AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
10 novembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
27 octobre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Liam Dunbar




Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !   Sam 28 Oct - 22:44





   

   
Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !

   
Feat. Niamh Gallaghan


   

   La journée s’écoulait tranquillement. Mon père voyait une nette augmentation de ses clients, dont la plupart était inquiète suite à des blessures mineures d’attaques animales. Beaucoup venaient pour éviter les maladies, voulaient vérifier qu’ils n’avaient pas attrapé la rage, ce qui surchargeait un peu le travail de mon géniteur. Néanmoins, c’est le cœur léger que j’étais partie étudier. Malheureusement, tout n’avait pas été si parfait au lycée. J’étais arrivée en retard au cours d’économie, et le prof avait menacé de m’envoyer en retenue. Je sais bien que c’est le début de l’année, mais ça n’implique pas que ce sera pareil à chaque fois ! Quoi qu’il en soit, à cause de ça, Colin s’est cru drôle de prétendre que j’étais « en train de préparer mon avenir dans le bureau de M. Shepherd » ! Pourtant, je n’avais rien fait à Colin ! Pourquoi s’obstinait-il à dire des bêtises pareilles ? Surtout des bêtises qui sont écoutées. J’en avais parlé avec d’autres filles de ma classe, et M. Shepherd avait déjà câliné une autre fille du lycée. C’était ainsi qu’il s’était fait une belle réputation auprès des élèves un peu stupides, et à la secrétaire. Si j’en croyais les autres élèves, c’est d’elle que le loup avait gagné cette réputation. La secrétaire l’avait vu avec une élève, elle l’a dit à une prof, qui l’a répété à une autre prof, qui l’a dit à ses élèves, qui l’ont raconté à tout le monde. J’en aurais probablement rit avec les autres étudiantes si ces rumeurs ne risquaient pas de me pourrir la vie à mon tour. Mais pour l’instant, je me faisais discrète, car je savais que ce n’était qu’une question de temps avant que certains élèves commencent à s’en prendre à moi.

Après les études, j’étais allée dans la rue, avec pour projet d’aller faire des courses, achetant principalement des vêtements, puis j’étais repartie en direction du bar le plus proche, parce que j’avais besoin de décompresser de ma journée.

C’est vraiment une cliente assez singulière qui passa la porte du commerce. Habillée d’un simple débardeur et d’un jean, elle affichait un grand sourire, mais avait un regard fatigué. Tenant un sac dans une de ses mains, elle avait son portefeuille dans l’autre. Son regard bleuté balaya la salle à la recherche d’un siège vide, mais seule la déception lui répondit. C’est donc debout que je pris mon verre. Et oui. Celle qui était sur le point d’aller tenter de se saouler, si le serveur lui en laissait l’occasion, c’était moi. Il fallait croire que les remarques constantes de Colin m’avaient bien plus touché que ce que je ne voulais avouer. J’avisais une place entre deux personnes, et, posant mon sac à mes pieds, je déposais un billet de vingt dollars sur la table. Le barman s’approcha, et je lui appris ma commande.

- Une bière pression s’il vous plaît.
- Vous êtes majeure ?
- Oui.
- Très bien, ça arrive dans une minute.

Une chance pour moi, le commerçant ne semblait pas s’émouvoir plus que nécessaire de mon âge. Tout ce qui l’intéressait, s’était de vendre ses boissons. Savoir à qui il les vendait, ça, il s’en foutait. Le temps qu’il aille me chercher ce que je voulais, j’eus tout le loisir de détailler l’établissement.

C’était un endroit plutôt bondé. De nombreux clients étaient présents, la plupart assit sur les bancs placés en face des tables. D’autres étaient bien sur leur siège, en face du comptoir, et commandaient leurs remontant à la chaine. A peine avaient-ils fini leur verre qu’ils en commandaient un nouveau. Des puits sans fond. D’autres hommes étaient adossés contre les murs, surement à cause de la pénurie de place, tandis qu’un groupe de musique jouait sur une petite estrade. Le morceau me semblait légèrement familier, mais aucun nom ne me venait à l’esprit. Tournant la tête, je remarquais que quelques filles avaient une discussion avec un jeune garçon, et celle-ci semblait devenir de plus en plus houleuse, mais ce fut le jeune homme qui se fit virer du lieu quand le patron intervenu. Les jeunes filles, quand à elles, s’approchèrent du comptoir, et commandèrent des boissons. Je les reconnu. Du moins, le visage. C’était des étudiantes, dans le lycée. Pas dans ma classe, heureusement, mais je les avais vu à plusieurs reprises dans le groupe de Colin. Des emmerdeuses, rien de plus. Me retournant sur le barman qui revenait, je pris soin d’éviter de me faire repérer par les quatre pouffiasses, et saisi mon verre de bière. J’avalai une gorgée, sentant le goût délicieux du liquide, qui me remplit d’un doux plaisir, éphémère, mais néanmoins soulageant ma peine. Je finis en une demi-minute mon verre, avant d’en redemander un au serveur. Celui-ci partit en direction du robinet à bière, faisant ruisseler la boisson. Pendant ce temps, je remarquai qu’une femme entrait dans le bar. D’un âge visiblement supérieur au mien, elle n’était pas non plus très âgée. Elle avait peut être dix-neuf, vingt ans. De plus, elle avait un air de famille avec le garçon qui venait de se faire expulser. Me sentant d’une nature généreuse, je fis une petite place pour elle à côté de moi, sachant que l’endroit était bondé. Lui souriant, lorsqu’elle prit place à côté de moi, j’attendis que l’homme au comptoir prit son souhait avant de lui adresser la parole :

- C’est ton frère, qui vient de se faire dégager ?

   
© Fiche by Mafdet MAHES
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !   Dim 29 Oct - 12:02

— Boire aux côtés d'une amie c'est si plaisant ! —

En début de journée, aux alentours du 9h, Niamh se rendait à son premier cours et alors qu’elle s’installait à sa place dans l’immense amphi, elle avait senti son téléphone portable vibrer dans sa poche. Elle ne fut pas étonnée de voir le nom de son frère s’afficher sur l’écran. De toute façon, c’était soit lui soit Luke.

« Ryan : Retrouve-moi à 16h à Evan Grant’s »

La jeune femme répondit un rapide « ok », pas spécialement étonnée de la demande de son petit frère. Enfin, demande était un bien grand mot mais soit, elle allait faire avec. La blonde savait qu’il lui en voulait encore de leur installation à Beacon Hills pour un an. L’étudiante était bien consciente que depuis la mort de leur meute, Ryan voyait en elle, une sœur autant qu’une mère et qu’il n’osait donc pas protester quand elle prenait une décision. Elle ne lui en tenait pas rigueur. D’un côté, ça l’arrangeait. Elle n’aimait pas quand ils se disputaient.

La journée de Niamh passa plus rapidement qu’elle ne l’avait imaginé. Même si elle ne connaissait personne encore, elle aimait bien trop la médecine. En fait, elle aimait bien trop les sciences en général pour se soucier de sa vie sociale. En tout cas, pour le moment, elle ne s’en inquiétait pas. Elle aurait bien le temps de se faire des amis. Celui qui avait le plus de mal avec les autres, c’était Ryan. Au fond, sa plus grosse source d’inquiétude, c’était bien lui. Alors quand son dernier cours sonna à 15h30, elle se dépêcha de rejoindre sa voiture et de se mettre en route jusqu’au bar. Il n’était pas bien loin de la fac et de ce fait, elle arriva avec une dizaine de minutes d’avance. Cependant, ce n’était pas encore assez en avance pour éviter les problèmes de son frère avec le monde extérieur de toute évidence.

Quand elle sortit de la voiture, elle fut étonnée de voir Ryan lui passer devant en trombes, presque en courant. Et elle le connaissait assez bien pour savoir qu’il était très énervé. Niamh tenta de le stopper mais elle eut comme simple réponse un grognement sourd. Dieu merci, personne aux alentours donc personne pour l’entendre. La blonde soupira et laissa son frère s’enfuir. Qu’est-ce qu’il s’était encore passé ? Sentant son instinct de protection se réveiller, la laissant profondément agacée et à la limite de la colère, elle rentra rapidement dans le bar bondé.

Elle jaugea les personnes présentes, essayant de trouver une place mais aussi de deviner qui avait bien pu mettre Ryan dans un tel état de rage. Elle trouva bien vite : nul doute que les quatre adolescentes qui riaient à gorges déployées telles des dindes dans une bassecour étaient la cause de la crise de son frère.

La blonde fut assez étonnée de voir une petite brune se décaler pour lui faire une place mais appréciant cet élan de solidarité, elle alla directement s’asseoir à côté, se fichant bien du fait qu’elle ne la connaissait pas.

Une fois installée, elle la remercia d’un sourire et alors qu’elle s’apprêtait à le faire aussi de vive voix, le serveur lui coupa la parole pour prendre sa commande. Elle demanda une simple pinte de bière avant de se tourner vers la jeune femme qui avait déjà pris la parole.

« - C’est ton frère, qui vient de se faire dégager ? »

Niamh fronça les sourcils. Elle avait donc vu toute la scène ? L’étudiante soupira et hocha la tête.

« - Bien vu. Il s’est passé quoi ? demanda finalement la blonde, bien décidée à avoir le fin mot de l’histoire »

Le serveur fut rapidement de retour avec la consommation de Niamh. Il n'avait même pas songé à lui demander sa carte d'identité. La jeune femme comprenait pourquoi tous les adolescents se retrouvaient ici pour picoler. Bravo la sécurité, pensa-t-elle. Puis, tout en buvant une gorgée de sa bière après avoir remercié le serveur, elle fixa les quatre gamines et se concentra sur elle ainsi que sur son ouïe afin d'entendre leur discussion :

« - T'as vu comme il s'est énervé rapidement ? On faisait que le taquiner ... Mais c'était super drôle ! Encore un énième tordu dans cette ville, disait l'une d'elles. »

Niamh sentit la moutarde lui monter au nez. Sa main se resserra autour de sa pinte. Sentant que ses émotions prenaient doucement mais sûrement le dessus, elle reposa son verre sur la table et inspira doucement. Elle était partagée entre l'envie de les massacrer sur place et celle de ... Les massacrer sur place. Qu'est-ce qu'elle avait foutu en imposant à Ryan et Luke de rester un an ici ? Elle savait que son frère avait du mal avec le social. Encore une fois, elle s'était imposée, sans penser à ce que ça pouvait faire à Ryan. Encore une fois, elle avait été égoïste, se souciant que d'elle.


(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !   Dim 29 Oct - 15:28





   

   
Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !

   
Feat. Niamh Gallaghan


   

    Fronçant les sourcils à ma question, la blonde semblait intriguée autant que moi par la scène qui venait de se dérouler sous nos yeux. Mon impression se confirma lorsqu’elle me répondit, d’une mine soucieuse :

- Bien vu. Il s’est passé quoi ?
- Je n’en ai aucune idée. J’étais là depuis quelques minutes quand j’ai remarqué ces pouffiasses. Elles ont l’habitude d’embêter tous ceux qui passent à côté d’elles. Jusqu’ici, j’ai réussi à y échapper, mais malheureusement, le lycée…KOF KOF !…La fac est souvent un lieu où la course à la popularité entraine souvent des grosses rivalités, parfois, alors même que l’un des deux protagonistes n’est pas forcément hostile.
Dis-je en simulant une quinte de toux, lorsque le serveur passa à côté de nous. Il m’avait peut être servi une bière, mais l’on est jamais trop prudente.

Pensant grandement à ma situation avec Colin en décrivant ce qui s’était peut être passé pour le frère, j’étais quand même désolé pour lui. Ces imbéciles de filles l’avaient probablement provoqué sans sommation. Peut être était-il légèrement émotif ou agressif ? Réfléchissant à cela, je bus ma bière aux côtés de la jeune femme. Nous devions êtres particulièrement amusantes à regarder. Toutes les deux en train de s’enfiler de l’alcool en observant du coin d’un œil plutôt agressif le groupe d’imbéciles qui s’approchait d’un autre groupe d’ados sensiblement plus jeune. Et plus respectueux des règlements à l’évidence. Chacun avait un coca ou un ice tea, un Orangina pour un autre. C’est bien de voir que certains continuent d’être honnêtes. En même temps, ils n’auraient pas trop pu se faire passer pour des adultes. Trop jeunes. Vraiment trop jeunes. Ils devaient avoir 15 ans. 16 au maximum. Terminant ma bière, je posais mon verre sur la table, en demandant un deuxième au serveur, qui me regarda d’un air suspicieux, avant de sourire et d’acquiescer. Il ouvrit le robinet, ne laissa pas le verre vide, et me le rendit, mettant ceci sur la note. Souriant un peu en gouttant la boisson, je la fini en moins d’une minute, et la fit remplir une troisième fois. C’est en voyant la tête d’un des hommes, affalé sur le comptoir, que je me rendis compte de ce qui clochait.

Je ne me sentais pas du tout bourrée.

D’habitude, quand on boit, on sent toujours les effets dès le premier verre, après, tout dépend de la résistance de la personne à l’alcool. Elle peut être morte à partir du deuxième verre, ou bien commencer à dormir à partir du cinquième, mais elle ne peut pas ignorer l’effet. Je ne sentais rien. Pas la moindre pensée n’était incohérente, pas la moindre parole ne s’échappait de mes lèvres par erreur. Comment cela se faisait-il ? Je pourrais poser la question à M. Shepherd, dès mon prochain cours avec lui.

A côté de moi, la jeune femme tremblait légèrement. Pas de froid, elle n’avait pas l’air malade non plus. Alors qu’est-ce qui pouvait bien lui faire ça ? C’est en suivant son regard plein de haine, dirigé contre le groupe féminin que je compris à quel point elles devaient l’avoir mise en colère. Rien de plus normal. Je n’avais pas de frère, je ne savais donc pas ce qu’elle pouvait ressentir. Mais elle ne voulait surement pas rester impassible face à ça. Sa main s’était refermée sur le bois du comptoir, et serrait fortement le meuble. Elle était vraiment en colère à ce point là ?

Posant ma main sur la sienne, je lui souris, et tentais quelques paroles apaisantes :

- Ne t’occupe pas d’elles. Elles n’en valent pas la peine. Si tu tentes quoi que ce soit, elles ne feront que l’embêter davantage. Et à mon avis, vu sa réaction, il n’a pas l’air d’avoir besoin de ça. Essaye surtout de profiter du bar. Après tout, ici, on est censé s’amu…

Je ne pu terminer ma phrase que mon regard s’était figé. L’une des filles venait de me désigner au reste de ses amis, et maintenant, elles se gaussaient toutes comme des baleines. L’une d’elles fit un geste au reste de sa bande, et tout ce beau *Kof Kof* monde s’approcha de la jeune femme et moi, des sourires faussement amicaux sur leur lèvres. La meneuse s’avança et dit d’un ton clairement suspect :

- Alors…Tina ? Ça va ? Tu t’amuses bien ?
- Oui aux deux questions. A qui ai-je l’honneur ? Rétorquais-je
- Regarde comment elle nous prend de haut. Avec ses airs supérieurs, et ses vêtements hors de prix… murmura l’une des emmerdeuses.
- Oh, tu peux juste m’appeler Katie ! Alors, tu fais quoi ici ?
- Et bien, je m’amuse. Quelle autre raison ?
- Tu t’amuses ? Je croyais te voir avec le prof de SVT. Ça aurait été plus logique.
- Logique ? Pourquoi ? Demandais-je, bien que je connaisse déjà la réponse.
- Oh, et bien tu sais, quand tu t’es coupée en cours, et qu’il s’est précipité après toi…
- Attends, tu n’es pas dans ma classe. Comment tu sais ce qui s’est passé ?
- Et bien, Colin m’a raconté. Quoi qu’il en soit, dès qu’il s’est précipité après toi, on a cru que…
- Cru que… ?
- Et bien, tu sais, on a déjà vu une élève dans les bras du prof, alors on s’est dit que peut être, t’avais un peu le…béguin pour lui… dit elle en triturant ses mèches brunes, me baratinant clairement.
- Rho ! Je t’en pris ! Il est beaucoup trop vieux pour moi ! Et je n’ai pas le « béguin » pour lui !
- Allons, tu sais, tu n’as pas besoin de t’en cacher, je veux dire…c’est normal que l’on est parfois des petits secrets, mais on a tous les mêmes !
- Je n’ai PAS le béguin pour M. Shepherd, je n’attends PAS M. Shepherd dans ce bar non plus.
- Désolé, je ne voulais pas être indiscrète ou embêtante…
- Surtout pas… dis je, levant les yeux au plafond. Dis-moi, qu’est-ce que vous avez dit au mec qui est sorti ? Il avait l’air vraiment en colère !
- Oh, rien, pourquoi ?
- Pour rien…

*A moins que ce ne soit parce que j’ai sa sœur à côté de moi, mais bon…*

- J’étais juste curieuse.
- Nan, il t’intéresse, pas vrai ?
- Je te demande pardon ? Dis-je en français, surprise.
- Qu’est-ce que tu as dit ?
- Je t’ai demandé ce que tu voulais dire.
- Bah attends ! On se dispute avec un mec, il part quasiment en courant, probablement se plaindre à sa mère, et juste après, tu nous demandes pourquoi ! Ce n’est pas compliqué à comprendre !

Décidément, elle me tapait vraiment sur les nerfs cette « Katie ». Pourquoi voulait-elle tant que ça me faire avouer que j’étais en train de m’intéresser à quelqu’un ? Je veux dire personne n’en avait rien à faire de ma vie !

J’étais en train de réfléchir à ce que je pourrais bien répondre pour pouvoir savoir ce qu’elles avaient dit au frère de la jeune femme quand ses paroles me percutaient.

« On se dispute avec un mec, il part quasiment en courant, probablement se plaindre à sa mère, et juste après, tu nous demandes pourquoi ! Ce n’est pas compliqué à comprendre ! »

Me tournant légèrement vers la jeune femme, je serrai les dents, craignant une réaction explosive à la mention de sa mère. Ce n’était JAMAIS bon, quand on en parlait. Surtout avec des personnes qui sont en colère.

   
© Fiche by Mafdet MAHES
   

   
Revenir en haut Aller en bas
 
Boire aux côtés d'une amie, c'est si plaisant !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche amie
» Il ne faut pas boire de sang.
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Amie, ennemie...[Victoire+Marianne] - [terminé]
» Pouttrer du PNJ et boire du castor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Centre ville-
Sauter vers: