AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 656
Réputation : 141
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad   Mer 5 Avr - 21:31


Le Pink Print, una famiglia.
Ça y est, j’ai reçu mon titre de propriété. La boutique de merda electronico de Craig, mon voisin de palier, est officiellement à moi. Les travaux de restructuration du bar vont pouvoir commencer. Le changement majeur sera l’ouverture d’une salle en sous-sol où je vais y déplacer les spectacles. Mes deux danseurs Jansinio et Anna auront un vrai espace pour se produire ainsi que Miyavi pour ses prestations musicales. Les clients pourront choisir entre soit profiter des animations, soit trouver un endroit calme pour boire un verre. C’est vrai que le bar est presque systématiquement plongé dans la pénombre lors des numéros de danse de Jansinio et d’Anna. Cela et le volume un peu fort de la musique fait fuir une clientèle moins adepte de telles animation. Cela permettra aussi à mon personnel d’avoir un endroit relativement calme et de ne pas continuellement travailler dans le vacarme trois soirs par semaine.  

Le regroupement du Pink avec la boutique de Craig me permet aussi d’agrandir considérablement la réserve. Je vais enfin pouvoir souffler sur la gestion du stock qui est actuellement en flux tendu, faute de pouvoir stocker de grandes quantités. C’est avec un sourire sur les lèvres que je déambule dans le sous-sol poussiéreux. Bientôt ce sera un lieu à la mode à Beacon Hills.

(…)

La matinée est calme. Un rayon de soleil invite à rester en terrasse. Je me suis d’ailleurs installé dehors pour siroter un café et éplucher les journaux. Je lis absolument tout de l’actualité locale. Un bon mafieux est un mafieux bien renseigné et aussi un mafieux qui anticipe les merda pour rester en vie.

La rubrique nécrologique me fait froncer les sourcils. Le type que ma Squadra a serré la semaine passée et qui tentait de détourner ma livraison d’alcool clandestin, a visiblement deux fratelo. C’est mauvais, car il ne faut jamais sous-estimer le chagrin des proches des types que vous envoyez six pieds sous terre. J’appelle Ryan, le chef de mon équipe de porte flingue et lui demande de garder un œil sur la famiglia du voleur.

Je n’ai pas de nouvelle récente de Victor Barns, mon principal concurrent dans le milieu à Beacon Hills. L’adage « pas de nouvelle, bonne nouvelle » ne s’applique pas dans le monde de l’underground. Le vieux briscard doit fomenter sa vengeance. Depuis mon arrivée ici et ma main mise progressive sur les activités illégales du secteur, je me suis fait quelques ennemis parmi les  caïds locaux. Lentement mais surement, je bâtis mon organisation sur le modèle classique qui a bercé mon enfance, celui de la Cosa Nostra, celui de la mafia sicilienne.

(…)

Le printemps apporte un regain d’activité. Kada’an nous est d’une précieuse aide. La jeune louve soulage efficacement Jessie au service. Dan assure seul celui du matin. La moindre absence m’oblige à les remplacer et assurer moi-même le service. Avec l’agrandissement futur du Pink, il va nous être impossible d’assurer efficacement si je n’augmente pas le personnel. Dans l’idéal j’estime qu’il me faut un serveur de plus à temps plein en journée, un barman de plus en deuxième moitié de journée et un autre serveur à mi-temps le soir. Avec les travaux qui vont commencer, je vais avoir de moins en moins de temps disponible. Je décide donc de lancer mes recherches pour trouver du personnel et fait paraitre une annonce.

L’équipe du Pink est une vraie famiglia. Dan le plus ancien fait figure de paternel et est souvent une bonne épaule pour les plus jeunes. Je connais Charlie mon cuistot depuis l’adolescence. L’ours peut sembler parfois taciturne, mais c’est un gars simple, binaire avec qui il n’est pas difficile de s’entendre. Anna et Jansen s’occupent de la partie spectacle de danse. Je leur laisse carte blanche. Par contre je refuse les numéros dégradants que Jansen faisait avant mon arrivée. Si j’accepte qu’il use de ses charmes sur scène, je souhaite qu’il le fasse avec art et subtilité. D’ailleurs ses prestations sont encore bien meilleures depuis qu’il a repris les cours à l’école de danse.

- J’y vais patron !
- D’accord Jessie. Prends des photos de ta petite avec son costume ! Je veux voir ça !
- J’avais bien l’intention de la mitrailler.


Je remplace Jessie le temps que Kada’an arrive du lycée pour prendre son service. La fille de Jessie participe à un spectacle avec sa classe. Ma serveuse n’avait pas osé me demander de finir plus tôt. C’est Dan qui m’avait soufflé le désir frustré de cette jeune maman. La famiglia est importante pour moi, et la fille de Jessie mérite de faire sa représentation devant sa maman. J’avais donc accordé à ma serveuse le droit de ne faire qu’une partie de son service. J’assurai son remplacement avec l’aide de la rouquine.

(…)

Je lis le journal au comptoir et notamment la presse nationale. Il y a pas mal de scandales financiers. Parfois je me dis que les bandits en col blanc sont bien plus redoutables que ceux qui usent d’arme à feu. Enfin, chacun son domaine. Je m’ennuierai à mourir si je n’avais pas de temps en temps des balles qui sifflent non loin de mes oreilles. Jerry, le barman qui officie l'après midi et le soir me sort de mes pensées.

- Aless’, il y a quelqu’un pour toi.


© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Hendrickson

avatar

Humeur : Coquin
Messages : 24
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad   Ven 7 Avr - 21:40

détails
Le Pink Print, une famille.
ft. Alessandro
ft. ...



    La journée était agitée, une nouvelle dispute avec ses parents, un nouvel entretient d'embauche raté.. Le soir promettait, il avait besoin de se ressourcer, et quoi de mieux qu'une bonne bière pour requinquer un homme déprimé si ce n'est l'amour de quelqu'un ? Rien.

    Il se rendait au Pink Print, à pieds, ce qui fait une trotte depuis son appartement mais tant pis, la fatigue serra effacée quand l'ambiance du bar prendra possession de lui. Une lumière tamisée, une musique d'ambiance et bien sûr, de l'alcool. C'est ça qui lui ferra oublier cette affreuse journée.

    Une fois le chemin vers le bar effectué, l'humain remarquait une affichette sur la vitrine, il y voyait écrit :


                   Le Pink Print
                   Vous infirme que
                   nous recrutons:
                   -Un serveur


    Coup du destin ou coïncidence, l'humain n'allait pas laisser passer cette chance, il se dirigea directement dans l'édifice et commandait une Guiness, il la buvait lentement pour se préparer à demander, assis sur une table non loin de l'entrée, non sans une certaine appréhension si le poste était toujours à pourvoir.

S'il vous plaît, pourrais-je voir le patron?

    Conrad avait lancé cette phrase au barman pendant qu'il avait commandé sa bière. Puis avait gagné la table près de l'entrée, accompagné d'une chaise vide

    Voilà l'humain stressé, anxieux, comment allait-il se présenter, sa tenue était-elle adéquate, ou encore paraissait-il trop fatigué ? ou "flamboyant" pour ne pas dire efféminé ? Il voyait le serveur s'éloigner et se diriger vers ce qui semblait être le bar, Conrad prit une grande respiration et s'empressa de sortir son portable pour checker si sa coiffure n'était pas trop en désordre.
    Voilà le serveur qui entame la conversation.. Que va-t'il dire, qu'est-ce que Conrad devra faire ? Il espérait que ça n'allait pas être comme un de ses ancien boulots où sa patronne lui avait demandé un acte sexuel pour sauvegarder son embauche.







Dernière édition par Conrad Hendrickson le Mer 26 Avr - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 656
Réputation : 141
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad   Jeu 20 Avr - 12:38


Le Pink Print, una famiglia.
Je léve le nez de la rubrique nécrologique  de la feuille de chou local et regarde Jerry qui me désigne un gars à l’autre bout du comptoir.

-Sì?
- Il a simplement demandé après toi sans autre précision.
-Bene.


Je replis soigneusement le journal, termine mon café et vais à la rencontre de celui qui me demande. J’espère que ce n’est pas encore pour une demande douteuse. James MacAulay n’était pas passé inaperçu en venant au Pink comme dans un film d’une mauvaise série B, sans parler de Pia Abramov qui elle aussi n’avait pas trouvé de mieux que de glisser un billet à Jessie pour pouvoir me parler. Au moins ce gars sait faire simple et se contenter de demander le patron pour me parler. Les autres ne savent que se compliquer la vie.

Je n’ai que quelques mètres à parcourir, toutefois je les mets à profit pour détailler celui qui me demande. Il doit avoir le même âge que moi, plutôt svelte il a un look soigné. Il ne dégage pas d’animosité particulière et si son cœur s’accélère, il n’annonce rien d’autre qu’un émoi naturel quand on demande à parler au patron d’un lieu.

- Ciao’ amico. Je suis Alessandro Amaro, le gérant du bar. Que puis-je pour vous ?

Je lui tends la main tout en plantant mon regard dans le sien. Ma poignée de main est ferme est franche. Je ne perçois rien d’anormal chez mon vis-à-vis. Il m’explique le but de sa demande. Il souhaite répondre à une de mes offres d’emploi. Je me recule un peu pour le détailler un peu mieux. Je sais que cela faisant, je le mets un peu mal à l’aise. Cependant dans un bar, il faut s’attendre à se faire mater et rester pourtant de marbre et professionnel. Il a une silhouette avantageuse qui peut être un atout pour le Pink.

- Passons dans mon bureau pour discuter plus à l’aise.


Je le contourne et l’invite à me suivre. Je passe la porte de service que je retiens afin qu’il ne se la prenne pas dans la figure, puis nous entrons dans mon bureau. J’ai aéré pour évacuer l’odeur de tabac omniprésente autour de moi. Je vire une pile de dossier du fauteuil invité pour permettre à ce postulant de s’asseoir. Je suis en plein tri. J’ai une sainte horreur des dossiers qui s’amoncèlent pour rien. Je regarde pendant une seconde le poster géant face à mon bureau et qui représente l’Etna. Ce volcan est mon icone. Il représente le symbole de celui que je suis, imprévisible, explosif, mais aussi exaltant et ayant du panache.

- Je recherche un serveur pour le service de l’après-midi et de la soirée. J’ai besoin de quelqu’un d’endurant car je vais bientôt agrandir le bar. Il va y avoir une salle au sous-sol. Vous avez des références à présenter pour un job dans ce milieu ? Des expériences ?

© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Hendrickson

avatar

Humeur : Coquin
Messages : 24
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad   Mer 26 Avr - 19:47

détails
Le Pink Print, une famille.
ft. Alessandro
ft. ...


- Ciao’ amico. Je suis Alessandro Amaro, le gérant du bar. Que puis-je pour vous ?

    Voilà l'humain pris d'un sourire incontrôlé, était-ce la magnifique accent de ce bel homme ou bien le fait qu'il ne reste plus seul devant sa Guinness ? En tout cas l'humain ne se fit pas prier pour se lever, serrer la main tendue du gérant et pourtant, il n'arrivait pas à garder ses yeux dans les siens, il est vrai que sa timidité et son manque de confiance en soit l'en empêchait.

- Bonjour, j'aimerais postuler pour le poste de.. serveur, j'espère qu'il est toujours à pourvoir ?

    Le patron de l'établissement avait une poigne  franche, pourtant il inspirait une délicatesse, du moins pour celui-ci.

- Passons dans mon bureau pour discuter plus à l’aise.

    A ces mots, l'humain déglutit, en effet, la dernière fois qu'il avait entendu ça, c'était lors d'un entretient d'embauche.. son "ex-futur" employeur lui demandait une fellation, chose qu'il a naturellement refusé.

    L'humain perd ses moyens, le patron avait tenu la porte pour lui, et libéré le siège de ses dossiers. Que de galanterie.. Mais bon, il est vrai qu'il n'est pas là pour faire la cour à quelqu'un, il reste posté devant le bureau, attendant une gestuelle, un accord sur le fait de pourvoir ou non, s'asseoir.

- Je recherche un serveur pour le service de l’après-midi et de la soirée. J’ai besoin de quelqu’un d’endurant car je vais bientôt agrandir le bar. Il va y avoir une salle au sous-sol. Vous avez des références à présenter pour un job dans ce milieu ? Des expériences ?

- J'ai pas vraiment de références.. ça fait dix ans que je fais des petits boulots, en tant que serveur pour des remplacement ou autre, mais un boulot fixe me tenterais maintenant. Et puis Je tiens la route, je suis endurant, et les horaires me conviennent, du moins si j'ai le poste. Je ne veux pas parraître trop.. entreprenant ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 656
Réputation : 141
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad   Dim 30 Avr - 17:56


Le Pink Print, una famiglia.
Je m’installe à mon bureau et referme un dossier qui récapitule la comptabilité du mois écoulé. Je n’ai pas fini, mais j’en avais un peu assez de ce travail fastidieux de comptable. A Los Angeles j’avais un comptable qui s’occupait de ça, mais ici, si le Pink tourne bien, la priorité d’embauche va au personnel de salle et non pour une aide administrative. Le temps de faire les travaux d’agrandissement que j’estime à deux bons mois, le temps que l’établissement rentre dans ses frais en attirant plus de monde, je ne peux pas espérer recruter un gratte papier avant une année. Je prends mon mal en patience et m’attèle à la tâche en faisant des poses au bar comme je viens de le faire avant que ce gars se pointe.

- J'ai pas vraiment de références.. ça fait dix ans que je fais des petits boulots, en tant que serveur pour des remplacement ou autre, mais un boulot fixe me tenterais maintenant. Et puis Je tiens la route, je suis endurant, et les horaires me conviennent, du moins si j'ai le poste. Je ne veux pas paraitre trop.. entreprenant ?

Je scrute le type me moquant bien si cela peut le mettre mal à l’aise. Au contraire, je teste un peu son assurance. Car dix ans sans arriver à se fixer quelque part, c’est qu’il a un souci. Si je me moque de ce qui a bien pu lui arriver pendant ce temps, pour qu’il n’arrive pas à garder un poste fixe, je veux m’assurer qu’il ne va pas se barrer dans trois mois.

- C’est certainement très indiscret de ma part, mais pourquoi n’avez-vous pas réussi à garder un emploi fixe durant ses dix dernières années ? Qu’est-ce qui vous a motivé à bouger ? Et quelle garantie ai-je que vous ne me lâcherez pas au bout de quelque mois ? Le travail est rude et physique. Sachez que je traite mon personnel comme ma famille. Et à l’instar d’un père, je peux être très protectionniste, mais aussi intransigeant sur la qualité du travail accompli.

Je ramasse mon paquet de tabac et m’en allume une.

- Sigaretta ? Vous me semblez être bâti pour ce job, cependant il me faut plus qu’une envie d’un emploi fixe pour recruter quelqu’un.

Je pense à Kada’an qui avait remplacé Jessie au pied levé. Avant même de me demander de bosser pour moi, elle s’était exécutée, me prouvant qu’elle pouvait faire l’affaire. La jolie rouquine ne s’était pas contentée de réclamer un poste. J’attends de voir si ce gars a la bonne idée de se proposer à travailler un soir ou deux afin de me prouver ce qu’il vaut. Dans le cas contraire, je déclinerais sa proposition. J’aime les gens actifs dans la vie comme dans le travail. Demander quelque chose, ne suffit pas pour l’obtenir. Il faut agir. Je suis prêt à donner sa chance à ce gars, s’il se donne les moyens de me convaincre.

- Au fait, vous ne m’avez pas dit votre nom.

© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Pink Print, una famiglia || Feat Conrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pink city
» 03. Pink or blue, there the moment to know
» Why "Lord" Conrad Black Proposes Anglo-Saxon Takeover of Haiti - again
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» Wolf Print [Pseudo sous copyright ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars :: Pink Print : Bar gay friendly-
Sauter vers: