AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Chasses diverses [Tobias et Chelsea]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Alcoolisé
Messages : 106
Points : 119
Réputation : 9

Date d'inscription : 28/02/2018
Age : 28
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Chasses diverses [Tobias et Chelsea]   Ven 20 Avr - 1:08

Tobias Rapier & Chelsea Hitchens


Chasses diverses



Lui qui avait cru qu'il ne pourrait pas tomber plus bas, il s'était finalement trompé sur toute la ligne. Depuis que ce type était entré dans sa salle de classe pour l'aider, il allait encore plus mal. Ressasser le passé plus que nécessaire ne donnait jamais rien de bon. L'envie de se tirer une balle dans la tête se faisait de plus en plus tentante, mais mourir dans une chasse l'attirait bien plus. Histoire de ne pas partir seul et d'emmener un peu de vermine avec lui.

C'est à cause de cette grande idée qu'il se retrouvait au petit matin dans les bois, levé avant même le soleil. Encore plus saoul qu'à l'accoutumée. Ce qu'il s'interdisait de boire avant d'aller donner ses cours, il le compensait à présent pendant la nuit et les weekend. Il ne dormait plus, ou si peu que même les cauchemars n'avaient plus le cœur à le réveiller. Il faisait juste en sorte de continuer à se rendre au lycée régulièrement pour prendre son poste avec sérieux, gardant sa ponctualité et sa sévérité habituelle, plus sobre que jamais, le regard à peine brillant des longues embrassades qu'il offrait à ses bouteilles de whisky tout les soirs.

Ses pieds chaussés dans ses chaussures de ville à presque mille dollars traînaient dans la boue, entachant le cuir hors de prix, tandis qu'une cigarette presque entièrement consumée restait attachée au coin de sa bouche. Fusil d’assaut à la main, il inspectait les environs, trop ivre pour se rendre compte du fait qu'il manquait cruellement de discrétion. Il avait peut être enfin trouvé les limites de son corps, mais au moins il allait bien. Aussi bien que possible, l'esprit complètement confit dans la boisson. Il manqua de lâcher un juron en voyant du mouvement dans une clairière au loin, se mordant la langue pour le retenir, laissant chuter son mégot par la même occasion. Il baissa les yeux, le fixant quelques secondes avant de tenter de donner un coup de pied dedans. Tentative qui faillit être désastreuse lorsque son pied glissa sur un lit de feuilles et qu'il dut se rattraper à un arbre pour éviter la chute. Il secoua la tête avant de brandir son arme devant lui, prêt à tirer au moindre doute. Un regard lui suffit pour remarquer que la personne qu'il avait vu bouger semblait toujours présente agenouillée au pied d'un arbre. Il continua sa progression, doucement pour finalement arriver jusqu'à elle.

Une gosse, pas bien grande apparemment. Mélange approximatif entre un schtroumpf et un hobbit. Même si du haut de son mètre quatre vingt onze, il y avait peu de personnes qui lui semblaient d'une taille louable. Elle regardait les feuilles d'une plante, visiblement subjuguée par ce qu'elle avait trouvé. Une fois à moins d'un pas derrière elle, il colla le canon de son M16 dans sa nuque, avant de bredouiller d'une voix aussi assurée que lui permettait sa condition.

-Humaine ?

Question stupide mais pourtant si logique pour lui en cet instant. Aucune créature ne se dévoilerait aussi facilement, à moins d'être comme lui, complètement à la ramasse.
©️clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Hitchens

avatar


Messages : 26
Points : 37
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/04/2018
Age : 22

MessageSujet: Re: Chasses diverses [Tobias et Chelsea]   Ven 20 Avr - 22:48


Tobias Rapier feat. Chelsea Hitchens

Chasses diverses

Promenons-nous, dans les bois, pendant que le loup... ça y est, vous l’avez en tête ? Moi aussi. Je sais ce que vous allez me dire : Chelsea, qu’est-ce que tu peux bien faire dans la forêt de si bonne heure, alors que tu pourrais paresser au lit jusqu’à 15h30 vu que tu es enfin en week-end ?! Eh bien, je flâne, je guette, j’observe, je prends des notes et je croque ! Enfin, je « croque » dans le sens que je fais des croquis, évidemment, je ne mange rien... Et vu ce sur quoi je tombe, ça vaut mieux pour moi ! La forêt de Beacon Hills recèle de mystères, c’est certain. J’ai déjà vu des trésors lors de mes précédentes visites, mais quelques-unes n’étaient pas sous leur meilleur jour. En réalité, je suis revenue très tôt uniquement pour admirer les floraisons nocturnes ! Oui, je sais, on dirait une gosse le matin de Noël. J’assume complètement. Vêtue d’une paire de baskets confortable, d’un t-shirt, d’un jean et d’une veste de la même matière, je m’imprègne des odeurs, suis attentive à la vie du sous-bois, et ça me ressource étrangement. J’adore cette sensation ! On a l’impression d’être seule au monde, c’est tellement loin de tout ce que j’éprouvais à Manhattan... Je revis, ici.
Mes pas me conduisent hors des sentiers battus et je rejoins une petite clairière que j’avais déjà repérée. Et en effet, le cactus est bien là ! Attention, pas n’importe lequel : un echinopsis mirabilis, aussi appelé "la fleur de la prière". Durant la journée, elle est assez banale, mais dès la nuit tombée, la fleur éclot et se pare de pétales blancs en palmier. Ma-gni-fique. Je m’installe à genoux pour prendre mes notes, pas assez à l’aise pour parler à mon dictaphone... Imaginez que je me retrouve face à un ours mal-léché que j’aurais réveillé de son hibernation ! Merci, mais non merci. Je tiens à ma tête. Je me penche pour la regarder de plus près, fascinée par son parfum rappelant celui des belles de nuit que j’ai vu un peu plus tôt. Posant mon sac à mes côtés, j’en sors mon carnet, mes stylos et crayons, tout en me récitant ce que je connais de cette plante. Évidemment, j’ai fait mes recherches depuis l’autre fois, donc c’est un peu de la triche même si... Mon sang se glace dans mes veines. C’est quoi ce truc froid dans ma nuque ?! Oh mon dieu. Ça doit être le museau de l’ours.
Humaine ?
Un ours qui parle ? Je me retourne doucement, jusqu’à me retrouver nez à canon avec une arme à feu qui n’était pas là tout à l’heure. Oui, je divague. Je lève les mains en signe d’innocence, puis prends mon courage à deux mains et lève les yeux vers l’homme au bout du fusil... Et il a pas l’air dans son assiette. Presque chancelant, il me jauge de si haut que je pourrais me faire le coup du lapin juste en le fixant trop longtemps. Je vous jure. Seulement, là, je ne préfère pas le quitter des yeux...
T-tout va bien, bafouillé-je. Je ne fais rien de mal, promis. Cette plante est à vous ?
Si j’avais su qu’ils étaient aussi à cheval sur la possession de leurs territoires... j’aurais fait un testament. Rappelez-moi de jamais emmerder mon proprio !



codage par LaxBilly.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Alcoolisé
Messages : 106
Points : 119
Réputation : 9

Date d'inscription : 28/02/2018
Age : 28
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: Chasses diverses [Tobias et Chelsea]   Dim 22 Avr - 18:19

Tobias Rapier & Chelsea Hitchens


Chasses diverses



Ses mains bien resserrées autour de son arme lui assurent que celle ni ne bougera pas. Malgré son état d'ivresse avancée en effet, le fusil ne tremble pas, et lorsque la jeune fille se retourne pour lui faire face il constate qu'il fait son petit effet. Sans doute même un petit peu trop, ce qui lui confirme que l'autre n'a rien d'une créature surnaturelle. La réaction serait alors toute autre, et au lieu de cette indécision, il verrait de la colère dans son regard. Il a envie de sourire en la voyant lever la tête à s'en briser les cervicales. Il est vrai que la situation ne doit pas être bien rassurante pour la môme. A en voir ses mains levées, il se doute bien que c'est la première fois que celle-ci se retrouve une arme dans la nuque.

C'est à son tour de sombrer dans l'indécision quand elle lui demande si la plante lui appartient. Qui pointerait un fusil sur quelqu'un pour une simple broutille ? Il baisse les yeux pour finalement apercevoir une sorte de cactus, surmonté de deux fleurs blanches, ressemblant bizarrement à de grosses étoiles en relief. Il soupire avant de se pencher, une main toujours sur son arme, visant toujours la gamine, tandis que l'autre l'empoigne sous l'épaule pour la forcer à se redresser. Même comme ça elle reste ridiculement petite, et il sourit bêtement en faisant cette constatation. Il ne doit pas avoir l'air bien avenant avec les cernes qui mangent son visage, sa barbe de trois jours et son teint cireux. Un rôle principal pour un film de Romero, c'est ce à quoi il a pensé en quittant son appartement pour venir dans les bois. Le tout bien conservé dans du whisky.

Son sourire se transforme en rictus froid alors qu'il jette un dernier regard à la plante. Enfin s'il peut vraiment donner ce nom à cette chose.

-Non... Cette chose n'est pas à moi.

Et vu son apparence il se doute bien qu'elle ne doit pas intéresser grand monde à part les férus de plantes. Ses connaissances dans ce domaine sont bien limitées, il se rappelle juste des roses que faisait pousser son épouse dans leur jardin, et des épines qui se fichaient dans ses doigts lorsqu'il devait retirer les mauvaises herbes qui ornaient les parterres. Par la suite l'aconit sous ses formes diverses, le gui, la belladone, le lierre, la ciguë et d'autres sont venues rejoindre la liste de ses connaissances, pour leur utilité principalement. Il laisse ses yeux se déposer une nouvelle fois sur la jeune fille, avant de finalement passer sa main sur le bas de son visage, laissant son semblant de barbe lui irriter la paume de la main tandis que son autre bras retombe doucement, faisant pointer le canon du M16 vers le sol.  Une humaine, donc aucun intérêt pour lui à jouer les grands méchants chasseurs. Il soupire montrant sa déception, pire qu'un enfant dont on viendrait de confisquer le dessert, avant de glisser sa main libre à l'intérieur de son manteau.

-Une putain d'humaine....

Lui pourtant si à cheval sur le langage, ne se gêne pas pour devenir vulgaire. Au diable les bonnes manières et les conventions sociales. Il sort finalement sa flasque, en dévisse le bouchon à l'aide de ses dents avant de boire une longue gorgée du whisky bas de gamme qu'elle contient, chancelant un peu sous la brûlure de l'alcool qui heurte son palais. C'est ce qu'il aime avec l'alcool, cette attaque directe, cette sensation de feu presque douloureuse qui le fait redevenir lui même pendant quelques instants, et qui surtout lui évite de perdre la tête. Il vide presque la petite bouteille, avant d'en essuyer le goulot contre son manteau de laine noire qu'il porte continuellement, même lorsque le mercure atteins des sommets. Puis il tend sa flasque à la petite, sans un mot, ne s'inquiétant même pas de son âge.

Une sorte de compensation pour la peur qu'il vient de lui faire.  
©️clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Hitchens

avatar


Messages : 26
Points : 37
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/04/2018
Age : 22

MessageSujet: Re: Chasses diverses [Tobias et Chelsea]   Mer 25 Avr - 19:05


Tobias Rapier feat. Chelsea Hitchens

Chasses diverses

Le face à face qui suit ma question me paraît durer une éternité. J’ignore ce qui se joue dans son esprit confus : il me paraît en proie au doute, et quelque chose me dit que ça n’a aucun rapport avec mon cactus. Sauf que si j’ai raison, ça signifie qu’il pensait me prendre en flagrant délit de... quoi, au juste ? Je commence à avoir des crampes. Et alors que je m’apprête à le lui dire, il tend une main vers moi pour m’aider à me relever. Aïe. Même une fois debout, je constate qu’il est toujours bien plus grand que moi ; c’est sans doute pour ça qu’il sourit, il se fout littéralement de ma gueule. Vous inquiétez pas, non seulement j’ai l’habitude, mais je dois dire que l’arme braquée sur moi suffit à me dissuader de lui faire remarquer que ce n’est pas très poli... À la place, je me contente de l’observer. Ses traits tirés, sa barbe, ses cheveux en bataille, sa taille et sa dégaine dans ce grand gilet noir le font effectivement ressembler à un ours ; je comprends qu’il y ait eu méprise de ma part. Oui, je me cherche des excuses. Détachant son regard du mien, il jette un œil en direction de...
Non... Cette chose n'est pas à moi.
... l’echinopsis mirabilis. Encore une fois, je me garde bien de le corriger. Alors qu’il repose ses pupilles sur moi, un frisson me parcourt : j’ai un sentiment bizarre, tout à coup. Comme s’il ne comptait pas réellement me faire du mal. Et comme en réponse à mes pensées, il abaisse soudain son arme en passant sa main sur son menton. Un soupir s’échappe de ses lèvres, j’ignore cependant pour quelle raison. Peut-on être aussi déçu de ne pas abattre un animal ? Non pas que j’aie envie de comprendre les chasseurs et leurs plaisirs morbides : je sais pertinemment que j’en suis incapable... Disons seulement que j’essaie de cogiter pour oublier ce qu’il tient.
Une putain d'humaine...
Comment ça « une putain » ?! J’écarquille les yeux et serre les poings afin de contenir mes pulsions. Non, Chelsea, on n’insulte pas une personne armée... Ce n’est pas prudent. L’instant d’après, il extirpe de sa poche intérieure une bouteille contenant visiblement de l’alcool. Voilà qui explique le regard vitreux et le canon dans ma nuque : il n’a pas les idées claires. Avec ma veste en jean, je ne vois pas trop avec quoi il aurait pu me confondre (à part un Schtroumpf) mais j’ai déjà vu des bizarreries en étant bourrée, alors on va juste... passer l’éponge sur cette histoire ! Et se barrer dès qu’il aura le dos tourné. Après avoir bu, il me tend la flasque d’un geste invitant... Bizarrement, je ne me sens pas de lui refuser quoi que ce soit, aussi, j’esquisse un rictus censé être un sourire, puis attrape l’offrande sans conviction. Je trempe les lèvres dans le liquide mordoré et le lui redonne aussitôt. La brûlure du whisky me provoque grimace et montée de larmes, que je refoule en battant des cils. On peut dire que ça réveille, aux environs de 6h30 du matin ! Je réponds d’une voix sifflante :
Merci... (Je me racle la gorge pour retrouver un semblant de dignité.) Je vois que vous êtes bien équipé !
Je désigne le fusil d’un mouvement de tête avant d’enfoncer les mains dans mes poches - inutile de le laisser voir mes tremblements. Je ne sais pas pourquoi j’essaie de plaisanter avec lui. Je pense que ma dignité s’est planquée dans les buissons avec mon bon sens. Tâchant de relativiser et de mettre à profit ce semblant de conversation, je poursuis avec intérêt :
Vous chassiez quoi, exactement ?
Autant le savoir, s’il y a des bêtes sauvages dans les environs... Je n’ai pas envie qu’un véritable ours me mette la patte dessus à ma prochaine promenade dans les bois. Je suis venue ici pour approfondir mes connaissances, pas pour y mourir dans l’indifférence la plus totale. Vous imaginez les gros titres, le lendemain ? « Le corps d’une enfant retrouvé dans la forêt », « La police n’a eu aucun signalement de disparition », « Aucun collège n’a reconnu sa photo »... Ouais, soyons honnêtes, ils ne risquent pas d’interroger la Fac. Pauvre de moi !


codage par LaxBilly.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Alcoolisé
Messages : 106
Points : 119
Réputation : 9

Date d'inscription : 28/02/2018
Age : 28
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: Chasses diverses [Tobias et Chelsea]   Sam 28 Avr - 13:50

Tobias Rapier & Chelsea Hitchens


Chasses diverses



La petite n'aime pas le whisky, il y a juste à voir sa tête pour le savoir, elle semble sur le point de pleurer. Mais elle boit quand même, un peu. Si elle n'en voulait pas elle n'avait qu'à le dire. Ce qui est sur c'est qu'il n'est pas prêt d'offrir à nouveau un peu d'alcool à une autre personne, vu le peu de plaisir que semble procurer ce geste. Il reprend bien vite sa flasque lorsque la môme lui rend, la secoue souriant en se rendant compte qu'en effet, elle n'a presque rien bu. Il la porte à ses lèvres, la vidant entièrement avant de la ranger dans sa poche. Il hoche rapidement la tête en entendant son remerciement, et resserre sa prise sur son arme lorsqu'elle en fait mention.

Son M16 est son fusil favori, il l'aime encore plus que les autres, même plus que le lance flamme qui dort dans un coin de sa chambre. Il est une bonne arme de dissuasion, le viseur laser reste quant à lui une invention parfaite. Il lui permet abattre ses cibles de loin, même en ayant bu une bouteille de trop. Et surtout un passage rapide près des yeux de ses proies, lui permet toujours bien vite de repérer les loups. Quitte à manquer de se faire aveugler à chaque fois. Son fusil l'a souvent sortit de mauvaise passes, et même s'il aurait tendance a préférer les armes blanches, pour la douleur simple et non mortelle qu'elle peuvent procurer, pour le meurtre de masse il s'avère bien plus précieux. La petite n'a pas l'air trop effrayée, c'est bien. Il ne sait pas d'ou elle vient, mais peut être à t-elle l'habitude de ce genre de rencontres. Sans doute a t-elle un parent militaire ou quelque chose de ce type. Après un grognement, réponse rapide à ce compliment, il reprend son arme à deux mains, comme un petit enfant fragile qu'il aurait peur de faire chuter et la caresse, comme il ferait avec le corps d'une femme.

Il reporte pourtant bien vite son attention sur la jeune fille, quand elle lui demande ce qu'il chasse. Et il répond sans réfléchir.

-Le loup. La ville en est remplie, alors je régule la population à mes heures perdues.

Puis il réfléchit à ce qu'il vient de dire, son discours pourrait faire peur à la gamine et ce n'est pas son but. Surtout que des mômes comme Lahey n'ont pas l'air bien méchants, même si ce dernier semble cérébralement alternatif. Et qu'il a de sacrés problèmes de colère et d'insolence. Il se passe la langue sur les lèvres, avant de continuer, sur un ton plus rassurant, calme. Plus froid et plus détaché en fait. S'il n'était pas dans un tel état, il se ferait penser lui même à un psychopathe.

-Enfin, je ne fais que dans le méchant loup, le genre aux yeux bleus, ou avec une belle paire d'yeux rouges. Ceux avec les yeux rouges, je les loupe pas.

Non les Alphas sont sa petite exception, avec ceux là il aime prendre son temps. Il se débrouille pour les mettre hors jeu, soit en les criblant de balles, soit en leur faisant un injection d'aconit et de calmant pour chevaux. Ensuite il les emmène avec lui, et joue avec tant que cela reste drôle. Puis il finit toujours de la même façon, sortant leurs tripes de leur corps les unes après les autres, sans jamais totalement les détacher du reste, Juste pour voir combien de temps ses victimes tiennent le choc. Reprenant un peu de ce qu'on lui a prit, en restaurant une partie de cette souffrance que l'on a fait subir à son petit garçon.

Sans qu'il ne s'en rende compte un sourire froid et cruel vient de faire son apparition sur son visage, il réagit un peu tardivement, et relâche la pression d'une de ses mains autour de son arme pour aller chercher ses cigarettes. Il colle finalement son fusil entre ses mains de la môme, se moquant de son air apeuré alors qu'il allume son bâton de nicotine et tire une première taffe. Il recrache sa fumée lentement, récupère son fusil et tend le paquet à la petite de l'autre main.

-Tu fumes ?

Voilà cette fois il lui demande, histoire qu'elle ne lui fasse pas le coup du whisky une seconde fois. Il veut bien se montrer gentil et serviable, mais comme tout homme il a ses limites. Et celles ci ne sont pas plus larges que celles des autres, bien au contraire. 
©️clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chasses diverses [Tobias et Chelsea]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Les sous-bois-
Sauter vers: