AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 La Haine au coeur [PV Alessando]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 649
Points : 715
Réputation : 64

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: La Haine au coeur [PV Alessando]   Dim 5 Aoû - 19:50

HRP:
 

La haine

au Coeur

J’ai peur. Alors je me renferme. Je me renferme. Alors j’ai peur. Voilà le cercle vicieux dans le quel je me suis fourrée. Le silence de la maison est pesant. Vraiment pesant. Willem ne se remet pas de ce qui s’est passé. Mandy se force à sourire quand elle nous regarde, mais son regard en dit long. Très long sur sa souffrance. La maison de la joie et des rigolades est devenu vide. Pour le moment, faire le deuil et difficile. Vraiment. Maxine était une femme tellement charmante. Et la porte fermée à clé par les soins de notre Alpha nous rappelle à qu’elle ne viendra plus. Nos petites disputes à la salle de bain me manquent. Je me surprends à espéré qu’elle y est déjà et que je vais devoir me chamailler avec elle pour la faire sortir. Son rire. Sa voix. Elle n’est pas resté longtemps mais bon sang que sa présence était forte et vivante. Son absence en montre la puissance. Même Tobias sature. Il retient sa colère. La prochaine pleine lune risque d’être très difficile, pour lui comme moi.

Au lycée je ne suis plus la même. J’arrive à l’heure, je ne malmène pas les profs, et j’écoute. Pour essayer d’oublier. Seulement voilà. Maxine. Morte. Maxine. Plus là. Maxine . Disparue. Pourquoi elle. Pourquoi… Elle ne méritait pas ça. Elle était quelqu’un de bien. Son visage me hante. Des larmes coulent en silence sur mes joues et je croise le regard du prof de français. Ou de maths. Je ne sais même plus le cours dans lequel je suis. La seule chose que je sais, que je vois, c’est la compassion et la compréhension  d’un homme. Les professeurs sont au courant. Willem dépéri lui aussi. Il souffre et ça se sens. Je me re concentre sur le cours. Maths. Ce sont les maths. Je ferme le cahier et la sonnerie retentie. Stridente, elle me casse les oreilles. Je serre les dents. C’est enfin la fin de la journée.

Avant lenteur, je rentre. La maison des Shepherd est loin, mais peut-être pas assez. J’y suis beaucoup trop vite à mon goût. Will n’est pas rentré du travail encore. J’aurais pu l’entendre et venir avec lui. Je soupire, et entre. Mady est là, en train de faire le ménage. Je retire mes chaussure, histoire de ne pas salir son travail, et vient la prendre dans mes bras. L’étreinte se veut rassurante. Entre le départ de James, et la mort de Maxine, nous sommes tous devenu inquiet de l’absence de l’autre, et nous avons tendance à être très proche ces derniers temps.

Je lui souris et fonce à la salle de bain. Je sais qu’Alessandro m’a dit de ne pas venir cette semaine, mais j’ai besoin. J’ai besoin de travailler. De me changer d’air. Sous l’eau, je ferme les yeux et laisse la fraicheur couler sur mon corps. Je frémis. Ça fait du bien cette sensation de fraicheur. Après de longues minutes sous l’eau froide, je me souviens que l’eau coute cher, et que ce n’est pas directement moi qui la paye, même si une partie de mon salaire revient naturellement à la maison. Se partager le loyer et un acte que je trouve normal. Penser à cela me fait du bien, et je souris encore.
Cette fois, je suis la femme qui va au travail. La présence des clients m’oblige à afficher une tête heureuse et fraîche. Alors, en sortant de la salle de bain, je mets le masque.

-Mady, je vais au travail. J’ai besoin de changer d’air. Ça me fera du bien.

Elle me sourit, comprenant parfaitement mon souhait. En sortant, je croise Will. Je m’approche et lui embrasse la joue. En l’informant que je rejoins Aless au boulot. Puis, je m’élance dans une course tranquille, histoire de ne pas arriver en retard. Car c’est bien beau de vouloir bosser, mais si ce n’est pas pour arriver à l’heure, autant ne pas venir.

Arrivée, je salut mes collègues, et je cherche Aless du regard. Je le vois arriver et fonce vers lui pour lui parler, seulement, voilà. A son hauteur, je fronce les sourcils. Son odeur. Elle a quelque chose de différent.

-Boss, je…

Un souvenir me viens alors que l’odeur nouvelle d’Aless me prend le nez. Ce soir là. Cette odeur. Si présente sur deux personnes que j’aime. Sur Maxine, elle était forte, mais cachée par une odeur de peur. Sur Willem, beaucoup plus violente et épicé d’une haine. Mes narines frétillent et je fronce les sourcils. Avant même que je m’en aperçoive, mes poings sont fermés, prêt à frappé.

-C’était qui ???
Aless ne comprend d’abord pas. Je le regarde et mes yeux inter changent de luminosité.
-Cette odeur que tu portes. Ce n’est pas une odeur de conquêtes. C’était qui ???
Ma colère montre, et je m’en fous de savoir ce qui se passe dans sa tête.

-La même odeur était sur Willem. Et sur Maxine. Je pensais que c’était rien. Mais elle est aussi sur toi. C’était qui ??? Pourquoi tu portes cette odeur sur toi ?

Au fur et à mesure que je parle, ma haine prend le dessus. Je perds le contrôle. Des larmes montent à mes yeux et je fixe mon patron. Je ne sais même pas pourquoi je suis en colère. Pourquoi la rage m’envahi à ce point. Je claque des dents. Je me retiens de me transformer mais je sais que ça va péter. Je le sais. Je grogne. Et le fixe encore et encore… Ma haine et ma souffrance, ne sont pas dirigé contre mon ami. Mais contre celui à qui l'odeur appartient.


© Fiche par Mafdet Mahes



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 996
Points : 1068
Réputation : 217

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Re: La Haine au coeur [PV Alessando]   Sam 11 Aoû - 14:58

clickAlessandro & Kada’an
xxx
« Odio nel cuore. »Beacon Hills n’est pas paisible. Un vent de violence s’est levé, un ouragan que je subis également. Cela a commencé par cette bête, une réminiscence du passé issue d’une vieille histoire qui s’est déroulée il y a des siècles en France. Parrish m’avait entraîné là-dedans avec Willem. Les raison pour lesquelles j’ai accepté me sont encore obscures. Je me dis que laisser traîner un tel monstre incontrôlable dans les rues de la ville n’était pas bon pour les affaires. Mais je sais bien que je me cache la vérité. J’ai aimé cette bataille finale. Pour la première fois de ma vie, j’ai plus utilisé mes griffes que mes flingues. Mais il y a autre chose qui m’a séduit, un sentiment que j’ai jusqu’à présent toujours refoulé. Celui du loup qui lutte avec ses congénères. Le temps d’une bataille, j’ai accepté de me mettre sous la coupe de Will’. Le sentiment de protection que j’ai ressenti, me dérange. Toutefois je ne peux pas nier que c’était agréable de pourvoir être moi à cent pour cent sans crainte que l’animal me submerge. Je crois qu’une telle chose n’était possible qu’avec Shepherd. Il a une conception de son rang très particulière.

Nous nous sommes réjouis du trépas du monstres, mais la vie est chienne et garce. Pas le temps de décompresser que l’alpha, qui a pris ses habitudes dans mon bar, perd l’une de ses bêtas. Je ne connaissais Maxine qu’à travers ma serveuse qui est de la même meute. Je me retrouve dans une position paradoxale, car celui qui a provoqué ce qui est un bien stupide accident est mio amico. Tobias Rapier est un tordu de première. Il n’a pas poussé Maxine, mais l’a tant effrayé qu’elle a fait une chute mortelle. Depuis Willem se traîne avec un chagrin sans fond, comme tout le reste de sa meute.

Ce drame résume à lui seul le non-sens de cette lutte entre loups et chasseurs. Tobias a de bonnes raisons de haïr les lycans et Will’ traîne le deuil de sa meute. L’un et l’autre sont… étaient innocents. Will’ a continué sa vie en suivant le précepte des siens. Il le suit encore vu que Tobias est encore bien vivant. Le parcours du chasseur est son exact opposé, le Britannique s’est drogué à la haine et à la violence. Chacun fait avec ce qu’il a en main. Comment aurait réagi Will s’il avait été l’unique survivant comme Tobias ? Et inversement, comment aurait réagi le professeur de lettre s’il avait eu encore son fils à élever ? Mes deux amico ont basculé dans la noirceur. J’ai l’audace, sinon d’en faire des amis, mais à minima leur faire remonter la pente en se collant dans la peau de l’autre. Ce n’est pas Tobias le coupable, mais cette chienne de vie.

(…)

Kada’an vient toujours travailler alors que je lui ai assuré qu’elle pouvait prendre du repos. Mais s’occuper semble lui être salutaire. La présence des clients l’oblige à une certaine retenue. Cependant elle a perdu son entrain qui plait beaucoup. Elle reste pourtant très professionnelle pour son jeune âge. Son frère de meute, le cousin de Will’ l’accompagne plus souvent en ce moment. Les louveteaux de Will’ resserrent les rangs.  

-Boss, je…
- Cosa ?


Kada’an vient de passer à côté de moi et fronce les sourcils. Je me méprends et imagine qu’elle va me demander la permission partir plus tôt. Mais ce n’est pas cela. Je m’imaginais à me retrouver pris en tenaille entre Tobias et Willem, j’avais oublié Kada’an.

-C’était qui ??? Cette odeur que tu portes. Ce n’est pas une odeur de conquêtes. C’était qui ???

Merda ! Ce n’est pas l’affrontement que je crains, mais que la louve perde son sang-froid devant tout le monde. Déjà parler de l’odeur que je dégage, n’est en soit pas très ordinaire.

-La même odeur était sur Willem. Et sur Maxine. Je pensais que c’était rien. Mais elle est aussi sur toi. C’était qui ??? Pourquoi tu portes cette odeur sur toi ?
- Kada’an ! Calme-toi !


Je suis passé voir Tobias dans l’après-midi. Il avait apprécié le morceau de biche et le magasine porno. Non qu’il ait besoin de ça, mais cela avait égaillé sa piaule aseptisée. Ma serveuse grogne, ses yeux virent au bleu. Je lance un regard équivoque à Jerry qui transfère sur Conrad les tables gérées par ma protégée. Une main fermement ancrée sur son poignet, j’attire Kada’an dans la réserve à l’abri des regards indiscret. Les sens des loups sont traîtres. Avec l’exiguïté de la chambre de Tobias, même sans nous toucher j’embaume son odeur, exacerbant la fureur de la louve qui se transforme. Kada’an est de nature impulsive, je l’avais déjà par le passé couverte pour l’assassinat de deux de mes clients particulièrement indélicats. Le harcèlement sexuel ne mérite pas forcément la mort, mais je ne suis pas le meilleur placé pour juger du degré de violence à appliquer.

- Reprends-toi mia bella.

J’ai attrapé ses deux poignets mais elle essaye de me mordre. Je l’enserre contre moi pour la bloquer, mais c’est encore pire, car elle est au plus proche de l’odeur de Tobias.

- Kada’an !

Mais elle ne m’entend plus. Elle m’attaque. Pour épargner ma chemise, je réagis dans la seconde et l’assomme. Elle s’affale dans mes bras. Avec délicatesse, je la soulève et monte les escaliers qui mènent à mon appartement pour la déposer sur mon lit. Le lieu embaume mon odeur corporelle, j’espère que ça la calmera. Par sécurité, je quitte ma chemise pour la mettre au sale dans la salle de bain et enfile un t-shirt propre. Mon briquet claque quand je le referme et que je souffle une bouffée de fumée de ma sigaretta. Je range l’objet dans la poche de mon pantalon, tire une chaise que je retourne pour m’y asseoir à califourchon en attendant que ma serveuse se réveille. Elle a le crane dur, elle devrait bientôt reprendre connaissance. Ses droits se crispent sur mes draps défaits. J’ai dosé ma force.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 649
Points : 715
Réputation : 64

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: La Haine au coeur [PV Alessando]   Lun 13 Aoû - 10:19

HRP:
 

La haine

au Coeur

L'emprise de mon boss qui devrait être rassurante, se retrouve interprétée par ma louve comme une agression, une atteinte à sa liberté, un appel au combat. Je lutte pour la maintenir, mais j'ai du mal. Là où ma louve le regarde avec haine, l'humaine est désemparée, et en pleine détresse. Il me parle, me demande de me calmer. J'essaie Aless, j'essaie... Mais cette odeur... Maxine est morte en portant cette odeur.. C'est cette odeur qui à tué ma sœur..

Un grognement m'échappe, mais j'essaie de le rendre étouffé pour que cela passe comme un cri humain. C'est l'alerte rouge et Alessandro y réagir au quart de tour. Dans un mouvement rapide, comprenant qu'il n'arrivera rien ici, il m’entraîne dans la resserve. Pourquoi ? Pourquoi.. Pourquoi je l'agresse comme ça.. Cette odeur.. Calme toi Kada'an.. Il m'agrippe les poignées. Non. Non.

A moitié transformé, je claque des crocs dans sa direction, mais son emprise me garde loin et je rage. En pleine crise de haine, je ne me rends même pas compte de ce que je suis en train de faire. Je me retrouve soudainement le nez dans la chemise d'Aless qui me serre contre lui. Fausse bonne idée. J'enrage soudainement, l'odeur est encore plus forte est je reconnais bien cette odeur à la fois douce et épicé. Pourtant, il n'y a pas une odeur de peur avec. Au contraire. Mais le celui qui à cette odeur et l'assassin de Maxine. C'est à cause de lui que nous sommes en Deuil.

Aless me parle mais je n’entends plus ses mots. Je n'arrive plus à raisonner, alors qu'on fond de moi je sais que ma réaction est disproportionné, que je ne lui ai même pas donné la possibilité de me dire pourquoi cette odeur se trouve sur lui, pourquoi je...

Noir. Je sens mon corps s'écrouler et être réceptionné par les bras de mon patron. Puis plus rien. Le noir. Ce noir fait du bien. Je me sens agréablement bien. Mais cette odeur.. Encore et toujours là. Mais même si je me débats dans ma tête, mon corps ne bouge pas.

[...]

Je n'ai pas ouvert les yeux que la chose qui me frappe le plus, c'est la senteur qui envahi mes narines. Celle d'Alessandro. Puis, mes doigts agrippent les draps, sans comprendre qu'est ce que je fais dans le lit de mon patron. Attend. Qu'est ce que je fou endormie entre les draps d'un lit qui n'est pas à moi mes à mon patron. Lentement, j'ouvre les yeux et relève la tête. Aie. Fausse bonne idée. La tête me tourne comme si j'avais pris une cuite. Je me recouche et ferme les yeux.

Alors j’entends des pas, et reconnait l'énergie de l'homme. Et je me souviens par flash pourquoi je suis ici. Le noir, la haine, l'odeur. L'odeur. Maxine. Je serre les dents, pour ne pas perdre le contrôle une seconde fois, et me redresse lentement. Je trouve enfin le visage d'Alessandro et me sens soudainement terriblement mal.

-Boss, je suis terriblement désolée de ma réaction.

Mais la louve, elle n'a rien de désolée, et cherche l'odeur pour trouver une nouvelle occasion de sortir les crocs. Mais rien, rien d'autre que la senteur de mon chef. Je soupire de soulagement.

-C'est qui le type qui a tué Maxine... ? Tu le connais ? Pourquoi ? Comment ? J'ai peur, Aless, peur de perdre encore quelqu'un. Peur de ne jamais revoir Arès aussi. Peur de perdre les gens qui on réussi à me comprendre et à apprécier la personne que je suis.

Arès... ça fais bien longtemps qu'il n'a pas montré son museau de tigre. Il me manque un peu lui aussi. Je me sens mal.. Mes larmes coulent sur mes joues et sans que je vois quoique ce soit, les bras d'Aless m'ont entouré avec une aura rassurante et fraternelle. Je me laisse reposer sur cette épaule, mais ma louve n'arrive pas à oublier cette odeur qu'elle a associée au mot de Maxine, sans savoir si c'était vraiment ça. Ce gars aurais très bien pu être une connaissance et être allez les saluer... ou les avoir croisé dans la rue. Je soupire et me laisse pleurer. Mais très vite, je veux des explications. Des explications que ne me regarde même pas.

-Qu'est ce que ce type est pour toi ? Je marque une pause et je rajoute. Ça ne me regarde pas.. Désolée...




© Fiche par Mafdet Mahes



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Haine au coeur [PV Alessando]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur ton visage, on peut y lire nettement de la haine... PV Coeur de Glace et FINI !!!
» On ne répare pas un coeur brisé avec de la haine ⊱ Ulrich
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars :: Pink Print : Bar gay friendly-
Sauter vers: