AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Toi. (Feat Lydia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Lahey

avatar


Humeur : Je t'ai demandé l'heure?

Messages : 61
Points : 65
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : A Beacon Hills

MessageSujet: Toi. (Feat Lydia)   Sam 24 Fév - 0:18

Toi.


Lydia Martin | Isaac Lahey




-----------------------------------------------


Jour de rentrée. Tout du moins, ma rentrée. Arriver en cours d'année n'est pas forcément chose aisées.  Jean usés, maillot blanc à manche longue, bottines en cuir usées et mon manteau long en laine noir, je pousse les portes du lycée mon sac sur l'épaule.  Je regarde autour de moi, les élèves qui rient, qui parlent. Des têtes nouvelles, des têtes d'anciens. Les casiers, l'odeur du lycée, mélange de produit d'entretiens, de papier, d'encre et de toutes ses odeurs mélangées… J'avais oublié que c'était compliqué de se concentrer sur une seule odeur ici. Je retrouve facilement le casier que l'on m'a attribué, dégage le sac de mon épaule et ouvre le cadenas en deux coups. Rangeant à la va vite mes affaires, je repense au temps que j'ai pu passer ici. Scott et son courage a tout épreuve. Stilles et son humour. Les bagarres dans les couloirs, les menaces et tout le reste…
Derriére moi, des joueurs de cross passent et je me retourne sans vraiment regarder. Le cross. Ca me manquait aussi ça. Je me demande si je reprendrais… Non, si le coach est toujours aussi chiant, je ne suis pas sur de reprendre. Je souris dans le vide, pensif et finis par secouer doucement la tête, finissant de ranger mes affaires.

Je referme le casier et remet mon sac a l'épaule. Chris m'a prévenue : soit je retourne au lycée, soit je dors dehors. Je suis déjà un loup sans meute, je n'ai pas non plus l'envie d'être un loup SDF. D'ailleurs, il faut que je remédie a ce soucis là, être un sans meute, ce n'est pas non plus le biais. Une envie de retourner en France me traverse l'esprit alors que la sonnerie pour les cours sonnent bruyamment, mettant court à toutes mes pensées.

Les premières heures se passent plutôt bien. Les cours m'ont manqué, finalement, même si je ne connais personne dans ma classe. Retrouver les bancs de l'école me plait plus que je ne l'aurait espérer et avec un peu de patience je réussirais à rattraper mon retard sur l'année. A la pause de midi, je me félicite intérieurement d'avoir passer cette premiére matinée sans encombre. Dans le couloir qui me méne a mon casier, je repère au loin une crinière rousse, bouclée a souhait. L'odeur qui me parvient me fais longuement sourire et je rattrape en deux enjambées la jeune femme a qui appartient les cheveux roux. Je lui sourit en la dévisageant un instant et tous ce que je trouve à dire c'est :

-T'as toujours la même odeur…

Lydia. La derniére fois que je l'ai vue…. Une pointe me traverse le cœur et mon sourire faiblit un court instant. Ne pas penser à ça. Ne pas penser à elle. Je me concentre sur la jeune femme qui se trouve face à moi. Banshee. Une Banshee. En France j'avais eu l'occasions de jeter un œil dans le bestiaire de Chris et j'avais lu pas mal de choses sur elle, dont le fait de prévoir la mort. Je ne sais pas vraiment si elle apprécie ce don, ma foi… Je lui souris bêtement, n'osant pas la toucher, j'ai peur que ce soit irréel, que je ne retrouve pas vraiment une vieille amie mais que je rêve ce moment. Si je la touche, est ce que je vais me réveiller...?





A monster and it keeps getting stronger
But I love the adrenaline in my veins
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 64
Points : 75
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: Toi. (Feat Lydia)   Sam 3 Mar - 21:52

Toift. Isaac


Une autre journée de cours commence. Je m’étais réveillée avant que la sonnerie de mon téléphone sonne pour m’annoncer qu’il était l’heure que je me lève. J’avais passée une nuit assez mouvementée, j’avais eu beaucoup de mal à m’endormir et, lorsqu’enfin j’ai réussi, j’ai fait des cauchemars. Ce n’étais pas le genre de nuit que j’aimais passer. Je n’avais évidemment pas attendu que la sonnerie de mon réveille retentisse pour me lever, j’avais déjà pris ma douche et séchée mes cheveux. Aujourd’hui je décidais de les laisser tomber sur mes épaules. Pour la tenue, j’optais simplement pour une robe beige à fleure avec une fine ceinture qui me serrait au niveau de la taille. Pour habiller cette tenue je mettais une de mes paires de bottine à talon beige et une veste noire. J’optais pour un maquillage plutôt simple là aussi, je n’avais pas très envie de prendre trop de temps là-dessus.

Le lycée est un des endroits que je préférais. On n’y était certes pas en sécurité, mais au moins s’il y arrivait quelque chose je n’étais pas toute seule et mes amis étaient là. En poussant les portes du bâtiment se matin, la fatigue que j’avais ressenti auparavant m’avais totalement quittée. Je me sentais bien et en pleine forme. La première chose que je fis en arrivant c’est déposer ma veste dans mon casier et récupérer les livres dont j’avais besoin pour la matinée. Je saluais quelques personnes de ma connaissance tout en me dirigeant vers la salle de ma première heure de cours. J’enchainais les heures de cours, tous plus intéressant les uns que les autres. La dernière heure de la matinée a été la plus compliquée. Mon ventre gargouillait, la faim était très présente. En sortant du cours je me dirigeais vers mon casier pour me débarrasser de mes livres. Une fille de ma classe s’était dirigée jusqu’à moi pour me parler quelque instant. Elle partie lorsqu’une voix d’homme se fit entendre dernière moi.

-T'as toujours la même odeur…


J’esquissais un sourire lorsque une fois retournée je voyais un loup de ma connaissance à l’allure de bad boy avec son jean usé et ses bottines en cuire. Je ne l’avais pas vue depuis a mort de ma meilleure amie, j’avais cependant reconnu sa voix. Il était parti peu de temps après et, depuis ni moi ni les autres avons eu de nouvelle de lui. Cependant c’étais un réel plaisir de le revoir. Il avait manqué tellement de chose ici, au moins on aurait sur un sujet de conversation. Je distinguais un instant que son sourire s’effaçait. Il ne devait pas avoir de très bon souvenir d’ici suite à tout ce qui s’était passé.

-Tiens Isaac ! Si je m'attendais à te voir ! C'est une bonen surprise… Tu es revenu pour de bon ?

J’avais dit tout ça en fermant la porte de mon casier et en m’appuyant contre celui-ci tout en jouant avec mes cheveux bien évidemment. J’avais tellement envie de le prendre dans mes bras, de lui souhaiter un bon retour parmi nous, de lui dire que revenir ici, tout irait pour le mieux. Isaac n’était pas vraiment du genre à montrer ses sentiments, je savais par conséquent que cet élan de gentillesse de ma part serait un peu déplacé, de plus je n’étais moi-même pas du genre à étaler mes émotions devant tout le monde, même si cela avait légèrement changé depuis ma morsure.







   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Lahey

avatar


Humeur : Je t'ai demandé l'heure?

Messages : 61
Points : 65
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : A Beacon Hills

MessageSujet: Re: Toi. (Feat Lydia)   Sam 10 Mar - 10:20

Toi.


Lydia Martin | Isaac Lahey




-----------------------------------------------



Elle me sourit en me regardant, je n'ose pas détacher mon regard du sien. Ce n'est pas bizarre de détailler quelqu'un du regard quand on ne l'a pas vu depuis longtemps? Je glisse les mains dans mes poches en haussant les épaules et rit un peu, détournant enfin mon regard du siens pour regarder le bout de mes chaussures, ces derniers devenant soudainement très intéressant. Je répond sans perdre mon sourire:

-Ouais, pour de bon, je l'espère tout du moins. La France, c'est cool, mais ils parlent trop français la bas.

Je reléve le regard vers elle et rit gentiment, me passant une main dans les cheveux pour finalement me masser la nuque. Je suis nerveux, sans que je ne sache vraiment pourquoi, ces retrouvailles me rendent nerveux. J'inspire profondément avant de me décider a la détailler de la tête au pieds. C'est toujours la même, percher sur des talons, glisser dans une jupe, un petit haut qui lui colle au corps et ses cheveux roux qui boucle, qui retombe sur ses épaules. Si son odeur n'a pas changé, son style non plus. C'est toujours Lydia, avec les mêmes attitudes, le même regard rieur et ses pommettes roses qui font ressortir ses grands yeux aux reflets chocolat. Je me détends lentement, retrouvant un peu de sérénités. Je regarde autour de nous un instant avant de reprendre :

-Comment tu vas depuis tout ce te…

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase. Sans que je ne le sente arrivé, un gars - que je déduis faire partie de l'équipe de cross au vue de sa tenue - passe derriére moi, me bouscule violemment et en deux-deux je me retrouve projeté vers l'avant, contre Lydia. Je me retiens au casier pour ne pas l'écraser, tourne la tête en vociférant :

-Tu peux pas faire gaffe ou tu vas, pauvre con??!!

Il me fait un rapide signe de la main, ne se retourne même pas, s'excusant silencieusement en continuant sa course folle dans le couloir du bahut. Je grommelle et pose ma main, sur ce que je pense être, l'épaule de la jeune femme qui se trouve face a moi. C'est en tournant le regard sur elle que je me rend compte de mon erreur. Ma main n'est pas posé sur son épaule, mais beaucoup plus bas, sur sa poitrine. Je pique un fard en retirant ma main comme si je venais de m'ébouillanter:

-Pardon! Je voulais pas! Je suis désolé!! Me défendais-je

Je me disais aussi que j'avais entendu son rythme cardiaque changer… Et que son épaule était drôlement agréable au touché. Tous ce que j’espère maintenant, c'est de ne pas m'en prendre une…






A monster and it keeps getting stronger
But I love the adrenaline in my veins
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 64
Points : 75
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: Toi. (Feat Lydia)   Dim 11 Mar - 22:12

Toift. Isaac


Il a son regard rivé sur moi, je fais de même et ne le lâche pas des yeux. J’ai l’impression d’être dans une sorte de Western, avec les deux cow-boys qui ne se lâchent pas du regard. La nuance entre nous et un western c’est que je lui souris et qu’on n’est pas sur le point de se sauter dessus pour s’entretuer. Enfin normalement, je l’espère du moins. Je jette des regards de temps en temps autour de nous. Les élèves viennent et repartes. Le bruit des casiers est atroce. Heureusement pour moi je n’ai pas l’ouïe d’un loup-garou et donc le bruit reste fort mais léger. Comme tous, il y a des avantages et des inconvénients à avoir des dons surnaturels.  

Isaac a toujours cet air de « je m’en fou de tout », il y a des choses qui ne changent pas même après un certain temps. Fièrement il me répond qu’il espère que oui, il est de retour pour de bon. Je ne peux m’empêcher de rire lorsque le loup me dit qu’en France il parle… trop français. Il a le don pour faire ce genre de remarques. Le genre Isaac quoi. Il regarde ses pieds, les mains dans ses poches, sa posture préférée je crois. Ça me fait vraiment plaisir de le revoir, même si avec lui dans les parages beaucoup de souvenirs allaient revenir. Plus qu’avant. Au pire, tout se surmonte.

- Tant mieux alors ! Je suis contente ! Et j’ai envie de te dire, normal qu’en France il parle trop... français… lui dis-je en me penchant légèrement vers lui

Le lycée est un peu comme mon terrain, je m’y sens bien. En tout cas j’ai l’air mieux que le loup en face de moi. Il passe sa main dans ses cheveux, puis dans sa nuque, il n’a pas l’air très à l’aise. C’est facile de remarquer ça chez lui. Je décroise les bas, remet en place mes cheveux et pose mes mains sur mes hanches. Il reprend, je l’écoute attentivement, mais il n’a pas le temps de finir, et moi de comprendre, qu’il se retrouve étonnement près de moi. Je retiens ma respiration un instant, les yeux écarquillés, ne sachant plus vraiment quoi faire. Je dois bouger ou dire quelque chose ? En tout cas il a une odeur très agréable.

Je comprends rapidement ce qu’il c’est passé lorsque j’entend Isaac râler après quelqu’un avec toute la délicatesse dont il a toujours fait preuve. Je tourne légèrement la tête et aperçois un gars de l’équipe de Lacrosse qui s’éloigne. Je ne peux, encore une fois, m’empêcher de rire lorsque je voie le mépris total qu’il à pour l’Homme en face de moi.  Bienvenu au lycée ou le mépris et l’ignorance on leurs places ! Après seulement quelques minutes dans cet endroit on s’en rend compte. Et niveau ignorance il y a du niveau, parfois je me demande si certains le fond exprès ou s’ils ont vraiment des difficultés si je peux dire ça comme ça.

Mes yeux s’écarquillent de nouveau. Lentement je détourne mon regard et le pose sur la main d’Isaac avant de remonter sur le visage de l’être en face de moi. Mon visage est fermé, les dents légèrement serrées. Je n’aime pas vraiment que l’on me… touche comme ça en public. Je suis loin d’être une fille facile ! Oui j’avoue qu’a l’arrivé d’Aiden je cherchais une distraction et que s’est rapidement tombé sur lui, mais ce n’est pas une raison ! Avant que je dise quoi que ce soit, le loup à déjà enlevé sa main et se confond en excuse. J’avoue que je n’ai pas vraiment entendu ce qu’il à dit après le « pardon ». Je fronce les sourcils et croise de nouveau les bras. Plusieurs idées me passent en tête, mais si je le fais dans l’enceinte de l’établissement je risque gros et mes études sont trop importantes pour moi… Je me contente simplement de reprendre un air hautain, comme à mon habitude, et de prendre sa main tout en essayant de lui tordre tant bien que mal. C’est un loup après tout niveau force je ne fais pas le poids même si Parrish m’a appris quelques trucs. Enfin tous ça juste pour lui monter que je ne cautionne pas.

- Tu devrais faire plus attention à ce que tu fais et à où tu mets tes mains ! Ce n’est pas l’envie qui me manque de te faire regretter ton geste !


Je lui ai parlé avec une voix froide et sans m’en rendre compte j’ai haussé la voix, plus froide que ça ce n’est pas possible d’ailleurs. Sa main lâchée, je soupire d’exaspération et rejette une énième fois mes cheveux en arrière. Le pauvre loup en face de moi est parti sur de mauvais base avec moi aujourd’hui. C’est dommage ça a si bien commencé.







   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Lahey

avatar


Humeur : Je t'ai demandé l'heure?

Messages : 61
Points : 65
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : A Beacon Hills

MessageSujet: Re: Toi. (Feat Lydia)   Ven 16 Mar - 9:44

Toi.


Lydia Martin | Isaac Lahey




-----------------------------------------------



Cette fois, je suis écarlate. La nervosité à laissé place à la honte et la gène, et si je pouvais trouver un trou de souris pour m'y cacher jusqu’à la fin de l'année, je le ferais. Le visage fermé de Lydia ne laisse envisager rien de bon, ses mains sur ses hanches et son air hautain me font bien comprendre que mes excuses ne changerons rien à ce qu'il vient de se produire.

Elle m'attrape rapidement la main et tente de la tordre, ce qui me désarçonne légérement. Je la regarde intriguée. Elle sait se défendre, Lydia? Depuis quand? Dans mon souvenir, elle n'était pas du genre à chercher la bagarre… Mais je crois que je peux la comprendre, elle a du en avoir marre de ne pas savoir se défendre . Je la laisse faire sans vraiment souffrir, elle me tord a peine le poignet, et ça ressemble a ce que pourrait faire un bébé à un adulte. Cependant, je la laisse faire et hoche la tête comme toute réponse.

Son ton froids me fait grimacer. Ok, non seulement ce n'était pas voulue mais en plus je me fais enguirlander. Bon après, c'est toujours mieux qu'une gifle. Elle relache ma main, je fais bouger mes doigts lentement comme pour la détendre. Elle a tout de même de la force. Je garde le regard baissé avant de reculer d'un pas et montre les mains d'un geste d'innocence :

-Vraiment Lydia… Ce n'était pas voulus. J'ai voulu posé ma main sur ton épaule et pas… Là.

Je n'ose même plus la regarder, je sens toujours la chaleur sur mes joues, preuve que je possède toujours les couleurs d'un homard trop cuit. La derniére fois que j'ai été géné face à une fille, c'était Alisson. Je ferme les yeux, revois sa chevelure brune, son sourire, ses yeux rieurs… Je rouvre les yeux rapidement, je ne dois plus y penser. Elle n'est plus là, ne le seras jamais plus. Je déglutit difficilement et me reprend, affronte tout de même le regard accusateur de Lydia. Elle aurait eu des pistolets à la place des yeux, je ne donnerais pas cher de ma peau en ce moment même. Je reprend, calmement, tentant de l'accoiser par mes mots:

-Lydia, tu me connais, non? Tu sais que je ne suis pas de ce genre la… Je ne force pas la main. Crois moi quand je te dis que ce n'étais pas voulus… Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas. Ce n'était pas intentionnel de ma part, vraiment pas.

J'ose un léger sourire avant de me redresser doucement, remettant les mains dans mes poches avant de murmurer pour qu'elle seule l'entende:

-Je ne ferais pas ça à sa meilleure amie.

Oui, je suis toujours amoureux d'elle. L'oublierais je seulement un jour? Je ne suis pas sur. A chaque minute, chaque seconde, c'est vers elle que mes pensée sont tournées. Je serre les machoires et secoue la tête. Il faut que j'arrête d'y penser sans cesse. Mais c'est tellement dur. Tellement compliqué de vivre sans elle, de n'avoir rien pu faire pour la sauver. Ce sentiment d'être incapable, d'être vulnérable face à la vie tout en étant si fort. Je prend une grande inspiration, il faut changer de sujet, vite, très vite. Je reléve le regard sur la jeune femme avant de reprendre :

-Raconte moi, dit moi ce qu'il c'est passé ici après mon départ avec Chris. J'ai vu pas mal de nouvelles têtes dans le lycée… Est-ce que vous avez fait la soirée des dernières années? Les initiales vous avez été les gravées? J'aurais tant voulus le faire aussi… Je regrette de ne pas avoir été là à la rentrée…






A monster and it keeps getting stronger
But I love the adrenaline in my veins
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Toi. (Feat Lydia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin
» "I love You, do you remenber me ?" (feat Lydia&Jackson)
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Couloirs-
Sauter vers: