AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 A great night... [Featuring Lydia Martin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Ivakov

avatar


Humeur : Nouvelle
Messages : 408
Points : 501
Réputation : 9
Date d'inscription : 27/11/2015
Localisation : Chez moi.

MessageSujet: A great night... [Featuring Lydia Martin]   Jeu 8 Mar - 17:33

A great night..


Samedi soir. Un fêtard digne de ce nom se doit se sortir en boite de nuit, l’ambiance est plus électrique en ce jour. Vis-à-vis de sa position dans la semaine, c’est généralement à ce jour que les jeunes étudiants et même pour ceux qui travaillent, sortent. La veille, c’était les cours donc on peut au moins s’amuser un peu, le lendemain le Dimanche, on peut réviser et  se reposer ! Et comme d’habitude, je me retrouve avec mon groupe d’amis du Samedi soir. Nous nous ne voyons pas forcément en semaine, étant donné que nos voies sont très différentes. Je suis étudiant en fac de sport et barman, eux sont soit plus vieux et travaillent déjà à plein temps, ou un peu plus jeune donc au lycée. Notre groupe est plutôt hétérogène. Mais à vrai dire, je dois avouer qu’une personne manque particulièrement à l’appel dans ce groupe d’amis. C’est Arès, mon grand ami, avec qui j’ai pu en faire des conneries. Nos sorties me manque, vraiment. Il ne donne plus trop de signe de vie à vrai dire. C’est normal, il est papa, il a autre chose à faire que de sortir en boîte de nuit je pense ! Mais bon, il serait tout de même bon de le revoir pour aller boire une bière ! Et il est vrai que ces temps-ci, sortir un peu ne me ferait pas de mal. Cela fait maintenant trois ans. Trois ans que j’ai commis l’irréparable avec Julie. Je pensais que cette phase, cette tristesse c’était annihilée, mais non, au contraire. Les parents de la jeune fille m’ont passé un coup de fil il y a quelques temps de ça déjà, et en tout honnêteté, ça m’a mis un gros coup de froids dans le dos. La maman de Julie a les mêmes expressions qu’elle, la même intonation. Après avoir raccroché, je me suis mis à pleurer. Pleurer, encore et encore. Je regrette chaque jours ce que j’ai pu faire, je m’en mords les doigts. Et ce soir, il faut que je profite, que je me vide la tête. Je pense que ça va être difficile, mais il le faut si je ne veux pas tomber en dépression. Mes potes ont su me motiver comme il se devait, j’essaie de me vider la tête comme je le peux en zappant ces événements.

C’est donc décidé, direction une bonne boite de nuit en centre ville de Beacon Hills. Ce n’est certes pas ce que j’ai pu connaître à New-York, mais c’est déjà ça. La musique est bonne, l’ambiance est bonne et la gente féminine est très bien représentée. Je veux dire par là que de très belles filles fréquentent cette boîte, ce qui nous amène forcément à y aller. Mes potes m’ont posé comme contrainte de m’amuser, si je ne voulais pas payer le prochain restaurant que nous allons faire. Et vu qu’en ce moment, c’est un peu la dèche niveau argent, je pense que je n’ai pas vraiment le choix.

Minuit passé, nous arrivons devant la porte d’entrée. Le vigile nous connait désormais, il laisse même passer les mineurs qui sont avec nous. Qu’est-ce que j’ai pu galérer étant plus jeune pour rentrer. Toutes les fois où j’ai du rentrer chez moi à pieds ou en taxis quand tout mes potes rentraient en boîte sauf moi. Heureusement que je me suis un peu sculpté physiquement, ça m’a permis de paraître plus crédible et de pouvoir rentrer plus facilement. Je suis majeur maintenant, ce problème ne se pose plus ! Nous prenons donc une table, et commandons pour débuter la soirée deux bouteilles de Vodka. Ce qui est plutôt ironique pour moi, vu que je ne ressens pas les effets que procure l’alcool. Mais j’ai appris à m’amuser sans ça. Mes potes commencent à servir les verres, je bois en faisant mine que c’est fort (alors que je ne ressentais bel et bien rien) pour qu’ils soient content, pensant que j’allais être totalement ivre. Nous restons, peut-être trente minutes assis à parler, quand l’un de mes potes le plus proche me tire par le bras pour aller danser.

Je ne sais pas à proprement parler bien danser. Mais je me débrouille, je sais bien bouger on va dire. Mon ami se met à draguer tout ce qui bouge, comme d’habitude. Quand à moi, je me contente de bouger en rythme avec la musique, tentant de penser à autre chose que ce à quoi je pensais de base. Je tente de me lâcher, d’arrêter de penser pour profiter, mais ça m’était plutôt impossible. Max’, mon ami quand à lui le voyait très bien, ce qui l’amène forcément à faire ce que je déteste qu’on face pour moi : me présenter une fille.  Une brune, plutôt jolie mais qui avait l’air totalement débile. Tout ce qui intéressait mon ami était que j’amène quelqu’un chez moi ce soir. Je veux bien être conciliant, mais je n’aime pas parler à un âne. Je fais mine de danser avec la jeune fille, lorsqu’une silhouette très bien taillée attire mon attention. Les cheveux clairs, de très belles formes se déhanchent à côté de moi. La personne se tourne, affichant un regard très perturbant et des lèvres pulpeuses. Je continue de danser comme je le pouvais, lorsque Max ayant très bien vu que je regardais cette fille en question, me pousse contre elle.

- Oh, excuse moi. C’est mon pote, il est débile.. Dis-je dans un premier temps, affichant un beau sourire.

Je continue de danser en rythme avec la musique, tout en me rapprochant de mon interlocutrice. Elle m’intrigue beaucoup.
::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(c) fiche par ocean lounge



All monsters do not do monstrous things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Martin

avatar


Humeur : Toujours très Lydiatésque

Messages : 94
Points : 100
Réputation : 0

Date d'inscription : 11/12/2017
Localisation : Beacon Hills, chez les Martin

MessageSujet: Re: A great night... [Featuring Lydia Martin]   Lun 2 Avr - 10:56

 
A great night

Il y a quelques heures en arrières, je ne savais pas quoi faire. J’ai donc envoyé un message à une amie pour savoir si en ce samedi soir, elle était partante pour une sortie avec moi. Au grand bonheur de la fêtarde que je suis elle a répondu oui ! C’est donc pour moi l’heure de me préparer. J’enlève les vêtements que je porte sur mon dos et rentre dans ma douche. L’eau chaude coule le long de mon corps. C’est mon moment préféré de la journée. Je traine un peu sous la douche, j’ai beaucoup de temps devant moi, enfin plus que je ne le veut. Après plus d’une dizaine de minutes sous l’eau bouillante je me décide enfin à sortir. Je tire ma serviette qui se trouve sur le meuble à côté de moi. Je réfléchis en même temps que je m’essuie à ce que je vais porter ce soir. J’enroula une serviette autour de moi et l’autre autour de mes cheveux. J’en profite pour faire une toilette habituelle : brossage de dents, crème, la totale quoi. Enfin j’ouvre mon armoire et en tire plusieurs fringues. Des robes aux Jeans tout en passant par les jupes, tout y passe. Je ne sais vraiment pas quoi porter. J’enfile à plusieurs reprises une robe que j’ai acheté récemment, mais quelque chose me dérange, je décide donc de pas la mettre et la jette sur mon lit. Je soupire exaspérée. J’ai l’impression de ne pas avoir assez de vêtements. Les fouilles intensives sont à l’honneur. Je déniche au fond de ma penderie une robe que j’affectionne et dont j’ai oublié l’existence. Peut-on dire alors que je l’affectionne vraiment ? Enfin rapidement je l’enfile à la place de ma serviette. Le bas de la robe est marron et le haut est noir et je l’avoue assez décolletée. La beauté est quelque chose de primordiale dans notre société actuelle et, de très important. Je fais partie de ce gens qui aiment plaire et prendre soin d’eux.

Enfin jusque-là je suis presque prête. Il me reste une touche de maquillage à mettre. Pour un samedi soir, j’accentue particulièrement mes lèvres et reste légère sur les yeux. Un instant j’observe mon reflet dans le miroir. Je pince mes lèvres ensemble avant de les séparer et les ouvrir légèrement. Un sourire se dessine sur mon visage. C’est parfait de là coiffure au maquillage en passant par la tenue, tout est parfaitement parfait. Je regarde l’heure et me rend compte qu’au final je vais être en retard. Je dois rejoindre mon amie devant une boite de nuit et le pauvre risque de m’attendre. Princesse Lydia est de sortie, je me fais attendre et je me prépare plus que bien ! J’enfile une paire de petite chaussure, prend une paire de talon en main et, tout en me dirigeant vers ma voiture j’en profite pour rédiger un court message à mon amie pour la prévenir d’un léger délai d’attende pour elle. Une fois dans ma voiture je jette la paire de talon à l’arrière, pose mon téléphone à porter de main et je me mets rapidement en route pour la boite. Sur le trajet de l’allée, j’essaye d’être d’hors et déjà dans l’ambiance de ce soir. La musique se propage dans ma voiture avec le volume au maximum. Je chante les paroles de la chanson et essaye de danser un minimum au rythme de la musique tout en restant un maximum concentré sur ma route. Je ne veux pas finir aux urgences à la place de sortir en boite. J’ai vraiment besoin de cette soirée entre fille pour décompresser et me changer les idées.

Plus vite que je ne le pense, j’arrive devant la boite mais à mon grand malheur il n’y a aucune place devant. Je suis donc obligée de trouver une place plus loin ce qui implique un petit peu de marche. Je ne tarde pas à trouver un endroit ou ma petite voiture restera pour la soirée. J’éteins le moteur, change de chaussure, et me dirige vers le bâtiment. Au loin je peux déjà apercevoir mon amie qui m’attend. Plus je m’approche plus je peux voir qu’elle est agacée par mon retard. J’espère que ce n’est pas ça qui va nous gâcher notre soirée, enfin je préfère dire que ce n’est pas ça qui va gâcher ma soirée ! Je suis là pour m’amuser et me changer les idées. Dans la fille pour passer les portes, on en profite pour discuter un peu au calme avec mon amie. On ne tarde pas à rentrer dans la boite. L’ambiance est au maximum et la musique bat déjà fortement dans mes oreilles. C’est le genre d’ambiance que j’aime. Un instant on se pose au bar et commandons une boisson non alcoolisée puisque nous n’avons pas l’âge légal pour des boisons avec alcool. J’observe rapidement autour de moi. La piste de danse est remplie mais pas assez encore à mon gout. J’entraine ma camarade de sortie avec moi droit sur la piste et commence à danser.

Je ne voie plus le temps passer une fois dans le rythme de la musique. Je m’occupe que de moi et ne fait pas attention à tous ce qui m’entoure. Un garçon fini par me bousculer ce qui me tire nettement de mon petit monde. J’entend à peine ce qu’il dit mais je distingue des excuses, surement parce qu’il m’a bousculé.

-Ouais t’inquiète c’est pas grave


On est dans une boite de nuit je ne peux pas demander à avoir de la place sans que personnes me bouscules, c’est infaisable. Je lui souris pour lui montrer que ce n’est vraiment pas grave et continue de danser. Je le voie se rapprocher de moi, mon sourire devient un peu plus malicieux. J’ai peut-être trouvé le gars avec qui j’allais passer la soirée. A vrai dire c’est plutôt lui qui m’a trouvé.

Codage par Libella sur Graphiorum



   
Not all monsters do monstrous things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A great night... [Featuring Lydia Martin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lydia Martin [nouvelle fiche de présentation]
» Un Mauvais Songe ft. Lydia Martin
» Be somewhere just with you [PV: Lydia]
» « I bet they wonder how I go on » ✖ Lydia
» Lydia & cie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars-
Sauter vers: