou plutôt... J'ai l'impression de vous connaitre... Mais ça doit surement etre une farce que me joue mon esprit.


*Elle se mit à rire de sa propre betise, comment aurait-elle pu le connaitre alors qu'elle ne l'avait jamais vu avant ?*


   

       

Codage de Liiloux


 

Revenir en haut Aller en bas
Arès Kye Coleman

avatar

Humeur : Farouchement protecteur
Messages : 659
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Là ou la paix n'est qu'illusion. Beacon Hills, California

MessageSujet: Re: L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]   Mar 31 Mai - 23:12


Love, I think I’m dying. Love, the monster’s got me now. Love, I think I’m dying. Love, the shadow's all around. Lost in years. Lost in the days. Lost, and it just won’t go away. Let the light in. Let the light in. Love, I feel you near me. Love is no more shadow now. Love, I feel you near me. Love is no more monster now.Kira et Arès

L'impression de te connaître





L’expression de surprise de la jeune femme m’arrache un léger sourire. Je veux bien reconnaître que ce genre de comportement peut paraître cavalier. Non, il l’est indubitablement cela ne fait aucun doute. Mais, il ne me parait pas choquant outre mesure alors je me plie de bon cœur à l’inspection académique en règle sous le regard étonné de la cliente du petit bistrot. En fait, il faut bien avouer que je n’aurais jamais fait cela il y a encore quelques mois mais tellement de choses ont changées dans ma vie pour le meilleur comme pour le pire que cela ne me parait nullement aberrant de constater du changement sur ma propre personne. Quoi qu’il en soit la gêne de la jeune femme est presque palpable tandis que cette dernière baisse les yeux sur son assiette. Mais, je ne me démonte pas et reste prêt à engager la conversation. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a poussé à venir l’accoster de la sorte mais je dirais que cela n’a au final que bien peu d’importance. Qui sait peut-être que ma rencontre avec un mélanésien aux cheveux d’or dans un certain parc de la ville au moment où j’étais littéralement au fond du trou était pour quelque chose dans cette situation. Rendre la pareille à une inconnue à mon tour me semblait la bonne chose à faire. Ou alors, peut être que cela n’avait rien à voir et que je voulais juste passer un bon moment avec une personne qui m’avait l’air lumineuse et tout simplement agréable. Peut- être qu’après avoir erré dans la noirceur la plus profonde de ma propre âme, je ne souhaitais qu’à savourer le contact de personne qui ne me semblait pas impliquer dans des drames ou des affaires sombres et violentes. Un autre sourire étire lentement mes lèvres lorsque la demoiselle relève la tête et répond à mon ouverture de discussion qui fut en soi une invitation déguisée à accepter ma présence à sa table.

Je me contente d’hocher la tête à l’issue de sa réponse. La solitude est un fléau ne devant pas être sous- estimé. Les proverbes tels que l’union fait la force peuvent sembler stupides tant ils relèvent du bon sens commun. En effet, un groupe d’individus sera toujours plus efficace qu’un individu isolé statistiquement parlant. Mais, je m’égare une fois de plus. Toujours est-il que la solitude est une ennemie insidieuse que je préfère ne pas côtoyer. Que je n’avais d’ailleurs jamais côtoyé depuis ma naissance mis à part lors de mon installation à Beacon Hills. Le fait est qu’un psy vous dirait sans doute que cette peur du vide est surement liée à un traumatisme de l’abandon. Néanmoins, je m’épargne un gâchis d’argent puisque je suis parfaitement lucide sur la personne que je suis. D’ailleurs, je savais désormais que je ne serais plus jamais seul à présent. Alors, rassurez- vous je vais très bien. Et, j’espérais sincèrement qu’il en était de même pour ma voisine de table. Le sourire amusé de la jeune femme lorsqu’elle entendit le gargouillement de mon ventre affamé eut pour effet d’élargir le mien. Il n’y rien de plus traitre que cet estomac lorsqu’il est en manque de nourriture. La serveuse s’éloigna une fois ma commande passée et la jeune femme aux cheveux noirs entama les frittes dans son assiette avant de reprendre la parole. Je lui réponds sans me départir de mon sourire : Enchanté Kira. Eh bien, je ne dis pas non. Merci beaucoup.


Je saisis une fritte dans l’assiette de Kira et la porte à mes lèvres en laissant mon regard dériver dans le petit établissement du centre- ville. Les gens se restaurent, boivent, discutent bruyamment et regardent les informations à la télévision posté en hauteur derrière le comptoir. Ce spectacle de normalité apaise les appréhensions liées à mon procès qui se rapprochait à grand vitesse. J’estime avoir assez enduré de tourments durant le dernier mois pour ne pas m’en rajouter de nouveau. Si Azalea m’a dit que tout se passera bien, alors tout se passera bien. Lorsque, je saisis une autre fritte, l’enfourne dans ma bouche et reporte mon attention sur Kira. L’expression de cette dernière a radicalement changée. Et, je comprends bien vite que ce changement est lié à ce qu’elle a lu sur son téléphone. La jeune femme repousse ensuite légèrement son assiette avant de commander des boissons. Puis, remarquant qu’elle avait commandée pour moi celle-ci s’excusa avant de baisser les yeux, gênée. Je pose ma main sur la sienne avant de lui dire : Ne vous excusez pas. Ce n’est rien du tout et puis la bière est un très bon choix.

Les gardiens à la fumée sont très tactiles entre eux. Les accolades, les tapes sur l’épaule et autres contacts physiques sont monnaie courantes et font partie de notre culture. Il m’arrive parfois d’oublier que le reste du monde est bien plus mesuré par rapport à ces marques d’amitié et de fraternité complètement naturelles pour les miens et que ces dernières peuvent passer pour étrange. Je retire ma main de celle de la jeune femme sans me départir de mon sourire. La jeune femme se redresse finalement sur sa chaise et m’adresse un sourire éclatant. Mes yeux sont plantés dans ceux de Kira tandis qu’elle me demande si je vis à Beacon Hills depuis longtemps. Le rire de la jeune femme flotte dans l’air tandis que le mien se joint au sien. La serveuse arrive avec nos boissons et déposent les verres de soda et la bière sur notre table avant de m’indiquer que ma commande n’allait pas tarder à arriver. Je la remercie poliment avant de répondre à Kira : Tu peux me tutoyer tu sais. Non, je viens juste d’arriver. Enfin, je viens juste d’arriver. Je me suis installé ici il y a quelques mois. Je ne te trouve pas ridicule. Il est fort possible que l’on se soit croiser quelque part un jour mais qu’à ce moment- là nous étions bien trop occupé pour faire attention l’un à l’autre. J’ai lu quelque part que les rencontres les plus importantes ont été préparées par les âmes avant mêmes que les corps ne se voient. Je trouve ça poétique.

Ma commande arrive finalement et la serveuse dépose mon assiette sur la table avant de s’éloigner bien consciente que je ne lui prêterais guère d’attention. Je saisis une fritte dans mon assiette et la croque avant de pousser légèrement l’assiette en avant. Je verse de la bière dans mon verre et dans celui de Kira avant de dire : Tu as bien partagé tes frittes, je peux partager ma bière. Et toi tu vis à Beacon Hills depuis longtemps ?
(c) crackle bones



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès Kye Coleman

avatar

Humeur : Farouchement protecteur
Messages : 659
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Là ou la paix n'est qu'illusion. Beacon Hills, California

MessageSujet: Re: L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]   Mar 16 Aoû - 16:18

A archiver. Merci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'impression de te connaitre [Feat Ares Kye Coleman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Mercure au chrome (feat Ares)
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» Une drôle d'impression [E. Raft]
» Connaitre les logiciels utilisant les ressources net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars-
Sauter vers: