AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

  [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Minerva Hale
Modérateur
avatar

Humeur : Attentive
Messages : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/08/2016
Localisation : Beaconlard

MessageSujet: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 20:59




La répartition
La brume recouvre la forêt d’un voile opaque, humide et glacial. Je me tiens à l’entrée de la forêt. Les élèves et nouveaux professeurs ne vont pas tarder à arriver. Severus est déjà près du Choixton s’assurant que rien ne troublera la cérémonie de la répartition. Je me demande ce que va donner la promotion 2016, espérant ne pas revivre les aléas des années passées.

Déjà les premiers inscrits arrivent. Nous sommes à l’orée de la forêt. Le chemin jusqu’au Choixton est semé d’embuches magiques. Il est de tradition que je les guide à travers la forêt pour arriver sains et saufs auprès de l’arbre vénérable. Cela se passe généralement sans encombre, sauf pour ceux qui ne m’écoutent pas… Les sortilèges qui entourent le Choixton sont mortels ou au mieux peuvent vous faire errer à vie comme une âme torturée dans une forêt sans issue.

Je lance un regard sévère à un groupe de filles qui parlent fort. Les conversations baissent d’un ton. J’aperçois Miss teigne assise sur une pierre. Elle se lèche consciencieusement le poil ignorant totalement les élèves. Je sens le premier désordre arriver et cela ne manque pas avec un jeune arrogant au blouson de cuir. Il s’est saisi d’un petit caillou et s’apprête à le lancer sur la chatte. Je pourrais intervenir, je pourrais… Mais il faut bien que jeunesse apprenne. Ce Therence Garnet fait les frais de son impertinence faisant par l’occasion un bon sujet d’exemple aux autres élèves qui comprennent qu’il ne vaut mieux ne pas avoir affaire à notre concierge Argus Rusard. Un ours garou s’esclaffe de l’infortune de son camarade de classe. Il se ratatine rapidement sous mon regard glacial.

Je fais un bond en me retournant. Face à moi se trouve un être étrange. Je mets un moment avant de comprendre qu’il s’agit de tatouages et non pas d’un squelette ambulant. Mais qu’ont donc les jeunes d’aujourd’hui dans la cervelle ? J’observe les arrivants. Je hausse un sourcil en en voyant un vêtu d’un kilt des Highlands. Un grand escogriffe avec un fort accent allemand fait des plaisanteries tendancieuses à un jeune loup blond. Près d’eux, un jeune homme se tient droite et attentif. Il a un regard étrange avec deux iris de couleur différente. Je compte les personnes présentes. Nous pouvons y aller, tout le monde est présent.

- Bonjour. Je vous prie de bien écouter ce que je vais dire. C’est dans l’intérêt de votre propre survie.

L’assistance me regarde. Rusard ne lâche pas sa proie qui ne comprend pas que plus il jure, plus le concierge resserrera ses doigts sur son oreille.

- Nous allons en forêt pour assister à la cérémonie de la répartition. Ce lieux est enchanté et très dangereux. Vous allez donc me suivre en file indienne. Interdiction de doubler celui qui est devant vous, ou de vous écarter du chemin.

Je toise tout le monde et m’assure que tout le monde m’a entendue. Je me retourne et là où il n’y avait qu’une forêt dense et opaque, une sente est apparue. Rusard s’y engouffre, trainant un Garnet grimaçant par l’oreille. Miss Teigne crache sur le pauvre malheureux qui subit l’opprobre de son maître. Le jeune homme y réfléchira à deux fois avant de l’ennuyer à nouveau. Je prends la suite et peu à peu nous formons une longue file qui chemine doucement, nous enfonçant dans la forêt. Beaucoup se sont encombrés de leurs fournitures alors qu’il était possible de les laisser à l’école. Cela bringuebale et cahote laborieusement pour certain. Le sentier est sinueux et  il commence à faire si sombre que je sors ma baguette et trace en l’air le symbole adéquat.


- Lumos !

- Oh ! Dit l’élève dans mon dos.

- Pratique ! Renchérie une autre.

De fait, la lumière qui se diffuse n’est pas de trop, bien que nous sommes en plein jour. J’entends un « Lunio » suivi d’un pschitt puis d’un pouf. Me retournant, je vois le dénommé Dunbar le visage noirci de fumée. Sa baguette émet d’inquiétantes étincelles.

- Encore du matériel d’occasion, murmuré-je.

Je réclame le silence alors que les rires commencent à fuser. Je fustige Derek Hale du regard. C’est un lointain neveu qui semble penser que son nom de famille va lui concéder des passes droits. Nous nous remettons en route. Cela commence à râler sur la longueur du trajet.

- Avance O’Brien ! Aboie l’Écossais.

Quand je dis de ne pas tenter de doubler celui que l’on suit… James MacAuley dépasse en courant toute la file d’élèves, le kilt en flamme, hurlant dans un dialecte que je ne saisis pas. Cinquante mètres plus loin, nous repassons à sa hauteur alors qu’il fait un bain de siège dans une tourbière à sangliers.

- Reprenez votre place MacAuley. Vous avez de la chance d’être encore en vie !

Stupeur et tremblements du récalcitrant qui attend que la file avance pour reprendre son rang.

- S’il y a des règles, c’est qu’il y a une raison fondée James.
- Ferme ta bouche Brian !

Le Brian en question lui récite de mémoire le règlement de Beaconlard. Avons-nous là un futur préfet ? Le reste du chemin se fait sans trop de problème. Miss Abramov nous a ralentis à cause de son chapeau qui s’était envolé sur une branche. Arès Kye Coleman a bien failli nous faire perdre une partie du groupe en les enveloppant d’une épaisse fumée. Il a fallu récupérer Matrim Damodred d’un sable mouvant, il s’était écarté du sentier pour prendre une photo du groupe. Alex Cormier est plein de pustules rouges pour avoir confondu de la myrte à du sumac vénéneux. Barbara Walker a les cheveux hirsutes à cause de Peeve qui s’en est pris à elle. Mademoiselle Ravenwood a un sourire contrit, elle n’a pas su esquiver l’attaque d'une mygale géante et se retrouve toute poisseuse de toile gluante et collante d’arrachée.

Enfin nous arrivons dans la clairière où se dresse le majestueux Choixton. Rusard a enfin lâché Garnet qui retourne rapidement se perdre dans le groupe de ses condisciples. Un fatras assourdissant nous fait tous regarder monsieur Crowley qui vient de lâcher ses affaires sur le sol un peu brutalement. Son chaudron roule et va se perdre sous le pied de Severus. Le regard que le professeur de potion lance à l’ours est chargé de promesses de mort lente et douloureuse, ou du moins de souffrances équivalentes dans ses cours. Le métamorphe ravale sa salive et tente un sourire de clown. Celui qui fera sourire Severus n’est pas né…

Alors que le directeur de Serpenseur s’apprête à prendre mon relais dans cette cérémonie, Argus Rusard se plante devant le Choixton et agite son doigt de façon moralisatrice. Il désigne un élève et…

... Miss teigne a fait son travail et dénoncé tous ceux qui ont enfreint les règles. Severus prend son mal en patience, même lui n’ose pas interrompre notre concierge quand il roule des yeux ainsi.


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/
Argus Rusard

avatar

Messages : 37
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/09/2016

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 21:18




La répartition
Et cela recommence… Chaque année c’est l'même cantique. La nouvelle fournée de fouille-merde se croit supérieure à ceux qu'ont d'jà usé leurs savates sur les pavés de Beaconlard. Ah ce qu’elle brille la nouvelle couvée, autant qu’un miroir de bordel. Quinze minutes que je les observe, l'cul planqué derrière un saule. Et ça se gonfle, l'museau bien haut et l'téton qui frémit de fierté mal placée. Ça se voit déjà avec une fière allure, la baguette levée comme un pingouin de chef d’orchestre, alors qu’ils ne sont que pelures de navet pourri.

Elle l’a vu venir l’autre gobelin de cuir vêtu. C’est qu’il s’y croyait, l'vil mouflet, aussi inconsistant qu’une crotte de nez. Va-t-y que j'te l'chope par l’esgourde, le caillou en main prêt à fauter. Et le voilà qui couine comme un goret qu’on mène à la curée. Je m’en vais lui coller l'groin dans la poussière. Il pleure sa mère, il geint et grognassse une indignation. Je lui fais renifler l'bout de mes godillots. Ça empuantit la merdasse et le colombin.

- J’ai rien fait monsieur !

- Si t’allais faire l’corniaud ! Ferme ton clapet l’moucheron, ou je t’lave les chicots à l’eau d’vaisselle.

Madame la directrice de la maison Griffonnel, Minerva Hale lève le sort qui marque l'allée qui mène au Choixton. Je n’attends personne pour m’y engouffrer, tirant l’autre crapule qui voulait d'mal à ma féline, ma belle minette, ma reine. J’ai bien vu les autres bélîtres, tous des sacripants avec leur yeux en cul d'bouteille. Ça fait l'fripon, mais ça n’échangerait pour rien au monde leur place avec l’autre pendard d'martyriseur d'chat.

D’habitude, on en paume toujours un ou deux lors du chemin. Je les entends piailler, glapir et vagir comme des ragondins qu’on écorche vif. Y en a même un qui nous a filé le train, nous doublant comme un beau diable avec l'feu au cul ! Quel ramassis de gouailles qu’on a là !

- T’prends ton bain l’ami ? Ergoté-je en redoublant l’écossais roussi. C’ui-là n’a pas que les poils de la tête de roux !

J'libère le lyncheur de chat d'ma poigne. Le mini-chihuahua ne demande pas son reste et tente de planquer son derche derrière les autres pignoufs. Miss Teigne vient gondoler à mes pieds. Du museau et de la fente de ses iris, elle me conte une histoire qui pourrait commencer par « Il était une fois »… Bande de sacripants, troupeau de fouille-vase ! S’ils me croient nigaud à n'rien savoir ou rien n'y voir car j’étais en tête, ils se collent tous le tarin dans le fion ! J'lève ma main noueuse de polyarthrite et leur pointe un index accusateur.

- Vous le vaironnasse ! Oé vous là ! C’est à ton œil droit que j’y cause ! La forêt c’pas un dépotoir. La prochaine fois que je t’y prends, je vais t’en faire cracher de la merdasse !

Ça r’garde ses pieds et c’est bien.

- Et vous ! Oui, vous avec ce sourire de gamin naïf ! Quand on v’dit de pas sortir du sentier, c’pas pour rien. On n’use point d’la salive à jacter dans l’vide ! Et rangez moi cet appareil photo. C’fini les vacances.

Lui, il va s’faire bouffer avec ses étoiles dans les yeux !

- Et vous ! C’quoi ce déguisement d’Halloween ? Vous croyez qu’on fête la nuit des morts vivants c’soir ?!

L’pire c’est qu’il a dû en chier des barres à se faire tatouer tous ces machins sur l’museau !

- Et vous jeune fille, les flingues sont interdits à l’école ! Ici, on trime à l’ancienne.

Mais c’est qu’elle me toise l’effrontée. J’lui arrache sa feuille pour zieuter son nom… Walker… Elle va marcher à la baguette ! S’moi qui vous l’dis !

- Et vous là ! Ce chapeau n’est pas réglementaire ! S’pas plat qu’il doit être, mais pointu comme vot’nez de donzelle !

C’te sauterelle à un regard a congeler un hippogriffe ! J’passe et te repasse devant ces malandrins en puissance. Je les scrute un à un. Je te les sens, j’les calcule comme ils disent dans leur jargon de mouches à merde.

- Y'en a pas un qui peut enfreindre le règlement sans que j'le sache tôt ou tard. Donc gare à vos miches si j'vous prends à user d’encre autocorrectrice ou des plumes à réponses intégrées, ainsi que les Rapeltouts, et les Manchettes Copieuses. Je crois que j’ai tout dit. Ah si ! La merdaille de farces et attrape, si j’en trouve, j’vous la colle où j’pense !

© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Argent
Modérateur
avatar

Humeur : Irrité
Messages : 35
Réputation : 1
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Beaconlard

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 21:24




Répartition
Le Choixton défaille de plus en plus. L’explication à ce phénomène serait ce violent orage qui a eu lieu il y a quelques années et qui a vu l’arbre frappé à plusieurs reprises par la foudre. Mais cette hypothèse ne me convient pas. Nombres d’experts sont passés depuis, certifiant qu’il n’y avait aucun sortilège à l’origine des failles dans les répartitions que le Choixton effectue depuis cet incident. Certains laissent même sous-entendre que ce n’est pas une défaillance, mais une stratégie de la part du Choixton pour mélanger les populations des deux maisons de l’école de Beaconlard. Je persiste à croire qu’il y a là un maléfice sournois pour que l’on m’accoquine ces sang de bête à Serpenseur ! En attendant Minerva et la nouvelle promotion d’élèves, j’inspecte les lieux, jettant quelques sorts répulsifs pour que la cérémonie de la répartition se passe dans le calme.

J’entends déjà leurs chahuts alors qu’ils sont encore à plus de cinq cent mètres de l’arbre… Je soupire et pince la bouche d’irritation. Je devine que nous allons devoir subir toute la palette de débilités adolescentes qui s’étoffe d’année en année. J’espère qu’au minimum, les plus anciens sauront se tenir…

Les mains jointes, je tapote mes deux pouces l’un contre l’autre, marquant mon impatience. Combien en a-t-elle perdu cette fois ? Mentalement je compte l’effectif quand enfin ils apparaissent. Le compte semble bon, c’est surprenant. Je regarde Minerva et incline la tête en signe de respect et de félicitation pour être parvenu à les avoir tous mené à bon port.

Un énorme fatras fait tressaillir tout le monde. Dans un bruit mat et creux, un chaudron vient heurter mon pied. Je regarde le propriétaire de cette marmite voyageuse d’un œil misanthrope. Ce crétin qui a lâché son barda au sol comme on jette les poubelles me fait une grimace grotesque. Au premier coup d’œil, j’ai reconnu la nature de ce sang de bête. Un ours qui plus est. Ce n’est pas ce qu’il se fait de plus futé parmi les métamorphes.

Alors que je m’avance pour prendre la parole, Argus me devance et harangue les nouveaux venus, leur rappelant, dans son langage bien à lui, les points du règlement. Je patiente donc en les observant. Je reconnais Derek Hale. Il semble aussi arrogant que feu son père. Je serai attentif à ce qu’il ne bénéficie pas de faveurs particulières de la part de Minerva. Ma consœur est juste, mais c’est aussi une grande fan de quidditch. Je sais qu’elle tient à ce que les Griffonnels gagnent les matchs. L’intervention d’Argus a jeté un froid parmi les rangs. Au moins le concierge a le mérite de les rendre attentifs et silencieux. Rusard me laisse enfin la parole. Je m’avance et les toise, surfant sur le malaise que le concierge a installé et que mon autorité accentue davantage.

- Nous allons procéder sans tarder à la répartition, siffle-je. A l’appel de votre nom, vous irez vous placer dos au Choixton. Laissez le faire, il n’y a pas de danger. A priori. Ensuite, suivant ce qu’il aura décidé, vous irez vous placer à côté du professeur Minerva Hale pour la maison Griffonnel, ou près de moi pour la maison Serpenseur. Nous allons commencer par les élèves apprentis, puis les élèves confirmés et enfin les professeurs.

J'agite ma baguette. Un parchemin apparait devant mes yeux.

- Apprentie Kada'an Ravewood avancez-vous vers le Choixton s’il vous plait.

Un murmure se repend parmi les présents, tous moins une, sont ravis de ne pas commencer. La jeune louve n’est pas rassurée, mais n’obtient aucun regard d’encouragement de ma part. Elle s’avance vers l’arbre en regardant les autres avec appréhension. Un vent invisible semble agiter les branches du Choixton. Une voix s’élève de nulle part.

Oh! Voici une jeune apprentie. Alors où va-t-on te mettre petite louvette ? Hum… Oui, je vois. GRIFFONNEL !

La jeune louve saute sur ses pieds et ravie, rejoint Minerva.

- Apprentie Barbara Walker, c’est à vous.

Quel fort caractère que je ressens là ! Je n’ai aucune hésitation. SERPENSEUR !

C’est avec un sourire plus que satisfait que la chasseuse vient se placer à mes côtés.

- Élève apprenti Caracole O'Brien, c’est à vous.

Un drôle de troll sort des rangs. Celui-là a la tête des boucs émissaires de service. Néanmoins, il va se placer contre le Choixton sans trop d’appréhension.

Voyons voir ce que nous avons là. Hum… Ah oui quand même… Alors Griffonnel ou Serpenseur ? C’est délicat. Il y a bien une aura de loup, mais... SERPENSEUR !

L’élève semble surpris et marmonne une contestation. D’un doigt impatient, je l’enjoins de libérer la place. Le drôle persiste, affirmant qu’il y a erreur. Je suis entièrement d’accord avec lui, il n’a rien à faire chez les Serpenseurs. Mais le Choixtonu ne revient jamais sur une décision. C’est tête basse qu’il rejoint Walker qui semble déjà ravie de se trouver un souffre-douleur.

- Monsieur Liam Dumbar, à vous.

- A toi princesse ! Murmure celui qui s’était fait élargir l’oreille par Rusard.

Ha! Voilà un jeunot bien actif ! Hum… Peut-être un peu trop. Où vais-te mettre jeune louveteau

- Pas Serpenseur, pas serpenseur, pas…

Pas Serperseur ? Mais bien sûr. GRIFONNEL !

Dumbar bondit comme un diable qui sort de sa boite et va rejoindre Minerva avec un sourire de vainqueur.

- Apprentie Malia Hale, à votre tour.

En retrouvant ce nom plus bas sur la liste, je retiens un profond soupir. Voilà que nous en aurons deux pour le prix d’un…

GRIFFONNEL bien sûr…

- Suivant. Monsieur Therence Garnet !

Voilà donc le mini rebelle qui s’avance vers l’arbre en roulant des mécaniques. Il s’est vite remis de l’humiliation de Rusard. Aussi arrogant que les Hale, il toise les autres avant de plaquer son dos contre le Choixton.

Oh! En voilà un sujet intéressant… Où vais-je donc te mettre ? As-tu le panache d’un lion pour aller à Griffonnel ? Ou es-tu plus sournois comme le serpent de Serpenseur ? Hum… SERPENSEUR !

Personne ne rate le geste de défi que Garnet lance à Derek Hale. Je sens que ces deux-là vont nous donner du fil à retordre.

- Apprentie Pia Abramov, c’est à vous mademoiselle.
- Hey ! Alex t’as vu son chapeau, il est rigolo !
- Monsieur Crowley ! Silence dans les rangs, s’exclame Minerva.

Hum…  Voilà une âme bien complexe, mais assurément résolue. Ta place est à SERPENSEUR jeune fille.

Pour l’instant, le Choixton semble conduire une répartition rationnelle. Pourvu que cela perdure.

- Mademoiselle Cassidy Fray, c’est à vous.

L’élève qui s’avance est d’une extrême timidité. Quand elle se place sous le Choixton, elle sourit gentiment.

Hum…  Hummmm... Euh ! GRIFFO…  SERPENSEUR !

J’échange un regard avec Minerva. Quand le Choixton commence à bafouiller, ce n’est pas bon signe.

- Apprenti Make Allen, allez vous placer devant l’arbre s’il vous plait.

Hum…  Un jeune loup. GRIFFONNEL !

Je pense à ce moment que les choses rentrent dans l’ordre. Puis je demande au dernier des apprentis, Chris Ivalov, de se placer contre le Choixton.

Hum…  Un jeune chasseur… non un loup. Hum ! Aller ! GRIFFONNEL !

Je lis le nom suivant et hausse un sourcil. Le fils du Sheriff a postulé ici ?!

- Élève apprenti Stiles Stiliski, c'est à vous.

Hum…  Un jeune bien agité que voilà. Où vais-je te mettre jeune homme ? Hum que vois-je là dans ton esprit ? Oh! SERPENSEUR !

- Nous passons aux élèves confirmés. Monsieur Chad Wilder veuillez-vous avancer.

Un jeune homme blond salue un camarade d’un clin d’œil et s’avance pour se mettre en place.

Oh! Quelle étrange ascendance que vous avez là jeune homme. C’est compliqué, ma foi. Vous iriez très bien dans les deux maisons. Mais il me faut trancher : SERPENSEUR !

Je détaille avec suspicion ce nouveau loup que le Choixton place à Serpenseur. Quand nos regards se croisent, j’y vois une grande détermination. Apparemment Garnet et Wilder semblent se connaitre et cela plus ou moins en très bons termes. L’année va être longue !

- Élève confirmée Amy Sanders, à votre tour.

Le parchemin indique que c’est une louve alpha. Si le Choixton l’envoie chez les Serpenseurs, je demande la suspension de la cérémonie.

Une aura bien torturée que voilà. Je pense que votre place est chez les GRIFFONNELS, mademoiselle.

Je ne montre pas mon soulagement qui est pourtant bien réel. J’appelle le suivant sur la liste.

- Derek… Hale. A vous, articulé-je syllabe par syllabe d’un air affecté.

Sans surprise, l’élève marche comme s’il était en terrain conquis et se pose droit comme un i sous les branches du Choixton.

GRIFFONNEL !

Aucune hésitation de l’arbre ancestral. Je surprends un léger sourire sur le visage de Minerva. Je ne supporte pas les membres de cette famille !

- Monsieur Alec O’ Fallamhain, c’est à vous, enchaine-je.

C’est un jeune homme plutôt bien bâti qui s’approche de l’arbre. Il pourrait être un atout dans l’équipe de quidditch. En tant que lanceur, il doit avoir une grande puissance ou alors en gardien. Je remarque que Minerva l’observe aussi attentivement. Elle doit se faire les mêmes réflexions que moi.

Hum… Étrange, étrange. Il y a comme une odeur de fumée… N’abuseriez-vous pas de poudre de cheminette ? Où vais-je vous mettre jeune homme ? Cela sera GRIFFONNEL !

Je dissimule mon amertume. Minerva gagne un solide gaillard pour la coupe des maisons. J’appelle le suivant sur la liste.

- Michael Wayne, allez-vous placer pour la répartition.

C’est le jeune homme que Rusard avait interpellé pour avoir jeté quelque chose dans la forêt et aussi celui à qui Wilder avait fait un signe. Il s’avance posément vers le Choixton. A nouveau, je croise le regard de Minerva. Un fin sourire étire ses lèvres. Il est vrai qu’avec les majors, ou les élèves confirmés, nous avons plus de chance que l'un d'eux fasse la différence pour la coupe de Beaconlard.

Oh ! Oh ! En voilà un autre qui est bien flou… Vous avez l’essence pour aller à Griffonnel, mais aussi à Serpenseur. Hum… SERPENSEUR !

Wilder ne peut s’empêcher de marquer sa satisfaction, tandis que Garnet semble déprimer un peu plus. J’espère que ce Wayne sait tenir sur une cross…

- Charlie Crowley, à vous !

Il s’agit de l’ours qui se dirige gaillardement vers l’arbre.

- Sans votre barda, bon sang ! M’exclame-je, excédé par la stupidité de cet animal.

Et le voilà qu’il recommence et lâche tout d’un bloc sans prendre soin de ses affaires qui s’éparpillent à nouveau sur le sol. Pourvu que ce soit Minerva qui se le coltine, sinon je l’empoisonne lors de mon prochain cours.

Hein ? Quoi ? Miel ? GNÉ ?! Griffomiel, Non ! Euh… GRIFFONNEL !

Ouf… Je ne peux retenir un sourire en voyant l’air un peu dépité de Minerva qui regarde Crowley ramasser son équipement et se diriger vers son groupe. Je pose les yeux sur le parchemin flottant devant moi et appelle le suivant.

-  Matrim Damodred, veuillez prendre place.

Le jeune homme ne se plaque pas tout de suite à l’arbre qu’il regarde intrigué et émerveillé. Un geste de Minerva lui expliquant que nous n’allons pas y passer des heures, le fait mettre en place.

Miel ? Hydromiel euh non hydromel. Ah ! Ce n’est plus l’ours. Voyons voir GRIFFO…. Non SERPENSSS… oui SERPENSEUR !

Le Choixton montre des signes de fatigue. Il reste sept personnes à répartir, j’espère que nous allons limiter la casse. Le fondement même des deux maisons est leurs différences notoires sur les espèces qui les peuplent. Si le Choixton mélange les genres, cela n’a plus de sens.

- Passons à Monsieur James MacAulay ! Avancez-vous je vous prie.

Des rires fusent quand un gars avec les restes d’un kilt carbonisé se place sous le Choixton. Minerva cache un sourire derrière sa main. Il semble que nous ayons affaire à un authentique écossais comme en témoigne l’absence de caleçon sous les restes de tartan… Nom d’une baguette, mais quelle promotion cette année !

Hum… l’esprit rigoriste de ce jeune homme le mène à SERPENSEUR !

Je ne sais pas si c’est une bonne chose, mais ne m’attarde pas tandis que MacAulay rejoint mon groupe.

- C’est au tour de Nikolai Baranov.

Comment peut-on avoir l’idée de se tatouer le visage ? Cela dépasse mon entendement. La « créature » qui en résulte s’avance d’un pas nonchalant vers le Choixton. Étrangement, la réponse fuse immédiatement.

GRIFFONNEL !

Et un clown de plus pour Minerva. Finalement je pense bien m’en tirer avec mon groupe hétéroclite.

- Au suivant ! Monsieur Alex Cormier.
- Ouais ! Aller Alex !
- Silence Monsieur Crowley ! Un peu de tenue s’il vous plait.
- Greuh !

Le dit Cormier a les sourcils qui se livrent une bataille féroce à savoir s’ils doivent pointer vers le haut ou vers le bas. Là aussi, sitôt que l’élève confirmé a posé son dos contre l’arbre, le Choixton énonce sa décision sans atermoiement.

GRIFFONNEL !

Plus que quatre personnes à répartir. D’un raclement de gorge, je fais taire les serpenseurs qui sont à côté de moi et annonce le suivant de ma liste.

- Élève confirmé Brian O’Conner avancez-vous vers l’arbre.

Le jeune homme qui répond à ce nom s’avance dans une allure quasi militaire. Il est presque au garde à vous quand il plaque son dos contre le Choixton.

Oh ! Je vois que l’on aime l’ordre et la discipline. Hum…  C’est une qualité qui pourrait bien être utile dans la maison du lion. GRIFFONNEL !


J’appelle le dernier des étudiants avant de passer aux deux nouveaux professeurs.

- Elève confirmé Arès Kye Coleman, avancez-vous vers le Choixton, c’est à vous.

C’est un jeune homme assez carré d’épaules qui va se planter devant l’arbre d'une démarche féline. C’est un mangemort. Un silence étrange passe comme un vent froid sur l'assemblée. Le Choixton semble s’être endormi car il ne réagit pas.

… … … Hum… Hummmm. … … SERPENSEUR !

Le choix est logique, je salue d’un coup de menton le nouveau venu à Serpenseur.

- Il nous reste nos deux nouveaux confrères à répartir. Je vous rappelle Messieurs Weizerling et Marama que lors de la première semaine, vous devez assister aux cours en tant que stagiaires. Vous vous joindrez donc aux élèves. Monsieur Weizerling à vous de commencer.

Je note que Garnet a cesser les amusements qu’il fait dans mon dos, -pensant que je ne le vois pas-, pour s’intéresser de près à ce professeur.

Un Wendigo ! Cela serait un crime que de vous mettre chez les serpenseurs ! GRIFFONNEL !

Garnet semble déçu et le haussement d’épaule du professeur Weizerling à son intention laisse penser qu’ils se connaissent.

- Monsieur Marama, vous finissez donc cette cérémonie. Allez-vous présenter à l’arbre je vous prie.

Oh ! Un renard… rusé, futé et malicieux. SERPENSEUR !

Le parchemin se volatilise dès que le Choixton achève la répartition des élèves.

- S’il vous plait, écoutez-moi bien, clame-je en usant d'un sortilège pour me faire entendre. Nous vous laissons une vingtaine de minutes pour faire connaissance avec vos camarades. Puis le professeur Minerva Hale et moi-même vous emmènerons à vos maisons respectives. Les cours commenceront demain à huit heures précises. Ce sont des cours collectifs tout niveau. Une pénurie de professeurs nous oblige à procéder ainsi. Mais cela ne changera rien à la qualité de l’apprentissage qui vous sera dispensé. Pour votre information, j’affiche sur le Choixton le résultat de la répartition qui vient d’avoir lieu.

Je lève la baguette et lance un enchantement. Une nouvelle liste apparait, révélant peu à peu les lignes qui semblent être tracées par une main invisible. Le parchemin ondule contre le tronc du Choixton.

GRIFFONNEL

SERPENSEUR



Kada'an Ravewood
Liam Dunbar
Malia T. Hale
Make Allen
Chris Ivakov
Apprentis

Barbara Walker
Caracole O'brien
Therence Garnet
Pia Abramov
Cassidy Fray
Stiles Stilinski
Apprentis


Amy Sanders
Derek Hale
Alec O’ Fallamhain
Charlie Crowley
Nikolai Baranov
Alex Cormier
Brian O'Conner
Confirmés

Chad Wilder
Mickaël Wayne
Matrim Damodred
James MacAulay
Arès Kye Coleman
Confirmés


Adriann Weizerling
Professeurs

Tama'Rangi Marama
Professeurs


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/
James MacAulay

avatar

Humeur : Ecossaise
Messages : 367
Réputation : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 21
Localisation : Bacon land

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 22:00




Maison des SERPENSEURS




Spoiler:
 

Je tape du pied sous le brouillard opaque et humide qui recouvre les sous bois de Beacon Hills Forest. Non pas que j'ai froid mais l'attente commence à se faire longue et l'excitation est à son comble. Mes poils sont hérissés et mes yeux ont leur pupille dilaté. L'année allait bientôt commencer. Je demandais bien évidemment dans quelle maison j'allais me retrouver. Au fond de mon coeur, je respectais les Griffonel mais mon âme était entièrement dévoue à l'intelligence des Serpenseurs. Et puis les premiers étaient trop droits dans leurs bottes pour ne pas cacher des couards au fond de leur coeur. Pwah. La file se mit enfin à avancer et je me retrouvais derrière un petit gars plus jeune que moi qui traînait la patte. Le regard qu'il échangeait avec un homme m'avait déjà assez écoeuré et voilà qu'il traînait. Je le doublai avec un coup d'épaule et en l'apostrophant violemment. WOOF. Mon kilt prit brutalement feu et j'hurlai de surprise. Poussant l'imbécile, je me mis à courir vers la lueur que reflétait un trou d'eau plus loin sur le chemin. Avec des jurons en gaéliques bien sentis, je posai mon postérieur rosi avec un soupir d'aise et lançait un regard noir à tout ceux qui osaient me regard avec cet air narquois. La bouche pincée je me relève et me fait réciter une partie du règlement par un âne bâté. Je le percute de l'épaule et le foudroie du regard en reprenant place dans la file.

"Oh les irlandais retournez à vos trous dans la terre, j'ai pas besoin d'une langue de bois pour me chatouiller le fondement."

La suite se passa plus ou moins sans encombre. Sans gêne aucune, j'exhibe malgré moi mes parties génitales. Et bien la question de ce que l'on porte sous le kilt n'est plus à poser. Admirer la fierté des Highlands, l'avenir de l'Ecosse ! La répartition commence m'arrachant des sourires. Dommage il y'a de bien jolies filles qui s'en vont vers les Griffonels. Je fais un sourire éclatant à une rousse au nom à la consonance mongole quand elle s'échappe vers la Minerva et tire une grimace lorsque le O'Brien fut choisi par erreur j'en suis sûr chez les Serpenseurs. Droit comme un I je m'avançai lorsqu'on m'appela et grognai devant les rires. Imprudents. Un esprit rigoriste pour un futur serpent. Parfait. Avec un sourire satisfait je m'avance vers ma "nouvelle famille". Au passage je taloche O'Brien d'un coup bien senti, mais plus pour attirer son attention que lui faire mal.

"O'Brien, files droit et ne plombes pas notre année j'ai bien vu que tu étais intéressé par les Griff'. "

Je croise les bras sur ma poitrine et regarde mes nouveaux camarades.

"James MacAulay de Skye, Sept des MacLeod -  oui comme dans le satané film - étudiant confirmé. Prêt à manger du Griffon là bas ?"

© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 939
Réputation : 40
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 22:22




Maison des SERPENSEURS



Une nouvelle vie débute, je me débarrasse de ma soit disant famille et me retrouve dans une école sans eux. Je saute de joie, tellement je suis content. Je vais retrouver mes amis… Je vais enfin pouvoir être moi-même. Enfin, j’espère. Je ne sais pas pourquoi, mais je doute sur un truc. Cette répartition des classes. Elle me fait peur. De toute façon, j’irai à Griffonnel ? Ouais, j’ai un doute la dessus… Pourquoi cela suivrait mes envies ? Ma joie retombe un peu.
Je  regarde ma lettre, le parquetage dans le sac à dos et avance vers l’endroit prévu pour le rendez-vous.
—  En route !
Dans la nuit presque totale, accompagné d’une brume qui rajoute un côté encore plus sombre au lieu, je me retrouve avec plusieurs personne. Certaine que je connais déjà, comme Stiles et Liam, et d’autre que je ne connais pas. Je m’intéresse en premier lieu au deux personnes qui me sont le plus cher.
— Hey, Liam, Stiles ça va ? Vous aussi vous venez ici ? C’est cool, on sera peut-être dans la même maison ?

Tous les élèves arrivés, une femme assez âgé, prend la parole. Elle porte le nom de la personne qui nous a envoyé la lettre. Elle parle de notre marche et des conseils pour ne pas subir les pires tortures du lieu. Je sursaute. Le lieu n’est pas assez horrible pour rajouter des choses ainsi. C’est de la magie ? Mais qui voudrait s’aventurer là hors les professeurs et élèves ?
— Je pleins les gens qui vont pas écouter… De toute façon, je pense que tout le monde va écouter non ? Hey, Therence, ça va ?
Je le regarde qui s’apprête à jeter une pierre sur le pauvre chat, couché. Mais son geste est stoppé par un nouveau venu. Un gardien ?

Après un court instant, nous partons en direction de notre prochain itinéraire. La marche dure quelques secondes avant que notre professeur lance un premier sort.
— Lumos.
J’observe comment elle fait sans pour autant tenter de l’imiter. Ce que mon ami ne fait pas.
— Liam, ça va ? m’inquiétais-je à son sujet.
— Avance O’brien, me dit-il avec un coup d’épaule.
— Hey… tu vas avoir des ennuis, tant pis pour toi.
Je n’ai pas le temps de répondre, que l’homme qui vient de me rabroué avance à son tour. Il double tout le monde et commence à brûler. Encore un qui n’a pas écouté les avertissements. Pire que les conducteurs de voiture. Ils ne savent pas qu’aller plus vite ne veut pas dire arriver à l’heure ? Et voilà que j’ai raison, après sa longue course il revient derrière moi. Et ce n’est pas le seul qui tombe dans l’erreur. D’autre y vont.
Une fois arrivé, je m’approche de Liam et tente de savoir s’il va bien mais, à peine après avoir débuté ma conversation, Rusard débute son texte. Il nous explique ce que l’on ne doit pas faire et tout autre. J’écoute d’une oreille distraite, plus intéressé par la suite. Un autre professeur arrive et après un nouveau discours, nous appellent les uns  après les autres. Je suis le troisième élève à être désigné. J’avance vers le choixton et j’obtiens ma maison.
— Voyons voir ce que nous avons là. Hum… Ah oui quand même… Alors Griffonnel ou Serpenseur ? C’est délicat. Il y a bien une aura de loup, mais... SERPENSEUR !
— Mais euh, je suis pas de Serpenseur moi. Il faut changer ça… Je suis un loup, pas un humain ou un chasseur…
Je n’obtiens pas gain de cause et dois aller vers ma nouvelle maison.
— Bonsoir monsieur, dis-je un sourire sur le visage.  
Puis vient le tour de Liam. Je me dis que l’on  pourrait être dans le même groupe mais j’ai tort. Il part à Griffonnel.
— Pas grave, j’irai le voir quand même. C’est mon ami.
A cette phrase, je sens un regard de notre Directeur. Je baisse la tête.
J'irais quand même le voir et même si ça plait pas aux autres.
Les choix se font de plus en plus étranges, mais j’en apprécie deux. Stiles est avec moi. Cool. Puis Therence.
— Super Stiles, on est dans le même groupe. Ça va être top. Même s’il manque Liam. On ira le voir hein hein ?
Une fois le tout terminé, nous partons pour un autre endroit. Notre maison. Excité, je saute sur place et devient de moins en moins patient.

© Fiche par Mafdet Mahes


Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar

Humeur :
Messages : 558
Réputation : 45
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 21
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Jeu 1 Sep - 23:00




Maison des GRIFFONNELS>Répartition


Ça commence bien. Je ne suis même pas encore arrivée au point de, rendez que je me retrouve devant une... Chose gigantesque. Une mygale. une f*cking mygale de deux têtes de plus que moi minimum ! Je pousse un cri, d'une intonation à faire fuir les petits enfants qui se trouve sur Mars. Dans une tentative désespérée, je cherche ma baguette et m’écrase lamentablement sur le sol. Mais alors que je tente de me redresser, je me retrouve collé, dans une toile visqueuse, blanche collante, enorme et tout ce que tu veux de mauvais. Je pousse un grognement de colère et je jure, sortant des noms d'oiseau à tout ce qui bouge.
Je me débats dans ma toile,  griffant, mordant dans la soie arachnide. Lorsque enfin j'arrive à me dégager, je soupire en voyant mes affaires éparpillées partout. Je lance des injures, sur tout, n'importe quoi. Puis je ramasse tout ça. Reprenant mon chemin, de la toile plein les cheveux et sur ma nouvelle robe noire toute neuve. Un feulement m’annonce que mon chat n'est pas content du tout du mauvais traitement qu'il vient de subir. Bousculé dans sa cage alors qui était dans les bras de Morphée, je le comprends, le bougre.

J'arrive finalement entière au point de rencontre. Je me range dans le rang comme si de rien n'était. On commence à avancer et je soupire de soulagement. Bah quoi ? L'heure, c'est l'heure. Avant l'heure ce n'est pas l'heure. Mais bon, il vaut mieux ça que de se retrouver après l'heure... Car, vous l'aurez compris, ce n'est plus l'heure.. Enfin...

Je suis le mouvement, un peu perdu dans mes pensées. Je ne me réveille que, lorsqu'un homme se met à courir, le pant.. La jupe ? en feu. Je fronce les sourcils. Un Écossais ? J'hausses les épaules et continue de marcher. Lorsqu'on s'arrête, le prof Argent prend la parole. Et, bien entendu, je suis la première appelée... Et avec ma toile sur la tête, je ressemble plus à une fille déguisée pour Halloween qu'a une sorcière en direction de la plus prestigieuse des écoles. Beaconlard..

Je ne m avance pas rassuré du tout. Je lance un regard à Mr Argent, mais n'obtiens rien de lui. Je vais sur le choixton et inspire un grand coup.

Oh! Voici une jeune apprentie. Alors où va-t-on te mettre petite louvette ? Hum… Oui, je vois. GRIFFONNEL !

Je soupire de soulagement pour la seconde fois et viens me poster près de Mme Hale, un sourire faussement caché sur les lèvres. Je regarde les autres élèves et une étrange désolation se lit sur mon visage quand le jeune O'Brien essaie de négocier un changement de maison.. Sans résultat. Le pauvre..

Pendant le reste du temps, et dans une tentative désespérée, je tire sur les fils collés dans mes cheveux. Sans résultat. J'abandonne et contrainte de rester comme ça, je baisse le regard sur Cookie, mon chat.
© Fiche par Mafdet Mahes


♥️ Love doesn’t make sense ♥️
I do not want to start a story with you .. because all the stories have an end, and I never want to stop..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 0:52




Maison des GRIFFONNELS~ Répartition

Je marchais jusqu'au point de rencontre, pour après continuer à marcher et suivre les autres élèves dans le rang. Je regarde un moment mon hiboux qui était sur mon épaule depuis tout à l'heure, je soupire tout d'un coup quand certains élèves ne se tenait pas tranquille. Je reste un moment dans mes pensées, j'étais nerveux de savoir de quelles côté que j'allais être mais je me voyais Griffonnels et non Serpenseurs. Enfin arriver je regarde autour de moi cette forêt qui était assez brumeuse, il ne fallais pas s'éloigner du groupe.

C'est pour quoi que j'allais près d'un arbre pour y laisser mon hibou se percher un moment sur une branche. Cela me permis du même coup d'attendre près de celui-ci que cela soit mon tour. Je regarde attentivement chaque élève et apprentie où qu'ils sont, parfois je trouvais ses choix bon et d'autres non. Mais je trouvais vraiment que le jeune loup 'O Brien n'était pas chanceux, j'étais vraiment déçu pour lui. J'attendais encore et encore, enfin mon tour était venue, j'avance donc vers l'emplacement et je fis signe a mon hiboux de venir sur moi.

Hum…  Un jeune loup. GRIFFONNEL !


Je souris et je regarde les autres de mon groupe, j'étais heureux que cela soit tombé sur Griffonnel, mais je regrettais toujours, pour se jeune loup. J'allais tranquillement me mêler au autres élèves, je me demandais bien si j'allais me créer des liens ici. Tout d'un coup j'aperçois kada elle semblais à avoir des toiles dans ses cheveux, je m'approche alors tranquillement d'elle. Tout en regardant autour de moi, je pensais tout d'un coup si j'allais réussir ici, j'espérais car je voulais énormément. J'allais donner mon maximum et j'allais mettre tout mon savoir en pratique en tant que apprentis. Enfin arriver près de Kada je la regarde et je lui souris, pour enfin regarder vers mon hiboux.

Salut, pardonne moi, mais j'aperçois dans ta chevelure des toiles puis-je alors t'aider à les enlevées?

Je me recule légèrement et je regarde la  forêt à nouveau, je me demandais déja se que nous réservais la suite. Même si elle nous avait dit se qu'il se passerait, je m'assis alors sur une buche et je reste là en silence. Le silence m'aidait beaucoup à me concentrer mais en ce moment il en n'avait pas tellement. Je regarde enfin dans mes livres, cela allait me faire faire quelque chose en attendant sa réponse.

© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4592
Réputation : 194
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 10:59




Maison des GRIFFONNELS
J’avais enfin reçu ma letter d’admission. Le hibou était venu jusqu’à New York me l’apporter. Pourquoi si tardivement alors que mes études sont quasiment terminées ? Certainement parce que le Choixton ou je ne sais qui, savait que je ne serais pas revenu sur Beacon Hills avant et donc encore moins à Beaconlard son école magique. J’ai fait mon deuil de Laura. Je ne sais pas où se trouve Peter et je m’en moque. L’idée de finir ma dernière année d’étude avec de la magie à ajouter à mon arc, me semble être une bonne façon de faire la transition pour l’après.

Ce sont des membres de ma famille qui tiennent la direction de la maison Griffonnel depuis sa création. Il est évident que je ne peux que briller dans les cours et pourquoi pas plus tard prendre la place de ma tante Minerva Hale.

J’arrive cinq minutes après l’heure du rendez-vous. J’affiche mon sourire le plus charmeur et me faufile entre les différents groupes d’élèves. Je prends la température de cette nouvelle faune. Qui sera mon ami, qui ne le sera pas et enfin qui sera ma tête de turc. Je tressaille quand un humain se fait interpeller par un jeune loup.

- Hey Stilinski, toi aussi tu as reçu ta lettre ? Ton paternel le sheriff n’a pas trop fait la gueule ?

Stilinski… Ce mauvais flic. C’est grâce à lui que les Argent sont toujours libre comme l’air et jamais inquiétés. Son incompétence est aussi à l’origine de la mort des miens. Sans parler de l’enquête après qui a été bâclée et rangée sans autre forme de procès. Je hais ce type. Je ne peux que haïr son fils. J’ai trouvé ma tête de turc. Stiles Stilinski

***

C’est totalement blasé que je suis les autres jusqu’au Choixton. Quelques imbéciles se sont déjà fait remarquer. Ils ne comprennent pas qu’ici les actes de rébellion doivent être minutieusement calculés. Je croise d’ailleurs le regard de Miss Teigne. Elle feule en me montrant les crocs.

- Tu pourrais être une reine d’Egypte, ça n’y changera rien. Je suis plus rusé que toi ! Murmuré-je doucement.

Je regarde la chatte de Rusard avec défi pendant quelques secondes. Si elle pense pourvoir m’avoir… Et puis même si elle me voit, Je suis bien plus leste et rapide que son maitre. Et je ne doute pas trouver rapidement le secret des innombrables passages secrets de l’école. La répartition commence par les plus jeunes. C’est amusant de les regarder stresser. Mon sourire s’efface quand un loup se fait placer chez les serpenseur. Le choix est assez anormal pour que Argent et Miverva échange un regard inquiet. C’est au tour d’un demi-roquet aux canines en mousse. Il s’était fait chopper par Rusard. Nous avions échangé quelques regards de défi. Visiblement le merdeux semblait intéressé pour se fritter aux plus vieux. L’invitation muette est relevée et acceptée.

- Oh! En voilà un sujet intéressant… Où vais-je donc te mettre ? As-tu le panache d’un lion pour aller à Griffonnel ? Ou es-tu plus sournois comme le serpent de Serpenseur ? Hum… SERPENSEUR !

Parfait, je n’aurais que plus de raisons pour lui pourrir la vie. Je réponds au coup de menton insolent de Garnet par une grimace de fauve.

- Élève apprenti Stiles Stilinski, c'est à vous.

- Hum…  Un jeune bien agité que voilà. Où vais-je te mettre jeune homme ? Hum que vois-je là dans ton esprit ? Oh! SERPENSEUR !

Je l’aurais parié ! Cette famille est vouée aux chasseurs. C’est une évidence même ! La progéniture de celui qui a laissé ma famille cramer ne sortira pas entier de son année d’étude. Foi de Derek Hale !

- Derek… Hale. A vous, articule avec mépris Argent.

Je m’avance vers l'arbre, fier et la tête haute. J’ai à peine plaqué mes épaules contre le tronc que le choix est annoncé. C’est net, clair et précis. J’aime cette évidence soulignée par la promptitude du Choixton à me placer dans la maison tenue traditionnellement par ma famille.

- GRIFFONNEL !

Je rejoins les Griffonnels et observe ceux qui sont dans la même maison que moi. Une des apprenties m’attire de manière inexplicable. Je ne la connais pas et pourtant son odeur m’est familière. Je vais la voir et me présente. Elle me dit s’appeler Malia Tate. C’est une coyote, pas une louve. Pourtant sa présence me trouble. Elle est jolie, mais ce n’est pas cela. Nous héritons d’un ours garou. Le type est brut de décoffrage mais me semble sympathique. Je reconnais le fils du voisin Alex. Il a drôlement grandit depuis notre adolescence. Je suis content de le voir intégrer Griffonnel. Il semble connaitre l’ours. Nous nous mettons ensemble pour commenter nos impressions. La maison Griffonnel compte plus d’étudiants que de lycéens. C’est une bonne chose. Cependant les étudiants rivaux semblent être de fortes têtes aussi. La partie pour gagner la coupe va être serrée. Nous héritons de deux grands baraqués avec des noms à consonance irlandaise, d’un type étrange couvert de tatouage et d’une louve alpha.

- Si on coach les plus jeunes, ça sera du gâteau pour la coupe, dis-je aux plus vieux du groupe des griffonnels.

Nous héritons d’un wendigo en professeur pendant que les serpenseurs se coltinent un renard.

- Alex ? On essaye d’être dans la même chambre ? Avec ton pote Charlie bien sûr. Demandé-je à celui avec qui j’avais passé une partie de mon adolescence. Alex avait quitté la région peu avant le drame du manoir.

Je sais qu’il y a des dortoirs de différentes tailles et je n’ai pas envie de me coltiner un lycéen. Alors je regarde voir ce qu’il serait le mieux pour passer une année tranquille sans craindre de devoir ruser quand j'irai découcher. Je sens que je peux m’entendre avec Alex et Charlie. Brian me semble un peu trop propret. Je n’arrive pas à définir dans quel genre d’opposition joue le tatoué. Reste Alec qui apparemment ne connait personne. Les filles ont été réparties de façon équilibrée entre les deux maisons. Nous avons l’avantage de la moyenne d’âge, mais Serpenseur semble avoir une bonne dose de psychopathes avec deux de leurs nanas. Je ne fais plus cas des serpents et lie connaissance avec ceux de mon camp. Je joue un peu de mon nom de famille, mais avec suffisamment de subtilité pour ne pas froisser les susceptibilités de chacun. Peter m’avait raconté son passage à Beaconlard. Je sais que les serpenseurs ne seront pas nos seuls ennemis, car si on peut faire gagner des points à notre maison, on peut aussi en perdre. Et que souvent les scores se jouent souvent sur les pertes plus que les gains. La tactique de mon oncle avait été d’amener les serpenseurs à se faire salement remarquer et leur faire perdre des points par eux-mêmes. Il faut les piéger et ne pas se faire prendre en retour. Un sentiment d’exaltation m’anime. Je tape la discussion avec Alex, Charlie et Alec qui s’est joint à notre cercle en attendant que Minerva nous guide dans notre maison. De temps en temps je glisse un regard vers Malia.


© Fiche par Mafdet Mahes


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 856
Réputation : 74
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 11:52




Maison des SERPENSEURS
Nous avions fêté cela dans un bon restaurant. Je me souviens du moment où nous avions étalé côte à côte nos lettre d’admission pour Beaconlard.

- Ensemble toujours, avais-je murmuré à Mick en caressant le creux de ses reins.
- J’espère que nous serons dans la même maison. Tu es un loup et moi un humain…
- Ensemble toujours, je te le garantis mon loulou.

C’est donc autour d’un repas gastronomique que nous avons tracé des plans sur ce que sera notre année d’études à l’école de magie. Mick et moi avons des plans bien précis sur notre devenir. Et Beaconlard pouvait nous aider avec un avantage magique en plus de nos capacités actuelles. Je me moque de savoir dans quelle maison je serais affecté. La bonne sera celle où lui se trouve.

***

Nous nous tenons côté à côte et étudions nos futurs camarades et professeurs. J’ai donné une tête brulée à Mick en attendant que l’on nous emmène au Choixton. Le bonbon pique la langue et réveillerait un mort. Avec surprise je constate que l’un des professeurs n’est d’autre que mon « partenaire de crime » et que son boy-friend est aussi de la partie. L’année va être amusante. Je n’ai pas le temps d’agacer Garnet qu’il est pris à parti par ce qui semble être le concierge de l’école. Je ne cache pas mon amusement à son infortune. Pris la main dans le sac.

- Il va falloir se méfier de ce Rusard dis-je à Mick.

Point n’est le dire, Mick se fait attraper à son tour pour avoir jeté son papier de bonbon dans la forêt. Je lui serre discrètement la main pour me faire pardonner. C’est moi qui lui ai donné ce bonbon.

***

Je fais un sourire carnassier à Therence quand le Choixton annonce mon appartenance aux serpenseurs. Un loup qui rejoint la maison des chasseurs. Parfait, j’apprendrais mieux à les décimer plus tard si je vis avec eux. Je ne les connaîtrais que mieux. Je me tourne vers Mick et lui fait un clin d’œil et mime du bout des lèvres notre phrase « Ensemble, toujours ». Quelques instants plus tard, Mick me rejoint de sa démarche souple. Nous sommes ensemble. Adriann est affecté chez les Griffonnels. Je savoure la mine dépitée de Garnet. Mais le haussement désinvolte du professeur laisse penser que ce n’est pas une différence de maison qui va le gêner. L’année va être mouvementée !

Je lis par-dessus l’épaule de Severus Argent et tique un peu. A côté de Chad Wilder il y a (Argent) écrit entre parenthèse. Le professeur s’en rend compte et passe sa main sur le papier, nom vrai nom de naissance s’efface. Le professeur me lance un regard glacial. Il est connu pour sa haine des « sang de bête », alors quand il s’agit en plus de quelqu’un issue de sa propre famille… Il va falloir que je joue finement et lui prêter une allégeance parfaite. Je sais me montrer cruel, je pourrais lui donner le change. Il n’est qu’un outil pour m’aider à fomenter ma vengeance.

Je salue les autres étudiants qui sont avec nous. Ris avec l’écossais qui a les bijoux de famille à l’air. Il affirme qu’il saura se faire plus malin à l’avenir. Ce gars a une haute estime de lui-même. La coupe des maisons m’intéresse peu. Mais je pourrais me prendre au jeu par pure provocation. Je laisse les plus anciens de notre maison ensemble et m’approche de Garnet.

- Je vais rassurer Weizerling et venir te border chaque soir, lui dis-je en entourant ses épaules de mon bras.

Je le vois hésiter. Il sait que je me fais un malin plaisir à le provoquer. Mais il n’a pas le caractère qu’il faut pour laisser passer et ne pas saisir l’immense perche que je lui tends. L’année va être jouissive.

- Je peux être ton protecteur, lui susurrais-je alors qu’il s’est dégagé de mon emprise.

Mick secoue la tête plus loin amusé de me voir si joueur dès le premier jour. Je scrute à présent les griffonnels. Leurs nouveaux élèves confirmés sont tous des dernières années. Il y a de la puissance. Finalement, je vais peut-être m’intéresser à cette coupe des maisons.

De tous les présents, mis à part Mick, Adriann et Therence, je ne connais que Matrim qui se retrouve avec nous. Je connais Derek Hale de nom seulement et à cause du passé de Mick. Je me sens concerné par ce qui est arrivé à sa famille. Je sais que Mick est torturé par ce qu’il a été obligé de faire plus jeune. Une de nos quêtes est d’apprendre comment il a pu être forcé à participer à un tel acte.

Severus Argent s’impatiente non loin de là. La répartition est terminée.


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 17:39




Maison des SERPENSEURS


« Matthiaaaaaaaaaaaaaaaaaaas ! » je me cogne une première fois dans le coin du lit, jurant pour la forme. Je saute en claudiquant dans le couloir, et je me vautre dans l’escalier, attirant un matthias inquiet en haut des marches. En réponse à son inquiétude, je me contente d’agiter la convocation pour le choixton… Il sait ce que ça signifie.

Mon père, un grand sorcier, avait essayé de m’initier, mais mon pouvoir particulier avait rendu ses tentatives infructueuses. Puis les circonstances, bien des années plus tard, avaient de nouveau foncièrement changer mon don, ne me laissant qu’une partie pendant que Matthias héritait de l’autre. Dernièrement, j’avais enfin retrouver non seulement son intégrité, mais aussi un libre arbitre. Ce n’était plus une créature sauvage éprise de liberté qui gouvernait mon pouvoir, mais moi. Bien sûr, j’avais encore beaucoup à apprendre, mais cette longue quête, qui expliquait d’ailleurs mon arrivée un peu plus tardive à l’académie de magie, m’avait permis enfin de faire tomber les barrières et de relâcher ma magie. Je devais apprendre encore beaucoup. Mais l’essentiel c’est que ce courrier que j’agitais frénétiquement devant le visage de Matthias m’offrait enfin cette possibilité.

Un long baiser d’adieu plus tard, un parmi bien d’autres, et je me retrouvais dans un lieu dont je n’avais entendu parler que par d’autres.
Je n’étais pas le seul, à frissonner d’envie, de froid et de crainte, devant la mine sévère de Miss Hale, Monseur Argent et Rusard et sa teigne de chate..

J’avais emmené mon appareil photo, et je ne résistait pas au plaisir de prendre des souvenirs de ceux qui allaient devenir des camarades et des adversaires… En vérité, je n’avais pas vraiment d’envie concernant mon affectation. Je vivais un rêve éveillé. La Magie m’était enfin accessible. Peu importe sous quelle bannière. Je n’étais bien sur pas suffisament naïf pour croire qu’il n’y avait aucune différence, mais je me pensais assez fort pour avoir mon libre arbitre à la fin de mes études… La clef de la magie, c’est la magie. Restait à convaincre mon esprit distrait de gamin de bien me concentrer sur les sortilèges et les potions.

En fait, j’avais l’impression de m’enfoncer dans le bonheur. En regardant les autres étudiants, que je prenais en photo, je me sentais comme un observateur en contrebas. J’avais l’impression qu’ils grandissaient, prenaient de la hauteur.

Jusqu’à ce que je me rende compte que je m’enfonçais véritablement dans des sables mouvants !
Bordel, ça existe encore ça ? Notez bien que je n’avais pas formulé cette question à haute voix, bien conscient que, pour un étudiant en magie, oser demander si des choses existaient était tout à fait contre-productif.

Et puis soudain on m’appelle. Même pas le temps de faire un coucou-calin à mick et chad que me voici sur la sellette… Mais l’arbre est tellement magnifique, que les rouages de mon cerveau se mettent en marche. Comment je pourrais le retranscrire ? La photo est à exclure, elle figerait dans un instant ce qui est, il me parait évident, éternel. Une sculpture, alors... Avec des matériaux réfractant et opaques, pour un jeu de lumière. Et aussi. Hmm.. Pourquoi pas des images projetées comme des souvenirs sur les branches qui n’existent plus et…
Soudain, un geste d’impatience me rappelle à l’ordre. C’est donc en sursautant que j’attends le verdict…

Miel ? Hydromiel euh non hydromel. Ah ! Ce n’est plus l’ours. Voyons voir GRIFFO…. Non SERPENSSS… oui SERPENSEUR !

Je suis un peu déçu de voir que Charlie et Alex se retrouvent de « l’autre côté » mais je compte bien garder cette compétition amicale.. Mais quand même gagner… En fait je m’en fiche.. je veux juste apprendre la magie, c’est trop cool ! Et faire des photos, et des sculptures, et…
Je souris à Mick qui se moque gentiment de moi et de mon excitation artistique… Pas sur que mes prédispositions en ce domaine me soit d’un grand secours. J’en profite pour reluquer.. euh.. regarder mes camarades, certains feraient de très joli modèles. D’ailleurs il y en a un qui visiblement ne fait pas chichi et expose en partie son anatomie. Maintenant que ça s’est fait, le reste ne devrait pas trop être compliqué.

« tu poserais pour moi ? maintenant que tout le monde à vu, ça pourrait être bcp plus artistique non ? Je fais des photos et des sculptures… Et il ya un gros potentiel en toi.. J'veux dire, tu pourrais vraiment être modèle.. »
Son regard chapeauté d’un sourcil en accent circonflexe ne me renseigne pas vraiment sur sa réponse, et puis impossible de savoir si le rouge sur ses joues est de confusion ou de colère, mais Chad se gondole.

« Ben quoi ? »

© Fiche par Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar

Humeur : Troublé...
Messages : 676
Réputation : 105
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 18:23




Maison des GRIFFONNELS
Je n’ai pas compris tout de suite ce qu’était cette lettre. Surtout que je ne m’étais jamais inscrit à Beaconlard. J’avais fait quelques recherches pour comprendre d’où venait cette inscription un peu forcée à cette école. Une école de magie… J’avais d’abord ris, jeté la lettre à la corbeille, puis je l’avais ressortie et lue et relue. Une école de magie qui sépare ses élèves en deux « maisons ». Peu à peu l’idée avait germé que cela pourrait m’être utile et aussi que je trouverais un lieu où je ne serais pas obligé de cacher mon don. J’avais donc répondu positivement par le biais d’un « hibou ».  L’oiseau qui m’avait amené la lettre était resté obstinément posé sur le rebord de ma fenêtre attendant visiblement ma réponse.

(…)

Je suis en avance et regarde avec curiosité ceux qui arrivent et surtout la femme d’un certain âge qui semble gérer l’arrivée des élèves. Je crains de m’être fourvoyé quand je ne trouve que des lycéens. Et rapidement je tente de me rapprocher de ceux de mon âge qui arrivent enfin. Je reconnais un gars, Charlie Crowley. Je l’avais vu se faire embarquer par la police une fois. Je ne sais pas ce que les forces de l’ordre lui reprochaient à ce moment-là.

Un gars, avec l’assurance manifeste de celui qui sait où il met les pieds, fait le tour des gens comme un cador. J’apprends par les murmures qu’il s’agit de Derek Hale et qu’il a un lien de parenté avec la femme qui fait l’appel. D’emblée je n’aime pas ce type qui semble se chercher une cour. J’ai dit au revoir à ma période délinquante, ce n’est pas pour y retomber maintenant avec le caïd du coin. Je cherche des relations amicales et basées sur le respect.

(…)

La femme s’appelle Minerva Hale et elle est une des directrices des maisons de Beaconlard. J’écoute attentivement ses explications. Je m’étais déjà fourni le règlement intérieur que j’avais appris par cœur pour être certain de tout saisir et de faire bonne impression si besoin. Je n’aime pas décevoir.

Lors de notre cheminement dans la forêt, l’indiscipline règne dans les rangs. Toutefois les mises en garde de Minerva Hale n’étaient pas à prendre à la légère comme en témoigne une des filles qui décampe avec sa jupe en flamme. Cependant la dite fille n’en est pas une. Il s’agit d’un original déguisé en écossais. En passant à sa hauteur, alors qu’il attend penaud de se remettre à sa place, je lui récite un point particulier du règlement qui souligne que l’obéissance aux consignes des professeurs est souvent une question de sécurité, et non pas un excès d’autorité de leur part. Mon intervention ne lui plait guère et il me bouscule de l’épaule s’en prenant à ma lointaine origine irlandaise. Cependant j’ai l’habitude de ce genre de réaction, y répondre c’est lui donner raison sur son comportement. Je suis quelqu’un de droit et honnête et j’ai une sainte horreur de l’indiscipline. Il y a d’autre moyen de moucher ce scottish à la manque. Je sais qu’il y a un système de points qui pourrait lui être préjudiciable. Je connais le règlement par cœur. Ce fait est un atout considérable, car il y a vraiment des règles plus qu’étranges et illogiques que l’on peut enfreindre sans même le savoir. Toutefois, je reste persuadé qu’un règlement n’est pas écrit pour ennuyer les gens, mais bien pour les aider. Aider les autres, c’est ça que j’ai envie de faire. Mais je ne suis pas assez doué pour une carrière médicale et je n’ai pas les aptitudes pour faire du pur social. Je me dirige donc vers une carrière soit militaire, soit dans la police.

(…)

L’homme qui nous attend pour la répartition me fait froid dans le dos. Il a le visage austère et presque haineux d’un sergent major. J’imagine facilement que sa bouche n’a jamais esquissé le moindre sourire de sa vie. J’apprécie la discipline, mais jusqu’à une certaine limite.  Le concierge est aussi atypique. Le gars ne ressemble à rien, mais ce Rusard me semble bien rusé.

Je suis attentif lors de la répartition. Je me suis bien documenté, mais voir de visu les réactions de chacun, les mines parfois étonnées me font comprendre que rien n’est simple. Quand c’est à mon tour, je me dirige promptement vers l’arbre. Griffonnel. Je ne sais pas si c’est une bonne chose ou non. Quoi qu’il en soit je vais attendre à côté de la directrice de Griffonnel. J’écoute mes condisciples discuter entre eux. Derek Hale est très actif pour se trouver une bande. Qu’il s’approche de Crowley ne m’étonne pas. J’essaye pourtant de ne pas avoir d’apriori et je me joins à leur groupe pour faire connaissance.

- Bonjour, je suis Brian.

Je ne sais pas s’il faut que je présente mes capacités. Dans le doute, je m’abstiens.

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 18:31




Maison des SERPENSEURS
La lettre glissait doucement entre ses doigts alors que son regard restait fixé sur la photo de ses parents. Son oncle et sa tante avaient posé leur attention sur la nourriture froide de leurs assiettes. La vérité avait fini par éclater, le secret s'était échappé de la gorge de ces pauvres imbéciles pour lui susurrer tendrement les mots qu'elle avait toujours souhaité entendre. Elle était spéciale, différente de ces vermines qui envahissaient le monde. Enfin, la Veuve Noire pouvait jubiler de toute son âme. Ses yeux chocolat se baissèrent vers le chat noir qui ronronnait contre son pied. "Je suis une sorcière, Harry."

Pia ne savait pas comment réagir à face à tant de déception. Son regard se promenait sur cette brume épaisse alors qu'elle avançait parmi ce groupe d'attardés. De plus, son chapeau s'était amusé à se laisser porter par la caresse joueuse du vent. Une branche l'avait emmené dans sa danse. Elle pouvait déjà entendre les moqueries de certains, mais elle les fit taire d'un regard assassin. D'un geste souple du poignet, Pia récupéra son bien et le posa sur son crâne. Sa baguette fut rapidement rangée sous sa cape d'un noir aussi sombre que son âme.

Un sourcil s'arqua sur son front lorsqu'un idiot d'écossais s'amusa à effrayer les foules avec son stupide kilt en flammes. Ne savait-il point se tenir? Certains devraient peut-être parfaire leur éducation avant de rejoindre les rangs de l'Ecole. Son attention se détourna du guignol pour se poser sur une silhouette bien plus charmante. La Veuve Noire s'apprêtait à la rejoindre lorsqu'uen voix la fit oublier son envie première. Son regard se posa, furieux, sur ce vieil homme qui n'avait visiblement pas réussi sa misérable vie. S'il ne déguerpissait pas bientôt, son nom se retrouverait sur sa liste.

Un homme au visage pâle et aux cheveux gras d'un noir corbeau leur faisait désormais face. Pia ne savait pas s'il lui inspirait un dégoût profond ou une malsaine admiration. Quelque chose de sombre se dégageait de ce mystérieux personnage. Elle n'eut pas plus de temps pour se perdre dans ses pensées, la répartition se faisait déjà.

Un sourire fier étira ses lèvres lorsque Walker fut envoyée chez les Serpenseurs, mais elle n'eut pas la chance de croiser son regard. Les noms défilèrent et son regard se faisait froid sur les visages qui passaient en face d'elle. Ne pouvait-il point accélérer? L'ennui commençait sérieusement à se faire sentir. On finit par l'appeler et elle s'empressa de se démarquer de la foule. Non sans avoir lancé un regard au jeune Crowley, son partenaire -accidentel- de crime.

"Hum…  Voilà une âme bien complexe, mais assurément résolue. Ta place est à SERPENSEUR jeune fille."

Sa silhouette s'échappa souplement pour rejoindre les rangs de sa Maison. Elle se plaça de telle façon à pouvoir suivre le reste de la répartition. Bras croisés sur la poitrine, elle faisait fie des commentaires de ses camarades. Une petite moue insatisfaite adoucit ses traits lorsque l'ours fut envoyé dans la maison opposée. Quelle tristesse, un si bon potentiel.

Lorsque tout le petit monde fut réuni au complet, Pia vint se placer aux côtés de sa fidèle partenaire. Son visage toujours aussi froid ne changea pas d'éclat lorsque l'écossait prit la parole. Mieux ne valait pas lui prêter attention, il était bon pour les faire échouer. Se faire remarquer de la sorte pour si peu... Son attention se posa sur un adolescent qui ne semblait pas vouloir garder sa langue dans sa poche. Levant les yeux au ciel, elle se cacha sous son chapeau. "Ca promet..." Elle se pencha à l'oreille de Barbara. "Va falloir redresser la barre Wlaker."
© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Arès Kye Coleman

avatar

Humeur : Farouchement protecteur
Messages : 743
Réputation : 64
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Là ou la paix n'est qu'illusion. Beacon Hills, California

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 18:41




Maison des SERPENSEURS
Le grand jour est arrivé. Je me prépare tranquillement pour la cérémonie de la répartition. Mon sac était déjà paqueté depuis quelques jours. Il n'y a rien de pire que la pagaille au moment d'un départ. Cela m'exaspère au plus haut point. J'espère sincèrement que je ne vais pas me retrouver avec des désorganisés ayant égaré leur cervelle sur le bord du chemin. Je savoure mon petit déjeuner en regardant le temps par la fenêtre de la cuisine. Un léger brouillard matinal enrobe le monde d'un éclat vespéral irréel. C'est un phénomène d'une bien belle saveur mais je ne m'attarde pourtant pas. Il ne manquerait plus que j'arrive en retard. J'aime être discret et effacé telle une ombre oubliée dans un sombre recoin. Car, observer le monde, le détailler et l'analyser est un exercice des plus plaisants. A contrario, je n'aime pas me sentir analysé. Or, le meilleur moyen de se faire observer est de se pointer en retard à un rassemblement massif de la population surnaturelle disparate de Beacon Hills. Je repense au courrier reçu quelques jours plus tôt. Un courrier qui fut une véritable surprise à mes yeux. De la magie, une école, la rentrée j'avais bien du relire la missive une bonne dizaine de fois avant  d'établir le corollaire avec la fameuse école de magie de Beaconlard. Non pas que le lien n'était pas évident d'emblée notamment en raison du sceau apposé au précieux sésame mais parce que quand bien même, je suis un gardien du surnaturel et donc un être préposé à disposer d'un certain nombre de connaissances sur le monde opaque auquel j'appartenais depuis mon seizième anniversaire, il reste un certain nombre de choses qui échappent à ma connaissance et à fortiori à celle de mon espèce.

Mais, cela n'est pas plus mal car je suis avide d'en savoir plus sur ce genre de sujet ne pouvant se révéler qu’être un atout pour moi. J'avais passé les jours précédents à me renseigner à droite et à gauche, à fouiller dans les ressources de mon clan mais cela s'était révélé bien vain. Il faut croire que chaque monde opaque tient à garder son opacité, usant par la même d'artifices et de stratagèmes particulièrement efficaces. Ce n'est pas très grave. J'avais toujours préféré savoir dans quoi j'allais mettre les pieds. Simple mesure de précaution mais se jeter dans l'inconnu  n'est pas forcément désagréable. Parfois douloureux mais pas forcément désagréable. Quoi qu'il en soit cela me fait vraiment bizarre de retourner sur les bancs de l'école quand bien même elle n'a strictement rien à voir avec celle que nous connaissons tous. J'ai abandonné les études très tôt, l'année même de ma renaissance en tant que mangemort alors je ressens une drôle d'appréhension à l'idée d'aller de nouveau cirer les bancs d'un établissement scolaire. Bon, je vais essayer de ne pas reproduire les mêmes erreurs de parcours et les mêmes conneries. Espérons que j'ai mûri et gagné en sérieux entre temps. Mais, bien sur que je l'ai fait quelle question ! Dans tous les cas, je suis persuadé que cela se révélera être une expérience intéressante et enrichissante. Je quitte mon domicile d'un pas rapide, mon barda sur l'épaule. Personne à qui dire au revoir, c'est du temps gagné. Nous sommes passés par l'école mais n'avons pas eu le temps d'explorer les lieux en profondeur. Ce n'était qu'un arrêt de passage. Notre destination se trouvant au cœur même de la foret de Beacon Hills. J'en ai profité pour me débarrasser de mon paquetage. Autant se mettre à l'aise pour la petite marche qui nous attend.

Nous voilà rassemblés devant une vielle dame aux traits nobles et au visage grave qui nous détaille avec attention, devant Minerva Hale responsable de la maison Griffonel. Nul doute qu'elle s'adonne à la plus grande passion des professeurs de tout bords. Le comptage d'élèves et la constatation que la jeunesse s'empire d'années en années ou s'améliore. C'est une question de point de vue. Et, précisément dans le cas présent je ne saurais dire duquel il s'agit. Je prends quelques instants pour scruter la foule à mes cotés. Repérant un certain nombre de visages connus et d'autres inconnus mais qui ne devraient à priori plus l’être bien longtemps. J'adresse un sourire à Chris avant de reporter mon regard sur notre guide d'age vénérable qui nous prodigue une série de conseils que j'écoute avec attention. Elle est l'autorité compétente en présence alors je ne tiens pas à jouer les téméraires et me ridiculiser ou pire. Je pourrais sûrement envisager de renouer avec ce défaut une fois que j'aurais acquis suffisamment de maîtrise pour me le permettre. Mais pour l'instant le maître mot est discrétion. Je regarde la professeur utiliser la magie avec doigté pour éclairer notre chemin et ressens une pointe d'admiration. La partie de moi même encore capable de s'émerveiller tourne à plein régime. Jusqu'au moment ou je me rappelle que je suis un surnaturel et que je peux donc voir dans le noir. L'épopée commence de bien amusante façon, lorsqu'un jeune loup garou tente de l'imiter. Un sourire amusé se dessine sur mon visage. Et ne le quitte pas tandis que j'avance en gardant ma place dans le rang. En même temps, entre le blousonneux se faisant tirer l'oreille, l'écossais ayant le feu aux fesses au sens littéral du terme, difficile de rester de marbre.

Pour ma part, le sourire disparaît lorsque ma transformation s'enclenche bien malgré moi sûrement en raison de la puissance de la magie se flottant dans les airs. Une sorte de réaction chimique hein ? Non, en réalité je n'en ai aucune idée. En tout cas, personne ne s'est paumé en route à cause de ce voile de fumée. Je n'aurais pas craché sur la disparition d'un ou deux chasseurs mais passons. Nous arrivons tous tant bien que mal et je prends le temps d'observer Alec, Alex et Tama. Puis, Charlie qui ne trouve rien de mieux que de se faire remarquer avec son légendaire tact. Ainsi que Brian qui m'a tout l'air d’être un futur premier de la classe. Le gardien se lance dans une diatribe sécuritaire qui m'aurait fait rire dans ma jeunesse lorsque j'avais l'age de Chris mais qui ne me fait ni chaud ni froid aujourd'hui.  

La répartition démarre bien vite sous l'égide de Severus Argent le directeur de la maison Serpenseur. Je ne fais pas attention à la cérémonie et me mets à disserter intérieurement. Il me semble que Griffonel rassemble les surnaturels et Serpenseur les humains. Alors, il serait logique que je me retrouve à Griffonel pourtant mon cœur me pousse vers mes ennemis héréditaires. Les qualités de cette maison me conviennent bien plus. L'intelligence, la ruse, la rigueur et le sérieux. Est un crime de vouloir m'y retrouver ? Aucune idée et je m'en tape. Les deux maisons me conviendront parfaitement mais ma préférence va à Serpenseur. Je regarde Chris dans l'autre maison. Puis Alec, Alex et Charlie. Finalement, mon nom s'élève dans les airs et je m'avance d'un pas tranquille vers l'étrange chapeau vivant. Mes tatouages de mangemort me démange comme s'ils appréhendaient ce moment. Pour ma part, c'est serein que je me positionne tandis qu'un silence pesant a accompagné mon trajet. Le choixton semble avoir de l'age car il semble s’être endormi. Je peste intérieurement lorsque me dis que ce genre de choses n'arrivent qu'à moi. Lorsqu'il s'exclame brutalement que ma place est à Serpenseur. Je m'approche du petit groupe formé autour du professeur Argent et lui rend son petit salut.

J'écoute avec attention mon directeur de maison avant d'aller me poster près de l'écossais. Je ne sais pas vraiment si j'avais l'intention de la jouer cavalier seul durant mon séjour mais la personnalité de forte tète de l'amateur de kilt ne me déplaît pas. Il faut forcément en être une pour ne pas être gêner de se balader les bijoux à l'air. Qui plus est il me semble ne pas être un chasseur ce qui est une très bonne chose à mes yeux. Je lui lance : Enchanté James. Arès Coleman. Plus que prêt.
Bien que la plupart de mes connaissances surnaturelles dans cette ville se trouve de l'autre coté. J'aime bien la compétition. L'année est lancée. Voyons voir ce qu'elle a à nous offrir.  


© Fiche par Mafdet Mahes



Why do we fall sweetheart ? To learn everytime.


Dernière édition par Arès Kye Coleman le Ven 18 Nov - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 864
Réputation : 156
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 21:36




Maison des GRIFFONNELS

Ce qu'il pouvait être emm... lourd, à la fin!  Un vrai pot de colle.  Ou pire, de miel.  Le miel, ça attirait les mouches.  Les mouches, c'était emm... lourd, à la fin!  Alex aurait bien préféré ne pas se faire remarquer, mais grâce au bêta d'ours, c'était fichu.  Il soupira pour la enième fois, les sourcils en désespoir.  Et l'ours qui les prenait pour de meilleurs potes, ou des genres de frères d'arme, allez savoir ce qui se passe entre ses deux oreilles.  Comment ne se rendait-il pas compte que plus il en faisait, plus Alex regrettait d'avoir pris cette stupide cheminée.  Parce que c'était toujours le moyen de transport le plus rapide entre Vancouver et Beacon Hills. Sitôt qu'Alex avait reçu sa lettre, qu'un ami druide de son père (et probablement un cousin lointain) avait offert au jeune homme de lui procurer le passage. Heureusement que Gabriel avait fait relier sa cheminette au réseau il y avait des années de cela.

 « Les druides ne sont invités à Beaconlard que plus vieux », avait-il expliqué à l'époque à ses fils, « pour nous laisser le temps d'apprivoiser les autres forces primales de la nature. » et il était reparti sur ses machins d'équilibre et ses bidules d'harmonie et trucs.

L'année suivante, c'était un Alex frustré qui faisait ses aux revoirs à son voisin et meilleur ami, bagages en main, et un grimoire de sorts bien dissimulé -pour se pratiquer durant les années à venir- au sein de ses t-shirts trop grands.  Il partait vivre chez sa mère, à Phoenix.  Ses parents étaient séparés depuis si longtemps qu'il ne gardait aucun souvenir de cette femme qui les emmenait, Michael et Alex, avec elle et détruisait au passage leur enfance, pour une adolescence qui promettait d'être moins aride et stérile que ce que le garçon avait alors envisagé.

Habitué de faire les quatre-cent coups avec son voisin, Alex avait tôt fait de rejoindre la bande la plus coole du lycée.  À sa tête, tous reconnaissaient Alessandro Amaro comme leader officieux.  Un mec génial, un peu plus vieux, et un modèle.  Il savait comment faire les choses sans que ça ne traîne, mais avait toujours un sens moral.  Si le châtain ne prenait pas souvent part aux rixes, il parvenait toujours à trifouiller une façon de se procurer en avance les questionnaires d'examen, ou mieux encore, les soluces.  Et malgré son ingéniosité, sa loyauté, leurs discussions interminables et leur complicité, il avait toujours montré plus de confiance en ce cinquante watts de Crowley.  Pourquoi c'était la brute qui était devenue son homme de confiance, et non pas Alex, qui aurait su se montrer un excellent conseiller et sbire?

Alors qu'ils se trouvaient tous à l'orée de la forêt, une vieille femme leur délivra quelques instructions et leur ouvrit le passage, sous le regard peu ému de Cormier.  Son père lui avait appris une petite dizaine d'années auparavant à plier les plantes dans le sens qui lui convenait.  Sans baguette.  Tous s'engouffrèrent dans la forêt, Charlie avec sa cuisine sur le dos bien qu'Alex lui ait répété que ce n'était pas nécessaire de tout emporter.  Le canadien avait été enchanté de revoir son ami d'enfance et espérait que sa présence vienne adoucir celle du rustre à chaudrons.  Il dénicha quelques autres visages connus, en Matrim qui s'embourba et Arès qu'il perdit de vue en cours de trajet.  Le jeune druide s'arrêta un instant en cours de marche, manquant de piétiner une petite fleur puissante que son père lui avait appris à reconnaître à la texture de ses feuilles.  Il reprit rapidement la marche après avoir constaté que le toucher ne correspondait pas.  Malgré le sortilège lumineux de Miss Hale, Alex n'y voyait rien, et s'enfargeait constamment dans les racines.  Il essuya la sueur de son front, et quelques minutes plus tard commença à ressentir une irritation sur son visage.  Inconsciemment, il gratta sa peau de telle sorte qu'arrivé devant le choixton, il avait la face et les bras couverts de pustules.  Au moins lui était resté sur le trajet tout du long et n'avait pas cherché à s'attirer les foudres des enseignants dès la première seconde.  Il n'avait pas non plus jugé nécessaire de réciter toutes les règles de l'école à tout vent pour jouer au bon petit-élève.  Apprendre les règlements était un jeu d'enfant.  Les enfreindre en parvenant à conserver des résultats scolaires impressionnants, là était le vrai défi.  Celui-là était bien parti pour se gagner le mépris d'Alex, mais il pourrait aussi être le seul à sa hauteur pour les travaux d'équipes, s'il y en avait.

Et l'autre jaloux de l'attention du Garnet qui n'avait pas mieux trouver à faire que de s'enflammer la jupette avec la baguette du blondinet!  Il faisait moins le malin, le derrière dans la tourbière, le jupon désagréger qui laissait voir la peau de ses...  Ça n'était pas ses cuisses, ni même ses jambes!  Quel affreux exhibitionniste!  Le prude détourna aussitôt du regard, dégoûté par la vue que lui offrait le petit fauteur de trouble.  Non mais, on lui avait pas dit que des sous-vêtements, c'était bien plus hygiénique?  Surtout sous une jupe de cette épaisseur.  Ça ne pouvait pas avoir le mérite d'être un kilt.  Pas seulement parce que c'était carbonisé et en lambeaux, mais parce qu'il faudrait être fou pour en porter un à une telle température!

Alex ne porta pas trop attention aux accusations du concierge, ni aux autres mises en garde du personnel, attendant patiemment son tour pour se diriger vers le tronc.  Il était persuadé de se retrouver chez les serpenseurs.  Après tout, il était un esprit brillant et logique, et ne possédait aucun don surnaturel.  Toutefois, l'arbre décapité semblait souffrir de confusion et Alex s'avança en hésitant, à son tour.  Il jonglait des sourcils à la recherche d'un indice qui pourrait lui permettre de savoir si la souche avait ou non été victime d'un tel sortilège.  Évidemment, il ne trouva pas réponse à son interrogation, mais fut plutôt surpris, mais content, de rejoindre ses vieux camarades chez Griffonel.

Ça semblait déjà flirter maladroitement parmi les plus jeunes, quand Derek offrit à Alex de partager la chambre.  Acceptant d'un haussement d'épaules nonchalant, le druide se retourna vers son "pote".

-Si je me fais réveiller par vos ronflements, par contre...  Il ne savait pas ce qu'il ferait, mais une révision de son grimoire de sorts serait probablement un bon début.

Leur trio se vit rapidement greffé du prénommé Alec, et du Brian, auquel Alex répondit froidement.

-On sait, mec.  On a des oreilles.

Alex enfonça alors sa main dans la poche de sa robe et en sortit un petit paquet tout banal qu'il tendit à l'Irlandais, non sans avoir extirpé un exemplaire du contenu.

-Chewing-gum? Il fit également signe au squelette et à la louve, s'ils en voulaient.

***

Rapidement, il fut l'heure de rentrer et, voyant que l'ours n'aurait toujours pas assez de mains pour traîner toutes ses affaires, Alex lui fit signe d'attendre un instant.  Ce qu'il pouvait être emm... lourd, à la fin!  L'apprenti-sorcier sortit sa baguette magique comme si c'était la chose la plus naturelle, haussa un sourcil pour prendre une pose plus avantageuse, fit quelques mouvements savamment étudiés, et lança :

-Locomotor Barda!

© Fiche par Mafdet Mahes



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 21:36

Le membre 'Alex Cormier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 864
Réputation : 156
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 21:39

Lancer du dé de punition :




Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 21:39

Le membre 'Alex Cormier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Punitions' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 864
Réputation : 156
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 21:54




Maison des GRIFFONNELS

Alex s'apprêtait à lancer un « Tadam » en dirigeant gentiment les bagages de Crowley devant lui, comme il l'avait souvent fait à l'insu de sa mère, mais il entendit plutôt un son étrange et percutant.  Comme si quelque chose venait d'exploser.  Les fioles venaient d'exploser en unisson, déversant en tous sens rate de chauve-souris, foie de rat, cœur d'alligator, limaces, queues d'éruptif, yeux d'anguilles, valériane et autres ingrédients.  Ça allait lui apprendre à vouloir aider les autres, encore une fois!

Dans un gros soupir, le jeune homme voulut murmurer « Désolé » par soucis de politesse plus que par réel sentiment de culpabilité, mais il fut enterré par le corps professoral qui ne semblait pas fier du tout de ses bêtises.  Avant de comprendre ce qu'il lui était arrivé, il s'était magasiné quelques points en moins, mais ça n'était pas grave ça, comme il ne croyait pas à ce système archaïque de maisons et de compétition.  Surtout, et c'était là le pire, il s'était retrouvé de corvée de nettoyage du potager des spectres.  Il n'avait aucune idée des implications, mais ça ne semblait définitivement pas joyeux.

Après s'être succinctement nettoyé des diverses textures qui l'avaient éclaboussé, et qui irritaient davantage encore ses pustules, Alex se retourna vers l'ours pour lui offrir un marché.  C'était de sa faute, après tout, s'il se retrouvait dans une telle situation.

-Tu voudras bien m'aider, s'teuplait, Crowley?

Au moins, ainsi, il se rendrait utile...

© Fiche par Mafdet Mahes



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Therence Garnet

avatar

Humeur : Troublé
Messages : 810
Réputation : 136
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 22:11




Maison des SERPENSEURS
Beaconlard...  

C'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de prononcer ce nom sans une grimace. Ça me donne des odeurs imaginaire de petit déj' typiquement anglais, gras et trop grillé. Est-ce que je suis le seul ou est-ce que c'est arrivé à d'autre aussi? Je range ma lettre d'admission dans la poche de mon sac, direction le train qui me ramène à Beacon Hill pour une rentrée peu commune. Parce que prendre ses vacances à Pétaouchnok, ça ne retient visiblement pas la volaille qui sert de coursier de retrouver ses destinataires. Un hiboux à la plage, sérieux...  Enfin... toujours est-il que je me presse pour intégrer la prestigieuse école de... magie, ou en fait j'ai pas très bien compris. Mais cette affaire me laisse quand même l'étrange sentiment d'être invité à poser mes valises dans un abattoir...  

Aouch.
Je recule sous l'impact, mon chaudron accrocher à la sangle de ma sacoche pleine qui balance rondement, et regarde quelques papiers s'éparpiller à mes pieds. Hurgh... C'est quoi ça, il y a des images carrément glauque dans le lot... Y en a qui ont vraiment des gouts louches... Mais pas le temps de m'y attarder :

-Fallait pas trainer dans le passage! m'excusè-je sans aucun remord au pauvre ténébreux que je laisse à ses affaires. J'ai un train à prendre, moi!


... Je me suis trompé de wagon. Je parcours l'appareil à la recherche du bon compartiment. C'est l’excitation du renouveau, ça me rend un peu fébrile! Mais il n'y a pas que ça, songè-je en observant négligemment mon reflet dans la vitre du corridor. Qu'on ne se méprenne pas : cette aventure scolaire basé sous le signe de la sorcellerie est comme chaque nouvel établissement à conquérir la promesse de beaucoup, beaucoup de divertissements. Mais j'en reste pas moins quelqu'un de sérieux au fond, et de... problématique. Cette école regorge de mystères et de merveilles, dont quelque chose en particulier.
Il faut que j'y mette la main dessus.

-...tu as un programme teeellement chargé! me plains une Bruny chapeau-raybane-sac de plage qui parcoure mon programme et me suit de prêt d'un wagon à l'autre. Je l'avais complétement oublié, tiens... Tu vas pas avoir une minute pour toi en dehors des cours de ceci, des cours de cela, des activités, des horaires à respectés...

Il se trouve forcément quelque part là bas, il faut juste que je découvre où il se cache...

-... et ça a l'air teeellement grand! Un vrai labyrinthe, je suis sûre qu'il doit y avoir des toilettes à tous les coins du bâtiments...

...Quitte à fouiller Beaconlard de fond en comble.

-... mais je te parle pas des des profs et du personnel! Tu penses que tu pourra faire un pas sans se faire attraper? Parce que moi j'ai une amie qui était en internat, et...

-Bruny...

-... pour fumer, c'était la cata. C'était une harpie si elle avait pas sa dose quoti...

-Bruny!!! Je m'entend plus penser!

-Aah, ce que t'es agaçant. On peut jamais parler avec toi. Je te laisse, je vais rejoindre les copines, salut.


C'est ça, disparais... Soupir. Je ne vais quand même pas seulement intégrer cette école pour apprendre quelques tours de perlinpinpin?!

-Advienne que pourra!

Je me retourne brusquement sur la brunette, prêt à lui tordre son petit cou, mais elle a déjà disparue.
Rien ne me garantis vu le contexte que j'aurais vraiment les moyens, ni le temps de concrétiser mon objectif. Mais je ne franchirais pas les murs de cette école sans essayer, foi de Garnet!

...Et avec ça, je ne suis toujours pas dans la bonne voiture! Je fais demi tour, quand je manque de heurter un nouveau passager. Je le détaille, brun suffisant à la pilosité aussi soignée que sa mise, indéniablement... remarquable... nos regards se trouvent... C'est le mec que j'ai bousculé plus tôt?!

Un sourire narquois point sur mes lèvres en rajustant mon sac sur l'épaule et ma veste de cuir... désolé beau gosse, mais comme tu peux le remarquer j'ai de quoi sur le dos, et le passage n'est pas assez grand pour se croiser. Il va falloir te pousser, attende-je qu'il s'exécute.
C'était sans compté sur un tour de bras efficace et une autre façon de contourner le problème de la place à prendre...


* * *


Me voilà arrivé à bon port, quelques contrariétés mises de côtés. Si l'autre allemand ne me traque pas comme un stalker en manque de distraction depuis la gare... c'est ce que je pensais. Je ne salut pas Wayne et Wilder et me contente d'un sourire hautain de les trouver à l'orée de la forêt eux aussi, évitant de lorgner d'avantage sur le germanique qui les rejoins et n'est manifestement pas inconnu à l'architecte. A entendre ce dernier déblatérer sur notre arrivée simultané et nos provocations incessantes à propos de "prises de défenses futiles pour installer quelqu'un dans une cabine!" et de "petits soucis d'orientation?", on pourrait imaginer qu'on est intime, et ce n'est pas mon intention!
J'observe les têtes qui affluent doucement, certaines connues, d'autres non, en estimant les tempérament de chacun et me demandant qui peut bien être quoi dans cette jungle hétéroclite de Sang purs et Mordus, chasseurs et humains... Bruny, reine des potins qui s'y connait plus que moi sur cette école - qu'on ne me demande pas comment, elle l'aurait lu dans un bouquin à succès - suppose que les capacités de métamorphoses de certains sont exceptionnels. Je dévisage la professeure au visage de vieille chouette attentive, puis... sur la minette occupée à sa toilette. Haussement de sourcil.

Je fais tressauter le petit cailloux dans la main avant de me mettre en position. S'il y a un métamorphe ici, je ne me laisserais pas prendr...

Aïe! Aïe! Aïe! Aïe! Aïe! Aïe!!! Mais d'où il sort celui-là?!!

... et voilà comment je me retrouve à parcourir les bois en craignant d'y perdre mon oreille et un peu du respect de mes camarades pendant que d'autres préfèrent tester bains des sables et feu de camps improvisés...


Non d'un chien! J'ai cru qu'il ne me lâcherais pas avant de pouvoir repartir avec mon oreille en trophée!!! Je ne me fais pas prier pour retourner dans le rang, me glissant maladroitement derrière quelques camarades. J'ai eu mon compte de projecteur pour un moment. Le temps de me faire oublier et recharger la batterie du sémillant blousonneux.
Me frottant l'oreille, je contemple l'arbre majestueux qui nous accueille... et le tout autre spécimen planté à ses pieds. Il a des allures de croc-morts peu commode. Cela dit, il a l'air moins douloureux pour les écoutilles que l'autre furoncle arracheur d'oreilles...

J'inspire et réprime un frisson. Alors nous y sommes. Plus qu'une nouvelle vie de pensionnaire avec son lot d'aubaine et de fatalité à savoir quel prof sera le plus coulant et quel programme sera le meilleurs, ce rituel est un passage d'importance. Beaucoup parmi nous savent d'où ils viennent, ce qu'ils sont et ce qu'ils deviendront probablement. Selon les vieilles règles, mon statut indéniable d'humain à instruire me destinerait à l'une des maisons plus que l'autre. Mais si comme le raconte les origines de Beaconlard le choix de l'arbre antique était basé d'après les racines et antécédents des fils de surnaturels et de chasseurs... qu'en serait-il au vu d'un schéma de vie comportant un considérable inconnu?...
Je visualise mentalement l’emblème du lion au couleur de feu, symbole de bravoure et de sagesse, gardien des bêtes de tout poils et virtuose de la transformation. Puis je visualise le blason du serpent au couleur de métal glacée, personnification de la ruse et de la détermination, veilleurs des humains expérimentés et maitre des potions. Deux maisons, deux adages, chacune ses valeurs et codes de conduites, deux clans antagoni-
BADAVLAM.

D'un même mouvement que le reste de la classe, je darde sur l'autre balourd casseur de rêveries. Là dessus, la cérémonie de répartition commence. C'est l'occasion de parier sur son intuition et de mieux observer ses futurs adversaires et alliés. Kada'an Ravewood, elle a une bonne bouille. Griffonnel? Ah! C'était facile. Et donc c'est une louve. Tiens, Walker! Vraiment, je me demande où peu finir un animal à sang froid dans son genre. Non, vraiment, je me le demande... Si chaque intégration se fait selon les origines et prédispositions de chacun, alors il n'y aura même plus à deviner qui est surnaturel ou ne l'est pas.

- Élève apprenti Caracole O'Brien, c’est à vous. Tiens, le petit gnome... Voyons voir ce que nous avons là. Hum… Ah oui quand même… Alors Griffonnel ou Serpenseur ?

-Poufsain. soufflè-je pour qui est prêt à partager mon humour.

Il manque au moins une école dans ce bahut, c'est bien celle des blaireaux et des faibles dans le genre du petit gremlins à charrier. Mais le Choixton à ses raisons que la raison ignore...

-... SERPENSEUR !

... Sans blague... où est-ce qu'il à vu un penseur là dedans?!! Je vois seulement un sourire niais et au fond de ses deux orbites, un grand vide où se battent quelques étoiles de bonne humeur perpétuelle... Quitte à le placer quelque part, autant le mettre du côté de la peluche dorée, ça lui ressemble plus! "Bonsoir Monsieur", qu'il irradie poliment de gaieté envers l'obscur professeur. Facepalm. Il va se faire bouffer par sa propre classe avant la fin de la journée... La cérémonie se poursuit, et quand le nom tombe, je ne peux m'empêcher de me glisser dans le dos du concerner et de l'encourager d'une pousser entre les omoplates.

- A toi princesse !

Montre nous ce que tu vaut! A juger ses bonds, le loupiot a eu ce qu'il voulait. Une Hale, comme la professeure - il y en a qui ne risque pas d'échapper à quelques brimades bien trouver à juger leur ascendance - rejoins sa parente et...

- Suivant. Monsieur Therence Garnet !

Mon sourire disparait quelques secondes. C'est à mon tour. Je ravale cette pointe de trac qui n'est que la partie sensible d'un iceberg bien plus intrinsèque, et je vais me positionner contre le Choixton devant ceux qui deviennent le temps de quelques minutes mon public. Faire bonne impression, c'est capital.

-Oh! En voilà un sujet intéressant… La commissure de mes lèvres s'étirent dans un sourire furtif. Flatteur le Choixton. Où vais-je donc te mettre ? As-tu le panache d’un lion pour aller à Griffonnel ? Je me gonfle d'une légère inspiration en lorgnant  sur la vieille femme au chapeau. Ou es-tu plus sournois comme le serpent de Serpenseur ? puis coule un regard pas moins incertain vers le plus rogue. Hum… SERPENSEUR !

"Serpenseur", soupirè-je d'un soulagement qui n'a pas lieux d'être si ce n'est la crainte maintenant stupide d'une indétermination du vénérable végétal. L'image psychique du fauve rougeoyant s'estompe. La sentence tombée! Je respire à nouveau en décollant mon dos du tronc et me félicite mentalement comme si je venais de réussir à un examen capital. Et pourtant, quelque soit l'école qui m'aurait été attribuée, je ne pourrait qu'être satisfait... et elle aussi. Ce ne sont pas ces écoles qui me définissent : c'est Therence Garnet qui anobli l'école dans laquelle il se trouve! Si certains de mes nouveaux camarades et rivaux ne le devinent pas encore, je compte bien le démontrer et faire mes preuves tout au long de cette scolarité.
Je rejoins ma nouvelle maison avec entrain. C'est fou la facilité avec laquelle porter un étendard peu rendre la partie adversaire que j'admirais également il y a encore quelques minutes tellement insignifiantes maintenant... Mais c'est une règle plutôt naturelle. Si eux perdent... Nous ont gagne. Et qui que je représente, je suis un gagnant dans l'âme. Et je ne suis pas le seul... Je croise les bras et invective du menton ce loubard qui, s'il n'a pas fait du blouson de cuir sa seconde peau, n'en possède pas moins l'aura d'un prétentieux et que j'ai vu commencé à tâter le terrain et faire son numéro à l'entrée. Voyons comment il se débrouille... Parce que quelle que soit sa place, il ne pourra pas y avoir deux roi à Beaconlard!

Et les élèves défilent, et le Choixton s'exprime, parfois logique, parfois déroutant. Stilinski attend son jugement, et... Serpenseur? Bah, je l'aurais bien vu chez les rouges pourtant... cela dit, j'aurais de quoi me défouler sous la main comme ça. Puis Wilder fait son intéressant avec son ascendance compliqué et gnagnagna... Serpenseur aussi?! Mouais, quand je dis que je l'ai toujours trouvé louche de toute façon. Je le reçois d'un coup d’œil peu avenant. Il manquerait plus que son vairon nous rejoigne... Ah! C'est le tour du m'as-tu-vu de l'entrée. Hale? Je jubile déjà. Parce que le roitelet sauvage est le je-ne-sais-quoi de la prof? Au moins il y en a, on sait d'où il tire leur couronne... Un tour puis le bichrome passe à l’échafaud. Je dis ça, je dis rien, mais il a une tête à avoir une maison toute destiner celui l-

- SERPENSEUR !

Non!!! Je rêve, mais il est sénile leur arbre! Je me renfrogne, entouré d'une bande de guimauve faussement endurcis. Heureusement, il y a les autres pour donner le change. Enfin les autres... J'échange un regard avec la chapeauté et la glaçante. A part elles, je ne vois pas d'élément potable tandis qu'en face ils ont du muscles, de la cervelle, du renommé... et de jolies filles!... Finalement, je me demande si Griffonnel ça n'aurait pas été aussi bien...
Pendant que certain brillent par leur nom ou leur vrai-faux airs torturés, d'autres se font remarquer autrement.

-... Il nous a fait buguer le Choixton... ne puis-je m'empêcher de ricaner tandis que ce dernier s'emmielle les branches. Heureusement, le Crowley n'est pas pour nous!

Matrim Damodred, Serpenseur. Je découvre le jeune homme, mais veux croire que le gérant de la boutique photo sera à la hauteur de notre maison. Il a l'air plutôt affable, mais... au moins, ce n'est pas Wayne, Wilder, Stilinski ou cette cervelle de bisounours de O'Brien! Quoi?! Sérieux, on se tape le travesti exhibitionniste?! Ok, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir de c...
Et pendant ce temps, parmi les restant, le gars du train patiente. Et je patiente aussi en attendant qu'il réagisse à un appel, mais chaque fois c'est un autre qui part... Je détourne les yeux de sa personne pour le Choixton, indifférent, quand il jette un œil vers moi. Je ne le regardais pas, je réfléchissais. Arrive alors un grand baraqué qui pourrait concurrencer une porte de prison ou de bar. Celui là, il en impose. Pas comme un leader, mais comme l'atout que pas mal voudrait avoir dans leur camp. Selon mon point de vu. Il faut dire que jusqu'ici, hors mis leurs airs bonnes pattes, l'autre maison n'est pas perdantes côtés carrure. Je ne cache pas ma joie quand le mastodonte est pour nous. Rien que pour ça, j'ai le sentiment qu'on a gagner un point sur eux!

-Il nous reste nos deux nouveaux confrères à répartir. Confrères?...
Je vous rappelle Messieurs Weizerling et Marama que lors de la première semaine, vous devez assister aux cours en tant que stagiaires.
Parce qu'il est prof? Vous vous joindrez donc aux élèves. Monsieur Weizerling à vous de commencer.

Et voilà qu'enfin le brun s'expose au Choixton. Je le regarde poser son dos contre le bois et attendre son sort. Je ne perd rien de la situation. Personne ne perd rien de la situation... ce sont les derniers qui passe, ça emmène forcément un quelque chose en plus.

-Un Wendigo ! Cela serait un crime que de vous mettre chez les serpenseurs ! GRIFFONNEL !

Le Choixton a parlé. Je ne lâche pas Weizerling qui rejoint sa future classe, pas même lorsqu'il me regarde à son tour. Mais je le reluque uniquement pour lui offrir un sourire carnassier et l'ignorer le premier avec un mépris de circonstance. Deux heure dans un train on suffit à faire des étincelles, je laisse imaginer ce que donnerait un parcours scolaire à l'avoir sur le dos! Ça n'aurait jamais fonctionné, chacun à sa place et à trimer pour apporter à son clan. Au moins sur ce point le Choixton a été plutôt lucide. Mais si le wendigo s'imagine avoir la paix en étant dans la maison adverse, il se fourre ses cornes dans l’œil :  notre affectation contraire ne rend que plus irrépressible le besoin de le provoquer...

Ah, l'autre type est déjà passé?! Il est avec nous? Ouais, forcément puisque ce ne peut-être que notre professeur...

Je grimace au bras qui s'impose autour de mes épaules. Chad...

- Je vais rassurer Weizerling et venir te border chaque soir.

-Je me fous de Weizerling, et tu es la dernière personne que je laisserais me border Wilder... répliquè-je en faisant un moulinet du bras pour virer le sien. Et puis je voudrais pas rendre ton vairon jaloux. Attend! En fait, peut-être bien que si... souris-je à mon tour et faisant signe au dénommé.

Mais le loup ne lâche pas son affaire et je plisse méchamment des paupières. Que j'aime pas ce sourire de fauve moqueur et insistant...

-Je peux être ton protecteur.

-Qui protègera Wayne?

Vas-y, balance, si c'est pas toi qui prend, ce sera immanquablement lui.

-Tu vois, passè-je un bras autour de lui comme il l'a fait pour moi, c'est exactement pour ça que votre "amour toujours", minaudè-je dans une mou exagérée, c'est un concept qui me désopile.

En piquer un pour atteindre l'autre, et ça marche invariablement dans les deux sens. Puis à qui ça échappe ces murmures digne d'un cœur invisible qu'une moitié envoie à l'autre pour l'attraper dans une pantomime ridicule?! Je baisse de la voix en me rapprochant de son oreille.

-Mais donc, si tu tiens tellement à venir me border, assure toi au moins que Mick est bien enfermé dans sa chambre à attendre ton retour. Il faudrait pas qu'il prenne la fuite avec un autre ou se fasse manger par dépit... on sait jamais quel genre de bestiole n'attendent que ça.

Pour l'exemple, je lui désigne l'allemand manifestement en train de faire son charmeur si c'est pas naturel chez lui de s'attirer les gens... On se dit égalité?

Je les abandonne non sans un sourire vainqueur à Mick et lance tout de même :

-Ah, mais surtout : changez rien à vos guimauveries! Ça m'amuse beaucoup trop...

Et je doute d'être le seul que leur mamours fait marrer. Hé, hé. Puis je fais un petit tour sur moi même en réfléchissant à qui est celui ou celle que je vais aller aborder maintenant. Quand je vois le Hale parader et déjà rallié par deux trois pions, je me dis que bien m'entourer moi aussi, ce ne serait pas une mauvaise idée...

© Fiche par Mafdet Mahes




Dernière édition par Therence Garnet le Ven 2 Sep - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar

Humeur : Féline
Messages : 458
Réputation : 144
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 22:16




La répartition
- Meow!

- Tranquille ma princesse, ils ne vont pas tarder à arriver.

Je furète à la recherche d’une musaraigne ou deux en attendant que le troupeau de souris arrive. Chaque année c’est la même chose, les mêmes bêtises, les mêmes erreurs. Cela en devient lénifiant. J’ai fini de coller une belle frayeur aux rongeurs du coin et me pose sur une pierre plate pour ranger chaque poil à sa place.

Il croit que je ne l’ai pas vu. Souris rebelle, mais souris quand même. Mais mon maître est là qui veille aux croquettes. Le jeunot hésite, tergiverse, mais c’est qu’il faut presque le pousser à la faute. Je lui tourne le dos ostensiblement, il n’en faut pas plus pour le décider.

- J’ai rien fait monsieur !

- Si t’allais faire l’corniaud ! Ferme ton clapet l’moucheron, ou je t’lave les chicots à l’eau d’vaisselle.

Quelle douce musique. Les affaires reprennent, c’est la rentrée. Je feule et crache sur la souris en cuir et me fonds dans le paysage. Qui s’intéresse à un minet ? Pour le moment personne. Mais rapidement je vais être au cœur de leur cauchemar. Leurs cœurs battront plus fort en me voyant. Car je suis l’annonciatrice des punitions et des châtiments. Rusard me récompense pour chaque élève levé en pleine faute et j’aime ses récompenses alors je fais du zèle.

Et voilà que ce bichrome jette son papier de bonbon sur le sol, et celui-là qui s’enfonce dans un sable mouvant sans presque s’en rendre compte. Je surprends le reflet brillant d’une arme cachée sous le manteau de cette chasseuse. Je fouine et tourne. Je les espionne et les dénonce tous autant qu’ils sont. J’assiste à la logorrhée de mon maitre adoré. Mais ce n’est que le galop d’essai, ils ne comprennent pas encore qu’il est impossible de nous échapper.

- Meow !

Qui sera ma prochaine victime ? Hale qui tente de se construire une bande fumeuse ? Les deux Miss de Serpenseur qui ont le meurtre au bord du regard ? Celui qui s’est fait agrandir l’oreille et qui semble passer de caïd à victime d’un loup qui a échoué chez les serpents ?

Dandinant du postérieur, la queue droite, je quitte la scène et me fonds dans l’ombre.

- Meow ! N’oubliez pas, je ne suis jamais bien loin.

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara Walker

avatar

Humeur : Sanguinaire.
Messages : 253
Réputation : 35
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 22:59




Maison des SERPENSEURS

Soyons clair, entre nous, je n'ai jamais souhaité entrer à Beaconlard. Vraiment. Petite je n'ai jamais demandé à être différente, à entrer dans une école spéciale, bien loin de toute civilisation, et surtout de calme. Non parce qu'avec tous ces adolescents qui ne savent pas la boucler, je ne vais pas tarder à devenir folle. Il y en a déjà deux, dont un Écossais si je ne me trompe pas, qui s’aboient dessus, et on n'est même pas encore arrivés à destination. Et d'autres qui ne savent pas se tenir. Bon d'accord, je comprends leur excitation – ou pas – mais ce n'est pas une raison pour faire un tel chahut. J'espère vraiment que ce ne sera pas ça tout le restant de l'année. Je vais finir par en tuer un de mes propres mains. Et pour couronner le tout, le concierge, Rusard je crois, m'a confisqué mes armes. Mes pistolets. Et je n'allai rien faire avec, vraiment. J'ai une baguette, ça fait tout aussi bien l'affaire. Les garder avec moi, c'est juste émotionnel, rien de plus. Je lui jette un regard glacial. Attend un peu que je lui face payer ça…

Je roule déjà des yeux, intérieurement, bien entendu.  Contrairement à beaucoup de gamins qui ne rêve que d'une chose, devenir des Gryffonels – vraiment, Griffonels ? Alors, lorsque j'ai reçue ma lettre d'admission, j'ai cru que je rêvais. Pardon, que je cauchemardais. Mais apparemment non, et me voilà partit pour une aventure soit disant « extraordinaire ». Ou pas.

Et pour couronner le tout, je retrouve certaines personnes, que j'aurais bien aimé oublier. Effacer de ma mémoire une bonne fois pour toute – ou bien les égorger une bonne fois pour toute. Hé, ça me semble être une bonne idée ça. Bref, je m'égare. J'ai reconnu O'brien. Oui, le fameux O'brien de l'armurerie. Je le croyais mort depuis le temps, mais apparemment non. On dirait que quelqu'un a mal fait son boulot. Le blondinet s'est joué de moi il y a quelques semaines déjà, et le revoir ici me donne déjà quelques idées de vengeance. Peu m'importe s'il est dans ma maison ou non après la répartition, je trouverai bien un moyen de le faire souffrir comme il se doit. Et puis bien sûr, Garnet est là lui aussi. J'ai l'impression de ne pas pouvoir lui échapper, mais il m'amuse – lorsqu'il ne me met pas à bout de nerf, ce qui est soixante-dix pourcents du temps pour être honnête –, alors ce n'est pas aussi grave qu'avec O'brien. Peut-être que je pourrai enfin terminer de lui refaire la façade. J'en jubile d'avance. Heureusement, Abramov est là pour redresser le niveau. Pitié que je finisse dans la même maison qu'elle, je ne pourrai pas survivre seule avec ce genre de personnes. Agonisons ensemble, c'est tellement mieux. Et ça crée des liens en plus.

Finalement, c'est enfin l'heure de la répartition. J'en sens plusieurs qui commence déjà à stresser et bouger dans tous les sens en attendant que leur nom soit appelé. Je leur jette un regard noir, histoire qu'ils me laissent un peu d'espace pour respirer. Sans piper, les plus jeunes s'écartent, la tête baissée. Je souris, satisfaite de mon entrée en matière. C'est une rouquine qui est appelée en première, et rien qu'en la regardant, je sais où elle va atterrir. Bingo. Une Gryffonel. Non mais avec cette chevelure, il n'y a aucun risque qu'elle tombe dans une autre maison que les flamboyants. Puis, c'est mon nom, et j'avance d'un air sûre vers les professeurs.

Quel fort caractère que je ressens là !


Tu n'as même pas idée…
Je souris en coin, et fait un clin d’œil à Abramov, un air sûr sur le visage. Je sais, depuis que j'ai reçu ma lettre, où je vais finir. Ce n'est pas une surprise, vraiment. Je ne suis pas difficile à lire.  

Je n’ai aucune hésitation. SERPENSEUR !


Qu'est-ce que je disais ? Satisfaite, je rejoins Argent, et lui adresse un sourire digne des Serpenseurs, et écoute le reste de la cérémonie de répartition. Qui devient vite ennuyante. C'est ensuite au tour d'Obrien. Je secoue la tête. Ce gamin là n'a aucune chance de terminer à Serpenseur. Il n'a pas le profil type des vert et argent. C'est pourquoi je ne cache pas mon air surpris en entendant qu'il vient d'être envoyé dans la même maison que moi. Et apparemment, ce choix ne surprend pas que moi. Je hausse les épaules en le regardant se rapprocher de moi et d'Argent, et le saluer niaisement. Oui, je vais ne faire qu'une bouchée de lui ici. Je secoue la tête et fixe le blondinet d'un regard glacial.

Durant la cérémonie, je reconnais quelques noms ici et là. Hale bien sûr. Puis Garnet, et je le sais il va finir à Serpenseur lui aussi, c'est écris sur son visage. Bingo. Je le gratifie d'un regard narquois. Puis c'est enfin à Abramov. Là aussi, je sais déjà où elle va atterrir. Serpenseur, bien entendu. Il n'y a même pas besoin de réfléchir avec elle.

« Va falloir redresser la barre Walker.  » 

Je sens un frisson me parcourir lorsqu'elle se penche pour murmurer à mon oreille, mais fait comme si de rien n'était. Un sourire en coin apparaît sur mon visage en regardant Garnet faire le pitre, O'brien se comporter comme un naïf Griffonel au sein des Serpenseurs, Ivakov que je ne connais que très peu du côté des rouge et or, et quelques autres (et pour la plupart, des Griffonels), et hoche la tête.

« Ne t'inquiète pas pour ça Abramov. J'ai déjà quelques victimes en tête. »

Les noms défilent à nouveau, mais je n'en reconnais que peu. Tiens, un deuxième Hale. Et le fils du shérif, Stiles Stilinski. La cérémonie prends finalement fin, et je soupire de soulagement. Enfin ! Le temps commençait à paraître bien long.  

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 525
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Ven 2 Sep - 23:54




Maison des GRIFFONNELS
Tout à commencer par une lettre. Une simple lettre manuscrite reçu quelques jours plus tôt via un hibou. Oui vous avez bien lu. C'est un volatile qui me l'a livré. J'aurai compris avec un pigeon voyageur et encore, c'est assez archaïque comme méthode. Mais bon, je suppose que c'est la version de luxe de la poste volante. Bref, tout ça pour dire que c'est pas banal ce qu'il m'arrive. C'est pas n'importe quoi, c'est une lettre d'admission de Beaconlard ! Ouais, vous savez, l'école dont on a jamais entendu parler et dont on ne connaissait même pas son existence jusqu'à aujourd'hui. Bin, c'est celle là même. Je dois bien l'admettre, pour un né moldu, j'en suis pas peu fier.

Une école de magie, vous vous rendez compte du délire ?! Ma mère en a failli en faire une crise cardiaque. Déjà qu'elle ne savait pas pour ma lycanthropie alors apprendre en plus que je suis un sorcier lui a fait un choc. Un sacré choc en vérité. A tel point que j'ai forcément répondu positivement à cette inscription opportune ! C'est ainsi que j'ai quitté ma douce ville de Devenford, mes amis, ma petite amie (?), mes meilleurs amis, mon foyer familial, mes profs, mes activités extrascolaires, mes magasins préférés, ma réputation, mes repères, ma vie en bref, pour quoi ? Pour aller me perdre dans une foutu foret à Beacon Hill bien évidemment !!

Ouais sur ce coup là, ils ont fait fort. Très fort même. Moi qui m'imaginait une petite ballade en train magique puis un tour de barque dans un lac rempli de sirène, je me retrouve au beau milieu de nul part, entouré de sapin à perte de vue avec d'autres personnes dans le même cas. Point positif, c'est que j'y rencontre un charmant loup garou de mon année nommé Caracole avec qui je me lie toute de suite d'amitié... Une amitié fraternelle et totalement dans la bromance.... Vous y avez cru hein ? Pour êtes franc avec vous, Cara c'est mon petit ami depuis... Je m'en souviens même plus. Ça fait un bail quoi qu'on est ensemble et le savoir ici et bien... C'est cool.

Bon ok, c'est super méga extra génial genre ça gère la fougère à tel point que je suis surexcité de cette information devenu primordial. Dès que je le vois, là, tel un chiot abandonné sur le bord de la route, je lui saute dessus. Littéralement. Après ce long câlin de ma part, fait assez exceptionnel, je salue Stiles qui n'était pas très loin et répond à Caracole. J'aurai du m'en douter que le Stilinski est toujours à vue. On parle de Cara là, le mec qui ne peut littéralement pas vivre sans nous deux. Venant de temps en temps à Beacon Hill et y résidant que pendant les vacances, je n'ai jamais vu au grand jamais les deux châtains séparé pendant une longue période.

Je soupçonne mon petit ami de stalker l'hyperactif mais j'ai pas trop envie de m'aventurer là dessus. Sûrement trop peur d'avoir entièrement raison. Je discute quand même avec eux deux, demandant à Stiles ce que son père en pense de son admission à cette école, tout en regardant les autres futurs étudiants dans cette prestigieuse école totalement inconnu du reste du monde. J'y découvre plusieurs personnes que j'ai déjà plus ou moins aperçu dans la ville et même ce maudit caïd, Therence. Celui là, on peut pas le louper. Il se fait remarqué à des kilomètres à la ronde, pire qu'une diva. Je ne peux pas le voir en peinture et le savoir ici fait briller dans mes pupilles un éclat de colère.

Faut dire aussi que nous avons un passif assez houleux qui finira tôt ou tard dans un bain de sang. Toutefois, mes pensées vengeresses sont portée disparu quand une vielle dame avec un chapeau aussi pointu que la tour Effel nous donne un avertissement fort ennuyeux. Blabla survie blabla foret enchanté blabla danger blabla la suivre. Elle croit vraiment qu'on va suivre ses ordres à la lettre près ? Oh par Merlin, quelle femme optimiste ! Sérieux, si on égare pas au moins un élève dans cette foret, je veux bien être un élève studieux et assidu toute l'année scolaire. Tout à coup, alors que je tentais de deviner lequel sera perdu en premier, Mme Hale récite un sortilège qui éclaire soudainement le bout de sa baguette. Trop fort la magie !  

-Waaaaaaaaaah ! Je veux savoir faire ça ! C'est trop génial ! Caraaaaaaa ! Je veux !

Après m'être remis de mon émerveillement, je tente d'en faire de même. Tenter est le mot exact. D'un magnifique lunio, je réussi plus à faire une mini explosion qui m'a soufflé au visage que de la lumière. Ok... J'ai pas du tout compris ce qu'il vient de m'arriver alors que les rires s'entendent aux alentours. Alors que mon animal se plaint de la fumée, Caracole s'inquiète de mon état. Toujours ébaubi, je lui réponds que ça va d'un état second. Je n'arrive pas à m'en remettre que ça m'est sauté à la figure au point de ne même pas remarqué qu'un mec en jupette -à carreau s'il vous plaît !- nous double d'un coup d'épaule.

Si j'avais été dans mon état normal je l'aurai rembarré en m'insurgeant de son audace. Sauf que ce n'est pas le cas. Je le regarde hagard avancer son bonhomme de chemin en faisant fi de notre guide. A titre informatif,  nous avons notre premier élève perdu, l'hooligan à la jupette. A qui le prochain ?Suite à quelques baffes mentales, je me remet en route, ma boule de poil me boudant de l'avoir enfumée et mon loup-garou toujours inquiet me suivant à la trace. Bon, je suis généreux, je vous esquive les aventures catastrophiques de mes nouveaux petits camarades de jeux. Seul chose regrettable, c'est que nous n'avons pas l'air pour l'instant d'avoir égaré qui que ce soit dans cette forêt. Enfin, définitivement j'entends bien car nous avons eu quelques pertes momentanées.

Enfin regroupé ensemble dans le lieu de cérémonie, la distribution des élèves dans les deux diverses maisons peut commencer. Début dans un brouhaha assourdissant grace à un ours qui abandonne sans grace ses affaires sur le sol. Euh, je comprends pas pourquoi s'est-il alourdi durant tout le trajet de ses bagages mais qu'importe. Sauf qu'au lieu de la répartition, nous avons l'escorte attitré de Garnet qui nous fait déjà la morale. Qu'est ce que je disais. C'était impossible que les consignes soient totalement respectés avec un tel groupe. C'était vraiment couru d'avance. Sauf mon explosion de baguette, ça par contre c'était une véritable surprise.

Mais je vous promet que j'y arriverai à l'éclairer avant la fin de la semaine ! Après le discours fort surprenant du dénommé Rusard, plein de couleur et de joie, la répartition peut enfin se dérouler. C'est pas trop tôt ! C'est que je commençais à prendre racine moi. Tout en me débarbouillant et en faisant de même à ma flocon de neige à fourrure, j'observe attentivement les gens passer sous le chapeau magique. Une question me taraude l'esprit. C'est vraiment vivant ou c'est un truc programmé à l'avance. Parce qu'un chapeau qui parle c'est vraiment pas courant. Même pas du tout. Un chapeau c'est fait pour être sur la tête, point final, pas taper la bavette avec des élèves tout en scannant leur esprit.

Lorsque c'est le tour de Caracole, je lui fait un signe d'encouragement. Je suis sur qu'on va tous êtres chez les griffonnels. Oui, j'ai décidé à l'avance que le rouge me va mieux que le vert. Donc c'est ainsi et le choixton n'aura qu'à se plier devant ma décision. Cara et moi, chez les rouges point final ! Toutefois, j'ai l'impression que le chapeau parlant à décidé de me casser mes prévisions en l'envoyant dans la maison opposée. Nope, je proteste vigoureusement ! Injustice, tricherie, imposture ! On a dit les rouges pas vert ! Il est daltonien ou quoi ? Genre rouge ou vert, c'est kif-kif bourricot. Bon, je suppose que c'est rappé pour obtenir Caracole comme coloc de chambre...

Soudain, c'est à mon tour de passer à la casserole. Tout en étant poussé par derrière du rang, je foudroie du regard Therence, le coupable, qui ose me rappeler un surnom survenu à un épisode de ma vie que j'avais au préalable banni de ma mémoire avant de rejoindre les deux sorciers confirmés. Foi de Liam Dunbar, il ne perd rien pour attendre. Je me vengerai et ça sera pas beau à voir. Genre interdit au moins de 18ans à cause des effusions de sang à en repeindre les murs.

Ha! Voilà un jeunot bien actif ! Hum… Peut-être un peu trop. Où vais-te mettre jeune louveteau

- Pas Serpenseur, pas serpenseur, pas…
Pas Serperseur ? Mais bien sûr. GRIFONNEL !


Et c'est qui le meilleur hein ! C'est bibi ! Vous pouvez pas savoir à quel point je suis fier et tout d'être chez les rouges. J'avais tout préparé avant même d'y être. La bannière, les vêtements, l'écharpe, les affaires scolaires et même les costumes pour ma boule de poil. Je vais le rouge le plus rouge des rouges. Bon, il y a peut être le fait qu'une personne m'étant très cher était chez les rouges auparavant mais chut ! C'est un secret bien gardé. Je rejoins Mme Hale dans un grand sourire conquérant et attends la suite des répartitions. En voyant le caïd partir chez les verts, je m'auto-félicite d'être resté loyal envers mes couleurs au lieu de laisser l'amour primer.

Sinon la salle commune des serpenseurs aurait été redécoré en rouge sang avant que le soleil ne se lève, c'est moi qui vous le dit. Il n'a toujours pas digérer une certaine histoire et moi celle de la princesse Liam. Après quelques délires du choixton, le plus étrange étant celui à propos du miel, nous avons la répartition des nouveaux profs. Évidemment, avec la chance que j'ai, on a hérité du wendigo. Youpi, sortez les confettis ! …. Vous êtes sûr qu'il déconne pas un peu beaucoup leur chapeau là ? Parce que j'ai un peu l'impression qu'il y a certaines personnes qui sont pas du tout à leur place. Mais pas du tout du tout.

Sans compter que prendre pour prof un cannibale, c'est voilà voilà quoi... Je suppose que je vais devoir faire avec. Devoir supporter monsieur playboy Hale et ses groupies masculines, gagner la coupe en notre faveur, apprendre la magie et me faufiler chez les verts pour rejoindre Cara de temps en temps. Allez haut les cœurs ! Je suis un Dunbar, je ne faibli pas devant l'adversité. Mon truc, c'est plutôt de mettre le boxon et affiché un sourire d'ange totalement innocent. On va dire que c'est parti pour la lutte acharnée entre les deux maisons rivales ? Tandis que la cérémonie se termine, je me met à penser qu'en fin de compte, on va bien se marrer.

© Fiche par Mafdet Mahes



You can't blame gravity for falling in love



Dernière édition par Liam Dunbar le Sam 3 Sep - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civet

avatar

Messages : 7
Réputation : 4
Date d'inscription : 01/04/2016

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Sam 3 Sep - 4:09



La course folle
En retard! En retard!  Je vais être en retard!
Non, mais laissez-moi passez, lièvres de bas étage!  J'ai un mystère à observer, moi.  Il paraît qu'à chaque année c'est la même histoire.  Des humains qui se rassemblent autour du grand tronc spirituel pour se séparer en des clans rivaux.  Ils paraît qu'ils font des trucs spéciaux avec des petites branches qu'ils ont grugées pour les rendre bien lisses, et qu'ils appellent ça de la magie.  J'étais trop jeune pour y assister l'an dernier, mais cette année je n'ai plus d'obligation de retourner au terrier avant la dixième étoile à apparaître dans le ciel.  Et comme on ne sait jamais de quoi demain est fait, il est bien préférable que j'y assiste cette année et non pas la prochaine.

Je galope comme un étalon entre les arbres et les pièges qui truffent cette jungle qui est mon royaume.  J'entends déjà l'entrée du labyrinthe se libérer pour eux.  Au loin un éclat de lumière jaillit et m'aveugle.  Je me retrouve le mâche-carotte en premier au sol et fait un tour sur moi-même avant de me relever sur mes quatre pattes, bien stable.  Brrr.  C'est effrayant, cette magie, mais tellement intriguant aussi.  Je me remue du museau au pompon pour faire tomber l'excédent de terre, et j'agite un peu mes oreilles, avant d'y passer un coup de patte.  J'aurai beau être caché, je dois être présentable au cas où une lapine passerait dans le coin.  Je les suis à distance, tapis sous le feuillage, jusqu'à ce qu'ils atteignent le Grand Tronc.

Un grand frisson me parcourt le corps.  Mon pauvre petit cœur manque un battement, puis un deuxième, puis un autre, mais la seconde après que le vacarme se taise, il reprend sa cadence normalement frénétique.  J'ignore ce qui s'est passé, c'était comme si le ciel qui déchire avait déchiré du sol à la place.  J'observe attentivement les drôles de personnages qui défilent.  J'ai déjà vu plus proprets, comme humains... et je vis au fond des bois!

Un bruissement derrière moi et je tend les oreilles, tourne nerveusement la tête, l'oeil immense aux aguets.  C'est un fauve!  Je savais bien que j'en avais vu un.  Pourvu qu'il ne m'ait pas... si, il m'observe!  Je dois m'enfuir!  Je détale comme un tamia pour traverser la clairière, bondissant entre les pattes maigrelettes et dénudées des humains, sous leurs robes, à la recherche d'un abri.  C'est alors que je le voie.  J'y cours : un terrier placé là, devant moi, providentiel.

BOIIIIIIIIIING

Il n'est pas très profond, ce terrier.  Et plutôt ferreux, à vrai dire.  Je devrai faire une plainte au syndicat des bâtisseurs de terriers, et à la république des lapins, dès que ce fichu chat disparaît et que je puisse rentrer sagement chez moi.  Oh!  Mais attendez, c'est qu'il bouge, mon terrier.  Je me dresse sur deux pattes et de toute la puissance de ma truffe, j'aspire l'air.  Ça sent le danger, comme toujours.  Mais ça sent aussi les prédateurs.  Nom d'une carotte pourrie!  Je me suis dirigé vers les dentus dans ma course frénétique contre la mort.  Et voilà qu'une main de griffu me saisit!  Je devrais le mordre pour lui apprendre, mais quelque chose me retient.  C'est comme si on m'avait paralyser par le cou.  Je ne peux plus bouger que les yeux.  Et cette odeur de miel, c'est rassurant.  Bon.  Je réalise que je me suis élancer dans un chaudron, bougre d'idiot.  En même temps, je ne savais pas qu'il y en avait qui poussaient par ici!

J'hume de plus belle la main qui me retient.  Je crois que ça ira. Je lui permet de me toucher.  S'il se montre sage, l'ours, je l'adopterai même.  Les autres, par contre, ils me font peur.  Sauf celui qui est très très vieux et parle avec un moulinet sur la luette.  Ce doit être à cause de toutes ses rangées de dents.  Lui aussi, il me semble digne de confiance, malgré sa dentition.  En même temps, elle n'a pas l'air très adaptée pour le lapin...

© Fiche par Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec O’ Fallamhain

avatar

Messages : 139
Réputation : 37
Date d'inscription : 16/04/2016
Age : 25

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Sam 3 Sep - 10:44




Maison des GRIFFONNELS




« Cher Dean. C’est encore un truc crazy qui m’arrive. Mais un bon, cette fois-ci. Hier, j’ai reçu un message par hibou ! par Hibou ! Et ce message me disait que j’étais admis à l’école de magie et que j’étai convoqué pour aller à la cérémonie afin que je sois choisi par une école. Il est vrai que j’étudie des sortilèges en cachette depuis quelques temps à présent, et même si je n’ai pas toujours de bons résultats, parfois ça marche vraiment ! Mais je considérais jusqu’ici que c’était une sorte de passe-temps, sans réelle application pour ma vie de tous les jours. Mais cette convocation vient tout changer.

Je me suis procuré des livres, pas tous de façon totalement légale, et puis il a ben fallut faire le tri entre l’orge et l’ivraie… Parfois les enchantements et sortilèges décrits valaient pas un pet de lama… Mais avec cette convocation, il y a eu aussi une liste de livres… Je les ai dévorés ! J’ai chassé la fatigue comme je chasse les douleurs, pour avoir le temps de tout lire… Et un monde que je pensais hors de portée d’un type comme moi est soudainement devenu possible. Je ne sais pas si je pourrai t’écrire souvent, je ne pense pas, car j’ai cru comprendre que j’aurai beaucoup de travail, mais j’essaierai en tout cas. »


Voilà ce qu’était, en substance, mon dernier message à mon plus cher ami, Dean, mon journal intime. Ça peut paraitre risible, mais quand on a fui beaucoup de choses, comme moi, on a du mal à avoir des amis, et Dean m’est resté fidèle, même s’il est fait d’encre et d’espoirs.
C’est donc affublé de mon barda protocolaire que je me suis pointé dans ce qui ressemblait de plus en plus à une réunion de sabbat. Enfin pas vraiment, mais la magie flottait dans l’air comme un papillon pris dans une toile d’araignée.

Retour au présent.

Je suis loin d’être le seul à me demander ce qui m’attend. La mine sévère, mais juste, du professeur Hale me fait immédiatement respecter ce personnage. Autour de moi, je peux voir sur les visages l’excitation, la peur, l’envie et les mauvais tours, sans doute comme autant de miroirs de mon propre sourire.

Ne sachant pas vraiment ce qui m’attendait, j’avais, avant de venir, cacher mes tatouages pour ne pas me faire remarquer, peu sure de vouloir me faire remarquer avant mon heure. Mais c’est le temps de la révision de jugement concernant ce point, lorsque je vois un individu couvert de tatouages, et qui le montre sans complexe. Je lui fais d’ailleurs un signe et un sourire, qu’il ne comprend évidemment pas, vu que mes propres tatouages ne sont plus visibles… J’essaie de me rappeler comment je peux faire pour les faire réapparaitre…. Je suis sur d’avoir lu un truc la dessus….

Je fais tourner ma baguette, une grande fierté pour moi. J’avais jusqu’à son acquisition, tripatouiller de façon bien maladroite la magie. Mais lorsque je suis allé me l’acheter, dans ce magasin si particulier qui n’avait jusqu’alors aucune existence dans mon esprit, je me suis sentis immédiatement attiré par elle.
Le vieil homme, très gentil, qui me l’a vendu m’a d’ailleurs bien précisé que c’était elle qui choisissait son maitre, et pas l’inverse…Il m’avait d’ailleurs précisé que j’apprendrai d’elle autant qu’elle apprendra de moi. C’était devenu mon nouveau partenaire.
C’est ainsi que je me retrouve, aujourd’hui, avec une baguette d’Ebène, qui, selon le vendeur, convient aux gens fidèles à leur conviction, à eux même… Pas étonnant, en y repensant, que j’ai eu du mal à l’utiliser pour camoufler mes tatouages… Je me sens mal rien que d’y penser, quand je vois cet autre élève, dont j’apprendrai le nom, Nikolai, au moment où il se fera appeler... Quant au cœur de ma baguette, c’est une épine de monstre du Fleuve Blanc. Aucune idée de ce qu’est un monstre de Fleuve Blanc, mais le vendeur m’a affirmé que mes sortilèges seraient puissants et élégants… De toute façon, c’est elle qui m’a choisi, encore une fois...
Je ne comprends pas trop pourquoi certains se sont encombrés de leur barda, alors qu’on pouvait laisser tout ça à l’école, mais pour rien au monde je ne me serais séparé de ma chère baguette. Elle est aussi importante pour moi, maintenant, que Dean, mon journal.

La lumière née du professeur Hale est élégante, et je suis tout simplement sous le charme.
La cérémonie avance, et je me surprends à trépigner d’impatience, et à me crisper lorsque je vois la déception ou au contraire la grande joie à l’annonce de l’affectation des élèves.. Quand viens mon tour, j’ai vraiment envie d’être à Griffonnel. La prestance de Miss Hale me fait l’apprécier immédiatement, même si je la soupçonne implacable.

Hum… Étrange, étrange. Il y a comme une odeur de fumée… N’abuseriez-vous pas de poudre de cheminette ? Où vais-je vous mettre jeune homme ? Cela sera GRIFFONNEL !

C’est avec un sourire vainqueur que je rejoins mes camarades, et je vois avec plaisir que Miss Hale semble me jauger d’un regard appréciateur. J’espère juste que c’est pour le sport et pas autre chose… Soudain je me sens très petit…

Lorsque Nikolai atterrit dans la même maison que moi, je me sens soudain un peu honteux… J’ai caché mes tatouages alors que j’en étais fier, et il faut que je me sente mieux en accord avec la baguette qui m’a choisi. Je ne cesse de l’observer, alors que Dereck m’adresse la parole, ce qui est un soulagement pour moi car je ne connais personne, contrairement à bon nombre d’entre eux, semble-t-il… Pourtant le grand black Barraqué me dit quelquechose.. Comme si je l’avais connu dans une autre vie... Sa fumée était impressionnante.

Alors, le cœur fier mais empli d’appréhension, je tente mon sortilège de révélation. L’encre de mes tatouages doit revenir, je dois être en accord avec moi-même. C’est le temps de la magie.
« Aparecium » ! Un mouvement de ma main, la formule prononcée, je sens la magie se déverser en moi, et via la baguette. Ce sortilège permet en théorie de faire apparaitre l’encre, et donc, dans mon cas, mes tatouages.



© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.   Sam 3 Sep - 10:44

Le membre 'Alec O’ Fallamhain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
 
[Event] "Crasse" Over - Phase I - La répartition.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Out of Beacon Hills :: Réalité alternative (Hors RP) :: La Forêt-
Sauter vers: