AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Sakura no shutsugen

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Kitoshi

avatar


Messages : 5
Points : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Sakura no shutsugen   Mer 8 Aoû - 13:59


Nathan Kitoshi



► Âge : 32 ans
► Origine : Franco-Japonais
► Métier : Prof de Bushido
► Groupe : Humain
► Avatar : Tom Cruise



Excentrique

|•|•|•|

Gentil

|•|•|•|

Passionné

|•|•|•|

Têtu

|•|•|•|

Honorable


Description : Physique et Caractère



J'ai entendu beaucoup de choses étranges, durant ma longue vie. Durant mon long sommeil aussi. Et je ne vais pas vous dire qui je suis ou bien pourquoi je suis le narrateur. Vous le découvrirez par vous-même en continuant cette lecture. Et la digression à laquelle je procède est inutile mais l'amusement qu'elle me procure est suffisant pour que je continue. Parce que je m'amuse de vous, jeunes gens qui me lisez. Parce que je ne comprends pas pourquoi vous voulez connaître le physique et le caractère de Nathan avant de le rencontrer. Je trouve cette pratique plutôt étrange, je trouve que c'est assez saugrenu. Ça ne me viendrait pas à l'idée de demander à quelqu'un son caractère et son physique avant de le rencontrer. On dirait du jugement. Mais ce n'est que mon avis personnel. Maintenant, passons à Nathan.

Je ne dirais pas qu'il est beau, personnellement je ne l'aime pas. Je ne fais que le tolérer. Il est plutôt grand, à peu près 1,85 m au jugé. Fier de sa forte musculature, il peut pour cela remercier son père et la politique familiale stricte. Ce n'est pas non plus un body-builder, cependant, n'espérez pas le renverser avec quelques coups. Je dois reconnaître que son physique lui offre une bonne endurance. Il n'est pas hors normes, mais il surclasse ses congénères sur certaines catégories. Comme l'endurance, justement où la bêtise. Il n'a pas de cicatrices ou de traits particuliers. Il est juste grand, musclé, endurant. Et il aime se maintenir en forme, c'est un pan de son caractère. Il aime aller au bout de ce qu'il commence, il a les valeurs de mon peuple. Il sera respectueux pour peu qu'on le respecte. Il est posé et dans le même temps très sanguin. Ce gamin est une énigme pour moi.

Je n'ai pas grand-chose à dire de plus sur son physique. Vous savez le maximum que je puisse vous dire. Par contre comme je l'ai dit pour son caractère, il est une énigme pour moi. Il a plein de bons côtés qui ne cessent de se faire renverser par la fougue de sa jeunesse et une certaine incontenance digne des Européens.

Il a su allier les préceptes de mon peuple avec la façon de faire de ses origines paternelles. Vous avez donc en face de vous quelqu'un de très amical tout en étant très réservé.

Quelqu'un qui vous sourira toujours sans vraiment exprimer d'émotions. Quelqu'un qui sera toujours là pour vous aider, sans vraiment être présent. Quelqu'un qui sait rire, sans rigoler, et pleurer en un simple regard, sans qu'aucune larme ne coule. Quelqu'un qui fera tout pour vous tant que ça préserve son honneur. Quelqu'un qui met son existence au service et à la défense des autres dans la mesure de ce qu'il peut faire. Je pourrais presque dire que je le respecte. Mais j'émets des réserves à son sujet.

Après tout, ce pan de sa psychologie se repose sur la façon que les Japonais ont d'être éduqués. Dans le respect. Sans doute d'une façon un peu trop « vieillotte » pour des gens d'aujourd'hui. Mais pour qu'il soit fort, et pour qu'il puisse se sortir de toutes les situations, je lui ai appris à être comme ça. Pour perturber autrui, surtout son adversaire.

À l'inverse de tout cela, il y a beaucoup trop de frustration en lui, beaucoup trop de colère, beaucoup trop de penchants obscurs qui peuvent raviver le trou noir de ses émotions. Notamment avec l'alcool. Il ne le tient pas vraiment. Mais alors vraiment pas. Reste à savoir d'où viennent de telles émotions. De ce que j'ai pu en voir, au creux de mon sabre, je dirais qu'il a été beaucoup perturbé par ses camarades de classe à cause de sa différence. C'est comme ça que moi je l'interprète. Ou alors, c'est le monde qui l'énerve. Ça me semble déjà plus plausible que notre cher Nathan soit plus énervé par le monde que par ses proches.

Son grand-père direct, comprenez que je ne parle pas de moi, lui a sans doute transmis beaucoup de valeurs qui étaient importantes à l'ancien temps mis qui aujourd'hui se retrouve bousculé par l'évolution du monde, par l'industrialisation, par la famine à travers les continents, et par d'autres problèmes. Par les hommes qui s'en prennent aux femmes sans défense, par la politique corrompue, par les abus de certains, vis-à-vis du système dans lequel ils vivent et fonctionnent.

Et surtout, je pense qu'il en veut à une part précise du système. Celle on pense tout bas ce que l'on devrait dire tout. Voilà ce qui peut provoquer de nouvelles émotions chez Nathan. Et un conseil, ne le faites jamais chier, sinon il vous fera chier en retour, de toutes les façons possibles. Vous verrez plus tard dans l'histoire, que j'en ai fait les frais. Depuis j'évite de le titiller...

Le dernier point que je veux aborder concerne sa façon d'agir vis-à-vis de ce qu'il se passa à la fin de ce que vous allez lire, « l'histoire ». Nathan fut émotionnellement perturbé. Suffisamment pour ne plus se sentir lui-même pendant quelques jours. J'assume entièrement la responsabilité de ce qu'il est devenu par la suite. Car au niveau psychologie, il est devenu assez excentrique pour cacher son malaise intérieur.

Il pourra très bien agir comme je vous l'ai dit plus haut, c'est-à-dire, à la japonaise, et ne rien montrer de ses émotions, tout en les ressentant. Puis d'un coup, sans explication valable, ses émotions explosent, il va se mettre à les afficher d'une façon plus que lumineuse et plus que visible. Je tiens à prévenir tout le monde, ça va vous surprendre, parce que ça peut arriver n'importe quand. Vraiment n'importe quand.

Je tiens aussi à préciser qu'il ne se remit vraiment jamais de ce qu'il a vu, et il prit une décision mentale très importante impactant sa façon d'agir, car ça agit sur sa façon de penser. Il a fait le choix de ne plus se fier à ses yeux, mais à son cœur, à ses émotions. Et ça rentre dans son caractère et dans sa psychologie. Il pourrait très bien prendre la défense de n'importe qui, s'il considère, en suivant la voie du Bushido, qu'il est plus honorable de défendre les « méchants », plutôt que les « gentils ». N'oubliez pas, Nathan ne sera pas corruptible, et vous ne pourrez pas le rallier à votre cause. La seule voie que son mental et son cœur suivent... C'est le Bushido.

Ton Histoire



Maintenant, vous voulez connaître son histoire. Et le lien qui nous lie, moi narrateur d'un instant, et lui, petit innocent. Et même si vous vous foutez de ce lien, je vais le raconter quand même. Mais pour le moment, je vais me concentrer sur moi, pour mieux revenir sur Nathan, d'une façon que j'espère magistrale. Et ne vous inquiétez pas, je fais parti de la vie de Nathan à un point que vous ne pouvez même pas imaginer ou conceptualiser.

Pour moi, je vais faire simple. Je suis ce que vous pouvez appeler un esprit, ou bien un spectre si vous êtes attardés. Je suis mort il y a très longtemps, genre vraiment, à tel point que je ne me souviens même plus de la date précise.

Les seules choses que je me souvienne, respectivement, c'est mon nom, la période à laquelle j'ai vécu, et ma date de naissance. Et par date, j'entends année. Je vais donc succinctement me présenter. Je suis Daisuke Onishi. Au passage, Onishi n'est pas mon vrai nom, il me fut donné par mon maître, un shogun respectable dont le nom m'échappe. Par ailleurs, ce nom signifie « Ouest ». Car je viens de l'Ouest. Mon maître ne s'est pas foulé la cheville, comme vous dites.

Ensuite, pour vous situer mon âge, pour que vous évitiez de titiller, parce que je me présente uniquement comme étant « l'arrière-grand-père » de Nathan, je vais développer. J'ai vécu à l'ère d'Edo, c'est-à-dire historiquement, entre environ 1600 et 1868 après J.-C. Je préfère préciser, on ne sait jamais qui peut lire. Peut-être un esprit bien plus vieux que moi… et moi, je suis né en 1624, si mes calculs sont bons. Je suis peut-être né un peu plus tard, ou un peu plus tôt, mais je suis certain de ne pas avoir atteint la cinquantaine, et d'être né dans cette ère. Quand je me dis que Nathan a 32 ans, et que dans 20 ans, il sera plus vieux que moi, alors que ça fait un paquet d'années que je me coltine un sabre pour résidence secondaire, ça fait plutôt mal.

Car oui, j'habite dans un sabre. Pour une raison obscure, que je ne comprends pas, je ne suis pas mort comme les autres, je n'ai pas eu droit au repos éternel, à la place j'ai vu un type étrange au-dessus de mon corps, j'ai fermé les yeux, et quand je les ai réouverts, j'étais dans un foutu sabre. Le mien. Et si vous vous demandez à l'heure actuelle d'où vient mon langage, sachez que lorsqu'on passe le reste de son existence éthérée avoir les années défiler, même si personne ne réalise que nous sommes là, on entend des choses, et on finit par s'adapter.

Parler comme vous, c'est pas aussi cool que parler comme moi je le ferai, avec mon bon Japonais un peu vieillot, mais au moins je suis sûr que vous allez me comprendre, avec vos grands yeux bien ouverts. Quoi que je ferais mieux d'arrêter de me moquer, vu que les « grands yeux bien ouverts » ont réussi à s'infiltrer dans ma famille sur plusieurs générations. À tel point que Nathan vous ressemble bien plus que ce qui ne devrait. Ce qui dans un sens me chiffonne et me vexe, mais je ne peux le dire à personne, et surtout je ne peux rien y faire.

En parlant de génération, ça me fait une magnifique transition, pour parler de ceux qui ont pu me porter, mes descendants. J'ai essayé de communiquer avec eux, parce que j'ai réalisé que je ne pouvais communiquer qu'avec mon porteur, et avec certaines personnes notamment des miko. Des druides, avec des mots à vous, ou bien des chamanes, ça dépend de votre point de vue.

Et bien souvent le constat fut le même pour ma personne. J'ai rapidement été catalogué comme sabre maudit, ce qui en soi n'était pas si dramatique, du moins de mon point de vue. Maintenant, avec le recul, je n'ai qu'un mot à dire : SUBLIME. Une sublime grosse merde. Une erreur de mon temps qui a détruit toute ma famille. Parce que c'était avéré, pour une fois. À tel point que mon passa d'Onishi à Kitoshi. Car Kitoshi est dans une légende plus dit que la mienne, le nom d'un samouraï maudit. Heureusement que le réel sens de ce changement de nom se perdit avec les siècles. Ça m'arrange… pour ma fierté…

Et d'ailleurs, puisque je suis doué en transition, parlons-en de ma légende. Vu que je suis mort sous un cerisier en fleurs, ma légende fut nommée, plus ou moins à la va-vite : « la légende du cerisier écarlate », ou bien « la légende du samouraï au cerisier » (ce qui donne respectivement en japonais, et dans le même ordre « Sukārettocherī no densetsu », Ou bien « Samurai no sakura no densetsu ». Notez que si les deux noms diffèrent, le premier nom reste le plus connu et le plus utilisé.)

Ma légende est vite devenue un conte pour enfants, tout en restant une légende. Il faut croire qu'un samouraï aux couleurs écarlates, ça effraie les enfants, surtout si on te dit qu'il viendra te manger, ou bien te tuer, ou bien t'amener à un Oni (un démon), pour que celui-ci te mange, si tu n'es pas sage.

Pendant mes longues années d'emprisonnement, j'en ai vu des choses. Des blagues pas drôles, des suppositions, et autres billevesées. Là où ça a été dur pour moi, c'était de voir la honte de ma famille. Alors que moi j'ai juste voulu mourir là où j'ai rencontré mon épouse, si je me souviens bien, lors d'un foutu siège entre deux armées. Je me souviens pas des détails, juste de ça, et du mec étrange au dessus de mon corps, fin vous savez, vous avez lu, techniquement. Et vu que je connais la vérité, ça me fout en rogne de voir ce qu'il arrive à ma famille au fil du temps. Et je peux vous assurer que le temps me paraît très long, dans cette forme d'immortalité, surtout vers la fin...

Et puis notre famille s'est retrouvée mêlée à du sang européen de nouveau, il y a environ une quarantaine d'années. Pour faire naître la mère de Nathan. Cette fois-ci c'est un japonais qui a épousé une européenne, une germanique. Qui devint une magnifique femme au sang-mêlé, à une époque où cela semblait encore assez tabou. À mon époque j'aurais sans doute crié, je me serais énervé face à cette situation, mais avec le recul, ça ne me choque pas plus que ça. J'ai tout vu, les nombreuses guerres de l'humanité, j'ai vu des peuples différents s'allier  pour une cause commune, la paix.

Donc je pense que maintenant, je serais plus du genre à défendre cette femme. Je veux dire, l'amour ne s'arrête pas aux frontières. Et pour être ailleurs que dans le monde des humains, lorsque je ne suis pas dans le sabre, pour avoir aperçu d'autres esprits, je me suis surpris à me dire que lorsque ma volonté serait accomplie, je pourrais peut-être moi aussi trouvé l'amour dans l'au-delà, même si j'ai quasiment 400 ans. (Au passage, si vous voulez connaître ma volonté, ce que je veux réaliser, vous ne saurez pas en lisant cette histoire. Ne croyez pas que la vie est si facile…)

Après cette légère aparté qui prône la paix, revenons au principal. Je vais faire vite, étant donné que vous en aurez sans doute marre de lire. La mère de Nathan choisi un métier, si on peut appeler ça un métier, qui de mon point de vue est une bonne chose, car cela lie Nathan à ses origines. Elle a choisi d'être miko, comme je l'ai sans doute déjà dit. Malheureusement ma mémoire me fait défaut, alors je ne me souviens pas. Peut-être une forme spirituelle d'Alzheimer. Elle a bien vécu sa vie et a à son tour choisit un étranger. Un français. Qui avait une fascination non voilée pour notre culture d'ailleurs...

Environ dix ans plus tard naissait Nathan, fils de ce « riche » français et de ma petite fille sur X générations. Au début Nathan a été comme n'importe qui pour moi et pour sa famille. Je l'observais de loin, enfermé dans mon katana, alors qu'il gambadait dans la maison de ses ancêtres, ou plutôt de ceux qui était devenu ses ancêtres, moi inclu. Et ne vous inquiétez pas, je raconte l'histoire de Nathan. Je vous vois arriver sur vos grands chevaux. Je ne fais que situer les choses.

De ce que j'ai vu, de ce que j'ai entendu, Nathan était un bon élève, et même si le système japonais semblait trop strict pour lui, il dut s'y conformer. Je dois avouer que je ne comprenais pas trop l'évolution du système non plus, mais ce n'était pas réellement mon problème.

Puis, en grandissant, en plus de désirer devenir fort pour comme il disait à sa mère, « honorer ses ancêtres malgré sa différence », je le vis développer un intérêt pour ma légende. Un intérêt pour l'histoire de sa famille. Son père en parlait peu. Pourtant, il connaissait l'histoire. Quant à sa mère, elle essayait de le protéger comme elle pouvait, consciente de ma présence. Ce fut le grand-père du petit, qui se décida à lui raconter des histoires qui ne firent qu'augmenter la soif de connaissances de Nathan. Allant jusqu'à dévorer des livres entiers, pour faire la fierté de son grand-père, il commença aussi à faire la mienne. Je voyais en lui un samouraï des temps modernes.

Dans ses jeunes années, il devint champion régional de kendo. L'art du sabre lui plaisait. Il se renseigna un peu plus, pour finir par découvrir le Bushido dans un vieux bouquin, le Bushido étant « La voie du sabre », si je simplifie. Son cerveau fit tristement l'amalgame entre Kendo et Bushido... Le pauvre était trop jeune pour comprendre, trop inexpérimenté dans sa vie…

C'est ainsi qu'à 30 ans, il devint professeur de Kendo, cherchant toujours à comprendre la voie du sabre, fier d'avoir compris au fil des années que ce n'était pas une façon de se battre mais un art de vivre. Un art d'exister. Une philosophie entière. Heureux de ses connaissances, il voulait les partager avec le monde entier.

Cependant, il cherchait en apprendre toujours plus sur le Bushido. Jusqu'à ce que son grand-père, celui qui était vivant, lui donne une idée farfelue. Il a fallu que ce vieil idiot lui parle d'un arbre, soi-disant surnaturel. Au début je n'y croyais pas, après je fus obligé d'y croire…

Nathan avait toujours été tourné vers le surnaturel, je pense que c'est d'ailleurs pour ça qu'il s'était intéressé à ma légende. Et il se mit en quête, pendant deux ans à économiser suffisamment de yens pour pouvoir approcher cet arbre en déménageant aux États-Unis. C'était sa raison officieuse, car personne ne devait savoir pourquoi il allait là-bas dans sa famille, au risque de le prendre pour un fou, et je pouvais comprendre sa démarche. Du coup, officiellement, il y allait pour ouvrir un dojo de kendo, pour étendre la pratique du kendo à un autre continent. Il ne put obtenir qu'un local, pour son travail, et un appartement, pas trop petit, mais pas énorme non plus, dans la petite ville bien américaine du petit arbre après lequel il courait comme un gamin.

Il avait prit quelques objets familiaux avec lui, notamment ma personne, en l'incarnation d'un Katana ancien, et mon armure, à titre décoratif, sous vitrine. Je dois avouer que ça rendait plutôt bien. Quant à moi, j'avais droit à une bien belle place sur un piédestal, accroché à un mur, le mur en face de son lit. J'ai vu des choses que je n'aurais pas aimé voir…

Il fut dépité lorsqu'il apprit que l'arbre avait été coupé, cherchant alors à se consoler dans la pratique du kendo et une nouvelle vie aux États-Unis. Je ne sais pas ce qu'il avait en tête, mais je pense qu'il aurait essayé de m'invoquer pour que je puisse lui apprendre la voie du guerrier. La voie du sabre. Appelez ça comme vous voulez, Bushido c'est plus simple. Mais l'espoir revint pour lui. Pas de la façon dont il l'avait imaginé cependant…

Tout se passa ce soir d'été, où il sortit pour faire une sorte de footing tardif. Il alla courir dans la forêt, parce que ça lui rappelait la forêt à côté de son village natal du Japon. Pourquoi la nuit ? Parce qu'il fait moins chaud. Même pour moi c'est évident. Par contre ce qui sera moins évident pour vous, c'est le fait qu'il se trimbale mon existence, ou plutôt le Katana, lorsqu'il court la nuit, et surtout dans une forêt. Mais ça avait l'air de le sécuriser pas mal, donc je ne vais pas juger, et vu ce qu'il va arriver, j'ai l'impression que c'est le destin qui m'a placé entre ses mains à ce moment-là…

Alors que Nathan courait tranquillement, il entendit un cri au loin, provenant des profondeurs de la forêt. Pas un cri de plaisir d'un couple en train de batifoler, un cri d'horreur. Un cri qui semblait vouloir appeler à l'aide. Et donc, par héroïsme, Nathan voulu allait jeter un coup d'œil, bien content de m'avoir auprès de lui, et je peux le comprendre, quand je me souviens sur quoi on est tombé. Une espèce de créature cheloue, à 25 % loup visuellement selon moi, en train de bouffer un être vivant, un humain en l'occurrence. Pas très habituel comme scène, et d'un côté, en tant qu'esprit, je me sentais moins seul…

Le baiser de la nuit était en train de se poser sur l'esprit de Nathan, et pourtant il savait qu'il ne rêvait pas. Je sentais en lui, ou du moins j'avais l'impression de sentir, une forme de joie, mais aussi de la peur. De la peur, parce qu'il avait peur de mourir, tout simplement. Et de la joie parce qu'il se disait que si une telle créature pouvait exister, peut-être que moi aussi j'existais encore, peut-être que ma légende était vraie. Et puisque ma légende stipulait que j'étais un Katana maudit, il me vit surtout comme un moyen de se défendre, pensant que j'allais l'aider. Ce fut notre première véritable rencontre. Et vous n'allez pas en croire la suite…

Il me prit en main, ou devrais-je dire, la garde du Katana. Le tout, en le sortant de son fourreau. Et il m'appela en hurlant « Grand-père ! Grand-père ! J'ai besoin de toi ! » comme un idiot. Sur le coup j'ai rigolé, puis je me suis rappelé que la situation était bien plus grave qu'il n'y paraissait pour moi, puisque sa vie était en jeu, et puisque cet idiot avait gueulé, la bestiole s'était retournée vers nous. Le problème c'est que ça n'a rien fait. Et la bestiole lui a foncé dessus.

Je ne l'ai jamais vu courir si vite, surtout à travers une forêt qu'il ne connaissait même pas. Jusqu'à se retrouver coincé dos contre un arbre, sans nulle part où aller, face à la mort, comme l'idiot qu'il était dans ce genre de situation, parce qu'il était incapable de garder son calme. Sur le coup je me suis dit que si j'avais pu je lui aurais appris le calme, mais à ce moment-là, je ne pouvais pas. J'ai senti sa peur, sa peur de la mort, mais surtout sa peur d'une mort aussi atroce, en étant dévorée par une créature fantastique venue d'un livre pour personne pas très nettes.

Je vais être franc, pour créer des livres fantastiques les humains sont doués, de ce que j'ai vu mais quitte à faire rêver quelqu'un, ne lui foutez pas une créature pareille dans la gueule. Je sais qu'il y a de rares personnes qui adorent ça, et qui adore les sensations fortes. Je sais que je ne comprends pas tout, puisque je suis juste un « vieil esprit fantomatique sénile de presque 400 ans ». Je parie que vous pensez ça de moi.

Et bien, allez vous faire foutre. Je trouve illogique de créer des créatures semblables à ça, je trouve encore plus inutile que ça existe, si ce n'est pour effrayer mon arrière arrière arrière arrière arrière arrière arrière, etc. petit-fils… des fois, je me demande si Dieu existe, peu importe son nom, je me dis que des fois, que ce soit pour moi ou pour le reste, notamment pour cette chose, il a merdé lamentablement.

Mais revenons à nos moutons, parce que cette chose était en train de littéralement baver au-dessus de mon petit-fils qui s'était recroquevillé en position latérale de sécurité, presque. Lui qui faisait tellement le fier en tant que prof de kendo, venait de se prendre un coup de pied dans les testicules au niveau de la fierté et de l'orgueil, ça ne faisait pas de mal. L'orgueil et la fierté sont de mauvaises émotions et je suis fier que ça lui arrive, même si je n'y suis pour rien.

C'est à ce moment-là qu'il s'est produit quelque chose d'étrange alors qu'il me serrait toujours chétivement entre ses mains, comme pour se défendre alors que soyons francs, il en était incapable, vu comme la peur le paralysait. J'ai senti une étrange énergie s'insinuais en moi, dans ma propre existence éthérée. Et j'ai pu me manifester. Je ne savais pas encore si je pouvais ou non posséder Nathan, et de toute façon je n'avais pas envie d'essayer, au cas où le refus de son corps me fasse quelque chose, genre me faire disparaître. Si par principe je n'aime pas être un esprit, ça me permet d'être immortel, c'est une bonne chose que je veux préserver.

J'ai donc choisi d'apparaître à ses côtés, le faisant violemment sursauter et crier, suffisamment pour surprendre la créature. Par ailleurs, je ne savais pas si elle me voyait, mais elle a fait un bond en arrière, et c'était surprenant. Pas qu'elle recule, la taille du bond.

– AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! Vous êtes qui ?! Me demanda Nathan, perturbé.

À ce moment-là, je n'ai pas su ce que je devais répondre, sachant que je devais faire vite. Et vu mon apparence de jeune fantôme japonais dans la trentaine, en kimono, car je ne suis pas mort très vieux, on va dire, face à mon apparence qui me le confirme, j'ai décidé de gentiment lui répondre en japonais, dans un japonais courtois. Pour essayer de coller un maximum à mon époque alors que je ne savais plus du tout comment je m'exprimais à ce moment-là.

– Watashi wa kono Katana no shoyū-shadesu, mite mimashou. Répondis-je sur le ton le plus sérieux possible, même si j'avais envie de me moquer.

Je ne le montrais pas, mais j'ai adoré le voir réfléchir à la traduction dans sa tête. Pendant ce temps, je jaugeai notre adversaire. Je suppose qu'il ne pouvait pas me voir, peut-être que j'avais tort. Mais en tout cas, j'avais l'impression qu'il me sentait, et qu'il était méfiant. Ça me laisserait sans doute quelques minutes de marge pour faire copain–copain avec Nathan. Et encore, j'étais optimiste. Surtout que Nathan, après avoir fait la traduction mentalement ne put s'empêcher de gueuler à nouveau, mais cette fois, il m'avait reconnu…

– AHHHHHHHHHHHHHH ! G-g-grand-p-p-père ?! Balbutia-t-il, en essayant de se calmer.

Pour lui faciliter les choses, j'ai hoché de la tête, avant de reporter mon regard sur notre adversaire de duel. Grâce à la malédiction qui m'avait frappé, mon Katana était toujours en parfait état, pour une raison que je ne vais pas m'expliquer, ce qui allait augmenter nos chances de victoire. Je lui ai ensuite demandé s'il avait un plan. En vrai, je lui demandai plus de choses, mais vous, vous allez vous en tenir à ça, parce que sinon cette histoire ferait quinze pages, à cause des dialogues.

– Anata wa nani o suru tsumoridesu ka ? Demandais-je, une pointe d'inquiétude à son égard dans la voix, car même à moitié, il était de mon sang, de ma famille.

– Ce que je compte faire ? Fuir bien sûr ! Répondit mon petit-fils au bord de la crise de nerfs.

– Kono koto no hiyaku o kangaereba, jikan wa arimasen… Dis-je calmement. (je vous donne ici les traductions de mes mots. "Vu les bonds de cette chose, tu n'auras pas le temps…")

– Sans doute… mais pourquoi je m'emmerde à parler à une hallucination ?! Me répondit-il dans le déni total.

Un déni qui failli lui coûter la vie. Pendant qu'il ne s'occupait que de moi, la bestiole le chargea, en lui bondissant dessus. Je ne pouvais rien faire directement, c'est pourquoi je me suis concentré le plus possible afin de pouvoir retourner plus ou moins dans mon sabre que je n'avais jamais vraiment quitté, pour essayer de prendre le contrôle de Nathan. Et bizarrement, cette fois, ça a fonctionné, et j'ai alors pu sentir un lien étrange entre nous. Mais surtout, j'ai pu faire quelque chose que je croyais impossible. J'ai pu faire réagir Nathan suffisamment vite pour qu'il puisse esquiver le coup de griffe qui aurait dû arriver en plein dans sa gueule.

En le possédant, il me semblait que je le boostais, lui offrant de meilleures performances physiques, au-delà de ce qu'un humain normal devrait pouvoir faire en général. Désormais, je parlais uniquement dans sa tête, mais je vous offre quand même les dialogues, pour varier un peu de ces énormes pavés de texte que je vous mets sous les yeux.

– Incroyable… Murmura-t-il, à peine fatigué.

– Watashi no sonzai o ima shinjimasu ka ? ("Tu crois en mon existence maintenant ?")

– J'y suis obligé…

Je souriais, il ne pouvait pas s'en apercevoir. Et bientôt je dus prendre un contrôle total sur son corps, ce qui bizarrement, contrairement à avant, le fit tomber dans l'inconscience la plus absolue, probablement parce que son corps avait du mal à supporter ma présence. Il allait falloir que je l'entraîne à supporter ma présence et à rester éveillé. Si seulement c'était possible.

La créature allait me bondir dessus à nouveau, et maintenant n'avait pas les capacités de la stopper. Moi oui, surtout avec un corps boosté aux hormones spectrales. Je dois cependant avouer que cette chose était bien plus rapide que ce qu'elle avait montré et que le combat fut laborieux. Surtout pour moi. Me battre avec un sabre dans des environnements aussi confinés, qu'une foret plein d'arbres, c'était compliqué. Je ne pouvais faire que des attaques rapides, légères, avec de petits angles, surtout des attaques verticales, mais pas trop hautes, pour ne pas me prendre de branches.

Et cette chose ne faisait plus reculer que ce que je ne la faisais reculer, au mieux je pouvais tenir la distance. Jusqu'à ce que l'on arrive dans une espèce de clairière, j'entends par là un endroit avec un peu moins d'arbres, juste un peu moins. C'est alors que je vis mon ouverture, lorsque la bête me fonça dessus en bondissant. La première fois je dus esquiver, la seconde aussi, mais j'avais trouvé son point faible. Un petit point faible, mais suffisamment grand pour le tranchant d'un sabre de samouraï.

Sa faiblesse se révélait à moi lorsqu'il bondissait dans ma direction, ce truc. Plus je le regardais, plus ça me faisait penser à un loup-garou, néanmoins effrayant que dans les livres et en moins nunuche que dans Twilight, vous savez, ce film, avec des vampires qui brillent au lieu de cramer, et des loups-garous stars du X ultra poilus comme des rugbymen.

Je me décidais à l'appeler lycanthrope. De mon point de vue c'était beaucoup plus classe que « loups-garous ». Et ce cher lycanthrope avait un point faible. À chaque fois qu'il bondissait, sa position laissait entrevoir une petite fenêtre de frappe, ridiculement petite, et un coup bien placé de sabre pouvait le trancher en deux. J'en étais persuadé.

Seulement, je devais concentrer ma force dans mon sabre, étant donné que contrairement aux idées reçues, les armes japonaises sont très mal équilibrées. Ce qui veut dire que la totalité du poids de l'arme se trouve dans le bout de la lame. Ce qui plus simplement veut dire que si je veux réussir mon coup, je dois forcer comme un taré. Et même en augmentant la force de Nathan avec mes capacités d'esprit, je n'étais pas sûr que ça suffise…

J'ai réussi mon coup pourtant. Mais les choses ne se sont pas passées comme je l'avais prévu. Ce n'est pas mon sabre qui l'a tranché en deux. Pas directement. C'est plutôt une sorte d'onde de choc, une onde de vent, produite par mon énergie. Je n'ai moi-même pas compris. Ce qui était sur, c'est que ça a tué la bestiole d'un coup. La pauvre chose fut coupée en deux.

Alors qu'elle était plus loin de moi que la portée de mon sabre. Ce qui empêcha le sang de gicler directement sur les vêtements de Nathan. Et cette bestiole reprit sa forme humaine complètement. Je savais d'ores et déjà que lorsque je quitterai le corps de Nathan, celui-ci serait fatigué, complètement bousillé par cette expérience. Donc j'allais encore en profiter pendant un moment pour faire les choses proprement alors que la Lune pointait son nez haut dans le ciel. Au moins pour enterrer ce premier cadavre, en le prenant par des endroits qui n'étaient pas tachés de sang et en le traînant sur le sol. Pour sa victime, ça passerait sans doute pour l'agression d'un animal sauvage.

Une fois ce travail délicat terminé, je me suis adossé contre un arbre et j'ai laissé Nathan revenir. Il avait vraiment du mal à rester éveillé. Il m'a simplement demandé de le protéger de toutes les créatures qui pourraient un jour s'en prendre à lui. Je lui ai dit qu'en échange, il devrait apprendre le véritable art de combattre avec moi, ainsi que le Bushido, ce qui le fit légèrement sourire. Et ça me rassura.

Par contre, puisque je devais tout le temps être auprès de lui, il me demanda s'il n'était pas possible que j'adopte une autre forme. Nous avons donc opté pour un collier avec un petit Katana en mode pendentif. C'était passe-partout, et ça me permettait de rester avec lui. Par la suite, il me demanda simplement de reprendre le contrôle de son corps, le temps de le ramener chez lui, et de le coucher. Il me précisa même qu'il s'en foutait de dormir habiller. Il voulait juste se reposer. Si ça peut vous rassurer il a bien dormi. Mais le lendemain, il a eu de sacrées courbatures, et le surlendemain aussi. Il m'a d'ailleurs maudit pour ça cela quoi je lui ai humoristiquement répondu que je l'étais déjà...

Mais il y a une chose que je ne lui dirai jamais en face, c'est que d'une certaine façon, même si je suis maudit, Nathan est une sorte de bénédiction pour moi... un moyen de rattraper le temps perdu, et d'accomplir ma volonté…

Alors je vous en prie, accueillez mon descendant. Accueillez-nous dans ce monde et permettez-nous de poser nos propres pierres sur l'édifice de la survie car je ne doute pas que les combats risquent de se reproduire et je ferai de mon mieux pour former Nathan à la survie et au combat, au secret de notre voie, au secret qui mène à la paix intérieure, à ce bonheur que l'on recherche tous… le tout en développant ses valeurs et en permettant au monde de respirer un peu plus à travers l'honneur et le respect de soi ainsi que de celui des autres… Après tout, il n'a pas d'histoire. C'est avec vous à ses côtés qu'il l'écrira...

Gorikai itadaki arigatōgozaimasu...

Toi et le forum

► Prénom / Pseudo : Benjamin / Ben Tracks Von Almodeus ou Zaraël, Tuteur Légal de l'Univers
► Âge : 22 ans
► Comment nous as tu trouvé ? J'ai été harponné… euh recruté
► Un mot sur le forum : Sympathique (c'est un mot)
► Tu as lu le règlement ? Oui ? Alors réponds à la question suivante. ;p
► Quelle est la phrase cachée ?

Écrire [Terminé] sur le titre quand tu as fini. Merci !


© Fiche par Mafdet Mahes


Dernière édition par Nathan Kitoshi le Sam 11 Aoû - 18:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheriff Stilinski

avatar


Messages : 60
Points : 77
Réputation : 7
Date d'inscription : 07/02/2016

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Mer 8 Aoû - 19:43

En taule! Ne passez pas par la casse départ, ne touchez pas les 20 000 !

Il me laisse un cadavre coupé en deux, plein de ses empreintes en pleine rue... Bon déjà ce n'est pas comme Laura Hale, on a les deux morceaux d'un coup...

Ce meurtre me laisse dans la panade ! Comment je te couvre mon gars ? Tu ne pouvais pas aller jouer à Sasuke Uzumaki dans la forêt ? Ou c'est Naruto Uchiha ou Uchiha Uzumaki ? Bref l'autre en pyjama orange un peu con et son pote qui sourit jamais (version nippone de Stiles et Derek...)

Parrish ! Allez me nettoyer ce bordel !
Kitoshi ! Dans mon bureau !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar


Humeur : Tourné vers l'avenir

Messages : 5763
Points : 5385
Réputation : 245
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Mer 8 Aoû - 21:58

Hein! Mais c'est quoi cette histoire d'armure ? C'est Teen Wolf pas Full metal alchimist !

Nathan =_= :
 

Misère, après le Tigre au dent de sabre, l'armure qui parle


Spoiler:
 


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Mickael Wayne
Administrateur
avatar


Humeur : Observateur

Messages : 1484
Points : 1483
Réputation : 228

Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Mer 8 Aoû - 22:03

Salut !

Quelle originalité, j'aime beaucoup cette idée de narrateur entièrement lié à l'histoire de ton personnage Smile

J'ai juste une remarque supplémentaire par rapport aux petites choses que Derek a demandées.

J'aimerais bien voir davantage le lien entre l'histoire et le caractère de Nathan.

Tu le décris comme possiblement le "pire psychopathe possible", "quelqu'un qui vous sourira toujours sans vraiment exprimer d'émotions. Quelqu'un qui sera toujours là pour vous aider, sans vraiment être présent. Quelqu'un qui sait rire, sans rigoler, et pleurer en un simple regard, sans qu'aucune larme ne coule."

Qu'est ce qui dans son contexte personnel peut expliquer ça ?

Hâte de te lire !

Mick



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Kitoshi

avatar


Messages : 5
Points : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Mer 8 Aoû - 23:08

Alors je vais faire dans l'ordre.

Cher Derek.

J'abandonne l'armure (ça reste un objet décoratif sous vitrine chez Nathan). Pour un Katana (dans un collier. Une version miniature du Katana, qui grandit en fait, ou rétrécit à son état de collier). Mais je ne peux abandonner Tom Cruise car à la base mon personnage est un hommage à son rôle dans "Le Dernier Samouraï". Je peux reculer le métissage aussi. Pour la taille de Nathan ça m'angoisse ^^'


Ensuite pour Papy, je voulais pas marquer "arrière" 15 fois. Le type est né à l'ère d'Edo, soit vers 1600 jusqu'à 1868. C'est un encêtre. Né en 1624 je dirais, date de mort inconnue.


Tu peux broyer le temple. Quand au métier de Nathan, je veux bien en faire un prof de Kendo, mais avec en complément la philosophie du Bushido. Par ailleurs, c'est Papy qui enseigne le Bushido à Nathan, pour faire perdurer une forme largement désuette à notre époque de savoir vivre. Ainsi que quelques techniques de combat en plus d'un entraînement Draconien. Papy veut juste protéger Nathan. Nathan veut vivre. Ça résume.

Pour le reste je te fais la surprise, à toi et à Mr. Wayne Wink

EDIT pour Mickael : Comment ne pas avoir l'esprit qui vrille à ce point lorsque l'on assiste aux premières loges et sans rien contrôler, au tranchage d'un être vivant, qui plus est surnaturel, le tout par notre propre corps, avec un Katana qui nous parle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar


Humeur : Tourné vers l'avenir

Messages : 5763
Points : 5385
Réputation : 245
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 8:15

Hi!


Youppee on garde Papy-esprit. A tes réactions sur la CB j'ai crains un moment que mon bornage te soit intolérable.
OK pour l'âge canonique de Papy-esprit. Je comprends pour la formulation sans les arrière-arrière etc, mais comme tu es assez précis sur l'histoire japonise, une simple indication de empereur du moment aurait évité ma confusion. Nickel ce que tu proposes Smile

J'accepte le Katana qui se transforme en collier. Avec rien de magique là dedans, mais plus la matérialisation de Papy-esprit dans son arme qui oscillerait entre le monde réel et le monde des esprits. (Je ne sais pas si je m’explique clairement ><)

Prof de Kendo est parfait et un très bon appuis pour l'enseignement en parallèle du Bushido.

Tom Cruise : j'avais deviné que tu souhaitais t'appuyer sur son film "Le Dernier Samouraï" et te remercie de bien vouloir antérioriser son métissage.


Le p'tit fils de Papy-esprit a écrit:
Pour la taille de Nathan ça m'angoisse ^^'
Je veux bien te concéder un miracle grâce au Nemeton qui ferait que dans notre univers Tom Cruise n'aurait pas besoin de talonnettes. xD

Pour répondre à Mick, tu peux compléter la liste qui se trouve en caché sous l'image de l'avatar sur ta fiche de présentation Smile

Je te fais confiance pour modifier ta fiche avec les différentes remarques et te valide dans le groupe des

Bienvenue !





I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Willem Shepherd

avatar


Humeur : Claustro

Messages : 604
Points : 595
Réputation : 83

Date d'inscription : 05/10/2016
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 13:13

Bienvenu sur le forum Smile



Je plie et ne romps pas. Mais surtout je persévère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Shepherd

avatar


Messages : 74
Points : 58
Réputation : 6

Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 17:51

Bienvenue sur le fow! Je viens de commencer aussi, du coup, nous serions copains de démarrage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Rapier

avatar


Humeur : Mentalement au top !
Messages : 271
Points : 280
Réputation : 30

Date d'inscription : 28/02/2018
Age : 28
Localisation : Je suis ce souffle dans votre nuque

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 21:49

Encore une fois bienvenue Nathan.



+ Whiskey is my tears
Tout homme peut sombrer, il suffit de toucher son point faible pour l'y aider. Sortir de cette folie est au contraire une chose bien moins aisée. ©️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar


Humeur : vengeresque

Messages : 986
Points : 999
Réputation : 92
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 22:11

Bienvenue sur le forum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kada'an Ravewood

avatar


Humeur :

Messages : 653
Points : 721
Réputation : 66

Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 22
Localisation : En forêt !

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Jeu 9 Aoû - 22:29

Désolée de t'avoir entraîner chez les fous...

Non en fait je regrette pas Razz

Bienvenu dans ce forum Very Happy

Bisous

Kadastrophe



Meute-Famille-Solitude Au temps de l'Oméga
Guidé par l'instinct, je suis l'animal. Guidé par la raison, je suis un homme.  Là où commence le renouveau.
Je plie et ne romps pas, mais surtout, je persévère  L'instant de symbiose au sein d'une nouvelle famille   ©️️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Ven 10 Aoû - 9:38

Bienvenu sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Kitoshi

avatar


Messages : 5
Points : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Sakura no shutsugen   Sam 11 Aoû - 17:32

Merci pour ces bienvenus ! Papy est heureux de voir de la politesse !

Sinon pour rassurer ce cher sheriff, et Derek, ainsi que Mr. Wayne, j'ai modifié et amélioré ma présentation avec encore plus de passion qu'auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sakura no shutsugen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scénario]shutsugen' no yami
» Sakura Shinji
» Sakura [ en cours]
» sakura-29
» Sakura Hosho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Bienvenue sur le RPG de Teen WolfTitre :: Le bureau administratif :: Présentations :: Présentations acceptées-
Sauter vers: