AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 26 Jan - 13:09

J'ouvre mes yeux subitement, la nuit était tombée. Quelle merde, on m'avait encore oublié! En effet, je devais travailler sur un nouvel exposé pour un prof, mais seul cette fois. Je voulais le résultat le plus complet possible, pour n'avoir aucun reproche quant au fait que j'étais le seul à ne pas être en binôme. Ainsi, on me ferait de nouveau confiance la prochaine fois. Dans cette optique, depuis une semaine, je passais toutes mes heures libres à la bibliothèque du lycée jusqu'à la fermeture. Seulement, même le documentaliste partait avant moi, me laissant aux mains de l'homme de service chargé de fermer à clef toutes les portes au cours de sa dernière tournée des salles.

Je le lui avais demandé une fois et il n'avait rien eu à redire, il semblait même m'admirer pour ma détermination à bosser dur. Deux fois, j'avais failli finir enfermé pour de bon, j'avais dû taper fortement à la porte pour qu'on m'entende. Mais on dirait que la troisième fois fut la bonne, puisqu'il était vingt heure passée. Que je fus fatigué ou pas en sombrant, j'avais toujours eu le sommeil lourd. Si ce n'était mon bras devenu douloureux à cause de ma tête posée dessus en m'endormant, je ne me serais jamais réveillé avant le matin suivant. J'essuyai ma bave sur ma joue avec ma manche en me relevant, jurant d'avoir encore été oublié. Je m'étirai pour me remettre en forme et me dirigeai directement vers la porte.

"C'est bien fermé à clefs... Putain de merde! Je veux pas rester là toute la nuit!"

Je ne savais pas quoi faire, à part démolir la porte avec mon pouvoir. Pourtant, je n'osais pas le faire de peur qu'on comprenne ce que j'étais, vue qu'on saurait immédiatement que c'était moi. Personne d'autre n'était assez cinglé pour rester dormir dans un endroit pareil, même pour bosser. Je soupirai fortement en réfléchissant fort à une solution demandant plus d'habileté que de force. De toute façon, je n'étais même pas sûr d'arriver à sortir la porte de ses gongs, faiblard que j'étais. Les fenêtres étaient fermées aussi.

Par réflexe, je regardai par le trou de la serrure, et une idée me vint. Je fermai les yeux en me concentrant de toutes mes forces, puis fis "entrer" ma force dans la serrure par le trou, palpant chacune de ses composantes par la pensée. Je me mis à les actionner dans un certain ordre jusqu'à trouver celui correspondant très exactement à ce que ferait la clef. Ceci me prit environ une heure, je tremblais des pieds à la tête de frustration à cause des nombreux ratés. Enfin, la porte s'ouvrit docilement, je n'eus qu'à la pousser, mais je refermai d'un coup en voyant ce qui m'attendait dehors.

"Bordel! Bordel! BORDEL!"

Mais c'était quoi ça!? Un démon? C'était même pas un loup- garou! Ayant peur que le bruit de la porte qui claque attire le monstre que j'avais vu, j'allai directement me cacher derrière le dernier rayon, tout au fond de la salle. Au cas où, je ramenai des chaises avec moi et les gardai à ma droite et à ma gauche, pour les lancer avec mon pouvoir à l'approche du monstre. Pitié, faîtes qu'il ne m'a pas remarqué! Je ne pourrais affronter ces oreilles de chats et cette queue ondulante collée à son postérieur... Pourquoi j'étais resté dans un endroit pareil le jour d'une nuit de pleine lune!?


Dernière édition par Shawn Nolan le Lun 2 Fév - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 26 Jan - 21:48




Je vais jouer


Ce soir serait la pleine lune.
Et merde.
Je devais me trouver un endroit, et vite.
Je ne voulais pas faire du mal à quelqu'un.
Miya et Zack m'avaient remontée les bretelles, je ne suis pas un monstre, soit mais je reste dangereuse.
Si Miya se contrôle tant mieux, moi j'en suis incapable.

Soudain j'eus une idée: le lycée. La nuit il est fermé, se serait parfait! Je rassemblai des affaires de rechange dans un sac, une bouteille d'eau et un petit déjeuner en plus de mon sac de court.

Dehors le soleil déclinait, laissant sa place à la lune. Je sentais déjà son attraction sur moi.
Une fois le lycée en vu je me sentis soulagée. Pour une fois j'avais mis un pantalon et des chaussures plates. Devant l'établissement je vérifiai que j'étais bien seule, puis je forçai la serrure.

Bien, tout était près, j'avais opté pour les toilettes, au moins je pourrais me préparer pour le lendemain et paraître... Normal. La nuit tomba d'un coup, je tombai au sol, tremblante. Je me sentis arracher mes vêtements en gémissant, le corps à demi-nu, couverte de sueur...

La lune apparut derrière un nuage et son rayon me frappa d'un coup... Je hurlai de douleur avant de perdre connaissance.

---------------------------------------------------------------------------

Outchhh Le réveil est dur.
Mais cette sensation de liberté est unique en son genre.
Je suis puissante, libre et je me sens belle.
Je relève la tête d'un coup. Il y a quelqu'un je le sens. Je vais enfin pouvoir m'amuser...

Je sortis des toilettes avec un sourire sadique, le bruit venait du fond du couloir, de la bibliothèque. Quand la porte s'ouvrit, un jeune homme noir m’aperçut et pris une expression de terreur avant de refermer précipitamment la porte.

De l'autre côté je l'entendis couiner "Bordel, Bordel, BORDEL". Je ne pus m'empêcher de rire, il sentais la peur, quel délice...

"-Alors pauvre chose perdu, veux tu être la souris d'un chaton...? Laisse moi entrer, on va bien jouer..."

Je lui répétais cette phrase inlassablement, changeant le ton et l'air sur laquelle je lui chantais ça, tout en me rapprochant du fond, là où il était. Pour lui faire encore plus peur je fis grincer mes griffes sur le bord, je renversais des bibliothèques... Je cassais des lampes.

Je le vis accroupis par terre entre plusieurs chaises, tremblant et je lâcha un rire cruel. Je m'arrêtai et le regardai. Ciel que c'était jouissif à voir, son odeur... Je ne pus résister à lâcher un gémissement de pur plaisir. Chose encore plus plaisante avec moi, la nuit mes yeux brillent: l'un vert, l'autre or. Et je savais que cela le faisait réellement flipper.

"-Alors mon mignon. que fais tu ici, seul? Veux tu jouer avec moi?"

Je me rapprochais de lui subtilement, rampant presque à quatre pattes...

 
holliday creation


Dernière édition par Fhury Haime le Lun 2 Fév - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mar 27 Jan - 17:22

Je bouchai mes oreilles avec la paume de mes mains pour ne plus avoir à entendre sa chanson stupide, les yeux fortement fermés. J'essayais de me convaincre que cette créature était probablement trop idiote pour savoir ouvrir une porte, que j'étais sans doute tranquille tant que je restais à l'intérieur. Je sursautai en entendant ses griffes crisser sur une table, j'en ouvris les yeux. Et je la vis, devant moi, avançant à pas lent, comme dans mes pires cauchemars! Elle se mit à renverser et casser tout ce qui se trouvait ou pas sur son passage, mais elle n'avait rien d'une colérique: elle s'amusait la sadique. Je la voyais approcher et pourtant, je ne fis même pas mine de fuir. Je la fixais sans pouvoir détacher mes yeux, tremblant des pieds à la tête, priant que je fus dans mon sommeil en réalité, et non en présence d'un métamorphe surpuissant sur le point de se jeter sur moi. Je crus qu'elle allait se jetait sur moi, mais ce fut plutôt un rire tonitruant qui s'échappa de sa gorge... La pute.

Nos regards se croisèrent lors d'un moment de calme, quand elle eut finit de montrer tout l'amusement que ma frayeur lui inspirait. Ses yeux me toisaient de leurs brillances surnaturelles, l'un doré et l'autre verdoyant. J'aurais sûrement trouvé un truc poétique à dire pour décrire ces deux petites billes rondes aux airs de perles merveilleuses, mais pas dans l'état lamentable que cette situation me laissait. La jeune fille se mit à marcher à quatre pattes vers moi, toujours aussi lentement, tranquillement. Je poussai un cri -le même qu'un lapin crétin- en lui lançant deux chaises avec ma force mentale. Je savais qu'elle trouverait un moyen de s'en débarrasser, en esquivant ou autre,a alors je bondis sur le côté et me précipitai vers la sortie à quatre pattes en me relavant au niveau de la porte que je refermai en sortant. J'arrivai rapidement devant la porte principale, elle ne voulus pas s'ouvrir malgré mes secousses les plus violentes. Je n'eus pas le temps de continuer, j'entendis un bruit derrière moi et m'enfuis par les escaliers pour monter à l'étage.

"Lâche- moi sale monstre!"

Je traversai le grand couloir en sprintant, suant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mer 28 Jan - 14:09




Qui va à la chasse...


Cet humain était très intéressant, oui rien à dire la dessus. Etre capable de faire voler des chaises sans les toucher... Bon certes si je les avais prise en pleine tête j’aurais eu mal, mais il était tellement terrorisé qu’il avait poussé un cri de jeune vierge... Je dus me retenir de rire à ce moment là !

Oh... Il voulait que je le chasse ? Alors soit : la chasse était ouverte.

Je me mis à le pister partout dans l’établissement, l’entend me crier lâche moi sale monstre... Oui il avait raison, j’étais un monstre et j’adorais ça ! Je me mis à griffer les casiers en métal dans les couloirs, créant ainsi un bruit aiguë insupportable...

« -Miaouuuu, Miaouuuuu. Mon petit chat pourquoi as-tu si peur ? Miaouuu, Miaouuuu. Mon petit chat pourquoi pleures-tu comme ça... ? »

Je me mis à chanter à tue tête cette berceuse remanier... Je sentais l’odeur de ça peur... Si jouissif !!!

Ça y est, je l’avais rattrapé. Il était là, courant, devant moi. Ni une, ni deux je bondis et atterris sur lui, plantant profondément mes griffes dans ses épaules. Il s’étala par terre tandis que je lâchais un rire sadique. Je me penchais et lui chuchota au creux de l’oreille :

« -Alors mon mignon, ne veux tu toujours pas jouer avec moi ? »

En disant cela, je retirai une main de son épaule et léchai le sang sur mes doigts, me cambrant de plaisir en sentant le nectar chaud couler dans ma gorge. Je me levais, le laissant ainsi libre de ses mouvements et lui dis, en souriant effroyablement :

« -Cours ! »

Oui c’est vrai, il ne faut pas jouer avec la nourriture mais lui... Sentait délicieusement, et après tout, je suis un chat, donc je joue...

Je m’accroupis dans une position à la fois sensuelle et pleine de danger, prête à bondir dès qu’il partirait... Ouiii j’allais jouer avec lui.

« - Tremble, tremble mon mignon, cour, cour, le méchant chat est là ! »

Il détala comme un lapin et j’éclatais une fois de plus dans un rire sadique, puis feula : La chasse reprenait.

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Jeu 29 Jan - 15:44

Le bruit du métal juste derrière moi me fit sursauter, mais pas ralentir une seule seconde. Malheureusement, ceci ne suffit pas à la semer, une créature de ce genre pouvait bien me laisser courir autant qu'elle le voulait, elle me rattraperait toujours! Ainsi, me voilà pris au piège entre ses griffes. Celles- ci s'enfoncèrent dans mon dos lorsque la métamorphe me fit tomber à plat ventre après son bond. Je hurlai de douleur et de peur en essayant de ramper. Je saignais... JE SAIGNAIS! Quelle douleur, c'était insupportable! Ses griffes semblaient en acier, capable de tout transpercer en moi... J'étais fait. Pourtant, elle me laissa repartir aussitôt, après m'avoir chuchoté à l'oreille des mots digne de son comportement répugnant, alors qu'elle léchait mon propre sang. Son souffle sur ma nuque et mon oreille était une bénédiction, mais c'était surtout un véritable cauchemar!

«C'est pas un jeu! Vas chasser des souris plutôt!»

Je lui lançai un regard plein de mépris alors qu'elle se mettait dans une position qui m'aurait donné une érection en temps normal, surtout qu'elle était bien foutue... Quel gâchis! Je repartis dans ma course déterminé à survivre à une salope pareille. Elle ne gagnera pas ce «jeu», jamais! Je devais trouver un endroit où me cacher, inutile de courir avec une bête pareille. Son rire me crispa les jambes, me faisant tomber et me relever pour continuer. Je bondis dans la porte d'une salle de classe en formant une bulle de répulsion autour de moi qui cassa la serrure, puis je la refermai et la bloquai avec toutes les tables. Il lui faudra un peu de temps pour les écarter même avec une force monstrueuse. En attendant, je devais trouver un moyen de sortir de là. Je pouvais toujours sauter par la fenêtre... Et mourir *PAN*

Non, je devais trouver autour chose... Je pris l'armoire sur laquelle je posai une table et quelques chaises pour former une colonne allant jusqu'au plafond. Je fis une deuxième colonne ainsi, en attendant qu'elle entre. Dès qu'elle fut devant moi, je fis semblant d'être effrayé, avant de pousser les colonnes sur elle avec mon pouvoir, les faisant tomber sur elle. Avec ça, elle serait à la fois blessée et sonnée, de quoi me donner le temps de redescendre au rez- de- chaussée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 1:28




Douleur et réveil



«-C'est pas un jeu! Vas chasser des souris plutôt!»

A son odeur tandis que j’étais sur lui, je sentis que l’autre aurait pu lui plaire. Dommage gamin.

Après l’avoir laissé repartir et prendre de l’avance je me mis à avancer en balançant des hanches de façon très provocatrice. Je savais exactement où il était. Au dessus, dans une salle de classe.

Arrivée devant la dite salle, j’essayais de l’ouvrir... Coincé. Je pris de l’élan mais elle résista. Je mis à grogner. Après plusieurs échecs, je regardais le plafond... Non je n’arriverai a rien de ce côté la. En regardant de tous les côtés, je lâchais un rire puissamment sadique et me dirigeais vers la seconde porte. Je la défonçais d’un coup de pied.

Il n’y à rien dire, le voir effrayé devant moi me donnait presque un orgasme ! Je me mordis la lèvre au souvenir de son sang et feulai...

Je n’y avais pas prêté attention en entrant dans la salle mais je compris que  l’emprise sur l’autre venait de s’inverser au moment où je me pris les meubles dessus.

Avant de sombrer dans le noir, je le vis partir en courant...

--------------------------------------------------------------

Première sensation : une douleur.
La deuxième : une asphyxie.

J’ouvris péniblement les yeux. Je compris pourquoi j’avais aussi mal. J’étais sous un amas de meuble... Je ne pus retenir un hurlement de douleur... Suite à ça je me mis à pleurer...

Au bout de quelques minutes de chouineries parfaitement inutile mais qui m’ont soulagée, j’essayais de comprendre : Mes jambes étaient libres de mouvement, mes bras aussi, j’avais simplement un morceau de table qui me comprimait un peu le ventre... Je regardais au dessus et compris que si je soulevais assez haut la table (et l’armoire) et, si j’étais assez rapide, je pourrais me dégager non sans bruit.

Je tentais une première fois et ne réussi qu’à me faire tout retomber dessus me coupant net la respiration. J’essayais de me calmer et retentais ma chance. Après plusieurs essais infructueux, je réussissais enfin et glissais hors de ce tas de meuble empilé, créant un sacré boucan qui résonna dans les pièces vides.

Une fois libre, je tentais de me remettre debout, le procédé fut lent et douloureux. Là où une personne en pleine forme aurait mis deux minutes à atteindre l’escalier et le descendre, j’en mis beaucoup plus de dix...

Je rampais presque sur les murs, avançant petit à petit, bien que le douleur se calma rapidement, mes jambes tremblaient encore de la récente transformation. Une fois dans le couleur principal du rez de chaussé, je titubais en toussant un peu en direction des toilettes des filles où résidait mes affaires.

Je ne savais pas ce qu’il c’était passé cette fois, mais clairement j’avais pris très cher. Je réussis à rejoindre l’évier et grimaçais en découvrant mon visage : mon maquillage avait coulé, mes cheveux étaient lamentablement emmêlés et j’avais quelques bleus sur le corps...

J’attrapais mon sac et me recoiffais avec ma brosse, puis entrepris de me remaquiller comme il faut avec liner, crayon et rouge à lèvres. Puis, en grimaçant, je commençais à me déshabiller...

Une fois en sous vêtements je me mis à nettoyer le sang que j’avais sur le corps.

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 13:08

Le piège avait fonctionné, il ne me restait plus qu'à prendre la fuite. J'étais certains qu'elle se relèverai aussitôt vue le monstre qu'elle semblait être, il fallait que je trouve un moyen de quitter les lieux au plus vite! Je descendis les escaliers quatre à quatre, manquant de tomber plusieurs fois, avant de me précipiter vers la porte de sortie à l'avant. Je la secouais de toutes mes forces, mettant quelques coups télékinétiques, mais rien n'y fit. Je restais là pendant plus de dix minutes à taper avec force en hurlant mon dépit, que n'importe qui vienne me sauver. Soudain, des bruits de gémissements et de pas me firent me retourner et m'aplatir à la porte d'un air désespéré. J'étais pris au piège, j'aurais dû aller m'enfermer quelque part comme tout à l'heure, maintenant il était trop tard pour fuir! Je restais dans cette position crispée une petite minute, jusqu'à me rendre compte que le chat ne venait pas vers moi... Elle était partie dans le sens inverse, oubliant sa proie. J'en étais presque vexé, je n'étais déjà plus à son goût!? Vive la fidélité, amuse- toi avec tes souris! Ou alors... Elle me cherchait...

Je n'allais pas attendre qu'elle m'attrape cette folle, je n'étais ni une souris ni un petit oiseau! Je décrochai l'extincteur du mur et me dirigeai vers les bruits, c'était dans les toilettes des filles. Je marchai silencieusement en en entrant, me plaçant dans angle mort. Je l'interpellai pour qu'elle se retourne, puis l'aspergea un bon coup pour la déstabiliser. Ensuite, je levai l'extincteur au- dessus de ma tête pour lui fracasser le crâne, mais je fus stoppé net par la vision qu'elle m'offrait: elle était en sous-vetements! Plus étrange encore, ses oreilles de chat et sa queue avaient disparues, sans compte ses griffes tranchantes. On aurait dit une simple lycéenne désorientée. Elle était maintenant recouverte de la blancheur du contenu de ce que je tenais comme une arme, mais il était évident qu'elle n'avait plus rien de la sauvage démoniaque qui m'avait attaqué. Il y avait du maquillage sur le lavabo en face du miroir... Que devais- je faire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 14:01




Etre aspergée...


 Je lâchais un cri de stupeur quand je me retournais face à... Je ne sais pas trop je sentie se liquide mousseux se répandre sur moi... Nom de dieux !!!
Je tombais de stupeur... Heureusement que mon maquillage était waterproof !!!
Je gémis en me relevant...  Je passais une main sur mon visage pour enlever cette... Chose et je regardais droit devant moi, très en colère.

« -Non mais ça va pas bien ? Tu es malade ou quoi ???? J’ai faillit faire une putain de crise cardiaque merde !!! Grand malade !!!!! »

Puis je tiltais que j’étais en sous vêtement et poussa un cris dans le genre « KYAAAAA » avant de me mettre accroupie en me couvrant la poitrine avec les bras.

« -PERVERSSSSSSSSSSS »

Oui j’avais crié ! Non mais oh d’où il me matait comme ça, d’un air... Je le regardais plus longtemps et constatais qu’il ne me matait pas mais paraissait juste pommé... Je tombais sur les fesses, grimaçant de douleur... J’avais presque oublié tiens !

En le regardant de plus près je vis qu’il était très mignon, ça peau couleur chocolat donnait envie de le goûter du bout des lèvres, ses cheveux bouclés donnaient envie de toucher, on aurait dis un petit nuage flottant au dessus de ça tête... Et son visage était un peu enfantin... A croquer !!!! Je me sentis rougir, heureusement qu’il faisait presque nuit...

« -Je... désolée... Je pensais être seule ici... Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un d’autre... Mais ! Tu es blessé !!! »

Je me précipitai vers lui, au niveau de son épaule et dégagea son t-shirt pour regarder. Nom de dieu... Il avait cinq petits trous... Je passais mes mains sur sa blessure et il tressaillit.

« -Il faut te désinfecter !! Au fait... Je... Fhury, enchantée »

Je lui tendis la main, oubliant complètement ma semi nudité, je lui souris.
J’attendais bien évidement une réaction de sa part, mais le pauvre... Il ne lâchait pas mes seins des yeux et je baissais les miens pour regarder ce qu’il... Oups... je me retournais d’un coup, lui présentant mon dos et... Bah ouais soit les seins soit les fesses !!! Il fallait que je me lave...

Puis quelque chose me frappa de plein fouet. Et si il m’avait vu ? Et si c’était moi qui l’avait blessé ? Oh non...


holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 17:24

Tout s'était enchaîné rapidement, avec un dynamisme qui me dépassait. On pourrait résumer mes prochaines actions par:

"Malade?"
"Pervers?"
"Aïe me touche pas!"
"Furie...?"

Et bien voilà... Le monstre tueur avait pour nom "Furie" et ça lui allait très bien. Elle n'avait plus du tout l'air de la chatte sensuelle de tout à l'heure, c'était plutôt une sorte de gamine excitée qui me faisait face. J'en eus marre de soulever l'extincteur et le baissai sans le lâcher. J'enlevai ma veste en soupirant et l'attachai autour de sa taille pour cacher son arrière train tendu vers moi.

"ça n'avait pas l'air de te déranger plus que ça tout à l'heure de me montrer ton côté le plus voluptueux de ton être..."

Bien que ce fut plus un côté sadique qu'autre chose en réalité. J'essayais juste de plaisanter sur le renversement de situation, afin de lui faire comprendre que même si elle m'avait attaqué précédemment, je savais qu'elle n'avait pas été elle- même en fait. Je sortis ensuite l'attendre dehors, me demandant la raison de ce revirement. C'était obligatoirement lié à mon piège, mais comment...? Bref, autant être content que je m'en sorte aussi facilement, imaginez qu'elle veuille se venger! En tout cas, elle ne cicatrisait pas, il fallait trouver de quoi la soigner. L'infirmerie n'était pas très loin, je lui proposerai de l'escorter. Pourquoi l'aider? Parce que comme dis précédemment, elle était vraiment pas mal dans son genre, et vue qu'elle était devenue normale, je commençais à me sentir plus qu'en devoir de me montrer plus courtois.

Quelques minutes plus tard, je repris ma veste en la scrutant de mon oeil expert. Elle n'avait rien de très grave, des entailles çà et là et quelques bleus, rien de méchant en somme. Sans transition:

"Allons chercher de quoi te soigner à l'infirmerie, c'est pas loin."

Sans attendre de réponse, je pris la direction sus-dite l'air impassible, j'étais assez mal à l'aise d'être en présence de mon ancienne poursuivante. Je n'osais la regarder dans les yeux, de peur d'y voir sa lueur jaune pleine de mesquinerie, bien qu'elle ne l'avait plus sous sa forme humaine. J'ouvris la porte en crochetant la serrure comme pour la bibliothèque, en quelques secondes cette fois, et entrai.

"Assis- toi sur le lit, je m'occupe de toi."

Je fouillai les placards et les tiroirs puis revint avec de la pommade et des pansements. Je me mis à en étaler sur ses bras sans la regarder. Je devais absolument oublier l'image de son sourire sadique, elle n'était plus la même... Plus la même... Pourtant, mes mains ne cessaient de trembler en agissant, ma voix aussi si je devais me mettre à parler. J'avais tout simplement trop peur et étais sur le point de craquer d'être aussi prêt d'un tel monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 18:16




Soignée


 Je tressaillis quand je sentis ses mains frôler ma taille tandis qu’il m’attachait sa veste autour de la taille, couvrant ainsi ma nudité. Je le remerciais timidement.

"-Ca n'avait pas l'air de te déranger plus que ça tout à l'heure de me montrer ton côté le plus voluptueux de ton être..."

Je bugais... Oh non c’est bien ce que je craignais. Je l’avais attaqué et blessé... Il tremblait mais je sentais qu’il essayait de plaisanter...

« - Je... Je t’ai attaqué ? Je suis désolée... Je ne m’en souviens pas du tout... Je pensais sincèrement être seule pour éviter ce genre de chose. J’espère que tu ... »

Je ne fini pas ma phrase quand j’entendis la porte se refermer. J’étais seule. Nouveau soupire. Je détachais sa veste et me rinça le corps comme je pus. Une fois propre, je mis une robe rouge assortit à mes cheveux, bustier en haut, mettant en valeur ma poitrine et moulant mes hanches et mon fessier. Je mis mes bas et mes talons puis récupérais mes affaires et sortie en tendant la veste au jeune homme.

Il se mit à me scruter de haut en bas, inspectant mes blessures. Je le laissais faire.


"-Allons chercher de quoi te soigner à l'infirmerie, c'est pas loin."

Je le suivais en silence, honteuse de lui avoir fait autan de mal alors qu’il était si prévenant. Mais il ne me regardait pas... Je sursautais quand il y eut un clic résonnant et le jeune homme ouvrit la porte. Je restais quelques secondes bouche bée avant de me reprendre.

"-Assis- toi sur le lit, je m'occupe de toi."

Je lui obéit et rougis quand il commençait ses soins. Puis je sentis à nouveau la peur traverser. Alors je lui attrapais les mains, le forçait à me regarder. Je lui offris mon plus doux sourire et me penchais en avant pour lui embrasser la joue droite.

Je devais passer pour une fille facile mais je ne savais pas quoi faire pour lui faire comprendre que je n’étais pas un monstre sanguinaire... Enfin pas à ce moment là.

« -Je suis désolée pour tout tu sais ? Je ne sais pas ce que tu lui as fait, mais il est complètement KO. Tu ne crains plus rien. Je sais que c’est facile pour moi de te dire ça, mais je te jure qu’en ce moment il n’y a que nous deux, seuls ! »

D’un coup le rouge me montait à nouveau aux joues... Ma phrase portait complètement à confusion... J’essayais de trouvais une autre façon de lui faire comprendre que j’étais la gentille mais ne trouvant rien je le pris dans mes bras, me levant et l’entourant de façon réconfortante contre moi...

Je me mis instinctivement à lui caresser la tête, quand je réalisais que ce n’était pas vraiment une chose à faire. Alors je le lâchais et me rassis sur le lit.

« - Je ne veux pas que tu es peur de moi... »



holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 19:39

Je fus bouche bée par son baiser sur la joue, c'était incompréhensible... Avait-elle remarqué ma frayeur? Même avec une raison pareille, ce n'était pas normal de m'embrasser alors qu'on connaissait à peine nos noms. Maintenant que j'y pense, je devrais peut-être donner le mien en retour. Pas le temps de dire un mot, j'étais déjà dans ses bras, sa poitrine compressée contre mon torse, ce qui n'était pas pour me déplaire! Sa tenue était carrément aguichante, je pouvais dire ses mensurations à la simple vue de son apparence. Et puis elle dégageait maintenant une odeur des plus agréables, quelque chose d'absolument irrésistible et qui me fit soupirer d'aise malgré moi. Mon corps bougea presque tout seul: mes bras l'encerclait avec tendresse, enfouissant mon visage dans son cou.

C'était le pied! Je me demandais si j'avais dans les bras une véritable allumeuse ou une fille un peu trop instable. J'aurais tellement voulu... Tellement voulu lui toucher les seins! Soit je pensais à ça, à cause de sa presque nudité aux toilettes que j'avais pu détailler à loisir, soit je me rappelais les atrocités qu'elle m'avait fait subir plus tôt. Vue sa gentillesse et sa culpabilité, elle ne m'en voudrait pas d'opter pour la première solution, espérant ne jamais céder à la tentation. Sauf que... Son formidable fessier me faisait de l'oeil maintenant que je l'avais juste sous mes yeux! Il me suffirait de passer légèrement les mains dessus, elle n'en saurait rien... Au pire elle sentirait comme un courant d'air qui frôlerait son joli popotin. Non... Je devais résister à cette envie aussi! Pour le bien de tous... Euh... Pour ne pas réveiller ce foutu chat massacreur plutôt.

La tête... Non pas la tête! Pourquoi a -t-il fallu qu'elle s'en prenne à mon point faible? J'étais maintenant tout engourdis et ne contrôlais presque plus mes mouvements. Mes mains glisserent le long de son dos en bavant presque de plaisir sous ses caresses, mais s'arrêtèrent nettes juste au-dessus de son arrière train, car elle avait brutalement rompu ses manipulation pour s'asseoir. Je la fixai tout d'abord d'un air hagard, avant de secouer la tête pour poser un regard apaisé sur elle.

"Je suis désolé... Je n'ai plus peur."

Je finis de passer la pommade sans trembler une seule fois, n'oubliant pas les épaules et le cou. Ensuite, Je posai quelques pansements sur ses bras, ses jambes et sa joue. Là où les entailles s'étaient remises à saigner durant mes soins. Enfin, je rangeai les objets et me tournai vers ma patiente.

"Parfait! Sauf qu'on est coincé dans le bâtiment."

Un silence s'abattit pour accentuer la pénible situation qui était la nôtre. Juste à ce moment- là, mon pauvre ventre gargouilla fort et longtemps... De quoi faire fuir un loup- garou alpha pour tout dire.

"Désolé... J'ai pas dîner... Je vais m'acheter un truc à grignoter au distributeur, tu veux quelque chose?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Ven 30 Jan - 20:28




Sucre d'orge


 Quand je le pris dans mes bras, je sentis quelque chose dans son odeur... Un changement passant de la peur à... Oui c’était bel et bien l’excitation... Et ça entraînait mon excitation...

Une fois détachée de lui son regard était calmé. Il termina ses soins sur moi en me rassurant.
Puis il mit en évidence que nous étions coincés, seuls... Non de dieu il fallait que je me calme !!!  Non mais à quoi je pensais moi ? A ses mains sur mon corps ? A moi en train de gémir pour lui ? A lui en... Non de dieu mais voilà que m’excitais toute seule maintenant !!!

Alors que je tentais de reprendre le dessus sur mes pulsions (et les images qui défilaient dans ma tête, toutes plus torrides les unes que les autres), un grognement sourd sorti du ventre du jeune homme et je me mis à rire.

"-Désolé... Je n’ai pas dîné... Je vais m'acheter un truc à grignoter au distributeur, tu veux quelque chose?"

Je me leva et lui passais devant jusqu’à la machine, ne pouvant empêcher de marcher avec un sacré déhancher... Presque le même que quand l’autre prenait le contrôle sur mon corps. Oui mon corps le voulait. Je mis quelques pièces dans la machine et lui demandais se qu’il voulait puis lui offrir, pour me faire pardonner de ce qu’il avait subit par ma faute. Je fis exprès de me baisser dos à lui, pour m’assurer qu’il verrait bien mes courbes.

Je lui demandais alors son prénom, lui posant des questions toutes plus banale les unes que les autres. Je me mordais la lèvre, me retenant de céder à mes pulsions tandis qu’il parlait. J’aimais sa voix, sa façon de ce déplacer... Bon certes je n’étais pas amoureuse mais pourquoi ne pas s’amuser de temps en temps...

Dans le distributeur j’avais pris un bâton de sucre d’orge et en mis une partie dans ma bouche, le suçant sans regarder le jeune homme mais les yeux brillant d’envie... Non non non ! Fhury tu vas remballer tes pulsions ma belle !

On retourna à l’infirmerie où se trouvaient deux lits, je m’assis sur celui où je m’étais installée lors des soins et lui se rassit sur la chaise à la fois proche et loin. Je croissais les jambes, avec une robe comme celle là je n’avais pas le choix, je n’allais pas écarter les jambes devant lui. Une petite vois me murmura « pas tout de suite » et je secouais la tête, perdant presque mon sucre d’orge, je l’aspirais un peu pour qu’il glisse sur mes lèvres et le ravoir bien en place. Puis je réalisais qu’il y avait une question qui me tracassait :

« - Comment as-tu ouvert la porte ? »

Pour parler j’avais du retirer le sucre d’orge, de fait je passais lentement ma langue sur mes lèvres pour enlever le surplus de sucre. De façon gourmande. Je ne comptais pas l’exciter même si l’odeur était toujours présente...

Bon clairement on allait s’ennuyer jusqu’au lendemain et je pensais clairement à rentrer chez moi dès le lycée ouvert. Prendre une vrai bonne douche, ça calmerait mes pulsion !!!


holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 2 Fév - 9:59

Ok, c'est bon, il n'y avait plus aucun doute: cette fille était une sacrée allumeuse! Elle avait un sex-appeal incroyable et elle le savait très bien, jouant avec mes nerfs comme un chat joue avec une pelote de laine. J'essayais tant bien que mal de ne pas regarder son corps onduler presque devant moi pendant qu'on marchait vers le distributeur, avalant difficilement ma salive. la nouvelle Furie n'avait rien à envier à la sensualité du monstre qui habitait en elle. C'était comme un écho de ce que j'avais vu précédemment, et dans un cas pareil, il était très difficile de retenir mon érection. Mais je le fis par respect pour elle, pour sa mignonne petite personne. Je la remerciai de m'offrir à manger, comprenant qu'elle essayait de réparer la faute du chat. Mes yeux ne quittèrent pas ses lèvres gourmandes, tout en répondant à chacune de ses questions de manière d'abord détachée, avant de me mettre à flirter rapidement avec elle. Cherchant à placer des plaisanteries ou des compliments cachés sur elle. Pourquoi devais- je être enfermé avec une fille aussi attirante? Ses deux facettes -sauvage et humaine- n'étaient pas faites pour se retrouver seul à seul avec un être aussi banal et peureux que moi...

Son acte de trop fut de sucer sa sucrerie juste devant mes yeux. Je sentis mon pantalon craquer alors que je l'observais attentivement, bien qu'elle ne me regardait pas du tout. Je ne pouvais pas croire que toutes ses actions n'étaient que des coïncidences malheureux... Tout son corps me faisait de l'oeil, elle avait envie de moi autant que moi d'elle. Ne disait- on pas que la peur était le meilleur aphrodisiaque? Nous revîmes rapidement à l'infirmerie à mon grand soulagement et je m'assis à une chaise en face d'elle. Je fixai le plafond d'un air soulagé en me posant mille question sur ce qu'il allait bien se passer entre nous ce soir... Allait- on se contenter de s'arrêter là? Alors que nous étions probablement libres tous les deux et en totale synchronisation en ce qui concernait nos hormones? Ce serait du pur gâchis, mais mon expérience était quasi- nulle, je ne savais pas trop comment on pourrait arriver à la phase finale.

"La porte...? Euh... Mhmmm... *idée* je vais te montrer."

Je me levai doucement afin de me rapprocher d'elle tel le prédateur que j'étais en cette nuit, tendant le doigt vers son sucre d'orge sans le toucher. Ensuite, je le tirai vers moi par la pensée sans quitter ses yeux en essayant de lui transmettre mon désir ardent pour elle. J'entrai de nouveau la sucrerie dans sa bouche entre ses lèvres, puis le ressortis de nouveau. Je fis ce mouvement plus qu'explicite un certains nombre de fois en lui parlant de mon handicap qui me rendait plus que faible par rapport à un homme ordinaire, accompagné d'un pouvoir qui me permettait de compenser au quotidien. Ne sachant pas ce que j'étais, je dis que je n'étais qu'un mutant. Je relâchai sa sucrerie et me rapprochai pour poser mes mains à quelques centimètres de ses cheveux derrière sa tête. Je les soulevai comme sous l'effet d'un vent doux. Pour se faire, je dus rapprocher mon visage à quelques millimètres du sien, frôlant presque ses lèvres en bougeant le bras.

"Je peux te plier au moindre de mes désirs avec un tel pouvoir..."

Mon souffle ricocha sur ses lèvres et pénétrèrent ses narines. Je ne m'en irai pas avant de t'avoir fait mienne pour cette nuit, c'était une promesse d'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 2 Fév - 15:29




Premier baiser


Il flirtait avec moi !!!! Je ne m’en rendis compte qu’en repensant à ce qu’il c’était passé au distributeur.
Moi ? Plaire ? Non, non, il devait avoir oublié ses lunettes ou c’est moi qui déraillait !!!

"-La porte...? Euh... Mhmmm... Je vais te montrer."

Je sursautais en revenant sur terre et le regardais. Deuxième sursauts quand il se levait et se rapprochait de moi comme un prédateur, instinctivement je reculais. Il tendit un doigt vers moi, ou plutôt vers mon sucre d’orge, et sans le toucher il le fit bouger ! Comme... Comme un télékinésiste ! Là, je commençais à avoir peur... Quand je croisais son regarde je compris qu’il ne me voulait pas de mal. Enfin pas ce genre de mal là. Son regard changeait au moment où il fit rentrer la sucrerie dans ma bouche, il avait envie... IL AVAIT ENVIE !!! Et moi je lâchais un gémissement... J’en oubliais ses pouvoirs et me mis à rougir... Comment lui faire comprendre que j’étais... Vierge ? Oh bien sur, j’avais envie aussi... Mais j’avais peur...

Pendant qu’il pénétrait ma bouche avec le sucre d’orge, il m’expliquait qu’un voix terriblement sensuelle, qu’il se considérait comme un mutant, étant très faible physiquement, ses pouvoirs lui permettait de compenser... J’entendais mais n’écoutais pas. D’un coup il arrêtait ses va et viens dans ma bouche et je fis tomber ma sucrerie par terre de surprise, je fis l’erreur de la suivre du regard, rompant le charme que j’avais avec lui... C’est alors qu’il se rapprochait de moi, soulevant mes cheveux couleur feu, si doucement que j’eus la sensation d’avoir un courant d’air chaud et léger me caresser...

Son visage se retrouvait à quelques millimètres du mien et il murmurait, avec sa voix vibrante d’envie et de pouvoir :


"-Je peux te plier au moindre de mes désirs avec un tel pouvoir..."

Tout en lui me promettais une nuit inoubliable mais clairement sans lendemain... Je tentais de réfléchir à si oui où non je voulais ce genre de dépucelage quand je sentis son souffle sur mes lèvres... Il était là, si près que je pourrais...

Je tendis mon visage vers le sien, hésitante et me mis à l’embrasser timidement... Je ne savais pas comment faire, j’avais les joues en feu, et un courant électrique me foudroyant : passant de mon crâne, descendant par la pointe de mes seins, les durcissant d’un coup. Le courant continuait son chemin jusqu'à l’endroit le plus intime de mon anatomie, lâchant le reste de la décharge électrique au point le plus sensible de mon corps provoquant chez moi un gémissement de plus...

Je le sentis répondre à mon baiser, avec une assurance que je ne lui aurais jamais donner à première vue... Cela m’encouragea à devenir plus entreprenante dans ma façon de l’embrasser. Je passais mes mains dans son cou, laissant en courir une sur ses cheveux. J’écartais instinctivement les jambes pour qu’il s’y place...

Je tremblais d’envie et de peur... On m’avait mainte fois dis que la première fois faisait mal... Allais-je le découvrir cette nuit ? Ici ? Dans l’infirmerie du lycée ?

Sans m’en rendre vraiment compte mes lèvres avaient quittés sa bouche et descendaient le long de son cou... Mais qu’est ce que je faisais ?

Je m’arrêtais et le regardais... J’étais toute rouge, et très, très, très timide...  Voulait il vraiment de moi ? Ses yeux me répondirent : oui. Sans trop comprendre ce qui m’arrivait je me retrouvais sur le dos, sentant son poids sur moi, ce qui m’excitait un peu plus encore... Sa bouche entrouvrit la mienne et sa langue chaude pris possession de moi, de façon très dominante, me vendant un avant goût de se qu’il m’attendrait cette nuit... Oh mon dieu ! Comment un baiser pouvait il donner autan d’envie ?

Je gémis une fois encore, enfouissant une main dans sa chevelure crépu et l’autre se baladant sur son dos avec douceur. Je le laissais me faire découvrir toute les subtilités sur la façon d’embrasser quelqu’un quand je rompis le contacte de nos bouche, reprenant ainsi mon souffle. Contre ma hanche, je sentis son envie... Je devais lui dire... Sans quitter ses yeux du regard, rougissant plus que tout, je lâchais la bombe qui pourrait le refroidir...

« -Je... Je... Suis vierge... »

Et voilà, il allait partir, me laisser en plan là, comme une moins que rien... Je sentis les larmes me monter aux yeux... Je détournais le regard, honteuse... Mais ne le lâchant pas.


holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 2 Fév - 19:42

J'avais réussi, elle devenait mienne. Je pus ainsi goûter ses lèvres en écoutant ses gémissements qui m'excitaient de plus en plus. Cette douceur m'était totalement inconnu, je ne voulais plus décoller mes lèvres des siennes. Ses jambes s'ecarterent d'elles-mêmes, me laissant m'avancer jusqu'à coller nos bassins, remontant sa robe, révélant ses belles cuisses généreuses. Je ne résistai pas à l'envie de les caresser en jouant un peu plus avec ses lèvres, me permettant de rejoindre sa zone sensible le plus près possible sans y toucher cependant. Ne pas précipiter les choses, etre attentif. Je ne savais si je faisais bien, je ne faisais que suivre mon instinct. Bien que je la tenais, on voyait qu'elle- meme m'avait en son pouvoir.

Je pouvais le sentir à ses caresses des plus agréables que je devenais sienne, qu'elle me préparait pour ses propres projets. Je collaborais avec plaisir. Je frottais mon membre contre sa hanche alors que nos langues s'entremelaient maladroitement, puis avec plus de maitrise. Je fus par contre peiné qu'elle rompe ce jeu pour m'annoncer qu'elle était vierge. Je ne savais quoi répondre à part "moi aussi". Mais quelque chose me disait que bien plus que d'un compagnon de dépucellage, cette fille avait besoin d'être rassurée. Je souris en frottant mon nez au sien avec douceur sans la quitter des yeux.

"Tu peux me faire confiance, offre- moi ta virginité et j'y prendrai soin comme à la prunelle de mes yeux. Je le promets."

Sans attendre de réponse, j'accompagnais ma déclaration d'un baiser plein de passion, comme si j'étais amoureux d'elle. Je donnais tout ce que j'avais dans cet acte de foi, pour qu'elle se sente en sécurité, qu'elle n'oublie jamais que cette nuit fut celle où deux ados dans la fleurs de l'âge s'étaient donnés l'un à l'autre dans le but de se donner de l'amour, et non satisfaire de simples pulsions. Ce serait une première fois bien pathétique dans ce dernier cas, autant pour moi que pour elle.

Je l'allongeai sur le lit en accompagnant ses lèvres, puis me redressai pour passer mes doigts sur ses cuisses avec tendresse. Je les glissai ensuite vers l'intérieur, les glissant doucement en elle. J'avais toujours rêvé de doigter une fille aussi magnifique et j'en profitai pour réaliser ce fantasme de jeune garçon. Je n'y allai pas aussi fortement que je l'aurais voulu, par égard pour elle. Je ne mis en fait qu'un seul doigt dont je servais pour fouiller chaque recoin de son intimité. C'était à la fois doux et mouillé, elle réagissait bien à mon traitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Lun 2 Fév - 20:54




2rection et humidité


Je fus parcourut d’un frisson chaud quand je sentis ses mains se rapprocher de ma fleure intime. Mais je fus aussi frustrée quand il s’arrêta là... Je tentais de protester mais je n’en fus pas capable.

Sans vraiment savoir comment je compris ça, je sentis que nous étions l’un en possession de l’autre, comme hypnotisé. En nous embrassant, nous étions parti dans un autre monde, un autre univers, fais de douceur, d’envie et de plaisir intense. Je le vis sourire et quand il frottait son nez contre le mien de façon si tendre en me jurant qu’il ne me ferait aucun mal, me suppliant presque de lui offrir ma virginité. Il m’embrassait avec une douce passion, je craquais et lui sourit en retour, hochant la tête pour lui donner mon accord.

Je crois que je n’aurais jamais pu rêver mieux pour une première fois... Il me plaisait, je lui plaisais... Tout mon être vibrait d’envie, mes gestes se faisaient plus sur, et c’est ainsi que mon corps entra en mouvement, prenant le contrôle. Recréant ainsi des siècles et des siècles d’amour physique encré dans les gênes de n’importe quelles créatures.

Ma respiration se fit haletante quand je sentis un de ses doigts entrer en moi. Je me cambrais violemment lâchant un gémissement de plus, me crispant d’un coup, plantant mes ongles dans les draps, détachant mon buste du matelas, lui présentant ainsi mes seins aux bouts tendus, comme une offrande sous le doux tissu de ma robe.

J’ouvris les yeux pour le voir se délecter du traitement qu’il me faisait subir, humant ses hormones qui enflaient, envahissant toute la pièce, se mêlant aux miennes. Comme une douce fragrance interdite. Nous nous excitions mutuellement, jouons à qui craquerait le premier. Quand je me sentis sur le point de défaillir de plaisir, je lui attrapais la main et la retirait, tremblante, trempée. Je le renversais sur le dos à son tour, lui enlevant son t-shirt au passage, laissant ma bouche embrasser chaque infime parcelle de son cou et de son torse. Goûtant et dévorant sa peau sucrée, passant ma langue toute humide sur ses tétons pointés, les mordillant, les suçant, puis je descendis le long de ses abdos, laissant mes dents traîner sensuellement dessus...

Il aimait ce que je lui faisais subir, mais ce n’était que le début. Avec des gestes un peu gauches au début, je réussis à défaire sa ceinture. J’embrassais le bord de son caleçon, passant ma langue avec envie a la limite de celui-ci puis je le regardais droit dans les yeux et lui susurrais sensuellement :

« -Dois-je continuer ? »

Je me demandais pourquoi j’avais posé cette question, alors que je n’attendis même pas sa réponse. Mes mains s’affairèrent à lui enlever le pantalon, le dévorant du regard, savourant chaque muscle de ce corps, frôlant tout le corps de ses doigts... Ma langue passait sur ses cuisses avant de s’aventurer sournoisement sur l’érection de son amant, l’humidifiant à travers le tissu. Sans savoir d’où venait cette certitude, j’enfermais son érection entre mes lèvres, toujours à travers le tissu et je retirais lentement ma bouche de là, passant très légèrement mes dents dessus.

C’était excellent, ce sentiment de puissance quand on tient la jouissance de l’autre au creux de ses mains, la faisant monter ou descendre au grès de ses envies... Je comprenais mieux pourquoi tant de personne aimait ça...

Je passais ma main sur son érection, la caressant avec amour et envie. Puis je glissais ma main sur sa cuisse et la passais sous son sous vêtement et refermais ma main sur lui de façon implacable et je commençais de doux et hésitants va et viens... Le voir ainsi, sous moi, augmentait mon excitation... Je voulais qu’il soit mien, qu’il se souvienne de moi pendant longtemps, qu’il sache que même si on ne fini pas ensemble, il se rappellerait cette nuit avec envie et plaisir, je voulais qu’il est une érection en y repensant !

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mar 3 Fév - 17:40

Le supplice fut d'une incroyable intensité, aussi énorme que le plaisir que les actes de Furie procuraient en parallèle. Je n'étais pas du tout patient en temps normal, mais avec une femme de sa trempe, il fallait l'être pour apprécier totalement ses talents. Quand elle se saisit enfin de la verge, je poussai un silencieux mais long soupire de soulagement. Ses vas et viens soulageaient mon coeur des sentiments négatifs, renfonçant les positifs. Je la regardai faire avec désirs et posai mes mains sur son avant- bras, remontant lentement vers son épaule en souriant de toutes mes dents. Mes mains montèrent et descendirent doucement le long de ce bras, je tournoyais mes mains comme on pétrirait une pâte pour le pain, à la différence près que je n'appuyais pas du tout. Elle prenait en assurance puisque j'appréciais son traitement, sa main devint plus ferme et son génie prit effet. Tout comme elle, je retirai sa main avant d'atteindre la jouissance qu'elle mériterait pourtant après tant d'effort. Je pris d'abord le temps de reprendre mes esprits, puis me relevai en la poussant pour m'asseoir. Je passai mes bras autour de sa taille et l'embrassai langoureusement.

Il était temps de passer à la prochaine étape: livrer nos corps à la nudité. Dans les films, ils le faisaient en même temps qu'ils se galochaient, mais ce serait assez désagréable de se couper sans cesse. D'autant plus que je voulais prendre le temps d'admirer le corps de ma première fois, qui était plus qu'alléchant sous cette robe moulante. Ainsi, je profitai d'avoir mes bras dans son dos pour baiser la fermeture en rompant le baiser, collant mes lèvres au creux de son cou. Je lui fis un suçon sans vraiment savoir comment, avant de me détacher et reculer le buste. Ensuite, je tirai sur les deux cotés pour faire tomber la robe, révélant son buste. Ses tétons pointaient à travers son soutient- gorge, je passai le bout de la langue sur chacun d'eux pour les humidifier à travers le tissu. Je la passai lentement, frottant avec malice.

J'enlevai le sous- vêtement et fondis sur un téton que je suçai avec amour. Je lui tins fermement les flancs pour la soutenir en tournant ma langue autour du petit bout, le titillant de nombreuses fois. L'autre téton était frotté entre mon index et mon pouce, appuyant parfois pour le pincer, tirant dessus pour en jauger l'élasticité. Je fis ensuite glisser mes lèvres le long de son sein jusqu'à la base du cou, avant de continuer en léchant d'une traite jusqu'au menton. Ainsi, je pus la pousser sur le dos afin de tirer sur l'ourlet de la robe et l'enlever totalement. Je la jetai par terre, m'attaquant à la culotte qui ne résista pas une seule seconde. J'admirai son intimité qui me faisait encore plus envie, l'ayant sous les yeux. Seulement, j'avais encore mon caleçon, il fallait qu'elle m'en débarrasse pour passer à la prochaine étape. Je la retournai sur le ventre et me mis en projet de traverser son corps à coup de baiser. Me voilà posant mes lèvres sur son mollet longuement.

Ensuite, je déposai d'autres baiser en ligne droite jusqu'à la cuisse que je léchai avec envie, lui caressant le minou avec la tranche de l'index tout du long. Je continuai de monter au niveau de la fesse, la mordant à pleine dent sans lui faire mal, me remettant à faire des vas et viens avec mon doigt après l'avoir remis en elle. Enfin, je pris tout de même la peine de lui laisser une grosse marque de dents en plein milieu de la grosse bosse molle, et de lui mettre une fessée de satisfaction avec ma main libre. Un deuxième doigt entrant en elle, je ne pus résister à l'envie de passer ma langue sur la raie et de parcourir toute sa colonne vertébrale en glissade baveuse, m'arrêtant juste au-dessus de la nuque. Je recommençai ce manège une deuxième fois, mais n'allai pas en ligne droite, faisant de jolies courbes le long de son dos en lui mettant un troisième doigt et faisant des vas et viens doux et agréables. Je m'arrêtai enfin en soupirant de satisfaction et m'assis en attendant qu'elle me rende disponible pour la troisième étape.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mer 4 Fév - 15:29




Nue pour toi


Le désir me brûlait le corps. Il me consumait vivante. J’aimais tellement ça, me sentir puissante sur lui, je souris quand je vis son ventre se tendre quand il laissait échapper un soupire silencieux. Savoir qu’une faible femme pouvait prendre le dessus sur un homme en usant de ses charmes physiques... Oui, maintenant je comprenais pourquoi on disait que les femmes contrôlaient le monde dans l’ombre. Sans les femmes pour calmer leurs pulsions, les hommes auraient détruis le monde depuis longtemps.

Alors qu’il ce cambrait sous les doux va et vient que je lui imposais, il fit comme moi plus tôt et me retira les mains de sa verge dur, puissante et tendu vers moi. Je lâchais un bruit de protestation mais ne fis rien pour l’arrêter.

Je ronronnais en sentant ses bras se poser délicatement autour de ma taille tendis qu’il m’embrassait langoureusement. Il descendit la fermeture de ma robe et je rougis. Je sentis sa bouche se refermer implacablement au creux de ma nuque et une légère douleur qui me fis me cambrer contre son basin puissant.... Tant de plaisir. Mais il ne s’arrêtait pas là.

Alors que je me retrouvais en soutif devant lui, sa main posée au creux de mes reins me faisait lui exposer mes seins aux tétons tendus vers lui, ne demandant que ça bouche. Il exauça mes vœux en passant timidement le bout de langue  sur mes tétons, le humidifiant à travers le tissu...

« -Han... »

J’avais réellement crus avoir connu le plaisir quand il m’avait pénétré avec ses doigts, mais le courant qui me foudroya quand il fondit sur mes tétons, après les avoir mis à nus, tel un aigle fonçant sur sa proie, me fit littéralement perdre la tête !

Jusque là j’avais gémis de façon discrète mais là...  Mon cerveau se déconnecta d’un coup, je n’étais plus une femme mais un amas de sensation et de plaisir. Qu’elle ne fut pas ma frustration quand il remonta le long de mon cou en me poussant sur le dos, m’arrachant au passage ma robe pour la jeter sans ménagement sur le sol, faisant subir le même sort à ma culotte. Je rougis encore plus quand il me dévora littéralement du regard. Au moment où j’allais protester, il me retourna sur le ventre et me fis subir un supplice constitué de long baiser remontant sur ma colonne vertébral.

Je couinais... Oui j’avais couinée !!! E même temps comment ne pas perdre la tête quand une langue humide me torturais ainsi sur le dos et quand une mâchoire puissante se refermait sur ma fesse...

Je pensais avoir atteins le summum du plaisir sans pénétration avec sa puissante verge, et bien je me trompais totalement ! Quand il enfouit un doigt en moi je lâchais un crie de plaisir. Quand vint le deuxième, je me mordis le poing. Quand il entre la troisième au fond de mon intimité humide, prête à le prendre en moi sur la seconde, je commençais à jouir, mes poils se dressant sur mes avant bras et dans ma nuque, mes seins à nouveau tendus de plaisir, mes jambes s’écartant d’elles-mêmes et mon bassin se cambrant... Seigneur j’allais avoir un orgasme si il continuait ainsi !!! Une douce chaleur montait de plus en plus en moi, je sentis mon vagin se crisper à l’arriver de se qu’il me semblait être la jouissance ultime quand il arrêta tout. Il soupira de satisfaction et alla s’asseoir me laissant ainsi, tremblante, frustrée et en redemandant encore.

C’est avec les joues empourprées et souffle roque que je me tournais vers lui, faisant fit de ma nudité et de ma timidité. Sans attendre je lui arrachais presque son caleçon, et lâchais un autre gémissement en contemplant sa verge tendue ainsi vers le ciel... Elle était... Enorme !!! Ca pouvait réellement rentré en moi ça ?  

Arrêtant de réfléchir je me mis a l’action ! J’attrapais sa verge d’une main et donnais un long et langoureux coup de langue en remontant des testicules jusqu’à gland avant de le prendre délicatement en bouche et de l’aspirer tout doucement, avec amour et passion... Je captais son regard, plongeant profondément le mien en lui. Puis, sans le quitter des yeux, j’entrouvris la bouche et le laissais glisser en moi. Je refermais ma bouche autour de lui et mis ma main à la base de sa verge. Je commençais de lent va et viens sur lui, bouche et main en rythme, puis je décidais d’y ajouter des coup de langue sur le gland. En le sentant prendre du plaisir, j’accélérais le rythme. En repassant ma langue sur son extrémité, je sentis quelque chose couler dans ma bouche... Ce petit goût amer et salé... Il avait lâcher un avant goût de ce qui m’attendais si je continuais. Alors, d’une façon parfaitement sadique dans un dernier suçon, je le lâchais et m’attaquais à ses bourses en dessous. J’en pris une en bouche et l’aspirais avec envie. Puis je reculais sur le lit.

« -Je te veux en moi... »

J’avais lâché ça, comme une supplication, ronronnant en parlant. En disant cela, j’écartais un peu les jambes, tendant les bras vers lui en me mordant la lèvre inférieur... Je le désirais tellement... Pour lui donner encore plus envie, je descendis ma main vers mon intimité et commençais à me toucher, sans le lâcher du regard...

« -Viens... Pitié.... »

Je perdais la tête... Oui c’était certain ! Mais dieu savait que je n’avais connus ça !!!! Pour qu’elle obscure raison avais je refusée tout les autres hommes ? Je ne savais pas, mais une chose était sur : lui, Shawn, était destiné à me prendre ma virginité en cette nuit de pleine lune, dans ce lycée de cette petite ville perdus... Bien que je fusse athée, je me mis à croire qu’une puissance supérieure avait prévus cela pour moi depuis bien longtemps déjà... Je me mis à trembler, tendis que la chaleur revenait au galop dans mon corps. Si il ne venait pas rapidement me combler de ses coups de reins, j’allais me finir seule, là, devant lui...

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mer 4 Fév - 20:37

Ma verge était à ses ordres, de peu qu'elle ne se prosterne devant tant de talent. Sentir cette bouche pulpeuse qui m'embrassait plus tôt lustrer l'entrejambe avait un effet euphorisant sur moi. La langue qui avait fait des valses avec la mienne torturait chacune de mes parties avec application, au point qu'un liquide que je ne remarquai pas en temps normal émergea, à ma grande stupéfaction. Ce n'était pas du sperme, je pouvais le jurer. Furie se précipita pour l'essuyer de la même manière qu'elle titillait mon gland depuis un petit moment: avec sa langue. J'espérais que le goût lui plaisait, car je sentais que je lui en ferai avaler bien plus en cours de nuit. Mes abdos, alors contractés pour supporter tout le plaisir qui traversait ma partie basse, se detendirent rapidement lorsque ma partenaire se releva pour s'asseoir et ouvrir son intimité humide en offrande. Elle m'offrait l'objet de tous mes fantasmes de lycéen: le corps pur d'une magnifique jeune femme. Je ne puis m'empêcher de me passer la langue sur les lèvres en la voyant se toucher devant moi, quelle gourmande... Elle me suppliait... Elle me désirait de tout son corps, de toute son âme... Je ne pouvais pas la décevoir. Je m'en vais lui prendre sa pureté, la salir vulgairement en somme, et qu'elle me salisse aussi passage.

"J'arrive... Ma belle Aphrodite."

Je pris appuie sur ses genoux pour écarter plus amplement ses jambes, avant de me placer au milieu. J'ajustai délicatement la position de mon bassin, faisant glisser mon gland sur ses lèvres inférieures, avant d'entrer au fur et à mesure que je gagnais en assurance. Une fois entièrement en elle, mon buste tomba sur elle, lui soufflant sur le visage le soupire de plaisir et de soulagement qui s'échappa du fond de ma gorge. Je l'avais fait... Je n'étais plus puceau! Je vivais enfin mon adolescence rêvée, tout à la fin cependant. Après tout ce qu'elle m'avait fait, j'eus à peine le temps de bouger quelques fois que je balançai déjà toute la purée en elle. Mes yeux s'ouvrir en grand, le visage figée dans une expression d'horreur. Qu'ai- je fais!? Je viens de tout gâcher avec mon éjaculation précoce! Des larmes commencèrent à couler, alors que je posai mon visage dans le creux de son cou. C'était le coup de déprime le plus fort de ma vie, le suicide me semblait même être une belle éventualité comparé à mon humiliation. Tous ces préliminaires prometteurs qui n'annonçait finalement qu'une fin aussi pathétique. Je restais cependant dur en elle, mais n'avais plus du tout la force de bouger de moi-même. J'étais sûr le point d'être brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Jeu 5 Fév - 11:50




Fin précose


Le voir me regarder pendant que je me touchais était... Horriblement excitant ! Je découvrais tant de chose en cette nuit....

En premier lieux, je ne me contrôlais pas en soir de pleine lune, ensuite, IL était faible malgré tout ce à quoi je m’attendais, et enfin... Le sexe était extrêmement plaisant. Moi qui pensais que ce n’était qu’un acte physique donc les personnes abusent pour se complaire encore plus dans l’amas de vice qu’est devenue l’espèce humaine, je devais avouer que j’allais très certainement tomber dedans aussi...

Il me resterais à éclaircir plus part les limites que je donnerais ma gourmandise sexuelle que je sentais enfler en moi de minutes en minutes avec tant de hargne. Si a l’accoutumé je n’avais que quelques braises en moi, se soir j’avais littéralement toutes les flemmes de l’enfer qui me poussaient à en avoir toujours plus... La seule ombre au tableau : ma virginité n’irait pas à celui que le destin avait choisit pour être mien. Bah... Au moins je saurais le satisfaire !

Son regard posé sur moi, sa langue passant sur mes lèvres....

"-J'arrive... Ma belle Aphrodite."

En disant cela il vint vers moi, m’écartait les cuisses et..... OH MON DIEU !!!!!

Tout mon corps se tendis d’un coup, malgré sa douceur, sa faisait très mal... Une fois qu’il fut entièrement dedans, il marquait une pause et je le remerciais intérieurement. J’avais les yeux écarquillés, je tremblais un peu... Après quelques secondes, la douleur se calma et mon bel amant commençait ses va et viens enivrant. Au bout de quelques secondes il se contractait et je sentis un liquide chaud se déverser en moi, m’arrachant un cri de plaisir bien plus intense que le reste. Je fermais les yeux me délectant de cette sensation nouvelle...

En les rouvrant, je le vis, une expression de terreur sur le visage, puis des larmes de mirent à couler le long de ses superbes joues. Je tendis alors les bras et l’attira à moi. Lui carresant le dos, les hanches, les épaules. Je remontais mes mains sur ses joues, essuyant les larmes, déposais un chaste baiser sur ses lèvres.

« -Merci... Merci d’avoir tenu ta promesse. Merci d’avoir était celui à qui je confiais mon corps pour la première fois. Merci d’être tel que tu es... Arrête de pleurer mon bel ange, la nuit n’est pas finie... »

Après avoir lâcher se sous entendus, je lui souris, d’un sourire que je n’avais encore jamais sortis.... Celui d’une jeune femme comblée par un homme magnifique. Celui qui était le plus pure qu’une femme puisse espérer... Se soir je ne me sentais plus comme une gamine, mais totalement femme, avec cet homme enfouit profondément en moi. Je frottais le bout de mon nez contre le sien, lui donnant de l’amour, beaucoup d’amour, refermant mes jambes autours de sa taille.

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Jeu 5 Fév - 14:26

Je fus interrompu dans mes lamentations par les caresses rassurantes et chaudes de Furie, son regard était tout sauf celui de la déception. Était-elle... Comblée? Mais... How? Sa douceur suffit à fermer le robinet de mes larmes, il ne lui resta qu'à les essuyer avec ses mains maternelles. J'avais l'impression qu'on me passait des charbon ardent sous les yeux, bien que ça faisait en même temps un bien fou. C'était bien plus rassurant que tous les câlins du monde. Ses lèvres vinrent s'unir aux miennes, je lui rendis immédiatement son baiser en fermant les yeux, appuyant tendrement sur ces lèvres si confortables. Quelle femme merveilleuse m'étais- je déniché en cette belle soirée de pleine lune? J'aurais voulu recommencer cette nuit indéfiniment, avec ses hauts et ses bas. Même sa tentative de meurtre me paraissait totalement séduisante tant que c'était elle.

Je hochai doucement la tête à ses mots. Je l'aurais fait même si elle m'avait dit que j'étais blond aux yeux bleus, vue l'état de dépendance mental dans lequel elle m'avait plongé. Quelle adorable jeune femme! Que ne l'ai-je pas rencontrée plus tôt! Nous aurions sans doute formé un beau couple... Mais ce n'était pas le moment de regretter, c'était celui de vivre et de profiter. Aimons- nous une nuit encore. Mes forces étaient totalement revenues après que la chatte m'eut bien requinqué, je rebougeais peu à peu les hanches en plongeant mon regard dans le sien. Maintenant que j'avais relâché dans les premières secondes toute la frustration contenue au cours des préliminaire, je pouvais apprécier complètement les nuances des vas et viens.


Ca ne suffisait plus d'entrer et sortir, j'y mettais un effet plus langoureux en ondulant à chaque coup de bassin. Je me sentais sensuel, alors que je croyais ce mot réservé seulement aux femmes. L'étau de son vagin se resserrait comme lors de contractions peu violentes, sans toutefois m'étouffer, donnant l'impression que ma verge grossissait à vue d'oeil gonflée par ses fluides vaginales. Je me permis de passer mes bras autour de sa tête l'air possessif, d'embrasser son visage en commençant par le front puis les paupières, le nez, les coins des lèvres, et enfin le menton. Tout cela en accélérant les vas et viens, perdant la sensualité précédente pour plus de brutalité, mais plus de plaisir aussi. J'espérais que c'était son cas aussi, je voulais chauffer son ventre avec mon pénis autant qu'elle avait chauffé mon coeur avec sa formidable bienveillance. Je chuchotai à son oreille:

"Jouis pour moi bébé."

Je lui promettais dans ces quelques mots des orgasmes multiples, même si je devais finir vidé de ma force vitale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mer 11 Fév - 16:13




Exténuée


Il avait arrêter de pleurer et m’embrassait tendrement. Je me remis à gémir quand il ondula à nouveau des hanches en moi. Je le sentais m’envahir avec douceur et tendresse, ses va et viens lent étaient un vrai supplice... Je le voulais plus violent, plus sauvage. Je voulais qu’il me fasse hurler de plaisir, qu’il me soumette avec autorité...

Nom de dieux ! Je me cambrais pour le prendre plus profond en moi, comment pouvait on prendre une tel verge en soit ??? Je le trouvais énorme mais tellement bon, puissant... Oui je prenais beaucoup de plaisir et ça c’était le pied !

Je tressaillis quand il me demandait de jouir pour lui, cela déclanchait en moi  une monter de chaleur à travers tout mon corps, qui se regroupait dans mon bas ventre et qui me fit exploser de plaisir, je me cambrais violement, sentant les spasmes de mon vagin se refermer le long de la verge de Shawn, criant son nom en m’attachant a son dos... Tout du long de mon orgasme, il continuait à me donner des puissant va et vient... Je me laissais retomber sur le matelas, toute tremblante, le souffle court... Je croisais son regard et je lui souris, les joues rouges de plaisir. Quand il bougeait pour se recaler mieux, il fit trembler son membre en moi, m’arrachant un autre crie, et je le repoussais pour qu’il sorte avant de me mettre en position fœtal, mes bras enserrant mes genoux contre ma poitrine. J’étais exténuée...

« -Je suis désolée mon cœur... Je suis crevée... Laisse moi une petite heure s’il te plait... »

Je n’avais jamais connus une telle explosion de sensation dans mon corps et j’en avais perdu toutes mes forces...

holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]   Mer 11 Fév - 19:55

Un sourire amusé éclaira mon visage pendant que je l'observai se rouler en boule. J'étais content qu'elle veuille une pause, car j'arrivai aussi à ma limite physique. Contacter aussi fortement mes abdos avaient quelque chose de bon, mais dans le long terme c'était comme avoir un spasme. Je tremblais de la tête au pied en détendant mes muscles, me laissant tomber à côté d'elle.

"Je veux bien..."

Je voulus m'occuper l'esprit en passant passant ma main sur sa tête comme pour lisser ses cheveux. De plus en plus, elle glissa vers l'arrière, applatissant la partie de sa chevelure rousse sur la nuque et les épaules. Ensuite, je descendis sur son dos et me laissai bercer par mes propres rythmes de caresses. Sa peau était adoucis par la transpiration, je ne pus m'empêcher d'embrasser son dos entre deux caresses. Quelle femme magnifique!

Une fois avoir repris un peu de force, je me levai et mis mon pantalon. Je me tournai vers Furie qui avait réagit à mon départ et souris tendrement.

"Je vais nous prendre de quoi reprendre des forces, je ne serai pas long."

J'embrassai passionnément mon index et mon majeur collés, avant de les appuyer sur les lèvres de ma rousse en promesse. Jamais je ne t'abandonnerai merveilleuse créature, tu es à jamais gravé dans mon coeur comme Michael Jackson et Hinata dans Naruto. Je ressortis de l'infirmerie le coeur leger, allant au distributeur. Je choisis des boissons non gazeuses et des barres chocolatées. Cette nuit serait la plus magique de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeu du chat et la souris next gen [PV: Furie] [+16]
» Je suis le chat, Jack la souris et toi Jenna ? [Pv: Jenna et Jack]
» Le Chat et la Souris. Et le Poulet.
» ❝ Quand le chat dort, les souris dansent - Ft. Dorian Mayne
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: