AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Jeu 9 Fév - 20:57



Bouclier de la vertu
Rue d'un quartier résidentiel, Beacon Hills, Fevrier 2017

Feat. Caracole O'Brien


Merisha s'habituait peu à peu à la vie californienne. Ce n'était pas l'idylle dont la jeune femme avait écouté les anecdotes plus jeune lorsque les vieux se passaient des bouteilles de vodka. Là, tapie dans l'ombre, elle se prenait à rêver d'une vie de millionnaire américaine voyageant aux quatre coins du monde. Puis une fois que les ouvriers étaient ivres et somnolés, attendant l'appel agacé de leur matrone pour aller au lit, elle oubliait leurs histoires pour se jeter sur leurs maigres possessions pour se nourrir. Mais désormais qu'elle était dans le pays de cocagne qu'était sensé être les Etats Unis, Merisha se sentait quelque peu dépitée.

Elle trouvait les américains rustiques, descendants de colons aux mœurs soient sévères soient délurées et cela se ressentait sur leur société moderne. Entre rigueur perfectionniste et folie furieuse. Rien à voir avec le communautaire kholkoze de l'est ou l'aristocratique noblesse anglaise. Cependant, ils faisaient des cibles idéales. Ici l'esprit était au mélange social et culturel, au choc des civilisations et à leur syncrétisme. Cela plaisait à Merisha, bien qu'elle fusse trop dogmatique pour se l'avouer, et surtout les américains étaient confiants de leur toute puissance. Ils avaient perdu cette combativité et méfiance propre à l'homme, ou plutôt l'avaient réinjectée dans leur quête d'argent et de pouvoir. Au point d'oublier qu'on pouvait frapper en plein coeur de l'intimité. En les volant.

Mais ce soir là Merisha ne recherchait que la paix. Le calme. Elle avait quitté peu après le dîner la magnifique maison qui les accueillait son équipe et elle. Après avoir soupé d'un délicieux rôti accompagné de ces légumes et son jus de viande, plus un délicieux vin rouge acheté lors d'une escale en Bourgogne, elle se sentait quelque peu lourde. Mais bienheureuse. Aussi avait elle décidé de marcher quelques instants pour passer ce poids qu'elle ressentait au creux de son estomac. Alors qu'elle dépassait un croisement, des éclats de voix lui parvinrent. Haineuses, elles ressemblaient en tout point à ce qu'elle se faisait comme idée d'une agression d'une bande de jeunes envers une ou deux victimes. Avec un soupir, elle se dirigea vers la source du bruit et posa sa main sur la crosse de son colt, attaché à sa ceinture.

Elle découvrit quatre adolescents entourant un cinquième, grand maigre et avec un visage enfantin. On vendrait son âme au diable pour garder celui là près de soi, pensa aussitôt Merisha avec un sourire attendri. Elle sursauta devant sa propre pensée, elle qui se croyait dénué de tout instinct maternel. Secouant ses délicates boucles, la voleuse s'avança vers les jeunes gens qui eurent quelques sourires goguenards en la voyant. Elle était vêtue d'une robe d'intérieur aux larges plis, au profond décolleté dans lequel plongeait un collier de perle, d'une ceinture de soie rouge, de chaussures à talonnettes. En clair elle ressemblait à une bourgeoise aux moeurs légères. Cependant, leur regard déchanta vite lorsqu'ils virent l'imposant colt qu'elle tenait fermement par la crosse, prête à dégainer d'un seul coup tel une mauvaise parodie de western.

"Foutez moi le camp de là voyous ! Que je ne vous reprenne pas à traîner dans les parages."

Ils haussèrent des épaules et échangèrent quelques regards complices, inconscient du fait que Merisha était prête à se servir de l'arme. Amusés, ils tournèrent les talons et s'enfoncèrent dans la rue, en quête d'une autre bêtise à faire. Secouant la tête, la polonaise se tourna vers le jeune homme et lui sourit tendrement. Si sa soeur avait eu un enfant, il aurait été le neveu idéal... Enfin d'un point physique.

"Ca va mon grand ? Pas de soucis avec ces cons j'espère. Il ne fait pas bon de traîner tard dans les rues. Comment tu t'appelles ?"

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Mar 21 Fév - 21:11



Une nouvelle rencontre !





Les cours se terminent, tout comme la journée. Une journée longue et déprimante. Liam ne me parle toujours pas. Il me fait la tête à cause de mon erreur. Même si je le comprends, de le voir ainsi me fait peur. Pas une terreur, mais de la peine. J’ai la frousse de voir que cela continue longtemps.

Je sors de la salle accompagnée d’un salut sans réponse. Son meilleur ami voit le manège et est désespéré par nos attitudes. Je n’en supporterai plus et n’ose pas encore allez lui parler et faire une nouvelle connerie. J’ai peur de le perdre définitivement. Mon cœur se serre à cette pensée. Mes yeux s’alourdissent et mes pleurs tentent de sortir. Déprimé, je baisse la tête, me retient de pleurer et m’enfuit hors du lycée. De toute façon, je n’ai plus cours et ma mère m’attend. Elle a quelque chose pour moi.

Occupé dans mes pensées, j’avance dans la rue, longe les différentes maisons, celle de Stiles, de Liam et m’arrête à chacune d’elle. Je me demande comment réagirait Stiles s’il savait ce que j’avais fait ? Je continue ma route et suis proche de ma maison. Je n’habite pas très loin de mes amis depuis que je vis dans une belle maison achetée par mon père. Cahir. J’en ai hérité, après son décès. Même si j’aurais préféré qu’il soit toujours en vie.

— Donne ton fric ! ordonne une personne derrière moi.

Je me redresse. Que se passe-t-il ? Pourquoi m’ont-ils surpris ? Je les cherche quelques secondes, ressens leur odeur non loin. Ils sont dans le parc de la ville, caché derrière un buisson. Pourquoi ne l’ai-je pas senti avant ? Je suis nul, même si mon coup de déprime les a aidés pour cela. Je n’ai pas pensé à être dans un guet à pan. Pourtant, dans cette ville, c’est l’un des trucs qui puissent arriver le plus vite possible.

Qu’est-ce que je dois faire ? Leur donner ce qu’il demande ou dire non ? Non, je ne dois pas me laisser faire. Liam n’aimerait pas cela. Therence me l’a dit. Mais je ne souhaite pas leur faire de mal. Alors que faire ? Refuser et se laisser frapper ? Me battre et maintenir le loup en moi ? Je garde d’abord mon calme. Si je m’énerve, je risque de laisser une chance au loup de faire ce qu’il désire. Mais veut-il détruire le monde ou être comme moi ?

Je me retourne vers eux, ma décision prise.

— Non !

D’autres enfants se montrent. Maintenant, ils sont deux. Puis Trois et pour finir. Le dernier arrive, un couteau à la main.

Je les observe sans aucune peur.

— Vous devriez partir…
— T’n’as rien à dire, t’es qu’un lâche qui se laisse faire. C’était marrant de te voir rabaisser par Liam. Maintenant, donne ton argent.
— Non !

Je maintiens leur regard sans ciller, pourtant ils n’ont pas peur de moi. Je m’apprête à leur montrer mes yeux et le loup m’en empêche. Ces gosses risquent de tout révéler… et je risque d’avoir des ennuis tout comme les amis. Je ne dois rien faire…

Il s’approche de moi et commence à me frapper. Je tente de contenir le loup en moi, avec ces coups, l’être en moi commence à vouloir sortir et frapper ses adolescents. Je le retiens, tente de parler avec lui, mais j’ai du mal. Je n’arrive plus à me concentrer. Ils me battent jusqu’à ce qu’une femme les en empêche assez simplement. Une arme est pointée sur eux, mais je sens qu’ils continuent à faire les durs… Pourquoi n’ont-ils pas peur ?

"Foutez-moi le camp de là voyous ! Que je ne vous reprenne pas à traîner dans les parages."

Le groupe s’enfuit après la menace et la femme qui vient de me sauver vient vers moi. Elle est différente des gens que je connais. Ses habits montrent une personne sûre d’elle et avec de l’argent. Je lui souris.

"Ça va mon grand ? Pas de soucis avec ces cons j'espère. Il ne fait pas bon de traîner tard dans les rues. Comment tu t'appelles ?"

Je lui souris.

— Oui, ça va merci. Et merci de votre aide. Je m’appelle Caracole O’brien et vous ? Pourquoi ils n’avaient pas peur de votre arme ? J’ai senti que vous allez vous en servir.

Je ne sais que dire encore. L’invité chez moi ? Je ne sais pas si ma mère serait d’accord. Enfin, je pense que oui, vu que la femme vient de m’aider sans le savoir.

— Euh, encore merci.

Je me frotte les mains, avec une étrange timidité. Pourquoi elle arrive maintenant ?

© Fiche by Mafdet MAHES








Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Mar 28 Fév - 22:22



Bouclier de la vertu
Rue d'un quartier résidentiel, Beacon Hills, Fevrier 2017

Feat. Caracole O'Brien


Satisfaite de son petit coup d'éclat, Merisha ne lâcha pas du regard le dos des jeunes qui s'éloignaient. Le petit ange lui répondit et engagea avec une multitude de questions qui respiraient la naïveté et l'innocence. Merisha lui sourit doucement et secoua la tête d'un air dépité. Même si Beacon Hills était isolé de tout, il devait bien y avoir la même faune classique et les mêmes crimes qu'ailleurs non ? A part qu'à BH les cambriolages se feraient avec art, délicatesse et classe désormais. Mais le jeune homme restait charmant et Merisha lui montra son revolver Single Action.

"Bah ce sont des voyous. En groupe, en meute de feunecs qu'ils sont, ils se croient tout permis et invincible. Ils iraient même à braver le sheriff à plusieurs. Mais ça ni'ra jamais plus loin que ça si tu es doté d'une autorité morale ou... un gros calibre ça aide parfois même si ce n'est pas mon genre. Pour toute te dire je suis mauvaise tireuse."

Pourquoi elle racontait ça au gamin ? Elle n'en savait rien mais elle avait bien envie de le connaître plus avant.

"Je m'appelle Merisha sinon. A la maison Gunder à six maisons sur sa ta droite. Tu veux venir avec moi ? On pourrait prendre... Un lait chaud ? Je ne sais pas trop ce que v ous buvez à votre âge grands dadets que vous êtes."

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Lun 27 Mar - 21:20




Une nouvelle rencontre !






Je m’essuie les mains sur mon pantalon et m’approche de la jeune femme qui vient de me donner son nom. Elle me semble gentille et pas une menace, comme le groupe d’avant. Je ne ressens plus la colère du début et je ne me force pas à garder le contrôle du loup en moi.

– Enchantée dis-je à Mersiha, en lui tendant la main.

Avec un immense sourire sur les lèvres, je réfléchis à sa demande. Est-ce que je veux venir chez elle un moment ? Boire un lait. Merisha ne vit pas très loin, à six maisons de là. Peut-être que j’en serais plus sur elle ? Mais pour cela, je dois avant tout, lui poser des questions. C’est la première fois que je vois cette femme. Que fait-elle dans cette ville ?

– Vous êtes nouvelle ici ? lui demandé-je, je ne vous ai jamais vu auparavant…

Une autre question me taraude l’esprit : Que va penser maman de cette demande ? Je ne sais pas, elle réagit toujours de manière étrange. Après, Merisha m’a sauvé la vie donc ma mère devrait l’apprécier ? Et niveau inquiétude, je ne pense pas qu’elle est une chasseuse. Elle n’a pas tenté de me tuer et elle ne sent pas la méchanceté comme mon ancien tuteur. Un tueur de loup, en plus, ne me dirait pas : je ne suis pas doué en tir. Je n’aurai aucun problème avec cela, et sa maison n’est pas loin de la mienne. Je pourrai facilement m’enfuir si je ressens une menace ?

En quelques minutes, je lui fais part de mon intention :

– Euh, pourquoi pas, il faut juste que je prévienne ma mère, je pense pour pas qu’elle s’inquiète. Et je bois du chocolat chaud, ou du cappuccino.

Après l’appelle, je retourne à la discussion :

– Ma mère est d’accord mais pas longtemps par contre. Je pense qu’elle aurait préféré que vous veniez chez nous. Elle s’inquiète beaucoup maman depuis la mort de papa. faite, pourquoi m’avoir aidé ? D’habitude les gens passent sans rien voir.

Je réfléchis un long moment et après ma question, nous partons en direction de chez elle.



© Fiche by Mafdet MAHES





Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Sam 15 Avr - 11:50



Bouclier de la vertu
Rue d'un quartier résidentiel, Beacon Hills, Fevrier 2017

Feat. Caracole O'Brien


Merisha sursauta légèrement lorsque le jeune homme lui tendit brusquement la main. Mais quel garçon bien élevé, charmant en tout points. Il avait même pensé à essuyer sa dextre sur son pantalon avant de lancer son action sociale. Un vrai gentleman. C'était si rare chez les américains si rustres en comparaison de la vieille noblesse anglaise, militariste et traditionaliste. Aussi Merisha serra d'une main ferme celle de son petit protégé. Quand il lui demande si elle était nouvelle, elle sourit d'un air innocent et se mordit l'intérieur des lèvres en levant les yeux au ciel.

"Et moi qui voulais passer pour une vraie Yankee... En effet Caracole, je suis nouvelle ! Tout droit arrivée du Royaume-Uni. Et c'est possible que tu ne m'ais jamais vu, je travaille souvent à des horaires assez incongrues."

La polonaise eut un sourire ému lorsqu'il parla de demander à sa mère l'autorisation de rester avec la jeune femme et d'aller chez elle. Il était vrai que Merisha pouvait bien passer pour une prédatrice sexuelle. Elle avait eu son compte d'insultes concernant son caractère charmeur. MILF, pétasse, chaudasse... Tout les classiques masculins. Aussi, la voleuse réfléchit plutôt si elle avait du chocolat chaud ou un cappucino chez elle. Très certainement. Julie adorait le café au lait et ses dérivés alors ils devaient bien avoir quelques détails... Un pincement au coeur la prit lorsqu'il nota la mort de son père. Ils se ressemblaient quelque peu...

"Mes condoléances pour ton père... J'espère qu'il ne te manque pas trop. Mais si c'est le cas, tu t'y feras mon grand. Je sais ce que c'est de perdre ses parents jeunes... Et pourquoi je me suis arrêter ? Je n'aime pas la violence inutile et j'ai eu mon compte de brimades étant jeune. Alors si je peux défendre quelqu'un je le ferais avec plaisir."

Ils arrivèrent finalement devant la grande maison qui servait de refuge à Merisha et son équipe. C'était une bâtisse en bois blanc, typiquement américaine avec son style colonial. A la différence près qu'un drapeau anglais jouxtait le Stars Flag. Cela avait valu quelques reniflements et regards désapprobateurs du voisinage mais Travia, qui était à l'origine du drapeau, n'en avait eu que faire. La jeune femme ouvrit la porte et laissa passer Caracole dans la petite entrée qui donnait immédiatement sur le salon, ouvert sur une cuisine aménagée. Julie était grossièrement allongée sur un canapé de cuir rouge, et couverture remontée sur les jambes, la jolie blonde lisait un quelconque roman. Dans un coin, Ali était en train de jouer à la bataille avec Le Gaucher. Leur garde du corps était absent, certainement en train de surfer sur le net comme chaque soir. Merisha fit rapidement la présentation de son protégé à son équipe puis se dirigea dans la cuisine où elle mit de l'eau et du lait à chauffer tout en fouillant les placards.

"Dis Julie t'aurais pas du chocolat chaud ?
– Si Meri. Mais c'est juste un fond de Cadbury en poudre, il doit te rester à peine de quoi faire une tasse.
– Ca tombe bien, y'a que Caracole qui en boit.
– D'acc."

La polonaise trouva finalement la poudre et versa le lait bouillant, rajoutant une petite part d'eau, avec de plonger quelques marshallow dans la tasse qu'elle poussa vers Caracole. Quant à elle ce fut un verre de rouge qui apparut dans ses délicats doigts. Non sans qu'elle ait eu renversé quelques gouttes sur le comptoir comme à son habitude. On ne changeait pas une maladroite... Alors qu'elle allait prendre la parole, elle fut coupée par un hoquet de surprise. Merisha se retourna pour voir sa soeur, vêtue d'une simple serviette enroulée autour du torse, faire brusquement demi-tour et disparaître dans l'escalier qui menait aux chambres. La voleuse ricana et adressa un sourire complice à Caracole.

"Ma soeur Travia... On est pas très pudiques entre nous, depuis le temps qu'on vit ensemble. Mais elle a toujours du mal avec les étrangers. Enfin normal. Alors mon petit ange qu'est ce que tu peux me dire sur toi ? J'imagine que tu es au lycée ?"


Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Ven 28 Avr - 21:01




Une nouvelle rencontre






Je souris, content.

– Elle a dit oui !

La discussion avec ma mère a duré un petit moment, mais elle a fini par accepter – même si je ne dois pas rentrer trop tard de chez elle, sinon elle risque de débarquer en un rien de temps.
Après que Merisha m’ait présenté ses condoléances, pour mon père, nous partîmes vers sa maison. Une demeure comme une autre, même s’il peut y avoir des différences à l’intérieur – ce qui peut être assez bien quand on va voir nos amis ; on se sent bien assez vite, à moins que cela ne marche qu’avec Liam ?

Merisha s’avance dans l’allée et ouvre la porte. J’entre à l’intérieur, après la permission de Merisha et voit une fille installé sur le canapé et lisait un livre. Je me demande le titre du bouquin. Non loin de là, une autre fille joue avec un homme, nommé le gaucher, même si je ne sais pas pourquoi il se nomme ainsi. Il est maladroit ?

Je regarde le petit groupe, que me présente assez vite Merisha et continue de la suivre.
On se retrouve dans la cuisine et elle se met à fouiller un peu partout, tout en préparant l’eau et le lait qu’elle fait chauffer. Pour finir le chocolat chaud, elle demande à sa sœur, s’il en restait et où il se trouve.

Une fois découvert, elle termine la préparation, en versant l’eau, le lait et quelques bonbons. Elle me pousse la tasse :

– Merci pour le chocolat chaud.

J’en bois une gorgé et repose la tasse, un peu chaude. La fumée sort du verre. Merisha se prend un verre de vin et en verse quelque goûte sur la table.

Je regarde la cuisine et réfléchit à ce que je pourrais dire. Qu’est-ce que je peux dire ? Je me pose trop de question et le tout s’arrête quand une autre fille arrive dans la cuisine. Je n’ai pas le temps de la voir qu’elle s’enfuit après avoir fait une demande, non sans émettre un petit cri. Merisha me sourit devant le comportement de sa sœur et je fais de même, même si je ne sais pas pourquoi… Enfin si un peu, ça me rappelle que Liam m’a vu nu, quand je suis allé chez lui, ce qui me fait rougir un peu.

"Ma soeur Travia... me présente Merisha, on est pas très pudiques entre nous, depuis le temps qu'on vit ensemble. Mais elle a toujours du mal avec les étrangers. Enfin normal. Alors mon petit ange qu'est ce que tu peux me dire sur toi ? J'imagine que tu es au lycée ?"

Je réfléchis à ce que je pourrais lui dire à mon sujet. Le côté loup garou et meute n’est pas un sujet de discussion qu’on peut sortit comme on le désir et c’est assez dur de trouver une personne qui y croirait. C’est un sujet tabou, que je peux évoquer qu’avec Liam, Stiles, Ka’adan, maman, Charlie et Alex, même si les deux derniers, je ne l’ai vois plus beaucoup. Je me décide alors de parler de sujet assez simple :

–je suis au lycée depuis peu de temps. Moi aussi, je ne viens pas d’ici. J’ai souvent voyagé avec mon ancien tuteur. Mais depuis que je suis ici, je me sens bien. J’ai trouvé papa et je me suis fait des amis, comme Liam et Stiles. Ils sont super sympa, tous les deux. Sinon ben, je sais pas quoi dire. Euh, j’aime bien Liam, j’ai envie de travailler dans le cuisine, ou peut-être dans le parfum, c’est là-dedans que travaillait papa. Il a même une boutique, enfin avait. Maman, ne sait pas quoi en faire, et je ne veux pas que cela disparaisse, c’était à lui. Mais je connais rien à tout cela.

J’arrête là et part vers un autre sujet de conversation.

– Et vous, pourquoi vous avez des horaires indu ? Vous pouvez pas le changer ? C’est quoi votre travail ? Pas de truc étrange ou autre ? terminé-je par demander.

Le travail tard dans la nuit, peut être dû à une lycanthropie ? Mais, je ne peux pas le dire comme ça. Surtout si je fais une erreur d'interprétation.



© Fiche by Mafdet MAHES





Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Sam 29 Avr - 21:58



Bouclier de la vertu
Rue d'un quartier résidentiel, Beacon Hills, Fevrier 2017

Feat. Caracole O'Brien


Merisha sourit alors que le garçon réfléchissait à sa réponse. Il avait pas semblé choqué de découvrir tant de personnes d'origines différentes dans une même maison. Mais dans le même temps, Julie pouvait passer également pour sa soeur et les deux hommes pour leurs compagnons à la française et à Travia. La parité, involontaire, de leur équipe pouvait en effet faire s'esquisser quelques sourires narquois alors que tout cela était faux. Rassurée de ne pas voir le garçon tourner les talons et s'enfuir, Merisha lui sourit en l'écoutant attentivement. Un lycéen comme si ce n'était mignon. Elle fronça cependant les sourcils sur certains points. La vie du garçon semblait mouvementée.

"Au lycée, si ce n'est pas adorable ! Tu es un Sophomore j'imagine. *Mais je n'ai pas compris... L'homme que tu appelles papa n'est pas ton père ? J'adore le parfum ! Quel dommage q'il soit mort. La disparition d'une figure parentale est toujours douloureuse. Mais tu en ressortiras plus fort. Ton père veille sur toi là haut."

Merisha fit semblant de se signer en adressant un sourire complice à son protégé. Tout en faisant tourner son verre entre ses doigts, elle réfléchit à ce qu'elle pouvait répondre au garçon. Elle pouvait dire qu'elle était infirmière, caissière ou même un métier plus passionnant et héroïque tel que médecin ou pompier. Mais la polonaise était lasse des petits mensonges, surtout qu'elle voulait être honnête et franche avec son petit ange. Et le faire rêver. A son avis il fallait plus qu'un métier pour cela avec lui. Seulement la vérité. Dégustant une gorgée de vin, Merisha laissa éclater les arômes de fruits rouges, venaison et bois dans sa bouche avant de prendre la parole d'un ton grave.

"Je te demanderais d'être très discret sur ce que je vais t'annoncer Caracole., Merisha baissa d'un ton, poussant le garçon à se rapprocher. "Je suis... une voleuse. Une cambrioleuse. Mais je ne vole pas pour l'or et la richesse. Même la gloire et la notoriété ne m'intéressent pas. Je vois ça comme un art, tout comme ton père créait des parfums. C'est si grisant de sentir l'adrénaline montait en soi."

Merisha eut un sourire coquin et ricana coquettement.

"Plus excitant que certains sites que les petits plaisirs du lit."

Merisha lança un clin d'oeil complice à Caracole et but à nouveau une gorgée du vin.

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Sam 20 Mai - 20:57



Une nouvelle rencontre





Je balance un peu des pieds, non à cause d’une peur ou autre. Merisha et sa famille ont l’air d’être très gentil. Mais pour un peu d’impatience. L’histoire de cette famille m’intrigue. Pourquoi travailler de nuit, surtout ici ? L’entre des loups garou, des monstres et de toutes les personnes qui en sont mort. Elle risque de subir la même chose, mais comment le lui faire comprendre sans lui révéler mon monde ?

Je réfléchis un long moment à cette idée, quand j’entends la voix de Merisha parler de mon histoire. Je réponds directement à sa question :

– Cahir, mon père adoptif, n’est pas mon vrai père, plutôt une personne assez gentille qui m’a sauvé de ma vraie famille. Mon tuteur, j’arrive pas à l’appeler autrement, se servait de moi pour des combats. Il voulait que je devienne une arme, mais je sais pas pourquoi et jusqu’à récemment, j’ai voyagé de force avec lui… Jusqu’à ce que papa me libère lors d’un combat… Depuis je vis dans sa maison, avec maman, sa femme. Je n’ai plus de nouvelle de l’autre… Et j’espère ne jamais en avoir.

Je baisse les yeux sur la table et regarde ma tasse. Je la tourne plusieurs fois et attends sa réaction, mais un peu paniqué, je retrouve la parole pour passer à un autre sujet. Sujet qu’elle m’a presque offert sur un plateau d’argent : son travail de nuit. Je m’aventure sur sa réponse :

– Voleuse ? dis-je en haussant la voix, ce n’est pas dangereux non ? dis-je plus bas juste après.

Merisha fait un boulot assez dangereux. Non pas à cause de la police, mais des loups garous, des chasseurs armées jusqu’au cou…

– Surtout ici, il y a beaucoup de mort ces derniers temps. Puma et assassin. Vous devrez faire attention non ? Et j’aime bien dormir la nuit moi, ça fait du bien de se reposer, terminé-je un doigt sur le menton, sans vraiment avoir compris le clin d’œil qu’elle m’a lancé.

–  Faîtes attention ! m’inquiété-je (peut-être un peu trop pour cacher certain sujet).

Je tripote ma tasse et regarde Merisha boire.




© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Dim 28 Mai - 18:28



Bouclier de la vertu
Rue d'un quartier résidentiel, Beacon Hills, Fevrier 2017

Feat. Caracole O'Brien


Merisha haussa un sourcil surpris en entendant l'histoire de jeune homme et sa main se crispa légèrement sur son verre. Tout cela était triste. Haï par les siens, finalement accepté par un autre qui l'avait accueilli pour le perdre peu à peu.. Mais au moins avait il connu un peu de bonheur et vivait il encore dans un certain luxe. La polonaise ne souhaitait à personne d'avoir son vécu dans les rues. Elle posa sa main gauche sur l'épaule du garçon et la serra doucement, le regard brillant de compassion.

"Je suis désolée pour l'enfoiré qui t'as éduqué mais également pour la disparition de ton sauveur. Mais profites de ce qui reste et chéris le souvenir de ce que tu aimes Caracole. Et restes positif."

Ne souhaitant apparemment s'étendre sur le sujet, le jeune homme réagit plutôt aux révélations du métier à haut risque de Merisha. Mais d'une façon quelque peu étrange. La voleuse fronça légèrement les sourcils et son visage exprima une confusion profonde alors que sa peau rougissait légèrement, honteuse de son incompréhension. Elle but rapidement une gorgée de vin pour cacher sa gêne et lança un regard interrogateur et un sourire narquois à l'adolescent tout en tapotant le comptoir de ses doigts parfaitement manucurés.

"Evidemment que c'est dangereux... C'est même interdit ! Des pumas et des assassins ? Quelle idée saugrenue ! Tu me sembles sérieux Caracole et je ne te comprends pas hahaha ! Franchement, tu me caches quelque chose pour me dire des choses pareilles ? Et n'insistes pas de cette façon, j'aime le danger. C'est ça qui me fait vivre, me sentir vivante. Maintenant expliques toi pourquoi je devrais avoir peur de quelques boules de fourrures et des meurtriers... "


Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Ven 16 Juin - 20:44




Trouver la solution par soi-même.






Je n’aurais pas dû dire cela.

Voilà mon état d’esprit à l’heure actuelle. J’ai évoqué le sujet le plus secret de Beacon Hill, même si je me demande combien de temps cela va rester caché, mais dois-je moi-même taire ce secret au risque de la voir tomber sur la maison d’un monstre ?

Liam m’a parlé de sa morsure, quand on s’amusait dans notre club. De sa rencontre avec un cannibale. Un wendigo qui s’était attaqué à lui. Sans Scott – son alpha – et Stiles, Liam ne serait plus de ce monde. Il faudrait que je les remercie un jour, même si Liam et moi sommes encore en froid, mais cela ne restera pas ainsi pour toujours. Hein ?

Merisha a des réactions assez étranges depuis mes divulgations. Elle ne sait pas si elle doit me prendre au sérieux ou pas. La confusion peut se lire dans son regard mais aussi dans son odeur.

Elle boit une gorgé de vin puis, après quelques secondes, elle me pose une série de questions, résumé en un sujet assez simple : soit j’en ai trop dit, soit pas assez.

Que faire par la suite ? De toute façon, si je dis la vérité, elle ne me croira pas et si je me montre tel que je suis, elle aura peur et ne voudra plus me voir. Rare sont les gens à accepter les loups garous.

Et Merisha se trouve dans quel groupe ? Certes, son clan est composé d’être assez différent, mais il n’y a aucun surnaturelle. Je n’en ai senti aucun.

Je frotte mes doigts, ou plutôt les grattes le dos de ma main ne sachant pas du tout comment m’y prendre. Je transpire un peu sous les événements.

Je n’aurai pas du dire cela, mais maintenant que j’y suis, autant continuer, mais comment le lui faire comprendre ? C’est à partir de là, qu’une idée me vient. Merisha aime jouer ? Donc donnons-lui ce qu’elle aime tout en la mettant en sûreté ?

– Si je te le dis tu ne me croirais pas… Mais si tu aimes jouer, cherche par toi-même ? souris-je avant de continuer dans ma lancée : Je pense que cette manière de faire te plaira plus puis vient me voir ? Mais promets-moi de faire attention d’accord ?

Je baisse les yeux :

– Je peux pas en dire plus désolé…


© Fiche by Mafdet MAHES







Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 89
Réputation : 10
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Dim 25 Juin - 10:36

Risquer c'est l'assurance de vivre sans regrets



Caracole hésita une seconde, s'attirant un froncement de sourcils de la part de Merisha. Le petit ange, qu'elle adorait déjà, lui montrait une facette étrange en se comportant de cette façon. Il semblait gêné à l'image de quelqu'un en disant trop mais ne sachant comme y échapper. La polonaise hésita une seconde à le laisser tourner autour du pot et faire couler l'histoire mais sa curiosité avait été piquée. Or on ne piquait pas si aisément la curiosité de Merisha s'en s'attirait une avalanche de questions. Pinçant les lèvres, elle attendit quelques secondes qu'il choisisse la voie qu'il préférait.

Il opta pour un entre deux qui ne satisfaisait absolument pas Merisha. Claquant sa langue, la jeune femme lança un regard réprobateur au garçon. Elle n'aimait pas absolument pas jouer. C'était une artiste, une véritable passionnée du danger. Son art n'était pas un passe-temps, ni même une lubie passagère à l'image des fanboys. C'était toute sa vie. Le frisson du danger, l'adrénaline dans le corps qui la faisait vibrer au grès de ses missions. Merisha se resservit tout ne quittant pas une seule seconde l'adolescent des yeux.

"Ecoutes Caracole. Si je suis en réel danger de mort, en cause mon travail nocturne, je préférerais savoir à quoi j'ai affaire. Clairement et simplement. Ne tournes pas autour du pot petit ange. Je ne jouerai pas pour me retrouverai un couteau ou pire sous la gorge. Alors tu te décides : soit on en reste là sur ce sujet et j'oublie ton histoire. Soit tu me dis tout."

La porte s'ouvrit à nouveau, laissant entrer Travia à nouveau. Cette fois ci, la dame était simplement vêtue d'une nuisette et de sous vêtements. Devant la tenue de sa soeur, Merisha éclata de rire, renversant quelques gouttes sur sa main et rougit légèrement, en jetant un regard à Caracole devant la vue, quelque peu osée, de la polonaise.

"Travia ! Tu brises un moment fort épique ! Et euh... Tu ne crois pas qu'une nuisette de coquine avec tes sous-vêtements en soie ne soient pas trop affriolants pour Caracole ? Surtout après avoir fuis pour une simple serviette."

Travia haussa les épaules, grommelant quelque chose sur son manque d'intérêt sur la libido des adolescents américains et alla se vautrer gracieusement sur le canapé, disparaissant à leur vue. Merisha leva les yeux au ciel puis se reporta vers son petit ange.

"Alors Caracole ?"

ft. Caracole O'Brien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar

Humeur : toujours joyeux
Messages : 923
Réputation : 36
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 28
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]   Mer 26 Juil - 20:31



Le monde de la nuit des voleurs VS Le monde de la nuit du surnaturel.





Que faire ? Je me triture les doigts, ne regarde même plus mon interlocuteur. Le secret est le plus important et en un rien de temps je viens d’en avouer un. Enfin, je viens de débuter un message à ce sujet. Mais ce n’est pas cela qui m’inquiète. Ce n’est même plus le fait si elle me croirait ou non, c’est surtout : comment réagira-t-elle ? Je ne me suis rarement posé cette question, même si j’étais assez discret et que je le suis toujours, mais là, elle risque plus que sa vie : elle risque la mort ou pire encore une transformation, ou être dévoré. Alors que faire : Lui dire la vérité ou pas ? Je regarde les membres de son équipe, puis me retourne vers Merisha. J’écoute ses explications et je la comprends. Si elle s’en prend à un Wendigo, ou un autre monstre sans le savoir, comment pourrait-elle se défendre ?

Les armes normales ne leur feront rien.

Je ne sais pas quoi lui dire. Je gratte le dessus de la table, avec mes ongles.

Mes ongles ont poussé. Je dois me calmer. Je ne dois rien leur montrer. Je pense à mes amis, à Liam, à toutes les personnes que je connais sans prononcer leur nom, pour ne pas lui faire peur.

J’observe Merisha un long moment. Elle attend une réponse de ma part.

Je dois lui dire…

Je serre les mains, respire un grand coup, ferme les yeux et m’apprête à tout lui lui expliquer quand sa sœur entre dans la salle. Merisha rit de sa sœur puis me regarde avant d’expliquer son rire. Elle parle de moi. Pourquoi cette tenue serait trop affriolante pour moi ? Je lui lance un regarde interrogateur quand sa sœur s’en va.

Une fois tous les deux, je me prépare à tout lui avouer, à moins que je ne lui révéle qu’une certaine partie des choses ?

Je ne sais pas ce que je dois faire.

Mon coeur bat fort devant ma réflexion. Je viens de la rencontrer et je dois déjà tout lui dire ? Sa réaction m’inquiète.

– Bon, je vais tout te dire, mais alors, on peut le faire dans un endroit où on est que nous ?



© Fiche by Mafdet MAHES







Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Risquer, c'est l'assurance de vivre sans regret [Ft Caracole]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mercredi - 18h30] Je peux pas vivre sans lui.
» Vivre sans but, c'est naviguer sans boussole. (Persy)
» Dans toutes les larmes s’attarde un espoir. Vivre sans espoir c’est cesser de vivre. PV Amy
» (F) Sans toi, je ne saurais pas vivre (bestfriend)
» Addison Hill ♦ Sans regret du passé, Ni peur de l'avenir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Quartiers résidentiels :: Quelque part dans les quartiers résidentiels-
Sauter vers: