AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)

Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Dunbar

avatar


Humeur : Volcanique

Messages : 539
Points : 547
Réputation : 67
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 24

MessageSujet: Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)   Dim 17 Juin - 2:26





Jogging en forêt



La forêt. Je ne peux dire à quel point j'apprécie les hauts arbres aux immense troncs, la mousse qui jonche le sol, l'odeur de l'humidité et de feuille en décomposition. Les rayons du soleil qui arrivent à peine a traverser l'épais nuage de feuille au-dessus de ma tête. Laissant alors le sol presque à découvert: feuilles, mousse, rocher et plusieurs racines le recouvrant. Je préfère marcher sur ce genre de sol qu'un sol bitumé. Même si la boue ralentit quelque peu mon avancée.  

Je cours à vive allure sur un sentier non balisé en écoutant je ne sais pas trop quel musique depuis qu'une certaine personne est venu déréglé ma playlist pour soit disant m'ajouter des albums trop tendances et cool. C'est trop demandé que de garder mes vieux rocks au lieu de cette infâmes pop sans goûts ? Surement vu que ça n'a pas empêcher Mason de le faire.

Il ne me reste plus qu’un kilomètre pour arriver à destination. Techniquement, j'y serai dans quelques minutes. Ma vitesse s’est décuplé depuis que j'ai été mordu. Ce qui est terriblement bénéfique lorsque l'on veut dévaler les kilomètres jusqu'à épuisement total. Je peux ainsi courir aussi vite qu'Ussain Bolt, voir même plus vite.

La vision accru est un bonus non négligeable aussi. Elle me permet majoritairement d'esquiver les racines et les branches d'arbres. Et les troncs en eux même aussi. Se prendre un arbre en pleine face, ça ne l'aurait pas trop fait à mon goût.

Je contournai un arbre, puis une rivière. Courant et ne m’arrêtant pas. A coups réguliers dans sa poitrine, mon cœur bat douloureusement. Je me mouve contre le vent comme seul adversaire. Si ce n'est la sueur trempant mon front et ma chevelure devenant collante, rien ne trahit ma fatigue et ma souffrance qui meurtrit enfin mes muscles.

Mon visage demeure fermé, mes lèvres entre-ouverte, chantonnant un refrain et le regard pointé droit devant moi.  A travers les arbres, rapide et agile, Je cours, comme si le diable était à mes trousses.

Je traverse ainsi une petite partie de la forêt jusqu'à son orée et ralenti pour m'arrêter enfin. D'une main, je m'essuie le front et écarte les mèches rebelles. Ce qui dévoile un immense regard étincelant agrandit par l'effort. Je m'adosse à un arbre et croise les bras sur ma poitrine en reprenant lentement son souffle. 

Sauf que je le perds rapidement en sentant une odeur bien familière et pourtant presque disparu de ma mémoire. Alpha. Scott. Meute. Voilà ce que me dit l'odeur. Ca fait tellement longtemps que je ne l'ai pas senti que je me sens submergé.  

Ces trois mots me pique plus dur que toute autre chose auparavant. Aucune douleur physique ne peut se comparer à la sensation amère qui se répand comme un virus dans tout mon corps. 
En un instant je suis submerger par mille sentiments en même temps: colère, tristesse, regret, douleur, désespoir. Ils me consument immédiatement, me rendant en un état d'impuissance. Tout ce qu'il peut sembler faire, c'est regarder Scott et penser irrémédiablement à Hayden..

Oh mon dieu. Hayden. Hayden, pardonnes-moi. Je suis désolé Hayden. Cela me fait croire que de dire «Je suis désolé» ne suffirait jamais à expier mes fautes. J'ai fait quelque chose de vraiment mauvais ce jour là et je n'ai rien fait pour compenser jusqu'à présent.

Je me sens vulnérable et jugé. Il n'y a pas de bonne chose à dire dans une situation comme celle-ci, comment devais-je expliquer à Scott que j'ai failli le tuer parce que je ne pouvait pas me contrôler ? J'étais en colère. Terriblement frustré et enragé qu'il ne sauve pas Hayden. Qu'il ne tente même pas de le faire. Certes, notre relation était bizarre et compliquée, c'était un mix entre ennemi et ami. Peut être coup de cœur durant l'enfance. Mais elle n'a jamais mérité de mourir pour autant. Surtout si jeune.  

Cependant, mon esprit est  trop troublé par les doutes pour que mon train de pensée donne un sens.  Pendant tout ce temps, Scott a essayé de m'aider à gérer mes problèmes de colère et il m'a sauvé plus d'une fois. Tout ce que j'ai trouvé le remercier, c'est de laisser  ma colère m'emporter juste parce que je ne voulais pas perdre Hayden. Tout est devenu incontrôlable et je suis devenu le monstre dont j'ai si peur.

Scott m'a sauvé la vie et je serai toujours endetté avec lui pour ça. À présent? Ça me fait mal de me réveiller chaque jour en sachant que sans l'intervention de Mason, mon action lui aurait coûté la sienne. J'ai essayé si fort de trouver un moyen de résoudre ce problème, mais je ne sais pas comment. J'ai cette impression persistante qu'il ne veut pas de moi, qu'il a érigé une barrière invisible que Scott entre nous. Un obstacle que je n'ose pas franchir par peur d'éteindre ce qui reste de notre lien.

Que j'ai cette envie que tout redevienne comme avant sans savoir comment résoudre correctement le problème. Je veux parler à Scott. Je veux lui dire que je suis désolé. Toutefois, d'après mon expérience, cela ne me suffit jamais. C'est comme si vous dites ces mots et essayez de prétendre que tout est réparé, mais ce n'est pas le cas. C'est loin d'être le cas. Les dégâts sont toujours là et le seront toujours quoi que je fasse. Jamais je ne peux oublier que je l'ai déçu par mon comportement même si c'était pour Hayden.

Je rassemble mes mains, jouant négligemment avec mes pouces tandis que je tente de rassembler assez de courage pour m'exprimer. . Je prends une profonde inspiration, mes yeux se levant finalement pour rencontrer ceux de Scott. Mes lèvres tremblent légèrement alors que je commence à parler.

-Scott... Salut.déglutis-je difficilement, quittant du regard mon alpha pour mes propres pieds. 

-Ça fait longtemps. Depuis... Depuis tu sais quoi.

Cela s'avère plus difficile que je ne l'aurai cru. Reparler après cet épisode est bien plus compliqué à ce qu je m'attendais. C'est comme si j'avais une boule à la gorge qui veut coincer mes mots, les empêcher de sortir.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



You can't blame gravity for falling in love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)   Dim 17 Juin - 11:12




Perdu dans la vie... Oh yeah !

           I'm a fucking monster, you know

   
J’essaye de faire des efforts, de remonter la pente, de tenter de me sociabiliser de nouveau, tu vois. Pourtant, j’ai l’impression de devoir accomplir une tâche surhumaine, comme la fois où j’ai franchis cette barrière de sorbier. À la lisière de cette forêt, je peux ressentir son odeur, battre son cœur, sentir son souffle qui s’allonge ou se raccourcit, et moi, je suis là, je ne bouge pas, je sens juste mon cœur qui s’éteint où qui s’embrase. Je ne suis plus sûr de rien. Pourquoi il a fallut que tout éclate, que tout ce que j’ai construit autour de moi, se brise en plusieurs morceaux, en plusieurs éclats.

Si mon être serait de verre, le sol serait recouvert de ces morceaux. Et malgré ça, je continue de me dire qu’il faut que j’avance, que je mettes un pieds devant l’autre. Pour le bien de ma meute, pour mon propre bien et surtout pour nous remonter le moral. Je suis l’élément centrale de ma meute, je suis celui qui donne les directives et qui, pour une fois, se doit de résoudre les problèmes de tout le monde, parce que Stiles n’est pas là, parce qu’à part la dernière fois, il recommence à partir en vrille, à retomber dans ses travers, c’est indéniable, il me « fuit » véritablement.

J’essuie ce qu’il me reste de larmes sur le visage, je m’élance à la poursuite de mon Bêta, je sillonnes à travers le bois, j’ai besoin de me changer les idées et de le retrouver aussi. Le cœur en miette, le cerveau à la dérive, je souffre et cette souffrance partagée me gagne encore plus, lorsque je me rapproches de lui. Une dernière foulée, un dernier effort et j’aperçois son corps, enfin. La délivrance n’arrive que lorsque je m’approche de lui, pendant qu’il est rongé par les remords et les regrets.

J’apprécie qu’il tente de me parler le premier, de faire le premier pas alors que je m’apprêtais à le faire pour lui, pour le soulager, pour me soulager aussi. Et pourtant, je ne faiblis pas, pas cette fois. Je tiens tête à mes erreurs commises par le passé, je combats mes idéaux et les ranges au placard. Tout le monde mérite une seconde chance et surtout lui. Parce qu’il est mon Bêta, la source de mon bonheur, j’ai pu sauver sa vie, à défaut d’avoir été incapable de sauver la vie d’Hayden. Je suis aussi source de son malheur, et pourtant… Je peux comprendre qu’il était perdu, qu’il était énervé et que sa colère était si ingérable qu’il a fini par laisser la bête parler pour lui.

À sa place, j’aurais agis exactement pareil. Tout le monde aurait fait pareil aussi. Alors, doucement, je me rapproches encore de lui, et même s’il vient à me frapper ou à me repousser, je ne m’enfuirais pas. J’ai besoin de réconfort autant que lui. Cette douleur qu’on ressent ensemble, je ne la cache plus, je la laisse parler à ma place, parce que je suis incapable d’en parler. Et lui seul peut comprendre, lui seul à une certaine place que les autres n’ont pas vraiment. Enfin, ils l’ont mais le lien est moins fort qu’avec lui. Je laisse mon cœur qui bat difficilement parler, lui montrant qu’il est brisé… encore. Mon regard, plein de culpabilité, s’évertue pourtant à montrer que mes intentions ne sont pas hostiles.

Et dans un seul soupire, je le sers dans mes bras, je pose ma main sur sa nuque et l’autre sur son dos. Puis, je ferme les paupières tout en le gardant contre moi alors que moi aussi, je laisse mes larmes s’écoulés en silence sur mes joues. Je me fais la promesse, même si je ne le dis pas à haute voix, qu’il ne sera plus seul et que je serais toujours là pour lui. Que je lui pardonne surtout … Je suis incapable de parler parce que je n’en ai pas la force. Psychologiquement, je suis seulement en train de me rebooster et physiquement, j’ai vraiment merdé sur ce point aussi. Ainsi, finalement, qu’on me pardonne aussi d’avoir cru que j’suis capable de gérer mes problèmes tout seul, puisque j’avais l’impression de l’être, ces derniers temps aussi… Je suis désolé…
.

   

   
code, gif et images par SWAN
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar


Humeur : Volcanique

Messages : 539
Points : 547
Réputation : 67
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)   Ven 22 Juin - 0:58





Câlin de réconfort



Il y a un long silence. Je sens le poids du regard de Scott sur moi et cela me paralyse presque. Le visage de Scott est maladivement pâle, ses yeux remplis de regret et je n'ai aucun doute qu'il n'a pas dormi. 

Je le sais parce que je ne le fait pas non plus. Chaque fois que je ferme les yeux, je me revois chercher Hayden après avoir vu son nom dans les dossiers médicaux liés aux chimères. Je la revois mourante tandis que Scott refuse de la sauver. Je le revois au sol couvert de sang, prêt à être tué par mes griffes.

Mais je ne peut pas m'inquiéter pour moi-même. Je ne le mérite pas. M'inquiéter pour mon alpha par contre, ce n'est pas la même chose. C'est comme un besoin viscéral de savoir qu'il va bien pour que j'ailles mieux.

Scott me prends dans ses bras, m'enlaçant comme si j'allais prendre la fuite. C'est peut être le cas ou non. Il me fait du temps avant d'accepter le câlin qu'il m'offre. Je me penche et enroule mes bras autour de Scott, pressant mon visage contre sa poitrine et respirant son odeur apaisante.

Le battement de cœur fort et régulier qui résonnait sous ma joue est peut-être le son le plus rassurant que j'ai jamais entendu. Je prends une profonde inspiration, attirant une plus grande partie de l'odeur de mon alpha dans mes poumons. L'odeur de Scott est familière, chaude et sûre comme une couverture douce et épaisse. Il sent le shampoing au menthol, l'après-rasage et la forêt après la rosée.

Ma main est molle, froide contre sa peau à travers sa chemise. Je m'appuie contre le corps chaud de Scott comme si je ne peux pas croire qu'il soit réellement là. Le tissu de sa chemise est froissé entre mes doigts.  Je me rend compte qu'il y a de l'eau sur mes joues. Ce sont mes larmes coulant sur mon visage devenu humide.

Je ne veux pas pleurer comme une madeleine sur mon alpha, réclamant du réconfort toutefois mon corps ne m'écoute pas. Je me recroqueville, tentant de retenir mes larmes pendant une fraction de seconde avant de sangloter.

J'enfoui mon visage dans son épaule, pleurant comme un bébé. Je marmonne à mi-voix les mots «Je suis désolé» comme un mantra de peur de l'oublier. Je me sens un peu ridicule à faire cela. 

Une partie de moi pense toujours à une autre façon de me racheter et l'autre partie me murmure à l'oreille les paroles que je suis inexcusable, que c'est de ma faute et que rien ne pourra résoudre cela.

Je refuse de cacher mon flot de regrets et de culpabilité qui m'écrase. Penser à quel point j'ai failli perdre à jamais Scott me terrifie. Mais je doit accepter la responsabilité des conséquences de mes actes. Ce n'était pas juste de blâmer Théo ou la super lune ou quoi que ce soit d'autre. 

J'ai presque tué Scott.

- Scott.

Je le serre plus fort que nécessaire.

- Alpha, je suis tellement, tellement désolé . Je sanglote dans les bras musclés de Scott.

Depuis que j'ai été mordu et ai été introduit dans le monde surnaturel, ma confiance en Scott s'est multipliée de façon exponentielle au fur et à mesure de nos aventures. Jusqu'à précédemment. Je me suis retrouvé livré à moi même, j'ai tenté de m’émanciper sans grand résultat. Je me suis raccrocher aux autres pour ne pas perdre la tête tout en rejetant mon alpha par dégoût de moi même.  

Peut-être que je ne sais pas grand-chose sur les loups-garous et comment exactement ce lien alpha/bêta fonctionne, mais je n'en ai pas besoin. Si je me concentre bien, je le sens et cela m'a toujours été suffisant pour être là quand Scott avait besoin de moi. 

Ou hurler pour l'aide de mon Alpha en sachant qu'il viendra me sauver. Maintenant, j'ai l'impression que nous nous sommes séparé et mon loup hurle à l'intérieur de ma tête pour qu'il me pardonne et que nous reformons le lien de meute.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



You can't blame gravity for falling in love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)   Ven 22 Juin - 13:41




Perdu dans la vie... Oh yeah !

           I'm a fucking monster, you know

   
Je peux tout à fait comprendre qu’il lui faut un certain temps d’adaptions pour qu’il s’approche de moi. Pourtant, mes mouvements sont sereins, je me montre de nature confiante et rassurante avec lui. Je l’entraine même dans mon geste, venant m’assoir contre l’arbre près duquel nous sommes pour ensuite le reprendre contre moi. Une fois encore, je lui laisse l’occasion de se rapprocher de ma personne, mais cette fois-ci, je sais qu’il est armé de bonnes intentions. Ainsi, je lui laisse le luxe et le plaisir de sentir pleinement mon lien avec lui, qu’il sente que je suis là pour lui et uniquement pour lui, pas quelqu’un d’autre, cette fois aussi. J’imagine bien qu’il écoute battre mon cœur, pour se rassurer lui – même parce que je n’ai toujours pas prononcer le moindre mot, comme s’il redoutait mes paroles, ce que je pourrais dire. Et je ne peux que comprendre sa réaction et le fait qu’actuellement, il panique un peu à l’idée de me faire encore du mal. Alors, doucement, je lui caresse sa nuque de mon pouce avant de ramener cette même main sur sa joue. Et d’un geste paternel, je fais preuve d’un élan de tendresse envers lui, je lui dois au moins ça, faire le premier pas… N’est-ce pas là un signe avant-coureur de la première étape vers la guérison, tu ne crois pas ?

Je sais, j’imagine inconsciemment que de la où je suis, tu puisses m’écouter, m’entendre penser si fort que tu finiras peut – être par avoir un élan d’affection à mon égard. Peut – être que je me leurre l’esprit en me faisant mes propres idées, va savoir. Puis, mon attention se fait attirer par les pleures inaudibles de mon Bêta. Je comprends tout aussi rapidement que son niveau de stress atteint des sommets que j’ignorais encore chez moi. Ce lien entre lui et moi, parfois, il me laisse sans voix, n’ayant pas l’habitude de ressentir de tels choses avec les autres, c’est juste que ça me surprend encore de savoir que je peux lire en lui, tout comme lui en moi, pour autant qu’on est consentant tout les deux. Et puis, le voilà qu’il s’excuse, mon cœur se resserre dans ma poitrine, mais je lutte pour ne pas qu’il sente que je souffres. Parce que je ne souffre pas à cause de lui, mais de cette personne qui a marqué ma peau de son odeur, mon corps entier est mêlé à la sienne. Et je ne peux pas m’empêcher de me dire que Liam doit très certainement se poser des questions sur qui elle doit appartenir. Je n’ai rien dit à personne jusqu’à présent et parfois, l’envie de le faire me démange, mais est-ce une chose raisonnable. D’autant plus que cette même personne, je lui ai dis de sortir une bonne fois pour toute de ma vie, même si j’ai encore du mal à faire taire ce lien qui persiste en moi. Pourquoi fallait – il que ça tombe sur Cooper, pourquoi maintenant, alors que notre dernière rencontre était tout bonnement désastreuse.


«  Tout va bien, Liam, ça fait un moment que je voulais te le dire, mais je te pardonne, tu sais. Tu n’es pas un monstre, loin de là. Tu es un « Loup – Garou », tout comme moi. Et sois fier d’être mon « Bêta », tu es aussi unique que je le suis pour toi… Pour les autres aussi. … Alors n’ai plus peur, le passé reste au passé… Que dis – tu … d’affronter le présent et son futur avec moi… en repartant sur de bonnes bases… En gros, je te proposes là… Une seconde chance… Mon ami… mon p’tit frère devrais – je, même dire.. Parce que fils… voilà, quoi… ça l’fait pas vraiment.   »

Alors, en réponse à l’étreinte de mon petit protégé, je l’enlace à mon tour, pas trop fort pour ne pas le blesser. Le gardant contre moi, comme une princesse dans les bras de son prince. Puis, lentement, je me mets à le bercer de façon presque inné. Et d’un simple regard vermeil, rubis puisqu’il est plus vermeil que tous les autres « Alpha » du coin, je plonge ce dernier dans le sien, renforçant encore mon lien avec lui, lui offrant un simple sourire doux, calme et inoffensif. Face à ma dernière phrase, je ne peux que me mettre à sourire d’un air amusé, incroyablement détendu depuis que je suis auprès de lui. Comme si mes soucis se sont envolés, comme si je ne pouvais penser à rien d’autre qu’à l’espoir qu’on redevienne aussi proches qu’à nos débuts… C’est une bonne chose, non ?.

   

   
code, gif et images par SWAN
Revenir en haut Aller en bas
Liam Dunbar

avatar


Humeur : Volcanique

Messages : 539
Points : 547
Réputation : 67
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)   Lun 16 Juil - 1:17





Yeux rouges, Coeur d'or


Pleurer c'est pour les faibles. C'est ce que je me suis toujours dit en tout cas. Pleurer ne sert à rien à par perdre son temps et son énergie. Et accessoirement se déshydrater rapidement. C'est pour cette raison que je préfère largement être en colère que pleurer.

Sauf que je suis actuellement en train de faire tout le contraire de mes principes. Je suis en train de pleurer de toute les larmes de mon petit corps sur la chemise de Scott. Pas mon plus beau moment, je vous l'accorde. Mais les émotions mon coco. Je peux rien y faire si je suis autant dévorer par la culpabilité. C'est de ma faute toute ces conneries précédentes.

Si je m'étais contrôler, si je ne m'étais pas jeter la tête baissé dans une histoire sanglante pour en poursuivre une mortelle, si je n'avais pas écouter les paroles perfides murmurer à mon oreille, si ke n'avais pas impliqué Hayden, si je n'étais pas si faible... Tellement faible que je n'ai rien pu faire pour arrêter quoi que ce soit.

La faiblesse, c'est moche. Très moche. Toutefois, je suis actuellement en contradiction avec mon propre avis. Ma faiblesse m'a permis d'être là, de le retrouver. C'est cool de revoir Scotty. Récupérer mon alpha c'est encore mieux. Il a le cœur tendre le Scotty, cela va lui être fatal un de ces jours. Mais c'est comme ça que je l'aime bien. Toujours à pardonner son prochain même si celui ci à voulu sa mort.

Et pourtant il me tient dans ses bras, me pardonnant mes fautes. C'est absurde comme situation. Totalement irréel. J'ai l'impression que je suis dans un rêve et que je vais me réveiller à tout moment, découvrant que Scott me hait et que je suis rejeter de la meute. Etre un oméga me fait paraître être terrifiant, je ne suis pas fait pour la solitude contrairement à ce que je laisse croire.

Je ne peux pas être absous si rapidement et facilement juste parce que mon alpha le décide sur un coup de tête. Ou parce qu'il est triste et égaré. Ce n'est pas possible. Il doit bien y avoir quelque chose d'autre. Je me dois de me racheter à ses yeux. Par n'importe quel moyen. Qu'il me dise quoi faire et se sera fait en un clin d'oeil.

Ce n'est pas parce qu'il est d'accord pour accepter mes excuses suite à mon odieux comportement que je me pardonne moi même. C'est tout le contraire. Je culpabilise encore plus que d'ordinaire. J'étais si proche de le faire. Tellement proche... Je ne sais pas comment j'aurai réagi si cela se serait réalisé.

Béni soit Mason pour son intervention. Qu'on érige une statue et un temple à son honneur. C'est le minimum qu'il mérite. Sans lui... Je ne veux pas imaginer ce qu'il se serait produit. Je cauchemarde assez sur ce sujet parmi tant d'autres merci bien. Alors hors de question d'y réfléchir lorsque je câline mon alpha. Ou bien est-ce l'inverse ? On va dire que c'est un câlin mutuel. Même si je sais qu'il faut être minimum deux pour le faire, c'est l'intention de départ qui compte.

Cependant, Scott comprends. Il comprends et accepte mes excuses. Quel cœur d'or il a ! Même dans les heures les plus sombres celui ci ne s'est pas obscurci. Pourtant il avait tout pour. Échec, trahison, la liste est longue. Sauf qu'il n'a jamais failli. Contrairement à moi.


Il est bien beau de dire que le passé ne doit pas être ressassé. Il faut tout de même l'affronter pour avancer et ne pas commettre les mêmes erreurs. Et pour ça, ma tête est rempli de réflexion.

Suis-je vraiment digne de rester son bêta ? Peut-on vraiment réparer notre lien détruit par ma trahison ? Est-ce que je mérite cette seconde chance inopiée ? Ne suis-je réellement pas devenu le monstre que je redoutais tant d'être ?

Être un loup garou veut dire être un prédateur, pas un tueur si mes souvenirs avec Stiles sont bons. N'ais-je pas perdu ce statue pendant cette nuit là ? Après tout, j'ai failli franchir cette ligne là. J'en étais à quelques centimètres de le faire.

Une part de moi me dit que non. Je ne mérite pas tout cela. Je n'aurai même pas dû chercher rédemption. Je devrais rester vautrer dans la culpabilité et la misère au lieu de trouver du réconfort et de la sécurité.

Et pourtant les paroles de Scott sont si tentantes. Je voudrais y croire. Devenir son ami, son petit frère, son fils. Peut importe ce qu'il veut, je serai avec joie tout pour lui. Tout tant que je garde ce lien alpha/bêta. Même si être considéré comme étant son fils est... ouais, je l'accorde, c'est bizarre. Terriblement bizarre compte tenu de notre âge respectif et du fait que mon beau-père est la meilleur figure paternelle de tout les temps.

Les yeux humides de larmes et la voix craquelantes, je ne me défait pas de sa chemise. Pire encore, je le laisse m'étreindre, sachant qu'il est passé en mode alpha protecteur.

-Vr-Vraiment ? Tu veux qu'on recommence ? C'est beaucoup trop. Savoir que tu me pardonnes, même si je comprends pas pourquoi, me suffit amplement.

Même si cela ne changera rien au fait que je suis toujours désolé. J'ai été et je suis toujours un mauvais bêta. Je ne mérite pas du tout d'avoir un tel alpha si généreux et si brillant.

-Tu es trop bon pour moi. chuchotais-je plus pour moi même que pour lui.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



You can't blame gravity for falling in love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perdu dans la vie... Oh yeah ! (feat Scotty)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» perdu dans la forêt !
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Perdu dans le désert !
» Perdu dans ses pensées et son manteau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Chemin principal-
Sauter vers: