AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Du café écossais à l'americano {Feat James}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Mer 13 Juil - 22:02

"vous m'avez fait peur"

Feat mon écossais ♥

M es yeux s’ouvrent d’eux-mêmes. Quand je regarde l’heure et mon cadran marque 4h42, je soupire. Je me recouche et cherche le sommeil sans le trouver. Je tourne, je gigote. Je bouge dans tous les sens cherchant la meilleure position. Mais le sommeil ne vient pas. J’inspire un grand coup et sors de mes draps. traînant les pattes, je me dirige vers la fenêtre et regarde. Un croissant brillant me sourit accompagné de toute sa meute gigantesque. La voûte céleste m’observe et les paroles de Maya, de Cahir re fait surface. la voix féminine douce et tendre“, tu as la chance de faire partie d’une meute.. celle de l’homme, puissante et sereine "Guidée par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.”
Je secoue la tête et me dirige vers la salle de bains. Je laisse choir ma chemise de nuit et me glisse sous la douche. Je laisse l’eau froide. La morsure de cette dernière me détend et je soupire de bien-être.

Petit à petit, mes cheveux se collent sur ma peau rougie par la fraîcheur de l’eau. J'observe l’eau glisser sur moi, écoute le clapotis qu’elle fait en touchant le bac à douche. Respire l'odeur javellisée qu’elle dégage et grimace. Je l'éteins et attrape mon shampoing. Je savonne lentement mes cheveux puis passe à mon corps. La peau sensibilisée par la douceur glacée de  frisonne sous mes doigts. Je me rince et sors, attrapant ma serviette. La chaleur qui m’enveloppe après cette froideur me fait un bien fou. Je me sèche avec délicatesse et sors, enrouler de ce tissu doux.

J’ouvre l’armoire et regarde mes affaires. Il y en a peu, mais je les aime. Je prends un t-shirt bleu uni, un jean noir. J'enfile des chaussure et sort. Je déambule ainsi dans les rues pendant des heures. Mes pas me fondent découvrir des lieux que je ne connaissais pas. Dans une impasse, je tombe nez à nez avec un homme. un SDF. Il me demande de l’argent. Je le regarde. Ses yeux affamés ne mentent pas. Ce n'est pas un escroc. Je lui souris et prends dans mon sac la fin de mon sandwich d'hier soir et lui donne. Le pain est encore frai. Il me remercie alors d’une façon qui me donne l’impression, le temps d’un instant d’être une héroïne, tu es un monstre ma fille.” Je grogne dans ma tête, et revois mon père dans le tréfonds de ma conscience en soupirant. Je dis au revoir à l’homme d’une main. Aucun mot n’a été échangé, et pourtant je sais qu’il m'en est reconnaissant.

C’est alors qu’un détail me frappe. Précédemment, je l’aurai simplement torturé. Sur ce point.. Je lui offre ma nourriture. Je cligne des yeux face à ce changement de comportant et me demande si j’aurais été ainsi si mon père n’était pas passé par là.

Un regard à la montre m’informe qu’il est 7h52. Je soupire et marche telle une âme solitaire, ce que je suis depuis la disparition des rares personnes qui furent là pour moi. Aucune nouvelles de Make, pourtant je ne le sais vivant.. Mais Maya et Cahir.. Un gémissement m'échappe et je je comprends que la solitude me pèse. J’ai besoin d'avantage de rencontre. Je dois voir du monde.

Perdu dans mes pensées, je erre dans le village sans but. Et je ne vois pas un poteau. Je me le prends de plein fouet et pousse des jurons contre le poteau. Comme si c’était sa faute. Je reprends ma marche, avec lenteur.


8h.. Les bars sont sans doute ouverts. Je me dirige donc vers le premier que je croise. L'aspect est vieux en bois, sobre mais pas trop. Comme à mon habitude, je ne regarde pas le nom de ce dernier. L'odeur du tabac flotte dans l'air. Légère et agréable. Il n'y a que deux personnes assises. Un homme assez étrange qui semble d'être un touriste. Ou en tout cas c'est un étranger. L'autre personne celle qui fume est une femme. Elle me regarde étrangement dès qu'elle sent mon regard sur elle.

Je prends placé au bar commande un long café bien noir. Le barman me lance un regard amical et me prépare mon café. J'ai le visage assez fermé sans être agressive pour qu'il comprenne que je n'ai pas envie de parler. Et je le remercie en silence de ne pas avoir posé de questions.

Il me pose la boisson chaude devant moi et je J’inspire à pleins poumons l'odeur amère que dégage la fumée. Je porte la petite tasse à mes lèvres et goûte du bout de la langue. Mmh.. Corsé. Comme je les aime. Je souris et ferme les yeux.  je déguste appréciant la douceur de l'amertume. La sensation est reposante. Et pourtant je sentais une sorte de pincement de colère qui ne s'estompe pas.

Je me lève, attirée par un objet dans une vitrine. De forme ovale, j'ignore pourquoi je suis tant fasciné. Le métal semble être souple et incassable. La forme est fluide, belle. À l'intérieur de fine Lianne s’entrelace et je souris.

D'un mouvement brusque je me retourne et.. Me prend le mec bouclé qui était assis tout à l'heure. Je pousse dans ma barbe une liasse de jurons et de sens le point de colère explosée dans ma poitrine. Je m’apprête à le frapper mais, finalement, je passe mon poignet dans ma nuque. Et je baisse les yeux. Merde.. J’inspire un grand coup et murmure mon mantra, suivi de celui la griffe de la Morrigan.

-Bon sang vous m’avez peur ! j’ai cru ne pas retenir mon coup ! Vous faites tellement pas de bruit..

Ou alors c’est moi qui étais concentré sur mon objet.. Je soupire et baisse la tête un instant, cherchant le calme dans ma respiration. Puis dans un effort de volonté, je relève les yeux vers lui. Ses yeux bleus me frappent alors.. Le bleu est magnifique. Je ferme les miens un instant le temps que le scintillement disparaisse. En les ouvrant à nouveau, je laisse cours à  mon observation sans le cacher. Peau blanche.. Cheveux roux plus foncés que les miens.. Yeux bleus.. Il aurait pu être mon frère.. Mais il y avait tellement de choses différentes.. Il semble fier.. Fier de quelque chose. 

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 14 Juil - 10:47

Du café écossais à l'americano


Regardes où tu vas Sassenach






Café dans les mains, regard braqué sur le liquide noir j'étais plongé dans mes pensées du café-hôtel miteux qui m'abritait depuis mon arrivé trois jours auparavant à Beacon Hills. La ville me mettait mal à l'aise. L'air était trop sec, le temps trop beau. Alors que je levais souvent les yeux vers le ciel d'azur je regrettai les douces pluies d'Ecosse. Mais mon pays n'était plus ce qu'il était à mes yeux. Sans clan je n'étais rien d'autre qu'un paria. Bien évidemment j'aurais pu rejoindre mon régiment et m'en faire ma vie et ma famille. Mais l'armée ne valait pas la douceur du ciel des Highlands au réveil tandis que la pluie frappait doucement le sol du glen. Tout cela était terminé maintenant.

Soupirant, je bus une tasse de mon café, amer et si corsé que même les français auraient grimacé. On était loin de l'eau chaude décafeiné que buvait les américains. Je promenais mon regard froncé sur la salle, presque miteuse - et folklorique ce qui me rappelait le pays. Je notais l'arrivée d'une jeune femme et échangeait un regard blasé avec la femme présente. Nous nous ne connaissions pas mais trois jours installés dans la même salle avait crée une sorte de camaraderie entre elle, le tenancier et moi. Haussant les épaules, avec un sourire en quoi, je détournai le regard qui tomba sur ma main droite. La chevalière en or blanc massif brillait à mon petit doigt, marqué des armoiries du clan. Serrant les mâchoires j'ôtais de ma vue ce douloureux souvenir en la glissa dans ma veste pour en sortir une flasque. L'odeur du whiskey de mon père me piqua le nez et je  passai ma langue sur mes lèvres avec une pointe de nostalgie. Versant une lampée dans mon café je le mélangeai et le buvait d'une traite. Me levant, le kilt battant mes jambes nues je m'avançai en direction du comptoir pour me faire resservir, passant près de la jeune femme.

Cette dernière se retourna soudainement, me faisant sursauter et je sentis une chaleur intense s'étalait sur ma chemise et ma veste. Poussant un juron en gaélique, je la regardai et vis son bras levé pour m'attaquer. Tendant mes muscles, je m'apprêtai à attraper sa main au vol - mâchoires serrées - mais elle se passa finalement les doigts sur la nuque. Rassuré je me détendis et ne prêtai pas attention aux jurons qui lui avaient échappé. Les américaines n'étaient pas des anges je l'avais bien compris au fil des années que j'avais vu des touristes massacraient mes terres ancestrales. J'haussai un sourcil sceptique en l'entendant parler de mon silence en marchant. Et lui adressai un sourire goguenard.

"Attentions à ce que tu fais plutôt Sassenach. Je ne pense pas qu'avec ma masse je fus si silencieux que ça. Mais pour me faire pardonner de t'avoir fais peur je puis t'offrir un nouveau café si tu le désires."

Lui adressant un clin d'oeil, je regardai les dégâts causés par sa boisson. Rien de grave mis à part que j'avais gagné un passage au dressing pour nettoyer tout cela. Puis croisai son regard. D'un bleu intense il me dépaysait des yeux plus sombres que je croisais habituellement dans les Highlands ou en Amérique (n'allait pas croire que les Highlanders soient des blondes d'une mètre quatre vingt aux yeux clairs comme les Norrois). Je me perdis quelques secondes dans l'azur de ses prunelles puis remarquai qu'elle m'observait comme j'admirais parfois les chevaux pour en deviner la qualité. Ne me gênant pas je détaillai à mon tour ses cheveux, plus flamboyants que les miens et son corps délicat. Un beau spécimen américain me dis je en silence en attendant sa réponse.


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Ven 15 Juil - 22:36

"Qu'il en soit ainsi"

Feat mon écossais ♥

Mon café.... Mes yeux glissèrent sur les vêtements de l'homme et je découvre que mon café noir a fini sur lui... Cette découverte me fit alors remarquer son.. sa.. jupe rouge et vert. ? Oh.. Un Écossais.. Je me rends compte que mon regard et très mal placer et je relève les yeux vers le visage bouclé du roux en souriant gêné. Sa question me fait arquer un sourcil et je comprends qu'il faut que je me mette à la page. Les hommes offrent les repas et les cafés aux femmes qu'ils ne connaissent pas.. Je Devrais sortir plus souvent pour me faire offrir des choses... Me rappelant la réaction de celui qui m'a offert un repas, je réponds

-Si ce dernier est aussi corsé que celui que je viens de donner à votre tenue traditionnelle alors qu'il en soit ainsi...

Je suis fasciné par l'aisance avec laquelle il porte son kilt aux couleurs qui se marient avec un étrange contraste. J'aime beaucoup. Même si j'avoue que j'avais rarement vu d'hommes en jupettes écossaises, je dois avouer apprécier d'avoir vu en vrai ce que cela donne. Et ça n'a rien à voir avec les costumes que l'on peut voir dans certains films.. J'avoue avoir beaucoup ris devant certains... Mais Cet homme-là porte son habit avec une réelle fierté. Ce qui fait que ne suit pas choqué par sa tenue particulièrement rare par ici.

On s'avance au comptoir et je je m'assieds, de façon à ne pas paraître plus impolie que je l'ai été avec mes jurons tout à l'heure. Je rends la tasse au barman et lui commande donc un autre café bien noir. Je regarde à nouveau l'écossais en souriant. Il faut avouer qu'il est vraiment charmant avec son air légèrement.. Moyenâgeux.

Je me souviens alors d'une appellation qu'il a utilisé pour me définir tout à l'heure. "Sassanach, Sassenech,Sassenach, Sessenach ? Je ne me souvenais plus..

-Dites... Vous avez utilisé un drôle de mot pour me désigner tout à l'heure.. qu'est-ce que cela veut-il dire ?

Tripotant mes cheveux, je ne lâche pas l'homme des yeux, cherchant à le connaître avant même de savoir son nom..

-Au fait.. Moi c'est Kada'an. Et vous êtes  ?
 

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 16 Juil - 12:54

Du café écossais à l'americano


Corsé ? Comme ton caractère Sassenach






Je rougis légèrement et me raclai doucement la gorge lorsque je vis son regard braqué sur mon kilt et étrangement la partie la plus virile d'un homme. Pourquoi fallait il toujours que les étrangers soient aussi intrigué par cette part de mon vêtement ? Je lui adressai un clin d'oeil malgré la rougeur qui avait envahi mon visage. Savait elle que je ne portais sous le vêtement mis à part l'avenir de l'Ecosse ? Que je n'avais pas su planter ma graine. Repoussa la douleur au fond de moi même, je la suivis jusqu'au comptoir et tendit également ma tasse au barman qui me sourit en retour, habitué à mes trois cafés matinaux. Je notai que la jeune femme le buvait corsé, moins que moi certes mais rien n'avoir avec le jus de chaussette local.

"Bon goût Sassenach. "

Je bus sec ma tasse et retendis ma tasse, ainsi que quelques billets, au barman qui me resservit en grognant cette fois. Fouillant dans ma veste je ressortis ma flasque et me servit une rasade, ainsi qu'une autre d'emblée à la jeune femme. C'était un geste de respect et d'amitié que de partager son alcool dans les Highlands et elle m'inspirait confiance. Partager quelque chose avec quelqu'un était si... rafraîchissant après cette solitude qui me pesait depuis mon départ pour l'Amérique. Je lui souris tendrement lorsqu'elle me demande quel terme j'utilise pour la définir.

"Sassenach."

Je roule bien les R avec mon accent rocailleux typiquement écossais et lui comprendre ainsi que le mot se prononce Ssassenarh et non avec des ch typiquement anglais.

"C'est un mot de gaélique pour définir un étranger de l'Ecosse, plus spécifiquement les anglais ou les américains c'est du pareil au même. Il peut être aussi insultant que gentil. Je préfère l'utiliser de cette dernière façon."

Je lui fais un grand sourire, l'admirant caresser ses cheveux d'un geste nerveux et sent une émotion pleine de tendresse montée en moi. Cette jeune femme était vraiment... chou ? Attendrissante... Lorsqu'elle se présenta je posai mon poing contre mon coeur et me penchai en avant dans une petite révérence.

"James MacAulay du clan MacAulay de Skye, Sept des McLeod. "

J'haussai un sourcil et lui lançai un nouvel clin d'oeil narquois.

"Kada'an ? Ca ne sonne pas très anglais ça non ? "


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 16 Juil - 15:37

"Suivre la signification de son prénom"

Feat mon écossais ♥

Finalement habitué à sa tenue, je l'épargne des commentaires désobligeants qu'il a forcément entendus avec son vêtement. Et, pourtant, j'avais drôlement voulu lui demander, pour rire, comment on pouvait mettre un déguisement de la sorte. Mais après tout quel homme fier d'afficher sa patrie n'aurait pas le droit de porter sa tenue traditionnelle..
Avec de petites gorgées, je savoure mon café, appréciant la force de l’amertume. Je sais qu'il existe café plus fort encore, mais celui-ci me correspond assez bien. Il n'avait rien à voir avec celui de lycée.. Le Lycée ouais... Combien de fois j'oubliais que ce café, c'était de l'eau avec un un goût tellement loin du véritable que je préférais croire que c'était de la pissette plutôt qu'autre chose. Et à chaque fois je me fais berner. J'en reprends alors que même les dosettes de super marcher sa meilleure. Arf. Quelle tristesse que le café américain...

Sa constatation sur mon goût me fait sourire. Et encore ce mot étrange.. Je ferme les yeux, terminant mon café avant de répondre.

-Aha, enfin quelqu'un qui sait qu'il n'y a rien de mieux que le corsé.. Vu la couleur et l'odeur du vôtre, je dois dire que vous êtes encore au-dessus...

il le bois d'une traite et je rigole gentiment.

-J'ai appris à déguster ce genre boisson.. Il y a peu à savourer dans la plupart des cafés de ce pays.

Il me tant sa flasque d'alcool et je souris. S'il savait.. Que je pouvais lui finir sans ressentir le moindre effet il l'aurait gardé. Je me contente de l'accepter dans un sourire, consciente de partager un moment assez personnel avec l'homme. Consciente qui ne donnait pas sa boisson personnelle à n'importe qui.  J'en bois une simple gorgé et fus prise par le goût nouveau et assez fort. Je grimace doucement et m'exclame.

-Wouha ! C'est quoi ? Jamais goûté une saveur pareille.

Il se contente de me répondre à ma première question qui, je l'avoue ne me surprend pas gère. C'est une expression écossaise pour définir un Anglais ou un Américain. Je laisse grandir mon sourire . Son accent est totalement exquis.. Continuez à parler, je vous pris.. Continuez..

Il enchaîne en se présentant. James. Joli. Simple. Et il le porte bien. Le reste de sa présentation me fait Arqué un sourcil. Son ton solennel me fait comprendre qu'il est très attaché à sa maison. Son clan. à son pays. Je trouve cela parfaitement adorable.

Je rigole face à sa constatation sur mon prénom et réponds avec amusement

-Mon nom famille lui et typiquement américain. Ravewood. Kada'an en effet est un prénom Mongol. Et je suis bizarrement en train de suivre la signification de mon prénom...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 16 Juil - 16:04

Du café écossais à l'americano


Ca doit être le décalage horaire...






Je bus une longue gorgée de mon café arrangé et lui adressai un regard en coin amusé. Ainsi donc elle aimait le café et n'avait rien contre un bon whisky ? Même si elle ne semblait pas connaître le goût de l'excellent breuvage elle ne l'avait pas recraché, au contraire elle semblait avoir apprécié. Un excellent point pour cette jeune frêle mais d'une délicate beauté femme. Généralement hommes et femmes recrachaient aussi sec le whisky qui leur brûlait la gorge. Me passant la langue sur les lèvres, j'appréciai la chaleur du liquide ainsi que son goût tourbé.

"De l'eau chaude noircie par trois grains de café c'est juste une perte et quelque d'horrible. Rien ne vaut un bon noir qui tord l'estomac et tient éveillé jusqu'à la nuit. Ce que tu viens de boire ma belle c'est du whiskey, que mon... père fabriqu...ait dans notre ferme. Tu trouveras pas meilleur que l'artisanal"

Pourquoi donc était ce si difficile de parler de ma famille ? Ce n'était pas comme si Kada'an était au courant de leur mort. Et il était tellement plaisant de me perdre dans l'azur de ses yeux, de flirter avec elle, sentir la tension monter. Et ne pas penser aux tombes retournées, à la terre encore fraîche qui remplissait les cavités où les miens reposaient. Je ne voulais plus y penser à leur cadavre en état de décomposition. Avec un frisson je serrai le poing et rejetai à nouveau au fond de moi l'image de l'alliance que je portais autour de mon cou sous ma chemise au bout d'une chaîne en or trouvée sur le corps décapité de ma mère.


"Désolé Sassenach, j'ai eu un moment d'absence ça doit être le décalage horaire."

Je lui adressai un sourire assuré et finis à nouveau mon café. Le dernier de la journée je l'espérais. Ce n'était pas très bon je le savais de me droguer ainsi à la caféine mais je me sentais tellement mieux et les idées claires avec celle ci dans le sang. Je regardai avec une nouvelle tendresse peu habituelle chez moi ses traits fins et ses lèvres et eut le désir de prendre son menton entre mes doigts et de caresser sa joue. Ma main s'avança d'elle même mais je réfrénai mon geste en faisant tourner ma chevalière de mon petit doigt gauche. Je me concentrai plutôt sur son prénom.


"Ravewood rien que ça ? Tu n'avais pas plus américain Sassenach ? Mongol... Les steppes de l'Asie ? Pourquoi diable donc tes parents ont choisi ce nom ? Et pourquoi dis tu ça... Tu es loin d'être mongole, au contraire. Et bien plus jolie qu'eux."

Je passai ma main derrière mon cou et lui adressai un clin d'oeil ainsi qu'un sourire mi-taquin mi-gêné.


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever


Dernière édition par James MacAulay le Sam 16 Juil - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 16 Juil - 17:08

Kada'an signifie "le changement"

Feat mon écossais ♥

J'écoute avec attention, la réponse de James. Et mon sourire perd alors un peu de chaleur. Un peu de couleur. La voix cassée de l'écossais lorsqu'il parle de son père est assez expressive. Son visage, s'étant légèrement fermé à ce souvenir, laisse en moi un étrange sentiment de peine. Prenant la décision de ne poser aucune question qui aurait pu le blesser, je laisse ma curiosité de coté et me contente de confirmer ses dires.

-Je ne vous le fais pas dire. C'est désolant de voir se noyer dans de l'eau à l'arrière-goût javellisé, trois vulgaires grains de café..

Alors, je me rends compte que nous sommes en décalage. Alors que lui est passé au tutoiement avec une grande facilité, je me contente du vouvoiement. Je l'observe serrer les poings et le laisse dans ses souvenirs. Je repense à la mienne, de famille, et ferme les yeux. J'aurais tant voulu connaître ma mère plus longtemps. J' hausses les épaules, et ouvre les yeux, regardant le visage de James. Même s'il ne montre pas physiquement sa douleur, son coeur lui, ne ment pas. J'écoute les battements de dernier. Ils expriment la souffrance de la perte. Merde... je n'ai pas le droit de rentrée dans sa vie privée comme ça ! Fichu don de loup-garou à la noix ! Lire la vérité dans les battements du coeur..

Il s'exprime à nouveau, s'excusant. Je le regarde, avec un air compréhensible et me contente de répondre.

-Oh, mais ne soye.. Ne sois pas désolé James. Il m'arrive très souvent de subir ce "décalage horaire". Même en ne changeant pas de pays.

Ma phrase sonne en symbiose avec mon regard donné plus tôt et je l’accompagne dans un sourire, de nouveau chaleureux, comme si ce moment n'était déjà qu'un souvenir peu important.

Son sourire revient et j'en suis soulagé. Mon regard est attiré vers sa main qui s'avance et aussitôt mes hormones humaines poussées par mon coté louve s'expriment et un courant de frisson passe dans tout mon corps. Mes yeux se mirent à luire et je ne le cache même pas. J'avais la chance de ne pas avoir les yeux or des loups qui n'ont rien à se reprocher, et des pupilles humaines très bleues qui rendent le scintillement presque invisible. Presque. Il a forcément vu le changement d'intensité. "pourvu qu'il prenne cela pour un changement de luminosité.. Pourvu qu'il mette cela sur le compte d'un éclairage différent.. " Une main tien fermement le siège où je suis assis. Et un frottement de mes griffes sur le bois se fait entendre. Oups.

Je secoue la tête, respire un grand coup. Lorsque je repose mon regard sur James, tout est redevenu normal.

Ces questions sont si soudaines et inattendues que je ne peux m’empêcher de laisser un rire m’échapper. Le temps de quatre battements de cœur, je ris. Un rire mal entraîné, un peu rauque.

-Oh ! excuse moi.. Non, je n'ai pas plus américain ! Kada'an signifie "le changement". Et en effet en ce moment je prends un tournant dans ma vie assez différent. Heureusement que tu ne m'as pas connue plus tôt... Je pense que tu ne m aurais jamais donné ta flasque...

Un gémissement lupin m'échappe, triste. Merde.. Pourquoi j'ai lancé le sujet.. Je fuis alors le regard de James comme je sais si bien le faire et trouve, les verres pendus au-dessus du comptoir vraiment très intéressant...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 16 Juil - 17:33

Du café écossais à l'americano


Peut être sauras tu apporter un changement...






Une certaine gêne m'envahit et le rouge monta à nouveau à mes joues lorsque je me rendis compte qu'elle avait noté le manège que venait de jouer ma main. Je cherchais un endroit où regarder pour faire passer un blanc qui remettrait les choses à zéro mais seuls ses yeux appelait les miens et j'y plantai mon regard un bref instant. Un éclat les traversa et j'y découvris une nouvelle beauté ainsi qu'un souvenir lointain. Feu ma femme avait cet éclat parfois dans son regard et généralement la passion l'animait à ce moment. Je ne l'avais guère aimé comme un homme le devrait mais j'avais toujours apprécié cette spontanéité que je retrouvais dans le comportement de Kada'an. J'eus envie de me prendre la tête entre les mains pour repousser les souvenirs autant que de prendre la jeune femme dans mes bras. Mais par chance elle répondit à mes questions.

"Oh je vois ! Le changement... Et bien j'aime bien ce que tu es à présent et il ne vaut pas penser à son passé à mon avis... Peut être que tu apporteras un changement dans ma vie une fois que j'aurais réglé quelques détails..."

J'avais dis cette dernière phrase dans un murmure puis pestai d'un "Fhalbh" grommelé dans ma barbe. Elle s'intéressa d'un coup aux verres qui trônaient derrière le mal et une lourde déception tomba sur mes épaules. Pourquoi donc m'étais je avancé comme ça... Ou peut être regrettait elle aussi d'avoir parler et s'être ouverte trop vite ? Peste que ceci ! Je posai ma main sur la sienne - oh diable la politesse ! - et lui souris avec tendresse en serrant doucement ses doigts.

"Oh phiseag... Ne t'en fais pas ne serait que pour admirer tes yeux et leur éclat j'aurais volontiers donné tout le whiskey du monde. Et puis... tu as cette manie de griffer les choses c'est... touchant"

Je secouais la tête avec un petit rire devant mon compliment plus que maladroit et lui adressai un énième clin d'oeil.

"C'était ridicule désolé... Ah et philseag c'est un petit mot pour chaton."

Je lui souris d'un air gêné et levai les yeux au ciel pour m'avouer vaincu devant ma maladresse.


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Dim 17 Juil - 21:39

Et Merde...

Feat mon écossais ♥

C'est avec délice, je déguste ma boisson chaude, évitant de regarder le nouveau protagoniste de mes pensées soudaines et drôlement nouvelles Mais je ne tiens pas longtemps sans devoir à nouveau plonger mon regard dans l’océan des siens. Pourquoi cette hardeuse attirance pour un total inconnu ? Pourquoi... Lorsque sa voix à l'accent roulant brise le silence, je ferme les yeux, savourant chaque mot, chaque "r"... La dernière phrase me fait sourire. Un changement dans sa vie ? Oh.. Quoiqu'il se passe entre nous mon cher.. Je te promets d'être ton nouveau départ.. Comme tu sembles être les miens..

-Oh ! se pourrait que tu vois le monde totalement avec moi..

Je laisse ma phrase dite dans un murmure s'intensifier. Mais se sont plutôt mes instincts qui grandissent quand la main de James viens se poser sur la mienne. bon sang.. Je sens les poils de l'échine se hérisser et mon corps est parcouru de frissons. Sans réfléchir je retire ma main de celle de l'homme et me déteste sur-le-champ. Et Merde... Pourvu qu'il ne prenne pas cela mal.. Faites qu'il ne prenne pas ce geste comme un refus de ma part ! S'il vous plaît..

-Je.. *raclement de gorge*, je n'ai pas vraiment l'habitude de sentir la peau d'une main sur la mienne.. Ne voyez .. Ne vois pas mon geste ... Comme un rejet..

Je sens le rouge monté aux joues à mon tour et je détourne le regard. Je m'enfonce là.. Chut Kada 'an.. Chut..

Un nouveau mot... Oh !.. Quand sa voix.. Faites le parler encore.. Et les mots utilisés par la suite me firent me détourner tout entière. Les crocs dépassant de mes lèvres, les griffes posées sur mes jambes, un sous mon t shirt par chance assez grand. Les yeux fermés, les crocs serrés, je cherche le vide en moi. Cahir.. aide moi... Et les mots de ce dernier refirent surface. M’enveloppant comme les paroles d'un frère. Sa voix grave emplit mes oreilles, et je me sens retomber en tension.

jusqu'à ce que James eût le malheur de m'avouer qu'il m'appelle "chaton". Un grognement m'échappe et je soupire. Kada'an.. Rappelle toi? Par l'instinct, tu es l'animal.. Par la raison, tu es l'homme.. Par la raison, tu es l'homme.. par la raison... La raison.. Il n'a rien dit de mal. C'est un surnom affectueux.. Je reprends petit a petit mes esprits et me retourne vers James.

-Excuse moi... je suis un peu sous-tension en ce moment...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Lun 18 Juil - 20:07

Du café écossais à l'americano


Ma peau est elle si rugueuse ?






Je fondais devant la jeune femme. Un seul de ces regards, un sourire et sa voix et c'était comme la douce brise venue des Hébrides qui fouettaient sur mon visage tandis que sur le dos de mon cheval j'admirais la mer qui s'étendait au delà de la plage de galets. J'eus un sourire nostalgique et mon coeur s'accéléra en même temps que je touchai sa main. Qu'elle retira aussi soudainement. Quelque chose se brisa en moi et un poids tomba dans mon estomac. Pourquoi cette déception si soudaine ? Et le moment de gêne qui suivit n'arrangea rien. J'eus un sourire désolé et frottai ma main rejetée contre la table.

"Ma peau est elle si rugueuse ? Je dois plus avoir la toison du loup que la douceur de la soie du petit chaton..."

Avec un clin d'oeil taquin, je passai la paume de ma main contre la chaume qui commençait à attaquer mon menton. Je devrais bientôt me passer un coup de dague pour éliminer ces odieux petits poils mêlant blondeur et rousseur qui s'attaquaient au bas de mon visage. Je pensais à mon couteau dans mes chaussettes - dieu que j'avais galéré à la faire passer à la douane américaine qui m'avait retenue rien de moins que 4h. Heureusement un officier de police était écossais et même s'il n'était pas accoutré comme moi il savait reconnaître un traditionaliste Highlander.

"Allez phiseag, un petit effort pour me laisser frotter ma fourrure à la jolie demoiselle ?"

Je m'arrêtai interdit, me sentant devenir livide. Etais je si stupide ! Un vrai imbécile, incapable de se tenir dès qu'il voyait une paire de jolis yeux, de beaux cheveux et une paire de seins. Secouant la tête je passai ma main contre ma nuque.

"Désolé Kada'an ce n'était pas très fin... Tu dois me faire tourner la tête.."

Je lui souris presque amoureusement et regardais, penaud, sa tasse de café. Enfonces toi encore un peu plus...


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Mar 19 Juil - 22:54

Quand les mots ne viennent pas.

Feat mon écossais ♥

Son regard me fait bizarrement de la peine. Et alors que, malgré moi, mon regard fuse sur la main de James avec un grand et bizarre besoin de poser la mienne sur elle, sa voix roulée viens tirer ma sonnette d'alarme. La toison de loup ? Je hume l'air, cherchant l'odeur lupine. Mais seule la piqûre du wiskey et la caresse du café. Était-il au courant ? Sait-il pour ma race ? Pour moi ? Un sentiment de panique me pris et je dus m'obliger à croire que James n'était au courant de rien. Ma voix se fait alors faible et incertaine.

-C'est une plaisanterie...?

Je ne savais tellement pas ou me mettre.. Mes instincts de loups me lancèrent des "fuient ! c'est peut-être un chasseur !" Alors que partie humaine me hurlait de rester près de lui. Oh ! l'animal. Je suis humaine ce soir. Presque.. Presque... Quand j'u le malheur de lever les yeux, et le mouvement de sa main caressant sa barbe naissante refit levi en beaucoup de choses étranges. Diantre mais qui était cet homme aux allures de temps ancien ?

Sa voix brise le silence à nouveau et je soupire de soulagement. J'ignore pourquoi mais il n'a aucune idée de laquelle je suis... Merde.. Et si... Comment réagissait-il...?

Je me sentais soudainement triste. Lui dire qui je suis semblé être idiot, et lui dire ne semble pas vraiment mieux.

J'avais envie de fuir. De partir loin de cette personne. Je voulais n'être jamais entré dans ce ce café..Je.. Je.. Je voulais de tout mon corps enfouir mon nez dans son coup et me laisser emporter par le vent écossais, dans les pleines gaélique, loin de cette campagne américaine...  Aaaah mais que m'arrive-t-il...?

Sur ce point.. Sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, ma main glissa dans la bouclettes rousse. Comme une réponse à la demande de tout à l'heure. La douceur de ses cheveux ne m'étonne pas.. Je.. voulais tant garder ma main là... Dans un ultime effort, je laisse choir ma main sur ma cuisse et baisse les yeux. Mais... Qu'est-ce dont fait...?

-Aaah...

Je me trouvais la bouche ouverte, sans savoir quoi dire de plus, alors je recolle mes lèvres l'une contre l'autre. Mais.. C'est quoi ce bordel... On ne connaît même pas...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Mar 19 Juil - 23:15

Du café écossais à l'americano


C'est... peut être un peu tôt mais...






L'allusion à un chaton ou celle au loup mit Kada'an dans un étrange comportement et un soupçon de culpabilité monta en moi. Et Fhalb encore une fois je n'avais pas su contrôler mes mots. Ca en devenait un peu trop habituel. Je n'étais pas vraiment connu pour la profondeur de mes paroles mais je savais généralement trouver les mots justes ou tout du moins ceux qui marquaient les gens. Là je n'étais bon qu'à nous mettre mal à l'aise, l'un et l'autre. Ainsi mon regard resta braquer quelques seconds encore sur la table lorsque je la sentis se déplacer. Peut être quitter elle la table après un énième moment de gêne ? Mais non je sentis ses doigts fins se glisser sur mes cheveux et un frisson me parcourut. A l'image des chevaux dont je m'occupais autrefois j'eus le désir soudain de m'ébrouer et me contint de justesse. Avec un sourire canaille je relevai la tête.

"Je... Je..."

Ses doigts étaient frais sur mon crâne et je sentis des pics de... plaisir ? me parcourir. Souriant, j'haussai les épaules, sourire niais aux lèvres comme un enfant qu'on gratifie d'une tape sur la tête puis regardai la rouquine. Sa délicate main retomba sur sa cuisse et j'admirai le galbe de sa jambe avant de remarquer ses lèvres entreouvertes. Qui semblaient m'appeler. Si fortement. Etait ce bien ? Etait ce mal ? Je n'en savais rien. Prenant mon courage à deux mains, je me penchai vers elle, posai délicatement mais fermement ma main sur le côté de son cou, calant mes doigts derrière sa nuque et son oreille et l'embrassai. Ce fut comme une douche fraîche après la traversée du désert, comme le final d'un artifice, aussi grisant que de voir le travail de mois acharnés pour dresser un cheval ou encore voir son blé s'élever au fil des jours. C'était... électrisant, plaisant. Parfait. Je pressai un peu plus le baiser que nous partagions avant de me retirer doucement, ne voulant pas effrayer la belle petite bête qui me faisait face.

"Aye... C'est peut être... un peu tôt mais je n'ai jamais connu baiser plus... renversant Sassenach. Euh... Désolé si tu n'en voulais pas mais saches que cela provenait du fond du coeur.."

Je me raclai la gorge, certain d'être rouge pivoine et sorti une nouvelle fois ma flasque de whisky pour en boire une rasade pure.


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Mer 20 Juil - 1:19

Bon sang, James..

Feat mon écossais ♥

Quand son sourire s'étira d'un air taquin et parfaitement adorable, je ne pus m’empêcher de laisser les miens faire de même. Sous mes doigts, je sentais James frémir. Et ce sentiment de pouvoir sur ses émotions était vivifiant.. Au même titre qu'un seul de ses regards me rendait folle. Je relâche ma main; la laisse rebondir sur ma cuisse avant de détourner légèrement la tête. Sans le quitter des yeux. Tripotant mon jean. Les dents serrées. Son coeur battait si fort dans sa poitrine.. Et le mien n'en parle pas. Pourquoi donc.. Je perdais autant mon sang-froid en présence de cet homme..? Pourquoi est ce que me sentait autant attiré par lui..

Le bleu électrique de mes pupilles illumine mon regard alors qu'une main se dépose sur ma nuque. Suite à ça, tout s’enchaîne sans que j'aie le temps de dire ouf. Le visage de James s'approche du mien et.. Mes lèvres s'ouvrirent d'elles-mêmes pour accueillir celle de l'homme. Le temps semblait s'être arrêté. La douce caresse des lèvres de MacAulay sur les miennes m'électrifia. La fraîcheur de sa bouche m'enivra. C'était comme dans un rêve.. Sauf que le rêve était réel. Et qu'un homme avait ses doigts contre ma nuque, et qu'il m'embrassait.. Oh ! c'est bon...Je me sens frémir, et mon corps bouge de lui-même se rapprochant un peu de celui de l'Écossais. Une de mes jambes frôle la peau nue du mollet de James et je ne cherche pas à la retirer.

Il insiste le baiser un petit instant et mon mon bras se lève, mais... Je retiens mon geste quand il rompt le contact.

Mes yeux, toujours illuminés par une intense couleur bleue, fixe James. Ma bouche encore ouverte et légèrement brillante par le toucher humide des deux bouches. Dans un mouvement léger de la tête, je fais mine de m'avancer vers lui, mais me retiens lorsque sa voix fait surface.

-Oh !Bon sang James... C'était... tellement... Mais pourquoi...? Pourquoi...

Je le regarde boire et, sans même demander son avis lui attrape la main qui tenait encore la boisson alcoolisée et bu une gorgée. Sans vraiment de grimace cette fois. Le goût ne me surpris pas.

-Mince.. Mais.. tout ça est tellement nouveau pour moi.. James.. C'est...

Je porte ma main à ma bouche et la caresse mes lèvres du bout des doigts. Devais-je lui dire la vérité...? Et pourquoi pas après tout... Tant que nous ne sommes pas trop proches...

Je plonge mon regard, encore bleu électrique dans l'océan des siens et décide que non. ça attendra. Un jour. Autant en profiter.. Égoïste.. Je suis égoïste..

Poussé par quelque chose, je replonge une main dans les cheveux de James..

C'est un peu tôt... Mais il paraît que le temps file à une vitesse ...

Bougeant instinctivement, je me redresse et laisse une bise légère sur la bouche de James..

-Oh... James..

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Mer 20 Juil - 18:23

Du café écossais à l'americano


N'a pas sorti son fusil pour défendre l'honneur d'une jeune dame ?






Je me risquai à lancée à la dérobée un regard à la jeune femme et sa beauté m'illumina de nouveau. Je m'étais attendu à voir un visage fermé, rouge de haine, crispé de colère ou blanc de surprise. Mais ce n'était pas sans compter sur l'éclat de son regard qui me perdit dans l'horizon azurée du ciel d'hiver des Highlands. Malgré cela je la sens comme crispée. Peut être à t'elle souhaiter me repousser alors que je l'embrassai et avais réussi à garder contenance. Le fard monta à nouveau à mes joues et je raclai une énième fois ma gorge, au point que la deuxième gorgée de whisky qui passa sembla brûlante. Alors que le goulot quitte mes lèvres sa main agrippe mon poignet et la flasque vide son précieux contenu droit dans son gosier. Elle avait besoin d'un remontant également ?

"Aye c'est assez nouveau pour moi aussi. C'est renversant Sassenach quitte à me répéter."

N'avais pas donc rien d'autre à lui dire ? Non je n'étais qu'un imbécile heureux qui avait embrassé la première femme qu'il croisait car elle lui plaisait et se sentait attirée par elle. S'en était presque magnétique. Le loup des Highlands et le chaton américain, unis malgré leur haine ancestrale. Je secouai la tête avec un sourire en coin. Puis la regarde passer ses lèvres sur ses lèvres dont la fraîcheur, la chaleur, la tendresse manquent déjà. Je me sens fondre à la vue de l'humidité y brillant ainsi qu'une once de fierté d'en être le créateur. Stupide virilité masculine et pourtant j'étais bien faire de moi quand il s'agissait de transmettre la fière identité écossaise ! Son regard brille d'une lueur d'hésitation et je comprends qu'elle a aimé ce baiser. Et sa réponse me fit frémir de plaisir et je lui souris. Lorsqu'elle se penche à son tour sur moi, sa main dans mes cheveux me faisant... ronronner de plaisir anticipé, je m'avance retrouvant à nouveau ses lèvres. Après quelques secondes de perte totale de conscience de moi même, je me décolle à elle et glisse mes lèvres contre son cou et frotte doucement ma joue et mon nez. Voilà le loup avait marqué son territoire en frottant sa fourrure sur le tronc.

"Sassenach... Je crois que le barman a pas du comprendre ce qu'il se passait. Rassures moi il nous regarde pas d'un air ébahi ou n'a pas sorti son fusil pour défendre l'honneur d'une jeune dame ?"

Je partis d'un fou rire, né autant de ma blague d'assez mauvais goût, que de l'adrénaline crée par mon audace et le sentiment de bien être qui m'envahissait, absent depuis de longues semaines...


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 21 Juil - 17:43

Ne va pas croire que je te repousse..

Feat mon écossais ♥

Être aussi.. Comment dire... attiré par un homme, inconnu par-dessus le marché n'était pas comme j'aurais pu penser. Je voulais être avec lui. Je voulais qu'il me prenne dans ses bras. Je voulais sentir son odeur sur moi je voulais mettre mon nez dans ses cheveux plutôt que ma main... Je... Mince... On dirait une louve envers son mâle... Aaah...!

Suite à mon second baiser, James semble "absent". Un jappement m'échappe lorsque son visage disparaît pour se cacher dans mon cou. Oh... Mon corps agi de lui-même et mes bras entoure celui de James, le bloquant ainsi contre moi. Mon nez plonge dans ses bouclettes et je me sens bien. J'inspirai un grand coup remplissant mes narines de son odeur épicés, doucement boisée, avec un arrière-gout de vent salé... Oh... Il sent bon... Et il venait de faire en sorte que mes voeux soient réalisés... Je suis dans ses bras, son odeur se dépose sur moi, et j'ai mon nez dans sa rousse chevelure... Je souris comme une enfant, oubliant l'environnement... Jusqu'à ce que James me le rappelle dans un humour assez particulier. Son rire m’entraîne, et je le suivis dans mon rire rauque et toujours peu utilisé, quoique plus fluide que d'habitude.

-Il n'a pas de fusil de chasse ne t'inquiète pas... Il semble tout à fait surpris mais ne nous fixe pas. Si j'en crois les bruits qui se passent, il essaie de nous ignorer.

Je grogne gentiment à son oreille, et me retiens in extremis de la mordiller... Pourtant, maintenant que je connais son odeur, je veux connaitre son gout...
Non !
Je me retire violemment de ses bras et me cache le visage. Je me sais partiellement transformé. La pilosité accentuée, le visage modifié, les crocs sortis entièrement, les griffes dehors... "meute famille solitude, meute famille solitude, meute famille solitude"  je marmonne ainsi mon mantra, le dos tourné à James. Faut que parte... Il y a plus de monde que tout a l'heure. Je lâche un grognement d'inquiétude et essaye de me calmer.

Je... Je... Désolé je me sens pas bien...

Je me dégage de là, plus,plus rapidement que j'aurais dû, usant de ma rapidité animale et m'enferme dans les toilettes
Je me regarde à la glace et soupire. Fichue malédiction... Je grogne mon mécontentement à mon portrait et frappe le mur, laissant un trou. Merde... Tant pis. Je plante une griffe dans ma cuisse, la douleur me faisant généralement redevenir humaine. Pourvu qu'il ne met pas vu... Je gémis de douleur, l'auto-mutilation étant très violente. Fixant mon visage, je l'observe reprendre une apparence "normale".
Normale... Tu parles. Le masque magnifique qui cache la bête en moi.
Je regarde ensuite le sang coloré mon jean oups. Je ressors lentement et, certaines que James n'est pas parti je me dirige là où je l'ai lâché. Et quand mon regard croise le sien, je me sens nulle... Je me rassieds, cherchant à cacher le rouge qui avait tâché le tissu. N'y arrivant pas j'abandonne.

-Désolé... L'émotion n'est pas bénéfique chez moi... Enfin je veux dire... Euh... je n'ai jamais eu affaire à ce genre d'émotion et... euh... Je... Ne va pas croire que c'était désagréable et que je te repousse hein... Ne crois pas ça...

J'ai les dents serrées, les poings fermés et les yeux ont perdu leur luminosité. Mince... Je ne me suis pas préparée à ça...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 21 Juil - 19:02

Du café écossais à l'americano


Tu es sûre que ça va ?






Je rigolais lorsqu'elle me rassura que le teneur du bar n'était pas en train de me braquer d'un vieux fusil à deux coups, prêt à nous séparer de force s'il le fallait ! J'aurais mal imaginer l'homme le faire, il semblait plutôt... libre de moeurs et sa sympathie n'allait pas avec ce genre de comportement. Mais il y'avait bien des hommes qui avaient pêché en tuant les miens... Alors que j'allais rejeter au fond de moi la douleur je me rendis compte qu'elle s'estompait en quelques instants à peine. Mon coeur glacé par la solitude se réchauffait au contact du corps de la jeune femme et je poussai un grognement de bien être. Je la sens bouger comme pour m'embrasser le cou, ou l'oreille et je me tourne en sorte qu'elle y arrive. Mais elle s'échappe à notre étreinte en couvrant le visage. Ce que j'aperçois me laisse pantois et je ne prête pas à attention à ses marmonnements. J'avais entre aperçu des yeux brillants, des crocs et des... poils ? J'avais dû rêver. L'alcool à jeun n'était pas la meilleur des idées de bon matin. Alors que j'allais l'attraper par le bras elle se lève, droit vers les toilettes continuant à marmonner.

"Sassenach ?"

Ma question resta sans réponse et je me tournai vers la salle, penaud. Le regard des gens m'agaça, voyant y briller des lueurs d'amusement malsain, de mépris ou encore d'interrogation devant la scène qui venait d'avoir lieu. Je me sentais mal, certain d'être à l'origine de sa fuite mais je restai pantois devant la scène que j'avais aperçu. Foutu whisky... Et pourtant c'était la première fois que j'avais un si grave trouble de la vue à cause de l'alcool. En parlant de ça... Je bus une nouvelle rasade de la dite boisson, m'attirant un regard outré du barman qui me montra sa réserve de bouteille. Haussant les épaules je me tournai vers les toilettes d'où je vis sortis Kada'an. Je n'eus pas à me lever car elle fut sur moi presque aussitôt.

"Tu es sûre que ça va ? Enfin mieux ? Je suis désolé je ne voulais pas te faire fuir ou quoique ce soit... Surtout pas alors que je me sens si bien. Euh... Tu m'as semblé différente et..."

Mon regard tomba sur sa cuisse et la tâche de sang qui s'élargissait. Elle n'y était pas avant son départ de cela j'en étais certain. Je me levai d'un bond, me penchai pour dégainer ma dague de ma chaussette et le visage fermé de colère noire je me tournai vers Kada'an.

"Sassenach dis moi qui t'as fais ça que je le fasse souffrir. Personne ne peut agresser les miens je le jure sur l'honneur des McAulay !"





Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 21 Juil - 21:17

Après tout, je ne suis qu'une Sassenach

Feat mon écossais ♥

A  nouveau devant James, je regarde mes pieds, ne voulant pas à nouveau perdre le contrôle devant lui. Enfin, surtout devant les gens. Quitte à dire la vérité, autant que le moins de personnes soit au courant...

-Je vais mieux. C'était passager. Ce n'est pas toi qui m'as fait fuir... Mais plutôt l'image que tu aurais eue de moi si j'étais resté... James... Je suis différente. Je ne fais pas que sembler l'être. Il y a tant de chose que la plupart des gens ignorent et c'est très bien comme ça. Pour notre bien.

Soudain, les battements de son coeur changèrent de paroles. Il devenait inquiet. Puis en colère. D'un bon il se lève, dague à la main, le visage d'une noirceur et d'une colère aussi violente que celle de son coeur

-James... Calme toi... ce n'est rien. Et le seul coupable c'est moi. Je me suis blessé moi-même. ça va guérir vite. fait moi confiance... Écoute... Je te parlerais... D'un secret. Et après... tu pourras faire ce que tu veux. tu pourras me fuir... tu pourras me tuer... tu... pourras aussi rester mais cette dernière option... Aah... J'ai besoin de te dire cette vérité même si j'ai peur de ta réaction.  ce que tu as vu avant que je parte comme une sauvage... Ce n'était pas dû à ton whisky.

Je baisse les yeux, et ouvre une main, griffes dehors. de sorte que seul James les puisse les voir. Puis, dans un ultime effort, je relève la tête, les paupières closent vers son visage, et retroussent tristement les babines laissant apercevoir mes crocs de loups. Puis j'ouvre les yeux et plonge mon regard bleu électrique dans le sien.

-Je suis une louve. Pas un chaton. Une louve garou...

J'inspire profondément et reprends mon apparence humaine. Baissant les yeux, fuyant le regard de James dans l'incapacité de fuir réellement. Je plonge ma tête entre mes bras, voulant ignorer le brouhaha de la salle. Et si c'était un chasseur...? Non... Impossible... Il ne pouvait pas être un chasseur... Il en avait pas le profil... Quoique... Je me sentais mal. Et dans un mouvement, je me redresse et lui jette un regard d'une tristesse dévorante.

-Si tu ne veux plus de moi je comprendrai... Après tout... Je ne suis qu'une Sassenach... et un monstre de surcrois...

J'avais exagéré le "rh" du mot d'une façon morose. Je reste debout le regardant, attend de voir sa réaction. Je voulais rester... Tout dans mon Attitude le laissait paraître. Mais je resterai pas, s'il ne veut plus de moi. ce que je comprendrai. Mais je ne veux pas...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 21 Juil - 21:55

Du café écossais à l'americano


Comment fais tu pour lutter seule ?






La fureur typique des Highlanders s'était emparée de moi. Je sentais le sang battre à mes oreilles, mes muscles tendus prêts à bondir sur un adversaire et mon coeur qui s'affolait dans mon torse n'attendait qu'une chose. Attaquer. J'entendis les paroles comme quoi elle était différente et que son mal n'était que passager, et surtout n'avait pas été causé par ma faute. Et si cela me mit du baume au coeur je restai tendu, le regard furieux braqué sur elle en attente de sa réponse. Qui donc l'avait blessé ! Qui avait osé ?! Puis elle m'expliqua. La vérité me tomba abrupte sur le coin du nez et j'en restai bouche bée, debout au milieu de la salle, les bras ballants. Prenant conscience de mon arrêt sur image après mon coup de colère je jetai un regard furieux aux clients qui détournèrent les yeux.

"Hem désolé... Je me suis laissé aller."

Je me rassis, penaud, et posai ma dague près de ma tasse. Ce n'était pas quelque chose qui s'avalait comme ça, aussi simplement. Et pourtant j'eus la preuve de ce qu'elle disait dans les minutes qui suivirent. Je restai interdit devant la bête qui se dressa devant moi, les crocs sortis, les griffes aiguisées. Une machine à tuer. Et qui pourtant cachait ou était cachée (par) une magnifique jeune femme du nom de Kada'an. Je me pris la tête dans les mains. Je ne savais pas comment réagir. Vraiment pas. Quand elle posa sa tête dans les bras je me sentis déchiré entre l'envie de fuir tant qu'elle ne me regarde pas ou la rassurer. Puis je croisai son regard et mon coeur s'ouvrit au désespoir que je pouvais y lire. C'était un lourd prix à payer pour elle.

"Aye... Ca fait beaucoup à apprendre là. Mais les loups garous... Ce ne sont pas des bêtes. Seulement des oubliés de Notre Seigneur, qui doivent porter le poids de leur malédiction et résister à la soif de sang du Malin. Oh... Sassenach comment fais tu pour lutter seule..."

Sa façon de prononcer son surnom montrait tellement son mal être que je sus ce que je devais faire. Pour nous, pour elle. Je me penchai en avant, attrapai du bout des doigts son menton et l'embrassai directement. Ma main gauche se glissa dans ses cheveux et caressa sa nuque. Lorsque je sentis mes lèvres s'entreouvrir d'elle même pour accueillir sa langue, je me reculai. Ce n'était pas le moment. J'avais besoin d'autre chose.

"Oh phiseag... Viens là je te protégerai... Ma Kada'an."

Je la pris dans mes bras et calai sa tête contre mon torse tandis que mon bras enlaçait sa taille la main dans le creux de son dos et que l'autre venait contre ses côtes, mes doigts frôlant la pointe de ses cheveux.



Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Jeu 21 Juil - 23:09

la solitude me pèse

Feat mon écossais ♥

Je ne Ne voulais pas voir la peur dans son regard... Et pourtant... Elle était là. Il va partir... Il va me laisser et j'aurai découvert ses lèvres le temps d'un voyage aux couleurs celtiques... À la fraîcheur marine... Au gout salé... à la tendresse gaélique... Mais tous les voyages finissent un jour. Celui que je venais d'effectuer sans quitter Beacon Hill fut de courte durée...
Quand il prend la parole, je me trouve assez étonné de pas y trouver de la haine. Au contraire. Mais il n'avait pas totalement raison.

-La soif de sang...? Nous ne sommes pas des vampires... Pour le reste... La malédiction a de nombreux avantages... Et... J'aurais pu... J'aurais pu ne plus être omeg... être seule... J'aurais pu rejoindre une meut... un groupe... L'al... Le chef est mort... Je ne sais pas comment, je ne sais pas... Mais il m'avait accepté... Il... ah... Je le connaissais pas et pourtant il me considérait comme sa soeur... Ce qu'après tout, j'étais un peu...

Il m'interrompt en plongeant sur moi, caressant ma nuque et dépose sa bouche sur la mienne. Et toute inquiétude fit passe à une surprise imprévue. À nouveau mon corps réagi et une nouvelle chaleur me parcourent en entier. mes yeux scintillent à nouveau. Maintenant qu'il savait... Et qu'il m'avait accepté... Je n'avais plus peur de cacher ma véritable identité. Son souffle sur les lèvres me fait frisonner et j'entrouvre à mon tour mes lèvres. Mais il se recule et m prend dans ses bras. Oh ce que je me sentais bien là... J'enfouis mon visage dans son cou et inspire profondément. James...

-MacAulay...

J'ai murmuré son nom au creux de son oreille et souris doucement. Je mordille doucement la peau de son lobe et frémis à son gout. Je lui lâche et me redresse pour le regarder.

-Je t'avoue que la solitude me pèse... Et que... tu serais parti... Je n'aurais pas eu grand monde... Je ne sais pas ce que je ressens. je n'ai jamais eu cette sensation... je n'ai jamais ressenti ça... J'aurais pu te blesser...Si j'étais pas partit... D'ailleurs... j'ai laissé un trou dans le mur...
Sans savoir pourquoi, j'explose de rire. J'ai parlé d'une façon assez comique et ironique. Presque pas sérieux.

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 23 Juil - 11:35

Du café écossais à l'americano


Comment fais tu pour lutter seule ?






Des vampires ? Ces chiens ingrats suceurs de sang, implacables et réveillé parmi les criminels et les impies morts ? Jamais je n'aurais pensé à cela en m'exprimant à Kada'an ! Quand je parlais de la soif de sang je pensais à la colère qui surgissait chez les hommes atteints de la lycantrophie, cette pulson guerrière qui les poussait à se jeter sur leurs ennemis et leur déchirer la gorge à coup de griffes et de crocs. Je pris conscience de l'importance de la meute pour elle. Comme les hommes étaient des loups pour les hommes - même un écossais lit parfois les écrits des anglais - ils avaient besoin d'une société. Alors une humaine qui était à moitié louve qu'est ce ça devait être... Je secouais la tête et lui pris la main tandis qu'elle se glissait dans mes bras.

"Je ne suis peut être pas un gros loup à fourrure bien noire mais je sais me montrer dominant. Et je saurais me montrer un mâle de ta meute. Enfin j'sais pas trop comment ça marche pour vous. Disons que je suis là pour toi."

Mon visage afficha un sourire goguenard quand je me rendis de l'allusion à peine sexuelle qui s'était glissée dans ma phrase et je lui frictionnai le dos. Lorsqu'elle me mordilla mon oreille je frémis de plaisir et poussai un grognement, me pressant un peu plus contre elle. Ce n'était peut être pas le meilleur des lieux pour un contact aussi physique mais dieu que cela faisait du bien après cette traversée d'une lande morne et infinie...

"Je suis à toi, rien qu'à toi. Une fois que j'aurais fini les affaires qui m'ont amené ici..."

Je restai silencieux quelques secondes puis haussai un sourcil soupçonneux.

"Du coup j'ai bon goût Sassenach ? Et t'en fais pas pour le mur. Si le monsieur au bar me soupçonne je paierais le prix de la réparation. Impossible qu'il pense qu'uen frêle dame puisse faire un trou dans du béton."

Je ricanais bêtement, sachant parfaitement que la dite dame était plus forte qu'elle n'y paraissait si je me rappelais les légendes que mon père me racontait autrefois. Oh père que vous me manquiez...



Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 23 Juil - 14:05

C'est bon... De ne pas avoir à se cacher

Feat mon écossais ♥

Je le regarde à la fois septique et moqueuse suite à ses propos assez... Mmh. Particulier. Un mâle de ma meute hein. Dominant ? Je l'observe amusée, et surtout rassurée qu'il ne me rejette pas.

-Tu me fascines... Rares sont les humains qui acceptent cette vérité aussi facilement. Ils existent, mais jamais encore je n'ai eu le loisir d'en rencontrer... Les seuls humains qui connaissent notre existence nous assassinent à coup de balle ou de lame enrobé d’aconit tue-loup. Nous sommes une espèce chassée depuis des siècles... Je... Je ne sais pas pourquoi je t'ai avoué ce secret. Je mets toute ma race en danger, je mets ta vie en danger je mets la mienne dans le collimateur de certain des miens... je...

Le reste de ma phrase reste en travers de ma gorge. Même si j'étais sûre que James n'était pas un chasseur, rien n'était moins sur qu'il en rencontre un qui lui raconte tout ça... Je me sens égoïste... Par mon besoin de lui dire la vérité, j'avais révélé la plus grande information sur le monde surnaturel à un parfait inconnu venu d'un pays où les légendes font partie de leurs coutumes les plus anciennes...

Il me sort de ma rêverie avec sa phrase très étrange . À moi ? Hein ? Il va bien vite... Je le regarde à la fois abasourdie et inquiète. Toute cette histoire est trop rapide. Mais ce qui m'effraie alors le plus, c'est que tout mon être veut que ça promesse soit scellée. Qu'il revienne à moi après ses affaires... Et qu'il reste à moi... Que je reste à lui... Je relève mes yeux sur lui et lui sourit, faisant scintiller mes yeux

-C'est bon... De ne pas avoir à se cacher avec quelqu'un qui nous accepte... Comme nous sommes... Malgré les haines de nos ancêtres respectifs. J'ignore pourquoi j'ai cette confiance aveugle en toi alors qu'on se connais pas. Je sais juste que... Je pourrais te confier mon âme... Sans qu'elle soit souillée. Je connais la valeur des Écossais... Tu sembles être tellement fidèle à ses valeurs... Tu me fascines... Car tu es ce que j'ai longtemps refusé d'être. Fier de tes racines.

Son sourire me fait chavirer et je le regarde, voulant caresser sa joue. Mais je me retiens, alors que sa voix se met à raisonner dans mes oreilles. Oh James... Oui tu as bon goûts, je voudrais te manger encore et encore tellement qu'il ne resterait rien de toi...

-Tu as un gout... Particulièrement exquis...

Je me sens rougir et un rictus laisse apercevoir mes canines sortant légèrement de ma bouche. Je me sens étrange alors. Agréablement étrange. Est-ce que c'est cela que Cahir voulait me faire comprendre ? Quand m'acceptant, je me sentirais bien mieux ?

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 23 Juil - 18:21

Du café écossais à l'americano


Comment fais tu pour lutter seule ?






Je fronce les sourcils devant ses paroles. Il était difficile d'imaginer que quelqu'un pouvait rejeter Kada'an pour moi. Oh aye c'était une louve mais avant tout une être humaine, elle ne me semblait pas une meurtrière. Peut être associale mais cela devait être un poids lourd à porter tout comme je portais mes propres péchés. Quand elle énonça le nom d'aconit tue-loup un souvenir sembla remonter d'un passé récent mais déjà trouble, assombri par la chagrin. Je fronçai les sourcils en me grattant la barbe. Cela me reviendrait plus tard très certainement et je pourrais lui demander des explications.

"Aye, en Ecosse les êtres de ton genre sont plus vus comme des guerriers toujours par une malédiction, des victimes va t'on dire qui doivent supporter une douloureuse existence. Dans les Highlands vous n'êtes ni des suppôts de Satan, ni des démons. Seulement des malchanceux, des mhallaichte. Aye certains pourraient vous refuser de vous parler mais jamais vous agresser. Et puis quand on te connaît comment peut on ne pas craquer Sassenach ?"

Je me penchai et déposai un léger baiser sur ses lèvres. Dia que c'était bon de goûter à la fraîcheur de cette douceur...

"Je t'acceptes comme tu es..."

Quand elle me parla de mes valeurs écossaises, un élan de fierté monta en moi et je bombai le torse sans m'en rendre compte. Un fier sourire aux lèvres, je fis une révérence typiquement écossaise, faisant claquer mes talons sur le sol en bois - m'attirant un claquement de langue du barman qui passait par là. Alors que je me redressai une image s'imposa à mon esprit et je m'arrêtai net. Une tête de loup plantée sur une pique, des herbes dans le gosier comme un sordide avertissement. Ce n'était pas n'importe quelle herbe. J'avais cru à une aconit locale - la tue loup ne pousse pas dans les glen des Highlands - mais il était possible que j'eus fais erreur. Je blêmis et ma mâchoire se contracta violemment. Ma main se posa sur la cuisse de Kada'an et je posai mon front contre le sien avant de l'embrasser fougueusement.

"Merci Sassenach ! J'ai déjà été avec une louve ! Feu mon épouse - Dieu garde son âme - se levait la nuit et je m'en inquiétais pas et je sais pourquoi maintenant ! Et je sais pourquoi mon clan a été massacré. J'aurais justice et vengeance jusqu'à ce que le dernier des tueurs ait péri ou demandé pardon !"

Je m'arrêtai, essoufflé par mon violent et court pamphlet et je regardais Kada'an. Accepterais t'elle de m'aider dans cette lugubre vendetta ?



Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Sam 23 Juil - 22:13

Il a fait de moi une machine à tuer

Feat mon écossais ♥

En Écosse, nous sommes vus comme des guerriers..? Pas comme des monstres...? Je le regarde, les yeux brillant de reconnaissance. Une larme perle sur mon visage, une première depuis bien longtemps.. Oh !.. Merci.. Mais si comme dans n'importe quelle race, il y a des personnes qui abusent de leurs pouvoirs, de leurs forces, de leurs rangs.. Et je suis longtemps partie de cette catégorie.. James... Je crois que je ne suis pas fréquentable..

-J'ignorais.. Que dans le monde.. un peuple, nous voyais comme tu me le décris.. Même nous.. certains se sentent des bêtes horribles.. Davantage ce qui on n'était mordu que les nés loups.. Mais, au fond de moi, James.. Le fait d'être chassée au même titre que les animaux..Je me sens autant monstrueuse que les légendes écrites par les Occidentaux..

Aaah Kada'an ta gueule.. tu lui en parleras quand vous serriez seul. Arrête.. Il sait qui tu es, il n'a pas pris peur, il.. Ses lèvres rencontrent légèrement les miennes de nouveau et je souris, les yeux clos. Sa réponse finit ma pensé, comme s'il avait lu dans ma tête. Je le laisse se reculer, et mes compliments s’avèrent justes. Le flatter comme ça lui fait plaisir et, il bombe le torse, encore plus fier qu'un pinson. J'agrandis mon sourire, parfaitement consciente d'être totalement sous le charme de cet Écossais, venu tout droit d'une contrée magnifique. Il me fait la révérence et je souris, tout à fait amusé par ce comportement charmant.

Mais soudain, mon sourire se voile. James est devenu blanc. Je le regarde et fronce les sourcils.

-James.. Que ce passe t-il..?

Sans que je comprenne quoi que ce soit, l'homme me tien fermement la cuisse et se pencha sur moi, m'embrassant avec une fougue qui me fait trembler e plaisir. Je me retrouve donc dans un état de totale stupéfaction, voulant des réponses à ce soudain baisser magique. Mais toute la magie disparut aussi soudainement. Feu.. sa femme.. Je m'affaisse sur moi-même, dépité par la nouvelle.. Je ne voulais pas que.. Ah.. sa femme est morte. elle était donc une louve elle aussi ? Mais il n'en savait rien ? Comment avait-elle pu?

-Les Chasseurs.. Ils ont si peut d'honneur à assassiner une famille entière... Aaah.. Je n'ai rien à dire.. James. J'ai un autre secret sans doute plus douloureux à accepter pour moi. Je t'ai dit que tu n'aimerais pas la Kada'an que j'ai été.. Je n'ai pas dit ça ironiquement, c'est très sérieux. Aaah..

Je tremble d'un coup, me souvenant de toutes ses victimes que j'avais pris plaisir à tuer..

-Oh James!.. Il a fait de moi une machine à tuer... Et le pire.. C'est que j'y ai pris plaisir.. Je me répète.. Pas avec la même personne.. Mais j'ai déjà tenue ce discourt. La culpabilité me dévore..

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 363
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Dim 24 Juil - 9:50

Du café écossais à l'americano


Vengeance sera accomplie






Il était peut être un peu exagéré d'avoir mis tous les Ecossais dans le même panier. La plupart d'entre eux n'auraient jamais cru qu'une femme ou un homme puisse être un loup, même avec la preuve pourtant évidente que j'avais eue sous les yeux. Et ceux qui y auraient cru auraient rejeté Kada'an, anglicisés ils étaient au fait de légendes normandes sur les garous qui faisaient des êtres sanguinaires et des ennemis de l'Homme. Et ils auraient vite fait de vouloir la tuer. Ou plutôt appeler au secours les militaires et les policiers pour faire le lugubre travail. Je repoussai mes pensées et savourai encore la fraîcheur de ses lèvres.

"Je me contrefiches de celle que tu as été c'est elle que tu es maintenant que j'admire."

Je me mordis la langue aussitôt devant l'abrupte dureté de mes paroles. Son passé pouvait être terrible et désormais que j'avais prononcé ses mots j'étais tenu par mon honneur de les respecter, même si ce qu'elle me dirait me rebutait. Je ne dis rien de plus et ne laissai échapper aucune expression faciale qui aurait pu montrer mon regret. Je réfléchis plutôt aux chasseurs et fis les cent pas. Secouant la tête je me posai mon menton sur les cheveux de Kada'an et la serrai doucement contre mon torse.

"Montons dans ma chambre Sassenach on y sera à l'abri des oreilles indiscrètes."

Je la pris par la main et la guidai vers l'escalier, m'attirant une oeillade salace du barman qui voulait dire "Bien joué fiston c'est un beau bout que tu viens d'attraper.". Souriant malgré moi et l'obséquiosité de son regard, je montai les marches avant de déboucher sur un petit couloir où s'enchaînaient quelques portes. J'ouvris la troisième sur ma droite et fis entrer la douce. Mis à part le lit simple, encore défait, il se trouvait dans la chambre une table où s'entassait plusieurs vêtements, une chaise où était attaché l'harnais et mon fourreau ainsi qu'une fenêtre ouverte donnant sur l'arrière cour du bar-hôtel. Je fis signe à Kada'an de s'asseoir sur le lit et me posai à l'envers sur la chaise.

"Dis moi en plus sur les chasseurs, qui sont ils ? Où se cachent ils ? Quels sont leurs buts ?"

Je pris conscience de ma fébrilité et me passai la main sur le visage avec un soupir. Respirant profondément je me calmai en parti et lui sourit.

"Pardon... Je me laisse emporter. Contes moi ton histoire belle Kada'an..."


Code by Joy



--
Past of Highlands - A Story of Life -Born to walk -Land of my heart forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 550
Réputation : 42
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Du café écossais à l'americano {Feat James}   Dim 24 Juil - 11:21

j'ai été esclave du Diable

Feat mon écossais ♥

Son éclat de voix me surprend et je ferme les yeux un instant. Oh.. Si tu savais mon ami.. Si tu savais dans quelle promesse tu t'engages.. Je rouvre les paupières et lui souris avec tendresse. Je ne veux pas te faire de mal James. Mais je ne sais pas.. Si j'arriverais à me contrôler si la colère s'empare de moi.. Si la haine me surprend. Si.. Tant de si que je ne peux te dire pour le moment. J'espère que tu me comprendras.. Que je n'ai pas choisi d'être le jouet de mon géniteur..
-Tu ne t'en contreficheras pas.. C'est un grand mot, de belles paroles, mais tu ne t'en foutras pas. Enfin.. Je l'espère.. Car, j'ai été esclave du Diable..

Je sais que je dois lui dire la vérité. Je ne voulais pas lui mentir. Mais comment lui avouer..? Je ne demande qu'à te raconter mon histoire.. Je ne sais juste pas par où commencer.. Comment t'avouer que j'ai tué des personnes innocentes, en prenant plaisir à les faire souffrir.. Et pas ici.

Il me serre contre lui, et son menton se dépose sur le haut de mon crâne. Son odeur m'enveloppe de nouveau et, je me sens alors en sécurité. Loin de tout. Loin des chasseurs. Loin de mon passé. Je veux tant rester là mais il me propose alors de monter dans sa chambre, loin des oreilles indiscrètes. Ouf. Enfin. je pourrais parler seule à seul avec lui.

J'accepte en lui suivant, ne pouvant pas faire autrement étant donné qu'il me tient la main. Je me laisse guider dans les escaliers, contant, par habitude, les marches, les portes que l'on croise, comme pour me souvenir.. Non.. Pour me souvenir de la chambre. C'était pratique avant, pour retourner vers les cibles que mon père voulait que j'abatte.. Je soupire, et chasse cette pensée en entrant dans la chambre de James.

Je souris face au lit défait, faisant rarement le mien. Je continue l'exploration de la chambre et mon regard croise le fourreau attaché à une chaise. Je m'avance et le frôle du bout des doigts, imaginant ce que j'aurais pu.. Non ! Arrête de revenir à ton passé idiot ! Je ferme les yeux et me retourne lentement, la main toujours sur la gaine de la lame. En silence, je me dirige vers le lit et m'assieds doucement. Je le regarde prendre la chaise et se mettre "à cheval" dessus.

C'est alors que les questions fusent. Ola James ! Doucement veux-tu ? Mon regard se fait légèrement inquiet face à cette soudaine curiosité, mais je m'en remets vite. J'observe sa main passer sur son visage, comme pour retirer l'ardeur intérêt qu'il venait d'avoir. Plus calmement il reprend avec un sourire.

Je baisse la tête. Nous y voici. La vérité. Je tripote mes cheveux nerveusement, perdue, ne voulant pas l'effrayer mais ne voulant encore pas moins lui mentir. Je me racle la gorge et commence, mal assurée.

-Mon histoire hein.. Eh bien,.. Je suis née Ravewood. Les Ravewood sont des générations de loups depuis longtemps. Depuis toujours je dirai.. Je suis donc née louve. Quand nous sommes louveteaux, on nous apprend le contrôle. Nos grands frères et sœurs sont nos tuteurs. On fait tout dans le jeu. Comme les loups "normaux". Nous avons un chef. Je ne t'apprends rien en te disant que c'est un alpha et que nous sommes les bêtas. Moi aujourd'hui je suis oméga. Dans ma famille, l'alpha était mon grand père. Pour le devenir, il faut tuer l'ancien et prendre ses pouvoirs.. Les Ravewood passent cet honneur à l’aîné des petits enfants.
Un jour, ma meute a été décimée. Sauf mon grand père qui n'était pas là ce jour-là. Les chasseurs ni son pour rien.. C'est mon bâtard de père l'auteur de cela.. Qui m'a ensuite prise sous son aile pour mon plus grand malheur.. Il m'a appris une chose. L'assassinat. Oh !... J'ai tué des innocents.. Des femmes, des enfants.. Pour le seul vouloir de mon père. Je dois mes yeux bleus à cela d'ailleurs.. Les loups-garous au regard bleu ont tué des innocents. L'alpha les a rouges. Les loups garou qui n'ont rien à se reprocher ont les pupilles or.

Je m'arrête, cherchant à voir les réactions sur son visage. Mais pour le moment.. Il tenait sa promesse. Son regard pour moi ne changeait pas. Je soupire de soulagement et continue.

c'est à mes 16 ans que tout commença. Mon père avoua être mon père et m'entraîna à me servir de ma colère et de ma haine pour torturer les gens.. Pendant 4 ans James.. Pendant 4 ans, j'ai torturé et fait souffrir des gens innocents en y prenant goût. J'aimais ce pouvoir de destruction.. De vie et de mort sur des victimes..

Je ne me suis jamais fait attraper. Par la police humaine ou même par les chasseurs. Je pense que mon père avait de bonnes relations. Puis un jour j'ai provoqué mon géniteur en combat à mort. Il a accepté. J'ai gagné. Je suis venue ici car.. Je voulais vivre une vie normale. Je suis au Lycée. Je vis avec.. Pas grand-chose..


Je marque une pause.

Enfin, tu voulais savoir pour les chasseurs.. Ce sont des hommes et des femmes qui sont informé de notre existence. Ce sont souvent des familles. La plus connue à Beacon Hill, ce sont les Argent. On connaît tous leurs réputations. Il y en a d'autres.. Mais je ne sais pas leur nom. J'ai eu affaire à deux chasseuses ici.

Je retrousse les babines à se souvenir et un grognement de haine m échappe.



Ils ne se cachent pas vraiment. Ils vivent avec leurs familles comme n'importe quels humains et ils parcourent le monde dans le dessein de nous exterminer. Ils cachent leurs actions sous le fameux "c'est pour protéger le monde des créatures ignobles et sanguinaires" sans imaginer que des familles sont détruites par leurs actes. Qu'ils tuent des gens bien en pensant que tous sont des monstres. Mais il y a des chasseurs bien. Qui sont près à aider certains loups à se contrôler. chez les Argent, quelques membres sont des gens bien. Qui ne tue que les "méchants" de notre espèce.

Je me sens alors soulager d'avoir dit cela. D'avoir dit que tous les chasseurs ne sont pas des assassins. Je souris, tellement bien. Qu'importe ce qu'en pense mon ami, je me sentais bien. Heureuse. et agréablement surprise de l'humanité qui s'était glissée dans mes dernières phrases.  

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du café écossais à l'americano {Feat James}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du café écossais à l'americano {Feat James}
» Let's try something together /feat James
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars-
Sauter vers: