AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Les aléas du métier || Feat Nick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 619
Réputation : 139
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Les aléas du métier || Feat Nick   Dim 30 Avr - 21:53


Les aléas du métier
Sur le ring du HCC (*) deux poids moyens s’affrontent. Je suis le round perché sur la passerelle qui mène au bureau de Largo. Le combat est intéressant car ils ont tous deux une belle technique. Les paris sont d’ailleurs partagés. Quand le gong retentit pour marquer la fin du round, je me glisse dans le bureau du gérant du club de combat.

- Alors Largo ? Que donne la recette de la semaine ?
- Un peu en baisse par rapport à la semaine précédente Boss. Mais c’est normale, c’est période de vacances.
- Pas d’incident à noter ?
- Non, rien qui sorte de l’ordinaire. Des parieurs qui ont trop picolé, ou des mécontents sur leurs paris mal placés. Les gars qu’Arès a recrutés depuis l’intrusion des napolitains font du bon boulot. Ils n’ont même pas besoin d’user de la violence, leur gabarit d’armoire à glace suffit à décourager les perturbateurs.
- Tant mieux. Je redescends regarder les combats.
- Au fait, j’ai commencé à remplir le fichier des combattants. Je fais pareil avec les parieurs que je connais. Comme ça nous pourrons verrouiller l’accès au hangar à ceux qui ne sont pas inscrits au club, comme tu l’as demandé. Mais j’ai peu que cela fasse baisser l’affluence.
- C’est un risque à prendre Largo. Mais c’est important de savoir qui entre. Avec le système actuel les fédéraux peuvent se glisser dans la foule sans que nous nous en apercevions.


(…)

Il y a un raffut du diable dans les gradins. Plus l’heure avance, plus les combats voient arriver les gros gabarits. Les enjeux montent également. Un parieur me demande si je vais monter sur le ring cette semaine. Je lui réponds que non, qu’il faut bien laisser la vedette aux autres de temps en temps. Régulièrement je m’aligne sur les combats. Le public aime que le Boss du lieu mouille son maillot et ne fasse pas que du fric sur le dos des autres. Parfois, je perds, souvent je gagne. J’aime monter sur le ring, car cela me permet de me défouler. Boxer est un bon exutoire.

- Boss y a un mioche qui veut vous parler.
- Un mioche ?
- Il attend au bar.
- Comment un mioche a réussi à entrer bordelo ?
- Je ne sais pas Boss.


D’un geste impatient je renvoie le serveur et me lève. On entre ici comme dans un moulin ! Faut vraiment mettre le système de parrainage en place et fermer ces maudites portes.

(…)

Effectivement un jeunot attend. Il ne semble visiblement pas habitué à l’univers des combats clandestins. Comment diable a-t-il atterri ici ?!

- Ciao’ ! Parait que tu veux me voir ?


(*) Hangar des Combats Clandestins

© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick O'Sullivan

avatar

Humeur : méfiante
Messages : 100
Réputation : 7
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 17
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Lun 1 Mai - 11:43



FEAT. Nick & Alessandro


Vous allez surement vous demander comment Nick est arriver jusqu’ici…et bah tout avait commencé avec ses recherches pour trouver des gens capables de l’aider à soigner son frère. Un jeune type, plutôt fin et légèrement acran lui avait alors parler d’un loup garou capable de faire des miracles. Nick avait hésiter avant d’y aller. Car d’un, il ne savait pas où le trouver et de deux, il s’agissait quand même d’un lycan. Cependant, il devait aider Jaimie. Ça allait beaucoup mieux entre eux, et il devait continuer de garder cette alliance. Pour ça, il n’avait parler de son idée à personne. Même pas à Maxine sa nouvelle amie, enfin sa seule amie ici.

Le gamin avait donc continué de poser des questions à ce jeune lycan au visage déformer par des combats. Nick était bagarreur mais pas au point de finir dans cet état. En vrai il était bagarreur pour protéger son petit frère. Il ne s’était jamais battus pour lui-même, non il avait toujours préféré défendre son petit frère. Nick portait un jean normal, des boots marron clair, une chemise marron attacher jusqu’au bouton en dessous du coup et une veste en jean. Il avait réussi à entrer en profitant de la foule. Il avait longtemps analysé avant d’y entrer les risques qu’il avait de se faire prendre dès le début, heureusement ses chances étaient plutôt bonnes. Après s’être donc faufiler, il s’installa au bar. Il observait les combats et à chaque coups il avait tendance à grimacer. Il ne comprenait pas pourquoi les gens avaient besoin de se taper dessus pour s’amuser. Il y avait les bouquins, la télé, le cinéma, et même les sports extrêmes. Se battre n’était pas amusant pour Nick et encore moins le fait de regarder des gars se battre. Ce fut quand il commença à écrire comme un fou sur une serviette des chiffres et des symboles qu’on l’accosta au bout d’une vingtaine de minutes, pour lui demander ce qu’il venait foutre ici. Nick était rester sans émotions, sans réaction. Il avait regardé droit dans les yeux de l’homme et lui avait donc répliquer :

« Je viens voir Amaro. Je veux lui parler affaire. »

Il y avait eu un rire à sa demande. Il avait plissé les sourcils, se demandant ce qu’il avait pu dire de drôle et il avait renchérit car malgré ses dix sept ans il ne se laissait pas faire ni impressionner :

« Je suis sérieux, je veux le voir. Je bougerais pas d’ici tant que je ne l’aurais pas vu. »

"Crois-moi petit tu vas bouger d’ici !" Fit un des serveurs.

« Je ne crois pas. Que dirais la police si elle apprenait pour vos combats clandestins ? »

Le regard que l’homme lui lança, le fit déglutir, pas de peur, mais plutôt parce qu’il savait qu’il approchait du but, ou de la mort. Il devait admettre qu’il y avait 2% de risque qu’il finisse dévorer. Nick, vit un type s’en aller, deux autres se calèrent derrière lui, bon d’accord il ne pouvait plus s’en aller. Ok, ça l’arrangeait. Bah oui si il était venue ici c'était pas pour repartir alors qu'il allait avoir ce qu'il voulait. Il sourit de manière gêné, il n'aimait pas trop cet endroit, il espérait que le propriétaire des lieux accepterait de l'emmener ailleurs pour discuter. Puis un autre type arrive. Nick se mit debout, il était si frêle et si petit comparait aux autres types que ça faisait peine à voir. Nick lui déclara alors :

« Vous pouvez aider mon frère, c’est pour ça que je suis là. Il me faut votre potion pour soigner de la lycanthropie ! »

Il était cash et plutôt serein. Jusqu’à ce qu’on rapporte à l’homme en face de lui la menace qu’il avait faite. Il haussa les épaules et fit :

« Fallait bien qu’on me prenne au sérieux. Ils ne voulaient pas vous appeler, j’ai donc utiliser une supercherie afin de vous faire venir à moi. Au passage, vous devriez limiter les entrées, car plus il y a de monde et plus c’est facile d’entrée. »

Nick parlait trop. Il ne s’en rendait pas compte. En tout cas, son rythme cardiaque était normal, calme. Il n’y avait pas de peur, ni même d’appréhension. Nick n’avait pas idée dans quel foutoir il venait de se mettre.


 
holliday creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 619
Réputation : 139
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Sam 6 Mai - 14:04


Les aléas du métier
Le service d’ordre s’est rapproché, non pas que le gamin représente un danger en soi, mais sa présence à l’intérieur du hangar illustre leur incompétence à filtrer les entrées. Ma mauvaise humeur en met plus d’un mal à l’aise. Vivement que Largo est fini de compléter ses fichiers de clients que nous puissions passer à une organisation sérieuse de ce qui avant n’était que le bouiboui de Kean Donough. Le coyote travaillait à l’ancienne et son organisation des paris était limitée à une faune restreinte. L’homme n’avait pas non plus les moyens que j’ai en termes de personnel, ni l’envie que cela change.

Pour tenter de redorer son blason, un des gardes me reporte les menaces de délation du gamin. Je jette un œil au resquilleur. Il ne pense sérieusement pas me tirer un frisson avec ce genre de chantage à deux balles. Je n’ai pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit de protéger mes affaires. De plus si ce bambino a l’audace de venir dans un tel endroit, c’est que ce n’est pas un élément stable. Sa disparition ne devrait pas être un réel drame.

- Vous pouvez aider mon frère, c’est pour ça que je suis là. Il me faut votre potion pour soigner de la lycanthropie !
- Cosa ?!


Je pars dans un grand éclat de rire. Soigner la lycanthropie ! On ne me l’avait jamais faîte celle-là ! D’un signe de la main je renvoie les gardes chiourmes et j’indique au gamin une table isolée, loin du ring.

- Fallait bien qu’on me prenne au sérieux. Ils ne voulaient pas vous appeler, j’ai donc utilisé une supercherie afin de vous faire venir à moi.


Je hoche la tête, comprenant mieux ce que j’ai pris pour de l’impudence. Ce bambino me semble assez rusé, quoiqu’un peu tête brulée.

- Au passage, vous devriez limiter les entrées, car plus il y a de monde et plus c’est facile d’entrée.
- C’est prévu, mio piccino. Mais ce n’est pas aussi simple que tu ne le penses. Le filtrage des entrées ne doit pas nuire au business. Enfin, tu ne sembles pas être venu là pour un cours de gestion d’activité clandestine. Va t’asseoir là-bas, j’arrive.


Je demande au barman un limoncello pour moi, et un verre de tord boyaux pour le gamin. C’est ce que nous avons de moins fort, on ne fait pas dans le coca ou le jus d’orange ici. Je vais m’asseoir en face du bambino et lui pose son verre devant lui.

- Per la vostra salute ! Offert par la maison.

Je bois une gorgée de ma liqueur. Cette bouteille n’est strictement réservée. La faune qui vient ici ne saurait de tout manière pas apprécier les qualités subtiles de cet alcool sicilien. Je prends aussi le temps d’allumer une sigaretta. Je sens que la discussion va être du plus grand comique. Le gamin est naïf, mais à sa décharge il ne doit pas avoir une grande connaissance du monde des métamorphes.

- Depuis quand ton fratelo est-il devenu un garou ? Et inutile de te faire mariner plus longtemps, la lycanthropie ne se soigne pas. Son organisme s’est définitivement modifier. Je t’accorde qu’il y a deux – trois désagréments à cette condition, mais ce n’est pas si mal !

Adossé au dossier de mon siège, je le regarde avec bien vaillance. Il est encore bien trop jeune pour bosser pour moi, quoi qu’il semble être un bon fouille merda. Avec quelques conseils, il pourrait faire un indic potable. Sa grimace lorsqu'il goute son verre étire mon sourire. C'est de l'alcool de contrebande, pas du douze ans d'âge...

Spoiler:
 


© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick O'Sullivan

avatar

Humeur : méfiante
Messages : 100
Réputation : 7
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 17
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Sam 6 Mai - 15:17



FEAT. Nick & Alessandro


Les gorilles de l'homme étaient visiblement anxieux, était-ce à cause de Nick, ou à cause de ce que le type allait leur faire, ou lui faire ? Nick les regardait chacun leur tour avec un air intrigué mais aucunement inquiet. Les faits étaient qu'il était là pour négocier et non pour avoir des problèmes. Nick avait donc parler dès que l'homme était arriver. Celui-ci avait rigoler et Nick avait alors répliquer avec un air agacé :

"Je ne plaisante pas. J'ai rien dit de marrant, soit vous êtes fou, soit vous vous moquez de moi, et je vous assure que je ne rigole pas."


Il entendit des grognements. Bon ok, il y allait un peu fort. Mais on voyait bien que son imprudence n'était que naïveté et honnêteté. Nick était bien trop jeune pour jouer sur les mots afin de coincer Amaro. Il était sincère. Il voulait guérir son frère. L'homme hocha la tête à la réplique de Nick. Puis quand l'adolescent lui fit part des entrés, l'homme d'affaire répliqua qu'ils y travaillaient. Presque tout bas Nick fit :

"Bah travaillez plus vite alors."

Il avait déjà analyser la situation, et il était presque sûr de pouvoir trouver une façon de faire bien plus rapide, ou tout simplement de trouver un moyen de coder un logiciel qui leur faciliterait la vie, mais ça, c'était que si Amaro pouvait trouver le moment de soigner Jaimie. Le mafieux lui dit d'aller s'asseoir. Nick hocha la tête, ça l'arrangeait, là où ils allaient être, il n'y avait pas de gars qui se tape dessus. Nick prit donc place, et posa ses mains sur la table.

Allessandro arriva ensuite avec deux verres et en offrit un à Nick. Le gamin avait pas de notion d'italien mais il comprenait plus ou moins ce qui ça pourrait vouloir dire vis à vis de la situation. Il prit le verre et le remercia d'une esquisse de sourire. Puis il écouta l'homme dire qu'il n'y avait pas de remède. Nick le regarda droit dans les yeux et fit :

"C'est obligé. Tout ce qui est casser peut être réparer. On m'a affirmer que vous pouviez soigner mon frère. Je ne partirais pas d'ici sans cette information. Et gardez les pour vous vos deux trois désagréments. C'est une malédiction. Jaimie pourrait tuer n'importe qui juste quand il s'énerve, et c'est dangereux pour lui. Vous avez un groupe de toutous qui font tout ce que vous leur dite, lui non. Alors évitez de me prendre pour un gamin Monsieur Amaro."

Mais ce fut difficile de le prendre au sérieux, au vu de la tête qu'il fit quand il recracha l'alcool. Il toussa salement et reposa le verre le plus loin possible de lui.

"C'est pas bon ce truc."

Ouais bah en même temps, il ne devait pas s'attendre à un verre de lait dans un bar. Mais bon que voulez vous, Nick ne s'attendait pas à avoir un truc à boire non plus. Il répliqua :

"Donnez de l'alcool à boire à un adolescent c'est interdit par la loi, tout comme vos combats, en plus d'être stupide. Si je suis venue c'est parce qu'on m'a affirmer des choses, et je suis sûr que ces choses sont vrais."

Sauf que Nick n'en savait rien, mais on l'avait bien rouler dans la farine. Le gamin ne se dégonflait pas. Il gardait à l'esprit son logiciel qu'il pouvait toujours sortir au dernier moment afin de se sortir du pétrin si ça venait plus risquer.

 
holliday creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 619
Réputation : 139
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Sam 13 Mai - 13:25


Les aléas du métier
Je n’arrive pas à trancher pour savoir si le gamin est tout simplement inconscient ou trop perturbé par ce qui arrive à son fratello au point de négliger toute prudence. Il a la réplique acerbe et désagréable. Je n’apprécie pas de me faire agresser et encore moins que l’on ait l’audace de m’expliquer comment travailler quand on a un service à me demander, sans parler que ce bambino n’a vraiment aucune idée de là où il vient de mettre les pieds. Encore un de ces adolescents trop abusés par les films violents ou les jeux vidéo, où il suffit de recommencer la partie lorsque l’on est mort. Il a clairement menacé de me dénoncer à la police, sans parler de me faire la morale.

-C'est obligé. Tout ce qui est cassé peut être réparé. On m'a affirmé que vous pouviez soigner mon frère.
- Je crois que tu as mal compris ce qu’on t’a expliqué, gamin.


J’insiste sur ce mot qui le dérange. Je me moque de savoir si cela le vexe, ou le colle en colère. Un gamin, c’est ce qu’il est, point. De toute façon ses chances de sortir d’ici en vie et en un seul morceau viennent de chuter à trois contre un. Je n’aime pas les petits malins et encore moins les petits malins idiots. Ce bambino ne m’est d’aucune utilité. Il est  bien trop instable. C’est une vraie bombe à retardement.

- Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort, c’est pour les autres que c’est difficile… Quand on est un gamin, c’est pareil.

Le gamin me regarde étrangement. Je ne suis pas certain qu’il ait compris ce que je viens de tenter de lui expliquer. Il pue la certitude et l’autosuffisance. Il aurait pu me faire penser à moi, bien plus jeune, mais ce n’est qu’une grossière comparaison. Quand on grandit au milieu de la mafia, on apprend vite que trop parler est dangereux pour la santé. Se mêler des affaires des autres également.

- Donnez de l'alcool à boire à un adolescent c'est interdit par la loi, tout comme vos combats, en plus d'être stupide.
- Ce n’est pas stupide, mais lucratif corvo testa. Et descendre un gamin trop curieux et trop bavard, est aussi illégal, mais souvent une sage décision pour avoir la paix…
- Si je suis venu c'est parce qu'on m'a affirmé des choses, et je suis sûr que ces choses sont vrais.
- La bible affirme plein de choses censées être vraies. Tu penses que la mer rouge s’est ouverte en deux ? Ou que la terre s’est recouverte d’eau pour le déluge en seulement quarante jours ? Quant à Lazare, ou la multiplication des pains à Canaan, c’est de la pure prestidigitation. Je crois que les adultes qui t’ont éduqué ont oublié de t’apprendre la définition du mot « non ».


Une clameur retentit dans le hangar. Un des combattants vient d’être mis KO. J’entends Joe qui lance le décompte. 1… 2… 3…    6…. 7…    10 ! OUT ! L’argent des paris change de main, ça vient s’accorder au comptoir soit pour noyer sa déveine dans un verre d’arrache tripes, soit pour dépenser illico presto son nouveau pécule. Quoi qu’il se passe, je suis toujours gagnant.

- La seule aide que je peux apporter à ton fratello, c’est uniquement de lui coller suffisamment de pains dans la tête le soir des pleines lunes, pour lui passer l’envie de sortir les crocs. Je peux t’en faire un gentil caniche à sa mémère. Mais ça ne sera pas gratuit…

© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick O'Sullivan

avatar

Humeur : méfiante
Messages : 100
Réputation : 7
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 17
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Sam 13 Mai - 13:51



FEAT. Nick & Alessandro


Nick plissa les yeux en entendant l'homme lui dire qu'il avait dut mal comprendre ce qu'on lui avait dit. Durant un quart de seconde Nick douta. Puis il secoua la tête. Non c'était pas possible. Il continua d'affirmer ce qu'il pensait. L'homme lui dit alors une phrase que Nick comprit plus ou moins. Il soupira d'agacement et fit :

"Je ne suis plus un gamin depuis le jour où j'a prit en charge mon frère. Pour vous je ne suis qu'un gosse débile, mais je suis loin d'être ce que vous pensez. Je sais qui vous êtes et ce que vous êtes, et je m'en fou. Vos affaires ne m'intéresse pas. Je veux juste que vous aidiez mon frère !"


Nick croisa les bras par pur instinct de conservation. Le danger dans lequel il était le rendait perplexe. Il n'avait jamais vraiment eut peur de la mort, mais il sentait que cette situation pouvait très rapidement dégénérer. Quand il recracha l'alcool et qu'il sortie sa phrase, l'homme lui répliqua que descendre un gamin était pas des plus stupide surtout un gamin dans son genre. Par la suite Amaro avait enchainer avec des histoires de bible. Nick arqua un sourcil, il fit en restant des plus calme et des plus poser :

"Je ne crois pas en toutes ses conneries. La science à prouver que tout ce qui a été dit est faux et qu'on ne peux pas faire apparaître des océanes en 40 jours. Ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas."

Quand il repensa aux menaces de l'homme, Nick déglutit, il entendit la cloche donnant fin au combat, il se tourna et vit les gens se ruer vers le bars. Il analysa la situation et comprit que l'homme se faisait de l'argent peut importait le résultat du match. Il secoua la tête, comprenant qu'il n'aurait rien ici, aucune aide. Il fit en se levant :

"Vous pouvez me menacer autant que vous voulez, je trouverais quand même que des gens qui se battent pour s'amuser ou pour de l'argent ça reste stupide. Il faut mieux se servir de son cerveau que de ses poings. Et pour information, je voulais juste vous aidez avec mes remarques, mais je suppose que vous préférez rester maître de vos opérations. Alors débrouillez vous, je pouvais vous confectionner en dix minutes un logiciel qui vous aurait économiser des heures de boulot, mais en faite vous n'en valait pas la peine. Vous n'êtes qu'une personne arrogante Monsieur Amaro. Et non, je refuse que vous touchiez à mon frère. C'est pas en le battant que vous allez soigner. Je me débrouillerais tout seul. "

Nick était en colère. Pas parce que Amaro se foutait de lui ou qu'il l'avait menacer, ou qu'en plus de ça il proposait de battre Jaimie pour le calmer lors des pleines lunes. Non il était en colère car il avait bosser pour rien, il avait été trahit, une fois de plus. Et après ça on voulait encore qu'il s'ouvre aux autres ? Mon bon sang pourquoi les gens étaient autant avides de pouvoirs et pourquoi d'autres se faisait plaisir à mentir comme ça au plus faible. Nick était un surdoué mais qui dit surdoué dit extrêmement naïf. Il ne croyait pas en dieux. Il ne croyait pas non plus à toutes ses conneries qu'on invente pour camoufler les faits. Il fonctionnait par des faits. Et les faits lui disaient qu'une chose casé pouvait être réparer. Le regard planter dans celui du mafieux Nick savait que l'homme ne le laisserait surement pas partir comme ça, sans être sur qu'il ne dirait rien. Nick se savait dans de sales draps mais pour Jaimie il était prêt à faire n'importe quoi.

 
holliday creation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar

Humeur : Dangereusement votre
Messages : 619
Réputation : 139
Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: Les aléas du métier || Feat Nick   Mer 17 Mai - 17:31


Les aléas du métier
Hors de question que je fasse une fleur à ce bambino. Il n’a pas la classe rebelle de Therencio. C’est juste un beuglard qui l’ouvre avant de réfléchir. Un mouflet qui ne sait que réclamer et affirmer, mais jamais qui n’écoute. Nick est un inconscient qui ne devrait pas faire de vieux os dans une ville comme la nôtre.

L’insolent clame qu’il ne me croit pas et reste persuadé que l’on peut être guéri d’une morsure. Je lui ai dit que non. S’il ne veut pas me croire c’est son problème et non le mien. Évidemment ma proposition d’aide basée sur des tournioles ne lui convient pas. Dans un mois ou deux, si son fratello ne l’a pas étripé, il comprendra que la violence n’est pas un choix, mais la conséquence de notre nature. Quant à ce qu’il pense des combats clandestins, cela équivaut d’avoir l’avis d’un môme de cinq ans. Il n’est pas en âge de pourvoir juger. Non que c’est un imbécile, mais simplement parce qu’il n’a pas assez vécu pour comprendre toutes les noirceurs de notre monde.

Évidemment, il n’a pas capté ce que je tentais de lui dire avec mes références bibliques. Il s’attache aux faits et non à ce que je lui explique et qui est la manipulation de la vérité.

- Vous n'êtes qu'une personne arrogante Monsieur Amaro.
- C’est souvent l’impression que je donne à ceux qui sont bloqués et en position de demandeur.
- Et non, je refuse que vous touchiez à mon frère. C'est pas en le battant que vous allez soigner.
- Pourtant cette méthode a largement prouvé son efficacité.
- Je me débrouillerais tout seul.
- Tu m’en vois ravi, car j’ai d’autres chats à fouetter que faire du babysitting.


La discussion arrivant à une impasse, je me lève. Me penchant vers l’oreille du gamin, je le mets en garde sur ses futures actions.

- Puisque tu es arrivé à entrer, tu devrais pouvoir trouver seul la sortie. Tu sembles tenir à ton fratello. Si le moindre poulet vient pointer son nez dans mes affaires par ta faute, il sera vendu aux chasseurs. Je t’avertis qu’il y a de vrais sadiques dans leurs rangs. Sinon, trouve une solution pour ton fratello, car je n’aurai pas besoin de le dénoncer pour qu’ils le trouvent et le massacre.

Je hausse les épaules sous la diatribe que me sort le bambino en réponse à mes avertissements. Il n’a pas conscience de la rare chance que je lui donne de sortir de là en vie. Le plantant là, je monte voir Largo qui me fait signe depuis la porte de son bureau.

Spoiler:
 



© Fiche par Mafdet Mahes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les aléas du métier || Feat Nick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nobody is perfect but me. Zac Durden feat Nick Youngquest [DONE]
» [Guide]Du métier d'avocat
» Nick Foligno ---> Ottawa
» Mon métier ? Protéger.
» reporter un métier dangereux ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Hangar abandonné-
Sauter vers: