AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
8 décembre 2018

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd




Classement au
24 novembre 2018

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
10 novembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
27 octobre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Liam Dunbar




Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 You saved me... [Lewis & Tobias]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: You saved me... [Lewis & Tobias]   Jeu 1 Mar - 22:47

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...




Le temps était plutôt clair à Beacon Hills. J'étais de très bonne humeur et j'avais envie de faire quelque chose que je faisais parfois dans les villes que j'avais l'habitude de traverser durant mes voyages. Je décidais alors de me parer de mon matériel pour exécuter ma petite envie de musique. Mais avant tout j'enfilais des habit simples et agréables pour rester dehors, mais je pris également un petit tabouret. J'avais l'air étrange certes mais j'aimais bien avoir mon propre matériel pour me produire. Ce n'était pas que j'étais un radin ou quelque chose du genre, mais j'avais mes petites habitudes que j'avais du mal à lâcher.

J'arpentais les rues, sous le regard des passants quelque peu intrigués qu'un homme se balade avec une housse à guitare et un tabouret replié.
Puis je m'installais alors à un endroit où il y avait un peu plus de passage que dans mon quartier. Je m'installais alors en sortant ma guitare et dépliant le tabouret. Je m'y assis et positionnais l'instrument sur mes genoux de manière à être à l'aise quand je joue.
Contrairement à d'autres chanteurs que j'avais pu voir, je n'ouvrais pas ma housse pour récolter de l'argent. Je ne voulais pas une quelconque rémunération, je voulais simplement égaillé un peu plus la journée des passants si cela pouvait le faire.

Je commençais à gratter des accords, après avoir correctement accorder ma guitare. Je commençais alors aussi à chanter. Ma voix était bien clair et je commençais à interloqué quelques passants. Certains s'arrêtaient pour m'écouter, tandis que d'autres ne faisaient que tourner la tête. Peut m'importer, être dehors à faire ce que j'aimais était une chose qui me rendais heureux.


Le temps passait lentement, ce qui me faisait rire lorsque je chantais c'était l'attitude des enfants. Une petite fille s'était approchée de moi en dansant comme elle le pouvait sur une musique que je chantonnais. Un petit attroupement s'était formé autour de moi, j'avais bientôt fini et cela me faisait toujours plaisir de partager un petit instant avec les autres, en faisant quelque chose que j'aimais faire.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Ven 2 Mar - 2:34

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Tout lui semblait étrange dans ce pays, que ce soit le climat ou même les us et coutumes des gens. Polis, parfois un peu trop, et quelques fois même intrusifs, cherchant à découvrir le passé de leur congénères sans même se soucier des répercussions que pourraient avoir leurs indiscrétions. A vrai dire, il ne sortait que très peu de chez lui. Parfois pour aller chercher quelques livres dans la petite librairie située non loin de chez lui, mais le plus souvent pour aller acheter ses cigarettes ou sortir le soir, pour découvrir les bars des environs. Dans ces derniers il sentait le regard des autres sur lui, mais le pire restait ces femmes, ou même ces hommes, qui trop surpris de voir un homme seul boire dans son coin, venaient le voir. Pour tenter de le sortir de sa bulle, ou pire lui faire des avances, qui se révélaient toujours gênantes pour les courageux qui avaient osé tenter le coup. Il aimait sa femme, et n'avait jamais réussi à penser à une autre personne avec la même affection. A vrai dire, il ne s'attachait plus aux autres depuis bien longtemps, préférant rester seul. Seul avec ce chat qu'il avait adopté à son arrivée dans cette ville de Californie qui était maintenant sa demeure.

Il adorait Marc Antoine. Il lui parlait, le caressait parfois. De nombreux points communs le reliait à cette petite boule de poil, comme leur désintérêt pour tout ce qui avait trait à l'espèce humaine. Mais cette petite chose rousse avait aussi un défaut, il l'avait compris bien vite ce matin là quand il s'était fait agresser au réveil par un animal affamé et à l'air revêche. Il s'était alors levé, avait bu un café agrémenté d'un peu de liqueur en vitesse avant de sortir de chez lui pour aller chercher de quoi les sustenter lui et son nouveau compagnon.

Il sortit bien vite de la première épicerie qu'il avait pu trouver, un sac en papier bien remplit dans les mains, avant de se figer en voyant le spectacle qui s'offrait à lui un peu plus loin dans la rue. Un attroupement s'était formé, et c'est quand il s'en approcha un peu plus qu'il entendit une voix claire s'élever dans les airs, rendant cette journée soudainement plus douce grâce à l'harmonie qui s'en dégageait. Il darda une petite brune qui tentait de tournoyer en rythme avec la musique d'un regard amer avant de lever les yeux sur la source de toute cette animation.

Un jeune homme était assis au milieu de tout ces gens, une guitare sur les genoux. Il chantait, emplissant l'air de la justesse de sa voix, son regard lui aussi fixé sur l'enfant. Ce ne fut qu'au moment ou Tobias vit son visage qu'il hoqueta de surprise, partagé entre l'envie de partir et celle de venir toucher l'homme, histoire de s'assurer de sa présence en ces lieux. Il se contorsionna, sortant une cigarette de sa poche, et finalement lâcher son sac pour l'allumer en toute tranquillité. Il tira une bouffée de poison, avant de reprendre ses commissions et s'approcher doucement de celui que lui et son mentor avait jadis passé des journées à torturer dans une cave sombre. Cet homme qu'il avait aidé contre toute attente. Alors qu'il était prêt à lui faire subir les pires atrocités, ne supportant plus ses hurlements et son air perdu alors qu'ils faisaient leur possible pour le forcer à dévoiler ses ailes, brûlant celles-ci à chacune de leurs apparitions.

Il s'approcha encore un peu alors que ce dernier rangeait son instrument dans la housse prévue à cet effet et que le petit groupe de curieux se dispersait peu à peu. Il reprit une longue bouffée de tabac avant de la relâcher en un long et fin nuage blanc, se déplaçant pour arriver dans le dos de l'Homme oiseau.

-Ta voix semble s'être bien remise petit rossignol...

C'était là tout ce qu'il trouvait à dire à cet homme, se demandant si ce n'était pas là une belle erreur que de venir parler à cet individu à qui il avait fait plus de mal que de bien. Cet être qui l'avait pourtant ramené à son humanité un court instant, et lui avait donné envie de se rebeller contre son ami. La seule fois ou il avait eu le  courage de s'affirmer face à cet homme qui l'avait toujours intimidé, voire même effrayé. Ou plutôt la première fois, si l'on comptait cette dispute il y a quelques mois et qui s'était soldée par son départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Ven 2 Mar - 10:42

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...



L'attroupement se dispersait petit à petit et j'en profitais alors pour me lever et ranger ma guitare dans sa housse. C'est alors que j'entendis quelqu'un parler derrière mon dos. De suite je reconnus la voix et cela me provoquait des frissons de terreur dans le dos. Je me redressais doucement et me retournait. Le choc me prit lorsque je reconnus l'individu qui avait parler. C'était un chasseur... Comment je le savais? Parce que ce type et son partenaire m'avaient capturé peu de temps après que j'avais commencé mon voyage autour du monde. Durant quelques semaines ils m'avaient enfermé dans une cave et m'ont torturé. Il avait fallut presque un an à mes ailes pour se remettre complètement des séances de souffrances dont elles avaient été victimes. Ce type... Un jour alors que son compagnon était parti, il m'avait scruté, il m'avait parlé sans que je lui réponde... Et au bout d'une heure, il m'avait ouvert la porte en me demandant de partir. Sur le coup j'avais crus que c'était un piège mais cela ne le fut pas et j'avais de nouveau embrassé la douce liberté.

Je n'en avais jamais parlé à personne mais parfois quand j'ouvrais mes ailes javais eu pour l'habitude de remarquer qu'elles avaient moins de brillances, mais bon l'esthétique ne fait pas tout. Je n'avais jamais compris pourquoi le chasseur m'avait relâché alors qu'il avait bien prit un malin plaisir à me faire endurer des heures de douleur, me laissant trop peu de répit pour tenter de fuir.

Je restais en retrait. Je devais m'être raidi d'un coup mais je tentais de rester au plus naturel. Je ne voulais pas flancher, je ne savais pas à quoi m'attendre.

-J'ai eu le temps de me remettre de mes blessures... Je ne vous en remercie pas je suis navré... Vous êtes venu me chercher pour me brûler de nouveau ou vous avez trouvé un autre oiseau ou une autre créature à torturer? Votre acolyte va débarquer de derrière un buisson, c'est ça?

J'étais froid dans mes mots mais c'était ainsi. Je n'avais jamais fait de mal à qui que se soit, et ces hommes m'avaient rabaissé plus bas que terre en me traitant de monstre et d'autres atrocités, entrecoupés de scarifications ou brûlures diverses.
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Ven 2 Mar - 17:50

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Il n'avait même pas été surpris par la réaction de l'homme, après tout il lui avait fait endurer des choses qu'aucun être n'aurait du avoir à subir. Il tira sur sa cigarette, observant le dos de son ancienne victime avant de soupirer face à l'angoisse bien mal dissimulée de celle-ci.

-Je ne fais plus ce genre de choses, ou seulement à ceux qui semblent le mériter.

Il ne savait même pas pourquoi il s'était approché de l'homme, simplement une envie de se rassurer en quelque sorte. De se dire qu'une des rares bonnes actions qu'il avait faites ces dernières années n'avait pas été vaine. Il aurait du se douter que l'être face à lui n’éprouvait rien d'autre que de la rancœur envers sa personne. La seule de ses victimes qui pouvait lui reprocher ses actes, et il n'avait rien trouvé de mieux à faire que de venir lui parler. A croire qu'il voulait s'entendre dire qu'il n'était rien d'autre qu'un monstre. Pas par l'apparence contrairement à ceux qu'il avait exterminé, non chez lui c'était l'intérieur qui clochait. C'était la raison pour laquelle il avait cessé de parcourir le monde à la recherche de sang à faire couler. Il avait comprit qu'il ne valait rien de mieux que cet Alpha qu'il avait vu tuer son petit garçon.

Le pire dans tout cela c'est qu'il n'était même pas désolé pour ce qu'il avait fait subir au chanteur. Au contraire il avait même regretté de l'avoir aidé lorsqu'il avait du en payer le prix, lorsque la colère de son mentor s'abattit sur lui comme la foudre sur un paratonnerre. Mais jamais il n'avait pu réellement souhaiter la mort de celui qui avait réussi à créer ce sursaut de conscience chez lui. Il s'approcha de lui avant de poser une main sur son épaule, se moquant de venir ainsi renforcer ses craintes et empiéter sur son espace personnel. Cela faisait bien longtemps qu'il ne perdait plus de temps avec les conventions sociales, les évitant en général.

-Si ça peut te rassurer le seul méchant chasseur ici, c'est moi. Et je ne t'ai pas laissé partir pour revenir à la case départ.

Il ne cessait d'observer le dos de cet homme, sachant parfaitement ce qui pouvait en sortir si on le poussait un peu dans ses retranchements. Il fit glisser une main le long de ses omoplates, la langue tirée d’excitation à l'idée de ce qu'il avait fait à ces deux appendices dissimulés par le jeune homme. Se demandant si celles-ci avaient finit par reprendre leur forme initiales ou bien si elles étaient restées martyrisées, marquées par la folie de deux chasseurs. Il n'osait pas poser la question à voix haute, le sentant si tendu sous ses doigts qu'il savait qu'il ne faudrait que peu de choses pour que ce dernier prenne la fuite. Ce qu'il voulait éviter autant que possible. Après tout si quelqu'un gênait en cet instant c'était bien lui, qui avait eu l'indécence de venir lui adresser la parole. Il ignorait tout de lui, sachant juste qu'il était plus jeune que lui.

Il enleva sa main, rompant le contact avant de reprendre une nouvelle bouffée de tabac. Prêt à s'éloigner au moindre signal de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Dim 4 Mar - 20:00

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...




J'entendais ses mots mais je ne savais pas si je pouvais réellement lui faire confiance. J'étais de nature à faire confiance d'ordinaire mais avec ce type j'avais vraiment du mal. Malgré que ce qu'il pouvait me dire je ne lui, pour le moment, pas entièrement confiance, il n'avait pas non plus fait grand chose pour gagner ma confiance. Bon il ne m'avait pas non plus mit un couteau sous la gorge dès qu'il m'avait vu. Je restais alors à une certaine distance mais celle-ci fut tout de suite dissipé lorsque le chasseur plaçait sa main sur mon épaule tout en continuant à me parler. Je m'étais figé un instant mais je décompressais un peu jusqu'au moment où il retirait sa main. Je le regardais quelque peu interloqué. Ses geste étaient très différents de ceux qu'il avait eu avec moi il y a des années. Il fallait dire que cela changeaient drastiquement des séances de tortures interminables.

Je décidais également de briser le silence pesant et présent entre nous. Je parlais bas car des gens continuaient à passer non loin de nous et ce que j'allais dire pouvait paraître des plus bizarres pour les simples "humains" ou ceux qu in'avaient aucune connaissance du surnaturel.

- Mes ailes vont bien mieux depuis la dernière fois si cela vous intéresse. Par chance ça guérie avec le temps.

J'avais même dû chercher quelques connaissances de personnes ayant la même nature que moi pour qu'il m'aide à guérir de cette souffrance. Cela avait certes prit du temps mais à présent je pouvais bien utiliser mes ailes comme auparavant.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Dim 4 Mar - 21:39

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Il s'était attendu à une fuite de l'autre, voir à des insultes, mais pas à ce qu'il reste planté devant lui de cette façon. Pas à ce regard choqué. A vrai dire, il aurait certainement préféré se faire injurier, sa conscience ne l'aurait que mieux vécu. Il pompa plusieurs taffes de nicotine sur sa cigarette, tentant de ne pas flancher devant ce regard qui n'aurait pas du être si pur alors qu'il était rivé sur lui. Il allait baisser les yeux quand l'homme-oiseau parla, lui disant que ses ailes étaient malgré tout parvenues à guérir.  Il se doutait bien que des stigmates des mauvais traitements qu'elles avaient subies devaient encore être présents, mais il s'en moquait un peu.

-J'en suis heureux pour toi. Mais encore plus de te savoir en vie.

Il l'avait cru mort, il avait pensé que ce dernier ne survivrait pas à ses blessures, qu'il avait fait acte de courage trop tard en le laissant enfin fuir. Il s'était demandé s'il n'aurait pas mieux fait de l'achever d'une balle dans la tête ce jour là, il s'était trouvé égoïste en le laissant partir sans se soucier de ce que serait son avenir. Il avait craint que son ami ait achevé cette proie de luxe. Ce dernier était revenu bien peu de temps après la fuite de leur victime, et il lui avait toujours laissé croire que celle-ci était morte, que son corps pourrissait dans les bois qui entouraient la vieille bicoque qui leur servait de point de chute à cette époque. Il avait finalement préféré croire que c'était faux, que la colère de son acolyte était due à cette chasse perdue et non uniquement à sa trahison inattendue.

-Il avait dit que tu étais mort. Que je n'étais qu'un lâche doublé d'un traître.

Il n'avait pas cherché a nier lorsque son ami lui avait craché ses mots durs au visage, les renforçant en le frappant comme plâtre. Faisant en sorte que le message entre bien dans sa tête. Puis il l'avait laissé, plusieurs jours, l'abandonnant seul comme le chien, le tricheur qu'il était. Après un dégrisement forcé, il avait tenté de mettre fin à ses jours, doutant de plus en plus au sujet d'un possible retour de son compagnon, ne voulant pas mourir de faim enfermé dans une cave sombre qui faisait renaître en lui ses pires craintes. Puis il était revenu, le ruant de coups en le voyant près a se trancher les veines avant de le forcer a grimper dans leur voiture, l'emmenant au loin dans une nouvelle chasse. Ne reparlant jamais de cette erreur de jugement dont Tobias avait fait preuve.

A cette pensée sa gorge se serra, il tira une nouvelle bouffée de nicotine sur sa cigarette avant de la laisser échouer au sol. Il farfouilla dans la poche intérieure de son long manteau de laine noire, en sortant une flasque qu'il porta à sa bouche, faisant descendre le niveau de celle-ci en plusieurs lampées. Complètement imperméable au grand yeux de son ancienne victime.

-Je suis un lâche il n'avait pas tord à ce sujet. Et un traître. Je l'ai laissé il y a peu, lui prouvant une nouvelle fois encore.

Il avait ainsi perdu son principal exutoire, n'ayant plus que son alcool chérit pour noyer son mal être. Il voulait redevenir quelqu'un de bien, enfin essayer. Il voulait être digne de ce petit garçon qu'il avait entendu pleurer une dernière fois alors qu'il savait qu'à son réveil, si réveil il y aurait, ce petit bonhomme ne serait plus près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Dim 11 Mar - 16:24

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...




Ses mots avaient pour effet de me surprendre. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise ça, qu'il soit "heureux" de me savoir en vie. Mais la suite de notre discussion m'éclaircissait un peu plus sur les raisons de sa "joie" de me savoir sain et sauf après qu'il m'ait libéré. Tout venant de ce mec avait pour effet de me surprendre: qu'il m'est libéré, qu'il vienne me voir après tout ça, qu'il s'inquiète un minimum pour mes ailes, et qu'il m'avoue qu'il était rassuré de me savoir à l'abri.

-J'ai eu de la chance d'avoir, lors de ma fuite, rencontré quelque uns de mes congénères... Ils ont prit soin de moi et j'ai pu survivre. Car en effet sans eux je crois que dans le meilleur des cas je n'aurais pas pu utiliser de nouveau mes ailes, et dans le pire des cas... Je te laisse imaginer.

Tout en fumant sa cigarette il me racontait le fait que son partenaire de chasse l'avait traité de traître. Cela ne m'étonnait pas mais pour ma part je trouvais qu'il avait fait une bonne chose. Certes c'est leur "activité" mais qu'ils chassent des innocents comme moi, c'était ... Triste et une perte de temps selon moi. Il valait mieux s'intéresser aux créatures surnaturelles qui sont des dangers en laissant les autres tranquilles.
Je sentais que l'homme devant moi n'était pas à l'aise en évoquant ses souvenirs. Je ne savais pas non plus comment réagir, en ce qui le concernait je ne pouvais pas me permettre de lui donner entièrement ma confiance... Même sil m'avait aidé, il avait eu le plaisir de me torturer avant cela. Bien que je cherche encore comment, lorsque j'étais encore leur captif, il a fait pour avoir eu un moment de pitié et qu'il m'a ainsi permis de m'enfuir.

Je me décidais alors à lui poser la fameuse question.

-Mais pourquoi... Pourquoi vous aviez fait ça? Surtout si vous saviez que votre partenaire de chasse allait voir voir comme "un traître". Je sais que mes mots ne seront pas importants pour vous, mais je ne vous remercierai jamais assez pour m'avoir permis de fuir sachant que vous alliez perdre l'amitié de votre ami. Pour ma part, vous avez fait ce que vous aviez à faire.

Mes mots n'étaient pas objectifs mais je devais les laisser sortir de ma gorge qui s'était légèrement serré en me remémorant mes douloureux souvenirs lié à cet homme.
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Dim 11 Mar - 19:38

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Il écoutait l'homme oiseau tout en sifflant son bourbon, son regard rivé au sien. Ce dernier avait eu de la chance, une chance insolente même en tombant sur d'autres créatures dans sa fuite. Mais cette chance ne faisait que contrebalancer avec ce qu'il avait subit auprès des deux autres juste avant. Comme quoi la vie ne vous demandait jamais plus que ce que vous pouviez assumer. Règle oubliée dans certains cas, sinon il était sur que lui même ne se retrouverait pas dans ce genre de situation.  Même s'il s'en était tiré, on ne pouvait pas décemment dire qu'il avait bien survécu à tout cela. Il but, jusqu'au moment ou plus aucune goutte d'alcool ne glissa dans sa gorge. Il secoua sa flasque déçu de voir que celle-ci était réellement vide avant de la ranger dans son manteau en grommelant.

Il fut bientôt clair que le fait qu'il n'avait plus de liquide dans la bouche était un bonne chose quand son ancienne victime se mit à le questionner. Car dans le cas contraire, il aurait certainement tout recraché de surprise. Il l'observa longuement, pesant le pour et le contre entre les informations qu'il pouvait lui livrer et celles qu'il souhaitait avant tout garder pour lui. Après tout celui qui était face à lui ne pouvait pas lui faire beaucoup de mal. S'il l'avait souhaité il l'aurait certainement déjà fait, et au contraire il semblait presque reconnaissant. Il laissa sa langue glisser sur ses lèvres avant de lâcher un réponse simple d'une voix plate, presque morte.

-Je ne supportais plus tes cris. Et ton regard. J'ai eu envie de te crever les yeux à plusieurs reprises, de te brûler la langue avec le chalumeau. Mais le faire n'aurait rien arrangé à cette voix qui me disait que j'étais devenu pire que le monstre qui a tué ma famille. Que j'étais devenu un monstre et rien de plus, et que je n'avais pas eu besoin de griffes, de crocs ou d'ailes pour ça.

L'autre était heureux d'être en vie et approuvait le fait qu'il l'ait aidé à fuir, rien de surprenant là dedans vu sa position dans toute cette histoire. Et aux yeux de Tobias, cet avis ne signifiait rien. Tout comme ces remerciements, même s'il avait baissé les yeux en les entendant, encore honteux du temps qu'il lui avait fallu pour réagir à l'époque. Il tendit une main assurée au seul visage familier qu'il avait dans cette ville avant de se présenter.

-Tobias Rapier.

Lui et son acolyte ne prenaient jamais la peine de dissimuler leurs noms lors de leurs traques et les séances de jeux qui en découlaient. Mais le garçon face à lui devait avoir autre chose à faire que chercher l'identité de ses agresseurs à l'époque. Et rien ne valait une main tendue et une présentation en bonne et due forme pour commencer une relation sur de bonnes bases, c'est ce que sa mère lui répétait sans cesse quand elle lui demandait s'il avait refait sa vie. Alors il continua, un sourire au bord des lèvres, presque sincère cette fois-ci.

-Professeur de lettres, j'ai juste fait un détour dans ma carrière en passant par la phase vengeance et tuerie. Maintenant je n'attaque plus que ceux qui le méritent. Et je suis seul. J'espère que tu as quelqu'un pour surveiller tes arrières. Nous t'avions attrapé trop facilement.

Certes l'homme à la douce voix ne s'était pas jeté dans leurs bras non plus, mais pour les hommes expérimentés qu'il étaient, il n'y avait même pas eu d'amusement. Il n'était pas fait pour se balader seul, il lui fallait une meute, quelqu'un au dessus lui, pour le guider. Histoire qu'il ne se retrouve plus jamais enchaîné dans une cave et en larmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Lun 19 Mar - 14:11

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...




Sur le coup j'étais quelque peu surpris de sa réponse. Il avait ressenti de la pitié alors qu'il aurait pu simplement me créer les yeux ou me faire taire comme il le voulait mais il avait choisi de me rendre ma liberté. A entendre ses mots il avait souffert, peut être autant que moi avant savoir choisi la voix de la ville ce pour expier ses douleurs émotionnelles.
Puis il me tendis alors la main en déclinant son nom mais également ce qu'il faisait dans sa vie depuis la dernière fois que je l'avais vu. Une partie de moi me hurlait de fuir mais je voulais laisser sa chance avec homme qui semblait vraiment vouloir une nouvelle chance de ma part. Enfin je crois? Mais je ne voulais pas pencher dans la paranoia et puis, il semvlait quelque peu perdu lui aussi
Il m'avait également déclaré que j'avais intérêt à avoir quelqu'un pour me protéger. Je décidais alors de lui répondre d'une traite tour en serrant sa main.

- Lewis Walton, je suis chanteur dans un bar de la ville. En ce qui concerne ma protection... J'ai ce qu'il faut.

Je connaissais quelques personnes à présent et je savais que j'avais des gens vers qui me retournait en cas de soucis. Puis je retirais ma main en le regardant. Cet homme était vraiment des plus étranges ou devrais je dire.. . Inattendu... jamais je n'aurais pensé qu'un chasseur pourrait quelque peu changer comme Tobias avait pu le faire. Il fallait que c'était la dernière personne à qui je m'attendais a rencontrer dans cette ville.
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Mar 20 Mar - 10:56

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Lewis... Au moins maintenant il connaissait son nom, ce qui ne faisait que l'humaniser un peu plus à ses yeux. Son cœur se serra à l'idée de ce qu'il lui avait fait subir, et il était toujours aussi surpris par le peu de méfiance dont le chanteur faisait preuve à son égard. Il lui avait tendu la main en retour, à sa place il aurait certainement tranché cette main , à croire que tout le monde n'était pas aussi rancunier que lui. Ou aussi cruel tout simplement, puis il se rappela que lui même accordait son pardon bien facilement il y a quelques années, avant de comprendre que les gens ne faisaient que s'en servir pour faire mal à nouveau, de façon plus dure encore en trahissant une confiance nouvellement retrouvée. Le pardon était comme les excuses, des choses pour les faibles, ceux qui n'osaient pas se rebeller. Il ne pardonnait plus, et ne demandait plus qu'on lui face cet honneur.

-Ta voix est nette et claire. Ce métier te correspond. Je joue les piliers de bar quand l'envie me prend, on se verra peut être.

Un oiseau chanteur, la vie jouait avec les hommes en mettant ce genre de coïncidences sur leur chemin. Il fut rassuré en ayant la confirmation que le jeune homme avait une protection. Sans doute une meute qui prendrait soin de lui, et ne le laisserait pas filer seul sur les routes. Il se doutait que si Lewis leur parlait de lui, il ne ferait certainement pas long feu dans cette ville. Il ne se faisait pas d'illusions à ce sujet et savait que face à une meute il serait bien trop faible pour tenir tête à l’ennemi suffisamment longtemps. Il espérait que cette situation ne dégénérerait pas, que sa retraite ne serait pas mise à mal par des erreurs qu'il avait fait par le passé. Et surtout qu'il n'en arriverait pas à devoir regretter une de ses rares bonnes actions de ces quinze dernières années.

-Un Alpha ? J'ai un petit soucis avec ce groupe de personnes, j'espère que je ne finirais pas par m'en prendre au tien. Ce serait là une bien triste coïncidence...

Le plus simple serait qu'il connaisse l'identité de ce dernier, mais il n'osait pas poser cette question au jeune homme. Il se sentait mal à l'aise en sa présence et surtout il était bien conscient que son comportement était tout à fait déplacé. Il arracha un morceau du sac en papier qui contenait ses vivres et ceux destinés au félin affamé qui l'attendait chez lui, avant de sortir un crayon d'une des poches de son manteau, griffonnant rapidement quelque chose.

-Je te donne mes coordonnées. Si un jour tu as un soucis, n'hésite pas. Voit ça comme une façon de rembourser ma dette pour ce que je t'ai fait. Et pour le plaisir que j'y ai pris.

Il fourra le morceau de papier dans la main de Lewis, ne lui laissant pas le choix. Il en ferait ce qu'il voudrait par la suite, le conserver ou bien le jeter à la première occasion, mais à cet instant il ne tolérerait aucun refus.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 133
Points : 164
Réputation : 6

Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Lun 26 Mar - 15:29

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

You saved me...




Il avait bien remarqué que ma voix avait guéri de l'époque où il m'avait connu. Il se désignait comme pilier de bar, donc en effet j'allais sûrement le rencontrer de nouveau. Je ne savais pas trop quoi en penser, une bonne ou bien une mauvaise chose, et bien je verrais le jour où je le rencontrerai de nouveau.
Je hochais alors la tête pour lui montrer que je l'avais bien entendu.

Puis il changeait de sujet, reprenant sur ma protection. Il avait évoqué un alpha sans que je puisse dire quoi que ce soit. Je décidais alors de lui montrer qu'à présent, et malgré cette protection je n'avais plus peur de personne et surtout pas des chasseurs.

-Qui a dit que je parlais d'un alpha... Et puis ce sont des amis à moi, donc je n'hésiterai pas à les défendre. Ce ne sont pas des menaces Tobias, soit en certain.

Pour ses gestes qui suivie je ne compris pas de suite, mais je l'observais faire sans en rajouter.
Je fus quelque peu surprit qu'il me fournisse des informations le concernant, sachant notre passé commun quelque peu houleux. Je pris alors le papier et le regardais. Il semblait vraiment vouloir se racheter, pouvais-je vraiment lui faire confiance? Seul l'avenir me le dirait.
Je glissais alors le papier dans ma poche de jean, je réfléchissais à ce que j'allais en faire dans l'avenir. Je remarquais bien qu'il ne me laisserait pas repousser ce geste de sa part, je ne comptais pas le faire.

- Merci beaucoup.

Cette journée était vraiment pleine de surprises en tout cas... Jamais je n'aurai cru vivre ça ici alors que j'avais tout fait pour paraître quelque peu "invisible" pour le reste du monde.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 313
Points : 324
Réputation : 33

Date d'inscription : 28/02/2018
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: You saved me... [Lewis & Tobias]   Mar 27 Mar - 14:33

Tobias Rapier & Lewis Walton

You saved Me...
Lewis ne niait pas l'existence d'un Alpha, même s'il ne confirmait pas cette idée non plus. Tobias espérait sincèrement qu'il en ai un, que ces amis soient une meute, ou même des gens prêt à tout pour le protéger. Il le fixait de ses yeux noirs, tandis qu'il rangeait son numéro de téléphone dans sa poche, un air un peu ahuri collé au visage. Il se contenta de hocher la tête, répondant de la manière la plus courtoise qu'il lui était possible à ce remerciement. Il espérait que l'homme oiseau n'aurait jamais l'occasion de l'appeler au secours, que jamais il n'en aurait besoin surtout.

Il sortit une nouvelle cigarette, La coinçant entre ses lèvres, avant de soupirer, gêné par cette situation. Son sac de nouveau entre ses bras, il alluma sa cigarette, laissant la fumée s'enfuir par ses narines avant de fixer Lewis, un semblant de sourire collé aux lèvres.

-Je ne vais pas te mettre mal à l'aise plus longtemps, de plus mon compagnon m'attend chez moi.

Il tira une nouvelle bouffée de nicotine, ses lèvres pincées autour du bâton de poison avant de se remettre en marche en direction de son appartement. Il l'enleva de sa bouche, juste pour dire au revoir à son ancienne victime, un sourire plus froid sur les lèvres.

-Ne te fais pas tuer bêtement.

Puis il continua sur sa lancée, traversant son quartier pour finalement se retrouver devant son immeuble et y pénétrer avant de grimper les marches qui menaient à son appartement. Il ouvrit la porte précautionneusement, allumant la lumière pour briser la pénombre des lieux, manquant de trébucher sur la boule de poil rousse qui s'était jetée dans ses jambes. Il avança, n'y faisant guère attention avant de poser son sac sur une chaise, se penchant pour attraper le chaton qui lui mordit le pouce jusqu'au sang de mécontentement. Il ne broncha pas, léchant son doigt, riant en voyant la boule de poil se débattre entre ses mains.

-Vile bestiole, c'est donc ainsi que tu me remercies après que je sois allé me battre contre le monde extérieur pour te permettre de te remplir la panse ?

Bon il fallait bien dire que sans Marc Antoine, il ne serait pas sorti en effet, mais qu'il aurait continué d'ignorer que Lewis était toujours en vie. Il ne savait pas encore si cette rencontre était une bonne chose ou tout son contraire, à vrai dire il était persuadé de ne plus jamais entendre parler de l'homme oiseau. Il cria, chassé de ses pensées par les griffes de son chat bien ancrées dans sa chair et ce malgré l'épaisseur de son manteau. 



:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
You saved me... [Lewis & Tobias]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» père Tobias
» Mais c'est qui Père Tobias en fait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: