AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin

Aller en bas 
AuteurMessage
Lionel Lerouge

avatar


Humeur : Rugissante
Messages : 43
Points : 62
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/06/2017
Localisation : Dans une voiture à écouter de la musique surement.

MessageSujet: Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin   Sam 13 Jan - 22:11

Le lion, la banshee et la boîte magiqueLionel & Lydia
Don't run from your past ( Lindsey Stirling → Shatter me ) ••• Une énième boîte de médicament fut vidée. C'était malheureusement la seule chose qui le maintenait éveiller, les anti-hallucinatoires ne sont jamais une solution quand on veut affaiblir sa part surnaturelle. Mais le fait est que Lionel en plus d'être un lion-garou ou un truc dans le genre était connecté au monde surnaturel avec un étrange lien psychique dont lui avait parlé les sorciers d'Afrique. Sauf que c'était perturbant, Lionel voyait un tas de choses irréel et il avait l'impression de devenir fou. Depuis son retour, il lui arrivait de faire la rencontre d'une jeune fille aux cheveux roux qui semblait également le voir. Distinguer le réel de ce qui ne l'était pas devenait compliqué. Voilà pourquoi il prenait ces médicaments. Il avait l'impression d'exercer un contrôle dessus. Sauf que quand on a une bête à l'intérieur de soit qui a besoin de son quota de liberté journalier, cela devenait beaucoup plus compliqué. C'est comme si on enfermait un chien dans une cage pendant plusieurs jours. À la différence qu'ici le chien ne risque pas de faire trop de mal. Lionel sentait déjà l'appel de la pleine lune sur lui et il ne pouvait pas quitter son travail comme ça, il était parvenu à un accord et s'arrangeait pour avoir sa soirée lors des pleines lunes. Mais depuis son retour d'Afrique, il n'avait pas vraiment réussi à s'arranger, il faut dire qu'il les avait planté en plein mois de juillet. Pas sûr que l'hôpital soit disposé à lui accorder des faveurs. Là n'était pas la question, la lune commençait déjà à monter et fin de service ou pas, Lionel ne pouvait pas rester. Alors il prétexta une urgence familiale et disparut précipitamment. Il n'avait pas le temps de rentrer chez lui, la lune serait alors bien trop haute dans le ciel. Le seul endroit assez sûr, c'était le sous-sol. D'un saut agile, il bondit par-dessus les escaliers, il n'avait pas le temps d'attendre l'ascenseur. Ses yeux commençaient déjà à prendre des teintes de vert et ses griffes sortaient.

Lionel n'a jamais su s'il avait réussi à atteindre le sous-sol de l'hôpital. C'est comme s'il s'était évaporé avant. Il avait l'impression de flotter. La ville était comme endormie et il ne se rendait pas vraiment compte de l'endroit où il était. Le temps était ralenti ou alors il s’accélérait ? Dans tous les cas, il assistait à une attaque. « Une bête féroce à été repéré aux alentour de l'hôpital, renforts demandés ! » Sembla-t-il entendre comme dans un écho. Sans doute une voiture de police. Il flottait, il ne percevait que des échos de la réalité. Le monde dans lequel il se trouvait n'avait rien de physique ni de réel finalement, il n'était qu'une projection. Pourtant, c'était réel et en même temps pas réel. Il avait beau crier ou parler personne ne l'entendait ou ne lui prêtait attention. D'un coup, quelque chose grogna derrière lui. Un animal, un lion se tenait droit devant lui. Instinctivement, il recula d'un pas en levant doucement ses mains. Lionel savait exactement à qui il avait à faire. C'était lui, ou plutôt son esprit animal qui se déchaînait. Là où il était Lionel voyait très clairement le lion. Sauf qu'en réalité, la bête qui terrorisait les alentours de l'hôpital, c'était lui et il ressemblait plus à un "lion-garou" qu'autre chose, puisqu'il était incapable de transformation complète. Heureusement pour lui, il faisait déjà nuit et les gens avaient du mal à le distinguer dans la pénombre, le confondant facilement avec une bête. Sauf que là, la bête semblait le voir. Lionel fronça les sourcils et se protégea quand le lion bondit, projetant le jeune homme en arrière. Encore une fois, il se sentit flotter, partir, disparaître. C'était un étrange sentiment, ce n'était pas agréable à ressentir, mais pas désagréable non plus. Lionel avait l'impression de faire un rêve éveillé ou du moins, il n'en était pas vraiment conscient.

Il avait encore disparu et personne ne le voyait. L'endroit était sombre et il ressemblait étrange à la Beacon Hills High School. L'infirmier se trouvait sur un terrain de basket, examinant les alentours, l'atmosphère s'assombrit d'un seul coup. Du sang coula des murs. Apeuré, il chercha à fuir et la seule issue était devant lui, sauf qu'il avait beau essayer de se rapprocher, les portes étaient toujours aussi lointaines. Tout ce qu'il trouva à faire, c'est s'agenouiller et hurler. Un puissant rugissement de lion retentit. Peut-être n'était-ce qu'un rêve ? Ou peut-être que le rugissement retentit dans la réalité ? Dans tous les cas, les portes se rapprochèrent d'un coup et Lionel trébucha en les poussant. Il vivait littéralement un cauchemar éveillé et il avait l'impression de planer après avoir pris de la drogue ou quelque chose dans le genre. Pourtant, il n'avait jamais touché à ce genre de substance illicite. Peut-être que la jeune fille devant lui allait pouvoir l'aider. Il n'était plus au lycée. Il était... Quelque part d'autre, une chambre peut-être ? Ou un salon ? L'endroit était plus confiné. Lionel fit plusieurs tours sur lui-même pour essayer de comprendre.

« Où suis-je ? » Fit-il perdu. « Vous pouvez me voir ? » Demanda-t-il sans s'attendre à une réponse.

Il connaissait déjà la jeune fille en quelque sorte. Ce n'était pas la première fois qu'elle apparaissait dans ses visions. Il était complètement dérouté et dans une incompréhension la plus totale, sans doute était-ce aussi le cas de la jeune fille. Il réussit plus ou moins à se calmer instinctivement et à comprendre ce qu'il se passait. Le lion était de sortie ce soir et Beacon Hills allait en payer les frais. Le jeune homme avait entendu dans un écho lointain la police parler d'une bête féroce près de l'hôpital. Sans savoir pourquoi il montra la radio et le même message retentit dans la pièce « Une bête féroce à été repéré aux alentour de l'hôpital, renforts demandés ! » Pourtant, la radio était débranchée. Le même message passa cependant plusieurs fois en boucle sans que Lionel ne puisse le contrôler.

« Il est là... Il est l.. »

Soudain, la jeune fille disparut et le voilà de nouveau en face du lion qui ne se trouvait plus aux alentours de l'hôpital, mais dans le quartier résidentiel.
©️ 2981 12289 0


I choose you and only you


Dernière édition par Lionel Lerouge le Dim 14 Jan - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 72
Points : 83
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin   Dim 14 Jan - 2:37


Le lion, la banshee et la boîte magique. Feat Lionel

   

   
Lydia venait de finir une dure journée. Elle ne s'était pas préparée à affronter cette nouvelle et épuisante journée. Les jours étaient tous plus angoissants les uns que les autres pour la jeune banshee. Elle ne savait jamais ce qui l'attendait. Sa maison était vide, sa mère s'était absentée pour la soirée, elle était donc seule. Elle n'avait ni envie de sortir voir ses amis, ni envie de sortir tout court. Elle s'installa dans son canapé pour une soirée devant la télévision. Elle la démarra et se blottis, genoux repliés sur elle, sous une polaire. Ces dernières semaines avaient été éprouvantes pour la jolie rousse. En effet entre la rencontre avec Chris, un jeune loup qui avait commencé à se battre avec un homme lambda dans le bar où elle se trouvait sans chercher à cacher réellement son identité de loup, ce qu'elle avait pu déduire lorsqu'elle avait vu ses yeux, ses griffes et son visage changeant ainsi que la rencontre de Arès, près d'un cadavre, un gardien du surnaturel, créature dont elle n'avait jamais entendu parler avant de le connaître,l'avait épuisée. Elle vivait encore une vie d'adolescente normal en dehors des moments où la banshee qu'elle était prenait le dessus. Elle était fatiguée de tout cela et maudissait Peter pour sa morsure qui, elle en était sûre, avait réveillé ses dons surnaturels. Elle se maudissait elle-même de s'être trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, mais la vie était faite ainsi, elle ne pouvait plus rien y faire à part accepter la nouvelle elle.

La maison était vraiment calme pour une fois, juste le son de la télévision en fond sonore pour combler un peu ce silence. Ce qui lui plaisait le plus dans cette soirée en solitaire c'était que pour une fois, il n'y avait aucune créature surnaturelle, ou personne qui avait besoin d'être aidé. Elle pria d'ailleurs pour qu'il n'y ai pas non plus de mort ce soir. Un mort serait, pour Lydia, signification d’une absence soudaine et de se retrouver encore devant quelqu'un de lacéré, ou bien plus horrible que ça, même si peu importait comment la personne était morte, cela écœurait toujours la banshee. Elle était trop jeune pour tout ça, surtout qu'elle ne maîtrisait pas correctement son don et bien sûr ce qu'elle ne maîtrisait pas, ne lui plaisait pas. Lydia était le genre de personne qui aimait avoir le contrôle.

Elle regarda un instant par la fenêtre, c'était un soir de pleine lune. Pour elle c'était comme un signe de mauvais augure, quelque chose qui signifiait forcément une catastrophe. Elle était épuisée et se sentait faible face à tout cela. Lydia était plutôt du genre à ne jamais se sentir faible ou du moins à ne jamais le montrer. Elle en profita donc d'être seule pour se laisser aller. Des larmes coulaient sur ses joues, s'en était trop pour elle, tous ces morts qu'elle découvrait, toutes ces histoires de créatures… Elle essuya les larmes sur ses joues, se replia un peu plus sur elle, croisa ses bras autour de ses genoux, posa la tête sur ceux-ci et ferma les yeux. Elle voulait juste se reposer un peu mais, cela fût de courte durée lorsqu'elle entendit une voix.

-Où suis-je, Vous pouvez me voir ?

Elle releva la tête surprise. Elle qui pensait être seule. Devant elle se trouvait un homme qu'elle avait déjà vu auparavant et à plusieurs reprises. Elle pensait vraiment devenir un peu plus folle à chaque fois qu'elle le voyait. Elle avait d'ailleurs, là aussi, à plusieurs reprises tenté de prendre contact avec lui mais en vain. La jeune femme était abasourdie de ce qui se passait devant ses yeux. Etait-elle endormie ? Hallucinait-elle ? Elle ne savait plus réellement. Elle comprit cependant que c'est lorsqu'elle s'y attendait le moins, que le surnaturel venait ‘'frapper à sa porte''. Elle avait tant de fois essayée de le revoir et là, sans crier gare le voilà qui apparaissait devant elle. Là où elle avait échouée, il avait réussi. Elle fronça les sourcils et se demanda si c'était bien réel. Elle regardait partout où l'homme regardait, comme si quelque chose allait leur donner une réponse. La demoiselle observait les moindres faits et gestes de l'étranger sans rien dire. De toute façon, que pouvait-elle dire ? Celui-ci fini par montrer du doigt la radio posée sur une table un peu plus loin. Lydia commença à paniquer lorsqu'elle entendit dans la machine, qui était débranchée, ces quelques mots : « Une bête féroce a été repérée aux alentours de l'hôpital, renforts demandés ! »

-Il est là... Il est l..

L'effroi se lisait très nettement dans son regard. Elle se retourna vers lui mais le jeune homme avait disparu. Elle resta immobile un instant, comme pétrifiée. Une fois revenue à elle, Lydia se redressa, jeta la polaire qui était sur elle, attrapa une veste, enfila une paire de chaussure et sortit à toute allure. Après un temps de marche indéterminée, tête baissée, elle heurta quelque chose. Lorsqu'elle releva la tête, elle se retrouva devant une bête énorme, un lion plus précisément. Elle était terrorisée et ne comprenait pas pourquoi elle avait marchée jusque-là. Sans aide, la seule chose qui allait lui arriver était d'être dévorée. Elle se recula autant qu'elle pu jusqu'au moment où elle buta contre une voiture. Elle s'agrippa à celle-ci, avant de se laissait glisser le long de la carrosserie de la voiture tout en fixant la bête dans les yeux. La créature se rapprochait doucement et dangereusement de Lydia. La jeune femme était paniquée, on pouvait le voir dans son regard et dans ses yeux remplie de larmes. Elle se mit alors à hurler. Pas un cri de peur, mais un de ces fameux cris de banshee. Elle resta par la suite tétanisée, ne savant pas ce qui allait lui arriver. Ces dons de banshee pouvaient être dangereux lorsqu’elle se retrouvait dans pareilles situations .

   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.



   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Lerouge

avatar


Humeur : Rugissante
Messages : 43
Points : 62
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/06/2017
Localisation : Dans une voiture à écouter de la musique surement.

MessageSujet: Re: Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin   Ven 26 Jan - 2:06

Le lion, la banshee et la boîte magiqueLionel & Lydia
Don't run from your past ( Lindsey Stirling → Shatter me ) ••• Lionel était dehors, face à lui-même. Si lui voyait distinctement un lion, en réalité, il n'y avait aucun lion, seulement un Lionel qui avait revêtu une apparence hybride comme un loup-garou. Le jeune homme se rapprocha de l'animal d'un pas assuré. Il se trouvait dans un quartier résidentiel. Pourquoi avait-il atterri ici ? Et que faisait-il ici ? Le jeune homme n'allait pas attendre de le savoir. Il prépara à recevoir le choc que le lion lui envoya. L'animal bondit sur une voiture qui fit soudainement un bruit énorme, perturbant l'attention de l'animal. Lionel sauta alors sur le lion sans réfléchir. Pour gagner le contrôle, il faut vaincre l'animal, c'est ce que les Hommes-lions de la tribu d'Afrique lui ont répétés des centaines de fois. Cela restait bien plus facile à dire qu'à faire. Le combat n'était en rien réel, tout cela se déroulait dans une sorte de rêve, une forme de monde spirituel compliqué à définir. Il semblait cependant que Lionel ne fût pas le seul à percevoir cet autre monde. Lionel peinait à bloquer son animal et à le retenir. La douleur engendrée par son esprit animal était différente d'une véritable douleur, mais elle le faisait souffrir tout de même. Il ne lâcha pas prise, il se devait de réussir ! C'était presque irréel, sans doute Lionel ne se souviendrait de rien après. Il agissait purement pas instinct, il n'y avait pas de place à la réflexion, il fallait qu'il regagne son corps pour reprendre le contrôle. Son corps était actuellement occupé par son lion intérieur et tout ce qu'il arrivait à faire, c'était le stopper. C'était déjà une avancée pour lui ! C'était bien la première fois qu'il arrivait à faire quelque chose contre son côté animal.

D'un coup, le lion sembla être distrait par autre chose. Lionel fut alors comme transporté juste devant la jeune fille comme par magie. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il se passait. Tout ce qu'il voyait, c'était que le lion avançait dangereusement vers elle et qu'elle était terrorisée. Il plaça sa main devant comme si cela allait servir à quelque chose.

« Ne t'approche p... » Commença-t-il.

Le lion bondit, mais au moment où il allait attaquer, un cri retentit derrière Lionel. L'infirmier fut projeté en avant et le lion fut repoussé au même moment et avant qu'il n'ait pu dire quoique ce soit ou même comprendre quelque chose, il avait réintégré son corps. Lionel fut projeté violemment par le cri incontrôlé de la Banshee et s'écrasa contre un lampadaire. Dans un gémissement de douleur, le lion s'effaça pour laisser place à l'humain. Bien sûr, les yeux de Lionel brillaient toujours de vert et son visage avait toujours une forme féline. Il grognait de douleur, le choc avait été violent, et même si grâce à ses facultés de guérisons, il ne conserverait aucun bleu et aucun os cassés, il venait tout de même d’atterrir dans un lampadaire. De plus, il n'avait que très peu de souvenirs de ce qu'il venait de se passer entre le moment où il s'était transformé et maintenant. Il avait la vague image d'une jeune fille, jeune femme plutôt. Il était un peu sonné, voilà pourquoi il resta quelques minutes sur le sol. Le lampadaire avait été complètement brisé par le choc et les restes du poteau crépitaient sur le sol à cause de l'électricité qui avait été brutalement coupé.

Il se releva légèrement, restant sur le sol tout de même. Il était toujours en blouse blanche. Il inspecta les environs, cherchant une réponse autour de lui. Avisant le lampadaire, il fronça un sourcil. Déjà, il sentait le lion vouloir reprendre le contrôle. Il fallait qu'il reparte et trouve un endroit où il ne ferait de mal à personne. Sauf qu'il n'était pas seul, de l'autre côté se trouvait quelqu'un. Une personne étrangement familière. Les yeux luisant de verts de Lionel restèrent là, à fixer la Banshee. Qui était-elle ? Il resta figé. Lui avait-il fait du mal ? Comment est-ce qu'il allait pouvoir s'en sortir ?

« Je...Je... »
©️ 2981 12289 0


I choose you and only you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 72
Points : 83
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin   Lun 5 Fév - 20:25


Le lion, la banshee et la boîte magique. Feat Lionel

   

   
Lydia était terrorisée, elle n’osait plus bouger. Recroquevillée contre la voiture, les yeux fermés, elle venait de lâcher un de ses cries de Banshee. C’était épuisant pour elle, mais à ce moment précis l’épuisement n’avais aucune importance, elle avait juste peur. Le lion avait failli lui bondir dessus et l’attaquer. Elle aurait pu mourir ce soir si la Banshee en elle ne s’était pas manifestée. Elle était dans un de ce moment où la personne qui se faisait attaquer ne savait plus si elle était en vie ou non. Est-ce que cette immense bête avait tout de même réussi à braver son crie de Banshee et à lui sauter dessus ? Elle ne voulait pas ouvrir les yeux de peur de voir ce à quoi elle devait faire face. La Banshee entendit des gémissements et une petite voix qui semblait être plus proche d’elle qu’elle ne le pensait, mais cela ne lui donnait pas assez de courage pour se redresser.

-Je...Je...

Après quelques minutes, lorsqu’elle décida enfin à regarder autour d’elle et qu’elle avait repris ses esprits, elle découvrit qu’elle venait littéralement d’envoyer contre un lampadaire, le lion. Maintenant qu’il était loin elle se redressa. Il avait l’air moins effrayant. Lentement, le cœur battant à toute vitesse et la respiration lente, elle s’avança vers lui. Elle avançait sur le côté, un pas après l’autre, toujours avec méfiance. Elle connaissait les créatures surnaturelles qui était mi-homme, mi- loup, certains faisait parties de ces amis proches, mais les créatures comme celle qui était devant elle, Lydia n’en avait jamais vue auparavant. Les gémissements de l’homme qu’elle avait entendu auparavant, lui faisait de la peine mais ce n’était pas ce qui allait la rendre moins méfiante.

Une fois assez proche de lui, elle resta immobile afin de l’observer un peu plus. Il avait toujours un visage de Félin, mais cela n’était pas plus effrayant qu’un homme avec un visage de loup. Lydia se posait un tas de questions, est-ce qu’elle devait l’aider ? Est-ce qu’elle devait s’approcher plus ? Elle décida de parcourir, toujours avec méfiance, les derniers mètres qui la séparait de lui. Une fois à sa hauteur elle s’agenouilla et l’observa. Il avait les mêmes traits que l’homme qui venait lui rendre visite parfois, cet homme face à qui elle se retrouvait sans crier gare.

Elle inspira et expira lentement, elle avait tout de même très peur. De plus le regard insistant de l’homme sur la Banshee la rendait encore plus nerveuse. Elle devrait avoir l’habitude maintenant, depuis qu’elle était une Banshee elle avait le don de se retrouver dans des situations délicates comme celle-ci. Lors de la rencontre de nouvelles créatures surnaturelles ou des cadavres, Lydia arrivait toujours à y faire face et à ne pas trop angoisser, mais la c’était différent, la créature qu’elle avait vue n’avait pas l’air de savoir se contrôler, et avait l’air plutôt dangereuse et menaçante.

- Tu vas bien… ?

Elle avait parler d’une voix assez inquiète, inquiète pour elle et pour l’homme à terre. Il venait tout de même d’atterrir contre un lampadaire, peut-être qu’il était blessé, et s’il ne guérissait pas comme les loups ? Lydia avait toujours son cœur qui battait à mille pourcents. Le visage de l’homme couché devant la Banshee était toujours transformé. Elle pensait à l’emmener ailleurs, mais elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose sur le trajet. Elle manquait de mots face à lui, elle restait silencieuse.

   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.



   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le lion, la banshee et la boîte magique Ft. Lydia Martin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville-
Sauter vers: