AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

  L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. [James-Neal-Kada'an]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 526
Réputation : 38
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. [James-Neal-Kada'an]   Ven 19 Aoû - 16:51

Spoiler:
 


Hey ! Tu aimes le Français ?

Feat Neal & James ♥

Nous sommes lundi. Et la seule chose dont j’ai envie, c'est de remonter le temps à ce week-end pour revivre ma rencontre avec James. Un nouveau sourire éclaire mon visage. Une nouvelle lumière brille dans mon regard. Pour la première fois depuis bien longtemps, mon reflet ne me renvoie pas l’image d’une bête sans coeur mais bien d’une femme heureuse. Une femme nouvelle. Sans m’en rendre vraiment compte, je revis. Je me sens bien.
Ne pouvant faire cela, remonter le temps, je veux dire.. Je ne peux m'empêcher de penser à notre prochaine rencontre. J’avais tellement hâte de le revoir ! De sentir son corps contre le mien.. J’inspire un grand coup avant de me préparer pour cette journée de début de semaine. Je n’ai jamais aimé le lundi. Il est annonciateur d’une nouvelle semaine de cours, avec des profs ennuyants et des gens pas très intéressants. À part Chris et Caracole, personne dans le lycée n’a entendu ma voix dans un cadre amical.

Je soupire et attrape un rapide petit-déjeuné avant de partir avec. Je marche avec lenteur, croquant dans mon croissant au beurre et observe la forêt. Laissant mon instinct guider mes pas, je me perds dans mes souvenirs. Je me revois avec ma meute, je revois ma mère et ses longs cheveux roux identique aux miens.. Mes frères et soeurs.. Je voulais tant revivre cela. Je voulais tant être dans une meute.. Chaque jour où j’ai passé seule, à me dire qu’un groupe s’est pathétique, que la solitude, c’est la meilleure chose pour moi, je me trouvais tellement dans le faux, que je me surpris d'avoir été aussi idiote pendant si longtemps.

Quoi qu'il en soit, me voilà devant les grilles du lycée et je rentre avec un soupir. Je ne suis pas en retard, chose rare. Je déambule dans les couloirs, sans vraiment faire attention aux autres, sans faire attention à ce qui passe. Malheureusement, comme dans chaque lieu public, même si je ne veux pas écouter, j’entends les gens parler. Leurs conversations.. Ce n'est alors que… que sa voix me rappelle une chose… “Accepterais tu de te renseigner Sassenach ?” Mais bien sur ! Tout est tellement plus facile quand on peut espionner, sans même laisser soupçonner d’être une oreille indiscrète.. Un sourire un peu sadique et ironique étire mes lèvres et je continue ma route à la recherche de deux noms. Walker et Vacinthish ? James m’a dit avoir plus ou moin retrouver la trace de Walker.. Comment allais-je retrouver celle d’un écossais, chasseur, ici, au lycée.. Non. Je dois aller dans des lieux bien plus fréquentés par des chasseurs.. Mais.. Mon visage était quand même connu par certains.. Il est peut-être risqué d’aller.. Non. Je suis toute à fait capable d'aller dans un bar, à une heure où les mecs parlent. J’irai. Enfin.. Il faudra que j’en parle à James. Ou pas..

La journée se passe sans encombre. Je reste assez sage . Enfin.. Sage comme une image animée de tex avery si vous voyez ce que je veux dire.. Enfin voilà. Nous allons arriver à la fin de la journée, les dernières heures allaient bientôt arriver.. Mais mon cerveau préfère penser à James et à son accent plutôt qu'au cours. Inconsciemment j’enregistre tout ce qui se dit autour de moi. Mais rien ne parle d’Ecosse et encore moins de chasseurs. Je soupire et essaie de ne pas écouter les personnes. Mais, à moins de me casser les tympans, je ne peux que capter les sons qui l'entourent.

DRIIIIIIIIIIIING !

Je sursaute face à la sonnerie et jure contre moi. Je ne vois pas le temps passé quand je fais des plans et le moindre son me fait réagir comme une trouillarde. Bon. Le moment fatidique arrive. Le cours de Français. Cette langue étrange, avec plein d’accord de grammaire, de conjugaison, avec l’orthographe compliquée..

Et, bien entendu, je me retrouve.. En retard. Le jour où serai à l’heure au cours de français n’existe pas. Ou en tout cas pas encore.

Lorsque j’arrive, la porte est toujours ouverte. J’esquisse un sourire mauvais, comprenant que la prof la laissait ouverte pour Bibi. J’entre, elle soupire, et un rire fuse alors que je fais une scène de théâtre. Scène qui va me falloir gros, car, après ma petite révérence princière, je glisse en m'entravant dans le sac de Mme Français. Dans un saut un peu trop surnaturel, je me rattrape pour éviter d’embrasser le sol. De nouveau sur mes pieds, je lance un regard noir à tous les gens qui rigole. Puis, un grand sourire aux lèvres, je m’assoie à la place vide au centre de la classe. Je m'installe, sortent mes affaires et pour une fois je reste concentré dans la leçon. chose rare. Sans doute, ma petite honte de toute à l’heure.

Sans trop comprendre pourquoi mon regard est attiré par mon voisin. Un jeune homme, à peine plus âgé que moi, semble différent. Mon instinct me dit qu’il n’est pas un danger donc ça va. Mais il me dit aussi qu’il n’est pas nécessairement sans défense bien au contraire. Une rapide analyse me dit qu’il n’en lui rien de malsain. Je me concentre sur sa respiration et le battement de son coeur. Arrête.. Kada’an arrête. N’espionne pas les gens comme cela. C’est mal. Je soupire et reporte mon attention à la prof. Et soupire doublement. Non.. J’oublie la prof et tente le coup d'entamer une conversation avec le garçon à côté. Avec une voix à peine audible.

-Hey. Tu aimes le français ?

Ouais. On est d'accord. L’approche est pathétique. Mais il faut avouer que j’ai fait la conversation à peu de personnes. Et il n’y a eu qu’avec cet écossais que j’ai réussi à être en confiance rapidement. J’ignore encore pourquoi.  

J’essaie de sourire à mon voisin, de manière amicale, mais c’est assez nouveau pour moi, j’espère que mon visage ne ressemble pas une grimace.

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Oxvald

avatar

Humeur : Miaou ?
Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2016
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. [James-Neal-Kada'an]   Dim 28 Aoû - 10:32




L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien.


Avec Kada'an et James, après un longue attente de leur part, j'en suis désolé.

Je n'aime pas. Du tout. Les lundi.
C'est horrible. A chaque fois que je pense au fait que « demain c'est lundi », c'est comme si un couteau me perforait le thorax à chaque fois. C'est fou. Mais cette fois-ci c'était différent. J'avais pas passé la nuit chez moi comme d'habitude. Une petite péripétie et HOP, me voilà réveillé sur le gazon du campus. Je pourrais vous raconter, mais c'est une autre histoire. Sûrement beaucoup moins intéressante que l'histoire d'un lundi. Vous sentez l'ironie n'est-ce pas ? Personnellement, je ne sens que ça. Mais bref, revenons à l'attraction principale de votre journée chers lecteurs... moi. Enfin je crois.

Je décide enfin de me relever après avoir observer le soleil levant pendant plusieurs minutes. J'essuie alors mon pantalon de toute verdure, d'un coup de main. Je me redresse totalement, me recoiffe d'un autre coup de main et fait le tour du lycée pour arriver devant l'entrée. Là où je me suis réveillé, personne n'était présent, par chance. On ne m'a donc pas vu, et je peux donc rentrer dans le lycée sans encombre(s). Un simple coup d'oeil dans mon casier histoire de vérifier que mon sac est préparé à ma journée et je pars en salle de classe pour mon premier cours aujourd'hui. C'est extrêmement ennuyant. Je sais très bien que ce cours d'histoire ne me sert à rien. J'ai en quelques sortes vécu les deux tiers de ce que le prof raconte. En plus cet idiot dit tellement n'importe quoi. L'histoire avec un grand H à vraiment été remaniée pour donner raison à certains.

Heureusement la sonnerie retentit et je sors enfin de ce cours horrible. Le temps passe. Les ours aussi. Je dois maintenant me rendre en cours de français. Cela m'énerve un peu, je dois l'avouer, la prof me déteste.

Du moins j'en ai bien l'impression.
Elle s'efforce toujours de me faire ce sourire complaisant. Tout est tellement faux chez elle quand il s'agit de moi. Je ne dois pas lui revenir... Mais passons. Je m'installe à ma place alors que personne n'est encore arrivé. Je pose mon regard sur l'extérieur. Les arbres. J'ai que ça à faire. Puis les autres élèves arrivent. S'installent à leur place. Et, après tous les autres, arrive un fille. Une jolie rousse, très en retard. Elle manque de gouter au plancher, mais se relève aussi vite. Très adroite. Elle vient ensuite s'assoir à coté de moi, en silence. Quelques minutes passent avant que je la sente m'analyser.

Je ne sais pas ce qu'elle fait, mais elle essaye de lire en moi. Je le sais. Je m'efforce donc de lui montrer naturellement par ma présence que je ne suis pas méchant. Oh, tiens, ça aussi elle l'a senti. Et après quelques temps, elle engage la conversation.

« Hey ! Tu aimes le français ? »

Oui, on pourrait trouver ça maladroit, mais je sens qu'elle manque cruellement de confiance en elle pour engager une conversation. Je ne lui en veux pas, je suis un peu pareil. Pour ce qui est d'aborder les autres, je ne suis pas très doué. Il me suffit d'un coup d'oeil pour la cerner. Un minimum. Elle est extrêmement tendre, mais elle se sent seule au fond d'elle. Je me dis qu'il faut vite que je lui répondre si je ne veux pas la mettre mal à l'aise.

« Salut »

Je lui sourit un instant avant de reprendre.

« A vrai dire... c'est pas vraiment que je n'aime pas le français. C'est plutôt le français qui ne m'aime pas. Enfin, du moins... la prof »

Je finir par rire bêtement en espérant que ce sera contagieux, j'ai pas vraiment envie de rire tout seul. Ce serait horriblement honteux pour moi...

- Adrenalean 2016 pour Epicode




Now, let's play a game !



code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 526
Réputation : 38
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. [James-Neal-Kada'an]   Mer 31 Aoû - 18:02

Ne vous voyez pas offensée ne pas être privilégiée

Feat Neal & James ♥

Jme trouve soulagé que le jeune homme ne me regarde pas comme on regarde une bête de foire. Sur l'échelle de villeJuif je me serai trouvé à 11/10. Tripotant mes mains nerveusement, j'attends sa réponse avec cette étrange impression que le temps passe à une vitesse d'escargot bloqué dans un trou. Et pourtant, quelques secondes après ma question je peux enfin entendre le son de sa voix.
Son salut, puis son sourire me détendent. Il veut bien discuter avec moi. C'est donc avec un soupir de soulagement que mes lèvres s'étirent dans un large sourire. Pas encore totalement à l'aise avec ce jeune homme, je regarde la prof qui s'avance entre les rangs pour faire je ne sais quoi. J'aperçois alors que les autres on sortit leurs cahiers sauf moi et mon voisin. Je m’apprête à sortir le mien quand sa réponse arrive. Mon sourire grandit davantage et je me force à ne pas rire... mordant ma lèvre. Mais quand l'homme se met à s'esclaffer doucement, je ne peux m'empêcher de pouffer à mon tour. Mon rire et le sien brise le silence et, le regard de la prof dans notre direction ne fait qu'empirer mon fou rire incontrôlable. Je regarde le jeune homme et lui lance

-Oh Mais je vois très bien de quoi tu parles... J'ai les mêmes...

Avant que je ne disent un mot de plus, la voix de la prof me rappelle alors où nous sommes.

Ravewood ! Petite insolente ! Déjà tu te permets d'arriver en retard à tous mes cours, et ensuite tu permets de me rire au nez .

-En fait madame... Ne vous voyez pas offensée ne pas être privilégiée, mais je suis en retard à tous les cours... Quant au reste... Je ne vous riais pas au nez. Je riais à une blague qui me rend plutôt ironique depuis déjà quelque temps et par moments je pars dans une hilarité foudroyante...

Il va ne sois que mon mensonge est pour que mon camarade ne prend rien. Je ne voudrais pas que la prof trouve une bonne raison de le punir par ma faute. Ensuite, libre à lui de me suivre, ou pas.

-Vous voulez aller chez le directeur mademoiselle ?

-Oh quelle gentille attention. Vous me le demander . En général on m'y envoie sans que j'aie mon mot à dire... Mais si vous insistez... Il va sans dire que, je vous fais perdre votre temps et celui de mes camarades.

Je la regarde, provocante, ironique, cherchant à lire en elle avec une voracité malsaine. Mais, comme un livre fermé, je n'arrive à lire que le titre... Avec une image de couverture bien représentative de la colère. Mais de la honte aussi, de voir qu'elle n'arrive pas à me faire taire. Je lui souris comme une enfant sage et hausse les épaules.

-Dehors.

La froideur de ce mot m'hérisse l'échine et je me lève calmement, mon sac à la main et je m'avance vers la sortie.
Un regard vers le jeune homme. Et je me demande ce qu'il va faire. Me suivre dans ma rébellion . Ou profité de mon mensonge pour sauver sa peau ? Ce que je comprendrais parfaitement...

DEV NERD GIRL



Love doesn’t make sense
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. [James-Neal-Kada'an]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loyautée Trahie ~ L'amour nous détruit.
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !
» Rentre de voyage et a une grosse surprise [pv Céline]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» « D'amour et de haine, nos coeurs s'éveillent... » LUIZ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: