AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mar 8 Mai - 19:34

Lewis Walton ₰ Mafdet Mahes

Two birds and the cat




Ma vie dans cette ville était d'un grand calme. Je n'étais pas du genre à rester longtemps à un endroit, adorant bien plus la liberté que l'attache à un endroit précis, cependant depuis que j'y avais posé mes bagages je ne souhaitais pas partir le moins du monde. Et puis j'avais trouvé un emploi plutôt sympathique.
Je profitais alors de la matinée, surtout aujourd’hui avec le soleil présent, pour aller faire un footing. Je m'étais levé et après avoir ingurgité un petit déjeuner et avoir enfilé des affaires confortables je me dirigeais à petites foulées vers la forêt. Le footing me permettait de me défouler un peu. D'ordinaire j'aurai trouvé un endroit pour déployer mes ailes et voler mais vu que la forêt était dense et que je ne m'étais pas encore assuré que personne ne traînait réellement dans ces lieux. Je n'étais pas ici depuis un long moment donc je ne connaissais, en quelque sorte, rien à sa population malgré les relations que j'avais déjà pu établir avec certains d'entre-eux.

Une fois dans la forêt de Beacon Hills je commençais à accéléré un peu plus ma course. Le vent battant contre mon visage me faisait du bien, me rappelant certains aspects du vol. Cela me manquait, déployer mes ailes, prendre de la hauteur et observer le monde sous un nouvel angle mais pour le moment je devais me contenter de mes jambes et de leur rapidité.

C'est alors qu'après quelques longues minutes de course je fis une pose contre un arbre. Je regardais alors autour de moi. Mais en observant j'entendis alors des petits cris d'oiseaux, mélanger à des miaulements de chats. Je m'approchais alors de la source des bruits et vit alors ce que mon esprit avait imaginé: un chat en train de chasser. Cependant l'oiseau semblait en grande difficulté car semblant avoir un soucis avec son aile droite. Je m'approchais alors sans toucher le chat, dans l'espoir qu'il s'en aille avec ma présence.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar


Humeur : Féline

Messages : 519
Points : 678
Réputation : 146

Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mar 15 Mai - 19:09




Two birds and the cat


Je me lèche encore les babines. Connor a agrémenté ma coupelle de lait avec une pointe de vanille. J’aime mon cafetier, il est drôle, sympathique et sexy. Sortant de sa boutique dans les jambes d’un client qui s’en va, je tergiverse sur ce que je vais faire. Une pile de copies m’attend à la maison, mais je n’ai pas envie de me plonger dans des corrections qui me feraient rapidement perdre la félicité qui m’anime. Je pousse une rue plus loin, course un rat qui file dans les égouts. Hors de question que je le suive et salisse mon pelage.

Le parc est ensoleillé, mais plein de gamins plus hurlant les uns que les autres.

- Oh le gentil minou, T’es tout doux.
- Meow Frrrrh Grrrr.
- Ouin ! Maman le méchant chat m’a griffé !
- Meow ! « Te plaints pas ou tu perds un œil ! »


En voilà un qui n’est pas prêt à caresser à nouveau un chat à rebrousse-poil. Je file, chassée par la mère qui commence à crier à l’animal enragé. Jeux de ballons, et tours de bicyclette, le parc n’est décidément pas tranquille. J’opte pour un tour en forêt.

***

Odeur d’humus et mousse sous les coussinets. Je vibre en phase avec la nature. D’ailleurs mis à part mes heures de cours au lycée, je passe le plus clair de mon temps sous ma forme de chatte.  Je sais que cela n’est pas une bonne chose, l’instinct animal commence à avoir une sérieuse prise sur mon esprit. Fuirai-je le monde des hommes ? Possible, car aucun ne retient suffisamment mon attention. Ruby s’incruste régulièrement dans ma vie, car elle devine que peu à peu je coupe tout lien social. La vie de chat est si fantastique que c’est difficile de résister à son appel, quand plus rien ne vous retient du côté humain.

Un lapin manque de mourir d’une crise cardiaque après une course effrénée. Je le laisse en vie car nous somme pas loin de la chaumière d’Alex et que c’est peut-être un ami de Civet. Puis des pépiements  attirent mon attention. Une mésange gazouille à qui mieux mieux.

- Cuicui cuicui cuicui ! « Je suis là, je suis là, je suis là, je sui… »
- Meow ! « Ta gueule ! »
- … …. Cui… Cuicui
- Meow !


Je bondis sur l’insolente et d’un coup de patte la projette au sol.

- Meow ! « T’aurais dû te percher plus haut pour faire chier le monde avec ta bonne humeur ».
- Piou piou. « Ouille, ouille »

Position de combat. Museau à ras le sol, oreilles tournées vers la proie, le cul qui dandine avant l’impulsion. Je bondis, attrape le volatile qui tente de s’envoler par une aile pour le jeter brusquement au sol. L’oiseau estourbi ne dit plus rien. Je crache les plumes qui me sont restées dans le museau.  Assise sur mon séant, j’attends que la mésange  se remette pour continuer le jeu. La maline fait la morte.

- Meow ! « J’entends ton cœur battre imbécile ! »
- …


Je pousse l’oiseau de la patte, il ne bouge toujours pas. Je viens le flairer, mon souffle écartant ses plumes. Son cœur part dans une agréable symphonie rythmé. Pour lui donner de l’entrain, je le lance en l’air d’un coup de patte.

- Meow ! « Aller vole ! »

La mésange retombe mollement au sol et se met à pépier. Appelant à l’aide.

- Meow ! « Tu crois qu’une autruche va débarquer et te sortir de là ? Mouhaha… »

Crac !

Quoi Crac ? Une branche vient de se briser sous le poids d’un homme. Pas contente, je rabaisse mes oreilles en arrière.

- Meow ! « Dégage ! »

Je lève le museau. Y a moyen que j’attrape l’oiseau avant lui. Mais que... ? Son odeur ! Je feule, le poil hérissé. Ce n’est pas un homme ordinaire. Il ne sent le chien mouillé comme Peter. Je regarde la mésange qui tente de s’éloigner en battant que d’une aile.

- Meow ! « T’es une autruche ? »

Mais c’est quoi ce type ? Prudemment, je marche en crabe, m’éloignant de l’oiseau garou et me rapprochant de la mésange. Pas question qu’il me la pique. Mais… l’instinct me dit que sous ma forme minette, je ne fais pas le poids contre l’homme oiseau. Deux options, ou trois si j’ai le temps de me saisir de la mésange et de m’enfuir. Panthère pour effrayer et virer l’intrus, ou mode femme. D’un côté je n’ai pas envie qu’il se dise qu’il y a un animal dangereux qui rode et de l’autre, je ne souhaite pas entendre un sermon sur la maltraitance animale. Je lève une patte, prête à griffer, en attendant de voir sa réaction.


Spoiler:
 


Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Sam 26 Mai - 18:50

Lewis Walton ₰ Mafdet Mahes

Two birds and the cat




Je regarde alors le chat qui semble m'examiner, je peux le voir dans ses yeux. Il n'arrêtait pas de me miauler dessus, mais contrairement à un petit oiseau je ne me laissais pas intimidé, j'étais une sorte de plus gros oiseau donc ce n'était pas un chat qui allait dicter ce que j'allais faire.

Je pensais que ma seule présence allait faire déguerpir le chat mais bien au contraire, il semblait attendre que je fasse quelque chose. Il s'était alors éloigné de moi pour se rapprocher de la mésange blessé au sol qui piaillait de douleur. Pauvre petite chose... Je sentais que cela devenait critique. Il fallait que je prenne l'oiseau, l'emmène loin du chat et le soigne. Bien heureusement l'oiseau n'était pas un oisillon donc si je le touchais la potentielle mère n'allait pas le rejeter du nid. En fin s'il était ici c'est qu'il avait pris son envol depuis un moment déjà.

Le chat commençait à feuler, donc il était en train de percevoir ce que j'étais et je crois qu'il devait être très confus de sentir à la fois l'odeur propre aux oiseaux et celle propre aux êtres humains.
Cependant je devais trouver vite une solution pour me débarrasser du chat et sauver le pauvre oiseau, sans blesser le félin bien entendu. Mon aura d'homme oiseau émanait alors tout autour de moi alors que j'utilisais mes capacités.
Sans réellement bouger je me concentre sur mon esprit pour contrôler le vent, par chance je réussis à saisir un courant d'air frais pénétrant à travers les arbres et je réussis à l'orientais pour tenter de repousser le chat. Je n'allais pas être assez rapide pour courir et le récupérer tout simplement et cette option était la plus simple et possédant le moins de risque de blesser le chat.

Tout en maintenant le courant d'air pour repousser le félin je commençais à avancer et me pencher pour récupérer l'oiseau, cependant, me concentrant sur l'animal au sol je laissais alors retomber le courant d'air que j'avais orienté vers le chat, ma main était à présent au dessus de la mésange blessée prête à la saisir.

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar


Humeur : Féline

Messages : 519
Points : 678
Réputation : 146

Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mar 5 Juin - 23:43




Two birds and the cat


Patte levée, prête à griffer l’empêcheur de martyriser les oiseaux en paix, je guette. Puis mes moustaches m’indiquent un changement dans l’atmosphère. Un air désagréablement froid se lève, de brise légère, il devient bourrasque capable de me déstabiliser. Rien de naturel dans ce flux qui a réussi à me bousculer. Je feule, plante mes griffes dans la terre  pour ne pas me faire projeter. Je suis obligée de fermer les yeux à moitié pour éviter la poussière dont est chargé ce vent. Mes sens sont désorientés, je me sens reculer malgré mes appuis au sol. Je suis trop légère sous cette forme. J’ouvre un œil, l’autre s’est approché de la mésange.

C’est peut-être puéril, mais je suis vexée. Offusquée que l’on ose me piquer ma proie. Par un oiseau sans plumes qui plus est. Froissée d’être repoussée par un simple courant d’air. Mon grondement se fait plus fort, plus rauque et plus puissant. J’ai arrêté de reculer, car j’ai gagné quelques kilogrammes supplémentaires.

Mes sens se sont encore amplifiés, ma vision est d’une netteté presque absolue. Cela fait presque un an que je n’ai pas eu recourt à ma forme ultime, celle de mon animal totem, la panthère.

Le vent tombe, comme l’attention de l’intrus. À ses yeux, je n’étais qu’un vulgaire minet. Cela ajoute à ma vexation. Nouveau feulement, je le sens se raidir et relever lentement la tête dans ma direction. Je lui offre un sourire tout en crocs. Alors l'oiseau, vas-tu encore tenter de me repousser avec une bourrasque ? Je n’ai plus rien du frêle minou. Quatre-vingt kilos de muscles dessinés pour la force, la rapidité et la souplesse. Une mâchoire puissante et des larges pattes aux griffes solides.

Ça devient brusquement inquiet devant moi. J’ai bien envie de lui rendre la monnaie de sa pièce à cet oiseau géant qui se mêle de ce qui ne le regarde pas. Mais il y a déjà assez d’accidents dus à des animaux sauvages à Beacon Hills, pour ne pas en ajouter un, bien réel cette fois-ci.

Je contourne le type, passe derrière un tronc d’arbre qui me masque le temps que je reprenne forme humaine. Non que je craigne qu’il voie la transformation, mais la rune d’Erick met une demie seconde pour agir. Une demi-seconde pendant laquelle je suis entièrement nue. C’est en femme toute de noir vêtue et pas vraiment ravie qu’on lui pique un article soldé sous le nez qui apparaît quand l’arbre ne me cache plus. Nouvelle stupéfaction du gêneur.

- S’interposer entre un prédateur et sa proie est de l’inconscience, monsieur… euh... ?

Le type est plutôt beau gosse. Mais il va devoir ramer sec pour se justifier, car là je suis vexée de m’être faite repoussée comme une boule de foin. Je lève le nez dans une attitude régalienne. Mes années égyptiennes m’ont apprise à prendre la pose. Je vais m'assurer que nous ne sommes pas dans un remake de Titi et Grosminet. Bastet ne tolère aucune frustration.
Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Lun 11 Juin - 18:22

Lewis Walton ₰ Mafdet Mahes

Two birds and the cat




Alors là je ne m'attendais pas à ça. Après que le chat se soit pris ma bourrasque de vent, je ne faisais, mais alors, plus du tout face au même animal. De larges crocs e présentant devant moi, l'oiseau que j'avais contre moi semblait paniqué dans mes mains tandis que je le dissimulais dans ma veste. Je me reculais, prêt à déchirer mes vêtements et laisser pousser mes ailes pour m'enfuir en cas de besoin. Cependant l'animal ne semblait pas vouloir attaquer dans l'immédiat.
L'animal disparut un instant derrière les arbres et ressortir sous la forme d'une jeune femme de noir vêtu. Je la regardais, quelque peu intrigué, restant sur la défensive, mais sans avoir besoin d'utiliser mes facultés surnaturelles.

Elle me parlait alors, me disant que mon geste n'était pas très futé de ma part, surtout si je ne voulais pas me faire attaquer.

Walton, M. Walton. Désolé mais je ne peux décemment pas vous laissez toucher à ce petit. Un oiseau blessé vraiment? Je pensais que les félins étaient plus fiers que ça. Pas que je doute de vos capacités de chasse mais... Voyez-vous un oiseau en bonne santé, là je ne vous aurais sûrement pas embêté, car je comprends, vous avez besoin de vous nourrir et ainsi va la vie etc, etc...

Le petit oiseau gazouillait sous ma veste et je le sortais un peu en caressant doucement ses plumes pour en pas plus le blesser.

Et vous... Vous êtes?

©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar


Humeur : Féline

Messages : 519
Points : 678
Réputation : 146

Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mer 20 Juin - 21:02




Two birds and the cat


- Walton, M. Walton.

Walton? Inconnu au bataillon. Une bourrasque m’apporte son odeur. C’est vraiment une autruche garou, enfin un homme qui sent le zozio à plein nez. Une proie géante ! Je commence déjà à me faire un film. Juste pour jouer. Juste pour chasser. C’est dans ma nature.

- Désolé mais je ne peux décemment pas vous laissez toucher à ce petit. Un oiseau blessé vraiment? Je pensais que les félins étaient plus fiers que ça.

Je relève le nez, hautaine et vexée. Il ne pige rien à l’art de la chasse. Ce n’est pas la taille de la proie qui importe, mais la traque, l’angoisse que l’on procure à la victime. Un lion parlerait à une vache, cela serait pareil : dialogue de sourds.

- Pas que je doute de vos capacités de chasse mais... Voyez-vous un oiseau en bonne santé, là je ne vous aurais sûrement pas embêté, car je comprends, vous avez besoin de vous nourrir et ainsi va la vie etc, etc...
- Il n’y a rien à manger sur le piaf, et il était en pleine forme avant que je l’attaque.


Provocation, sourire mutin, Walton s’indigne. Je m’approche, féline. Gardant les mains dans le dos en guise de bonne foi, je me penche vers la mésange qu’il tient entre ses mains. L’être fragile frémit.

- Effectivement il n’y a aucune gloire à attaquer une mésange, bien qu’elles soient plutôt rapides. Mais peut-être que vous vous proposerez à prendre sa place monsieur Walton.

L’homme ne semble pas comprendre, ou plutôt refuser la portée de ce que je propose.

- La place de la proie. Je suis le chat et vous l’oiseau à attraper. C’est équitable non ?

Equitable? Pas vraiment. Il ne peut que fuir.

- Vous savez voler ?

Une délicieuse ombre passe sur son visage. Il a de la ressource, n’est pas sans défense, mais monsieur l’oiseau est un non violent. Cela se voit à sa figure. Tout ceci a brisé mon élan. Et aussi versatile que peut l’être un chat, je lui tends la main.

- Je plaisantai évidement. Sans rancune, je l’espère. Voulez-vous faire quelques pas avec moi ? Je suis intriguée par votre nature.

Je me rends compte que je ne me suis pas présentée.

- Mafdet Mahet, professeure de chimie, métamorphe félin et accessoirement émissaire de la meute des Hale.

Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mar 10 Juil - 10:46

Lewis Walton ₰ Mafdet Mahes

Two birds and the cat




J'étais prêt à fuir si je le devais. Je n'allais pas me laisser avoir par ce chat, enfin cette femme... Bref j'étais un peu perdu, mais je me devais de protéger le petit oiseau blessé de son prédateur. Alors que la jeune femme aux étranges capacités me demandait si je savais voler. Quelque chose me disait que cette demande n'était pas tout à fait innocente et j'essayais de voir dans ses yeux à quoi elle pouvait bien penser, à l'aide de cette interrogation: allais-je avoir le pouvoir de m'enfuir si elle avait la bonne idée de m'attaquer? Ou d'autres questions de ce genre? Mais à peine avais-je eu le temps de l'analyser que son air changeait du tout au tout. Je me décidais tout de même à lui répondre, histoire qu'elle ne se creuse pas les méninges plus longtemps à savoir si j'avais la capacité de voler ou non.

Oui, je sais voler, même si ça fait un petit moment que je ne me suis pas entraîné à le faire...

C'était un peu comme le vélo: ça ne s'oubliait jamais.
Puis elle tendit la main, signe qu'elle semblait vouloir faire la paix. N'étant pas une personne rancunière, je serrais amicalement sa main, tandis que je glissais de mon autre main l'oiseau dans ma poche de veste pour ne pas qu'il tombe à n'être que dissimulé par le tissu de ma veste en étant dans ma main. Je m'occuperais de lui un peu plus tard. Ma surprise fut un peu plus grande lorsque cette femme me demandait si je voulais bien faire un tour avec elle, se disant, également, intriguée par ma nature. J'hochais la tête positivement en commençant à marcher avec elle. L'inconnue se présentait alors à moi. Et bien je me demandais si Leoric la connaissait de ce fait, entre professeur je veux dire.

Et bien... Enchanté de vous connaître. J'ai également un ami enseignant, professeur de littérature.

Des fois qu'elle connaîtrait un certain Leoric...
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafdet Mahes

avatar


Humeur : Féline

Messages : 519
Points : 678
Réputation : 146

Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Mar 31 Juil - 15:49




Two birds and the cat


Walton semble désemparé, partagé sur ce qu’il pense de mes intentions. Dire que cela me navre serait un beau mensonge. C’est mon côté félin, agaçante et imprévisible. Je ne le fais même pas exprès, c’est dans ma nature. Quoique je me force parfois à pousser le trait rien que pour entendre Peter Hale soupirer.

- Oui, je sais voler, même si ça fait un petit moment que je ne me suis pas entraîné à le faire...

- Oh ! Il serait bien dommage de perdre une telle aptitude !


Je suis sincère. À mes yeux, un être surnaturel doit garder la pleine possession des moyens que la nature l’a doté. Mon regard se fait inquisiteur. Soit, un homme qui vole, c’est difficilement discret et je conçois qu’il ne peut pas se permettre souvent ce genre d’escapade. Mais voler ! Qui n’a pas rêvé de posséder cette liberté ? C’est la seule concession de supériorité que je concède aux volatiles. Nous avançons posément dans la forêt. La mésange qu’il tient contre son cœur semble s’être apaisée.

- Et bien... Enchanté de vous connaître. J'ai également un ami enseignant, professeur de littérature.
- Peter Hale ?


Une moue de sa part m’indique que non. Heureusement pour lui. Peter gagne à être évité ! Reste deux autres collègues qui enseignent la littérature, le sanguinaire et le timide. J’espère pour l’homme oiseau que c’est de l’alpha dont il parle, car l’anglais est encore plus à éviter que Peter Hale, c’est dire.

- Il reste Leoric Teniala et Tobias Rapier qui enseignent la littérature. J’espère pour vous que votre ami est le Norvégien, Rapier n’est pas… fréquentable.

Doux euphémisme pour ce type crispant au possible. Je n’aime pas la rivalité sur ce plan. Mais j’avoue que Tobias bat le pompon, sans parler de sa dangerosité… La salle des profs est moins tendue depuis que le chasseur s'est fait interner de son propre chef chez les frappadingues. Cela n'a pas forcément soulagé Willem qui traîne sa tristesse comme un forçat son boulet. C'est moins drôle du coup. Alors qui l'oiseau connait-il ? Je me demande soudainement ! Est-ce qu'il ne volerait plus à cause de...

[HRP] : Mes excuses pour le délais, je suivais un souris  cat

Codage © Mafdet Mahes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]   Jeu 9 Aoû - 14:58

Lewis Walton ₰ Mafdet Mahes

Two birds and the cat




Elle semblait plutôt sincère lorsque je parlais de mon aptitude de voler. Parfois il m'arrivait d'aller très tard dans la forêt pour essayer de voler un peu ou encore de laisser mes ailes de sortie lorsque j'étais chez moi, lorsque j'avais bien fermé tous les volets de mon appartement. Certes la douleur était quelque peu intense, mais cela me soulageait de les laisser libres au moins une à deux fois par semaine. Mais que voulez-vous... C'était obligatoire de les cacher le plus possible pour ne pas attirer l'attention des chasseurs. Surtout que Tobias était en ville... Et quelque chose me disait que son ancien partenaire de chasse n'était pas loin... Pour mon plus grand désarroi. Je savais que cette fois-ci il ne me louperait pas.

Puis la conversation passait sur le fait que je connaisse un professeur de littérature. Lorsqu'elle me dit « Peter Hale » j'hochais négativement la tête. Et lorsqu'elle parlait de Leoric, mais aussi de Tobias je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire. Je les connaissais tous les deux, mais ils étaient si différents...

Et bien oui Leoric est un bon ami à moi, mais je connais également Tobias… Il est certes un peu spécial mais… On va dire qu’il m’a aidé aux moments où j’en avais besoin.

Personne ne me croirait, il avait le don de mener sa réputation partout avec lui. Mais bon, je décidais alors de changer de conversation, s’éloigner un peu plus de l’enseignement juste pour lui donner mon métier.

Pour ma part je suis chanteur au Pink Print. Si l’envie vous prendre d’entendre le sauveur d’oiseau que je suis de chanter n’hésitez pas.

Je sourie en plongeant ma main dans ma veste pour doucement caresser la tête du petit moineau qui piaillait un peu. J’allais rentrer chez moi pour le soigner avant de le relâcher. Il était hors de question que je le conserve chez moi, et surtout pas en cage comme j’avais pu voir certains enfants le faire lorsqu’il recueillait un animal. Etant un homme-oiseau, je savais à quel point la liberté nous était précieuse.
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Two birds and the cat [Lewis & Mafdet]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Lisa Lewis (fiche refusée)
» Ana Lewis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Les sous-bois-
Sauter vers: