AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chloé A. Hirsch

avatar

Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Jeu 1 Juin - 23:07

-

ft. Chloé A. Hirsch

ft. Merisha Gunder

「 Deutsch Missverständnis 」
Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la jeune allemande avait posés ses pieds sur le sol américain et le choc avait été...brutal.
La chaleur moite de la Californie l'avait immédiatement déstabilisée, la sueur collait à sa peau comme une mauvaise fièvre et le peu de vent qui balayait la région n'était pas suffisant pour apaiser le feu qui semblait la consumer. Le premier jour fut le plus difficile, Chloé s'était  enfermée dans sa chambre d'hôtel, volets fermés et linge de lit jeté au sol souhaitant sa mort allongée sur le carrelage froid. Le second jour n'offrait pas plus de progrès, en s'envolant vers la Californie n'avait pas pensé aux barrières que sa maîtrise médiocre de l'anglais dresserait. Elle resta allongée sur le sol, questionnant ses choix de vie pendant pendant trois jours de plus.
C'est le battement répété du poing de la femme de ménage sur la porte miteuse de l'hôtel où elle résidait qui l'avait réveillée de son coma volontaire le cinquième jour.  Elle se leva de sa place préférée sur le carrelage en grognant et se traîna jusqu'à la porte. Une fois déverrouillée la porte fragile valsa et une armoire à glace coiffée d'un chiffon forçait le passage dans la chambre. Le choc avait poussé l'allemande contre le mur, Chloé se relevait lentement pendant que la tornade au chiffon s'activait dans la chambre.

« Frau ? Frau bitte !

La femme ne s'arrêta pas.

Chloé était coincé au beau milieu de l'entrée  d'une chambre dans un hôtel rongé par les vers, une personne inconnue criait dans une langue qu'elle ne connaissait pas, la chaleur l'étouffait, sa famille l'avait exilée de son propre pays et l'envie de se jeter par sa fenêtre au cinquième étage devenait de plus en plus pressante. Elle passa ses mains sur son visage et exhala un souffle qu'elle ne se souvenait pas avoir retenu. La femme se bornait à continuer son monologue incompréhensible, Chloé sentait le bourdonnement familier de la migraine se glisser dans son esprit. Sans réfléchir plus, elle attrapa son sac et claqua la porte fragile qui trembla sous sa force.
Les marches interminables de l'escalier principal de l'hôtel ne cessaient de se dérober sous ses pas incertains et Chloé peina à atteindre le lobby en un seul morceau. Le personnel lui jetait des regards anxieux, effrayé que la jeune femme ne tombe et brise sa nuque sur le béton des marches.  Elle tituba jusqu'au lobby en quête d'air frais. Passée la porte d'entrée de l'hôtel  l'allemande fit quelques pas dans la rue bondée, elle n'avait jamais été aussi contente de sentir l'air chaud de la Californie sur son visage. Elle prit quelques grandes inspirations, les mains sur les tempes. Chloé restait plantée au milieu de la rue, les yeux fermés, l'esprit ailleurs.
À sa sixième inspiration salvatrice, elle ouvrit ses yeux et s'étira.
Soudainement le sol disparu de son champ de vision et elle tomba lourdement sur les pavés. Une ombre passa au dessus d'elle, un homme, un gobelet de café à la main et les yeux rivés sur un écran continuait sa route sans se soucier de la femme qu'il avait jeté au sol d'un simple coup d'épaule.
Chloé se releva lentement, l'homme s'éloignait les yeux toujours rivés sur son écran. La jeune femme rageait, époussetant ses vêtements salis par sa chute. L'homme commençait à disparaître dans la foule. Le tempérament allemand que Chloé avait hérité de son grand père ne tarda pas à faire surface. Elle cria.
- Arschloch! Hurensohn! Verpiss dich!
L'homme s'arrêta, la jeune fille s'avança en le pointant du doigt .
- Ja, du warst ich rede Krake Kopf !
L'homme se retourna lentement, son gobelet de café écrasé par ses poings serrés. La rue entière s'arrêta. Chloé avait toujours son doigt pointé vers l'armoire à glace, le tank afghan, la montagne qui lui jetait maintenant un regard meurtrier.
Scheiße.





« There's blood on your lies
Disguise opened wide
There is nowhere for you to hide
The hunter's moon is shining »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 101
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Ven 2 Juin - 10:51



Deutsch Missverständnis
Centre ville, Beacon Hills, Juin 2017

Feat. Chloé A. Hirsch


L'été s'était déjà installé sur la Californie. Et comme dans tout cuvette qui se respecte, Beacon Hills n'échappait à la règle. Une savane, une jungle, un désert ! La surface du Soleil même ! Qu'importait mais Merisha se sentait écrasée par la torpeur torride qui pesait sur ses épaules. Même la nuit ses draps lui collaient au corps, l'empêchant de dormir du sommeil du juste. La moindre nourriture ingurgitée un tant soit peu trop lourde ou une simple goutte d'alcool suffisait à son corps pour produire autant de chaleur qu'une petite centrale nucléaire. Nourrie à coups de salade et autres crudités, Merisha en était ronchonne, habituée à se cajoler à coups de viandes et autres liqueurs.

Et comme une idiote, elle n'avait pas été fichue d'acheter une maison avec climatisation ! Evidemment que non ! Habituée à la douceur des étés anglais ou à la fraîcheur des maisons basses polonaises, elle ne s'était pas attendu à vivre au cœur d'un brasier comme Beacon Hills. Aussi sa modeste villa ne comportait que de vieux ventilateurs au plafond, qui brassaient un air déjà surchauffé. Sans compter que leurs vieux moteurs soufflait une brise de Gobi terrible. Et bien évidemment les installateurs spécialisés étaient bien évidemment surchargés de travail.

Et donc la jeune polonaise s'était retrouvé dehors pour échapper à une maison qui affichait 34°C à l'intérieur. Exposé plein sud et paré de baies vitrées sur chaque façade, le logement si lumineux devenait un véritable piège en ces instants de douloureuse canicule. Vêtue d'une courte jupe tulipe bordée et d'un dos nu blanc. Elle avait erré dans les rues de la ville, un peu abrutie par la chaleur avant de s'allonger sur le capot d'une voiture dans une posture quelque peu... lascive. Mais elle s'en fichait car étonnamment le métal était frais et la jeune femme avait poussé un long soupir de satisfaction, s'attirant quelques regards surpris et amusés. Merisha venait de fermer les yeux lorsqu'un éclat de voix l'avait fait se redresser pour jeter un coup d’œil de l'autre côté de la rue.

Une jeune femme brune avait été renversée par un homme qui ne s'était même pas soucié des dégâts causés. Enragée, sa victime bondit sur ses pieds et l'invectiva dans un allemand parfait. Originaire d'une communauté germanophone, Merisha comprit l'essentiel des insultes et pouffa à entendre un "Tête de poule" parfaitement calé. La voleuse sourit et secoua la tête, faisant voleter quelques mèches bouclées autour de sa tête et s'assit en tailleur pour observer la scène. L'homme s'arrêta net et Merisha grimaça lorsqu'il s'avéra qu'il avait parfaitement compris la litanie injurieuse de l'allemande. Baraqué comme une armoire à glace, il s'avança d'un pas menaçant vers son adversaire.

Merisha bondit aussitôt et traversa la rue. Elle s'interposa entre la femme et l'homme et adressa un clin d’œil à la première en remarquant ses grands yeux bleus et son regard courroucé. Puis la voleuse se tourna vers l'homme et se colla contre lui, ses mains reposant sur son torse et son abdomen. Elle fit descendre sa dextre le long de la jambe de sa victime et vint lui caresser l'intérieur de la cuisse avec un regard en disant long.

"Allons, allons l'ami... Est ce la peine de faire une Blitzkrieg pour si peu ? Le soleil lui a chauffé le sang tout comme moi. Tu devrais apprécier une si jolie femme avec un caractère de feu pareil au lieu de t'énerver pour si peu alors que tu l'as bousculé le premier. Allez files beau gosse !"

Merisha le retourna et lui donna une petite claque aux fesses. L'homme parut surprise mais haussa les épaules avant de s'éloigner, de nouveau accaparé par son portable. La voleuse se retourna et posa sa main sur l'épaule de la jeune allemande en lui caressant le cou du pouce. Elle lui tira la langue avant de se pencher vers elle en conspiratrice avant de lui chuchoter, tout en retrouvant son accent polonais :

"Eh bien Kamerade, vaut mieux tenir sa langue. On ne sait jamais ui va comprendre nos insultes. Alors ne joues pas aux sexy Skjaldmö."

Merisha lui fit un clin d'oeil puis nota le teint pâle et le regard nauséeux de la femme. La mine soucieuse, la voleuse posa sa main moite sur le front de l'allemande et fronça les sourcils.

"Hé... Tu es sure que ça va ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette. Viens je te paye un truc à boire, bien frais et à manger. Une glace ! J'ai envie d'une glace... Enfin viens, avec cette chaleur ça nous fera un bien fou ! Et tu me raconteras ce qu'une beauté allemande comme toi fais à Beacon Hills."

Sans laisser le temps de répondre, Merisha l'entraîna vers un glacier tout proche.

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé A. Hirsch

avatar

Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Mar 13 Juin - 4:35

ft. Chloé A. Hirsch

ft. Merisha Gunder

「 Deutsch Missverständnis 」

Ce qui était incroyable c'est que la chasseuse se trouvait en Allemagne il y a à peine une semaine. Un semaine seulement. En l'espace d'à peine une semaine Chloé avait réussi à avoir le niveau de vie d'un rat mort. Un de ses nombreux talents cachés. Cette situation était la preuve parfaite pour prouver que la poisse suivait Chloé à chaque instant de sa vie. Réussir à insulter le seul allemand de la ville.. un exploit dont elle  seule était capable.  
C'était donc sa capacité à se casser la gueule dans l'escalier de la vie qui l'avait amenée à se tenir au milieu d'une rue bondée avec en face un homme hors de lui.

Son doigt accusateur, toujours pointé vers la montagne qui marchait sur elle avec détermination s'abaissa lentement. L'homme avait l'air furieux, très furieux. Il avait abandonné ce qu'il restait de son café dans un caniveau, caniveau qui allait d'ailleurs bientôt accueillir une Chloé démembrée vu le regard qu'il lui lançait. Mein Gott.
Il chargea tel un taureau en surpoids et s'arrêta devant l'allemande exhalant bruyamment. Un mètre quatre vingt de muscle et de colère. Chloé regarda la montagne dans les yeux, le dernier défi de sa vie serait une bataille de regard d'allemand à allemand.
Elle carra les épaules, prête à lui faire voir l'enfer en trois dimension. Ce n'était pas la première baston de rue à laquelle elle participait, les allemands avait tendance à s'emporter rapidement et les rassemblements de chasseurs à la base pacifiques, se terminaient souvent en démonstration de force. La chasseuse, à force,  était devenue une spécialiste dans le cassage d'os à l'aide de tabourets de bar.  Malgré ces expériences passées, la jeune femme sentait le chatouillement glacé de l'angoisse qui retournait ses entrailles. Elle n'avait jamais pu bloquer ce sentiment qui se glissait sous sa peau à l'aube de chaque combat.
Ce n'était pas parce que l'homme faisait sûrement trois fois son poids qu'elle devait en avoir peur, n'est ce pas ? 

Ils se fixaient toujours, sûrement pour déterminer qui avait la plus grosse, toute trace de civilité disparue au moment où les insultes avaient atteint les oreilles de la montagne. Ils ne faisaient plus attention à la rue où se pressait toujours plus de monde.
La foule s'écarta au moment où l'homme préparait ses énormes poings, bien décidé à retrouver son honneur volé par l'allemande. Des murmures d'indignation s'élevaient par ci par là suivant le chemin qu'une petite femme essayait de se frayer. Elle se glissa entre la chasseuse et la montagne dont les bustes se touchait presque. Chloé recula d'un pas, surprise par l'intrusion osée de la petite femme. La jeune femme allait protester contre le vol de sa baston de rue mais le clin d'oeil tout aussi surprenant que l'intrusion la fit taire. L'étrangère avait un visage qui avait été à coup sûr taillé par le froid des pays slaves et un éclat joueur dans le regard. La façon dont elle venait de se coller à l'homme faisait grimacer Chloé, elle recula encore​d'un pas, espérant fuir cette situation malaisante sans que la prosti-...sans que la femme ne la remarque.

« Allons, allons l'ami... Est ce la peine de faire une Blitzkrieg pour si peu ? Le soleil lui a chauffé le sang tout comme moi. Tu devrais apprécier une si jolie femme avec un caractère de feu pareil au lieu de t'énerver pour si peu alors que tu l'as bousculé le premier. Allez files beau gosse ! »

Mein Gott.
Cette femme était elle réelle? Chloé se posait réellement la question. Son anglais maladroit ne l'avait malheureusement pas empêchée d'entendre et de comprendre l'échange toujours aussi malaisant entre l'homme surpris et la femme qui le tripotait. La chasseuse ferma ses yeux, elle était censée se battre, pas assister à une scène de viol... si la jeune femme avait un ange gardien, il devait être en train de boire​ de la vodka à la bouteille dans un bar du paradis en faisant style qu'elle n'existait pas.
Elle souffla lentement, ses doigts moites posés sur son front. Quand elle rouvrit ses yeux bleus l'homme avait disparu et la jeune femme lui faisait face, la folie clairement peinte sur son visage. Sa main vint se poser sur son épaule, Chloé empêcha avec difficulté son corps entier de reprendre un avion direction​ l'Allemagne. L'étrangère se pencha pour lui chuchoter quelque chose, la chasseuse grinçait très fort intérieurement.
« Eh bien Kamerade, vaut mieux tenir sa langue. On ne sait jamais qui va comprendre nos insultes. Alors ne joues pas aux sexy Skjaldmö. »
Jamais l'envie d'abandonner son enveloppe corporelle n'avait été aussi présente qu'en cet instant. Chloé garda le silence en espérant que sa non coopération et sa grimace persistante feraient fuir cette... personne. La jeune femme ferma les yeux, faire la morte pour éviter cette tentative de contact était peut-être la solution.
« Hé... Tu es sure que ça va ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette. Viens je te paye un truc à boire, bien frais et à manger. Une glace ! J'ai envie d'une glace... Enfin viens, avec cette chaleur ça nous fera un bien fou ! Et tu me raconteras ce qu'une beauté allemande comme toi fais à Beacon Hills. »
Son plan n'avait pas fonctionné et maintenant son bras était enfermé dans une poigne de fer, la jeune femme était sur le point de mimer une crise d'épilepsie pour échapper à cette situation...mais comme la chance n'avait jamais graciée la vie de Chloé par sa présence son seul choix fut de suivre à contre coeur la jeune femme.
Scheiß.








« There's blood on your lies
Disguise opened wide
There is nowhere for you to hide
The hunter's moon is shining »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 101
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Mer 14 Juin - 19:00



Deutsch Missverständnis
Centre ville, Beacon Hills, Juin 2017

Feat. Chloé A. Hirsch


Merisha hésita une seconde en regardant la jeune femme. Etait elle... limitée ? Ou peut être essayait simplement de se calmer après son coup d'éclat ? Le plus drôle aurait qu'elle eut été dotée d'un solide syndrome de Gilles de La Tourette qu'elle essayait de gérer tant bien que mal. Haussant les épaules, Merisha entraîna l'allemande vers le glacier le plus proche. Par chance, l'endroit était équipée d'une climatisation assez puissante pour atteindre une vingtaine de degrés et la polonaise sentit ses poils se hérissaient sous un frisson de plaisir et de soulagement.

Elle s'installa confortablement à une table et fit signe au jeune serveur qui s'approcha d'un air pas lourd. Merisha commanda un soda ice cream pour elle et laissa à son invitée choisir avant de la détailler. C'était un sacré bout de femme. Dans le genre massive, bien que charmante, elle ressemblait à la version guerrière de la polonaise. Elle semblait mal à l'aise, ce qui semblait logique et même dubitative. Merisha comprit soudainement où était le mal et sursauta, en même temps que son visage se décomposait et se mordillait les lèvres.

"Ecoutes... Je ne suis pas une de ces chiennes qui draguent et flirtent à tout va. Je n'aime pas spécialement ça mais c'était un des seuls moyens de calmer l'autre taureau. Comme la plupart des hommes à vrai dire. Je voulais simplement te venir en aide, surtout que tu n'avais pas l'air dans ton assiette. Avec cette chaleur, j'ai vraiment crains qu'il ne te mette K.O... Enfin... Désolé si je suis passé pour une salope. Je vais me rattraper."

La polonaise frotta nerveusement ses mains l'une contre l'autre.

"Je m'appelle Merisha Gunder au fait. Et toi ma jolie allemande ?"

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé A. Hirsch

avatar

Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Sam 17 Juin - 2:38

ft. Chloé A. Hirsch

ft. Merisha Gunder

「 Deutsch Missverständnis 」

Chloé suivit l'étrange femme jusqu'à un glacier à quelques rues​de son hôtel. L'air frais de l'établissement était un don du ciel, la chaleur étouffante de cette ville avait plongé son esprit dans un état de léthargie qu'elle détestait plus que tout. Elle grogna intérieurement, elle n'aurait pas eu ce problème en Allemagne.
Sa nouvelle rencontre avait choisie une table non loin de la porte d'entrée et venait de s'installer, attendant que Chloé fasse de même. La chaise de fer était assez confortable pour ne pas être trop distrayante, la jeune reposa son dos, la tête légèrement penchée en arrière et les bras croisés. Quelques minutes silencieuses passèrent avant qu'un serveur , l'air ennuyé et le pas lourd, ne s'approche. L'étrangère dicta sa commande, le jeune garçon se tourna vers Chloé. Sa voix nasillarde était presque inaudible avec le bruit de la précieuse clim qui tournait sans relâche.
« Et vous, qu'est ce que je vous sert ? »
L'allemande lut le menu avec le même air désintéressé que son interlocuteur.
« Où se trouve la bière sur votre menu?
Le serveur fixa Chloé avec un regard qui prévoyait un suicide imminent.
 - On a pas d'bière ici m'dame.
La jeune femme soupira, ce séjour en Amérique allait être long, très long. Elle jeta un second coup d'œil à la carte et opta pour une seconde option qu'elle dicta avec un accent allemand prononcé et une voix monotone.
 - Un milkshake alors..»
Déchargé de sa tâche, le serveur fit chemin inverse jusqu'au comptoir en traînant des pieds. Elle profita de l'attente pour lister ce qu'elle savait sur la jeune femme assise en face d'elle. Chloé était déjà sûre que la jeune femme venait d'Europe de l'Est, son accent et sa façon de parler en était la preuve. Elle ne connaissait ni son nom, ni ses intentions. Elle avait suivie une parfaite inconnue dans un restaurant sans broncher, si son grand-père était là Chloé serait déjà enterrée au fond du jardin avec l'étrangère.
Le grincement de la chaise voisine éjecta l'allemande de ses rêves, la femme en face d'elle avait sursauté, sa position avait complètement changée, elle était devenue anxieuse.
« Écoutes... Je ne suis pas une de ces chiennes qui draguent et flirtent à tout va. Je n'aime pas spécialement ça mais c'était un des seuls moyens de calmer l'autre taureau. Comme la plupart des hommes à vrai dire. Je voulais simplement te venir en aide, surtout que tu n'avais pas l'air dans ton assiette. Avec cette chaleur, j'ai vraiment craint qu'il ne te mette K.O... Enfin... Désolé si je suis passé pour une salope. Je vais me rattraper.
Chloé écouta attentivement les propos de la jeune femme. Décroisant ses bras, elle posa ses coudes sur la tables, mains jointes.
 - Le cerveau des hommes ne se trouve généralement pas au bon endroit, ce serait maladroit de ma part de rabaisser une femme qui a su faire passer les intérêts d'une inconnue avant les siens. »
Chloé lui offrit un sourire en coin et repris sa position initiale. Ses mots ne semblaient pas avoir calmée la jeune femme, voutée au dessus de la table, elle frottait nerveusement ses mains.
« Je m'appelle Merisha Gunder au fait. Et toi ma jolie allemande ?
Le serveur fit son apparition au moment où Chloé allait répondre, il posa les deux commandes avec force sur la table et se traîna encore une fois jusqu'au comptoir.
L'allemande s'affala dans sa chaise milkshake dans une main, l'autre drapée sur le dossier.
 - Je m'appelle Chloé, mon nom de famille restera un mystère mais tu peux essayer de le deviner si tu as du temps à perdre.
La jeune femme sirota son milkshake avant de continuer.
Ma réponse me donne droit à une question, quelque chose me dit que tu n'es pas américaine, vrai ou faux ? »





« There's blood on your lies
Disguise opened wide
There is nowhere for you to hide
The hunter's moon is shining »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 101
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Sam 17 Juin - 21:18



Deutsch Missverständnis
Centre ville, Beacon Hills, Juin 2017

Feat. Chloé A. Hirsch


Merisha faillit exploser de rire lorsque l'allemande demanda une bière. Plus stéréotype et on mourrait. Heureusement que la polonaise ne se saoulait pas à grand coups de vodka. Le vin était plutôt son pêché mignon. Mais pour le coup Merisha rêvait de boire de longues lampées de cola glacé à la vanille. Cependant, l'allemande se décida à réagir et lui répondit. La voleuse se sentit aussitôt rassurée au fur et à mesure que son homologue lui parlait. Elle lui adressa un sourire éclatant en réponse au rictus en coin de la dame germanique.

Le serveur réapparut soudainement de son pas insolent mais Merisha n'y prêta guère attention, se jetant sans aucune pitié à sur sa boisson glacée. Un frisson de plaisir et de froid la parcourut et l'arrivée de la migraine glaciale fut un vrai plaisir tandis qu'elle fermait les yeux dans un petit gémissement de contentement. Elle rougit doucement et calma son rythme de petite cuillère, se contenta de quelques coups de langue sur la glace. Légèrement rassasiée et rafraîchie, elle écouta calmement le nom de la jeune femme et fronça les sourcils. Elle voulait son nom de famille pardi ! Aussi joua t'elle avec ses notions d'allemand...

"Mir... Mirh... Irsh ?"

Merisha sursauta lorsque Chloé aborda le sujet de ses origines. Elle avait laissé dans l'aventure s'échapper son accent polonais alors qu'elle s'était entraînée de longues heures durant à maîtriser l'idiome parfaitement ampoulé de la noblesse anglaise. La jeune femme glapit de gêne et tritura une mèche de cheveux en reprenant son accent habituel.

"Hmm... En effet je viens de Pologne. On est voisines en quelque sorte. Mais j'ai vécu longtemps en Angleterre avant d'arriver ici. Qu'est ce qui t'amène dans ce coin perdu qu'est Beacon Hills ?"

Lantern
© Méphi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé A. Hirsch

avatar

Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Sam 17 Juin - 22:04

ft. Chloé A. Hirsch

ft. Merisha Gunder

「 Deutsch Missverständnis 」

La chasseuse retint un rire en voyant la réaction obscène de la jeune femme en face d'elle quand le serveur déposa sa commande. Chloé savourait la légère brise glacé du restaurant, pendant que son interlocutrice dévorait sa glace. Son milkshake abandonné au coin de la table fondait lentement malgré le froid continu produit par la climatisation.
"Mir... Mirh... Irsh ?"
L'allemande enleva doucement son bras accoudé sur la chaise, changeant d'une position décontractée à une position suspicieuse. Elle fixait Merisha d'un oeil inquisiteur, celle ci avait repris ses manières anxieuses, sursautant et triturant une mèche de cheveux. La femme assise en face d'elle semblait ailleurs, perdue dans ses pensées... Chloé choisit de ne pas relever les suggestions, les suppositions de l'étrangère sur son nom devaient être purement et simplement du hasard...en tout cas c'est ce que Chloé espérait. Son arrivée en Amérique signifiait un nouveau départ, les chances que quelqu'un connaisse les Hirsch était faibles et la chasseuse souhaitait qu'elle le reste.
Les secondes défilaient doucement, les deux femmes plongées dans leur pensée ne se regardaient pas. Le silence ne dura pas longtemps, l'étrangère fut la première à sortir de ses rêves et comme pour rattraper son absence elle prit la parole immédiatement.
L'accent anglais parfait surpris Chloé qui leva la tête, ses sourcils froncés et sa curiosité piquée.
"Hmm... En effet je viens de Pologne." Un sourire fit son chemin sur le visage pâle de la chasseuse, elle en était sûre.
"On est voisines en quelque sorte. Mais j'ai vécu longtemps en Angleterre avant d'arriver ici." Était ce une autre exilée ? Envoyée loin de son pays à cause d'une quelconque faute?
"Qu'est ce qui t'amène dans ce coin perdu qu'est Beacon Hills ?"
Aie. L'allemande était bloquée. Raconter son histoire sans rien n'omettre n'était pas une option à ce stade de leur relation mais d'un autre côté Chloé ne souhaitait pas mentir. Elle sentit la promesse d'une migraine se glisser à l'arrière de son crâne... Elle soupira intérieurement pendant quelques secondes puis leva ses yeux bleus vers la polonaise qui attendait sa réponse.
"C'est une question difficile..." Un petit rire nerveux secoua ses épaules découvertes. "J'ai quitté l'Allemagne il y a quelques semaines, un petit différent familial m'a poussé à quitter le pays, rien de grave."
Elle offrit son plus faux sourire à la polonaise avant de continuer.
"À mon tour... qu'est ce que toi tu fais à Beacon Hills? C'est un peu loin de la Pologne non?"





« There's blood on your lies
Disguise opened wide
There is nowhere for you to hide
The hunter's moon is shining »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 101
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Dim 25 Juin - 11:21

Deutsch Missverständnis



L'allemande était quelque peu inquiétante; elle ne parlait pas beaucoup et souvent avec quelques mots à peine. Elle semblait cependant s'ouvrir peu à peu, sans être d'une confiance totale. Malgré tout, Merisha sentait un léger frisson remonter le long de ses bras devant les gestes de la femme. Ses mouvements étaient lents, calculés et démontraient une certaine expertise. Elle avait une allure de femme-flic, ou du moins maître en utilisation des armes à feu, un peu caricaturale. Mais inquiétante. Le fait qu'elle n'avait presque pas bronché devant le colosse allemand en disait long sur son courage et ses compétences... ou sa stupidité.

Lorsque Merisha repassa à son accent anglais, l'allemand réagit aussitôt intriguée par sa capacité à changer de voix aisément. La polonaise lui adressa un grand sourire éclatant et haussa les sourcils de contentement. Avant de revenir à un visage flegmatique lorsque sa comparse esquiva sa question après avoir piqué sa curiosté. Merisha fit une moue de chat surprise et but une longue gorgée de Soda Ice Cream. Elle hésita une seconde à dire la vérité. Celle ci avait été trop répétée et à force, la voleuse finirait par avouer ses crimes à un policier sans le savoir. Pour finir au trou. Aussi esquiva t'elle la question également.

"Eh bien... J'étais déjà loin de la Pologne pendant près de quinze ans en Angleterre. Quelques affaires ont fait que ma soeur a voulu changer d'air. Aussi Beacon Hills nous a attiré. Calme, tout en étant une grande ville. Un joli centre. Et un curieux taux d'homicides sauvages qui nous ont permis d'acheter une magnifique demeure ! Enfin... Et quel métier exerces tu ? "

[Désolé pour ma réponse merdique Sad Si tu veux faire avancer les choses n'hésites pas !]

ft. Chloé A. Hirsch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé A. Hirsch

avatar

Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Ven 30 Juin - 6:20

ft. Chloé A. Hirsch

ft. Merisha Gunder

「 Deutsch Missverständnis 」
Chloé regardait avec curiosité la polonaise en face d'elle. Son aisance à naviguer entre différentes émotions l'intriguait. C'était une femme mystérieuse, son visage exprimait à la fois un tas de chose et rien du tout…l'allemande avait affaire à une personne intelligente qui savait quand se méfier et quand s'ouvrir à son interlocuteur. Sa curiosité s'agitait au fond de sa conscience et elle ne pu s'empêcher d'être déçue lorsque l'autre jeune femme esquiva à son tour une question. L'aura de mystère qui l'entourait s'était métaphoriquement épaissi. L'allemande fronça les sourcils et pianota ses doigts sur le rebord de la table, perdue dans ses pensées elle récapitula leur quelques minutes de discussion dans sa tête. La polonaise avait l'air elle aussi d'être en grande réflexion. Quelques minutes passèrent dans un silence d'église. Les seuls bruits environnants était le pianotement précis des doigts de la chasseuse sur la table et le bruit de fond du café. Merisha brisa en première le silence, sortant Chloé de ses lointaines pensées.

"Eh bien... J'étais déjà loin de la Pologne pendant près de quinze ans en Angleterre. Quelques affaires ont fait que ma soeur a voulu changer d'air. Aussi Beacon Hills nous a attiré. Calme, tout en étant une grande ville. Un joli centre. Et un curieux taux d'homicides sauvages qui nous ont permis d'acheter une magnifique demeure ! Enfin... Et quel métier exerces tu ? "

Quinze ans ? C'était un sacré paquet d'années... quelques jours en Amérique et la jeune femme avait déjà le mal du pays...tenir quinze années entières, Chloé saluait l'exploit. Encore une fois, la polonaise révélait beaucoup de chose sans rien révéler du tout en même temps, cette façon de faire qui semblait habituelle était frustrante. La polonaise donnait à la chasseuse l'envie de creuser jusqu'à ce qu'elle lui révèle tout ce qui se cachait sous sa peau pâle... Une idée germa dans son esprit, Chloé flasha un sourire conspirateur à son interlocutrice et se pencha sur la table, mains croisées.
"Je chasse." La jeune femme détacha chaque syllabes en fixant la polonaise. "Mais ce n'est qu'un détail...et si tu me disais qui tu es vraiment ?"
Le sourire suspect ne quitta pas son visage une seule seconde. Elle hêla le serveur afin d'avoir un second milkshake en attendant la réponse de Merisha avec la patience des prédateurs.





« There's blood on your lies
Disguise opened wide
There is nowhere for you to hide
The hunter's moon is shining »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merisha Gunder

avatar

Messages : 101
Réputation : 13
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]   Dim 9 Juil - 14:42

Deutsch Missverständnis



Si l'allemande était juste alors inquiétante et assez atypique, elle en était devenue carrément effrayante. Merisha se demanda l'espace d'une seconde si elle n'aurait pas dû regarder l'adversaire de la femme être mis en charpie. Car désormais la voleuse n'en doutait plus. En intervenant dans l'altercation, elle avait sauvé l'homme et non l'inverse. Le gueux pouvait s'estimer heureux d'avoir encore son appareil génital fonctionnel. Cela n'aurait pas été le cas à la suite d'un affrontement avec Chloé.

Merisha, au cours de sa vie, avait appris à comprendre qui étaient les employeurs dangereux et ceux qui l'étaient beaucoup moins. L'allemande faisait clairement partie de la première catégorie. Mais la polonaise ne savait pas exactement dans quelle case la rangeait. Avec ses airs froids et calculateurs, elle avait des gestes méthodiques, économisés. Tout en elle transpirait la tueuse professionnelle. Ce n'était pas une de ces psychopathes qu'on croisait parfois dans les bas fonds de la société. La chasse, comme elle l'appelait, était une nécessité, son gagne pain. Mais la question était : qui chassait elle ?

Si c'était une tueuse à gages, Merisha ne risquait pas grand chose. Peu de personne connaissait sa véritable identité. Elle n'avait jamais floué aucun de ces clients. A la limite, une de ses victimes pouvait vouloir se venger mais la polonaise en doutait. Généralement, les cambrioleurs - tout comme les hackeurs ou médecins véreux - étaient épargnés par les purges du monde criminel. Ils étaient trop peu nombreux pour que leur talent n'était que rarement gâché. Et le jeu était souvent joué. Les règlements de compte se faisaient généralement au niveau des commanditeurs des vols ou attaques plutôt que sur les pions. Surtout lorsque ceux ci étaient indépendants et ne servaient que le temps d'une mission son employeur.

Mais il était également possible que l'allemande soit de la police fédérale voir même d'Interpol. La Rose était connue en Angleterre, Russie, Allemagne et la France. Aussi une notice verte avait été elle crée par l'agence de coopération policière. Cela surprendrait Merisha d'être découverte surtout qu'aucun de ses contacts ne la connaissait personnellement et encore moins qu'elle avait récemment déménager. A moins qu'elle n'ait été trahi par les siens. Mais de cela Merisha en doutait fortement.

"Ce que je fais vraiment ? Je me repose parce que ma soeur, dans son désir de légalité abrupte, a décidé de me forcer d'être une des meilleures cambrioleuses du monde. Je suis donc à la retraite forcée, n'ayant aucun contact avec le monde souterrain. Que ce soit gang, mafia ou Milieu nada."

Merisha vida son verre en regardant droit dans les yeux la femme.


ft. Chloé A. Hirsch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deutsch Missverständnis [ft. Merisha]
» Classement LC US
» Le D40S à barthp
» Dynamo
» [Nützlos] Der Ort wo mann nur Deutsch redet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: