AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas) [Lewis & Tobias]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas) [Lewis & Tobias]   Mer 25 Juil - 17:44

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas)




Je ne saurais dire ce que je ressentais à ce moment précis. Une grande colère, mais aussi une grande incompréhension... Pourquoi ne m'avait-il rien dit... Le pire c'est que l'on avait confirmé mes pensées.

En effet depuis deux jours, j'avais remué ciel et terre, littéralement, pour chercher Tobias. Il s'était volatilisé un matin en me laissant une simple note dans laquelle il me remerciait et me mettait en garde pour ne pas que je me fasse attraper comme à l'époque où l'on s'est "connu". Je l'avais cherché au lycée, mais on ne voulut pas me donner des informations, à croire que mes charmes ne fonctionnaient pas sur la secrétaire de l'établissement.
J'avis cherché en ville, dans son ancien appartement, mais personne ne s'y trouvait. Puis le soir, mon patron m'avait posé interrogé et passé un message qui me surpris. Les deux avaient l'air de se connaître... J'avais réfléchi un peu plus posément une fois de retour chez moi, le travail étant fini. Où pourrait donc bien se rendre un fou qui semble prendre conscience de ce qu'il est... La réponse me parut quelques peu sinistre, mais de suite plus claire. Il était tout bonnement à Echoes House.
Mais bien qu'à présent je connaissais son emplacement, il m'avait fallu tout de même trois bons jours pour me décider si c'était une bonne idée que j'aille le voir ou non et de ce fait j'avais choisi d'y aller le jour suivant. Profitant des "heures" de visites, vu que je travaillais le soir j'avais le temps de me rendre à l'asile dans l'après-midi.

J'entrais dans l'établissement et l'on me confirmait qu'il était bien ici. Je demandais à le voir et après avoir vérifié que je n'avais rien d'interdit sur moi on m'amenait dans la pièce où il était enfermé.
Une fois à l'intérieur, mon regard se posait sur lui et je fronçais les sourcils et fit la moue. Il me devait des explications.

Je croisais les bras, posant mon dos contre le mur, tout en maintenant le regard sur Tobias.

Pourquoi tu ne me l'as pas dit directement... Certes j'aurai eu un peu de mal mais j'aurai fini par comprendre...
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Rainbow Dash ? C'est toi qui me parles ?
Messages : 218
Points : 238
Réputation : 23

Date d'inscription : 28/02/2018
Age : 28
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas) [Lewis & Tobias]   Dim 29 Juil - 3:27

Tobias Rapier & Lewis Walton


Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas)



Les membres du personnel soignant continuent d'éviter sa chambre. De n'y venir qu'en cas de besoin réel, lui permettre d'en sortir pour qu'il aille rejoindre la salle commune, ses rendez vous quotidiens avec les psys, ou les séances de thérapie de groupe dont on ne le dispense toujours pas, malgré leur utilité moindre.

Il n'arrive déjà pas à parler de lui avec son psy, ou même songer à son propre passé quand il est seul dans cette pièce, jamais il ne le fera devant des inconnus. Des déments, dangereux parfois, ou même de simples personnes en dépression, dans certains cas venues ici pour se soigner suite à un incident. Terme largement utilisé pour parler de tentatives de suicide. Une des rares fois ou il a ouvert la bouche devant les autres malades de l'institution. Demandant à son voisin pourquoi il avait choisi quelque chose d'aussi douteux que les médicaments dans un pays ou les armes étaient en vente libre.

C'est ce jour là qu'il a comprit qu'il suffisait de peu de choses pour faire dégénérer une situation dans cet endroit. C'est aussi à ce moment qu'il a comprit que la psychologue préférait qu'il la ferme. Certes on ne lui a pas dit de cette façon, mais le regard noir et les remontrances auxquelles il a eu le droit par la suite on suffit à faire naître la lumière sous son crâne. Mais il doit toujours subir cette punition, dont il vient de revenir.

Assis sur son lit, les jambes croisées, il attend patiemment. Que sa voisine s'étouffe à force d'hurler. Ce ne sera sans doute pas pour aujourd'hui mais il ne peut s'empêcher de sourire à chaque fois qu'elle s'arrête pour une nouvelle quinte de toux. Il espère bien être présent le jour ou cela arrivera. Il en a parlé au docteur, de ses idées sombres, cet attrait toujours aussi particulier qu'il a pour la mort. L'homme blasé, l'a écouté, avant de griffonner quelques mots sur son calepin. « Homme dangereux, pulsions toujours présentes, traitement à revoir. Chercher possibles actes de violence passés ». Savoir lire à l'envers ne lui a jamais semblé aussi utile que depuis qu'il s'est fait interner. Certes les calmants le rendent docile, en apparence tout du moins. Un simple contact imprévu et les choses peuvent déraper. Une question qui lui demande de se livrer un peu plus qu'à l’accoutumée peut le faire se refermer comme une huître. Avec Amaro, il peut creuser un peu plus loin, le début de confiance qu'il ressent envers ce loup l'aide à ce sujet. Il sait qu'il peut lui parler de tout et n'a pas peur d'un possible jugement de sa part. Les loups, la chasse, son passif, ce qui l'a poussé a devenir ce qu'il est, à en arriver à une telle déchéance... Tout cela l’empêcherait de voir la lumière du jour à nouveau s'il en parlait à la mauvaise personne. Hors de question, ce qu'il voulait en arrivant dans cette ville c'était s'offrir un chance de renouveau. Pour continuer de gâcher son existence, il aurait tout aussi bien pu rester avec McNeal...Ce bâtard de McNeal... Il n'en sait pas plus à son sujet, il n'a pas eu le temps de demander au loup ou en étaient ces petites investigations. Petite note mentale :  lui demander lors de sa prochaine visite, enfin s'il peut revenir.

La porte s'ouvre, et c'est ce qui lui fait redresser la tête. Son regard embrumé s'éclaire lorsqu'il voit Lewis entrer, mais aucun mot ne quitte la barrière de ses lèvres. Son rossignol est en colère, sa façon de le regarder ne dissimule en rien ses sentiments à son sujet. Ténèbres contre ciel clair, leurs regards s'affrontent, mais il ne peut s'empêcher de baisser les yeux lorsque son ancienne victime attaque sans prévenir.

Ses pieds nus sont alors l'objet de toutes ses attentions, il les fixe comme si ces derniers étaient ce qui l'avait poussé à faire ça. Ne laisser qu'un mot rapide avant de fuir comme un voleur. Drôle de notion de l'amitié que voilà. Ses lèvres remuent quelques instants dans le vide, avant qu'il ne lâche finalement une réponse sur un ton se voulant défiant. Allant totalement à l'encontre de son attitude.

-C'est Amaro qui m'a balancé ?

Il relève les yeux, appuyant là ses dires et l'attaque contenue dans les mots qu'il vient de prononcer froidement. Puis il se relève, posant les mains sur ses genoux pour s'aider, un peu dans le coltard du aux traitements.

-Je lui ai demandé de te protéger. Je t'ai dit de faire gaffe. Je suis parti car j'allais faire une connerie sinon. Pour te protéger ! Tu t'accroches au tordu que je suis, c'est stupide !  Car ça risque de finir bien plus mal que la dernière fois. Tu ne vas pas juste finir avec des coups de chalumeau et de fer à souder dans les ailes !

Il se passe une main sur le visage, les mots sont durs à prononcer mais aussi tristement vrais. Le rossignol devrait fuir, le laisser quitter sa vie. Ne pas offrir son amitié à un homme qui lui a fait autant de mal. Un cas désespéré. Il lui lance un dernier coup d’œil, son regard redevenant inexpressif.

-Tu as fait une belle connerie en voulant m'aider. C'est pour éviter une récidive de ce genre que je suis parti. Je fais plus de mal que de bien aux gens qui entrent dans ma vie, il y en a deux belles preuves à Brompton.

Tant pis s'il blesse son ami, il préfère le savoir en sécurité et loin de lui. Quitte à devoir questionner Amaro à son sujet à chacune de leurs rencontres, plutôt que d'avoir peur de ce qui pourrait lui arriver s'il reste près de lui.
©️clever love.



+ Whiskey is my tears
Tout homme peut sombrer, il suffit de toucher son point faible pour l'y aider. Sortir de cette folie est au contraire une chose bien moins aisée. ©️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Walton

avatar


Humeur : Toujours de très bonne humeur

Messages : 124
Points : 151
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 31
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas) [Lewis & Tobias]   Mer 8 Aoû - 18:19

Lewis Walton ₰ Tobias Rapier

Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas)




Il me demandait si c'était mon boss qui m'avait donné les informations sur cet endroit. Il aurait pu, mais il ne m'aurait pas posé autant de questions. Je décidais de dissiper les questions que Tobias pouvait avoir sur Amaro.

Non, j'ai juste réfléchit un peu... Et vu que tu n'étais dans aucun bar de la ville, ni en forêt je me suis dit que cet endroit pouvait être ton "lieu de chute" comme je le dis parfois.

Je soupirais longuement, toujours en croisant les bras et le dos posé sur le mur, mes yeux rivés sur le patient. Il le laissait parler sans dire un mot. Il comprenait bien les mots de Tobias. Il savait que s'il avait parlé de ça à son alpha, il aurait tenu le même discours que mon ancien tortionnaire mais... En le revoyant, en le voyant dans un tel état... C'est comme-ci je me devais de l'aider... Il lui devait la vie, bien que cet homme aurait pu la lui ôter, abréger ses souffrances en lui donnant le coup de grâce au lieu de me laisser la vie sauve.

Une fois qu'il a fini, je tousse pour éclaircir ma voix et s'assoit au sol, devant celui que j'étais venu voir et qui m'avait fui pour me protéger, selon mes dires.

Je sais que ce que je fais est stupide. Malheureusement je suis, comme certains le disent, un éternel optimiste. Et ça, personne ne peut le changer et ça me plait comme ça... J'ai appris à me battre, à ne plus être la créature toute fragile que toi et ton ancien compère avaient réussi à attraper avec facilité. J'ai une meute qui veille sur moi et d'autres personnes qui peuvent me venir en aide si le besoin s’en fait sentir. Mais saches que je ne regrette nullement de t’avoir aidé. Pour moi, même le pire des salauds à le droit à son salut surtout après m’avoir aidé sachant que tu risquais très gros. Ce geste m’a montré que tu n’es pas un cas désespéré.

Je soupire, plaçant mes doigts sur l’arrête de mon nez pour la masser un instant en réfléchissant un instant.

Je me fiche de ce que les gens peuvent en penser ou de ce que tu peux penser. Malheureusement je suis têtu et même si tu ne veux pas de mon aide, tu ne m'empêcheras pas de prendre de tes nouvelles. A ce que j'ai compris tu viens souvent au bar. On sera amené à se recroiser... Bon si ma présence te gêne je vais m'en aller...

J'hausse les épaules et me tourne dos à lui posant ma main sur la poignée de la porte.

Saches que malgré tout ça, tu seras toujours le bienvenue chez moi.
©️clever love.


little bird grown so fast
I always had wings, litteraly and metaphorically. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Celui qui disparaît sans laisser de traces (ou pas) [Lewis & Tobias]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne pouvais pas partir comme ça...
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» T'as fini de me laisser sans nouvelles !
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville :: Echoes House-
Sauter vers: