AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 [EVENT] Speed dating

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sheriff Stilinski

avatar


Messages : 54
Points : 68
Réputation : 6
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 11:53

Beacon Hills
POLICE

Sheriff Stilinski

Speed Dating
Tout est prêt dans la salle des fêtes. Le nouveau système de sécurité ne devrait pas être bloqué cette année. Je me demande pourquoi le maire s'obstine à maintenir cet événement. Comme l'an passé, j'ai émis un véto, qu'il a balayé de nouveau.

Je stresse, car si cela dérape, on me collera l'incident sur le dos, bien que j'étais contre. J'ai demandé à mes hommes de me signaler directement tout comportement suspect.

Je rode entre les tables, tendant l'oreille tout en essayant de ne pas être indiscret. Exercice difficile ! J'ai fini par me coller dans un coin où j'ai une vue sur toute la salle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 87
Points : 126
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 78
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 11:56



Il était une fois Chuck



Je suis en timeout entre deux missions. Je reviens de Shanghai et menace ma montre pour qu'elle annule immédiatement le décalage horaire. Je me prélasse donc sur la terrasse de mon Ranch au Nevada lorsque je me souviens de quelque chose. Je pose mon mug XXL de café et rentre à l’intérieur farfouiller dans le tiroir d'une commode. C'est que j'en ai du bric à broc récupéré des quatre coins du monde. J'écarte une poupée vaudou à mon effigie pire qu'une pelote d’épingles. J'ai laissé les aiguilles, je trouve que cela a un petit côté massant bien agréable. Un piège à renard se referme avec un claquement sec à deux millimètres de mon doigt. J'ose une exploration en aveugle, glissant ma main sous ce fatras. Ce que je cherche n'est pas très grand, quand enfin je le sens du bout des phalanges. Je referme mon poing dessus, satisfait, et ferme le tiroir d'un coup sec. Il y a comme une mini explosion à l’intérieur.

Face au miroir qui trône sous une tête d'orignal empaillée, je me fais un beau sourire et place l'objet sur ma canine droite. Il parait que ce croc, car il s'agit de cela, appartenait à un loup garou très particulier. Je n'ai jamais croisé ce genre de bestiole et suis curieux de voir ce type de dentition accrochée à une mâchoire bien vivante. Beacon Hills m'avait-on murmuré un soir avec un air mystérieux. J’appelle Bill Gates pour qu'il me fasse une recherche sur Google. Vous comprenez, le haut débit n'arrive pas dans mon chalet situé à trois heures de marche de toute civilisation. Le téléphone cellulaire a du bon pour embêter ce bon vieux Bill. Il me rappelle et me donne deux possibilités, soit vers Boston, soit en Californie. Une pièce de 1 cent plus tard me fait choisir Beacon Hills.

***

Je gare mon Hammer devant l'hôtel de ville. La secrétaire de mairie a un air choqué quand je lui dis que je voulais trouver quelqu'un qui avait la même, en lui collant le croc sous son nez. Après un léger mouvement de recul, elle me fit prudemment glisser un prospectus.

- Il devrait y avoir du monde à cette fête, peut être vous croiserez la personne qui vous intéresse.

- Mon prénom est Chuck pas Valentin.

- Tous le monde est convié, même ceux qui ne s'appellent pas Valentin...

- Mais vous lui avez déjà célébré sa fête l'an passé !

- Oui tous les ans, monsieur.

Je ressors de l'hôtel de ville avec le papier. Je trouve inconcevable que l'on favorise les Valentin dans cette ville. Je suis dubitatif quant à trouver le monstre à cette soirée, mais je m'y rends quand même. Devant la salle des fêtes, une place handicapé a juste la bonne taille pour mon Hammer. Un flic commence à gesticuler, un regard plus tard il affirme à qui voulait l'entendre que j'avais effectivement un gros handicap.

Il y a du monde, beaucoup de couples et d'autres gens qui les regardent avec envie. Un type affublé de cœurs me tend un ballon gonflé à l'hélium en forme de cœur rouge. Je tends la main, mais ne me saisis pas de la cordelette, le ballon file dans le ciel.

- Ça fera tout de même 1 $, me dit il.

Je l'accompagne dans sa cahute où attendent plein d'autres ballons. Deux minutes plus tard, la ville compte un nouvel oiseau étrange dans le ciel.

Plus loin, une odeur de sucre m'attire. Alignées comme un régiment d'infanterie, des pommes d'amour d'un rouge écarlate attendent de se faire dévorer. J'adore les pommes d'amour, j'en prends deux, une pour chaque main. Des couples se trémoussent sur la piste de danse non loin.

J'aperçois le sheriff. Il a le don pour me coller des corvées. Je m'éloigne de lui et regarde les couples discuter entre eux. Tiens ! Une baffe à ma droite et un bisou langoureux à ma gauche. Je reste voir s'il y a besoin de moi.


©Codage by Mafdet Mahes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 966
Points : 983
Réputation : 90
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 13:17

Speed Dating
Chad
ft.
Alls
Besoin de me changer les idées, occasion de me diverter, j’ai décidé de venir faire un tour à la fête organisée par la ville. Faire une pause, un break. J’ai terminé mes études d’architecture et j’ai réussi à obtenir un premier contrat en free-lance. Rien de très prestigieux, car il s’agit d’un hangar de stockage. Mais personne ne démarre dans ce métier avec une maison pharaonique à construire dans un lieu de rêve. Le bâtiment dont je dois concevoir les plans se trouvera dans la zone industrielle. J’ai cependant une contrainte : les bâtiments avoisinants très proches. La conception doit intégrer le montage car je n’ai qu’un endroit possible pour mettre la grue : à l’intérieur même du bâtiment à construire. Si je m’y prends bien, il ne faudra la bouger que deux fois.

Je regarde mon visage dans le miroir. J’hésite à virer cette barbe qui me mange les joues depuis plusieurs mois. J’ai arrêté d’avoir la peau glabre et le look du parfait fils à papa que j’étais, à la mort de ma mère biologique. Quelque chose s’est brisé dans mon cœur. Quelle que soit la puissance de la colle, il n’est pas possible de revenir à l’état originel. Je garde une fêlure qui voile mon regard d’une lueur sombre et triste.

Je garde ma barbe. Pas certain que cette soirée change quelque chose à ma vie. Je me dis que j’y vais pour voir et si jamais le destin veut bien, il se passera quelque chose, ou pas. Ne rien attendre est le meilleur moyen de ne pas être déçu.

J’ai opté pour une tenue simple, un jean sombre et une chemise bleue nuit. Ce soir je laisse la Maserati au garage. Je ne souhaite pas attirer avec des signes extérieurs de richesses. Ça aussi, c’est la meilleure façon d’être déçu.

|||


Après un bon quart d’heure de marche j’arrive aux abords de la salle des fêtes. Un important service d’ordre est présent. Le sheriff semble avoir mis le paquet, comme l’an passé… Il y a déjà du monde. Pas de tête connue pour le moment. Je décide d’aller me coller au bar et de voir venir.

© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar


Humeur : toujours joyeux

Messages : 1145
Points : 1243
Réputation : 80

Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 29
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 14:22




Speed Dating




Le temps passe et ma vie stagne ; je me regarde dans le miroir et mire ma mère qui m’observe un sourire aux lèvres. Elle me considère et s’amuse, un papier à la main.

— Tiens, m’offre-t-elle d’un geste de la main, passe à autre chose. Beacon Hills a préparé une fête, tu pourras y rencontrer de nouvel ami.

Je regarde le tract et le lis. Speed Dating. Trouver la bonne personne en un rien de temps… Cela peut m’intéresser pour me changer les idées, à voir…

— Merci, maman, il faut que je cherche les habits adéquats maintenant.

Je farfouille dans ma garde-robe : veste, tee-shirt, pantalon, tout y passe. Je réfléchis à ma tenue qui m’irait le mieux. Ni trop bien vêtue, ni pas assez. Je souhaite un costume qui diffère de mon look actuel. Pas pour me changer, ni autre chose ; je resterais toujours le même garçon, mais… bref, je veux porter de style.

Sur mon lit, je pose deux tee-shirts, deux pantalons et une veste et me décide pour la tenue que je n’aurai pas prise habituellement :

 » vêtement que je porte »:
 

— Merci, Mam', j’y vais.

Ne possédant pas de voiture et ne voulant pas prendre le bus, je décide de me dégourdir les jambes. Cela me permettra de réfléchir et penser à autre chose. Ma dernière déclaration ne s’est pas déroulée comme prévu, j’espère que cette fois-ci, elle se soldera par réussite…

***

Sur place, j’admire l’extérieur du bâtiment. Une protection digne des meilleurs films d’Hollywood. Hélas, d’après ce même studio, cela ne sert à rien vu que les assassins arrivent à leur fin. Je m’avance, souris au père de mon frère de cœur et entre dans la salle.

Rempli de ballon et de rose ; fleur et couleur, je me laisse transporter par la musique et observe les gens qui m’entourent. Je n’en connais aucun, du moins pour l’instant, et quand mes potes viendront, je devrais aller voir du monde pour découvrir l’âme sœur ou trouver des amis.

Me dirigeant vers un stand de sucre, j’achète deux pommes d’amour, une pour moi, et l’autre pour entrer en discussion, même si cela ne marchera pas toujours…




© Fiche by Mafdet MAHES





Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jansen Avery

avatar



Messages : 256
Points : 385
Réputation : 103

Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 27
Localisation : Quelque part dans la forêt

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 15:10





Première St Valentin



||
Le jeune homme se regardait dans le miroir. Vanité qu’il avait depuis longtemps appris à intégrer à ses rituels quotidiens, car il faisait de son image, en partie, son métier. Pour la danse, pour son travail au pink print. Il n’y avait rien de honteux à soigner son look, ce qu’il reflétait, ce qu’il renvoyait aux gens pour qui il se donnait en spectacle. Depuis la séparation, ou plutôt les séparations, devait-il dire, il se sentait un peu vide. Sa barbe avait poussée, comme ses cheveux et il les ramenait à une coiffure qui aurait, il le sait, plus à Janice.
Lorsqu’il était tombé sur les prospectus, il s’était dit qu’il n’avait jamais eut de st valentin. Que la seule personne dont il soit tombé amoureux était à présent un amant occasionnel. Mais sa vie était si jeune, si peu prolixe et si peu intense concernant les sentiments… Cela pourrait être l’occasion. Apprendre à connaitre quelqu’un, retrouver cette lourdeur du cœur qui vous fait vous sentir plus vivant, comme gorgé de soleil.

Habillé de façon élégante, du moins à en croire son patron lorsqu’il lui avait fait une sorte de carnet de look, lorsqu’ils étaient ensemble, Jansen se demanda si Alessandro serait présent. Non pas qu’il ait une quelconque intention de lui proposer plus que ce qu’il lui accordait déjà. Son carnet de look n’était ni plus ni moins que des conseils, presque des consignes, que lui avait laissé l’italien.

« Cette chemise ne te va pas au teint ». « Il te faut du slim, des coupes près du corps, cintrées ». « tape dans cette gamme de couleur, ça va avec tes beaux yeux.. » . Les annotations, rapides, reconnaissables, nerveuses, de son patron agrémentait des images découpées dans des catalogues. Il avait décidé de s’acheter un élément par mois, pour ne pas puiser dans le stock d’Amaro, quand bien même il semblait inépuisable, tout comme son propriétaire.

Même si lors de leurs ébats occasionnels, Alessandro aimait parfois poser une chemise comme seul vêtement à Jansen, ce qui semblait lui rappeler un moment précis dans leur aventure, mais sans y associer du sentimentalisme, le jeune danseur essayait de s’émanciper, d’avoir son propre style.

Il n’avait jamais porté de parfum, dégageant naturellement une exhalaison boisée. Mais il était allé faire le tour des parfumeries, pour trouver un complément en accord. « Stronger » fut son choix, s’accordant parfaitement, avec une touche épicée, à son humeur.

(…)

Arrivé sur place, son assurance du trajet le quitta, comme pour le narguer. Il y avait déjà beaucoup de monde, et le service d’ordre semblait sur le qui-vive, comme si, à tout instant, quelque chose pouvait mal tourner.


© Fiche par Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar


Humeur : Perplexe

Messages : 923
Points : 1050
Réputation : 173

Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 18:07




Speed Dating

Feat. Partenaire de Crime + Alex Cormier
Et Al.








Les deux portières claquèrent dans une simultanéité loin d’être philharmonique.  Sa tuque de laine bien enfoncée sur son crâne, sa veste à carreau ouverte sur un gaminet* blanc ayant la qualité intrinsèque, de part son étroitesse seyante, de rendre Alex grognon.  Encore une de ses idées.  Jamais n’avait-il autant eu un look de gentleman bûcheron.  Ou comment disent les jeunes?  Lumbermachin?  Les colocataires et amants ne s’en dirigèrent pas moins vers la salle des fêtes, Alex passant d’abord le doigt dans l’encolure de son chandail, puis ouvrit la porte à l’individu qui lui servait de partenaire de crime.  Aussitôt pénétrèrent-ils dans la salle qu'Alex soupira un commentaire désabusé.

-Tout ce rose, c'est quétaine** à vomir! exagéra-t-il pour se faire valoir.

Comment en était-il arrivé là?  Lui-même n’en était pas sûr.  Devant l’indécision de Charlie, Alex avait fini par perdre patience et, à travers un contact commun, avait trouvé quelqu’un pour sous-louer la chambre qui avait été la sienne.  S’en était suivi le jeu de séduction le moins subtil qu’Alex ait jamais vu, c’est-à-dire le seul qu’il ait jamais remarqué, et un coup d’un soir, puis deux, puis trois.  Et lorsqu’il réalisa qu’il s’agissait d’un coup régulier, il voulut avoir une discussion pour savoir si, vous savez… Et de compromis en compromis, avec toujours en filigrane l’espoir de changer l’idée de l’autre et de devenir ce couple auquel Alex aspirait, il accepta une relation de couple ouvert, puis de simples amis avec bénéfices; et enfin le coup de grâce : ils s’étaient inscrits ensemble à la soirée de speed dating organisée par la ville, afin de trouver une troisième roue à leur carosse, ou que savait-il encore.  Ceci ravivait les craintes du druide, à savoir que l’on se soit déjà lassé de lui, comme un chat d’une souris en mousse.

Galant, le canadien laissa passer l’objet de son affection devant lui afin qu’il n’ait pas à choisir lui-même une table où s’asseoir.  Dès que le siège fut choisi, le châtain piqua la chaise de la tablée voisine, un regard mauvais à quiconque chipoterait et la tira avec fracas auprès de la personne pour laquelle il s’était épris, mais dont il ne devait pas l’avouer.  Alex se laissa choir sur son fauteuil, croisa les doigts sur la table devant-lui et haussa un sourcil qui semblait dire « Vas-y, impressionne-nous. »

-Bonsoir salua-t-il la compagnie en se saisissant du verre d’eau devant lui.

Spoiler:
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Sam 24 Fév - 21:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 637
Points : 699
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 18:50


♥️Speed Dating♥️


Assise dans le salon des Shepherd, je fixe  le prospectus posé sur la table basse. Bien mis en évidence, je ne pouvais que le voir. Pourtant, une partie de moi aurait préférée ne pas voir ce bout de papier. Saint Valentin. La fête des « amoureux » et bizarrement, je n’ai pas d’amoureux. Alors pourquoi cette feuille niaise m’attire t’elle? Est-ce dans sa forme,  dans ce qu’elle dégage ? Je ne sais pas. Frustrée, je le prends, et le lis. Ils ne donnent pas plus d’info que nécessaire. La date, l’heure et l’endroit.  Je fulmine sans motif apparent. James. Ah, si, la raison est bien visible finalement. Pour quel obscur prétexte tu es parti sans te retourner cette fois… ?  Une nouvelle écossaise t’a fait les yeux doux ? Je froisse le papier, énervée, et le lance dans la poubelle. Bordel. Pourquoi la vie décide d’être si sal*pe ?

Allongée dans mon lit, les yeux rivés sur le plafond, je suis incapable de trouver le sommeil. Je repense à ce bout de papier que j’ai sauvagement mis en boule et jeté. Une fête. Saint Valentin, ou pas, je pourrais sans doute rencontrer des gens. Et puis, j’ai entendu dire que les saints Valentin dans cette ville sont souvent mouvementés. Je secoue la tête. Est-ce que j’ai envie d’aller à une fête ? Est-ce que j’ai vraiment envie de sortir de mon lit ? De voir des gens ? Mmh. Au fond de moi, je sais que j’aimerais bien. Mais têtue, je me rebute contre mon désir.   A quoi bon s’amuser ?  Je grogne, un peut trop fort. Je soupire. Essayant de fermer les yeux. Réfléchir à tête reposée après une bonne nuit de sommeil est souvent bénéfique. Avec lenteur, je sombre dans une nuit sans rêves.

Speed Dating. Je ricane malgré moi. Pourquoi ça sens l’embrouille cette histoire. Finalement, c’est décider. J’irais. Par curiosité, et possiblement pour voir comment va se dérouler cette « speed Dating » ça promet.
En regardant dans l’armoire j’hésite. Rouge provocant ou noir rebelle ? Un mélange des deux ? Rebelle provocante… Je souris, j’ai déjà la provocation dans mon regard, va pour le noir. J’attrape l’habit corbeau et file à la salle de bain évitant ainsi le Shower's Challenge de la maison Shepherd. De quoi je parle ? vaut mieux ne pas savoir…

Enfin prête, je quitte la maison, et Mady me conseille de faire attention. Je lui offre mon plus beau sourire et file avant de changer d’avis. La marche me fait du bien et j’avance lentement. Quand enfin j’arrive à la salle des fêtes, la première chose que je vois sont les forces de l’ordre. On t-il peur de quelque chose ? Je salut gentiment le shérif avant de rentrée dans la salle. Ais-je bien fait de venir ? Je l’ignore.. Nous verrons bien.



© Fiche par Mafdet Mahes



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar



Messages : 341
Points : 529
Réputation : 163

Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 20:53

Speed Dating




Posté près du buffet, Charlie avait déjà pris ses aises. Soyons honnête : trouver l’amour avait moins d’attrait à ses yeux que piller dans de la bouffe gratuite. C’était ce qui avait attiré son attention en premier lieu lorsqu’il était tombé sur le prospectus au Print et il s’employait à vider les réserves avec méthode depuis son arrivée. Mi février était une période compliquée pour l’ours : sa saison d’hibernation n’était pas encore terminée et il n’émergeait que pour bosser et remplir son estomac. S’il n’avait pas vécu si près de la salle des fêtes, il n’aurait jamais eu le courage de s’y pointer. Aucun regret pourtant, le buffet était plein de sucreries dont l’odeur l’avait fait saliver avant même qu’il n’entre. Ça valait le coup de maintenir ses paupières soulevées un peu plus longtemps.

Malgré son intérêt beaucoup plus prononcé côté estomac que côté cœur, il avait fait un effort vestimentaire. Oui, une chemise, si elle n’était presque pas froissée, ça comptait !  Surtout si on avait pris une douche avant pour se débarrasser de l’odeur de graillon des cuisines. L’hiver était froid après tout, il n’était pas contre se réchauffer une nuit par-ci par-là… Un saladier de bonbons réquisitionné dans les bras, il observait donc, avec l’intérêt du spectateur qui s’empiffre de pop corn au cinéma, les premières entrées dans la salle. Trop vieux. Trop jeune. Trop en couple. Trop bûcheron, il était à peu près certain qu’Alex lui arracherait les yeux s’il osait s’immiscer à sa table, entre le canadien et l’objet de ses pensées. On sous-estimait bien trop souvent la hargne du druide moyen et si lui-même était un peu trop obtus pour réaliser les sentiments de son ami, Jenny n’avait pas hésité à lui mettre les points sur les I. Il avait aussi aperçu Jansen se glisser discrètement parmi les convives, ou plutôt, avait humé son parfum si particulier. Au moins un allié qui ne lui arracherait pas la tête s’il osait se pointer.

Un long bâillement échappa à l’ours. Son regard ensommeillé glissa vers l’horloge, puis vers la porte, et il mit un temps infini à réaliser que son saladier était vide. Démuni, il reposait sa prise de guerre pour se saisir d’autant de pommes d’amour qu’il pouvait en attraper quand un éclat flamboyant lui attira les yeux. Une jeune femme venait de faire son entrée et le roux de sa crinière sauvage tranchait sur l’obscurité de sa tenue. Un sourire matois plissa le coin des paupières du garou et il quitta son assise pour se diriger vers elle. Ce n’est qu’en arrivant à sa hauteur qu’il se rendit compte que, comme d’habitude, il n’avait pas du tout réfléchi à son approche. Ses yeux finirent par tomber sur ses deux pommes d’amour et il retrouva le sourire en se glissant aux côtés de la jolie rouquine :

« Une petite pomme ? »

Pas de plus grande preuve d’intérêt pour un ours que de partager sa nourriture. Et de sa propre initiative, je vous prie !

© Mafdet MAHES



Merci pour la sign Chuck & Mat' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheriff Stilinski

avatar


Messages : 54
Points : 68
Réputation : 6
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 21:28

Beacon Hills
POLICE

Sheriff Stilinski

Speed dating

Une jolie rouquine me salue avant d'entrer dans la salle des fêtes. Comme quoi il reste un sens de la politesse à la jeunesse d'aujourd'hui.

Je fais une ronde dans la salle, et vois un gars en flagrant délit de pique assiette sur un saladier de bonbons. Je me dirige vers lui pour lui demander d'en laisser aux autres, quand l'un de mes hommes me signale un problème logistique. Rien de grave, mais le temps de cette brève conversation, un saladier de bonbon a trépassé. Le voilà qui s'attaque aux pommes d'amour! Heureusement qu'il n'a que deux mains celui là ! Je lâche l’affaire pour aller vers la sono et passer un message au micro.

- Votre attention s'il vous plait ! La voiture d'un certain Cormier est mal garée. Merci de la déplacer, elle gêne une issue pour les services de sécurité. je répète : Alex Cormier, merci de déplacer votre véhicule.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yoon

avatar


Messages : 19
Points : 31
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 14 Fév - 21:45

SPEED DATING

Une soirée de st Valentin.
Pourquoi ça n'avait rien d'étonnant ? Tout était tellement prévisible ce soir que j'en bâillai d'avance. À peine arrivé sur les lieux que tout sentait beaucoup trop le kitch au trop gros relent de niaiserie. Franchement, c'est étonnant que ce genre de soirée soit encore légale à notre époque. Personne pour s'indigner de ce genre d'effervescence commercial ou je ne sais quoi ? Mais le vrai crime dans tout ça, c'était l’accoutrement de certains. Les ballons roses, les farandoles de cœurs et la musique qui atteignait difficilement le rang « écoutable », tout ça était limite plus supportable que le choix vestimentaire des gens.
Ça agresse les yeux.
Arrivé à pied, pas vraiment tout à fait décidé à rentré, ce n'est que la perspective de pouvoir me marrer un peu qui me décida à franchir le pas. Et puis y'avait un peu trop peu « d’événements » dans cette ville pour faire la fine bouche. Autant essayer d'en profiter un minimum. J'avais vraiment du mal à imaginer des gens venir ici par quête d'amour. Ou alors fallait qu'ils soient sacrément désespérés pour ça et je n'avais aucun mal à imaginer que ça puisse être le cas de certain. L'amour s'est surfait depuis une éternité, il fallait se réveiller un peu.
On va dire que c'est l'âge.
Moi j'avais la chance d'avoir la jeunesse de mon coté là ou l’expérience ne servait absolument à rien, car si ça avait été le cas, ils n'auraient pas besoin de se traîner à ce genre de fête pour espérer trouver l'amour ou je ne sais quoi d'un peu moins sentimental.
Mais bon, au moins y'avait un bar, mais un peu trop de force de l'ordre présent pour pleinement en profiter. Pourquoi y'avait autant de chaperons au juste ? Je pensais que c'était un événement tout public pas une fête d’étudiants rebelles et irresponsable. Si ça se trouve y'avait une célébrité en ville ou quelque chose. Si j'avais su, j'aurais passé une bonne demie heure en plus à me préparer. Les deux heures et demis avaient à peine suffi en réalité. Mais quand on veut avoir l'air à son avantage y faut y mettre un minimum d'effort.
Peux, cheveux, fringue, bijoux, tout était impeccable et tout était peut être un peu trop raffiné ou tendance pour les gens d'ici. J'avais décidément LA dans le sang quoi qu'il arrive. J'avais opté pour quelque chose pas trop tape à l’œil non plus, quelque chose de ma génération en évitant le costard classique. Parce que c'est bon pour les cérémonies officiel. La j'allais simplement juger les gens, pas besoin de ressembler à un pingouin pour ça.
Arrivant dans la salle, je pris une seconde et demis pour parcourir les lieux du regard, détaillants deux trois personnes d'un air inquisiteur que je ne cherchais même pas à cacher. L'outrage suprême de la soirée fut attribué à la table juste à côté de moi pour ce magnifique couvre chef en laine d'un goût si douteux qu'il n'avait même pas sa place dans un vide grenier. Échange de regard insistant sur le propriétaire, l'air presque désolé pour lui de s'afficher avec autant de mauvais goût aux yeux du monde.

« Même pour cacher un début de calvitie y'a aucune excuses tolérable pour porter un truc pareil.. »

Et c'est dit avec un tel sourire que ça pourrait presque paraître aimable.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Woke up on the wrong side of reality. And there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived. And send a message.
I was young and a menace
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 919
Points : 1073
Réputation : 162

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 15 Fév - 13:40



Speed dating
La Saint Valentin. Je m'y vois comme dans un rêve, débarquer sur ma moto a gros ronron avec ma conquête accrochée dans le dos, la classe du casque anonyme qu'on retire à la vue des célibataires avides, l'effet de surprise avec strass et projecteur en option au moment d'entrée dans la partie, roi incontesté de la drague et des plaisirs charnels.

Ouais, ce genre d'évènement, c'est l'occasion rêver de frimer avec ma bécane et mon sex-appeal. Mais ce soir je descend sagement de voiture, côté passager, en rajustant mon éternel blouson noir et le col de ma chemise couleur de la passion pour ce jour qui s'y prête naturellement, soit un bordeaux qui s'accorde au bleu marine de mon foulard, un fin liseré de barbe qui borde mon menton. Par dessus le capot, je jette un regard conciliant au bonnet qui s'agite. Nous faire remarquer, c'est justement ce que je soupçonne le canadien d'avoir voulu éviter en voulant venir à quatre roues, à moins qu'il s'agisse à sa façon d'une punition pour contrebalancer sa présence ici. Une arrivée sans far, c'est une concession que je lui accorde, comme cette veste à carreau qui, je n'en doute pas, le protège surement très bien du froid, mais détonne d'avec l'ambiance.

-T'aurais du me laisser te prêter un blouson... soupirè-je en triturant le col de sa veste.

Ou l'habiller de la tête au pied... Au moins il aura accepté de porter un t-shirt qui sache mette sa silhouette en valeur et sublime un minimum son pardessus, et pas l'un de ses ensembles chemises-t-shirt passé de mode et qui ne se prête pas à un rencart mais à une Foire au Lapin.

Il traine des pieds, triture son col, malgré qu'il se face bon cavalier et m'ouvre la porte menant à la soirée à l'origine de ses humeurs.

-T'es très beau comme ça. Tentè-je de tempérer ses bouderies. Et puis c'est une occasion de sortir et de voir du monde!

Définitivement, il a besoin de se sociabiliser. Bien sûr, Alex ne manque pas de relation, il a ses collègues et quelques amis, il y a l'ours, et la serveuse, et puis il y a "ses voisins", qui soit dit en passant, habitent à de bonnes minutes de marches - parce que les véritables voisins des Cormiers, ce sont des arbres, des arbres... et des arbres, et toutes leur faunes qui ne lui en déplaise, ne constitue pas un voisinage civilisés. Et bien sûr, il m'a demandé en retour si seulement je me souvenais des noms de mes prétendus si nombreux "amis", et rétorqué que son petit cercle de vie lui convenait très bien. Mais j'en ai décidé autrement. Alex Cormier doit élargir ses horizons, et par élargir, j’entends se lâcher sur la sociabilité...

Pourtant, je ne déteste pas son petit côté ermite des temps moderne, pas rustre mais prude dans sa façon de vivre et son rapport à autrui. C'est l'une des premières choses qui m'ont intriguées chez lui. Mon défis à relever.

Cela dit, notre histoire ne commence pas par un défis. Elle a commencé bêtement, par une routine que je soupçonnais d'être de plus en plus funeste dans ma chambre d'étudiant. Une douche froide - chauffe-eaux en panne, encore! -, la vieille Campbell et son clebs miniature à l'étage du dessous et la mère aux trois monstres de celui du dessus et son concert de casseroles-aspi-lessive à pas d'heure, puis l'évier inexplicablement bouché de la cuisine – encore!!- sans parler de la prises défectueuses prêt du plan de travail – et mon café?!! - et, comme une cerise sur le gâteaux, d'une tâche bénigne sur le plafond au dessus de mon lit, mais de plus en plus grosse, aux proportions surnaturelle, puis quasi divine – minute, ce visage... Jésus Chuck?!! - qui se révélait être une infiltration d'eau et menaçait l'ampoule de la petite pièce.
Cet appart' était maudit et il voulait ma mort. Alors quand j'avais vu cette petite annonce avec, soyons honnête, pas tant le décor en total dépaysement dont rêverait un étudiant en retraite pour ses études que la sommes modique de la chambre à louée qui m'avait tapé dans l’œil, je n'ai pas hésité. Les charges et tâches qui incombe à une collocation en prime, j'y serais toujours bien mieux que ce maudit appart' qui voulait ma fin.

C'est ainsi qu'il m'a ouvert sa porte et que nous nous sommes rencontrés, chacun avec son univers différent, Alex-le-droïde et Therence-le-rebelle. Et pourtant, ça n'a pas mal accroché entre nous. Je lui ais fait l'effet qui arrive à d'autre, à la différence, un peu facile, que nous vivons sous le même toit et que de fil en aiguille, il en a découlé une routine et une espèce de complicité entre nous. Sous ses airs de ne pas y toucher, le canadien a une répartie bien sentie et un cran franchement plaisant, saupoudré de rites attachants et d'une part de réserve qui, chez lui, m'inspire un étonnant respect plus qu'une envie de le percer à jour comme s'il avait pu être une effroyable créature de l'ombre.

Ouais, Alex Cormier me plait. Il est ce pote à disposition et rarement contre un peu de bon temps depuis qu'il a fini par céder une fois, puis deux, puis trois, jusqu'à devenir d'un accord tacite des "amis avec bénéfices". Parce que priver le monde de ma personne serait un crime sans nom, une atteinte à ma liberté chérie, et que lui-même a fini par embrasser le côté obscur de ce qu'une pareille relation avait à offrir...

[Quelques jours plus tôt~]

-Oh aller! Ça va être drôle! Lâchè-je en riant, décroisant les bras de derrière ma nuque et me redressant d'un bond en position assise sur le canapé, le torse nu, alors qu'un morceaux de peau subitement plus timauré se faufille à l'autre bout du sofa, piqué par la proposition et le papier rose qui traine sur la petite table et prend une nouvelle importance à ses yeux.

J'ai envie de lui dire combien il est excitant quand il fait sa tête de ronchon, mais je continue sur ma lancée en remontant souplement le long du canapé pour me retrouver dans son dos à chuchoter contre sa nuque moite.

-Tu te rappelles? Ce type...

... remonter vers sa mâchoire et articuler tout contre son oreille...

-A l'accent prononcé...

... vilaine conscience toujours présente pour lui rappeler ses pires meilleures actions...

-Le professeur de crim'...

...Je ronronne sans gène...

-Nos corps emmêlés à ne plus savoir qui est qui, et puis ce truc de dingue qu'il faisait!...

Je me pourlèche la lèvre dans un sourire de vainqueur, le pauvre canadien dans mes filets, et rappelle dans un ton extatique.

-T'avais a-do-ré!

Ça en est trop! Il bondit du canapé aller se calfeutrer sous sa chemise échouée sur un meuble non loin d'une chaussette, comme si ça aurait pu suffire à effacer sa honte. Gniark! J'arrête mon manège et m'assoie correctement reboutonner mon jean. Cette fois je deviens un peu plus sérieux.

-Ça pourrait-être une occasion de recommencer, tu sais... à trois.

Un silence passe. Puis il me semble voir balancer dans son regad ce petit éclat de gourmandise défendu, un hésitant "peut-être..." que je me jure de transformer en "Oui!" au moment le plus opportun.

[Retour au présent~]

-Tout ce rose, c'est quétaine à vomir!

Je lève les yeux au ciel. Non clairement, Alex n'était pas partant pour cette virée. Mais tans pis : j'ai de la motivation pour deux!

Je choisie notre table, un endroit stratégique ou l'on a vue sur l'ensemble de la salle, et après un regard sur l'assemblée en quête de Valentin ou Valentine, je me penche vers lui, les yeux qui reluisent d'un désir mutin.

-Je me disais : on pourrait se séparer. On tâterais le terrain, voir un peu qui est réceptif de qui ne l'est pas, se checker entre deux ou trois dates, et...

...Et je lui détaille ma tactique pour la soirée. Notre objectif? Se dégotter un ou une beauté qui n'aura pas froid au yeux pour s'essayer à de nouvelles expériences. Ou bien... pourquoi pas que si. Quoi de plus gratifiant qu'initier un nouveau aux joies du plaisir à plusieurs. Un peu comme l'allemand et moi l'avions fait pour Alex. Sous mes airs de l'avoir attirer dans un piège, ce qui au vu du déroulement de la soirée était peut-être un peu le cas – comment c'était déjà? Bière, concertation muette avec l'allemand qui était bien en phase avec mon propre degrés d'expérience, bière, rapprochement affectueux avec le druide devenu un peu malgré lui l'objet de nos jeux, bière... - je l'ai sondé par la suite. Est-ce qu'il avait apprécié? Moui. Est-ce qu'il serait réfractaire à une nouvelle expérience du genre? ...Il n'a pas vraiment dit non. Alors me voilà à élaborer un véritable plan de bataille pour profiter un maximum de la soirée. Et, sur un ton dérisoire, je clôture sur la règle d'Or.

-Ah! Et évite de tomber amoureux!

Ça ferait tâche au moment de rentrer concrétiser notre soirée à trois. Hé, hé... Hé. Mais les yeux du beaux canadien s'échappent ailleurs. Loin de ces jeux futiles mais tellement divertissant qui devraient pourtant le mettre en appétit, lui aussi. Un soupçon de honte me traverse, et j'évite à mon tour son regard vert-de-gris pour le promener ailleurs d'un air qui se veut détaché. Il a raison : il y a beaucoup trop de rose ici.

- Votre attention s'il vous plait ! La voiture d'un certain Cormier est mal garée. Merci de la déplacer, elle gêne une issue pour les services de sécurité. Je répète : Alex Cormier, merci de déplacer votre véhicule.

Je rêve...

-Tu veux que j'y ailles?

Lui demandè-je gentiment en tendant la main pour qu'il me passe les clefs. Le regard persistant. Une petite voix me souffle qu'a remonter dans la voiture, il serait bien capable de décamper d'ici sur la première excuse qui lui vienne et me laisser profiter seul de la soirée...

-Même pour cacher un début de calvitie y'a aucune excuses tolérable pour porter un truc pareil..

... Et quelque chose me dit que les éléments se liguent pour l'y inciter... Je tourne lentement la tête sur notre voisin de table, une espèce d'androgyne échappé d'un festival de cosplay ou d'un boy's band Coréen au minois tellement angélique qu'il en serait insultant.

-Dis donc. Il a un problème le razmote javelisé?

Moi non plus, j'étais pas pour ce stupide bonnet. Mais on insulte pas mon compagnon de chambrée!

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 973
Points : 1050
Réputation : 214

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 15 Fév - 18:15

clickAlessandro & Alls
xxx
« Velocità incontri,
o il supermercato dell'amore »
Impossible de ne pas être au courant, puisqu’un employé municipal était venu nous coller une liasse de ses flyers. Au début j’ai cru qu’il venait pour une inspection. Un speed dating. On ne sait vraiment plus quoi inventer de nos jours. On drague comme on surfe sur son téléphone. Je parie que certains vont élever l’événement en marathon. On twittera « j’en suis à 7 » « moi à 10 »… Je n’ai vraiment pas besoin de ce genre d’événements pour emballer.

J’ai laissé les filles disposer les flyers comme ça leur chantait sur les tables au Pink. Jessy, Kada’an et Sophie en parlent. Ça cause beaux mecs et garde-robe. Puis je m’aperçois que Jansen et Charlie s’en intéressent. L’ours avec une tentative avortée de chiper un des prospectus sans se faire voir et Jansen avec un air hésitant à se laisser tenter ou pas. J’affiche une attitude neutre. Il fait ce qu’il veut, notre lien est purement charnel. Toutefois, je garde un attachement pour lui, et celui qui se risque à le blesser ou lui faire de la peine, tâtera de mes poings.

L’événement en préparation fait parler et s’attarder les clients qui consomment un peu plus que d’habitude. En laissant traîner mes oreilles, je comprends que certains tentent de biaiser un peu l’idée avec un premier repérage. Une bonne partie de ma clientèle sera à cet événement. Je commence sérieusement à me demander si je ne ferme tout simplement pas le bar ce soir-là. Pas de Charlie, donc pas de restauration. Deux serveuses en moins. Pas de Jansen et j’imagine que je ne devrais pas compter sur Anna. Ça va être intenable si je dois assurer le service avec Jerry.

(…)

Pink Print fermé. Une fois n’est pas coutume, j’ai donné congé au personnel à dix-huit heures. J’ai souhaité à tout le monde un bon amusement, puis me suis enfermé dans mon bureau pour faire les comptes.

(...)

- Rhaaaa ! Je m’ennuie !

J’ai l’impression d’être un dimanche !

(…)

Y a trop de poulet au mètre carré. Non mi piace ! J’attends que le shérif se poste ailleurs qu’à la porte d’entrée pour m’introduire dans les lieux. En arrivant, je vois Charlie abandonner un saladier vide et tenter de voir combien de pomme d’amour il peut se saisir en même temps. Je souris. Mio amico n’a pas changé l’ordre de ses priorités. Alors que je l’imagine s’empifrer en solitaire, le voilà qui se décolle du stand de nourriture. Je suis sa progression.

- Une petite pomme ?

Mine de rien, sans y avoir l’air, il sait mener sa barque. Son indolence pousse à vouloir le bouger, mais Crowley n’a besoin de personne. Kada’an lui sourit.  Je ne m’inquiète pas pour elle, entre les pattes de l’ursidé elle ne craint rien. Puis ce n’est pas comme si la louve n’avait pas du répondant.

Un parfum boisé parvient à mes narines. J’aperçois Jansen de dos. Il a laissé pousser ses cheveux. En peu de temps ils sont devenus bien longs, lui donnant un air plus sauvage, moins naïf aussi. Il s’éloigne de la poupée docile pour une apparence plus mature. La transformation lui va bien. Avec cette tignasse, c’est plus aisé de lui renverser la tête en arrière.

Soudain, j’aperçois Wilder au bar. Bel homme, pas forcément farouche, il sait pourtant garder ses distances. Il m’aide dans mes affaires, car je l’ai aidé à retrouver un membre de sa meute. Peut-être que ce soir, je vais enfin réussir à briser  la glace.

- Bonsoir

C'est la voix de Cormier ! Monsieur sainte ni-touche est là ! Mais… Bordelo ! Il fait quoi avec Therencio ! Non ! Ils se sont placés du même côté de la table, s’attendant visiblement à ce qu’une troisième personne s’assoit en face d’eux. Sul serio ? Tel un padre, je regarde Therencio avec fierté. Le bambino m’épate ! Arriver à choper le Manitobain est déjà une prouesse, l’amener à ce genre de soirée, pratiquement une utopie, mais cerise sur il vulcano, ils affichent clairement leur intention d’un ménage à trois. Je lance un regard en biais à mon cuisinier. J’ai l’impression qu’il s’arrange pour ne pas les avoir en ligne de mire.

- Votre attention s'il vous plait ! La voiture d'un certain Cormier est mal garée. Merci de la déplacer, elle gêne une issue pour les services de sécurité. je répète : Alex Cormier, merci de déplacer votre véhicule.

Je plaque ma main sur mes lèvres pour m’éviter de m’esclaffer. Au look du druide, avec son bonnet vissé sur le crâne comme une chaussette, j’imagine que ce coup de pub policier n’est pas pour lui plaire.

- Même pour cacher un début de calvitie y'a aucune excuses tolérable pour porter un truc pareil..
- Dis donc. Il a un problème le raz motte javellisé?


Je fais un clin d’œil à Chad. La soirée n’est pas terminée. Mais pour le moment, il y a une situation à cueillir.

- Commence à avoir des poils pubiens avant de te préoccuper d’une calvitie hypothétique de tes aînés, Marilyne.

Je passe à côté du renard. Cet asiat’ me semble être la version décolorée de Therencio. Mais a-t-il autant de cran que ma pupille ? J’attrape la chaise vide, la retourne et m’assoit à califourchon dessus.

- Buonasera ragazze.

Mon regard oscille entre Alex qui jusqu’à présent m’a toujours opposé une attitude proche d’une ère glaciaire, et Therencio qui s’est déjà laissé tenter par le charme italien. Mon regard, lui montre tout mon respect à avoir réussi à lever pareille prise, à l’afficher en public et à rechercher ouvertement une rencontre plus que coquine. J’imagine que les chances de me prendre un râteau avoisinent les deux cent pour cent, mais je ne pouvais légitiment pas laisser passer une telle occasion.

- Therencio, va donc bouger la voiture qui ne doit gêner que dans la tête de Stilinski. Je m’assure que personne ne vienne faire du mal à il tuo tesoro. Jolie chemise en passant.

C’est Ma chemise qu’il porte sur le dos. D’ailleurs en voulant m’habiller tout à l’heure, j’ai constaté que ma penderie se vide de son bien. Il faudrait que j’arrête mes jeux avec Jansen, sinon, je ne vais plus rien avoir à me mettre sur le dos.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 637
Points : 699
Réputation : 61

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 15 Fév - 18:33


♥️Speed Dating♥️


Je regarde autour de moi, avance de quelques pas, Et regrette un peu d'être là. Une soudaine envie de faire demi-tour me prend. Mais, je n’en ai pas le temps.
Alors que mon regard se perd une dernière fois dans la salle, je croise cette paire de pupilles brunes qui s'avance d'un pas décidé vers moi. Et bien, ça commence vite ! Il prend le Speed vraiment au sérieux ! Je ne dis rien, l'observe. Pourquoi son air m'est familier ? J'hausse les épaules, et attends de voir ce que cet homme prévoie. Je me retiens de grogner quand les beaux yeux lorgnent autre chose que mon visage. Rapidement je souris en comprenant ce que moi j’allais faire. Jouer le jeu dont il vient de lancer la partie. Après tout, c'est pour cela que je suis là me semble t-il !

« Une petite pomme ? »

Je lève mes yeux pour bien voir son visage. Faut dire qu'il est bien plus grand que moi, même si je suis en talon. Je n'avais pas vu qu'il était si proche. Avant de répondre, je laisse passer quelques seconde de battements où j'étudie le faciès du courageux qui m'a approché. Mes lèvres s'étirent en un rictus amusé. A mon tour de lancer les dés.

-Est-elle empoisonnée ?

Sous le regard incrédule du jeune homme, je ne peux pas m’empêcher de rire aux éclats.

-Je vous vois bien venir avec vos beaux yeux, prêts à devenir le prince charmant sauvant Blanche-Neige. Mais, je prends le risque. Car je ne m'appelle pas Blanche-Neige et que vous n'êtes pas ma belle-mère.  J'accepte votre  pomme. Mais...

Puis je repense à cette soirée avec Alessandro et Arès. Danser avec eux m'avais fait beaucoup de bien.
- En échange, accepteriez-vous une danse ?


J'ignore la voix à l'interphone, mais tourne vivement la tête quand une autre se fait entendre.

-Buonasera ragazze.

Alessandro est là. Je vais pour le saluer, mais très vite le souvenir de "yeux bruns" me revient en mémoire. Je trouverais bien un moment pour échanger quelques mots avec mon boss. Je fixe à nouveau celui qui m'a approché pour rigole en voyant la miette rebelle sur sa joue. Sans prévenir, je porte ma main à son visage et dégage doucement la petite mie.

-Vous aviez une poussière de nourriture, là.

Par pure provocation, je repose mon doigt à l'endroit précis où était la miette.


© Fiche par Mafdet Mahes



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar


Humeur : toujours joyeux

Messages : 1145
Points : 1243
Réputation : 80

Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 29
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 15 Fév - 20:55




Speed Dating




Autour de moi, la salle se remplit par vague plus ou moins puissance. Le flot d’êtres humains, loup garou et toute autre créature qui rentre n’est pas fluide ; il est même faible. Ce qui me permet de voir leur tête. Une femme à la chevelure rousse entre à son tour. Femme que je reconnais vite. Une amie. Ka’adan. Notre première rencontre a eu lieu après la mort de Chair, Alpha qui aurait dû être le sien.

Un sourire éclot sur mon visage grâce à sa présence. Je ne m’y attendant pas. Heureux, je m’apprête à la rejoindre quand un homme l’aborde. Il lui propose une pomme d’amour, ce qui me ramène aux miennes.

Je baisse ma tête sur elle et, dépitée par ma bêtise, soupire.

Qu’est-ce que je vais en faire maintenant ? Aurais-je dû les prendre plus tard plutôt que tôt ? Maintenant qu’elles sont à moi ; elles vont m’accompagner un long moment.

Personne ne vient me voir et l’impatience me gagne. Rester ici, ne me permettrais pas de trouver l’âme sœur. C’est à moi de chercher. Décidé, je descends donc de mon siège et me dirige au grès de mes envies, slaloment entre les personnes, les chaises ou les stands, tout en gardant mes deux sucreries en mains. Portée par tout : chant, doux murmure ou colère, je ne sais pas où je me retrouve. Jusqu’à ce qu’une voix me réveille. Je lève les yeux vers le toit une seconde quand les haut-parleurs larguent leur discours : une voiture gêne l’entrée…

Je me détourne rapidement d’eux et continue à observer les gens autour de nous. J’en aperçois un qui semble mal à l’aise, sûrement inquiet. Je sens son malaise d’ici. Un sentiment qui dénote avec sa chevelure identique à celle des samouraïs.

— Hey tu vas bien le samouraï ? Ne stresse pas trop, ça sert qu’à te rendre malade. Tu veux une pomme d’amour, je pense que j’ai trop pris d’avance et c’est mauvais pour le karma de gâcher la nourriture, terminé-je pour essayer de le calmer un peu.


© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar


Humeur : Perplexe

Messages : 923
Points : 1050
Réputation : 173

Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 16 Fév - 6:56




Speed Dating

Feat. Therence Garnet + Alex Cormier
Et Al.








Therence.  Therence, Therence, Therence.  Quel était son pouvoir secret?  Comme il fallait s’y attendre dès que le blousonneux charmeur sortait un orteil en public, ils se retrouvèrent rapidement entourés de badauds et autres quidam qui les harassaient comme la mer qui s’acharne sur une épave à demi mangée par les algues.

C’était la raison pour laquelle Alex évitait de trop faire plaisir à son colocataire-et-plus-car-affinité en acceptant d’emprunter l’un de ses blousons qui manque légèrement d’épaules, ou de lui renvoyer trop de compliments sur son apparence.  Le druide n’avait pas envie de le laisser se prendre une plus grosse tête qu’il ne l’avait déjà.  Fallait pas déconner non plus.

Le souvenir de la nuit passée avec l’allemand s’était rappelée à sa mémoire avec une amertume qui lui resta au bout de la langue.  C’est-à-dire que le jeune séducteur avait omis de repasser sur le moment où un autre genre d’appétit s’était déclaré chez leur partenaire de jeu, et contre lequel Alex n’avait jamais reçu de promesses protectrices ou de grands serments ou qu’en savait-il encore.  Peut-être avait-il était la proie de choix en raison de son poids supplémentaire, ou simplement parce que le rebelle était plus jeune, fringuant et plaisant?  Jamais il ne le saurait, et c’était probablement mieux ainsi.  Ils s’étaient tirés in extremis de ces griffes et le prudent canadien préférait ne pas retenter le diable.

-Ah! Et évite de tomber amoureux!

Il était sérieux, là?  Se rendait-il seulement compte de la patience angélique dont Alex faisait preuve, constamment, à ses côtés?  L’absence ou non de récompense à cette épreuve n’était pas pertinente ici, évidemment.  Nous dirons simplement que le canadien se contenta de rouler des yeux et d’envoyer un coup de sourcil qui épelait clairement sa pensée : du duo, c’était Therence qui était le plus en âge de croire à ces conneries de contes de fées.  Parlant de contes de fées, les grillades qui arpentaient la place et qu’Alex tentait d’ignorer le plus possible l’appelèrent par son nom.  Bacon-en-chef, pour tout dire, lui demandait de garer sa voiture ailleurs.  C’était probablement juste une vengeance personnelle parce qu’il tenait Alex personnellement responsable pour le bris du petit coeur de son pixie de fils.

--Tu veux que j'y ailles?  

-Tu m’fais pas confiance ou..?
 Moqueur, Alex allait poursuivre avec une tendre vacherie mais il fut couper par le renardeau que sa mère lui avait balancé dans les bras.  Tant pis pour expliciter qu’Alex reviendrait dans la salle plutôt que sur sa parole.

C’était peut-être le pouvoir secret de Jun, ou simplement le caractère de Therence, mais ce dernier s’enflamma aussitôt et Alex le retint en posant sa main sur son avant-bras.  Aussi bien répondre à l’adolescent sur le même ton sirupeux.  Ils étaient ici pour avoir du plaisir, pas pour chercher des querelles.  Sa réplique doucereuse était déjà toute trouvée; quelque chose sur la convention de drags dans le bâtiment d’en face.  Pas de querelles, surtout. Quoique…
Si Amaro se prêtait au jeu et lui coupait à son tour son élan, quelques échanges de coups bas dirigés vers le sicilien ne pourraient que faire du bien à tout le monde.  Surtout que, telle la vipère qu’il était, il faisait mine de prendre la part de l’aîné.  Alex plissa des yeux et leva le menton, se demandant quand arriverait le pot.  C’était probablement ce « ragazze » qui était le pot en question.  Et qu’avait-il dont à s’acharner à vouloir se mettre Alex dans la poche, ce qui ne le rendait que davantage méfiant.

- Therencio, va donc bouger la voiture qui ne doit gêner que dans la tête de Stilinski. Je m’assure que personne ne vienne faire du mal à il tuo tesoro. Jolie chemise en passant.

-Je vais bouger ma voiture
, commanda le druide avec insistance.  Et je suis le thésaurus de personne.

Le canadien, dans un geste probablement beaucoup plus naze qu’il ne le croyait, pointa d’abord Jun, puis Therence d’un index puis de l’autre, en s’adressant à eux.

-On reparle de soins capillaires pour le troisième âge une autre fois avec plaisir. Là  je vais me garer devant Stilinsky.  Je serai rapide, je te fais confiance pour séparer le bon grain de l’ivraie.

Ça et dire : n’importe qui sauf Amaro, c’était quasiment la même chose.  Alex claqua un bisou sonore sur la joue de Therence, l'air de vouloir rappeler à tous qu'ils s'appartenaient, et se leva aussitôt.

En traversant la courte distance le séparant de la porte principale, le druide croisa le regard de son ourson favori, occupé à partager ses vivres avec une rouquine espiègle, auquel il envoya un clin d’oeil amusé, appuyé d’un haussement de sourcil qui criait « Bonne chasse! ».  Plus loin, Jansen et un garçon semblaient également pris d’un dilemme caramélisé

Spoiler:
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Sam 24 Fév - 21:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 118
Points : 143
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 16 Fév - 10:55

Lewis Walton ₰ All

[Event] Speed Dating




Je n'avais pas vraiment eu le temps ces dernières années de me poser dans une ville et de participer aux événements qu'elle pouvait organiser.Mon installation à Beacon Hills allait me laisser cette opportunité. Et puis c'était pour la Saint-Valentin, ça allait être sympathique, normalement. C'était une véritable bonne occasion pour moi de rencontrer du monde, sociabiliser, se faire même des amis et qui sait peut-être trouver vraiment quelqu'un. Puis comme je n'avais pas encore l'idée la ville d'ici un moment autant trouver un port d'attache en une personne de cette ville.

Comment avais-je su pour l'événement? Un papier au sol en vérité, le vent était venu le coller en quelque sorte à ma cheville et par curiosité mes yeux avaient parcourut le papier.
Je m'étais alors préparé du mieux que je le pouvais, ressortant un beau costume pour paraître des plus présentables... Car mes vêtements de sorties étaient dans un état pitoyable après avoir subit une transformation non prévu de ma part. J'arrangeais alors mes cheveux et décidais de parcourir les rues à pied afin d'aller au lieu prévu pour l'événement.

Une fois arrivé sur place je voyais bien que les festivités avaient déjà quelque peu commencé. Je savais aussi que cet événement allait découler sur "qui aurait rencontrer le plus de gens" mais je n'en ferais pas parti. J'étais ici pour voir, discuter et qui sait me lier à des gens, mais pas pour me pavaner fièrement comme un paon. Non je n'étais pas de ce type là... J'entrais alors dans la salle et je me baladais un peu entre les gens déjà présents, saluant quelques personnes d'un poli hochement de tête. J'avais également remarqué que les forces de l'ordre était présent, pour assurer le bon déroulement de l'événement bien évidemment. On était jamais à l'abri en vérité. Un hochement de tête en direction du shérif, puis je m'installais près du buffet, mon regard se baladant sur les personnes déjà présentes. J'étais discret et pour le moment cela m'allait plutôt bien.
©️clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar



Messages : 341
Points : 529
Réputation : 163

Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Dim 18 Fév - 19:58

Speed Dating




« Est-elle empoisonnée ?

— Ah bah heu… »

Son expression paumée eut au moins le mérite de faire pitié à la rouquine. Moyennement l’effet recherché dans un speed dating mais mieux qu’un râteau. Enfin possiblement. Sa propre réflexion s’était arrêtée bien avant ça, quand elle lui avait adressé un sourire éclatant qu’il n’avait pas jugé assez moqueur pour se froisser, et son propre visage se fendit alors, révélant une rangée de dents blanches.

« Et puis, je n’ai pas l’impression que vous ayez besoin d’être sauvée. »

Sauf de lui, peut-être. Non pas qu’il ait le profil d’un prédateur, son truc c’était plutôt de casser dents et genoux, mais quand à ses compétences en tant que danseur… Amaro lui avait filé quelques cours, il y a fort longtemps, atterré de sa maladresse pathologique, on allait très vite découvrir ce qu’il en restait. D’ailleurs, quand on parlait du patron…

« Salut boss ! »

Comme lui, la rouquine s’était tournée vers le garou et c’est à cet instant que son air familier le frappa.

« Ah mais oui, c’est vous… ! »

La jolie serveuse à qui je n’ai pas encore eu le temps de parler. Cela aurait dû être la fin de la phrase mais il fut coupé par l’annonce du shérif au micro.

« Vla encore Alex qui fait des sienn… »

La main de la jeune femme effleura soudainement sa joue mal rasée et il lui adressa un regard surpris avant que le sourire ne rattrape ses yeux.

« Du sucre, je pense. »

Le doigt fin de la rouquine s’était reposé sur sa peau et il lui attrapa la main avec une douceur difficile à soupçonner chez la grosse brute qu’il était. Sauf, peut-être, pour ceux qui l’avaient déjà vu avec un de ses protégés sauvages.

« Alors ? On va voir si j’arrive à ne pas écraser vos pieds ? »

Sans lâcher les doigts délicats entrecroisés au sien, sa pomme rescapée dans l'autre main, il guida la jeune femme vers la piste de danse encore peu encombrée.

« Je suis Charlie, au fait. »


© Mafdet MAHES



Merci pour la sign Chuck & Mat' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 966
Points : 983
Réputation : 90
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mar 20 Fév - 13:35

Speed Dating
Chad
ft.
Alls
Je suis en train de boire une gorgée de ma cannette de coca cherry, quand je vois Alessandro se diriger vers moi. Belle prestance, sourire charmeur, le parfait mâle alpha à l’aise dans son élément qui ne doute pas de son attractivité. Pour sortir Mick d’un pétrin où il s’était mis sciemment, je dois quelques services au mafieux local. Mon frère de meute ne sait rien de l’ampleur de ma dette, pour qu’il ne culpabilise pas. L’italien s’avance avec la visible intention de réitérer une approche digne d’une parade nuptiale. J’esquisse un sourire. C’est vrai que l’aventure est tentante, mais lui résister est encore plus plaisant. Sa frustration est jouissive. Évidemment je sais qu’à vouloir jouer avec le feu, je pourrais bien me brûler sur ce volcan tempétueux.

Une voix tonne dans la salle. Le regard sicilien se détourne pour un bonneteux sans style. Mon regard fusille le type qui est juste à côté. Garnet. Ce gars a du style, mais il est tout bonnement horripilant. Alessandro me lance un clin d’œil du genre « ne bouge pas je reviens », pour aller s’asseoir à la table des guignols. Toi, tu te fais des illusions sur mon éventuelle obéissance. A moins que ce n’était qu’une promesse de venir me voir. Je me désintéresse du trio qui semble plutôt se chercher des noises que de l’amour et laisse mon regard vagabonder dans la salle.

Un jeune, encombré de deux pommes d’amour tente sa chance vers un gars que je mets du temps à reconnaître comme étant le danseur du Pink Print. Comme quoi, une simple coupe de cheveux peu changer quelqu’un. Dans un coin, je reconnais une de leur serveuse avec leur cuistot. Là aussi il est question de pomme d’amour. Près du buffet, un gars plutôt discret fait comme moi. Je termine ma canette et décide de me bouger.

Le trio est devenu un duo grâce à une intervention policière. Alessandro ne va faire qu’une bouchée de Garnet. Le voisin de Derek devrait se presser un peu à bouger sa voiture. Le gars au bar est pas mal, un peu plus âgé que moi. Quant à l’adolescent, il n’a pas bougé d’un poil. Ses pommes d’amour vont finir par avoir le temps de germer avant que l’amant de l’italien s’aperçoive de sa présence. Son regard s’éteint à mesure que le silence s’éternise. Je fais quelque mètres passe non loin de la tablé Alessandro – Garnet, fais un clin d’œil à l’italien et poursuit mon chemin. Je m’interpose entre les pommes écarlates et leur cible qui ne réagit toujours pas.

- J’adore ces trucs !
Dis-je en en prenant une d’autorité. Tu n’as pas envie d’aller t’asseoir à une table ?

J’en désigne une du doigt et invite l’adolescent à me suivre.

- Chad Wilder. Je viens de finir mes études d’architecte. Et toi, tu fais quoi ?



© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar


Humeur : toujours joyeux

Messages : 1145
Points : 1243
Réputation : 80

Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 29
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mar 20 Fév - 16:54



Speed Dating




Le temps passe, passe, et passe encore, alourdissant le long discours de vide qui s’installe entre le Samouraï et moi. L’homme, comme figé, ne réagit ni à ma question ni à mon inquiétude.

M’a-t-il calculé ?

Chaque action d’un individu apporte autant de renseignements sur l’histoire d’une personne, que toutes les paroles du monde, mais là…

Qu’ai-je fait ?

Je souhaitais juste l’aider, parler avec lui pour le rassurer, alors pourquoi ce silence ?

J’essaie de découvrir ce qui cloche avec moi, l’erreur que j’aurai pu perpétrer en venant le voir, mais ce mutisme en dit bien plus que tous les discours du monde. Est-ce moi qui ai commis un impair ?

— Hey, vous allez bien ? demandé-je inquiet.  

Mon loup, alors, rectifie ma question. L’odeur qu’il dégage, je l’ai déjà senti sur plusieurs personnes dans cette salle, elle n’est pas seulement sienne… Je me tourne vers un groupe et soupire… Si c’est ce qu’il veut… Je ne peux lui offrir ! Déçu par son inactivité, je m’apprête à le laisser vaquer à ses envies.

— Désolé.
— J’adore ces trucs !

Je lève la tête, me défais du regard de celui dont je ne connaîtrais sûrement jamais le nom et souris au nouveau venu tout en fronçant des sourcils. Une fragrance particulière infiltre mes narines et me dévoile un élément sur sa vie.

Est-ce un loup-garou lui aussi ?

Mon odorat me le signale assez vite.

— Tu n’as pas envie d’aller t’asseoir à une table ?

Je regarde ce qu’il me montre du doigt et acquiesce, le suivant pour m’installer en face de lui.

— Chad Wilder. Je viens de finir mes études d’architecte. Et toi, tu fais quoi ?
— Caracole O’Brien. J’espère que la pomme d’amour sera bonne. Niveau fac, il me reste encore un ou deux ans avant d’y arriver, mais j’hésite entre deux cursus proches : anthropologue judiciaire ou travailler comme chirurgien.

L’un comme l’autre s’explique par une unique personne : Cahir. Sa disparition m’a marqué et même s’il était dans un pays différent, j’aurai aimé l’aider ; moment que je ne revivrais jamais. Je reviens alors vers Chad, posant à mon tour une question, qui, si elle peut paraître inutile, peut m’en apprendre plus sur lui.

— Architecture ? Tu dessines des maisons et des bâtiments, comme Haussmann ? Peut-être que je pourrais admirer ton travail un jour. Pourquoi tu t’es tourné vers ce travail. Une passion ?

Je lui souris, espérant qu’il réussisse à vivre de ses envies. C’est toujours plus intéressant quand on désire se donner à fond au boulot.



© Fiche by Mafdet MAHES



Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jansen Avery

avatar



Messages : 256
Points : 385
Réputation : 103

Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 27
Localisation : Quelque part dans la forêt

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 21 Fév - 0:34





Première St Valentin



||
Perdu, au milieu de la foule. Il paraissait étrange qu’une personne telle que lui, qui pouvait si facilement être en osmose avec ses semblables, ou partager un lien si profond avec son frere de sang, se sente finalement étranger au milieu d’une foule. Son regard, dans un état second, se posait sur les décorations éphémères, les fausses fleurs et les vraies, et les premières approches maladroites qui avaient lieu autour de lui.

Il reconnut le patibulaire Charlie, ainsi que le druide , qui constituait un autre des membres des gardiens, un club pas vraiment encore formé et qui consisterait grosso modo à préserver la forêt, le nemeton, la nature en général. Vaste programme, surtout vu l’environnement dans lequel cette nature allait pousser.

Il remarqua également Alessandro, qui faisait déjà son séducteur. Un rapide « bonjour » de la main pour saluer Kada’an, qui officiait également au Pink, tout comme lui. Elle avait l’air occupée à perturber Charlie. Même si l’exercice n’était pas dur, il saluait cependant ce combat gagné d’avance. Il n’avait pas l’air insensible à ses charmes, et lui proposait même une pomme d’amour.

C’est lorsqu’un jeune garçon d’environ quinze ans lui proposa une pomme d’amour à son tour, qu’il partit dans une sorte de transe, lui remémorant l’époque ou il était prisonnier de sa sylve, et ou les jeunes dryades plaisantaient avec les pommes d’amour. Elles étaient bien différentes, cueillies sur les arbres, et imprégnées de phéromones. Croquer dedans, c’était succomber aux charmes des dryades. Parfois, elles s’en amusaient auprès des humains, pour séduire, et ramener une nouvelle vivacité dans la sylve. Ça ne marchait pas toujours ceci dit.

Le temps de revenir à lui, se secouant, il avait aperçu un charmant jeune homme accepter la pomme du jeune rouquin. Jansen se mordit la lèvre, pensant aller s’excuser pour son absence. Il se contenta d’écrire un mot pour ne pas perturber la conversation déjà en cours entre les deux mangeurs de pommes.

« désolé pour mon absence, j’étais perdu dans mes pensées. Merci pour les gentils mots à mon égard. ».

Il le déposa simplement sur la table, profitant qu’un verre soit déposé, pour ne pas être grossier. Le papier était clairement visible, afin que l’autre jeune homme n’interprète pas ça comme étant de la drague, ou une maladresse pour donner son numéro de téléphone.
Il retourna simplement prendre un verre, observant la scene, l’envie de danser au bout des pieds qui battaient le rythme.


© Fiche par Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yoon

avatar


Messages : 19
Points : 31
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 21 Fév - 17:37

SPEED DATING

La réplique fait un carton.
Peut être un peu trop d'ailleurs. J'en restais le premier étonné, loin d'être déçus, bien au contraire, c'est quand on réagissait au quart de tour que c'était intéressant. La passivité est d'un ennui un peu trop motel. À peine l’intéressé eu le temps de s'offusquer qu'une horde de chien de garde bienveillant aboyaient déjà contre moi, j'imagine que ça leur donnera une excuse pour remuer la queue ensuite. Parce que ça sentait quand même vachement le loup dans les parages, forcément ça n'avait rien d'étonnant. L'image me fit sourire, l'ardeur des remarques du niveaux « adolescent vexé » lancé avec mépris, elle, m'arracha un rictus un peu trop amusé.

« Aie... Mais c'est que ça mord fort. Moi et mes poils, on va jamais s'en remettre je crois.. »

Le dédain d'un regard habillait parfaitement mon sourire tandis que mes yeux jaugeaient de bas en haut le plus jeune de ses chiens de garde. Heureusement qu'Alex savait mieux choisir ses fréquentations que ses bonnets, il est peut être pas si désespérant que ça finalement. Peut être. Le druide l’avait retenu d'un geste de la main comme pour éviter un pugilat inutile au milieu des festivités. Pourtant c'était certainement le plus amusant dans ce genre de soirée. Qu'est ce qu'il comptait faire ce type de toute façon ? S'en prendre à un gamin c'était limite quand même, mais quelque chose me disait que ce genre de détail n'inquiétait grand monde ce soir. Au pire il se fera mal tout seul le pauvre.
Mon regard se porta ensuite sur l'autre, celui qui sentait un peu trop le loup et qui mordait tout autant. Décidément, Alex cachait plutôt bien son jeu au vu des prédateurs qui lui tournaient autour, et tous n'étaient pas fait de crocs et de poils d'ailleurs. Il avait l’allure de ces mecs qui posaient pour les calendriers sexy, lui aurait fait un excellent moi de Juillet avec son regard de braise et ses origines latines. Je lui aurais bien fait la réflexion à haute voix mais il aurait été capable de prendre ça comme un compliment. Moi qui pensais que c'était passé de mode depuis des années ce type de modèle, faut croire qu'ici tout avait un train de retard.
Mon regard glissa de nouveau sur l'élément principal de cette rixe, le tuteur chez qui on m'avait envoyé moisir. Il s'était visiblement mal garé et se faisait prier de bien vouloir bouger sa voiture de place. Il s'en alla sous les regards et les attentions, abandonnant ses prétendents en émois sans le moindre scrupule. Son départ était au moins aussi ringard que son bonnet et j'en roulais des yeux d'exaspération.
Mais c'est ce qui doit faire son charme je suppose.
L'objet de leurs désirs enfuit, mon attention se reporta sur les deux autres, leurs glissant un énième sourire.

« On dirait que c'est la fin de la parade de virilité. Dommage c'était presque amusant. »

Parce qu'au final le pathétique ça fait quand même plutôt rire. Agglutiner là à cette table dans l'espoir de se faire une place dans un lit. Il ne manquait qu'une langue pendante et l'agitation frénétique d'une queue pour que le tableau soit parfait.
Heureusement que tous n'en étaient pas à ce niveau-là, certain était même plutôt mignon à voir. Comme la rouquine et le grand pataud qui lui servait de cavalier. Adorable. J'en bâillais déjà en glissant à mon tour jusqu'au buffet, espérant y trouver quelque chose d'un peu plus surprenant et raffiné que les localités fades qui ne collaient pas à mon côté salé
Le raffinement est en option visiblement.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Woke up on the wrong side of reality. And there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived. And send a message.
I was young and a menace
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buck Lancaster

avatar


Messages : 13
Points : 15
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 21 Fév - 21:31





Buck le pourri


Je ne suis pas satisfait de mon sale coup de l'an passé. L'incendie de la salle des fêtes avec les participants coincés à l'intérieur... Ils ont réussi à sortir. Pas tous mais...

Trop de gens ont survécu. Ces blaireaux qui sont venus chercher l'amour ! Pourquoi seraient-ils heureux alors que moi...

Mais regarde les arriver. Leurs sourires me donnent envie de gerber. Mais cela ne va pas durer ! Hein mon petit Buck qu'ils ne vont pas sourire longtemps tous ces cons ?

- Amusez-vous pendant qu'il en est encore temps, bande de nazes ! Mouahaha.

En attendant, je reste planqué. Ma cachette est idéale et aucun surnaturel ne peut s'imaginer que...

HRP:
 



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 919
Points : 1073
Réputation : 162

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 23 Fév - 0:13



Speed dating
- Même pour cacher un début de calvitie y'a aucune excuses tolérable pour porter un truc pareil...

-Dis donc. Il a un problème le razmotte javellisé?

-Commence à avoir des poils pubiens avant de te préoccuper d’une calvitie hypothétique de tes aînés, Marilyne.

La pique au ton naturellement chantant détourne mon attention. Ben ça... si on m'avait dit qu'Amaro se mêlerait à des joutes de cours de récrés... Si ça n'était pas déjà une évidence, le loup et moi sommes définitivement copains! J’accueille le mafieux avec un sourire ravi. Il s'empare de la chaise et prend place en face de nous. Avec notre couple à la recherche d'un troisième comparse, je n'avais pas pensé que l'on risquait de bouleverser la configuration des tables si consciencieusement installées pour l'occasion. Notre voisin se retrouve relégué à faire la conversation à la nappe à moins de s'approprier un nouveau siège pour accueillir un date. Amusé par ce trouble totalement fortuit, je guette d'un œil la prochaine table d'esseulé qui se fera piquée sa chaise en conséquent, puis l'autre table, puis l'autre table, puis l'autre table...

-Buonasera ragazze.

Sa langue maternelle m'échappe comme souvent, mais pas la reconnaissance que traduit son langage corporel. Je rayonne de fierté au regard plein d'estime que m'offre le prof de tir et séducteur incontesté.

-Therencio, va donc bouger la voiture qui ne doit gêner que dans la tête de Stilinski. Je m’assure que personne ne vienne faire du mal à il tuo tesoro.

Mais mon sourire se fige et j'évalue la proposition avec un regard soupçonneux. Minute : avec tout le respect que j'ai pour lui, je le connais. Charmeur par nature, qui ne tolère pas l'échec, et qui contre toute attente et d'odieux stratagèmes, arrive toujours à ses fins. Je ne connais pas l'histoire entre ces deux là, mais je sais qu'Alex déprécie assez le flambeur méditerranéen pour que ce dernier ce face un challenge de le faire basculer dans ses draps. J'étale mon bras sur le dossier de MON tesoro en guise de barrière possessive évidente. On est peut-être "amico", mais gaffes à ne pas profiter de mon absence pour en faire son quatre-heure personnel... Ce que je m'apprête à mettre au clair qu'il ajoute.

-Jolie chemise en passant.

Bouche bée. Je me tortille sur mon siège retrouver un confort subitement envolé, malgré moi flatté qu'il l'ait remarqué, mais gêné dans le même temps. Je ne voudrais qu'ils se fassent de fausses idées sur le port de cette chemise : le rouge est ma couleur de prédilection, et c'est sans doute la chemise la plus chic que j'ai dans mon placard. Pas de quoi se sentir spécialement fier que je porte SA chemise, obtenue dans des circonstances que j'ai toujours préféré gardée sous silence, et qui de toute manière, puisqu'il me la donnée, est devenue la mienne...

-Je vais bouger ma voiture. se défend le druide. Et je suis le thésaurus de personne.

Le thésaurus? Sacré A... lex. Au moment où un doigt s’abat vers moi, j'imagine que ça y est, il a vu clair et soupçonne quelque chose de cette histoire de chemise et qu'il va mettre sur la table, sinon des limites à ne pas franchir, une demande d'explications. Mais son index vire aussi sec et me rappelle alors l'existence du blondinet-sans-deuxième-chaise de la table d'à côté.

-On reparle de soins capillaires pour le troisième âge une autre fois avec plaisir. Là je vais me garer devant Stilinsky. Je serai rapide, je te fais confiance pour séparer le bon grain de l’ivraie. dit-il en me claquant une bise amoureuse, mignonne par la possessivité qu'elle traduit, mais agaçante de mièvrerie et pour laquelle une fois debout, je lui claque ma main aux fesses. L'air de vouloir rappeler à tous qu'il m'appartient...  

-Compte sur moi!

Avec un sourire de diable innocent alors qu'il s'enfuit à grands pas aller se venger du shérif. Et de percuter.

-Je rêve ou il vient de me situer au même niveau que ce mioche?

-On dirait que c'est la fin de la parade de virilité. Dommage c'était presque amusant.

Ma parole, mais c'est qu'il ne nous lâche plus?! Je suis tenté de lui fourrer la rose qui décore notre table dans le gosier pour voir...

-Et il espère que c'est en regardant faire les ainés qu'il en tirera quelque chose l'androgyne?

Histoire d'appuyer sa solitude et pour éviter qu'il nous la reprenne, j'étale mon bras sur la chaise vide d'Alex. Puis j'en reviens au rital que je détaille en m'enfonçant dans mon siège.  

-Ne te fais pas de film. J'aurais pu choisir n'importe qu'elle autre chemise. assurè-je. Alors? Qu'est-ce qui te fais penser que tu as une chance avec moi et Alex? C'est qu'on a des exigences...

Alex plus que moi pour le coup. Et je ne suis pas sûr que ça suffise à ébranler son auto-suffisance. Le fauve m'a déjà eu une fois et il sait qu'il n'aura aucun mal à m'avoir à nouveau. Non que je sois une proie facile! mais on ne résiste pas éternellement à Alessandro Amaro. De grès ou... de grès. Même quand ce s*lop use de la force, ça n'est pas sans laisser le choix à sa proie d'accepter ou non son sort. Mais aujourd'hui, assit à cette table, c'est au rital de faire ses preuves. Parce que même en supposant que je puisse envisager sa présence parmi nous, il se trouve que nous sommes deux à devoir être convaincus et qu'un Cormier ça a une étonnante capacité de résistance...
Tout à mes réflexions, mon regard trahit la braise que m'évoquent les souvenirs de notre nuits et d'une opportunité à venir. Mais cette fois j'ai quelque chose à quoi me raccrocher pour ne pas me laisser consumer instantanément.

-J'hésite...

Avouè-je en le détaillant comme on évalue un morceaux de viande chez le boucher. Une position inversé qui m'amuse beaucoup.

-J'hésite entre t'aider à entrer dans les bonnes grâces d'Alex... ou a te compliquer la tache.

Après tout, Alessandro n'a certainement pas besoin qu'on l'aide à se faire désirer de qui que ce soit. Je tiens ma vengeance pour le Pink à le voir se dépêtrer avec notre humain. Ma façon de lui montrer qu'il ne sera pas toujours le vainqueur au jeu de la séduction. Mais d'un autre côté... séduire Alex est un challenge de taille, et pour connaitre le potentiel du fauve, difficile de ne pas vouloir de sa compagnie et en faire profiter le druide... auquel cas on ne serait pas trop de deux pour faire plier le Cormier.
Je me penche vers lui, le menton calé sur les mains jointes, lui souffler sur un air de défis.

-Tu fais le malin parce que tu as réussi à m'avoir. Mais comment tu compte avoir Alex?

Je suis curieux de voir comment il espère s'y prendre avec lui. D'ailleurs...

-C'est quoi le truc entre vous? Alex est coincé par nature, mais toi, il est carrément allergique... Qu'est-ce que tu lui as fais?

Rien de scabreux? sous-entende-je, sceptique. Et puisque j'ai réussi là où beaucoup ont échoués en faisant succomber le druide et l'entrainant dans mes travers, je lui confie, peut-être un découragement, peut-être un coup de pouce, ou juste une provoc'...

-Tu sais, il n'est pas très fan des...

Et je tapote de l'ongle contre une canine. Fallait le voir prêt à détaler le jour ou le wendigo à commencé à le mâchouiller... c'est pourtant de flirter littéralement avec le danger, le risque de se faire manger mais le triomphe de garder la bride en main qui est si excitant avec les carnivores! Je ne comprend pas les inquiétudes de mon manitobain. Quand bien même ça le rend craquant à embêter et que cet épisode avait un peu plus conforté mon ego.

-Je crois que je suis le seul dont il accepte les morsures.

L'exception qui confirme la règle. Est-ce qu'il serait prêt à réfréner son côté carnassier pour le séduire? A trouver la juste mesure qui ne fera pas fuir le druide? Ou parti pour tester son endurance sans scrupules? Je vérifie côté sortie en jubilant. Dans le fond, je fais mes commentaires, mais personne ne peut mieux savoir ce qu'il attend de douceur et de sauvagerie qu'Alex lui même. Si bien sûr il est prêt à assumer...

Je jette un œil vers la porte en hésitant à demander à l'italien si sa super-ouïe peut nous dire si Alex ne s'est pas fait la malle, qu'une ombre familière éclipse momentanément mon champs de vision. Chad Wilder. Je connais vaguement le type par Stilinski et Wayne, et toute la clique Hale et leurs bêta de toute nature dont il fait parti. On s'est déjà croisés à quelques occasions, mais il nous a toujours manqué... quelque chose, une raison concrète de s'aborder vraiment. Je me rappelle lors d'une soirée au loft de Derek qu'il avait eu une approche de prédateur qui analyse son environnement similaire à celle qu'il adopte aujourd'hui. Il m'avait visé un moment, déclenchant ma curiosité... avant de disparaitre dans la foule. Non loin, le vairon bavardait avec un de ses compagnon de meute. Ça n'empêche que quelque chose m'a toujours titillé chez ce type. Peut-être ce petit côté bourgeois qui détonne d'avec mon tempérament revêche.

Le clin d’œil qu'il dirige sur ma tablé me fait ciller. Non... Qu'est-ce qu'il lui veut au rital? Mon regard passe du blond au méditerranéen en guise de question évidente à ce dernier.

-Quelqu'un a des vus sur toi, me moquè-je. Si ta passion c'est parler poutres apparentes et parpaing évidemment...

Parce que lui, il ne trouverait pas ça ennuyeux? Pour me contredire, l'ado que l'architecte s'est ramené à table le dévore des yeux. Et gnagnagna. Alex à ses exigences, et bien j'ai les miennes. En parlant du druide, notre trophée humain ramène le bout de son nez. Tandis qu'il s'assoit, je glisse un bras autour de son épaule déposer un petit baiser sous son oreille.

-J'étais en train de dire à Aless qu'on n'accepte pas n'importe qui...

... Et agrippe entre mes dents un petit morceau de peau, triomphant, en lorgnant franchement sur le loup. Le seul par qui il accepte d'être mordillé... 

Alors l'italien? Besoin d'aide ou d'une difficulté supplémentaire?

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 973
Points : 1050
Réputation : 214

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 23 Fév - 20:58

clickAlessandro & Alls
xxx
« Velocità incontri,
o il supermercato dell'amore »
Therencio se pavane, je lui accorde le point. C’est largement mérité. Il a la dégaine qu’habituellement Alex exècre et réussi, là où j’ai toujours échoué. Je suis peut-être un frimeur, toutefois je reste beau joueur. Le bambino a marqué un point. Et quel point !

-Je vais bouger ma voiture. Et je suis le thésaurus de personne. On reparle de soins capillaires pour le troisième âge une autre fois avec plaisir. Là je vais me garer devant Stilinski. Je serai rapide, je te fais confiance pour séparer le bon grain de l’ivraie.

Réponse prévisible avec un ton plus acide que je ne le prévoyais. Première passe d’arme, il attaque déjà, et me renvoie dans mes pénates. Dans ce genre d’événement, il n’y a pas un temps minimum de décence et de politesse avant de jeter son vis-à-vis tel un spreco ?

-Je rêve ou il vient de me situer au même niveau que ce mioche?

Je lève un sourcil vers Therencio. Vient-il seulement se rendre compte de l’imprévisibilité du druide ? Je ne prends pas part à la joute avec l’asiat assis à la table mono-chaise. Face à la réplique sans gant d’Alex, j’ai gardé mon sourire charmeur et mon regard mutin. Même mon cœur ne trahit pas mon émotion et mon amertume.  Mon métier m’a appris à rester de marbre, masquer ses troubles est une question de survie. Je passe pour un sans cœur, mais le rejet quasi immédiat du druide fait mal. Comme à chaque fois que l’on se croise.

-Ne te fais pas de film. J'aurais pu choisir n'importe qu'elle autre chemise. Alors? Qu'est-ce qui te fais penser que tu as une chance avec moi et Alex? C'est qu'on a des exigences...
- « Alex et moi, pas l’inverse… », ta madre ne t’as pas appris la politesse, Therencio ? Des exigences ? Tu connais la marchandise.


Il renâcle, mais à son regard qui devient légèrement rêveur et ses joues qui se colorent très légèrement, je devine le chemin de ses pensées. Je ne saisis pas la perche qui pourtant m’est favorable. Je me contente de poser mon menton sur mes mains, les coudes appuyés sur le dossier de la chaise que j’ai retournée. J’exerce une fascination chez lui. En retour, j’ai l’impression de me retrouver moi, plus jeune. Même arrogance, mêmes certitudes. Je sais que ce n’est pas que du flan et qu’il en a dans le pantaloni. Je ne lui dis pas expressément, mais Therencio a mon respect.

-J'hésite...
- Cosa ?
-J'hésite entre t'aider à entrer dans les bonnes grâces d'Alex... ou à te compliquer la tâche.
- …


Je n’ai certes pas besoin d’un handicap supplémentaire que la mauvaise image que le druide a déjà de moi. Il me reproche être une mauvaise personne, mais a pourtant un ami qui sait très bien casser des bras, défoncer des mâchoires, ou… découper des cadavres encore fumants. J’avais eu vent de cette histoire par une veuve noire du doux prénom de Pia. Ce n’est pas mes activités qui m’apportent l’opprobre « Cormierrien », mais simplement moi. « L’Italien ».

-Tu fais le malin parce que tu as réussi à m'avoir. Mais comment tu comptes avoir Alex?
- « Avoir Alex »… le terme est inapproprié. Je ne souhaite pas « l’avoir ». Pas dans ce sens en tout cas.


S’il y a bien un être que l’on ne peut pas se targuer de posséder, c’est bien ce foutu druide. J’en ai pleinement conscience. Ce n’est pas tant la coucherie que je vise, mais bien quelque chose de plus personnel. Une reconnaissance qu’il ne m’a jamais accordée depuis Phoenix. Mais je suis bien trop fier pour l’aborder dans ce sens.

-C'est quoi le truc entre vous? Alex est coincé par nature, mais toi, il est carrément allergique... Qu'est-ce que tu lui as fait?
- Niente.


Oui, une allergie. La comparaison est malheureusement juste. Ma vue lui colle presque des boutons. C’est vexant au possible. Humiliant. Je garde néanmoins ma superbe, sourire railleur aux lèvres. Seule la sigaretta éteinte que je triture, traduit ma tension. Même si je le voulais, je suis bien incapable de décrire ce qui chez moi, déplaît objectivement à Alex à ce point d’hostilité. Je ne l’ai jamais frappé, jamais racketté et voir même sauvé les natiche une ou deux fois où la bande, ou autre rivale de la mienne, voulait s’en prendre à lui.

-Tu sais, il n'est pas très fan des...


Therencio me montre ses crocs.

-Je crois que je suis le seul dont il accepte les morsures.
- En es-tu certain ? Que sais-tu de lui ? Tu as attrapé un beau poisson, mais il frétille encore entre tes mains et reste glissant comme une anguille.


Je connais Alex depuis plus de dix ans, pourtant je ne m’aventurais pas à affirmer savoir ce qu’il aime ou pas, sauf ce qui concerne ma personne où le rejet est à nouveau clair et sans concession. Je commence à regretter d’être venu me fourrer dans ce guêpier.

Wilder passe à côté de nous et me lance un clin d’œil.

-Quelqu'un a des vus sur toi. Si ta passion c'est parler poutres apparentes et parpaing évidemment...
- Les parpaings peuvent être un sujet intéressant Therencio…


J’accompagne mes propos d’un regard entendu qui le font déglutir. Bon, il est temps que je me casse de là avant le retour d’Alex. Je pensais en m’asseyant là, à… à quoi pouvais-je m’attendre d’autre ? Je ne m’expose qu’à une sanglante humiliation. Le druide semblait en forme. Car à n’en point douter, dès son retour il remettra couvert. J’aime jouer, mais uniquement lorsque j’estime avoir une chance équitable. J’ai commis une grossière erreur de jugement. La foule environnante n’a pas retenu son acide. Je m’étais assis là, curieux de leur duo, mais certainement pas moqueur. Plutôt fier de la réussite de Therencio. L’aventure me tentait, elle vire au cauchemar. Je cherche un trait d’esprit pour me sortir de là avec élégance, il ne vient pas. Je cherche Wilder du regard pour trouver une échappatoire, mais le vois en grande discussion avec un lycéen. Merda. Tant pis, je commence à prendre appui sur mes pieds pour me lever…

-J'étais en train de dire à Aless qu'on n'accepte pas n'importe qui...

Alex vient de se rasseoir, Therencio se l’approprie comme un trophée de chasse. Je tique. Partir maintenant m’expose à leurs railleries conjointes. Certes, je suis d’un tempérament « méditerranéen », mais jamais dans mes propos je n’humilie quelqu’un en public, jamais je ne le rabaisse. Bien au contraire, seul des superlatifs sortent de ma bouche. Cela me rappelle un échange scolaire avec une classe de San Francisco, je devais avoir dans les huit ou neuf ans. On nous avait éparpillés dans les classes de même niveau. Les autres s’étaient foutus de ma gueule à cause de mon accent. Mais à cet âge-là, je n’avais pas l’aplomb de maintenant. J’avais subi, baissant la tête de honte. Quand j’étais rentré à Los Angeles, je m’étais juré que plus jamais je ne subirai la moquerie des autres. C’est à peu près à ce moment-là que j’ai commencé à distribuer des coups de poing. Ce n’est bien entendu pas ce voyage malheureux qui a déclenché ce que je suis devenu, mais cela en fait partie, partie des coups que j’ai reçus et qui m’ont forgé.

À leur regard, je me rends compte que j’ai baissé la garde, perdu dans mes pensées massacrantes, mon regard s’est voilé. Un coup d’œil sur le côté, Chad est toujours avec son bambino. Bene, comme le dit l’adage, quand le vin est tiré, il faut le boire. Je me recompose un sourire que j’espère sinon charmeur au regard du druide, à minima assuré. Je me calle à nouveau sur le dossier de la chaise.

- Je ne suis pas n’importe qui. Puis ce n’est pas comme si vous ne me connaissez pas, ou plus exactement que vous croyez me connaître…

Je regarde Therencio, puis Alex. Qu’il me dise donc en face point par point de façon justifiée, ce qui le débéquette chez moi, au lieu de pratiquer ce bashing gratuit, alors que je le porte en haute estime malgré notre relation houleuse. Même si je ne le lui ai jamais dit. Ma soirée va peut-être en être gâchée, mais au moins sa réponse me permettra peut-être de le faire descendre du piédestal où je le colle inconsciemment depuis plus de dix ans. On m’avait éloigné de Los Angeles après ma morsure, collé dans les pattes d’un alpha à Phoenix pour m’apprendre à gérer le loup qui est en moi. Mais je n’étais qu’un bêta de passage pour cet alpha. Alex aurait pu être ce mentor des questions surnaturelles qui m’a cruellement manqué. Bilan plus de dix ans plus tard ? Toujours pas de véritable alpha, ni de druide pour me guider. Les pleines lunes sont toujours une galère et je me bats avec des flingues et non mes griffes, sauf dans mes pires moments de violence. Du coin de l’œil je vois Jansen comme sortir d’une rêverie. J’espère qu’il va trouver quelqu’un, il a besoin de s’ouvrir à d’autre. Suis-je si asphyxiant que Cormier le prétend ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 966
Points : 983
Réputation : 90
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 24 Fév - 14:29

Speed Dating
Chad
ft.
Alls
Le lycéen semble sortir de sa torpeur ou plus logiquement des pensées qui l’agitent. Il veut bien me suivre. Je me présente brièvement. Pas besoin d’en faire des tonnes, il a une truffe comme moi et peut facilement deviner que nous avons un point commun.

— Caracole O’Brien.
— Salut Caracole. Voilà un prénom pour le moins originale !
— J’espère que la pomme d’amour sera bonne.
— Elle l’est. J’adore ces trucs sucrés, même si ce n’est pas bien bon pour la ligne. Mais ce soir c’est fête, non ?
— Niveau fac, il me reste encore un ou deux ans avant d’y arriver, mais j’hésite entre deux cursus proches : anthropologue judiciaire ou travailler comme chirurgien.
— Niveau fac ? Vraiment ? Sans vouloir te vexer, je t’aurais collé au lycée. D’ailleurs, il me semble t’avoir déjà vu avec Stilinski, Garnet ou Dunbar, non ?
— Architecture ? Tu dessines des maisons et des bâtiments, comme Haussmann ? Peut-être que je pourrais admirer ton travail un jour. Pourquoi tu t’es tourné vers ce travail. Une passion ?


LA question qui peut me faire parler des heures de poutres apparentes et de parpaing ! (*) Je sais que je deviens vite assommant avec ça, mais Caracole semble sincèrement curieux.

— Une passion qui date de la maternelle. Je débute, donc je n’ai pas « encore »  de projet pharaonique. Pour le moment, je dois faire mes preuve et donne plutôt dans les hangars. Et j’ai le réaménagement du Pink Print à mon actif. Tu pourras aller de voir. Enfin quand le propriétaire aura lancé les travaux.

Je tais l’aménagement d’un autre bar moins clinquant en tripot de jeu et d’autres projets encore moi  légaux.

— Tu attends quoi de cette soirée ? Passer un bon moment ou trouver l’âme sœur ? Je vais être honnête, je ne cherche pas à me caser.

(*) :
 

© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[EVENT] Speed dating
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» Event - Speed Dating de la St-Valentin
» Speed Dating

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Out of Beacon Hills :: Réalité alternative (Hors RP) :: Beacon Hills-
Sauter vers: