AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Je l'ai vue la première ! (Lydia&Delyth)

Aller en bas 
AuteurMessage
Delyth Gallagher

avatar


Humeur : Lunaire
Messages : 17
Points : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Localisation : Quelque part entre des pots de peinture

MessageSujet: Je l'ai vue la première ! (Lydia&Delyth)   Lun 5 Mar - 17:37



JE L'AI VUE LA PREMIÈRE !
LYDIA & DELYTH

    Il m’avait toujours été difficile de ne penser, ne serait-ce qu’un petit moment, à moi seulement. Il y avait toujours eu dans ma vie quelque chose ou quelqu’un qui faisait que l’égoïsme n’était pas envisagé. Il fallait voir plus grand que son bout du nez et passer outre notre propre bonheur et s’inquiéter davantage d’un bonheur plus grand, celui du plus grand nombre de personnes possible. Ayant passé mon enfance au sein d’une meute, n’importe quel acte égoïste pour les autres loups suffisait pour rejeter celui qui était appelé le traître. Dans ce monde il n’y avait pas la place pour l’égoïsme et la loi du plus fort.
    C’était ce que j’avais toujours pensé jusqu’à la mort de mon oncle. A partir de ce moment là j’avais finalement ouvert les yeux : plus on se voilait la face longtemps, plus la chute faisait mal. Celui qui avait tué mon oncle n’était dirigé que par une profonde soif de pouvoir, et sa puissance ainsi que sa volonté extrêmement fortes avaient eu raison de notre ancien Alpha, mon oncle. M’étais-je trompée ? Je n’avais pas eu le temps d’y réfléchir réellement puisque cette fois le bien-être de mes parents passaient avant tout, même avant ma propre vie. Quand mon père s’était sacrifié pour ma mère et moi, je m’étais sentie dévastée et abandonnée mais incroyablement fière de sa générosité. Depuis cet instant, ma seule faiblesse était devenue ma mère. Pendant cinq ans je me suis occupée d’elle, quitte à prendre deux travails s’il le fallait pour lui permettre de souffler un petit peu. Cependant maintenant que nous étions installées à Beacon Hills notre vie s’était mise à changer petit à petit. Les dettes s’atténuaient doucement et nous retrouvions un souffle nouveau. Cela faisait maintenant un an que j’avais ouvert ma galerie d’art et j’étais bien décidée cette fois, à prendre du bon temps. Et pour ce faire, rien ne valait mieux qu’une journée shopping.

    Je ne suis pas une fille dépensière ni une acheteuse compulsive, je ne l’ai jamais été. J’ai toujours eu une réelle notion de l’argent vu les états critiques dans lesquels je me suis retrouvés avec ma mère. Même si désormais nous allons beaucoup mieux de ce côté là, ce n’est pas une raison pour gaspiller ce que d’autres n’ont pas la chance d’avoir. Je me suis toujours demandée pourquoi le gouvernement voulait s’enrichir au maximum. C’est ce qu’il fait oui, il augmente continuellement les taxes et fait en sorte de rendre la vie facile seulement aux plus riches. Les personnes qui ne peuvent même pas avoir un toit ou même de quoi se nourrir suffisamment, elles sont ignorées et mises à l’écart ! Cela m’a toujours indigné et je ne comprends pas pourquoi certains trouvent normal le fait de voir un pauvre vieillard réclamant ne serait-ce qu’une pièce pour se nourrir. Je marche en direction du centre-commercial, et il y en a un là, juste en face. Et si l’on regarde plus attentivement les personnes qui lui passent devant, que ce soit celles qui donnent ou qui ignorent, aucune d’entre elles n’ose même pas lui accorder un regard ou encore un sourire. En plus de vivre dans le froid ils subissent l’ignorance, l’inhumanité des hommes.
   En l’espace d’une année cela doit faire la deuxième ou troisième fois que je mets les pieds dans le centre-commercial de Beacon Hills. Je fais rarement les magasins si ce n’est pour m’acheter des pinceaux, de la peinture, et pleins d’autres choses utiles et indispensables pour ma galerie d’art. Mais cette fois je suis venue pour me faire plaisir et c’est donc avec un pas enjoué que je me dirige vers le plus grand magasin de vêtement que j’ai dû voir de toute ma vie. Je me dirige rapidement vers le rayon des robes puisque j’en ai aperçue une magnifique en vitrine. Cette robe est très simple et c’est ce qui fait sa beauté (ici). Elle est de couleur bordeaux, dénude les épaules avec des manches courtes et se révèle être plus courte sur le devant sans pour autant que cela fasse trop vulgaire. Je me vois déjà la porter lors de mes futures expositions à la galerie. Je l’ai repérée près des tee-shirts alors je m’élance pour m’emparer de ce magnifique tissu. Seulement je ne m’étais pas rendue compte d’un obstacle imprévu barrant ma route. Ni une ni deux je l’évite et agrippe la robe rouge de toutes mes forces. Mais bizarrement elle me résiste, alors je lève la tête pour apercevoir une petite rousse bien décidée à acheter la robe que je veux.
    Je grognerais presque pour acheter cette robe. Je la tire vivement vers moi mais cette bécasse aux cheveux bouclés a l’air décidée à la prendre. Usant - un petit peu, rien qu’un petit peu - de ma force, je tire une bonne fois pour toute sur le tissu, surprenant ainsi celle qui la tenait il y a quelques secondes dans les mains. Elle trébuche et manque de peu de m’écraser. Quelle plaie celle-là ! “Dégage, je l’ai vue la première !” dis-je en m’énervant. Je roule la robe contre moi et commence à courir vers les cabines d’essayage. Je ne sais même pas s’il s’agit de ma taille ou non, mais en tout cas je sais pertinemment que c’est la dernière ! Je ne cherche même pas à faire profil bas et cours aussi vite que mes capacités peuvent me le permettre. Je tente un regard derrière moi et constate que cette petite rousse ne laisse pas tomber, même si je l’ai déjà distancée de plusieurs mètres. “Ca ne sert à rien de courir, elle est à moi !” je me mets à crier en entrant dans la zone des cabines. Je me rue sur la première qui me semble vide et ferme le rideau. En espérant que l’autre folle n’ait pas le culot de se pointer.


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 94
Points : 100
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: Je l'ai vue la première ! (Lydia&Delyth)   Mer 7 Mar - 19:22

 
Je l'ai vue la première

Une nouvelle journée débutait à Beacon Hills. Chacune d’entre elles étaient différentes, aucunes ne se ressemblaient vraiment. Un jour il y avait un nouveau cadavre, le jour suivant il y avait l’arrivée ou la découverte d’une nouvelle créature surnaturelle et, le jour encore d’après c’était la pleine lune et là on pouvait réunir les deux évènements précédents. C’était une sorte de boucle infernal qui se répétait encore et encore, mais on ne se perdait jamais dans la routine. A cela il fallait ajouter les cours, les sorties avec les amis et tout autres choses qui ont pour but de nous divertir. Beacon Hills, la ville balise des créatures surnaturelles, je ne savais pas trop si elle recensait plus de créatures que d’humains, plus d’humains que de créatures ou s’il y avait autant d’humains que de créatures. Quoi qu’il en soit Beacon Hills était surement la ville la moins sur qu’il pouvait exister sur cette terre.  C’était tout de même un de mes endroits préférée, j’y vivais depuis fort longtemps et jamais je ne m’étais lassée de vivre aussi.

Je ne passais que très peu de temps dans ma maison ces derniers jours. Je n’aimais pas rester enfermée chez moi à ne rien faire. Certes avec les cours je n’étais pas souvent à ne rien faire, mais ce n’était pas suffisant, j’avais besoin de plus. Sortir avec mes amis aujourd’hui n’allait pas être faisable, ils étaient tous prit. Dommage, j’aurais bien passé un peu de temps avec l’un d’entre eux. Depuis la mort de ma meilleure amie j’avais l’impression que beaucoup de chose avaient changés. Elle me manquait énormément, à sa mort j’avais ressenti comme un vide. J’étais cependant une personne forte, je m’en étais plus ou moins remise, mais voir Isaac il y a peu avait ravivé quelques douloureux souvenirs. J’avais besoin de me changer les idées, c’était donc pour moi l’occasion de sortir faire quelques nouvelles acquisitions. Je comptais bien dépenser un maximum d’argents dans de nouvelles fringues.

J’allais commencer à me préparer, mais avant cela je démarrais une de mes chansons favorites, Dangerous de Royal Deluxe.  Cette chanson avait le don de me motiver. Les cheveux en bataille, je les brossais, mais les laissais tomber sur mes épaules. J’enfilais une robe bordeaux assez moulante. Pour l’habiller, je cherchais parmi mes bijoux, un de mes long collier. Je fouillais partout sans succès. Il était finalement posé sur ma coiffeuse. Ravi de l’avoir retrouvé, je le glissait autour de mon cou. Une paire de talon, pas trop haut bien sûr, et le tour était joué. Je filais rapidement jusqu’à ma voiture et me dirigeais vers le centre commercial. Une place de parking m’attendais pas loin de la porte d’entrée, quelle chance !

Une fois ces grandes portes passées, je me dirigeais vers mon magasin de vêtement préférée. Le même dans lequel j’avais été avec Alison lorsque l’on cherchait nos robes pour le bal. Un moment de nostalgie me traversait l’esprit. J’avais été à ce bal avec Stiles, je n’en avais pas vraiment envie mais Alison m’y avait forcée. Je me rappelle encore la tête que j’avais fait lorsqu’elle m’avait dit que je devais y allez avec Stiles. « Sourit Lydia, quelqu’un pourrait tomber amoureux de ton sourire », cette phrase retentissait encore dans ma tête, elle venait de moi évidemment, mais Alison s’était empressée de me la dire au moment opportun. Je revenais à moi et mon plus beau sourire se faisait voir.

Je fouillais un peu partout, je ne cherchais pas quelque chose de précis. Un haut par- ci, une jupe par-là, une énième veste à ajouter à toutes celles que je possédais déjà. J’aimais les belles choses et plus d’un allait me jalouser à la suite de mes achats. Je repérais au loin une robe magnifique à souhait.  Bordeaux avec des courtes manches, laissant apparaitre les épaules. Je l’imaginais déjà sur moi. Courte devant, un peu plus longue derrière et serrée au niveau de la poitrine. C’était tout à fait le genre de robe que je pourrais porter lors d’une soirée. Elle me plaisait et je la voulais. Sans trop de mal j’avais atteint la robe parfaite. Toutefois une fois une de mes mains posées dessus, je n’arrivais pas à la posséder totalement. Une jeune femme avait littéralement décidée de tirer aussi fort qu’elle pouvait pour avoir MA robe. Cela ne me plaisais pas du tout. La femme avait une force incroyable et après qu’elle est tiré sur la robe comme une folle, je trébuchais par terre. Je me relevais aussi vite que je le pouvais. Elle avait osé me parler de la sorte, de colère je la poursuivais à travers le magasin. La musique de Royal Deluxe, dangerous, me revenait en tête. Elle ne savait pas à qui elle avait à faire. Je voulais cette robe et encore plus maintenant qu’elle était convoitée par une autre personne, qui plus est, une femme qui avait l’air d’être une sacrée peste. La robe à elle ? Elle ne devrait pas en être si certaines, je ne comptais pas laisser tomber. Elle c’était dirigée droit vers les cabines d’essayages. Comme si cela allait m’arrêter.  J’avais repérer la cabine dans laquelle elle s’était empressée d’entrée. Je tirais un grand coup sur le rideau, laissant apparaitre aux yeux de tous la femme qui m’avais arraché la robe des mains.

-Je n’ai vraiment pas aimée le ton condescendant que tu as pris avec moi, cette robe est à moi, et je suis navrée de te dire ça comme ça, mais elle ne t’ira pas du tout fait moi confiance !

J’en avais profité pour me recoiffer, du moins remettre mes magnifiques cheveux en place. Je lui avais pris la robe des mains. Elle ne la tenait pas aussi fort que je le pensais. Je lui affichais mon plus beau sourire avant de refermer le rideau de sa cabine et de me diriger vers un autre rayon. Je comptais bien l’essayer mais d’abord je voulais finir de prendre tous ce que je désirais essayer.
Codage par Libella sur Graphiorum



   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je l'ai vue la première ! (Lydia&Delyth)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Centre commercial-
Sauter vers: