AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Le second rendez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 821
Réputation : 152
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 27
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Le second rendez-vous   Lun 10 Juil - 19:28

Le second rendez-vous


La rencontre avait été aussi courte que charmante, et c’était le pas léger qu’Alex était retourné au laboratoire. Guilleret, il avait passé une partie de l’après-midi à siffloter à sa paillasse, sous les regards interrogateurs de Malak et Stacy. Il avait planqué son sachet dans sa case et souriais un peu bêtement en repensant au petit signe de main que Arès lui avait fait. Et le laborantin qui croyait que ce n’était qu’au cinéma que les gens faisaient des téléphones avec leur main pour flirter. C’était super mignon.

Évidemment, savoir qu’il travaillait au Pink lui donnait un bon indice sur ses chances avec la montagne humaine. D’un autre côté, cela lui indiquait une connexion avec Amaro, ce qui n’était pas pour plaire au druide qu’il était. Certes, il pourrait demander à Crowley ou à Jansen s’il faisait erreur sur la personne, mais cela lui semblait bien plus artificiel et bien moins, spontané. Moins amusant et trépignant aussi que de découvrir par lui-même la raison pour laquelle il intéressait le type en question.

Il était hors de question qu’Alex ne le rappelle le soir-même, ou même le lendemain. Ce serait de se montrer bien trop enthousiaste et dépendant. En fait, Alex oublia d’appelé durant presque une semaine avant de réaliser que la balle était dans son camp et que rien n’arriverait jamais si il ne prenait pas l’initiative, à son tour. Il avait donc composé le numéro du colosse et l’avait invité à une sortie cinéma. Ils s’entendirent sans problème sur le film à voir – un film d’action où les hommes musclés et les femmes bien en courbes composaient l’entiéreté du casting – et Alex lui donna rendez-vous en avance, pour avoir le temps de passer aux arcades et, qui sait, peut-être se commander un maïs soufflé à partager.

***

Après s’être fait offrir le tarif étudiant, Alex avait acheté deux billets pour adulte et avait fait le pied de grue en attendant Arès. À son habitude, le druide était arrivé beaucoup trop en avance et passait donc le temps en observant les affiches des blockbusters qui sortiraient plus ou moins bientôt, ainsi que les badauds qui allaient et venaient.

Sur ce qu’il considérait être son trente-et-un, Alex s’était exceptionnellement coiffé, avait enfilé une chemise sans le moindre trou apparent et son unique paire de pantalons qui ne soient pas des jeans. Des pantalons beiges achetés dans une boutique de plein-air.

Lorsque Arès arriva, Alex eut un bref moment l’impression que quelque chose clochait, puis il s’avança et alla saluer son rendez-vous, lui offrant le plus naturel des sourires.
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Arès Kye Coleman

avatar

Humeur : Farouchement protecteur
Messages : 658
Réputation : 54
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Là ou la paix n'est qu'illusion. Beacon Hills, California

MessageSujet: Re: Le second rendez-vous   Ven 14 Juil - 11:59

Le second rendez vousUne semaine avait passée depuis mon improbable rencontre avec Alex dans cette petite échoppe littéraire du centre ville. Une semaine que j’avais fait la rencontre du plus charmant Canadien de Beacon Hills. Malgré des débuts quelque peu laborieux qui aurait pu faire tourner court nos interactions, nous avions bien vite découvert un intérêt réciproque pour les belles lettres, les tournures de phrases ainsi que la magie intemporelle que ne manque jamais de receler un bon ouvrage. Ce qui vous me direz n’est pas franchement illogique eu égard au lieu de rencontre de manière intrinsèque. Nous avions passé un très bon moment, un excellent moment même en tète à tète dans une petite brasserie cosy adjacente à la boutique et la discussion s’était révélée passionnante. Sans oublier, le caractère de l’amateur de lecture qui était en lui même agréablement rafraîchissant. Un caractère particulièrement pudique et réservé empreint d’une bonne part de mœurs de sa patrie d’origine qui dépareillait complètement avec le mien aisément enjoué et extraverti quand bien même je n’étais pas en permanence ce parangon de la joie de vivre. Il m’était bien plus aisé de l’ètre en présence de personne comme Alex. Je me trouvais plutôt bon dans la lecture des âmes, exercice o combien fumeux par bien des aspects mais toujours est il que le canadien d’origine et californien d’adoption m’avait fait l’effet d’un type ordinaire et de quelqu’un de très lumineux.  

Or pour côtoyer et l’avoir déjà fait depuis bien des années nombre de personnes peu recommandables je pense pouvoir être en mesure d’affirmer qu’Alex est indubitablement quelqu’un de bien. Ce qui dans mon monde de faux semblants n’avait pas de prix. Faux semblants de par ma double nature professionnelle, la secrète, clandestine, criminelle entachant quelque peu la première. Faux semblants de par ma nature surnaturelle dans un monde d’hommes. Oh, je connaissais un certain nombre de personnes depuis mon installation dans la bourgade et une bonne part de ces connaissances étaient des gens bien mais vous savez ce que je dis...On ne saurait jamais avoir assez d’Alex ou d’Alec dans son entourage. Il est bien moins facile de sombrer dans sa propre noirceur d’ame au contact de tels  hommes. Je n’avais pas eu l’occasion de prendre de ses nouvelles ou de chercher à le revoir en raison d’une semaine particulièrement chargée à tous les niveaux. L’activité du Print était belle à voir, les affaires illégales de celui dont je deviendrais l’associé florissaient, Azalea tapait sur les nerfs du clan en vertu de sa grossesse et mes beaux parents l’avaient redirigés vers moi afin que ma lionne d’épouse passe téléphoniquement ses nerfs sur moi. Car après tout, j’étais l’heureux élu responsable de son état. Une chance pour tous que je puisse l’apaiser malgré la distance qui nous sépare. Notre lien étant empreint d’une réciprocité parfaite.

Si ma belle était l’une des rares personnes de ce monde à pouvoir contrôler mon humeur ou m’empecher de vriller dans certaines circonstances. La réciproque était également réalité. Aussi, je passais de longues heures chaque nuit à combler par les mots le vide nous séparant. La traque des scientifiques avait été mis en stand by car infructueuse et esseulé comme je l’étais je ne me voyais pas courir après des chimères au sens littéral du terme pour brasser du vent. Ainsi, lorsque le message d’Alex avait fait vibré mon smartphone, un large sourire avait étiré mes lippes pour illuminer mon sombre visage d’une expression exaltée. Il n’y avait rien de mieux qu’une bonne virée entre potes pour recharger ses batteries. Bien qu’user du mot pote puisse sembler prématuré, j’espérais de tout cœur que c’était ce vers quoi nous tendions de concert. Nous nous sommes rapidement mis d’accord sur une séance diurne pour un blockbuster au scénario vu et revu mais norme entre amis de sexe masculin. Depuis combien de temps n’avais je plus mis les pieds dans une salle obscure ? Ça...

Habillé de manière décontractée du moins ce que j’estime l’ètre, je me rends devant le multiplex local rénové d’un pas guilleret. Repérant rapidement Alex, je tique un instant sur sa tenue et sa présentation relevées. Il semble s’ètre apprêté avec beaucoup de soin pour une simple sortie au cinéma. Ce qui est étrange puisqu’il ne m’avait pas vraiment donné l’impression d’ètre quelqu’un de porté sur ce genre de chose contrairement à un sicilien de ma connaissance. Je lis une certaine interrogation dans les yeux de mon vis à vis ce qui donne à la scène un air comique puisque  nous nous interrogeons visiblement mutuellement intérieurement. Pour autant, nous passons rapidement cette première impression. Alex sourit, moi aussi. C’est une belle journée. Il faut savourer la vie. Bonjour Alex. Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère. On va chercher des pop corns ? Ils ont des paniers de basket électroniques ici ? Sauf si tu préfères le billard. Je me rends compte que je dois avoir l’air d’un gamin excité ce qui pourrait s’expliquer par le fait que la dernière fois que je suis allé dans un cinéma Malaki et Jason étaient en vie et que bien que mon cadet de quelques années l’aîné de la fratrie semblait plus mature que moi sur certains points. Je me reprends sans me départir de mon sourire de bonheur. La joie de vivre doit être simple. Sinon, c’est qu’il ne s’agit pas de joie.
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le second rendez-vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Cinéma-
Sauter vers: