AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
10 novembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
27 octobre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Liam Dunbar




Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 [EVENT] Speed dating

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alex Cormier

avatar


Humeur : Perplexe

Messages : 956
Points : 1090
Réputation : 176

Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 24 Fév - 21:21




Speed Dating

Feat. Therence Garnet + Alex Cormier
Et Al.








Ces saloperies de flics trop serrés du slip!  Ils avaient fait déplacé sa voiture pas moins de trois fois avant qu’il ne décide de mettre ses menaces en action et d’aller se garer quelques rues plus loin devant l’entrée de garage du shérif, lui bloquant l’accès à sa propre cour.  Le seul point positif de cette violente, douloureuse et fort déplaisante épreuve, c’était que les quelques minutes de marche obligée avaient ensuite forcé le druide à retrouver son calme habituel, ainsi qu’un petit sourire rêveur.  Un éternuement lui fit regretter d’avoir cédé à la pression populaire et d’avoir abandonné son bonnet dans la voiture lorsqu’il s’était garé.

Il retourna donc dans la salle des fêtes en ignorant royalement le poulailler qui tournait autour de celle-ci, sifflotant légèrement son propre cru du bal masqué.  Sous de meilleurs auspices, Alex salua la résilience du Sicilien d’un simple froncement de sourcil intrigué.  Rapidement, l’étreinte du blousonneux se resserra sur le laineux comme une dionée sur un petit morceau de viande, et Alex s’en extirpa au bout d’une demi-dizaine de secondes, plaquant plutôt un bisou en plein milieu du front du gamin, pour lui rappeler qu’il n’était pas friand des grandes démonstrations affectueuses en public, et que de le forcer ne ferait qu’envenimer la situation.

-J'étais en train de dire à Aless qu'on n'accepte pas n'importe qui...

Le sourcil haut, Alex signala à son partenaire de crimes que, pour la peine, il avait définitivement pas pris n’importe qui et, lorsqu’il tourna le regard vers l’Italien, il ne le reconnut pas pour un instant.  Plutôt que la froideur mathématique qui l’habitait habituellement, c’était comme si une lueur plus humaine s’était laissée s’enflammer un instant.  Comme un feu follet qui aurait pris la place du volcan dont on ne connaît jamais le moment de la prochaine éruption.  L’éclat s’éteignit aussitôt, alors que le sourire faux réapparaissait sur le visage ennemi.

- Je ne suis pas n’importe qui. Alex approuva d’un grand signe de tête aux allures d’Amen, pendant que le lupin renchérissait.  Puis ce n’est pas comme si vous ne me connaissez pas, ou plus exactement que vous croyez me connaître…

Le canadien pencha la tête sur le côté, les yeux plissés.  Qu’est-ce que le barman voulait dire par là?  Où voulait-il en venir?  N’importe qui pouvait se douter que, derrière cette palissade de froidure, cette falaise d’asentimalisme, quelque part, une âme existait.  Le biochimiste qui d’aventure préférait chercher plus loin que le bout de son nez, percer les coquilles ou les images préconçues, n’avait jamais été en mesure de le faire pour la bande d’adolescents qui terrorisait les cours d’écoles à Phoenix.  Ou alors si peu.  Charlie en avait bien arraché pour pouvoir mériter sa chance.  Et il avait dû montrer patte blanche sur patte blanche sur patte blanche.  Et c’était la seule exception.  C’était la peur, la crainte de ne redevenir qu’un simple gamin, de ne plus être en parfait contrôle de toutes situations, qui le rendait si méfiant à l’égard de l’Amaro.  Toutefois Therence avait déjà cet effet pervers sur lui, de le ramener sinon en adolescence, mais également de le surprendre constamment, et d’instaurer au quotidien une dose d’improvisation et d’imprévu.  C’était une hantise profonde de ne pas se connaître aussi bien qu’il le croyait, et de n’être qu’une limace influençable, qui lui ordonnait de se refuser un échange cordial avec Alessandro.  Comme la drogue et la cigarette, Alex avait peur de devenir accro à ce qu’Aless’ représentait à ses yeux, ou du moins à ce qu’il avait à lui partager.  L’alcoolisme était déjà un potentiel problème qui terrorisait le jeune druide, qui avait bien réalisé déjà qu’il avait un peu trop tendance à noyer ses problèmes dans une bouteille.  Boire pour oublier, comme dirait le Petit Prince.

Que serait-il advenu de lui si, une seule fois, il avait baissé sa garde et, étudiant, s’était mêlé aux jeux de ces malfrats?  S’il avait frappé un camarade, avec ou sans raison et avait, lui aussi, pris goût à une forme de violence qu’il considérait gratuite?  Il avait mis à mort une chimère, dans les bois, et sa réaction d’alors le faisait toujours autant paniquer : cartésienne et modérée, comme si il avait épluché une pomme de terre.  Alex avait toujours suivi la loi de près, de crainte de ne prendre un peu trop goût au crime, ou à la débauche.  Bien sûr, il ne se l’était jamais avoué, mais avait parfois des moments de lucidité où, sans pouvoir le formuler, il parvenait à saisir ces concepts du bout des synapses.

Et si Amaro avait le pouvoir de faire ressortir le pire de Cormier?

Voilà qui traduisait l’essence de son attitude réfractaire à l’égard du séducteur en série.  Sauf que Therence était là, comme une ancre à laquelle il pourrait se raccrocher.  Une ancre qui baignait en eaux suffisamment troubles, certes, mais une ancre suffisamment solide pour le ramener si Alex se décidait à expérimenter autre chose, et à renverser le paradygme : et si lui-même pouvait faire ressortir le meilleur du mafieux?

La main posée sur la cuisse de Therence pour lui intimer le silence se décontracta et recommença à la caresser paresseusement alors que le druide battit des cils une fois et demi en inspirant profondément.

-Et tu penses pouvoir nous montrer qui tu es, outre ce que l’on croit?  Parce que je pourrais être curieux de rencontrer l’humain derrière les masques, faut bien que je l’avoue...

Le biochimiste porta sa coupe à ses lèvres, en lançant un regard sibyllin à l’italien.  Il était prêt à faire une trêve, certes, mais aussi à se rebiffer au moindre signe d’inimitié.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 796
Points : 869
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 24 Fév - 21:21

Le membre 'Alex Cormier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Caracole O'brien

avatar


Humeur : toujours joyeux

Messages : 1187
Points : 1281
Réputation : 80

Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 29
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 24 Fév - 21:25



Speed Dating




— Salut Caracole. Voilà un prénom pour le moins original !

J’acquiesce : oui, il est assez atypique ; un peu comme moi. Il ne laisse pas les gens indifférents, tout comme la pomme d’amour qui a l’air de lui plaire :

— Elle l’est. J’adore ces trucs sucrés, même si ce n’est pas bien bon pour la ligne. Mais ce soir c’est fêté, non ?

J’acquiesce de nouveau. C’est la fête, l’heure de rencontrer du monde qu’on n’aurait sûrement pas découvert dans d’autre situation, parler de nos envies, de notre futur, et même de notre passé… Et bien s’entendre avec des personnes qu’on aurait cru jamais côtoyer au début et ceux, pour n’importe quelle raison, découvrir des choses que je ne connais pas. Par contre, je n’ai pas trop compris son histoire pour la ligne, en tant que loup, il ne devrait pas autant s’en soucier, vu qu’il dépense beaucoup d’énergie, mais je ne peux pas revenir là-dessus :

— Niveau fac ? Vraiment ? Sans vouloir te vexer, je t’aurais collé au lycée.

Je grimace un peu, pas que je me sente scandaliser, ou pour un mensonge que j’aurai pu dire, mais pour mettre mal exprimer.

— D’ailleurs, il me semble t’avoir déjà vu avec Stilinski, Garnet ou Dunbar, non ?

Parler trop vite et sans réfléchir ; c’est un de mes plus gros problèmes. L’autre c’est réussir à me faire comprendre — ce qui peut être très compliqué. Là, j’ai activé le succès combo, comme dans les jeux vidéo.

— Désolé, je voulais dire qu’il me reste encore quelques années pour entrer en fac. J’en ai profité pour parler de ce qui me plaît ; ce qui est plus attractif, que les cours de mathématique ou autre. Eh oui, je suis dans la même classe que Liam.

De fils en aiguille, on se dirige vers son sujet fétiche, celui ce qui fait battre son cœur et qui est en lui depuis longtemps.

— Une passion qui date de la maternelle

Je souris et l’imagine jeune posant des questions sur tous les bâtiments croisés dans sa vie.

— Je débute, donc je n’ai pas « encore » de projet pharaonique. Pour le moment, je dois faire mes preuves et donne plutôt dans les hangars. Et j’ai le réaménagement du Pink Print à mon actif. Tu pourras aller le voir. Enfin quand le propriétaire aura lancé les travaux.
— Le Pink Print ? J’ai une amie qui y travaille… Oui qui sait ! Je pourrais admirer l’extérieur, une fois que tu auras obtenu le feu vert pour le reconstruire. Tu trouves que c’est plus gratifiant de partir de zéro que d’avoir déjà tout dans les mains ?

Un serveur nous apporte un plateau, avec deux boissons. Un papier m’intrigue et, trop curieux le prend pour y découvrir un petit message d’excuse de la part du premier homme avec qui j’ai discuté. Je lève la tête un instant, espérant ne pas l’avoir vexé.

— Désolé, c’est la personne avec qui j’ai parlé avant qui s’excuse de son absent.
— Tu attends quoi de cette soirée ? Passer un bon moment ou trouver l’âme sœur ? Je vais être honnête, je ne cherche pas à me caser.
— Je ne sais pas trop ce que je cherche, amour, amitié, connaissance… Découverte. Tout dépend de la personne.


© Fiche by Mafdet MAHES




Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 796
Points : 869
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 24 Fév - 21:25

Le membre 'Caracole O'brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 994
Points : 1012
Réputation : 97
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Dim 25 Fév - 15:26

Speed Dating
Chad
ft.
Alls
— Désolé, je voulais dire qu’il me reste encore quelques années pour entrer en fac. J’en ai profité pour parler de ce qui me plaît ; ce qui est plus attractif, que les cours de mathématique ou autre. Eh oui, je suis dans la même classe que Liam.

J’acquiesce. Son cœur me confirme qu’il ne ment pas. Il se projette déjà pour plus tard. C’est plutôt mature comme attitude. Anthropologue judiciaire ou chirurgien, ce ne sont pas des études faciles. Mais j’apprécie les gens qui ont des projets concrets, prendre les rène de sa vie en main et non se laisser porter par les flots pour ensuite râler de là où on échoue.

— Le Pink Print ? J’ai une amie qui y travaille…
— Kada’an la serveuse je suppose ? C’est la seule de ton âge là-bas.
— Oui qui sait ! Je pourrais admirer l’extérieur, une fois que tu auras obtenu le feu vert pour le reconstruire. Tu trouves que c’est plus gratifiant de partir de zéro que d’avoir déjà tout dans les mains ?
— Je ne repars pas de zéro, c’est juste l’intérieur qui subit un agrandissement. Et oui pardon de l’extérieur, ils n’acceptent pas les mineurs seuls.


En Californie, il faut avoir dix-neuf ans révolus pour avoir le droit de consommer de l’alcool. Nous n’avons pourtant rien commandé qu’un serveur nous amène à boire. Je me saisis de mon verre lorsque je vois Caracole se saisir d’un papier.

— Désolé, c’est la personne avec qui j’ai parlé avant qui s’excuse de son absence.
— Il devait être dans la lune. Tu attends quoi de cette soirée ? Passer un bon moment ou trouver l’âme sœur ? Je vais être honnête, je ne cherche pas à me caser.
— Je ne sais pas trop ce que je cherche, amour, amitié, connaissance… Découverte. Tout dépend de la personne.


Nous discutons un peu de l’ambiance au lycée. Je le rassure sur le campus, un peu plus mature sur les relations entre étudiant. Caracole est sympathique, mais il porte une certaine naïveté qui est un peu en décalage avec notre univers où malheureusement il faut se montrer un peu dur parfois. D’ailleurs, il me semble voir le mafieux en détresse. Je sais par Derek que son voisin peut être parfois incisif. Mais de là à déstabiliser l’Italien, je ne pensai pas cela possible. J’engrange l’information que le volcan n’est pas si solide qu’il n’y paraît.

Ma conversation avec Caracole se fane d’elle-même, comme si un dé du destin jugeait que cela ne colle pas.

— Merci pour la pomme, Caracole. Elle était délicieuse.

Je lui souris et lui tends la main pour un salut cordial.

— Je suis ravi d’avoir fait ta connaissance. À une autre fois peut-être.

Je me lève de mon siège et regarde autour de moi. Peu de monde seul finalement. J’hésite entre le gars au bar, plus âgé que moi ou… Je lance un regard en direction de la table Amaro, Garnet, Cormier. Cela semble bien occupé. Je m’avance donc vers le gars dans la lune, le danseur du Pink Print.

— Sympa le catogan, dis-je comme entrée en matière.

Le patron du Pink Print a bon goût, ce gars est vraiment magnifique.

© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caracole O'brien

avatar


Humeur : toujours joyeux

Messages : 1187
Points : 1281
Réputation : 80

Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 29
Localisation : A beacon hill, toujours en présence de Liaminou

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Dim 25 Fév - 21:57




Speed Dating




— Kada’an la serveuse, je suppose ? C’est la seule de ton âge là-bas.

J’acquiesce et souris en l'observant danser avec le cuisinier de Pink, que je connais grâce à un stage effectué avec lui, même si c’est dans un autre niveau de vie. Je comprends bien vite pourquoi le Prink l’a choisi, vu les miracles qu’il faisait avec la nourriture achetée par son ex-patron. Je me détourne et reparle de sa future œuvre :

— Je ne repars pas de zéro, c’est juste l’intérieur qui subit un agrandissement. Et oui pardon de l’extérieur, ils n’acceptent pas les mineurs seuls.
— Qui sait, peut-être que tu pourras me faire visiter une fois ?

Je lui souris et lui explique ce que je cherche en cet instant… Puis la conversation dévie sur tout autre, les années lycée, sujet intéressent au début, mais qui se rabâche assez vite. La preuve en est directe : cette conversation est trop général, et s’épuise en un rien de temps.

— Merci pour la pomme, Caracole. Elle était délicieuse.
— J’en suis heureux alors.
— Je suis ravi d’avoir fait ta connaissance. À une autre fois peut-être.
— Moi aussi, sûrement si tu me montres ta future œuvre, terminés-je intéressé, par cela.

Après qu’il soit parti, à la recherche d’une nouvelle personne, comme le dicte la tradition, je me lève de mon siège et me demande vers où je vais me diriger. Je regarde autour de moi et ne sais pas où donner de la tête. Le trio paraît inaccessible, tout comme Ka’adan qui danse avec Charlie. Presque tout le monde est occupé, sauf deux, trois personnes qui semblent hors du temps.

Je décide alors de m’asseoir et de voir ce qu’il se produit.


© Fiche by Mafdet MAHES





Une nouvelle vie commence avec toi. Une vie de bonheur, (saupoudré de petit problème, comme toute vie de couple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jansen Avery

avatar



Messages : 257
Points : 387
Réputation : 104

Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 28
Localisation : Quelque part dans la forêt

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Lun 26 Fév - 14:51





Première St Valentin



Qu’aurait fait janice à sa place ? Elle avait vécu parmi les humains avant de revenir à la sylve s’occuper de son entrainement. Elle faisait figure de quasi légende, et personne, à part la reine, n’avait osé dire quoique ce soit sur son absence.

Qu’aurait elle fait ? Elle aurait sans doute profité de l’instant présent. Tout comme le faisait Alessandro, visiblement, à la table ou Alex et un autre jeune homme semblaient s’amuser.

Tournant la tête, il vit Charlie visiblement en passe de… Enfin il vit Charlie faire son Charlie. Il y avait énormément de charme chez l’ours, mais tout comme son animal totem, il était tout simplement brut de décoffrage, du moins au premier abord. Au final, c’était simplement quelqu’un qui vivait l’instant présent, et bien plus intelligent qu’il ne voudrait le faire croire.
Ils devaient former, lui, Alex et Jansen, un trio destiné à préserver la forêt des aberrations qui y avaient lieu. Jansen avait comme projet d’y ajouter Brian, son frère de sang. Brian était quelqu’un de foncièrement bon, et maintenant qu’il avait du sang de dryade dans les veines, il pouvait plus ou moins communiquer avec les fleurs et plantes, et ressentir certaines choses… Il paraissait donc naturel à Jansen d’avoir son frère « sous la main »…

La boisson qu’il avait prise était assez insipide, mais peut être que certain n’auraient pas le même avis. Il tenta, pour voir, quelque chose de plus épicé… Il n’avait aucune idée de ce que c’était, mais il préférait largement le gout.
Il avait suivi du coin de l’œil la discussion entre le rouquin cordial et le jeune homme qui était venu à son secours suite à sa virée au pays des songes, dont il se reprochait encore les conséquences…

Lorsque le jeune homme l’appostropha, cordialement, il lui sourit.
« oh.. merci.. C’est très récent en fait… » . Bien plus que très récent. Il n’avait pas le contrôle, comme la cinquième ronce, sur ses ongles, cheveux et autres analogies sylvestres, mais il avait néanmoins un certain contrôle sur la rapidité de pousse et ça lui avait permis de changer de coupe assez facilement. C’est vrai qu’il ressemblait un peu plus à un guerrier, un samourai presque, s’il en croyait les illustrations qu’il avait vu sur le net.

Ces dernières chorégraphies s’en inspiraient d’ailleurs, lui donnant une force qu’il était loin de réellement ressentir lorsqu’il œuvrait sur scène. Il savait que son combat symbolique, par la danse, n’était qu’une prémices à un vrai combat qui aurait lieu tôt ou tard. Mieux valait s’y préparer.
« Je m’appelle Jansen… J’ai aucune idée de ce que je suis en train de boire, mais si tu en veux, on peut partager. De même si tu veux partager ton prénom ». Son sourire était charmant, plutôt que charmeur, et bien que son regard soit à présent un peu allégé de la naïveté qui le caractérisait tant avant de connaitre Alessandro, il restait exempt de tout calcul.

Pas complètement en vérité, car il fallait bien se l’avouer, le jeune homme qui était en face de lui était très beau.

La musique changea, ce qui lui donna envie de danser, et son corps y répondis subtilement. Quelques balancements, la tête qui suivait le rythme, un mouvement un peu plus ondulant, sans doute, et le pied qui battait le rythme. Il se sentait libre lorsqu’il dansait. Que ce soit à l’école ou au bar. Et qu’il soit habillé ou non.


© Fiche par Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Lunsford

avatar


Humeur : Rêveur
Messages : 136
Points : 187
Réputation : 39

Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mar 27 Fév - 14:27








Speed Dating


Feat. Alls

J’aime la sensation du fusain qui gratte le papier. En dessinant, je me rends compte que j’affiche ma mimique habituelle car la jeune fille qui me sert de modèle se met à sourire.

Elle s’excuse timidement.

Lorsque je laisse s’exprimer mon âme d’artiste, plus rien ne compte. La peinture sur mes doigts, les traces d’argiles sur mes vêtements ou les grimaces que je fais n’importent pas.

- J’ai fini de toute façon, la rassuré-je.

Elle se glisse à mes côtés pour se découvrir immortalisée sur la feuille qui était immaculée auparavant.

- C’est très réussi, comment tu fais pour que ce soit si réaliste ? M’interroge-t-elle.

- C’est un jeu d’ombres essentiellement, expliqué-je. Je ne trace pas les contours de ton visage mais je m’intéresse au relief. C’est une question d’épaisseur de trait, d’opacité, de remplissage. En réalité, on travaille sur l’effacement pour créer la lumière, la gomme est tout autant utilisée.

Je saisis rapidement qu’elle ne s’intéresse pas vraiment à ce que je raconte. Son langage corporel, sa respiration et les battements de son cœur m’indiquent qu’elle songe à autre chose. Bien qu’elle soit gentille et jolie, j’assume naturellement de ne pas être charmé par une fille.

Satisfait de mon dessin, j’applique un fixateur. Ainsi, il est, sinon immuable, protégé des altérations.

- Ça serait cool que tu viennes à la soirée de la St Valentin, tu pourrais dessiner d’autres portraits, propose-t-elle. J’y serais moi.

J’accepte avec politesse le prospectus qu’elle me tend en quittant la salle.

Je prends soin de ranger mes affaires car mon matériel m’est précieux. Il est mon outil privilégié pour exprimer ce que je ressens. L’émerveillement et le désespoir, le bonheur et le chagrin. Des émotions aux paysages, des êtres humains à la nature. J'ai cette fibre passionnée qui me permet de trouver de l'inspiration dans toutes choses.

En passant dans l’un des couloirs, j’entends un professeur de philosophie disserter sur l’art.

- L’œuvre d’un artiste lui appartient-elle entièrement ? Énonce-t-il.

À mon sens, il y a deux réponses à cette question. Car si l’artiste s’inspire, imagine et crée, le message et les émotions transmis par son œuvre n’appartiennent qu’à la personne qui la contemple. La forme est la propriété de l’artiste, le fond le transcende. Il est libre, partagé, universel.

Je décide de rentrer à pied malgré le froid. Avec les rayons du soleil, le givre et la neige offrent un spectacle scintillant.

Ce soir là, un soupçon de solitude m’entraine à la fête organisée par la ville. Sans grande conviction, j’avais gardé le flyer froissé dans ma poche.

Je sais qu’Anna et Parker n’y vont pas. Deux nouveaux qui peinent à se contrôler intègrent le groupe et ils souhaitent être présents pour les accueillir. Et puis, plus mes amis restent à l’écart mieux ils se sentent. Sans être des ermites ou des parias, la discrétion est nécessaire pour les personnes comme nous.

L’ambiance à l’intérieure de la salle dénote avec les visages tendus des policiers qui surveillent les alentours. Je me souviens des incidents de l’an passé.

Dans la foule, je ne reconnais que quelques personnes qui côtoient notre groupe. Je n’ai pas évoqué à d’autres amis ma présence à cette soirée. Et pour être honnête avec moi-même, je ne sais pas ce que j’en attends.

Ma pochette à dessins ne prend pas vraiment de place mais quelques regards se questionnent à mon sujet.

Je me mets dans un coin un peu plus tranquille, éloigné de la piste de danse, pour regarder la carte des boissons.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia Customisé by Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 131
Points : 162
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mar 27 Fév - 16:54

Lewis Walton ₰ All

[Event] Speed Dating




Mon travail d'observation se passait plutôt calmement. Les gens semblaient former des pairs, des trios, des quatuors de ci de là, un peu partout que ça soit sur la piste ou bien dans des coins un peu plus à l'écart. J'avais remarqué des couples sortir de la salle, sûrement pour discuter en dehors du cadre de cet événement. Bien que pour le moment n'était venu me voir, j'attendais encore un peu pour voir si quelque chose allait évoluer ici. Puis, mes yeux furent captés par quelque chose, qui avait également capté quelques regards dans l'assistance. C'était un homme participant à l'événement mais qui avait une pochette avec lui, étonnant pour quelqu'un qui participe à un genre de grand speed-dating. Du coup, curieux comme j'étais, je m'approchais doucement de cet homme. Il semblait observer la carte des boissons. Je toussotais pour ne pas lui faire peur si j'élevais la voix.

Excusez-moi jeune homme, c'est bien une pochette à dessin que vous portez avec vous? Vous êtes un artiste?

J'esquissais un sourire, espérant que je ne m'étais pas trompé sur la nature de l'objet qu'il avait avec lui. Je le laissais le choix de m'envoyer boulé ou bien de me répondre poliment, comme je l'avais fait. Mais pour bien montrer que j'étais enclin  la conversation je lui déclinais mon identité en lui tendant la main.

Moi c'est Lewis, un type observateur et curieux.

Il devait s'en être douter, mais j'aimais bien le préciser à nouveau. J'agissais parfois, que dis-je, souvent comme un grand gamin naïf.
©️clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 954
Points : 1120
Réputation : 168

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 28 Fév - 0:14



Speed dating
-Alors? Qu'est-ce qui te fais penser que tu as une chance avec moi et Alex? C'est qu'on a des exigences...

-« Alex et moi, pas l’inverse… », ta madre ne t’as pas appris la politesse, Therencio? Des exigences? Tu connais la marchandise.

Je grogne d'être repris comme un gosse mal élevé. Caprice égocentrique, mon "moi" l'emportera toujours sur n'importe qui. Même mon meilleur camarade de coucherie. J'ausculte la "marchandise" italienne. Oui, je la connais... difficile à oublier. Mais Alex, lui, ce n'est pas son cas.

Je suis d'humeur joueuse, comme toujours dans un cadre qui se prête au flirt. Je pourrais vanter le produit "Amaro" auprès de mon canadien, mais je pourrais aussi bien augmenter la difficulté voir comment il s'en sort. Juste une envie malicieuse que le moindre ressentiment à son égard. Je ne jalouse pas celui qui encourage et félicite chaleureusement mes conquêtes, je lui suis reconnaissant et l'admire. Je râle après le rital qui m'a pris au piège dans son bar, mauvais perdant dans l'âme, mais son intelligence m'impressionne et m'intrigue. Alessandro est un exemple à suivre en terme de charme, de virilité et de réussite. Et en ce sens, un rival à tester et auquel me mesurer. Un simple jeu comme il est bon de s'y prêter pour pouvoir évoluer, comme les louveteaux se battent entre eux et contre leurs ainés en simulation aux véritables combats qui les guettent.

-« Avoir Alex »… le terme est inapproprié. Je ne souhaite pas « l’avoir ». Pas dans ce sens en tout cas.

Quoi?... A ce sous-entendu je cherche une autre signification que celle qui apparait presque trop vertueuse pour le séducteur. J'oscille entre rire et le sonder plus sérieusement avant d'opter pour la blague.

-Alessandro Amaro serait à la recherche de l'âme sœur?

Le ton de la plaisanterie sera plus facile à encaisser s'il se fichait bien de moi. Mais décidément non, Amaro, paradoxal en tout, qui envoute son monde sans distinction mais qui sait reconnaitre et estimer sincèrement la véritable valeur des gens, ne plaisante pas avec ces choses là. Ça m'intrigue. Qu'elle est leur relation, exactement, à ces deux là? Alex n'aime pas les flambeurs, à l’opposé de son tempérament. Je me targue d'être l'exception, le mauvais garçon pas bien dangereux mais assez espiègle pour lequel il n'aura pas pu résister. Mais les épines que le Cormier déploie inévitablement avec l'italien comme un hérisson face à un prédateur, il doit bien y avoir une raison? Il lui a fait une crasse?  

-Niente.

Que de mystères. Je dévisage profondément le rital. Amaro ne ment pas, rarement, seulement pour prendre à leur propre piège les resquilleurs un peu trop sûr d'eux. Ça n'empêche qu'il y a bien quelque chose là dessous. A savoir de quelle façon il aurait offensé mon druide... Mon regard s'endurcit légèrement. Je n'omet pas qu'il puisse s'agir d'une animosité futile semblable à celle que nous avons avec Wilder, mais non plus qu'il l'ait fait souffrir d'une façon ou d'une autre. Hors je suis le seul à pouvoir faire souffrir les gens que j'affectionne. Je me promet de soutirer des explications à Alex qui n'a jamais été très loquace sur sa relation avec l'italien.
Au delà de tout l’intérêt que réveille ces questions, je poursuis sur mon défi. Je lui révèle - exagère serait plus juste? - l'appréciation très mitigé d'Alex pour les surnaturels aux dents longues. Bon, il s'agissait d'un wendigo, et je peux comprendre que ça soit un petit peu traumatisant quand on y est pas préparé. Mais je préfère laisser l'italien se faire sa propres interprétations de mes paroles. S'imaginer l'imprenable conquis par mes doux sévices, comment les dents d'un humains parviennent à faire frémir de plaisir le frileux là où les crocs d'un animal le rebuteraient...

-En es-tu certain ?

Mon sourire malin disparait.

-Que sais-tu de lui ?

Je...

-Tu as attrapé un beau poisson, mais il frétille encore entre tes mains et reste glissant comme une anguille.

Je reste c*n. Je ne m'attendais pas à ça de sa part. Ni à me faire moucher, ni a ce qu'Aless défende le druide avec un tel intérêt. Est-ce qu'on est pas dans la même équipe tous les deux? Est-ce qu'il n'est pas censé prendre mon parti? Quand bien même on se ressemble, l'italien a cette qualité que je n'ai pas de respecter véritablement autrui. Même si sa spontanéité trahie autre chose qu'un élan moralisateur. Une ferveur particulière, personnelle, pour le druide.

L'engouement d'un fauve qui protège l'un des siens?

Mon regard oscille dans le sien et je m'enfonce dans mon siège, éclairé à mesure que je crois discerner l'attrait honnête et authentique d'Amaro pour Cormier.

Je ne me sens pas menacé, pas encore, pas vraiment. Surtout vexé. Je me renfrogne devant les doutes qui ne font que mettre en lumière quelques vérités. Il prétend que je ne connais pas Alex. Qu'il pourrait m'échapper à trop jouer avec lui. Je marine mes pensées en jetant un œil distrait aux ballons en forme de cœur qui tapissent le plafond.

-J'en sais assez sur lui pour savoir qu'il a encore l'hameçon dans le gosier.

Je n'en suis pas fier, mais je ne le déplore pas non plus. Je ne suis pas aveugle aux sentiments du châtain. Je préfère faire l'autruche, comme pour beaucoup de choses dans ma vie. Je l'ai entrainé dans mes plaisirs coupables et libéré son côté frivole, comme lui freine mes impulsions et m'enjoint à la constance. J'apprécie sincèrement sa personne, son caractère et sa compagnie. Alex est mon complice au lit et au quotidien, un point d'attache vers lequel retourner aussi loin que je puisse m'éloigner, toujours, et une source d'affection précieuse. Mais de là à accepter de lui appartenir comme je sais, au fond, qu'il m'appartient déjà... Quoiqu'il ait bien tenté de me tirer une réponse, je n'ai jamais accepté qu'entre lui et moi, c'était sentimentalement engagé. J'en retire un certain orgueil, une attention et une reconnaissance assurée de sa part, et le soulagement de pouvoir vivre libre de mon côté. Mais ce n'est pas un narcissisme pervers qui me pousse à faire durer notre petit jeu malsain.
C'est plus facile comme ça, c'est tout. Garder le contrôle et m'épargner des responsabilités et des souffrances que je ne suis pas prêt à endurer. Encore trop gosse et capricieux pour accepter la contrainte et permettre le moindre rejet à mon égard. Therence Garnet prend mais ne se donne pas.

Quand bien même je m'étale au yeux de tous comme l'irascible égoïste qui promène son trophée de chair, être clairement jugé comme en train d'utilisé mon partenaire et ami est vexant. J'ai le sentiment de devoir faire face à l'offense avérée que moi je lui fais subir et rendre des comptes.

La présence de Wilder à quelques tables de la notre me donne une bonne occasion de dévier la conversation et le fil de mes pensées. Je me demande ce qu'il pense de mon couple avec Cormier. Est-ce qu'il m'envie les soirées que je rentre attendu dans notre maison - celle d'Alex et la mienne par location -, les nuits que je passe avec un corps tiède lové contre moi et à dorloté avec possessivité? Est-ce qu'il compare ma vie chaleureuse à ses nuits que j'imagine froide et vide, quoiqu'il puisse caché un bourreau des cœurs sous ses airs de brave type ou embrasser son célibat sans frustration? Ouais, je me demande... Pour l'heure, il semble être parti dans un monologue interminable dont je devine le sujet. Le truc c'est que ce mec est marié à sa passion! Je ricane d'imaginer l'improbable ménage à trois d'un architecte, du malheureux ou la malheureuse qui se sera entiché de lui... et de ses plans de constructions encombrants à faire peur au milieu du couple. Je me demande qui serait assez fou pour se laisser tenter...

- Les parpaings peuvent être un sujet intéressant Therencio…

Qu'il répond avec son regard de mafieux. Gloups. J'ai comme une subite envie de changer de sujet et de me montrer un peu moins irritant avec lui. Heureusement, Alex refait son apparition à temps. Je l'attire à moi, prêt à lui grignoter le cou, qu'il me glisse d'entre les bras pour poinçonner ses lèvres sur mon front. Alex, ou l'art de détourner mes cajoleries carnassières en mignardises sirupeuses. Choc radical qui me fait retourner sur ma chaise. Rah! Mais ça suffit les bisous! C'est infantilisant au possible!
Je soupire méchamment à son encontre en rajustant mon blouson pour rappeler son existence à tous. Alex est frileux des marques d'affections trop explicites, moi je n'apprécie pas d'être traiter en petit-copain à choyer. Je ne suis pas un tendre! Pas en public en tout cas.

-J'étais en train de dire à Aless qu'on n'accepte pas n'importe qui...

-Je ne suis pas n’importe qui. déclare sobrement Amaro, marquant un point avec son panache habituel. Puis ce n’est pas comme si vous ne me connaissez pas, ou plus exactement que vous croyez me connaître…

Je fronce des sourcils pour la deuxième fois de la soirée aux reproches à peine déguisés. Qu'est-ce qu'il a ce soir? Est-ce que j'aurais été trop loin dans mes agaceries?... Si son sourire est aussi chaleureux que d'habitude, son regard reluit d'une intensité déroutante. Dirigé sur moi d'abord, puis sur Alex, sur lequel il s'ancre durablement... Il y a comme un petit flottement, mon regard passe de l'un à l'autre dans le plus grand silence. Spectateur d'un échange qui ne me concerne plus.  
...
Bien sûr que ça me concerne! C'est Alex et Alessandro! Mon amant et mon mentor... deux personnes que je porte dans mon cœur à ma manière.

D'ordinaire, les disputes auxquelles j'assiste opposent des amis à épauler et des ennemis à démolir lorsque je ne me contente pas de jouer les voyeurs d'affrontements pour lesquels je n'ai pas de meilleur intérêt que de parié sur les vainqueurs, peu impliqué pour l'un ou l'autre des partis. Mais pour le coup, rien ne m'amuse dans cette querelle qui oppose deux êtres chers. Un éclat de rire conquis éclate quelque part dans la salle tandis que je reste bloqué sur l'un et l'autre, à ne pas savoir qui incriminer d'un italien offensant ou d'un druide trop fermé, qui défendre d'un loup mal considéré ou d'un humain injustement traité. Lequel à raison, lequel est dans son tort? Lequel mérite le blâme de l'autre, et le mien? Je refuse d'avoir à choisir. C'est insupportable, je veux percer cette bulle dense et muette qui les entoure et de laquelle je suis exclue, je veux comprendre, juste comprendre.

J'ouvre la bouche prêt à m'immiscer dans l'échange que les doigts d'Alex sur ma cuisse m'intime de rester à ma place. C'est entre lui et Alessandro. J’obéis à contre cœur en baladant les yeux inquiets sur chacun, hermétiques, rivés dans les prunelles de l'autre lorsqu'ils ne sont pas plongés dans leurs inaccessibles rancœurs. Amaro patiente, le sourire stable mais le regard dur, un mur fissuré. Enfin le druide s'éveille de longues réflexions et ses doigts reprennent leur danse réconfortante sur mon genoux.

-Et tu penses pouvoir nous montrer qui tu es, outre ce que l’on croit? Parce que je pourrais être curieux de rencontrer l’humain derrière les masques, faut bien que je l’avoue...

C'est mordant, mais ça vient de loin. Pas de la haine envers l'homme-prédateur, mais une crainte terriblement humaine qui marine en notre homme rationnel et farouche. "Que sais-tu de lui?" demandait âprement le loup. 'Lex... Je rouvre les yeux sur la vulnérabilité du laborantin qu'il est si facile et tentant d'ébranler, à en oublier les inquiétudes intrinsèques à sa grande discipline et son esprit méthodique.

J'esquisse un mouvement caressant vers son épaule mais me ravise. Je considère les aveux du druide qui se révèle, et porte mon attention au loup blessé.

Amaro est comme un diamant aux multiples facettes. Certaines plus que d'autres reluisent intensément à mes yeux, hypnotiques. Peut-être trompeusement, prétentieusement, je pense y avoir décelé et connaitre l'humain que cherche Alex. Qu'il se soit présenté en guide, en protecteur ou en soutient à mes yeux.
Je pourrais expliquer au druide, lui parler de ces Alessandro là, pas philanthropes, mais bienveillants. Mais il ne s'agit pas de mon regard. Je comprend, j'accepte surtout, que cette mise au point doit se faire entre eux. Alex doit se faire sa propre opinions de l'italien, Aless se défendre avec ses propres mots.

Je n'aime pas beaucoup rester en retrait, mais mon bras dans le dos du druide, cramponné au dossier de sa chaise, présent au cas où ça déraperait, soucieux et curieux aussi, je guette la relève d'Alessandro.

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Lunsford

avatar


Humeur : Rêveur
Messages : 136
Points : 187
Réputation : 39

Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 28 Fév - 14:32








Speed Dating


Feat. Lewis

- Excusez-moi jeune homme, c'est bien une pochette à dessin que vous portez avec vous ? Vous êtes un artiste ? Demande l’inconnu.

Je m’écarte légèrement pour le laisser s’installer et ne pas gêner un couple qui se précipite dans un coin à l’abri des regards.

- Oui c’est bien cela, je suis venu sans grande conviction pour faire quelques portraits, expliqué-je.

- Moi c'est Lewis, un type observateur et curieux, dit-il en me tendant la main.

Son sourire est cristallin, je le devine malicieux sans éprouver une quelconque méfiance. Mes sens hybrides s’agitent également de curiosité. Il n’est pas humain.

- Je m’appelle Matthias, un artiste rêveur, déclaré-je pour répondre à sa première question.

Il finit par s’assoir à côté de moi et je ne l’en dissuade pas.

Nous discutions un instant de nos occupations respectives, ce qui nous amène rapidement à parler de nos passions. Il possède aussi la fibre artistique. Là où j’aime les couleurs et les formes, il apprécie les lettres et les mots, chantés ou couchés sur le papier. À ma grande surprise, il m’avoue s’essayer au dessin.

- Je peux te montrer quelques uns de mes travaux, tenté-je.

J’ouvre la pochette sur mes genoux pour sortir certains de mes dessins. Il y a cette allégorie de l’émerveillement qui représente Matrim, avec qui j’ai eu une aventure. Des paysages, une représentation du lac lors de la nuit des lucioles. Je sors aussi des portraits aux émotions diverses dont l’objectif premier était de peintre aussi précisément possible les multitudes d’expressions et de traits du visage qui tendent à le rendre très réaliste.

La conversation est agréable, j’apprécie sa maturité, bénéfice de l’âge bien que ce ne soit pas toujours synonyme. Je ressens quelques signaux qui m'indiquent qu'il ne s'agit probablement pas d'une discussion banale.

- Est-ce que cela ressemble à l’un de ces tête à tête ? Demandé-je en désignant les tables installées derrière nous.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia Customisé by Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 131
Points : 162
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 28 Fév - 23:04

Lewis Walton ₰ All

[Event] Speed Dating




Le jeune homme avait l'air d'accord pour discuter avec moi. C'était plutôt une bonne nouvelle, au moins il ne se faisait pas rejeter comme un malpropre. L'homme au nom de Matthias me laissait alors s'installer à côté de lui pour que nous puissions parler d'art. Nous avions tout deux, deux formes d'arts très différents: lui avait les crayons et les dessins tandis que moi c'était plus les mots mais également les sons et musiques qui rythmaient mes occupations. Mais je lui avais tout de même confier que je m'essayais parfois au dessin, ce qu'il semblait trouver ça plutôt bien. J'aimais l'art dans toutes ses formes, j'étais un créatif, un rêveur curieux, tout le contraire du reste de ma famille.
Matthias me proposait alors de voir ses travaux, j’acquiesce de la tête et observe le tout. Il avait un bon coup de crayon. Javais l'habitude de bien m'extasier devant pleins d'ouvrages, là je devais reconnaître qu'il y avait un véritable potentiel.
J'appréciais beaucoup la compagnie de cet homme, il avait une vision de l'art et du monde en général qui me plaisait bien. Et puis il était mignon, à voir si il y avait bien plus à découvrir concernant cet homme.

Puis ce qu'il me dit par la suite me tirait un petit rire taquin.

Je ne sais pas, il semblerait... A vous de me le dire.

Une serveuse passait et je lui demandait alors deux boissons pour nous deux. Je ne savais pas du tout où cette discussion nous emmènerait... Mais allait-elle vraiment aboutir à quelque chose? C'était intéressant à découvrir.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 1150
Points : 1182
Réputation : 238

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 1 Mar - 17:40

clickAlessandro & Alls
xxx
« Velocità incontri,
o il supermercato dell'amore »
- …ou plus exactement que vous croyez me connaître.

J’ai repris le contrôle de mes émotions. Deux paires d’yeux me scrutent, me jaugent. De quoi rendre mal à l’aise bien du monde. J’endosse mon costume du mec qui maîtrise son environnement et son monde. Je sens Therencio perturbé. Son regard oscille entre Alex et moi, perdu dans ce qu’il doit faire, dire, réagir, ou se taire. Dilemme d’un, plus vraiment adolescent, mais pas tout à fait encore un homme. Je suis le feu dévorant, foyer d’une potentielle luxure. Alex est la glace du droit chemin, et de la discipline intransigeante.

Il y a un temps mort, où seul le regard compte. Le temps qu’il faut pour une balance d'osciller longuement et choisir un côté, après un équilibre rompu par une charge infime, celle d'une plume offrant une deuxième chance. Sortir prendre l’air semble avoir mis Alex dans de meilleures dispositions. Son opposition est moins forte, faisant balancer les plateaux, oui, non, oui, non…

Avant qu’il s’en aille ranger sa caisse un peu mieux, le plateau du « non » avait chût abruptement, comme soumis à une attraction incommensurable. Qu’est-ce qui l’a rendu moins exclusif ? Jusqu’à présent, il ne s’est jamais laissé prendre par mon charme. Une « allergie », comme le décrivait Therencio. Comme si un dès du destin lui indiquait un chemin à prendre.

-Et tu penses pouvoir nous montrer qui tu es, outre ce que l’on croit? Parce que je pourrais être curieux de rencontrer l’humain derrière les masques, faut bien que je l’avoue...

Alex porte son verre à ses lèvres, offrant visiblement une trêve. Mon sourire change imperceptiblement, avec une nuance moins déterminée, qui doit paraître plus humaine aux regards du druide. N’ayant pas de verre propre, je m’empare de celui d’Alex. Mon geste est assez lent pour lui donner le temps de l’esquiver à ma convoitise. Il n’en fait rien. Je bois une petite gorgée, simplement pour le goût et rafraîchir ma bouche. Je repose le verre, soupire, réfléchissant comment poursuivre. Cela change de mon habituelle attitude, toujours très vive et énergique. Il me demande de tomber le masque, mais il se trompe sur ce que celui-ci, cache.

- Ce n’est pas un humain que le masque cache, Alex. Car ce masque c’est l’humain lui-même. C’est l’humain qui cache ce que je suis réellement.

Ma voix a baissé d’un ton. Elle est toujours chaude et entachée d’accent méditerranéen, elle prend cependant la couleur des confidences. Je ne me suis jamais dévoilé. J’ai bien trop peur de me perdre ou de donner à quelqu’un d’autre, une ascendance sur moi. J’hésite à poursuivre, mais je vois que mes paroles sont trop sibyllines, ou plutôt qu’ils ne saisissent pas le sens de mes mots.

- Là où chez les autres lycans, l’homme se mêle de façon plus moins sereine au loup, chez moi l’humain entoure le loup, l’emprisonne dans une cage sans porte, ni fenêtre. Personne ne m’a appris à faire autrement. Tomber le masque, signifie laisser affleurer une bête qui ne sait pas faire confiance, car personne ne l’a jamais apprivoisée. Un loup bien plus doux que ce qu'il montre quand il trouve une fissure dans la prison de ma volonté.

L’alpha de substitution à Phoenix n’a fait que le minimum syndical, payant une dette à la famiglia. Et je n’ai jamais bénéficié des conseils d’un druide. J’ai géré cette transformation avec le peu de moyen à ma portée, avec ma personnalité de battant et ce que je sais faire le mieux : les rapports de force. Je me suis battu et me bats encore contre le loup, cet autre moi-même qui n’est pas spécialement méchant, mais qui n’a jamais été aimé. L’humain que je suis n’est qu’une cage qui emprisonne une bête qui souffre de ses chaînes et de son isolement.

- C’est tout bonnement un loup qui veut bien se laisser apprivoiser que je vous propose.

Chose impossible, comme emporté dans un élan que je ne maîtrise pas, j’ai lâché un peu mon emprise sur mon corps et ce paraître que j’affiche en permanence. Nous sommes loin de la pleine lune, je suis d’humeur stable, cela me facilite cette concession très difficile pour moi. Vraiment difficile. Car à mes yeux, montrer ses faiblesses est se mettre en danger.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Lunsford

avatar


Humeur : Rêveur
Messages : 136
Points : 187
Réputation : 39

Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 2 Mar - 17:21








Speed Dating


Feat. Lewis

Je ne sais pas trouver de réponse à la question que je lui ai moi-même posée. Si j'aime observer les autres d'un oeil artistique, il me faut du temps pour apprendre à connaître une personne et à apprécier ou non.

Pour palier au froid qui règne à l'extérieur depuis la tombée de la nuit, la salle des fêtes est surchauffée. Cela et l'alcool aident à enjoliver l'ambiance, quelques boutons d'une chemise ouverts, un décolté dessiné. Certains ont même l'audace de s'afficher en trio. Des amoureux transits ont le coeur en joie, d'autres cherchent l'âme soeur. Qu'elle soit assise à une table ou placée sur le buffet. La gourmandise est une amie réconfortante.

Une boisson rafraîchissante est la bienvenue.

Nous réussissons à nous installer comme l'ont fait toutes les paires qui se prêtent au jeu.

N'étant pas vraiment à l'aise, je propose à Lewis de faire un rapide croquis à son effigie.

Ma pochette à dessins me sert de support et un simple crayon me suffit.

J'essaie de trouver dans son regard azur ce qui fait son être. Il se prête au jeu, esquissant un sourire et redressant les épaules.

Et puis, lorsque j'achève son portrait, je laisse mon imagination guider les derniers coups de crayon, s'inspirant de la grâce et la légèreté que m'inspire Lewis. Mes sens hybrides me laissent entrevoir le champ des possibles.

Quand je lui tends le dessin, il peut se voir doté de deux ailes au plumage volage et discret.

Sa réaction appelle la mienne. Il y a quelque chose de très spécial chez lui.

Je laisse de côté mon matériel en voyant la serveuse arriver.

C'est alors que je sens le dessin naître dans mon esprit comme si j'en étais l'auteur divin.

Le croquis prémonitoire est rapide comme une pensée. Je vois mentalement le plateau de la serveuse pencher dangereusement. Et la scène se déroule exactement comme je l'ai perçue, sans moyen d'altérer la réalité.








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia Customisé by Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 796
Points : 869
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 2 Mar - 17:21

Le membre 'Matthias Lunsford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 658
Points : 729
Réputation : 69

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 3 Mar - 10:06


♥️Speed Dating♥️




« Et puis, je n’ai pas l’impression que vous ayez besoin d’être sauvée. »

Je souris à la remarque, penchant légèrement la tête sur le coté, regardant mes pommes d'amour. ça va être ridicule de danser avec ça dans les mains. J'oublie de lui poser la question quand il s'adresse à Aless. Son "Salut boss" me surprend et je comprend pourquoi son air m'est familier. On bosse ensemble. Mais alors qui est-ce ? Je n'ai pas dû le voir souvent. Le cuistot ?

« Ah mais oui, c’est vous… ! »

Je me retourne de nouveau vers mon cavalier de ce début de soirée et penche la tête dans l'autre sens, en demande d'explication. Les chats se font bien comprendre en faisant ce geste. Et les chiens obtiennent ce qu'ils veulent avec cette technique. Bon, je ne suis ni une chatte, ni une chienne, mais une louve. Et Alors ?

« Du sucre, je pense. »

M'informe t'il alors que je repose un doigt sur sa joue. Quand elle se retrouve prise au piège dans des paluches plus grandes, je sursaute. La surprise me fait rosir légèrement.

« Alors ? On va voir si j’arrive à ne pas écraser vos pieds ? »

Je me retiens de rire avant de tousser pour effacer le malaise que je me suis moi même créé dans mon propre esprit.

-Avec plaisir mais..

"on devrait pas poser les pommes ?" Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que déjà je me retrouve sur la piste, encombrées par les pommes, peut être un peu proche pour une première danse.

« Je suis Charlie, au fait. »

Le cuistot !

-Et moi, Kada'an. Enchantée !

Nos pas se calent en rythme assez lentement faut dire. Je ne suis pas très à l'aise. Surtout depuis que je sens un regard sur nous. Dans une virevolte, j’aperçois enfin le voyeur. Typé asiatique, je ne saurais pas dire s'il est japonnais ou coréen.



© Fiche par Mafdet Mahes



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 994
Points : 1012
Réputation : 97
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 3 Mar - 18:20

Speed Dating
Chad
ft.
Alls
- oh.. merci.. C’est très récent en fait…

Je souris avec un regard appréciateur.

- Je m’appelle Jansen…

Je ne connaissais pas son prénom. Je l’ai simplement aperçu au Pink Print.

- J’ai aucune idée de ce que je suis en train de boire, mais si tu en veux, on peut partager.

- Avec plaisir, dis-je en prenant le verre qu’il me tend.

- De même si tu veux partager ton prénom.

- Chad, dis-je simplement.

Son regard s’illumine en me regardant. La soirée est organisée pour ça. Des rencontres qui se poursuivront ou pas le lendemain. La musique semble avoir un effet notable sur le danseur. Ce n’est après tout pas étonnant, vu son métier. Je pose le verre qu’il m’a proposé sur une table et ose lui saisir la main.

- Et si nous allions faire plus ample connaissance sur la piste de danse, proposé-je.

Tout en l’observant avec un regard malicieux, je recule vers la piste où d’autres danseurs évoluent, le tirant à ma suite. Il se laisse volontiers emporter. Une fois sur le carré dédié aux danseurs, je l’attire plus près de moi et glisse mon autre main dans son dos.

- Je t’ai déjà vu danser une fois au Pink Print. Je suis un piètre danseur à comparer de toi, murmuré-je doucement.

Nous nous laissons emporter par la mélodie.



© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 796
Points : 869
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Sam 3 Mar - 18:20

Le membre 'Chad Wilder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Buck Lancaster

avatar


Messages : 13
Points : 15
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mar 6 Mar - 10:44





Buck le pourri


- Ça va être à toi Joe.

-----

Il y a trois mois...

Buck Lancaster n'est pas satisfait de son méfait de l'an passé. Depuis, il rumine sa vengeance. Il a fait la connaissance d'un type dans un squatte sordide à L.A., Joe. Un mentaliste qui a la capacité de lire les pensées des gens et de pouvoir influencer leurs actions. L'homme vit en ermite, car il entend en permanence les pensées des autres. Ce qui le rend peu à peu fou. Il est totalement dé-sociabilisé.

Buck lui raconte qu'il connait une ville particulière, où il pourrait être serein. Par la pensée, il lui montre le Nemeton. Cet arbre jusqu’où il avait une fois suivit Jordan. L'ex-policier véreux commence à en connaitre un rayon sur le surnaturel. Sa propre folie lui permet de rester crédible face à ce mentaliste en détresse.

-----

Retour au présent...

Il a réussi à convaincre Joe de venir à Beacon Hill. Le mentaliste est effectivement apaisé par le Nemeton auprès duquel Buck l’amène. Enfin Joe voit là une chance de pouvoir vivre normalement. Il demande à celui qu'il pense être son ami ce qu'il veut en remerciement.

Fourbe, Buck lui parle d'une farce, expliquant les démêlés qu'il a eu avec la police. Il arrive même à faire passer son souvenir où il brûle Jordan vif pour un cauchemar.

Le jour de la saint Valentin, ils sont tous deux présents. Joe croit qu'il va simplement faire capoter quelques rencontres. Pour patienter, Buck lui offre une bouteille d'eau. Le liquide contient un puissant hallucinogène. Avec des mots choisis, Buck se fait maître des visions de Joe. De ce fait, il maîtrise complètement le mentaliste.

Quand Joe parle à votre esprit, c'est la parole de Buck.

Il distille en vous des pensées sombres.

Vous ne pouvez pas vous y soustraire.

Vous ne savez plus ce qui est mensonge ou vérité. La voix a raison. C'est ainsi que Buck fait de vous un salop, ou un meurtrier.

Écoute la voix dans ta tête.
Écoute la voix et obéis.
Écoute la voix, sinon tu mourras !


Tu le sais, mais tu ne sais pas pourquoi tu le sais. Déjà, tu vois ta cervelle se ramollir comme de la marmelade si tu refuses. Alors pour vivre, tu obéis.

-----

La voix de Joe vous parvient par MP.

© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buck Lancaster

avatar


Messages : 13
Points : 15
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Mer 7 Mar - 20:34





Écoutez la voix...



Vous avez peur.

Mais pour une raison inconnue, vous avez encore plus peur de sortir de cet enfer que va devenir cette fête.



© Fiche par Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Cormier

avatar


Humeur : Perplexe

Messages : 956
Points : 1090
Réputation : 176

Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 29
Localisation : Hôpital de Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Jeu 8 Mar - 15:49




Speed Dating

Feat. Therence Garnet + Alessandro Amaro + Alex Cormier
Et Al.








La présence de Therence derrière Alex, comme un cran de sûreté au milieu de son dos, décuplait sa force morale et sa confiance en lui-même.  Il écoutait attentivement Alessandro, la respiration retenue, comme par pudeur, ou peut-être par l’excitation de voir le tourmenteur se mettre à nu devant eux.  Inconsciemment, le druide s’était légèrement penché vers l’avant en reposant sa coupe, dans une attitude d’écoute attentive, voir avide.

Et qu’est-ce que l’humain pouvait bien cacher?  Pendus aux lèvres du garou, Therence et Alex écoutaient ostensiblement les aveux.  Sans ronchonner au vol de sa boisson, le druide crut voir de nouveau cette lueur vibrante qu’il avait aperçu plus tôt, mais peut-être n’était-ce en fait qu’un reflet sur sa prunelle.  Tranquillement, Alex comprend qu’il se retrouve dans une position de puissance, voir de domination, alors que la bête blessée expose ses faiblesses, avoue enfermer la créature interne dans les ténèbres de son coeur – ou son âme, comment en être certain.

La bévue de l’italien était toute humaine et, si elle était dramatique, elle n’en était pas moins compréhensible.  Enfermer un animal sauvage de la sorte ne pouvait que le rendre davantage enragé et violent.  Certes, l’erreur semblait venir, si on en croyait le sous-texte, d’une crainte de se blesser, voire même de blesser son entourage, peut-être, mais il avait créé une bombe à retardement.

C’était l’oeuf ou la poule.  Amaro s’était-il construit une muraille parce qu’il se sentait seul et sans ressources, ou la coquille qui l’entoure est-elle la raison pour laquelle il n’avait jamais trouvé l’aide nécessaire pour trouver des alternatives à sa façon de gérer son loup intérieur.

L’oeil mutin, Alex se retourna vers Therence pour savoir ce qu’il avait à l’esprit.  

-T’en penses quoi, toi?

Sa main glissa à l’intérieur de sa cuisse pour vérifier que ses propos étaient honnêtes.  Sa réponse obtenue, Alex l’embrassa ostentatoirement, excité à la fois par la perspective de rendre service au loup-garou qu’à celle de le découvrir, corps et âmes.

De sa main libre, comme une extension du bras de Garnet dans son dos, Alex cessa de triturer la tige de sa coupe de vin pour saisir délicatement celle d’Alessandro.  C’était certainement le sens du devoir qui le faisait agir ainsi, bien plus que le goût de l’interdit.

-On t’aidera à l’apprivoiser, si tu veux.  Dès ce soir, si t’en as envie, aussi.  En attendant, je sais pas quoi t’offrir, si je décide de retourner au bar, par exemple.

Il y avait quelque chose dans la vulnérabilité et l’humilité soudaines d’Amaro d’aussi intéressant et aguicheur que l’arrogance mignonne de Therence.  Therence qui, Alex devrait bien l’avouer, avait peut-être eu raison de l’entraîner ici.  Ils passaient une bonne soirée, après tout, et…

Et tout à coup, Alex se crispa.  Son attitude décontractée disparut, son dos se raidit subitement, au même moment où ses mains se crispèrent violemment sur la cuisse de Therence et la main d’Alessandro, à en broyer les phalanges.  Cette réaction viscérale, comme si un fauve venait de hurler dans la nuit, ou une araignée géante s’était baladée sur sa nuque, se traduisit aussi sur son faciès, dont les sourcils vinrent se recroqueviller ensemble au sommet de son nez.  Le temps de reprendre le contrôle de lui-même, Alex réalisa qu’il était toujours terrorisé, mais il ne savait pas pourquoi.  Et surtout, il devait rester dans la salle des fêtes.  La source de sa frayeur était définitivement à l’extérieur.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 954
Points : 1120
Réputation : 168

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Ven 9 Mar - 13:44



Speed dating
Je n'y connais pas grands choses aux sentiments. Mais pour le peu que j'en ai éprouvé, j'ai retenu une chose. L'amour, ça craint.

Et pourtant, un lien étrange se tisse entre mon partenaire de crime et notre proie du soir.

Alex ne voit pas le respect qu'Aless a pour lui. Alessandro s'autorise du leste face au canadien. Je me rend compte l'impact que ce dernier a sur le loup. Depuis combien de temps, avec quelle force attend t-il son assentiment? Et Alex de l'ignorer? Ou bien n'attendait-il qu'un acte de faiblesse de sa part pour lui accorder de la considération?

-Là où chez les autres lycans, l’homme se mêle de façon plus moins sereine au loup, chez moi l’humain entoure le loup, l’emprisonne dans une cage sans porte, ni fenêtre. se livre le fauve. Personne ne m’a appris à faire autrement. Tomber le masque, signifie laisser affleurer une bête qui ne sait pas faire confiance, car personne ne l’a jamais apprivoisée. Un loup bien plus doux que ce qu'il montre quand il trouve une fissure dans la prison de ma volonté.

Amaro se fait porte parole de son loup peut-être trop fier ou simplement ignorant de l'affection qui lui manque. Même un animal lorsqu'on le lui accorde quémande de la compagnie et des caresses. Bien à l’abri dans sa cage d'os et de chair, mon cœur s'emballe timidement. Je n'avais jamais vu Alessandro si confident, intime dans ses propos. Cet aveux, si ce n'est un appel à l'aide, n'enlève rien à la dignité du mâle. Au contraire. Son courage, parce qu'il en faut pour s'ouvrir, est simplement moins brut. Une leçon que j'assimile en silence. La confiance qu'il nous accorde me flatte profondément. Et je préfère mettre des pensées aussi mièvres sur le compte de la soirée romantico-guimauve, mais le manque de tendresse d'une grosse peluche qui passe pour une bête féroce ne me laisse pas insensible.

Je couve également avec un regard plus brillant le druide qui vient de retirer une épine dans la patte de notre fauve. Alex, notre baume, notre héro. Même si, à bien y réfléchir, c'était un peu lui l'épine en question...

-C’est tout bonnement un loup qui veut bien se laisser apprivoiser que je vous propose.

Ce n'est plus un prédateur mais un homme dans toute son humilité qui se présente à nous et recherche notre approbation. Et plus qu'une histoire de vulnérabilité irrésistible mais parce qu'au fond ont espère tous être reconnus et se faire accepter véritablement, je suis touché par sa condition. Mon regard rencontre celui vert-de-gris d'Alex que la situation gonfle d'assurance et rend étonnement malicieux... non, franchement sexy.

-T’en penses quoi, toi?

Mon demi-sourire fait écho au sien. Je suis soulagé qu'ils se soient réconciliés mais me garde de le montrer et revêt à mon tour mon masque d’impertinent habituel que quelques éclats sincères trahissent. Je prend plaisir à faire durer un petit suspense inutile avant d'accorder un sourire au rital.

-J'en dis qu'il a réussi le test.

Alors c'est un ouragan qui s’abat sur moi. J'ouvre de grandes billes à la prise d'assaut du faux frileux, ma main sur le dossier de sa chaise qui se redresse de surprise. Dans un cartoon, la bouffé de chaleur qui s'empare de moi s'évaporerait de mon crâne en gros nuages. Pris au dépourvu, je reste figé et louche bêtement sur son visage rosie lorsqu'il se détache. Un sourire stupide et séduit étire ma bouche à demi pendante. Si Amaro met Alex dans un tel état, je l'adopte sans hésiter! Je me pourlèche la lèvre en riant, je suis un homme comblé. J'espère que Wilder n'a rien raté de tout ça! "C'est mes mecs!" ais-je envie de lui envoyer à la figure en me désignant fièrement des pouces, radieux de bonheur à l'en rendre aveugle.  

-On t’aidera à l’apprivoiser, si tu veux. Dès ce soir, si t’en as envie, aussi. En attendant, je sais pas quoi t’offrir, si je décide de retourner au bar, par exemple.

-Pour moi ce sera un verre de champagne ronronnè-je joyeusement contre son cou. Il y a des évènements qui se fêtent!

Qu'il aille donc dandiner son derrière jusqu'aux boissons pour le plaisir de nos yeux. Alessandro n'est pas le seul à avoir fait tomber les barrières. Grace à lui Alex irradie d'un sex-appeal qu'il est difficile de faire ressortir chez lui hors intimité. Je veux pouvoir en profiter. Sous tous les angles... Et je veux que tout le monde admire notre Cormier affranchi de ses réserves. Plus comme un trophée qu'on exhibe, mais pour son charme, le magnétisme qu'il dégage de lui-même, lui qu'on reluquait en se marrant, avec son bonnet ridicule et son air grognon facilement irritable. Ah! Voyez ce que ça vaut, un Alex sûr de lui et amoureux! Rendez ses honneurs à notre belle plante de Cormier!

Soudain, les poils de ma nuque se hérissent. C'est comme être surpris par un éclair dont ont appréhenderait la retombée dans un roulement sinistre. Une impression fugace, difficile à décrire. Un danger en latence. Pourtant, le coup de tonnerre ne vient pas. Mon regard circule entre les couples, les gros ballons rouges, les bouquets de roses et les pommes écœurantes de sucre, mais rien, nulle part, ne permet d'expliquer cette frayeur soudaine. Échanges de regards gênés et rires nerveux. J'attrape la main d'Alex sur ma cuisse et la porte à mes lèvres y déposer un petit baiser rassurant avant de la ramener sous la table la masser en guise d'apaisement. Rien à craindre. Aussitôt le spectre électrisant s'est manifesté qu'il semble être parti. Puis ce n'est pas comme si un danger réel était apparu au beau milieu de la soirée.

-Avec la flaupé de flics qui circulent autour du bâtiment, on ne risque pas d'avoir des ennuies. souris-je au châtain, avec confiance.

... Ou peut-être est-ce moi-même que je tente de rassurer?

Tu dois tuer Alessandro.

-Non, aucun danger ne rôde à l'extérieur...

Juste un souffle dans le tumulte de mes pensées. Quelque chose ne va pas. J'essaie d’identifier la source de mon appréhension. Mais c'est trop vague, ça pourrait venir de partout ou de nulle part...

Tu dois tuer Alessandro.

Une petite voix insistante. Que je devine sans comprendre. Elle va à l'encontre de mes sentiments, mais elle poursuit ses alarmes, vives, urgentes. Ça, ce n'est pas la raison qui parle, c'est l'instinct. Une petite sous-conscience bienfaitrice qui, même si je ne comprend pas la situation, sait très bien, elle, ce qu'il ce passe. Qui sait ce qu'il faut faire...

Tu dois tuer Alessandro.

Un impératif. Une question de vie ou de mort.

Tu dois tuer Alessandro.

J'ai l'estomac noué. Je peux pas... mais si je m'y soustrais, le résultat me... non, NOUS sera fatal et je le sais. La voix est trouble, mais son message est clair.  

Mon regard se dresse sur l'italien.

-Pourquoi attendre ce soir quand on peut rencontrer le loup maintenant.

Mes doigts glissent le long du dos de mon canadien en lui jetant une œillade mystérieuse, amoureuse, rassurante, et je me lève aller m'assoir sur les genoux de l'animal. Les regards que ça dérangent ne font pas partis de mes priorités, ce n'est pas comme si nous ne nous donnions pas en spectacle depuis notre arrivée. Sans préliminaire sinon mes yeux qui louchent vivement sur son visage et une caresse à l'arrière de son crâne, je happe ses lèvres. Ne t'impatiente pas mon bel Alex, promis, ton tour viendra. Mais pas maintenant, pas comme ça. Certainement pas comme ça. Mes mains qui empoignent sa tête de chaque côtés glissent le long de son cou musclé. Mes pouces appuient sous son menton pour redresser son visage et approfondir notre baiser, sauvage, puis caresse sa pomme d'Adam, souligne fébrilement le puits qui se creuse jusqu'à sa clavicule...

Mon nez lèche le sien en lui retirant mes lèvres, et dans mon regard de braise vibre une ombre glaciale tandis que la pression de mes doigts autour de son cou se resserre lentement mais aussi sûrement que le corps d'un python autour de sa proie.

Dans une tentative de me repousser, la chaise bascule. Je reste cramponné, me retrouve à califourchon sur le loup. On peut bien essayer de m'extraire de dessus Alessandro, mes mains restent accrochées à sa gorge. Notre nouvelle position facilite ma prise mortelle. La peur décuple mes forces. Mon cœur bat à m'en exploser les tympans. Je suis terrorisé...

Tu dois tuer Alessandro.

-Je dois... tentè-je de justifier mon geste auprès d'un Alex dépassé, guettant fiévreusement l'instant où le lycan cessera de se débattre.

Tu dois tuer Alessandro!

-Je dois tuer Alessandro! proférè-je péniblement. C'est le seul moyen de rester en vie!

Il y a une bombe à retardement dans ma tête! A moins que soit LUI la bombe?! Le loup enrobé de l'humain qui n'attend qu'une brèche pour surgir de sa prison et nous sauter à la gorge!

Une seule certitude. Si je veux vivre, Alessandro doit mourir.

-Je ne mourrais pas, répétè-je à l'obscure conscience qui menace de littéralement me triturer le cerveaux et encourage ma funeste entreprise. Les jointures de mes doigts sont blanches, blêmes comme le visage d'Alessandro privé d'air. Mon regard noir, deux billes assassines incrustées dans ses noiraudes vacillantes.

Qu'importe le sacrifice, je ne mourrais pas!!!

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 1150
Points : 1182
Réputation : 238

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Dim 11 Mar - 15:22

clickAlessandro & Alls
xxx
« Velocità incontri,
o il supermercato dell'amore »
Anxieux, j’attends leur réaction. Ma franchise les surprend, toutefois l’étonnement disparaît vite au profit d’autre chose. Je ne saurai dire si le regard d’Alex devient calculateur, ou alors rassurer d’avoir la main sur le jeu. Je suis complétement déstabilisé et ne sais pas comment réagir lorsqu’il se tourne vers Therencio pour lui demander son avis. Le rebelle fait languir sa réponse. L’occasion est trop belle. Je suis conscient que les rôles se sont inversés. Cette expérience me dit combien je n’aime pas être dans la position de celui qui attend le bon vouloir de l’autre. Je fais un effort surhumain pour rester coi et de ne pas les bousculer. Je sais que cela aurait l’effet inverse. Madre di Dio que les minutes sont longues.

-J'en dis qu'il a réussi le test.

Un imperceptible soupire s’échappe de mes lèvres, pendant qu’Alex malmène les lèvres du plus jeune. Therencio a donc décidé de ne pas me compliquer la tâche. Il a savouré un moment sa main mise sur moi, puis enfin joué franc jeu. Et maintenant ? Je suis presque intimidé. Le comble pour un homme qui fait du flirt, un art à part entière. Je navigue en terrain inconnu. Jamais auparavant, je m’étais risqué à une telle approche.

La main d’Alex glisse vers la mienne. Le geste est délicat. Ni timide, ni conquérant, plus amical. Cela me convient. Doucement, je crochète sa main, dans une prise légère qui le laisse libre de rompre le contact sans effort.  Il n’y a pas que le loup qui demande à être apprivoisé.

-On t’aidera à l’apprivoiser, si tu veux.  Dès ce soir, si t’en as envie, aussi.  En attendant, je sais pas quoi t’offrir, si je décide de retourner au bar, par exemple.

Alex se fait dominant, je souris. Je devrais me rebeller de lui laisser mener la danse, mais étrangement je ne trouve pas désagréable au contraire de lui laisser les rênes de la soirée.

- Quelque chose de fort, alors.

Cette soirée s’annonce finalement sous les meilleurs hospices. Du gras du pouce, je caresse doucement la peau d’Alex. La musique d’un slow donne une langueur à l’instant. Après le verre, nous pourrions…

Un frisson désagréable parcourt mon corps. Je sens la main d’Alex se crisper dans la mienne. Je me retiens de ne pas broyer la sienne. Car après le frisson, c’est une vague de terreur qui me saisit.

-Non, aucun danger ne rôde à l'extérieur...

La voix de Therencio me parvient comme filtrée par un masque de tissu. Je ne suis pas d’accord avec lui. Il y a une menace dehors.

-Pourquoi attendre ce soir quand on peut rencontrer le loup maintenant.

Le rebelle poursuit. Je secoue la tête, la sensation étrange s’est évaporée, me laissant un arrière-goût de cauchemar. Je tente faire bonne figure quand Therencio vient s’asseoir sur mes genoux. Je trouve le geste audacieux et limite déplacé, mais ne suis-je pas venu pour ça ? Il se fait conquérant et happe mes lèvres. Le libertin que je suis, apprécie. J’oublie mon malaise d’il y a quelques instants et m’offre à ses caresses féroces.

Ses mains commencent à insister autour de mon cou et à serrer de plus en plus fort. Je ne suis pas adepte de ce genre de jeu, je tente de l’écarter doucement, puis plus fermement. Mais Therence ne me lâche pas, ma chaise bascule alors que je tente de me dégager. L’air commence à me manquer, sa pression sur ma trachée m’empêche de parler.

-Je dois...

J’entends son cœur battre à la chamade. Il panique. Et je commence à faire de même. Où puise-il sa force ? Je n’arrive pas à déloger ses mains de ma gorge.

-Je dois tuer Alessandro! C'est le seul moyen de rester en vie!
- Arrête !


Je sens le loup se rebeller. Jusque-là je tentais de me dégager sans blesser Therence, mais pour une raison inconnu, il semble avoir perdu la raison. Cela ne peut pas être un canular. Est-ce la menace à l’extérieur qui le fait réagir ainsi ? Certes, je suis un gangster, mais je n’ai jamais souhaité lui faire du mal. Bien au contraire.

L’air me manque. Mon regard change, ma transformation s’amorce. Ce n’est pas bon quand le loup affleure la surface. Soudain je capte le regard d’Alex qui est juste au-dessus de Therence. Je ne peux pas parler. Mes mains griffues tentent en vain de desserrer l’emprise du rebelle. Le druide comprend que je suis au maximum de ma force humaine et que si je pousse plus loin et laisse le loup me sauver la peau, je vais disloquer les poignets de Therence. « Aide-moi et vite », lui dit mon regard. Je ne veux pas blesser Therence, mais je ne souhaite pas mourir. Puis nous avons ce danger qui rode dehors. Autour de nous c’est la panique.

Je commence à voir des étoiles, mes crocs sortent. Le loup sera moins conciliant que l’humain. Mes griffes se plantent dans la chaire de Therence qui ne dessert pas sa poigne. La peur lui donne une force inimaginable.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 131
Points : 162
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Dim 11 Mar - 16:55

Lewis Walton ₰ All

[Event] Speed Dating




Malgré que je sois en présence de l'artiste, je ne me sentais pas très bien. En m'excusant je me levais et allais pas loin de la porte. Mais à peine l'avais-je approché que je me sentais pris d'une peur intense. Non... Je ne devais pas sortir, sous aucun prétexte. Quelque chose en dehors me faisait peur... Je devais rester ici... C'était très étrange mais c'était le seul moyen de ne plus avoir peur.
Je me dirigeais de nouveau vers le buffet et demandais un verre d'eau. Je le bus d'un coup, mais à peine avais-je reposé le verre que mes yeux furent attiré par un homme dans la foule. A peine avais-je le regard posé sur lui que j'entendais une voix dans ma tête. Tu dois attaquer Chad. Non... Je ne voulais pas... Mais si je ne le faisais pas... Argh... Je commençais déjà à sentir des choses désagréables dans ma tête...
Je ne voulais pas mais pour rester indemne il fallait que je l'attaque. Juste l'attaquer... Je me saisis alors du verre dans lequel j'avais bu et j'utilisais ma force pour le briser. Je pris alors un bout assez pointu et je me dirigeais vers celui qui attirait mon regard et qui devait être ce fameux Chad.

Une fois proche de lui, je plantais alors le morceau de verre dans sa taille. Je l'avais attaquer... Mais l'avais-je blesser gravement? Je restais là debout, le regard assombri et la main pleine de sang, mon sang pour avoir brisé le verre mais également le sang qui avait giclé lorsque j'avais planté le gros morceau pointu dans la chair de ce Chad. Ma plaie à la main venait tout juste de cicatriser. Je veux que ce sentiment intense de peur cesse et si je dois le blesser pour ça, je ne m'en priverai pas.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jansen Avery

avatar



Messages : 257
Points : 387
Réputation : 104

Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 28
Localisation : Quelque part dans la forêt

MessageSujet: Re: [EVENT] Speed dating   Lun 12 Mar - 15:37





Première St Valentin



Chad. Il s’appelait Chad. Et l’affaire était bien partie, si l’on puit dire, car ils partageaient la boisson qu’avait prise Jansen totalement au hasard. Il y avait un dicton humain, qui disait que si les gens partageaient la même boisson, ils partageaient aussi leurs pensées.
Un autre, sans doute plus terre à terre, disait qu’ils partageaient surtout leur miasmes et les drogues potentielles… Il trouvait ça moins poétique, mais avait hélas déjà pu vérifier le deuxième, et jamais le premier.

- Et si nous allions faire plus ample connaissance sur la piste de danse

Oui. Sans doute le désir intrinsèque du danseur devait avoir aiguiller cette réponse, mais peu importe, c’est une réponse qui lui plaisait.

« avec plaisir. J’aime danser.. Et pas que de la façon dont je danse au Pink Print.. » dit-il, un ton rieur dans les yeux et la voix.

- Je t’ai déjà vu danser une fois au Pink Print. Je suis un piètre danseur à comparer de toi,
Sa main l’attire près de lui. Il aime son parfum, et la carrure athlétique qu’il devine sous les vêtements.

« ya pas à comparer. L’essentiel est d’avoir envie. Si on n’a pas envie de danser, on peut pas. Le reste ce n’est que de la répétition. ». Pour lui prouver, il l’entraine dans une danse à la fois simple et sensuelle, dérivée de la salsa, car la musique si prête.
Mais sa tête est ailleurs. Le regard se tourne dans toutes les directions. En vérité, il aimerait pouvoir montrer qu’il est aussi confiant, mais c’est ça première fois, après tout. Il n’a jamais vraiment cherché à rencontrer l’âme sœur. Il l’avait trouvé, pensait-il, avec Alessandro, mais les événements lui avaient prouvé le contraire.

Alors il se sent gauche, immature, maladroit.
Malheureusement, ce sentiment semblait partagé par son partenaire de danse pourtant si plaisant.
« je .. suis désolé, je crois que je sais pas m’y prendre. Tu me plais beaucoup, mais.. je sais pas… »

Chad lui sourit, lui faisant comprendre que ce n’était pas grave, mais que, comme il le supputait, ça n’accrochait pas. Une histoire d’hormone ? Autre chose ? Et si le jeune Drus avait, par mégarde, exhalé des phéromones, comme savait le faire Janice ? Ce n’était pourtant pas son cas. Il savait utiliser le glamour, comme toutes les dryades, mais se refusait à le faire pour séduire.

La danse tourna donc court, et le jeune danseur se retrouva au point de départ.
Puis soudain tout sembla tourner au cauchemar. A peine séparé, Chad se fit attaqué par un type apperçu un peu plus tôt .
« hey ? ! Ca va pas ?!!! » . Bien que le feeling n’eut pas été au rendez-vous, Jansen se précipita pour venir en aide à Chad., qui semblait étrangement ne pas être si blessé que ça…


© Fiche par Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[EVENT] Speed dating
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» Event - Speed Dating de la St-Valentin
» Speed Dating

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Out of Beacon Hills :: Réalité alternative (Hors RP) :: Beacon Hills-
Sauter vers: