AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Ancient knowledge | Feat Maxine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Ancient knowledge | Feat Maxine   Lun 29 Aoû - 17:55


Ancient knowledge


Feat : Maxine Evans



La journée a été calme. Toutefois je ne suis pas naïf au point de penser qu’il ne se passe rien d’illicite ou de criminel à Beacon Hills, le crime se fait simplement discret. Mes pensées sont mauvaises, car je ne suis pas contre ce répit que je sais pourtant factice. Jordan est venu au poste avec Machin, notre chiot. Il a fait la démonstration des « capacités » de ce chien (de) policiers. En résumé, Machin a montré qu’il est capable de mettre en pièce une gomme en moins de trente secondes et de renverser toutes les corbeilles à papier en quarante secondes. C’est un peu dépité que j’ai dû faire avec les commentaires très féminins de la part de nos collègues non moins féminines et des railleries des autres. Cependant rien ne semble entamer la joie de ce moment simple dans le regard du sac à puce qui me tient lieu de compagnon. Rien que le voir sourire ainsi me met en joie. Alors que Jordan prend sa garde, je termine ma faction. Les aléas d’un métier similaire  pour un couple. Certaines semaines nous ne faisons que nous croiser. Je suis toujours gêné quand je sors de son bureau dans lequel nous venons de faire un câlin à l’abri des regards. Personne n’est dupe, et si les commentaires un peu désobligeants du début ont laissé place à des taquineries amicales, je n’aime pas ce mélange entre vie professionnelles et vie privée. Mais le fait est là, nous travaillons au même endroit, difficile de faire comme s’il n’y avait rien entre nous.

Récupérant le chiot, je file en direction du minimarket qui est au coin de la rue. Jordan n’a pas pris la laisse de Machin, je ne peux donc pas l’attacher à l’entrée du magasin. Je négocie avec le gérant de pouvoir l’emmener à l’intérieur à la condition que je le garde dans les bras. Ceci ne se révèle pas une mince affaire, le chiot étant attiré par tout ce qu’il voit de nouveau, sans parler des odeurs quand nous passons vers le comptoir de la boucherie. Je me débrouille donc tant bien que mal avec un panier et le clebs calé sous le bras qui gigote à qui mieux mieux sous les sourires à peine voilés des ménagères qui font leurs courses.

Je ne me suis pas attardé dans les rayons, ne prenant que le strict nécessaire pour mon repas de midi et celui de Machin et de Truc, notre chaton qui attend à la maison. Dans la file d’attente à la caisse, je suis interpellé par une cliente qui s’est mise après moi. Je reconnais Maxine Evans. Nous nous étions déjà rencontré à deux reprises. La première pour un enlèvement dont elle avait été victime et la deuxième fois pour un cambriolage dans la maison d’un de ses amis. Je prends de ses nouvelles et nous parlons de choses sans importance. Elle est amusée par Machin qui tire son museau dans sa direction pour mendier une caresse. Toutefois, je sens que sous son sourire, la jeune femme n’est pas si sereine que ça, mais je n’ai pas le temps de creuser plus, c’est à mon tour.

Mettre mes articles dans un sac, payer et tenir le chien relève de la mission impossible. Avec un air de chien battu je regarde Maxine.

- Tu veux bien me le tenir deux minutes s’il te plait ?

Elle s’exécute avec gentillesse, le chiot en profitant pour lui refaire une toilette à grand coup de langue. Je fais la grosse voix. L’effet escompté ne dure qu’une poignée de seconde. Maxine est pourtant une louve, mais Machin côtoie quotidiennement un chien des enfers. Autant dire que sa notion du danger est totalement corrompue. Il serait capable d’aller faire des lichettes à un lion si l’occasion se présentait. Par politesse, j’attends ma sauveuse à la sortie du magasin.

- Cela n’a pas l’air d’aller fort Maxine.

Une moue contrite, un sourire gêné me convainquent qu’elle a peut-être besoin de parler. Je ne suis pas pressé et lui propose donc d’aller flâner du côté du parc. Machin qui comprend où nous nous dirigeons s’excite à nouveau. Impressionnant comment cette boule de poil est un concentré d’énergie et je ne parle pas de Truc qui est vraiment étrange depuis notre retour de l’enfer où l’âme de Jordan était prisonnière.

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 537
Réputation : 61
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Lun 29 Aoû - 20:30




Ancient Knowledge
Ft Maxine & Brian


Encore une journée plutôt remplie au restaurant. Les clients ont été présent et ont même été bien enquiquinant pour certains d'entre eux. C'est avec un soupire de contentement que je quitte mon lieu de travail, pour retrouver mon appartement totalement vide de vie. Alexander est parti du jour au lendemain sans donner le moindre signe de vie ou même une petite explication sur le pourquoi il est parti. Ne parlons même pas de ma cousine Nausicäa, qui elle aussi, à déserté Beacon-Hills. En gros, je me retrouve seule, encore une fois. Dès que je franchis le pas de la porte de mon petit appartement, je me dirige directement vers mon réfrigérateur, dans l'espoir de trouver quelque chose à grignoter, mais il n'y a rien. J'ai oublié d'aller faire les courses. Un grognement s'échappe de ma gorge. Je sors mon téléphone de la poche pour regarder l'heure. Mhm ça va, ce n'est pas trop tard pour aller faire les courses. Je referme la porte de mon frigo et ressors de mon appartement pour me rendre dans le centre-ville.

Une fois dans le magasin, je me dirige dans les rayons que je connais le mieux, c'est-à-dire le rayon des sandwichs tout prêt et des boissons. Je sais que je ne mange pas forcément équilibrer, mais très franchement, en ce moment, je n'ai pas du tout la tête à me préparer de bons petits plats. Lorsque j'ai mis mes commissions dans mon panier, je me dirige d'un pas pressant en direction des caisses. Je me retrouve derrière un homme plutôt grand et pas trop mal battis, qui d'ailleurs se trouve être le policier qui m'a sauvé des griffes de Ryan, l'agent Brian O'Conner. Aller Max', affiche un sourire, pour ne pas qu'il voit mon air fatigué. J'affiche alors un sourire amical et, je ne peux m'empêcher de vite poser mon attention sur le petit bout qu'il tient dans ses bras. Un petit rire s'échappe de ma gorge en voyant que le chiot réclame une caresse de ma part.

Un nouveau rire s'échappe de ma gorge en voyant l'agent O'Conner galérer à essayer de mettre ses courses sur les sacs tout en gardant la petite boule de poils dans ses bras. Il relève finalement la tête vers moi tout en me demandant de lui prendre son chiot le temps qu'il finisse.

- Oui bien sûr.

Je lui souris et je prends à mon tour le chien dans mes bras. Je n'ai pas le temps de le serrer contre moi qu'il commence déjà à me « nettoyer » le visage à grand coup de langue. J'en profite aussi, pour lui faire plusieurs caresses ainsi de petits bisous sur le sommet de son crâne avant de le rendre à son propriétaire avec un sourire sur le visage. Je sais que ce petit moment peut paraître anodin pour d'autres personnes, mais pour moi, ce petit moment de « tendresse » avec cette petite boule de poils, m'a fait le plus grand bien.

C'est maintenant à mon tour de ranger mes courses dans les sacs. Je sors ensuite du magasin et est un peu surprise en voyant que Brian est dehors en train de m'attendre. Je m'approche doucement de lui, essayant d'afficher une mine plutôt radieuse, pour ne pas répondre à ses questions, mais malheureusement s'est peine perdue. Une moue s'installe sur mon visage, suivie d'un petit sourire gêné. Je ne veux pas le déranger avec mes problèmes. Il doit surement avoir autre chose à faire que d'écouter une pauvre petite louve sans défense. L'agent de police me propose d'aller marcher en direction du parc, me signalant au passage qu'il n'est pas pressé. J'aurais préféré le contraire. Je marche donc à ses côtés, dans le plus grand silence. Je ne sais pas par quoi commencer.

Mon regard se repose sur la petite boule de poils qui commence à s’agiter en voyant que nous ne sommes pas très loin du parc. Un nouveau petit sourire s’installe sur mon visage. Je relève ensuite mon attention sur l’agent de police, afin de me lancer.

- Disons que ce n'est pas forcément la grande forme en ce moment … À chaque fois que je rencontre un alpha, il me promet de me protéger et de m'aider à gérer mes peurs, mais dès que j'ai besoin d'eux, ils disparaissent du jour au lendemain… J'ai encore du mal à dormir la nuit à cause de ce qui m'est arrivée… Et pour tout avouer, j'ai même essayée de me suicider pour ne plus vivre dans la peur qu'ils me retrouvent…

Je baisse la tête honteuse, sachant déjà qu'il va « m'engueuler » pour le fait d'avoir essayé de mettre fin à mes jours…


@Georgie


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Sam 3 Sep - 17:21


Ancient knowledge


Feat : Maxine Evans



Nous marchons côtes à cote. Je porte mes courses dans une main et Machin sous le coude. Il est trop jeune pour que je le laisse divaguer sur le trottoir. Il pourrait traverser la rue à l’improviste. Le chiot se débat comme un beau diable, je lui rendrai sa liberté une fois au parc. Maxine reste pensive, puis à un moment se décide à s’ouvrir un peu.

- Disons que ce n'est pas forcément la grande forme en ce moment …
- Cela se voit à ton visage un peu las.
- À chaque fois que je rencontre un alpha, il me promet de me protéger et de m'aider à gérer mes peurs, mais dès que j'ai besoin d'eux, ils disparaissent du jour au lendemain…
- Je ne sais pas si habituel chez les alphas, mais généralement bien du monde ne tient pas ses promesses sur cette terre…
- J'ai encore du mal à dormir la nuit à cause de ce qui m'est arrivée… Et pour tout avouer, j'ai même essayée de me suicider pour ne plus vivre dans la peur qu'ils me retrouvent…
- Maxine !


L’aveu d’une telle détresse me désole car je trouve la jeune femme bien sympathique. Il en faut du désespoir pour envisager mettre fin à ses jours. Je ne sais pas quoi lui répondre alors qu’elle regarde ses pieds, ses joues rosissant de honte. Toutefois le simple fait qu’elle le dise est un bon pas en avant. Je lui fais un sourire encourageant et lui montre l’entrée du parc qui s’ouvre à nos pieds. Posant le chiot sur ses pattes, celui-ci file à fond de train courir après un papillon, puis truffe au sol joue au fin limier.

- C’est un chien policier. Enfin c’est ce que Jordan veut faire croire à tout le monde. L’autre jour j’avais caché sa gamelle dans le couloir, c’est Truc notre chaton qui l’a trouvé !

Maxine rit, soulagée semble-t-il que je ne l’aborde pas avec un discours moralisateur. Je ne suis qu’un ancien marine, un flic, je n’ai pas de formation particulière dans le domaine. Toutefois à force de voir défiler du monde en détresse au poste de police, je commence à savoir trouver les mots ou les gestes qu’il faut pour aider ou du moins redonner un sourire à un visage tristounet.

Je pose mon sac de course sur un banc et invite la jeune louve à s’asseoir. Il y a un marchand de glace non loin, je lui demande le parfum qu’elle préfère et vais nous acheter deux cornet de glace à l’italienne. Machin a rappliqué direct quand il m’a vu monnayer avec le vendeur de douceur. Le chiot adore les glaces, tout ça parce que Jordan lui passe tout… et moi aussi un peu. Je ne peux pas résister à sa tête de chien battu qu’il sait parfaitement simuler en toute occasion. Je reviens vers Maxine et lui tends sa glace en tentant de ne pas marcher sur Machin qui fait des huit entre mes jambes.

Nous entamons notre glace en silence. Le chien jappe et a posé ses deux pattes sur mes genoux. Forcément son impatience provoque une catastrophe quand il tente de sauter sur mes cuisses, me bousculant la main qui tient ma glace. Celle-ci atterri sur mon nez. Je regarde Maxine dépité. La jeune femme ne peut s’empêcher de sourire puis rire malgré les pensées sombres qui affleurent sa mémoire. Finalement faire le pitre n’est pas si difficile. Je m’essuie le nez du revers de la main et tends mon cornet de glace à Machin qui s’empresse de le finir à grand coups de langue baveuse.

- Tu sais Maxine, il est important que tu puisses t’ouvrir à quelqu’un de ce qui te mine. Je ne suis pas un loup mais un mentaliste. J’ai aussi des soucis de maîtrise. Ils sont différents, non liés à la lune, mais potentiellement dangereux pour autrui comme pour un loup qui dérape. Celui qui m’a aidé c’est Jordan pas sa présence et son affection.

Elle me redit avoir peur d’être à nouveau enlevée et de se sentir seule abandonnée de sa cousine et de son alpha.

- Parler fait beaucoup de bien. Cela rassure avec le fait que quelqu’un fait attention à toi. Et si tu le souhaites, je peux veiller sur toi lors de la prochaine lunaison. Tu veux bien que nous soyons amis Maxine ?

Je la regarde en souriant. Ma proposition est amicale. Je connais le monde dans lequel elle vit. Je suis aussi un policier. Je peux donc la protéger. Je me souviens de mon entrainement Avec Jordan et Mafdet. Je sais que je suis capable de maitriser un loup en crise ou plutôt je m’en sens capable.


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 537
Réputation : 61
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Mer 14 Sep - 17:40




Ancient Knowledge
Ft Maxine & Brian


C'est toujours le visage posé sur mes pieds, que j'attends l'engueulade de la part du policier suite à ce que je viens de dire. Bizarrement, il ne se passe rien. Je relève la tête, plongeant mon regard dans celui de Brian. L'agent de police, me sourit, avant de me montrer l'entrée du parc qui se rapproche de nous. Il pose le chiot au sol, pouvant ainsi courir derrière un papillon. En voyant cette scène, je ne peux m'empêcher de rire de bon cœur.

- C’est un chien policier. Enfin c’est ce que Jordan veut faire croire à tout le monde. L’autre jour j’avais caché sa gamelle dans le couloir, c’est Truc notre chaton qui l’a trouvé !

Un nouveau rire s'échappe de ma bouche. Je suis vraiment soulagée que Brian ne m'engueule pas. Le jeune homme dépose son sac de commissions sur le banc, avant de m'inviter à m'asseoir. Le bruit d'un marchant de glace se fait entendre non loin de nous. Brian me demande ce qu'est mon parfum préféré. Je lui réponds que c'est le chocolat et, je le regarde s'éloigner avant, que j'ai le temps de lui donner l'argent nécessaire. Quelques minutes plus tard, le jeune agent de police revient vers moi, essayant de ne pas écraser machin qui fait plusieurs huit entre les jambes de son maître. J'affiche un sourire et remercie Brian tout en prenant la glace qu'il me tend gentiment.

Un silence commence à s'installer entre nous. À vrai dire, je ne sais pas ce que je peux dire d'autre. Je ne veux pas embêter Brian avec mes problèmes. Il a surement d'autre chat à fouetter que de s'occuper d'une pauvre louve sans défense et sans famille. Le chiot se met à japper d'impatience. Un nouveau sourire se dessine sur mon visage, lorsque machin saute sur les genoux de son maitre, poussant ainsi sa main de façon à ce que la glace s'écrase le nez de Brian. Non, je ne dois pas rire, contrôle toi Maxine, ne ris surtout pas. Mais c'est plus fort que moi. Je ne peux m'empêcher de rire aux éclats en voyant le regard dépiter du jeune policier. C'est fou, ce que de petites choses anodines de la vie de tous les jours peuvent redonner le sourire. Je ne me lasse pas de regarder le chiot faire le pitre, avant de s'emparer de la glace que lui tend l'agent O'Conner.

- Tu sais Maxine, il est important que tu puisses t’ouvrir à quelqu’un de ce qui te mine. Je ne suis pas un loup mais un mentaliste. J’ai aussi des soucis de maîtrise. Ils sont différents, non liés à la lune, mais potentiellement dangereux pour autrui comme pour un loup qui dérape. Celui qui m’a aidé c’est Jordan pas sa présence et son affection.
- Je sais bien que je dois m'ouvrir aux autres, mais je n'y arrive pas. J'ai déjà essayée de le faire, comme je l'ai dit à mes deux anciens alphas, mais quand je vois qu'ils se volatilisent du jour au lendemain, je préfère tous garder pour moi.
- Parler fait beaucoup de bien. Cela rassure avec le fait que quelqu’un fait attention à toi. Et si tu le souhaites, je peux veiller sur toi lors de la prochaine lunaison. Tu veux bien que nous soyons amis Maxine ?

Je regarde Brian en silence. La proposition, qu'il vient de me faire me touche vraiment beaucoup. Très peu de personnes accepteraient de rester avec un loup avec un peu de contrôle un soir de pleine lune. Et le fait qu'il me propose que nous soyons amis, me redonne le sourire. Mais je ne peux pas le laisser venir, j'ai déjà failli faire du mal à mon tatoueur préféré, je n'ai pas envie de blesser ou d'essayer de blesser une personne de plus.

- J'accepte volontiers d'être ton amie. Même si je suis touchée par ta proposition de veiller sur moi le soir de pleine lune, je préfère refuser. J'ai failli blesser une personne à qui je tiens beaucoup, je ne veux pas risquer de te faire du mal….

HRP:
 

@Georgie


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Mar 20 Sep - 21:46


Ancient knowledge


Feat : Maxine Evans



- J'accepte volontiers d'être ton amie.
- A la bonne heure !
- Même si je suis touchée par ta proposition de veiller sur moi le soir de pleine lune, je préfère refuser. J'ai failli blesser une personne à qui je tiens beaucoup, je ne veux pas risquer de te faire du mal….
- Je sais me montrer très têtu Maxine ! « Tête de cochon » est le surnom que me donne parfois Jordan.


Je tente de faire à nouveau le pitre, toutefois ma manœuvre échoue. Je comprends parfaitement ce que ressent la jeune louve. La hantise de blesser quelqu’un qui nous est proche, et par-delà, blesser un innocent, quelqu’un qui a la malchance de passer à proximité alors que l’on perd la contrôle de son pouvoir. Mon don peut être dévastateur. Que ce serait-il passé l’autre fois à la salle de sport si Jordan n’avait pas eu le temps de m’éloigner de ces gens ? Je me souviens des dégâts que j’avais faits à la décharge. Une bombe aurait explosé, le résultat aurait été similaire. Depuis, Mafdet Mahes m’avait aidé, non sans être sérieusement blessée à cause de moi. Et là aussi, que ce serait-il passé si je n’étais pas tout bonnement tombé totalement épuisé alors que mon dragon de poussière la broyait entre ses mâchoires en constante reformations ?

- Ecoute, il est évident que tu es bien plus forte que moi. Cependant je ne suis pas démuni, ni sans atout contre une louve. Être blessé, c’est aussi une éventualité que j’accepte avec le métier que je fais. J’étais un militaire et maintenant je suis un flic pour la même raison. Je veux aider les gens et leur garantir la sécurité. Je suis entrainé à encaisser Maxine.

Tout en parlant, je jette un bout de bois que Machin m’a apporté. Le chiot ne se lasse pas de faire des allers-retours pendant que nous discutons. Je plante un regard franc dans celui de la louve.

- J’espère pour toi que tu trouveras enfin une meute stable qui te soutiendra. Mais en attendant on passera tes moments difficiles ensemble. Et je t’interdis de refuser mon aide pour le motif d’avoir peur de me blesser. Prendre des risques calculés c’est mon job.

Mon téléphone vibre dans ma poche. C’est Jordan. Au son de sa voix je sais déjà qu’il va être retenu au poste de police. C’est tout le revers de la médaille d’avoir un poste comme le sien. Il est souvent sollicité et il ne compte pas ses heures supplémentaires. Si je travaillais ailleurs, nous ne nous verrions quasiment plus. Des huiles de l’état ont débarqué à l’improviste, c’est le branle-bas de combat au poste de police. Il faut faire bonne figure. Ceux qui ne sont pas en poste échappent à la corvée, mais les malheureux qui sont en service vont devoir rester tant que la visite dure. Jordan ne rentre pas manger pour midi… Je lui assure mon soutien moral et mon amour avant de raccrocher.

- Bien ! Dans mon sac de course j’ai de quoi nourrir deux personnes ! Jordan est coincé au poste de police, donc je t’invite et pas de mais ou de non. C’est un ordre jeune femme !

La jeune louve proteste embarrassée par mon offre. Je ne suis pas d’un naturel autoritaire, mais j’ai su faire respecter mes galons dans le passé. J’attrape mon sac de course, me lève du banc et lui offre mon bras. Je suis déterminé à la convaincre.

- J’ai une maison à trois rues d’ici.

Je ne bouge pas et reste comme au garde à vous avec mon coude qui l’invite à s’y accrocher. Maxine finit par céder. Machin suit le museau collé au sol. Je le porte dès que nous sortons du parc. Cinq minutes plus tard nous arrivons devant ma maison.


- Je propose que nous déjeunions sur la terrasse derrière. Il fait beau et tu pourras profiter de la vue sur la roseraie. C’est l’ancienne propriétaire qui l’a planté. Moi je tente de ne pas les faire mourir.


Je tais l’aspect surnaturel des roses à cause de l’intervention inopinée de Jansen. Et d’ailleurs je fais attention de paraitre à ses côtés devant mesdames les roses pour être certain qu’elles ne voient pas dans la jeune louve un danger. Les crocs et les griffes de Maxine ne pourront rien contre les lianes épineuses des roses.

- Installe-toi pendant que je fais tout réchauffer.


J’entre dans la cuisine laissant la porte vitrée grande ouverte pour que nous puissions parler.

- C’est quand la prochaine pleine lune ?


Oui je suis têtu. J’ai bien l’intention d’être à ses côtés pour passer cette épreuve. Je sais que les loups finissent par y arriver seuls. Maxine a besoin d’être confortée dans ses capacités. Il va aussi falloir trouver un lieu discret. Car autant elle en mode louve, que moi en train de la stopper à l’aide de mon don, il serait préférable que personne ne nous voit. Machin et Truc sortent de la maison comme deux boulets de canon pour aller faire les fous sur l'herbe. Machin est fier du bâton qu’il a rapporté, mais ne veut pas le prêter au chaton. La diversion fait rire ma nouvelle amie.




© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 537
Réputation : 61
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Mer 5 Oct - 11:38


   


Ancient Knowledge
Ft Maxine & Brian


Même si je veux paraître sérieuse, sur le sujet de la pleine lune et sur le fait que je ne veuille pas que Brian m'accompagne pour éviter un accident que je regretterais amèrement, je ne peux tout de même pas, m'empêcher de rire doucement suite à sa remarque. Si Nausicäa était encore là, elle aurait très certainement dit qu'elle en connaissait une autre de « tête de cochon ».  Bien que l'agent de police essaye de faire rire en faisant le pitre, cela ne marche pas vraiment. J'ai dans la tête cette image du soir où Nikolai m'a emmené au restaurant. Le soir où j'ai tout fait foirer à cause de la pleine lune.  Je sais que je n'ai pas blessée Niko, mais cela aurait pût se produire si je n'avais pas décidée de fuir dans la forêt.

- Ecoute, il est évident que tu es bien plus forte que moi. Cependant je ne suis pas démuni, ni sans atout contre une louve. Être blessé, c’est aussi une éventualité que j’accepte avec le métier que je fais. J’étais un militaire et maintenant je suis un flic pour la même raison. Je veux aider les gens et leur garantir la sécurité. Je suis entrainé à encaisser Maxine.

Je pose mon attention sur l’agent de police, qui est en train de balancer un morceau de bois au chiot. O’Conner plante ensuite son regard dans le mien. Un regard franc.

- J’espère pour toi que tu trouveras enfin une meute stable qui te soutiendra. Mais en attendant on passera tes moments difficiles ensemble. Et je t’interdis de refuser mon aide pour le motif d’avoir peur de me blesser. Prendre des risques calculés c’est mon job.
- Je sais bien que c'est ton job, mais comme je t'ai dit, j'ai suffisamment vécue de choses horribles pour le moment. Et je ne tiens absolument pas à te blesser. Je ne le supporterais pas.

Je continue de regarder Brian dans le blanc des yeux. Essayant de lui faire comprendre que moi aussi je peux être une personne extrêmement têtue lorsque je m’y mets. Le téléphone de Brian se met à vibrer. Je détourne mon attention de Brian pour le poser sur le chiot qui attend que son maître continue de lui lancer le bout de bois.  Je récupère donc le bâton des mains de l’agent de police, pour le lancer au chiot qui commence à s’impatienter. ..

- Bien ! Dans mon sac de course j’ai de quoi nourrir deux personnes ! Jordan est coincé au poste de police, donc je t’invite et pas de mais ou de non. C’est un ordre jeune femme !
- C’est gentil, mais je ne peux pas accepter. Tu dois sans doute avoir d’autre chat à fouetter que de rester avec moi et, puis tu sais, je suis du genre ennuyeuse comme fille…

Malheureusement pour moi, mes excuses bidons ne marche pas. Brian se lève, attrape son sac de course, avant de me tendre son bras. Il reste là, planté devant moi à attendre que j'accepte sa proposition.  Voyant la détermination de l'agent de police, je soupire. Je me lève à mon tour. J'attrape également mes sacs de courses avant d'attraper le bras que me tend toujours O'Conner. Nous commençons à marcher en direction de chez l'agent de police, suivie de près par le chiot qui a encore une fois, la truffe plantée au sol. Lorsque nous arrivons à la sortie du parc, Brian porte machin dans ses bras le temps que nous arrivions chez lui, ce qui ne tarde pas.

- Je propose que nous déjeunions sur la terrasse derrière. Il fait beau et tu pourras profiter de la vue sur la roseraie. C’est l’ancienne propriétaire qui l’a planté. Moi je tente de ne pas les faire mourir.

- Encore une chose que nous avons en commun mon cher O’Conner…

Un faible sourire se dessine sur mon visage. Il est vrai que je suis nul en jardinage. Si j’essaye d’entretenir une quelconque plante je la fais mourir. Je ne sais pas comment je m’y prends. Je dois, tous simplement ne pas avoir la main verte… Je dois avouer que ces roserais sont vraiment magnifiques.

- Installe-toi pendant que je fais tout réchauffer.

Je le regarde partir en direction de la cuisine. Je lève ensuite mon visage en direction du soleil, fermant les yeux à cause de la luminosité trop éblouissante. Je reste ainsi pendant encore quelques minutes, avant de reposer mon attention sur Brian, qui vient de me sortir de mes pensées. Quand est la prochaine pleine lune. J’aurais dû m’en douter, qu’il ne lâcherait pas l’affaire aussi facilement…  Je m’installe contre le pas de la porte, tout en le regardant.

- C’est le mois prochain… Tu as besoin d’un coup de patte ?

Deux petites boules de poils sortent rapidement de la maison, pour se diriger vers le jardin. Je les regarde faire en souriant. Le chiot est fier d’avoir ramené le bâton et, ne veux en aucun cas le prêter au chaton. Ils sont mignons à voir ses deux là…

- Tu sais Brian, je continue à dire que je ne veux pas que tu viennes avec moi… Je tiens à ta sécurité…

Je sais que ça va servir à rien, mais au moins j’aurais essayé de l’en dissuader.


@Georgie


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Lun 10 Oct - 22:08


Ancient knowledge


Feat : Maxine Evans



- C’est quand la prochaine pleine lune ?
- C’est le mois prochain… Tu as besoin d’un coup de patte ?
- Je veux bien, tu peux mettre la table ? Nous serons bien là sur la terrasse.


Machin fait enrager Truc avec son bâton. En réponse le chaton s’attaque à la queue du chiot qui à ses yeux fait aussi un bon bâton. Les deux pitres s’éloignent un peu. Je ne m’inquiète pas, je sais qu’ils rappliqueront si je les appelle. Puis je crois que les roses les empêchent d’aller s’aventurer chez nos voisins immédiats.

- Tu sais Brian, je continue à dire que je ne veux pas que tu viennes avec moi… Je tiens à ta sécurité…
- Moi aussi je tiens à ma sécurité Maxine. Toutefois je comprends ta réticence et elle est tout à ton honneur. Un mois, cela me laisse le temps de te montrer que tu peux compter sur moi et aussi que je ne suis pas en sucre.


La jeune femme sourit, d’un sourire triste et presque fanée. Cela me fait de la peine car c’est une personne plutôt gentille. Ses pleines lunes sont peut-être difficiles, mais là assise à ma terrasse, c'est une jeune femme douce qui me fait face. Nous buvons un verre de jus de fruit en attendant que le micro-onde réchauffe ce que j’avais acheté pour Jordan et moi. A mon tour de sourire quand je la vois offrir son visage aux rayons du soleil. L’après-midi s’annonce paisible. Un ding m’annonce que c’est chaud. Ce n’est pas de la grande cuisine, c’est même industriel, autant Jordan que moi, nous ne sommes pas très doués pour cuisiner. Notre passif militaire nous a appris à nous contenter de rations insipides. Cependant Maxine ne laisse rien paraitre quant à la qualité du repas que je lui offre. L’ancienne propriétaire qui m’avait hébergé un peu avant la vente effective en échange d’une aide à son déménagement m’avait appris à faire des biscuits.

- Ce n’est pas de la grande cuisine. Par contre je sais faire des biscuits. J’en ferai exprès pour toi.

Nous passons un repas tranquille évitant les sujets qui lui minent le moral. Nous en sommes au café quand j’ai soudainement une idée.

- Il faut que je te montre ce don je suis capable avec mon don !

Je souhaite la rassurer sur ma capacité à me défendre d’elle. Cette fois, je prends soin de laisser Machin à la maison pour ne pas l’avoir dans les pattes. Je tiens la portière de ma voiture pendant que Maxine s’installe sur le siège passager. Je suis resté mystérieux sur le lieu où de l’emmène. La circulation est fluide en ville en ce milieu d’après-midi, je sors rapidement de la ville et me dirige là où Jordan m’avait emmené.

Maxine est surprise quand elle voit que nous sommes à la décharge de Beacon Hills. Elle devait s’imaginer que j’allais lui faire une démonstration dans un endroit plus bucolique. Quand elle est descendue de la voiture je lui explique mon choix.

- Je ne t’ai pas emmené en pleine nature, car je me refuse à détruire la nature. Ici, il n’y a rien que des déchets, rien de vivants sinon des rats. Ils sont bien assez nombreux.

Ce lieu est presque symbolique pour moi, c’est ici que mon donc a montré pour la première fois sa capacité destructrice. Ici que Jordan m’a amené pour que je ne blesse personne. Nous nous avançons en faisant attention où nous mettons les pieds.

- Là c’est parfait ! Reste dans mon dos d’accord ?

La jeune femme est intriguée mais écoute mes consignes. Elle s’est un peu décalée pour voir devant moi la marée de détritus. Il y a de tout, des boites de conserve, des carcasses d’électro-ménager et d’autres déchets variés. Je ferme les yeux et laisse mon don s’évader et aller « palper » mon environnement. Bientôt un nuage de poussières tourbillonne devant nous. Au début ce n’est que quelques papiers gras qui volent avec des feuilles mortes. Bientôt suivent des grains de sable, puis l’aspiration entraine des boites en carton Mon tourbillon devient une mini tornade dans laquelle des boites de conservent s’engouffre aspirées par le vortex ainsi crée. Mentalement j’ai une vision précise de la spirale de débris qui tournoient devant nous. Je lui laisse prendre de la vitesse, un vent contraire nous fouette le visage. Mafdet Mahes m’a fait comprendre comment modeler cet amas de choses qui volent parce que j’agis sur les particules d’air. Je ne fais pas léviter la matière, je la rends prisonnière d’un violent courant d’air.

Je n’ai besoin que de ma cervelle pour créer cet exploit, toutefois je m’aide à visualisé le monstre de poussière que je m’apprête à créer en levant mes mains devant moi, mes doigts retracent le cours de ma pensée et les lignes du dragon des mers que je façonne. La dernière fois la puissance du Nemeton m’avait aidé. Depuis je n’avais pas été capable de le recréer ailleurs qu’auprès de la vénérable souche. Il faut croire que mon don s’amplifie quand je souhaite aider quelqu’un.

Je ne peux pas tenir longtemps, déjà le mal de tête me guette. Brusquement, je libère mon dragon fait de détritus aussi acérés que des couvercles de boite de conserve ou des tessons de bouteilles. Même les grains de sable deviennent coupants quand ils tournoient à cette vitesse. Dans une ultime maitrise, j’envoie le dragon dévaster les monceaux de détritus de la décharge. Enfin le dragon se délite et retombe en objets inertes. Sur le trajet de son passage nous avons l’impression qu’un broyeur géant est passé. Tout est haché menu, pierre, ferraille, tout a été réduit en poussière. Je vacille un peu. J’y suis allé un peu fort avec ma démonstration.

- Tu vois que je peux me défendre contre toi Maxine. Et ce n’est pas toi qui sera désolé de m’avoir blessé, mais l’inverse.

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Evans

avatar

Messages : 537
Réputation : 61
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 23
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Mar 11 Oct - 10:51


   


Ancient Knowledge
Ft Maxine & Brian


Pendant que j’aide l’agent de police à mettre la table sur la terrasse, Brian m’informe qu’il tient lui aussi à sa sécurité et, il m’informe qu’en un mois, il aura le temps de me prouver que je peux lui faire confiance. Je secoue la tête. Je n’arriverais donc pas à le faire changer d’avis. Alors que j’offre mon regard au rayon du soleil, j’entends le « ding » du four à micro-ondes. L’heure de manger arrive. Moi une morfale ? Jamais.

- Ce n’est pas de la grande cuisine. Par contre je sais faire des biscuits. J’en ferai exprès pour toi.
- Ne t’inquiète pas, je ne suis pas une grande cuisinière non plus. Je ne dis pas non à des biscuits

J'affiche un sourire, avant de commencer à manger le plat que vient de m'emmener Brian. Même si c'est un plat déjà préparer, ce n'est pas si mauvais que ça. Pendant que nous mangeons, nous discutons de choses et d'autres. Evitant les sujets qui me peinent beaucoup en ce moment. Je le remercie d'ailleurs pour ça. Même si je sais que ça me ferait beaucoup de bien d'en parler, je n'en ai pas envie, mais surtout, je n'y arrive pas.

L'agent de police, me sort de mes pensées en m'informant qu'il faut qu'il me montre ce dont il est capable de faire avec son pouvoir. Je secoue la tête en guise de réponse positive. J'ai envie de voir ce qu'il peut faire. Mais surtout pour savoir s'il est bien capable de me retenir le soir de la pleine lune. O'Conner laisse Machin à la maison, sans doute pour ne pas qu'il le dérange au moment de sa démonstration. Brian tient la portière du côté passager pour que je puisse m'installer. Je lui souris et m'installe tranquillement dans sa voiture, me demandant où il peut bien m'emmener pour me montrer son fameux don.

Plusieurs questions viennent à mon esprit en voyant que nous sortons de la ville. Je dois même avouer, que j’ai le cœur qui commence à battre rapidement. Je sais que Brian ne me fera jamais de mal, mais… Je ne peux m’empêcher d’avoir peur. Un air de surprise s’installe sur mon visage, lorsque l’agent de police se gare devant la décharge de Beacon-Hills.

- Je ne t’ai pas emmené en pleine nature, car je me refuse à détruire la nature. Ici, il n’y a rien que des déchets, rien de vivants sinon des rats. Ils sont bien assez nombreux.

Je ne réponds rien. Je me contente une fois encore de secouer la tête en guise de réponse. Brian et moi marchons à l’intérieur de ce bâtiment, prenant le soin de faire attention où nous posons nos pieds.

- Là c’est parfait ! Reste dans mon dos d’accord ?
- C’est d’accord.

Je le regarde quelque peut intriguer. Je me demande ce qu'il peut avoir, comme pouvoir. Je me recule un peu de lui, avant de poser mon attention sur le tas de détritus qui se trouvent à quelques mètres de nous. Dans ce tas, il y a de tous. Des boîtes de conserves, des carcasses d'électroménagers, ainsi que d'autres déchets variés.

Des morceaux de papiers gras se mettent à voler devant nous, en compagnie de feuilles mortes. Des grains de sables s'y rajoutent. Ce sont ensuite au tour des cartons de se rajouter dans ce petit tourbillons qui, ressemble de plus en plus à une tornade, où des boites de conserves viennent se rajouter à fête. La tornade commence à prendre de la vitesse, alors qu'un vent contraire, vient nous fouetter le visage. Brian, lève ses mains devant lui. Ses doigts dessinent une forme que je n'arrive pas à distinguer. Une forme de créature se dessine dans cet amas de poussière. Quelques secondes plus tard, le dragon de poussières et de déchets, dévastes les morceaux de détritus de la décharge avant de redevenir ce qu'il était avant que Brian me montre son don.

Mon regard se pose sur l'agent de police qui a l'air épuisé par ce qu'il vient de me montrer. Je me positionne derrière lui. Mes mains se posent sur ses bras et, je le regarde inquiète. Je ne suis pas vraiment sûr qu'il arrive à me contrôler le soir de la pleine lune…

- Tu vois que je peux me défendre contre toi Maxine. Et ce n’est pas toi qui sera désolé de m’avoir blessé, mais l’inverse.
- Tu peux certes te défendre, mais il suffira que tu arrives au moment où tu ne tiendras plus ton pouvoir, pour que je m'attaque à toi, Brian. Et vue comment tu es en ce moment même, je te le redis, je n'ai pas très envie que tu viennes avec moi. Même si, je l'avoue, ton don est impressionnant


@Georgie


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 655
Réputation : 96
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: Ancient knowledge | Feat Maxine   Dim 16 Oct - 16:08

Suite Ici Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ancient knowledge | Feat Maxine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: