AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


span>

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 On n'apprend pas au jeune singe... [Pv Jaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Therence Garnet

avatar

Humeur : Troublé
Messages : 781
Réputation : 136
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: On n'apprend pas au jeune singe... [Pv Jaya]   Lun 7 Aoû - 23:23



...à faire la grimace
A la pizzéria "Le Vésuve", ça sent bon la pâte chaude et la sauce tomate. On dit de cette pizzeria qu'elle fait les meilleures pizza de la ville. Même un italien confirmé vous le dira, un baiser sur le bout des doigts pour illustrer sa satisfaction : ces pizza, c'est l'Italie en bouche. C'est bien pour ça que ça ne désemplie pas et que lorsque je rentre de ma dernière livraison, j'ai seulement le temps de défaire ma veste aux couleurs de l'enseigne et ouvrir la bouche que je me fait interrompre par une voix qui retentis de l'arrière salle, un accent à hacher au couteau digne des plus grands clichés cinématographique. "Garnèteuh! Nouvelleuh commendeuh!"
Surgit alors pour me remettre cinq boites fumantes, une traditionnelle toque sur la tête, la petite moustache bien entretenue et le ventre bedonnant... Monsieur Liu Ji.
Pour sûr, les pizza de Monsieur Liu Ji ont le gout authentique de l'Italie.

Je quitte donc la seule pizzéria du compté... du pays? Du monde?! A être gérée par un pur produit asiatique pour aller faire ma tournée.

La nuit est tombée. Je profite de m'engager sur une route peu fréquentée reliant Beacon Hills à sa plus proche ville voisine pour filer sur l'asphalte aussi vite que mon scoot de fonction me l'autorise, amateur de vitesse, pressé de finir le boulot, et surtout pressé de traverser cet endroit. J'éprouve toujours un frisson en traversant les bois depuis cette nuit ou nous avions été confronté à l'horreur avec Dunbar alors que nous venions... de... voler un cochon. Pour comprendre combien l'entreprise est louable, parce qu'elle l'est! il faudrait ce resituer dans le contexte, et comprendre que si j'ai traversé trente bornes de nuit dans la jeep volé de Stilinski, pénétré dans une ferme, et que, rejoins par un Liam pris d'un élan de justicier-solitaire en s'imaginant m'arrêter, je me suis embarqué un cochon, c'est que je me suis... un peu trop attaché à un wendigo aux hautes exigences culinaires. "Je ne mange pas d’animaux parce qu'ils sentent la peur", m'avait-il avoué. Mais je lui en foutrais à ce sale cannibale végétarien des "je ne mange pas d’animaux parce qu'ils sentent la peur"! Une victime par mois, pour répondre à ses instincts que la pleine lune réveille immanquablement, c'est déjà une victime de trop! Je ne comptais pas le laisser faire, même si pour ça, je devais lui imposer un nouveau régime et bichonner de la cochonnaille jusqu'à la date fatidique. Sûr de mon plan, je n'avais plus qu'à espérer que les porcs soient sensibles au syndrome de Stockholm...

J'avais tout prévu, ou presque, un petit local ou quelque chose qui s'y rapporte où le garder jusqu'à ce que ce présente une nuit de pleine lune que l'allemand et moi pourrions passé ensemble. Mais entre un déplacement dans son pays natal, nos querelles, mes remises en questions, j'ai perdu le fil des semaines, et autant dire que pour le moment planifier le régime de mon cannibale ne fait plus vraiment parti de mes priorités.
Cette nuit là donc, alors que nous rentrions à Beacon Hills avec un cochon et une mobylette - volée à McCall, faute que mon acolyte involontaire ait trouvé un autre moyen de me poursuivre... - dans le coffre, le porcin avait profité d'une panne de la voiture pour s'enfuir dans les bois.

Il faisait trop noir, tout s'est passé trop vite, je tremble encore en songeant à la bête, immense, féroce, qui nous a pris en chasse.

Je revois encore mon pauvre cochon que je m'étais donné tellement de mal à capturé, gésir sur le sol, la gorge barbouillée de sang, l’œil vitreux, et cette chose, cette ombre, se tenir au dessus de lui...

Avec Stilinski et Dunbar, nous nous sommes lancés sur les traces de bizarreries environnantes, et plus le temps défile, et plus je suis susceptible d'en apprendre sur cette possible monstruosité. Reste que jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons plus croisé la créature, à se demander si elle ne se taire pas quelque part dans ces b-

Je ne l'ai pas vu arrivé : le décors bascule sous mes yeux en même temps que la moto vire de côté et perce dans la végétation. Ça a surgit des fourrés, sans crier gare, je crois que mes mains ont tournées le guidon avant même que je ne comprenne ce qui m'arrivait. Je chute, une douleur lancinante dans la cuisse puis l'épaule, tourne-boule dans les feuilles mortes et les branches sur plusieurs mètres, avant de finir étalé sur le dos.

Oooh la vache... mais qu'est-ce qu'il c'est passé... la moto! Ch*er, j'espère qu'elle a rien!

Je peste en ôtant mon casque et me redresse en me massant le crâne, un peu sonné et le corps endoloris. Mais c'était quoi ce truc?... L'engin est étalé un peu plus loin, amortis par une grosse pierre. Oh m*rde, j'aime pas ça... Je suis au moins soulagé qu'il ne s'agisse pas de mon précieux bébé, ma Harley. Si je venais à la perdre aussi bêtement, je m'en remettrais pas... Mais s'il roule encore, je doute que l'engin soit indemne. Je pleure d'avance mes dollars perdus. Non, non, non ça va être bon pour ma pomme ça...

Je vérifie que je ne suis pas trop abimé et cesse immédiatement mes lamentations quand une silhouette se distingue, gigotant derrière le scoot. Comme une grosse touffe de poil qui grogne et qui ronfle. La densité des feuillages et la proximité entre les arbres coupent le peu de clarté qui nous vient d'un luminaire qui borde la route plus haut, rendant ma vision pénible. Mais... c'est en train de bourrinner mon scoot?!

-Hey! Dégage de là! Gueulè-je pour faire fuir l'animal.

J'ignore si je l'ai touché lorsqu'il est apparu, je jurerais qu'il ma coupé la route. J'ai le souvenir de quelque chose de massif, et lorsque à mon appel ça se redresse, je confirme que ça l'est. Mais ça a salement une allure humanoïde... Ça me coupe la voix et toute idée de bouger. Je reste pétrifié en fixant cette ombre robuste qui pourrait tenir de l'ours, du gorrile ou du je ne sais quoi et qui me fixe elle aussi longuement. Une sueur froide me glisse dans le dos à l'idée que je puisse faire face à notre monstre de minuit. Je le regarde. Ça me regarde. Nous nous regardons... Puis prudemment, je dirige mes yeux sur ses bras, et ça en profite pour déguerpir. Qu'est-ce que...

Je reste vissé par terre, les yeux comme deux ronds de flanc.

Mais ce truc vient de me chourer mes pizzas!!!

© Halloween sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Elmandjra

avatar

Messages : 15
Réputation : 3
Date d'inscription : 03/08/2017

MessageSujet: Re: On n'apprend pas au jeune singe... [Pv Jaya]   Sam 12 Aoû - 14:37

On apprends pas au jeune singe à faire la grimace

La nuit venait de tomber sur Beacon Hills. Les rues se vidaient lentement et tout commençait à devenir un peu plus calme. Seules quelques personnes étaient encore de sortie.

Jaya était assise contre la fenêtre de sa chambre se demandant bien ce qu’elle allait faire de sa soirée. Elle regarda l’heure sur son portable. Bien qu’il soit assez tard, elle n’éprouvait pas encore le besoin d’aller se coucher. Le ciel était dégagé, on y voyait les étoiles et la lune briller dans le ciel. Un sourire vint s’installer sur le visage de la jeune mexicaine. C’était une soirée parfaite pour aller en forêt s’adonner à quelques exercices d’étirements. Ou plutôt pour aller se défouler un petite peu, car finalement elle n’avait pas fait grand-chose de sa journée.

A part son jogging du matin, elle n’avait fait que déambuler sans but dans la ville et aidé ses parents à faire quelques tâches à la maison. Elle se leva, prenant soin de prendre un sac à dos ou elle pourrait mettre ses habits dedans avant de se transformer en sasquatsch. Parce que soyons honnête. Elle n’avait pas envie de se retrouver « à poil » après s’être retransformée et que deuxièmement, elle aimait trop ses habits pour les déchirer durant sa transformation.

Certes, elle aurait pu se transformer directement depuis la maison et se faire aussi discrète que possible pour rejoindre la forêt. Mais elle restait persuadée que la discrétion n’était vraiment pas son fort, alors elle préférait prendre ses précautions et se transformer directement en forêt.

La forêt n’était vraiment pas très loin de chez elle et elle y était rendue en moins de cinq minutes. Une fois sûre que personne ne se trouvait dans les environs, elle se transforma, fourra ses habits dans son sac à dos avant de le cacher dans le creux de l’arbre ou elle avait l’habitude de le ranger. Prise d’une sensation de liberté, Jaya, commença à courir un peu partout, en s’accorchant de temps en temps aux branches des arbres environnants avant de se balancer à l’arbre suivant.

Elle ne l’avait pas entendu arrivé. Prise par surprise, elle fonça directement dans le scoot du jeune homme, le projetant hors de son moyen de transport. Jaya fit un roulé-boulé avant de se redresser, tout en essayant de reprendre son équilibre. Une fois son équilibre reprit, elle secoua la tête et regarda l’engin qui s’était écrasé à quelques mètres d’elle. C’est là que l’odeur arriva à ses narines. L’odeur délicieuse de pizza fraîchement sorties du four. Son estomac commençait déjà à gronder et elle commençait déjà à en baver. Elle se dirigea rapidement vers la boxe contentant la nourriture et sortit toutes les pizzas d’un coup. Elle allait se régaler. A ce moment-là, elle en avait rien à faire que ces pizzas aient déjà été prévues pour quelqu’un d’autre. Ces pizzas venaient du Vésuve et étaient pour elle les meilleures pizzas du monde. Elle ouvrit la première boite et saliva d’avance devant la pizza aux trois fromages. Elle qui adorait le fromage allait se donner à cœur joie de la manger toute entière.

Elle prit la première part et la fit disparaitre en quelques secondes à peine. Qu’est-ce qu’elle était bonne cette pizza ! Cependant, elle fut rapidement interrompue dans sa dégustation par la voix d’un jeune homme à quelques mètres d’elle qui lui ordonnait de déguerpir. Elle se releva un peu plus, intriguée et regarda autour d’elle. C’est là qu’elle le vit. Le jeune homme qu’elle avait éjecté de son scoot. La deuxième part de pizza en main, elle observa le jeune homme qui semblait pétrifié.

Elle tenta de lui dire qu’il n’avait pas à avoir peur d’elle, mais tout ce qui sortit de sa bouche fut une succession de grognement. Lorsqu’elle grognait comme ça, elle avait vraiment l’impression de sonner comme Chewbacca. Mais malheureusement sa tentative de calmer le jeune homme n’eut pas l’effet escompté. Au contraire, il paraissait encore plus terrorisé. Elle avait songé à se retransformé, mais le risque était trop grand. Elle n’avait pas envie de lui faire encore plus peur que maintenant. D’autant plus, pour l’avoir vécu avec Diego, elle savait que les humains n’étaient pas des plus réceptifs quand il s’agissait de transformation en quelconque animal ou autre.

Elle regarda un instant sa part de pizza et le jeune homme et se rapprocha doucement de lui en lui tendant la part qu’elle tenait dans sa main. Avec un peu de chance, il la prendrait et serait un peu moins terrorisé.

Même si les chances étaient très minimes, elle avait quand même de l’espoir.

FEATURING Therence


Bigfoot may well be an E.T., because... remember Chewbacca?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On n'apprend pas au jeune singe... [Pv Jaya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville-
Sauter vers: