AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Do You Want To Play? ft. Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mar 20 Jan - 19:47

Do you want to play ?



Encore une nuit tranquille dans les rues de Beacon Hills. Tout semblait calme et paisible mais ce n’était pas vraiment le cas, tout n’était qu’apparence. Pour les lycéens, le vendredi soir rimait le plus souvent avec folles soirées, où l’on se bourrait la gueule à ne plus savoir marcher droit. Je me rappelais bien des conneries que j’avais fait alors que j’étais encore au lycée et je n’en étais pas fier mais alors pas du tout.

J’arpentai la rue comme un chien errant en quête d’une âme charitable, mains dans les poches de mon blouson, j’avais quitté mon misérable studio pour m’aventurer dans les riches quartiers de la ville. Un fils à papa organisait une fête dans son petit manoir qui devait valoir des millions et cette information avait circulé dans toute la fac à tel point que tout cela avait fini par piquer ma curiosité. Mes vendredis soirs n’étaient pas les plus enviés au monde, je m’ennuyais comme un rat mort et je restais scotché à ma télé, attendant que quelqu’un me tire de cette lassitude mortelle. Cette soirée était un signe du destin et j’allais sauter sur l’occasion pour décompresser un bon coup. Il était évident qu’en bon fils de riche, il n’allait pas vérifier les allées-venues de ses invités, il était donc simple pour moi de me glisser dans cette foule compacte de lycéens sans me faire remarquer. Un petit sourire charmeur par-ci par-là et le tour était joué.

Je m’arrêtais devant une bâtisse assez impressionnante et gigantesque. Leur salle de bain devait être plus grande que mon studio qui lui n’était pas plus grand qu’une salle de classe de vingt élèves. Mon bureau me servait de table pour manger et je dormais dans un clic clac pas du tout confortable. Ce n’est pas cool d’être un étudiant pauvre. La grande classe en somme. Je franchis le portail, m’aventurant sur l’allée de graviers blancs, je pouvais déjà entendre les mugissements sonores de la musique. Je pris un air décontracté, évitant un groupe de lycéennes qui me fixait avec un regard gourmand. Je n’étais pas venu pour ça, dommage pour elles mais je n’étais pas libre. J’avais tout de même le droit de faire tourner quelques têtes mais je devais garder une certaine distance, je n’étais pas un playboy. Mon père en était un et j’avais bien vu comme ça c’était terminé : par des cris et des larmes. Alors loin de moi cette idée de devenir coureur de jupons.

Je fus enfin dans la maison et je grimaçai quand les sons brutaux et rapides de la sono vinrent m’agresser les tympans. A croire que je n’avais plus l’habitude de de devenir à moitié sourd. Depuis combien de temps n’étais-je pas sorti ? Je n’en avais pas la moindre idée. A croire que j’avais joué trop longtemps l’ermite. Je me frayai un chemin entre les danseurs et danseuses qui se déhanchaient sur la piste de danse improvisée. Je me demandais bien où se trouvait le maître de maison. Je me saisis d’un gobelet rouge rempli de bière avant d’y tremper mes lèvres. Mon regard rencontra quelques personnes déjà bien éméchées. Je haussai les sourcils en me disant qu’ils n’étaient que des petits joueurs. Je soupirai en souriant avant d’être attiré par une chevelure châtain qui virevoltait à travers la foule. Je me décalai légèrement sur le côté pour apercevoir une fine silhouette. Je la perdis aussitôt de vue. J’allais tenter d’aller à sa rencontre mais je fus bousculé par un gars un peu trop pressé.

« Fais attention la prochaines fois » lui dis-je, encore calme.

Il s’excusa et je crus voir quelqu’un m’observer dans la foule, je plissai les yeux pour discerner un visage mais c’était aussi que de mettre des lunettes de vue alors que je n’en avais pas besoin. Je bus le reste de mon verre, en me disant que cette soirée allait être visiblement très intéressante.  

(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mar 20 Jan - 21:39


Départ en mission
"On peut résister à la beauté mais pas au charme."


Ces filles là étaient incorrigibles, Juliette venait à peine d'arriver en ville, qu'elles l’entraînaient déjà dans une soirée de lycéen, juste histoire de « s'amuser », et elle voyait parfaitement ce que cette bande de cinglée, avec qui elle traînait, voulaient dire par là.
Le bruit avait couru partout sur le campus, un de ces gosses de riches, un fils à papa, organisait une soirée ce vendredi, et c'était l'occasion de décompresser, et ce pour pas mal de monde.
En gros, elles y allaient en mode commando, chacune sa mission, chacune sa motivation, pour la plupart d'entre elles, c'était de se trouver un petit gars sans problème avec qui passer du bon temps, pour d'autre c'était juste passer du bon temps entre pote, pour Juliette, c'était surtout de s'amuser, peu importe la manière de le faire.
Elles étaient prêtes à décoller, coiffure, ok, tenue, ok, sourire ravageur, ok, et femmes fatales, présentes.
Ils ne leur fallut pas longtemps pour comprendre qu'elles étaient arrivées à destination, la baraque qui s’élevaient face à elle était gigantesque, et pouvait facilement contenir tout les lycéens de Beacon Hills, alors quelques étudiants passeraient inaperçus, et puis il existait toujours la bonne vieille excuse de « un ami m'a invitée » et ainsi de suite, de toute manière, Juliette ne pensait qu'il y aurait un vigile devant la porte pour trier tout ce beau monde.
En rentrant dans la demeure, le groupe se dispersa, comme elle s'y attendait, se retrouvant seule, elle slaloma entre les gens, esquiva ceux qui perdaient déjà pied à cause de l'alcool, et surtout, resta loin du groupe de prédateur qui la scrutait alors qu'elle évoluait dans la maison, elle remerciait cette musique qui lui donnait la possibilité d'ignorer tout les « Hey » qu'elle laissait derrière elle. C'était assourdissant à point, ce gamin avait l'habitude de faire la fête, tout était là, l'alcool, des lycéens surexcités, beaucoup de place, du bon son.. Il ne lui manquait qu'une chose, une distraction. Son regard émeraude sonda la foule alors que ses lèvres goûtèrent la boisson qui emplissait son verre en plastique rouge.

C'est alors que ses yeux accrochèrent une charmante silhouette masculine, un sourire narquois fendit alors son visage, elle s'enfonça dans la foule et garda le jeune homme dans son champ de vision, prenant soin de le détaillé dans cette tenue, il abordé une posture nonchalante, c'était un habitué des fêtes, nul doute, il était plutôt grand, et plus que tout, il était vraiment charmant, elle aurait voulu l'approcher afin de mieux le décrire, mais elle n'aimait pas des masses faire du rentre-dedans tout de suite, il fallait d'abord qu'elle s'occupe, qu'il soit la distraction dont elle avait vraiment besoin.
Se mouvant à travers la foule, elle s'en sortit en arrivant à une baie vitrée grande ouverte, elle s'y arrêta l'espace de quelques secondes, ses dents torturants sa lèvre inférieure, et se doigts jouant avec son petit verre en plastique, elle attendit, quelques secondes, une minute peut être, jusqu'à ce qu'il pose les yeux sur elle, ils échangèrent un regard qui dura, une éternité peut être, une lueur nouvelle brillait dans son regard, elle était autant prédatrice que proie, et ça la rendit narquoise à point.
Elle envoya un clin d’œil tout en s'échappant à l'extérieur de la maison, l'avantage de cette maison, c'est qu'elle représentait un véritable labyrinthe.
Dansant, valsant dans les couloirs, entre les gens, restant toujours à la vue de ce jeune garçon, elle fuyait face au chat qui voulait se saisir de la petite souris qui, pour l'avoir trop chatouillé, devait payer. Or la partie ne faisait que commençait, et pourtant elle sentait déjà qu'il allait être un candidat plutôt rude à battre, elle laissait derrière elle quelques indices de son passage, la route à suivre, on ne se poursuit pas sans laissé de marque. Ce charmant jeune homme était tombé à pic.

Allez vient mon chaton, je t'attends.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mar 20 Jan - 23:48

Trop sûr de toi tu es jeune padawan



Je posai mon verre sur une table, souriant de plus belle avant de capter de nouveau ce regard si particulier. Des pupilles émeraude me fixaient malicieusement et je fronçai les sourcils, la bouche entrouverte. Je me demandai qui était cette jeune fille et pourquoi elle semblait autant me fasciner. Cela faisait bien une minute que je l’observais sans piper mot, droit comme un I. Elle était près de la baie vitré et je ne pouvais résister à l’idée de la rejoindre, elle avait piqué ma curiosité à vif. Je ne pouvais pas rester ainsi, les bras ballants, quelque chose chez elle me donnait envie de l’approcher. Ce que je fis. Hélas, je fus coupé dans mon élan que je la vis quitter la pièce avec un clin d’œil. Je la regardai disparaître, médusé.  C’était comme si j’avais aperçu un fantôme, un coin de mon cerveau qui me jouait un tour.

Je reniflai doucement l’air, tentant de retrouver son parfum, son odeur. Je crus percevoir quelque chose et je m’élançai. Je savais que j’avais très peu de chance de la trouver, les pièces étaient nombreuses et les invités se comptaient par centaines. C’était aussi simple que de chercher une aiguille dans une botte de foin. Elle pouvait être n’importe où et je me mordis le pouce, énervé de l’avoir perdu aussi facilement. J’avais l’air d’un parfait idiot à tourner sur moi-même, mon regard se baladant sur chaque visage, priant pour rencontrer le sien. Certaines personnes me fixaient avec des yeux ronds, se demandant qui était ce grand guignol, j’aurais sûrement agi de la même façon. Mais là n’était pas la question, je refusais de perdre ou même d’abandonner alors que le jeu venait à peine de commencer. Ce petit clin d’œil de sa part voulait tout dire, elle me mettait au défi et j’étais prêt à le relever.

Une crinière châtain capta mon regard et je  tout de suite qu’il s’agissait bien d’elle. Je ne pris pas une minute pour réfléchir et m’élançai à sa suite, tentant de ne pas la perdre aussi bêtement que la dernière fois. Elle devait sûrement se rendre compte que je la suivais de loin, comme si je l’espionnai. Mais ce n’était pas mon but premier, ce dernier était de l’attraper comme un chat qui piège la souris entre ses griffes. La comparaison n’était pas réellement la bonne, je ne cherchai pas à la dévorer mais seulement à la coincer, c’était un jeu plutôt amusant.

Encore une fois, elle finit par se faire engloutir par la marée humaine et je soupirai en me disant que tout compte fait, je n’allais pas l’attraper en un claquement de doigts, elle était plus futée que je ne l’aurais pensé. On jouait réellement à chat et étrangement, cette idée ne me déplaisait pas. Je finis par tricher, pistant sa trace avec son odeur. Je finis pas trouver quelque chose de familier à ce que j’avais senti tout à l’heure. Un sourire victorieux naquit sur mes lèvres alors que je me glissai entre les lycéens qui se souciaient peu de ma présence.

Je finis par déboucher dans un endroit plus calme où des personnes discutaient en petit comité. Mon regard s’adapta à l’obscurité et je plissai les yeux pour discerner une fine silhouette. Un nouveau sourire malicieux étira mes lèvres alors que je la reconnus de dos. Ses cheveux châtains dans le dos, mains croisées sagement comme une petite proie qui se laissait attraper. Je me redressai et marchai vers elle, décontracté, heureux d’avoir gagné aussi facilement. Je tapotai son épaule et elle se retourna brusquement. Ma mâchoire manqua de se décrocher quand je rencontrai un regard bleu marine qui n’avait rien avoir avec celui si envoûtant à la couleur émeraude. Je m’étais fait avoir. Je sursautai en entendant comme un rire enfantin tout près de moi.

Où te caches-tu petite souris ?


(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 21 Jan - 1:01


Catch me
"Détourner l’attention. Si tu te souviens de ça, jamais tu ne te feras attraper."


Voilà qu'ils commencèrent à se poursuivre, n'empruntant jamais le même chemin, ne passant jamais entre les mêmes personnes, mais esquivant toujours ces ados complètement pétés plus proche d'une agonie qu'une bonne soirée.
Elle était satisfaite d'avoir attiré suffisamment l'attention du jeune homme sur elle, c'était un curieux qui s'était fait envoûté sans même le savoir, ce simple regard si court et à la fois si long avait fait son effet, quant au clin d'oeil, c'était comme un carton d'invitation, vient, vient jouer avec moi, essaye un peu de m'avoir, elle était certaine de pouvoir lui glisser assez longtemps entre les doigts, c'est comme si le dessin-animé de Tom & Jerry prenait vie, ils étaient là à se courir attraper, le chat avançant à pas feutré derrière la souris qui trottine paisiblement, une longueur d'avance sur son cher  camarade de jeu.
Elle n'y croyait pas, elle venait de démarrer un trappe-trappe géant avec ce garçon dont elle ne connaissait rien, si ce n'était cette silhouette et ce regard profond, des pupilles de glace qui avaient scintillé en la voyant s'échapper pour la première fois.
Elle courrait partout à droite à gauche, vérifiant de toujours l'avoir aux trousses, il ne l'avait pas lâché encore, elle était curieuse d'en savoir plus sur ce beau spécimen, mais rien ne la persuaderait d'abandonner la course tout de suite, elle voulait le voir chercher comme il l'avait fait dès le début, elle voulait qu'il tourne en rond, qu'il se rende dingue, qu'il ressente le besoin de retrouver le repère qu'était son regard verdoyant.
Les gens le dévisageait alors qu'il paraissait obnubilé par une seule et unique idée, un seul but, la tenir entre ses pattes, la petite souris était celle qu'il fallait attraper.
La foule était son meilleur refuge, les chemins étaient divers et variés, les cachettes n'étaient que meilleures au cœur de ce foutoir humain.
L'attendant un peu, elle eut même le temps de voler le verre qu'une jeune fille venait de se servir, laissant la jeune fille pousser quelques plaintes qui attireraient certainement le mystérieux poursuivant jusqu'à elle.
Se glissant entre les gens avec précaution, elle suivait le jeune homme du regard, jusqu'à ce qu'elle la voit, cette ado.. Parfaite !
Une chevelure longue et brune, une taille ressemblante, une silhouette semblable, elle riait déjà de le voir faire l'erreur, elle se glissa plus loin alors qu'il s'approchait de ce piège tombé à pic, elle l'observa, lorsqu'il l'aperçut il parut plus détendu, pour lui c'était donc si facile de trouver une souris dans un nid d'humain ?
Il arriva avec son allure désinvolte et tapota son épaule, il avait compris, et l'air qu'il affichait était comique, c'est une Juliette hilare qui se retrouva au milieu des lycéens la dévisageant, mais qu'importe leur regard, seul l'azur de ses yeux à lui, l'intéressait.
En parlant de ses yeux, ils sondaient la foule à la recherche de la brunette, qui leva son verre à ce cher inconnu avant de laisser résonner un autre de ses rires, il allait finir fou, et elle allait finir par avoir des crampes à force de rire de lui, de rire de tout.
Aussitôt, la course recommença, mais cette fois ci, il avait accéléré le mouvement et il allait être plus compliqué que prévu de le semer, les lycéens commençaient à tomber comme des mouches sous les effets de l'alcool, d'autres s'en étaient allés et même si ils étaient encore beaucoup à survivre au cœur de la grande bâtisse, il était plus aisé de se déplacer entre les gens et elle avait pris moins d'avance que le premier coup, cependant, se faire attraper ne la déranger pas plus que ça, il était peut être temps qu'il sache à qui il avait à faire..
Ou peut être devrait il courir encore un peu ?

Elle n'eut pas vraiment le temps de se poser la question, que quelqu'un lui saisit délicatement le poignet alors qu'elle essayait de s'échapper à nouveau.
Elle ne se retourna pas mais s'immobilisa, si il voulait la voir, ça allait être à lui de la découvrir.

Allez chaton, apprécie ta récompense maintenant.

Mais lorsqu'on l'obligea à tourner les talons, elle ne retrouva pas un regard azur, mais des pupilles chocolats..
Elle se libéra de l'emprise de ce garçon et s'envola, laissant le jeune garçon geindre derrière elle ça attirerait certainement le vrai chaton. Tout du moins elle l'espérait.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 21 Jan - 15:06

I Catch You Darling



Je cherchai de nouveau son regard, agacé de m’être laissé aussi facilement berné. Elle devait bien se moquer de moi à me voir ainsi. Elle se jouait de moi et je n’étais plus le chat. Je tombai dans son proche piège et voilà que je me demandai où elle se trouvait, bien décidé à ne pas la laisser filer. Je voulais capter son attention, voir briller de malice ses yeux émeraude. Je tournai la tête sur le côté, ignorant le regard furieux du petit ami de la jeune fille que j’avais dérangé. Je n’allais pas perdre mon temps à le balancer contre les murs pour qu’il se calme. Un verre rouge se leva et je reconnus ce petit sourire amusé. Elle était bien en train de rire de ma bêtise, je grimaçai en me disant qu’elle allait de nouveau partir se cacher dans cette marée humaine, bien contente de me faire tourner en bourrique.

Mais cette fois-ci, je disais d’être plus malin, de prendre un tour d’avance. J’avais accélérer l’allure et vérifiai bien qu’elle me regardait de temps en temps. Je poussai les nombreux lycéens qui se mettaient en travers de ma route et j’esquivai les petites minettes qui voulaient m’entraîner dans leurs danses enflammées. Je n’en avais que faire de leurs jolis minois, j’avais trouvé quelque chose de beaucoup plus intéressant, fascinant. C’était bien la première fois que je me prêtais à ce genre de jeux, d’habitude je regardai faire, sans grand intérêt mais cette fille m’avait tapé dans l’œil. Je gagnai du terrain et elle n’allait pas pouvoir fuir cette fois-ci, le chat avait rattrapé la souris. Je levai une main pour lui effleurer l’épaule quand je fus poussé sur le côté. Je fronçai les sourcils en grinçant des dents quand je vis un grand guignol prendre place derrière elle. Il lui saisit le poignet et ma colère laissa place à la malice. Elle allait être surprise la petite.

Je contournai le grand guignol pour me fondre dans la foule, baissant la tête pour ne pas me faire remarquer. C’était un drôle de jeu auquel on jouait, mais un jeu vraiment passionnant. Je jetai un discret regard dans sa direction alors qu’elle se dégageait de l’étreinte du brun. Celui-ci fit la moue avant qu’elle ne lui glisse entre les doigts. Elle devait sûrement penser que j’étais toujours derrière elle,  à la chercher comme un petit chat pas très têtu. Mais le chaton s’était montré plus futé que la souris.  Je restai un moment à son niveau, avant d’accélérer le pas, atteignant le bout du salon.  Je m’emparai d’un verre avec un sourire avant de lui tourner le dos. Elle devait sûrement se demander ce que je fabriquai à ne pas pointer le bout de mon nez et je ne pus m’empêcher d’imaginer sa mine surprise quand je lui ferais face, tout innocent.

Le chaton est devenu grand ma belle.

Je bus une gorgée de mon verre avant de me retourner, un grand sourire sur les lèvres. Mon regard rencontra le sien émeraude et je posai le gobelet sur la table, m’approchant d’un pas. Un éclat de malice traversa mes pupilles azur alors que je lui faisais désormais face. Le jeu était terminé, j’avais fini par intercepter le petit animal.  

« C’était plus facile que prévu ! »

(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 21 Jan - 20:22


Entre ses pattes..
"Et un coup de patte, et un coup de griffe et un coup de patte et un coup de griffe..."


De nouveau libre, elle se glissa entre les gens, mais voilà qu'elle avait perdu le jeune garçon, les rôles s'étaient échangés d'une bien drôle de manière, voilà que c'était elle qui allait se rendre complètement dingue à le chercher frénétiquement dans la foule, juste parce qu'elle ne voulait pas se faire attraper, surtout pas après tout ce petit manège, elle s'était rit de lui, l'avait fait courir à droite à gauche, elle s'était montrée plus futée, jusqu'à ce que cet idiot intervienne dans leur petit jeu et décide de déstabiliser la petite souris en pleine fuite.
Elle se trouvait dans une bien belle position, elle ne l'apercevait plus derrière elle, avait-il perdu sa trace .. ? Elle en doutait fort, les chats sont malins et elle s'attendait à voir un piège se refermer sur elle à tout moment, elle était devenue vulnérable, et ne gérait plus du tout la partie.
Mais était-ce réellement important ?
Pas tellement, c'est ce qui rendait ce jeu si attrayant, c'était l’adrénaline ; qui coulait dans leurs veines qui les animait, c'était ce sentiments fougueux qui la faisait vivre, elle adorait partir à l'aventure, provoquant les Dieux et les éléments, jouant avec le feu sans jamais se brûler les ailes, survolant le feu ardent jusqu'à ce qu'il s'éteigne, synonyme de « Game Over ».
Or, une fois entre les pattes du chaton qui lui courrait après, elle ne pourrait pas trouver le bouton « Try again » aussi facilement, pour ça, il n'y avait pas de doute, les chats étaient tenaces et têtus, ils ne laissaient pas leur proie s'échapper aussi facilement.
Elle arriva au bout de la pièce, là où l'espace se faisait plus claire, là où elle était à la vue de tous, et surtout de lui, mais elle ne retrouvait pas cette silhouette devenue pourtant si familière, ces cheveux bruns coiffés d'une main habile, mais d'une manière si naturelle et un tantinet rebelle, ses yeux ne trouvèrent aucune pupilles azurs auxquelles se raccrocher..
Elle songea quelques secondes qu'il était parti et qu'il avait abandonné, elle était alors en proie à une grande déception, mais son instinct lui susurrait de se méfier, qu'il était toujours là, prêt à lui bondir dessus au moindre geste, à chaque seconde, la panique monta légèrement, et c'était ça qu'elle adorait, se sentir vivre, se sentir jeune, et invincible.
Elle s'avançait doucement, ses pas coulaient sur le carrelage, alors que ses yeux sondaient la pièce, elle y croyait vraiment, et elle le savait toujours en ce lieu, les chatons sont trop joueurs pour abandonner, elle garde ça dans un coin de sa tête, pour avoir côtoyé des chatons de ce type au courant de ces dernières folles années.
Le jeu était suspendu, et le temps s'écoulait trop rapidement pour elle, et son cœur rata un battement lorsqu'elle manqua de percuter un jeune homme dont le regard s’apparentait à celui qui l'avait poursuivi jusque ici, s'excusant d'un mouvement de main ils s'esquivèrent, et s'oublièrent presque aussitôt.
Elle était réellement en train de devenir folle. Jusqu'à ça.
Elle s'arrêta brusquement, il était là, juste là, et un air malicieux illuminait son visage, il était victorieux, mais elle aussi en un sens, le trouver l'empêchait de perdre la raison..
C'était comme la rencontre de deux éléments, et finalement, c'était le moment fatidique, où elle se sentait plus vivante que jamais, il s'approchait d'un pas purement félin, il avait posé sa patte sur sa petite proie et il s'apprêtait à la dévorer, mais question de distraction, il devait d'abord s'amuser avec elle.

-C’était plus facile que prévu ?

Son corps réagit immédiatement, vibrante au son de sa voix, un frisson la parcourut, il la tient fermement, et la lueur qui brille malicieusement dans son regard, fait naître chez elle ce sourire en coin, qui a toujours su charmé les chatons.

-Facile.. ? On s'est plutôt bien compliqué la tâche..

Son attitude désinvolte devrait pousser le chat à s'amuser, à répliquer avec humour, devrait donner un souffle nouveau au feu ardent avec lequel elle jouait depuis qu'elle avait commencé sa petite comédie.

Alors chaton, vas-tu me dévorer à présent ?



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 21 Jan - 22:43

Run or Stay



Je sentis un frisson la parcourir ce qui ne fit qu’accentuer mon sourire déjà bien large. Je commençai à avoir mal aux joues alors je ne la lâchai pas du regard. Je ne pouvais m’empêcher de ressentir cette satisfaction de l’avoir enfin attrapée. Je n’aurais jamais cru y arriver, elle avait été si rapide et si rusée que si ce jeune homme ne l’avait pas arrêté, je serais toujours à la suivre dans l’espoir de voir son visage et son sourire malicieux. Notre course folle était achevée et cette excitation que j’avais ressentie durant notre petit jeu laissait place à une curiosité que je ne connaissais pas. Il y avait quelque chose chez elle qui réveillait mon côté animal, joueur. Chose que j’avais peu à peu laissé de côté me disant que je n’avais plus l’âge pour ce genre de bêtise. Cette fille me faisait perdre la tête. Je l’avais quand même suivi à travers toute la maison pour un simple regard. Le chaton avait traqué sa proie jusqu’au bout.

Je fus captivé par son sourire en coin qui reflétait bien son esprit joueur, je pouvais enfin l’observer sans craindre qu’elle ne me file entre les pattes. Sa longue chevelure châtain tombait sur ses épaules alors que ses yeux émeraude pétillaient de malice, elle avait une petite bouille que je trouvais adorable.
Puis son sourire, il me rendait complètement gaga. C’était ridicule  à dire mais c’était vrai.

-Facile... ? On s'est plutôt bien compliqué la tâche...

Sa voix était mélodieuse et emplis de malice. Elle avait l’air détachée, nonchalante. J’eus un petit rire en me disant qu’elle n’avait pas tort, mais cette petite partie de cache-cache avait bien pimenté la chose, et il était d’autant plus intéressant d’attraper la personne et de lui parler.

La petite souris est mienne, je vais pouvoir m’amuser.


Je l’observai de ce même regard curieux et taquin que je lui réservais depuis le début de la soirée, peu de gens arrivaient à titiller mon attention à ce point-là,  je n’avais que d’yeux pour elle et c’en était presque étrange. Soudainement, je voulais la connaître, au moins entendre son prénom. Je la voyais bien porter un nom tout sage, tout innocent, ce qu’elle semblait être si on la regardait de loin. Je finis par me rendre compte que je n’avais toujours pas répondu à sa phrase et que je passais pour un véritable goujat.

- C’était assez amusant. Une partie de cache-cache dans cette immense baraque…

Je lui fis un clin d’œil, me demandant bien pourquoi je venais de faire ça. Je me ridiculisai en un rien de temps. Je devrais réclamer une médaille pour le prix du garçon le moins crédible sur cette terre.
Je pris deux verres qui traînaient là avant de lui en tendre un, haussant un sourcil comme question muette. J’allais lui montrer que les chatons savaient plaire aux souris. Je bus une gorgée de ma boisson avant de me demander si elle serait capable de me filer sous le nez. Elle pouvait bien fixer mon gobelet tendu en signe d’invitation avant de tourner les talons, s’enfonçant dans la foule avec ce même sourire envoûtant, presque insolent.

Le chaton ne veut pas perdre sa proie que c’est mignon.

(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Sam 24 Jan - 16:23


Round 2
"Maintenant nous sommes libre. Et nous nous reverrons... Mais pas encore, pas encore !"


Il ressentait la satisfaction du devoir accompli, ça se lisait sur son visage, il y a des choses comme ça, qu'on ne peut cacher à personne, souvent car c'est notre corps qui nous trahit, comme ce frisson venu lui caresser l'échine d'anticipation, cette course folle et effrénée si lisait même dans son regard bleu clair, il était devenu dingue, dingue d'elle.
Après tout, ils se courraient après, le sens figuré de cette phrase était peut être simplement le reflet de son sens propre, il voulait obtenir quelque chose de cette fille, sa curiosité le dévorait de l'intérieur, c'est son petit doigt qui le lui a dit, et surtout, elle essayait de se mettre à la place de ce jeune garçon.. Pourquoi lui avoir couru après si ce n'est pour le plaisir de la connaître ?
Il n'aurait jamais entamé cette course folle si aucune question ne lui brûlait les lèvres, la curiosité est un bien étrange défaut..
Le chaton s'approchait de sa proie, à une allure parfaitement sereine, il était certain que la petite souris ne s'échapperait plus, mais alors plus jamais.
Elle profita de ce moment pour permettre à son regard audacieux de s'aventurer sur le reste de son corps, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il était pas mal foutu, et très charmant, mais son atout restait ce regard d'azur qui restait figé sur elle, comme si il ne voulait plus la quitter des yeux de peur qu'elle en profite pour s'échapper, comme pour se délecter de cette découverte, de ce nouveau visage après lequel il court depuis maintenant bien longtemps.
Juliette n'avait jamais su faire les choses avec simplicité, et c'était souvent pour ça qu'elle marquait les esprit, par son caractère très spécial, et ses façons de faire.
Ils restaient là debout un petit moment à se contempler, elle espérait qu'il allait vite dire quelques choses avant que tout ceci ne devienne très gênant pour ces deux énergumènes.

-C’était assez amusant. Une partie de cache-cache dans cette immense baraque…

Le clin d’œil qui lui lança lui fit immédiatement hausser les sourcils, plutôt étonnée de ce geste, mais qui la faisait rire tout de même, elle se pouffa ouvertement, le scrutant d'une posture amusée, et très infantile. Il était craquant.
Comme pour faire oublier ce léger écart à la jeune demoiselle il lui tendit, il la toisait de ses pupilles de glace, prononçant un question muette, rester et parler, ou fuir à nouveau ?
Elle n'était pas sûre qu'il se lance à ses trousses si ça arrivait cette fois, en revanche elle était certaine d'une chose, elle commençait à lui faire tourner la tête, et ça c'était un bon point pour elle. Il commença son verre, et sa tendance joueuse la poussa à se saisir du verre, voilà un moyen de s'éclipser de son piège de joli minou.
Elle l'inspecta, il n'y avait rien d'autre là dedans.. Que de la bière. Un sourire farceur se dessina sur ses lèvres, et il perdit pied l'espace d'un instant, elle était vraiment provocatrice et elle pousserait vice aussi loin qu'elle le pourrait, elle tourna les talons, et avant de s'engouffrer dans la foule, elle lui jeta un coup d'oeil.

-Prêt pour un second round alors..

Ce n'était pas vraiment une question, ça sonnait plus comme une provocation, une invitation à la saisir et à ne jamais la lâcher, sur ce ton plein d'audace et taquinerie, ce n'était pas en posant son regard sur elle qu'il l'aurait, elle s'enfonça dans cette horrible masse de gens et se stoppa net au milieu de ces gens, en cherchant il ne pourrait focaliser son regard sur la foule, il garda les mêmes règles du jeu, elle court, il suit, il l'agrippe, et ça repart, mais là c'était bien différent, il court, elle le suit du regard, il la saisit, s'en est fini.
Elle le vit tracer sa route entre les gens, tel Moïse au cœur de la mer, elle se désaltérait en attendant du verre offert, le coup d'après la récompense ne serait pas moindre et promis juré, elle ne prendrait plus la fuite, mais la seconde partie devait d'abord se jouer.

Rend toi dingue à nouveau, montre moi comme je te monte à la tête.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Sam 24 Jan - 22:51

Tu ne gagneras point.



Elle prit le verre avant d’y jeter un coup d’œil, vérifiant son contenu. J’arquai un sourcil surpris, étonné qu’elle pense que je puisse tenter de la souler. Après tout, elle ne me connaissait pas, elle pouvait donc bien se méfier. Je levai un regard vers elle, rencontrant le sien si envoûtant et malicieux. Un sourire joueur, presque provocateur naquit sur ses lèvres et je sentis mon cœur louper un battement alors que je me laissais chavirer quelques secondes. J’allais lui parler quand je la vis bouger. Je n’eus pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’elle s’était avancée dans la foule, ce même regard qui me rendait étrange rencontra mes pupilles azur. Au final, je ne pus qu’apercevoir son dos quand elle s’en alla de nouveau. La souris s’était échappée d’entre mes griffes. Je posai mon verre, rageur.

-Prêt pour un second round alors..

Je fronçai les sourcils avant de la voir disparaître totalement de mon champ de vision. J’ouvris la bouche, trop stupéfait pour prononcer le moindre mot. Elle se jouait de moi, ce n’était pas possible autrement. J’hésitai un instant à la poursuivre mais la raison laissa place à l’envie et je ne pus m’empêcher de reprendre ce jeu qui m’avait bien occupé l’esprit. Elle monopolisait toutes mes pensées et je m’élançai de nouveau à sa recherche, bien décidé à ne plus la laisser filer la prochaine fois. Je jouai des coudes pour traverser cette foule compacte et qui puait la transpiration. Je fronçai le nez en me disant que j’étais bon pour supporter cette odeur encore longtemps. Mon regard partait de droite à gauche, cherchant sa fine silhouette tant convoitée. Je ne voulais pas la perdre, pas aussi facilement. Je n’avais eu le temps que de lui offrir un verre et ça n’était pas suffisant, quelque chose chez elle me donnait envie de la connaître et non pas seulement de jouer au chat et à la souris.

Où es-tu ? Pourquoi ne te montres-tu pas ? Le chat ne te mangera pas.


J’en avais plus qu’assez de tourner en rond, les personnes autour de moi commençaient à se poser des questions et je me mordis la lèvre en me mettant sur la pointe des pieds. Où pouvait-elle bien être ? Je faillis en être agacé mais je me disais que c’était un jeu et qui se je la trouvai, elle en serait impressionnée et il me serait plus facile de lui parler. Je n’étais pas prêt à enchaîner avec un troisième round. Ce que je voulais, c’était attraper cette mignonne petite souris. Je finis par craquer et je fermai les yeux avant de les rouvrir. Mes pupilles dorées embrassèrent la pièce, cherchant le moindre indice sur elle. Je ne connaissais même pas son nom…

Je revins à la réalité et crus apercevoir une silhouette familière dans cette marée humaine que je haïssais tant. Je clignai des yeux avant que ceux-ci ne récupèrent leur couleur originelle. J’utilisai mon odeur et me concentrai de mon mieux, faisant abstraction des odeurs d’alcool, de parfum et de transpiration. Enfin je reconnus une légère brise fleurie. Je me laissai guider par mes sens, espérant la trouver à travers tous ces danseurs. Je ne pouvais pas imaginer le fait qu’elle ait pu partir sans me dire au revoir ou sans me donner une chance de la voir de nouveau. Je me figeai net en la voyant, là, son verre à la main. Elle avait gardé sa mine joueuse et un sourire amusé étira mes lèvres alors que je me laissai engloutir par cette foule de lycéens. Je restai loin de son regard et fis le tour avant de me trouver derrière elle.

Je te tiens petite souris.


Une lueur dorée passa dans mon regard alors que je m’avançai à pas de loups. Elle n’était plus qu’à un mètre de mois et je m’arrêtai avant de me pencher en avant. Je posai deux mains sur ses épaules avant d’approcher mes lèvres de son oreille.

« Bouh. » souris-je « Je te tiens. »


(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Lun 26 Jan - 16:11


Suprise
"Dans le jeu de la séduction, il n’y a qu’une seule règle : ne jamais tomber amoureux."


Voilà qu'elle disparaissait de nouveau, elle ne se lasserait jamais de ce jeu, de cette partie, elle ne se lasserait jamais de ce tout nouveau Chaton qui apprendrait à ses dépends qu'on n'attrape pas une souris en la scrutant malicieusement, et qu'on ne la garde pas en lui offrant un verre.
S'insérant dans la foule de danseur, elle regretta presque aussitôt son geste, le mélange de chaleur, d'alcool et de transpiration n'était pas le meilleur des parfums et une bonne dose de déodorants ne feraient pas de mal, voire une bonne douche.
L'odeur était répugnante, mais ses sens finirent par s'habituer à cette masse d'humains en mouvement constant, à cette odeur imprégnant les murs, et à la fraîcheur de la bière qui coulait le long de sa gorge.
Elle surveilla le chaton du coin de l'oeil, et loin d'être mécontente d'elle, elle le voyait tourner vainement en rond, mais il n'en démordait pas, elle en avait à présent la certitude, elle l'avait envoûté de son regard moqueur, de son sourire taquin, et plus que tout, de son jeu à rendre fou n'importe quel homme.
Elle se mordillait la lèvre, elle avait elle même envie d'aller à sa rencontre, d’apparaître aussi furtivement qu'elle venait de disparaître, et d'engager avec lui une conversation sans fin.. Mais la seule et unique chose qui l'en empêchait c'était qu'elle n'était pas le chat, mais plutôt la souris, et même si elle devrait prendre plaisir à aller chatouiller son prédateur, elle préférait jouer calmement, simple jeu de regard d'attention, et non un jeu de poursuite.
La tactique était différente de tout à l'heure, il avait dû s'en rendre compte, en attendant qu'il repose sa patte griffue sur elle, Juliette se délecta du verre qu'il lui avait offert, tout en se déhancha avec ses amies qui n'étaient pas partit si loin au final.
Son petit air amusée ne quittait pas son visage et ce même si elle avait perdu le jeune homme de vu, plusieurs fois ses amies lui demandèrent ce qu'elle cherchait dans la foule, mais elle les ignora très simplement, faisant comme si le bruit assourdissant qu'était cette musique avalait ce qu'elles lui racontaient.
Elle se tenait là, lorsqu'elle sentit un souffle contre son oreille, et des mains chaleureuses se poser sur ses épaules, les mines surprises de ses amies lui indiquèrent qu'il était là, qu'il avait fini par la retrouver, elle ne porta que peu d'attention à ces mots, ce simple souffle la faisant frissonner, elle était beaucoup trop focaliser sur la réponse que son corps envoyait, ces simples contacts, cette simple voix.. Il était surprenant.
Un sourire en coins fendit son visage, et elle se retourna vivement, posant sa main sur le torses du jeune homme le plaquant au mur, loin de ce brouhaha humain, elle se colla légèrement à lui et plongea son regard coquin dans le sien.
Elle n'était plus trop sûre de qui était proie de qui maintenant, car elle avait joué à ce petit jeu dans le seul but de le saisir, de lui appartenir, elle l'avait voulu, donc était il vraiment le seul prédateur ?
Elle s'éloigna afin de lui laisser la liberté de respirer, elle l'avait surpris, il ne s'était certainement pas attendu à ce qu'elle l'amène à l'autre bout du monde, les laissant maintenant entre deux paires d'yeux. Elle lui sourit espièglement en posant ses lèvres sur le pourtour de son verre laissant glisser la boisson alcoolisée le long de sa gorge.

-Tu es vraiment têtu toi hein ? Tu n'abandonnes donc jamais ?

Elle se demandait si il allait continuer de s'amuser, si il comptait tourner autour du pot... Elle voulait qu'il la surprenne à nouveau, comme il avait su si bien le faire, ce garçon là n'était peut être rien de plus qu'une distraction d'un soir, mais elle en garderait un merveilleux souvenir, peut être même qu'elle ne rencontrerait plus aucun prédateur tel que lui, et qu'elle finirait pas se lasser de ces jeux de séduction qui ne s'épuisent jamais et qui font battre le sang dans ses veines, mais cessons de penser au futur, et voyons le moment présent, vivons le, ressentons le, dégustons le plus que tout.

Allez mon Chaton surprend moi.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Jeu 29 Jan - 20:40

Je te tiens et je ne te lâche pas.



Elle finit par se retourner brusquement, me surprenant alors qu’une de ses mains vint se poser sur mon torse. Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit que je me retrouvais contre le mur, mon regard ne lâchant pas son sourire charmeur qui me plaisait tant. Je me laissais prêter au jeu, acceptant de jouer la proie pour cette fois. Nous avions inversé les rôles et je me surpris à sourire de plus belle quand ses pupilles séductrices rencontrèrent les miennes joueuses. Je pouvais entendre mon cœur battre follement dans ma poitrine alors qu’elle se rapprochait encore plus près, me faisant retenir mon souffle. Je n’aurais jamais cru qu’une fille aurait pu me faire autant d’effet en si peu de temps. Il fallait dire que notre petite partie de chat m’avait bien plu et l’avoir enfin attrapé ne faisait qu’accentuer ce sentiment. La souris était à moi.

Souris je n’en étais plus très sûr. Après tout, c’était elle qui me tenait dans ses griffes maintenant et je pouvais sentir son souffle contre mon cou, me faisant légèrement frissonner. Elle avait pris le dessus. Elle finit par se détacher et je soupirai avec un petit sourire, passant une main dans mes cheveux en me disant qu’elle était décidément bien forte pour me surprendre dans ce genre de situation.  Je la regardai porter son verre à ses lèvres en me disant que j’avais soudainement soif. Moi qui m’étais juré de rester sage et de ne pas chercher à séduire. Je ne tenais pas mes promesses, ça allait se retourner contre moi un de ces jours. Je piquai un verre qui traînait là avant de boire une gorgée pour me rafraichir le gosier.

-Tu es vraiment têtu toi hein ? Tu n'abandonnes donc jamais ?


Je souris, amusé de la voir jouer ainsi. Je lui lançai un regard charmeur avant d’hausser un sourcil, jouant la carte de l’innocence. Je posai mon verre avant de me rapprocher d’elle, remarquant notre intimité. Je n’avais pas remarqué qu’elle nous avait tirés à l’écart. Enfin, il y avait toujours des gens qui gueulaient un peu plus loin, c’était une soirée après tout. Je reportai mon attention sur elle avec un sourire presque gamin. Je n’allais peut-être pas la revoir et je comptais donc profiter de sa présence si…Féline. Son sourire me donnait des idées que je n’aurais jamais pu imaginer avant aujourd’hui.

Allez bouge-toi mon grand, elle attend.


Je me penchai légèrement en avant, fixant ses lèvres qui ne demandaient qu’à être embrasser avant de souffler, dans un murmurer :

-Je n’abandonne jamais, surtout quand la partie devient si… Intéressante.

Je souris, joueur avant de l’embrasser sur la joue, laissant mes lèvres contre sa peau plus longtemps que nécessaire avant de me détacher en lui lançant un regard presque innocent avant de presque lui tourner autour comme un chat devant sa souris. Je finis par m’arrêter derrière elle et je posai ma joue contre son épaule, la regardant avec un grand sourire. J’allais m’amuser avec cette petite proie plus que mignonne que je venais à peine d’attraper.

Allez Drew, laisse-la t’impressionner.


(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Dim 1 Fév - 22:28


Prisoner
" Nous sommes fier et en proie à la luxure et nous sommes plein de défauts..."


Le sourire qu'il affichait faisait germer plusieurs petites idées dans un coin de sa tête, si sa meilleure amie était encore là elle lui soufflerait un « vilaine petite fille » au creux de l'oreille avant de s'enfuir, oui c'était une vilaine petite fille, et elle le vivait plutôt bien, après tout c'était elle qui avait la main, alors ça ne la dérangeait pas tant que ça d'être ce qu'elle était.
Malgré tout, le Chaton reprenait sa place de prédateur, il s'approcha de Juliette avec cet air si enfantin et innocent qu'elle aurait presque eu envie de lui arracher un baiser, juste pour qu'il perde ce faux air de petit garçon sage, elle ne fit cependant rien, le laissant jouer, elle savait que ce n'était qu'un mirage, elle le scrutait en silence, attendant une réponse, comme si ça l'intéressait vraiment, elle savait que toutes ces manières, ces politesses n'étaient qu'une partie intégrante de ce jeu dont le but est de faire céder l'autre au charme de l'un.
Elle ne perdait pas pied, ni la face, son sourire moqueur trônait toujours aussi audacieusement sur son joli petit minois, et ses yeux brillaient de malice, dissimulant ses plus sombres idées..
Lorsqu'il se pencha, elle ne put s'empêcher d'agrandir furtivement son sourire, redevenue proie, elle l'observe car chaque mouvement parle, et ce léger souffle, ce murmure est plus puissant encore qu'un cri, elle frémit.

-Je n’abandonne jamais, surtout quand la partie devient si… Intéressante. 

Elle hoche la tête face à ce sourire amusé et le laisse s'approcher, elle est calme, très sereine même lorsqu'il dépose un baiser électrisant sur sa joue, il perdure sur cette voie, et elle se décide à poser son verre, il risque d'être gênant, il s'éloigne, gardant ce stupide air candide, comme s'il n'avait rien fait, Dieu seul jugera après tout.. Voilà qu'il devenait un félin, à lui tourner autour comme pour la prévenir, lui rappeler qu'elle n'avait plus le choix.. Plus aucune issue de secours.
Il se stoppe dans son dos, et repose sa tête contre son épaule.. Elle songe à ce moment là à quel point ce garçon est mignon à souhait et se trouve bien chanceuse de l'avoir attrapé, d'avoir éveillé le prédateur sommeillant en lui.
Elle sourit malignement lorsqu'une idée fleurit dans un coin de sa tête, elle se colla à son torse, le faisait entrer dans cette masse humaine sans trop s'écarter de cet espace plus clair qu'ailleurs, ses mains vinrent trouver les siennes, les posant sur ses hanches, elle commença à onduler au rythme de la musique, glissant sensuellement contre son corps, guidant ses mains le long de ses formes, voilà qu'ils commençaient à danser au milieu de tout ce beau monde.
Elle menait la danse, littéralement parlant, elle se fit tournoyer, comme transportée par les sons qui s'échappaient des enceintes, elle l'oublia l'espace de quelques secondes, flottant dans les airs, libre comme un oiseau, jusqu'à ce qu'un Chaton ne l'attrape en plein vol, elle se retrouva de nouveau contre lui, s'étant vivement rapprocher, son nez effleurait le sien, et elle pouvait sentir leur souffle se mélanger, ils étaient si proches.. Un sourire en coin s'esquissa sur le bord de ses lèvres lorsqu'elle sentit son rythme cardiaque battre plus fort, elle exerçait sur lui un pouvoir sans limite, ou peut être bien qu'il y en avait une, mais elle sentait qu'il allait craquer avant la fin de cette danse improvisée, ou peut être était-ce elle qui allait céder à ces lèvres tentatrices, joueuses et taquines qui lui murmurent de venir, de s'approcher, c'était l’œuvre d'un démon, elle était tombée dans ce vices.
De nouveau elle attrapa les mains du jeune Chaton, et les plaça sur sa taille, mais prise d'une soudaine envie de rire, elle fit glisser l'une de ses mains jusqu'à ses fesses, il ne dit rien, mais elle lui adressa immédiatement un clin d'oeil lorsque son regard accrocha à l'azur de ses pupilles, elle le cherche, elle le provoque, joue avec ses nerfs, ses envies, finalement le démon n'est autre qu'elle, débordante d'envie et de luxure, Dieu lui pardonnera-t-il ses péchés ?
Qu'importe, être tentée ou tenter, là sont ses seules solutions, et quitte à choisir, elle préfère qu'il la fasse sombrer avec lui plutôt que l'inverse, après tout, qui avait accepté la partie ?
Elle sentait que les choses étaient en train de s'accélérer de se bousculer, et elle risquait d'un moment à l'autre de finir prisonnière de ces lèvres narquoises.

Allez Chaton, enferme moi.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Lun 2 Fév - 0:22

A Kiss for the Lady



Je restai sage, attendant sa réaction avec impatience, ce même sourire taquin sur les lèvres. Je voulais voir ce que prévoyait ma proie qui était désormais entre mes griffes. Je profitai de son odeur envoûtante et de ce parfum sucré qu’elle dégageait avant qu’un sourire malin ne se peigne sur son visage. Ma curiosité fut aussitôt piquée à vif et je voulus savoir ce qui se tramait dans sa jolie petite tête brune. Je n’en revenais pas, elle me donnait vraiment envie de faire des choses folles alors que j’étais connu pour être le garçon le plus sage de toute l’Université.

Elle se colla à mon torse et je retins mon souffle, surpris de son geste avant de sentir mon cœur battre de plus belle. Elle nous entraînait dans la foule de danseurs qui se déhanchaient comme des fous au rythme irrégulier de la musique que vomissaient les enceintes. Ses mains douces vinrent toucher les miennes et je frissonnai de plaisir à ce contact. Nous passions à un tout autre stade que celui du cache-cache. Elle passait aux choses sérieuses. Je déglutis difficilement, calmant mes ardeurs quand mes doigts agrippèrent délicatement ses hanches. Elle entama des mouvements sensuels qui me firent tourner la tête, tout chez elle me rendait dingue. Son déhanché, son sourire, son odeur, la façon dont elle me laissait jouer avec elle. Elle n’avait pas froid aux yeux et j’en étais ravi. Je la caressai, guidé par ses gestes, profitant de cette danse plus que provocante que nous avions commencé.

Elle finit par s’échapper de mon étreinte et je la regardais virevolter tel un oiseau à travers cette foule dense qui ne m’intéressait pas. Je ne voyais qu’elle et sa silhouette qui me faisait tourner la tête. Impatient de sentir de nouveau son contact, je finis par passer à l’action, l’attrapant alors qu’elle tournoyait toujours. Elle ne m’échapperait pas, oh que non. Elle était à moi désormais et je n’allais pas la laisser filer aussi facilement. Je n’avais pas encore profité de sa présence. Je l’attirais contre moi une nouvelle fois, savourant son parfum que j’adorai déjà. Son souffle chaud caressait doucement mon visage et je frissonnai, alors que mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. C’était bien la première fois qu’une fille me faisait autant d’effets en faisant si peu de choses. Elle était si proche désormais que je me risquai à me perdre dans ses pupilles émeraudes empli de malice. Un sourire en coin naquit sur ses lèvres et je fixais cette dernière avec envie. Qu’est-ce que je donnerai pour les goûter, elles devaient sûrement être douces, agréables au toucher… Je me retins de les embrasser, reportant mon attention sur ses yeux. Mais pourquoi ne pas me laisser tenter ? C’était un jeu de séduction et je comptais bien le gagner.

Elle se saisit de nouveau de mes mains avant de les placer sur sa taille, me donnant une décharge électrique des plus agréables. Une douce chaleur parcourut mon corps et je sursautai quand je touchai son fessier. Je retins un rougissement, elle m’avait bien surprise cette fois-ci mais agréablement surpris. J’entrai dans son jeu, me collant un peu plus à elle, laissant mes doigts la couvrir de caresses sensuelles alors que mes lèvres touchèrent son menton et ses joues. Elle avait réveillé le loup qui somnolait en moi pour mon plus grand plaisir. Je jouai avec elle, effleurant ses lèvres avec malice, titillant ses nerfs.

Je finis par m’agacer moi-même et je la regardai, charmeur avant de me pencher vers elle, mes mains dans son dos. Je soufflai délicatement sur ses lèvres avant de m’en emparer avec un soulagement que je n’aurais imaginé. Je savourai ce contact, cette saveur que j’avais tellement voulu goûter.

Tu vois Chaton, ta souris est délicieuse.


Je me détachai doucement, souriant, satisfait de mon geste. Je fixai de nouveau sa bouche qui ne demandait qu’à être embrassée avant de toucher sa joue du bout des doigts, l’attirant contre moi pour continuer notre danse dans cette foule d’adolescents. Je murmurai à son oreille, avec ce petit air prédateur :

« Tout cela est à ton goût Darling ? »


(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 4 Fév - 11:11


Perfect way
"Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine."


Elle le rendait fou, il perdait la raison, et elle ne savait pas ce qui était le plus délicieux entre cette étreinte ou ce regard emplit de désir qui la scrutait, entre ces frissons qui partaient du bout de ses doigts taquins qui effleuraient sensuellement sa peau, elle s'égarait un peu dans ses bras, il était entré complètement dans la partie, et prenait un malin plaisir à la narguer du bout des lèvres, chaque contact étant plus foudroyants que le dernier, chaque baiser plus électrique que le précédent, se laissant emporter dan ce jeu Juliette ne faisait plus attention à rien si ce n'est à ces sensations grandissantes en elle, et à ce charmant jeune homme, à ce Chaton, un compagnon de jeu d'un soir sans plus grande importance, ce simple regard azuré et ce sourire de tombeur comme souvenir pour la hanter.
Il la cherchait, le narquois cherchait à la faire craquer, mais étonnamment il ne gagna pas à ce petit jeu, ses lèvre se firent impérieuses, et vinrent s'emparer des siennes dans un doux et premier baiser, la petite proie qu'elle avait été jusque ici profita de ce délicieux moment pour faire courir ses doigts taquin le long de ses bras, goûtant à ses lèvres douces et sucrées, elle avait encore le goût de l'alcool.
Il mit fin à cet agréable échange, laissant place à une certaine satisfaction, les deux parties avaient fini par être gagnant dans l'histoire, victorieux il dévorait son trophée du regard, laissant toujours ses mains pressante l'effleurer, ces contacts éveillant en elle son côté sauvage, la tigresse en elle gronde, et ne supporte plus d'être vue comme une proie vulnérable, le combat de félin allait pouvoir commencer.

-Tout cela est à ton goût Darling ?

Un sourire fendit son visage, joueur et prédateur, tout ceci était au goût de la petite tigresse qui donna pour seule et unique réponse, un nouveau baiser, plus approfondit que le dernier, s'emparant de lui par surprise, le guidant dans la foule de jeune gens, rejoignant un coin plus tranquille, le plaquant contre le mur, s'agrippant à son t-shirt d'une manière plus féroce et prédatrice, prête à la dévorer tout cru, elle lui mord la lèvre inférieure en s'écartant, lui lançant un regard animal, affamé. Elle lâcha sa lèvre avant de changer du tout sa manière de faire, déposant de léger et tendre baiser le long de son cou offert, glissant jusqu'à sa clavicule qu'elle mordilla du bout des dents, avant de faire couler sa langue le long de sa peau, remontant vers son oreille, dont elle mordilla le lobe, taquinant toujours la peau du jeune homme qui picotait sous ses doigts discrètement glissés sous son t-shirt, elle se joue de lui, lui rit au nez, et pourtant son corps répond aussi bêtement à ses gestes tendres et bestiaux, son cœur s'emballe dans sa poitrine, et sa raison se perd dans l'infini d'un ailleurs lointain.
Elle revient alors retrouver son regard, un petit air railleur filant sur les traits de son visage, alors que son regard accroche de nouveau ces pupilles bleu ciel, l'attirant à elle afin de susurrer au creux de son oreille.

-C'est parfait pour moi Chaton..

Tout en glissant ces mots doux à l'oreille de cet illustre inconnu, elle emmêla ses doigts aux siens, faisait naître une complicité nouvelle entre ces deux énergumènes, à la tentation céder elle ne pouvait abandonner la partie. Il ne s'agissait plus de se courir après, ni de se découvrir, il s'agissait maintenant de se conquérir, d'être transcendant, de percer à jour les petites faiblesses de l'autre, de trouver sa sensibilité physique, comment réagis-tu quand je glisse mes doigts le long de tes côtes ? De ton cou ?
Elle n'est plus sûre de qui est le prédateur, et de qui est la proie, elle est sûrement les deux à la fois, la partie est à égalité, il la ressent comme elle le ressent, le jeu n'est pas fini, ses yeux brillent toujours de cette lueur pleine de malice, qui ne demande que plus de jeu et de chaleur humaine, c'était une partie d'échec, chacun son tour avance son pion, et à la fin du jeu, nous verrons qui de la Reine ou du Roi tombera.

Allez Chaton, met moi en échec.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Mer 4 Fév - 16:43

I Won’t Stop



Ma question la fit sourire, je pouvais sentir l’excitation me gagner avec ce petit jeu que nous entreprenions. Je n’étais pourtant pas un grand joueur mais avec elle, j’étais prêt à tout. Elle avait un regard prédateur et je ne savais plus discerner la souris du chat. Elle m’avait, en quelques sortes, entre ses griffes mais c’était la même chose pour moi à quelques détails près. Elle resta muette et je laissai ces agréables sensations m’envahir quand ses lèvres s’emparèrent des miennes dans un baiser enivrant qui manqua de me faire perdre pied. La passion avait déjà pris la place de la raison mais je tentais tout de même de garder un semblant de bon sens. Nous étions dans une foule, les regards indiscrets étaient nombreux et je ne voulais pas déraper en me disant que certaines personnes avaient pu m’observer.
Je me sentais emmené un peu plus loin et je fixai cette jeune fille mystérieuse qui me souriait toujours. Je la laissai faire, me demandant bien ce qu’elle avait dans la tête. Les cris et autre bruits assourdissants se firent moins présents et je remarquai que nous étions loin des danseurs. Je fus brusquement plaqué contre le mur, retenant mon souffle alors que je ne voyais qu’elle. Comment faisait-elle pour paraître si désirable ? Je frissonnai à son toucher et posai mes mains sur ses hanches, laissant toute raison abandonner mon esprit. Elle avait réussi à me rendre fou de désir. Je l’observai alors qu’elle jouait avec ma lèvre, son regard animal me chauffait l’esprit et je lui donnai un sourire mutin. Mon cœur tambourinait follement contre ma poitrine alors que je m’appliquai à ne pas dépasser la limite. Il était plus drôle d’y aller en douceur, de titiller l’autre, de le narguer… Elle devint plus douce, plus curieuse. Ses lèvres embrassèrent mon cou, me donnant des vagues de plaisir, mes mains s’aventurèrent dans le bas de son dos, la caressant avec envie. Ses baisers glissèrent jusqu’à ma clavicule avant que ses dents ne rencontrent ma peau, la mordillant doucement. J’acceptai cette douce torture avec un sourire, la regardant faire, mes mains caressèrent ses bras alors je retenais mon souffle quand ses doigts s’aventurèrent sur ma peau. Elle était si douce et pourtant si désirable. Elle finit par titiller mon lobe d’oreille alors que mon corps frissonnait sous ses caresses et baisers. Mes bras avaient entourés sa taille alors que je plongeai mon regard dans le sien si particulier et envoûtant. Je me laissai aller contre elle avec un sourire charmeur.

-C'est parfait pour moi Chaton..

Sa voix créa une douce chaleur dans mon ventre qui prit rapidement possession de mon corps alors que je profitai de notre petit moment. Je ne pus m'empêcher de sourire en entendant le surnom qu'elle m'avait donné, je faisais bien misérable prédateur avec ce Chaton. Je fus surpris de sentir ses doigts se mêler aux miens mais finit par répondre à son étreinte, ne la lâchant pas du regard. Le jeu du chat et de la souris était terminé, nous passions à quelque chose de plus intéressant encore. Notre nouvelle complicité me plaisait bien et j’allais me faire une plaisir de jouer de nouveau avec elle, cherchant son point faible. Je rapprochai mes lèvres de son oreille avant de titiller son lobe d’oreille.

- Alors continuons ma belle… soufflais-je en souriant.

Je déposai de multiples baisers dans son cou avant de glisser mes mains le long de ses hanches avant de l’attirer contre moi, capturant ses lèvres avec passion avant de glisser mes doigts sur son cou, descendant jusqu’à ses épaules que j’embrassai avec douceur, ce même sourire joueur sur le visage. Je me demandai bien quel était son point faible. A chaque toucher, je pouvais sentir cette douce chaleur envahir mon corps et je laissai mes doigts s’emmêler dans ses cheveux alors que mon autre main continuait ses caresses touchant légèrement sa cuisse.

Allez mon beau, tu vas finir par la faire tomber cette Reine.

Je redevins sage, la détaillant avec l’air d’un petit chat qui jaugeait sa proie. Je lui volais un dernier baiser avant d’inverser nos positions, collant son dos contre le mur en souriant comme un prédateur qui allait fondre sur sa cible. Je m’approchai de ses lèvres, mes mains de part et d’autre de son visage. Je respirai son doux parfum, mon nez chatouillant son cou avant de reporter mon attention sur son regard que j’adorai déjà. J’effleurai ses lèvres des miennes avant de murmurer :

- Lequel de nous tombera le premier ma belle ? ris-je doucement.

Je plongeai mon regard presque animal dans le sien, lui faisant comprendre que je n’étais pas prêt à arrêter de jouer de sitôt. J’avais une si belle et agréable partenaire, je n’allais pas laisser cette chance me glisser entre les doigts.

(c) fiche par ocean lounge


Dernière édition par Andrew Carter le Mer 25 Mar - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Sam 14 Fév - 22:58


Arrière goût amer..
"Les bulles ça montent... ça monte... ça monte... et soudain ça disparaît, pouf !"


La partie d'échec se tenait toujours, c'était à lui d'avancer son pion, de se montrer plus malin que la malicieuse, elle qui savait sur quel pied danser, changeant constamment la cadence, le rythme et la danse. L'entraînant dans une valse après un tango enflammé, mais elle ne pourrait éternellement le guider, à lui de lui apprendre à danser. De lui montrer ses danses, de la faire virevolter, brusquement ou doucereusement, peu importe la mesure, elle suivra, et tu surprendras celle qui te tient, à qui tu t'accroches, celle qui t'agrippe, que tu retiens.
Ses mains baladeuses effleurent sa peau, lui arracha milles et uns frissons de plaisir, sa peau la picote sous son passage alors qu'elle se délecte de ce pouvoir qu'elle a sur lui, elle le sent, son sang bat plus fort et il ressent certainement ce qu'elle vit..
Cette chaleur qui s'empare de tout son être, ce désir qui lui brûle les lèvres et qui la rend plus vulnérable mais à la fois si bestiale.
Elle joue avec lui, avec son corps et ses réactions qu'elle accepte comme des victoires, sur un nouveau territoire à conquérir.
Il entamait la partie, venant chercher son oreille, taquinant lobe, cet air innocent toujours trônant fièrement sur son visage, avant qu'il ne s'éclipse derrière ce sourire irrésistible qui l'avait faite craquer au premier regard, rien qu'un petit coup d’œil sur sa carrure, et elle avait apprécié la vue.

-Alors continuons ma belle…

Ce souffle contre sa peau délicate lui donna envie de se ruer sur ses lèvres sans préavis, mais elle n'en fit rien.. Elle avait déjà eu droit à sa part de jeu, de conquête, elle avait gagné du territoire, à son lui de se prendre pour Alexandre le Grand, à lui de venir conquérir cet autre monde.
Il déposa une ribambelle de baiser le long de son cou, alors que sa penchait vers l'arrière pour lui offrir un meilleur accès, offrant sa gorge au prédateur qui l'attira un peu plus vers lui, lui procurant une vague de bien être, de chaleur et l'adrénaline lui montait à la tête.
Ses lèvres vinrent trouver ses pulpeuses, alors qu'il laissait son doigt glisser le long de sa gorge découverte, une douce caresse qui provoqua en elle une telle secousse, tout son corps vibra alors qu'il décelait ses moindres petites faiblesses. Une main s'égara dans sa crinière de lionne, alors que l'autre se glissait plus bas, lui donnant des nouvelles idées qu'elle savait trop vilaines pour le moment.. Mais elle ne pouvait s'en empêcher, encore moins lorsqu'on la cherchait...
Il prit tout à coup ce petit air innocent, enfantin, de sage petit ange qui en tromperait plus d'un, mais qui ne la tromperait pas, jamais.. Plus jamais.
Le voleur déroba un nouveau baiser, inversant de nouveau leur place, coinçant définitivement la petite souris entre les pattes du Chaton, le contact froid du mur contrasta avec sa peau brûlante, il la rendait tellement fiévreuse qu'elle se demandait où la chute de cette partie les amènerait. Il s'enivra de son odeur, alors qu'elle restait proie..

-Lequel de nous tombera le premier ma belle ?

Elle répondit un léger ricanement à son rire sincère, elle même ne savait pas, mais il n'avais pas l'air pour l'abandon immédiat, elle se devrait de le faire sombrer, il avait ce regard félin, qu'elle lui rendit presque aussitôt, la partie n'était pas finie et l'avantage de sa petite taille c'est qu'elle était cachée par sa silhouette imposante..
Elle se jeta sauvagement sur son cou, qu'elle marqua du bout des dents, avant d'entreprendre d'y laisser un suçon, attirant le jeune homme à elle, griffant son dos d'une cruelle passion, il était à elle, la partie ne s'abandonnerait pas, elle s'appropria ses lèvres dans un tendre et féroce baiser, laissa ses mains glisser le long de son corps avant d'abandonner l'une de ses mains sur la fesse du jeune homme avant de prendre un air narquois.

-Hum.. Ca manque de fermeté tout ça, lui pince la fesse.

Prise d'une envie taquine, elle effleura les épaules du garçon, avant d'attirer son visage vers elle, l'embrassant langoureusement, avant de le repousser tout à coup.

-J'ai à faire Chaton.. On se retrouvera, susurra-t-elle au creux de son oreille.

Disparaissant comme le soleil derrière nuage, sachant qu'il chercherait à la retrouver par tout les moyens, Juliette s’éclipsa au petit trot, rejoignant ses amies qui l'attendaient en se pouffant de rire, certainement face à l'air déconfit qu'avait pris le Chaton lorsqu'elle s'était faufilée, elle n'avait donné aucun indice sur qui elle était, mais elle le sentait, elle le reverrait ils se recroiseraient.
Jetant un dernier regard vers le jeune homme égaré, elle prit la fuite accompagnée de son groupe de copine qui riait aux éclats, cette sortie lui avait fait un bien fou, et ce Chaton lui avait fait tourner la tête, si ça ne tenait qu'à elle, elle serait toujours là bas, et elle l’entraînerait vers les bas fond de l'Enfer, vers une luxure pure et dure.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Do You Want To Play? ft. Juliette   Lun 16 Fév - 0:21

I won’t give up



Le jeu n’était pas terminé pour mon plus grand plaisir et je savourai chaque seconde passée avec elle. Ce n’était peut-être qu’une partie d’un soir avec une parfaite inconnue que je ne croiserai peut-être jamais, je ne pouvais m’empêcher de plonger jusqu’à me perdre dans ses charmes. Elle m’envoûtait complètement et je laissai le plaisir succéder à la raison. Elle m’avait désormais entre ses griffes et un simple sourire de sa part pouvait me faire perdre mes moyens. Un ricanement résonna à mes oreilles et je lui souris toujours aussi prédateur, attendant une réponse provocante de sa part. J’avais besoin qu’elle me surprenne, qu’elle me marque de sa chaleur, de son odeur délicieuse.

Je sentis ses dents marquer mon cou et je me mordis la lèvre, sentant une légère douleur là où elle s’appliquait à me laisser un souvenir de son passage. Je fus pris d’une bouffée de chaleur alors que ses ongles me griffaient dans le dos dans un geste des plus sexy. Je me laissai aller à ce jeu de séduction des plus extrêmes, le désir et la passion animaient mon corps et chacun de mes gestes. J’en voulais toujours plus mais j’arrivais tout de même à contrôler ces pulsions qui me faisaient perdre la tête. Ses lèvres vinrent s’emparer des miennes avec cette férocité qui lui était propre. J’y répondis avec enthousiasme, heureux de pouvoir goûter à cette prison de chair. J’étais sous son contrôlé, j’étais son pantin et il lui suffisait de tirer quelques ficelles pour que je me dévoue totalement à son désir qui me consumait un peu plus à chaque minute. Sa main pinça ma fesse, me prenant au dépourvu.

-Hum.. Ca manque de fermeté tout ça

J’arquai un sourcil avant de ricaner face à son culot charmant. Elle m’embrassa de nouveau et cette douce chaleur reprit possession de mon corps alors que je cherchai à répondre à son baiser mais elle le rompit à mon plus désarroi. Je sentis sa bouche contre mon oreiller.

-J'ai à faire Chaton.. On se retrouvera.

Ces mots me firent l’effet d’une douche froide et toute sensation de chaleur laissa place à celle d’un froid intense, me laissant un goût amer dans la bouche. Elle disparut sans me laisser le temps d’esquisser le moindre mouvement et je restai là, complètement pris au dépourvu. Je crus l’apercevoir rejoindre un groupe de jeunes filles qui me fixaient en pouffant. Je serrai les poings, je devais sûrement paraître bien ridicule à me tenir là, après mettre pris le plus gros râteau de ma vie. Elle avait réveillé cette sensation, ce désir ardent qui brûlait en moi avant de me laisser-là sans rien d’autre que les lambeaux de ma dignité pour me cacher. Je croisai une dernière fois son regard prédateur et rieur avant de voir sa crinière disparaître dans la foule de danseurs. Je ne réfléchis pas à deux fois avant de m’enfoncer dans cette marée humaine, je ne pouvais pas la laisser partir comme ça, elle n’avait pas le droit.

J’avais regardé partout et avais dû me faire à l’idée qu’elle était partie, me laissant là sans aucune chance de la revoir. Je m’arrêtai devant un miroir et portai une main à mon cou, la marque de son suçon avait déjà disparu, j’en fus profondément agacé. En disparaissant ainsi, elle m’avait marqué à jamais, son image viendrait me hanter sans que je ne puisse mettre un nom sur ces jolis traits. Elle resterait cette inconnue qui avait été mienne le temps d’une soirée. Mais je ne pouvais pas vraiment l’accepter. Tant pis si je devais jouer à Sherlock Holmes ou bien même à me retrouver à fourrer mon nez partout, je mettrai la main sur cette petite proie. Elle pensait se débarrasser aussi facilement du Chaton ? Eh bien, elle se trompait.

FIN DU RP


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
 
Do You Want To Play? ft. Juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» 05. The games we play
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Quartiers résidentiels :: Quelque part dans les quartiers résidentiels-
Sauter vers: