AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Même le BBW rentre du bois?

Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Lahey

avatar


Humeur : Je t'ai demandé l'heure?

Messages : 61
Points : 65
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : A Beacon Hills

MessageSujet: Même le BBW rentre du bois?   Lun 9 Avr - 16:02


Même le BBW rentre du bois?
Derek & Isaac



La foret de Beacon Hills à ses avantages. Prêt de la ville, elle évite de devoir se sauver trop loin si l'on veut se défouler une nuit de lune. Dense, son épais feuillage sinople protège des regards indiscret, permet aux créatures de trouver refuge. L'automne, elle offre au promeneur un tableau magnifique ou les feuilles aux teintes cuivre et rouille choit sur les sentiers sinueux, tapissant le sol comme le ferait le tapis rouge sur la montée des marches de Cannes. L'hiver, la forêt est silencieuse et calme, comme endormis, grogui par les températures plus fraîches. Et enfin, le printemps revient. Les effluves florales nous enchantent, nous entraînent dans une symphonie de parfum que seule la nature en fleur sait nous offrir. Le printemps ramène avec lui la vie, les sons et de nouveau, c'est un plaisir de se promener dans la forêt qui revit, qui renaît du froid.

Je shoot dans un cailloux sur le sentier. On est dimanche, j'ai finis mes devoirs, Chris est occupé ailleurs et je ne bosse pas. J'avais, dans un premier temps, tentais de joindre Scott et Lydia. Mais ses deux derniers étaient occupé également de leur côtés, je me retrouvais seul. Je soupire longuement, mains dans les poches de mon long manteau. Le printemps à beau se pointer, ses derniers jours n'ont pas été des plus chauds. Je relève la tête, cherchant mon chemin. Loin d'être perdu, je sais parfaitement ou m’entraînent mes pieds, m'enfoncent dans la forêt : vers le manoir Hale.

Avant ma transformation, j'avais une étrange attirance pour cette bâtisse. Bien avant de savoir qu'elle appartenait à mon ex-Alpha, Derek, j'avais toujours été intrigué par ce manoir abandonné. Tous en ville savaient qu'elle avait brûlée il y a de ça longtemps, que des gens avaient même péri durant ce terrible incendie, mais la maison gardé un charme certains, quelque chose qui me faisait dire qu'avant le drame, on pouvait vivre heureux et confortablement dans ce manoir perdu en pleine forêt. Je me demande si un jour cette dernière reprendra ses droits, si elle occupera l'endroit, laissant arbre et plante pousser la vie là ou le feu l'a enlevé.

Alors que je m'approche du manoir, un bruit sourd fait cesser ma progression. L'acier qui fend le bois, le bruit sourd et mat des coups porter dans le bois. Est-ce qu'on abats des arbres dans le coin? Je fronce les sourcils, accélère le pas pour arriver enfin dans la clairière ou se trouve le manoir Hale… Entièrement reconstruit. Je reste béat devant la splendeur retrouvé de la bâtisse, bouche ouverte et bras ballant. Mon regard explore les moindre détails, j'embrasse du regard cette maison magnifique. Je secoue la tête, tente de me reprendre. Je dois rêver. Oui, c'est ça, je rêve en réalité. Je me frotte les yeux, me masse l'arrête du nez avant de rouvrir un œil, timide. Non, je ne rêve pas. Le manoir hale est debout, reluisant, comme neuf. Je sourit finalement et m'en approche lentement quand , de nouveau, le son mat de la hache dans le bois ce fait entendre. Il y a quelqu'un qui vit ici? Derek? Ou Peter? Ou peut être Cora! Je me fie à mon ouïe, faire le tour du manoir pour trouver Derek en pleine corvée de bois. Je souris de plus belle avant de capter son attention :

-Derek!

Nos regard se croise et je lui offre un sourire, simplement heureux de le voir. Je monte à sa rencontre, gardant un œil admiratif sur le manoir. Arrivée à sa hauteur, je le détaille d'un rapide coup d'œil et me met a rire gentiment:

-Je dois vraiment rêvé. Derek qui utilise ses forces pour couper du bois… Le manoir qui a retrouver sa splendeur… Merde alors, soit je suis partis depuis trop longtemps, soit je suis dans un monde parallèle…


(c) fiche par ocean lounge




A monster and it keeps getting stronger
But I love the adrenaline in my veins
signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar


Humeur : Tourné vers l'avenir

Messages : 5185
Points : 4857
Réputation : 224

Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Même le BBW rentre du bois?   Mar 17 Avr - 17:30


Même le BBW rentre du bois?


Feat. Isaac

L
e geste qui se pépète. La sensation du taillant de la hache qui s’enfonce dans le bois, le bruit mat qui retentit. Cet exercice qui est une corvée pour bien des gens, est un apaisement pour moi, presque une méditation. Mon corps agit de lui-même, mon esprit se relâche des tensions du moment. L’isolement du manoir est à cet instant en tout point parfait. Il n’y a que moi et les bruits de la nature environnante. J’ai fidélisé trois nouveaux clients à ma toute nouvelle entreprise d’investissement boursier. Le bouche à oreille a fonctionné, puisque cette nouvelle clientèle m’a été envoyée par mes deux premiers clients, ravis des investissements que je leur ai faits. J’ai lancé sur mon ordinateur un programme qui va concaténer plusieurs centaines d’indices boursiers. C’est un peu long, car je n’ai pas du matériel professionnel, mais suffisant pour le moment.

Il faut que je me trouve aussi un local en ville. Peter m’a clairement fait comprendre qu’il ne souhaitait pas voir débarquer au manoir tout un tas de monde. J’avoue que pour moi également, l’idée de nous faire envahir par des clients qui ne pourront pas s’empêcher de faire les curieux, ne m’enchante pas. Cependant, je préfère largement travailler avec la forêt en bruit de fond, que la circulation du centre-ville. J’ai décidé de couper la poire en deux et de me contenter de faire des permanences en ville. Plus tard, il sera bien temps d’embaucher quelqu’un pour avoir une présence sur toute la journée.

Ruby est sortie, me laissant la surveillance de son fils Ian qui fait la sieste. Pas besoin de baby-phone quand on a une ouïe de loup. Je saurais quand le bambin se réveillera. Je dépose la hache sur le billot et m’affaire à ranger près de la terrasse les bûches déjà coupées. Un lapin détale au bout de la clairière, tandis qu’un pinson se lance dans des vocalises. Je ferme les yeux, savoure l’air qui caresse ma peau. Je les ouvre lorsque mon portable vibre dans ma poche. Un message de Leo. Il regrette d’être coincé dans une lasse bondée. Il vient de donner une analyse de texte à faire à ses élèves et vue la mine ahurie de certains, il a de forts doutes sur l’apprentissage des leçons qu’il donne. Je lui retourne un message rassurant sur ses qualités de professeur, lui disant que les élèves de Peter doivent être dans un pire états que les siens. Je lui propose d’aller boire un verre en fin de soirée, bien que je me doute de sa réponse négative.

Un crachat dans chaque paume et je réattaque ma besogne avec la régularité d’un robot. Perdu dans mes pensées sur ma relation avec l’alpha, je n’entends pas l’intrus venir, ni ne le sens puisqu’il se pointe contre le vent.

- Derek!
- Isaac !


Surpris, je vois mon ex-bêta s’approcher, visiblement ravi de me croiser. D’un coup sec j’engage la hache sur le billot et m’essuie les mains sur mon jean pour le rejoindre.

- Je dois vraiment rêver. Derek qui utilise ses forces pour couper du bois…
- T’imagines qu’il va se fendre pas la seule volonté de ma pensée ?
- Le manoir qui a retrouvé sa splendeur… Merde alors, soit je suis partis depuis trop longtemps, soit je suis dans un monde parallèle…
- Oui, le monde n’a pas arrêté de tourner ! J’ai eu quelques infos par Chris. Alors s’était bien la France ? Qu’est-ce que tu racontes de beau ?


Pour optimiser mes efforts, j’attrape les bûches qui gisent au sol et invite Isaac à me suivre jusqu’à la terrasse.

- Tu boiras bien un verre le temps de me raconter ton voyage.

Je suis plutôt content de le revoir. Avec Jackson, il est le seul de mes anciens bêtas en vie. Il y a longtemps que je n’ai plus de nouvelle de l’ancien copain de Lydia. Chris ne m’avait pas dit grand-chose, simplement qu’Isaac semblait se reconstruire en France. Dans un sens, je me sens un peu responsable de lui. C'est moi qui l'ai plongé dans ce monde.
























(c) Fiche et montage par Mafdet Mahes |•|•|•| Loup by Wolfenchanter


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
 
Même le BBW rentre du bois?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Une fabrique de jouets en bois
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Peindre du bois lasuré
» [TUTO] Réaliser des échelles en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Manoir Hale-
Sauter vers: