AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]

Aller en bas 
AuteurMessage
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 940
Points : 1103
Réputation : 168

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Dim 25 Fév - 0:35



Crisis meeting
Brian s'est garé au plus prêt des bâtiments résidentiel. Je le guide, je connais assez les lieux pour venir régulièrement rendre visite au professeur de criminologie que nous apercevons avec les autres au pied de l'immeuble. Je voudrais pouvoir dire que le voir me remplie de joie et qu'après la soirée agitée à laquelle nous venons d'échapper je ne rêve que de nicher mon nez dans son cou pour quelques minutes, mais même si ses cornes restent invisibles pour autrui, avoir connaissance de leurs existence me rappelle un peu trop le charnier du labo pour pouvoir apprécier le contact. Puis à sa mine et celle des canins, j'ai l'impression de ne pas être préparé pour le moindre câlin. Ce ne serait pas honteusement trahir le rital que je leur sortirais que je ne sens peut-être pas la rose, moi, au moins, je n'ai pas fini plongé dans une cuve de décantation!

-Le premier qui fait un commentaire... menacè-je du doigt traversant en premier la porte qu'Adriann vient de nous ouvrir.

... je lui fait voir comment je me sert d'un flingue à canon long. J'ai gardé le colt d'Amaro. Quand l'adjoint Parrish pose les yeux sur l'objet métallique calé sur mes reins, je me contente de rajuster ma veste avec un petit regard sombre et fatigué. Brian saura le convaincre au besoin. Quand a Stilinski et son regard avisé qui n'a pas non plus du le louper, il a le mérite de me décrocher un micro sourire fiérot. Qu'il demande donc à son papa de lui prêter ses joujoux de flic.

-Est-ce que quelqu'un a pensé à sortir du commissariat avec nos dossiers?

Liam avait réussi à chopper les dossiers médicaux à son beau-père, et à l'origine, notre effractions au poste de police visait à avoir accès aux rapports et éléments de l’enquête du shérif. La paperasse sous les yeux, ce sera plus évident de dénicher nos infos ou de rétablir la liste des victimes sans avoir à faire appel à la mémoire de chacun.

Dans les escaliers, je sens quelqu'un me frôler les cheveux du bout des doigts furtivement. J'ignore qui, j'ignore pourquoi - un wendigo attentionné? - mais ça tombe sur Liam a qui je montre les dents. Va chercher des poux à quelqu'un d'autres le louveteaux, je suis pas d'humeur!
Je malmène frénétiquement ma chevelure un peu crade de laquelle pendouille un petit morceau de... truc des égouts, et la ramène en arrière d'un coup de main, avant de me poster devant la porte. Je toque fortement. La porte s'ouvre. Wilder apparait. Ô joie... C'est avec une mine rayonnante - pure ironie - que je pénètre dans la chambre, suivit de la bande. J'espère que j'avais précisé que nous serions six à débarquer. A juger leurs têtes, ce n'est pas le cas. Autant pour moi. Je détaille brièvement l'hôte des lieux. Hey. Mais on s'est déjà croisés? Le temps de resitué que je retrouve un éclat intérieur. C'est ça : La Tisseuse. On n'a pas vraiment fait équipe, et comme pour d'autres, je ne me rappelle honteusement qu'assez peu de son intervention, mais ce patronyme de président, je savais bien que ça me disait quelques chose...

On a pas le temps pour une douche, je ne serais pas contre un rapide brin de toilette. Je m'apprête à demandé la salle de bain le temps que mes cinq compagnons trouvent leur place dans la chambre étudiante, qu'un binôme m'ôte toute idée de quitter la pièce. J'apparais entre MON allemand et son "partenaire de crime" en profitant de mon parfum de putois pour titiller leurs narines sensibles de garous et les éloigner l'un de l'autre. Leur petite bulle est trop complice à mon gout. Mais contrairement au cornu, je ne laisse pas le loup s'échapper et le choppe discrètement par le coude me rapprocher de son oreille.

-Lâche le Wilder. On sait tous les deux qu'Adriann n'est pas assez "germain" à ton gout.

Oh non, tu n'as pas fini de te l'entendre celle là... est-ce que le wendigo est au courant des déviances familiales et sexuelles de son meilleurs pote d'ailleurs? Quand bien même je suis prêt à croire que c'était vraiment le fait du hasard comme me l'avait aussi expliqué le félidé à l'origine de la rumeur. Noiraudes contre azurées. On pourrait jouer à ça longtemps, mais ce n'est pas le but de ma présence ici, aussi je coupe cours aux querelles et reprend plus sérieusement, à l'intention de Chad et de son ami étudiant dont une bande vient de prendre la chambre d'assaut au beau milieux de la nuit.

-Je suppose qu'il y a besoin de quelques explications?

Alors allons-y. Expliquons à Wilder comment Stiles et Liam m'ont invités dans leurs délire de détectives et que nous nous sommes retrouvés à enquêter sur les mystérieuses disparitions-réapparitions du bahuts et à déterminer ce que pouvait-être l'affreuse créature qui effrayait la ville. Je laisse les "adultes" rajouter leurs grains de sels, raconter comment les deux flics se sont associés au criminologue et que notre trio s'est fait chopés dans le bureau du shérif à fouiner dans ses dossiers, pour finalement se mettre à plancher tous ensemble sur l'affaire.  

-Quelqu'un a signalé la présence de la Bête au abords des égouts pendant qu'on était au commissariat. La Team Beast... je veux dire, ces quatre là, désignè-je les concernés, sont allés trouver plus d'infos sur la Bête pendant qu'avec O'Conner on est allé voir ce qui ce passait aux égouts.

... Comment je me suis incrusté de force serait plus juste, mais là n'est pas le sujet.

-Au cours de notre exploration, on a découvert l'inscription. déclarè-je en posant mon portable sur la table avec la photo de l'inscription éclairé par le flic. "Damnatio Memoriae". Je laisse Chad examiner ça à sa guise. C'était inscrit dans un tunnel, sur le chemin du labo des Médecins de l'Horreur. L'entrée est marquée par un Ourobouros qui sert aussi de verrous. C'était...

J'échange un regard avec Brian.

-C'était une salle d'opération clandestine. Une boucherie. Les ados qui ont disparus mais qui sont revenus n'étaient pas les seules victimes. Ils ont cachés les corps dans une fausse, là où ils opèrent.

Des expériences ratés, des victimes de la Bête... Je lorgne vers O'Conner qui briffe peut-être l'adjoint Parrish sur le charnier. Il avait été question de "cacher les preuves", pour traduire autrement sa suggestion de tout faire flamber. De quoi épargner aux familles une vérité trop crue. Une charge que je n'envie pas à l'adjoint à l'air trop gentillet, même si j'ai été préparé à ce genre d'horreur, autant qu'on peut l'être, par le professeur Weizerling dont j'évite le regard tout juste croise t-il le mien. J'évoque rapidement la fresque représentant un combat titanesque entre notre Bête et une créature de feu dont j'avais aussi pris la photo.

-Et puis en sortant, la Bête nous est tombée dessus.

Je laisse Brian accompagner mon récit. L'aide de Shepherd et Amaro, la puissance de la Bête insensible aux balles et au combo d'un Alpha et d'un omega au plus fort de sa bestialité. Quasi invincible. Jusqu'au sifflement qui l'a rappelée dans les égouts.

Nous savons que la créature est étroitement affiliée à la Bête de Gévaudan, que des entités masquée, puissantes d'après ce que Brian avait inscrit au commissariat, se prennent pour des scientifiques et transforment des adolescents en hybrides surnaturels. Que la Bête n'est autre qu'une chimère, plus forte et plus développée que les autres. Féroce et imbattable.

-Comment on l'arrête? Interrogè-je en regardant successivement Stiles, Jordan, Adriann et Liam qui sont allés élucider la question. Qu'est-ce que c'est que cette inscription? demandè-je en me retournant vers Chad.

Qui est la Bête? Qu'elles sont ses failles, qui est l'ado qui l'abrite? Quel est le but des Dread Doctors, pourquoi une Bête de Gévaudan 2.0, pourquoi ces lycéens en particulier?

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar



Messages : 461
Points : 523
Réputation : 48

Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Sam 3 Mar - 16:14

BHI :
Imminent threat



J’ai encore des sueurs glacées de notre entrevue avec ce vieux croco d’Elias. Mais l’homme, si pourri soit-il, nous avait dévoilé nombre d’indices qui j’espère allaient nous mener à une solution. Je suis la troupe du poste de police au campus. Therence a appelé Adriann, nous donnant rendez-vous dans la piaule d’un certain Maxence. Nous allons y retrouver Chad. Pendant le chemin, je me répète ce que le vieil Argent nous a raconté, cette légende sur sa famille. Je commence à être bien placé pour savoir que les légendes sont des bribes de vérité qui ont transpirée. Le chien de l’enfer qui marche avec nous, le wendigo, et Liam un loup garou, tous sont là pour prouver que les légendes sont une vérité. Cela me redonne un espoir, celui que cette Marie Jeanne a réellement existé et a vaincue la bête.

Dix minutes que nous faisons le pied de grue au pied du bâtiment où se situe la chambre de Maxence Reagan, quand enfin l’autre rebelle se pointe avec Brian.

-Le premier qui fait un commentaire...

Je ne dis rien, mais me pince le nez en direction de Liam. Garnet chlingue les égouts. Les surnaturels du groupe plissent des naseaux. J’imagine que si moi je sens l’odeur fétide que dégage l’auto proclamé roi du lycée, pour eux ça doit être pire. Je tique lorsque je le vois dégainer une arme digne de l’inspecteur Harry ! Mais où a-t-il trouvé un tel engin ? J’imagine mal Brian armé un adolescent…

-Est-ce que quelqu'un a pensé à sortir du commissariat avec nos dossiers?
- Ouais, je les ai,
marmonnè-je.

Jordan avait râlé, mais Liam et moi avions commencé une diatribe que le brûlant adjoint avait close, acceptant que nous emportions les dossiers à la condition de les lui redonner ensuite pour qu’il puisse les ranger. Il avait eu peur que nous fassions trop de bruit et éveillons la vigilance du planton de garde.

Therence passe devant nous et s’engouffre dans le bâtiment comme s’il était en terrain conquis. Il est tard, mais du bruit filtre sous les portes des chambres des étudiants. Certains écoutent de la musique, d’autres discutent. J’imagine que cela doit être difficile de se concentrer ou se reposer pour ceux qui veulent étudier sérieusement. Enfin nous investissons une des chambres. Je croise le regard de Chad, mais dévie rapidement. J’imagine qu’il cherche à en savoir plus sur ma rupture avec Derek. Depuis le clash final, je n’ai pas eu de contact avec la meute de Ruby. Il y a des choses que je dois régler seul. Donovan... Et ce salopard de Theo. J’espère pouvoir le faire un jour. Je grimace un sourire en voyant Therence faire la morale à Chad. Il a peur que le loup lui vole son cannibale. Je ne sais pas les antécédents entre eux, mais il semble faire mouche. Chad le regarde furieux.

-Je suppose qu'il y a besoin de quelques explications?

Je laisse Therence expliquer l’affaire dans laquelle nous pataugeons, métaphoriquement parlant pour la plupart, physiquement pour l’un de nous. Ce qu’il explique de sa plongée dans les égouts avec l’agent O’Conner fait froid dans le dos. Je ne le lui avouerai jamais, mais Therence m’impressionne. Ils sont vraiment passés à deux doigts d’y rester.

-Comment on l'arrête?
Demande-t-il.
- La bête a déjà été arrêtée une fois, dis-je.

Liam, Adriann et Jordan ont entendu le vieux croco nous raconter son histoire. Je tente de la résumer pour ceux qui n’ont pas eu le privilège d’entrer dans l’antre d’Elias le serpent.

- Cela remonte à une histoire qui s’est déroulée en France. Un monstre a alors sévi en Auvergne. Ce monstre a été surnommé, la Bête de Gévaudan.

J’explique que la bête n’est, ni plus, ni moins, un homme, Sébastien Valet, qui a bu de l’eau de pluie dans l’empreinte d’un loup, une nuit de pleine lune.

- Il est revenu de la guerre avec son ami Marcel qui le couvrira alors qu’il s’attaque à la population paysanne, faisant des ravages, semant la terreur. La sœur de Sébastien, Marie Jeanne était connue pour être une excellente chasseresse. Elle avait la confiance des villageois, qui lui demandèrent de tuer le monstre qui sème la terreur. Doutant de l’aspect surnaturel de la bête, elle échappe à l'une de ses attaque grâce à Henri Argent, qui est à l’époque ce que nous appelons maintenant un druide. Il va l’aider à confondre le coupable en lui donnant des baies de sorbier à mélanger au vin.

Je poursuis l’histoire que nous a racontée Elias. Marie Jeanne confrontée au dilemme de tuer son propre frère. Puis enfin la raison qui prend le pas sur le cœur. L’aide d’Henri qui deviendra son époux plus tard, pour forger une lame capable de terrasser la bête.

- C’était une simple chasseresse, elle a réussi grâce à cette lance. Ensuite elle a pratiqué un Damnatio Memoriae. Effaçant l’existence de son frère pour que son nom soit oublié et que la bête ne renaisse plus jamais. Je ne sais pas comment les trois types casqués ont eu vent de cette histoire, mais ils l’ont ramené à la vie. Après ça, la lance a été reforgée sous la forme d’un outil, un maillet.

Je réponds à chacun, donnant des précisions sur cette histoire incroyable qui finit par traverser l’océan des siècles plus tard.

- Il faut retrouver cet outil, ce maillet. Seule cette arme peut abattre la bête. Mais où chercher ?



© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 986
Points : 999
Réputation : 92
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Sam 3 Mar - 18:01

BHI : Imminent threat
Chad
ft.
Other fighter
J’ai expliqué à Maxence qu’un groupe de lycéen faisaient un peu la même chose que nous de leur côté, en cherchant à élucider le mystère des chimères et de ces types plus qu’étranges. Je trouve que mon ami a une mine sombre qui n’est pas due au fait que nous sommes au milieu de la nuit et que mon appel l’a réveillé. Mais je n’ai pas le temps de creuser, que cela frappe à la porte.

Garnet le pénible.

Je fais la grimace, mais c’est de courte durée en voyant Adriann entrer à son tour. Après un salut à Jordan, et un regard inquisiteur vers Stiles, je me colle à mon partenaire de crime. Nous avons en commun des projets de grandes envergures. Mais une odeur nauséabonde nous sépare.

-Lâche le Wilder. On sait tous les deux qu'Adriann n'est pas assez "germain" à ton goût.

- …


Je lui lance un regard noir. L’allusion de ma liaison avec Miyavi me met de mauvaise humeur. Tu as besoin de moi ou pas le blousoneux sans style qui pue les chiottes ?

- Ton nouveau parfum sied parfaitement à ta personnalité Garnet, glissé-je, plein de fiel.

Il grimace, je fais de même. Mon meilleur ennemi. Voilà qu’il fait le malin, prenant la parole, mais au fur et à mesure de son exposé, je sens des éléments se débloquer. Je jette un œil à Maxence qui écoute aussi avec un grand intérêt. Nous avons été confrontés aux mêmes éléments que les lycéens mais avec une approche différente.

Stiles prend la suite, nous racontant ce qui n’est pas moins que l’histoire de ma famille paternelle. C’est idiot à dire, mais je suis fière de mon ancêtre, Marie Jeanne Valet, épouse Argent. Elle est la première des chasseurs. Elle doit se retourner dans sa tombe maintenant, quand on sait ce qu’est devenue la chasse. L’histoire que répète Stiles nous laisse un espoir. À nous tous, il semble que nous allons pouvoir peut-être débarrasser la ville de ce monstre, même si cela ne réglera pas le problème des chimères du campus. Il existe donc une arme qui a été reforgée. Mais si celle-ci se trouve encore en France…

- Qu'est-ce que c'est que cette inscription? Demande Therence.

Garnet fait référence au Damnatio Mamoriae que nous avons aussi trouvé Maxence et moi. Je regarde Maxence qui mentalement me pousse à donner l’explication que nous venons de boucler dans une discussion muette, avec les éléments que les jeunes viennent d’apporter.

- C’est une pratique qui date de l’antiquité. Le Damnatio Memoriae est une censure de l'identité de grands criminels. C’est une punition morale, en effaçant toute trace de l’existence d’une personne. Mais je pense que dans le cas présent, cela va au-delà du châtiment spirituel. Le Damnatio Memoriae effectué sur Sébastien Valet, n’est pas juste l’oubli de son existence, c’est une sorte de sceau qui l’empêche de revenir à la vie.

- Et les Doctors tentent de lever ce verrou, avance Maxence.

- Donc la bête qui hante Beacon Hills serait la même qui a terrorisé le Gévaudan il y a des siècles ! M’exclamè-je.

- Oui, si la bête se souvient de son nom… reprend Maxence.

- L’inscription est là pour que la bête se souvienne. Mais qui sont ces types qui veulent ressusciter Sebastian Valet ? Si cela arrive, la bête sera à sa pleine puissance ! Il faut trouver l’arme pour abattre ce monstre !

© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Parrish

avatar


Humeur : Mystérieux
Messages : 329
Points : 483
Réputation : 144
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Ven 9 Mar - 10:43


Team Up

Ce gosse est courageux, mais il me porte déjà sur les nerfs.. Therence… M’est avis qu’il finira par mal tourner si il continue comme ça à se rebeller sur tout ou n’importe quoi. D’un autre côté, je pense que la plupart des gens qui me connaissent à Beacon Hills seraient surpris de connaitre mon passé. Mon vrai passé. Celui avant que je ne meurs d’une bombe et que Cerberus prenne les commandes. Même aujourd’hui ça me fait froid dans le dos de penser qu’en fait, je suis mort… J’ai l’impression d’être un imposteur.

Mais avec ce qui nous tombe sur le coin du museau, ce n’est vraiment pas le moment d’avoir ce genre de pensées. Il va falloir être efficace, et toutes les bonnes âmes, mêmes tourmentées, sont des alliées que je ne peux me permettre de snober. Même Amarro. Même Adriann. Et puis de toutes façons, qui suis-je pour juger ? Si je n’avais pas été en enfer, et récupéré par Brian, je serai encore cet être implacable capable de tuer pour parvenir à ses fins, c’est-à-dire préserver le secret sur le monde surnaturel.

Brian et les autres ne sont pas beaux à voir, et pour un odorat développé comme le mien, il y a des effluves disons. Intéressantes. Mais je m’en fiche. Ils ont risqué leur vie, et quand je sais à quel point la bête est dangereuse, j’ai une peur viscérale qui me fouaille les entrailles. Pas pour moi, mais pour eux. Pas que Brian. Eux tous. Car j’ai vu la vision. Ces monceaux de cadavres à mes pieds. Et je ne veux pas, je ne peux pas assumer ça.

Nous voila dans la chambre de l’architecte. Je sais via Ruby à quel point il a souffert dernièrement. Ce type est un brave gars, il est bien sur dans le presse-papier, comme les autres.

Lorsque Therence prend la parole, et nous explique leur découverte, je ne peux m’empêcher de frissonner, de peur et de rage, à la mention du labo des médecins de l’horreur. Je me souviens parfaitement avoir été kidnapé et torturé…

-C'était une salle d'opération clandestine. Une boucherie. Les ados qui ont disparus mais qui sont revenus n'étaient pas les seules victimes. Ils ont cachés les corps dans une fausse, là où ils opèrent.

Le regard de therence se pose sur Brian, tout comme le mien. Je lui dois la vie. Plusieurs fois, en fait. J’hoche imperceptiblement la tête lorsque Brian me suggère de tout cramer, mais mon cœur fait un raté lorsque Therence parle de la fresque, qui, au vu de la photo, ressemble beaucoup trop à mes visions de cauchemar.

« j’ai vu ça. Dans mes rêves. Et tous les cadavres à mes pieds… Il faut.. On doit empêcher ça… ». Je serre les poings. Mon regard s’illumine de flammes contenues.
Comment on l’arrête. Oui, c’est exactement la question… Et nous avons un début de réponse, grâce à Elias Argent, à qui je ne donne pas ma pleine confiance, mais qui nous à pourtant donné toutes les informations qu’il avait sur le sujet.

La fameuse Lance avec laquelle la bête avait été vaincue…Je fronce les sourcils. Quelque chose me titille, comme une évidence, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus.
D’ailleurs Stiles ne fait que rajouter à ce sentiment, en expliquant ce que nous avons appris chez Elias, l’étrange propriétaire de la boutique…

Et de nouveau, à la mention de l’outil, du maillet, ce sentiment énervant que quelque chose m’échappe… Je commence à faire les cents pas, sous l’œil inquiet de Brian, qui sait très bien que c’est le premier stade avant le brasier... Mais ça m’aide à réfléchir. Je ne suis pas aussi intelligent que Brian, je n’ai pas cette intuition qu’il semble avoir tout le temps. Ne parlons pas du fils du Shérif, qui est un vrai surdoué, tout comme Lydia. Ah Lydia. Sujet tabou, à éviter devant Brian.

Le plus étrange, c’est que Chad et ce Maxence, dont je connais le pouvoir via Matrim et le presse papier, enquêtaient eux aussi sur ces fameuses « chimères ».
Je suis impressionné par l’explication de Chad sur le Damnatio Memoriae. Et cela fait sens, du coup. Effacer toute trace d’un individu.

- L’inscription est là pour que la bête se souvienne. Mais qui sont ces types qui veulent ressusciter Sebastian Valet ? Si cela arrive, la bête sera à sa pleine puissance ! Il faut trouver l’arme pour abattre ce monstre !

Je me secoue, comme le ferait un chien.
« ce sont ces types qui m’ont enlevé et torturé. Ce sont les mêmes, j’en suis sur… Leur labo de torture se situe dans les égouts. Il y pratiquent leurs expériences. Ces fameuses chimères, c’est le fruit de leur travaux, comme vous venez de nous l’expliquer. Je crois qu’ils cherchent depuis tout ce temps à obtenir l’être parfait, du moins à leur yeux. Avec Brian on sait ou est le labo, on peut vous y emmener, c’est la qu’ils m’avaient retenues.. avec tous leurs instruments de savants fous, leurs outils… »

Leurs outils… Oui, je m’arrête au milieu de ma phrase, et la chaleur augmente sensiblement autour de moi. Bon sang, j’y suis presque.

« attendez.. On cherche une lance depuis ce que nous a raconter Elias, mais au final, on pourrait faire fausse route. C’est le symbole qui importe. La lance n’était qu’un outil.. Et le maillet dont tu parles, de nos jours on parlerait d’un marteau … Il nous faut trouver un marteau, ou une équivalence… »

Je me tourne vers Brian… Il va surement avoir un de ces éclairs de génie..



© Fiche par Mafdet Mahes


#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar


Humeur : Troublé...
Messages : 780
Points : 820
Réputation : 112
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Lun 19 Mar - 18:00


Beacon Hills’s Investigations


Feat Team Beast & Doctors



Je suis Therence qui me guide, une fois arrivés sur le campus. L’adolescent m’impressionne. Nous venons de passer par des moments qui auraient mis à plat bien des gens. Car après la bête, il a fallu faire face à Amaro complètement dominé par son loup. Maintenant, je comprends mieux pourquoi l’Italien préfère se battre avec ses armes. Il est trop risqué pour lui de laisser sortir complétement l’animal furieux qui le hante. J’étais prêt à lui coller une balle dans la couenne pour le stopper, et une autre en pleine tête si la première ne suffisait pas. Une volonté qui n’a pas échappé à Therence. Ça lui fait beaucoup à encaisser en peu de temps. Je crois qu’il admire le ritale, ou plutôt que celui-ci le fascine. Seulement, il vient de voir l’envers du décor.

-Le premier qui fait un commentaire.

Nous retrouvons Stiles, Liam, Adriann et Jordan au pied d’une des résidences étudiantes. Jordan a sa tête des mauvais jours. Je ne sais pas ce qu’il rumine, mais ce n’est ni l’heure, ni le lieu d’un tête à tête. Un étudiant nous ouvre. Voici le fameux Chad. La chambre n’est pas vaste, pourtant nous nous y entassons tous. Les tensions sont palpables, Therence – Adriann, Therence – Chad, Therence – Stiles, Stiles – Liam. Des relations huilées avec du sable. Des piques fusent, Puis Therence s’impose comme chef d’Orchestre en résumant la situation de notre côté. Je reste à l’écart dans un coin. J’écoute silencieusement les dires des uns et des autres. Chad et Stiles mettent en avant leur savoir. Je tente de prendre du recul, d’analyser la situation comme si je la redécouvrais.

Nous avons un début de réponse sur la signification de l’inscription latine que nous avions trouvé. Ces trois types tentent de ressusciter ce qui n’est ni plus, ni moins la bête du Gévaudan. J’encaisse la nouvelle avec l’identité révélée de notre principal adversaire. Je tente de me rassurer en me disant que cette Marie Jeanne Valet a réussi à une époque plus archaïque que la nôtre.

Lorsque Therence évoque la pièce que nous avons trouvé et les cadavres, je vois Jordan se remémorer son enlèvement. Je serre les poings en me rappelant les tortures qu’il a subies.

- Jordan ? Les corps sont dans un état pas convenable à montrer à leur famille. Il serait bien que Cerberus s’en charge.

Il acquiesce en silence puis se fige à la suite des propos de Therence sur la fresque.

- J’ai vu ça. Dans mes rêves. Et tous les cadavres à mes pieds… Il faut.. On doit empêcher ça…

Je pince les lèvres. Depuis quelques temps, il se réveille en nage, totalement choqué. Il m’avait vaguement parlé de cauchemars, Mais ceux-ci semblent brusquement prendre corps et réalité avec cette fresque infernale. Pas question de le laisser affronter la bête du Gévaudan seul !

- Ce sont ces types qui m’ont enlevé et torturé. Ce sont les mêmes, j’en suis sur… Leur labo de torture se situe dans les égouts. Ils y pratiquent leurs expériences. Ces fameuses chimères, c’est le fruit de leurs travaux, comme vous venez de nous l’expliquer. Je crois qu’ils cherchent depuis tout ce temps à obtenir l’être parfait, du moins à leur yeux. Avec Brian on sait où est le labo, on peut vous y emmener, c’est là qu’ils m’avaient retenues.. avec tous leurs instruments de savants fous, leurs outils…

Plus j’écoute, plus j’ai l’impression que nous avons la solution sous le nez.

- Attendez.. On cherche une lance depuis ce que nous a raconté Elias, mais au final, on pourrait faire fausse route. C’est le symbole qui importe. La lance n’était qu’un outil.. Et le maillet dont tu parles, de nos jours on parlerait d’un marteau … Il nous faut trouver un marteau, ou une équivalence…

Jordan se tourne vers moi comme s’il allait lire la réponse sur mon front. Mais c’est moi qui la vois dans son regard et les souvenirs qu’il vient juste d’évoquer.

- Je sais où est l’arme reforgée ! Celui qui semble être le chef de la bande des trois cinglés marche avec une canne dont le pommeau et ressemble fortement à un marteau. Je me souviens nettement de l’objet. La tige de la canne peut parfaitement camoufler une lame. Ce type n’a pas besoin de canne pour marcher ! C’est bien une arme.

Je regarde tour à tour les présents pour lire leur assentiment dans mon raisonnement.

- Il faut lui voler sa canne. Ce qui revient à retourner dans les égouts… La bête au final nous a laissé tranquille pour retourner dans les souterrains suite à un son que seuls les loups ont entendu. Les Docteurs sont actuellement dans les égouts… La bête aussi…


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 940
Points : 1103
Réputation : 168

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Lun 2 Avr - 0:12




Bataille de regard avec Chad. Nous étant disputés avec Adriann au terme de notre réunion "Garnet-et-les-W-puissance-3", je ne sais pas ce que les partenaires de crimes ont trafiqués durant notre séparation. Lorsque nous nous sommes réconciliés, j'ai retrouvé le wendigo avec un sourire sous le nombril, et quoiqu'il ait bien voulu me dire de cette cicatrice, je m'en suis fait ma petite idée. Si une attaque de chasseur contre mon allemand m'a fait revoir la nécessité des complots du lycan, en revanche elle ne m'incite pas d'avantage à laisser Adriann s'en mêler. Ma poigne sur son bras est ferme lorsque je l'attrape. Qu'il s'éloigne de lui. Si un jour le wendigo vient à disparaitre, je saurais à qui en tenir rigueur...
Hin! Je savoure son air de méchant loup au rappel de la liaison qu'il a eu avec son cousin.

-Ton nouveau parfum sied parfaitement à ta personnalité Garnet.

... Mais le plaisir est de trop courte durée. Je vais la lui faire sentir autrement ma personnalité!

Je résume la situation aux nouveaux concernés par l'affaire et balance mon portable avec les photos à l'appuie. A la vue de la fresque, le flic numéros bis blêmi.

-J’ai vu ça. Dans mes rêves. Et tous les cadavres à mes pieds… Il faut.. On doit empêcher ça…

Se disant, ses iris virent au orange incandescent. J'ai appris que Brian n'était pas humain dans les égouts. Voilà que maintenant, c'est son compagnon qui révèle sa double nature. Ruby, maintenant eux... J'ose un regard interrogatif sur Stiles. A part ton père, ils sont tous comme ça au commisariat?!

Je suis habitué aux phénomènes oculaires de ce genre depuis le temps, malgré tout, ces yeux là et avec cet air grave, ça a quelque chose d'impressionnant. Cerberus donc, ou celui à qui on charge de cramer des cadavres... et Brian qui créer des explosions de rien. Le feu et l'air. Marrant, ils se sont bien trouvés tous les deux.

Stiles reprend la légende sur laquelle j'avais planché en y apportant des précisions et révélant des changements conséquents. Marie-Jeanne Valet. Le nom m'est familier, mais dans la version que j'ai trouvé, la servante de curée n'est pas censé avoir tuée la Bête mais seulement l'avoir blessée avec sa baïonnette. Les légendes ont toujours un fond de vérité, le problème c'est de la déceler sous des couches de déformations et d'inventions. Ceci fait, nous savons maintenant qu'il existe bien un moyen de tuer le monstre, ainsi qu'une part du mystère pour lequel nous avions besoin des étudiants : l'inscription aux égouts.

-C’est une pratique qui date de l’antiquité. explique Wilder. Le Damnatio Memoriae est une censure de l'identité de grands criminels. C’est une punition morale, en effaçant toute trace de l’existence d’une personne.

J’assimile en silence, le regard qui s'évade bassement. Une punition morale, en effaçant toute trace de l’existence d’une personne... Je me rembruni au concept qui ne m'est pas vraiment étranger.
J'écoute d'une oreille le raisonnement de Chad d'après lequel le châtiment agirait comme un sceau littéral contre le tueur mythique. Damnation de la mémoire. Une condamnation à l'oublie. Et s'il ne s'agissait pas d'occulter un original aux yeux d'une réplique mais?... Ce n'est pas quelque chose de nouveau... c'est quelque chose d'ancien.

-... c’est une sorte de sceau qui l’empêche de revenir à la vie.

-Il l'est déjà. Les Doc' n'ont pas créés une imitation de la Bête, mais ils ont redonné vie à la Bête de la légende elle-même. Ou du moins une partie.

Je décale le pouce pensif qui me barrait les lèvres.

-On l'a privé de son nom, de ses souvenirs, de tous ce qui le constituait en tant qu'humain et le rattachait aux siens comme tel. Maintenant il a très envie de se rappeler, pas seulement la Bête, mais l'homme de Gévaudan qu'il a été. La Bête veut connaitre Sébastien Valet. Il est furieusement à la recherche de son identité...

Ça le rendrait presque humain si l'humain en question n'était pas un tueur en série. Quant-au rôle et à l’intérêt que les Docs' ont à ce qu'il se souvienne, les évidences coulent d'elles-mêmes.

-Et quand il saura qui il est, il sera enfin entier.

Plus une coquille vide qui rôde sauvagement après la part de lui-même qu'on lui à volé. Il sera abouti, achevé, absolu. Un homme féroce et une bête pensante.

-Le tueur parfait. Une réussite. LA réussite des Dread Doctors.

Je lève gravement les yeux sur la bande en énonçant ce que chacun en a compris. En d'autres termes :

-Il aura retrouvé l'intégralité de sa puissance. Ce sera le retour de LA Bête de Gévaudan, du meurtrier Sébastien Valet, au XXIé siècle, à Beacon Hills! Et ça suggère aussi qu'il n'a pas encore atteint son plein potentiel...

Ça me fous une sueur froide quand je me rappelle comment Shepherd et Amaro ont du lutter pour le retenir. Ce truc est parti pour égaler un titan...

-Donc la bête qui hante Beacon Hills serait la même qui a terrorisé le Gévaudan il y a des siècles!

-Oui, si la bête se souvient de son nom…

-L’inscription est là pour que la bête se souvienne. Mais qui sont ces types qui veulent ressusciter Sebastian Valet ?

"Des médecins fous", ais-je envie de répondre à la question de Chad. Ou des types aux ambitions sacrément morbides.

-Si cela arrive, la bête sera à sa pleine puissance! Il faut trouver l’arme pour abattre ce monstre!

-Ce sont ces types qui m’ont enlevé et torturé. s'énerve soudain l'incandescent. Ce sont les mêmes, j’en suis sur…

J'ai vu la table d'opération et les outils. J'ai percuté les cadavres. Je refoule un frisson en apprenant que Jordan ne s'est pas contenté de rêver de cet enfer.

-... c’est la qu’ils m’avaient retenues.. avec tous leurs instruments de savants fous, leurs outils…

Le canin de feu qui tournait dans tous les sens stoppe net. Les deux flics se lancent alors dans un raisonnement animé. Mes yeux passent de l'un à l'autre au rythme de leurs observations et du cheminement qu'ils tissent à deux. Dans un autre contexte, la scène m'inspirerait quelques railleries tant la connexion entre ces deux là semble évidente malgré que leur position et métier les incites à rester discrets.

-Attendez.. On cherche une lance depuis ce que nous a raconté Elias, mais au final, on pourrait faire fausse route. C’est le symbole qui importe. La lance n’était qu’un outil.. Et le maillet dont tu parles, de nos jours on parlerait d’un marteau … Il nous faut trouver un marteau, ou une équivalence…

Haussement de sourcil pas vraiment insolent mais peu convaincu.

-Et on est censé en faire quoi de notre monstruosité, l'écrabouiller avec? La bêbête n'a pas le gabarit d'une mouche...

-Je sais où est l’arme reforgée ! Celui qui semble être le chef de la bande des trois cinglés marche avec une canne dont le pommeau et ressemble fortement à un marteau. Je me souviens nettement de l’objet. La tige de la canne peut parfaitement camoufler une lame. Ce type n’a pas besoin de canne pour marcher ! C’est bien une arme.

-Donc on a retrouvé notre arme!

-Il faut lui voler sa canne. Ce qui revient à retourner dans les égouts…

...où la Bête ainsi que les Doc' qui sont à l'origines du coup de sifflet se sont terrer.
Les esprits échauffés se refroidissent et se renfrognent. Ça roule des méninges le temps que s'installe un silence.

-Ok, alors comment on choppe la cannes aux Docs'? Ces types maitrisent la Bête. Autant dire qu'il faudrait tuer la Bête qui leur obéis, pour leur voler la canne, pour tuer la Bête... S'ils ne nous déglinguent pas avant à eux seuls.

C'est le coup du serpent qui se mord la queue cette affaire.

Nous faisons le point sur ce que nous savons de ces médecins masqués : ils opèrent dans les égouts, sont parvenus à enlever des lycéens et un Hellhound pour en faire leurs sujets d'étude et leurs cobayes afin de ressusciter la Bête de Gévaudan...

-Ils sont trois, masqués, et... insaisissables?...

Je crois que ça cogite à nouveau côté flics. De la bande, ils sont ceux qui ont approchés de près nos trois entités et sont les plus à mêmes de les discerner. Une intuition ou un déclic, qu'importe, je m'empare des rapports d'enquête. Les lumières chez Tracy lors de ses pseudos cauchemars, le courant électrique du Siné lors de la disparition définitive de Lukas... Faits anodins qui ne le sont pas tant lors des enlèvements et donc de leurs passages...

-... Les lumières grésillent, les appareils électroniques se dérèglent...

... Et leurs capacités à s’éclipser ou par lesquelles ils ont réussi à maitriser Parrish et tenir O'Conner à distance comme ils nous l'expliquent semblent d'ordres électromagnétiques.
Ils ne vivent pas sur les mêmes fréquences que nous.

-Ces types vibrent et se déplacent comme les ondes d'une radio, c'est ça? Interrogè-je les policiers. Et s'il suffisait de brouiller les fréquences?

Ça pourrait marcher?

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar


Humeur : Troublé...
Messages : 780
Points : 820
Réputation : 112
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Mer 11 Avr - 21:51


Beacon Hills’s Investigations


Feat Team Beast & Doctors



Retourner dans les égouts n’est pas une option qui me plait, mais je n’en vois pour le moment pas d’autre. Je laisse ma phrase en suspens attendant les réactions des autres, avec le fol espoir que l’un d’eux trouvera une solution moins risquée et suicidaire.

-Ok, alors comment on choppe la cannes aux Docs'? Ces types maîtrisent la Bête. Autant dire qu'il faudrait tuer la Bête qui leur obéit, pour leur voler la canne, pour tuer la Bête... S'ils ne nous déglinguent pas avant à eux seuls.
- L’ouroboros…

Je lance un regard à Therence. Nous sommes tombés sur ce symbole pour ouvrir la chambre macabre. Oui le serpent se mord la queue. Chacun résume à sa façon ce qu’il a compris. J’écoute espérant trouver un autre angle d’attaque, une feinte qui nous permettrait de voler la canne sans trépasser.

-Ils sont trois, masqués, et... insaisissables?...
- Oui, insaisissables…


Je me souviens de ma confrontation avec ces types. Jordan bloqué, Ruby acculée. Nous avions même l’aide de son chien, mais rien n’y a fait. Ils nous ont contrôlés sans même nous toucher. Sans nous toucher…

-... Les lumières grésillent, les appareils électroniques se dérèglent...
- L’impression de perdre le signal comme sur les anciens postes cathodiques.
- Ces types vibrent et se déplacent comme les ondes d'une radio, c'est ça? Et s'il suffisait de brouiller les fréquences?


Je regarde Jordan. Quand il s’est installé avec moi, je lui ai dédié une piéce de la maison pour son fatras d’ancien démineur. Non qu’il fabrique des mines, mais il aime passer du temps à bricoler ses bidules, il répare même les radios du poste de police et…

- Je… on a des brouilleurs de fréquences. Cela permet de discuter par radio entre patrouilles sans nous faire entendre par tous les radios amateurs du coin.

Je questionne Jordan du regard, il hoche la tête pour confirmer mes dires.

- Un brouilleur marche sur une bande passante. Hors on ne sait pas quelle est la fréquence sur laquelle agissent les types masqués. On en a trois, on les règle sur des fréquences différentes en espérant tomber sur la bonne.

Il y a un facteur incertitude. Si on ne tombe pas bon du premier coup, aura-t-on le temps à une deuxième tentative ? Rien n’est moins sûr.

- Il faudra repasser au poste de police pour prendre le matériel… et recharger mes armes.

© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Parrish

avatar


Humeur : Mystérieux
Messages : 329
Points : 483
Réputation : 144
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Mar 17 Avr - 9:43


Team Up

Et voilà ! c’est bien mon Brian, ça ! Je l’aime, mais il pue, je ne vais pas lui faire un câlin tout de suite. Chaque fois que je baisse les bras, il est là pour me les relever. C’est dans l’adversité que nous nous retrouvons, toujours, il est aussi solide qu’une ancre d’amarrage, et même si c’est un casse-cou complètement taré, il se met toujours au service des autres…
IL se rappelle donc ou est cette fameuse arme reforgée. L’idée de retourner dans ce labo maudit ne m’enchante guère, mais je crois que nous n’allons pas avoir le choix. Nous ne sommes pas seuls. Alors que mon regard parcoure la pièce, je vois en chacune des personnes présente quelqu’un de courageux, déterminé et solidaire. Même si des tensions existent entre certains, exprimées verbalement, au final, nous sommes tous conscient d’être sur le même bateau, comme dirait Brian.

Mais celui qui me surprend le plus, c’est Therence. Ce jeune n’est pas qu’une belle gueule, visiblement, ça cogite, là-dedans. L’hyperactif de service a de la concurrence.
« Ils sont synchronisés sur des fréquences radio ? Dans cette folie qu’on vit tous, ça se tient. Brouiller leur fréquence me semble une bonne idée, mais encore faut-il la trouver. »
Je regarde Brian. Je reconnais ce regard pétillant, la machine à mouliner les idées s’est mise en route dans son cerveau aussi.

- Je… on a des brouilleurs de fréquences. Cela permet de discuter par radio entre patrouilles sans nous faire entendre par tous les radios amateurs du coin.

Oui… OUI, mon nonos ! Continue. Mon nez est agressé par l’odeur qui se dégage de mon partenaire, et pourtant je me suis rapproché, fier de lui.

« c’est un coup de poker. Tomber sur la bonne fréquence. Lydia pourrait aider, surement, si elle était présente. Elle pourrait trouver plus facilement la synchronisation ». Lydia était un sujet délicat avec Brian, mais nous ne pouvions nous payer le luxe de refouler la moindre aide.

- Il faudra repasser au poste de police pour prendre le matériel… et recharger mes armes
« et prendre une satanée douche ! » Mon sourire lui en décroche un. Il sait que je prend tout ça au sérieux, mais je ne peux m’empêcher de faire le pitre. Cependant, une autre chose me chiffonne. "je pourrais bricoler un truc dans l'atelier à la maison, mais faudra trouver la bonne fréquence"

« on ne peut pas tuer un innocent comme ça. L’hôte de la bête. Il faut le sauver. Si on la tue, on le tue avec, et ce… n’est pas juste. »
Étalant les dossiers ramenés du commissariat, je tentais, avec la troupe hétéroclite, de trouver un lien.

« Donovan a reçu une greffe de peau, suite à un accident de moto. Hémorragie interne »… Je passe sur d’autres détails. Et puis soudain ça fait sens, alors que les dossiers s'étalent sous mes yeux. Il y a des techniques, apprises, pour ne faire ressortir que certains mots. ça fiche un sacré mal de crâne, mais ça marche..

« regardez.. Tracy. Greffe de peau à l épaule… » ça y est, mes neurones décident enfin de fonctionner. Le flic ressort, et pas Cerberus.
« Luka, greffe de la cornée suite à un glaucome… ».
Je me gratte la joue, car ça m’ennerve de ne pas trouver plus… Puis..
« ils ont tous reçu une greffe, d’un donneur mort. Ils ont tous.. Ils sont un mélange d’ADN. Deux adn mélangés. Quelque part, ils étaient déjà des chimères avant que les docteurs n’expérimentent sur eux… »

Ca y est, je vois bien que le fils du shérif est en mode turbo… Ce type va devenir un enquêteur hors pair…


© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar



Messages : 461
Points : 523
Réputation : 48

Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Lun 23 Avr - 13:54

BHI :
Imminent threat



Un main sur l’arrière de mon crane, j’écoute les autres. J’apprends que Chad et Maxence en savent bien plus que je ne l’imaginais. Dans un sens c’est rassurant qu’il n’y ait pas que des lycéens qui fassent un peu la police du monde surnaturel. Les deux étudiants nous expliquent la signification profonde de l’inscription trouvée par Therence et Brian. « Damnatio Mamoriae ». Oui ! Cela commence à faire sens. Sébastien Valet soumis à cette punition, sa naissance rayée de la mémoire humaine, sauf pour la famille Argent qui est à l’origine de cette sentence.

Je frissonne quand Jordan nous résume ce qu’il a subit par les doctors. Il parle de l’outil dont Elias nous a mentionné l’existence. Qui à l’origine fut l’arme qui a vaincu la bête. Je crains que cet objet soit encore en France et très certainement dans un sale état. Mais Brian ravive notre espoir en interprétant ce que Jordan rapporte. Cela serait l’un de ces trois types casqué qui l’aurait en sa possession. Les pièces du puzzle s’assemblent. Mais il manque un élément. Qui est là bête ? Cette chimère « réussie ».

La discussion s’emballe sur comment récupérer l’arme. Brian et Jordan parlent de brouilleurs de fréquences et de retourner dans les égouts. Seulement quelque chose me dérange. La bête est issue d’une manipulation génétique. Donc à la base c’est une personne de Beacon Hills, un lycéen, vu que tous ceux que l’on a croisés étaient du bahut.

-On ne peut pas tuer un innocent comme ça. L’hôte de la bête. Il faut le sauver. Si on la tue, on le tue avec, et ce… n’est pas juste.
- Je suis d’accord avec Jordan. Mais comment stopper la bête sans blesser son hôte. Puis qui peut-il être ? C’est possible qu’on le connaisse !
- Donovan a reçu une greffe de peau, suite à un accident de moto. Hémorragie interne. Regardez.. Tracy. Greffe de peau à l’épaule… Luka, greffe de la cornée suite à un glaucome…  Ils ont tous reçu une greffe, d’un donneur mort. Ils ont tous.. Ils sont un mélange d’ADN. Deux ADN mélangés. Quelque part, ils étaient déjà des chimères avant que les docteurs n’expérimentent sur eux…
- Oui c’est ça ! Déjà des chimères humaines !


Je me tiens les cheveux comme si j’allais me les arracher et fait des va et viens dans le peu d’espace à ma disposition. Deux ADN, deux capacités ! Je stoppe bouche bée.

- Oui ! Tu as raison Jordan ! Ils ont deux ADN avant l’intervention des docteurs, après… Ils présentent un mélange de deux créatures ! Theo est loup et coyote, Tracy loup et kanima, Luka scorpion et loup, Noah Berserker et jaguar. La transformation demande du temps. Qui d’autre parmi les élèves aurait disparu un moment ?

Sur tout un établissement, difficile de savoir…

- Lydia aurait-elle le pouvoir de parler à l’hôte quand la bête est là ? La bête est immense contrairement aux autres chimères. Cela donne de la matière pour deux personnes… Le dernier indice sur une chimère est que lorsque la manipulation échoue, ils ont du mercure qui s’écoule de leurs orifices naturels.


Un plan d’action se met en place. Si on arrive à récupérer l’arme, si Lydia peut dissocier la bête de son hôte, si on arrive à tuer la bête… ça fait beaucoup de si tout ça.


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 986
Points : 999
Réputation : 92
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Lun 30 Avr - 16:46

BHI : Imminent threat
Chad
ft.
Other fighter
J’écoute les uns et les autres. Je suis surprise par les implications de chacun. Derek m’avait affirmé que la bande de lycéens avec Scott à leur tête, pouvaient s’avérer plus qu’efficaces.  Et alors que tous exposent ce qu’ils savent, comparent leurs analyses pour au final converger devant un début de solution, je comprends qu’en temps de crise, les âges s’effacent devant un courage que je n’ignorais pas chez certains, mais qui me surprend chez Garnet. L’emmerdeur semble avoir des tripes dotées d’une cervelle.

- Je n’ai rien à rapporter sur ce qui concerne la bête. Seulement vos discutions me prouve que nous avons bien deux affaires distinctes concernant les chimères.

Je me tourne vers Maxence qui acquiesce. Nous n’avons pas fait les mêmes constatations.

- Pour la fresque, je pense qu’elle représente deux antagonistes : le Hellhound et la bête.  J’espère que ce n’est pas une prémonition, vu le monceau de cadavres qui les accompagnent.

Je regarde Jordan avec une grimace. Il a refait sa vie avec Brian. Si je lui en ai un peu voulu au départ d’oublier ma mère si rapidement, je sais maintenant qu’il n’en est rien. Il a le droit de trouver le bonheur, comme je l’ai trouvé avec Mick. Passer d’une relation hétéro à home est singulier, mais finalement banale. Puis ce n’est pas comme s’il avait choisi un laideron. Brian est mignon, et assez attendrissant quand il rougit. Par un regard, j’envoie tout le courage possible à Jordan. Je préfère nettement ma condition de loup à la sienne.

- Les chimères que nous avons eu sur le campus semblent mourir par rejet médical. À aucun moment, il n’a été fait mention de mercure. Les deux techniques sont différentes. C’est assez effrayant, car cela signifie que tant que les Dread Doctors et le professeur de biologie que max et moi avons identifié sont en vie, cela risque de continuer. Surtout du côté du campus, vu que les Doctors semblent avoir réussi leur projet…

Un silence pesant s’installe pendant que tous se rendent compte que la suite allait être difficile.

- Nous avons eu un nouveau cas sur le campus, alors que le biologiste n’est plus à Beacon Hills. Soit c’était une expérience qui a mis le temps pour prendre effet, soit l’autre cinglé est revenu. Nous ne savons pas qui est la chimère. Maxence a « entendu » ses pensé avant-hier. Il faut que nous enquêtions avant qu’il ne fasse du mal à quelqu’un ou pour… Planquer le corps s’il venait à rejeter la greffe ou je ne sais quoi que le biologiste lui a implanté.

Je crois que nous avons fait le tour de la question. Ils doivent s’organiser pour la suite.

© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brian O'Conner

avatar


Humeur : Troublé...
Messages : 780
Points : 820
Réputation : 112
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Mar 8 Mai - 16:03


Beacon Hills’s Investigations


Feat Team Beast & Doctors



J’écoute attentivement Chad décrie les chimères qu’il a rencontré sur le campus. Il y a donc deux affaires distinctes. Je soupire, car cela signifie que si nous arrivons à tuer la bête et stopper les doctors, nous auront encore des créatures instables à gérer. C’est une histoire sans fin dans cette ville. Pire, d’après l’étudiant, il semblerait qu’une de ces créatures rode sur le campus. Son ami Maxence a la capacité de l’entendre parler. Ils vont s’en occuper tous les deux. Je regarde Maxence, ses capacités ont-elles la même origine que les miennes ? J’aimerais le questionner, mais ce n’est ni l’endroit, ni le moment.

- Je retourne dans les égouts avec Jordan. Nous sommes tous deux d’anciens militaires. Nous devrions pouvoir nous infiltrer furtivement. Ce type va bien lâcher sa canne à un moment ou l’autre. Adriann, vous nous accompagnez. Vos sens peuvent nous être utiles.

« Nous infiltrer »… Je n’y crois pas moi-même, mais hors de question que Therence retourne là-bas. C’est trop dangereux. Il en est sorti en un seul morceau, autant ne pas tenter le diable.

Déjà le professeur de criminologie tord le nez. C’est vrai que je n’en sais pas beaucoup sur les wendigo. Seulement cela me semble balèze comme créature, il devrait faire l’affaire ? L’image d’Alessandro qui se retourne contre Willem me vient à l’esprit. Ou pas…

L’air buté de Therence ne me dit rien qui vaille.

- Allez ! Plus vite nous agissons, plus vite cela sera réglé. Stiles, il faut que tu convainques ton ami Lydia à nous aider.

Je n’aime pas savoir Jordan et Lydia à moins de cent mètres l’un de l’autre. Mais c’est pour la bonne cause. Je suis un peu vexé que cette fille ait de tels pouvoirs et si utiles dans le cas qui nous concerne.



© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar



Messages : 461
Points : 523
Réputation : 48

Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Lun 14 Mai - 12:13

BHI :
Imminent threat



J’écoute Brian. Sa présence et celle de Jordan me rassurent. Car cette fois nous ne sommes qu’une poignée face à un danger toujours si grand. Laisser faire les adultes… la tentation est plaisante. J’ai fait mon job, celui de l’investigation. Mais je reste un humain. Trop faible pour être digne de Derek. Puis tuer la bête c’est risquer de tuer son hôte. J’ai déjà le sang de Donovan sur les mains. Dans mes nombreux cauchemars, je le vois tomber. Je le vois se fracasser sur le sol. Mourir par ma faute.

— Je retourne dans les égouts avec Jordan. Nous sommes tous deux d’anciens militaires. Nous devrions pouvoir nous infiltrer furtivement. Ce type va bien lâcher sa canne à un moment ou l’autre. Adriann, vous nous accompagnez. Vos sens peuvent nous être utiles.
— Appelez le prof de SVT avant. Monsieur Shepherd et cet italien, Amaro ? C’est plus sûr.

Therence commence à gigoter. Il n’a pas ouvert le bec que je sais ce qu’il va dire. Il a sa tronche de « vous m’écarterez pas de vos affaires ». Brian semble s’en rendre compte et soupire. Je les regarde tour à tour. Chad et son ami Maxence. Jordan, légèrement dans le dos de Brian, protecteur, mais aussi fier de son mec. Adriann qui semble tout faire pour coller une année lumière de distance entre lui et le rebelle. Et Liam, perdu dans ses pensées. Depuis quand a-t-il décroché de notre débat ?

— Allez ! Plus vite nous agissons, plus vite cela sera réglé. Stiles, il faut que tu convainques ton ami Lydia à nous aider.
— Je… oui, je vais passer chez elle.

La harangue du policier me secoue. Je n’ai pas le droit de m’effacer alors qu’ils vont foncer vers le danger. Je prends mon téléphone et envoie un SMS à Lydia. Il y a un instant de flottement. Chad et Maxence restent sur le campus pour traquer une nouvelle chimère crée per un professeur de biologie du campus. Je me dis qu’on n’en aura jamais terminé avec cette histoire.

— J’y vais. Soyez prudents, on se retrouve à la sortie des égouts ?

Alors que je m’apprête à sortir, Liam intervient enfin.

— Je t’accompagne Stiles.
— OK.

***

Nous sommes devant la maison de Lydia, mais au lieu de s’engager avec moi sur le passage qui mène à la porte, Liam reste immobile.

— Quoi ?
— Je… je suis désolé Stiles, mais je ne le sens pas. Je ne suis pas à la hauteur. Je ne ferai que vous gêner. Pardon.

Je n’ai pas le temps de répliquer qu’il s’en va en courant. J’ai envie de le suivre, le rattraper pour lui dire que moi non plus je ne me sens pas à la hauteur, mais j’avorte mon geste avant même de l’esquisser. Ce n’est pas moi qui vais le juger. Je me retourne et vais sonner chez Lydia.

La porte se referme dans mon dos. Je lui explique l’affaire depuis le début et l’idée que son pouvoir de Banshee pourrait sauver l’hôte de la Bête.




© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 986
Points : 999
Réputation : 92
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Ven 25 Mai - 15:30

BHI : Imminent threat
Chad
ft.
Other fighter
Brian propose de retourner dans les égouts avec Jordan. Le Hellhound semble avoir de mauvais souvenirs sur ce lieu, mais pour rien au monde il laisserait son homme y aller seul. Garnet semble vouloir être de la partie. Je ne sais pas si cela me réjouit qu’il aille se faire rectifier le portrait ou si cela me gêne qu’il se la joue, alors que Maxence et moi semblons botter en touche avec notre propre monstre à gérer sur le campus.

Stiles m’inquiète un peu. Il n’est pas tout à fait franc. Je ne crois pas qu’il nous cache quelque chose d’importants sur cette affaire, mais depuis sa séparation avec Derek, il n’est plus le même. Mon frère de meute était resté laconique sur la manière dont leur rupture s’était faite. Un quiproquo avec Alex Cormier, leur voisin le plus proche. Une méprise que Derek n’avait pas tentée de lever. Fierté mal placée ? Ou couple trop hétérogène pour tenir sur la longueur ? Pour une fois, mon ami ne s’était pas épanché sur le sujet, alors que je suis peut-être le seul à qui il confiait ses états d’âme jusque-là. Tout ce que je sais est que Derek va de mieux en mieux, et que c’est l’inverse pour Stiles. J’ai assez d soucis avec mon propre humain pour tenter de me mêler de leurs histoires.

Stiles finit par quitter la chambre de Maxence, suivit de près par Liam. J’ai l’intuition, qu’ils ne sont pas prêts de revoir le plus jeune dans cette aventure. Liam est resté spectateur et pour le loup que je suis, il est évident qu’il est tétanisé de peur. C’est le plus jeune d’entre nous, difficile de lui en vouloir. Puis, il vaut mieux pour le reste du groupe qu’ils n’aient pas un loup en perte de contrôle à gérer en plus des Docteurs et de la bête.

Le reste de l’équipe prend également congé. Je me retrouve seul avec Maxence. Mon ami est mal à l’aise. Je lui laisse libre accès à mes pensées. Peut-être il est dans ma cervelle à analyser mes pensées, mais il ne manifeste pas sa présence. Je tente une approche mentale.

« - Max. Si tu as besoin, je suis là pour parler. Quel que soit le sujet. »

Silence dans ma tête. Silence dans sa chambre.

On ne force pas les gens à se confier. Il va mal, c’est évident. I ne porte pas son collier de cuivre. Celui que Matrim lui avait confectionné. Matrim dont on a aucune nouvelle. Les autorités népalaises sont enfin arrivées sur le lieu du crash, mais ils n’ont trouvé aucuns survivants. Ils n’ont pas non plus le décompte exact des corps qui sont éparpillé sur plusieurs kilomètres à la ronde dans un univers hostile et soumis à des tempêtes de neige. Matthias, Charlie, Tama et Matrim font partie de la liste des disparus. L’avis des spécialistes du pays est pessimiste sur une quelconque survie dans un tel milieu et si longtemps. Ruby affirme que Matrim est encore en vie. Je le souhaite de tout cœur. C’est un chic type qui s’en est déjà suffisamment pris dans la gueule.

- Appelle-moi si nécessaire. Bonne soirée Max’.

Je ne lui demande pas de m’accompagner pour traquer la chimère. S’il voulait le faire, il m’aurait parlé. Je ne reconnais plus son regard, durcit et comme posé sur une autre dimension.

C’est la dernière fois que je verrais Maxence. Le campus m’appellera quinze jours plus tard pour me demander si j’ai des nouvelles de lui. Il serait parti de Beacon Hills sans prévenir qui que ce soit, sa chambre entièrement vidée de ses affaires. Son abandon, me frustre sur plusieurs points. Affectif d’abord, car avec son don extraordinaire, il connaît tout de moi, jusqu’à mes peurs inavouables que même Mick ne connaît pas. Puis cela signifie que je me retrouve seul à enquêter sur les agissements de ce professeur de biologie qui s’amuse à créer des chimères. Je sais Mick bien occupé avec sa propre quête, mais il y a un point commun sur nous enquête. Son père a travaillé sur la molécule qu’utilise le cinglé.

Spoiler:
 


© Fiche by Mafdet Mahes

► Que cache Chad ? ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 940
Points : 1103
Réputation : 168

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Ven 1 Juin - 0:55



Chimaera
Le Brarrish se lance dans un nouvel échange d'idée endiablé. Ils ont des brouilleurs de fréquences au poste de police, mais ne connaissent pas celle sur laquelle se trouvent les Doctors. C'est là que Jordan propose que Lydia se serve de ses dons de banshee pour la déceler, et de bricoler un peu sa machinerie pour atteindre les scientifiques interdimensionnels.
Le Hellhound à la présence d'esprit de remarquer que tuer la Bête revient à tuer l'adolescent qui l'abrite, un possible camarade, ajoute Stiles. Ça complique les choses. On ne peut pas se permettre de foncer sur la Bête sans prendre en compte la survie de l'hôte...

Jordan farfouille dans les dossiers. Nous nous faisons tous une place à ses côtés, de part et d'autres des rapports de polices et médicaux. Et petit à petit, le puzzle prend forme...

-Donovan a reçu une greffe de peau, suite à un accident de moto. Hémorragie interne. Regardez.. Tracy. Greffe de peau à l épaule… Luka, greffe de la cornée suite à un glaucome… ils ont tous reçu une greffe, d’un donneur mort.

-... Une greffe allogénique...

-Ils ont tous.. Ils sont un mélange d’ADN. Deux adn mélangés. Quelque part, ils étaient déjà des chimères avant que les docteurs n’expérimentent sur eux…

- Oui c’est ça ! Déjà des chimères humaines !

-Des chimères humaines?...

Stiles siffle et s’agite comme une bouilloire sur le feu. On ne peut plus l'arrêter.

- Oui ! Tu as raison Jordan ! Ils ont deux ADN avant l’intervention des docteurs, après… Ils présentent un mélange de deux créatures ! Theo est loup et coyote, Tracy loup et kanima, Luka scorpion et loup, Noah Berserker et jaguar. La transformation demande du temps. Qui d’autre parmi les élèves aurait disparu un moment ?

Notre profiler attitré ouvre la bouche. Un judicieux "il faudrait faire une lis-" n'a pas le temps de franchir ses lèvres qu'il se fait interrompre par un coup de pied sous la table. Je ne répond pas à son froncement de sourcils. Personne ne fait de liste. De greffés, chimères humaines ou dieu sait quoi.
S'il était un peu attentif, Adriann se souviendrait que je suis passé sous le bistouri. Rafistoler une stupide blessure. Survenue il y a des mois. Une balle. Dans le bide...
Je ne suis évidemment pas une "monstrueuse" chimère - je saigne et ne guérit pas à vitesse grand V, comme n'importe qui de parfaitement normal! - mais je ne tiens pas à ce que mes déboires personnels finissent étalés sur la place publique. On a notre facteur commun : on a l'essentiel.

- Lydia aurait-elle le pouvoir de parler à l’hôte quand la bête est là ? La bête est immense contrairement aux autres chimères. Cela donne de la matière pour deux personnes… Le dernier indice sur une chimère est que lorsque la manipulation échoue, ils ont du mercure qui s’écoule de leurs orifices naturels.

- Je n’ai rien à rapporter sur ce qui concerne la bête. intervient Wilder. Seulement vos discutions me prouve que nous avons bien deux affaires distinctes concernant les chimères. Pour la fresque, je pense qu’elle représente deux antagonistes : le Hellhound et la bête. J’espère que ce n’est pas une prémonition, vu le monceau de cadavres qui les accompagnent.

Je réprime un frisson au souvenir du charnier à quelques pas de la fresque. Chad en revient à nos deux affaires trompeusement semblables et expose les différences entre les victimes des Dread Doctors et celles du médecin fou du campus. Les garous artificiels ne présentent pas les mêmes prédispositions que les greffés du bahut, ils ne suintent pas non plus de mercures en cas de rejet. Le doc Frankenstein à l'origine de ces expériences aurait quitté la ville, mais une nouvelle créature a fait son apparition. Chad et Maxence sont sur ses traces.
Le constat est déconcertant. Beacon Hills n'est pas prête de trouver le repos. Cela dit, ce n'est pas le moment de se décourager : chaque affaire en son temps.

- Je retourne dans les égouts avec Jordan. J'attends qu'un autre élu soit nommé, mais Brian enchaine sans même me calculer. Nous sommes tous deux d’anciens militaires. Nous devrions pouvoir nous infiltrer furtivement. Et moi, je suis un éléphant dans un magasin de porcelaine?... Ce type va bien lâcher sa canne à un moment ou l’autre. Adriann, vous nous accompagnez. Je darde de gros yeux sur le flic. Vos sens peuvent nous être utiles.

"Vos sens peuvent nous être utiles"?! Non, non, non, je suis pas d'accord! J'essaie à grand peine de faire passer un message muet au grand imbécile en tenue d'intervention. On n'envoie pas un wendigo au combat! Et certainement pas MON wendigo!... La perte de contrôle du rital ne lui a pas suffit qu'il lui faudrait un dessin supplémentaire?!

J'ai un avantage qui ne m'aurais même pas traversé l'esprit dans cette situation. L'un des nombreux paradoxes du cannibale. Certes, le wendigo est la pire des créatures que le surnaturel ait enfanté, avec ses yeux vitreux, sa peau de charbon et sa gueule béante et bordés de plusieurs rangées d'ivoires, je suis le premier à trouver qu'il ferait l'adversaire presque gémellaire de notre Bête revenu du fond des ages. Sauf que voilà : en dépit de ses instincts sanguinaires, le wendigo est craintif par nature et trop intelligent pour ne pas se jeter dans un combat qu'il n'est pas sûr de pouvoir remporter.

Adriann n'est pas emballé et ne s'en cache pas. Mais ça j'aurais du le remarquer avant de l'ouvrir...

-Je viens avec vous. La Bête laisse des traces sur son passage, on a pas besoin de limiers pour la retrouver elle ou les Docs. Et puis on a bien vu que des griffes et des crocs c'étaient pas suffisants.

Je vise sciemment Brian. Adriann ne viendra pas avec nous. Je ne me rend pas tout de suite compte que je ne me suis pas contenté d'éclipser verbalement le wendigo, mais que je me tiens quasiment entre lui et les flics. Un geste protecteur inconscient. Si ce n'est une preuve flagrante du manque de confiance que j'ai en la créature qui l'habite et en sa capacité à prendre par lui-même une décision raisonnable...

-Appelez le prof de SVT avant. Monsieur Shepherd et cet italien, Amaro ? C’est plus sûr.

Nouveau regard inquiet sur Brian. Amaro n'est pas susceptible de faire de nous son petit déjeuner, mais avec ce qui est arrivé tout à l'heure, nous sommes confronté au même dilemme qu'avec l'allemand.

-Brian, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de...

Mais mes doutes passent à la trappe, éclipsés par l'urgence de la situation qu'O'Conner nous rappelle méthodiquement. Il n'y a pas de temps à perdre, Stiles doit aller trouver la banshee, et chacun de s'affairer à sa nouvelle tâche.

Stiles s'en va retrouver Lydia après avoir convenu d'un point de rendez-vous à l'entrée des égouts, suivit de prêt par le loupiot qui a réussi à se faire oublier. Chad et Maxence ne seront pas de la partie, retenus par un autre genre de chimère. Je ne peux pas m'empêcher de lancer un regard pédant au châtain condamné à se contenter de sa créature de bas étage. A nous La Légende. Je suis certain en retour de pouvoir lire dans ses pensées qu'il rêverait de me voir me faire bouffer par la grosse bestiole. De même pour toi et ton roquet chimérique, Wilder!
Lorsque je me retourne attraper Adriann, il a déjà disparu.

-Hey! Mais où tu vas?...

Je dévale les escaliers à toute allure attraper l'allemand.

-J'ai pas été invité à la fête.

-C'est pas ce que j'ai dis...

-T'en as assez dit, crois moi. Puis t'es pas aussi discret que tu le pense. imite t-il ma pantomime adressée à Brian.  

-Sois pas stupide, t'aurais été un poids plus qu'un atout là bas! On a déjà assez d'un monstre dont se débarrasser pour ne pas se retrouver à devoir en arrêter un deuxième, toi en plus de la Bête, on cours droit à la catastrophe!!!

Le silence nous tombe dessus, glacial. Adriann bouffe des gens. Je le sais, il me l'a avoué. Mais le sujet de ses repas, de ses pleines lunes, du wendigo tout simplement, on ne l'a jamais abordé. Il macérait dangereusement n'attendant que de nous exploser à la figure.
En quelques secondes, je vois les émotions transformer son visages les unes après les autres, le choc, l'incrédulité, le dégout, puis le détachement sublimé d'un sourire cynique.

-... Pas toi "toi" mais le wendi-

-T'as toujours voulu que je te dise la vérité sur moi, Therence. Mais t'as jamais été fichu d'admettre que t'étais incapable de la supporter.

A mon tour de souffrir. Tout est dit sans l'être, tous ces maux qu'on ne dit pas. Parce qu'au fond c'est vrai, je l'ai toujours compris. Que la folie du wendigo, c'était avant tout la sienne...
Je ravale amèrement mes regrets et hoche de la tête, mais il se détourne et m'échappe pour de bon cette fois. Je me fais violence pour le laisser s'éloigner tandis que j’entends les flics sortir de la résidence. Le wendigo a quitter la bande, j'ai obtenu ce que je voulais. Je serre les dents et rejoins la voiture de police en me focalisant sur notre mission. Je n'ai pas le temps de me lamenter, on a des monstres à arrêter.

©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan Parrish

avatar


Humeur : Mystérieux
Messages : 329
Points : 483
Réputation : 144
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]   Ven 15 Juin - 20:34


Team Up

Le plus surprenant finalement, c’est que sur un sujet déjà autant perturbant, il y ait deux variantes. Chad nous explique en effet que de leur côté, ils ont à enquêter et à affronter d’autres types de chimères. Mais bon sang comment de telles horreurs peuvent germer dans la tête de tarés scientifiques… Bon, en fait, en étant scientifique ET taré, forcément, ça permet d’être créatif… Cerberus rue dans les brancards, et les brancards, c’est moi… nous… Bref, ça ne lui plait pas que je prenne ça avec trop de légèreté. Il ne comprend pas que c’est un levier de soupape pour moi. Nous avons beau avoir fusionnés pour de bon, il y a encore des perceptions et des modes d’actions différents pour nous deux

Brian nous remet dans le bain tout de suite... Donc on est bon pour y aller de nouveau. C’est la que je le remercie, encore pour tout ce qu’il a fait pour moi. Sans lui, qui est venu me chercher en enfer, je n’aurai pas eut la force d’y aller. Et cerberus aurait fait un carnage, sans profiter de la force de l’équipe.

Lydia.. Je vois bien que Brian n’aime pas trop l’impliquer la dedans. Il y a eut comme une sorte de crush entre elle et moi, mais jamais rien ne s’est passé. Ce bourricot ne comprend pas que je n’ai que lui en tête, mais c’est ce qui fait son charme, finalement. Enfin ce qui y contribue. Comme le fait qu’il rougisse. Qu’il soit beau. Qu’il évolue. Qu’il soit putain de baleze avec son pouvoir… Qu’il soit humain. Mon humain…

Je suis surpris de voir, de nouveau, Therence intervenir et proposer de venir avec nous. Ce gamin n’en est plus un, visiblement, et il en a sous le capot. Je le regarde, avec une étrange fierté. Cerberus ! ça suffit avec ces histoires d’honneur et de combat ! Il va y rester, le mioc.. Bon, rien à faire, le helltoutou ronronnerait presque si je n’avais pas le contrôle des manettes…

C’est donc une troupe hétéroclite, mais néanmoins sacrément remontée, par l’urgence, par le defi, par le destin, peu importe, qui quitte l’appartement devenu étroit dans cette bataille d’égo, et se dirige vers un destin encore inconnu, mais glorieux.
Mais d’abord…

Sautant sur Brian aussitôt que j’en ai l’occasion, je réfute tous ses arguments. Sur le fait qu’il pue, que ce n’est pas le moment, qu’on a du travail, qu’il faut foncer aux égouts..
« ouais ouais ouais.. Aller, tu nous feras le hammam, comme tu sais bien le faire…. a notre retour... Ca fait trop longtemps que je t’ai pas bichonné… et ta gueule… »
Je me retourne vers therence pour lui proposer d'améliorer ses connaissances :
"tu veux nous aider à bricoler les postes ?.. a condition que ça te serve pas pour.. oh laisse tomber"..
Un peu plus tard, des radios bricolés et l’espoir en bandoulière nous voila reparti vers les égouts… voyons le bon coté des choses, si on s’en sort, j’aurai un hammam rien que pour moi.. nous..



© Fiche par Mafdet Mahes


#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BHI : Imminent threat [Pv Chad, teams Beast & Doctors]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Beast Below [OneShot 162X]
» The Beauty & the Beast
» RU Threat List ROSA
» [Ubers 6G] Threat list

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Campus :: Résidences étudiantes-
Sauter vers: